• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Français, nous n’avons pas à rembourser la dette, C’est notre (...)

Français, nous n’avons pas à rembourser la dette, C’est notre droit ! Première partie

Les entretiens du Professeur VaZlin’. vazlin@laposte.net Le 1° Avril 2018   N° 265

Toutes les conneries qu’ils nous ont fait gober  et payer !

Quand un politique vous dit « Ce n’est pas de notre faute, c’est le gouvernement précédent qui ...etc. » aïe aïe ouille ! c’est la façon élégante d’annoncer : « Hier, on vous l’a mis, et bien, ça va continuer ! C’est pas de notre faute, c’est comme ça ! Allez ! pas d’histoire faut payer ! »

De 1979 à 2009, pendant 30 ans, la dette a augmenté de 1250 milliards  pour atteindre 1489 milliards d’euros. (voir tableau en pièce jointe)

Pendant ces 30 ans, combien avons-nous payé en seuls intérêts cumulés ? 1340 milliards d’euros !     90 milliards de plus que le capital que nous n’avons toujours pas remboursé et dont les intérêts vont continuer à s’accumuler, jusqu’à quand …. une histoire sans fin ! Et un éternel recommencement !

 Pourtant, il y a des faits historiques que, moi, personnellement, j’aimerais bien revivre. Car certains pays, endettés jusqu’au cou, on fait un doigt d’honneur aux banques et tout cela LEGALEMENT ! Un peu d’histoire politico-socio-économique ne pouvant pas nuire, voici quelques exemples :

  • 1er exemple : en 1883 le Mexique dénonce la dette contractée par l'empereur Maximilien en promulguant une loi dite "de règlement de la dette nationale" qui déclare  : « Nous ne pouvons pas reconnaitre les dettes émises par le gouvernement entre le 17 décembre 1857 et le 21 juin 1867 ».
  • 2 ° exemple (qui parait aujourd’hui cocasse) : 1898, les USA prennent la défense de Cuba : « La Commission des États-Unis a refusé que Cuba paye les dettes contractées par le régime colonial espagnol, la qualifiant de “poids imposé au peuple cubain sans son accord” et ajoute “les créanciers ont accepté le risque de leurs investissements”.  La dette fut alors entièrement annulée. »
  • 3° exemple : Le Costa Rica « En 1923, une Cour d’arbitrage internationale déclara que les prêts concédés par la Royal Bank of Canada au dictateur Tinoco du Costa Rica étaient nuls parce qu’ils n'avaient pas servi les interêts du pays ....la banque doit prouver que l'argent fut prété au gouvernement pour des usages légitimes ..."

Ces 3 faits inspirèrent Alexander Nahum Sack ([i]) pour définir, dès 1927, le premier concept légal de « dette odieuse ».  ([ii]).

Aujourd’hui, le CISDL (Centre for International Sustainable Development Law définit ainsi les dettes odieuses :

 « les dettes odieuses sont celles qui ont été contractées :

  1. contre les intérêts de la population d’un Etat,
  2. sans son consentement,
  3. et en toute connaissance de cause par les créanciers » 3 .                                 Si ces trois conditions sont réunies, un Etat peut ne pas rembourser sa dette (ou une partie de sa dette. C’est une jurisprudence ([iv]) qui ne peut être mise en œuvre par un gouvernement qu’après réalisation d’un « audit de la dette » exigé par les citoyens ! ([v],[vi]&[vii]) Est-ce la raison du grand flou artistique entretenu par nos politiques sur ce sujet ? tant que le citoyen ne comprend pas, il ne demande pas !

Qu’en est-il de la dette de la France ? Répond-elle à cette jurisprudence ? Et donc, pourrait-on arrêter, chez nous, cette spirale infernale ?

C’est ce que le Professeur VaZlin analysera dans son prochain entretien.

 

 

[i] ancien ministre du Tsar Nicolas II, émigré en France après la révolution de 1917, professeur de droit à Paris et théoricien de la doctrine de la dette odieuse,

[iv] La jurisprudence désigne l'ensemble des décisions de justice relatives à une question juridique donnée1. Il s'agit donc de décisions précédemment rendues, qui illustrent comment un problème juridique a été résolu[réf. souhaitée]. La jurisprudence est constituée d'abord des décisions rendues par les hautes cours nationales, mais aussi, avec un poids moindre, de celles rendues par des cours.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Yohan Yohan 2 avril 09:54

    Typique des soixantuitards irresponsables qui se sont gavés pendant trente ans en ponctionnant sur les richesses héritées du travail de leurs aïeux, dilapidant la capital, accumulant des dettes pour préserver leur niveau de vie, léguant la merde à leurs enfants. Et maintenant ils ne veulent plus rembourser leurs dettes. Des gens qui en plus ont le culot de vous faire la leçon... smiley


    • Laulau Laulau 2 avril 10:43

      @Yohan
      Pauvre naze !


    • l' hermite Cyrus 2 avril 10:49

      @Yohan

      Trop facile de dénoncer les « vilain hippies » ... 
      Ils n’ ont jamais accéder au gouvernement noyauté par coh bandit le bien nommé .

      C’ est toute une génération qui as profiter des « 30 glorieuses » pour nous laisser les « 20 piteuses » prenez en votre part 




    • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 2 avril 11:12

      @Yohan
      Tu sais ce qu’ils m’avaient donné en héritage mes aïeux ? 

      la guerre et la ruine !
      Quand tu te torcheras le cul avec du vieux papier journal, tu me donneras des leçons.
      Le prof

    • Festivus Festivus 2 avril 13:28

      @Yohan

      Vous vivez sur quelle planète France ?

      Ceux qui l’ont dans l’os est ceux qui n’ont connus que la Crise depuis 1973 soit ceux nés entre 1960 et 1980. Ils paieront pour leurs parents retraités, ont payé pour leurs enfants qui, eux, n’ont pas l’intention de payer pour eux.
      La génération entre-deux, lien des post-modernes qui veulent enfin en finir avec la République (la RaiePublique..), retour du pouvoir au pouvoir et prégnance des puissants sur le peuple incapable de bien voter.

      C’est pas les soixante-huitards le problème, c’est ceux qui les ont manipulé et qui ont décidé du monde moderne.



    • capobianco 2 avril 14:00

      @Yohan
      «  Des gens qui en plus ont le culot de vous faire la leçon... »

      Vous vous regarder dans une glace de temps en temps ?

    • HELIOS HELIOS 3 avril 00:33

      @Yohan


      ce sont les 68’ards qui ont votés la loi de 1973 ? il avait quel age Pompidou ?

      .. ; et quand vous etes allé a l’ecole, quand sous prenez le train, que vous roulez sur la route, que vous vous faites soigner... etc vous ne l’utilisez pas la dette ?... celle dont vous ne payez pas le prix puisque c’est un service public ?

      ....

    • zygzornifle zygzornifle 2 avril 09:54
      Français, nous n’avons pas à rembourser la detteHa pourquoi on nous demande notre avis ?

      • Et hop ! Et hop ! 2 avril 12:16

        @zygzornifle


        Bonaparte sous le Directoire avait décidé en 1797 de désendetter l’État en faisant voter la loi dite du Tiers consolidé, ce qui est la façon positive de dire répudiation des Deux tiers impayés.


      • Et hop ! Et hop ! 2 avril 12:18

        @Et hop !


        Cette mesure de répudiation des 2/3 de la dette avait été suivie d’un retour à l’étalon or avec la création du Franc germinal qui restera stable jusqu’en 1914.


      • papat 2 avril 11:06
        « Donnez-moi le pouvoir de créer la monnaie et je me moque de qui fait les lois ! ».mayer amshel rothschild..1744 1812.
        en application de cette maxime ,après s’être débarrassé de De Gaulle en 1968...la France se fait voler la possibilité d’emprunter à sa propre banque par la loi du 3 janvier 1973...
        dite loi Pompidou- rothschild...
        pompidou ayant travailler chez rothschild ...toujours les mêmes quand il faut endetter les nations..voir qui est derrière la dette au états unis...
        ensuite on pille les états de leurs entreprises nationales. première privatisation 1986 « saint gobain »
        pour voler les peuples que vous avez endetté.


        • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 2 avril 11:14

          @papat
          Exact, attendez la deuxième partie de mon article, j’apprécierais vos commentaires

          Cordialement
          Le prof

        • #Shawford #Shawford42 2 avril 11:16

          @Professeur VaZlin’

          Moi je viendrai... seul et désarmé... si on me dit où il faut aller farter sa planche jeudi prochain avant de se faire une bonne p’itite session des familles concubines OKLM !?


        • #Nono LP/R #Nenette42 2 avril 11:19

          @Raggazoni

          Je préfère ! (........,)


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 avril 19:16

          @Professeur VaZlin’
          Les exemples que vous donnez sont des pays souverains, aucun n’est dans l’ UE. Un pays souverain fait ce qu’il veut, il met ses banquiers en prison, laisse les banques faire faillite, toussa, toussa ...


          Depuis la création de la Banque de France en 1801, jusqu’à l’article 104 du Traité de Maastricht, l’Etat et les Collectivités locales empruntaient à taux 0% à la Banque de France.

          Ce sont les Traités européens qui ont imposé aux Etats d’emprunter avec intérêts au marché, ou aux banques, c’est pareil. Le graphique que vous montrez est plus parlant ainsi. Ce que nous payons chaque année, ce sont les intérêts de la dette. Si nous n’étions pas dans l’ UE, la dette publique serait un non sujet. Il est illusoire de penser que la question de la dette peut trouver la moindre solution en restant dans l’ UE.

          Maintenant, en sortant de l’ UE, la question qui se posera : à qui appartient la dette ? Ben... en partie aux épargnants. L’argent épargné, votre banque le prête à l’ Etat..., donc votre épargne, c’est de la dette... Il faudra donc éviter que les épargnants ne soient lésés.

        • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 3 avril 10:22

          @Fifi Brind_acier
          Vous vous trompez, ce n’est pas l’Europe qui en 1973 a obligé la France à emprunter sur les marchés, 

          Cordialement
          Le prof

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 avril 19:19

          @Professeur VaZlin’
          On n’a pas de pétrole, mais on a des idées...
          L’idée de Pompidou et de Giscard a été reprise par les Traités européens :
          - c’était l’article 104 du Traité de Maastricht.
          - c’est devenu l’article 123 du TFUE. Il est interdit aux Banques centrales de prêter aux Etats.

          Article 123 -1. Il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales des États membres, ci-
          après dénommées « banques centrales nationales », d’accorder des découverts ou tout autre type de
          crédit aux institutions, organes ou organismes de l’Union, aux administrations centrales, aux autorités
          régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des
          États membres ; l’acquisition directe, auprès d’eux, par la Banque centrale européenne ou les banques
          centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite.


          Autre idée française qui a fait florès, le déficit à 3 % du PIB ! Elle a été inventé de toutes pièces par deux fonctionnaires du Ministère des Finances, pour faire plaisir à Mitterrand, elle n’a aucune valeur économique.

          « Le déficit à 3% du PIB, une invention 100% française ! »


        • julius 1ER 6 avril 08:13

          @Professeur VaZlin’

          tu parles avec FIFI en 73 elle n’était pas née !!!!

        • oncle archibald 2 avril 11:18

          Bien sûr tout cela serait parfait, dire à son banquier « va te faire foutre » est un plaisir de roi.

          Le hic en ce qui nous concerne c’est qu’il faudra revenir vers lui le lendemain pour lui demander de nous prêter encore de quoi payer le salaire de nos instits et de nos policiers .....

          Demandez aux Grecs, ils le savent maintenant !


          • papat 2 avril 11:30

            @oncle archibald
            pas si c’est vous qui faites votre monnaie ! comme avant 1973


          • oncle archibald 2 avril 11:50

            @papat : si c’est vous qui faites tourner la planche à billets ailleurs on les considérera pour ce qu’ils sont, des billets de Monopoly ! Et comme on importe beaucoup des articles ménagers de consommation usuelle et même en grande partie notre nourriture .... Va falloir que les salaires et les retraites suivent !


          • papat 2 avril 11:59

            @oncle archibald

            va falloir que les salaires et les retraites suivent ! 
            exactement...un peu d’inflation bénéficie aux salariés...les détenteurs de capitaux voient leur pépettes se dévaluer..
            diriez vous que le franc avant 73 était une monnaie de monopoly ?

          • oncle archibald 2 avril 12:18

            @papat : en 73 les banques pretaient à 13/14 % à ceux qui voulaient acheter un bien immobilier et versaient des intérêts de 9/10% à ceux qui leur laissaient de l’argent en dépôt sur un compte bloqué !

            Mais en 73 le monde n’était pas « globalisé » comme aujourd’hui. Prenez vous les grecs pour des cons ? S’ils ont accepté fut-ce en rechignant de rester dans le systeme c’est parce qu’ils n’avaient pas intérêt à en sortir !


          • papat 2 avril 12:37

            @oncle archibald

            je n’ai pas étudié ce dont vous parlez....sur les prêts des banques de l’époque...mais la logique veut que s’il y a un peu d’inflation vos remboursement restent les mêmes alors que votre salaire augmente en proportion....j’ai bon la ?
            par contre je sais que l’intégralité des impots sur le revenu part dans les banques...et ça me fait mal au...
            posez vous la question ....ma maman me prête de l’argent à 0% et comme je suis très con je vais emprunter à ma banque à 5%...

          • titi 2 avril 14:23
            @papat

            « diriez vous que le franc avant 73 était une monnaie de monopoly ? »

            1912 : 1 $ = 5,12 francs
            1926 : 1 $ = 25 francs
            1947 :  1 $ = 119 francs
            1948 :  1 $ = 214 francs
            1949 : 1 $ = 350 francs
            1957 : 1 $ = 420 francs 
            1963  :  1 $ = 4,92 francs = 492 anciens francs


            Une monnaie dont la valeur est divisée par plus de 100 en 50 ans est en effet une monnaie de monoply

          • papat 2 avril 14:38

            @titi
            vous écrivez 1$ = 4.92 francs....moi ça me va ! par contre j’entends dire que le dollar à la valeur du PQ... il parait même que les us en fabrique par camion benne chaque mois ...donc on a le billet de monopoly qu’on peut.


          • l' hermite Cyrus 2 avril 16:07

            @titi

            seulement si on décide d’ acheter non français sans taxer ...
            On voit aussi que dans la globalisation de l’ offre et la demande on arrive egalement a une monaie de singe ... 
            un cadie 1980=1/8 de cadie aujourd’hui les course votent aussi ...

          • Yaurrick Yaurrick 2 avril 17:07

            @papat
            Sauf que l’inflation, c’est un moyen déguisé de taxer les contribuables car il est bien trop tentant de faire tourner la planche à billets plus que nécessaire.
            Voyez le résultats des QE et autres relances keynésiennes, votre salaire augmente en valeur faciale mais cela ne trompe personne, votre pouvoir d’achat réél n’aura pas augmenté en conséquence.
            Vous êtes donc victime d’une illusion monétaire qui aura permis de vous taxer sans que le voyiez.


          • titi 2 avril 17:27

            @papat

            « les us en fabrique par camion »

            Bah justement.
            Le franc ne valait rien en $ qui lui même ne valait plus grand chose.... en 50 ans.

            C’est une monnaie de singe.


          • papat 2 avril 18:00

            @Yaurrick
            vous écrivez « trop tentant de faire tourner la planche a billet » 

            si vous êtes raisonnable inflation maitriser.
            pour les prêts immobiliers vous allez me dire que l’inflation est négative pour l’emprunteur ?
            si mon salaire augmente tous les ans de 3% du à l’inflation ,ma mensualité ne change pas .
            vous en pensez quoi ?

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 avril 19:27

            @oncle archibald
            « Confessions d’un assassin financier » John Perkins.
            Un des moyens de soumettre un pays, c’est de l’endetter. Et quand il ne peut plus rembourser, on lui demande ce qui arrange les Financiers, par exemple, de voter comme on lui dit aux Nations Unies, ou de laisser piller les biens publics ou les ressources naturelles de son pays...


            L’Argentine (pays souverain) a envoyé paître les banquiers en 2002 :
            « Nous avons sauvé les gens plutôt que les banques » .L’ancien Ministre des Finances argentin, Lavagna, donne des conseils à la Grèce, qui évidemment, ne les a pas suivis...

            L’Islande (pays souverain) aussi à envoyé promener ses banquiers...

            PS : J’espère qu’on vous paye bien pour diffuser les mantras de la finance..., ce serait dommage que vous fassiez tout ce travail gratuitement !

          • Yaurrick Yaurrick 2 avril 19:27

            @papat
            Il ne s’agit pas d’être « raisonnable », il faut simplement que l’émission de monnaie soit la contrepartie d’une production réelle de richesses... Le reste tels que les plans de relance c’est de la poudre de perlimpinpin.
            Pour que votre salaire augmente plus que l’inflation, c’est qu’il y a des gains de productivité... en pratique, l’indexation ne suit que très peu, il y a de très grandes chances que les salaires nominaux aient diminué en l’absence de gains de productivité.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 avril 19:28

            @oncle archibald
            Meuh... non, les Grecs sont dans la panade parce que Tsipras les a trahis !


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 avril 19:35

            @Yaurrick
            Et depuis quand les Banques centrales font tourner la planche à billet pour investir dans l’économie réelle ??? Elles crachent à jets continu une masse astronomique de monnaie de singe qui sert à gonfler les bulles spéculatives, qui vont nous péter à la figure ...

            « Evon Von Greyerz : La bombe à retardement de 500 000 milliards de $ va dévaster le système financier mondial ! »


          • Yaurrick Yaurrick 2 avril 19:39

            @Fifi Brind_acier
            Ben oui, elles font de la politique keynésienne, qui ne marche pas d’ailleurs... Je n’ai jamais dit que les banques centrales étaient vertueuses et appliquaient une politique libérale.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 avril 19:43

            @titi
            Le dollar a perdu 95% de sa valeur en 100 ans.

            Ce n’est pas un hasard si la Chine et la Russie achètent de l’or à tour de bras.
            Elle vont couler le dollar, avec une PétroYuan appuyé sur l’or.
            « Pétroyuan, la fin de l’Empire américain »


            26 Mars 2018, ça y est, la Chine a commencé les transactions en Yuans adossés à l’or, pour le pétrole.

          • titi 2 avril 20:22
            @Fifi Brind_acier

            Il faut lire les messages avant d’y répondre.
            La question était : le franc d’avant 1973 était il une monnaie de singe ?

            Oui puisque le franc avait perdu 90% de sa valeur par rapport au dollar.

            Et si je vous suis, le dollar a lui même perdu 95% de sa valeur.
            Même si je suis septique, cela confirme me donc mes dires et répond à la question le francs d’avant 1973 était il une monnaie de Monopoly ? la réponse est oui.

            Pour vous répondre, encore les 2/3 des réserves en devises le sont en $.
            Et c’est la chine qui en détient le plus.
            Si les chinois coulent le $ ils se tirent une balle dans le pied.

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 avril 07:51

            @titi
            Le dollar a été imposé comme monnaie unique des transactions commerciales. Une monnaie de singe est une monnaie qui ne s’appuie pas sur l’or et fait tourner la planche à billets. La France n’avait pas besoin de cela, elle empruntait à la Banque de France à taux 0%.


            De Gaulle a été le seul à d’élever contre le dollar non convertible en or, crime impardonnable ! Mai 68 a été organisé pour le virer.

            " (...) sa remise en cause du « privilège exorbitant du dollar ». Monnaie de réserve mondiale, encore liée à l’or à l’époque, du moins symboliquement, le dollar permettait aux USA de vivre à crédit sur le dos du monde en faisant marcher à tour de bras la planche à billets (ça continue aujourd’hui en mille fois pire !)...

            De Gaulle, Che Guevara de la finance (et autrement dangereux qu’un Che Guevara puisqu’il dirigeait une nation puissante munie de l’arme atomique) a envoyé la marine nationale aux Etats-unis, acte hautement symbolique, pour remporter « son or » en échange de billets verts, monnaie de singe dont il ne voulait plus. Là, il visait juste, il visait où ça fait mal. Et il a essayé d’entrainer avec lui, dans cette aventure (se débarrasser des dollars-papier), l’Afrique du sud, les pays arabes, la Russie, la Chine... Les stocks d’or US fondaient. etc "


            Aujourd’hui, la Chine et la Russie s’appuient sur des réserves d’or pour niquer le dollar, et font ce que de Gaulle n’a pas réussi à faire...


          • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 3 avril 10:27

            @Fifi Brind_acier
            Vous croyez encore que les monnaies s’appuient sur l’or ?

             Et mai 68 pour faire virer de Gaulle ?
            C’est amusant votre façon d’accommoder l’histoire et l’économie comme ça vous arrange,
            Cordialement
            Le rpof

          • @Professeur VaZlin’

            Signer chaque commentaire le prof, et des-connes-nénées là dessus, ça montre un art pas encore complétement con-sonné en matière de fartage de MA planche... bref pas comme mon Écuyer qui se serait planté irrésistiblement, lui, avec débordement de smileys subséquent sur mon commentaire ! ^^^^^

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès