• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Brexit : un bras de fer politique lourd de conséquences économiques

Brexit : un bras de fer politique lourd de conséquences économiques

Suite au referendum de 2016, par l’intermédiaire duquel la population anglaise demandait au parlement britannique de quitter l’Union Européenne, et suite de l’article 50 qui démarrait les négociations sur le Brexit, la scène politique européenne a été mouvementée. Forcée de remplacer David Cameron après sa défaite imprévisible, Theresa May est dans la tâche difficile de négocier, rédiger et ratifier un accord de divorce qui semble acceptable à la fois aux dirigeants des états-membres de l’UE et aux députés du parlement britannique.

Alors que les cours de la Bourse de Londres (FTSE 100) réagissent instantanément à chaque nouveau développement de ce bras de fer politique, l’infographie suivante retrace l’impact des négociations sur le Brexit sur les marchés boursiers européens.

Deux ans après le référendum, et à moins de deux mois de l’échéance qui doit séparer irréversiblement la Grande-Bretagne de l’Union Européenne, le climat financier en Europe est confronté à un futur aussi imprévisible qu’instable. Alors que Theresa May multiplie les séjours à Bruxelles et que les partis britanniques s’affrontent de manière de plus en plus virulente, la scène politique anglaise envisage de nombreux cas de figure. Jugé par les toutes les entités comme le pire scénario pour les économies britanniques et européenne, un départ sans accord, ou No-Deal, est de plus en plus envisageable. De plus, un report de l’échéance du 29 mars, un nouveau référendum, ou encore une élection générale anticipée en Grande-Bretagne sont d’autres options et les politiques se disputeraient alors le pouvoir alors que les fractures se multiplient. En effet, le parti travailliste continue de se briser autour du leadership de Jeremy Corbyn avec la récente démission de sept députés travaillistes pour dénoncer le comportement de Corbyn, et siégeront désormais sous l’étiquette d’ « indépendants ».

 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès