• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Débunkage d’un libéral - Milton Friedman

Débunkage d’un libéral - Milton Friedman

 

En étudiant l'un des livres de Milton Friedman j'étais tombé sur une citation partielle d'Adam Smith qui revient souvent chez nos amis libéraux. Étant donné la force de la citation et qu'elle est utilisée à tout bout de champ, je comptai faire un article simple, type "Pensée d'un libéral - Adam Smith"
Sauf qu'avant de copier/coller bêtement la citation utilisé par Milton Friedman dans son livre "La liberté du choix", j'ai décidé de vérifier la provenance ainsi que le contexte de celle-ci.
Une petite recherche rapide dans "La richesse des nations", l’œuvre principale d'Adam Smith, m'a suffit pour comprendre qu'il y avait anguille sous roche et que M.Friedman avait tout simplement sortie la citation de son contexte.
Le plus drôle c'est que je ne m'y attendais pas du tout.

Bref, voici la version de Milton Friedman :

M.Friedman développe ici, l'une des 2 idées qu'il juge comme fondamentales dans la création et la prospérité des États-Unis. (La seconde étant la déclaration d'indépendance rédigée par Thomas Jefferson)

"L'intuition clé d'Adam Smith fut de comprendre que les deux parties en présence tirent profit d'un échange, et que - pour autant que la coopération reste strictement volontaire - aucun échange ne peut avoir lieu à moins que les deux parties n'en tirent un profit. Aucune force extérieure, aucune contrainte, aucune violation de la liberté n'est nécessaire à l'établissement d'une coopération entre des individus qui peuvent tous profiter de cette coopération. C'est pourquoi, comme l'a souligné Adam Smith, un individu qui « ne poursuit que son propre profit » est « conduit par une main invisible à favoriser une fin qui ne faisait pas partie de son intention. Et ce dernier point n'est pas toujours un mal pour la société. En effet, en poursuivant son propre intérêt (l'individu) favorise souvent l'intérêt de la société plus efficacement que lorsqu'il a réellement l'intention de le faire. Je n'ai jamais vu beaucoup de bien réalisé par ceux qui prétendaient agir pour le bien public » (Adam Smith, La Richesse des nations)."

extrait de l'introduction de La liberté du choix, Milton Friedman

 

Voici la version original écrite par Adam Smith :

A. Smith développe ici une analyse spécifique au fonctionnement de l'industrie contenu dans le chapitre 2, du tome 4, intitulé "des entraves à l'importation seulement des marchandises qui sont de nature à être produites par l'industrie (locale)"
"Of Restraints upon the Importation from foreign Countries of such Goods as can be produced at Home"

"En préférant le succès de l'industrie nationale à celui de l'industrie étrangère, il ne pense qu'à se donner personnellement une plus grande sûreté ; et en dirigeant cette industrie de manière à ce que son produit ait le plus de valeur possible, il ne pense qu'à son propre gain ; en cela, comme dans beaucoup d'autres cas, il est conduit par une main invisible à remplir une fin qui n'entre nullement dans ses intentions ; et ce n'est pas toujours ce qu'il y a de plus mal pour la société, que cette fin n'entre pour rien dans ses intentions. Tout en ne cherchant que son intérêt personnel, il travail souvent d'une manière bien plus efficace pour l'intérêt de la société, que s'il avait réellement pour but d'y travailler. je n'ai jamais vu que ceux qui aspiraient, dans leurs entreprises de commerce, à travailler pour le bien général, aient fait beaucoup de bonnes choses. Il est vrai que cette belle passion n'est pas très commune parmi les marchands, et qu'il ne faudrait pas de longs discours pour les en guérir."

Extrait de La richesse des nations, Tome 4, Adam Smith

 

En comparant c'est deux texte on peut facilement constater la mauvaise foi de "Dr Friedman" qui se donne du crédit en sortant de son contexte les propos du philosophe écossais.

La où Smith parle d'un cas précis, en lien avec le fonctionnement du monde industriel et marchand de son époque, Friedman élargi le sens de ses propos, de manière abusive, à toute la société.(society) Pire encore, il fait dire à Smith des choses qu'il n'a pas dit.
D'ailleurs il est intéressant de constater que ceci ressort surtout grâce aux versions françaises.
Car traduite littéralement, sans prendre en compte ce qu'il y a avant et après (version Friedman) on peu effectivement traduire (donc comprendre) la phrase originale :

"I have never known much good done by those who affected to trade for the public good."

Par : Je n'ai jamais vu beaucoup de bien réalisé par ceux qui prétendaient agir pour le bien public.

Mais si on prend en compte l'ensemble du discours on arrive à la traduction suivante : je n'ai jamais vu que ceux qui aspiraient, dans leurs entreprises de commerce, à travailler pour le bien général, aient fait beaucoup de bonnes choses.

Smith n’élargit pas du tout son raisonnement à l'ensemble de la Société, mais il fait le constat évident, qu'une entreprise marchande visant à faire du profit, en fera moins si elle cherche à travailler pour le bien commun.
Pire encore, Smith souligne l'évidence de sa phrase par ce qui semble être une tournure ironique que Friedman a soigneusement mis de côté : "Il est vrai que cette belle passion n'est pas très commune parmi les marchands, et qu'il ne faudrait pas de longs discours pour les en guérir."

A noter que dans la VO M.Friedman a cité mots pour mots A.Smith.

Gilles Raveaud (et sûrement d'autres économistes) estime que les libéraux ont une lecture erronée d'Adam Smith. Après quelques années de recherches en économie, je commence à peine à comprendre le pourquoi et comment.

De plus, si Friedman n'était pas de mauvaise foi (imaginons), il pourrait très bien avoir tout simplement repris cette phrase d'un de ses mentors sans pour autant avoir étudié Smith directement.

Combien de libéraux parlent encore de la "main invisible" de Smith, pour justifier le règne de l'individualisme, alors que c'est le seul passage où Smith utilise cette expression dans "la richesse des nations" et qu'il ne l'utilise pas du tout pour cette raison ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

126 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 28 août 08:17

    Et combien de « libéraux » (la fourchette est large !) parlent encore de la supercherie « gagnant-gagnant » selon laquelle toute transaction serait équitable ?


    En fait, le gagnat gagnant (sans trait d’union) est celui qui gagne sur deux tableaux : la rééalisation de profits par le travail sous-payé et la réalisation de profits par le prêt de capitaux à des taux d’intérêts élevés.

    Là aussi on sort l’expression de son contexte...

    • bob14 bob14 28 août 08:42

      Le « libéralisme » ne produit que pauvreté et chômage..regardez dans quel état se trouve notre planète !


      • Armelle Armelle 28 août 09:38

        @bob14
        Trop drôle !!!
        ...Oui et ?
        Sinon vous développez et argumentez cela comment cher professor ? J’ai hâte de vous lire
        Tout le monde peut écrire la même affirmation en remplaçant « libéralisme » par « communisme » ou « socialisme », l’histoire est là pour le prouver mais sans doute préférez-vous la pauvreté issue du communisme à celle « qu’engendrerait » d’après vous le libéralisme
        Ou alors vous plaît-il de répéter bêtement les propos systématiques qui font la réputation de cette officine de gauche qu’est Agoravox, l’appartenance à un groupe vous rassure, ça doit être ça !!!
        Allez donc faire un tour dans le petit Larousse, vous y découvrirez les antonymes du terme « libéralisme » et vous verrez que la planète est plutôt dominée par l’autoritarisme !!!
        Il n’y a dans le monde AUCUN PAYS libéral au sens propre du terme, AUCUN. Et puis pour argumenter vos propos et ne pas vous « dégonfler » j’attends que vous m’en citiez 1, juste 1 bob 14, juste 1 !!!
        Bonne journée


      • foufouille foufouille 28 août 11:11

        @Armelle
        la somalie est libérale. les eaux internationales aussi.


      • rocla+ rocla+ 28 août 11:32

        @bob14


        C’ est vrai , on se torche encore  avec des feuilles des  arbres ....


      • bob14 bob14 28 août 11:43

        @Armelle....1 milliards de crèves la faim..sans compter les pauvres qui bouffent un repas par jour..et encore...

        • 2,8 milliards de personnes, soit près de la moitié de la population mondiale, vivent avec moins de 2 dollars par jour.
        • 448 millions d’enfants souffrent d’insuffisance pondérale.
        • 876 millions d’adultes sont analphabètes, dont deux-tiers sont des femmes.
        • Chaque jour, 30 000 enfants de moins de cinq ans meurent de maladies qui auraient pu être évitées
        • Plus d’un milliard de personnes n’ont pas accès à de l’eau salubre.
        • 20% de la population mondiale détient 90% des richesses
        • Allez bon appétit !

      • rocla+ rocla+ 28 août 11:49

        @bob14


        Des millions  d’ irresponsable mettant au monde des enfants qu’ ils ont pas de moyen de 
        nourrir , d’ éduquer  , de soigner ....

      • Spartacus Spartacus 28 août 12:08

        @bob14
        Voici la liste des pays les plus libéraux du monde


        Voici la liste des plus prospères :

        Voici la liste des pays ou les gens se sentent le plus heureux :

        Plus les pays sont libéraux....

        Meilleure est la qualité de vie et la prospérité pour tous¨
        Preuves à l’appui


      • bob14 bob14 28 août 12:21

        @Spartacus....Irlande OK..un beau pays surtout la côte ouest......mais le reste c’est de merde en bâton !


      • hervepasgrave hervepasgrave 28 août 12:51

        @Armelle
        bonjour,
        oh ! que non ! c’est pitoyable de lire ces dialogues nul et haineux sans intérêts.
        Vous pouvez avoir toutes les qualités inimaginables vous n’avez aucun sens des choses. Pour ma part tous les pouvoirs qui existent ne sont que la même chose sous des formes et aspects différents .Pouvoirs nobiliaire,religieux,communistes et en n’en mentionnant pas d’autres entre cela, pour arriver a la finalité actuelle le capitalisme.L’érudition ? il n’y en a pas. 
        J’ai posté aujourd’hui, un commentaire sur un autre article qui se consacre à l’argent. (l’article est mort avant d’être né d’ailleurs).Alors je vais être fainéant et poser ici un copier collé qui résume assez bien les choses sans voir à m’enquiquiner pour l’adapter.

        Bonjour ,

        • belle article j’en conviens.Mais toujours avec l’appui d’illustres personnages et des exemples . Cet exemple de la bourgeoisie bien choisi. Avec en appui cette glorieuse révolution Française qui est l’exemple suprême et fédérateur a l’échelle planétaire.
        • « L’argent maux de tous nos problèmes ? »
        •  L’argent n’est qu’une conséquence,une arme .
        •  S’il y a une chose qui n’a pas fonctionné et qui n’est jamais dite par peur et égoïsme et qui vient au dessus de tout ce que l’on connait et que cela est joliment oublié par vos illustres personnages et qui va de l’exemple qui nous est vendu ou du siècle des lumières et ainsi que de la démocratie de la Grèce antique n’est autre que de l’enfumage.
        •  Car le problème vient de « la propriété » et là pour pouvoir être utile a la société humaine il faudrait se faire mal
        • .Alors l’argent ,le travail n’aurait plus aucun intérêt.
        •  Nous sommes entre le pouvoir et un essai de société participative,hum ! elle est bonne celle-là
        •  .Car tant que nous aurons pas résolu le problème de la propriété rien ne pourra se faire.
        • « Le bâton et la carotte » c’est bien l’ennemi d’une société juste et équilibré.
        • Le travail est le deuxième sujet a traiter,mais le travail n’est qu’une obligation pour la survie de l’espèce.
        • Nous n’avons aucun choix .Une fois résolu que nous travaillons sans récompense ,et pour tous et qu’il n’y pas pas de mérite ,ni a s’extraire du lot par quelques qualités supérieures « intellectuel,technique,médical,artistique, scientifique.. » Nous irons vers tous les possibles positifs.
        • Mais tous ceux qui croient que leur travail est utile et récompensable par l’argent qui est le moteur de la propriété ne sont quand bien même leur talent ,génie responsables de cet état perpétuel.
        •  Et nous autres peuples qui vivons par la peur au ventre nous leur faisons confiance .Alors ! peut importe les formules.
        •  L’avenir ne peux pas être positif en attendant le bon vouloir des élites et possesseurs
        • .Quand bien même nos efforts de s’extraire de l’ensemble pour les rejoindre.C’est un cercle vicieux.
        • Les rares personnes qui se sont attaqué a cela son mortes et enterrés .
        • La conjugaison des talents/savoir ne servent pour l’instant a rien.La société n’a pas évolué d’un seul pas depuis,depuis......
        • Et la c’est la seule chose d’importante et grave a résoudre.Ce n’est pas de l’utopie* c’est le bon sens.

        * utopie : terme facile et arrangeant pour ne rien faire et faire croire a la démence ,à la folie.

        hervepasgrave !


      • roby 28 août 14:13

        @rocla+
        Et toi qui as passé ta vie à exploiter tes ouvriers et tes apprentis pour finir comme retraité alcolo ?tu te crois autorisé à donner des avis !  smiley


      • Habana Habana 28 août 15:56

        @bob14
        Ces salauds de pauvres n’ont qu’à traverser la Méditerranée pour l’Italie !

        Pour tous ces gros cons d’Européens, l’immigration est une chance.
        Et comme ça, ils peuvent continuer à faire 8 gosses par femme comme au Niger.
        La boucle est bouclée !

      • petit gibus 28 août 16:15
        @rocla+

        Ben tu sais pas plus tard qu’en ce début aout 
        en rando en pleine nature
        des feuilles d’arbres m’ont été bien utiles pour me torcher les fesses
        avec ces deux avantages :
        ne pas encombrer mon sac à dos
        et surtout
        ne pas polluer inutilement la nature avec ce genre d’emballage  smiley smiley


      • mmbbb 28 août 18:54

        @bob14 je suis passe a Bergen Nous avions embete les passants au sujet de nos sacs a dos Ceux ci ont ete laisses a l arret de bus avec la preconisation des habitants, Nous avions pu ainsi visiter la ville librement A notre retour nos sac etaient la intact Ville de merde ! La France oui a une mentalite de merde cela ne fait aucun doute ! De surcroit les habitants de cette ville etaient fort affable et d une tres grande courtoiisise Des villes de merde de la sorte j en redemande !


      • mmbbb 28 août 19:00

        @Spartacus les gens ou se sentent les plus heureux sont tous les pays du nord hormis la suite Cela ne m étonne pas !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 août 20:40

        @Spartacus
        Parmi les 4 pays pays les plus heureux, on trouve 3 pays européens qui ne sont ni dans l’ UE, ni dans l’ euro : la Suisse, l’ Islande et la Norvège.
        Il faut croire que le libéralisme forcené de l’ UE ne fait pas le bonheur ....


      • Yaurrick Yaurrick 28 août 20:52

        @Fifi Brind_acier
        Peut être que l’UE n’est pas si libérale que vous le prétendez...


      • Cateaufoncel 28 août 23:16

        @bob14

        Moi, je vous comprends. Quand on est citoyen du monde, on souffre terriblement de tout ça.

        Mais quand on a la chance d’être citoyen d’un pays européen, de surcroît occidental, ça va...

        Je ne vous dis pas « Bon appétit », parce que j’imagine que vous ne pouvez rien avaler.


      • jeanpiètre jeanpiètre 28 août 23:19

        @rocla+
        Tes parents n étaient pas très responsables non plus pour pondre un saligeau comme toi


      • jeanpiètre jeanpiètre 28 août 23:25

        @Fifi Brind_acier
        Fifi et sa crecelle upr, encore 5 ans de campagne pour faire 1,1%
        On dirait une fan de Mylène farmer


      • Cateaufoncel 28 août 23:58

        @rocla+

        Il me semble que vous avez déstabilisé pas mal de monde avec votre histoire de boulanger qui ne fait pas de pain pour nourrir ses semblables, mais pour gagner du fric. Ils n’avaient jamais imaginé les choses sous cet angle-là smiley


      • foufouille foufouille 28 août 09:22

        la plus grande partie des libéraux sont des tordus.


        • Armelle Armelle 28 août 10:12

          @foufouille
          Bonjour Foufouille
          Si vous affirmez que « la plus grande partie des libéraux sont des tordus », c’est que vous admettez qu’une petite partie ne le sont pas, qu’ils sont alors sains d’esprit, et que par conséquent leurs idées sont autant légitimes que les vôtres, vous qui assurément êtes évidemment sain d’esprit et normalement constitué !!! , puisque dans les deux cas cela relève de l’opinion et non d’une vérité absolue  !!!
          Que pouvez-vous me dire à ce sujet ?


        • Osis Osis 28 août 10:37

          @Armelle

          « Que pouvez-vous me dire à ce sujet ? »

          bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla...

          En étant très bref.


        • Armelle Armelle 28 août 11:11

          @Osis
          Pertinent le gars !!!


        • foufouille foufouille 28 août 11:13

          @Armelle
          je veut dire qu’une partie est sincère, certains se remettent aussi en question comme pour le RU.
          ce qui ne veut pas dire que toutes leurs idées soient valables ou faisables.


        • Jason Jason 28 août 09:30

          Adam Smith n’a rien inventé. Il n’a fait que reproduire l’idée de Bernard Mandeville (fin XVIIème) The fable of the bees (La fable des abeilles) dans laquelle il veut montrer que les vices privés contribuent au bien général.

          Friedman continue en droite ligne les idées d’une psychologie de bazar qu’on retrouve dans tous les cafés du commerce.


          • Destouches_ 28 août 10:21

            @Jason
            Merci pour ce rappel, je n’avais pas percuté que Mandeville était antérieur à Smith.
            La fable des abeilles, tout comme le sophisme de la « vitre cassée » (*erde, c’est Français qui a pondu cette ânerie, quelle honte...), laissent pantois quant au capacités cognitives de ceux qui les gobent.

            Dans un autre genre, au rayon « délires physiocratiques » (si dans la nature, les chats mangent des souris, alors les hommes doivent faire de même...la loi du plufor toussa toussa), Howard Bloom est assez marrant en mettant en avant les comportements des abeilles dans les ruches : un individu isolé, misérable et dépressif sera, grâce à l’énergie du désespoir, à l’origine de nouvelles découvertes bénéfiques pour la collectivité. Les 99% de pertes dans ces conditions sont négligeables.

            Nobel d’économie ou camisole de force, à chacun d’en juger. smiley


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 août 20:44

            @Jason
            Ces idées de café du commerce sont pourtant celles qui sont imposées par les économistes depuis Tchatcher ... : TINA, TINA, non ?
             
            « Les Evangélistes du marché » de Keith Dixon


          • JL JL 28 août 09:47

            Le libéralisme est un leurre : d’une part, jamais les conditions d’une égalité de chances n’ont été réunies ; d’autre part, les inégalités, à l’instar d’un jeu de Monopoly, ne peuvent que s’accroître, jusqu’à la ruine de tous les concurrents, y compris le gagnant puisque le jeu se termine.

             
            Le libéralisme dit économique conduit droit à la ruine des cultures et de l’environnement.
             
             A ce sujet, il fallait écouter Hubert Reeves hier matin, sur France Culture : 
             


            • Armelle Armelle 28 août 10:27

              @JL
              « Le libéralisme est un leurre »
              Alors que dire du communisme ou du socialisme !!! Au moins pour ces deux philosophies politiques, l’histoire a parlé et parle encore !!! Celle que vous citez, rien, rien de rien !!!
              Alors vous devriez écrire ; "je pense que...et non être affirmatif comme vous le faites, cher maître
              Bonne journée


            • Destouches_ 28 août 11:05

              @Armelle
              Les crimes de tous bords sont indéniables et même les connivences sont devenues de notoriété publique depuis les travaux d’A.Sutton.

              Ne pensez-vous pas qu’une voie médiane serait possible ?
              La France Gaullienne ne guidait-elle pas les champions tout en favorisant la libre entreprise ? J’aime accroire que dans les projets sérieux, il faut un peu d’état, sinon ça merdoit.


            • foufouille foufouille 28 août 11:20

              @Armelle
              Alors que dire du communisme ou du socialisme !!!
              totalement faisable car il suffit de virer du pays ceux qui n’en veulent pas.
              tout citoyen devrait subir un test capitaliste à sa majorité puis expulsion de tous ceux qui veulent se goinfrer et à vie.


            • Armelle Armelle 28 août 11:22

              n@Destouches_
              Il semble indiscutable que « ça merdoie » avec bcp d’état !!!
              Chacun ses idées, moi nje pense que la notion d’état insinue déjà que c’’est admette qu’une instance puisse être dotée de « la raison absolue » quand elle est cependant représentée par le commun des mortel, enfin avec cette particularité d’être en plus avide de pouvoir, et puis la notion d’état implique forcément législation à outrance, et ça pour moi c’est supprimer à terme la notion de responsabilité individuelle à tout citoyen, qui n’agit plus à travers la raison mais par rapport aux droits que lui concède cet état...
              Un état fabrique des bourriques...et c’est bien évidemment son but, c’est tellement plus facile à manoeuvrer
              Bonne journée


            • Armelle Armelle 28 août 11:25

              @foufouille
              Très drôle Foufouille ? Ce serait un bon sujet de comédie pour le cinéma burlesque !!!


            • Armelle Armelle 28 août 11:31

              Sinon Foufouille, tu positionnes le curseur où ? Car si tu vis comme tout le monde, et je n’en doute pas, tu as du toi aussi et tu dois encore profiter pleinement des rfruits du capitalisme non ?
              Ton épouse va laver son linge au lavoir ?
              Tu n’as pas de voiture ?
              Pas de frigo ?
              Pas de télévision ?
              En tous cas, quoi que quiconque en dise, le capitalisme reste encore le modèle qui fonctionne le mieux, ou alors prouvez moi le contraire !!!
              Le problème est que certains en profitent à se gaver, ce n’est donc pas le modèle qui est nul, c’est l’humain (certains) qui est con...


            • JL JL 28 août 11:36

              @Armelle
               

               apprenez à penser : vous ne pouvez pas me donner du cher maître, même ironiquement, et dans le même temps avoir la prétention de me donner des leçons.

            • foufouille foufouille 28 août 11:39

              @Armelle
              tu confonds technologie et capitalisme.
              ford est la limite acceptable.
              le libéralisme c’est forcer les gens à acheter un nouvel ordinateur car il est conçu pour durer cinq ans dans la plupart des cas.
              une autre solution serait de limiter le marché capitaliste aux biens non essentiels et de fournir des biens durables essentiels.
              tout abus du style enfouir des déchets toxiques serait sévèrement punis.


            • francois 28 août 11:40

              @Armelle

              Comment écrire de telles annerie : Santé / Education / Police / Défense / Régulation.

              Parce qu’une communauté c’est toute sortes d’invidues ....


            • francois 28 août 11:40

              @Armelle

              Comment écrire de telles annerie : Santé / Education / Police / Défense / Régulation.

              Parce qu’une communauté c’est toutes sortes d’invidues ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Karugido

Karugido
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès