• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Élie Cohen, l’unique économiste de France

Élie Cohen, l’unique économiste de France

“C’est une crise particulière, c’est une crise financière” E. Cohen le 12 août 2011 sur France Inter

Incarnant parfaitement la crise, E. Cohen, économiste, membre du conseil d’analyses économiques, est en rotation permanente dans les grands médias depuis que les marchés frôlent l’apoplexie. La France manifestement ne dispose d’aucun autre économiste, expert, penseur, pour analyser l’emballement qui touche la sphère financière. Il n’y a pas de hasard dans l’omniprésence d’E. Cohen sur les plateaux. Il fait figure de didacticiel en économie financière. Mais en pratique, il n’explique rien, survole les causes tout en traçant la voie de la rédemption du système d’accumulation en écho aux gouvernements. Il tente, tout en les critiquant pour leurs impérities, car lui est un scientifique, de préparer le terrain aux réformes. Il est le héraut de l’austérité dictée par le messie marché. Avant de raser le péquin, E. Cohen l’onctueux, explique le monde, à la fois péremptoire et jovial.

Invité dans l’émission du service public “C dans l’air” le 11 août 2011, E. Cohen affirme que les marchés n’ont rien à voir avec l’explosion de la dette publique qui frappe les pays occidentaux. Thématique orthodoxe, présentant les bourses, les spéculateurs, les marchés comme des agents informatifs qui alertent sur les incuries dans l’économie réelle, et mettant en lumière la bonne gestion. Sans nocivité, d’une neutralité absolue, ils n’auraient donc aucun impact sur l’économie, la vie, le chômage, les plans sociaux, la course au profit, le réflexe spéculatif. Les marchés sont là, depuis la nuit des temps et la spéculation serait “un phénomène naturel” expliquera-t-il sur France Inter le 12 août 2011. La mission de cet expert, bien aidé en cela par le faire-valoir, grand adepte du “monde qui s’accélère”(une expression qu’il peut repeter quatre fois au sein du même monologue) P. Dessertine qui osera un “les marchés attendent un signal politique”, consiste à banaliser les crises financières et dédramatiser le chaos. Comme “insiders”, ils jargonnent juste en deçà de la limite du compréhensible pour faire entendre qu’il est irrationnel de prétendre à l’irrationalité des marchés financiers. Bonnes gens dormez tranquille.

E. Cohen a manifestement un problème avec la notion de causalité. Affirmer que la sphère financière n’influe pas sur les comptes publics revient à nier toutes les interactions du monde économique, des effets en cascades, induits, indirects, et psychologiques. Notions primaires abordées durant l’année de terminale ES (série économique et sociale), et bien explicitées lors des deux premières années de Sciences économiques. Assommer le citoyen de phrases lénifiantes, en oubliant les rudiments de la matière tient lieu de pédagogie dans les médias dominants. E. Cohen feint d’oublier les restructurations d’entreprises pour motifs boursiers (souvent mises en place par des établissements bénéficiant d’avantages fiscaux). Mais aussi les plans “sociaux” épongés par les deniers publics. Peccadilles que le grand économiste passe par pertes et profits. Il omet les effets psychologiques dévastateurs sur le corps social dans l’impérative compétitivité qui n’a d’autre ressort bien souvent que le rendement des actions. Des effets dévastateurs qui ont un cout social, supporté par l’État. Car toute son énergie se focalise sur la réhabilitation de la finance. Et il en dépense.

Au milieu de la récitation des ouvrages d’ingénierie financière du maitre de conférence, on décèle quelques approximations. Tout en déclarant que la “spéculation est un phénomène naturel”, il expliquera narquois à l’adresse des contempteurs du système, trois phrases plus tard, que « la financiarisation c’est nous qui l’avons voulue ». Pour l’expert, il s’avère urgent de trancher entre l’immanent et le sollicité, l’imparable et le choisi. Il en va de la survie de la notion même de Politique et de choix de société. Il en va aussi de sa cohérence intellectuelle. E. Cohen, chercheur au CNRS, dégaine des réponses à géométrie variable, dans la lignée des fast-thinkers dont s’amusait P. Bourdieu. Il ne s’attache pas à éclairer le citoyen en toute neutralité, mais à lui inculquer sommairement l’idéologie de marché tel un vulgaire chargé de communication.

Critiquer les actions du gouvernement en matière de finances publiques tout en concluant sur d’identiques préceptes d’austérité permet de squatter les plateaux, de parfaire sa surface médiatique. Dans cet univers paresseux sans remise en cause, sans droit de suite. E. Cohen y élucubre depuis vingt ans la financiarisation heureuse. Cesser de l’inviter serait reconnaître le fourvoiement. Alors, on convie ad libitum le jovial pédagogue bardé de diplômes et bouffi d’assertions. Dont l’une d’elles est la certitude d’être de centre-gauche…


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (112 votes)




Réagissez à l'article

127 réactions à cet article    


  • lemouton lemouton 13 août 2011 19:23

     “la spéculation est un phénomène naturel” —> il a raison, cela s’appelle aussi « la cupidité »..  smiley


    • Winston Smith 14 août 2011 11:19

      Non, la cupidité, ce sont les gens de gauche, qui ont ruiné la France pour assouvir leur pulsions redistributrice, égalitariste, immigrationiste (bref des envieux et des jaloux mesquins), tandis que la spéculation, c’est l’intelligence (ca signifie prévoir l’avenir) donc, c’est la droite.


      A ce propos, ou sont ils tous ces cons que se foutaient de la gueule de ceux qui vous ont prévenue, et les traitaient de « déclinologues » ??? OU ? DONNEZ MOI LEUR NOM !

      Total respect à FAUROUX, SPITZ, ZIMMER, GRAVES, BAVEREZ, RIOUFOL, LELOUCHE, PEBEREAU et d’autres si nombreux !

      La Vérité triomphe toujours.


    • JL JL 14 août 2011 11:23

      Winston smith,

      même un provocateur communiste serait plus fin que vous ! Vous devriez dire tout ça avec un nez rouge. A vous lire, même l’abbé Pierre serait cupide,envieux, jaloux, mesquin

      Franchement, vous n’avez pas l’impression d’être ridicule ? Vous faites du buzz, c’est ça ?


    • sisyphe sisyphe 14 août 2011 15:09

      Winston smith ne peut même pas « avoir l’impression d’être ridicule » ; il n’en a pas les facultés intellectuelles ; à ce titre, il est particulièrement représentatif des clichés qu’il défend ; un parfait repoussoir pour l’intelligence...


      un idiot tellement stupide qu’il n’en est même pas nuisible ; au contraire très utile pour se faire une idée précise de la connerie la plus noire..

    • platon613 14 août 2011 16:11

      A lire !

      L’Allemagne doit sortir de l’Euro

      Il faut que les Allemands sortent de l’euro et rétablissent le DM. Il suffit pour cela que les autorités allemandes demandent une « dérogation temporaire » comme l’ont fait les Suédois, les Anglais ou les Danois et recréent leur bien aimé DM
      ...

      http://news-26.net/econmie/925-lallemagne-doit-sortir-de-leuro.html


    • platon613 14 août 2011 16:20

      A lire !!!

      L’Allemagne doit sortir de l’Euro

      Il faut que les Allemands sortent de l’euro et rétablissent le DM. Il suffit pour cela que les autorités allemandes demandent une « dérogation temporaire » comme l’ont fait les Suédois, les Anglais ou les Danois et recréent leur bien aimé DM...

      http://www.news-26.tv/econmie/925-lallemagne-doit-sortir-de-leuro.html


    • Winston Smith 14 août 2011 16:32

      « . A vous lire, même l’abbé Pierre serait cupide,envieux, jaloux, mesquin »


      L’abbé Pierre avait la satisfaction égoïste de suivre son idéologie et de l’imposer aux autres.

      Les gens de gauche ne sont que des voleurs de poules, rien d’autre. Ce n’est pas à moi qu’on va raconter des salade sur leur désintéressement (qui nous coûte si cher) et leur « morale » ( « Moi je », et hypocrisie maximum), allons, gardez cela pour les enfants et les retardés mentaux : le roi est nu, est tout le monde le sait !


    • lemouton lemouton 15 août 2011 10:45

      Winston Smith  —> oh !! le gros TROLL !!!  smiley  smiley

      pfff..  je moinse même pas... smiley ... 

      Arrêtez de le nourir.. quoique là, je viens de le faire non ?? smiley


    • lemouton lemouton 15 août 2011 10:56

      Quoique la tirade de Winston Smith sur l’hypocrisie me semble assez juste, mais de là à en attribuer l’exclusivité à la gauche.. 

      allez je vais l’éclairer un peu ..  smiley
      http://www.perpignan-toutvabien.com/post/2009/02/19/Georges-Freche- :-Je-fais-campagne-aupres-des-cons-et-la-je-ramasse-des-voix-en-masse

      et je dis que Freche est honnête... 


    • James James 13 août 2011 19:40

      Économiste tout terrain ,véritable marathonien des plateaux TV ,Elie Cohen n’est qu’un vulgaire porteur d’eau des marchés financiersI, il est à l’économie ce que le sinistre BHL est à la philosophie.
      Il fait partie de cette armée de réserve médiatique convoqués à chaque phase de crise aiguë, pour nous rappeler les bienfaits d’une nouvelle cure d’austérité .
      Mais laissons le soin à Serge Halimi du monde diplomatique de dresser le portrait de ce partisan des privatisations à outrance.

      "outre ses fonctions de directeur de recherche au CNRS, dont la rémunération est entièrement à la charge de la collectivité,
       
      - Elie Cohen est également administrateur de la Société Générale, société privatisée,
       
      - administrateur d’Orange, société privatisée,
       
      - administrateur du groupe Pages Jaunes, société privatisée,
       
      - qu’il préside le comité scientifique de l’agence de notation éthique
       
      - dirigée par Nicole Notat, ancienne secrétaire générale de la CFDT,
       
      - qu’il est membre du conseil d’analyse économique,
       
      - qu’il a été confirmé à ce poste par un arrêté du 15 janvier 2004,
       
      - qu’il est membre de la commission des comptes de services, arrêté du ministère des finances de juillet 2003,
       
      - qu’il a été fait chevalier de la légion d’honneur par décret du 9 avril 2004, et
       
      - qu’il n’a cessé de prôner la privatisation d’entreprises notamment d’un certain nombre de celles dont il deviendra par la suite administrateur.
      "


      • James James 13 août 2011 19:41

        erratum : convoquée


      • Jason Jason 14 août 2011 11:13

        Merci pour ces précisions. Le loup est donc dans la bergerie. Ce ne serait pas la première fois, hélas.


      • luluberlu luluberlu 14 août 2011 12:57

        rien à ajouter.


      • Valas Valas 14 août 2011 16:06

        Eh oui tout est dit, d’ailleurs ce n’est pas pour rien qu’Elie Cohen est l’un des rares économistes actuels à avoir la « permission » de déblatérer ses fables sur les plateaux TV hyper-contrôlés aujourd’hui par l’équipe du nain... D’autres pourraient faire capoter leur plan trop facilement avant de quitter le navire qu’ils coulent eux-mêmes, les poches pleines...


      • bastien69 14 août 2011 16:43

        Ce « frère » du merdeux est l’incarnation même de l’escroc sur de son impunité !! Je l’entend encore prendre la défense du groupe :« pages jaunes » Il se félicitait de l’officialisation de la possibilité de licencier massivement (bien que faisant de lourds bénéfices) pour anticiper une éventuelle perte de compétitivité dans l’avenir ??? on voit là un grand moment de magenariat !!!!!
        Vous m’apprenez qu’il en est l’administrateur depuis ??? Comme quoi tout sexplique !!!


      • BHL=MST 13 août 2011 19:44

        Ce Cohen est vraiment très drôle. Peut-être pas autant que son collègue Touati. Quelqu’un à des nouvelles de lui ? Je m’inquiète un peu. La dernière fois que je l’ai vu il y a quelques mois, en premier plan devant des graphiques tous plus optimistes les uns que les autres, il mettait en garde le petit porteur contre la « bulle de l’or », qui n’allait pas tarder à se dégonfler violemment. L’once d’or à pris 600 $ depuis. Il parlait également d’un prochain retour en force du CAC, autour de 4500... Il se rapproche dangereusement des 3000...Quelle rigolade ! 


        • BOBW BOBW 13 août 2011 20:29

          Nous devrions dire plutôt : Quelle tristesse ces pîtres !


        • Daniel Roux Daniel Roux 13 août 2011 19:46

          Vous avez raison sur l’individu Cohen, une outre gonflée de prétention, mais vous avez tort sur la cause de sa présence quasi permanente à la télé et notamment à C dans l’air, depuis tant et tant d’années.

          Comme les autres Minc, BHL... et autres chantres, bourrins-salariés de l’oligarchie financière, Cohen est invité uniquement parce qu’ils chantent la bonne chanson et qu’il passe bien à la télé. Combien de fois, le présentateur (Calvi notamment) se tournait vers le docte et jovial bouffi pour recueillir son approbation après avoir lancé une grosse vanne contre l’état providence ou les méfaits économiques de l’ISF (par exemple).

          Ces gens qui parasitent les médias ne sont que des... parasites qui vivent de prébendes et de subventions du gouvernement ou de grosses entreprises, prébendes qu’ils refusent, bien entendu, aux plus démunis « que l’on encourage ainsi à ne rien faire de productif. »

          Il en est de même pour les rédacteurs en chef et les journalistes autorisés à paraître ou à écrire dans les grands médias financés par l’oligarchie. Ils sont sélectionnés en fonction de leurs idées, de leurs adaptations au système ou de leur cynisme.

          Pernod, Chazal ou Fog en sont les parfaits exemples mais pas les seuls.

          Quant aux autres, ceux qui pensent mal, ceux croient en la justice sociale, ceux qui refusent de transiger avec leurs idéaux, ceux là pointent au chômage ou sont condamnés aux piges sur la récolte des betteraves dans les plaines du Nord.

          « Désolé mon cher, mais votre article sur la corruption des élus au moyen des commissions occultes provenant des ventes d’armes, n’intéressent pas les spectateurs (ou lecteurs). »


          • captain beefheart 14 août 2011 14:25

            Maintenant ça suffit. Les journalistes et « experts » invités sont aussi criminels que les politiques et les conseils d’administration . Il faudra exploser tout ces gens ,attentats ciblés ,séquestrations .
            Calvi paf paf ,BHL pafpaf 489 députés pafpaf.


          • Daniel Roux Daniel Roux 14 août 2011 15:15

            @ Captain

            Vous avez raison d’écrire qu’ils sont coupables. Ils participent activement et volontairement à la désinformation des citoyens ce qui est en soi, un crime contre la démocratie. En effet, la démocratie ne peut exister que si les citoyens sont correctement et honnêtement informés sur la cité.

            Quant à la sanction, vu qu’ils ne sont même pas dignes de la cigüe ingurgité par Socrate pour montrer son attachement à la démocratie, je verrais, plutôt que les Paf ! Paf !, un exil vers des pays aux régimes du type qu’ils soutiennent, la Syrie, la Chine, l’URSS ou les USA, par exemple.


          • captain beefheart 15 août 2011 06:21

            @ Daniel

            Merci de votre réponse. Ce que je veux dire c’est que ce nouveau désordre mondial est en voie d’instauration par l’action de certains individus ,même pas nombreux . On va devoir les neutraliser,au moins dans leurs actions.Mais comment ? Par des snipers ? Par internement ? Par une ridiculisation homérique ? Des blagues tueurs ?
            Quand je vois la désinformation totale sur la Lybie ,la manip par les médias et surtout le mal que fait le gouvernement français dans le monde ,la guerre contre les noirs et l’Afrique ,mon sang bouillonne et je fais des propositions déraisonnables et incivils ,mais que nous reste-t-il d’autre ?
            Je suis d’origine pacifiste ,humaniste ,et je trouve que les gens du monde ont le droit d’aller partout dans le monde,pour trouver de se nourrir.


          • Daniel Roux Daniel Roux 15 août 2011 09:40

            @ Captain

            Votre colère est compréhensible et partagée par des millions de Français. Le système est bien verrouillée par l’oligarchie qui au moyen d’un contrôle intransigeant sur les médias, désinforme et manipule l’opinion.

            La violence qui pourrait apparaître comme l’ultime solution servirait en réalité à renforcer le pouvoir en place. Avez vous remarqué que nous avons des lois aussi sévères que celles qui ont été votées aux USA après la tragédie mystérieuse du 11 septembre 2001, alors que rien de semblable n’est survenu dans notre pays. La moindre émeute est présentée comme une attaque terroriste organisée par des ennemis intérieurs ou extérieurs du pays. L’angoisse est considérée comme une arme électorale pour la droite. Cela explique la récupération médiatique de ce se passe actuellement en Grande Bretagne et notamment du mode de répression.

            L’ennemi que l’oligarchie craint le plus, c’est le Peuple. C’est pour cette raison que tout est fait pour empêcher l’apparition de personnalités ou d’organisations fortes. Les syndicats sont noyautés et affaiblis, l’accès aux chemins du pouvoir exécutif et législatif est verrouillé par l’obligation plus ou moins officiels de parrainages. La justice est mise sous tutelle et empêchée d’être efficace par manque de moyens.

            Ne perdons pas de vue également qu’une bonne partie de nos concitoyens ne partagent pas tous nos idées sur la politique que devrait suivre notre pays et nous devons en tenir compte même si nous savons que la grande majorité d’entre eux sont manipulés par la désinformation systématique et permanente.

            Le paradoxe est que les démocrates respectent les lois de la république alors que l’oligarchie les pervertit. Reste l’espoir que les électeurs se réveillent et votent enfin pour les rares candidats réformistes et anti corruption.


          • bastien69 14 août 2011 17:45

            desperadoprim
            comme tu as douloureusement raison ! Le plus triste ce sont ces gens bien pensant qui les défendent sans comprendre quils se foutent de leur gueule !!!!


          • Polyanna 14 août 2011 18:31

            Qu’ils soient juifs ou non ne fait rien à l’affaire, c’est une question de pouvoir pas de religion. Il y a aussi des juifs pauvres, comme tout le monde.


          • Hijack Hijack 13 août 2011 19:59

            Comme si on savait pas pourquoi ce type là représente toute la journalistique française ...
            déjà, on le laisse faire et on lui déroule le tapis ...heu ... vert !!! ... ensuite, personne n’osera le contredire à part ceux que l’on connaît ... 
            Nos médias ne servent à rien ... à part servir une soupe dégueu et tiède ...


            • Hijack Hijack 13 août 2011 20:33

              rectification ... « toute la journalistique française ... »  bien entendu dans ce domaine de l’économie, la finance ou la bourse.


            • Yvance77 13 août 2011 20:16

              Salut,

              Le drame dans tout cela est que la majorité des gens scotchés devant Calvi, pense que Elie est le messie de l’économie qu’il nous faut. Il conseille en plus Fillon vous voyez bien que c’est de la pointure irremplaçable.

              Le peuple politisé au parti unique UMPS croit que c’est avec ces Cohen que nous nous en sortirons, alors que c’est tout le contraire.


              • non667 13 août 2011 20:39

                elie cohen ?
                lire jacob cohen dans l’article de ce jour  ! smiley  smiley 


                • paul 13 août 2011 21:23

                  Comme il y a toujours les mêmes éditocrates invités par les principaux médias sur les sujets sociaux et politiques, il y a le cercle restreint des éconocrates invités par ces mêmes médias

                  Médias paranos dit Joffrin, ben non il suffit de détailler , comme le fait Acrimed, les invités réguliers qui viennent doctement pérorer sur les plateaux de télé ou à la radio .« C dans l’air »,émission produite par le groupe Lagardère, est emblématique des experts qui nous sont imposés .
                   
                  Peu intéressés par l’économie - le programme scolaire n’y pousse pas beaucoup - les citoyens et surtout les internautes se sont plongés sur les données économiques pour essayer de comprendre les raisons de la crise . Ce qui a fait dire à Minc à peu près ceci :
                  Si même madame Michu se met à donner son avis sur la crise, où va t-on !

                  Il est facile de comprendre pourquoi ce sont toujours les mêmes nazes économistes qui
                  sont invités : il ne remettent rien en cause, tout juste partisans de quelques« ajustements ».
                  C’est ainsi que E.Cohen, partisan de TINA ( cette vielle pute, non je ne parle pas de Thatcher) a déclaré au sujet de la crise en Grèce : « ou la Grèce applique cet accord et elle obtiendra les versements promis par le FMI et la communauté européenne, ou elle n’accepte pas et elle est techniquement en faillite ». TINA je vous dis .
                  A noter que E.Cohen est ou a été membre du conseil scientifique de Terra Nova, administrateur chez Orange, conseiller de Jospin .....


                  • SEPH SEPH 13 août 2011 21:41

                    Cohen est un charlatan au service de la spéculation pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Il est comme BHL, très dangereux car il justifie l’inqualifiable.


                    • SEPH SEPH 13 août 2011 22:14

                      VOICI LA REPONSE DU BERGER A LA BERGERE (l’incompétent E ;Cohen) par Eberhard HAMER

                      Article placé le 13 août 2011, par Mecanopolis :

                      "Certains aspects des crises de l’euro et de la finance mondiale qui nous paraissent absurdes pourraient obéir à une stratégie :

                       - Pourquoi les citoyens américains ont-ils dû endosser la responsabilité étatique des spéculations ratées des banques de la haute finance ?

                       - Pourquoi les Etats de l’UE ont-ils dû assumer la responsabilité des pertes des banques spéculatrices ?

                       - Pourquoi la Réserve fédérale (FED), qui appartient à la haute finance, a-t-elle réduit à zéro le taux d’intérêt pour les banques qu’elle possède ?

                       - Pourquoi les banques spéculatrices internationales ont-elles imposé aux pays des crédits dont ils ne peuvent payer les intérêts à des taux normaux et surtout qu’ils ne peuvent pas rembourser ?

                       -Pourquoi Sarkozy, Trichet, Strauss-Kahn et Obama, qui étaient liés au milieu des « banksters » avant d’entrer en politique, ont-ils forcé les pays sérieux de la zone euro à endosser les dettes des Etats surendettés et transformé l’UE en une union de transfert au mépris de tous les statuts et traités ?

                       - Pourquoi la Banque centrale européenne (BCE) a-t-elle, contrairement à ses statuts, racheté plus de crédits pourris pour les Etats endettés (Grèce, Portugal) qu’elle n’a de fonds propres ?

                      - Pourquoi les banques internationales qui ont accordé des crédits pourris aux Etats en faillite ne peuvent-elles pas participer à la garantie de ces crédits ?

                       - Pourquoi, après les superprofits réalisés sur ces produits financiers pourris, on ne peut discuter que de responsabilité et de remboursements socialisés ?

                       - Pourquoi l’industrie financière mondiale et les gouvernements serviles refusent-ils avec une telle obstination de reconnaître l’insolvabilité des Etats débiteurs (Grèce, Portugal, Irlande, etc.) qui existe depuis longtemps ?

                       - Pourquoi les Etats débiteurs surendettés comme la Grèce et le Portugal n’ont pas le droit de se déclarer en faillite et d’assainir leurs finances ?

                      A toutes ces questions, il existe des milliers d’explications politiques et économiques ou des propositions de solutions dont l’inconvénient réside dans le fait qu’elles sont partielles et ne laissent supposer aucune vision d’ensemble et encore moins une stratégie globale. La presse officielle fait en sorte que l’on ne puisse pas évoquer des « théories du complot » contre la haute finance.

                      Or toutes ces questions ont effectivement un sens quand on voit dans les phénomènes qu’elles révèlent des excès d’un plan stratégique caché. Cela vaut particulièrement pour le fait que la crise de l’endettement de certains pays européens et des Etats-Unis n’est pas résolue à court terme et donc de manière moins douloureuse, mais qu’on la traîne en longueur.

                      John Perkins est un homme courageux. Il vit toujours, quoique sous une autre identité. Pendant des années, il fut un des plus importants agents de la haute finance américaine et il a décrit les magouilles criminelles organisées par lui-même et ses collègues. Son livre passionnant intitulé Les confessions d’un assassin financier révèle les magouilles de la haute finance américaine et du gouvernement des Etats-Unis qui en dépend. Il apporte des réponses valables également pour la crise financière actuelle : « Les assassins financiers sont des professionnels grassement payés qui escroquent des milliards de dollars à divers pays du globe. Ils dirigent d’argent de la Banque mondiale, de l’Agence américaine du développement international (US Agency for International Development – USAID) et d’autres organisations ‹humanitaires› vers les coffres de grandes compagnies et vers les poches de quelques familles richissimes qui contrôlent les ressources naturelles de la planète. Leurs armes principales : les rapports financiers frauduleux, les élections truquées, les pots-de-vin, l’extorsion, le sexe et le meurtre. Ils jouent un jeu vieux comme le monde, mais qui a atteint des proportions terrifiantes en cette époque de mondialisation. »

                      « C’est ce que les assassins financiers font le mieux : construire un empire global. Ils constituent un groupe d’élite d’hommes et de femmes qui utilisent les organisations financières internationales pour créer les conditions permettant d’assujettir d’autres nations à la corporatocratie formée par nos plus grandes compagnies, notre gouvernement et nos banques. Comme leurs homologues de la Mafia, les assassins financiers accordent des faveurs. Lesquelles ? Des prêts pour développer les infrastructures : centrales électriques, autoroutes, ports, aéroports ou zones industrielles. Ces prêts sont octroyés à la condition suivante : ce sont des compagnies d’ingénierie et de construction américaines qui doivent réaliser tous ces projets. On peut donc dire qu’en réalité l’argent ne quitte jamais les Etats-Unis, mais qu’il est simplement transféré des banques de Washington aux compagnies d’ingénierie de New York, de Houston ou San Francisco.

                      Bien que l’argent retourne presque immédiatement aux compagnies membres de la corporatocratie (le créancier), le pays récipiendaire doit tout rembourser, capital et intérêts. Si l’assassin financier a bien travaillé, les prêts sont si élevés que le débiteur faillit à ses engagements au bout de quelques années. Alors, tout comme la Mafia, nous réclamons notre dû, sous l’une ou l’autre des formes suivantes : le contrôle des votes aux Nations unies, l’installation de bases militaires ou l’accès à de précieuses ressources comme le pétrole ou le canal de Panama. Evidemment, le débiteur nous doit encore l’argent … et voilà dont un autre pays qui s’ajoute à notre empire global. »

                      Les sommes illimitées nécessaires à ces magouilles, la haute finance américaine les obtient de la FED qui lui appartient. Il suffit de faire fonctionner la planche à billets. Au cours des 35 dernières années, la masse de dollars a été multipliée par 40 (alors que la production de biens n’a que quadruplé). Cet argent est le pouvoir permettant à la haute finance des Etats-Unis de dominer le monde, de s’assurer ses services et d’asservir ses débiteurs.

                      Perkins décrit comment, à l’aide de rapports d’expertise falsifiés, on impose des crédits démesurés aux pays, comment, par la corruption et la menace, on pousse les gouvernements à les solliciter. Ceux qui se montrent trop récalcitrants sont alors victimes d’« accidents », comme les présidents Torrijos (Panama) et Roldos (Equateur), ou réduits au « suicide », comme Allende (Chili), etc.

                      De même que, selon S. Rothschild, « qui a l’argent domine le monde  », qui possède la FED dispose d’une machine produisant des quantités illimitées d’argent permettant de dominer le monde.

                      Cette nouvelle forme de domination mondiale consiste non pas à soumettre les peuples militairement mais à mettre à leur disposition des crédits démesurés pour les asservir ensuite financièrement au moyen des intérêts (« asservissement aux intérêts »).

                      On retrouve le même principe dans la crise de l’euro :

                      La Grèce était déjà en faillite lorsqu’elle a été attirée dans l’UE grâce à des notes surévaluées et à des bilans falsifiés de Goldmann-Sachs. Dans cette nouvelle structure, les banques internationales ont accordé sans retenue des crédits jusqu’au moment où le pays fut non seulement surendetté mais insolvable.

                      Au lieu de permettre à la Grèce de se déclarer en faillite et ensuite d’assainir ses finances, les banques internationales – comme si c’était la seule solution possible – ont exigé et obtenu des autres pays de la zone euro un « plan de sauvetage » prétendument en faveur de la Grèce mais en réalité en faveur des dettes des banques, de sorte que celles-ci n’ont plus eu comme débitrice la Grèce uniquement mais que ses dettes sont devenues celles de tous les pays de l’UE et que cette dernière est devenue, par le Mécanisme européen de stabilité, une union de transfert.

                      Non seulement pour les pays de l’UE mais également pour les banques internationales, le plan de sauvetage était un moyen de se débarrasser de la totalité de leurs produits financiers pourris en les refilant aux divers pays et donc à la collectivité. Ils représentent une telle somme – 6000 milliards d’euros – que non seulement les pays débiteurs mais les pays sérieux ayant accepté de participer à la responsabilité solidaire ne pourront jamais s’en sortir et tomberont définitivement dans la servitude de la haute finance américaine. En Europe, au cours des 50 prochaines années, on travaillera donc moins pour la prospérité intérieure que pour payer les intérêts des crédits accordés par la haute finance.

                      Quand on a lu John Perkins, on comprend aussi pourquoi il fallait présenter l’endettement de l’Allemagne vis-à-vis de banques et de pays étrangers comme la seule solution possible. Il ne s’agissait pas de l’euro, pas même de l’Europe, mais de sauvegarder les crédits de la haute finance et d’éviter qu’en cas d’effondrement d’un pays ces crédits, et donc l’asservissement aux intérêts, ne disparaissent.

                      C’est pourquoi il ne doit pas y avoir de « participation privée » à ces dettes, c’est pourquoi les banques coupables ne doivent pas être mises à contribution pour désendetter les Etats – par exemple en rééchelonnant leur dette. Les dettes ne doivent plus être le problème des créanciers mais uniquement de l’Etat créancier et des Etats de la zone euro qui lui sont liés en responsabilité solidaire, en particulier l’Allemagne.

                      La domination mondiale de la haute finance au moyen de dollars émis sans retenue, de crédits et d’intérêts est une nouvelle forme d’impérialisme fondé non plus sur les baïonnettes mais sur les dettes.

                      L’endettement du monde envers la haute finance a en outre l’avantage qu’il survivra à la probable dévaluation prochaine du -dollar par rapport aux autres monnaies, qu’il restera même relativement identique. Le système est construit de manière si subtile que les citoyens et les pays croient que cela est dans leur intérêt ou dans l’intérêt de la « solidarité européenne » alors qu’en réalité, seul l’impérialisme financier en profite.

                      Cependant si les pays endettés, comme l’Argentine il y a quelques années, dévaluaient leur monnaie et cessaient de payer les intérêts, la haute finance aurait de très gros problèmes parce qu’à l’époque, leurs troupes mondiales d’intervention telles que le FMI, la Banque mondiale, le Fonds monétaire européen, etc. n’ont rien pu faire. L’Argentine s’est imposée et a même assaini ses finances. La haute finance doit donc tout mettre en ?uvre pour que de tels phénomènes ne se reproduisent pas, par exemple en Grèce, afin que leur édifice ne commence pas à s’écrouler. Mais elle a des auxiliaires complaisants au « Bureau politique » de Bruxelles, à la Banque centrale européenne, au FMI, etc. qui s’efforcent, au moyen du MSE, de faire durer l’endettement le plus longtemps possible.

                      Or il apparaît que pour la politique d’asservissement menée par la haute finance, il est judicieux de prolonger indéfiniment le problème plutôt que de le résoudre douloureusement mais rapidement parce que l’union de transfert et notamment la question de la reprise des dettes par l’Allemagne doivent encore être réglées définitivement avant qu’on trouve une autre solution."

                      Eberhard Hamer, traduit par Horizons et Débats


                      • Elisa 14 août 2011 11:17

                        Oui ce « phénomène naturel » qu’est la spéculation financière est un racket planétaire. Toutes les richesses doivent alimenter le Moloch capitaliste financier.

                        L’enjeu de la pression des agences de notation sur les Etats, c’est la diminution voire la suppression de dépenses sociales : tout est toujours trop cher lorsqu’il s’agit de dépense publique et de solidarité. Non pas parce que le coût en est objectivement dispendieux mais parce que cette richesses redistribuée échappe aux banksters.


                      • sisyphe sisyphe 15 août 2011 10:22

                        Par SEPH (xxx.xxx.xxx.154) 13 août 22:14

                        VOICI LA REPONSE DU BERGER A LA BERGERE (l’incompétent E ;Cohen) par Eberhard HAMER

                        Eberhard Hamer, traduit par Horizons et Débats


                        Analyse parfaite et indubitable du processus d’asservissement des états et des citoyens par la dictature mise en place par la mafia financière.

                        Un seul moyen d’en sortir ; comme l’Argentine en 2001, dénoncer la dette, l’annuler, refuser son remboursement, et recouvrir la souveraineté monétaire par les états et banques centrales.

                        Et renvoyer les Elie Cohen et autres petits valets de la mafia à leur imposture, rendue impuissante. 

                        Merci à Seph pour avoir transmis ce document imparable. 


                      • NeverMore 13 août 2011 23:11

                        Merci pour cet article, et merci aux commentateurs de confirmer ce qui était une intime conviction.

                        L’inconsistance bien pensante et politiquement correcte est mise artificiellement sur le devant de la scène. Et il y a même des salauds qui sont devenus experts en apparences et jouent le rôle des gentils. C’est même leur principal domaine d’expertise. Comprenez moi, ils peuvent se réécouter et SAVENT qu’ils trompent.

                        Mais on n’en est plus aux simples conversation de salon qui n’engagent personne. Ces marionnettes nuisibles sont d’authentiques escrocs, de véritables traîtres qui doivent savoir que Guignol ne les oubliera pas lorsqu’il s’agira de jouer du bâton.


                        • pens4sy pensesy 14 août 2011 01:28

                          C dans l’air est un émission de désinformation.
                          C’est un carrousel ou tourne toujours les mêmes incompétents, des vieux schnocks en général, plus quelques fringants « journalistes » lèche-culs du pouvoir (Barbier, Bacqué, Thréard et autres pantins)
                          En concert avec les « économiste-fumistes » Cohen et Touati (et autres pantins), ils servent la soupe néolibérale du pouvoir bien accompagnés par le servile et insupportable Calvi.
                          Tous ces menteurs qui trompent les gens chaque jour ... il ne faudra pas les oublier quand ce sera l’heure de l’addition.


                          • gorgonzola 14 août 2011 02:07

                            Pour paraphraser E. Chouard : les économiste (conformistes) sont une pensée prostituée... en gros les économistes sont nés pour justifier et légitimer la domination des plus riches...
                            Je me demande combien prend M. Cohen...


                            • mike gallantsay 14 août 2011 03:07

                              Au journal de 13h, au jt du soir lundi, mardi, mercredi ! C dans l’air jeudi ! France inter vendredi... Il est partout !

                              Lui, le bronzé de Montségur finances, et son clone de Global Equities...

                              Pour la section locale de la propagandastaffel abteilung, j’ai nommé A2, ces trois pitres sont les seules sources d’information de not’ bon peuple !

                              Et on s’étonne qu’ils ne comprennent rien !

                              Et encore... Je ne passe pas ma vie devant la télé...

                              Dans C dans l’air il crachait le morceau en « expliquant » qu’il allait falloir taper dans la Sécu... Et sévèrement !

                              Rien de personnel hein ! Mais que voulez-vous ? La dette sociale ! Mon pauv’ monsieur...

                              De notre faute... La cigale et la fourmi toussa toussa...

                              Enhardi par cet excellent climat, un téléspectateur se lâche ; message sms :

                              « Mais qu’attend-t-on, avec toutes ces dettes pour supprimer le rmi et diviser par deux les allocations chomages ? »

                              Sic ! 

                              Ça ne s’invente pas...

                              Moi je verrais sans déplaisir, sa bonne tête de gros nounours jovial rouler dans un panier...

                              Mais... Comme lui... Rien de personnel ! La révolution mon pauv’ monsieur !

                              Vous savez ce que c’est...


                              • Winston Smith 14 août 2011 11:14

                                « Moi je verrais sans déplaisir, sa bonne tête de gros nounours jovial rouler dans un panier... »


                                Et donc, il n’y aura plus personne pour payer.

                                C’est ca la réalité : les gens de droite n’ont plus le moindre besoin de la vermine de gauche, et la gauche continue à nous les briser comme si rien n’avait changé, or tout à changé : finis le racket, on va vous remettre à la place que vous n’auriez jamais du quitter.


                              • mike gallantsay 14 août 2011 14:12

                                " C’est ca la réalité : les gens de droite n’ont plus le moindre besoin de la vermine de gauche, et la gauche continue à nous les briser comme si rien n’avait changé, or tout à changé : finis le racket, on va vous remettre à la place que vous n’auriez jamais du quitter."

                                Et ben comme ça c’est plus clair !
                                Vous déclarez la guerre... OK
                                Mais vous avez vraiment intérêt à la gagner, parce-que si c’est nous qui gagnons, les salopards dans ton genre, on ne leur fera aucun cadeau.

                                Ne soyez pas trop sur de vous les fachos. Rien n’est joué.


                              • sisyphe sisyphe 14 août 2011 15:04

                                Ne vous fatiguez pas à répondre au dénommé winston smith ; sa seule place est dans un bocal à formol, au museum d’histoire naturelle ; entre les tétards et les embryons sans cerveau... 


                              • Winston Smith 14 août 2011 16:27

                                « Vous déclarez la guerre... OK
                                Mais vous avez vraiment intérêt à la gagner, parce-que si c’est nous qui gagnons, les salopards dans ton genre, on ne leur fera aucun cadeau. »


                                En « déclare pas la guerre », c’est vous qui nous la faites depuis des années. Simplement, nous sommes en train de, et même, nous l’avons déjà gagné (Merci la Chine !).

                                Puis, quant à tes « cadeaux », j’imagine qu’il ne sont pas fiscaux, étant donné que les gens de gauche vivent sur le dos des gens de droite, mais puisqu’on ne te dois RIEN, et que, d’autre part, sauf erreur, c’est nous qui te faisons vivre, je ne vois pas du tout ce que tu peux permettre de nous faire, a par dérouler le tapis rouge si tu veux qu’on accepte à nouveau de faire des affaires ici (chose que tout les autres pays on compris, mais pas le petit peuple français, arf !).


                              • BOBW BOBW 14 août 2011 16:55

                                Et les gros porcs dont on a coupé les bourses.


                              • apopi apopi 14 août 2011 04:57

                                 En 1789 ceux qui ont vu venir « l’avalanche » n’étaient pas très nombreux. La prochaine ne saurait trop tarder à mon avis et nous débarrasser entre autres de tous ces économistes à la petite semaine. Patience, le fruit n’est pas encore tout à fait mûr...


                                • Dzan 14 août 2011 09:39

                                  Apopi
                                  793 kms de bouchons samedi
                                  La Révolution est loin.


                                • simir simir 14 août 2011 10:07

                                  793 km de bouchons Et alors ? Si l’on compte que l’espace occupé par un véhicule dans un bouchon est de 10 mètres cela ne fait que 79300 voitures Oui cela confirme bien que plus de la moitié des français ne partent pas en vacances 


                                • Winston Smith 14 août 2011 11:11

                                  En 1789, Louis XVI était persuadé que le peuple était bon : résultat 4 millions de morts.



                                  Nous n’avons plus cette illusion et écraseront dans le sang implacablement toute rébellion, femme et enfant compris, bien entendu (on n’est pas des gentils).


                                  Sinon, je sais bien que ce n’est pas de votre faute si vous êtes bête. C’est le résultat de décennie de nivellement par le bas.. Vous savez lire ? Lisez dans des livres d’économie, apprenez par vous même, car il ne faut pas compter sur les fonctionnaires pour cela..


                                • Elisa 14 août 2011 11:20

                                  @Winston Smith

                                  N’importe quoi !


                                • JL JL 14 août 2011 11:36

                                  @ Elisa,

                                  « smith dit n’importe quoi » ! Peut-être.

                                  Mais ce pourrait bie aussi être un futur Breijik. Lisez bien : « En 1789, Louis XVI était persuadé que le peuple était bon : résultat 4 millions de morts. Nous n’avons plus cette illusion et écraseront dans le sang implacablement toute rébellion, femme et enfant compris, bien entendu (on n’est pas des gentils). » (smith)
                                  Qui c’est ce « on » ? La CIA ? Le Mossad ? Al Qaéda ?

                                  Je cite encore : « les gens de droite n’ont plus le moindre besoin de la vermine de gauche, et la gauche continue à nous les briser comme si rien n’avait changé, or tout à changé : finis le racket, on va vous remettre à la place que vous n’auriez jamais du quitter. » (smith)

                                  Winston Smith : un provocateur d’extrême gauche ? Une cellule dormante de la CIA ? Un fou ?

                                  Qui peut répondre ?

                                  Les modérateurs d’AV sont interpellés, là.


                                • cevennevive cevennevive 14 août 2011 12:14

                                  Bonjour JL,

                                  Whiston Smith ! En effet, il fait froid dans le dos ce type...

                                  A propos de gaspillage social dont il fait mention, et de profiteurs de la République, que pense-t-il de cela :

                                  « 284 614 euros, c’est ce qu’a coûté le déplacement de quelques heures de Sarkozy à Colombey-les-Deux-églises pour le 40e anniversaire de la mort du Général... »

                                  C’est du gaspillage social cela ?

                                  C’est drôle, « C dans l’Air » ne parle jamais de ça, pourtant, c’est bien un chiffre émanant de la Cours des Comptes. Elie Cohen, lui, doit penser que c’est une vétille...

                                  Smith et Cohen ne sont pas capables de comprendre notre indignation. Ils sont si haut dans le cosmos !!! Mais, quelquefois, l’attraction terrestre attire irrésistiblement les ballons qui se dégonflent.

                                  Cordialement.


                                • JL JL 14 août 2011 12:24

                                  Bonjour cevennevive,

                                  je crois savoir que vous êtes intervenu dans le débat au sujet du RU, cf. ce post et ceux qui le précèdent et le suivent : http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/banque-alimentaire-et-rsa-les-deux-98869#forum3017669 

                                  Quen pensez vous ?


                                • cevennevive cevennevive 14 août 2011 13:55

                                  Jl,

                                  En effet... Je n’étais pas allée sur cet article. Je viens d’en prendre connaissance et de lire les commentaires.

                                  Mais que vient faire ce Smith dans vos commentaires ? Qu’a-t-il à voir avec le RU, sinon qu’il vous fait autant peur ? C’est un triste pantin, ou alors un provocateur c’est tout. Je crois qu’il ne mesure pas à quel point il est délinquant. Durant l’occupation, il aurait été parmi les collabos, c’est sûr ! A rejeter et ne même plus lire ses remarques débiles.

                                  Cela juste pour savoir car je vous ai promis de ne plus discuter de RU avec vous car nous nous disputons pour rien. Et je ne veux pas me disputer avec vous...

                                  Cordialement.


                                • JL JL 14 août 2011 13:59

                                  cevennevive,

                                  je mets au défi les laudateurs du RU et ce pitre en effet qu’est smith, de discuter ici publiquement du RU.

                                  Je peux ?


                                • cevennevive cevennevive 14 août 2011 14:24

                                  Faites JL, faites... On va bien voir !


                                • Winston Smith 14 août 2011 14:32

                                  « A propos de gaspillage social dont il fait mention, et de profiteurs de la République, que pense-t-il de cela :

                                   »284 614 euros, c’est ce qu’a coûté le déplacement de quelques heures de Sarkozy à Colombey-les-Deux-églises pour le 40e anniversaire d« 


                                  Oui, et ? Cette somme aurai de toute façon était dépensé (en vire pas les flics et on les embauche pas pour quelques heures !).

                                  C’est de la compta analytique, comme dans les entreprise privée, et c’est une très bonne chose que l’Etat se modernise enfin.

                                   »C’est drôle, « C dans l’Air » ne parle jamais de ça, pourtant, c’est bien un chiffre émanant de la Cours des Comptes. Elie Cohen, lui, doit penser que c’est une vétille...« 

                                  Effectivement : entre ca et supprimer la sécurité social ou l’éducation gratuite, il y a un gouffre..


                                   »Smith et Cohen ne sont pas capables de comprendre notre indignation. Ils sont si haut dans le cosmos !!! Mais, quelquefois, l’attraction terrestre attire irrésistiblement les ballons qui se dégonflent."

                                  indignation de quoi ? Ah oui, vous commencez à comprendre qu’on ne va plus payer et que vous allez l’avoir dans le baba : bien mal acquit ne profite jamais.
                                  Pour les responsable de ce désastre (on vous avez prévenu, pourtant, il n’y a pas de mystère), voir vos parents.

                                  Quand au guignol qui veut la haut faire la révolution et qui se scandalise qu’on l’écrase, bein il me fait bien marrer ! D’ou sort il ? De l’ile aux enfants ? C’est pourtant lui qui parle d’aller assassiner des millions de gens, non ?




                                • sisyphe sisyphe 14 août 2011 15:00

                                  winston smith : on te l’a déjà dit 


                                  soies gentil ; prends ton ballon, et va jouer sur l’autoroute... 

                                • JL JL 14 août 2011 15:20

                                  Orion,

                                  bonne remarque.

                                  Je note que Bulgroz non plus ne s’est jamais prononcé sur le RU ! Seraient-ils l’un et l’autre vos alliés objectifs ?

                                  Naturellemnt, puisque le RU est une idée libérale. Vous pouvez tourner autout du pot, nier toujours et encore : les faits sont têtus.


                                • JL JL 14 août 2011 16:03

                                  Non Orion,

                                  vous mélangez tout ! smith avec les gars de la marine comme vous dites insolemment pour les marins !

                                  Marseille n’avait rien à voir avec les frontistes. Et justement les frontistes, comme l’UMP sont des gens qui se présentent comme les défenseurs de la valeur travail.

                                  Smith n’a jamais donné son avis sur le RU, et c’est vous qui avez essayé de le faire accroire (je parie qu’il ne va pas vous démentir) en écrivant ci-dessus « smith = bulgroz »

                                  C’est vous le sinistre comique et vous venez de le prouver une fois de plus ici. Un clown qui, faute d’arguments traite les autres de clowns est pire qu’un clown (respectons les clowns) : un individu abject.

                                  Comme smith ! Curieuse coïncidence, non ? Coïncidence ? A voir !


                                • JL JL 14 août 2011 16:07

                                  Orion,

                                  vous auriez une opportunité de démontrer votre bonne foi en amettant que vous n’avez du RU, fait qu’étudier la thèse, pas l’antithèse.

                                  Comment faut-il traiter selon vous quelqu’un qui est dans cette circonstance, et qui traite de clowns ceux qui présentent l’antithèse qu’il ne veut pas voir ? Il ne vaut guère mieux que ceux qu’il prétend combattre et qui se répandent ad nauseam dans les médias officiels ; je dirai : il est fait du même bois ! De là à dire qu’il est dans le même camp, il n’y a qu’un pas.


                                • JL JL 14 août 2011 16:37

                                  Orion,

                                  vous êtes décidément une véritable anguille : quand on vous saisi d’un coté, vous glissez de l’autre.

                                  Pour ce qui est de votre discussion du RU : vous ne faites ici que décrire votre thèse : ce que le RU résoudrait selon vous n’est pas une description de ce que serait le RU. Tous ceux qui présentent l’antithèse, moi en l’occurence, vous les traitez de clowns. Vous appelez ça discuter ? Vous êtes un intégriste.

                                  Mes idées sont proches du FN ? A qui voudriez vous démontrer ça ? Vous êtes un pitoyable pitre.


                                  Quant à smith, vous dites : « ce sera pareil ! » Pareil ? Oui, seulement s’il se prononce publiquement contre le RU ! Ce n’est pas demain la veille.

                                  Par ailleurs, smith répand sur AV des choses odieuses qu’un individu qui fait dans le populisme comme vous ne peut pas ne pas ignorer : smith hait les populistes, d’extrême droite comme d’extrême gauche, et cela personne ne peut le nier. Qu’attendez vous pour l’attaquer ?


                                  Orion, vous êtes de la race des ultralibéraux, et vous ne trompez plus que vous-même. Vous êtes le libéral gentil qui souffle le chaud, smith est le libéral méchant qui souffle le froid.

                                  A moins que vous ne soyez un très idiot utile aux libéraux. : je ne peux le croire, et surtout pas de jpm, celui qui a un clavier anglo-saxon.


                                • BOBW BOBW 14 août 2011 17:02

                                  Comme Charlie Chaplin dans « Le Dictateur »  smiley


                                • BOBW BOBW 14 août 2011 17:06

                                  suite à sisyphe


                                • bastien69 14 août 2011 17:32

                                  Qui se cache derrière ce smith : un con con haine ? ou un lé lé vite ? Apprends à écrire le français avant de nous casser les couilles pauv’con !!! et retourne à tel à vite


                                • JL JL 14 août 2011 17:52

                                  Orion,

                                  décidément, en plus vous êtes vicieux : nous en avons discuté des centaines de fois, et je dispose des adresses : vous n’avez jamais répondu à aucun de mes arguments autrement qu’en tentant de me ridiculiser, comme tout bon idéologue que vous êtes. Néanmoins puisque vous insistez :

                                  Il n’est pas du tout évident que le RU apporterait une plus juste répartition des richesses, d’autant plus que ledit RU pourrait être l’alibi, voire un solde de tous compte en échange de la fin de l’Etat providence, à savoir : l’abandon de toute politique sociale et la privatisation des services publics. Aux US les jeunes ne risquent pas de se révolter (*) En outre, il ferait rédhibitoirement baisser les salaires, et ferait peser un surpoids de charge et de pénibilité sur les classes laborieuses.


                                  Donc il reste l’alternative suivante :

                                  - ou bien le pouvoir actuel perdure, et il ne faut pas compter sur lui pour une plus juste répartition des richesses, au contraire, puisque le pouvoir n’a jamais rien cédé autrement que par la force. cf. Wnston Smith, ce lobbyiste ultralibéral anglo-saxon qui sévit depuis peu sur Avox.

                                  - ou bien le pouvoir est renversé, et le nouveau pouvoir quel qu’il soit aura mieux à faire - notamment un meilleur partage, non pas des richesses, mais du travail, la hantise des possédants - que d’empoisonner les forces vives du pays par la drogue de la rente ! Dans la guerre économique que les possédants ont engagé contre tous les travailleurs du monde, les soldats ce sont les travailleurs , pas les inactifs.

                                  Il faut savoir que le RU est une idée ultralibérale de feu Jacques Marseille, une idée supportée aujourd’hui par Villepin et Boutin qui draguent pour Sarkozy, le « champion de la valeur travail » ! Si d’aventure le FDG proposait un RU de surenchère, il est clair qu’il serait stigmatisé par le pouvoir actuel, non plus seulement comme étant le parti des partageux - rappelons que c’est ainsi que la droite appelait le Part communiste - mais en plus, le parti des fainéants, ce que n’a jamais été le PC, le parti des travailleurs.


                                  Ne me dites pas encore que je n’ai pas compris le RU : ce procédé ad’nauseam finit par me faire vomir. J’ai démontré et démonté cent fois cette tactique lamentable dont vous usez et abusez ici, et qui prouve s’il en était besoin que vous n’avez aucun argument sérieux à opposer aux miens.


                                  (*) « Comment donc la société a-t-elle réduit la jeunesse américaine au silence ? : Un énorme endettement – et l’angoisse qu’il engendre – est un »facteur de paix". Il n’y avait pas de frais de scolarité à payer à l’Université publique de New York quand je faisais mes études dans les années 1970, une époque où les frais de scolarité étaient si abordables dans de nombreuses universités publiques américaines qu’il était facile d’obtenir une licence, et même des grades universitaires plus élevés, sans avoir à accumuler les dettes pour rembourser des prêts-étudiants.


                                • Winston Smith 14 août 2011 17:57

                                  « ou un lé lé vite ? »



                                  Tiens, tiens, être un Lévites (une des 12 tribu d’Israel) est un crime now ?

                                  Mais à part ca, tu n’es pas du tout anti sémite, pas vrai mon gros chamalo tout plein d’amour pour l’HOMME ? 


                                  « Qui se cache derrière ce smith : un con con haine ? »

                                  Qui se cache derrière ce bastien69 ? Un type qui a des problème d’identité sexuel ? Un amateur de Mozart ? Une brute épaisse débarqué du Nicaragua ? Nous ne le saurons jamais, et à dire vrai, on s’en fou.


                                • Winston Smith 14 août 2011 19:23

                                  « Le RU consiste à regrouper toutes ces aides en un revenu inconditionnel et pour tous, les plus aisés le reverseront sous forme d’impôts, finit l’assistana »



                                  Heu, ce n’est pas de l’assistanat, ca, justement ??

                                  Il est certain pour aller dans votre sens, que les aides sont soupoudré sur bien trop de gens qui ne le mérites pas. La classe moyenne ne devrait évidement pas toucher de l’argent de l’Etat, jamais.
                                  Sauver un pauvre coûte des millions, il faut le savoir et arrêter l’hypocrisie de ceux qui se remplissent les poches avec l’aide social ! Quoi 20% des gens en HLM !? Non mais on rêve !




                                • JL JL 14 août 2011 19:30

                                  pfff !

                                  minable orion qui écrit inlassablement comme toujours : « JL, vous n’avez rien compris au RU  »

                                  lamentable : le RU défendu par un incapable comme vous n’a pas besoin d’ennemis et restera une utopie et pour longtemps j’espère : les Français ne sont pas des gogos.
                                   orion, votre bêtise me fait gerbder.

                                  Nous noterons que l’ultra-libéral smith s’est bien gardé de donner son avis sur ce sujet.


                                • Winston Smith 14 août 2011 19:31

                                  « Nous noterons que l’ultra-libéral smith s’est bien gardé de donner son avis sur ce sujet. »



                                  Exactement. Je réserve mon avis sur cette question complexe que je n’ai pas étudié.

                                • gaijin gaijin 14 août 2011 19:37

                                  ouais vas y orion
                                  maintenant ta droite ....
                                  vas y il est a ta main j’te dis
                                   smiley smiley
                                  http://www.youtube.com/watch?v=Kf8oZGHDTt4


                                • JL JL 14 août 2011 19:39

                                  Orion,

                                  raté !

                                   smiley


                                • Winston Smith 14 août 2011 19:41

                                  « L’assistanat n’existe que si une partie des gens touchent une aide »


                                  Bien 1) Tout le monde ne peut pas toucher : pour 1 qui touche, il faut 1 qui paye ;
                                  2)Si cette aide est permanente, pourquoi les gens se fatigueraient ils à étudier pour travailler, et à travailler beaucoup ? Ca me semble bien être de l’assistanat.. Enfin, bon, faut voir..

                                • JL JL 14 août 2011 19:48

                                  gaijin,

                                  des arguments, peut-être ?

                                  Pauvre type !

                                  Il ne suffit pas d’être antinuk pour se faire une étiquette de gauche : le nucléaire c’est une affaire de frogs, donc se présenter comme antinuk c’est plutôt bien vu par les anglo-saxons.


                                • JL JL 14 août 2011 19:54

                                  Allons smith,

                                  faites un effort : supprimez l’éducation nationale et partagez l’argent que ça coûte entre tous les Français y compris ceux qui n’ont pas d’enfants - chèque éducation, qu’ils disent  !

                                  C’est pas formidable, ça ?


                                • Winston Smith 14 août 2011 19:56

                                  Oui. La concurrence ne peut que faire monter la qualité des enseignants, de l’enseignement, et du niveau des enfants.




                                • gaijin gaijin 14 août 2011 19:56

                                  jl
                                  non c’est pour ça que je n’intervient pas
                                  c’était pour rire
                                  pète un coup ça ira mieux


                                • JL JL 14 août 2011 20:07

                                  « Oui. La concurrence ne peut que faire monter la qualité des enseignants, de l’enseignement, et du niveau des enfants. » (smith, qui confirme que le chèque éducation est une bonne chose)

                                  Avec un peu de réflexion, smith, vous conviendrez que le RU, un chèque égal à ce que coûtent les services publics distribué à tous les Français si on supprime lesdits services, c’est un bon plan libéral, non ?

                                  Pfff ! il faut tout lui souffler à celui-là ! C’est un débutant ?


                                • JL JL 14 août 2011 20:10

                                  Bof !

                                  Que peut-on attendre de ce type, smith, qui écrit, je cite : " BHL est un marxiste standards qui raconte n’importe quoi’


                                • JL JL 14 août 2011 20:58

                                  Pauvre taré orion : lui et moi sommes diamétralement opposés, toutes mes prises de positions ici le démontrent et je vous mets au défi de dire me contraire..

                                  Quant à vous, vous êtes un hypocrite avéré puisque jamais vous ne vousêtes prononcé en faveur d’un parti politique donné. En conséquence, je ne peux que souçonner que vous êtes du même bord que lui : un libertarien. Ils sont tous ambigüs : ni de droite, ni de gauche, c’est ce qui mes caractérise.


                                • JL JL 15 août 2011 08:00

                                  « (aucun commentaire) non c’est pour ça que je n’intervient pas » (gaijin, lâne)



                                • JL JL 15 août 2011 09:20

                                  gaijin,

                                  je ne vous connais pas bien, et je suis allé faire un tour sur vous interventions précédentes. J’ai bien aimé le « Sarkozy, PPCD »

                                  Pour votre culture, sachez qu’il existe en arithmétique un PGCD, un PPCM, mais pas de PPCD. Ceci dit, en politique, l’absurdité n’étant pas un obstacle, il est possible d’inventer un PPCD ou un PGCM : l’unité et l’infini.

                                  Pour Sarkozy, que diriez vous de PGDC-ATD : "Plus grand diviseur connu Après Tullius Detritus ? ça lui ferait plaisir, non ?

                                   smiley


                                • gaijin gaijin 15 août 2011 09:43

                                  JL
                                  il n’y a pas de ppcd ?
                                  damned
                                  je dois bien admettre que mes souvenirs de ces notions sont plutôt vagues .......
                                  cela dit votre formule me plait bien aussi
                                  Plus Grand Commun Diviseur .......en plus lui qui a toujours révé d’être un grand quelque chose il va aimer
                                  par contre pour savoir s’il est après tillius détritus il y a débat.
                                  la course n’est pas finie et l’animal en a encore sous le pieds ......


                                • NEPNI NEPNI 14 août 2011 08:00

                                  Cohen est malhonnête intelectuellement, il ne parle de la dette que pour culpabiliser les gens et imposer l’austérité.

                                  Il évite d’expliquer que cette dette est voulue par les banquiers qui volent le premier poste de dépense de l’état (50 milliards)sans aucune contrepartie. (voir argent dette paul grignon).

                                  Il ne parle pas de la loi Pompidou-Giscard qui est à l’origine de la dette, alors qu’avant la banque de France pouvait prêter à taux Zéro


                                  • Ariane Walter Ariane Walter 14 août 2011 09:26

                                    Excellent article,

                                    Il m’énerve tellement ce mec que je serais capable de l’entartrer avec jouissance !
                                    Quelle certitude , quelle assurance à répéter sa leçon ! Un traître bouffi de suffisance !


                                    • BHL=MST 14 août 2011 10:39

                                      Chère Ariane, j’en suis ! Gloup Gloup ! Comme l’a évoqué un intervenant précédent, Cohen est administrateur de la SOCGEN. La valorisation boursière de la SOCGEN, de l’ordre de 17-18 milliards aujourd’hui, dépassait les 40 milliards début juillet... C’est sûrement au titre de cette fulgurante réussite que le « petit porteur » se le prends en suppo matin midi et soir...La SOCGEN sera notre LEHMAN BROTHER à nous ! Courage à tous !


                                    • Tall 14 août 2011 11:13

                                      Ariane


                                      entartrer ? ... oui, pourquoi pas ?
                                      mais avec de la crème fraîche, c’est + facile qu’avec du tartre

                                    • Ariane Walter Ariane Walter 14 août 2011 15:29

                                      Tall,
                                      ahahahahahahahahahaahhh !!!

                                      je meurs de rire ! entartrer Cohen !!!
                                      J’ai un chauffeau « entartré » c’est peut-être que je fais un rapprochement avec son cerveau !

                                      mais entarter, quel gâchis ! Il vaut mieux se garder la tarte pour un five o’clock tea !!
                                      merci de cette correction qui s’imposait !


                                    • Winston Smith 14 août 2011 19:31

                                      Hum, j’avais pas des posts par ici ? 


                                      1984, le retour !

                                    • Ecométa Ecométa 14 août 2011 10:16

                                      Vous écrivez : « Il en va aussi de sa cohérence intellectuelle…

                                      Il en irait plutôt de son intégrité intellectuelle !

                                      Il a même utilisé, durant cette même émission, la sempiternelle et antédiluvienne phrase des économistes tenants de l’économisme, de l’économie pour l’économie, de l’économie mathématique qui se regarde technoscientifiquement le nombril : « Toute chose par ailleurs étant égale…

                                      Le problème c’est que, interactions complexes et dynamiques obligent, dans un système complexe comme l’économie : elles ne le sont jamais !

                                      Si une chose est naturelle en économie c’est uniquement l’inflation, mais pour toute naturelle qu’elle soit, elle doit tout de même être maîtrisée ; le problème c’est qu’elle est bien plus que maîtrisée, elle est totalement brisée et c’est un vrai problème économique car nous ne pourrons pas relancer, même par une inflation maîtrisée comme tentent de le faire les Américains.

                                      La Théorie de l’Equilibre Général en économie a volée en éclat sous les coups de boutoirs de l’économie financière ; en fait il n’y a plus de théorie économique : il n’y a que des pratique systémiques qui quand elles ne se combattent pas, s’ignorent totalement !

                                      Il y a belle lurette que nous  ne faisons plus de l’économie, si tant est qu’on en ait réellement fait un jour ; nous ne faisons que du capitalisme, et, qui plus est : exclusivement du capitalisme financier ! Une économie financière mondialisée quasi virtuelle, basée sur de la cavalerie financière entre établissement financiers, qui fait près de 15 fois le poids de l’économie réelle. Une cavalerie financière qui est condamnée, et à raison par la pratique bancaire, bien sûr si elle est pratiquée par des petites et moyennes entreprises, mais pas par de grands groupes financiers !

                                      Faites ce que je dis … mais ne faites pas ce que je fais !


                                      • Ecométa Ecométa 14 août 2011 10:31

                                        Le problème en économie c’est qu’il n’y a pas d’ingénieur système… qu’il n’y a que des spécialistes spécialisés au spécieux… au fallacieux !

                                        Et, là, avec Elie Cohen, nous en avons un beau spécimen de spécialiste spécialisé au spécieux !

                                        C’est la politique qui devrait jouer ce rôle d’ingénieur système en économie, ceci, en considérant l’économie, non pas comme un faire valoir du moyen pour le moyen, et surtout des tenants et aboutissants de leurs propriétaire, mais comme un tissu économico sociétal.

                                        L’économie doit être un système de satisfaction des besoins humains, ceux individuels comme ceux collectifs, et non un système de satisfaction des seuls moyens mis en œuvre ; elle doit servir la société et non l’exploiter !


                                        • armand 14 août 2011 10:45

                                          Bonjour
                                          Beau dimanche ensoleillé....
                                           Il n’y a plus de crise....
                                          Tout baigne en Lybie....
                                          Syrie, ils sont vraiment méchants....
                                          Moi ce qui d’une part m’inquiète beaucoup et d’autre part me met fort en colère c’est le silence concerté des merdias sur tout ce qui se passe en silence comme la loi renforçant les prérogatives des forces armées sur son propre territoire contre ses propres familles et ce que J.E.Stiglitz nomme « le hold-up » ( il parle de l’Amérique mais cela reste valable pour tous les pays en dépendants.
                                          Ce silence là vient de veritables traitres


                                          • Winston Smith 14 août 2011 11:06

                                            « Sans nocivité, d’une neutralité absolue, ils n’auraient donc aucun impact sur l’économie, la vie, le chômage, les plans sociaux, la course au profit, le réflexe spéculatif. »


                                            Absolument. Se plaindre maintenant des marchés aprés 40 ans de gaspillage social, c’est comme de foutre du cyanure dans des boites de conserves, les vendre, et accuser ensuite les médecins qui signalent qu’il y a comme un problème..
                                            La connerie, ca va 5 mm..



                                            « E. Cohen feint d’oublier les restructurations d’entreprises pour motifs boursiers (souvent mises en place par des établissements bénéficiant d’avantages fiscaux). »

                                            Qui, je le rappel, sont interdit en France depuis 2004 ( de mémoire, à une année prés).
                                            Mais bon, la gauche radote, radote, radote : elle est gateuse depuis 1 siècle, alors..


                                            « Mais aussi les plans “sociaux” épongés par les deniers publics. »

                                            Ce n’est pas le probléme des entreprises, qui n’existent QUE pour enrichir ses actionnaires : les reste on s’en fou, on est contre : supprimez vos truc sociaux, et voila tout.

                                            «  Il omet les effets psychologiques dévastateurs sur le corps social dans l’impérative compétitivité qui n’a d’autre ressort bien souvent que le rendement des actions. »

                                            Pourquoi « bien souvent » ??? Les société n’existent QUE pour enrichir ses propriétaires, les actionnaires : sinon, on délocalise, on licencie, ou, plus simplement, on ferme.
                                            Le reste n’est pas notre affaire et n’a pas plus à nous être imposer que la Sharia.



                                            « Tout en déclarant que la “spéculation est un phénomène naturel”, il expliquera narquois à l’adresse des contempteurs du système, trois phrases plus tard, que « la financiarisation c’est nous qui l’avons voulue ». »

                                            Oui, et ?



                                            «  Notions primaires abordées durant l’année de terminale ES (série économique et sociale), »

                                            Arf ! Ce n’est évidement pas de l’économie en terminal (du reste, c’est la poubelle des idiots qui ont fait des étude poubelles de sociologie, c’est dire le niveau..), mais du socialo-communisme. Vous savez comme comme moi que les Universitaire ne veulent pas de Bac éco dans leur cours, car « ils ont tout à désaprendre »..

                                            • sisyphe sisyphe 14 août 2011 14:57



                                              Par Winston Smith (xxx.xxx.xxx.170) 14 août 11:06
                                              La connerie, ca va 5 mm..

                                              Si c’était vrai, tu ne serais pas là pour parler ; tu aurais été un nourrisson victime de mort subite.. 

                                            • Winston Smith 14 août 2011 16:22

                                              Tu as perdu ton caillou que tu ais le temps de glander ici ?


                                            • Jason Jason 14 août 2011 11:25

                                              M ; Cohen est une sorte de voiture-balai. Il explique que les choses sont ainsi parce qu’il ne peut pas en être autrement. Et que le sarco-saint marché régit tout. Nouveau Dieu, alpha et oméga de ce monde.

                                              M. de La Palisse, cinq minutes avant sa mort était encore en vie.


                                              • tchoo 14 août 2011 11:26

                                                Si on se contente des propos de Cohen, de Dessertine et plus généralement des « économistes » que l’on voit beaucoup à la télé, on risque de ne pas de comprendre grand chose.
                                                Je rêve de voir confronter à ceux-là un Lordon, Généreux, et Jorion


                                                • Winston Smith 14 août 2011 16:32

                                                  « Je rêve de voir confronter à ceux-là un Lordon, Généreux, et Jorion »



                                                  Bein non, vi que jorion ce n’est pas un économiste. A la télé, le plus con peut gagner, vu qu’il est jugé par des ignorants. Mais la science ne se discute pas, ne se débat pas : elle n’a donc rien à faire à la télé.


                                                • Gargantua 14 août 2011 12:44

                                                  Il y pas à cherche très loin, pour comprendre cette crise, la racine est l’égoïsme.
                                                  Et comme tous le monde déteste l’égoïsme, il y peut de change d’arrivé au bout de cette crise.


                                                  • Winston Smith 14 août 2011 14:24

                                                    «  la racine est l’égoïsme. »


                                                    Normal d’être égoïste, personne d’autre ne va s’occuper de vous et défendre vos intérêts : ne pas être égotiste, c’est se suicider, rien d’autre.. Du reste, celui qui veut changer de système le fait aussi par égoïsme : il veut avoir raison, na !

                                                  • sisyphe sisyphe 14 août 2011 14:55

                                                    ... dixit winston smith, l’homme au QI à 1 chiffre ...


                                                  • Gargantua 15 août 2011 17:22

                                                    Béotien.


                                                  • SEPH SEPH 14 août 2011 14:11

                                                    RÉPONSE AUX ANERIES DE E.COHEN

                                                    Le pouvoir a déjà changé de mains

                                                    Les véritables maîtres du monde ne sont plus les gouvernements, mais les dirigeants de groupes multinationaux financiers ou industriels, et d’institutions internationales opaques (FMI, Banque mondiale, OCDE, OMC, banques centrales). Or ces dirigeants ne sont pas élus, malgré l’impact de leurs décisions sur la vie des populations.

                                                    Le pouvoir de ces organisations s’exerce sur une dimension planétaire, alors que le pouvoir des états est limité à une dimension nationale.

                                                    Par ailleurs, le poids des sociétés multinationales dans les flux financiers a depuis longtemps dépassé celui des états.

                                                    A dimension transnationale, plus riches que les états, mais aussi principales sources de financement des partis politiques de toutes tendances et dans la plupart des pays, ces organisations sont de fait au dessus des lois et du pouvoir politique, au dessus de la démocratie.

                                                    Voici une liste des chiffres d’affaires de certaines multinationales, comparés avec le PIB des états. Elle en dit long sur la puissance planétaire que ces sociétés sont en train d’acquérir.

                                                    Une puissance toujours plus démesurée, du fait de l’accélération des fusions entre multinationales.

                                                    Chiffres d’affaires ou PIB, en milliards de dollars

                                                    General Motors

                                                    178,2

                                                     

                                                    Singapour

                                                    96,3

                                                    Danemark

                                                    161,1

                                                     

                                                    Toyota

                                                    95,2

                                                    Thaïlande

                                                    157,3

                                                     

                                                    Israel

                                                    92

                                                    Ford

                                                    153,5

                                                     

                                                    General Electric

                                                    90,8

                                                    Norvège

                                                    153,4

                                                     

                                                    Philippines

                                                    83,1

                                                    Mitsui & Co

                                                    142,8

                                                     

                                                    IBM

                                                    78,5

                                                    Pologne

                                                    135,7

                                                     

                                                    NTT

                                                    77

                                                    Afrique du Sud

                                                    129,1

                                                     

                                                    Axa - UAP

                                                    76,9

                                                    Mitsubishi

                                                    129

                                                     

                                                    Egypte

                                                    75,2

                                                    Royal Dutch Shell

                                                    128,1

                                                     

                                                    Chili

                                                    74,3

                                                    Itoshu

                                                    126,7

                                                     

                                                    Irlande

                                                    72

                                                    Arabie Saoudite

                                                    125,3

                                                     

                                                    Daimler-Benz

                                                    71,5

                                                    Exxon (Esso)

                                                    122,4

                                                     

                                                    British Petroleum

                                                    71,2

                                                    Wall Mart

                                                    119,3

                                                     

                                                    Venezuela

                                                    67,3

                                                    Ford

                                                    100,1

                                                     

                                                    Groupe Volkswagen

                                                    65,3

                                                    Grèce

                                                    119,1

                                                     

                                                    Nouvelle Zélande

                                                    65

                                                    Finlande

                                                    116,2

                                                     

                                                    Unilever

                                                    43,7

                                                    Marubeni

                                                    11,2

                                                     

                                                    Pakistan

                                                    41,9

                                                    Sumimoto

                                                    109,3

                                                     

                                                    Nestle

                                                    38,4

                                                    Malaisie

                                                    97,5

                                                     

                                                    Sony

                                                    34,4

                                                    Portugal

                                                    97,4

                                                     

                                                    Nigeria

                                                    29,6

                                                    Chiffres 1999
                                                    Sources : Banque Mondiale (World Development Repport 1998-1999), Forbes, The Nation, Institut de recherche des Nations Unies pour le développement social (States of Disarray, Genève, 1995),Courrier International, Le Monde Diplomatique

                                                    La marge d’action des états est de plus en plus réduite par des accords économiques internationaux pour lesquels les citoyens n’ont été ni consultés, ni informés.

                                                    Tous ces traités élaborés ces cinq dernières années (GATT, OMC, AMI, NTM, NAFTA) visent un but unique : le transfert du pouvoir des états vers des organisations non-élues, au moyen d’un processus appelé « mondialisation ».


                                                    • Valas Valas 14 août 2011 16:26

                                                      Excellente synthèse !

                                                      C’est exactement cela qui nous tombe dessus !!!


                                                    • sisyphe sisyphe 14 août 2011 14:52

                                                      Elie Cohen n’est qu’un petit valet servile d’un système qui le nourrit, et a tout intérêt à faire perdurer. 


                                                      Faut donc pas attendre de sa part la moindre analyse de la situation qui ne soit pas celles dictées par ses employeurs. 

                                                      Un petit propagandiste des mafias financières ; pas étonnant qu’il soit systématiquement invité sur tous les plateaux : y a du bifteck à défendre... 

                                                      • SEPH SEPH 14 août 2011 14:53

                                                        AFFICHAGE DU TABLEAU QUI A ÉTÉ MAL PRÉSENTÉ

                                                        Voici une liste des chiffres d’affaires de certaines multinationales, comparés avec le PIB des états. Elle en dit long sur la puissance planétaire que ces sociétés sont en train d’acquérir.

                                                        Une puissance toujours plus démesurée, du fait de l’accélération des fusions entre multinationales.

                                                        Chiffres d’affaires ou PIB, en milliards de dollars


                                                        General Motors 178,2             Singapour 96,3

                                                        Danemark 161,1                       Toyota 95,2

                                                        Thaïlande 157,3                          Israel 92

                                                        Ford 153,5                     General Electric 90,8

                                                        Norvège 153,4                       Philippines 83,1

                                                        Mitsui & Co 142,8                          IBM 78,5

                                                        Pologne 135,7                              NTT 77

                                                        Afrique du Sud 129,1        Axa - UAP 76,9

                                                        Mitsubishi 129                            Egypte 75,2

                                                        Royal Dutch Shell 128,1                     Chili 74,3

                                                        Itoshu 126,7                             Irlande 72

                                                        Arabie Saoudite 125,3               Daimler-Benz 71,5

                                                        Exxon (Esso) 122,4   British Petroleum 71,2

                                                        Wall Mart 119,3                       Venezuela 67,3

                                                        Ford 100,1                   Groupe Volkswagen 65,3

                                                        Grèce 119,1                     Nouvelle Zélande 65

                                                        Finlande 116,2                          Unilever 43,7

                                                        Marubeni 11,2               Pakistan 41,9

                                                        Sumimoto 109,3               Nestle 38,4

                                                        Malaisie 97,5                              Sony 34,4

                                                        Portugal 97,4                           Nigeria 29,6

                                                        Chiffres 1999
                                                        Sources : Banque Mondiale (World Development Repport 1998-1999), Forbes, The Nation, Institut de recherche des Nations Unies pour le développement social (States of Disarray, Genève, 1995),Courrier International, Le Monde Diplomatique




                                                        • Serpico Serpico 14 août 2011 15:24

                                                          Les experts qui montent au front au même moment font partie de la même secte.

                                                          Ils occupent tous les secteurs pour réduire toute contestation.

                                                          Ils sont en mission commandée.


                                                          • gege061 gege061 14 août 2011 15:41

                                                            Bonjour,
                                                            que ce monsieur passe bien et qu’il soit souvent invité OK mais pourquoi ne jamais dire qui il est réellement comme « libéral doctrinal » et sa proximité avec le premier ministre
                                                            C’est en cela que l’information est tendancieuse.... mécaniquement , comme il aime a le dire.

                                                            Mais surtout il faudra un jour qu’on m’explique pourquoi ces économistes qui savent tout sur tout se trompent toujours sur tout...... Ils n’ont rien vu venir, ils sont simplement capable de donner des explications alors qu’il faudrait des solutions.


                                                            • ZenZoe ZenZoe 14 août 2011 18:03

                                                              Je suis ravie !
                                                              L’article et ses commentaires sont tout à fait ce que je recherchais pour me remonter le moral en ce dimanche pluvieux et morne.
                                                              Je suis allergique à Elie Cohen, j’ai arrêté de regarder C dans l’air parce qu’il y était tout le temps (je ne regrette pas d’ailleurs, c’était du temps perdu). Et, misère de misère, il fallait aussi qu’il passe aux JT 3 fois de suite la semaine dernière !!! J’en ai perdu l’appétit (je regarde le JT en mangeant).
                                                              Je le revois toujours à C dans l’air couper la parole à tous les autres et imposer ses monologues assommants pendant toute la durée de l’émission. Je le revois, brassant l’air de ses bras courts et gros, étranglé de rage et devenant tout rouge parce qu’un invité avait osé suggérer qu’il avait peut-être tort. Je revois son sourire fat (j’ai gagné, na !) parce que Calvi remettait l’invité malpoli à sa place (pas mal aussi Calvi).
                                                              Rien que pour ses manières de malotru, il avait déjà zéro avec moi. Constater que je ne suis pas isolée me comble d’aise.


                                                              • James James 14 août 2011 18:38

                                                                C dans l’air l’ émission de désinformation par excellence, n’est que le véhicule de l’idéologie dominante .
                                                                Tous le spécialistes de la pensée minute, experts auto-proclamés, omnipotents et omniprésents des médias, loin de nous apporter un quelconque éclairage sur l’actualité s’adonnent la leur sport de prédilection, la manipulation médiatique . Il en est ainsi de tous les domaines de compétence dont ces pseudo-spécialistes affirment se prévaloir : terrorisme, économie... ces gangsters en service commandé et toutes leurs esbroufes n’ont qu’un seul intérêt, sauver le système mafieux dont ils sont partie prenante.


                                                              • Winston Smith 14 août 2011 18:38

                                                                C’est bien pour cela que les dialogues de Platon n’ont jamais existé que dans sa tête -et que l’esclave, même guidé par Socrates, ne trouve rien.. 


                                                                (Elève au centre du « systéme » à la con étant une tentative d’améliorer les résultat de l’esclave.. Très réussi.. Ah, les intellos, non seulement ils ne vivent que dans un monde imaginaire, mais en plus ils ne savent même pas lire...)






                                                              • Serpico Serpico 14 août 2011 19:13

                                                                Alchimie

                                                                Quand les soi disant experts n’interviennent que pour défendre le système, la caste, les intérêts d’une ethnie, bref pour nous emmancher avec des arguments d’autorité, il est heureux de constater que la plupart d’entre nous se crispent au niveau des sphincters.

                                                                Tout le monde fait semblant de ne pas voir quelle catégorie d’individus bien précise monte au créneau au même moment (quand je dis « tout le monde », je pense « tous les media »).


                                                              • Winston Smith 14 août 2011 19:18

                                                                « Quand les soi disant experts n’interviennent que pour défendre le système, la caste, les intérêts d’une ethnie, bref pour nous emmancher avec des arguments d’autorité, il est heureux de constater que la plupart d’entre nous se crispent au niveau des sphincters. »


                                                                Coco, certes, on a une baisse de 1%, mais par rapport au 2 ou 300% que « le système » nous a procuré, je ne vois nul raison de chialer comme une petite fille..

                                                                Un connard d’ouvrier français gagne 20 fois plus aujourd’hui qu’il y a un siècle, grâce aux mécahnts capitalistes.. et en plus il se fatigue largement moins !




                                                              • Winston Smith 14 août 2011 19:25

                                                                « Les Français ne veulent pas être informés sur l’économie, parce que cela les obligerait à corriger leur rapport maladif vis-à-vis de l’argent, élément diabolique par excellence. »


                                                                Diabolique ? Non. Les français de l’ancien régime n’avaient aucun complexe vis à vis de l’argent.

                                                                C’est le Marxisme qui à finis par imposer cette mentalité : faut avoir l’air pouilleux pour ne pas se faire lyncher par la populace, et toucher des aides de l’Etat..

                                                                Ridicule. Si on est riche, c’est parce qu’on est plus utile à la société qu’un pauvre.

                                                              • Valas Valas 14 août 2011 22:17

                                                                « Si on est riche, c’est parce qu’on est plus utile à la société qu’un pauvre. »

                                                                Ahahahah !!!! Les gros politicards actuels, les gros patrons de multinationales etc... eux s’enrichissent à vue d’oeil sur le dos des « pauvres » !!! Ils sont plutot utiles pour leurs propres portefeuilles pour leur propre avenir uniquement, voilà leur utilité !

                                                                Zéro pointé Smith !


                                                              • Serpico Serpico 15 août 2011 23:10

                                                                Winston (même pas Adam) SMith : "Un connard d’ouvrier français gagne 20 fois plus aujourd’hui qu’il y a un siècle, grâce aux mécahnts capitalistes.. et en plus il se fatigue largement moins !« 

                                                                ********************

                                                                Ah, l’économie du rétroviseur !

                                                                Je me demande si le »connard" d’il y a cent ans payait sa consommation autant qu’aujourd’hui.

                                                                Le président du pouvoir d’achat nous a aplati le niveau de vie.


                                                              • James James 14 août 2011 19:56

                                                                @Alchimie

                                                                Quand vous dites : " Quand les soi disant experts n’interviennent que pour défendre le système, la caste, les intérêts d’une ethnie ...", c’est juste un procès d’intentions soutenu par QUE DALLE !!

                                                                La presque totalité des squatters médiatiques, faiseurs d’opinion, faussaires intellectuels ,amuseurs de galerie,spécialistes auto proclamés... font partie de la « race élue », tenter de démontrer le contraire est au minimum de la mauvaise foi .
                                                                Les pseudo révoltés se chient tous dessus à partir du moment ou il s’agit de désigner et d’identifier ,ces manipulateurs et escrocs qui ont pignon sur rue.
                                                                Comment est il possible qu’un escroc de l’envergure de BHL continue à sévir ainsi ? se transformant même en nouveau ministre de la guerre, cela malgré les multiples condamnations dont il fait l’objet sur la toile, l’escroquerie intellectuelle et morale par excellence !
                                                                Qu’un Fréderic Encel ancien responsable d’une milice sioniste le Bétar , soit habiliter à se répandre dans tous les médias sur les questions du proche orient ne vous trouble aucunement ?
                                                                C’est du jamais vu !!! et on peut ainsi multiplier les exemples, vous êtes en majorité trop lâches ,voir complices, prosternés devant vos maitres, ils est plus facile de dénoncer les vilains barbus ,tous les exploités de France et de Navarre, vous êtes pitoyable !


                                                              • Winston Smith 14 août 2011 19:59

                                                                « malgré les multiples condamnations dont il fait l’objet sur la toile »


                                                                 ?????????????????????????????????????????????????????????????????


                                                                J’ai du mal à comprendre : la « toile », elle à la moindre légitimité ???? On frise le Comité de Salut Public !

                                                                Soyons sérieux : BHL est un marxiste standards qui raconte n’importe quoi. Mais il a parfaitement le droit de s’exprimer, que cela vous plaise ou non.
                                                                Moi, je ne l’écoute même plus, et puis voila !



                                                              • James James 14 août 2011 20:03

                                                                @Winston
                                                                Marxiste standard, vous plaisantez ?
                                                                C’est un extrémiste de droite sioniste.


                                                              • Serpico Serpico 15 août 2011 23:17

                                                                Alchimiste

                                                                Soutenu par que dalle ?

                                                                C’est étrange que les individus de votre espèce (et de celle de BHL et consorts) exigent des arguments là où on leur fait part d’un constat.

                                                                Demander des arguments là où il est inutile d’en chercher procède de la malhonnêteté la plus totale.

                                                                C’est vrai que c’est bluffant quand on demande une démonstration : cela signifie qu’il n’y a pas de démonstration et que le vis à vis est nul.

                                                                Oui, mais je n’ai pas besoin d’arguments : Elie Cohen, BHL et la clique habituelle font bien ce que je dis qu’ils font : ils défendent le système.

                                                                C’est à vous de me prouver que non.

                                                                Que font-ils d’après vous quand ils viennent nous rassurer sur l’évolution de notre économie ? quand ils nous chantent des berceuses en nous traitant d’abrutis comme vous le faites ?

                                                                Par quoi voudriez-vous que j’argumente quand je parle de l’évidence, de l’évènement qui a lieu en live ?

                                                                Elie Cohen ne soutient-il pas le système ?
                                                                Minc ?
                                                                BHL ?


                                                              • Serpico Serpico 15 août 2011 23:20

                                                                Smith : « la »toile« , elle à la moindre légitimité ? »

                                                                *****************

                                                                Légitimité ?

                                                                Et en quoi la télé ou les journaux seraient légitimes ?

                                                                C’est quoi cette objection à la noix qui veut se donner l’air d’un argument ?


                                                              • Serpico Serpico 15 août 2011 23:24

                                                                alchimie : « Commencez par donner la définition de tous ces termes : »squatters médiatiques, faiseurs d’opinion, faussaires intellectuels ,amuseurs de galerie,spécialistes auto proclamés« 

                                                                *****************

                                                                Squatters médiatiques : ils sont omniprésents dans les media

                                                                Faiseurs d’opinion : ils matraquent dans tous les media et la complaisance ambiante transforme leurs opinions en règle absolue

                                                                Amuseurs de galerie : squattant les media, ils assurent le spectacle non-stop afin de détourner l’attention du citoyen

                                                                Spécialistes auto-proclamés : il est vrai que leurs petits copains des media se chargent de faire la promo mais c’est un échange de bons procédés. Aucun de ces clownq n’a jamais protesté de sa non-spécialité. Ils laissent courir.

                                                                Race élue : je ne sais pas ce que c’est. Je connais un »peuple élu" mais il y a eu certainement bourrage des urnes.


                                                              • zebob 16 août 2011 13:00

                                                                Des « experts » qui ne sont que des prédicateurs....utilisant un langage scientifique afin de faire croire qu’ils ont raison....Ce sont les mêmes procédés qui sont utilisés par certaines sectes (la scientologie par exemple)...pour convaincre qu’il faut croire....Quant à la démonstration scientifique des tenants de cette idéologie du marché,j’attends toujours


                                                              • Serpico Serpico 16 août 2011 17:19

                                                                alchimie

                                                                Puisque vous insistez si lourdement, dites-moi d’après vous : Cohen et BHL sont-ils en train de mettre le pouvoir en difficulté ?

                                                                Ai-je besoin de démontrer que leur discours ne combat pas du tout le pouvoir ? ai-je besoin de démontrer qu’ils ne justifient pas la situation présente ?

                                                                Seraient-ils vraiment des économistes qui ne prennent pas parti ?

                                                                Que font-ils OBJECTIVEMENT ?

                                                                Faut-il tout vous expliquer ou n’êtes-vous là que pour faire la même chose avec une rhétorique de bas niveau ? au service de la même secte ?


                                                              • BHL=MST 14 août 2011 20:07

                                                                Drucker, Cohen, Touati, Béchamel. Les français parlent aux français. 


                                                                • Le péripate Le péripate 15 août 2011 10:15

                                                                  Je ne sais pas ce que tous ont contre le marché. Bien qu’ayant de nombreuses compétences variées il n’y a pratiquement aucun objet de la vie courante ou non que je suis capable de fabriquer par mes propres moyens. J’ai même oublié comment frapper une pierre pour obtenir un simple grattoir.

                                                                  Alors j’ai besoin des autres et j’ai le souci d’avoir quelque utilité pour eux. Un enfant de douze ans normalement intelligent est capable de comprendre ça. Mais pas les voleurs de pauvres qui sont bien plus malins. Ils racontent une fable où il existerait une Corne d’Abondance appelée « création monétaire », qu’il suffirait de leur confier l’Imprimante Magique à eux qui font assaut de désintéressement et de sollicitude.

                                                                  Ca pue le bobard, mais plus c’est gros comme on dit...


                                                                  • sisyphe sisyphe 15 août 2011 10:39

                                                                    Alors j’ai besoin des autres et j’ai le souci d’avoir quelque utilité pour eux. Un enfant de douze ans normalement intelligent est capable de comprendre ça. Mais pas les voleurs de pauvres qui sont bien plus malins.


                                                                    Tiens ! 
                                                                    Un début de prise de conscience !??! 

                                                                    Ben oui, mon brave péripate, les voleurs de pauvre sont bien plus malins : ils ont inventé un système, pour se débarrasser des démocraties, des élections, des états, des lois, pour pouvoir piller les citoyens grâce à de l’argent qu’ils créent ex-nihilo, qu’ils prêtent comme des usuriers, à des taux exorbitants, et créent des dettes grâce auxquelles ils peuvent piller en toute légalité les pauvres, les moins pauvres, et les états. 

                                                                    Tellement malins, même, que quand leur jeux de casino tournent à la faillite, à la débâcle, ils ont même trouvé le moyen de se faire renflouer par ceux qu’ils pillent et rançonnent, pour pouvoir reprendre leur pillage... 

                                                                    Tu commences à comprendre ? 
                                                                    C’est vraiment très laborieux, mais c’est dû à ton idéologisme forcené : rien de tel qu’un bain de réel pour se déformater d’un théoricisme mortifère...

                                                                    Allez, encore quelques efforts... 

                                                                  • Le taulier Le taulier 15 août 2011 12:17

                                                                    C’est vrai qu’il monopolise un peu trop les médias et qu’il a tendance à porter la bonne parole (celle qui colle à son temps). Au début de la crise il expliquait qu’il fallait aider les banques et que le Grand emprunt était une bonne idée pour soutenir l’activité économique. Aujourd’hui que les états vacillent sous le poids de la dette il vient doctement nous enseigner que c’était une mauvaise idée sans jamais faire son méa-culpa.

                                                                    C’est vra, c’est vrai, mais c’est pas une raison pour travestir ses propos. Cohen n’a jamais dit que « .. la sphère financière n’influe pas sur les comptes publics... » mais plutôt que si les états ont des difficultés c’est avant tout à cause d’une mauvaise gestion et pas à cause des agences de notations, des traders, des fonds de pension etc. et sur ce point on ne peut pas dire qu’il ait tort.


                                                                    • Corbeau 15 août 2011 15:53
                                                                      Avant de tirer à boulets rouges, rappelez vous que « C dans l’air » est un magazine d’information. Destiné donc à informer sur un thème chaque fois bien identifié mais ici avec le mérite d’apporter des explications précises, avec sur le plateau des gens compétents. C’est rare. On y voit un peu trop souvent les mêmes têtes, c’est vrai. Ca n’est peut-être pas l’émission idéale où on verrait un Frédéric Lordon nous expliquer aussi son point de vue, mais ca n’en reste pas moins l’une des meilleures émissions du PAF, non ?
                                                                      L’émission citée s’intitulait :

                                                                      Bourses : que « foutent » les politiques ?

                                                                      Elie Cohen a le mérite de prendre le temps de bien expliquer comment fonctionne l’économie telle qu’elle s’exerce sous nos yeux. Ca n’est pas un révolutionnaire ni même un alter-économiste. Non, non : il fait partie intégrante d’un système qu’il défend. C’est son droit. Ce qu’il voulait dire ce résume à ceci :
                                                                      Si l’état français a renoncé - bien avant l’entrée dans l’euro - à émettre lui-même des bons du trésor via la Banque de France pour se tourner vers les marchés, c’est à dire qu’il décide (Pompidou ?) d’emprunter aux banques, et qu’il laisse sa dette grimper tout en diminuant ses ressources, peut-on reprocher aux agences de notation de s’inquiéter de sa solvabilité ? A l’évidence, non. Surtout quand l’état a progressivement privatisé le secteur bancaire (depuis 20 ans) et refusé récemment de profiter de la crise de 2008 pour entrer dans les conseils d’administration des banques qu’il a renflouées...

                                                                      Pour le reste, oui c’est vrai Elie Cohen « passe bien ». Il est même agréable à écouter (c’est quand même important à la TV). Mais surtout il va souvent assez en profondeur dans ses explications, il fournit des chiffres, argumente et n’est jamais pontifiant comme beaucoup de ces collègues économistes. Car il n’est pas seul dans le PAF : vous préférez des Alain Minc ou des Jacques Atali ? Oui ? Alors j’arrête ici mon commentaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

vogelsong

vogelsong
Voir ses articles







Palmarès