• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > France infantile

France infantile

Un minimum de réflexion économique et sociale nous rendrait service...

Au début du 19e siècle, l’astronome anglais Dinwiddie s’était dit désespéré par « l’infantile crédulité des Chinois ». L’éclatante réussite économique de la Chine du 21e siècle laisse deviner des gens plus matures, « éveillés » dirait Alain Peyrefitte. Que penserait donc aujourd’hui un Chinois de l’incroyable infantilisme des Français en ce domaine ?

Interrogez les Français sur l’économie.

Disons-le d’entrée, il vous faudra du courage, car ils vont aussitôt vous regarder d’un œil soupçonneux, fortement réprobateur, voire accusateur. « Quelle petitesse », dira cet œil. Qu’est-ce que cet homme terre à terre, qui place bassement les problèmes économiques en tête de ses préoccupations ? N’avons-nous pas en France, le pays des Lumières devant qui le monde entier se prosterne, l’avantage d’appartenir au pays de l’intelligence, un pays où les « valeurs » préemptent la vulgaire économie, un pays où les chiffres ne doivent pas compter devant la noblesse de l’éthique et la pureté de la théorie ?

Ils ont raison. La défense des « valeurs » doit nous guider, nous maintenir en altitude, nous aider à ne pas sombrer dans la petitesse. Toutefois, une « valeur » primordiale ne consisterait-elle pas à tenter de rendre une quantité maximale de personnes plus indépendantes, plus libres de leur sort, plus détachées de besoins matériels essentiels ? C’est-à-dire : ne consisterait-elle pas à se préoccuper… d’économie ?

Alors, bien que le soupçon soit donc installé, que cela ne vous arrête pas de les interroger, ces Français. Juste pour vous faire une idée.

Quand on parle des problèmes de la France, la première question qui vient à l’esprit, il va de soi, est celle du chômage. Question : comment éradiquer ce mal profond ?

Voici un florilège de réponses :

  • C’est impossibleLe chômage de masse a toujours existé quel que soit le parti politique au pouvoir. C’est dû au système, au marché, au capitalisme, à l’égoïsme des employeurs, aux délocalisations, aux robots, etc.
  • D’ailleurs Mitterrand l’avait dit : « Pour le chômage on a tout essayé ». Alors vous voyez bien !
  • De toute façon en France la population augmente, donc le chômage augmente, « c’est mathématique », il faut diviser le travail par un plus grand nombre de personnes.
  • Avec tous les licenciements dont parlent les journaux, comment voulez-vous que le chômage n’augmente pas ?
  • Si on interdisait les délocalisations, on garderait nos emplois.
  • Les entreprises préfèrent augmenter leurs bénéfices plutôt qu’embaucher.

 

Nouvelle question : certains affirment que le pouvoir d’achat baisse et c’est la première fois depuis la guerre… Comment le faire repartir ?

Florilège de réponses :

  • Mais il baisse depuis longtemps ! …
  • On a de plus en plus de mal à joindre les deux bouts, ce n’est pas nouveau.
  • Pas étonnant que nos revenus baissent, il n’y a qu’à voir comment celui des patrons augmente sans arrêt. L’argent qu’ils prennent, c’est autant de moins pour nous.

Que traduisent toutes ces réponses ? Une vue simpliste des choses économiques, mais aussi, c’est notre drame, une vue morale.

Pourquoi une entreprise doit-elle embaucher ? Par devoir.

Pourquoi voulons-nous appauvrir les riches et diminuer leur nombre ? Parce que l’inégalité, c’est immoral.

Le résultat de cette morale qui nous colle au cœur ? Le chômage atteint des records, les Français, tous les Français, s’appauvrissent. L’impécuniosité et le chômage seraient-ils les objectifs moraux des Français ?

Non, les Français n’ont simplement pas compris.

Ils n’ont pas compris que, les emplois étant décidés par les entreprises, dans une société de liberté on ne peut agir sur le taux d’emploi qu’en incitant les entreprises à embaucher. En régime totalitaire c’est facile, inutile de les inciter, on les y oblige. Pourquoi pas ? Cette solution fut essayée, pendant 70 ans, en Union Soviétique. Le résultat étant connu, oublions cette solution.

Il faut donc « inciter » à embaucher. Comment ? En jouant sur les leviers disponibles.

Le levier moral, diront certains. Entreprise citoyenne, patriotisme économique, etc. Bon, ça marchera de temps en temps, mais de façon marginale et pas longtemps, car la morale d’un chef d’entreprise consiste avant tout à la faire vivre, la pérenniser. Et il sait que pour ce faire il ne doit salarier que des emplois utiles.

Donc inciter à embaucher pour des emplois utiles. Comment ? D’abord en rendant ces emplois nécessaires par un accroissement de l’activité économique. Ce qui s’obtient en particulier par une population active plus nombreuse et …plus active. Foin des stupidités entendues du style « on est trop nombreux » ou « il faut partager le travail ». La réalité trop ignorée des Français, c’est que plus on est nombreux à travailler, et plus ces nombreux travaillent, plus on crée des emplois. Et de l’emploi. Les Japonais, à 100 millions, connaissent-ils plus de chômage que nous avec nos 65 millions de Français ? Quand en France, en quelques années, la proportion de femmes travaillant à l’extérieur est passée de 20 % à 80 %, le chômage a-t-il augmenté ? À ces deux questions la réponse est non.

Encore faut-il, à ce moteur de l’activité générale, ne pas joindre le frein particulier du risque trop élevé pour l’entreprise. Si une embauche s’accompagne de la quasi obligation de garder le salarié pendant 40 ans quoiqu’il arrive, un entrepreneur face à un plan de charge favorable choisira en priorité toutes les solutions sauf l’embauche : sous-traitance, heures supplémentaires, voire refus de commandes.

Ont-ils compris tout cela, nos compatriotes ? Demandez-leur, vous serez édifiés et vous aurez tout compris à nos records de chômage.

Et concernant leur maladie congénitale, la « lutte contre les inégalités », ont-ils mieux compris ? Hélas non, là encore ce qu’ils appellent « la morale » les rend mal-comprenants.

Expliquez-leur qu’un des problèmes majeurs de la France, c’est que ce pays manque de riches, et que ses riches ne sont pas assez riches. Ils refuseront de vous parler davantage, vous n’avez pas de moralité…

Et pourtant, comme on l’a souvent bien compris ailleurs, comment les moins riches pourraient-ils s’enrichir si les plus riches n’étaient pas là, pour investir et dépenser ? Investir et dépenser, ils le font pour eux-mêmes, on ne leur demande pas de le faire par morale. Mais ils le font, et le résultat est que cela enrichit, et emploie, tout le monde. Les Français appellent ça « l’effet de ruissellement », sous-entendant que cet effet est marginal, mais ils se trompent, ce n’est pas un ruissellement c’est une puissante cascade. Et surtout c’est la seule voie d’amélioration du bien-être général. Est-il préférable de « lutter contre les inégalités » en appauvrissant tout le monde ?

Vous savez certainement tout cela, vous, lecteurs d’AgoraVox. Oui, cependant les Français dans leur grand nombre, Français moyens, Français pauvres, Français riches, Français de gauche, Français de droite, le savent-ils ? Vous croyez ? Alors allez-y, interrogez-les. Vous serez édifiés.

Et désespérés.


Moyenne des avis sur cet article :  1.63/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Nicolas_M Nicolas_M 14 décembre 2018 16:55

    Vous considérez l’économie comme une solution dans un monde où l’on produit trop au détriment de la planète ?

    La fin de toute économie, une grosse montée du chômage et la récession serait une réponse bien plus acceptable.

    Vous parlez de « mal profond » ? Le mal profond c’est que 60% des animaux sauvages ont disparu ces 40 dernières années. Le mal profond c’est l’économie qui veut que nous ayons plus de confort que nos parents. Il faut luter contre cela, contre le confort à outrance, contre la richesse qui augmente, contre le pouvoir d’achat.


    • pipiou 14 décembre 2018 17:57

      Bravo à l’auteur pour cet effort de pédagogie.

      Mais il vous faudra remettre 100 fois votre ouvrage sur le métier pour essayer de casser certains carcans ideologiques .


      • mmbbb 15 décembre 2018 11:50

        @ pipiou cet auteur est un pietre analyste , il ne fait que debiter des poncifs. Le tissu industriels de la France a ete depece, les fleurons technologiques on ete vendus , l elite a failli puisque cette oligarchie est plus preoccupée par sa carriere qu au bien commun. L Europe qui devait apporter prosperite , a permis par exemple au Chinois de venir faire leur marche en France et de racheter maintes et une PME . Cet auteur fait l eloge de la Chine , C ’est une dictacture dont l economie est tres encadree . Les Chinois n ont pas les memes contraintes et polluent leur pays Lors des jeux olympiques en 2008 , un reportarge du Monde sur les usines chimiques de Pekin qui arrêtèrent leurs activites afin justement de donner a cette ville un plus de fraicheur, Beaucoup d ouvriers etaient malades et leur cancer mal soigne. Un des sinologues , le francais Jean Luc Domenach apporte une analyse plus nuancées sur le développement economique de ce pays , la corruption est un des problemes majeurs.. Vous et l auteur , dans une usine chinoise, cela vous eviterait de raconter n importe quoi . Cet auteur aurait pu au moins citer maurice Allais ayant eu le prix nobel d economie .afin d ’etayer son analyse . Quant au pays en pelotton de tête , l Allemagne et le Japon dont l economie est performante, ces deux pays ont une natalite en chute libre . Dans une generation ils auront de serieux problemes . C ’est un peu con non Quant a nous cet auteur emerite oublue de citer le CICE dont les resultats ne sont pas a la hauteur .Effet d opportunite , commencons a jouer le jeux , plus d aide aux PME PMI, avec la mondialisation les produits francais ne sont pas compétitifs puisque la plupart etaient dans la gamme moyenne . Et enfin, prenons exemple sur le Japon ou un patron fautif se retrouve sous les verrous , oui revoyons les donnees mais l ensemble du probleme et non pas s en prendre au quidam. Cet auteur est decevant comme vous. 


      • JL JL 14 décembre 2018 18:31

        ’’ Ils n’ont pas compris que, les emplois étant décidés par les entreprises, dans une société de liberté on ne peut agir sur le taux d’emploi qu’en incitant les entreprises à embaucher. ’’

         

         Désolé, c’est vous qui n’avez pas compris. Les entreprises n’embauchent que si elles ont des marchés, des commandes, pas sur des incitations.

         

        Vous connaissez la fable « La besace » ?

         

         Allez-y : vous ne serez pas déçu, il y est fait mention de Jupiter !

         

         smiley



        • Alren Alren 15 décembre 2018 13:38

          @JL

          Les embauches ce sont aussi dans les services publics qu’elles seraient nécessaires, hôpitaux, enseignement, inspecteurs des impôts, SNCF ...

          L’argent pour les payer ? L’abrogation du CICE, le rétablissement de l’ISF, l’impôt universel, la lutte sérieuse contre la grosse fraude fiscale et l’optimisation fiscale rapporteraient des centaines de milliards.

          Le retour d’une Banque de France prêtant sans intérêt à l’État (si nécessaire car le budget serait excédentaire), la renégociation de la dette avec remise en cause des abus, permettrait de ne pas avoir recours à l’emprunt privé mais au contraire d’éteindre ladite dette en quelques années.


          Bien sûr pour tout ça il faut quitter l’UE pour qu’elle s’écroule et que l’on rebâtisse sur ses ruines un système au service des peuples et non de l’oligarchie.


          Au bout du compte, il resterait un excédent qu’il faudrait attribuer à la Révolution énergétique.


        • JL JL 15 décembre 2018 14:21

          @Alren
           
           d’accord avec vos souhaits, mais réservé sur ça : ’’Bien sûr pour tout ça il faut quitter l’UE ’’.
           
           Partout dans l’UE souffle un vent de révolte contre cette UE trop libérale. Depuis le Brexit, seuls Merkel en roue libre et Macron affaiblit y sont encore attachés.
           
          Les temps ont changé, le moment est arrivé de faire advenir cette Europe sociale qui était promise dans les traités et que les citoyens ont espéré vainement jusqu’ici. Mais il faut pour cela des leaders capables de défendre à la fois leur pays et leurs citoyens.
           
          Le Pen est peut-être capable de défendre les intérêts de la nation, pas ceux des petites gens.
           
          Mélenchon c’est inverse, pas besoin d’un dessin.


        • mmbbb 16 décembre 2018 09:32

          @JL Avant de vouloir une Europe socaile, il faudrait une Europe souveraine , ce n est pas le cas . Voir les negocations sur Marrachech , l Europe sociale beneficie avant tout aux immigres qui trouvent un benefice en quittant leurs pays. En autre , ils pourraient être une aide indispensable au dévoppement de leur pays puisque ce ne sont pas les plus misereux qui peuvent migrer. L Europe tire des lignes de credits pour le devloppement de ces pays ( les médias nous assènent que nous sommes indifférennts , c ’est faut la Palestine survit a ces credits par exemple, l Afrique se voit attribuer des millairds pour des plans pluriannuels , c est budgétise .) . En revanche , ce sont les classes moyennes qui sont écrasées en Europe . En France, notamment , il est extraordinaire que l on puisse travaille en etant en situation irréguliere, c ’est tout benef pour le patronat . Gataz notamment par un élan de générosite est pour cette migration. Tant qu il n y a aura pas une remise en ordre , ce sera le foutoir et les extremes se reveillent , l Allemagne en particulier . In fine dans ce systeme, les riches peuvent s enrichier alors que la classe moyenne s appauvrit puisque évidemment elle n a aucun ressort a creer de la richesse . 


        • CN46400 CN46400 16 décembre 2018 10:08

          @mmbbb
          Je prendrais votre raisonnement au sérieux quand je verrais des français, ou européens, sauter dans la mer pour chercher de quoi vivre sur l’autre rive...Et je considèrerais comme des salauds ceux qui, avec des coups de talons, essaieront de les noyer, plutôt que de les sauver !
           Si la France est ce qu’elle est, c’est aussi parce que de nombreux immigrés, venus de partout, l’ont faite ainsi. En travaillant, mais aussi en luttant pour le progrès social, il n’existe, nulle part, un pays prospère coulé par les immigrés !


        • julius 1ER 15 décembre 2018 10:36

          encore un chantre de l’Ultra-Libéralisme qui vient nous parler des dogmes de M Friedman !!!! 

          avec ses vérités toutes faîtes l’URSS a capoté parceque les socialistes n’avaient rien compris à l’économie de marché ....quelle blague ...c’est la course à la guerre des étoiles qui a fait capoter l’économie soviétique ou l’essentiel du PIB allait à l’armement ....

          fatale erreur la question ultime serait plutôt pourquoi l’URSS a suivi cette course à l’armement insensée ??????????

          vous noterez au passage que cette course à l’armement initiée par Reagan n’a guère profité aux américains les plus pauvres (dommages collatéraux )puisque maintenant ils sont plus de 100 millions ( je suppose que dans votre esprit ils sont aussi coupables d’être aussi cons que les français moyens qui ne comprennent décidément rien à l’économie de marché !!!!

          c’est vrai qu’avec Amazon, réjouissez -vous américains moyens vous avez le « bijou » ultime qui va vous sortir de l’emprise du modèle de socialisme soviétique !!!


          • mmbbb 15 décembre 2018 12:00

            @julius j avais repondu a Sparttacus que les USA avaient un taux de pauvrete supererieur a la moyenne des pats europeens . Quant a Trump , sa relance economique a ete opéree en creusant le déficit 
            https://www.latribune.fr/economie/international/le-deficit-budgetaire-americain-au-plus-haut-depuis-2012-a-3-9-du-pib-794063.html

            La Tribune n est pas un journal co co . Quand pense cet éminent auteur . ?

            Quand a la dette americiane un autre lien

            https://www.capital.fr/economie-politique/reductions-dimpots-dette-et-deficit-americains-vont-exploser-1282121

            Capital n est pas un journal co co

            Que pense Pipiou et cet auteur ? 

            Les Etats Unis ont toujours un modele mais 1929 2008 et la prochaine crise qui s annonce risque d emporter le reste du monde .
             
            Spartaccsus oublie toujours de mentionner que l avenement du facisme a ete due a la crise de 1929 . Que l avenement du communisme est du a la cris des empires liberaux . Ces liberaux ont toujours la memoire ecourtee . 


          • julius 1ER 15 décembre 2018 14:34

            @mmbbb

            ce qui est drôle dans l’analyse de l’auteur de cet article c’est qu’apparemment il ne se pose pas trop de « vraies » questions !!!!!
            il nous parle « de l’ éclatante réussite économique de la Chine » de quoi parle -t-on ?????
            d’un pays communiste hyper stalinien dans son régime politique ?.......que ceci n’interpelle pas l’auteur, pour ma part j’ai toujours dénoncé le « Stalinisme » comme étant le fossoyeur du communisme, je ne vais pas me renier aujourdhui alors quoi ??
            que s’est-il bien passé ???? est-ce que les russes ou les soviets étaient plus cons que les chinois ou bien alors il faut envisager l’Histoire économique sous un autre angle ???
            et c’est bien de cet angle dont il faut parler pourquoi le CME (Capitalisme Monopoliste d’Etat soviétique) a moins bien fonctionné que le CME chinois ????
            perso je verrai plusieurs raisons à cela : le modèle soviétique est parti de plus loin 1917 au lieu de 1949 pour le chinois, et dès sa naissance a été confronté à des guerres, 1iere guerre mondiale pour commencer, qui s’est poursuivie par une terrible guerre civile (soutenue par les occidentaux faut-il le rappeler puis par une seconde guerre mondiale encore plus dévastatrice que la 1iere pour l’URSS et entre les 2 guerres la paranoïa stalinienne a aussi fait son oeuvre en cassant l’appareil militaire et civil par des purges ... la résultante de ce gâchis ne développant pas suffisamment le secteur secondaire et tertiaire....

            le maximum des ressources étant utilisé pour l’industrie lourde (ce qui en soit n’est pas mauvais mais c’est surtout une question de mesure ... trop d’investissements dans ce secteur mettent trop longtemps à produire des effets, au détriment du reste bien sûr !! 
            qui plus est on ne peut pas dire que les russes aient été beaucoup aidés par les pays impérialistes, c’est même plutôt l’inverse d’ailleurs sur ce plan les chinois dès 1975 et l’ouverture du marché après les accords signés avec Nixon ont été plutôt aidés par les multinationales européennes et américaines et c’est bien de cela qu’est parti le « grand boum économique » de la Chine ... il est vrai bien aidé par une main d’oeuvre bon marché mais surtout sans droits aucun et c’est bien là l’oeuvre du Stalinisme !!!!!!!!!p
            Pour l’ex-URSS dès la fin de la 2ie Guerre mondiale ce fut la guerre froide et l’obligation de maintenir un haut niveau d’armement (bien sûr au détriment du bien être des populations, le vice des courses militaristes c’est que cela se fait au préjudice des catégories les moins bien loties ) et l’URSS n’ a pas fait exception à la règle, une grande partie de sa population n’ a jamais connu autres choses que des pénuries à répétition ....
            la question qui va se poser maintenant est : est-ce que la Chine va suivre le modèle soviétique dans une course à l’armement ruineuse pour son peuple et imposée par les USA ou seront ils plus malins que les russes en ne cédant pas aux sirènes de la compétition militariste !!!
            en tous cas ils ont commencé à dépenser énormément dans l’armement.....est-ce un rééquilibrage ou est-ce déjà une fuite en avant ???


          • CN46400 CN46400 16 décembre 2018 08:42

            @julius 1ER
            Vous avez de L’URSS, du Stalinisme et de la Chine de Deng Xiao Ping une vue partiale et partielle.
            En 1927 (arrivée de Staline aux pouvoirs) l’URSS vit sous la NEP de Lénine avec son marché agricole libre et en négociation avec des capitalistes étrangers (surtout allemands et US) pour capter les avancées technologiques (par rapport à la Russie de l’époque) nécessaires pour industrialiser rapidement le pays. Cette politique, après la mort de Lénine, est critiquée par les néo-communistes, marxistes vulgaires, qui confondent égalité et égalitarisme.
             C’est dans ces conditions que Staline obtient les pleins pouvoirs pour abandonner la NEP au profit du « socialisme dans un seul pays » qui prétends industrialiser l’URSS par l’autarcie en priorisant, exagérément, l’industrie lourde, aux dépends de l’industrie légère, et donc des besoins (déclarés superflus) de la population. Jusqu’en 1991, hormis sur le plan militaire, elle sera incapable d’atteindre un niveau matériel de vie comparable avec l’Occident, ce qui explique la chute finale.
             En 1979, la Chine sort du Maoisme avec la « déplacardisation bi-décennale » de Deng qui, dans les conditions de la Chine, revient, sans le proclamer, à la NEP de Lénine. Les capitalistes occidentaux sont conviés, pour 50 ans (2030), à venir accumuler des profits sur le dos de l’immense prolétariat chinois, tout en partageant, avec la Chine, les colossales compétences acquises depuis plusieurs siècles par le capitalisme occidental. Celui-ci, en crise de surproduction en Occident, sans bien mesurer les conséquences, mord à l’hameçon.
             En 2018 la Chine arrive sur le toit du monde, et reparle ouvertement du « socialisme ». Ceux qui ont cru, en 91, à l’éternité du capitalisme en sont pour leurs frais. Le « monde a changé de base ».... 


          • mmbbb 16 décembre 2018 09:05

            @julius 1ER en complément , Staline envoya des ingenieurs scientifiques brillants au Goulag . Il sortit Korolev qui permit a l URSS d etablir les premieres, premier satellitte, premier homme dans l espace, premier homme sorti extra vehiculaire . Staline priva son pays de l excellence . Quant a cet auteur , il est étonnant bien qu il soit ingenieur qu il puisse sortir un article aussi peu structure et peu argumente . La Chine a suivi le même chemin que la Coree du Sud, une modernisation a marche forcee . La Coree du Sud fut ditigee par un militaire dans les annes 1970 1980 Celui ci fut assasiné . Par ailleurs la Chine suit la même méthode , le pillage économique .En France, comme dans tous les pays il y a une cellule de l intellligence economique . En france un etudiant chinois a ete renvoye , il a avait acceder aux fichiers sensibles de Peugeot Les USA tirent leur recherche par l enorme investissement militaire, toute la recherche informatique a ete initiee par APARNET dont INTERNET a ete le fruit de ces recherches . In fine une recherche d etat . Par ailleurs les USA ont aussi un probleme quant a la recherche touchant les domaines sensibles comme la defense , Ils commencent a avoir des problemes de recrutement d ingenieurs « intègres » et ayant la nationalite americaine ne divulgant pas le savoir , C ’est tout de même assez con et démontre la limite de l ouverture et la formation accesible aux etrangers . Les USA paient le prix de l externalisation de leur production industrielle L economie pure n exite pas c ’est une faute majeure des liberaux integristes qui veulent nous faire accroire que seul le marche regle tout et par ricochet le « ruissellement des rcihesses » apporte prospérité. La c est un raisonnement infantile. 
            PS il aurait pu faire un bref historique sur l histoire social francaise . Bismark accorda des droits sociaux bien avant notre pays afin d eviter la montee en puissance des communistes . En Fance, il y a toujours eu un mépris de la bourgeoisie envers le peuple ouvrier et la concertation n est pas une des vertus cadinales . Voir les gilets jaunes . Cet ingenieur manque cruellement de culture , il devrait rester dans ses equations . Il est a rappeler que M BLOCH allias Dassault fut sauver des camps par les cocos parce qu il fut un patron honnête , Je ne pense pas que les co cos le sauvèrent s il s etait conduit comme un chien 


          • CN46400 CN46400 16 décembre 2018 09:30

            @mmbbb
            « Bismark accorda des droits sociaux bien avant notre pays afin d eviter la montee en puissance des communistes »
             En fait Bismark, plus que la « peur du communisme », pensait que des prolos en bonne santé étaient plus profitables pour le capital. Merkel dans la crise des migrants a eu un raisonnement voisin (de la main d’oeuvre disponible à bas coût...)

            « En France, comme dans tous les pays il y a une cellule de l intellligence economique ».
             
            Le Chine espionne comme tout le monde, mais quand on fait fabriquer en Chine des Airbus, ou des EPR, faut-il s’étonner ? En fait c’est dans les contrats....


          • Raymond75 15 décembre 2018 13:35

            En effet, c’est très simple : il faut inciter les entreprises à embaucher, et donc aligner les salaires et les charges sociales sur les pays les moins disants (dumping social) ; il faut permettre aux entreprises de dégager des marges pour rémunérer les ’investisseurs’ (dumping fiscal) ; produire plus et encore plus pour favoriser une croissance infinie dans un monde fini (obsolescence programmée) ; baisser charges et impôts mais offrir plus de services publics (délire populiste).

            En un mot, il faut confier le monde aux économistes, et renoncer à toute vision progressiste des sociétés.

            C’est simple je disais.


            • mmbbb 16 décembre 2018 09:14

              @Raymond75 c ’est pour cela que l Europe ne marche pas ! 


            • CN46400 CN46400 15 décembre 2018 13:42

              Il y a des absents dans ce raisonnement :

              1-le profit qui est le moteur quasi unique des capitalistes !

              2-la baisse du temps de travail en faisant profiter les salaires des retours de l’automation !

              3-la baisse des coûts du logement des salariés en étalant intelligemment les postes de travail dans l’espace !

              Etc....


              • JPCiron JPCiron 15 décembre 2018 16:28

                Dans les faits, aucun de nos derniers Présidents n’a rejeté le système Libéral.

                Certains ont mis un peu d’huile dans les rouages, pour que ça grince moins.

                Mais la structure fondamentale de notre système est Capitaliste et Libérale.


                Nous votons pour ce système. Un coup à Droite, un coup à Gauche.

                Blanc Bonnet et Bonnet Blanc, comme disait un Leader bien connu.


                • Anatine 17 décembre 2018 11:49

                  Nous pourrions faire le florilège des sachants idiots de la meme façon.Par ailleurs, un comptable raisonne à somme nulle. Les francais ont du bon sens pour poser les bonnes questions. Faut-il aussi rappeler que nous ne sommes plus en 1914 oû 3% de la population avait un niveau d’education de niveau Bac.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Impat

Impat

Ingénieur


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès