• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Betteraves : chronique d’une mort annoncée

Betteraves : chronique d’une mort annoncée

2020, au mois d’avril, pendant que la France entière était rivée sur le coronavirus, légitimement, la filière betteravière, les planteurs de betteraves, tiraient la sonnette d’alarme…

Pourquoi ? Revenons, je vous prie, en arrière.

C’était en 2016, lorsque la députée de la Somme Barbara Pompili présentait une loi dite Biodiversité. Dans cette loi était inscrite l’interdiction des néonicotinoides à l’horizon 2018. Ces néonicotinoides qui sont des produits phytosanitaires qu’utilisent nos planteurs de betteraves pour protéger leurs cultures.

Une suppression motivée par la préservation des abeilles. Nous avions beau leur expliquer que les betteraves sont récoltées avant qu’elles ne fleurissent, qu’il n’y a pas d’incidence sur les abeilles, ou si incidence il y a, elle est minime, mais rien à faire…

Arrive le 1er septembre 2018 et cette fameuse suppression des néonicotinoides.

Mais ce serait oublier entre-temps une autre décision fatidique qui creuse le tombeau de la filière betteravière et des producteurs : la fin des quotas sucriers le 1er octobre 2017. Ce qui entraîne une dérégulation des marchés, une surproduction qui baisse les prix... bref la betterave mangée à la sauce laitière.

Une fin des quotas bénie sournoisement par le Président de la Confédération Générale des Planteurs de Betteraves (CGB) qui s’exclamait en 2014 : « la fin des quotas est une opportunité », tout comme le pensait Agritel pour le lait.

Oui, une très belle opportunité. En plus du résultat écrit plus haut, cette situation a entraîné la fermeture de quatre sucreries : Cagny (Calvados) et Eppeville (Somme) pour le compte de Saint-Louis-Sucre, Bourdon (Puy-de-Dome) et Toury (Eure-et-Loir) pour Cristal Union. Oui c’est une très belle perspective. Mais ces fermetures sont toutes récentes, fin 2019 début 2020.

Mais restons encore un instant en 2018. Le 11 octobre 2017, à Rungis, le Président Macron avait promis d’inverser la construction du prix, de façon à ce que les agriculteurs gagnent leur vie. Sont venus les états-généraux de l’alimentation, la loi Egalim le 30 octobre 2018 qui en découle.

Cette loi Egalim qui devait permettre une meilleure rémunération pour nos Agriculteurs. Résultat : porc = 11 cts en dessous du coût de production (1,29 au lieu de 1,40 le kilo). Le lait = 80 euros en dessous (320 au lieu de 400), la viande bovine= 50cts à 1euro en dessous (3,50 à 4 au lieu de 4,50). Belle avancée et très significative. Bref, nous pourrons toujours y revenir.

Dans cette même loi, nous notons la présence de l’article 83, où il est écrit : « interdiction d'utilisation des produits phytosanitaires à modes d'action identiques aux néonicotinodes ». En clair, le retour des néonicotinoides ne semble pas être au menu du jour, encore moins les dérogations ou les alternatives.

Suivant cette logique, le 12 septembre 2019, le gouvernement a pris un décret interdisant l’utilisation de deux substances aux modes d’actions identiques aux néonicotinodes, en application de la loi EGALIM.

Le 28 juillet 2020, le Ministre de l’Agriculture Julien Denormandie a dit que « jamais », il n’abandonnera la filière de la betterave. Un « jamais » qui fait penser à celui de Jérôme Cahuzac pour la (fausse) non existence de compte à l’étranger.

Se cachant derrière le respect des rôles parlementaires et gouvernementaux, l’ingénieur agronome qu’est le Ministre Denormandie se défausse de toute responsabilité en omettant (volontairement ?) le fait que le pouvoir exécutif peut initier des lois, et condamne ainsi les producteurs de betteraves…

Le Ministre de l’Agriculture préfère la voie du soutien financier à la filière (Agriculteurs compris ?!) plutôt que de remettre les néonicotinodes en attendant de trouver des solutions alternatives. Serait-ce pour rassembler les votes verts pour la réélection de 2022 à laquelle le gouvernement semble plus attaché qu’à l’intérêt général, ou pour ne pas créer de crise gouvernementale avec son homologue Barbara Pompili, devenue Ministre de la Transition écologique, porteuse de la loi Biodiversité de 2016 ? Cette même Pompili qui, lorsqu’on lui pose le problème de l’impasse technique de la betterave, répond par l’idée d’une taxe aux importations.

Et quid du prix payé aux producteurs ? C’est l’impasse aussi ? Le coût de production s’élève à 28 euros la tonne et les planteurs sont payés 3 voire 7euros de moins !

Au final, la betterave ne sera pas sauvée, les planteurs sont laissés pour compte. Ce que nous ne pourrons plus produire sera produit ailleurs en dessous de nos normes de production, et exporté chez nous.

Éclatante vision des idées de transition écologique et de souveraineté alimentaire.

Et c’est ainsi que la betterave est morte…


Moyenne des avis sur cet article :  2.04/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • caillou14 rita 3 août 11:34

    Les anciens cultivaient la betterave avec des produits propres..pas avec des poisons ?

    L’agriculture pour produire toujours plus ne fait que de la merde aujourd’hui..Les agriculteurs sont des assassins rien de plus !


    • JC_Lavau JC_Lavau 3 août 11:59

      @rita. Consulte un psychiatre : c’est de son ressort.


    • mmbbb 3 août 12:13

      @JC_Lavau propos stalinien ! Toujours au top le Lavau ! Le Béria de ce média 


    • taketheeffinbus 3 août 22:22

      @rita

      Lesdits assassins sont aussi des victimes endettés comme des dingues à être forcés à faire toujours plus de chiffre, produire toujours plus... Sur des terres de plus en plus stériles !


    • caillou14 rita 4 août 06:46

      @taketheeffinbus..Les agriculteurs sont seul responsables, a vouloir produire toujours plus et de moins bonne qualité..en touchant les aides de l’UE par dessus le marché ?
      Ils produisent de la merde et râlent ?
      Je connais de petits agriculteurs en circuit court qui gagnent bien leur vie et sans aides.. en faisant du bio des légumes et des fruits qui ont du goût !
       smiley


    • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 4 août 10:03

      @rita
      L’hystérie contre une profession par les Talibans bobos conditionné dans l’ignorance.
      L’agriculture moderne fournit a manger pour tout le monde.
      Personne ne meurt de tomates conventionnelles.
      Les pesticides sont nécessaires aux cultures, comme le savon est nécessaire à l’hygiène.

      99% des pesticides ont naturels. Émis par les plantes elles même pour se protéger des maladies ou des prédateurs.
      Les pesticides marchands doivent être dosés. L’interdiction est un fanatisme.

      Les champignons vénéneux produises des spores insecticides.
      Le laurier, la ciboulette est tout autant cancérigène probable que le glyphosate, le soleil ou un steak.
      Même les production bio utilisent des insecticides.

      Le datura est une plante invasive, dangereuse et toxique pour la santé qui est réapparue à cause des interdictions
      Le puceron qui transmet la jaunisse à la betterave a réapparut. Les raisons obscurantistes de l’interdiction est le risque pour les abeilles.
      En fait les betteraves sont des bulbes ramassés avant floraison. Aucune abeille ne butine une fleur de betterave.


    • joletaxi 4 août 10:14

      @Spartacus Lequidam

      écoutez, nous on veut des coquelicots

      d’ailleurs, je propose une convention citoyenne de la betterave

      et interflora étudie le bouquet fleurs de betteraves

      vous n’avez pas idée du bonheur en paquet de 12 que l’on va connaître dans ce monde d’après

      tiens, j’ai reçu ma facture EDF, elle a pris 100 euros en 5 ans
      bon, on a de la marge, en teutonie, elle aurait pris 300 euros, vivement que l’on rattrape notre retard


    • ETTORE ETTORE 3 août 12:12

      Dites moi comment vous plantez, je vous dirais qui vous êtes !

      Vous avez oublié dans le catalogue des fermetures des sucreries, celle de Erstein dans le Bas Rhin.

      Le sucre n’est plus à la mode, c’est comme ça, c’est l’ère du temps des gros, et si on protège les petites abeilles, sur cette culture, on ne protège certainement pas assez « les gros » sur d’autres produits.

      Le monde agricole s’est laissé enfermer dans un étau, que seul les plus grands pourront relâcher, pour éviter d’avoir le noeud coulant autour du cou.

      Subventions cicatrisantes à l’appui.

      Les plus petits, vendent à tour de bras leur patrimoine terre,( du moins ceux qui ont cette « chance » ) pour y faire pousser des zones industrielles, commerciales ou lotissements, si en plus, ce n’est pas la région ou l’état qui préempte pour une ligne TGV ou des contournements autoroutiers des villes.

      Selon les régions....cette profession, se porte plus ou moins bien.

      En Alsace...elle se porte TRES BIEN ! Peut être en raison de la diversité de culture

      (Pas celle de la langue....celle agricole, quoi que...).

      Les agriculteurs de demain, ne seront plus ceux d’aujourd’hui, c’est sûr et certain.

      Quand je vois des projets de tour de verres, centre ville, pour y faire pousser des légumes avec éclairage discothèque....Faudra bien que les vaches laitières suivent le mouvement et abandonnent leur habits trop monochrome.

      Les tenanciers d’étables high tech, pareil.


      • mmbbb 3 août 12:30

        «  Éclatante vision des idées de transition écologique et de souveraineté alimentaire. » il faudrait pas nous prendre pour des benêts , La betterave c est le sucre , le sucre nos aieux en consommait moins , 


        Dans certaines conserve du sucre est ajouté In fine je vais me rendre malade pour que vous puissiez vivre !

        Vous allez nous affirmer comme le grand scientifique Spar de ce média que le sucre n est pas nocif pour la santé !

        En revanche , le blé est une céréale qui nourrit l homme , la on peut parler de souveraineté alimentaire !

        Evitez de nous prendre pour des cons ! 



        • foufouille foufouille 3 août 16:52

          @mmbbb

          le sucre fait partie des glucides comme le blé.


        • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 4 août 10:12

          @mmbbb
          Que je t’ai frustré !
          Que mes arguments font mal aux certitudes des ecolos-fascistes.  smiley

          Et ce procès d’intention qui me fait dire ce que tu voudrais que je dise.

          Mais non j’ai dit que les ecolo-fascistes étaient des burnes car ils ne comprennent pas la notion de « dose ».

          De sucre. C’est formidable et même super pour la santé. C’est la quantité comme tout le reste qui peut s’averer mauvais pour la santé. 
          L’alcool, trop c’est mauvais, un bon verre c’est bon pour la santé.


        • Faedriva 3 août 13:54

          Comme c’est dommage. En réalité, c’est qu’ils vont réapprendre a devoir apprendre à faire des choses différentes, avec des risques.

          Peut être même qu’ils vont réapprendre la biologie plutôt que la mécanique et la fraude administrative.


          • zygzornifle zygzornifle 3 août 15:51

            Le 11 octobre 2017, à Rungis, le Président Macron avait promis d’inverser la construction du prix, de façon à ce que les agriculteurs gagnent leur vie.

            Un cornichon se préoccupe de la betterave ….


            • ZenZoe ZenZoe 3 août 18:16

              Ils nous gonflent les betteraviers. Depuis le temps qu’on leur demande d’utiliser moins de saloperies, ils ont eu tout loisir de s’organiser pour produire plus sainement, comme le font déjà certains agriculteurs..

              Mais non, avec eux, c’est tant que ça dure, ça dure, aucune envie de se remettre en question. Tant pis pour les abeilles et après moi le déluge...

              PS : je crois comprendre aue dans les régions à betteraves, les betteraviers font la loi, et se fichent royalement des autres avec leurs camions qui foncent à toute allure sur les routes à l’époque des récoltes. Ce n’est pas moi qui vais pleurer sur leur sort.


              • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 4 août 10:14

                @ZenZoe

                Ce sont des gens qui travaillent, souvent dur.
                Leur mépris, c’est indécent.


              • vesjem vesjem 4 août 17:05

                @ZenZoe
                la transition prend du temps
                je roule au E85 neutre de CO2 et sans particules fines, grâce à la betterave
                le pétrole pollue,
                la balance commerciale pétrole/E85, c’est-y pas mieux ?
                0,70c au lieu de 1,40€, c’est pas mieux ?
                betterave bonne pour emploi français , c’est-t-y pas mieux ?
                Alors, tu la situes où la balance avantages / inconvénients de la betterave ?


              • ETTORE ETTORE 3 août 21:40

                ZenZoe

                @

                Rassurez vous, il n’y a pas que les betteraviers qui roulent à tombereau ouvert ! lol !

                Pour la plupart des récoltes qui ont lieu quand « la saison des pluies »commence....

                Vous avez les routes tapissées de glaise, qui vous font croire que vous êtes entrain de dévaler kitzbühel pour une coupe du monde de ski alpin.


                • joletaxi 4 août 10:19

                  @ETTORE

                  perso cela ne me dérange pas ,j’ai un 4X4 diesel

                  par contre ces cyclistes, quels emmerdeurs , une vraie plaie, et cette engeance se croit tout permis
                  tant qu’à faire, interdisons aussi les camping cars, ras le bol de ces pollueurs,ça consomme une blinde, du diesel, pour promener des gens qui seraient mieux chez eux à trier leurs emballages plastiques

                  et si on exportait nos crétins verts ?
                  même en payant cela nous coûterait nettement moins cher que de répondre à leurs exigences imbéciles


                • Kapimo Kapimo 3 août 23:58

                  Les commentaires sont une litanie de complainte d’urbains critiquant les agriculteurs. Pourtant, on sait qu’il s’agit d’une profession très touchée par les suicides, donc il doit bien y avoir un bleme....

                  Sur les betteraves en particulier, d’accord (je m’étrangle) pour flinguer la filière (agriculteurs, industriels) si :

                  il est prouvé que les néonicotinoides utilisés dans la culture de la betterave ont effectivement un effet nocif (apparemment, ça n’est pas si clair que ça)

                  il est prouvé qu’il n’y aura pas de sucre importé venant de pays ou on utilise les néonicotinoides (et ça, ça n’arrivera jamais).

                  Donc soyons kons, jusqu’au bout, continuons à nous désindustrialiser et à vivre à crédit (avec un violent retour de baton de plus en plus imminent), tout en important ce que nous refusons de produire chez nous (sucre, pétrole, etres humains etc etc...)

                  Finalement, la culture « Cancel » fait des ravages aussi chez les lecteurs d’Agoravox.


                  • joletaxi 4 août 10:25

                    @Kapimo

                    vrai qu’il y a peu de suicides chez les écolos ?

                    pourtant cela résoudrait bien des problèmes, qui sans eux n’existeraient pas

                    paraît que ,après quelques dizaines, centaines de milliards investis dans la filière bio carburant, ben finalement, ce serait pire que le bon pétrole( de schiste, c’est le meilleur)
                    paraît que ,après quelques dizaines, centaines etc, l’éolien, ben ...
                    après quelques.....

                    mais quelle bande

                    en attendant, préparez vous , cela va être terrible, il va faire chaud, pendant 4/5 jours, en été, du jamais vu, c’est une catastrophe
                    par contre ce matin, petite laine


                  • generation désenchantée 9 août 11:37

                    @joletaxi
                    j’ai trouver une video d’un écologiste , Jeff Gibbs et finalement les « énergies renouvelables » ne sont que de belles illusions pouvant être plus polluantes et dévastatrices pour la nature que les « fossiles »
                    Pour le solaire regarder , cette vidéo , rendement solaire 8 % , éolien , ça nécessite une centrale thermique en soutien , biomasse , une déforestation avec utilisation de débris de pneus pour bruler
                    ils utilisent du charbon , pour faire de l’éthanol , panneaux solaire produit avec du sable , c’est un « mythe » c’est une mine qui fournit

                    https://www.youtube.com/watch?v=ycN3mVW1fow&t=1569s

                    Les « écolos » sont très gêner par ce film parce que il parle aussi de leurs financiers et des positions qu’ils doivent défendre , ils ont une langue de bois pire que les politiques , lorsque Jeff Gibbs demande leur position sur la biomasse et sa pollution et déforestation


                  • Clocel Clocel 4 août 08:43

                    Donc...

                    Ils ont fait crever l’industrie, l’agriculture, le petit commerce et la restauration...

                    Mais que veulent-ils faire de la France ?

                    Un Center Parcs géant ?

                    En tous cas, on les a vraiment agacé les types ! L’énergie qu’ils mettent à nous détruire dans notre essence, il y a chez le français quelque chose qui doit absolument disparaître.

                    Sans doute un certain art de vivre qui nous permettait de leur pisser à la raie du haut de notre tas de fumier...


                    • Clocel Clocel 4 août 09:35

                      @hilarionlefuneste

                      Au train où vont les choses, il ne sera plus question de bronzage en France, la population le sera naturellement.

                      Gaffe, traiter quelqu’un de « bronzé », je ne sais pas si c’est encore permis !? smiley
                      Pauvre pays...


                    • ETTORE ETTORE 4 août 11:28
                      Clocel 4 août 08:43

                      Donc...

                      Ils ont fait crever l’industrie, l’agriculture, le petit commerce et la restauration...

                      Mais que veulent-ils faire de la France ?

                      Un Center Parcs géant ?

                      _____________________________________________________________

                      Clocel, pour la petite histoire.....

                      Une fois les Français, un peu, beaucoup poussés à se rendre dans le stations balnéaires, pour « sauver de la noyade » les commerces....et lancer des bouées à l’économie en apnée profonde....

                      Notre état providence, par l’intermédiaire de ses leviers locaux, vient de découvrir que sur certaines plages de l’Atlantique....eh bien, nous avons des ...marées !

                      Si, si, je vous jure, en France, NOUS AVONS DES MAREES. Qu’on se le dise !

                      (« QU’on », étant les lumières qui nous gouvernent, jour et nuit )

                      Vous rendez vous compte de l’insanité de cette nature qui se permet d’envahir à horaires réguliers, toute plage à proximité de l’eau saline ?

                      Moi, je n’en reviens toujours pas, c’est ébouriffant tous ces va et vient.

                      Donc, bon nombre de familles se sont payés des vacances bronzantes sur le sable fin, sable fin qu’on leur demande d’évacuer à partir d’une certaine heure, pour raison

                      de « marée montante » ! lol !

                      Sous prétexte que, la plage de sable diminuant, l’espace de sécurité entre chaque serviette, n’est plus assuré ! (sic)

                      Et comme à dit cette dame masquée, au bronzage typique COVID,....« Tans pis, nous irons à la piscine de l’hôtel, avec les enfants ».

                      Je ne doute à aucun moment, que la piscine de l’hôtel puisse accueillir toute la population bannies des plages en garantissant toute la distanciation nécessaire entre les différents verres désaltérants.

                      Monde de fous, monde de « qu’ons » !


                      • Clocel Clocel 4 août 12:27

                        @ETTORE

                        Ce qui est déplorable, c’est que la populace ne réagit pas à la maltraitance, la plupart ne s’en rendent même pas compte pendant que d’autres cautionnent, justifient, participent à l’aliénation.

                        Donc, s’il faut leurs faire mal pour qu’ils comprennent, allons-y.

                        Cela-dit, sans espoir, ils ne se sont pas réveillés au moment des attentats, pas de raison pour qu’ils se réveillent aujourd’hui.

                        Ils prêteront leur cul à Babylone lorsque les labos auront « mis au point » leurs rentes futures et le package qui va avec.

                        Faut cessé de voir les gens comme des êtres autonomes mais comme un troupeau et les traiter comme tel.

                        Les urbains sont des aliénés, des hors-sol avec toutes les pathologies que cela engendre.


                      • vesjem vesjem 4 août 17:22

                        @Clocel
                        les merdias les assaisonnent de propagande jour et nuit, marée haute ou basse, à la ville comme à la campagne !
                        les merdias, diffusent la peur, la tristesse, la mélancolie ; elle fabrique des citoyens cachetonnés à outrance
                        le pouvoir organise la psychose généralisée et les antidotes qui l’arrangent
                        on l’a vu monter au créneau avec la loi anti-fakenews (fakenews dont il a le monopole
                        dans ma « sphère », 90% gobe les merdias tous les jours
                        dans une revue auto d’aujourd’hui , deux pleines pages publicitaires annoncent : savez-vous que 90% de la population a confiance dans les médias
                        b
                        on, ils ont un peu exagéré, mais c’est pour leur bonne cause


                      • ETTORE ETTORE 4 août 11:44
                        joletaxi 4 août 10:19

                        @ETTORE

                        par contre ces cyclistes, quels emmerdeurs , une vraie plaie, et cette engeance se croit tout permis

                        ___________________________________________________________

                        Vous êtes excessif, joletaxi, lol !

                        Moi je me marre quand je vois les cyclistes sur ces routes bien crottées !

                        On voit bien qu’ils ont une ligne brune continue dans le dos, et qu’ils font corps avec la route (et son « revêtement bio »).

                        Le meilleur moment ?.... Actuellement !

                        Les champs ont été rasés, la paille, boulottée, et épandage de lisier, purin, à gogo....y compris sur les routes avoisinantes.


                        • vesjem vesjem 4 août 16:56

                          comment vais-je faire bientôt pour remplir mon réservoir en E85 ?


                          • confiture 4 août 18:33

                            la fin de ces chieries de camions est une bonne nouvelle, surtout qu’ils sont souvent conduit par des boeufs de base , surement des chasseurs aussi


                            • vesjem vesjem 5 août 08:50

                              @confiture
                              ton propos est du niveau d’un enfant de 4 ans


                            • ETTORE ETTORE 4 août 19:00

                              confiture @

                              Méfiez vous, avec les chasseurs, ils font des trous partout !

                              et vous savez bien, qu’avec une tartine trouée, la confiture......

                              Sans arrière pensée aucune !


                              • fcpgismo fcpgismo 5 août 13:59

                                Bon débarras,dans mon jardin j’ai de superbes betteraves rouge, et le sucre blanc est un poison donc, bon débarras,si sa nous débarrasse de tous ces attardés mentaux qui votent FNSEA,encore une fois bon débarras.


                                • adrien 6 août 16:41

                                  il y a quand même un problème de substitution, car l’impact neurotoxique des insecticides interdits néonicotineides dont il s’agit, par ingestion ou inhalation, est plus modéré chez les mammifères, par rapport aux autres insecticides ; leur absence de sélectivité est certes nuisible aux insectes pollinisateurs, dont les abeilles mellifères, mais il n’y a pas d’abeilles sur les champs de betteraves ... : https://www.officiel-prevention.com/dossier/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique-2/la-prevention-des-risques-professionnels-des-insecticides


                                  • Simple synchronicité, mais hier un planeur en Belgique est tombé près de TIRLEMONT (région symbolique du sucre de Tirlemont). Un signe,..... ????


                                    • Pour le corps, ce sucre blanc est un poison. Préférez de loin le sucre de canne : roux ou blond ou même la Stévia ;


                                      • Valentin Lagorio Valentin Lagorio 9 août 13:20

                                        Je suis totalement scandalisé par tous ces commentaires qui constituent des accusations crapuleuses à l’encontre de la betterave sucrière.

                                        La betterave fourragère est également menacée, le colza, l’orge, etc...mais ces fameux néonicotinoides sont utilisés pour protéger chiens et chats de puces..que répondez-vous à cela ? Tuer des chiens et des chats ?

                                        Le sucre est toxique ? Que faites-vous des carburants, de l’alcool, du tabac ? Tout ceci est inoffensif ?! La France a perdu son industrie, sa sidérurgie, son textile, et vous espérez donc tous voir disparaître l’agriculture ?

                                        Finalement, vous êtes lobotomisés par l’écolofascisme !


                                        • JC_Lavau JC_Lavau 9 août 13:27

                                          @Valentin Lagorio : « Finalement, vous êtes lobotomisés par l’écolofascisme ! ».
                                          Bin ! C’est étudié pour !


                                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 août 14:06

                                          @Valentin Lagorio

                                          Suis pour baiser les lignes THT qui alimentent les centres metropoles ...on les verra couiner les écolos bobos.


                                        • @Valentin Lagorio Le Roi est mort, vive le Roi. Pourquoi ne pas se reconvertir dans la betterave rouge bio ou la stévia. Il n’y a que les imbéciles qui ne change pas dans la vie.
                                          Le sucre de Tirlemont c’est un peu comme le blanc-bleu-belge pour la viande (insipide)... Plus un aliment est savoureux, moins on a besoin de se nourrir. La quintessence suffit.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité