• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > De la démotivation au travail, au pays de Descartes

De la démotivation au travail, au pays de Descartes


« On ne trouve plus de bon personnel, les gens ne veulent plus travailler, c’est plus ce que c’était de mon temps... », c’est la complainte de l’employeur.

Réaction frileuse et figée, permettant de faire l’économie de la remise en question globale et de soi-même, mais certainement pas l’économie du coût humain et financier d’un tel gâchis.

Le « c’est pas moi, c’est l’autre » règne ! 80 % des fins de collaborations au travail dans l’hexagone ont pour cause non pas un motif apparenté aux compétences « métier » des collaborateurs, mais des raisons comportementales.

Et comme il n’y a aucune raison de changer une équipe qui gagne, les entreprises, impénitentes, dans leur globalité, persistent et signent dans cette attitude.

Cette approche subjective de la relation interpersonnelle dans la situation de recrutement (tu me ressembles, je m’aime, donc je t’aime...) fait apparaître de graves lacunes dans la démarche poursuivie, et les résultats les enregistrent.

Les managers de proximité, toujours experts dans leur domaine « technique » ne sont pour la plupart pas préparés à la conduite d’une équipe et au management de terrain : ils font ce qu’ils peuvent, comme ils le peuvent.

Des dommages collatéraux se produisent alors de part et d’autre : stress inutile et ravageur, querelles intestines, affaiblissement de la cohésion du groupe et de la puissance de travail individuelle, démotivation des collaborateurs, absentéisme, résistances internes coûteuses, fuite des compétences, énergie gaspillée pour rechercher le successeur sur lequel on projettera en miroir toutes les frustrations de la non-réussite du prédécesseur, etc.

Pourtant, de nombreux pays (Canada, Suisse, Royaume-Uni, Etats-Unis) nous prouvent que l’on peut accroître le taux de réussite des recrutements tout en réduisant significativement le turn-over dans les entreprises.

Et comment s’y prennent ils ? Ils pratiquent une démarche volontaire, lucide, transparente, qui permet de réduire la souffrance au travail au quotidien, d’impacter positivement, fortement et durablement la valeur ajoutée de l’entreprise par l’ « assesment », les tests psychométriques (personnalité, aptitudes comportementales et de résistance au stress, l’identification des axes de motivation et de démotivation du collaborateur, l’enquête de climat social, la formation des managers de proximité).

En revanche, ce ne sont pas des adeptes de la consultation du médium (si, si, j’ai rencontré des dirigeants qui, à la fin d’un process de recrutement, étaient fiers de m’exhiber un magnifique dessin sur papier Canson, digne de ma fille en classe de petite section, et qui validait mes conclusions !), la numérologie, les tarots, la graphologie (dont la démarche à ce jour n’est toujours pas validée scientifiquement, ne serait-ce sur de grandes tendances), la subjectivité de la relation en situation d’entretien (qui ressemble souvent plus à une opération séduction qu’à une démarche réfléchie).

Bref, dans le beau pays de Descartes, nous nous drapons dans le discours rationnel pour mieux, en cachette, pratiquer l’irrationnel et le subjectif.

Latins, nous ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.72/5   (150 votes)




Réagissez à l'article

193 réactions à cet article    


  • José w (---.---.25.142) 27 septembre 2006 10:27

    En tout cas, pour répondre à la question finale de l’article, l’auteur de ce papier est bien français et bien latin, à toujours fustiger ses compatriotes et trouver que tout est mieux ailleurs... smiley

    Un sport national qui devient un peu lassant.


    • Panama (---.---.198.59) 27 septembre 2006 10:33

      Vous n’avez pas évoqué le principal problème des salariés : l’absence de confiance. Les salariés, dont le niveau de vie relatif fond doucement mais régulièrement depuis deux décennies, sont devenus des mercenaires : c’est donnant/donnant.

      Les patrons eux, voudraient faire perdurer un système très paternaliste (travaillez, je m’occupe de tout le reste) mais tronqué de sa principale substance : la sécurité de l’emploi, et la reconnaissance du travail accompli.

      Désormais règnent les rapports de force. La motivation, sentiment très subjectif, n’a plus sa place dans nos organisations du travail.

      Seule compte la force de travail : je travaille pour toi, tu me donnes un salaire en rapport. Le reste, c’est du papier d’emballage qui ne fait plus illusion à personne.


      • Stravos (---.---.58.60) 27 septembre 2006 17:59

        Bien vu Mr Panama, on ne peut pas effectivement précariser à outrance et attendre de la part des salariés un enthousiasme débordant pour leur employeur. Pas la peine d’avoir fait HEC pour faire ce constat, mais faut croire qu’on n’enseigne pas les évidences basiques aux futurs « managers »...


      • Corwinhawk (---.---.101.8) 27 septembre 2006 10:33

        Voici un exemple d’irrationnalité :

        Je travaille actuellement dans une société de service. Depuis des mois nos managers nous disent qu’il est difficile de recruter. Quand on voit les salaires proposés, qui sont minables par rapport à ce qui est demandé, on a tout compris.

        Voici un autre :

        En deux ans j’ai passé 7 entretiens avec la même boîte. Bizarrement les recruteurs sont toujours très interessés, mais quand il s’agit de signer le contrat, ils ont comme un trou de mémoire.


        • EricB (---.---.61.28) 8 octobre 2006 23:46

          « Je travaille actuellement dans une société de service. Depuis des mois nos managers nous disent qu’il est difficile de recruter. Quand on voit les salaires proposés, qui sont minables par rapport à ce qui est demandé, on a tout compris. »

          Oui, moi aussi, je viens d’arriver « sur le marché de l’emploi », et constate avec surprise (et horreur) que la moitié (au moins) des postes proposés dans ma branche (mais je suppose que ce doit être à peu prés partout pareil) sont des contrats « aidés », avec des salaires de misère : resultats ? En croyant « aider l’emploi » en subventionnant à tout va, les socialistes ont fait baisser la moyenne des salaires de maniere éffarante, et ont empeché les chomeurs quarantenaires de retrouver facilement du boulot, parce qu’ils sont remplacés par des « emplois jeunes » et autres contrats aidés. Pour qui la facture ? Nous tous...


        • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 10:41

          En tant que chef d’entreprise voilà typiquement le genre de réflexion dont je ne veux pas entendre parler : LA MOTIVATION.

          Si le salarié ne l’a pas, je ne la lui donnerais jamais. smiley

          Parceque je ne suis pas son papa (n’est-ce pas Panama ? smiley) et que moi personne ne me la donne cette motivation. Alors on n’est plus à l’école : Réfléchir sur la manière de DONNER de la motivation me fait rire. Qu’elle perte de temps ! smiley


          • chantecler (---.---.4.88) 27 septembre 2006 10:53

            C’est vrai:les esclaves qui ont construits les pyramides en Egypte étaient trés motivés:la vie et la survie !Que du bonheur !


          • BarryAllen (---.---.115.245) 27 septembre 2006 10:59

            Voilà l’exemple-type de la mentalité de l’entrepreneur français, qui donne malheureusement raison à l’auteur de l’article quand il dit qu’en cette question-là, l’herbe est plus verte ailleurs.

            Môssieur le chef d’entreprise, ne vous étonnez pas alors d’avoir des mercenaires comme employés, voire même des robots, qui n’auront aucune initiative personnelle, aucune volonté d’être consciencieux, dès lors qu’ils auront cerné votre mentalité. Mais non vous serez encore là pour pleurer sur ces employés qui sont des tire-au-flanc, ou qui vous donnent leur démission en plein projet.


          • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 11:02

            Pardon « quelle »


          • Corwinhawk (---.---.101.8) 27 septembre 2006 11:06

            La motivation d’un salarié ne peut exister que s’il y a quelque chose pour motiver. Souvent les recruteurs veulent de la motivation, mais ne donnent rien en échange, ou le strict minimum.

            J’ai aussi vu très souvent des managers mettre en place des statégies pour démotiver les collaborateurs. Un collaborateur démotivé, c’est plus maléable, moins critique sur les décisions des supérieurs et ça n’ose pas demander des augmentations.


          • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 11:07

            Mais pas du tout BarryAllen, tu ne m’as pas compris. Je ne motive JAMAIS mes salariés. C’est une idée de l’Education Nationale ça, pour motiver les branleurs . Mes salariés sont motivés par eux-même. Ils sont comme moi : Ce sont donc des amis ! smiley


          • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 11:10

            Corwinhawk, toi aussi tu n’as rien compris. La motivation tu dois la trouver EN TOI-MÊME. Oublie tes idées paternalistes du type qui attend de son boulot la même chose qu’à l’école. Tu n’es plus à l’école où on te disait ce qu’il faut faire. Au boulot tu doit créer ta vie PAR TOI-MÊME. (il est bien cet article finalement smiley )


          • BarryAllen (---.---.115.245) 27 septembre 2006 11:10

            Je vous parle en connaissance de cause : la motivation par soi-même, ça n’a qu’un temps. Elle finira par s’épuiser, s’il n’y a rien en retour qu’un salaire calculé au plus juste et une surveillance sur l’assiduité aux horaires de travail.

            Si vous donnez plus pour maintenir le climat de travail, alors vous ne le savez pas, mais vous entretenez la motivation de vos collaborateurs. Je le souhaite pour la survie de votre entreprise et surtout pour vos employés.


          • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 11:19

            BarryAllen,

            « vous entretenez la motivation de vos collaborateurs. » Je te dis que je ne le ferais jamais. Et eux, qu’est-ce qu’ils font pour me motiver ?

            BarryAllen, Arrête de vouloir le patron paternaliste. C’est fini ça.

            ( cet article est extra )


          • BarryAllen (---.---.115.245) 27 septembre 2006 11:26

            J’espère bien qu’en étant chef d’entreprise, vous avez des raisons d’être motivé. Motivé à quoi, je me le demande, puisque vous n’avez visiblement pas envie de faire de votre entreprise la meilleure de son domaine.

            En plus vous ne comprenez rien. Je ne vois pas en quoi ce que je dis serait une demande d’un patron paternaliste. Je demande un patron qui fasse son boulot, c’est-à-dire tout mettre en place pour que son entreprise fonctionne au mieux. Sans quoi c’est simplement un arriviste qui laisse tout tourner tant bien que mal et se contente de toucher son fric. Et in fine, c’est l’aveu que l’entreprise fonctionnerait tout aussi bien (et tout aussi mal) s’il n’était pas là du tout.


          • Darkfox (---.---.141.125) 27 septembre 2006 11:28

            ah j en pleure de rire... La motivation vient de la société en elle-même et aussi du patron (enfin pour une pme). Un patron dynamique fera tout pour activer sa société en faisant de la R&D, regarder les commerciaux ou participer à l activité commerciale enfin bref il bougera et motivera encore plus les slaariés. Alors qu un patron de PME qui ne bouge pas, qui ne fait rien aui malgrès les interventions alarmistes ou positives se bouge pas n investit pas et ne s investit pas ( limite depressif). Alors la motivation fond comme la neige au soleil.

            Sinon le problème de certaines boites restent avant tout qu elles ne veulent plus s investirent.. elles ne veullent par exemple plus de jeunes pour les former et prefere les plus operationnel et donc plus cher 25-30 ans avec 5 ans d experience :) . (je suis dans ce cas :D )

            Mais ma phrase préférée restera celle la : Tu sais nous sommes dans une petite struture, nous n’avons pas les moyens d augmenter le salaire de nos employés (ps a l époque responsable commercial avec augmentation du CA très importante ...)


          • Corwinhawk (---.---.101.8) 27 septembre 2006 11:31

            Je pense que c’est toi qui est paternaliste en nous donnant des leçons de morale.

            Tu veux comparer l’école à l’entreprise, et bien allons-y.

            A l’école plus tu travailles plus tu as de bonnes notes. Tu ne travailles que pour toi-même et ton travail est directement récompensé, non seulement parceque tu as de bonnes notes, mais parceque tu te construit toi-même.

            En entreprise tes efforts sont rarement récompensé. Le manager ne pense qu’à t’en demander plus alors les conditions de travail et le salaire restent toujours les mêmes. Le travail du salarié fait construire la boîte mais il ne peut pas s’épanouir car il doit rester dans le carcan imposé par ses supérieurs.


          • chantecler (---.---.4.88) 27 septembre 2006 11:41

            Si si:les recruteurs sont trés motivés pour recruter:d’abord ils ont beaucoup de choix,et pourvu qu’ils soient un peu sadique,ils en frémissent de plaisir. En plus c’est trés bien payé...J’aurais aimé être un « chasseur de têtes... »pour pouvoir faire mon numéro....


          • BarryAllen (---.---.115.245) 27 septembre 2006 11:43

            Doucement sur la généralisation, heureusement ils ne sont pas tous et toutes comme ça. Mais j’en ai connu.


          • Darkfox (---.---.141.125) 27 septembre 2006 11:51

            mmhh c ’est vrai que j ai adoré faire passer des entretiens pour des commenciaux :) c’est vrai que ca fait plaisir. Mais sinon la motivation reste avant tout l argent ... en tant que commercial y a que ca de vrai :D


          • Jesrad (---.---.105.16) 27 septembre 2006 12:36

            C’est vrai :les esclaves qui ont construits les pyramides en Egypte étaient trés motivés :la vie et la survie !Que du bonheur !

            Je ne sais pas si il faut rire ou pleurer devant tant d’ignorance... Les travailleurs égyptiens qui ont construit les pyramides étaient volontaires, bien payés et bien traités. Ils participaient à une oeuvre très importante pour leur foi, exactement comme la construction des cathédrales en Europe du 11 ou 12ème siècle, ou plus près de chez nous la fierté à bâtir un pont de Normandie ou Viaduc de Millau ou digue mobile de Hollande.


          • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 13:13

            Darkfox, qu’est-ce que tu veux faire dans la vie ? smiley


          • chantecler (---.---.4.88) 27 septembre 2006 13:48

            Il vaut mieux que tu pleures et reprennes tes livres d’histoire.Tu dois confondre pyramides et cathédrales.


          • Darkfox (---.---.141.125) 27 septembre 2006 14:11

            @IP:xxx.x22.18.195 à l heure actuelle mon boulot de cadre commercial me convient très bien !! :) (les autres boulots étaient moins bien ) néanmoins je rêve d’autres horizons mais c’est une autre histoire (boulanger et achat d’un hotel dans un autre pays )


          • artuh (---.---.119.98) 27 septembre 2006 16:35

            Non, les ouviers qui ont construits les pyramides constituaient probablement « l’élite de la classe ouvrière » de l’Egypte archaïque. Des fouilles entreprises dans les environs des pyramides ont mis à jours les quartiers de ces ouvriers. L’espace mis à disposition, les objets retrouvés, ont bien montré que contrairement à la croyance spontanée, les pyramides n’ont pas été faites par du travail forcé mais par des individus qui bénéficiaent de conditions de vie relativement privilégiées.

            Mais ce préjugé en dit long sur nos préjugés actuels sur notre propre société.


          • artuh (---.---.119.98) 27 septembre 2006 16:36

            darfox, moi aussi (boulangerie). Et j’ai le pays...


          • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 16:47

            C’est très bien Boulanger. Boulanger est le métier que j’aurais voulu faire si je n’avais pu mon entreprise.

            Félicitation Darfox et bonne chance. smiley


          • faxtronic (---.---.127.45) 27 septembre 2006 17:48

            non non les pyramides etait faites par des paysans et des artisans embauches pendant les mois de crus. Les cathedrales par des ouvriers specialises (t’imagine le bordel pour construire Chartre ou Cologne avec ta pelle et ton seau smiley )


          • chantecler (---.---.4.88) 27 septembre 2006 19:38

            C’est sûr que c’est l’élite de la classe Egyptienne qui a manipulé des milliers de pierres de plusieurs tonnes ! C’est quoi tes références historiques ?


          • Xavier (---.---.148.35) 27 septembre 2006 21:29

            Alors que IP:xxx.x22.18.195 dit qu’il ne fera rien pour donner de la motivation à ses employés et qu’il se prend des attaques, je suis surpris qu’on n’évoque pas la démotivation.

            En tant que prestataire de services, je fus d’abord indépendant pour la société X avant d’en devenir un employé. Ma motivation au travail était grande et j’ai effectué sans rechigner (et sans qu’on ne m’y force) mes 70 heures en moyenne par semaine pendant 7 mois sur ma mission en indépendant puis, employé, 60 heures par semaines pendant 5 mois, avant de revenir à 40 heures. Toujours motivé dans mon travail, j’ai été démotivé par le peu de cas que l’on faisait de ma personne, de ma motivation, de la quantité de travail abattu (avec un grand dépassement des objectifs). Petite précision : mon ancien patron-voyou avait vendu mon CV modifié comme un CV de « 3 ans d’expérience » mais me payait au niveau de mon « 1 an d’expérience réelle » et ne tint aucun compte des efforts à fournir pour « paraitre » au niveau de 3 ans d’expérience (d’où les 60 heures smiley ). A la revue annuelle des objectifs et négociation d’augmentation, mon employeur (ex-employeur comme vous l’aurez maintenant deviné) ne connaissait que dans les grandes lignes le cadre de ma mission (alors que la société comptait 2 employés et 2 dirigeants) et n’avait demandé aucune évaluation de mon travail au client. Il m’imposa alors une augmentation dont il avait décidé selon des critères impénétrables et oublieux de mon acomplissement. C’est assez logiquement que je suis allé trouver le client en entretien informel pour lui expliquer la situation. Client que mon ex-employeur avait également doublé sur d’autres affaires sans compter les autres prestataires aux CV revisités voire réinventés qui avaient été fournis en abusant de la confiance du client.

            Alors donner la motivation à ses employés est effectivement illusoire dans mon esprit. Mais entretenir la motivation ou prévenir la démotivation (par exemple en félicitant les accomplissements et les efforts) ne sont pas des pécadilles. Ce sont des gestes ou paroles simples, peu couteux, mais qui entretiennent le succès, la confiance et le respect.


          • Brch90 (---.---.117.202) 22 octobre 2006 12:10

            Vous avez raison mais DANS UNE CERTAINE MESURE. Il faut créer soi-même la personnalité de son poste mais plutôt dans une entreprise de bonne taille.

            Dans une entreprise de petite taille ; soi vous êtes patron donc pas de discussion ou bien vous avez avec un job bien défini et donc rien à créer sinon votre paye à la fin du mois. On crée le modèle de savoir être pour son poste mais pas son travail qui doit être fait et quel soit l’employé en place. Sinon où est la rentabilité ?


          • lss (---.---.243.170) 27 septembre 2006 11:01

            L’auteur de l’article n’a pas tort.

            Lorsque l’on va travailler dans une entreprise, la moindre des choses, c’est quelle soit organisée pour le travail et non pour donner un statut.

            J’ai travaillé dans une PME, une SSII, j’ai vite fait de démissionner même si je trouvais cela peu glorieux. Mais travailler dans un contexte on la prétendue equipe est virtuelle, je trouvais cela lamentable.

            Dans les entreprises US, surtout dans le domaine informatique, il a au moins une ou deux heures par semaine, souvent le vendrdi soir, pour faire le point sur le travail et ce qu’il reste à faire, entre le chef de projet et les programmeurs, dans les entreprises françaises, c’est inexistant, par contre, les « managers » multiplient les réunions inutiles pour se donner de l’importance devant les subalternes. Alors OUI les managers doivent se remttre en cause, ils sont la source première de démotivation encore plus que le salaire (ie « soit un gentil petit mouton, laisse toi gueuler dessus, virer si ça ne marche pas, tout est de ta faute, jamais la mienne ») !


            • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 11:16

              LSS,

              remets-toi TOI-MÊME en cause et dit toi que si tu n’es pas motivé ici, pourquoi le seras-tu aux USA ? Mais tu le sais bien : C’est pour ça que tu restes ici !! smiley

              (j’adore cet article)


            • lss (---.---.243.170) 27 septembre 2006 14:09

              Et encore un jugement à l’emporte pièce basé sur un a priori, un crétin (arriviste) de plus...


            • BarryAllen (---.---.115.245) 27 septembre 2006 11:05

              Cela reste un mystère pour moi que les chefs d’entreprise, qui se revendiquent du libéralisme et du capitalisme, n’aient pas encore compris que l’unique moyen d’optimiser au maximum la productivité, le rendement et la qualité du travail dans une entreprise, c’est de fournir aux employés des conditions de travail qui garantissent la confiance, la motivation, l’implication des collaborateurs dans le fonctionnement de l’entreprise.

              La vision j’oserais dire religieuse du travail a malheureusement encore de beaux jours devant elle en France : « il faut en ch..., sinon c’est pas normal ».


              • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 11:13

                « employés des conditions de travail qui garantissent la confiance, la motivation, l’implication des collaborateurs »

                Et tu ne veut pas en plus qu’il te borde le soir le patron ?

                C’est fini l’école, BarryAllen. Maintenant il te faut vivre par toi-même. smiley

                (il est génial cet article )


              • BarryAllen (---.---.115.245) 27 septembre 2006 11:22

                Honnêtement, la comparaison avec l’école me parait plus que déplacée. L’école n’a rien à voir avec l’entreprise, contexte productif (ou qui se veut comme tel). En plus, je ne vois absolument pas qui dans l’école pourrait remplir le rôle de « donner de la motivation aux élèves ».

                En ce qui concerne notre discussion, à vous de voir. Vous voulez gagner de l’argent ? Vous voulez une entreprise performante, qui écrase les autres en matière de productivité, de qualité du service, de rapport à la clientèle ? Alors vous avez tout intérêt à avoir des gens qui font leur travail dans de bonnes conditions, sont responsabilisés, sont contents de le faire. Toute autre alternative n’est qu’une solution de facilité, se dire que ça marche bien comme ça et puis que de toute façon c’est pareil ailleurs.

                Enfin, C’EST A CA QUE SONT CENSES SERVIR LES POSTES A RESPONSABILITE, ET C’EST CE QUI EST CENSE JUSTIFIER DE LES REMUNERER SI CHER. Si ces gens-là ne font pas leur boulot convenablement, c’est-à-dire optimiser le rendement de leurs subordonnés, alors vous jetez de l’argent par les fenêtres. Mais bon, ça vous regarde.

                En l’occurence, le problème est bien que ces managers se comportent comme les pires des profs. Ils n’en ont rien à taper des problèmes de leurs subordonnés, et si les résultats ne sont pas à la hauteur, ils diront en réunion (conseil de classe) que c’est parcequ’ils ne travaillent pas assez.


              • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 11:28

                Mais BarryAllen, Et toi ? est-ce que tu « en a quelque chose à taper » des problèmes de tes patrons ? Alors tu les prends pour qui ? Papa ? Dieu ?

                Tu continues de prendre le patron pour ton papa. Tu es un salarié paternaliste.

                (Je n’ai jamais vu un article pareil. smiley )


              • BarryAllen (---.---.115.245) 27 septembre 2006 11:32

                Tout dépend du climat de l’entreprise. Si je travaillais pour vous, je n’en aurais certainement rien à taper de vos problèmes, et d’ailleurs j’essaierais de partir à la première occasion.

                Par contre, si je travaille dans une entreprise où on me responsabilise, je me considère comme partie intégrante de celle-ci, et là effectivement je me sentirai concerné par les problèmes, notamment du fait que j’aurai peut-être la possibilité d’y changer quelque chose.

                Et encore une fois, vous voyez le paternalisme à contre-sens. Relisez l’article, le paternaliste, justement, c’est le patron qui décide de tout dans son coin, et les employés sont juste là pour faire le sale boulot. C’est exactement ce dont je ne veux pas.


              • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 12:55

                Mais BarryAllen tu ne comprends vraiment rien ! Quand tu dis que tu veux « une entreprise où on me responsabilise » n’est-ce pas l’exacte définition du paternalisme ? Tu attend de ton patron qu’il se comporte comme ton papa et qu’il te donne des responsabilités comme tu l’as vécu à la maison. Ces responsabilités, prends-les au lieu de te comporter comme à l’école ! smiley

                ( c’est le meilleur article de ma vie ) bravo l’auteur smiley


              • (---.---.192.187) 27 septembre 2006 17:34

                Laisse tomber Barry, 18.195 est un Troll... aucun intéret de discuter avec lui ou de le lire...


              • faxtronic (---.---.127.45) 27 septembre 2006 11:21

                moi ma motivation c’est mon salaire, et la perspective d’en avoir un meilleur plus tard. Je suis un pur mercenaire, je bosse pour moi et je n’ai aucune loyaute.


                • BarryAllen (---.---.115.245) 27 septembre 2006 11:23

                  Bravo, tu as compris le système que défend notre cher chef d’entreprise (qui adore cet article).


                • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 11:32

                  Faxtronic a bien parlé. Il travaille pour lui, pas pour son papa, pas pour sa maitresse d’école, pour lui. Je l’aime autant que cet article et ce n’est rien de le dire. smiley Dans quel domaine travailles-tu Faxtronic ? Je cherche quelqu’un.


                • BarryAllen (---.---.115.245) 27 septembre 2006 11:35

                  Juste par curiosité, on peut savoir dans quel domaine d’activité se situe votre entreprise ?


                • faxtronic (---.---.127.45) 27 septembre 2006 11:38

                  biomedical. Mais je ne suis bon que dans le R&D, car mon point fort c’est d’avoir des idees et de les mettre en oeuvre. Le reste, qui est tout aussi important(relationnielle, organisationnelle, methode) j’ai essayé mais je suis mauvais.


                • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 11:44

                  Dommage Faxtronic, je suis dans le bâtiment. Je te souhaite bon courage.

                  (à moi, personne ne me souhaite jamais bon courage smiley )


                • BarryAllen (---.---.115.245) 27 septembre 2006 11:45

                  Juste comme ça, faxtronic, vu l’auto-portrait que vous dressez, j’imagine que le travail en équipe, ça doit pas être votre fort non plus ?


                • chantecler (---.---.4.88) 27 septembre 2006 11:48

                  On peut pas être bon en tout !Faut savoir se limiter.


                • faxtronic (---.---.127.45) 27 septembre 2006 11:55

                  si, au contraire, on est tres soudes, on s’entend tres bien et on bosse bien, chacun avec ses tares on s’entraide. Il faut pas confondre : cela fait partie du boulot, donc je le fais du mieux que je peux : je n’ai pas d’affinites personnelles avec mes collegues, ni positives ni negatives, mais on s’entend bien. cela fait partie du boulot donc je le fais. Je n’attend par un Gentil Organisateur pour sourire, parler avec les autres, ecouter les gens et essayer de repartir le boulot au mieux selon les gouts et possibilites de chacun : c’est plus rentable en terme de travail de faire ainsi.


                • Jesrad (---.---.105.16) 27 septembre 2006 12:41

                  Il y a deux sortes de travailleurs : ceux qui font un boulot en échange de quelque chose qu’ils désirent, argent, gloire, etc. ce sont des mercenaires ; et ceux qui le font parce qu’on les y oblige, ce sont des esclaves. Choisis ton camp, camarade ! smiley


                • Daniel Milan (---.---.168.196) 27 septembre 2006 12:43

                  Je ne suis ni l’un, ni l’autre !


                • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 12:48

                  ( Faxtronic a tout compris. il me faut Faxtronic dans ma boîte smiley )


                • aliocha (---.---.127.168) 27 septembre 2006 23:21

                  alors si j’ai bien compris ce que tu dis plus haut, dans une entreprise, on est pas dans une école, ni dans un système paternaliste (on n’a pas été dans les mêmes écoles visiblement), et il faut pas attendre que le patron fasse tomber la motivation (le fric) ou les responsabilités (un meilleur poste avec plus de sous), faut se servir ? je me trompe pas, c’est bien ce que tu as écrit texto plus haut ? ça veut dire que si tu me prends dans ta boîte, je bosse bien, et je te demande même pas une augmentation, je me sers direct, c’est ça ?


                • aliocha (---.---.127.168) 27 septembre 2006 23:22

                  (c’était un message pour (IP:xxx.x22.18.195), mais on peut pas aller loin dans les threads...)


                • chef d’entreprise ancien IP :xxx.x22.18.195 (---.---.89.156) 28 septembre 2006 07:05

                  Alliocha, je répond plus bas à ton commentaire. J’ai cliqué de travers.


                • Don Jakchirak (---.---.228.76) 27 septembre 2006 11:50

                  Ayant été employé puis patron, je suis sûr d’une chose : on a les employés qu’on mérite. Si le Boss est médiocre, n’attendez pas de miracle de la part des employés. (Je parle pour les PME)


                  • bj33 (---.---.206.205) 27 septembre 2006 12:18

                    Et pas seulement pour les PME. Dans certaines structures, on accumule les strates de médiocres...


                  • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 13:01

                    Non Don Jakchirak, dans les grosses structures aussi il n’y en a qu’une partie qui travaille. Les autres qui ne font rien se payent des études comme cet article pour savoir comment se motiver entre eux. Ce n’est pas grave : ça les occupe. Il vaut mieux çà que de brûler des voitures. smiley


                  • To Loose (---.---.64.135) 27 septembre 2006 12:02

                    Mooôtive,motivé on est motivé ,motivé !


                    • Sam (---.---.201.61) 27 septembre 2006 12:05

                      C’est sûr que bcp de chefs d’entreprises font n’importe quoi. Sinon ils ne seraient pas chef d’entreprises !

                      Dans le genre indémodable : le harcèlement et l’obole en guise de salaire.

                      Mais c’est les salariés qui sont faignants et grincheux... smiley


                      • chantecler (---.---.4.88) 27 septembre 2006 12:20

                        J’en connais même qui refusent de faire du saut à l’élastique.Où va-t’on ?


                      • Darkfox (---.---.141.125) 27 septembre 2006 12:13

                        allez au boulot !! ca manque de motivation tout ca ..pause bouffe :D ( un peu d humour quoi !)


                        • Xavier (---.---.44.99) 27 septembre 2006 12:15

                          Un petit proverbe qui s’applique (malheureusement) parfaitement dans beacoup d’entreprises :

                          « Les chefs, c’est comme les étagères, plus c’est haut, moins ça sert.... »

                          A méditer... smiley


                          • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 12:49

                            Xavier, toi tu es la cale de cette étagère.


                          • Dominique (---.---.30.27) 27 septembre 2006 13:53

                            @ Monsieur l’entrepreneur en bâtiment : je viens d’acheter une longère à restaurer

                            1) vous travaillez dans quelle région

                            2) la rénovation est-elle(aussi) votre créneau ???

                            (et moi aussi j’adore l’article au regard des réactions qu’il suscite)


                          • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 13:55

                            wwebbb@gmail.com


                          • Dominique (---.---.30.27) 27 septembre 2006 14:41

                            Ca c’est de la motivation au travail !! Merci, vous avez un mail


                          • Rocla (---.---.108.96) 27 septembre 2006 12:38

                            A la retraite maintenant ,j’ ai commencé à l’ âge de 14 ans ,apprenti ,ouvrier ,ensuité employé dans la grande distribution ,à 26 ans me suis mis à mon compte , ben ce que je peux dire , faut une bonne capacité de travail ,de l’ entregent , des objectifs tous les jours ,de la démèrde , même de l’ ôte toi que j’ m y mette , mais c’ est sympa si on y arrive ,on est dans la vraie vie,comme elle est ,genre jungle , ça façonne bien , à la fin on a un sentiment de réalisation de soi ,mais bon chacun sa route .

                            Rocla


                            • Daniel Milan (---.---.168.196) 27 septembre 2006 13:16

                              Le salariat est une sorte de prostitution. Je ne pense pas qu’on doive aimer le boulot qui ne nous permet que de ne pas crever... Et encore... Les « aides » versées chichement sont un dû, je ne pense pas que le Rmiste, doive être culpabilisé. Par contre, le montant alloué est une honte ! Du fric, il y en a, mais c’est pour les plus riches ! Devrions-nous, quand on a « la chance » de bosser, être des esclaves contents...


                            • enfin une bonne nouvelle (---.---.108.96) 27 septembre 2006 16:44

                              Y va passer à 1500 Euros le RMI

                              Rocla


                            • yan Essal (---.---.101.117) 27 septembre 2006 12:45

                              Au fait , on travaille pourquoi ??

                              Bon nombre de travailleurs se posent la question , ils s’emmerdent au boulot, passent pour des nantis , paient des impots et passent pour des rigolos face à tous ceux qui ne travaillent pas et qui vivent très bien , merci pour eux ...

                              Un exemple concret , à la Réunion , département sinistré de l’emploi40% de RMIstes n’allez surtout pas en créer une ... c’est pourtant ce qu’a fait une de mes connaissances .

                              Il a commencé à poser un panneau « on embauche » devant son entrerpris , 1 er jour rien 2ème jour rien , ; 3ème jour toujours rien .

                              ny tenant plus , il va à la « buvette » du coin toujours achalandée elle et de poser la question à un de ces oisifs « Vous cherchez du travail ? »

                              réponse , « Non je suis au RMI » !

                              Non ne fustigez pas trop vite le RMIste , car en fait , pourquoi travaillerait-il ?

                              Lorsqu’on fait les comptes , il travaillerait pour 2 euros par jour !mais n’aurait plus ni temps libre ni aides en tout genre ... ; autrement dit , il travaille à perte !

                              Cette situation est devenue si catastrophique que les planteurs ne trouvent personne pour couper la canne à sucre au point qu’un jour le préfet s’est faché et a menacé de supprimer le RMI ....

                              Ne croyez pas que cela soit une exculivité exotique , lorsqu’on a créé le RMI généreusement , on a oublié tout simplement que du même coup on réduisait d’autant l’intérêt des travailleurs au travail ... il fallait y penser , mais penser , est-ce socialiste ???


                              • Daniel Milan (---.---.168.196) 27 septembre 2006 12:52

                                T’as raison, les trous de la sécu et d’ailleurs, c’est la faute aux pauvres « qui ne veulent pas travailler ». Pas aux spoliateurs, évidemment !


                              • Rocla (---.---.108.96) 27 septembre 2006 13:48

                                Image un instant tu es en pleine nature ,sans civilisation , pas d’ abri ,rien ,absolument rien ni personne , comment tu fais pour subsister ? tu as froid, faim ,soif et des trucs comme ça ? essaie d’ imaginer ,

                                Rocla


                              • Stephane Klein (---.---.19.227) 27 septembre 2006 12:48

                                Mais encore, je reste un peu sur ma faim concernant les methodes anglo-saxones.


                                • David (---.---.92.11) 27 septembre 2006 14:16

                                  J’hallucine devant la bêtise de certains commentaires ! Personnellement le salaire n’est pas que la seule source de motivation..Il y aussi l’impression de faire avancer la société, d’y participer, d’aider les gens dans la société, le travaille en équipe, de progresser et d’apprendre des nouvelles choses... L’attitude de mercenaire c’est bien quand on se fait traiter comme une merde...Alors évidemment...


                                  • Darkfox (---.---.141.125) 27 septembre 2006 14:33

                                    de bien belles idées :) j’y ai cru jusqu’au jour ou j’ai vu mon patron me sorti qu il fallait licencier du monde car il voulait plus de bénéfice ( il avait des travaux à faire).

                                    Il existe des patrons qui veulent réellement le bien être de leurs employés cela sont peu nombreux, noublions tout de même que la mentalité francaise devient de plus en plus chacun pour sa pomme... chacun essayant d avoir des avantages...

                                    Pour ce qui est des boites avec des parasites..disons que y en a dans toutes les entités j en ai pour ma part de beaux spécimens... de quoi démotivé du monde !


                                  • faxtronic (---.---.127.82) 27 septembre 2006 14:50

                                    M’enfin david, pourquoi travailles tu sinon pour l’argent. Moi si je deviens milliardaire j’ arrete de travailler pour les autres et je ferais mes bidouilles pour moi.

                                    Faire avancer ma societe, d’accord si cela me rapporte. Si en faisant bien avancer ma societe je gagne plus je continuerais a faire avancer ma societe, sinon je cherche une autre societe qui saura mieux apprecier mes talents.

                                    Si je suis dans une societe c’est que j’ y trouve mon compte, sinon je m’en vais, le monde est vaste.

                                    Les interets de ta societe ne sont pas forcement les tiens, et vice-versa. Une societe c’est pas un club. Il ne faut pas avoir de sentiment envers une societe. C’est un contrat, pas une affaire de coeur.

                                    Apprends pour toi, travaille pour toi afin de subvenir aux besoins et aux reves de ta famille, essaye d’etre heureux, soit zen avec le boulot. Enfin c’est comme cela que je vois les choses.

                                    Voila tout


                                  • chantecler (---.---.4.88) 27 septembre 2006 19:44

                                    Pour les hallucinations il y a l’haldol:y parait que c’est pas mal !


                                  • Xavier (---.---.44.99) 27 septembre 2006 14:20

                                    Cher IP xxx.x22.18.195,

                                    En effet, vous mettez juste le doigt là où il faut. Je suis bel et bien une des ces cales sur lesquelles se reposent généralement les supérieurs hiérarchiques afin de donner à l’ensemble un semblant de productivité.

                                    Dans la boite où je suis salarié, il y a à peu près autant d’« employés » de base que de chef de ceci, responsables de celà ou sous directeurs du schmilblick.

                                    Finalement, la moitié de la boite s’evertue à bosser comme des malades pour un salaire de misère afin de justifier les résultats qui permettent à l’autre moitié d’en revendiquer la paternité pour demander leurs augmentations.

                                    C’est ce système qui m’écoeure, non pas le fait d’être un sous-fifre quelconque, mais que la moitié vivent sur le dos de ceux d’« en bas » comme dirait un ancien Premier Ministre.....

                                    Et je sais bien que mon cas n’est pas isolé et que ce n’est pas la seule boite qui fonctionne ainsi.

                                    Mais nous nous éloignons du sujet principal de la discussion, aussi j’en arrêterai là, je voulais simplement user de mon droit de réponse à l’encontre d’un courageux anonyme.....


                                    • David (---.---.92.11) 27 septembre 2006 14:24

                                      Les managers devraient être les gens qui font le boulot ! Pas des gens qui sont là pour surveiller et se gausser des résultats des autres ! Pourquoi pas responsabiliser les gens et les impliquer plus au lieu de les infantiliser ?


                                      • faxtronic (---.---.127.82) 27 septembre 2006 14:52

                                        Un bon gestionnaire d’equipe (j’aime pas trop les anglicismes, on perd le sens des mots), gere une equipe pour un projet. Il est pas la pour faire le boulot, il est la pour que tous le monde execute sa part de boulot, et aussi et surtout pour que le projet arrive a son terme. Un meilleur gestionnaire tire un benefice du projet pour son equipe (experience, apprentissage, clarification).


                                      • odlhp (---.---.63.161) 27 septembre 2006 14:53

                                        Mais parce que, toutes les méthodes apprises dans les écoles qu’elles soient de commerce, d’ingénieur ou de MBa et autres études supérieures sont basées là dessus. en discutant avec des personnes venant d’horizons différents, on s’aperçoit qu’en fait, plus les sociétés sont importantes, plus il y a de niveaux hierarchiques, et moins les personnes n’ont de pouvoir. Je travaille dans une ssii de 50000 personnes. Je m’aperçois qu’au quotidien, meme le patron de l’agence de province à laquelle j’appartient, n’a aucun pouvoir de décision. Il fait ce qu’il peut pour encourager ses collaborateurs mais il n’a aucune lattitude pour « motiver » de manière significative ses troupes. En fait, meme le PDG de notre groupe n’a que peu de moyens d’actions, il est tenu par les actionnaires, meme s’il le souhaitait, il ne pourrait pas faire grand chose. Alors, lorsque le turn over commence à s’affoler, on organise une petite réunion d’information avec café et croissants, on balance un petit message bien senti et c’est reparti pour un tour. Les managers, quelque soit leur niveau dans la hierarchie comptent aussi beaucoup sur la peur des salariés, peur de partir en mission loin de chez eux, peur du chomage, peur d’etre mis sur une voie de garage ou sur une technologie obsolette. Du coup, les gens se plaignent, ralent à longueur de temps, mais ils font tout de meme leur boulot, bon gré, mal gré. Finalement, l’objectif du patron est atteint, il honore les contrats qu’il a signé, peu importe que les salariés soient mécontants, de toutes façons, il y en a pleins qui ne demandent qu’à prendre leur place... les salariés eux, font le minimum vital, juste pour justifier leur rémunération, essayer de gratter le plus possible. Personnellement, je regrette l’ambiance qui régnait il y a 10 ou 15 ans dans les ssii comme dans beaucoup d’entreprises, ou les gens n’hésitaient pas à faire « des heures » car ils savaient que la contre partie venait d’office. Je m’aperçois également qu’autour de moi, il y a beaucoup de personnes qui n’ont plus envie de travailler dans la branche dans laquelle ils ont commencé leur carrière. C’est également un signe des temps.


                                      • faxtronic (---.---.127.45) 27 septembre 2006 15:20

                                        J’ai 32 ans et j’ai deja change 3 fois de branche.... Mais j’ai un avantage, je n’ai malheureusement pas peur de partir loin et par consequent pas peur du chomage.


                                      • chantecler (---.---.4.88) 27 septembre 2006 19:55

                                        L’homme descend du singe !


                                      • (---.---.139.70) 27 septembre 2006 15:13

                                        Monsieur « 195 » ou je devrais dire « tu » ; vous avez remarqué que tout le monde lui a dit « vous » alors qu’il disait « tu » en répondant aux interventions ? ; tu peux peut être te conforter dans ton attitude sadique largement déplacée (mais je l’ai bien compris tu n’es pas notre père, heureusement il y aurait déjà un patricide) mais que penses-tu de l’innefficacité MONDIALE des chefs d’entreprise et de la règle SACRO SAINTE de l’économie de marché (que tu revendiques en filigrane) ?

                                        J’apprends aujourd’hui que PSA ne renouvelera pas ses effectifs en Europe de l’Ouest (donc France) mais par contre embauchera en Europe de l’Est (au hasard parce que les salaires sont bas http://agoravox.fr/smileys/mort_de_rire.png). PSA n’est pas la seule entreprise à réagir comme celà, ça ne serait pas drôle sinon. Si on se projète on aura d’ici quelques dizaines d’années une masse de travailleurs sous-payés qui ne pourront pas consommer les biens que eux-même fabriquent http://agoravox.fr/smileys/surprit.png, et le pire c’est qu’ils n’aura même plus de clients potentiels en Occident puisque eux aussi sans pouvoir d’achat.

                                        Ce paradoxe est bien connu, et est très souvent dénigré par tes compatriotes, mais peux-tu me prouver le contraire (intelligemment sans dénigrer avec ta rhétorique facile http://agoravox.fr/smileys/clin_d-oeil.png).

                                        Je vais t’aider : ces entreprises sont en bourse, l’économie réalisée sur les coûts fera grimper l’action le mois en cours, après quoi les actionnaires modifieront leur portefeuille.

                                        Mais toi, tu n’es pas un actionnaire, mais un chef d’entreprise : il faut que tu sois vraiment un c... pour cautionner cette logique http://agoravox.fr/smileys/surprit.png


                                        • faxtronic (---.---.127.45) 27 septembre 2006 15:25

                                          Exact le monde part en vrille. Il faut que t’en detache car tu ne peux rien y faire. Si tu ne peux eviter quelque chose, accepte le et meprise le. Je suis disciple de diogene le chien, et cela m’aide beaucoup dans le monde reel. Sois libre et tes chaines tomberons


                                        • schroen (---.---.175.112) 27 septembre 2006 15:27

                                          Voir autant de gens s’étripper sur un sujet tel que celui-ci ne peut que me faire sourire... Je m’explique diplomé d’une ESC j’ai zoné un certains temps en centre d’appel ( et oui qd on a un loyer a payer et pas le droit au RMI faut bien gagner son pain quotidien), je me suis souvent retrouvé face a des recruteurs me repprochant un manque de motivant dans leurs domaines avec des raisons plus que fantaisiste : Vous n’avez pas fait de stage dans notre activités Vos chaussures sont sales ça fait désordre ( en habitant au bord du tramway a paris 3 ans de travaux) Finlement vous n’êtes que télé opérateur votre diplome ne vaut rien ^^’ Mais je me suis accroché j’ai réussi a trouvé un poste d’attaché commercial statut cadre qui s’est révélé un poste de télé opérateur statut employé avec un salaire qui avait diminué de plus de MOITIE !!!! La magie, après 6 mois de bon et loyaux service et d’objectif attein c’est bye bye... Bon pas grave on va capitalisé, là encore ça stagne donc je vais carrement gratter aux portes de boites, j’en trouve une qui m’embauche en CDi ( à 27 ans mon premier cdi !!!)pour un salaire de 19 k€/an.Bien sur avant de singner j’ai bosser 2 semaine gratuitement sous couvert d’un contrat de formation, c’est à dire que si je pars dans l’année je leur devrai le célèbre deni de formation c’est à dire 1500€ pour deux semaines de travail gratuite... J’explose les objectifs de rdz-vs prospect pendant plus de 5 moins ( objectif + 40 rdz-pris et effectué par mois ), je les rencarde sur le plus gros marché qu’il n’ai jamais eu et de plus j’ouvre un nouveau client grand compte... En bref après 6 mois d’activités , 10 ingénieurs travaillent sous ma responsabilités et les objectifs de marge sont quasi doublé. Il y a 2 semaines m’a periode d’essai se terminant je demande une grande réunion afin de voir les avantages que je pourrai capitaliser après avoir montrer ce que je vallais a tarif de développeur de chez TATA, et là c’est le drame. oui ça fait 2 mois que tu prends entre 20 et 40 rdz-vs par mois ( en sachant qu’en plus je me déplace chez les prospects et que je fais mon sourcing moi meme)au lieu de plus de 40, MAIS TU T’ES TROMPE DE METIER !!! Me dit meme mon manager !!!! Tu oses demander une augmentation alors qu’on étais d’accord sur ton salaire ( hum chomeur en fin de droit pt il ouvrir ça gueule... laisser moi reflechir...NON )de toute manière d’abord tu montes d’abord tout seul en compétence et puis il faut que tu viennes de 8h00 à 20h00 c’est le minimum pour travailler convenablement ( hum dis moi gentil manager associé je suis pas patron donc je fais pas me butter au taff a 60-70 h par semaine pour 1300 € net ) Donc la motivation est une question aussi bien d’ambiance, je vous assure que pour la première fois en 6 mois je reclame après avoir entendu tout les malheurs du monde dans mon bureau... Que de salaire on ne pas demander a quelqu’un d’habiter de travailler de manger sur paris avec un salaire qui ne lui permettrait meme pas de se loger !!!! ENfin c’est bon je reste à mon salaire de misère, sans téléphone de société, sans laptop,sans carte de visite à mon nom et vu que j’adore fraudé le rer en fin de mois car je suis ramasse version tunes je vais continuer qd j’irai voir des prospects ( une bise a la ratp en passant ). Et puis un jour j’en aurai plein le c.. alors je démisionnerai et là je suis plus là pour demander mes primes... ( d’ailleurs je n’ai toujours pas tableau récap de mon activité peuvent me raconter n’importe quoi)

                                          Marre de bosser et de s’investir a vide sans reconnaissance du travail accompli tjrs dans l’attente d’objectif non réalisable mais réalisable qd meme a venir

                                          Cordialement tous


                                          • Panama (---.---.198.59) 27 septembre 2006 15:40

                                            T’inquiète pas j’ai commencé comme toi. Et j’ai eu mon premier CDI à 30 ans. Après 5 CDD de suite dans la même PME (quoi ? droit du travail ??? Tu veux travailler ici ou quoi ?) Même parcours au début, même galère.

                                            Eh bien maintenant je me suis débrouillé, après des années de courbettes forcées, à tenir mon boss par les couil***.

                                            Forcément, avec l’expérience, on apprend vite que seules les relations de force comptent. Le genre « je t’aime bien tu sais, tu travailles bien mais je suis obligé de te virer » ca ne m’arrivera plus jamais.

                                            Car j’ai des cartes en main pour une belle, très belle transaction. Au cas où.

                                            C’est pas beau ce que je dis ? C’est la réalité. Je suis un mercenaire, je ne crois plus qu’en moi, et à ma capacité à survivre dans un milieu sans pitié.


                                          • Darkfox (---.---.141.125) 27 septembre 2006 16:04

                                            idem cdi à 26 ans.. et au final succes et une fois que tu es rentré, c’est la dance des canards... je m explique une fois que tu t es intégré et que tu as quelques années d’expériences... les chasseurs de tête te demandent les boites concurentes aussi .. tu as plein de contacts... donc courage !


                                          • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 16:10

                                            Panama, si vous êtes arrivé à tenir votre boss « par les couil***. » comme vous dites, c’est que vous avez réussi à vous rendre indispensable. Donc c’est que vous travaillez bien. Donc votre patron doit être content. bravo !


                                          • Xavier (---.---.148.35) 27 septembre 2006 21:53

                                            Citation de shroen : Et puis un jour j’en aurai plein le c.. alors je démisionnerai et là je suis plus là pour demander mes primes... ( d’ailleurs je n’ai toujours pas tableau récap de mon activité peuvent me raconter n’importe quoi)

                                            cf. mon commentaire plus haut, qui répondait à l’inconnu 195. Je suis revenu à un statut de travailleur indépendant. C’est plus précaire mais cela me permet de ne pas me mentir à moi-même sur la prétendue sécurité d’emploi du CDI (que j’avais mais que j’ai écourté pour cause d’incompatibilité de personnes). Ca me donne des revenus supérieurs et un travail qui est le même mais dans lequel je ne suis pas inféodé. En revanche, la mobilité et la vie citadine sont presque nécessairement des pré-requis de ce mode de vie.


                                          • jojo (---.---.246.33) 27 septembre 2006 15:40

                                            La motivation est en effet une donnée strictement personnelle. Je ne peux que me motiver moi-même. Au delà de la sémantique, une entreprise peut faire en sorte de mettre l’organisation qui va bien pour que les salariés qui se lèvent le matin soient heureux d’aller au boulot. Exemple : parrainage de nouvel embauché, Sortie annuelle de tout le personnel dans un cadre symathique, Avoir des relations bienveillantes vis à vis des autres (aider les gens à s’améliorer gratuitement) Accepter que tout le monde, même le PDG puisse faire des erreurs. Par contre, mettre en place les éléments correctifs pour éviter de recommencer. Partager la stratégie au fil de l’eau à l’ensemble des employés. Communiquer souvent mais objectivement. Savoir remercier déjà oralement dans un premier temps un collaborateur d’une tâche qu’il a bien réalisée. Faire des entretiens individuels et décorreler ces derniers de l’augmentation annuelle qui n’a rien a voir. Il existe toute une série de choses élémentaires qui font qu’un employé se sentira bien et donc sera en mesure de donner 4x plus quand il faut. Cela s’appelle de la Manipulation positive (car gagnant-gagnant) JE vous recommande les lectures suivantes : « petit de traité de manipulation à l’usage des honnête gens » et la suite : « la soumission librement consentie ou comment amener librement les gens à faire ce qui vous voulez qu’ils fassent » disponible sur Amazone. Jojo, Manager de 25 personnes dans l’informatique


                                            • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 15:49

                                              Oups ! mille excuses, je remonte le fil de la conversation et je m’aperçois qu’effectivement j’ai tutoyé à tout va. Autant pour moi. smiley

                                              2.139.70, Je dirige une entreprise de petite taille et ne comprend pas plus que toi ces décisions des grands groupes. A vrai dire, je ne les approuve pas. J’ai des idées de gauche, désolé.

                                              Quand à la « règle SACRO SAINTE de l’économie de marché », détrompes-toi, je ne la revendique pas du tout. Je ne vois pas pourquoi tout doit être productif dans notre société. Nous ne sommes pas des machines. Pourquoi la société civile devrait-elle être comme mon entreprise puisque ce n’est pas la même chose ? ça n’a pas de sens pour moi. smiley


                                              • schroen (---.---.175.112) 27 septembre 2006 16:00

                                                Merci panama de ton soutien, jojo je reste dubitaf par tes dires... Sans jouer mon démago, les tentives dans le domaine SSII que je connais bien (...)de renforcer la cohésion viens surout du tourn over présent dans ces catégories de service. En effet, le turn over met en péril le bon déroulement d’un contrat de service ou de TMA ou de TRA, mais surtout aider les gens à s’améliorer les uns les autres permet surtout d’éviter de payer des formations des éditeurs de progiciels ou autres jugées trop onéreuse par les directions... Enfin ça me rire quand j’entends les consultants qui viennent consulter dans mon bureau ( en effet je suis le seul qui sait tenir sa langue )à pleurnicher sur leur 30/40/50 K€ de base ( sans les primes ) alors qu’ils savent pertinement que je suis payé en rapport horaire autant qu’un mineur chilien dans les mines de sel de la cordilière des andes smiley

                                                Enfin pour terminer c’est bien mignon de bosser comme un tordu en ne disant jamais rien face aux critiques aserbes de manager (ah bon faut que j’attaque ce compte mais il est ouvert alors si je fais du bizz cela ne tombera pas dans mon compte d’exploitation) mais l’auto critique en france est réservé aux larbins et pas assez souvent à l’étage hiéarchique correspondant aux personnes précédemment citées ^^’


                                                • schroen (---.---.175.112) 27 septembre 2006 16:10

                                                  De toute manière toute ces histoires de motivation, ce n’est que du flan, on est tous là pour la monnaie sonnante et trébuchante et cela depuis les potins et autres auréus qui chatouillaient les mirettes de nos ancêtres voici 2000 ans. Sinon j’espère si j’en ai le temps et surtout la force, je vous écrirai un article sur comment trouver du travail en passant sur france 2 ( c’est ballo je venais juste de signer mon CDI de mineur chilien )attention tous commentaires déviant vers le centre et la droite sera irrémédiablement accompagnés de menace de mort par des organisations anarchistes et autres extrêmes gauche ( véridique on m’a interpelé plus que vivement à la sorti du studio )


                                                • paslyon (---.---.117.177) 27 septembre 2006 16:41

                                                  Pour infos : les suicides en entreprise sont en train d’augmenter. Dernièrement un cadre de la CCI de Lyon a tenté de se tuer sur son lieu de travail Ses collègues parlent de pression et de harcèlement de la part de la direction.

                                                  Moi, la question que je me pose et je ne sais pas si elle est vraiment légitime, est la suivante : "

                                                  « QUE FAIRE contre les managers souffrant de troubles de la personnalité ? (du style parano ou manipulateur) »


                                                  • faxtronic (---.---.127.45) 27 septembre 2006 16:49

                                                    que faire : demissionner


                                                  • Dominique (---.---.30.27) 27 septembre 2006 16:54

                                                    Commencer par lire le livre de François Lelord et Christophe André « comment gérer les personnalités difficiles », ça aide à comprendre le comportement du manager (ou des collègues), de prendre du recul et d’agir pour contrer le bonhomme.

                                                    Ca peut évidemment ne pas suffire, alors il faut constituer un dossier sur les agissements du/des gus, archivage de mails, tenue d’un journal quotidien, échanges avec d’autres personnes susceptibles de connaître le même harcèlement, puis aller à l’IP et, parallèlement demander un entretien à son n+2 pour expliquer l’affaire (ou au DRH). Souvent en effet, un chefaillon peut créer un climat de terreur sans que sa hiérarchie ne s’en soit aperçue (un vrai salopard est avant tout un bon manipulateur).

                                                    En résumé, distance perso et attaque s’il faut

                                                    P.S. @ l’entrepreneur en bâtiment, alors vous avez le temps de continuer à papoter sur AG mais pas de répondre à vos mails ?!


                                                  • faxtronic (---.---.127.45) 27 septembre 2006 17:08

                                                    Oui la psychologie c’est aussi un solution. Mais eviter de finir dans un hopital pour depression pour si peu...

                                                    Si un manager est con, la plus sur maniere de le punir est de le niquer. Chercher un autre boulot et demissionner au plus mauvais moment pour le manager, celu lui fera les pieds. De toute facon contre un con, meme les plus emminents psychologues sont desarmes.


                                                  • chantecler (---.---.4.88) 27 septembre 2006 19:34

                                                    Tout juste Auguste !


                                                  • Dje (---.---.50.105) 27 septembre 2006 16:47

                                                    vous savez ... quand on veux quelque chose de bien genre une bonne voiture de sport on y met le prix et on y rechigne pas ... quand on veux juste quelque chose de pas cher on a souvent quelque chose qui fait l’affaire mais ne sera pas genial.

                                                    Dans le monde du travail on essaye de le beure ,l’argent du beurre et meme la cremiere, tout cela a pas cher ... vous croyer que la fonctionne ???

                                                    tout le monde marche de la meme maniere pour la motivation, c’est l’appat du gain et la reconnaissance pour les services apporter car on a peut etre oublier le salarie offre sont temps de travaille on pas benevollement mais contre une juste remuneration ...

                                                    avec l’explosion de l’offre par rapport a la demande le patrona joue dessus pour tout avoir sans rien en retour...

                                                    mais prenez garde ... par ce que 1 les jeunes maintenant sont mobilent et irons voir ailleur la ou les patrons non pas oublier que si ils veule de bon collaborateur il faut passer au tiroir caisse. 2 que le papyboom arrive que l’offre ne va pas etre toujours supperieur a la demande.

                                                    je conclurais par rira bien qui rira le dernier.


                                                    • Dje (---.---.50.105) 27 septembre 2006 17:00

                                                      bon on recommence mais avec la relecture

                                                      Vous savez... quand on veut quelque chose de bien : genre une bonne voiture de sport on y met le prix et on y rechigne pas... quand on veut juste quelque chose de pas cher on a souvent quelque chose qui fait l’affaire mais ne sera pas génial.

                                                      Dans le monde du travail on essaye du beurre, l’argent du beurre et même la crémière, tout cela à pas cher... vous croyez que la fonctionne ???

                                                      tout le monde marche de la même manière pour la motivation, c’est l’appât du gain et la reconnaissance pour les services apportés a l’entreprise, car on a peut être oublié mais le salarié offre son temps de travail contre une contre une juste rémunération...

                                                      avec l’explosion de l’offre par rapport à la demande le patronat joue sur la forte offre de travail pour demandé le maximum sans pour autant donné l’équivalent en retour...

                                                      mais prenez garde par ce que...

                                                      1) Les jeunes maintenant sont mobiles et iront voir ailleurs la ou les patrons non pas oublier que s’ils veule de bon collaborateur il faut passer au tiroir caisse. (et oui merci l’Europe a cela y a de + en plus de diplômer qui quitte le pays)

                                                      2) Que le papy boom arrive que l’offre de travail ne serrât pas toujours supérieur a la demande !

                                                      Je conclurais par rira bien qui rira le dernier.


                                                    • Dominique (---.---.30.27) 27 septembre 2006 17:13

                                                      Il vous reste une seconde relecture à faire, orthographique celle-ci, et on arrivera peut-être à suivre... Enfin, si vous n’avez pas un job qui nécessite de savoir écrire sans trop de fautes, un bel avenir s’ouvre à vous


                                                    • Dje (---.---.50.105) 27 septembre 2006 17:22

                                                      je ne travaille pas en francais mais en anglais.

                                                      en mon orthographe francaise a un peu rouille mais bon pas grave je n’en est pas besoin...

                                                      et puis enfin j’ai jamais ete bon en orthographe ce qui ne ma jamais penalise car dans tout le reste c’etait exactement l’opposer

                                                      al lala c’est gents qui juge tout et que sur l’orthographe


                                                    • faxtronic (---.---.127.45) 27 septembre 2006 17:38

                                                      laisse beton, j’ai aussu un clavier anglais. Les accents je m’en balance. De toutes facon Agoravox est le seul endroit ou j’utilise le francais.


                                                    • Dje (---.---.50.105) 27 septembre 2006 17:40

                                                      Same thing here smiley


                                                    • Dominique (---.---.30.27) 27 septembre 2006 17:50

                                                      Vous avez tous deux raison, la langue ne sert pas à se comprendre mais à se juger, mille excuses messeigneurs


                                                    • schroen (---.---.175.112) 27 septembre 2006 16:52

                                                      1500€ + la prime pour les jeunes au chomage proposé par Martine Aubry, c’est sur qu’il vont être motivé a se bougé les fesses pour le SMIG les jeunes... De toutes manières, y a qu’a voir le nombre de4X4 de fonction gentillement payé par les entreprises afin d’éviter de faire des bénéfices... Désolé pas d’interessement cette année !! Reponse : Je peux me servir sur un enjoliver de votre Q7 MDR


                                                      • schroen (---.---.175.112) 27 septembre 2006 16:57

                                                        Dje il n’y a pas que des jeunes au smic souvent beaucoup de personnes « en fin de vie professionnelle » ( + de 50 ans, déjà entendu dans certaines sociétés ) De plus le projet d’abbatement des charges sociales sur le SMIG dans les PME ne va rien arranger, c’est le nivelement par le bas, je te paye une misère et de tte manière si tu l’ouvres j’investi 1500€ dans le titre de travail d’un ingenieur d’afrique du nord et lui acceptera ce salaire sans chici ( aussi entendu en entreprise )


                                                        • Dje (---.---.50.105) 27 septembre 2006 17:08

                                                          Je sais ... quelle honte d’ailleur...


                                                        • faxtronic (---.---.127.45) 27 septembre 2006 17:25

                                                          ben tiens, c’est des menaces en l’air. T’imagine le bordel pour recruter un ingenieur d’afrique du nord.

                                                          Je me souviens de TI a Nice, en 2001 je crois. Ils avaient virer 400 ingenieurs pour embaucher 400 ingenieurs roumains a vil prix. Oui mais voila, nice c’est nice et un roumain un homme comme un autre, et les ingenieurs roumains n’avaient qu’une envie : Un salaire de francais ou rentrer chez eux (faut avoir trois neurones asthmatiques pour s’imaginer que l’on peut faire un tel tour de passe-passe et se bricoler des esclaves). Et pis les problemes de communications, et pis la mauvaise ambiance de travail.

                                                          Ils ont fini par reprendre des ingenieurs francais.

                                                          C’est la meme chose avec les indiens. Grosse delocalisation, en Inde c’est pas cher et ils sont pas plus cons. OK. oui mais voila, non seulement ils sont pas cons, mais en plus ils sont pas plus cons. Donc maxi turn-over en INDE et hausse vertigineuse des salaires. Et voila nos boites qui rentrent graduellement la queue entre les jambes.

                                                          Une anecdote personnelle. J’avais en 2000 postule pour une boite a Bordeaux, SERMA qu’elle s’appellait, microelectronique et securite. Entretien machin machin, et a la fin, dictee de ma lettre de motivation, car ces petits genies ils voulaient faire un test graphologique. Du test grapholique ils ont conclut que j’etais trop nerveux. Waarf, je suis hyper calme et patient. D’ailleurs ils vaut mieux en RetD l’etre, car l’effet Bonaldi des exeperiences foireuse existent bien smiley.

                                                          Resultat, si vous connaissez cette boite http://www.serma.com/, oubliez-la ! les ingenieurs sont recrutes par un graphologue. Qui voudraient avoir confiance dans une boite dont l’outil d’embauche se refere plus a un mage qu’a un strategiste.

                                                          BOYCOTT SERMA = MAGIE NOIRE


                                                        • lefranc-tireur 27 septembre 2006 17:26

                                                          Et si les « travailleurs » ils veulent gagner de l’argent et plus se faire entuber par le méchant patron, y’a quà devenir patron, quoi : une petite micro-entreprise ou un portage, ca coûte rien et ca rapporte beaucoup, non ?.

                                                          Ces salopards de patrons ils ont le boulot, l’argent alors les travailleurs, les vrais parce que les patrons c’est pas des travailleurs, eux, ils vont facilement gagner beaucoup beaucoup, beaucoup d’argent.

                                                          Et puis comme ils sont bons, eux, ou ils auront que des salariés qui travailleront avec la fleur au bec parce que ce sont de bons patrons qui n’emmerdent pas leurs employés parce qu’ils boivent le café ou jouent sur internet ou qu’ils sont tout le temps en arrêt maladie ou qu’ils prennent les consommables pour eux et tout ça !

                                                          Et là, tout le monde il sera content.

                                                          Comment ca, j’ai rien compris !


                                                          • faxtronic (---.---.127.45) 27 septembre 2006 17:29

                                                            En tout cas tu ecris gras. T’es qui toi, le gueulard ?


                                                          • Dje (---.---.50.105) 27 septembre 2006 17:33

                                                            c’est un lien hypertexte vers sa fiche d’auteur (qui n’existe pas d’ailleur)

                                                            c’est pour cela que c’est gras


                                                          • c’ est pas joli le rouge ? (---.---.108.96) 27 septembre 2006 17:38

                                                            Rocla des rubescents


                                                          • (---.---.60.48) 27 septembre 2006 18:05

                                                            ca marche même pas.

                                                            ai pas compris pourquoi gras.

                                                            Et les smileys non plus marchent pas .

                                                            J’aime pas les smileys.


                                                          • (---.---.127.45) 27 septembre 2006 18:14

                                                             smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley


                                                          • faxtronic (---.---.127.45) 27 septembre 2006 18:17

                                                            STP, prend un pseudo, cela eviteras de faire dechirer la gueule impunement. Quand au smiley fais un copier-coller du ss ;iley mode texte, et il apparaitra en mode image.

                                                            Cias


                                                          • chantecler (---.---.4.88) 27 septembre 2006 17:32

                                                            Faxtronic:sois pas méchant,c’est un futur patron mal-voyant.


                                                            • c’ est pas joli le rouge ? (---.---.108.96) 27 septembre 2006 17:41

                                                              Mal voyant c’ est mieux que mal baisant

                                                              Salut Chantecler

                                                              Rocla


                                                            • faxtronic (---.---.127.45) 27 septembre 2006 17:44

                                                              Il vaux mieux etre mal baisé que pas baisé du tout


                                                            • allez n’ en parlons plus (---.---.108.96) 27 septembre 2006 17:49

                                                              le mieux c’ est quand voir et tirer en même temps

                                                              Rocla


                                                            • allez n’ en parlons plus (---.---.108.96) 27 septembre 2006 17:52

                                                              parano je suis ,je croyais que faxtronic me parlait ,j’ va chez Afflelou

                                                              Rocla


                                                            • faxtronic (---.---.127.45) 27 septembre 2006 17:56

                                                              Sisi Rocla je te parlait. Je rigolais, je comprenais rien a ce que tu ecrivait alors je te suivais dans ta parano smiley


                                                            • allez n’ en parlons plus (---.---.108.96) 27 septembre 2006 17:59

                                                              ouais mais après j ’me suis aperçu qu’ un peu plus haut , un , écrivait gras ,bon c’ est pas gras tout ça

                                                              Bonne suite

                                                              Rocla


                                                            • chantecler (---.---.4.88) 27 septembre 2006 20:54

                                                              Fais gaffe à Affreloup:il tient pas ses promesses.


                                                            • Rocla (---.---.108.96) 27 septembre 2006 20:59

                                                              alors je fais comme Laetitia , j’va aux ptites d’ Emile ,

                                                              Rocla


                                                            • schroen (---.---.175.112) 27 septembre 2006 17:35

                                                              @ faxtronic Je suis d’accord avec les projets de Outsourcing chez Tata révèlent finalement beaucoup plus de problème que de solution mais face à la pénurie actuelle ( il manquerait 10.000 ingénieur informatique en france, moi m’en manque 5 ou 6 ). Le recrutement d’ingénieur sur des projets de taille plus réduite peut se faire via des filières si j’ose m’exprimer ainsi, il y a de nombreux étudiants ingénieurs étrangers en france, certains ne disposant pas de permis de travail certaines SSii en profitent pour les régularisés ( sans et je dis bien sans moins bien les payés que les ingénieurs informatiques d’origine française ou alors dans la fourchette basse, celle qui me fait fantasmer moi pauvre commercial ) via la sous prefecture le tarif est situé entre 1000 et 1500 €, ce qui permet à l’entreprise de dsisposé d’une personne maléable et qui ne quittera pas la boite dans l’année en effet elle s’exposerai au remboursement via deni de formation de l’obtention de ce tire de séjour... Et en général par cooptation on en récupère vensuite plus d’un...

                                                              Ps : N’étant pas expert dans le domaine des titres de séjour, j’explique que des experiences vécus et en aucun cas quoi que soit d’autres smiley Schroen membre actif des fantasmeurs de la fourchette salariale des consultants informatiques finances smiley


                                                              • schroen (---.---.175.112) 27 septembre 2006 17:38

                                                                *elle s’exposerai au remboursement via deni de formation des frais découlant l’obtention de ce titre de séjour autorisant son titulaire à travailler


                                                              • faxtronic (---.---.127.45) 27 septembre 2006 17:43

                                                                Quqnd il y a penurie je comprends qu’il ait recherche a l’internationale. je ne savais pas qu’ils manquaient des ingenieurs informatiques en France. Pourtant c’est pas sorcier l’informatique.


                                                              • Dje (---.---.50.105) 27 septembre 2006 17:46

                                                                hey y a plein de jeune qui sorte des ecoles d’infos et qui ne trouve rien ... et vous vous plaignez de rien trouvez !!! Mois j’ai pas voulut attendre 6 mois a me battre pour avoir un job comme les copains avec des recrutement digne des annee 1800.

                                                                Alors je me suis expatrie au moins la bas il mon pris en 1 mois et promus au bout de 3... et c’est pas une petite boite...


                                                              • faxtronic (---.---.127.45) 27 septembre 2006 17:53

                                                                Oui dje moi aussi je vois cela, des tomberaux d’ingenieurs francais qui s’exilent. D’ou ma question : Que pasa ? Do shite ? Why ? Waarom ?


                                                              • chantecler (---.---.4.88) 27 septembre 2006 20:58

                                                                Moua j’é attandut 50ens est jeu meu retouvent surt Agovox !


                                                              • schroen (---.---.175.112) 27 septembre 2006 17:52

                                                                arff la SSii style c’est avant tout l’esprit PME


                                                                • neonira (---.---.98.253) 27 septembre 2006 17:58

                                                                  La démotivation est une conséquence, pas une cause ! La situation de nombreuses entreprises françaises est le résultat de leur politique suicidaire en gestion de ressources humaines. Ajouter à cela, la faillité avérée de l’état providence, l’humeur n’est pas gaie en raison primordiale d’un pouvoir d’achat trop bas, porteur de nombreuses exaspérations, et de résignation amère.

                                                                  Une relance par l’allégement des risques portés par les citoyens permettra de relancer la machine et de redonner confiance. Espérons que nos politiciens l’aient compris.


                                                                  • schroen (---.---.175.112) 27 septembre 2006 18:02

                                                                    très bien dit néonira


                                                                    • schroen (---.---.175.112) 27 septembre 2006 18:20

                                                                      Dje serieusement on est plus en 1800 sur les recrutements mais bien en l’en 2000 !!!! Recrutement type : Bonjour les crottes, si on vous a fait venir a 50 c’est qu’il a y a 2 places a pouvoir !!! Commence l’inérable scéance de jeu de role avec son lot de pauvreté créatrice le tout mené par un consultant de 30 ans qui a grosse experience dans le domaine ( tiens quel domaine en général ne repondra pas a cette question ) Et là c’est comme dans le loft ou plutot koh lanta tout le monde se savate durant les jeux de role et lors du débrief qui suis chaque petit jeux. Là normal on fait sortir les plus aggressifs et les moins diplomé vous comprenez il s’agit de dégraisser... On est de moins en moins, là arrive le midi si l’entreprise a un semblant d’honneur elle vous invite à manger mais ce n’est pas toujours le cas... Arrive ensuite le moment que je préfère, passez devant les jeunes femmes du service RH, celles qui devaient torturer des chattons étant jeunes... Avec leurs lots de questions nullissime, genre :

                                                                      - Moi aussi je sors d’une esc et j’ai un travail alors pourquoi pas vous

                                                                      - Je sens un manque de maturité sur ce poste ( la jeune femme est certainement plus jeune que moi voir meme stagiaire )

                                                                      - On a aussi recruter l’année dernière et vous n’étiez pas là, vous ne lisez pas les journaux, etes vous inculte ??

                                                                      - Pourquoi vous avez travaillé en call center ça dévalorise votre diplome ?

                                                                      Hum bien comment dire, j’ai besoin de travailler ma compagne est étudiante alors vous savez c’est pas facile sans revenu..

                                                                      9a alors vous êtes encore ici alors que vous n’êtes pas mobile, désolé une collaboration n’est pas envisageable...

                                                                      Voilà les recrutements des années 2000, 80 a l’entrée on laisse fait les lois de la nature, on vire les psycopates et on garde les no lifes sans famille... Comment voullez vous qu’en ayant été recruter comme ça la motivation et la confiance soit chez les employés, celles-ci étant déjà mise a mal entre le discours officiel de recrutement et le recrutement en lui meme qui est en général bien éloigné de la communication corporate que voudrait se donner c’est société ( genre 25 ans bac +5 avec 5 ans d’experience et le sourire d’un mec qui a bu trop de silitbang ) smiley


                                                                    • Forest Ent Forest Ent 27 septembre 2006 18:24

                                                                      La qualité du management ne s’est pas dégradée sensiblement dans le temps. C’est la nature du contrat de travail qui a changé. La psychologie n’en peut mais, c’est un choix de société.

                                                                      Les vieux comme moi se souviennent d’une époque où c’était un engagement moral mutuel de se soucier de l’autre.

                                                                      Maintenant, le stress et les tensions ne sont plus des erreurs de management. Au contraire ... smiley


                                                                      • mathieu (---.---.188.187) 27 septembre 2006 18:26

                                                                        les patrons d’entreprises ainsi que les DRH sont totalement debile. Le candidat idéal c’est un type de 18 ans ayant bac + 5 et 2 ou 5 ans d’experiences acceptant de gagner le Smic et faire des heures supplementaires gratis. Du delire


                                                                        • schroen (---.---.175.112) 27 septembre 2006 18:29

                                                                          mathieu je t’engage comment drh tu as compris smiley Attends, aimes tu les chattons ?


                                                                          • mathieu (---.---.188.187) 27 septembre 2006 18:38

                                                                            ouai je crois aussi au petit bonhomme rouge qui vien a noel et a la fée clochette quand je perd mes dents de lait, je suis a niveau pour etre DRH, je pense etre largement suffisement con pour etre recruteur ; (rire)


                                                                          • David (---.---.47.5) 27 septembre 2006 19:42

                                                                            Ca donne envie de rentrer dans le monde du travail smiley. Les rapports humains sont tellement pourris à ce point là ? triste....


                                                                            • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 19:52

                                                                              Mais pas du tout david,

                                                                              je suis chef d’entreprise comme je le disais plus haut et je repète commentaire après commentaire le contraire ! Ce sont nos professeurs qui nous ont dit jour après jour autre chose parcequ’ils avaient peur du milieu professionnel sinon ils y seraient aller. Si tu as envie de faire quelque chose dans la vie tu seras le plus heureux du monde dans ta vie professionnelle. Crois moi tu n’as rien à craindre. smiley


                                                                              • chantecler (---.---.4.88) 27 septembre 2006 19:53

                                                                                On devrait se cotiser pour vêtir cette pauvre femme qui remue à coté d’Avox depuis deux ou trois jours:elle va finir par s’enrhumer !


                                                                                • (---.---.18.195) 27 septembre 2006 19:58

                                                                                  Je trouve cette pub assez belle.


                                                                                • chantecler (---.---.4.88) 27 septembre 2006 21:00

                                                                                  Si tu veux je peux t’envoyer les coordonnées de la meuf,mais y’a beaucoup de silicone c’est surfait !


                                                                                • mathieu (---.---.188.187) 27 septembre 2006 19:55

                                                                                  mais ouai t’a raison patron, avec mon super salaire je peut juste m’acheter une tente pour vivre dans la rue. Ouai David tu va etre heureux toute ta vie d’etre un esclave et tu aura le droit en prime de fermer ta gueule, mon grand bienvenu dans la joie et bonne humeur du monde du travail.


                                                                                  • David (---.---.47.5) 27 septembre 2006 20:25

                                                                                    l’essentiel ca serait de remettre à l’ordre du jour l’entreprise comme aventure commune et pas le chacun pour soi chacun pour sa gueule évidemment dans les grandes entreprises c’est difficile, reste encore les PME peut être pour avoir des relations plus saines Patron, employé , collègue...


                                                                                    • David (---.---.47.5) 27 septembre 2006 21:42

                                                                                      De toute manière à part gueuler et dire que c’est pourri personne n’essaye de trouver l’ombre d’une solution...Aprés faut pas venir se plaindre on a la société qu’on mérite.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès