• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Finances : des économistes européens s’attaquent (enfin !!) au (...)

Finances : des économistes européens s’attaquent (enfin !!) au cœur du problème

Des économistes européens lancent un appel pour une régulation orchestrée par les Etats et l’abrogation de l’article du traité de Lisbonne sur la libre circulation des capitaux. Pour mettre fin à la déréglementation, responsable de la crise actuelle.

Je ne me fais, ici, que le relais d’un texte, qui est en même temps une pétition, publié aujourd’hui dans divers organes de presse européens, rédigé par un ensemble d’économistes européens, qui s’attaque enfin aux causes des problèmes du monde contemporain, liés à l’ultralibéralisme, ses crises, ses ravages, ses dégâts humains et sociétaux.

A chacun, en conscience, d’y donner le plus large écho, tant vitale est l’urgence d’agir, enfin, au niveau international, pour mettre fin à l’écrasante et hallucinante domination des intérêts du monde de la finance sur celui des citoyens.

Voici ce texte, et les liens pour la pétition :

Spéculation et crises : ça suffit !

Des économistes européens lancent un appel pour une régulation orchestrée par les Etats et l’abrogation de l’article du traité de Lisbonne sur la libre circulation des capitaux. Pour mettre fin à la déréglementation, responsable de la crise actuelle.

La finance déréglementée détruit les sociétés. Silencieusement, au quotidien, quand les actionnaires pressurent les entreprises, c’est-à-dire les salariés, pour en extraire davantage de rentabilité, au Nord comme au Sud. A grand spectacle et avec fracas dans les crises aiguës où se révèlent brutalement les invraisemblables excès de la cupidité spéculative et leur contrecoup sur l’activité et l’emploi. Chômage, précarisation, accroissement des inégalités : les salariés et les plus pauvres sont voués à faire les frais soit de la spéculation, soit des nuisances du krach qui s’ensuit.

Depuis deux décennies, le cours de la finance mondiale n’est qu’une longue suite de crises : 1987, krach boursier ; 1990, crise immobilière aux Etats-Unis, en Europe et au Japon ; 1994, krach obligataire américain ; 1997 et 1998, crise financière internationale ; 2000-2002, krach internet ; 2007-2008 enfin, crise immobilière et peut-être crise financière globale.

Pourquoi une telle répétition ? Parce que toutes les entraves à la circulation des capitaux et à « l’innovation » financière ont été abolies. Quant aux banques centrales qui ont laissé enfler la bulle, elles n’ont plus d’autres choix que de se précipiter au secours des banques et des fonds spéculatifs en mal de liquidités.

Nous n’attendrons pas la prochaine crise sans rien faire et ne supporterons pas plus longtemps les extravagantes inégalités que la finance de marché fait prospérer ni les dangers qu’elle fait courir à tous. Parce que l’instabilité est intrinsèque à la déréglementation financière, comment les dérisoires appels à la « transparence » et à la « moralisation » pourraient-ils y changer quoi que ce soit - et empêcher que les mêmes causes, de nouveau, produisent les mêmes effets ? Y mettre un terme suppose d’intervenir au cœur du « jeu », c’est-à-dire d’en transformer radicalement les structures. Or, au sein de l’Union européenne, toute transformation se heurte à l’invraisemblable protection que les traités ont cru bon d’accorder au capital financier.

C’est pourquoi nous, citoyens européens, demandons l’abrogation de l’article 56 du Traité de Lisbonne, qui, interdisant toute restriction à ses mouvements, offre au capital financier les conditions de son emprise écrasante sur la société. Et nous demandons également que soit restreinte la « liberté d’établissement » (art. 48) qui laisse opportunément au capital la possibilité de se rendre là où les conditions lui sont le plus favorables, et permettrait ici aux institutions financières de trouver asile à la City de Londres ou ailleurs.

Si par « liberté » il faut entendre celle des puissances dominantes, aujourd’hui incarnées dans la finance, d’asservir le reste de la société, disons immédiatement que nous n’en voulons pas. Nous préférons celle des peuples à vivre hors de la servitude de la rentabilité financière.

Cette pétition paraît simultanément jeudi 27 mars dans les médias suivants :
L’Humanité, Le Monde diplomatique, Politis, Là-bas si j’y suis, Flamman (Suède), Trybuna Robotnicza (Pologne), Publico (Espagne), Il Manifesto (Italie), Die Tageszeitung (Allemagne).

Elle dispose d’un site web www.stop-finance.org (opérationnel à partir d’aujourd’hui)

Les premiers signataires (par ordre alphabétique) :

Elmar ALTVATER (Allemagne)
Philippe ARESTIS (Royaume-Uni)
Geneviève AZAM (France)
Riccardo BELLOFIORE (Italie)
Robin BLACKBURN (Royaume-Uni)
Jérôme BOURDIEU (France)
Mireille BRUYERE (France)
Alain CAILLE (France)
Claude CALAME (Suisse)
François CHESNAIS (France)
John CHRISTENSEN (Royaume-Uni)
Christian COMELIAU (France)
Laurent CORDONNIER (France)
Jacques COSSART (France)
Thomas COUTROT (France)
Renato DI RUZZA (France)
Gérard DUMENIL (France)
Miren ETXEZARRETA (Espagne)
Marica FRANGAKIS (Grèce)
Jean GADREY (France)
Susan GEORGE (France)
Robert GUTTMANN (Etats-Unis)
Bernard GUIBERT (France)
John GRAHL (Royaume-Uni)
Jean-Marie HARRIBEY (France)
Michel HUSSON (France)
Pauline HYME (France)
Esther JEFFERS (France)
Isaac JOSHUA (France)
Matthieu LEIMGRUBER (Suisse)
Frédéric LORDON (France)
Birgit MAHNKOPF (Allemagne)
Jacques MAZIER (France)
Sabine MONTAGNE (France)
François MORIN (France)
Ramine MOTAMED-NEJAD (France)
André ORLEAN (France)
René PASSET (France)
Dominique PLIHON (France)
Christophe RAMAUX (France)
Gilles RAVEAUD (France)
Catherine SAMARY (France)
Jacques SAPIR (France)
Claude SERFATI (France)
Henri STERDYNIAK (France)
Daniel TANURO (Belgique)
Hélène TORDJMAN (France)
Eric TOUSSAINT (Belgique)
Stéphanie TREILLET (France)
Peter WAHL (Allemagne)
Frieder Otto WOLF (Allemagne)

Moyenne des avis sur cet article :  4.04/5   (71 votes)




Réagissez à l'article

178 réactions à cet article    


  • Philou017 Philou017 27 mars 2008 12:43

    Tres bien de dénoncer les dérives de l’ultra-libéralisme, mais encore faudrait-il proposer une voie de sortie.

    Ca devrait être le role des économistes, mais visiblement ce n’est pas leur tasse de thé. L’imagination pas plus que l’audace ne semblent présentes au sein des milieux économistes.

    A quand des propositions de régulation et un schéma de réorganisation de l’économie, pas pous dans quinze ans, mais pour maintenant ? Ca changerais des éternelles critiques...


    • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 12:50

      Il se trouve que, justement, pour une fois, ces économistes proposent des choses concrètes  : comme l’abrogation des articles 56 et 48 du traité de Lisbonne. Soutenons les dans ce premier pas.


    • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 13:06

      C’est pas une voie de sortie ca , une abrogation... Si vous abrogez, quelles sont les consequences bonnes et mauvaises ?


    • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 13:26

      Et puis c’est pas en abrogeant deux articles d’un traité non appliqué que vous aller changer le monde. Et de toutes facon c’est pas en faisant une petition que cela fait bouger les choses. Il faut proposer une vraie alternative :

      - Concrete

      - Realiste

      - Realisable

      et surtout, globalement meilleure au final, ce qui n’est pas evident 


    • Traroth Traroth 28 mars 2008 13:37

      Un économiste, c’est quelqu’un qui pourra t’expliquer demain pourquoi ce qu’il a prédit hier ne s’est pas produit aujourd’hui...


    • Nemo 27 mars 2008 12:45

      Il n’y a quasiment que des français. Le comité de rédaction du Monde Diplomatique ?


      • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 12:47

        Quand le doigt montre la lune, l’imbécile regarde le doigt ..


      • Rdlm 27 mars 2008 14:06

        Non, tous des membres d’ATTAC


      • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 13:07

        C’est la meme remarque que je me suis faite. C’est tres frenchy comme petition, c’est lancée par le PCF ou quoi ?


        • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 13:09

          Même remarque, même réflexion : quand le doigt montre la lune, l’imbécile regarde le doigt.

          A part ça, vous avez des choses interessantes à dire sur le sujet ?

           


        • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 13:19

          Et vous, vous avez des choses interessantes a dire ?


        • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 13:28

          Et excuse moi de regarder aussi le doigt qui montre la lune. Mias il est des fois tres revelateur de savoir a qui appartiend le doigt et pourquoi il nous montre sa lune.


        • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 13:32

          Tu as la biographie de Stone et Charden ?? Et pourquoi pas celle de Jordy.... C’ets trop drole. C’est qui Stone et Charden. Serait tu Alain Vernassa par Hazard ?


        • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 13:40

          Oui ; mais ça ne doit rien au hasard....


        • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 13:43

          Enchanté


        • Rdlm 27 mars 2008 14:07

          Tous des membres d’ATTAC (voit plus bas)


        • jako jako 27 mars 2008 14:45

          "Tous des membres d’ATTAC " et cela pose un problème ? ce ne seront jamais les membres du Bilderchose qui vont se soucier de cela .


        • pointal pointal 27 mars 2008 15:25

          Sûr que ça ne vas pas être un appel des membres dirigeants des plus grosses entreprises internationnales, ni même des patrons de celles du CAC40, ni encore des plus grosses fortunes mondiales. Malheureusement ça n’est pas venu non plus des hommes politiques de gauche et du centre (quoi que l’on peut espérer que certains signeront).

          Franchement, ce genre d’appel ne peut provenir que de personnes qui réfléchissent à des solutions alternatives.


        • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 17:23

          Ah bon, ce sont de economistes qui se retrouvent ensemble pour manger des gateaux et parler du monde. Des tas d’economistes pour pondre ca...... Et ben, ils en rament pas une a Attac, meme pas capable de nous sortir quelquechose d’intelligent. Ec ce Splitbrik machin qui trouvent vraiment que seule les Chinois sont intelligent dans l ’affaire. Il a raisno le Splibull, une bonne dictature et une armée d’esclave, c’est bien. Enfin bon, c’est cela le communisme.


        • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 13:13

          Honnetement, c’est interessant, mais il faut opposer a ce modele un autre modele, et pas simplement un refus. car apres tout, l’europe c’est aussi le deplacement libres des hommes, donc libre des capitaux (prets, assurances, retraites, bien,....). Supprimer l’un c’est supprimer l’autre.

          Je suis francais vivant en Belgique. Et bien je peux vous dire que la libre ciculation des capitaux est loin d’etre complete :

          - J’avais une PEL en France, impossible d’acheter un bien en Belgique avec

          -Si je suis malade, je suis obligé de rester en Belgique pour me faire soigner (je travaille en Belgique, mais c’est purement du travail, j’en ai rien a braire de la Belgique). Je travail en Belgique car l’Europe essaie d’eviter les doublons en ce qui concerne les contrats de recherche. J’auarais prefere une assurance maladie privée

          Etc, etc.

          Donc quoi comme alternative ?

           


          • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 13:17

            Car il faut etre clair. Rien n’est plus dangereux et debile qu’etre au milieu du gué :

            -Soit une Europe completement integré, donc libre circulation des capitaux.

            -Soit pas d’Europe du tout

            Moi cela m’est egale. l’une ou l’autre, masi pas entre les deux, il y a pas meilleur moyen que de se moyer, de rester au milieu du gué


          • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 13:30

            Abrogeons déjà ces dispositions dans l’espace européen : ce sera un grand pas de fait.

            Celà n’ a rien à voir avec la libre circulation des individus : il s’agit ici de l’argent de la spéculation, et des transferts d’un pays à l’autre suivant les opportunités du moment, au mépris des intérêts des citoyens.

            Il s’agit d’une totale déreglementation financière, quand tout le reste, et surtout les individus, font l’objet de réglementations de plus en plus strictes.

            Il s’agit, en un mot comme en mille, de la capacité offerte aux puissances financières, d’asservir totalement les domaines politique, sociétal, social, et humain, à leurs seuls intérêts.

            Ca suffit !

            De crise en crise, et de jeux spéculatifs en jeux spéculatifs, ce sont les hommes (travailleurs, salariés, cadres, retraités) qui payent, à chaque fois, les frais de cette servitude.

            Il est d’une urgence absolue de faire cesser ce jeu, et de redonner aux hommes les moyens de maîtriser la redistribution des richesses qu’ils produisent.


            • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 13:42

              Et ben ou sont mes commentaires ?

               


              • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 13:48

                Ah, ben les voila.

                Dans toutes lois il y a les bons et les mauvais cotés. Comment tu fais pour distinguer argent de la speculation et argent normal ? L’argent n’a pas d’odeur

                De plus, les crises n’ont pas attendus ces articles pour arrivés, il y en a depuis des siecles et des siecles, et crois moi, je connais tres bien l’histoire economique du moyen age, et les crises apparaissent sur des periode plus longues certes, a cause de la lenteur du commerce, mais les ameliorations aussi. Mias il y a eu de tres nombreuses crises, meme sans ces articles de lois, meme sans commerce intensif.

                Enfin les crises sont salutaires, c’est la chasse d’eau du systeme capitaliste


              • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 13:59

                Mais bien sûr : les crises sont salutaires....

                Tu nous diras pour qui, hein ?

                Parce qu’arriver à un résultat où la moitié de l’humanité est dans la misère totale, vivant avec moins de 2€/jour, où l’accès à l’eau pose de plus en plus de problèmes et va multiplier les conflits et les guerres, où le vivant est progressivement privatisé, où la paupérisation gagne les classes moyennes, où le travail devient de plus en plus précaire, où les matières premières n’ont plus que la valeur que les jeux boursiers veulent bien leur accorder, entrainant la ruine de pays entiers, c’est, comme tu dis "la chasse d’eau" du cvapitalisme : dommage qu’elle évacue de plus en plus de citoyens, considérés, effectivement, comme des déchets (pour être poli).

                Basta !

                Le sacro-saint "marché" ne s’est jamais autorégulé qu’au détriment des plus défavorisés, et ne s’autorégulera jamais autrement : ça suffit.

                Il est plus que temps d’y instaurer des LOIS, une véritable REGULATION, pour empêcher ses massacres sociaux et humains.

                Il est plus que temps de TAXER LE CAPITAL, au lieu de taxer le travail : ce qui créera des millions d’emplois, qui permettra de les rémunérer correctement, et qui ne fera que récupérer la part des richesses produites par les travailleurs, et qui lui est indûment VOLEE par un système inique.


              • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 15:00

                C’est pas une question de lois, c’est une question de mecanisme economique. Le monde est ainsi fait, que des qu’il y a de l’echange, il y a des riches, qui veulent rester riches. et si tu empeche les riches, il y a d’autre riche qui apparaissent.

                Le probleme d aujourd’hui, ce n’est pas la deregulation, mais la grande reactivité des marchés, plus grande que la reactivité des economies, et donc qu’’ il y n’y a plus correlation entre les marchés et les economies, ce qui entrainent le desequilibre. Et tu ne peux rien faire, car les marchés sont reactifs a cause de la technique (marché virtuel).

                Donc il y a desequilibre car les marchés (place financieres) sont trop volatils par rapport aux economies. Et vous ce que vous roposez c’est de partiellement confiner ces marchés dans des zones geographiques (Europe, France, Marcq-en Bareuil ou que sais’-je). OK, mous avez un bouton FREEZE qui gele partiellement les flux, ou les ralwntis. Ok c’est merveilleux les marchés sont confinés et l’argent reste a Marcq en Bareuil. Oui mais les marchés n’aiment pas cela, donc le temps que tu installe ton bouton FREEZE, les marchés se volatilisent, c’est ce qu est arrivé a Mitterand entre 81 et 83.

                La seule solution, c’est de creer des conditions pour que le marché se plaise, c’est a dire avoir une economie aussi reactive que les marchés.

                Deux remarques :

                - Les marchés sont la condition necessaire a l’economie, c’est vrai aujourd’hui, c’etait vrais il y a 6, 8 ou 10 siecles aussi.

                - ta photo est debile, car la mondialisation tend a moyenner la richesse dans le monde et cree de la croissance, mais aussi une forte egalité. Or ta photo suggere que ce sont les flux financier qui creent la misere. C’est tres faux, par contre les flux financiers creent de la richesse, globalement bien repartie, mais localement avec une enorme inegalité. Une photo montrant un informaticien millionnaire de Bengalore enjambant un infirme rampant dans les rues eut été plus juste.

                 

                Cordialement.


              • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 15:28

                Tu ne peut pas taxer le capital, car il ne t’appartiend pas. Si tu le taxe, il s’en ira. Ce qqu’il faut s’est de diminuer les taxes sur le travail.


              • chris11 28 mars 2008 00:00

                "Le monde est ainsi fait, que des qu’il y a de l’echange, il y a des riches, qui veulent rester riches. et si tu empeche les riches, il y a d’autre riche qui apparaissent."

                C’est pour ça que de temps en temps , il faut une bonne révolution avec des têtes qui tombent . Ca n’empêche pas les cupides de vouloir redevenir riche , pour ça il faudrait modifier la nature humaine et on ne sait pas faire , mais ça donne une petite cinquantaine d’années de tranquilité ......le temps d’oublier et de recommencer les mêmes conneries .


              • Traroth Traroth 28 mars 2008 13:42

                "diminuer les taxes sur le travail" : vous voulez dire les taxes que paye le capital sur le travail qu’il fait faire, c’est bien ça ? En fait, comme alternative à une hausse des taxes sur le capital, vous proposez une baisse. Ca va sûrement aider...

                Il suffit de regarder comme ça a bien réussi aux Etats-Unis, par exemple...


              • kolymine 31 mars 2008 00:46

                rien est à eux, tout es à nous !

                Hideux dans leur apothéose,
                Les rois de la mine et du rail
                Ont-ils jamais fait autre chose
                Que dévaliser le travail ?
                Dans les coffres-forts de la bande
                Ce qu’il a créé s’est fondu.
                En décrétant qu’on le lui rende
                Le peuple ne veut que son dû.

                 

                de l’argent il y en as dans les caisses du patronat !

                 

                rien que ca c’est un programme.

                 


              • floruf floruf 27 mars 2008 14:02

                pfff .... la photo de votre article me ruine le moral !!!  et entre nous, je crois que ce genre de démarche équivaut simplement à pisser dans un violon . Le système économique n’évoluera pas de son plein grés vers quelque chose de plus humain car il est tenu par une élite qui ne désire pas que cela change car celle-ci justement s’enrichie à mesure que les autres s’appauvrissent . Les cercles politico-financiers éxistent et n’ont aucunes envie de scier la branche sur laquelle ils sont assis.


                • Rdlm 27 mars 2008 14:05

                  Elmar ALTVATER (Allemagne) = Vert (allié aux rouges)
                  Philippe ARESTIS (Royaume-Uni)
                  Geneviève AZAM (France)  = militante écologiste et militante altermondialiste au sein de l’organisation Attac France
                  Riccardo BELLOFIORE (Italie)  = Attac France
                  Robin BLACKBURN (Royaume-Uni) = British socialist historian
                  Jérôme BOURDIEU (France)
                  Mireille BRUYERE (France)
                  Alain CAILLE (France) = l’un des chefs de file d’une critique radicale de l’économie contemporaine
                  Claude CALAME (Suisse)
                  François CHESNAIS (France) = Il fait partie du conseil scientifique d’Attac
                  John CHRISTENSEN (Royaume-Uni) ) = fait des conférences pour ATTAC
                  Christian COMELIAU (France) =nommé au CA si adhésion Attac confirmée
                  Laurent CORDONNIER (France) = amis d’Attac
                  Jacques COSSART (France) = Elu issu du Collège des fondateurs au Conseil d’administration d’attac
                  Thomas COUTROT (France) = Membre de la LCR de 1974 à 1988
                  Renato DI RUZZA (France)
                  Gérard DUMENIL (France) = Conseil scientifique d’Attac
                  Miren ETXEZARRETA (Espagne)
                  Marica FRANGAKIS (Grèce) = founding member of ATTAC Greece
                  Jean GADREY (France) = Il est par ailleurs membre du Conseil scientifique de l’organisation altermondialisteAttac
                  Susan GEORGE (France) = Personnalité fondatrice de la première organisation Attac
                  Robert GUTTMANN (Etats-Unis)
                  Bernard GUIBERT (France)
                  John GRAHL (Royaume-Uni) = member of European Economists for an Alternative Economic Policy in Europe
                  Jean-Marie HARRIBEY (France) = co-président d’Attac France
                  Michel HUSSON (France)  = il a milité au PSU puis à la LCR et est aujourd’hui militant altermondialiste
                  Pauline HYME (France)
                  Esther JEFFERS (France)
                  Isaac JOSHUA (France) = http://www.lagauche.com
                  Matthieu LEIMGRUBER (Suisse) = attac vaud
                  Frédéric LORDON (France) = membre du Conseil Scientifique d’attac
                  Birgit MAHNKOPF (Allemagne) = Attac
                  Jacques MAZIER (France) = Attac
                  Sabine MONTAGNE (France)
                  François MORIN (France) = membre du Conseil général de la Banque de France et du Conseil d’analyse économique

                  Ramine MOTAMED-NEJAD (France)
                  André ORLEAN (France) = Membre du Conseil Scientifique de l’Autorité des Marchés Financiers
                  René PASSET (France) = il fut le premier président du conseil scientifique d’ATTAC
                  Dominique PLIHON (France) = Militant altermondialiste, il est par ailleurs président du conseil scientifique de l’association Attac.
                  Christophe RAMAUX (France) = Il est membre du Conseil scientifique d’Attac
                  Gilles RAVEAUD (France) = Research Interests : Political Economy of the European Union, Labor
                  Catherine SAMARY (France) = ATTAC
                  Jacques SAPIR (France) = son analyse montre une nette influence de l’œuvre de Karl Marx
                  Claude SERFATI (France)  = Conseil scientifique d’Attac
                  Henri STERDYNIAK (France)  = directeur adjoint OFCE
                  Daniel TANURO (Belgique) = ingénieur-chercheur et agronome (ATTAC LCR José Beauvais)
                  Hélène TORDJMAN (France)
                  Eric TOUSSAINT (Belgique) = membre du conseil scientifique de Attac France, du réseau scientifique de Attac Belgique ainsi que du conseil international du Forum social mondial
                  Stéphanie TREILLET (France) = membre du conseil scientifique de l’association ATTAC
                  Peter WAHL (Allemagne) = attac-Allemagne
                  Frieder Otto WOLF (Allemagne)
                   = Vert (allié aux rouges)

                   

                  Bref, beaucoup ne sont pas éconnomistes et quasiment tous font partie de ATTAC,.... un peu partisant quand même !

                  J’aurai intitulé cet article : "Des milittants d’ATTAC (qui veulent instaurer un gouvernement digne de celui d la corée du nord ou de la chine au Tibet )" sont contre l’éconnnomie de marché ! Bref, rien de neuf !!!

                  "Les Tibétains subissent le joug du futur organisateur des Jeux Olympiques et les balles chinoises ont assassiné désormais près de trente à cent personnes.

                  Pourtant pas de Besancenot-Bové-Buffet-Royal-Hollande à l’horizon de l’ambassade chinoise, pas d’éditorial, sec et dur, des journaux de gauche, sinon des propos timorés, pas de gesticulation lasse et grandiloquente d’un Kouchner.

                  Il est vrai que les Tibétains, pourtant originaires du Tibet, ne se transforment pas en bombes humaines, et, rien à faire, les ex-maos qui gouvernent nos médias n’iront jamais comparer la Chine à Israël sur lequel ils cassent du sucre à longueur d’articles alors que la Chine fait au Tibet mille fois pire et en bien moins légitimé."


                  • Nemo 27 mars 2008 14:31

                    Merci d’avoir passé un peu de temps à trouver les éléments factuels qui prouvent l’inuition que j’avais en lisant la liste.

                    C’est le grand bonheur d’internet. Quand il y a des individus épris de vérité, c’est beaucoup plus facile de démasquer les impostures et la propagande. Vous allez devoir réviser vos vieux manuels de subversion trostkiste, ça ne peut plus marcher de nos jours...


                  • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 14:48

                    Et alors, ça te défrise ?

                    Si les seuls économistes compétents et lucides font partie ou ont fait partie d’Attac, c’est que les autres se contentent de faire le jeu du système qui les nourrit ; point barre.

                    D’ailleurs, ils sont loin d’être les seuls : je vous renvoie, à ce sujet, aux 6 heures d’entretien avec Joseph Stiglitz : prix Nobel d’économie, Ex vice-président de la banque Mondiale, qui sait donc de quoi il parle, et qui en arrive aux mêmes conclusions.

                    Au lieu d’essayer de discréditer des gens qui impulsent un mouvement salutaire, par leur appartenance ou non à des mouvements, essayez de rester centrés sur le sujet, si vous en êtes capables, et de trouver d’autres arguments que "les crises, c’est salutaire, c’est la chasse d’eau du capitalisme" : parce que là, on est vraiment dans la fange où vous avez l’air d’aimer patauger.

                    Quant à Trostsky, ça fait bientôt 70 ans qu’il est mort, et que personne, chez Attac ou ailleurs, ne se réclame de lui : c’est vous qui êtes en retard d’une guerre, et qui essayez de défendre un système pourri, qui mène le monde vers sa perte, aujourd’hui, en 2008, du fait de l’asservissement aux puissances de l’argent : basta !


                  • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 15:05

                    Tu n’est pas poli. Toi et moi nous sommes des loosers dans le systeme. J’ai voulu faire partie d’Attac dans ma jeunesse, mais en essayant d’evitant l’eceuil de l’ideologie et du communisme. mais je voie que ce n’est pas possible.

                    Ce n’est pas en brandissant ton poing et en criant a l’injustice que cela changera quoique ce soit. Propose quelque chose de :

                    - Realiste

                    - Realisable.


                  • Traroth Traroth 28 mars 2008 13:48

                    Premièrement, vous nedonnez des références que pour moins de la moitié des noms de la liste. Et les autres ? Ensuite, faire partie d’Attac ne signifie pas ne pas être un économiste. Au contraire, vous précisez pour une bonne partie d’entre eux qu’ils font ou ont fait partie du conseil scientifique d’Attac.

                    Et surtout troisièmement : et alors ? Comme le dit très bien quelqu’un plus haut, il était bien clair qu’on allait pas retrouver Arnaud Lagardère ou François Pinault dans la liste. Vous enfoncez des portes ouvertes ! Les signataires sont des gens qui veulent que les choses changent, les profiteurs du système vont soigneusement éviter de signer cette pétition !


                  • Traroth Traroth 28 mars 2008 13:51

                    Si par "réaliste" ou "réalisable", vous voulez dire "qui ne changent rien fondamentalement au système parce que ce n’est pas possible", il est évidemment impossible de changer les choses sans les changer. Cela dit, l’Histoire est remplie de changements que tout le monde pensait irréalisables...


                  • kolymine 31 mars 2008 00:50

                    ouais, c’est pas louis XVI qui ecrivait pour le 14 juillet : Rien aujourd’hui ????

                    je suis sur qu’à l’epoque ce jeune homme aurais expliqué qu’il fallais trouver quelquechose de realisable plutot que la fin de la monarchie..

                     

                     


                  • jako jako 27 mars 2008 14:41

                    Merci à l’auteur, la photo en tête d’article est bouleversante....


                    • Rdlm 27 mars 2008 14:58

                      On regarde la photo... puis on est d’accord avec l’article... qui n’a rien à voir avec la photo... bouleversant comme vous êtes crédule !!!

                       

                      A part ça, comment aider ce pauvre p’tit n’enfant ?<br>

                      En lui donnant de l’argent (ah zut, on a pas le droit de transférer des capitaux dans sont pays) ? <br>

                      En lui donnant du travail ? (Ah zut aussi, ce serai de l’exploitation d’enfant et d’ailleurs on a pas le droit de transférer des capitaux dans sont pays pour pouvoir y construire une usine)<br>

                      Et puis le p’tit con, une fois qu’il sera riche (en vous ayant piqué votre boulot), il voudra une voiture qui pollue, qui consomme de l’essence et fera ainsi monter le prix du pétrole et bien sûr, il mangera plus ce qui fera augmenter le prix de la nourriture...<br>

                      Etes vous vraiment sûr de vouloir l’aider ? Hein ?


                    • jako jako 27 mars 2008 15:33

                      La plupart des pays ou l’on souffre de la faim ont largement les moyens de résoudre ce problème , question de mentalité ? de volonté ? je ne sais pas je parle juste de la photo de ce petit d’homme.


                    • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 15:04

                      par Rdlm (IP:xxx.x6.114.107) le 27 mars 2008 à 14H58

                       
                      On regarde la photo... puis on est d’accord avec l’article... qui n’a rien à voir avec la photo... bouleversant comme vous êtes crédule !!!

                       

                      A part ça, comment aider ce pauvre p’tit n’enfant ?<br>

                      En lui donnant de l’argent (ah zut, on a pas le droit de transférer des capitaux dans sont pays) ? <br>

                      En lui donnant du travail ? (Ah zut aussi, ce serai de l’exploitation d’enfant et d’ailleurs on a pas le droit de transférer des capitaux dans sont pays pour pouvoir y construire une usine)<br>

                      Et puis le p’tit con, une fois qu’il sera riche (en vous ayant piqué votre boulot), il voudra une voiture qui pollue, qui consomme de l’essence et fera ainsi monter le prix du pétrole et bien sûr, il mangera plus ce qui fera augmenter le prix de la nourriture...<br>

                       

                      Ca, c’est du commentaire : rien que du structuré, du positif, de l’élaboré, de l’indubitable : de quoi faire ach’tement avancer le schmilblic !

                      Franchement : chapeau ! Si t’en as d’autres, des comme ça, garde les pour tes banquets de beaufs : tu y feras fureur !

                      Crédule, hein ?

                      C’est, en général, l’argument des cyniques : ceux qui savent le prix de tout, et la valeur de rien !

                       



                      • Rdlm 27 mars 2008 15:12

                        Ca, c’est du commentaire : rien que du structuré, du positif, de l’élaboré, de l’indubitable : de quoi faire ach’tement avancer le schmilblic !

                        Et toi, tu proposes quoi pour aider le p’tit n’enfant ? Quoi ? hein ? j’entends pas bien ?

                        Si ça se trouve il est déjà dans le pays idéal - à savoir la corée du nord - paradis comme chacun le sais de l’égalité !


                      • Rdlm 27 mars 2008 15:12

                        Ca, c’est du commentaire : rien que du structuré, du positif, de l’élaboré, de l’indubitable : de quoi faire ach’tement avancer le schmilblic !

                        Et toi, tu proposes quoi pour aider le p’tit n’enfant ? Quoi ? hein ? j’entends pas bien ?

                        Si ça se trouve il est déjà dans le pays idéal - à savoir la corée du nord - paradis comme chacun le sais de la liberté, l’égalité et la fraternité (contrairement à la france qui en a fait sa devise) !


                      • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 15:16

                        Moi j’arrete de discuter avec lui. C’est un sacré gars ce type, il ne peut convaincre que les convaincus, et le reste, il considere que ce sont des cons a vaincre.

                        Donc pas de discussions possibles, il crie dans le vite et se deconsiderent lui meme, car il pense qu’il est impossible pour lui de convaincre qui que ce soit qui ne soit pas deja d’accord. C’est un aveu de faiblesse.

                         


                      • Rdlm 27 mars 2008 16:25

                        Et de deux, où a-t-il été question de "pourfendre l’union européenne"

                        En plus d’êtres membres d’attac, la pluparts des signataires sont contre l’europe...


                      • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 15:19

                        par Rdlm (IP:xxx.x6.114.107) le 27 mars 2008 à 15H12

                         

                        Et toi, tu proposes quoi pour aider le p’tit n’enfant ? Quoi ? hein ? j’entends pas bien ?

                         

                        C’est surtout que tu as l’air de ne pas savoir bien lire : le monsieur te parle de REGULER LE MARCHE FINANCIER : instaurer des règles, des lois, pour empêcher que la spéculation ne ruine la moitié du monde, et pour instaurer un peu plus de JUSTICE dans la redistribution des richesses : ça y est : compris ? capito ?

                        Quant à la Corée du nord, qu’est-ce qu’elle vient foutre là : franchement, c’est tout ce que t’as comme argument ? Finalement, je crois que, même dans les banquets de beaufs, tu ferais rire que les attardés...


                        • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 15:26

                          Mais il y a deja redistribution, et meme a pas forcé. Le moindre des ouvriers francais a un salaire equivalent a celui d’un cadre chinoie ou d’un riche africain. Donc il y a tranferts, des pauvres francais vers les riches chinois. Car nous sommes un pays peuplés de riches, riches au niveau absolu mais pauvre au niveau relatif, donc le transfert continuera dans que les echelles absolus et relatives ne coincideront pas.

                          Il faut bien voir que la bourse a Shanghai est l’une des plus dynamiques, portée par les capitaux de chinois qui sont pauvres parrapport a toi.

                          Non franchement je ne comprends la logique de ton raisonnement


                        • Nemo 27 mars 2008 15:39

                          "Quand le doigt montre la lune, l’imbécile regarde le doigt"

                          Avec votre proposition de "réguler les marchés financiers" c’est exactement ce que vous faites : regarder le doigt.

                          Les marchés financiers et leur comportement ne sont que la conséquence de l’affectation de capitaux qui sont eux-mêmes la conséquence des modes de production qui sont eux-mêmes en grande partie régulés par les règles de droit produites par les Etats.

                          Mais ces règles de droit n’ont pas le même effet si elles sont produites par la Hongrie toute seule ou par l’Union Européenne toute entière.

                          Et c’est cela LA DEBILITE PROFONDE DE TOUS LES POURFENDEURS DE L’UNION EUROPEENNE. En vous échinant à vous battre contre elle, VOUS AFFAIBLISSEZ LA SEULE INSTITUTION DE TAILLE A LUTTER CONTRE LA MONDIALISATION. La seule qui ait été capable de faire plier Microsoft, les ententes illicites sur plusieurs marchés, elle qui a réussi a faire passer la directive REACH, et ce contre tous les lobbies des pétrochimistes.

                          Vous jetez la pierre aux seules personnes qui passent leur temps à vous défendre. Pitoyable...


                          • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 16:05

                            par Nemo (IP:xxx.x06.120.8) le 27 mars 2008 à 15H39

                            Les marchés financiers et leur comportement ne sont que la conséquence de l’affectation de capitaux qui sont eux-mêmes la conséquence des modes de production qui sont eux-mêmes en grande partie régulés par les règles de droit produites par les Etats.

                            Mais ces règles de droit n’ont pas le même effet si elles sont produites par la Hongrie toute seule ou par l’Union Européenne toute entière.

                            Et c’est cela LA DEBILITE PROFONDE DE TOUS LES POURFENDEURS DE L’UNION EUROPEENNE. En vous échinant à vous battre contre elle, VOUS AFFAIBLISSEZ LA SEULE INSTITUTION DE TAILLE A LUTTER CONTRE LA MONDIALISATION. La seule qui ait été capable de faire plier Microsoft, les ententes illicites sur plusieurs marchés, elle qui a réussi a faire passer la directive REACH, et ce contre tous les lobbies des pétrochimistes.

                            Vous jetez la pierre aux seules personnes qui passent leur temps à vous défendre. Pitoyable...

                             

                            Et d’une, j’aimerais bien savoir quelles sont les "règles de droit produites par les Etats", qui régissent les marchés financiers, qui sont, par définition, internationaux ?? Vous serez aimable de me le dire...

                            Et de deux, où a-t-il été question de "pourfendre l’union européenne" ?? Je n’en vois absolument pas la trace dans le communiqué : il est seulement question, justement, à l’échelle européenne, de cesser la dérégulation des marchés financiers, et d’y imposer des règles : qui n’existent pas !

                            Et si l’union européenne en prend l’initiative, les autres marchés seront bien obligés de s’y plier, puisqu ’ils sont tous interdépendants.

                            Je renvoie, une fois de plus, à quelqu’un qui sait de quoi il parle : Joseph Stiglitz, et son interview sur la mondialisation : http://www.challenges.fr/video/

                            Prenez en connaissance, et nous en reparlerons après : merci.


                            • Rdlm 27 mars 2008 16:25

                              Et de deux, où a-t-il été question de "pourfendre l’union européenne"

                              En plus d’êtres membres d’attac, la pluparts des signataires sont contre l’europe...


                            • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 16:33

                              Pas d’amalgame, ni de procès d’intention.

                              En l’occurence, il est question de ce texte et de cette pétition, où il n’est nullement question d’être contre l’Europe.

                              Ensuite, personne n’est "contre l’Europe" : il s’agit simplement de savoir de quelle Europe on parle, et laquelle on veut construire ; c’est tout.

                              Je suis tout à fait d’accord pour dire qu’il faut une Europe unie, forte, qui parle d’une seule voix ; que c’est la seule solution pour "peser" dans les relations internationales ; encore faut-il que cette Europe soit au service de ses citoyens, et pas asservie aux puissances de l’argent.


                            • Nemo 27 mars 2008 16:35

                              C’est à votre tour d’apprendre à lire : Le comportement des marchés financiers n’est que la conséquence de l’affectation des capitaux, elle-même conséquence des modes de production.

                              Ce sont les modes de production qui sont régis par les règles de droit. A savoir l’ensemble du droit : droit national, européen, lois, règlements, directives, et tout le toutim. Plutôt, comme les imbéciles, essayer de colmater les brèches en agissant de manière inefficace contre les les effets, il s’agirait plutôt d’agir contre les causes.

                              Quelqu’un qui sait de quoi il parle, justement, défend le Traité de Lisbonne. Le Traité de Lisbonne est un traité portant sur des questions institutionnelles, et les seules questions économiques qui y sont abordées visent simplement à ce qu’il n’y ait pas plus de différences entre les principales conditions économiques entre la Creuse et le Calvados, et entre la Creuse et l’Algarve. Rien de plus, mais rien de moins.

                              Et ce n’est pas cela qui fait que les marchés financiers encaissent ou brûlent des milliards sans aucun contrôle, au détriment des populations, en faisant du chantage à la délocalisation. Ce qui ferait vraiment changer les choses, c’est que l’Union Européenne impose aux multinationales qui veulent faire rentrer des produits au sein de l’Union Européenne un cahier des charges en terme de dignité de traitement des salariés qui ont fabriqué ces produits et un cahier des charges sur le respect de l’environnement par ces mêmes sociétés.

                              Et CA, ça changerait les choses. Mais les abrutis d’Attac n’ont qu’un seul mot à la bouche "Mort à l’Union Européenne". Tous vos petits soi-disant économistes bas-du-front, incapables de voir plus loin que le bout de leur... doigt, ainsi que vos méthodes TROSTIKISTES (je persiste et signe) qui consistent à avancer MASQUE en présentant une pétition soi-disant parée de la vertu de l’indépendance vis-à-vis des écoles de pensées, ne tiennent pas deux secondes debout.

                              Incapables d’avancer la moindre proposition réaliste, réalisable, constructive. La seule chose qu’ils ont à la bouche, c’est "Abrogation", "Interdiction".

                              NAC, comme on dit (un peu ) vulgairement.


                            • civis1 civis1 27 mars 2008 18:12

                              Réponse à Nemo

                              Insulter ceux d’ Attac ne sert à rien que d’alimenter des malentendus puisqu’il s’agit bien pour eux aussi de dénoncer les multinationales qui veulent font rentrer des produits au sein de l’Union Européenne sans respecter ce cahier des charges en terme de dignité de traitement des salariés qui ont fabriqué ces produits et un cahier des charges sur le respect de l’environnement par ces mêmes sociétés.


                            • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 16:31

                              Ce Stiglitz est vraiment un sale socialiste.

                               


                              • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 16:36

                                cela ne veut rien dire " au pouvoir des citoyens, et pas au pouvoir de l’argent". A qui apparitends l’argent ? A d’autre citoyens...

                                 


                              • Nemo 27 mars 2008 16:37

                                Que dites-vous ? Un trostkiste-léniniste-maoiste tendance chavézien ! (au moins)

                                 smiley


                              • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 16:41

                                Ca, c’est de l’argument !

                                Respect !


                              • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 16:55

                                par Nemo (IP:xxx.x06.120.8) le 27 mars 2008 à 16H35

                                 
                                le comportement des marchés financiers n’est que la conséquence de l’affectation des capitaux, elle-même conséquence des modes de production.

                                Ce sont les modes de production qui sont régis par les règles de droit. A savoir l’ensemble du droit : droit national, européen, lois, règlements, directives, et tout le toutim. Plutôt, comme les imbéciles, essayer de colmater les brèches en agissant de manière inefficace contre les les effets, il s’agirait plutôt d’agir contre les causes.

                                Et ce n’est pas cela qui fait que les marchés financiers encaissent ou brûlent des milliards sans aucun contrôle, au détriment des populations, en faisant du chantage à la délocalisation. Ce qui ferait vraiment changer les choses, c’est que l’Union Européenne impose aux multinationales qui veulent faire rentrer des produits au sein de l’Union Européenne un cahier des charges en terme de dignité de traitement des salariés qui ont fabriqué ces produits et un cahier des charges sur le respect de l’environnement par ces mêmes sociétés.

                                 

                                Et ce dont il est question : à savoir l’argent de la bulle spéculative : il est réglé par quelles lois ???

                                Expliquez moi comment garantir 15% de revenus à des actionnaires, dans une économie qui tourne à 2-3% ? Quelle est, selon vous, la variable d’ajustement qui le permet ?

                                Par ailleurs, imposer un cahier des charges en termes de "dignité de traitement des salariés" (donc de garanties sociales) et de "respect de l’environnement", j’en suis entièrement d’accord : et l’un n’empêche pas l’autre : ils sont parfaitement complémentaires : ils font partie de la nécessaire régulation du marché.

                                Pour le reste, quand vous extirperez de votre raisonnement vos persistantes phobies, votre discours y gagnera en clarté, et votre esprit en lucidité : y a des psys pour ça ...


                              • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 17:12

                                Mais bien sur, ton argument c’est : "Si tu es pas d’accord, alors hopital psychatrique", ta fais ta formation politique avec Elena Caucescu, qui avait exactement le meme reflexe que toi.


                              • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 17:15

                                La grande mutation du socialisme. Elle se fera, mais elle faudra qu’elle prenne en compte le monde tel qu’il est, et non pas tel qu’il devrait etre.

                                Le partage de la richesse, c’est aussi le partage de la misere

                                Le communisme, ya basta

                                Il faut s’approprier les fruits de la jungle liberal, et pas la combattre, car Elle est toute puissante.


                              • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 17:17

                                Relit Zola, Comprends la demarche, mais oublie les conclusions qui sont d’un autre temps.


                              • civis1 civis1 27 mars 2008 18:14

                                Et vous préconisez quoi comme lessive ?


                              • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 18:32

                                "Et ce dont il est question : à savoir l’argent de la bulle spéculative : il est réglé par quelles lois ? ? ?"

                                Dans le porte monnaie des speculateur, donc cela depends du pays. Celui qui a vendu son appartement avec un benefice par exemple a participer a la recente bulle speculative. La mémé qui a mit son argent dans des dot com en 1999 aussi.

                                 

                                "Expliquez moi comment garantir 15% de revenus à des actionnaires, dans une économie qui tourne à 2-3% ? Quelle est, selon vous, la variable d’ajustement qui le permet ?"

                                En virant des gens evidemment, mais de preference pas eux. Et aussi Delocalisation, reduction des masses salariales. Evidemment pas eux, mais les voisins plutot.

                                 

                                "Par ailleurs, imposer un cahier des charges en termes de "dignité de traitement des salariés" (donc de garanties sociales) et de "respect de l’environnement", j’en suis entièrement d’accord : et l’un n’empêche pas l’autre : ils sont parfaitement complémentaires : ils font partie de la nécessaire régulation du marché. "

                                Ca c’est possible. mais attention, íl fait bien s’entendre sur le terme "garanties sociales".

                                 

                                 

                                "Pour le reste, quand vous extirperez de votre raisonnement vos persistantes phobies, votre discours y gagnera en clarté, et votre esprit en lucidité : y a des psys pour ça ..."

                                No comment, methode de maoiste


                              • civis1 civis1 27 mars 2008 16:58

                                 

                                Comment faire pour que ces ressorts inépuisables de l’activité humaine que sont l’avidité et la cupidité humaines deviennent des facteurs de progrès ? Autrement dit, comment transformer ce qui est au départ négatif en concret positif ?

                                Le profit peut-il devenir un moteur de développement intéressant et un régulateur de l’activité humaine qu’en soi il n’est pas ? Comment en limiter les effets pervers ?

                                Si les économistes européens s’attaquent enfin au problème je leur souhaite de réussir à inventer en économie ce que la marine à voile - jusqu’alors condamnée à naviguer au portant - a su inventer : la dérive. Sous le bateau la dérive a une double fonction. Elle empêche le bateau de dériver mais elle sert aussi à transformer une force en son contraire en  permettant ainsi  au bateau de remonter au vent. 

                                Comment construire un VRAI système de propulsion économique anti-dérive ? Voilà la question qu’ils doivent se poser.

                                Ce système suppose un ensemble de lois et surtout un très bon arsenal pour les faire respecter : Réglementation au niveau bancaire, lutte contre la corruption et l’argent sale de l’économie souterraine, réglementation du système de production et de distribution des marchandises et des richesses en intégrant la notion de coût environnemental et surtout, interdire toute délocalisation d’activité qui ne se ferait que dans la logique du moins disant social.


                                • Rdlm 27 mars 2008 17:06

                                  interdire toute délocalisation d’activité qui ne se ferait que dans la logique du moins disant social

                                   

                                  Ca revient à dire : comment veux-tu interdire aux français d’acheter une Logan (qu’ils peuvent s’offrir) au lieu d’une Renault (qu’ils ne peuvent pas s’offrir) identique mais 2 fois plus cher et dont la vente est autorisée ?


                                • civis1 civis1 27 mars 2008 17:50

                                  En réponse à Rdlm :
                                  Mais il ne s’agit pas d’interdire d’acheter une logan ! mais :
                                  1) D’empêcher la fermeture d’unités de production aussi longtemps qu’elles sont rentables.
                                  2) De ne pas produire pour consommer à tout prix. Il faut faire en sorte que le travail qui a un coup social ( correspondant à l’ hébergement, la nourriture, les soins l’éducation et la culture du travailleur ) soit partout payé à sa juste valeur.
                                   


                                • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 21:19

                                  A civis :

                                  1 : Les entreprises sont privés : tu interdis pas a une boulanger de fermer boutique, meme si le pain se vend bien. C’est un bien privé, donc appartenant a qulequ’un. Si il veut fermer, il peut fermer. C’est son droit.

                                  2 : Un salaire correspond a une adequation entre une offre et et une demande. Ce n’est pas compliqué. Si tu es pas content, fais autre chose. Il e vient pas ex-nihilo, mais provient du produit de la vente des biens produits. Et il est conforme a un contrat entre deux acteurs economiques. 


                                • kolymine 31 mars 2008 01:00

                                  1°) et c’est le droit de l’etat, de la societe, de requisitionner sa boutique et d’y foutre quelqu’un d’autre pour faire du pain.

                                  2°) mouais, le marché toussa, main invisible. effectivement faut avoir des problemes psychologique pour croire des conneriespareilles, mais les gens de droite ont trouvé un derivatif au catholicisme, le marché, une idéologie sacralisante ou l’anarchie est erigé en modele d’ordre... magnifique.


                                • Le péripate Le péripate 27 mars 2008 17:05

                                  Lordon était chez Mermet, France Inter, aujourd’hui. Il explique tres bien à quoi ne sert pas la finance dérégulé.


                                  • Le péripate Le péripate 27 mars 2008 17:05

                                    dérégulée, pardon


                                  • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 17:25

                                    @ Faxtronic : outre tes arguments à l’eau de rose, et ton incapacité à répondre aux questions, tu devrais soigner ton orthographe...

                                    On s’est déjà croisé, non ?



                                    • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 17:31

                                      Quand a mes arguments al’eau de rose, je trouve les tiens complement farfelus et utopiques.


                                    • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 17:34

                                      Ceux des économistes signataires, et ceux de Stiglitz aussi, bien entendu...



                                    • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 17:37

                                      Vous etes des utopistes, bien plus dangereux que des malfrats.


                                    • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 17:38

                                      C’est bien : t’es une tronche, toi !


                                    • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 17:45

                                      Vous etes des utopistes. c’est surement pas de vous que viendra un solution a ce probleme de dictature economique mondial. Vous etes desesperant.

                                      En 1999, j’ai presque fait partie d’Attac. mais vous ets en fait que des vieux cons ressassant de vieilles theses qui n’ont pas marchés. C’est pas de vous que viendra l’espoir.

                                       


                                    • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 17:48

                                      Vous n’y arriverez jamais, a changer le monde, car Attac est trop conne comme organisation. Regardez mois, un troupeau d’economiste pour nous sortir une souris. Il faut abroger gna, gna, gna. Rien de concret, aucune vision realiste et realisble. Rien que de la masturbation.


                                    • Dalziel 27 mars 2008 17:31

                                      Cette pétition paraît simultanément jeudi 27 mars dans les médias suivants :
                                      L’Humanité, Le Monde diplomatique, Politis, Là-bas si j’y suis, Flamman (Suède), Trybuna Robotnicza (Pologne), Publico (Espagne), Il Manifesto (Italie), Die Tageszeitung (Allemagne).
                                       

                                      Ah ouais, bon d’accord...


                                      • Nemo 27 mars 2008 17:40

                                        LOL quand je disais "comité de rédaction du Monde Diplomatique", je n’avais pas si tort... smiley


                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed 27 mars 2008 17:31

                                        Tiens, tiens !

                                        Mais ces économistes du dimanche ne parlent pas d’interdire le drainage des richesses tiers mondistes vers les cavernes d’Ali Baba !

                                        Le Monde à côté agonise depuis des décénnies à cause de vos responsables terroristes qui ont ouvert les caves où s’amoncèlent nos richesses, aux responsables indigènes corrompus qui ont fini par ruiner leurs pays !

                                        Je dis aux économistes de rien du tout que vous êtes que le Monde n’est pas l’Europe et le rêve européen est absurde, humainement absurde !

                                        La mondialisation batarde de l’argent est de toute façon sourde à vos appels, l’argent quand il prend le dessus n’a plus de maitre ! Alors vive la desertion des capitaux, la délocalisation tout azimut des entreprises et soyez tous SDF, Amen !

                                        MOHAMMED.


                                        • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 17:33

                                          Ali baba, c’est en Arabie Sahoudite ca ?


                                        • millesime 27 mars 2008 17:33

                                          surprenants les intervenants n’est-ce-pas , comme si tout allait bien !

                                          l’économie va bien, tout va bien, dormez bien, alors que la financiarisation de l’économie pose un réel problème au monde entier, mais voila, vous êtes un affreux socialo-communiste selon ces intervenants... !(tout comme les membres d’ATTAC... !)

                                          les emplois peu qualifiés partent en Chine, ils nous vendront des chaussettes gagneront ainsi un peu de sous et on leur vendra des airbus (seulement voilà ! ils ne sont pas tout à fait c.ons et ils ont négocié des transfert de technologie)

                                          il faut s’adapter, investissons dans la formation.. ;surtout laissons les marchés fonctionner. Pas d’intervention pas de régulation..le commecre international profite à tout le monde. La mondialisation ! phénomène inéluctable auquel nous devons faire face en nous adaptant et en montrant que nous français sommes aptes à remporter la compétition internantionale..il n’y a pas de débat, c’est une évidence, circulez !

                                          la plupart des traités de libre-échange ont été négociés au GATT puis à l’OMC par un représentant de la commission de l’UE, rédigés en directives européennes et ratifiés par transposition, il n’y a jamais eu de débat de fond.

                                          Si l’on veut éviter le pire c’est-à-dire une vraie phase de dépression économique aux Etats-Unis et en Europe, il faudra employer les grands moyens . Toute crise financière suppose un moment (hélas) de prendre en charge collectivement les pertes.. !

                                          reste que plus on attend, plus cela coûte cher... !


                                          • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 17:35

                                            La mondialisation profite a tous les riches de tous les pays.


                                          • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 18:00

                                            Donc elle continuera. Que vous le vouliez ou non. Car tous ceux qui ont du pouvoirs profite de la mondialisation.


                                          • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 17:50

                                            C’est marrant : au lieu d’alimenter le débat, par des arguments, on voit se radiner la cohorte des petits libéraux-bien-propres-sur-eux, les petits valets zélés de la voix de leur maître, les défenseurs de la loi de la jungle et du chacun-sa-merde, venir couiner leurs éternelles antiennes phobiques anti-coco, anti-trotzko, anti-attac, anti-anti ; bref, se répéter en boucle leurs vieux slogans moisis, pas encore sortis de la guerre froide, toujours en retard d’une époque, et qui se croient modernes quand ils ne font que cacher, sous le masque dents-blanches-haleine-fraiche du libéral-décomplexé, les hideux oripeaux du déni de la dignité humaine..

                                            Allons, allons, messieurs : un peu de tenue, et- des arguments, si vous en avez...


                                            • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 17:55

                                              Et toi tu en sors des argument ????????????

                                              Cette petition, c’est du vent. Vous vous croyez des revolutionnaires ??? Vous ressassez des idees vieilles de 120 ans, face a un phenomenes extrement pernicieux.

                                              Un sale utopiste oui, qui prefere jeter l’anatheme et sortir des slogans que vraiment essayez d’utliser les forces reeles a des fins plus justes.

                                              Le monde est ainsi ; capitaliste, liberal. UNE SEUL MONDE. Il y a des gens qui utlise ce monde a des causes justes. Vous, vous essayer de le contrer, mission impossible. Vous etes inutiles. Des idiots inutiles.


                                            • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 17:58

                                              On ne peut redistriber la richesse que si on l’accumule d’abord :

                                              "Qu’importe la couleur du chat, pourvu qu’il attrape des souris""

                                              Deng Xiao Ping

                                              C’est desolant de voir qu’un dictateur communiste peut avoir les idees plus clairs qu’Attac


                                            • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 18:00

                                              Chuttttt...

                                              Garde ton calme et tes insultes, mon gars.

                                              Tes imprécations ne font en rien avancer le débat : réserve les pour ceux de ta cour.

                                              En l’occurence, il est question, ici, d’une pétition (qui compte déjà des milliers de signatures), pour imposer une régulation à un marché financier totalement livré à lui-même, et qui mène le monde dans le chaos que l’on voit.

                                              Le reste, c’est TON problème : épargne le aux autres : merci.


                                            • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 18:05

                                              Mon Dieu, tes milliers de signatures. Cela va tout changer. Le monde sera meilleur apres c’est sur. C est sur, ceux qui ont l’argent ou le pouvoir vont avoir peur....

                                              Vraiment desesperant.

                                              Heuereusement que vous ne representez rien.

                                              Et me traitr de valet liberal, c’est a pleurer de rire.

                                              Reprends mes commentaires en oubliant cela. Ce que je reproche a Attac c’est d’etre fondamentalement inefficace, inutile. FONDAMENTALEMENT. Car utopiste.

                                              Vraiment desesperant. Avec des oppposants comme vous, la dictature de l’argent a de bon jours devant elle.


                                            • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 18:17

                                              @ faxtronic : je n’ai pas crée cet article pour un monologue à deux avec un obtus : ça n’interesse personne, et ne fait en aucun cas avancer le débat.

                                              C’est donc ma dernière réponse à ton endroit ; mais, quand tu t’adresses à moi, tu es prié de le faire en mon nom : je ne suis pas Attac, ni même membre d’ Attac : garde tes phobies pour toi : merci et ciao !


                                            • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 18:40

                                              Pas de probleme.


                                            • floruf floruf 27 mars 2008 20:34

                                              Même si cette proposition dans la pétition peut être louable , vous pourriez bien la faire signer par 4 milliards de personnes que ça ne changerait absolument rien. Une pétition n’a jamais rien fait avancer et malheureusement la seule manière de faire évoluer quelque chose dans ce système c’est de passer par les urnes et de voter sur un plan mondial pour des personnes qui désirent remettre à plat cette logique économique. Et vu que les politiciens ne jurent que par cette sacro-sainte économie de marché : c’est foutu !!


                                            • Rdlm 27 mars 2008 17:58

                                              Grâce à la mondialisation 1 miliard de chinois et d’indiens et autres sont passées de pauvres à riches !

                                              Bref vive la mondialisation qui réduit la pauvreté (à l’étranger)

                                              Vous n’êtes qu’une clique d’égoïstes/racistes gauchistes pour refuser l’amélioration du niveau de vie des chinois et indiens et autres...

                                               

                                               


                                              • civis1 civis1 27 mars 2008 18:26

                                                à rdml,

                                                Décidément ! Le moteur du profit produit du développement d’accord ! mais d’un développement anarchique et mal orienté. IL faut REGULER sinon on va tous crever les riches consommateurs polueurs comme les pauvres dont certains ne demandent rien de plus que de vivre tranquillement et paisiblement en se contentant de ce qu’ils ont.


                                              • Mr.K (generation-volée) generation-volée 27 mars 2008 18:31

                                                Salut l’ami comment ça va au pays des bisounours , etes vous deja allez en inde ??? là bas y a pas beaucoup de bisounoursdvous savez , sur 1 milliard c’est 1% qui se sont enrichi et encore je suis genereux.

                                                ummm la chine quel paradis , 1 milliard de riches , d’ailleurs c’est connu des milliers de français debourse leurs maigres economie pour traversé l’eurasie et immigré clandestinement en chine

                                                 

                                                vous etes pathetique,le monde est bien comme il est ???

                                                 

                                                vous meteriez de vivre avec 1$/jour comme un bon milliard d’entre nous.

                                                Defendre une regulation du marché mondial ne peut etre qu’un benifice pour les peuples du monde , malheureusement cela serai un peu moins rentable pour le 1% plein au as , alors vous comprenez c’est injuste ,ils ont passés tant de temps a remplir leurs coffres

                                                agora est envahi de "TF1nivore ",cela m’atriste.


                                              • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 18:54

                                                En Inde, c’est la misere, Comme en Chine. mais un nouveau type de misere. Des riches cotoyant des pauvres. Une tres forte inegalité. Mais en moyenne un accroissement de la richesse. D’ici 20 ou 50 ans, la misere en Inde s’adoucira, car la misere se sera deplacé. En Europe, si nous restons a bailler au corneilles ou essayer de lutter au lieur de d’adapter.

                                                Le partage des richesses, c’est aussi le partage de la misere.


                                              • Rdlm 27 mars 2008 21:02

                                                J’ai vécu des années en Inde, avec 1 euro on fait facile 10 repas ! De quoi nourrir tout une famille !


                                              • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 21:09

                                                C’est sûr !

                                                T’as qu’à voir comme ils sont tous gavés, obèses, les indiens : c’en est indécent !

                                                Et sinon, il y a d’autres arguments du même tonneau ??


                                              • antiholiste 27 mars 2008 18:21

                                                Quand on n’a pas d’idées (raison), on montre une injustice (émotion) et on désigne un coupable (bouc émissaire).

                                                 

                                                Levier d’adhésion : la lutte contre la pauvreté

                                                Levier de rejet : la finance / la mondialisation

                                                Levier d’autorité : des économistes européens

                                                Levier de conformité : la pétition

                                                 

                                                Tous les ingrédients d’une bonne propagande.

                                                http://fr.wikipedia.org/wiki/Propagande


                                                • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 18:25

                                                  Moui....

                                                  Et à part ton analyse wikipediesque, tu en dis quoi, du sujet ?


                                                • civis1 civis1 27 mars 2008 18:31

                                                  Propagande ?

                                                  Mais au profit de quel business ? De quel Lobby ?


                                                • Mr.K (generation-volée) generation-volée 27 mars 2008 18:23

                                                  faxtronic , vous aimez le monde dans lequel vous vivez ??? l’injustice vous plait ???

                                                  vous regrettez peut etre l’ancien regime , "quel audace ces pauvres geux veulent plus de repartition , c’est un scandale"

                                                  utopiste ?? j’en ai marre de voir des personnes de mauvaises fois tel que vous se placé derriere le bouclier de l’utopie.En quoi le progres social est une utopie ? le droit de vote etait une utopie , la liberté de parole etait une utopie , etc etc

                                                  Dans un monde ou la finance regne tel une aristocratie isolé dans ça cage dorée , il n’a d’autre choix pour une personne qui pretend etre humaine que de s’opposé à un systeme economique inegalitaire et criminel !!!!!!

                                                  Les signataires peuvent venir d’ou il veulent tant que ce qu’il denonce est denonçable.

                                                  Faire parti d’ATTAC n’est pas moins reluisant que de faire parti de l’ump ou du PS , qui rassemble à eux deux le plus gros lots des malfrats de france.

                                                   


                                                  • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 18:35

                                                    Non, le monde est merdique. Et il faut l’ameliorer. mais pas avec des methodes de midinette ou de revolutionnaires. Il faut s’adapter a ce monde merdique.

                                                    Vous pouvez toujour signer cette petition. Je peux meme la signer si vous voulez. Cela ne changera rien de rien.


                                                  • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 18:38

                                                    Et je suis pauvre. Et franchement je vais pas mettre mes espoirs dans ses demarches ridicules. Vous me faites pensez a tous ces malades qui defilent, qui hurlent et qui chantent dans les rues quand ils protestent, imaginants changez quoi que ce soit.

                                                    Je prefere mettre mes espoirs dans une Europe puissante, puissance oeuvrant pour ses interets.


                                                  • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 18:45

                                                    Le probleme des utopistes, c’est qu’ils se confrontent de pleine face, sans essayer de resoudre le probleme.

                                                    Contre la mondialisation, on ne peut rien faire.

                                                    Il faut etre comme au Judo, s’adapter.

                                                    Ou vraiment etre revolutionnaire et se retirer du monde.

                                                    Les progres sociaux.... mais bordel, les progres sociaux il y a en partout. dans le monde. Regarde, 300 millions de personnes sortie de la misere en Chine. Bon il est vrai que cela a entrainé 50 millions de europeens et d’americains dans la misere, mais le bilan est positif, Et c’est vrai qu’il reste 4 milliards d’esclaves. Mais progres oui, il y a progres.


                                                  • civis1 civis1 27 mars 2008 19:01

                                                    S’adapter à un monde merdique suppose qu’on est obligé de manger de la merde non ? Comment manger de la merde sans s’empoisonner ? Si vous avez la solution...


                                                  • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 21:22

                                                    Cela m’arrive tres rarement de boufffer de la merde... et vous ?


                                                  • Comité Cicéron 27 mars 2008 18:43

                                                     

                                                    Bravo Faxtronic. 100% d’accord avec vous.

                                                     

                                                    On ne peut pas échapper au jeu de la puissance. D’accord pour limiter la liberté des capitaux entre l’Europe et le reste du monde, mais pas entre les pays européens.

                                                     

                                                    Actuellement, les sociétés cotées aux bourses européennes sont dévorées par des capitaux non-européens. Et quand une société européenne veut acheter une autre société européenne, c’est le veto des gouvernements (cf. Enel et Suez).

                                                     

                                                    On marche sur la tête : il nous faut une forte concurrence entre pays européens, et une protection contre la Chine, les US et les nouvelles puissances arabes.



                                                    • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 18:51

                                                      Oui, oui et oui :

                                                      Il faut que l’Europe se dote des outils pour survivre a cette revolution qu’est la mondialisation.


                                                    • Comité Cicéron 27 mars 2008 19:04

                                                       

                                                      Je voulais ajouter un point qui me paraît intéressant et qui montre que la théorie économique a depuis longtemps dépassé les querelles d’arrière garde entre ultralibéraux et non-ultralibéraux :

                                                       

                                                       

                                                      selon le célèbre modèle de Mundell-fleming, lorsque les changes sont flexibles, ce qui est une donnée actuelle (on ne peut dire : l’Euro vaut X $ ad vitam aeternam), la politique monétaire (dirigée par la banque centrale) sera efficace si les capitaux sont peu mobiles.

                                                       

                                                      Or actuellement les capitaux sont totalement mobiles entre l’Europe et le reste du monde. Cela est du au fait qu’il y a beaucoup de capitaux mondiaux en Europe. S’il y en avait moins, c’est à dire si les européens investissaient chez les autres européens, alors la politique monétaire aurait un sens !

                                                       

                                                      Dans l’état actuel des choses, où les gouvernements d’Europe bloquent les OPA venant d’autres pays européens, Trichet à raison de ne pas faire de politique monétaire.

                                                       

                                                      J’espère que mon explication est claire car ce n’est pas facile mais franchement en regardant de près... on voit que l’économie apporte des solutions, qu’il faut simplement accepter de mettre en oeuvre en dépassant les nationalismes et les convictions antiéconomiques.


                                                    • gany 27 mars 2008 18:52

                                                      Débat tres interessant. Une photo de gosse pauvre (émotionnel) et des arguments interessants mais mécaniquement démontés par faxtronic et d’autres qui justement démontrent que Attac est contre la seule organisation qui puisse, démocratiquement, attenuer les effets d’un capitalisme débridé a savoir l’Europe. Suis je un méchant néolibéral en reprenant ces arguments ?

                                                      Non argumenter logiquement fait sortir de sa retenue l’auteur qui n’aime visiblement pas la contradiction étayée. Attac ne présente maleureusement aucune altérnative crédible et meme Tobin se défendait de la récupération de sa fameuse taxe par ces utopistes. J’ai failli y croire.

                                                      Il est vrai que ces pros de l’indignation sont étrangement muets sur le monstre économique qu’est la Chine.

                                                      Fabriquent t-ils eux meme leurs vetement pour ne pas exploiter le lumper prolétariat Chinois ?

                                                      C’est une histoire de prolo ça. Eux c’est des intellos qui manient l’émotionnel il y a un fond de commerce bobo pour ça. Pour autant il existe des solutions portées par cette organisation, mais Attac n’est malheureusement pas crédible.


                                                      • civis1 civis1 27 mars 2008 19:04

                                                        S’agit-il de donner un blanc seing à Attac ou de relayer une opinion partagée que le système fiancier mondial met en danger la planète ?


                                                      • Laurent_K 28 mars 2008 00:36

                                                        Heu, désolé de t’ôter tes illusions mais le problème est justement l’Europe. Je t’accorde qu’elle adore se présenter come un moyen de protéger contre la mondialisation mais "attenuer les effets d’un capitalisme débridé", ce n’est pas vraiment son truc. Ainsi cet article 56 dénoncé par l’article (plus précisémment article 56 du traité sur le fonctionnement de l’Europe)  :

                                                        1. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les Etats membres et entre les Etats membres et les pays tiers sont interdites.
                                                        2. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux paiements entre les Etats membres et entre les Etats membres et les pays tiers sont interdites.

                                                        Si c’est supposé nous protéger des effets du capitalisme débridé, je suis le pape !

                                                        Et côté démocratie, cette Europe est loin d’être sans tâche pour ne pas dire qu’elle carrément une ennemie de la démocratie quand tu regardes le détail de son fonctionnement (non respect de la séparation des pouvoirs, sur-représentation de l’exécutif, fonctionnement occulte pour disséminer les véritables responsabilités...) . Et regarde comment le traité de Lisbonne est adopté à travers toute l’Europe en contradiction flagrante avec les principes démocratiques les plus élémentaires.

                                                        Non, décidémment, cette organisation n’est ni démocratique ni protectrice. C’est même exactement l’inverse.

                                                         

                                                         


                                                      • Nemo 28 mars 2008 10:28

                                                        Aveugle, vous êtes aveugle. Et mal informé. Qui a fait pier Microsoft ? Qui a mis en place la directive REACH ? Savez-vous seulement ce que c’est ?

                                                        Vous voulez mettre des restrictions aux mouvements de capitaux entre la Creuse et les Côtes d’Armor ? Non ?, alors pourquoi voulez vous en avoir entre la Creuse et l’Algarve ?


                                                      • Laurent_K 29 mars 2008 10:26

                                                        Je connais très bien l’Europe et c’est pour cela que j’ai cessé de me faire des illusions dessus. Ce ne sont pas ses communiqués de pseudo-victoire face à Microsoft (qui n’a changé en rien sa politique commerciale sur le fond malgré les amendes de la Commission) ou même REACH, directive assez réussie, qui vont me convaincre du contraire. Le problème numéro 1 est que c’est une fausse démocratie qui s’attaque à nos libertés pour le bénéfice de nos dirigeants (nationaux et européens).

                                                        Si vous attendez d’elle qu’elle vous protège, vous allez être déçu. Elle vise au contraire à réduire au maximum toutes les protections dont vous bénéficiez pour que vous soyez plus vulnérable (elle dit flexible) et donc moins cher.


                                                      • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 19:16

                                                        par gany (IP:xxx.x97.210.144) le 27 mars 2008 à 18H52

                                                         

                                                        Débat tres interessant. Une photo de gosse pauvre (émotionnel) et des arguments interessants mais mécaniquement démontés par faxtronic et d’autres qui justement démontrent que Attac est contre la seule organisation qui puisse, démocratiquement, attenuer les effets d’un capitalisme débridé a savoir l’Europe. Suis je un méchant néolibéral en reprenant ces arguments ?

                                                         

                                                        Ah bon.... !?!

                                                        Qui a répondu à la question : comment distribuer 15% à des actionnaires dans une économie qui tourne à 2-3% ?

                                                        La crise financière actuelle, c’est Attac, peut-être qui l’a provoquée ?

                                                        Les 10% du PNB passés en 10 ans des revenus du travail à ceux du capital, c’est probablement de la faute des "utopistes" ??

                                                        La dérégulation totale des marchés financiers, qui provoque, outre la faillite actuelle de banques, et oblige les états à intervenir en réinjectant de l’argent (public, forcément), qui provoque, donc, les délocalisations, les licenciements dans des entreprises largement bénéficiaires, la baisse du pouvoir d’achat, la paupérisation des classes moyennes, l’explosion du travail précaire, des sdf, la moitié de l’humanité dans la misère absolue, c’est à cause d’Attac, des utopistes, et des altermondialistes réunis ?

                                                        Et vous venez parler d’arguments "mécaniquement démontés" ? Par qui ? par quoi ?

                                                        Qu’il faille une Europe unie, pour pouvoir traiter avec les USA, l’Inde, la Chine, personne ne le conteste . Seulement, si l’Europe s’unit en entrant dans le jeu décidé par ceux qui sont plus forts qu’elle, qu’aura-t-elle à y gagner ?

                                                        C’est donc à elle, l’Europe, de redéfinir, le plus urgemment possible, des règles du jeu, qui respecteront les citoyens, de mettre en place un système qui soit fait pour ceux qui y participent, et non le contraire : bref, de remettre l’homme au centre du système, et non à la merci de la loi de la jungle imposée par le rouleau compresseur d’un système financier sans aucune régulation.

                                                        Utopique ?

                                                        La seule utopie, actuellement, est de croire, comme semblent vouloir le faire les tenants du caca-rente et du dieu-fric, que le système va "s’autoréguler", que tout va s’arranger de soi-même : les faits ont largement démontré que c’est rigoureusement faux, que toutes les "régulations" se font, systématiquement, au détriment des défavorisés, au détriment des revenus du travail, vers ceux du capital.

                                                        Donc, basta !

                                                        Il est plus qu’urgent, avec Attac, sur ce coup, ou avec d’autres, que les règles du jeu soient enfin changées, que cesse cette gabegie et ce désastre sociétal, social, et humain.

                                                        Régulation des marchés financiers, taxation du capital spéculatif, redistribution des richesses : et vite !


                                                        • faxtronic faxtronic 27 mars 2008 21:26

                                                          J’ai repondu a tq question. Les 10% de profit obtenu sont du a une diminution des salaires, via la delocalisation. Cette delocalisation vient en partie du fait que les fonds qui reclament 15% (les fonds de pensions), se foutent eprdument des dits saliares, car ils ne sont pas concernés. Par contre, si tu veux tu fais ton propre fond et tu investis dans ton usine.


                                                        • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 21:42

                                                          par faxtronic (IP:xxx.x93.170.189) le 27 mars 2008 à 21H26

                                                           
                                                          J’ai repondu a tq question. Les 10% de profit obtenu sont du a une diminution des salaires, via la delocalisation. Cette delocalisation vient en partie du fait que les fonds qui reclament 15% (les fonds de pensions), se foutent eprdument des dits saliares,
                                                           
                                                          Ah bon !
                                                          Donc, tout va bien !
                                                          Pas la peine de réguler quoi que ce soit ....

                                                        • faxtronic faxtronic 28 mars 2008 10:03

                                                          Organise donc des fonds de pensions qui respecte les droits des travailleurs. Je te jure que si tu fait un fond de pensions qui accepte les pertes des entreprises et les gains faibles, les entreprises se batteront pour que tu les finance.


                                                        • Nemo 28 mars 2008 10:30

                                                          Et en attendant, les fonds en question, ils se foutent pas mal de faire un arbitrage intra-européen. Il le font à l’échelle des continents. La seule chose que va amener cette idée à la con, c’est de mettre des bâtons dans les roues aux PME et cela n’aua aucun effet sur les multinationales.


                                                        • JPC45 27 mars 2008 20:54

                                                          C’est vraiment pitoyable de mettre une telle photo pour appuyer ces dires.

                                                          Quel est le système qui a permi au pays qui était qualifiés de sous développés de maintenant être au niveau de l’Europe et de des EU : le capitalisme. c’est le système qui a réduit le plus la pauvreté ds le monde et c’est ce système qui permettra à l’Afrique de s’en sortir, pas les bons sentiments.

                                                          Ensuite, comparer 15% de ROE avec du 2-3% d’évolution du PIB... no comment sur la méconnaissance totale du sujet

                                                          Sur les 10% de PNB, j’invite le lecteur à se rensigner un peu plus car cet argument est un faux arguement.

                                                          Bref, il y a des choses à améliorer mais nous proposer le communisme, non merci.

                                                           


                                                          • kolymine 31 mars 2008 01:22

                                                            le communisme c’est l’avenir jeune homme, tu y viendra, il y a aucune autre alternative que la fin de l’espece humaine.

                                                             


                                                          • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 21:00

                                                            par JPC45 (IP:xxx.x35.8.126) le 27 mars 2008 à 20H54

                                                             

                                                            C’est vraiment pitoyable de mettre une telle photo pour appuyer ces dires.

                                                            Quel est le système qui a permi au pays qui était qualifiés de sous développés de maintenant être au niveau de l’Europe et de des EU : le capitalisme. c’est le système qui a réduit le plus la pauvreté ds le monde et c’est ce système qui permettra à l’Afrique de s’en sortir, pas les bons sentiments.

                                                            Ensuite, comparer 15% de ROE avec du 2-3% d’évolution du PIB... no comment sur la méconnaissance totale du sujet

                                                            Sur les 10% de PNB, j’invite le lecteur à se rensigner un peu plus car cet argument est un faux arguement.

                                                            Bref, il y a des choses à améliorer mais nous proposer le communisme, non merci.

                                                             

                                                            Qu’est-ce qu’il y a ? Elle vous gène, cette photo ? C’est la réalité que vous n’aimez pas regarder ?

                                                            Comme celle des 10% : faux argument ? Les chiffres aussi vous gènent ?

                                                            Et les 15% de revenus des actionnaires, c’est par rapport au 2-3% de CROISSANCE, pas de pnb : faut apprendre à lire aussi, pour pouvoir comprendre...

                                                            Quant à l’argument du "communisme", je me demandais s’il y en aurait un pour oser le sortir : bingo, cher JPC45 : vous gagnez un superbe buste de Staline en platre véritable : félicitations !

                                                             

                                                             


                                                            • Nemo 28 mars 2008 10:32

                                                              2-3% de croissance. Mais de quoi ? La croissance mesure quoi ? La croissance en % du PNB (ou PIB c’est selon)

                                                              Alors avant de dire que votre interlocuteur raconte des bêtises, commencez par retourner à vos manuels d’économie de classe de seconde


                                                            • JPC45 27 mars 2008 21:08

                                                              je sais lire mais d’après vous, comment mesure t’on la croissance ? le PIB ? autre ?

                                                              et quel est le lien entre 15% et 2% de croissance ? Pouvez vous me l’expliquer ?

                                                              je parlais de communisme et pas de stailinisme : a qui la statut de platre ?

                                                               


                                                              • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 21:16

                                                                Le lien entre les 15% de revenus demandés par les actionnaires (hedge funds, fonds de pension), et les 2% de croissance (globale, des entreprises), c’est justement ce qui pose problème ; mais je suis sûr que vous allez pouvoir le résoudre facilement : vous avez l’air de disposer de solides arguments...

                                                                Pour le platre de Staline, désolé, je le garderai encore quelques temps dans ma cave : pour vous ce sera donc une superbe faucille et un marteau en inox : un collector !


                                                              • JPC45 27 mars 2008 21:24

                                                                Bref, vous ne connaissez pas le lien entre croissance (du PIB...) et 15% du ROE... ayez l’honneté de dire que vous ne savez pas... et quand on compare des chiffres qui ne sont pas comparable, ça ne rime à rien...

                                                                autre question : si les entreprises donnent 15% aux actionnaires, comment se fait il que les entreprises distribuent au maximum3-4% de rendement (cf CAC40 par exemple) ?

                                                                je ne suis pas certain d’avoir une réponse "argumentée"...

                                                                 


                                                              • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 21:32

                                                                Ecoutez, mon vieux, renseignez vous un minimum avant d’écrire : ça vous évitera de naviguer à vue...

                                                                Et moi d’avoir à parler pour ne rien dire...

                                                                Les chiffres que j’ai avancé sont rigoureusement exacts : tant pour les 15% demandés par les actionnaires (en gros, dans une économie à 2-3% de croissance), que pour les 10% du PNB passés des revenus du travail à ceux du capital.

                                                                Si la réalité : images comme chiffres vous dérange, replongez-vous dans la lecture du figaro : vous serez rassuré...


                                                              • JPC45 27 mars 2008 23:00

                                                                "mon vieux"...

                                                                sur le lien : je vais vous aidez : il n’y a pas de lien...

                                                                sur le 15% : je vais encore vous aidez : aucune entreprise ne donne de 15%. Citez moi une seule entreprise qui donne 15% ?ça ne devrait pas être dur au ton que vous employez

                                                                La réalité, c’est que vous n’avez aucun moyen d’illustrer vos propos : vous comparer des chiffres qui n’ont ausun lien entre eux, et en plus ces mêmes chiifres sont faux...


                                                              • Laurent_K 28 mars 2008 00:40

                                                                Les 15% cités au cours de ces différents messages sont les 15% de ROIC demandés par les actionnaires pour investir leur argent dans une entreprise (ROIC = Return On Invested Capital) . Ce n’est donc pas 15% du CA mais de l’argent qu’ils ont investit pour financer l’entreprise.


                                                              • anny paule 27 mars 2008 22:38

                                                                Les commentaires de tous ordres et de tous niveaux ne manquent pas...c’est certainement le signe que ce propos est au coeur des préoccupations de chacun ! A vrai dire, c’est l’article que j’aurais aimé écrire, tant il correspond à ma pensée profonde et à mes préoccupations... et j’oserais dire, à quel point, il touche au problème crucial de nos sociétés (nationales , européennes et "globales") qui est celui de l’HUMAIN et de ce qui lui est opposé comme incontournable, à savoir "l’économie", ou plutôt, la dictature de la Finance...

                                                                Réfléchir sur des principes humanistes et généreux (loin des comptes et des stratégies des grands organismes financiers) devient une nécessité. Prendre en compte ce qui produit la richesse, à savoir, l’ensemble du monde du travail, lui permettre de vivre décemment partout, revient à modifier la donne et, si les économistes eux-mêmes (qui ont de lourdes responsabilités dans la crise que nous vivons puisqu’ils ont imposé des modèles dont le résultat s’avère erroné... mais, contrairement à ce qu’on voudrait nous laisser entendre, l’économie n’est pas une "science" exacte !) en viennent à s’attaquer au coeur du problème, tous les espoirs nous sont permis.

                                                                L’auteur peut-il nous dire si les citoyens que nous sommes tous peuvent s’associer à ce mouvement des économistes ? dans l’intérêt général, et de façon à peser dans la "balance"... merci de cet article.


                                                                • sisyphe sisyphe 27 mars 2008 23:19

                                                                  Enfin un commentaire qui fait chaud au coeur et à l’esprit !

                                                                  Soyez en remerciée !

                                                                  Pour participer à ce mouvement, vous pouvez déjà signer la pétition à cette adresse : Elle dispose d’un site web www.stop-finance.org

                                                                  S’il y avait d’autres actions à venir, vous pouvez me contacter sur mon adresse e-mail, que vous trouverez sur mon site.

                                                                  Merci encore, Anny Paule.


                                                                • civis1 civis1 28 mars 2008 02:20

                                                                   

                                                                  Bien sûr qu’il faut  saluer l’article de  Sisyphe et le conforter sa tentative de faire connaître cette pétition et de la signer - ce que j’ai fait immédiatement d’ailleurs sans l’ombre d’une hésitation.

                                                                  Avec l’intention de  participer à cette réflexion en y exerçant toute notre intelligence de citoyens éclairés nous n’avons pas d’autre choix que d’essayer  de le faire à partir d’une analyse historique qui même si elle ne se répète pas peut maigré tout apporter quelques éclaircissements.

                                                                  En l’état actuel de mes réflexions il m’apparaît que ce qu’il faut considérer comme des avatars dictatoriaux et sanglants du communisme n’invalident en rien certaines analyses de Marx qui annonçait déjà une logique de concentration  et d’internationalisation du capital comme l’une des conditions préalable de l’avènement d’un système économique qui n’aurait d’autre choix que de faire  des conditions sociales un atout majeur de son  équilibre.

                                                                   Staline était à la tête d’une nomenklatura arrivée au pouvoir en se réclamant  de l’idéal du communisme. Ce n’était pas pour autant une garantie qu’il ne s’y fourvoie pas , au contraire, puisqu’il ne s’y est maintenu que par la terreur policière,  le crime et en truquant, à fin de propagande,  les statistiques et les résultats  d’une économie planifiée qui devait se calquer sur une stricte analyse des besoins.

                                                                  A partir de là et sans  une juste et véritable régulation des plans de développement successifs, cette économie qui manquait de productivité malgré le stakhanovisme ne pouvait que s’effondrer. Dès le début des années soixante les économistes français restaient dubitatifs devant les publications Etudes Soviétiques qui proposaient des résultats contradictoires concernant des plans  qui s’appliquaient à nourrir le  peuple avec des pommes de terre fictives.

                                                                   Mais on ne peut plus croire que l’économie capitaliste à terme fera mieux en essayant de nous faire croire que c’est la loi de l’offre et de la demande qui va réguler la production et le marché. L’argent n’a pour raison d’être que  le profit et non la production de richesses et de biens de consommation surtout lorsque les marchés truqués et le trafic d’influence sont la règle depuis toujours.

                                                                  Lorsqu’ils placent l’avenir du développement des pays pauvres dans un système bancaire de micro crédit pour mobiliser  la vraie seule source de richesse, celle du travail, les libéraux lucides savent que le système financier mondial qui est totalement déconnecté de la réalité devient de plus en plus incontrôlé et va finir par tourner à vide. Les stratégies monétaires ne pourront pas tenir longtemps en vie un système autophage qui ne pouvant  faire de profit que sur la valeur travail passe néanmoins son temps à détruire les activités de production.

                                                                  Mais face à la nécessité de se frayer une troisième voie nous pouvons parier que les lobbys en tout genre ne sont pas là pour rendre cette tâche facile.  


                                                                • kolymine 31 mars 2008 01:26

                                                                  pauvre staline, il a foutrement rien a voir avec les subprime, laissez le donc tranquil là ou il es..

                                                                  meme smith et ricardo on rien a voir avec les subprimes, laissez les mort ou il sont ca mene à rien de les faire voter.


                                                                • Blé 28 mars 2008 07:47

                                                                  Une idée que j’ai entendu dans l’émission "Là-bas si j’y suis".

                                                                  Puisque les états renflouent les pertes des banques privées avec les deniers publics, pourquoi ne pas faire comme faisait la banque du F M I quand elle prêtait de l’argent aux pays du sud ? Mettre des conditions drastiques afin qu’ils remboursent.

                                                                  Que les états aident les banques privées, pourquoi pas, mais à condition que les états via la politique imposent de nouvelles règles. Je ne connais pas grand chose en économie mais je sais que les banques ne font pas de cadeaux à leurs clients, elles collent des agios plus vite que leur ombre dès qu’il y a un petit découvert.

                                                                  S’il y a une réelle volonté politique au niveau européen, il est certainement possible d’arrêter cette connerie d’économie de marché libre et sans entrave.


                                                                  • Le péripate Le péripate 28 mars 2008 09:17

                                                                    Oui, Blé, c’est sans doute ce qu’il faut retenir de ces évènements. Il y a deux notions en économie qui permettent d’éclairer cette mécanique. Ce sont les notions liées de "prêteur en dernier ressort" et d"aléa moral". Le prêteur en dernier ressort est généralement l’emmetteur de monnaie, qui doit imposer des règles prudentielles afin d’éviter l’aléa moral, c’est à dire l’imprudence facilitée par la certitude qu’il y aura quelqu’un pour réparer les pots cassés.

                                                                    On peut donc retourner à l’envoyeur sa théorie libérale et laisser couler les banques, ou leur imposer des règles, de la régulation. La pratique actuelle, du libéralisme quand tout va bien, et du socialisme au service de la finance quand ça va mal, est dangereuse, incohérente, pour tout dire, une escroquerie.


                                                                  • Nemo 28 mars 2008 10:35

                                                                    Mais pour ce genre de mesure, il n’y a que l’Union Européenne pour pouvoir le mettre en oeuvre. encore faut-il qu’on arrête de lui taper dessus !


                                                                  • kolymine 31 mars 2008 01:28

                                                                    oui c’est clairement immoral

                                                                    quand ca va ce sont quelques super riche qui s’engraisse, quand ca va pas, c’est les pauvres qui paye pour reparer les conneries de prise de risque de ces meme riche,


                                                                  • sisyphe sisyphe 28 mars 2008 08:59

                                                                    Tiens, tiens !!

                                                                    Voici les extraits du discours de Nicolas Sarkozy prononcé hier à Londres :

                                                                    " Le chef de l’Etat a également dénoncé les dérives du capitalisme financier. "Qui peut penser (...) qu’il est normal que des agences de notation internationales aient pu noter certains produits financiers AAA un vendredi et les mêmes produits financiers, notés par les mêmes agences, deviennent BBB un lundi ?", a demandé le président français "Ce capitalisme-là, je n’en veux pas, parce que c’est le capitalisme de la frivolité, du mensonge et de l’absence de transparence", a-t-il dit.

                                                                    "Qui peut penser qu’on puisse durablement gagner de l’argent sur des dettes et pousser une montagne de dettes devant soi sans se demander jamais qui, un jour, devra la rembourser, même lorsque l’on est la première économie du monde ?", s’est aussi exclamé Nicolas Sarkozy en faisant allusion à la crise des subprimes aux Etats-Unis. "Qui peut penser que les déséquilibres monétaires qui conduisent à la situation d’aujourd’hui pourront durablement persister ?",

                                                                    Porté à la réflexion des ardents défenseurs du système libéral !

                                                                    Ceci dit, côté pile, on tient ce genre de discours, et, côté face, on cherche, dans son propre pays, à "dépénaliser le droit des affaires"... Un genre de docteur Sarko et mister Nic, quoi ....


                                                                    • JL JL 28 mars 2008 09:13

                                                                      Sarkozy fan tutte


                                                                    • Fred 28 mars 2008 10:15

                                                                      enfin la France est loin, trés loin d’être un pays libéral vu l’étatisme et le corporatisme ambiants.


                                                                    • sisyphe sisyphe 28 mars 2008 10:17

                                                                      Oui, d’ailleurs, c’est bien connu : le libéralisme, c’est comme le nuage de Tchernobyl : il s’arrête aux frontières de la France...

                                                                       


                                                                    • faxtronic faxtronic 28 mars 2008 11:12

                                                                      Non, franchement la France n’est pas tres liberal. mais elle n’est pas la seule.


                                                                    • Fred 28 mars 2008 13:33

                                                                      "Oui, d’ailleurs, c’est bien connu : le libéralisme, c’est comme le nuage de Tchernobyl : il s’arrête aux frontières de la France..."

                                                                       

                                                                      Un pays qui a le plus de fonctionnaires dans le monde et un des taux d’imposition le plus élevé ne peut pas être vraiment libéral ou alors vous n’avez pas la même défintion du libéralisme.


                                                                    • Fred 28 mars 2008 10:13

                                                                       

                                                                      Il n’y a jamais eu aussi "peu" de pauvres dans le monde. Certes il y a des abus et on peut se poser des questions lorsque l’on voit des milliardaires à côté de personnes qui ont du mal à se nourrir mais il y a toujours eu et il y aura toujours une exploitation de l’homme par l’homme. Le capitalisme a effectivement plein de défauts mais ça reste le moins mauvais des systèmes jusqu’à que quelqu’un trouve quelque chose de meilleur. Certes la fuite des capitaux vers d’autres pays va nous appauvrir mais quelque part ça enrichit les pays vers lesquels ils partent. Je trouve que l’utilisation de l’image de l’enfant est de mauvaise foi ; l’auteur sait pertinemment que si nous voulons un monde plus équitable, cela signifie que le français moyen devra vivre avec beaucoup moins or même si les gens se plaignent des riches en France ils ne sont pas prêts de vivre avec moins car ils ne sont pas prêts à reconnaître qu’ils sont riches par rapport à la majorité de la population mondiale.

                                                                       

                                                                      Les gens se plaignent car ils sont en bas mais s’ils étaient en haut ils feraient exactement la même chose. Je vois mes collègues socialistes qui se plaignent en permanence du capitalisme et de la droite mais qui ont tous de l’argent placé en bourse à travers leur plan d’épargne entreprise, qui se plaignent des prix de l’immobilier mais dès lors qu’ils louent un studio (en étant propriétaire) ils le louent au prix du marché…


                                                                      • sisyphe sisyphe 28 mars 2008 10:30

                                                                        Il n’y a jamais eu aussi peu de pauvres dans le monde ????

                                                                        Vous me fournirez vos sources : parce que presque 3 milliards de gens dans la misère, si c’est un progrès, alors, back to the future !

                                                                        "Il y aura toujours une exploitation de l’homme par l’homme" : ben oui, Mâme Michu, alors laissons faire...

                                                                        Quant à votre défense du capitalisme, elle est, comme tous ceux de votre point de vue, totalement archaïque. Il ne s’agit pas de revenir en arrière ; il s’agit, (on se répète tellement) de le REGULER : de lui imposer des lois qui empêchent les abus, les excès, les dégats qu’il cause ; d’empêcher que les marchés financiers imposent leur loi de la jungle à tous les secteurs de l’activité humaine : l’économie, le politique, le sociétal, le social.

                                                                        C’est marrant, dès qu’on parle de simple régulation, chez beaucoup, comme les chiens de Pavlov, ressurgissent les spectres de Staline, Mao, Trotsky (qu’ils ne connaissent d’ailleurs même pas) comme repoussoir ultime. Faut sortir un peu des ancestrales obsessions, là : on est en 2008 ; le communisme n’existe plus depuis belle lurette ; un seul système régit le monde ; c’est le capitalisme, qui a viré à l’ultra-libéralisme, et qui cause les ravages que l’on voit.

                                                                        Il faut vraiment s’aveugler volontairement pour ne pas reconnaître, vu l’actuelle crise financière, venant après tant d’autres, vu les ravages créés par la dérégulation des marchés financiers, qu’il est plus que temps de prendre des mesures pour empêcher une catastrophe annoncée.

                                                                        Quant aux richesses produites dans le monde, elles sont LARGEMENT suffisantes pour permettre à l’ensemble des terriens d’avoir une vie décente : pas besoin de "s’appauvrir" pour que d’autres retrouvent un niveu de vie décent : il suffit d’une plus juste RE-DIS-TRI-BU-TION, et moins de concentration des richesses dans une infime minorité.

                                                                        A force de se répéter, on espère que ça finira par rentrer : mais c’est vrai que, vu la domination largement répandue des réactions rhinencéphaliques, c’est pas gagné...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès