• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > CFTC : Charité bien ordonnée commence toujours par soi-même...

CFTC : Charité bien ordonnée commence toujours par soi-même...

La CFTC prise la main dans le sac du pillage de l'argent public via la boufonne "parité" !

C'est encore le Canard Enchaîné qui "balance"

Le président de la fédération CFTC du bâtiment et des travaux publics toucherait 17 000 euros brut par mois, sa numéro deux "à peine moins", selon Le Canard enchaîné dans son édition du 11 avril 2018 :

cftc,

D’après Le Canard enchaîné, Patrick Del Grande, président de la fédération CFTC du bâtiment et des travaux publics, perçoit un salaire de 17 000 euros brut par mois. Sa numéro deux, Caroline Tykoczinsky, à peine moins. Nous apprenons que la CPAM, victime de déclarations exagérées d'heures de présence des deux compères dans le cadre des trop fameuses "commissions paritaires", a porté plainte, que la justice est saisie depuis..... 2007 (Au secours Fillon, toi seul sait faire agir la justice avec célérité) et que rien n'avance...

Dans le cadre d'une autre plainte, là encore pour avoir gonflé artificiellement le salaire, mais cette fois ci au profit d'une collaboratrice, au détriment de la CPAM (décidément, ce Monsieur del Grande fait peu cas de l'argent public !) il est encore mis en examen depuis 2012 sans que la procédure n'avance... jusqu'à très récemment.

Ça coûte pas cher, c'est le contribuable qui paie !

Rassurez vous, cotisants de la CFTC, ces rémunérations mirobolantes (tout de même 11 fois le SMIC !) ne vous coûtent pas chères, elles sont largement prises en charge par l'argent public !

Effectivement, grâce à ce système pervers et totalement inutile de la "parité", ces deux syndicalistes (et combien d'autres ???) s'octroient ces fortes rémunérations en pompant les organismes paritaires où ils siègent ou ont siégé, tels la Sécurité sociale, la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de Meurthe-et-Moselle, la caisse des allocations familiales (CAF), l'Urssaf ou encore la caisse d’assurance retraite et de santé au travail (Carsat).

L'escroquerie est simple, ces organismes sociaux remboursant aux employeurs les heures que les représentants syndicaux passent dans les différentes instances, il suffit de leur octroyer des salaires faciaux mirobolants pour qu'ils soient indemnisés sur cette base. En multipliant les heures de présences (voire dans certains cas qui ont donc fait l'objet de plainte, en exagérant le nombre d'heures...), on permet ainsi à ses vieux et "chers" militants de plus que bien vivre sans que cela ne "coûte" au syndicat !

Quant à l'argent public issus des contribuables...... rien à f... !

 Un article paru sur MaVieMonArgent


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Salade75 19 avril 11:43

    Bonjour,

    « Effectivement, grâce à ce système pervers et totalement inutile de la »parité« ,... »

    parlez-vous de parité (égalité, par ex entre hommes et femmes) ou de paritarisme (cogestion employés/ employeurs) ?


    • TDK1 TDK1 19 avril 13:20

      @Salade75
      Juste....


    • baldis30 19 avril 12:15

      bonjour,

      ben quoi .. où est le problème : c’est la parité entre syndicalistes et employeurs !

      Comment pourrait-il en être autrement !


      • zygzornifle zygzornifle 19 avril 13:00

        Pt il a fait les troncs ?


        • Gasty Gasty 19 avril 16:26

          Tous les grands ( richards) de ce monde vont à la messe.


          • Furtive Sentinelle Furtive Sentinelle 19 avril 19:44

            Le traitement par les médias ne semble pas le même à propos d’autres syndicats beaucoup plus à gauche !!!
            Cela étant dit, il faut bien rémunérer le prix de la trahison et de la collaboration ...
            Il s’agit d’un syndicat de jaunes qui vote quasiment de manière constante toutes les propositions régressives des gouvernements depuis des décennies !!!


            • Pere Plexe Pere Plexe 20 avril 10:38

              @Furtive Sentinelle
              Ça rappelle le scandale de la caisse noire de l’UIMM qui achetait des syndicalistes véreux


            • Pere Plexe Pere Plexe 20 avril 10:35

              "L’escroquerie est simple, ces organismes sociaux remboursant aux employeurs les heures que les représentants syndicaux passent dans les différentes instances, il suffit de leur octroyer des salaires faciaux mirobolants"

              Du coup l’arnaque est forcement montée par l’employeur non ? ce n’est pas l’employé qui fixe son salaire.Et c’est bien lui qui est remboursé
              La tricherie implique forcement le patron qui à minima est complice.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès