• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Du cannibalisme économique : l’Etat mange-t-il ses enfants ? Par Pr (...)

Du cannibalisme économique : l’Etat mange-t-il ses enfants ? Par Pr ELY Mustapha

Qu’est-ce que la vie, sinon la capacité pour l’être de bénéficier de toutes les conditions nécessaires à son existence. Et la première de ces conditions est de pouvoir subvenir à ses besoins économiques vitaux assurant ainsi sa subsistance. Lorsque ces conditions sont confisquées par avance alors l’être vient au monde, mort-né. C’est ainsi que tout être dont les conditions de vie sont hypothéquées et les perspectives de survie sont gagées est une créature consumée et consommée avant d’exister.

La confiscation, la dilapidation, le gaspillage des ressources publiques conduisant à hypothéquer et gager l’existence même des générations futures, par le surendettement, la mise sous séquestre des biens publics, la spoliation et le bradage des ressources naturelles et sans conteste une forme de dévoration de la chair humaine, conduisant à tuer toute perspective de vie ou de survie. Une forme de cannibalisme, à visage économique.

Chaque enfant mauritanien en gestation, qui naît, ou qui naitra est déjà héréditairement surendetté, économiquement esclave, financièrement débiteur, matériellement appauvri, humainement insignifiant et socialement misérable.

Chaque Mauritanien, hier déjà bien pauvre, sera plus misérable demain, bien plus qu’aujourd’hui et encore plus qu’hier… Rosemonde de l’indigence, le Mauritanien, naîtra, vivra et mourra pauvre.

 C’est ainsi qu’en a décidé l’Etat mauritanien dans son inconséquente stratégie du (sous) développement, par le surendettement obligé, non consenti, unilatéralement décidé et géré de la plus calamiteuse des manières.

Avec un surendettement total élevé la Mauritanie s’est largement appauvrie. Aujourd’hui, elle s’appauvrit de plus en plus. Le ratio du service de la dette sur recettes budgétaires est alarmant (26,2% en 2022). La dette publique dépasse les 70% du PIB non extractif.

L’endettement du pays est de l’ordre de 5 milliards USD. Soit plus de 70% du PIB du pays, estimé à 7,448 milliards USD. Et avec un service de la dette de plus de 200 millions USD.

En effet, la Mauritanie, ne sera certainement plus un pays viable dans une perspective maximum d’une cinquantaine d’années sinon bien avant. En voici les raisons principales :

- Dans une perspective d’une cinquante d’années les ressources naturelles actuellement exploitées (Fer, Gaz ? Pétrole et pêche) seront épuisées sinon réduite de façon draconienne. Or on sait que le revenu national du pays provient à 90 % de l’exploitation de ses ressources naturelles.

- Le pays est soumis à une désertification galopante, une déforestation et une réduction catastrophique de son espace arable. L’agriculture et l’élevage étant le pilier d’une économie locale de subsistance, fragile, ne sera plus que l’image d’elle-même dans les cinquante prochaines années.

- Les villes côtières, saturées par un exode rural d’une population démultipliée, sont soumises au danger des inondations maritimes du fait du réchauffement climatique et de la pollution en perpétuelle croissance.

A l’orée de l’année 2058, la Mauritanie, aura épuisé ses ressources naturelles et son revenu national aura par là même disparu. Elle se trouvera en face d’une économie inexistante qui alimente ses circuits de biens et services importés qu’elle ne peut plus se permettre d’acquérir. Et ce sera le déclin d’un pays, comme tous ceux qui à travers l’histoire ont vécu dangereusement, dans la violence qu’ils se sont faits à aux mêmes ou qui ont sombré dans le vice.

Si dans cinquante ans la Mauritanie disparaît c’est simplement qu’elle n’aura pas préparé les moyens de son développement futur.

En effet, si l’on regarde actuellement les chiffres de performances de l’économie mauritanienne, on se rend compte, qu’elles sont totalement erronées (n'en déplaise aux décideurs publics qui ont fait de la COVID-19 un bouc-emissaire de leur mauvaise gestion, au FMI et à la BIRD). Et voici pourquoi :

La croissance affichée par les pouvoirs publics est fausse car elle ne correspond pas une croissance réelle engendrée par la valeur ajoutée des unités et des agents économiques à l’économie nationale. La croissance dont il s’agit est calculée sur la base de la rente nationale, issue justement des revenus des ressources naturelles. Le Produit intérieur brut, ne reflète pas les réalités de l’activité économique mais la croissance d’une rente nationale (pour des développements approfondis sur la question, voir mon article : Croissance du sous-développement.)

Le commerce mauritanien est un commerce tout orienté vers l’enrichissement personnel de quelques commerçants qui exportent leurs bénéfices et n’investissent pas dans le pays. C’est un commerce créateur de consommation, d’appauvrissement des citoyens et d’exportation de ses bénéfices (sur des développements approfondis sur la question, voir mon article : balance commerciale, quel excédent ?)

La technologie nationale n’existe pas. La Mauritanie ne possède ni des laboratoires de recherche, ni un savoir-faire technologique exporté, elle vît entièrement de la dépendance technologique tant pour les biens que pour les services.

L’inexistence d’un tissu industriel pouvant supporter la demande nationale , conquérir des marchés extérieurs et créer l’emploi. De ce point de vue la Mauritanie est complètement démunie et dépendante des industries étrangères à travers l’importation de leurs produits manufacturés.

Le cannibalisme économique fera donc que la Mauritanie se retrouvera dans les prochaines années avec une rente, provenant de ressources naturelles, totalement épuisée et elle n’aura pas développé des revenus permettant de prendre la relève et donner une chance de survie aux génération futures :

Pas de technologie exportable, pas de label, pas de marque industrielle ou commerciale conquérant les marchés internationaux.

Pas d’industrie du savoir-faire performante couvrant les besoins des secteurs économiques du pays.

Pas de sociétés commerciales compétitives à l’échelle nationale et internationale pourvoyeuses de fonds pour le pays.

Pas de ressources humaines hautement qualifiées développant dans des laboratoires de recherches les produits de pointe, garantie de perpétuité d’une maîtrise technologique sous-tendant une économie forte.

Hélas ce cannibalisme, aboutit à un pays exsangue, au sommet duquel se battent des politiciens qui pensent que demain leur appartient. Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que la Mauritanie, demain, à cause d’eux, risque d’être pire qu’aujourd’hui. Un désert stérile, vidé de ses enfants dévorés par un Etat cannibalisé par un siècle d’indigence.

 Depuis Hobbes, l’Etat serait un Léviathan. 

Monstre destructeur ou puissance protectrice, peu nous importe la philosophie de Hobbes, sinon que force est de constater que transposé dans la sphère économique de nos pays, ce monstre mange inéxorablement ses enfants. Kronos encore.

 Pr ELY Mustapha


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 4 juin 19:30

    Selon Bernard Charbonneau, la réponse était clairement, oui.


    • Aimé FAY Aimé FAY 5 juin 10:18

      « le Mauritanien, naîtra, vivra et mourra pauvre. »

      PAS TOUS ! car dans les pays qui subissent la « malédiction des ressources naturelles », il y a aussi une énorme corruption endémique.


      • Jonas 5 juin 14:33

        A l’auteur , 

        Il me semble , monsieur le professeur que la Mauritanie fait parti , de la Ligue Arabe, et de l’Organisation de la coopération islamique ( OCI ).La première est la représente de 22 pays et la deuxième 57 pays dont certains croulent sous des milliards de dollars. 

        L’occident tant honni , ne peut pas venir en aide à tous les pays pauvres du monde , il faut que les deux organisation auxquelles appartient la Mauritanie , viennent a son secours en lui envoyant des spécialistes dans différents domaines et une aide la pécuniaire.

        Dans la crise Ukrainienne actuelle , beaucoup d’Etats Africains comme arabo-musulmans et musulmans non arabes , ont déclaré avec raison « le conflit qui se passe en Europe est loin de nous et nous ne concerne pas ».

         Alors en quoi ce qui se passe en Afrique et dans certains pays dur Proche et Moyen-Orient , concerne l’Occident ? 

        Il ne faut pas insulter l’Occident le matin et lui tendre la main l’après-midi . 




          • Claude Courty Claude Courty 6 juin 02:45

            C’est ainsi que depuis l’origine de notre société, l’indissociable et insatiable binôme économie-population tire l’énergie nécessaire à son progrès, du sacrifice d’êtres humains toujours plus nombreux à nourrir le Minotaure ; le caractère incontournablement pyramidal de la société humaine suffisant à expliquer que les pauvres payent au progrès, un tribut plus élevé que les riches : Sur 100 Terriens qui naissent, 14 vont, structurellement, rejoindre les rangs des riches, quand 86 vont grossir ceux des pauvres.

            Si nous devons croire en quelque chose, ne devrions-nous pas refuser la duperie concernant notre surnatalité planétaire, telle que des croyances et des idéologies y ont fait croire depuis toujours pour garantir l’avenir de l’humanité, au point d’avoir fait de ses membres, spécialement durant les deux derniers siècles, le premier ennemi de leur habitat et du vivant qui le partage avec eux.

            Pour en savoir plus :

            https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2015/03/schema-sans-commentaire.html

            https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2020/10/le-syndrome-de-lautruche.html

            https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2022/04/condition-humaine-demographie-pauvrete.html?zx=6d3b7f05942ed596

            https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2022/04/causes-premieres-de-la-pauvrete-dans-le.html?zx=7e257a1fb3f94b66

            https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2022/01/eradiquer-la-pauvrete-profonde.html

            https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2022/03/le-rumi-revenu-universel-minimum-et.html

            https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2021/05/lettre-ouverte-aux-partisans-de.html

            http://economiedurable.over-blog.com/2022/01/surpopulation-toujours-d-actualite.html

            Introduction à la pyramidologie sociale

            https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2022/01/la-pyramidologie-sociale-quest-ce-que.html

            Méthodologie

            https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2018/01/pyramidologie-sociale-methodologie.html

            En cas de lien inactif, le copier-coller dans la barre d’adresse de votre navigateur

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité