• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Débunkage d’un libéral - Milton Friedman

Débunkage d’un libéral - Milton Friedman

 

En étudiant l'un des livres de Milton Friedman j'étais tombé sur une citation partielle d'Adam Smith qui revient souvent chez nos amis libéraux. Étant donné la force de la citation et qu'elle est utilisée à tout bout de champ, je comptai faire un article simple, type "Pensée d'un libéral - Adam Smith"
Sauf qu'avant de copier/coller bêtement la citation utilisé par Milton Friedman dans son livre "La liberté du choix", j'ai décidé de vérifier la provenance ainsi que le contexte de celle-ci.
Une petite recherche rapide dans "La richesse des nations", l’œuvre principale d'Adam Smith, m'a suffit pour comprendre qu'il y avait anguille sous roche et que M.Friedman avait tout simplement sortie la citation de son contexte.
Le plus drôle c'est que je ne m'y attendais pas du tout.

Bref, voici la version de Milton Friedman :

M.Friedman développe ici, l'une des 2 idées qu'il juge comme fondamentales dans la création et la prospérité des États-Unis. (La seconde étant la déclaration d'indépendance rédigée par Thomas Jefferson)

"L'intuition clé d'Adam Smith fut de comprendre que les deux parties en présence tirent profit d'un échange, et que - pour autant que la coopération reste strictement volontaire - aucun échange ne peut avoir lieu à moins que les deux parties n'en tirent un profit. Aucune force extérieure, aucune contrainte, aucune violation de la liberté n'est nécessaire à l'établissement d'une coopération entre des individus qui peuvent tous profiter de cette coopération. C'est pourquoi, comme l'a souligné Adam Smith, un individu qui « ne poursuit que son propre profit » est « conduit par une main invisible à favoriser une fin qui ne faisait pas partie de son intention. Et ce dernier point n'est pas toujours un mal pour la société. En effet, en poursuivant son propre intérêt (l'individu) favorise souvent l'intérêt de la société plus efficacement que lorsqu'il a réellement l'intention de le faire. Je n'ai jamais vu beaucoup de bien réalisé par ceux qui prétendaient agir pour le bien public » (Adam Smith, La Richesse des nations)."

extrait de l'introduction de La liberté du choix, Milton Friedman

 

Voici la version original écrite par Adam Smith :

A. Smith développe ici une analyse spécifique au fonctionnement de l'industrie contenu dans le chapitre 2, du tome 4, intitulé "des entraves à l'importation seulement des marchandises qui sont de nature à être produites par l'industrie (locale)"
"Of Restraints upon the Importation from foreign Countries of such Goods as can be produced at Home"

"En préférant le succès de l'industrie nationale à celui de l'industrie étrangère, il ne pense qu'à se donner personnellement une plus grande sûreté ; et en dirigeant cette industrie de manière à ce que son produit ait le plus de valeur possible, il ne pense qu'à son propre gain ; en cela, comme dans beaucoup d'autres cas, il est conduit par une main invisible à remplir une fin qui n'entre nullement dans ses intentions ; et ce n'est pas toujours ce qu'il y a de plus mal pour la société, que cette fin n'entre pour rien dans ses intentions. Tout en ne cherchant que son intérêt personnel, il travail souvent d'une manière bien plus efficace pour l'intérêt de la société, que s'il avait réellement pour but d'y travailler. je n'ai jamais vu que ceux qui aspiraient, dans leurs entreprises de commerce, à travailler pour le bien général, aient fait beaucoup de bonnes choses. Il est vrai que cette belle passion n'est pas très commune parmi les marchands, et qu'il ne faudrait pas de longs discours pour les en guérir."

Extrait de La richesse des nations, Tome 4, Adam Smith

 

En comparant c'est deux texte on peut facilement constater la mauvaise foi de "Dr Friedman" qui se donne du crédit en sortant de son contexte les propos du philosophe écossais.

La où Smith parle d'un cas précis, en lien avec le fonctionnement du monde industriel et marchand de son époque, Friedman élargi le sens de ses propos, de manière abusive, à toute la société.(society) Pire encore, il fait dire à Smith des choses qu'il n'a pas dit.
D'ailleurs il est intéressant de constater que ceci ressort surtout grâce aux versions françaises.
Car traduite littéralement, sans prendre en compte ce qu'il y a avant et après (version Friedman) on peu effectivement traduire (donc comprendre) la phrase originale :

"I have never known much good done by those who affected to trade for the public good."

Par : Je n'ai jamais vu beaucoup de bien réalisé par ceux qui prétendaient agir pour le bien public.

Mais si on prend en compte l'ensemble du discours on arrive à la traduction suivante : je n'ai jamais vu que ceux qui aspiraient, dans leurs entreprises de commerce, à travailler pour le bien général, aient fait beaucoup de bonnes choses.

Smith n’élargit pas du tout son raisonnement à l'ensemble de la Société, mais il fait le constat évident, qu'une entreprise marchande visant à faire du profit, en fera moins si elle cherche à travailler pour le bien commun.
Pire encore, Smith souligne l'évidence de sa phrase par ce qui semble être une tournure ironique que Friedman a soigneusement mis de côté : "Il est vrai que cette belle passion n'est pas très commune parmi les marchands, et qu'il ne faudrait pas de longs discours pour les en guérir."

A noter que dans la VO M.Friedman a cité mots pour mots A.Smith.

Gilles Raveaud (et sûrement d'autres économistes) estime que les libéraux ont une lecture erronée d'Adam Smith. Après quelques années de recherches en économie, je commence à peine à comprendre le pourquoi et comment.

De plus, si Friedman n'était pas de mauvaise foi (imaginons), il pourrait très bien avoir tout simplement repris cette phrase d'un de ses mentors sans pour autant avoir étudié Smith directement.

Combien de libéraux parlent encore de la "main invisible" de Smith, pour justifier le règne de l'individualisme, alors que c'est le seul passage où Smith utilise cette expression dans "la richesse des nations" et qu'il ne l'utilise pas du tout pour cette raison ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

106 réactions à cet article    


  • François Pignon Jeussey de Sourcesûre 28 août 2017 08:17

    Et combien de « libéraux » (la fourchette est large !) parlent encore de la supercherie « gagnant-gagnant » selon laquelle toute transaction serait équitable ?


    En fait, le gagnat gagnant (sans trait d’union) est celui qui gagne sur deux tableaux : la rééalisation de profits par le travail sous-payé et la réalisation de profits par le prêt de capitaux à des taux d’intérêts élevés.

    Là aussi on sort l’expression de son contexte...

    • foufouille foufouille 28 août 2017 09:22

      la plus grande partie des libéraux sont des tordus.


      • Armelle Armelle 28 août 2017 10:12

        @foufouille
        Bonjour Foufouille
        Si vous affirmez que « la plus grande partie des libéraux sont des tordus », c’est que vous admettez qu’une petite partie ne le sont pas, qu’ils sont alors sains d’esprit, et que par conséquent leurs idées sont autant légitimes que les vôtres, vous qui assurément êtes évidemment sain d’esprit et normalement constitué !!! , puisque dans les deux cas cela relève de l’opinion et non d’une vérité absolue  !!!
        Que pouvez-vous me dire à ce sujet ?


      • Osis Osis 28 août 2017 10:37

        @Armelle

        « Que pouvez-vous me dire à ce sujet ? »

        bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla...

        En étant très bref.


      • Armelle Armelle 28 août 2017 11:11

        @Osis
        Pertinent le gars !!!


      • foufouille foufouille 28 août 2017 11:13

        @Armelle
        je veut dire qu’une partie est sincère, certains se remettent aussi en question comme pour le RU.
        ce qui ne veut pas dire que toutes leurs idées soient valables ou faisables.


      • Jason Jason 28 août 2017 09:30

        Adam Smith n’a rien inventé. Il n’a fait que reproduire l’idée de Bernard Mandeville (fin XVIIème) The fable of the bees (La fable des abeilles) dans laquelle il veut montrer que les vices privés contribuent au bien général.

        Friedman continue en droite ligne les idées d’une psychologie de bazar qu’on retrouve dans tous les cafés du commerce.


        • Destouches_ 28 août 2017 10:21

          @Jason
          Merci pour ce rappel, je n’avais pas percuté que Mandeville était antérieur à Smith.
          La fable des abeilles, tout comme le sophisme de la « vitre cassée » (*erde, c’est Français qui a pondu cette ânerie, quelle honte...), laissent pantois quant au capacités cognitives de ceux qui les gobent.

          Dans un autre genre, au rayon « délires physiocratiques » (si dans la nature, les chats mangent des souris, alors les hommes doivent faire de même...la loi du plufor toussa toussa), Howard Bloom est assez marrant en mettant en avant les comportements des abeilles dans les ruches : un individu isolé, misérable et dépressif sera, grâce à l’énergie du désespoir, à l’origine de nouvelles découvertes bénéfiques pour la collectivité. Les 99% de pertes dans ces conditions sont négligeables.

          Nobel d’économie ou camisole de force, à chacun d’en juger. smiley


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 août 2017 20:44

          @Jason
          Ces idées de café du commerce sont pourtant celles qui sont imposées par les économistes depuis Tchatcher ... : TINA, TINA, non ?
           
          « Les Evangélistes du marché » de Keith Dixon


        • JL JL 28 août 2017 09:47

          Le libéralisme est un leurre : d’une part, jamais les conditions d’une égalité de chances n’ont été réunies ; d’autre part, les inégalités, à l’instar d’un jeu de Monopoly, ne peuvent que s’accroître, jusqu’à la ruine de tous les concurrents, y compris le gagnant puisque le jeu se termine.

           
          Le libéralisme dit économique conduit droit à la ruine des cultures et de l’environnement.
           
           A ce sujet, il fallait écouter Hubert Reeves hier matin, sur France Culture : 
           


          • Armelle Armelle 28 août 2017 10:27

            @JL
            « Le libéralisme est un leurre »
            Alors que dire du communisme ou du socialisme !!! Au moins pour ces deux philosophies politiques, l’histoire a parlé et parle encore !!! Celle que vous citez, rien, rien de rien !!!
            Alors vous devriez écrire ; "je pense que...et non être affirmatif comme vous le faites, cher maître
            Bonne journée


          • Destouches_ 28 août 2017 11:05

            @Armelle
            Les crimes de tous bords sont indéniables et même les connivences sont devenues de notoriété publique depuis les travaux d’A.Sutton.

            Ne pensez-vous pas qu’une voie médiane serait possible ?
            La France Gaullienne ne guidait-elle pas les champions tout en favorisant la libre entreprise ? J’aime accroire que dans les projets sérieux, il faut un peu d’état, sinon ça merdoit.


          • foufouille foufouille 28 août 2017 11:20

            @Armelle
            Alors que dire du communisme ou du socialisme !!!
            totalement faisable car il suffit de virer du pays ceux qui n’en veulent pas.
            tout citoyen devrait subir un test capitaliste à sa majorité puis expulsion de tous ceux qui veulent se goinfrer et à vie.


          • Armelle Armelle 28 août 2017 11:22

            n@Destouches_
            Il semble indiscutable que « ça merdoie » avec bcp d’état !!!
            Chacun ses idées, moi nje pense que la notion d’état insinue déjà que c’’est admette qu’une instance puisse être dotée de « la raison absolue » quand elle est cependant représentée par le commun des mortel, enfin avec cette particularité d’être en plus avide de pouvoir, et puis la notion d’état implique forcément législation à outrance, et ça pour moi c’est supprimer à terme la notion de responsabilité individuelle à tout citoyen, qui n’agit plus à travers la raison mais par rapport aux droits que lui concède cet état...
            Un état fabrique des bourriques...et c’est bien évidemment son but, c’est tellement plus facile à manoeuvrer
            Bonne journée


          • Armelle Armelle 28 août 2017 11:25

            @foufouille
            Très drôle Foufouille ? Ce serait un bon sujet de comédie pour le cinéma burlesque !!!


          • Armelle Armelle 28 août 2017 11:31

            Sinon Foufouille, tu positionnes le curseur où ? Car si tu vis comme tout le monde, et je n’en doute pas, tu as du toi aussi et tu dois encore profiter pleinement des rfruits du capitalisme non ?
            Ton épouse va laver son linge au lavoir ?
            Tu n’as pas de voiture ?
            Pas de frigo ?
            Pas de télévision ?
            En tous cas, quoi que quiconque en dise, le capitalisme reste encore le modèle qui fonctionne le mieux, ou alors prouvez moi le contraire !!!
            Le problème est que certains en profitent à se gaver, ce n’est donc pas le modèle qui est nul, c’est l’humain (certains) qui est con...


          • JL JL 28 août 2017 11:36

            @Armelle
             

             apprenez à penser : vous ne pouvez pas me donner du cher maître, même ironiquement, et dans le même temps avoir la prétention de me donner des leçons.

          • foufouille foufouille 28 août 2017 11:39

            @Armelle
            tu confonds technologie et capitalisme.
            ford est la limite acceptable.
            le libéralisme c’est forcer les gens à acheter un nouvel ordinateur car il est conçu pour durer cinq ans dans la plupart des cas.
            une autre solution serait de limiter le marché capitaliste aux biens non essentiels et de fournir des biens durables essentiels.
            tout abus du style enfouir des déchets toxiques serait sévèrement punis.


          • francois 28 août 2017 11:40

            @Armelle

            Comment écrire de telles annerie : Santé / Education / Police / Défense / Régulation.

            Parce qu’une communauté c’est toute sortes d’invidues ....


          • francois 28 août 2017 11:40

            @Armelle

            Comment écrire de telles annerie : Santé / Education / Police / Défense / Régulation.

            Parce qu’une communauté c’est toutes sortes d’invidues ....


          • Pascal L 28 août 2017 12:04

            @JL
            Le libéralisme est un leurre lorsqu’il est une idéologie qui cache les envies de prédation de quelques-uns. Mais ce leurre a largement survécu à d’autres idéologies nettement moins libérales. Le libéralisme n’a pas survécu parce que l’idéologie était supérieure, mais parce qu’il a su préserver des espaces de liberté qui ont permis à quelques idées intéressantes de se développer augmentant ainsi la richesse globale.

            Malheureusement, l’idéologie grignote cet espace en refusant les financements nécessaires à ces développement. Aujourd’hui, les projets financés doivent être rentable en deux ans, ce qui élimine de fait tous les projets à la mise en œuvre complexes qui sont pourtant les plus porteurs d’emplois. Nous ne sommes pas prêt de creuser un nouveau tunnel sous la manche !

          • Armelle Armelle 28 août 2017 15:11

            @JL
            JL, cessez d’être à ce point prétentieux, vous en êtes ridicule et du coup vos grandes et fumeuses tirades perdent toutes crédibilité. Vous passer pour un clown
            Vos propos en l’occurrence relèvent de l’opinion et non d’une vérité, par conséquent ils ne sauraient présenter plus de crédibilité que les miens !!!
            D’’ailleurs aucun de mes détracteurs, (vous êtes au moins quatre) n’a osé me répondre quand je demande quel est à l’heure actuel meilleur modèle que celui du capitalisme
            "apprenez à penser : vous ne pouvez pas me donner du cher maître, même ironiquement, et dans le même temps avoir la prétention de me donner des leçons"...Il y a belle lurette que je n’entends plus ce genre de pirouette, lequel n’a que pour but de rabaisser l’autre sans avoir à apporter le moindre argument, vous semblez vous essouffler dites donc !!!
            Et après moi, qui allez-vous cibler pour vous délester de cette haine immense qui vous ronge ?
            Maman baise plus ? Ou alors sans doute est-ce elle qui porte le pantalon à la maison, du coup la serpillère de service cherche son souffre douleur. Ou alors je sais pas vous souffrez peut être d’un manque de reconnaissance.
            Ce qui est certain c’est que vous ne passez pas pour un être tout à fait équilibré !!!

            Alors apprenez vous aussi à penser, vous trouverez peut être le moyen de respecter l’opinion des autres

            Salut JL, et pensez à vous soulager, ça vous fera le plus grand bien, vous verrez vous serez détendu


          • Yaurrick Yaurrick 28 août 2017 20:55

            @foufouille
            Personne ne vous force à acheter un ordinateur tout les 5 ans... Si vous le montez vous même, non seulement il sera moins cher, et en plus vous durera bien plus que 5 ans.
            Et du point de vue logiciel, on peut faire tourner quasi sans souci tout le matériel de plus de 10 ans si les composants ne sont pas trop exotiques.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 août 2017 20:55

            @Armelle
            Il semble indiscutable que « ça merdoie » avec bcp d’état !!!

            Mais que feraient les riches sans l’ Etat ? Le libéralisme, c’est la privatisation des profits (autoroutes par exemple), et la socialisation des pertes (renflouement des banques en faillite ou CICE.) Les adeptes du MEDEF et du libéralisme à tout crin, vocifèrent contre l’ Etat qui redistribue, mais passent leur temps à lui faire les poches !


            « Argent public, fortunes privées » d’Olivier Toscer.

            Lisez le livre, vous comprendrez comment les chefs d’entreprises du CAC 40 ont puisé dans les caisses de l’ Etat ! Ou ont évité d’y verser, ce qui revient au même.


          • Yaurrick Yaurrick 28 août 2017 20:59

            @Fifi Brind_acier
            Non ! C’est du capitalisme de connivence, et comme par hasard, on le rencontre plus volontiers dans les pays où l’état sort de ses prérogatives.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 août 2017 08:27

            @Yaurrick
            C’est aux citoyens de définir le périmètre de l’ Etat, enfin, si cela ne vous dérange pas .... Et pas à des Instances non élues de la BCE, de la Commission européenne ou du FMI !

            Les citoyens français sont très satisfaits que l’ Etat redistribue 50% de la richesse produite. C’est le résultat de 100 ans de luttes sociales.

            C’est bien ce qui chiffonne le MEDEF, qui rêve depuis 1945 de détruire le modèle social français. Ce que le Medef n’a pas réussi à détruire, va être détruit par l’ Union européenne et les marionnettes poussées au pouvoir par les médias aux ordres.


          • JL JL 29 août 2017 08:35

            @Armelle
             

            c’est vous ici qui avez besoin de vous soulager, en témoignent vos propos orduriers, provocants et stéréotypés qui n’ont pas leur place dans une discussion entre gens normaux.
             
            Si vous étiez capable de résister à la rage manifeste que vous inspirent tous ceux dont le discours s’apparente de près comme de loin à ceux que l’autre imbécile dont le pseudo commence par Perce et finit par val appelle les partageux, je vous dirais qu’en matière de régime politiques il en est comme de la monnaie : les mauvais chassent les bons.
             
            Et si vous étiez capable de comprendre une métaphore, je vous citerais pour illustrer mon commentaire, cette phrase de Gandhi quand on l’interrogeait sur la civilisation occidentale : il répondait « Je pense que ce serait une bonne idée ».


          • Yaurrick Yaurrick 29 août 2017 20:38

            @Fifi Brind_acier
            Autant je suis d’accord que le périmètre de l’état doit être défini par les citoyens (cela étant, l’influence de l’UE a au moins de mérite de limiter la soviétisation de l’économie française, vu les lacunes des français en économie).
            Autant je ne suis pas d’accord lorsque vous dites que les français seraient satisfaits de la redistribution par l’état.
            Si c’était le cas :
            - pourquoi l’état fait tout pour cacher le cout de cette redistribution (qui en plus est financée par de la dette) ?
            - pourquoi l’état a recours à la contrainte et empêcher les citoyens de sortir du système social français ?

            Mais bon, libre à vous de croire que persister dans l’étatisme améliorera miraculeusement la situation de la France.


          • rocla+ rocla+ 28 août 2017 11:34

            Les tocards  en tout genre  qui utilisent internet et les ordinateurs  tout en crachant 

            dans la soupe sont simplement des débiles mentaux ....

            • francois 28 août 2017 11:37

              @rocla+

              « Les tocards en tout genre qui utilisent internet et les ordinateurs tout en crachant 

              dans la soupe sont simplement des débiles mentaux .... »



            • JL JL 28 août 2017 11:40

              @rocla+
               

               les tocards auxquels vous pensez sont ceux qui ont construit internet et les ordinateurs, banane !

            • foufouille foufouille 28 août 2017 11:41

              @rocla+
              internet et les ordinateurs ont été fabriqués en premier pour l’armée et la science.


            • Yaurrick Yaurrick 28 août 2017 20:56

              @foufouille
              Peut être, mais ce n’est certainement pas l’armée qui les a démocratisés, mais bel et bien le capitalisme.


            • pemile pemile 28 août 2017 21:01

              @Yaurrick « mais bel et bien le capitalisme. »

              Pour ce qui de l’internet, Bill Gates a plutôt tenté de contrer le protocole IP !


            • Yaurrick Yaurrick 28 août 2017 21:19

              @pemile
              Comme quoi la concurrence a fait le tri et permis d’émerger de multiples acteurs.


            • rocla+ rocla+ 28 août 2017 11:51

              Vous êtes des détraqués mentaux  , des pauvres types détestant  le capitalisme 

              tout en vous servant  dudit capitalisme pour écrire vos conneries . 

              Vous êtes bons pour l’ asile psychiatrique . 

              • foufouille foufouille 28 août 2017 11:58

                @rocla+
                sans les aides sociales, ta retraite du RSI serait de 200€ ..........................


              • alinea alinea 28 août 2017 13:13

                @rocla+
                Pourquoi vous vous imaginez ( Armelle et vous pour ce que je viens de lire) que l’inventivité humaine est due au capitalisme ?
                Tout le monde sait que dans de multiples domaines, l’inventeur ne touche jamais un kopeck de son invention !
                Il y a une multitude d’humains dont la créativité n’est pas due à l’avidité !!
                Et comment faire aujourd’hui ? Avons-nous le choix ?
                Quand j’étais jeune, j’ai acheté une moto qui avait été inventée et fabriquée dans les pays de l’est ! Il n’y a plus de pays de l’est !


              • rocla+ rocla+ 28 août 2017 13:39

                @alinea


                L’ avidité n’ a rien à voir avec l’ invention . 

                Un inventeur invente ...

                Le créatif crée . 

                Les inventeurs qui ne touchent jamais un kopeck démontrent qu’ ils aiment juste inventer . 
                Les mec qui a une vue globale  dépose un brevet pour se protéger ...


                Le monde a évolué  depuis l’ invention de la roue  , et chacun qui a le moindre QI 1,24
                sait que l’ invention de la roue a généré des millions d’ applications , faisant que la vie , 
                au fur et à mesure devient de plus en plus agréable . 

                Pour allumer un feu  on a inventé l’ allumette , c’ est pratique l’ allumette . 

                Ah ? vous aussi aviez remarqué que du temps des pays de l’ Est les gens étaient prêts 
                à risquer leur vie  pour venir bénéficier des progrès du capitalisme ? 

                Il n’ existe aucune moto au monde aussi  bien terminée qu’ une moto Japonaise , on appuie sur un bouton le moteur tourne . 

                Je peux en parler ... 

                Dans mon activité j’ avais besoin d’ un groupe électrogène , le premier était français ,
                pour le mettre en route il fallait le lancer entrant sur la ficelle un vingtaine de fois , 
                puis j’ ai acheté un groupe Honda , il part du premier coup ....

                Bien à vous , 

                Euh ... l’ inventivité  est surtout un truc façon compositeur de musique , ça 
                sort  du cerveau comme le lait du pis de la vache ...ou comme les mots qui s’ alignent 
                quand les doigts sont en forme ...


              • foufouille foufouille 28 août 2017 14:01

                @rocla+
                « pour le mettre en route il fallait le lancer entrant sur la ficelle un vingtaine de fois »
                tu as acheté de la merde ou tes biceps sont trop faibles pour le faire démarrer.
                tu était aussi trop nul pour faire fonctionner la garantie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Karugido

Karugido
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès