• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Crise : à qui le tour maintenant ?

Crise : à qui le tour maintenant ?

Le futur des Grecs sera de travailler plus pour gagner moins. Beau résultat offert par les politiciens et les syndicalistes qui dilapidèrent la richesse future des Hellènes durant plus d’une décennie. Comme en Espagne. Comme au Portugal. Comme en France. Comme dans tous ces pays qui, s’ils étaient une entreprise, auraient tous fait faillite depuis longtemps. Et que personne ne se voile la face derrière la fiction de l’État qui, même en tenant compte de sa puissante capacité pour spolier, n’est pas éternel.
Paul Krugman se félicite de ce que l’Espagne ne soit pas aussi mal en point que la Grèce. Ce prix Nobel d’économie – qui suppliait en 2002 Greenspan de baisser les taux d’intérêt et de créer une bulle immobilière afin d’amortir l’éclatement de la bulle dotcom – vient de laisser une note sur son blog où il assure que l’Espagne maintien sa « crédibilité fiscale », comme le prouverait le fait que durant toute la, crise grecque, la dette publique a seulement augmenté de 25 points de base.
 
Il serait intéressant de savoir si ce commentaire de Krugman relève plus de l’avis mercenaire ou si on le doit seulement à l’ habituel gloubi-boulga intellectuel que nous sert l’Américain qui squatte depuis trop longtemps les colonnes du New York Times. Car, tout de même, c’est lui, Krugman, qui assurait en février que le grand problème de la zone euro, ce n’était pas la Grèce mais l’Espagne, qui voit son déficit exploser à cause de son effondrement économique.
 
Mais, sans trop nous appesantir sur la faible valeur des opinions de Krugman, on se demande quand même où il arrive à trouver une « crédibilité fiscale » en Espagne. Certes, le rapport entre dette publique et PIB tourne toujours autour de 55%, inférieure à la moyenne de l’Union européenne. Mais ce chiffre isolé ne veut rien dire. On se souviendra ainsi que Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff – deux économistes qui, dans leur livre This Time Is Different : Eight Centuries of Financial Folly, ont réalisé une des plus importantes études sur les non paiements des dettes publiques – montrent que seulement 16% des États qui firent faillite entre 1970 et 2008 avait une dette publique supérieure à 100% du PIB, que plus de la moitié de ces faillites concernaient des États qui avaient un niveau d’endettement inférieur à 60% du PIB et même 20% des suspensions de paiement concernaient des États ayant un endettement inférieur à 40%.
 
Alors on pourrait se rassurer en disant que l’Espagne a encore du chemin à faire avant d’atteindre l’endettement du Japon, qui culmine à près de 200% du PIB. Mais cela relèverait surtout de la politique de l’autruche – pour les Espagnols et pour les Européens. Car aucun responsable d’entreprise ne sourit quand son chef comptable vient lui dire que la maison perd irrémédiablement de l’argent mais que, au moins, il reste encore une marge d’endettement pour pouvoir continuer à payer le salaire des employés.
 
Car telle est la situation de l’Espagne : une entreprise qui perd année après année 120 milliards (déficit budgétaire), qui a une dette de 550 milliards (dette publique), avec un cinquième du personnel payé à ne rien faire (chômage de 20%), avec des engagements insoutenables quant aux paiement de la pension de ses employés (sécurité sociale en faillite) et qui n’a d’autres recours que de s’endetter pour faire face à ses dépenses courantes et obligations passées (refinancement de la dette). Avec l’aggravant que les pertes annuelles de l’entreprise, loin de se réduire, ont augmenté jusqu’à presque 20% en mars dernier. Par ailleurs, les consommateurs qui devraient acquérir les produits de cette entreprise (les contribuables qui paient les impôts) ont des dettes qui doublent leurs revenus annuels (dette privée de 190%). Et les banques qui prêtent à l’entreprise sont elles-mêmes sur le point de faire faillite (système financier espagnol). « Crédibilité fiscale » ? Autant que Krugman possède une « crédibilité économique ».
 
Et voyant comment cette situation espagnole se répète à travers la moitié de la zone euro, il est stupéfiant de voir comment nos politiciens s’acharnent à jouer de la lyre devant Rome en flammes. Bien que l’on comprend que beaucoup d’entre eux arriveront à tirer leurs marrons des foyers calcinés. La Grèce vient de faire faillite et, si elle ne veut pas courir à la catastrophe, devra se soumettre à la stricte discipline d’un plan de rigueur draconien. Que les habitants de la zone euro en prennent bien connaissance, car cela pourrait les concerner prochainement : diminution du salaire des fonctionnaires, arrêt des embauches publiques durant trois ans, diminution des pensions de 15%, augmentation de la TVA jusqu’à 23%, création de nouveaux impôts, gel des salaires du privé, etc. Et tout cela ne sera certainement pas suffisant. Le futur des Grecs sera de travailler plus pour gagner moins. Beau résultat offert par les politiciens et les syndicalistes qui dilapidèrent la richesse future des Hellènes durant plus d’une décennie. Comme en Espagne. Comme au Portugal. Comme en France. Comme dans tous ces pays qui, s’ils étaient une entreprise, auraient tous fait faillite depuis longtemps. Et que personne ne se voile la face derrière la fiction de l’État qui, même en tenant compte de sa puissante capacité pour spolier, n’est pas éternel. Même si Krugman croit encore le contraire. 
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.04/5   (81 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • worf worf 6 mai 2010 11:22

    l’émission d’hier de ce soir ou jamais était consacrée à la Grèce : http://ce-soir-ou-jamais.france3.fr/index-fr.php?page=emission&id_rubrique=1043


    • JL JL 7 mai 2010 19:07

      A tous ceux qui ont l’intention de lire les commentaires sereinement : lucilio est un replieur compulsif.

      En conséquence, il est conseillé de déplier tous les commentaires d’un coup avec le bouton ad’hoc situé en fin de fil, à droite, en face du bouton « Ajouter une réaction » .  smiley


    • foufouille foufouille 6 mai 2010 11:30

      bien sur les bankster y sont pour rien
      bizarre que les kerviel, lucilio et autre madoff pretent peu aux particuliers


      • Leviathan Leviathan 6 mai 2010 11:31

        Revue de presse internationale économique de Pierre Jovanovic, sur radio « Ici & maintenant », du 05/05/2010.

        http://revuedepressedejovanovicenmp3.blogspot.com/2010/05/emission-du-05-mai-2010.html


        • cubrad 6 mai 2010 11:39

          Avez-vous reçu les formulaires de déclaration des revenus : le budget français

          • dépense 420 milliards €
          • recette 270 milliards €
          • déficit 149 milliard €
          On dirait que nous sommes plus mal que l’Espagne.

          • Philou017 Philou017 6 mai 2010 11:52

            Article nullissime comme d’habitude.

            "Beau résultat offert par les politiciens et les syndicalistes qui dilapidèrent la richesse future des Hellènes durant plus d’une décennie.« 

            Lucilio ne donne pas évidemment pas la moindre info avalisant cette déclaration.
            La dette accumulée par les états provient avant tout de :
            - le détournement d’une partie de plus en plus grande de la richesse économique vers la sphère financière
            - le système libéral qui crée chômage, précarité, stagnation ou régression réelle des revenus (à cause d’une inflation scandaleusement camouflée par les indices officiels, notamment ceux de l’INSEE), qui amène des déséquilibres forcés dans les caisses sociales
            - le système libéral qui diminue les impôts et taxes à cause d’une concurrence forcenée sans aucune maitrise, pour sauvegarder à mauvais compte la compétitivité des entreprises dans un contexte de concurrence sans limites, mais aussi pour éviter l’évasion fiscale, ce qui fait que ceux qui gagnent le plus paient de moins en moins
            - La réduction des impôts amène donc une diminution drastique des recettes de l’état, comme l’augmentation du chômage et la stagnation/baisse des revenus. Cette réduction a aussi pour effet de préserver et de développer les bénéfices financiers des actionnaires et autres parasites.

            Dans ce cadre, on peut reprocher aux gouvernements de ne pas avoir baissé les dépenses publiques suffisamment. Mais baisser ces dépenses est impopulaire et logiquement les gouvernements retardent l’échéance en aggravant la dette. Et on attend une crise pour créer un choc, comme l’a tres bien expliqué Naomi Klein, pour faire passer des mesures drastiques.

            On peut se demander l’intérêt d’un système qui prélève de plus en plus la richesse d’un pays au profit de micro-élites travaillant dans la finance, tout en appauvrissant de manière progressive les états et en sapant la protection sociale.

            En fait, tout cela est le résultat d’une idéologie libérale folle, ou la loi du marché a remplacé toute idée de l’intérêt général et même du simple bon sens.

            C’est pour cela que le fanatique libéral Lucilio pond à longueur de temps des articles stigmatisant les profiteurs »irresponsables" du système, cad les états et les citoyens, spécialement les fonctionnaires, pour faire oublier à quel point le système qu’il défend est stupide, négatif et destructeur.

            Tout le monde a le droit de se tromper. Mais persister dans l’erreur en cherchant des boucs-émissaires, tout en oubliant toute auto-critique, est le signe d’une malhonnêteté intellectuelle.

            Malhônnêteté que l’on retrouve derrière la doctrine libérale, qui réclame le droit pour chacun de faire ce qu’il veut, tout en ignorant l’intérêt collectif, et en faisant semblant d’ignorer le péril extrême d’un système économique livré aux pires appétits sans contrôle, ni régulation.
            Une sorte de philosophie de l’égoïsme bien-pensant.


            • foufouille foufouille 6 mai 2010 11:56

              "Malhônnêteté que l’on retrouve derrière la doctrine libérale, qui réclame le droit pour chacun de faire ce qu’il veut, tout en ignorant l’intérêt collectif,"
              uniquement pour le libertasbeaucoup
              le pauvre (libertasplusrien) doit etre competitif et vivre en dortoir


            • Lucilio Lucilio 6 mai 2010 12:07

              « La dette accumulée par les états provient... »

              ... simplement de ce que ces États dépensent beaucoup plus qu’ils n’ont de rentrées fiscales. Quand l’État grec se permet d’avoir six fois plus de fonctionnaires que l’Autriche, à peine moins peuplée, avec un PIB/hab. grec près de 30% inférieur à l’autrichien, il ne faut pas s’étonner de se retrouver endetteé jusqu’au cou, malgré les 240 milliards (le total de son PIB) que la Grèce a déjà reçu en subventions européennes depuis son adhésion à l’Europe.

              Un particulier qui dépense systématiquement pendant des années plus qu’il ne gagne, fait exploser sa carte de crédit, qui ne sort jamais de son credit revolving, qui doit emprunter pour rembourser ses échéances, etc. est un inconscient. Quand un politicien fait la même chose avec les finances de l’État, c’est un criminel.


            • JL JL 6 mai 2010 12:34

              « Un particulier qui dépense systématiquement pendant des années plus qu’il ne gagne, fait exploser sa carte de crédit, qui ne sort jamais de son credit revolving, qui doit emprunter pour rembourser ses échéances, etc. est un inconscient. Quand un politicien fait la même chose avec les finances de l’État, c’est un criminel. » (lucilio)

              Mais quand ce politicien fait cela parce que telle est la mission que lui ont confié ceux qui ont misé sur lui et ont été les artisans de sa victoire ékectorale, comment appelle-t-on ça ? Un mafioso ?

              Nb. mafioso criminel c’est un pléonasme, n’est-ce pas !?


            • Lucilio Lucilio 6 mai 2010 12:38

              « Mais quand ce politicien fait cela parce que telle est la mission que lui ont confié ceux qui ont misé sur lui et ont été les artisans de sa victoire ékectorale, comment appelle-t-on ça ? Un mafioso ? »

              Oui, tout à fait, un mafieux. Excellente définition pour décrire le politicien qui achète le vote des électeurs en leur promettant des subsides fondés sur l’endettement que devront payer les générations futures.


            • JL JL 6 mai 2010 12:39

              Rappelons à lucilio que ce sont les gouvernements de droite qui creusent systématiquement les déficits et augmentent la dette. Les gouvernements de gauche arrivent quand il faut payer l’addition : ils sont censés pouvoir imposer les restrictions, chose qu’un gouvernement de droite ne pourrait faire sans provoquer le révolution.

              En somme, DSK s’il arrive en 2012 aura pour mission de faire à la France ce qu’on fait en Grèce aujourd’hui.


            • Lucilio Lucilio 6 mai 2010 12:41

              « Rappelons à lucilio que ce sont les gouvernements de droite qui creusent systématiquement les déficits et augmentent la dette. »

              Oui et ? Depuis quand la droite a cessé de faire comme la gauche, c’est-à-dire détourner les finances de l’État en faveur de ses électeurs ?

              Ahhh... je crois comprendre : tu es encore un de ces enfant qui s’imaginent que la droite est libérale.


            • worf worf 6 mai 2010 12:42

              et l’on retombe de nouveau dans les mêmes travers, c’est la faute des fonctionnaires maintenant !
              Vous avancez le nombre de fonctionnaires grecs bien plus important que celui de l’Autriche mais pas de leur salaire, bien inférieur. (qui peut expliquer en partie la corruption régnante )
              La problématique du secteur public (et je n’en fait pas partie) est de croire que pour quelques fonctionnaires que l’on voit prendre leur café en discutant alors que l’on attend derrière un guichet, beaucoup d’autres travaillent seuls sur des piles de dossier qui s’accumulent. Et je ne parle pas de cette dérive de devoir passer systématiquement par des bureaux, tribunaux... pour régler de légers différents qui peuvent l’être par le bon sens et la discussion !
              Le secteur public est un service au citoyen, le nombre de fonctionnaire, leurs prestations, les services mis en place doivent répondre à ces demandes. Si leur réduction en nombre peut alléger la dette d’un pays (mais probablement de manière très faible), cela peut occasionner du chômage supplémentaire car il n’est pas toujours possible d’utiliser la mise à la retraite. De plus, la qualité des services ne risque t elle d’être touchée ?

              Il faut aller plus loin que de regarder par le petit bout de la lorgnette, il faut se poser la question du marché financier : doit il être au service de la collectivité ou es ce l’inverse ?


            • Julius Julius 6 mai 2010 12:43

              > ce sont les gouvernements de droite qui creusent systématiquement les déficits et augmentent la dette

              En Grèce, c’été surtout le gouvernement socialiste, qui a créé la dette.


            • Lucilio Lucilio 6 mai 2010 12:47

              « Vous avancez le nombre de fonctionnaires grecs bien plus important que celui de l’Autriche mais pas de leur salaire, bien inférieur. »

              Il serait six fois inférieur au salaire moyen des fonctionnaires autrichiens, le salaire moyen des fonctionnaires grecs ?


            • JL JL 6 mai 2010 13:00

              lucilio toujours aussi bête qu’insolent, qui ne voit qu’à travers ses oeillères. Il est vrai qu’en ce jour d’élections britanniques, il faut ménager la chèvre et le chou pour ses copains.


            • Lucilio Lucilio 6 mai 2010 13:00

              « Le secteur public est un service au citoyen, le nombre de fonctionnaire, leurs prestations, les services mis en place doivent répondre à ces demandes. »

              Et les Autrichiens arrivent à offrir le même service (en fait, un meilleur service) avec six fois moins de fonctionnaires que les Grecs.



            • fwed fwed 6 mai 2010 15:17

              @ julius
              « c’été surtout le gouvernement socialiste, qui a créé la dette. »

              FAUX, Ce sont les banques privées qui créent la dette.
              Cela s’appelle de la création monétaire.

              T’en a jamais marre de raconter n’importe quoi ?

              http://www.fauxmonnayeurs.org/


            • Julius Julius 6 mai 2010 15:41

              La Grèce a dépenser plus d’argent qu’elle a gagné - donc la Grèce a créé la dette. C’est aussi simple que cela.

              Ensuite, vous pouvez certainement demander pourquoi ils l’ont fait (pour être élu par les promesses déraisonnables) et qui a été dans ces gouvernements (surtout les socialistes).


            • Lucilio Lucilio 6 mai 2010 15:58

              « T’en a jamais marre de raconter n’importe quoi ? »

              Euhhh... quand tu demandes à une banque de te prêter de l’argent, tu t’endettes. Tu sais ça, quand même ? Et quand un État va quémander de l’argent sur les marchés financiers pour combler son déficit budgétaire (parce qu’il dépense plus qu’il n’a de rentrées fiscales), il s’endette de la même manière.


            • Lemiamat 6 mai 2010 16:11

              Ne cherchez pas à leur expliquer Lucilio, le libéralisme c’est trop simple pour que çà marche. C’est mieux de développer le génie administratif de nos chers pontes héréditaires de l’ENA.

              Oh les gars Lucilio, il est ni à gauche ni à droite. Il est LIBRE....


            • sisyphe sisyphe 6 mai 2010 17:16

              Par Lucilio (xxx.xxx.xxx.100) 6 mai 15:58

              Euhhh... quand tu demandes à une banque de te prêter de l’argent, tu t’endettes. Tu sais ça, quand même ? Et quand un État va quémander de l’argent sur les marchés financiers pour combler son déficit budgétaire (parce qu’il dépense plus qu’il n’a de rentrées fiscales), il s’endette de la même manière.

              Oui ?

              Et pourquoi l’État est-il obligé d’aller « quémander de l’argent sur les marchés financiers » , quand les « marchés financiers », eux, sont capables de créer de l’argent ex-nihilo, dont ils se servent, comme usuriers, pour endetter les états, puis spéculer ensuite sur leur faillite ?

              Tu nous l’expliques, clown Lucilio ?


            • sisyphe sisyphe 6 mai 2010 17:19

              Par Julius (xxx.xxx.xxx.146) 6 mai 15:41

              La Grèce a dépenser plus d’argent qu’elle a gagné - donc la Grèce a créé la dette. C’est aussi simple que cela.

              Oui ?

              Et quand les « marchés financiers » dépensent plus d’argent qu’ils n’en n’ont, précipitent toute l’économie mondiale dans la faillite, et sont renfloués par les Etats, c’est aussi simple, kapo Julius ?


            • S.Ô.I Shri BaBâd Guru Lashpâ S.Ô.I BAD Ier izZ BAKk 6 mai 2010 17:29


              Et pourquoi l’État est-il obligé d’aller « quémander de l’argent sur les marchés financiers » , quand les « marchés financiers », eux, sont capables de créer de l’argent ex-nihilo, dont ils se servent, comme usuriers, pour endetter les états, puis spéculer ensuite sur leur faillite ?

               

              Bahhhh….té zidiô oukoi ZiziF ???

               

              Zéti tôo zimple pourtant ! za zappelle la Zodonomie Mcworldienne : kizé la voodoo magik créachion de Ka$h…

               

              dizon ke par zun prozessus de pazz-pazz magikobolique zé sodomatique : tu créachies du ka$h sans avoir besoin de rien…bref du voodoo, du mazik, za zexplique pâ, tâ la Mc’Fôaaa zou tu lapâ…

               

              bon, par contre zi té un diziple de la Globaballe MacChurch é ben tu zacceptes ze mystère théozobique de la magik zé immenculée concepchion du Ka$h….

               

               

              Bahhh un truk zenre méta-tranz-substantachion du Walooo zen Bôkou...zou dans le zenre…ze zé pâ trô...zé pâ vrément la Mc Fôaaa …ze crôoaa uniquement zen ma Divinitude zà Môaaa-je….

               

              bahhhh….


            • sisyphe sisyphe 6 mai 2010 17:42

              Mes zexcuzes, sa divinitude !

              Z’oubliais le pouvoir magique de la main zinvizib’ d’Omar Ché ...

              Keske chui kon, parfois, j’te jure....

              Bof...


            • darius 6 mai 2010 19:43

              Des politiciens ontdonc detourné l ’argent de l’etat vers la sphere financiere ?
              Mais comment ont ils fait smiley


            • Philou017 Philou017 6 mai 2010 20:13

              Lucilio : "... simplement de ce que ces États dépensent beaucoup plus qu’ils n’ont de rentrées fiscales. Quand l’État grec se permet d’avoir six fois plus de fonctionnaires que l’Autriche, à peine moins peuplée, avec un PIB/hab. grec près de 30% inférieur à l’autrichien, il ne faut pas s’étonner de se retrouver endetteé jusqu’au cou, malgré les 240 milliards (le total de son PIB) que la Grèce a déjà reçu en subventions européennes depuis son adhésion à l’Europe.

              Je sais pas où vous avez trouvé les six fois plus de fonctionnaires. En fait personne n’a l’air de savoir combien il y a de fonctionnaires en Grèce. A noter qu’il y a 11.2 m Habitants en Grèce contre 8.3 m en Autriche.

              Vous choisissez soigneusement vos exemples. L’Autriche est le pays qui a le plus diminué sa masse salariale publique entre 1995 et 2005. Examinons les chiffres.
              Variations de la dépense pour le secteur public en part du PIB entre 1995 et 2005 :
              Autriche -3.1
              Allemagne - 1
              Royaume-uni +0.7
              Portugal +1.5
              Espagne -1
              Grèce +0.8

              Donc une augmentation assez légère par rapport au PIB pour la Grèce.
              http://www.era.lib.ed.ac.uk/bitstream/1842/3153/1/REC-WP_1209_Tepe.pdf

              A noter que la grèce est le pays qui a le plus recruté en 1995-2005 (10%) pour une augmentation de 0.8% de part du PIB, d’apres cette étude. Ce qui montre à quel point les fonctionnaires Grecs sont mal payés.

              Un particulier qui dépense systématiquement pendant des années plus qu’il ne gagne, fait exploser sa carte de crédit

              Je ne crois pas que les fonctionnaires soient le problème. Si on ajoute un budget militaire démesuré, une mauvaise gestion et du gaspillage, dans une économie qui était et est resté peu développée, on arrive à un déficit important, mais moins qu’en France par exemple.
              Je ne vois pas de problème à ce qu’on recrute des fonctionnaires, puisque ca donne un emploi à un maximum de gens et qu’ensuite cet argent est réinjecté directement dans l’économie par les dépenses.
              A condition que cela permette une raie dynamisation de l’économie.
              Sauf qu’en l’occurence, cela semble surtout avoir bénéficié aux entreprises étrangeres. Le secteur tertiaire représente la majorité de l’économie grecque (71 % du PNB et 68 % de la main-d’œuvre. Par exemple, la balance avec la France :
              Exportations de la France vers la Grèce : 3,1 milliards d’euros (2005)
              Importations françaises de la Grèce : 520 millions d’euros (2005)
              Général :
              Importations : 93,91 milliards $ (2008)
              Exportations : 29,14 milliards $ (2008)
              http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A8ce#.C3.89conomie

              Donc on investit, mais parce qu’on sait que le pognon va revenir, sans bénéficier à l’industrie Grecque. Dans un contexte d’ultra concurrence, la Grèce n’a aucune chance de se développer, ni par rapport aux gros pays industriels, à cause de son retard, ni par rapport aux pays émergents, à cause des prix.
              Donc les problèmes à terme étaient prévisibles.
              Si la Grèce a sans doute fait une mauvaise gestion, que dire d’un système qui donne si peu de chance à un pays de trouver un mode de développement adapté à son économie et à ses possibilités, sinon en devenant un marché à l’exportation pour les multinationales, condamné à terme à l’échec financier.

              Les systèmes ultra-libéral et Européen ont plus fait pour plomber la Grèce que quelques erreurs de gestion, qui sont loin d’être absentes ailleurs.


            • TSS 6 mai 2010 20:23


              il n’y a pas de socialistes en Grèce mais deux familles les Caramanlis et les Papandreou qui

               mettent le pays en coupe reglée à tour de role... !!


            • Julius Julius 6 mai 2010 20:53

              > A noter que la grèce est le pays qui a le plus recruté en 1995-2005 (10%) pour une augmentation de 0.8% de part du PIB, d’apres cette étude. Ce qui montre à quel point les fonctionnaires Grecs sont mal payés.

              Ils ne sont pas payés par PIB, mais par la dette. C’est exactement le problème.


            • JL JL 7 mai 2010 07:24

              lucilio a replié mon message de 13:00 qui répondait à son message de 12:41.

              Comme ce message de 12:41 était insolent je demande qu’il soit censuré.

              Les auteurs comme lucilio qui replient systématiquement les intervenants alors qu’eux-mêmes sont desprovocateurs insolents ne devraient pas pouvoir disposer de cette possibilité.

              Il est à craindre que ce site ne soit bientôt déserté si ces pratiques perdurent.


            • JL JL 7 mai 2010 08:08

              lucilio a replié ce message posté ci-dessus à 7:24, je me cite :

              "lucilio a replié mon message de 13:00 qui répondait à son message de 12:41.

              Comme ce message de 12:41 était insolent je demande qu’il soit censuré.

              Les auteurs comme lucilio qui replient systématiquement les intervenants alors qu’eux-mêmes sont desprovocateurs insolents ne devraient pas pouvoir disposer de cette possibilité.

              Il est à craindre que ce site ne soit bientôt déserté si ces pratiques perdurent.

              Comme chacun peut le voir, ce message n’est pas contraire à la charte ! Et pourtant lucilio l’a replié.

              Je demande à la direction d’Agoravox de replier lucilio !  smiley  smiley  smiley


            • JL JL 7 mai 2010 08:11

              Avec lucilio, il n’y a que deux possibilités : ou bien l’ignorer, ou bien, avant de lire, commencer par déplier tous les commentaires : facile, avec le bouton en bas à droite, en vis-à-vis du bouton « ajouter une réaction ».


            • Cogno2 7 mai 2010 10:40

              le libéralisme c’est trop simple pour que çà marche

              En effet, ça ne marche pas, comme on peut le constater.
              C’est tellement simple (primaire ?) que ça ne peut pas marcher, le monde est plus complexe que ces théories pour simples d’esprits.


            • Julius Julius 7 mai 2010 11:13

              Lorsque PASOK (socialistes) ont commencé leur gouvernement en 1980, la dette de la Grèce a été de 22,9%. Quand ils sont partis en 1989, la dette était de 90,1%. Après leur deuxième mandat (1993-1996), la dette a atteint 112,2%. Le conservateur « Nouvelle Démocratie » a également participé à la création de la dette, mais à une échelle beaucoup plus petite.


            • Lapa Lapa 6 mai 2010 12:31

              La question c’est a qui profite la dette et les intérêts de la dette...

              les banquiers captent, via l’intérêt de la dette l’impôt des citoyens. Pour résumer, les finainciers considèrent l’impôt citoyen comme une rente via un placement au même titre que l’immobilier, les matières premières où les entreprises côtées.. Et n’ont donc aucun intérêt à ce que celle-ci baisse.


              • darius 6 mai 2010 20:02

                Conclusion, un etat ne doit pas s’endettre sans fairele jeux des odieux capitalistes

                Ce qui est etonnant c’est que plus les politiciens sont de gauche, plus il s’endettent(la preuve regardez les municipalites surendettées)


              • ZEN ZEN 6 mai 2010 12:32

                L’auteur n’a pas lu Naomi Klein...
                Et compare naïvement dettes des ménages, des entreprises à celles de l’Etat..
                Bon, un petit recyclage économique serait bienvenu smiley


                • titi 6 mai 2010 13:24

                  Et hop un point Klein...

                  Le point Kein cékoidonc ???
                  C’est chaque fois qu’un intervenant cite Naomi Klein. Abréviation NK.

                  Il est une règle sur AV, c’est que plus une discussion dure, plus élévée est la chance d’être renvoyé à Naomi Klein.
                  Ceci étant censé être l’argument massue renvoyant l’interlocteur à ses études dès qu’il s’agit d’économie.

                  Allez hop + 1 NK à Zen.

                  Dans la foulée je propose la création du point Chomski qui est utilisé sur les forums géopolitiques de la même manière : « tu n’as pas lu Chomski ? » « Chomski a dit »
                  Ca a une autre gueule que Jakadit !!

                  Bon sérieusement... la seul différence c’est le facteur temps... Un état peut s’endetter à plus longtemps sinon c’est exactement la même chose.
                  Et ne me répondez pas qu’un état peut fabriquer de l’argent et rembourser sa dette en monnaie de singe. A l’époque du franc francais on ne prétait pas en franc francais mais en dollars, en DM, en Yen en franc suisses... toute dévaluation entrainant une augmentation de la dette...


                • fwed fwed 6 mai 2010 15:24

                  @ titi
                  « ne me répondez pas qu’un état peut fabriquer de l’argent et rembourser sa dette en monnaie de singe »

                  La création monétaire doit être de l’Etat car l’argent est le premier outil social.

                  Vous inversez ce postulat en faisant croire que lorsque l’Etat crée l’argent c’est uniquement pour émettre trop de credit qui devaluerait la valeur de sa monnaie.

                  Vous confondez statut de la création monétaire avec gestion d’une masse monétaire.
                  Vous n’avez pas l’impression que la création monétaire exclusivement privée n’est qu’une grosse arnaque ?

                  http://www.fauxmonnayeurs.org/


                • titi 6 mai 2010 17:13

                  Personnellement si dans mon placard je trouve un pot de Nutella alors que je suis seul à la maison, je pioche dedans.

                  L’emission monétaire c’est pareil. Les nombreuses dévaluation du franc dans les années 70/80 sont là pour nous montrer que lorsqu’on a le choix entre une solution facile et une solution difficile, personne ne choisit la difficile.


                • fwed fwed 6 mai 2010 19:00

                  « Personnellement si dans mon placard je trouve un pot de Nutella alors que je suis seul à la maison, je pioche dedans. »

                  T’as 10 ans ou quoi ?
                  Le coup du pot de Nutella c’est débile, cela me rappelle le célèbre « il ne faut pas laisser la crème à la garde du chat » dans la bouche de nombreux économistes. C’est foireux comme raisonnement, c’est confondre le statut et la gestion d’une masse monétaire et finalement on laisse le pouvoir quasi divin de la création monétaire à des requins.
                  Il est évident qu’avec l’Europe chaque pays ne peut décider indépendamment de créer autant de crédit-monnaie qu’il le souhaite ; de même avec la problématique de l’inflation/dévaluation.
                  Mais encore une fois cela est différent de la problématique du statut de la création monétaire public/privée.

                  http://www.fauxmonnayeurs.org/


                • xbrossard 7 mai 2010 10:59

                  @titi
                  « L’emission monétaire c’est pareil. Les nombreuses dévaluation du franc dans les années 70/80 sont là pour nous montrer que lorsqu’on a le choix entre une solution facile et une solution difficile, personne ne choisit la difficile »

                  ah oui, je suppose que vous parlez du renflouement des banques plutôt que de les laisser couler, si je ne m’abuse...


                • ZEN ZEN 6 mai 2010 13:32


                  Merci !
                  Un point NK ?
                  Allusion à l’illustrissime analyse de l’auteur, à laquelle il n’a pas daigné participer smiley


                  • iris 6 mai 2010 14:33

                    dèja en créant l’europe nos politiciens ont creé des dépenses-député européeens ...etc...
                    en plus régions -départements-
                    nos élites veulent etre bien payé---pour ce faire-taxer ceux qui travaillent ou les intimider par la corruption- 
                    des élites-ce qu’on appelletn élites !! ils ne nous parlent que de prévisions toutes + fausses les unes que le autres- pour servir leur interets


                    • sisyphe sisyphe 6 mai 2010 15:15

                      Par ailleurs, rappelons au clown Lucilio et à ses séides, que si l’état ne fait pas de bénéfice, cela est dû essnetiellement au système de création monétaire actuel, dans lequel les gains générés par la création de monnaie (le seigneuriage) ne reviennent pas aux états, mais aux banques commerciales, usuriers devenus maîtres du monde.

                      Rappelons l’urgence d’une réforme monétaire, telle celle prônée par James Robertson :

                      Il rejoint les idées de Maurice Allais et propose en particulier de créer immédiatement toute la monnaie centrale en contrepartie de toute la monnaie déjà en circulation, en considérant que celle-ci a été empruntée à la Banque Centrale et en exigeant que les banques de second rang (banques commerciales) versent à la Banque Centrale les intérêts annuels en cours, aucune autre pratique financière n’étant modifiée (au moins au début...). Ces intérêts sont reversés à l’État, la Banque Centrale étant (ou devenant préalablement) l’une de ses institutions. En d’autres termes, le gain généré par la création de monnaie (seigneuriage) ne devrait plus revenir aux banques commerciales mais être attribué aux recettes publiques.

                      p.s. : merci au clown Lucilio d’avoir replié mon commentaire, illustrant ainsi l’hommage du vice à la vertu, et faisant l’aveu de son manque d’argument pour y répondre.
                      Battu par forfait !
                       smiley


                      • fwed fwed 6 mai 2010 15:26

                        vainqueur par K.O intellectuel : sisyphe

                        J’ai même plussé le com replié smiley


                      • sisyphe sisyphe 6 mai 2010 15:37

                        Merci. smiley

                        Décidément, après avoir replié, puis fait supprimer mon premier commentaire, le clown Lucilio fait replier également le second : derrière son gros nez et son costume de clown, finalement, se dissimule un censeur de la pire espèce.

                        Ce qui est tout à fait cohérent avec ses positions politiques de complice des mafias.

                        Dont acte.
                         smiley


                      • Lemiamat 6 mai 2010 16:08

                        Pourquoi chercher midi à quatorze heures ?

                        Quelque soit la personne qui dirigera l’Etat, elle sera corrompu, aidera ses petits copains.... Ca parait evident puisque pour arriver à ce poste il faut des « amis »

                        Conclusion : réduisez le pouvoir de l’Etat point barre.....
                        Vous pouvez défendre n’importe quel politico, il vous entubera tôt ou tard.....

                        Moi je les aurais laissé crever ces banquiers tout pourri, le problème aurait été vite réglé...

                        Arrêtez de croire que c’est l’Etat qui vous fait vivre !!!!!

                        Bordel, on va se taper plutôt que de comprendre çà !!!!


                        • Lemiamat 6 mai 2010 16:34

                          Et pour finir une petite citation de Mr PAJALA :
                          « Les déficits et les dettes ne sont que l’application comptable de leurs mensonges »
                          Alors ne vous trompez pas de cibles, si les banquiers ont tant de pouvoir c’est parce qu’ils sont potes de nos élus... Y’a pas de secret


                        • chuppa 6 mai 2010 16:09

                          Du blabla de bas étage !!! Quelles sont vos propositions concrêtes ducon (je veux dire Lucillo) ? En dehors de bavasser, que ferez vous pour améliorer le sort du pays durant les 5 prochaines années ???? Des actes svp


                          • Lemiamat 6 mai 2010 16:16

                            Supprimer toutes les taxes, niches fiscales...
                            Réduire de beaucoup le nombre d’élus (tous les échelons)
                            Instaurer une flat tax pour tous les biens de consommation
                            Instaurer une flat tax plus élevée pour tous les produits de luxe
                            Instaurer une flat tax plus basse pour tout ce qui est investissement (éducation privée, formation, optimisation des procédés...)
                            Suppression de SECU, retraite, chômage.... chacun cotise pour sa pomme...

                            Voilà déjà avec tout çà on a réduit les dépenses et les recettes et malgré tout on sera en excédent. Avec ce surplus, chèque éducation, chèque santé, sous condition pour les plus démunis.
                             
                            JE CROIS EN L’ETRE HUMAIN.... REGARDEZ L’EVOLUTION EN UN SIECLE...


                          • foufouille foufouille 6 mai 2010 17:06

                            et creation de camp libertasplusrien pour etre competitif




                              • xbrossard 7 mai 2010 11:06

                                @julius

                                le principe de la dette privée (entre 2 personnes normalement constitués quoi) :

                                « alors voila, je te doit 2 euros, tu m’en doit 3, et bien disons que tu m’annule ma dette et tu ne me doit plus qu’un euro »

                                le principe de la dette appliqué par les banques

                                « alors voila, je te doit 2 euros, tu m’en doit 3, mais on va surtout pas changer ça parce que tout les ans tu me file 0,3 euros et je te file 0,2 euros. Et si un jour on peut plus, il suffira de pressurer un pauvre pour récupérer le pognon »

                                preuve de l’absurdité du système : le japon, un endettement monstrueux alors que les USA leur doit plus de 500 milliard de dollars !

                                mais les banques s’entendent entre elles pour ruiner la population...


                              • BA 6 mai 2010 22:07

                                Tout va très bien, madame la Marquise.

                                 

                                Wall Street : krach vers 20H45, marchés US hors de contrôle !

                                Les causes du vent de panique sont connues, il s’agit de la peur d’une contamination de la crise d’endettement de la Grèce à d’autres pays, puis aux Etats Unis (qui sont dans une situation de déficit budgétaire sans précédent).

                                La chute de l’Euro sous les 1,26 $ peut avoir servir d’étincelle pour une accélération des dégagements mais la suite des évènements démontre que les mécanismes « anti-panique », les « coupe circuit » n’ont pas fonctionné.

                                Ce à quoi nous venons d’assister, c’est à un scénario de krach sans précédent : les indices US ont plongé de – 6 à – 7 % en 5 minutes (de 20H40 à 20H45), passant de – 3 % à – 9 ou – 10 %.

                                 

                                http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?num=9aa24d1307707e67a5e1be941e646623


                                • Pyrathome pyralene 6 mai 2010 22:22

                                  Article ordurier et mensonger comme d’habitude......, mais en plus, ça censure à tout va , le clown Lucilio se présente pourtant bien comme tel ? le pict et la description correspondent parfaitement à un clown !

                                  Je détesterais faire partie de la ligue antialcoolique. Imaginez un peu : se lever le matin en sachant que l’on va se sentir toute la journée dans le même état...

                                  Franchement , mon brave Lulu , est-ce bien sérieux ?
                                  Ta crédibilité est pratiquement nulle ici , tu comptes faire ton cinéma et ta provoc à deux balles encore longtemps ?


                                  • furio furio 6 mai 2010 22:32

                                    attali c’est le neu neu qui voulait nous faire profiter de la croissance ? Alors que nous entrions dans ce scénario de grande dépression !!! 300 mesures qu’il avait le guignol !! Et son copain sarkygnol qui les faisait appliquer !!


                                    • heliogabale boug14 6 mai 2010 22:33

                                      Considérer l’État comme une entreprise est un non-sens historique...Aujourd’hui la notion d’état est quasi-indissociable de celle de nation d’où émane la notion de citoyenneté...cette crise doit nous permettre de nous réapproprier la démocratie sans laquelle nous mourrons tous enchaînés.
                                      Ce que font les Grecs est un combat pour la liberté...ils ont été les dindons de la farce depuis 30 ans avec un déficit de la balance commercial abyssal mais qui profitait aux gros pays de l’UE...Avoir fait enter un pays dans une union monétaire avec un tel déficit commercial par rapport au PIB, c’est le scandale, bien plus que les montages véreux de GS (qui doivent être condamnés par la justice grecque)
                                      Et puis les financiers qui ont autant de mépris pour les cueilleurs d’olives, ils ne peuvent être que des gros cons...


                                      • Julius Julius 6 mai 2010 22:37

                                        Je le savais, mais je suis toujours encore et encore surpris de voir comment la foule néocommunistes est incapables de garder au moins la politesse de base. Ils ne peuvent pas exister sans grossièretés et des insultes. Messieurs, c’est un signe évident de manque d’arguments intelligents.


                                        • Alphonse Épic de la ligue anti-dithyrambique mimilamouche 7 mai 2010 00:31

                                          C’est monsieur Julius lèche-boule ?


                                        • BA 6 mai 2010 22:40

                                          Wall Street finit en forte baisse après un mouvement de panique.

                                          La Bourse de New York a fini en nette baisse jeudi face aux craintes sur les dettes européennes, après un accès de panique qui a donné lieu à une dégringolade historique du Dow Jones : l’indice a finalement abandonné 3,27 % et le Nasdaq 3,43 %, selon des chiffres provisoires.

                                          http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=9de1b7bb1c5150ffcd8a20b1001f7e81


                                          • Pyrathome pyralene 6 mai 2010 22:55

                                             smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley ah ah ah ah ah ah agonie du capitalisme , ils scient le tronc de l’arbre les abrutis  !  smiley smiley 
                                            et Lulu qui raconte ses fables pour enfant smiley smiley smiley


                                          • Clouz0 Clouz0 6 mai 2010 23:54

                                            Ben Merde, Lucillo,


                                            Je parcours votre fil de chez moi, à plus de 6000 années lumières, et que ne vois-je pas ?
                                            Hein ?

                                            Rien !

                                            Des repliés en pagaille.
                                            Des moignons de commentaires.
                                            Merde, v’zêtes-t-y libéral ou que c’est-y juste une position d’façade ?

                                            Je comprends que Sisyphe parfois......
                                            Furio, Pyralene....... j’dis pas.
                                            JL aussi ....
                                            Même Foufouille il lui arrive d’être.... Non lui il est assez sympa.

                                            Mais,
                                            Bad Guru !
                                            Une Sainteté !
                                            Que sur ma planète nous apprécions (sans toutefois suivre tous ses préceptes)
                                            Non, faudrait pas, quand même.

                                            C’est pas à moi de vous dire, hein ?
                                            J’suis un peu trop Extra-terrestre pour vous dire « Quoi qui faut faire »
                                            Mais bon !!!

                                            Youpi !


                                            • Yohan Yohan 7 mai 2010 00:00

                                              Effectivement, c’est nul ces pliages de commentaires qu’on peut d’ailleurs déplier. Nul et hypocrite donc. Bientôt il sera interdit de commenter...Lucilio, je vous croyais plus blindé


                                              • wesson wesson 7 mai 2010 00:09

                                                Bonsoir l’auteur,

                                                héhéhéhé, finalement vous n’aurez pas résisté bien longtemps, derrière le libertarien c’est toujours un bon dictateur comme on les fesait dans les années 60, et qui ne supporte aucunement la contradiction ...

                                                En plus, finaud comme vous êtes vous faites probablement cela pour éviter que des commentaires forts judicieux ne se retrouvent dans les commentaires préférés et mis en évidence.

                                                D’ailleurs, je demande donc à Avox que les commentaires repliés par l’auteur puissent apparaitre dépliés dans les commentaires les plus appréciés, si le nombre de votes qu’ils receuillent sont suffisant. De cette manière on évitera cette grossière tentative de censure !


                                                • Clouz0 Clouz0 7 mai 2010 00:15

                                                  Finaud ?

                                                  V’zêtes pas mal non plus, dans l’genre.

                                                  J’te replierais tout ça, moi.

                                                  Non je blague. (C’était juste pour dire 1 connerie, j’ai tant de plaisir à causer avec les terriens)


                                                  Youpi !

                                                • Clouz0 Clouz0 7 mai 2010 00:17

                                                  Bon, Il a du se vexer Wesson ?

                                                  Je le vois plus.

                                                  Wesson ?
                                                  Wesson ?

                                                  Ben, t’es où mon gars ?


                                                  youpi !

                                                • wesson wesson 7 mai 2010 00:29

                                                  Je suis là, cher tall, je suis là.


                                                  Alors mon ami, la bourse tout baigne ?

                                                  Ce coup çi, il nous expliquent que c’est un mec qui s’est trompé entre les millions et les milliards...

                                                  D’un autre coté, y’a bien des gens qui sont prêt à avaler que quelques barbus moyenâgeux armés de cutters ont pu balancer un zinc sur ce qui est probablement le bâtiment le mieux défendu du monde ! 

                                                • Clouz0 Clouz0 7 mai 2010 00:57

                                                  Wesson,


                                                  C’est l’chapeau qui te fait croire que c’est Tall ?
                                                  T’es pas le premier.
                                                  Mais tu te fourres le doigt dans l’oeil.

                                                  Je sais ça fait mal !

                                                  Allez, z’y va, Pleure sur mon épaule, petit Terrien.

                                                  Youpi !

                                                • wesson wesson 7 mai 2010 01:07

                                                  Tall ou pas Tall, c’est bien en provenance de la poupônière à trolls.


                                                  S’il se nettoie, c’est donc que c’est du pas très propre !

                                                  Je sais, tout ceci est bien misérable, mais lorsque on tient un tel spécimen, qui s’est barré tout seul de son bocal, forcement ça donne un peu envie d’aller troller le trop laid ....


                                                  Donc, le bal est tout vert !



                                                • Clouz0 Clouz0 7 mai 2010 01:12

                                                  T’es un peu psychorigide dans ton genre, Wessonne.


                                                  C’est vrai que vous avez des problèmes sur terre en ce moment.
                                                  Allez va, j’ten veux pas mon gars.

                                                  Youp - fini/fin de communicat.........

                                                • Clouz0 Clouz0 7 mai 2010 00:11

                                                  Comment qu’on fait pour replier/déplier/replier.... quand on a déplié ?


                                                  J’sais plus qui était sagement bien plié.  Avant.
                                                  C’est malin !

                                                  Youpi !

                                                  • Clouz0 Clouz0 7 mai 2010 00:26

                                                    Lucillo  :->


                                                    T’es 1 peu chiant comme genre de libéral !
                                                    Si c’est comme ça que tu veux éduquer les gens dans ta religion.

                                                    Alors que moi, si je voulais, d’1 seul coup d’bagnole (Ouais, OVNI pour vous autres)
                                                    Je te ramène chez moi, à 6000 années lumlière de ton pavillon de balieue.

                                                    Réfléchi mon gars.
                                                    Lucillo, arrête tes conneries.

                                                    Youpi !


                                                    • Alphonse Épic de la ligue anti-dithyrambique mimilamouche 7 mai 2010 00:26

                                                      le bouffon replit tous les commentaires
                                                       reste plus que les ordures... smiley


                                                      • Clouz0 Clouz0 7 mai 2010 00:33

                                                        Lucillo, je m’en vas me fâcher. 

                                                        Tout rouge.

                                                        Toi t’es tout noir, moi je peux être tout rouge.
                                                        J’tattrappe par une jambe, et je te fais voir toute la région parisienne au cul de ma soucoupe.
                                                        Pis je te rejette vers Maubeuge, ou Tourcoing....
                                                        Au hasard.

                                                        Alors, hein ?
                                                        Tu veux tenter l’expérience ?

                                                        Youpla !

                                                        • wesson wesson 7 mai 2010 00:33

                                                          là, je crois que l’ont tiens le diastéréoisomère de Morice ...


                                                          Félicitation Lucilio, vous ferez long feu ici !

                                                          • COVADONGA722 COVADONGA722 7 mai 2010 08:01

                                                            yep , quand vous lisez nos liberaux inclus les libertariens vous vous dites 
                                                             , ils marchent sur la tete !
                                                            vous essayez de comprendre leurs arguments résultat vous vous retrouvez à plusser Sisyphe
                                                            comme un malade.Des jours vous pensez qu’avec Le peripate on peut discuter , puis vous tombez sur Lucilio un clone « chicago boy » qui a la liberté juste sur la langue mais que la moindre contrariété fait appeler Pinochet en renfort.Bref le tenant d’une jungle dérégulée
                                                            auquel la reponse ultime sera de donner la parole au camarade Berretta !


                                                            • frédéric lyon 7 mai 2010 08:16

                                                              « La Grèce vient de faire faillite et, si elle ne veut pas courir à la catastrophe, devra se soumettre à la stricte discipline d’un plan de rigueur draconien. Que les habitants de la zone euro en prennent bien connaissance, car cela pourrait les concerner prochainement : diminution du salaire des fonctionnaires, arrêt des embauches publiques durant trois ans, diminution des pensions de 15%, augmentation de la TVA jusqu’à 23%, création de nouveaux impôts, gel des salaires du privé, etc ».


                                                              Bien vu, Fillon vient d’annoncer le gel des dépenses publiques pendant trois ans.

                                                              Pour ce qui est des augmentations des impôts et des prélèvements sociaux qui paraissent inéluctables, cela ne pourra pas se concevoir sans un passage en revue des dépenses de l’Etat et des dépenses des organismes sociaux, car nous savons maintenant que la fraude est gigantesque.

                                                              Et cela ne pourra pas se concevoir, finalement, sans une remise en cause de l’immigration illégale, qui est un gouffre financier, comme tout le monde le devine désormais.

                                                              Nous avons importé des chômeurs, des fraudeurs, des délinquants, et..... des déficits ! 

                                                              • iris 7 mai 2010 10:23

                                                                oui qu’ils réduisent leurs salaires de président et ministres !!



                                                                • drlapiano 7 mai 2010 10:11

                                                                  Lucillo, encore bravo pour ton combat !
                                                                  Quand je lis les éructations grossières à ton égard, et les crachats ... je suis véritablement effaré.

                                                                  Cette « crise » Européenne, ou se trouve manifesté de façon éclatant la faillite des états, cette illusion ou chacun veut vivre au dépend de tous les autres .. est une illustration éclatante de l’ impossibilité de s’en sortir par l’état ... et ils veulent encore plus d’état !

                                                                  Devant tant de connerie on a envie de se taper la tête contre le mur, bravo donc à toi de continuer le combat de la conviction avec calme ....

                                                                  Moi, tant d’obstination à poursuivre obstinément dans l’erreur et l’aveuglement, j’y vois comme un écho à la parabole de Lazare et du riche dans St Luc : « père Abraham, dit le riche, mais si quelqu’un de chez les morts vient les trouver, ils se convertiront. Abraham répondit : ’S’ils n’écoutent pas Moïse ni les Prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus. »


                                                                  • sisyphe sisyphe 7 mai 2010 10:38

                                                                    Par drlapiano (xxx.xxx.xxx.117) 7 mai 10:11

                                                                    Lucillo, encore bravo pour ton combat !

                                                                    Devant tant de connerie on a envie de se taper la tête contre le mur, bravo donc à toi de continuer le combat de la conviction avec calme ....

                                                                    Ca, c’est sûr, qu’avec tout commentaire contradictoire replié, ça calme ... smiley smiley

                                                                    La démocratie chez les séides de Pinochet ! 

                                                                    Belle démonstration ! smiley


                                                                  • JL JL 7 mai 2010 10:50

                                                                    « chacun veut vivre au dépend de tous les autres » (drlapiano)

                                                                    Bien sûr, c’est mieux de vivre comme Robinson, tout seul au milieu de la foule !?

                                                                    En matière d’assistance, il existe deux sortes de nécéssiteux qui vivent au dépens des autres : les inaptes et les prédateurs. Les premiers sont les enfants, les vieux, les malades. Les seconds sont les criminels, les voleurs, les rapaces, les traders, etc.

                                                                    L’homme normal donne et reçoit. Le prédateur ne sait ni donner ni recevoir : il ne sait que prendre, même ce dont il n’a pas besoin. Et il confond vivre ensemble et vivre au dépens des autres. Le prédateur est un nuisible s’il n’a pas au dessus de lui un autre prédateur. L’homme n’a pas vocation à être prédateur, puisqu’alors il ne respecte plus la loi naturelle de l’espèce, à savoir : « les loups ne se mangent pas entre eux ».


                                                                  • wesson wesson 7 mai 2010 11:03

                                                                    t’ain, on se croierai chez les commentateurs de Maitre Eolas :

                                                                    « Cher auteur vous êtes un véritable laboratoire d’idée à vous tout seul, a saint étienne vous nous faites souvent penser à Jean Guitton. D’ailleurs, est-ce que ce n’est pas Jean Guitton qui vous aurai lu par hasard ? Ne vous laissez pas intimider par cette vermine syndicaliste qui vient salir votre sublime pensée ! Oserais-je également vous demander de m’imposer vos mains, j’ai en effet une terrible douleur au nerf phrénique qui me fait souffrir depuis des années, je ne doute pas qu’un contact physique apaise immédiatement mon tourment ! »

                                                                    Allez, votre comportement traduit bien la nervosité des financiers, dont la tête se rapproche chaque jour un peu plus de la pique !


                                                                  • Cogno2 7 mai 2010 10:43

                                                                    L’auteur pratique la repli systématique de ce qui ne lui plait pas, faux jeton va !
                                                                    Tiens gamin, tu pourras replier celui la aussi.


                                                                    • Cogno2 7 mai 2010 10:49

                                                                      La crise, c’est la faute à la gauche et aux syndicaliste, point barre.

                                                                      La finance, les bourses, les banques, l’enrichissement spéculatif sont des trucs de gauchistes et de syndicaliste, c’est évident.


                                                                      • sisyphe sisyphe 7 mai 2010 11:08

                                                                        le clown lucilio est en train d’enfoncer tous les records :

                                                                        1) de votes négatifs sur tous ses articles

                                                                        2) de repliage des commentaires qui ne lui sont pas favorables

                                                                        Un triomphe de démocratie ! smiley

                                                                        Peut-être qu’à force, la rédaction va finir par s’en apercevoir, et nous débarrasser de cette engeance...
                                                                        Allez, le clown ; replie !


                                                                        • wesson wesson 7 mai 2010 11:27

                                                                          Sisyphe, souffrez que je vous gronde, vous êtes bien méchant.

                                                                          Lucilio, ce phare de la pensée, a attendu quelques articles avant de commencer à replier les vilains bolchéviques syndicalistes qui grouillent sous ses articles lumineux.

                                                                          Louons sa patience, gloire à sa tolérance !


                                                                        • sisyphe sisyphe 7 mai 2010 12:07

                                                                          Avec le soutien de Calmos, c’est le coup de grâce pour le clown Lucilio !
                                                                           smiley


                                                                        • ZEN ZEN 7 mai 2010 12:14

                                                                          Et re-paf ! smiley
                                                                          Rien de tel qu’un repliage pour susciter l’intérêt
                                                                          Merci Lucilio ! smiley


                                                                          • ZEN ZEN 7 mai 2010 12:30

                                                                            Et re-re-paf !
                                                                            Re-merci, Lucilio !
                                                                             smiley smiley


                                                                            • ZEN ZEN 7 mai 2010 13:38

                                                                              Et re-re-re paf !
                                                                              Re-re-re-merci, Lucilio
                                                                               smiley smiley smiley


                                                                              • JL JL 7 mai 2010 13:43

                                                                                lucilio essaie peut-être de battre le record des commentaires ?


                                                                              • BA 9 mai 2010 00:36

                                                                                La zone euro traverse une « crise systémique », selon Nicolas Sarkozy.

                                                                                Eviter l’effet domino. Le président français Nicolas Sarkozy a estimé vendredi que la zone euro traversait une « crise systémique » et que cela nécessitait une « mobilisation générale » à l’issue d’un sommet des dirigeants de la zone euro à Bruxelles.

                                                                                « Cette crise est systémique, la réponse doit être systémique », a estimé Nicolas Sarkozy à l’issue d’un sommet consacré intialement à la crise grecque mais qui s’est transformé en conclave pour défendre toute la zone euro contre les attaques des marchés.

                                                                                « Nous sommes maintenant dans des mécanismes communautaires, c’est toute la zone euro qui a décidé de se défendre » et il s’agit donc « d’une mobilisation absolument générale », a déclaré le président français.

                                                                                Selon lui, « il faut doter la zone euro d’une véritable gouvernance économique ». Car « la zone euro traverse sans doute la crise la plus grave depuis sa création » et « désormais les spéculateurs doivent savoir qu’ils en seront pour leurs frais », a-t-il ajouté.

                                                                                Auparavant, les dirigeants ont annoncé la mise en place prochaine d’« un mécanisme de stabilisation », un fonds pour aider leurs pays qui seraient confrontés à des difficultés financières et validé le plan d’aide à la Grèce.

                                                                                http://www.20minutes.fr/article/403231/Economie-La-zone-euro-traverse-une-crise-systemique-selon-Nicolas-Sarkozy.php

                                                                                Il y a donc deux questions qui se posent :

                                                                                1- Première question : avec quel argent les pays européens vont-ils créer ce fonds ?

                                                                                Avec quel argent ?

                                                                                Est-ce que chaque Etat européen va devoir verser plusieurs milliards d’euros pour abonder ce fonds ?

                                                                                2- Seconde question : est-ce que la Banque Centrale Européenne va faire tourner la planche à billets à plein régime ?

                                                                                Concrètement : est-ce que la Banque Centrale Européenne va faire tourner la planche à billets pour acheter les dettes souveraines des Etats européens ?


                                                                                • Claude Hubert rony 9 mai 2010 11:01

                                                                                  Pourquoi venez vous donc réagir sur les articles de cet hurluberlu, ça n’en vaut pas la peine ... ?


                                                                                  • Le chien qui danse 9 mai 2010 16:46

                                                                                    Ben, si ça vaut la peine, tu lis tout ce qui est ouvert et tu te fends la gueule au vu de la démonstration de mauvaise foi et de coulage de bronze dans le froc de l’auteur et affidés, après tu lis tout ce qui est fermé et tu rigoles encore au vu de l’humour que suscite l’auteur et ses affidés.

                                                                                    Vraiment avec Lulu et ses potos la croisière m’amuse.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès