• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Comment définitivement mettre fin à l’esclavagisme bancaire

Comment définitivement mettre fin à l’esclavagisme bancaire

Il est essentiel de tout mettre en œuvre pour ne plus rembourser des intérêts pour tout crédit, ainsi que toutes taxes ou impôt, y compris taxes professionnelles et patronales..

La solution est extrêmement simple et équitable : l'emprunteur désire établir un crédit de 10000 euros, aussitôt la banque crée ex-nihilo 110% de la somme demandée. 100% des 110% de la somme revient à l'emprunteur qui remboursera exactement 10000 euros sans intérêt. Les 10% supplémentaires créés (1000 euros) deviennent Contribution Unique, ils seront totalement remis au Trésor Public.

Ainsi le banquier et le personnel de la banque deviendront des fonctionnaires qui ne seront plus rémunérés en fonction de l'argent créé mais en fonction de critères d'une éthique sociale imprégnée de justice.

A partir de là les banques seront au service du Trésor Public qui seul percevra sa "CONTRIBUTION UNIQUE" à la réalisation de chaque crédit instauré entre la banque et l'emprunteur ou lui-même. La mission du Trésor Public consistera à veiller à ce que chaque humain à sa majorité perçoive le "Revenu de Base", quant à tous ceux en activité matérielle ils percevront Revenu de Base et "Revenu d'Activité".

Le Revenu de Base ne se cumule pas, en fin de chaque mois il revient à zéro, le seul argent cumulable est le Revenu d'Activité.

Par un Trésor Public indépendant qui ne fera plus payer la moindre taxe ou impôt à ceux en activité matérielle comme à ceux sans activité matérielle, les plus grands projets (comme la construction de logements pour tous) pourront rapidement voir le jour et les crédits affectés tiendront compte impérativement des Revenus d'Activité à pourvoir.

Chaque année il appartiendra au Trésor Public des pays nantis de partager leur plus-value auprès des nations les plus économiquement faibles.

Patrick Brousse de Laborde
8 août 2013


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • sleeping-zombie 12 août 2013 12:49

    Hello,

    Y a un truc qui m’échappe dans ton raisonnement :
    100% des 110% de la somme revient à l’emprunteur qui remboursera exactement 10000 euros sans intérêt. Les 10% supplémentaires créés (1000 euros) deviennent Contribution Unique, ils seront totalement remis au Trésor Public.

    Les banques ne créent pas d’argent, elles créent des dettes qui sont remboursées plus tard. Si l’emprunteur ne rembourse « que » 100% (à taux 0 donc), d’où viennent les 10% de plus magiquement remis au Trésor Public ? D’une planche à billets qu’elles n’ont pas ?


    • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 13:48

      Bonjour Sleeping Z, je comprend ta surprise, les banques à ce jour nous ont tous conditionnés à croire comme vérité que nous leurs étions redevables. Redevables de dette ou d’intérêts, Ca c’est très fort comme mystification. De plus c’est de la réelle escroquerie.

      Grâce à Paul Grignon : « l’Argent Dette », http://www.youtube.com/watch?v=kgA2-bWXSN4 nous savons que les banques créent l’argent Ex-nihilo, à partir de rien ! Aussi ; il n’y a aucune raison qui nous empêche de changer ces règles, puisque l’argent est créé à partir de rien, on peut donc créer autant qu’on veut.

      Par ce simple jeu en écriture l’argent du crédit qui était Argent-Dette devient Argent-Don, pour le bénéfice de TOUS et non plus le privilège des banksters qui nous considèrent moins que du bétail et au mieux de la chair à canon.

      Ainsi nous mettrons un terme définitif à tous les excès bancaires qui nous tiennent en esclavage depuis plus de 2 siècles.

      Bien à toi,

      Patrick Brousse de Laborde


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 12 août 2013 23:11

      Ok...

      Encore un joueur de Monopoly...

    • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 23:39

      C’est bien cela : ça fait 2 siècles que les banques nous font jouer leur monopoly en nous faisant tourner en rond du matin au soir et nous entre-tuer, voire nous saigner pour une poignée de sous bidons !!!


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 13 août 2013 20:52

      On parle pour rien. Il faut : Décreter la nationalisation immédiates des banques et institutons financières sur le territoire français, désigner un administrateur plénipotentiaire pour chacune et les occuper militairement pour éviter tout malentendu. APRES on discute les compensations et on fait les reformes nécessaires.


      Possible ? NON. A) la structure politique ne permet pas d elle faire et se doter de cette structure serait si long que la mesure serait vidée de ses effets ; B) Il n’est pas sür que l’Armée obérait a des ordres en ce sens. Donc.... ? Je répète : on parle pour rien. 

       PJCA




    • Patrick Brousse de Laborde 13 août 2013 23:18

      Quelques bonnes idées puis la fuite en avant ???


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 16 août 2013 11:08


      DE LA CUPIDITE ET LA STUPIDITE DES BANKSTERS.

      EN PROVINCE l’heure n’est plus de la voiture bélier il y a plus suimple aller se servir auu depot des commercants dans l’entrée des BANQUES

      UN COMMERCANT NAIF CROYAIT QUE SES DEPOTS TOMBAIENT DANS UNE CAGE EN BETON DANS LA CAVE .. sécirisée

      NENNI.......IL SUFFIT DE FAIRE UN PETIT TROU AU NIVEAU DU SOL DANS LA CLOISON EN BOIS OU PLACO A LA SCIE ELECTRIQUE ET DE SE SERVIR

      LA 560000 EUROS....300000 ICI

      LES RECETTES DES FETES D ETE SONT BIENVENUES

      IL FAUDRAIT PEUT ETRE TOUS SE SERVIR DE CETTE FACON....
      DE PLUS CES RADINS N ONT MEME PAS MIS DE CAMERAS OU DE WEBCAMS A CES ENDROITS NEVRALGIQUES

      RESTE A VOIR SI LE BANQUIER NE DIRA PAS CET ARGENT EST ENCORE A VOUS TANT QUIL NEST PAS COMPTE ET RECOMPTE PAR NOS SERVICES (week end  ?)

      DONC PAS D ASSURANCE....ILS EN SONT CAPABLES
      COMME POUR LES CB PIRATEES LES BANKSTERS SONT VRAIMENT EN DESSOUS DE TOUT....MAIS NOUS FONT PAYER .LEUR CUPIDITE


    • Patrick Brousse de Laborde 16 août 2013 12:45

       !!!! L’ARGENT !!!!

      L’argent rend les hommes serviles
      L’argent rend les hommes fourbes
      L’argent rend les hommes inhumains !!!!
      L’argent ne va jamais là où il devrait aller
      L’argent va toujours là où il ne faut pas
      Dans la poche de celui qui a trop
      Dans des forteresses bien gardées
      Dans des palais somptueux
      Dans des causes inutiles
      L’argent rend l’homme égoïste
      L’argent rend l’homme paresseux
      L’argent rend l’homme cupide
      L’argent ne sait pas comment se mettre lui-même, de lui-même en valeur !!!!
      J’ai toujours eu un mépris souverain pour l’argent :
      - celui qui sert à tuer
      - celui qui développe la misère
      - celui qui affole
      - celui qui corrompt
      - celui qui attise la jalousie

      «  CELUI QUI FAIT DU MATIN AU SOIR TOURNER L’HOMME EN ROND ET LE REND DEPENDANT »


      Patrick Brousse de Laborde alias IELO IV opao


    • André-Jacques Holbecq André-Jacques Holbecq 12 août 2013 14:20

      Ce n’est malheureusement pas tout à fait comme Paul Grignon l’explique que les banques créent de la monnaie de crédit.
      Puis-je vous suggérer (entre autres) mon livre (« argent, dettes et banques ») ou celui de Dominique Plihon (« la monnaie et ses mécanismes ») ou l’explication détaillée sur http://tinyurl.com/creation-monetaire

      Dans le système actuel votre proposition est infaisable, alors autant changer de système et se passer des banques créatrices de monnaie, et donc passer au système « SMART »


      • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 15:15

        « Dans le système actuel votre proposition est infaisable ».

        Je pense que cette réponse ne vous engage pas bien loin Monsieur Holbecq. Votre inertie au changement laisse entendre que votre conditionnement au système reste déterminant.

        Or ce système n’est rien d’autre qu’un très long conditionnement basé sur l’ignorance de la masse, cela ne peut plus durer, de même que vos propositions ne correspondent qu’à quelques mesurettes ou réformes laissant en gros un système perfide et prédateur continuer à prospérer dans sa métastase.

        N’ayez pas peur de changer le système Monsieur Holbecq, n’ayez pas peur du mot utopie, laissez les choses se faire... elles ne demande qu’à se modifier, laissez mourir les choses qui justement ne demandent qu’à mourir pour nous avoir trop longtemps conditionnés au pire et si longtemps mentis et rendus esclaves !!!!


      • André-Jacques Holbecq André-Jacques Holbecq 12 août 2013 16:38

        Vous comprendrez qu’après cette réponse je ne vais même pas essayer de débattre . Bonne chance donc.


      • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 17:16

        Je pense qu’on peut se dire franchement les choses, n’ayez pas peur de réagir à mes propos, si je vous trouve trop impliqué dans le système c’est parce que j’ai lu de nombreux articles émanant de vous, vous condamnez certes ce système mais seulement je ne vois concrètement de votre part pas grand chose venir à part me dire :« dans le système actuel votre proposition est infaisable.

        Dites-moi quelles solutions concrètes »faisables" proposez-vous ?


      • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 17:23

        Pardon, n’entendez pas impliqué dans le système mais « imprégné » par le système.


      • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 18:15

        Si je vous ai choqué ou blessé veuillez accepter mes plus humbles excuses,

        Patrick Brousse de Laborde


      • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 19:37

        « la création monétaire fait perdre de sa valeur à la monnaie », c’est là toute la perversité de ce système Argent-Dette qui est infernal et qu’il nous faut à tout prix abolir.

        Quant au nouveau système SMART que vous nous proposez Monsieur Holbecq, il a l’inconvénient d’être incomplet, il réduit certes les taux d’intérêts des crédits, mais ne débouche sur aucune solution pour les supprimer purement et simplement et de plus permet la continuité d’une banque centrale européenne, à quelle fin ? Probablement pour ne pas heurter trop la sensibilité des banquiers qui pourront continuer à jouer de l’inflation et de la déflation comme dans le passé !

        Vous n’avez sans doute pas encore compris Monsieur Holbecq que le métier de banquier est sans avenir et va disparaître.


      • anomail 12 août 2013 14:38


        « Le Revenu de Base ne se cumule pas, en fin de chaque mois il revient à zéro, le seul argent cumulable »

        Idéal pour commencer une belle collection de boîtes de conserves (ou autre).


        • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 15:40

          Oui le Revenu de Base a pour finalité d’éradiquer la misère dans la nation qui le pratique, actuellement l’Inde dans certains états le pratique, les résultats sont très encourageants et il serait question de l’adopter à tout le continent.

          Bien entendu ceux qui regimbent sont les plus aisés et les banquiers comme les hautes castes sont totalement opposés.

          Rendre le revenu de base non cumulable est une façon de responsabiliser la personne afin qu’elle prenne conscience combien la société prend soin de chacun de ses enfants, afin qu’à leur tour, adultes, ils œuvrent par l’activité matérielle de leur choix au bien-être de tous, en gratitude.


        • anomail 14 août 2013 16:32

          C’est le moment de relire ’La nuit des temps’ de René Barjavel.

          Très beau roman de Science-Fiction ou le revenu de base est évoqué.


        • Patrick Brousse de Laborde 15 août 2013 00:12

          Barjavel était un grand visionnaire, s’il était encore vivant il ne manquerait pas de nous éclairer pour en finir avec cette décadence bancaire.

          La nuit des temps est l’un de ses plus beaux romans, merci pour ce joli rappel à la mémoire de ce grand visionnaire.


        • Marc Chinal Marc Chinal 12 août 2013 15:36

          y’en a de l’intellectuel qui n’a pas compris que la monnaie devait être suffisamment rare pour avoir de la valeur, et que si on oublie cette obligation, forcément, la monnaie ne vaut plus rien.
          Alors vous aurez beau inventer « le système du siècle », à un moment, la monnaie devient un piège qui oblige à avoir de l’activité, de la croissance, de la rareté, de la misère.
          .
          Changer le système de la monnaie tout en gardant de la monnaie, c’est une idiotie.
          .
          (mais peut-être avez-vous un exemple de « monnaie pas rare » qui fonctionne correctement ?)


          • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 15:46

            L’idéal serait de se passer de la monnaie, c’est cela l’objectif final.

            Mais tant que la pauvreté règnera il n’y aura pas d’autre alternative à la monnaie, à moins de former des communautés rurales qui vivront en autarcie ce qui n’est pas une mauvaise solution.


          • Marc Chinal Marc Chinal 12 août 2013 16:20

            <<<L’idéal serait de se passer de la monnaie .../... Mais tant que la pauvreté règnera il n’y aura pas d’autre alternative à la monnaie,<<<<

            .

            Vous vous rendez-compte que vous êtes dans un raisonnement kafkaïen ?

            .

            Je vous explique que tant que la monnaie gérera nos échanges, la pauvreté et la misère sont inhérentes, obligatoires, et vous me dites qu’il faut d’abord supprimer la misère pour se passer de monnaie ?

            .

            Qu’on doive apporter suffisamment à chacun, soit, mais c’est impossible dans un système monétaire (monétiste) car l’abondance n’est pas « rentable » (il faut la rareté pour que les biens aient de la valeur... Personne n’a intérêt à ce que les manques n’existent plus, sinon les prix s’écroulent). 


          • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 17:04

            C’est exact le problème de la monnaie est kafkaïen.

            Avant même d’améliorer le système monétaire, qui ne peut aboutir qu’en remplaçant le banquier par un fonctionnaire qui ne récoltera plus en fonction de la monnaie créée ; il est impératif avant toute chose d’éradiquer la pauvreté.

            La pauvreté est a bannir en toute priorité et dans l’état actuel de ce que nous vivons, le Revenu de Base est à considérer comme l’outil de prédilection, donc c’est avec l’argent que nous sommes en mesure d’éradiquer la pauvreté et non par le troc dans les grandes villes en particulier. Dans les zones agricoles il est plus aisé de se passer de la monnaie.

            Un monde sans monnaie est à terme la meilleure des solutions !


          • Marc Chinal Marc Chinal 12 août 2013 17:38

            Avez-vous étudié l’impact d’un revenu universel sur l’inflation ?
            Quelles sources pour financer le type de revenu universel que vous défendez ?
            (je suis intéressé par vos réponses)


          • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 18:04

            Le Revenu de Base ne génèrera aucune inflation dans la mesure où il est avant tout un outil de développement relançant la consommation des ménages et qu’il provient directement de la création monétaire, proposé sur la base de la Contribution Unique de 10% lors de la réalisation de tout crédit.

            Inflation et Déflation sont des chimères fabriqués par le système monétaire pour appauvrir le travailleur qui ne pourra jamais réussir à vivre de ses économies et devra travailler comme un aliéné tant qu’il lui restera des forces.

            La création monétaire sans intérêts générant la Contribution Unique est sensée être une monnaie fixe et stable


          • Marc Chinal Marc Chinal 12 août 2013 18:39

            <<<<La création monétaire sans intérêts générant la Contribution Unique est sensée être une monnaie fixe et stable<<<<
            .
            comment fixez vous des prix « fixes et stables » ?


          • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 19:32

            « la création monétaire fait perdre de sa valeur à la monnaie », c’est là toute la perversité de ce système Argent-Dette qui est infernal et qu’il nous faut à tout prix abolir.

            Sinon à la base l’argent est stable, dès lors qu’un crédit et établi l’ensemble s’enrichit, de nouvelles valeurs sont créés, mais une fois le crédit remboursé cet argent doit être éliminé, sinon c’est l’inflation.

            Des crédits nombreux, sans cela le système monétaire s’écroule, c’est la déflation.


          • Matthhou 12 août 2013 16:13

            Je trouve votre idée trop compliquée en termes de gestion.
            Donc à la fin du mois, les impôts iraient récupérer ce que vous n’avez pas dépensé dans le mois ? Bonjour l’usine à gaz...
            Et si je veux quelque chose de cher, je suis obligé de passer par un crédit ? Je ne peux pas économiser tous les mois ?
            De plus, comme d’autres l’ont dit, la création monétaire fait perdre de sa valeur à la monnaie et donc aux échanges.

            Comme vous, je pense que l’idéal serait de pouvoir se passer de monnaie tout court. Que chacun ait accès à ce dont il a besoin pour vivre et puisse échanger le fruit de ses compétences et de son travail pour assouvir ses désirs (non nécessaires sinon pour être plus heureux).

            A votre proposition, je répond par l’instauration d’un revenu de base financé par la TVA (quitte à ce qu’elle soit à 50% ou plus). Et en monnaie fondante (http://fr.ekopedia.org/Monnaie_fondante) pour être sûr qu’elle circule et ne soit pas stockée aux caïmans.

            Ainsi, l’argent provient de l’échange de bien et de services entre tous, et permet à chacun de subvenir à ses besoins primaires au quotidien sans être esclave d’un travail précaire ésclavagisant.


            • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 20:27

              Ainsi, l’argent provient de l’échange de bien et de services entre tous, et permet à chacun de subvenir à ses besoins primaires au quotidien sans être esclave d’un travail précaire ésclavagisant.

              Excellente conclusion, c’est tout à fait à cela que nous devons aboutir et pourquoi pas avec la monnaie fondante que je ne connaissais pas.


            • robin 12 août 2013 16:51

              Le monde étant dirigé par des satanistes assoiffés de pognon, dirigeant des gens qui a 99,9 % sont par leur bêtise, leur ignorance, leur flemme, heureux de leur esclavage, il n’y a pas de solutions autres d’un esclavage total ou un 1789 planétaire.


              • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 18:34

                Bonne analyse, mais cela ne suffit pas il manque des propositions concrètes autres que la vengeance et la violence !


              • oj 12 août 2013 18:17

                insurrection
                reprise en main de notre nation, de notre travail et de nos infrastructures


                • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 18:38

                  Avant toute choses soyons RÉSOLUS !
                  Oui il est temps de reprendre en main notre nation, notre travail, nos infrastructures et notre JUSTICE !


                • ecolittoral ecolittoral 12 août 2013 21:30

                  Le banquier fonctionnaire prêterait 10 000 aux « revenus de base » qui se surendetteraient et ne pourraient pas rembourser !

                  Le trésor public dépendant de l’état, pourquoi l’état ne passerait il pas de 10 à 15 puis 20% ?
                  Pour payer aux copains et copines des postes fictifs locaux ou nationaux et, tant qu’on y est, européens et mondiaux...Et dans les banques bien sûr !
                  Vous croyez encore qu’il y a des méchants et des pauvres ?
                  C’est l’occasion qui fait le larron.
                  Ce qui manque aujourd’hui, ce n’est pas l’argent !
                  Ce qui manque ce sont les règles de son utilisation.
                  J’exclus d’office l’euro qui n’est la monnaie de personne. Trop chère, même pour les Allemands, elle ruine le continent et doit disparaître...avec la BCE et l’UE.

                  • Croa Croa 12 août 2013 21:52

                    Si on lit bien ce que propose l’auteur ce n’est pas ça qui se passe ! Le banquier ne prête qu’à l’emprunteur mais remet au trésor 10% de plus afin que la nation puisse verser un revenu de base. Ces 10% là ne sont pas à rembourser puisqu’il s’agit d’une sorte de taxe sur l’argent créé.

                    Sinon que l’auteur nous réexplique ! smiley


                  • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 23:11

                    Bien vu, les 10% ne sont pas à rembourser c’est le DON de la banque, un don fait à partir de rien comme la monnaie créée à partir de rien.


                  • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 23:28

                    Vous n’avez pas bien lu l’article, les 10% ou Contribution Unique sont « offerts gracieusement » au Trésor Public afin de rémunérer le Revenu de Base pour tous.

                    Avez-vous compris que nous changeons de paradigme ? L’Argent -Dette est aboli, nous sommes dans « l’Argent-Don » !


                  • zozoter 13 août 2013 05:08

                    « ...Trop chère, même pour les Allemands... »

                    Vous êtes certain de çà, les allemands bénéficient et seulement eux d’une monnaie SOUS évaluée d’au moins 20%. Quand l’€ mourra ( et pas si ) J.Sapir s’attends à un décrochage du « franc » en instantané de 50% par rapport à eux *. C’est la première fois depuis 1 500 ans que le lait allemands est moins cher que le lait français, à votre avis, cette monnaie, n’est elle pas responsable du foutoir en Europe ? Non bien sûr, nos producteurs de lait sont des feignants, en +, les roumains/bulgares à 4€ de l’heure ne sont pas encore salariés dans nos fermes.

                    * çà veut dire que l’acheteur d’une VW à 20 000€ la paiera 30 000. Pour un grec, ce sera  100 000
                    C’est bien qu’aujourd’hui les produit allemands bénéficie d’un dumping monétaire. Et çà, c’est depuis le Franc fort ! Le début du suicide de notre pays par nos hommes politiques. Par contre pour l’Allemagne, ne changer rien pour elle ?

                    Sinon pour l’auteur, vos perspectives sont intéressantes.


                  • Patrick Brousse de Laborde 13 août 2013 13:10

                    Vous décrivez la toute la perversité de la maffia des banques, qu’elles soient FED, BCE, FMI, toutes zionistes ashkenase au service du Grand Israël et se gavant de la multitude rendue esclaves de cette maffia qui dépouille, déflationise et inflationise à tour de bras pour soumettre le peuple docile depuis 2 siècles et qui entend nous imposer le Nouvel Ordre Mondial avec pour capitale de la planète Jérusalem. (Entendre Jacques Attali sur le sujet)

                    L’Europe n’est qu’une Europe marchande conçue par cette maffia bancaire pour cette maffia bancaire.

                    Vous avez raison d’être en colère !


                  • titi 12 août 2013 23:03

                    Je veux pas être méchant, mais pour qu’un process puisse être appliqué par le personnel du trésor public, il faut que ce soit un process très simple pour ne pas dire basique.

                     

                    Donc votre usine à gaz...


                    • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 23:18

                      Ne soyez pas méprisant, l’usine à gaz c’est en réalité les intérêts que la banque nous vole à chaque crédit.

                      Au contraire ici il n’y a plus d’intérêts, de taxes ou d’impôts à céder à un racketteur ayant pignon sur rue et la loi pour lui !


                    • Patrick Brousse de Laborde 12 août 2013 23:37

                      C’est bien cela : ça fait 2 siècles que les banques nous font jouer leur monopoly en nous faisant tourner en rond du matin au soir et nous entre-tuer, voire nous saigner pour une poignée de sous bidons !!!



                      • Patrick Brousse de Laborde 13 août 2013 14:22

                        Nous devons nous mêmes apprendre à nous déconditionner, à ne plus mettre l’argent au centre de tout.


                      • Patrick Brousse de Laborde 13 août 2013 14:26

                        Merci, c’est une bonne base d’analyse.


                      • André-Jacques Holbecq André-Jacques Holbecq 13 août 2013 11:51

                        Je ne veux pas jouer au prof, mais vous semblez oublier ou vous ignorez que lorsqu’une banque (un réseau bancaire) crée de la monnaie de banque (« ex nihilo ») il s’agit simplement d’une augmentation simultanée de l’actif et du passif de son bilan. La monnaie est une dette de banque qui circule entre agents économiques (la monnaie créée ou les dépôts d’un client sont au passif d’une banque et qui dit passif, dit dette)..

                        Si la banque émets 110 de crédit (de monnaie), elle doit porter 110 en garanties à l’actif de son bilan. Si elle ne porte que 100 son bilan sera déséquilibré et au plus elle sera obligée d’émettre 10% de plus, au plus vite arrivera le dépôt de bilan et le chômage pour ses employés. Je suis donc bien certain que jamais votre système ne sera appliqué et s’il l’était (on ne sait par quelle aberration politique) les banques refuseraient tout simplement de faire le moindre crédit...

                        Il n’y a donc qu’une seule solution, c’est que le Trésor Public, bénéficiaire des 10 supplémentaires offre à la banque une reconnaissance de dette de ce montant (une obligation) ..
                        Tiens c’est ce qui se passe aujourd’hui avec les emprunts publics (la dette).

                        Pourquoi ne serait-il pas beaucoup plus simple que le Trésor Public emprunte à l’entité qui lui appartient en totalité (la Banque de France) sans passer par les banques commerciales ? C’est bien ce que propose le SMART (mais encore faut-il le lire et le comprendre) : les banques ne peuvent plus faire de crédit, elle ne pourront plus que prêter l’épargne et seul l’Etat bénéficie de la Création monétaire, proportionnellement à la croissance de l’économie. Après, l’Etat (ou plutôt les représentants du peuple lors du vote du budget) fera ce qu’il veut de cette croissance de la masse monétaire, y compris la possibilité du RdB

                        Mais se pose alors le problème de la quantité de monnaie en circulation et de l’effet inflationniste. Comment « effacez-vous »cet argent que les bénéficiaires de votre revenu de base auront touché et auront dépensé (et qui se retrouvera donc dans le circuit économique sans jamais devoir être remboursé ? L’inflation (ou les bulles) va vite arriver avec une croissance de la masse monétaire de 10% par an sans contreparties productives malgré le fait que vous considériez (sur quels arguments et sur quelles bases ?) que l’inflation est une chimère ...
                        Et si par un tour de passe-passe on augmente de 10% les richesses produites, l’écologie et le prix de l’énergie importée et des matières premières se rappelleront vite à notre bon souvenir.

                        Ce qui importe ce sont les vraies richesses, celles que nous produisons tous ensemble (l’argent n’est que le « symbole » d’une richesse). Et on ne peut que partager les richesses produites !


                        • Patrick Brousse de Laborde 13 août 2013 13:48

                          Merci de votre réponse Monsieur Holbecq

                          Comme je le disais plus tôt, ces 10 % émis sans contre partie vers le trésor public à vocation de régler le Revenu de Base de chaque humain est en réalité un fantastique outil de stimulation économique, il doit Relancer l’industrie et non être générateur d’inflation comme vous le supposez.. 

                          Oui l’inflation est bien une chimère où les prix s’envolent ou chaque épicier vend plus cher sa soupe, l’inflation que vous craignez tant ne peut avoir lieu qu’au moment du crunch quand l’industrie dans un premier temps sera en crise de main d’œuvre, car beaucoup de travailleurs souhaiteront vivre exclusivement du Revenu de Base. A partir de là le prix des produits industriels augmentera, l’industrie sera obligée de lancer des appels d’offre et de garantir des prix plus attractifs pour la main d’œuvre qui lui fait défaut, les crédits se relanceront pour l’industrie et les prix se restabiliseront par conséquent.

                          Votre système SMART n’est pas si smart que cela, le banquier ou l’état continue à vendre de l’argent avec intérêts, c’est cela la véritable gangrène du système et vous ne faites rien contre ça, de plus BCE, FED et FMI continuent leur vie, sans complexe.
                          Quand déciderez-vous d’abolir purement et simplement BCE, FED et FMI Monsier Holbecq ???.


                        • Patrick Brousse de Laborde 13 août 2013 18:33

                          Un élément capital non évoqué plus haut :

                          Le Revenu de Base ne se cumule pas, car tout doit être dépensé dans le mois, ainsi son rôle est à la fois d’être un stimulant pour l’économie tout en étant un régulateur. En ne se cumulant pas il ne peut pas générer d’inflation mais génère un système d’abondance qui va dans la direction opposée à la perfidie du système bancaire actuel qui contraint la masse à la rareté n’hésitant pas à détruire les prétendus surplus des récoltes et à imposer la famine aux pays dans l’incapacité financière.

                          Si nous arrivons dans le cas de figure extrême où il faille brider l’économie de manière à ne pas dévaliser les ressources de la planète, dans ce cas, les crédits devront diminuer de même que le montant de la Contribution Unique pourra baisser ainsi que le Revenu de Base et le Revenu d’Activité pour entrer en récession voulue, comme ce que nous vivons actuellement, c’est à dire une récession dramatique imposée par le système bancaire pour le moment tout puissant, qui a tout pouvoir grâce au soutien indéfectible d’une l’élite dominatrice et corrompue.

                          Gardons en conscience que la création spontanée est quasi illimitée et essentielle, c’est la nature, elle nous procure abondance et sécurité.
                          La création monétaire spontanée qu’est la Contribution Unique va dans ce sens de l’abondance gratuite et universelle.


                        • Patrick Brousse de Laborde 14 août 2013 18:32

                          Justement ce triste bilan que vous brandissez entend que vous apportiez des solutions ou encore plus fort, vos solutions pour mettre fin à ce système infernal. J’espère que vous ferez avancer des solutions sinon la triste réalité deviendra nouvelle vérité. A mon avis dénoncer ou décrire un cloaque est loin d’être un acte suffisant si des solutions ne sont pas évoquées et défendues.


                        • lloreen 15 août 2013 10:59

                          A l’ auteur.

                          Je partage tout à fait votre vision.
                          Malheureusement, l plupart des gens n’ en saisissent pas la portée et ne comprennent toujours pas le fonctionnement du système bancaire.

                          Et pour cause.
                          L’ instigateur du système l’ a très bien défini.

                          "les quelques personnes qui comprennent ce système ou bien seront intéressées à ses profits, ou bien dépendront tellement de ses faveurs qu’il n’y aura pas d’opposition de la part de cette classe, alors que la grande masse du peuple, intellectuellement incapable de comprendre les formidables avantages que tire le capital du système, portera son fardeau sans complainte et peut-être sans s’imaginer que le système est contraire à ses intérêts. Vos serviteurs dévoués. Signé : Rothschild frères."


                          • Patrick Brousse de Laborde 15 août 2013 14:37

                            Merci pour vos paroles éclairées.

                            Nos prétendus serviteurs dévoués Rothschild si zélés envers eux-même et la corruption ont établi ce système bancaire diabolique avec une lucidité et un entrain sans pareils, ils ont réussi à chasser de Gaulle, imposé leur pantin majeur Pompidou et remercié leur plus grand homme de paille qu’ils ont mis sur le trône français en remerciement pour ses basses œuvres : Giscard ayant créé la loi du siècle donnant tout pouvoir aux banques privées sur l’état, jamais il n’y a eu une telle scélératesse contre toute une nation. Giscard qui a eu le sombre honneur de répéter la même scélératesse en rédigeant notre constitution, refusée vainement par le peuple mais imposé finalement au peuple grâce au zèle d’un autre pantin sortant de la boîte Rothschild : Sarkozy.
                            .

                              



                            • Patrick Brousse de Laborde 15 août 2013 15:14

                              Merci pour ce lien.

                              « Traire la vache, mais pas jusqu’à la faire crier. » – James de Rothschild (1792 – 1868), Ce n’est plus le cas maintenant, la « vache » que représente le peuple est de plus en plus conscient de la réalité mais c’est sans violence, sans briser le seau qu’il refuse à jamais « toute création bancaire ».


                            • lloreen 15 août 2013 11:10

                              Toute la question consiste à savoir si la grande masse est prête à s’ extraire de sa condition d’ esclave de la haute finance ou non.
                              L’ illusion d’ avoir un quelconque intérêt à préserver ce système mortifère que l’ humanité subit à une échelle de plus en plus grande doit absolument céder la place à la réalité.

                              Pour comprendre comment tout ce système a pu se mettre en place, il faut faire un grand bond dans le passé.
                              La connaissance historique, occultée depuis bien longtemps, permettra à de plus en plus de personnes de prendre leur destin en mains et de s’ affranchir de ce système esclavagiste.

                              http://oppt-france.blogspot.be/2013/03/one-peoples-public-trust-oppt-saisit.html


                              • Patrick Brousse de Laborde 15 août 2013 15:16

                                C’est tout à fait cela, votre analyse est sans faille, Bravo !


                              • lloreen 15 août 2013 11:27

                                La société consumériste fonctionne comme une drogue et la plupart des personnes sous l’influence maléfique de l’ illusion appelée « argent » réagissent violemment à l’ idée de s’ en voir privées, exactement comme les personnes soumises à une addiction.

                                Evidemment, ceux qui se débattent comme de beaux diables sont ceux qui sont à l’origine du système et les guerres incessantes sont la conséquence directe de ce système.
                                Sans destruction pas « d’ évolution ».

                                C ’est le système hégélien dans toute sa « splendeur » :thèse-antithèse-synthèse et le mythe messianique sous forme d ’acteurs intéressés à la misère du monde.

                                Fomenter des troubles par partis interposés bénéficiant toujours aux mêmes et au détriment de la majorité pour pouvoir apporter ses mauvaises solutions.C ’est en fait la dualité de laquelle l’ humanité doit s ’extraire d’ urgence.
                                C’ est le moment salutaire pour le faire car le système est moribond.

                                Le risque est de tomber dans le piège de la troisième guerre mondiale -tout bénéfice pour les acteurs maléfiques de la haute finance et cause de tous les malheurs pour l’ humanité .


                                • Patrick Brousse de Laborde 15 août 2013 15:29

                                  Surtout ne tombons pas dans le piège de la violence et de la guerre, cette 3e guerre mondiale est déjà en activité avec la Libye, la Côte d’Ivoire, la Syrie, elle entend aller partout où le système maffieux bancaire sioniste ashkenaze n’est pas en place et ne trouvera jamais sa place.

                                  Il appartient à chaque peuple de refuser les banques et l’usure, nous y parviendrons bien plus vite que nous espérons. Les peuples ne cessent d’en prendre conscience que les banques n’ont plus d’avenir, comme toute la clique sauvage de prédateurs psycopathes appelée oligarchie financière.

                                  Merci beaucoup pour vos analyses magistralement bien fondées.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès