• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > De quelques idées reçues sur le chômage (1)

De quelques idées reçues sur le chômage (1)

Il y a quelques jours, Pierre Chaillot a apporté une très intéressante contribution, très bien documentée sous le titre : « L’Allemagne et le Royaume Uni ne sont pas les bons élèves du chômage ». Il montrait notamment que si l’on prenait en compte les temps partiels, bien plus importants en Allemagne et surtout aux Pays bas, on obtenait une lecture des résultats notoirement différente de celle qui est généralement présentée par l’univers merdiatique et la pensée officielle.

J’avais écrit quelques lignes sur cette question il y a quelques temps où je développais  pour partie de ce qui est dit par ce contributeur.

http://kelenborn.e-monsite.com/pages/nouvelles-1/canailles-escrocs-et-bouffons/quelques-reflexions-economiques/

 

Je souhaiterais donc compléter cette réflexion par deux points

Pourquoi l’Allemagne a-t-elle, de toute manière, un taux de chômage inférieur au nôtre ?

Pourquoi le taux de chômage normal est-il supérieur à ce qui était admis dans les années soixante-dix ?

 

  1. Les raisons pour lesquelles le taux de chômage est inférieur en Allemagne.

Les raisons généralement invoquées par toute une série de journalleux un peu paresseux sont connues. Autrefois, l’argument était celui de la vertu du travailleur allemand comparé aux vices du travailleur français habité par la gréviculture. Pui est venu celui de notre incapacité chronique et maladive à la réforme, thème cher à Jean Marc Sylvestre, ce chroniqueur de Fiente Inter qui sévit aujourd’hui sur Atlantico et pour qui, le centre du monde pour ne pas dire l’origine au sens de Courbet, ce sont les marchés. Et de citer l’exemplarité des réformes Hartz, une sorte de Manuel Valls allemand en plus intelligent qui aurait mis au travail la Germanie, laquelle s’était transformée en camp de vacances.

Bien sûr on citait aussi la démographie : il y a plus de sorties que d’entrée du marché du travail en Allemagne alors que c’est l’inverse en France mais cette raison est moins valable aujourd’hui en raison d’une forte immigration d’origine européenne (bien avant l’arrivée des réfugiés)

 

La raison majeure tient à l’excédent commercial allemand qui est de l’ordre de 250 Milliards d’euros soit l’équivalent de 8% du PIB ! Pour vendre l’équivalent de cette somme, il faut produire et créer des emplois. Le coût salarial moyen est comparable à celui de la France et d’environ 60 000 euros par an (source : Eurostat). Mais les salaires ne représentent que les deux tiers de la valeur ajoutée, le dernier tiers étant représenté par les profits. Il faut donc multiplier ce chiffre par 3/2 pour trouver le montant de valeur ajoutée nécessaire pour créer un emploi soit 90 000 euros. En clair, chaque fois que l’Allemagne vend, à l’extérieur pour 90 000 euros, cela représente un emploi.

Si on divise 250 MME par 90 000 cela correspond, en gros, à 3 millions d’emplois. ( Je précise que s’agissant d’un excédent, les consommations intermédiaires produites en Slovaquie ou Pologne sont évidemment déduites)

Comment cela est-il possible ? Simplement parce que l’Allemagne a réalisé après la chute du mur le rêve sur lequel Hitler avait échoué : la constitution d’un Lebensraum, d’un espace vital. Mais non seulement elle l’a fait pacifiquement, mais de plus, elle a apporté richesse et emplois à des pays ruinés par des décennies de régime communiste. Sa puissante industrie qui commençait à souffrir de coûts élevés a trouvé à l’Est des travailleurs très bien formés et…bon marché. Les quatre pays du groupe de Višegrad ont un excédent commercial avec l’Allemagne quand le taux de couverture export/import vis-à-vis de ce pays est de 80% pour la France et 50 % pour le Royaume Uni. Aujourd’hui, cette technique consistant à avoir des ateliers hors de ses frontières s’étend à toute l’Europe de l’Est mais aussi au delà (Chine…). Les marchandises sont réimportées, quelquefois assemblées en Allemagne : il suffit de prendre les deux autoroutes joignant l’Europe de l’Est celui de Munich ou celui de Nuremberg pour constater qu’un camion sur deux est immatriculé en Europe de l’Est. Car si on compare le pourcentage de la population employée dans l’industrie, elle est plus importante qu’en France mais sans commune mesure avec l’excédent allemand[1]

 

Si l’Allemagne n’avait pas ce Lebensraum, elle devrait avoir 3 millions de chômeurs en plus soit un chiffre comparable à celui de la France. C’est cependant une position fragile car les salaires augmentent vite de l’autre côté de l’Oder.

 

Las, au risque d’étouffer les cocoricos, la France devrait cependant avoir plus de chômeurs car elle a masqué son chômage par un gonflement des activités non marchandes.

Pour ceux qui ne sont pas familiers d’économie, le Produit intérieur brut qui est supposé mesurer la richesse produite chaque année est composé de deux parties :

-le PIB marchand correspondant aux activités produisant des biens et des services vendus sur un marché : ex automobiles, fruits et légumes, machines diverses et variées, spectacles payants…

Depuis 1970 on y ajoute le PIB non marchand qui est la production des administrations.

A priori il n’y a rien d’anormal : pourquoi un cours d’anglais ne serait il pas comptabilisé comme prestation s’il est donné dans un lycée public alors qu’il le serait vendu par une école privée.

La difficulté vient de l’évaluation : on sait évaluer un bien ou service marchand : c’est son prix de vente. Comment faire pour le même produit s’il n’est pas vendu ? Par convention, on considère que sa valeur est égale à son coût de production, en clair les salaires des fonctionnaires plus les frais de fonctionnement. On imagine les ricanements de JM Sylvestre : si le fonctionnaire fabrique des cocottes en papier, elles auront une valeur du fait qu’il est payé alors que l’épicier qui ferait la même chose serait en faillite. Et Sylvestre n’aurait pas tout à fait tort !

Car ces services ne sont pas seulement produits mais… consommés. En clair, l’INSEE mais aussi tout ce que ce monde est chargé de vous informer vous dira que vous êtes plus riche car vous avez consommé des services non marchands ! Ceux de L’Hôpital d’accord, ceux de l’école aussi, ceux de la police (il faut bien des gens pour arrêter les voleurs) mais on voit bien que se posent deux problèmes

-d’abord l’efficacité : si une entreprise privée peut produire le même service à moins cher mieux vaut que le produit soit marchand

-l’utilité : ce service qui emploie des fonctionnaires est il vraiment utile ? Car s’il ne fait rien ou si ce qu’il fait ne sert à rien autant ne pas payer d’impôts pour cela et utiliser son argent à autre chose : élémentaire mon cher Watson !

Et c’est bien là qu’est le problème : on a vu se développer, dans les dernières années une augmentation des agents publics. C’est surtout les collectivités qui sont visées mais l’Etat est loin d’être irréprochable, en même temps que les citoyens se posaient la question de l’effectivité et de l’utilité du service rendu. Des taxes d’habitation à des niveaux exorbitants pesant sur des gens qui auraient bien employé leur argent ailleurs !

Les sociétés, en tout cas européennes étant comparables, il est légitime de supposer qu’elles devraient avoir des administrations de taille comparable et ce, même si, à la marge certaines activités peuvent être publiques (et non marchandes) dans certains pays alors qu’elles sont gérées par le secteur privé dans d’autres. Ainsi, la comparaison des dépenses publiques de santé enter France et USA n’a pas grand sens : il faut comparer les dépenses de santé.

Or qu’en est il si on compare la France et l’Allemagne.

Une remarque préalable doit être faite : lorsqu’on recherche la part du PIB non marchand on est tout simplement sidéré par les différences selon les sources. Mark Twain disait : il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques « Il est tout simplement consternant que des organismes qui se targuent du nom d’instituts puissent donner des chiffres aussi différents.

Mais allons à l’essentiel : selon l’IREF qui s’affiche libéral et anti-Piketty la part du PIB non marchand serait de presque 30% en France contre 20 en Allemagne, https://fr.irefeurope.org/Publications/Etudes-et-Monographies/PIB-marchand-et-non-marchand-face-aux-depenses-publiques-et-aux-prelevements

 Selon l’IFRAP les chiffres seraient de 20.6 et 16.4. http://www.ifrap.org/budget-et-fiscalite/la-faiblesse-du-pib-marchand-en-france

Je dois dire que j’ai renoncé : je fournis ici ce que j’ai trouvé de meilleur exposé théorique sur cette question mais bon courage

  •  

 

Dans tous les cas, la part du PIB non marchand, donc de l’emploi public est supérieure en France

 

Donc, si l’on laisse de côté le débat sur les chiffres qu’il faudrait des « plombes » pour éclaircir, on peut dire que la France a masqué une partie de son chômage en embauchant des fonctionnaires ou agents publics, voire en subventionnant l’emploi du secteur associatif à but non lucratif ce qui revient au même. On estime qu’1.8 million d’emplois seraient ainsi financés

N’oubliant pas que ce pauvre Bernard Marris que Fiente Inter avait sorti d’une boite pour opposer une réplique politiquement correcte à Sylvestre avant qu’il ne périsse sous les balles des frères Kouachi se répandait volontiers, au point de faire penser à « Jojo ivre mort au comptoir du café du commerce « sur l’extraordinaire richesse créée par les associations « On ne tranchera pas ce débat entre ultra libéraux qui considèrent que le bonheur ne peut sortir que de chez Mac Donald ou Mercedes, et nostalgiques des lendemains qui chantent qui voyaient dans le sourire de la kolkhozienne au travail le repas de sa journée.

Ce qui est clair c’est que le PIB non marchand est gonflé par rapport à la plupart des pays européens.

Indépendamment de la question de l’utilité de cette production (vaut il mieux avoir un garagiste plutôt qu’un ambassadeur du tri sélectif « créé par une communauté de commune de mon département- on connait la réponse de Ségolène Royal pour qui un euro dépensé est un euro utile) se pose un autre problème : une grande partie des emplois marchands génèrent des exportations. L’économie non marchande ne génère que des importations ! Il ne faut donc pas s’étonner si ensuite le déficit extérieur se creuse.

Mais la conclusion est la : la France a masqué une partie de son chômage par la création d’emplois publics directs (fonctionnaires ou agents publics) ou indirects (subventions)

(voir suite)

 

 

[1]


Moyenne des avis sur cet article :  1.81/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 5 février 11:54

    article assez nul qui oublie l’absence de smic dans l’agriculture, par exemple.
    ramasser les asperges est donc 3.45€ brut par heure.
    ce ne sont pas des allemands qui font ce boulot mais des roumains.
    etc.


    • kelenborn kelenborn 5 février 13:56

      @foufouille

       Ah Foufouille !!! t’es égal à toi même !!! ça rime avec andouille
      Je ne sais trop quoi te répondre car , en Allemagne l’agriculture doit représenter aujourd’hui à peine 1% du PIB et...je ne parle pas des asperges !!! Et au dela de ta remarque imbécile , je te signale que les fait que la, main d’oeuvre roumaine gagne 3 francs six sous à ramasser des asperges en Roumanie pour le compte des allemands ou à Mutterstadt je ne vois pas la différence !
      Je te conseille donc à l’avenir de moucher ton nez pour dire bonjour à la dame et mieux encore d’éviter de lui faire une bise

    • foufouille foufouille 5 février 14:01

      @kelenborn
      réponse de crétin.
      le smic est récent en allemagne.
      c’est pas juste pour l’agriculture qui est un exemple.
      c’est ou c’était pareil dans les abattoirs : travailleurs étrangers payé des ronds de carotte.
      et légalement.
      le nanar de droite aime pas la critique ?


    • kelenborn kelenborn 5 février 14:09

      @foufouille

      Mais gros blaireau , qu’est ce que tu veux démontrer ? Que quelques personnes sont mal rémunérées à cause des lois Harz et en quoi cela change -t-il le reste du problème ? Comme tu ne dois même pas savoir ce que tu veux dire mais que , comme à l’habitude tu parles pour parler, on ne peut pas grand chose pour toi ! Même si on te démontrait que la terre est ronde, tu continuerais à soutenir que l’horizon est le bord d’un gouffre insondable peuple dé dragons et de démons ! 
      0 l’impossible nul n’est tenu !

    • foufouille foufouille 5 février 14:11

      @kelenborn
      ça n’a rien à voir avec hartz. crétin.


    • Parrhesia Parrhesia 5 février 14:49
      @kelenborn

      >>> Et au dela de ta remarque imbécile , je te signale que les fait que la, main d’oeuvre roumaine gagne 3 francs six sous à ramasser des asperges en Roumanie pour le compte des allemands ou à Mutterstadt je ne vois pas la différence !<<<
      Enorrrrrrme différence, cependant, sur le principe !!!
      Cela change, en effet, que chaque fois que Frau Merkel mange une asperge récoltée en Roumanie, elle sort quelques centimes d’euros pour l’acheter à des Roumains qui ne participent pas aux cotisations sociales de retraites, sécurité sociales et autres bricoles en Allemagne...  !!!
      Ce faisant, elle fait entretenir par le contribuable allemand des immigrants improductifs en Allemagne pour entretenir des ramasseurs d’asperges roumains encore plus sous-payés que des ramasseurs d’asperges en Allemagne !!!

      Nous devrions pourtant en savoir quelque chose en France, nous qui passons notre temps à foutre une partie de nos budgets en l’air en faisant produire ailleurs, y compris dans d’autres pays européens, ce que nous consommons !!!

      Verstehst du ???
      Mais bonne journée quand même.

    • kelenborn kelenborn 5 février 15:37

      @Parrhesia
       Bon je veux bien mais

      « Ce faisant, elle fait entretenir par le contribuable allemand des immigrants improductifs en Allemagne pour entretenir des ramasseurs d’asperges roumains encore plus sous-payés que des ramasseurs d’asperges en Allemagne !!! »
      Celle la....j’ai du mal à piger !!! Si tu pouvais la réécrire 
       So bedeutet es dass es mir Leid tut aber ich verstehe wirklich nicht was es soll bedeuten (lol)
      Mais je pense qu’il n’y a rien de scandaleux à faire produire ailleurs quelque chose qui coûte moins cher !!! C’est le fameux exemple de Ricardo sur les avantages comparatifs !
      Cela étant, cela ne vaut que dès lors que nous conservons chez nous des activités qui nous permettent de payer nos achats à l’extérieur ! On ne va pas s’amuser à produire des oranges à un coût supérieur à celui des espagnols !
      Et c’est bien là qu’est le problème : des décennies d’incurie gouvernementale et de soumission à la Commission européenne font que l’on a liquidé nos industries à coup de normes environnementales, sanitaires , sécuritaires . Le dernier exemple est le glyphosate dont l’interdiction peut mettre les agriculteurs à genoux ! C’est ce que n’a d’ailleurs pas compris Le Pen qui a trop écouté Philipot ! Inutile de privilégier le textile français si celui ci n’existe plus ! Au lieu et place, on a développé les services , lesquels sont très peu générateurs d’exportations (tourisme) mais génèrent à l’inverse des importations ! L’Allemagne a très bien résisté car elle a délocalisé ses productions de consommations intermédiaires à l’Est 
      Mais c’est Clausewitz qui disait que la diplomatie c’était la continuation de la guerre par d’autres moyens" ...Der war keiner Franzose, ein echter Deutsh !




    • foufouille foufouille 5 février 15:53

      @kelenborn
      c’est simple, le salaire l’étranger est brut donc il est censé payer ses cotisations dans son pays.
      embaucher un allemand ou un résident permanent ferait grimper le prix des asperges.
      il existe pire dans certains pays comme l’italie où ce sont des esclaves qui travaillent pour la mafia.
      en espagne, ce sont des brésiliens ou des maghrébins qui sont importés pour travailler pour 600€, le logement dortoir est à payer sur ce salaire. les personnes doivent avoir des enfants restés au pays = moins de chances qu’elles veuillent rester.

      c’est un moyen de contourner une monnaie trop forte.


    • kelenborn kelenborn 5 février 17:07

      @foufouille

      Mais cela tout le monde a compris : l’Allemagne fait fabriquer à l’est à moindre prix ou accueille des travailleurs détachés..mais je suis désolé, si quelqu’un comprend vos deux premières phrases qu’il me les explique !
      Par ailleurs, ce n’est pas la production et l’exportation d’asperges qui font 250 MM d’excédent ! 

    • foufouille foufouille 5 février 17:33

      @kelenborn
      le smic allemand est récent, sauf emplois saisonniers dans toute l’agriculture et quelques autres secteurs.
      mais tu as aussi hartz IV, le temps partiel imposé comme la prostitution qui est un métier.
      c’est donc beaucoup compliqué que ce que tu écris.


    • Parrhesia Parrhesia 5 février 19:11
      @kelenborn
      >>> « Ce faisant, elle fait entretenir par le contribuable allemand ... <<<
      Bon ! J’admets que ce n’est pas la phrase la plus claire de mon beau brin de plume.....
      J’ai donc voulu dire :
      1) Lorsque madame Merkel mange une asperge roumaine, elle fait travailler des ouvriers roumains encore plus sous-payés que les ouvriers agricoles en Allemagne, migrants ou non.
      2) De toute façon, ces ouvriers agricoles roumains ne cotisent évidemment pas aux différentes caisses sociales allemandes et leurs patrons ne paient pas d’impôts en Allemagne...
      3) Dans le même temps, la dame fait venir force migrants sur le territoire allemand (et ailleurs, malheureusement). Ces migrants inactifs sont entièrement à la charge du contribuable allemands de même que des chômeurs allemands qui pourraient être employés à cultiver des asperges allemandes en Allemagne, créant ainsi de la valeur ajoutée allemande.
      4) Donc, lorsque madame Merkel mange une asperge roumaine au lieu d’une asperge allemande, les mécanismes économiques ne sont pas du tout les mêmes pour le contribuable allemand que lorsqu’elle mange une asperge allemande !
      Le raisonnement est également valable pour la consommation des petites cuillères et des pinces à linge, etc., encore que je ne vois pas la dame en train de manger des pinces à linge.

      C.Q.F.D.,
      et bonne soirée !


    • Alren Alren 5 février 19:35

      @kelenborn

      "je te signale que le fait que la main d’œuvre roumaine gagne 3 francs six sous à ramasser des asperges en Roumanie pour le compte des allemands ou à Mutterstadt je ne vois pas la différence !"

      Il y en a pourtant une : les asperges cueillies en Roumanie appartiennent à un cultivateur roumain et seront achetées par l’importateur allemand, tandis que celles qui sont produites en Allemagne appartiennent à un Allemand !

      Dans le premier cas le consommateur allemand donne de l’argent à un Roumain, dans le second à un Allemand.

      Vous voyez maintenant la différence ?

      Par ailleurs vous faites semblant de croire que le privé peut être moins cher pour la collectivité que le public. Cela n’est possible que si les travailleurs du privé sont beaucoup moins bien payés que ceux du public, compte-tenu du fait que le privé prélève toujours un profit parasite du capital.
      (Seules les mutuelles qui ne rémunèrent pas de capital peuvent concurrencer le public avec la même qualité de service.)

      Or avec la diminution constante du pouvoir d’achat des fonctionnaires relativement aux autres salariés, ce cas de figure sera de plus en plus rare.

      Notons que le recours au privé employant des personnes sous-qualifiées dans les centrales nucléaires est source d’incidents qui peuvent devenir dramatiques et d’accidents entraînant des blessures graves ou même la mort pour ces personnels incompétents, inexpérimentés.
       


    • Eric F Eric F 5 février 22:35

      @kelenborn
      « ... les services , lesquels sont très peu générateurs d’exportations (tourisme) mais génèrent à l’inverse des importations ! »
      En fait le tourisme fait rentrer des devises étrangères exactement comme le font les exportations.
      Ce sont les services « non marchand » qui au premier degré ne font pas entrer de devises, mais au second degré, la formation, la santé, un bon équipement des territoires sont bénéfiques pour l’efficacité de l’économie marchande.


    • Le421 Le421 6 février 10:25

      @Alren
      Salut Alren !!

      Tiens, c’est marrant.
      Pas de réponse nette et argumentée...


    • leypanou 5 février 12:31

      elle a apporté richesse et emplois à des pays ruinés par des décennies de régime communiste. Sa puissante industrie qui commençait à souffrir de coûts élevés a trouvé à l’Est des travailleurs très bien formés et…bon marché : très bien formés ? Par qui : par le régime communiste ? Comment un régime communiste peut-il très bien former des gens : il y a quelque chose qui m’échappe ; je croyais qu’il n’était bon qu’à créer des goulags, à espionner tout le monde partout et n’importe quand, que même la NSA n’est rien à côté.


      • V_Parlier V_Parlier 5 février 14:41

        @leypanou
        On peut être très critique envers le communisme sans être binaire. Oui, dans les pays communistes l’éducation était de relativement bon niveau (avec sélection selon le travail fourni, rappelons le. c’est important pour les gauchistes français). Mais aussi : Oui, chez les communistes il fallait la fermer et ne surtout rien revendiquer, et on était fliqué. Et je ne parle même pas de « réclamer du pouvoir d’achat », n’en déplaise aux politiquement polarisés qui veulent distordre la réalité pour qu’elle colle à leur rêve.
        Après ça, on sait bien que ce n’est pas par philanthropie que l’Allemagne a indirectement enrichi pendant un temps les pays de l’Est mais que ça commence à déchanter.


      • kelenborn kelenborn 5 février 15:45

        @V_Parlier
         Oui, je connais assez bien : j’ai bossé deux ans à Bratislava pour le compte de la Commission européenne et ma femme est d’origine slovaque mais arrivée en France en 1972 !

        Il y a trois quatre ans un cadre de Matador ( le Michelin slovaque) expliquait qu’il négociait des augmentations de salaires de ...20% par an ! Les ouvriers de Peugeot à Trnava ont fait grève pour obtenir 13 % et ont eu gain de cause car à 20 km de la, Jaguar va créer 10 000 emplois ( rapporté à la population c’est comme si on créait 100 000 emplois en France) On voit déjà arriver les ukrainiens et les serbes pour faire les boulots du bâtiment mais les entreprises allemandes ont anticipé ! ce sera l’Ukraine puis...l’Asie !
        C’est d’ailleurs pour cela que Macroléon est soit un imbécile soit un menteur ! L’Allemagne se fout totalement aujourd’hui de la construction européenne ! Elle fait de la Realpolitik !


      • kelenborn kelenborn 5 février 14:03

        Ben oui Leypanou !!! Comme cela tu auras au moins appris quelque chose ! Ce n’est pas parce que le système économique était inefficace , simplement parce qu’une économie qui ne laisse pas place au marché ne peut pas fonctionner efficacement ( En URSS on calculait la récolte de blé sur pied , ce qui fait que les statistiques étaient fausses car , bien sur, avant qu’il arrive dans les silos, fallait il encore le ramasser) que ce même système n’était pas capable de FORMER les travailleurs ! A Cuba , n’en déplaise à Hidalgo , ce n’est pas le paradis mais on forme d’excellents médecins qui essaiment même à travers le monde !! Sinon Loulou, comment Staline aurait-il fait pour fabriquer la bombe atomique et Krouchtchev pour envoyer le Sputnik ? C’est quand même pas la CIA qui les a aidés !


        • V_Parlier V_Parlier 5 février 14:47

          @kelenborn
          Il me semble que vous essayez de convaincre quelqu’un qui n’accepte que ce qui colle mot à mot avec la façon dont il aime traiter les sujets (mono-causalité et surtout 100% marxist-compliant) et quand c’est exprimé exactement à sa manière. Sinon aucune chance, même en étant d’accord sur certains points ça semble impossible. Ce ne sera pas encore bien dit.


        • kelenborn kelenborn 5 février 15:48

          @V_Parlier
           Qui est 100 % marxist compliant ? moi ! Je demande simplement à ce que l’on fasse un effort pour écrire de manière compréhensible ! Sinon on peut aussi discuter de la recette du gloubigoulba ! Y a suffisamment de Casimirs ici !


        • Buzzcocks 5 février 15:23

          La phrase sur Maris est illisible... Dans la même phrase, vous voulez démonter sa pensée, mettre une petite couche sur les méchants arabes, et une seconde sur les médias. Au final, la phrase est incompréhensible.
          On pourrait avoir exactement les propos de Maris sur le PIB et le système associatif ? Parce que pour avoir lu quelques uns de ses bouquins, on comprend ce qu’il dit, même quand on n’est pas économiste. Alors que vous, c’est de la bouille.

          Sinon, je connais un parent qui commercial dans les ballons de sport de salle, et oui, son activité est très dépendante des subventions des associations sportives ou des lycées/collèges. Donc les associations créent bien de la richesse avec effet de bord sur le privé.
          Un club de hand qui change ses ballons tous les 3 ans, si il se met à les changer tous les 10 ans, ça se ressent chez ce fabriquant de ballons.
          Mais bon, comme on ne sait pas très bien ce qu’a dit Maris sur le système associatif. (vous avez le droit de mettre des références en lien). 

          Je suppose que vous avez introduit Maris surtout pour mettre une petite louche sur les arabes. Au passage, ça défoule toujours, quand on est un anarchiste de droite. 


          • kelenborn kelenborn 5 février 15:57

            @Buzzcocks
             Non mais vraiment ! encore de la parano !

            J’ai beaucoup apprécié la formule lue un jour sur un forum comparant Marris à « Jojo ivre mort au comptoir du café du commerce » ; En fait je tiens le défunt Marris pour un type intelligent mais pervers dont le plaisir était de faire enrager Sylvestre qui est et reste royalement con !
            Cela dit, vous devez partager la formule de Pictafesse Royal : « Un euro dépensé est un euro utile » !!! Le problème est qu’il y a un excellent truc de Bastiat, un économiste du 19 eme sur la « vitre cassée » qui envoie aux chiottes un keynésinisme d’instits crétins pour lesquels , tout ce qui fait marcher le commerce est bon pour l’économie ! Ben non ! parce que , justement, un euro dépensé n’a pas la même utilité selon la manière dont il est dépensé ! Quand on le dépense pour remplacer la vitre, il n’ira pas dans les poches de l’agriculteur ou du coiffeur, ou encore du métallurgiste ! Il servira juste à réparer la casse ! Testez sur votre budget ! Cassez donc une pile d’assiette et après vous me direz si vous vous êtes enrichi !

          • Buzzcocks 5 février 16:13

            @kelenborn
            Bernard Maris avec un seul R.
            Si je casse une pile d’assiettes, je risque de la remplacer et donc faire un heureux.... le marchand d’assiettes.
            C’est comme mon exemple de ballon de handball, si un club de handball se trouve bien doté et fait le choix de changer son stock de ballons tous les 3 ans, il va faire un heureux (Molten).
            L’argent dépensé ne s’évapore pas. 

            Après votre Bastiat est très fort, il démonte au 19eme siècle les théories de Keynes qui datent du 20eme... Vraiment fort ce type.


          • kelenborn kelenborn 5 février 17:24

            @Buzzcocks

            J’avais déjà remarqué sur d’autres forums que vous étiez CON comme une Buse !!! cela ne s’invente pas !
            A bientôt sur d’autres forums...on verra qui aura le dernier mot

          • Yaurrick Yaurrick 5 février 19:08

            @kelenborn
            Vous faites bien de citer Bastiat, ses écrits ont beau avoir 150 ans, ils sont faciles à lire et à comprendre, et surtout plus que jamais d’actualité.
            Mais comme le déplorait Michel Rocard,l’inculture économique des français est terrifiante... On le voit à certains sur ce site qui ignorent complètement les bases de l’économie.
            Bon courage à vous.


          • Buzzcocks 6 février 08:49

            @kelenborn
            Que voulez vous, j’essaie de me mettre niveau qui est très très bas. 


          • zygzornifle zygzornifle 5 février 16:47

            Il y a du chômage parce qu’il n’y a plus assez de boulot CQFD .....

            et bientôt avec la robotique et l’IA il y en aura encore moins faut pas se leurrer ça arrive a vitesse grand V , ça finira en révolte des sans dents a moins d’un revenu minimum et avec un Macron croyez moi il sera minimum le revenu .... 

            • Buzzcocks 5 février 17:05

              @zygzornifle
              Mais non, après Bastiat, l’anarchiste de droite va nous citer Schumpeter et sa création/destructrice. C’est écrit dans les livres d’économies du 19eme siècle. Un emploi détruit de la vieille économie est remplacée par un de la nouvelle.

              Sinon, ils veulent remettre le service militaire/civil pour les jeunes... c’est aussi une solution, que les gueux marchent au pas en échange d’un stage civique pour apprendre à aimer la France !
              Ca occupe finalement.... qu’est ce que la vie, sinon, à passer le temps avant la mort ?


            • kelenborn kelenborn 5 février 17:21

              @Buzzcocks

              Vous feriez mieux de ne pas éjaculer des imbécillités à tout vent ! parce qu’elles vont finir par vous retomber sur les pompes !!!
              Je suis personnellement convaincu que l’accroissement de la productivité du travail et la robotisation qui va en être une cause croissante va diminuer le temps de travail nécessaire ! C’est la raison pour laquelle j’ai trouvé imbéciles sinon odieuses les prises de position de Fillon sur les 35 heures !
              En clair et (à moins que votre fille ne soit bonne à Pékin ce qui est la fin de ma deuxième partie) tout cela se partagera en deux : l’apparition de nouveaux métiers : tout ce qui relève de la réalité virtuelle devrait se développer, mais aussi une réduction du temps global de travail qui peut se traduire soit par un partage et une baisse de la durée du travail , soit par la mise hors champs de la partie de la population la moins apte à travailler ( c’est aussi dans le 2) C’est un des principaux défis du futur ! si des gens sont inaptes à travailler car ils ne maîtrisent pas les technologies en place ( la pioche et la pelle c’est fini) comment leur assurer un revenu, à quel niveau etc...
              Pour votre gouverne je suis culturellement de gauche (famille républicaine du bocage) écoeuré par ce qu’a fait la gauche et anarchiste de droite c’est au sens où l’entend Alain ! : la défense des libertés individuelles contre le totalitarisme mou. Amaury Grangill se définit aussi comme AD mais nous avons certainement énormément de points de divergence

            • moderatus moderatus 5 février 18:11

              @kelenborn

              Bravo pour votre recherche, il a du vous falloir beaucoup de patiente pour assembler ce Puzzle .

              Mias les économistes et les homme polir=tiques sont de connivence pour rendre les chiffres incompréhensibles.

              mais je pense qu’en France contrairement au chiffres gouvernementaux , le chômage ne baisse pas, annoncées

              C’est maquillé par des radiations temporaires et des emplois voie de garage non marchands.

              Avec le taux de croissance que nous avons, dans les 4 plus mauvais en Europe, nous sommes loin de pouvoir créer des emplois.

              La seule croissance en France est celle des prélèvement, je vie,s de percevoir ma retraite, amputé
              comme annoncé alors que cela fait des années qu’elles étaient bloquées et que l’on ne compensait pas l’inflation. le pouvoir d’achat diminue tous les ans, et Macron continue de distribuer des millions à chaque voyage.


            • zygzornifle zygzornifle 5 février 19:18

              @moderatus


               éxact , Macron est un serial taxeur , on est pas au bout de nos malheurs avec ce gouvernement de rapaces ....

            • kelenborn kelenborn 5 février 19:46

              @moderatus

              On se demande effectivement où est le fond de l’abime !

            • Eric F Eric F 5 février 22:46

              @moderatus
              ma retraite a été également diminuée au premier janvier, mais je dois admettre que dès lors que la retraite provient de prélèvements sur les actifs, et que la CSG contribue à financer la santé, une diminution globale des prélèvements dans le pays conduirait à réduire le niveau des retraites et la couverture santé. Le problème me semble plutôt celui de la répartition : réduire les prélèvements obligatoires sur les très grosses fortunes et sur les revenus du capital, et les augmenter sur les retraités conduit à augmenter les inégalités.


            • Parrhesia Parrhesia 6 février 08:38
              @Eric F
              Bonjour Eric F,
              Une part importante du problème réside évidemment dans la mauvaise répartition tant des charges que de la richesse (ce qui revient au même).
              Me permettrez-vous d’ajouter que dans ce cadre, il faudrait :
              - Réglementer à nouveau les marges bénéficiaires, et particulièrement à l’importation, par le retour au système de régulation douanier.
              - Revaloriser les revenus de la classe moyenne en même temps que ceux des classes les plus défavorisées. (La classe moyennes restant, dans les pays en bonne santé économiques, le moteur incontournable de toute prospérité).
              - Prévoir une répartition harmonieuse du volume de travail à accomplir au sein de chaque nation (ou de chaque bloc économique, si nos génies économiques parviennent à en constituer un qui soit viable) en même temps qu’une répartition harmonieuse de la richesse produite.
              Toutes choses qui ne sont pas réalisables dans le système capitaliste exclusivement financier désormais mis en place et dans des ensembles non viables aussi disparates dans tous les domaines que l’actuelle contre-europe mondialiste.
              Bonne journée à vous.

            • Buzzcocks 6 février 08:52

              @kelenborn
              Mais il est en colère notre anarchiste d’opérette. Prenez vos médicaments, vous allez nous faire un malaise.
              Vous êtes à l’anarchisme ce que Max Pecas est au cinéma.


            • zygzornifle zygzornifle 6 février 09:28

              @Eric F


              Coup de rabot de 40€ sur ma misérable retraite ...

              Du coup j’ai décidé un coup de rabot sur l’aide au resto du cœur et autres œuvres caritatives et fini le bénévolat , je me recentre sur moi meme devenant ainsi autant égoïste que ceux qui nous gouvernent .....

            • Parrhesia Parrhesia 6 février 10:10
              @zygzornifle
              Salut zygzornifle,
              Conséquence arithmétique de la méprisable gouvernance qui est devenue la nôtre. 
              Mais cela, nos gouvernants s’en flagelleront le cristallin aussi longtemps qu’ils conserveront la faculté de se faire réélire, sous une étiquette ou sous une autre...

            • kelenborn kelenborn 6 février 12:19

              @Buzzcocks

              Oui Bousekot et toi tu es à la pensée ce que Groucho est à Marx ! mais Groucho était drôle tandis que toi, tu aurais eu de l’humour comme pouvait l’avoir un cuisinier dans un camp de PolPot ! Drôle non ! Troll peut être

            • Eric F Eric F 6 février 15:56

              n@zygzornifle
              il y a effectivement un problème d’injustice fiscale à avoir diminué les prélèvements sur les profits financiers (entreprises et actionnaires) , mais augmenté les prélèvements sur les autres revenus, avec compensation pour les actifs, mais sans aucune compensation pour les retraités, alors que les retraites constituent un « salaire différé » puisqu’il y a eu cotisation tout au long de la carrière (hors fonction publique).

              Comme il y a eu par ailleurs des hausses de tarifs (gaz, carburants, assurances...), le coup de la vie réel augmente alors que les retraites diminuent, donc le pouvoir d’achat réel baisse, il faudra forcément rogner quelque part, les dons et le bénévolat, comme vous le mentionnez, seront impactés.


            • Pierre Balcon 6 février 09:07

              Spinoza , qui n’avait pas fait l’ENA, s’était mis en quête de la « causa sui ».

              Kelenborn , qui paradoxalement a fait la grande école tout en se disant  anarchiste , allez comprendre !  ) , se mêle un peu les pinceaux entre ce qui est la cause et ce qui est l’effet.
              C’est vrai qu’en économie qui a la science des « boucles » on s’y perd un peu . 
              Concrètement la question fondamentale  est  :  l’Allemagne affiche t elle des meilleures performances que nous en matière d’emploi  parce qu’elle exporte  ou elle exporte t elle  parce qu’elle est plus efficace dans le domaine de l’emploi .
              Ou bien il y a t il d’autres facteurs encore ..

              Seconde observation  :
              Franchement  ce débat autour du PIB est vain . Le PIB n’est qu’un instrument de mesure qui agrège  plein d’autres composantes . Les services fournis par les fonctionnaires ( et par d’autres intervenants apparemment non directement productifs ) méritent d’être intégrés dans le PIB  non pas en raison et pour la valeur de leur production immédiate mais parce que l’économie non marchande appartient au système global . De la même façon que dans un match de foot l’engagement de l’entraîneur et du staff participe aussi aux résultats de l’équipe 

              Ce qui est intéressant , dans son imperfection, c’est évidemment son évolution . Ne changeons pas de thermomètre tous les 4 matins  !
              En revanche la question de savoir si la fonction publique remplit efficacement sa mission , ça  c’est un vrai problème .
              Et si la réponse est non , quels sont les facteurs qui font que quand un individu est placé dans un certain contexte  professionnel , il devient  paresseux et idiot , et assez souvent même nocif à la société qu’il prétend servir .
              Pour ma part je pense que c’est la tête qui est malade . Et la tête c’est l’ENA qui n’a plus sa raison d’être.. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès