• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > GRETA, un pavé de Vérités et un rocher d’Oublis

GRETA, un pavé de Vérités et un rocher d’Oublis

Le combat, porté par Greta Thunberg, pour limiter le réchauffement climatique de la planète, exige des actions du monde de la finance qui gouverne l'économie mondiale et des modifications des comportements consuméristes des individus. C'est une façon très réductrice d'envisager notre avenir car les problèmes que nous avons à affronter sont multiples et porteurs de catastrophes, et ils sont oubliés !

Avant de soulever les problèmes qui obscurcistent notre avenir, il est utile d'analyser le discours percutant de Greta devant les grands responsables politiques des Nations Unies.

" Vous avez volé mes rêves et ma jeunesse " "avec vos mots creux"

Greta est perçue comme représentante de la jeunesse adolescente du monde néolibéral capitaliste. La jeunesse du Bengladesh, des favellas, des bidonsvilles d'Afrique, d'Asie, d'Amériques... si elle a le loisir de rêver, rêverait de vivre dans le foyer familial de Greta ! Mais quels sont les rêves des "Greta" qui ont été volés par ce monde consumériste, thuriféraire de l'argent-roi, de la religion des profits, de la bienheureuse croissance ? De ce monde qui nie ou minimise le réchauffement climatique et ses conséquences désatreuses, lié au très fort niveau d'émissions de gaz carbonique et autres gaz à effet de serre !

Greta est représentante de ces enfants et adolescents à la chambre encombrée de jouets en plastiques, de peluches, de poupées, de consoles de jeux électroniques, de jouets "guerriers" et machos, de microordinateurs, de tablettes, de smartphones dernier cri (constamment renouvelés et jetés ou déposés pour être démontés et détruits), de trottinettes électriques, de minimotos, en attendant de pouvoir bénéficier de véhicules électriques autonomes les véhiculant à la demande sans faire appel à la maman ou au papa comme chauffeur ! Tout cela ne doit et ne peut correspondre aux rêves des Greta : alors rêvent-elles de chants d'oiseaux, de papillons multicolores, de ciel étoilé, d'air pur, de silence, d'un monde de fraternité, de paix, de bonheur partagé, de solidartés ? Ou de transcendance, de spiritualités, partagées sur terre et dans le cosmos  ? On aimerait le savoir ! Ou simplement rêvent-elles de conditions de vie qui ne se dégradent pas à cause du réchauffement climatique, sans se soucier de partager son confort, ses richesses, avec la meute de jeunes déshérités croupissant sur la planète ?

"avec vos mots creux" :

"tout ce dont vous parlez c'est d'argent, et de contes de fées racontant une croissance éternelle" "Comment osez-vous ?" Voici les mots creux pour endormir les consommateurs, les travailleurs, les politiques même, et la jeunesse. C'est le seul vocabulaire qu'ils pratiquent et ça leur convient si bien ! La croissance résoudrait tous les problèmes, alors qu'actuellement plus de croissance va de pair avec plus d'énergies fossiles, plus d'émissions de gaz carbonique !

"nous sommes au début d'une extinction de masse  : des écosystèmes s'écroulent des gens souffrent, des gens meurent", "depuis plus de 30 ans" ! Effectivement "la science est parfaitement claire" ce sont les émissions de CO2 et autres gaz à effet de serre (oxydes d'azotes, méthane, pollutions atmosphériques...) qui sont à la base du réchauffement climatique et de ses conséquences de plus en plus catastrophiques.

Greta continue en se limitant aux émissions de CO2 : "l'idée commune qui consiste à réduire nos émissions de moitié en dix ans ne nous donne que 50% de chance de rester en-dessous des 1,5°C de réchauffement" toute chose égale par ailleurs sans justice climatique (de développement) pour les pays très pauvres faiblement émetteurs.

"Ces chiffres reposent aussi sur l'idée que ma génération réussira à absorber des centaines de milliards de tonnes de CO2, avec des technologies encore balbutiantes !" Greta est donc au courant des projets expérimentaux de récupération du CO2 dans les fumées des centrales thermiques, avec injection du CO2 comprimé dans des poches naturelles souterraines (anciens gisements d'hydrocarbures...). Trois procédés sont envisagés par des industriels : centrales utilisant de l'air (avec 80% d'azote à séparer dans les fumées), centrales utilisant de l'oxygène pur (sans azote à séparer) obtenu par électrolyse de l'eau (électricité des éoliennes et capteurs solaires) avec utilisation de l'hydrogène produit par l'électrolyse pour alimenter les batteries à hydrogène des véhicules, et enfin la procédé ultime de capter industriellement le CO2 diffus dans l'atmosphère (comme le font les plantes). Ces trois familles de procédés, s'ils sont mis au point demanderont des décennies avant d'être pleinement utilisé, quand il sera trop tard ! Et donc "le changement climatique arrive" à grand pas "que cela vous plaise ou non" ! Et sans qu'il y ait une absorption/résorption de centaines de milliards de tonnes de CO2 !

Inutile de reprendre les indignations, les menaces et les imprécations de Greta en saine colère. Cependant "nous ne vous pardonnerons jamais" de nous laisser la planète déterroriée en plein réchauffement climatique et de nous obliger à résoudre nous-mêmes les causes et les conséquences de ce réchauffement climatique. Au fait les générations actuelles des 25/35/45/55 ans auront aussi à prendre à bras le corps les problèmes ainsi posés par le changement climatique ! Elles sont tout aussi impliquées, et elles aussi ont toutes les raisons d'incriminer les maîtres et tenants du néolibéralisme capitaliste qui sont les vrais responsables !

 

Les oublis de Greta

Ils sont importants et nombreux : soit elle manque d'informations lors de la rédaction de son discours en se concentrant sur les émissions de gaz à effet de serre (principalement le CO2), soit son entourage lui dissimule des informations essentielles, dissimulations qui réjouissent les maîtres du système néolibéral capitaliste. Car de fait toutes les dégradations de la biosphère planétaire ne sont pas dues aux conséquences néfastes du réchauffement climatique induit principalement par les ccombustions des charbons et des hydrocarbures liquides et gazeux. Ces dégradations, ces empoisonnements touchent la faune (y compris l'homme) et la flore terrestre. Parmi les déréglements induits par les activités économiques de l'homme citons :

-1- l'épuisement des ressources halieutiques du fait de la surpêche industrielle, avec la disparition d'espèces ;

-2- les pollutions des mers et océans par les déchets plastiques, déchets ingurgités par les poissons, mammifères marins, coquillages, crustacés... et causant leur mort ;

-3- les pollutions des cours d'eau, des nappes phréatiques, des mers et océans par les produits chimiques de l'industrie, par les nitrates, phosphates, et surtout les pesticides de l'agriculture ;

-4- les pollutions des eaux par les produits pharmaceutiques dégradés ou non, (par exemple les hormones des pillules contraceptives qui agissent sur les alevins et perturbent leur développement) ;

-5- les polllutions des viandes d'élevages industriels par l'usage intensif d'antibiotiques qui vont induire des résistances aux antibiotiques chez les consommateurs ;

-6- l'action des pesticides agricoles sur les insectes et sur les plantes, avec la disparition massive des insectes pollinisateurs et des oiseaux ; avec des effets néfastes induits pour l'homme consommant les produits traités ;

-7- les diverses pollutions de l'atmosphère par des gaz nocifs émis par les véhicules, les usines d'incinération d'OM, et l'industrie, par les cheminées, barbecue des logements, principalement par les gaz émis et par les particules de carbone et de HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques) cancérigènes ;

-8- les pollutions de l'atmosphère intérieure des logements avec les émanations des produits chimiques dans divers revêtements, ustensiles de cuisines et de ménage, produits multiples de traitements anti-insectes, d'entretien des sols et des meubles, et la grande gamme de produits cosmétiques d'hygiène et d'esthétique ; les pollutions de l'air des logements ont des effets comparables, en quantité et en intensité, aux pollutions par les transports !

-9- la dégradation des sols et des forêts pour une agriculture intensive, avec disparition des terres arables par lessivage ou fort ruissellement, par brûlage volontaire des bois et forêts, et par bétonnage pour la construction d'immeubles (villas, logements, entrepôts, usines, équipements de sports et de loisirs...) ;

-10- la surconsommation de médicaments, d'additifs alimentaires, de compléments alimentaires, d'aliments en trop grande quantité (sucres, graisses...) qui engendrent trop souvent des maladies chroniques et même des décès : que se soit en usage simple ou par effet cocktail ;

-11- le dégagement de méthane par les rots de milliards de ruminants d'élevage (en particulier les bovins) a une grande part dans l'effet de serre ;

---- et la liste n'est pas exhaustive !!!

 

Et cerise sur le gâteau, le rechauffement et la fonte d'immenses zones de permafrost (Canada, Alaska, Sibérie...) sont la source d'émissions massive de CO2 et surtout de méthane ( environ 20 fois plus noccif que le CO2 à concentration égale). Le réchauffement actuel existant est siffisant pour entretenir ce dégel aux effets si catastrophiques !

 

Pour tous ces oublis l'humanité doit se prendre en main, même s'ils ne contribuent pas au réchauffement climatique : il y a matière à susciter des vocations d'égéries de luttes contre le comportement irresponsable des hommes et des femmes, des élites dirigistes et des simples citoyens manipulés et poussés à la consommation de masse. Debout les futures Greta de toutes les causes et de tous les pays !


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    



    • Albert123 19 octobre 12:11

      @Columbo

      c’est faux et issu d’un journal web parodique

      Pas besoin de cela pour dégonfler cette baudruche à la solde des mondialistes


    • Andy Capp Columbo 19 octobre 14:19

      @Albert123

      je suis très déçu alors...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 octobre 10:00

      @Columbo
      C’est un photomontage, sur la vraie photo, elle est avec Al Gore, mais ce n’est pas mieux !

      "Al Gore est le cofondateur et chairman de Generation Investment Management LPP, fonds d’investissements à long terme dans l’économie durable, et qui recueille des capitaux très importants d’investisseurs du monde entier et en particulier de nombreux fonds de pension américains13.

      À sa création en 2004, Generation Investment a drainé 5 milliards de dollars américains14.

      Al Gore s’est lancé également dans le négoce de certificats d’émissions de CO2.

      Al Gore est également membre du conseil d’administration d’Apple15, important actionnaire et conseiller de Google, cocréateur et président de Current TV16.


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 octobre 10:24

      @Columbo. On en vient à se demander quoi est le plus ragoûtant, György Soros, ou la philanthropie de l’ouvrier charpentier ?


    • San Jose 19 octobre 13:45

      Philippula, pas Greta. 


      • CLOJAC CLOJAC 19 octobre 20:04

        @San Jose

        L’éco-anxiété nouvelle maladie à la mode !

        Le nom savant de cette nouvelle maladie est la solastalgie ou dépression verte. Elle correspond à une angoisse irraisonnée devant la prochaine fin du monde annoncée en tambour et trompettes par les médias. Les personnes les plus atteintes sont les plus fragiles : jeunes acculturés, adultes à faible QI facilement influençables, complexés qui cherchent un exutoire, malchanceux de la vie écorchés vifs.

        On leur a tellement seriné que les ressources de la planète allaient être bientôt épuisées, que toute la civilisation allait s’effondrer (écolos mais pas au point de renoncer à leurs objets connectés !) et que la terre serait rapidement inhabitable, sauf peut-être sous les cocotiers de l’Antarctique, que ces personnes développent un malaise prégnant et entretiennent une forte dépression.

        Les médias ont un comportement criminel en maintenant ces malheureux dans un tel état de sidération. En les laissant s’enferrer dans des délires cataclysmiques, créés et entretenus par les faiseurs d’opinion, les manipulateurs politiques y trouvent l’avantage d’une foule soumise, hébétée, prête à tout accepter de ses « sauveurs ».


      • mmbbb 19 octobre 21:06

        @CLOJAC sans tomber dans cette anxiété , il suffit de faire une comparaison de l etat de la terre il y a 3 generations et maintenant .
        Je suis desole mais si vous voulez aller pecher la morue a terre neuve , vous allez attendre tres longtemps Quant aux plastiques , les oceans etaient propres Bien que les ecologistes tombent dans l hystérie , je ne suis pas dans le deni beat sur l etat des ecosystemes .
        En France , il y a un effondrement des populations animales et vegetales Ce sont des etudes scientifiques 
        Vous n allez pas faire du Spartaccus , qui nient tout en bloc 


      • CLOJAC CLOJAC 20 octobre 07:52

        @mmbbb
        Encore un qui confond un léger réchauffement limité dans le temps et dans l’espace, inclus dans les cycles naturels planétaires et cosmiques et les 3 sujets de préoccupation (pas d’angoisse car il y a des solutions) que j’ai déjà évoqués :
        La pollution chimique de l’air et de l’eau, la gestion des déchets et la sécurité nucléaire. Cf la discussion animée suite à cet article :
        https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/giec-pas-besoin-que-ca-chauffe-218407


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 octobre 10:06

        @mmbbb
        Vous confondez climat et pollutions. Les taxes vont porter sur les soit disant changements climatiques et le CO2 imaginaire, mais pas du tout sur les pollueurs.

        Si vous avez une formation scientifique, vous pouvez lire ce document :
        « Le CO2 et le climat, avec et sans effet de serre »

        Il vaut mieux avoir l’atmosphère qui joue l’effet de serre, sans elle, il ferait 18°, et on serait tous morts.


      • JC_Lavau JC_Lavau 20 octobre 10:28

        @Fifi Brind_acier. Les escrocs aux ordres et leurs donneurs d’ordres ont fait un pari sans risque : le grand public est totalement ignare en sciences, et avec lui plus c’est gros mieux ça passe.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 octobre 11:49

        @JC_Lavau
        Je pense surtout que la fainéantise est désormais le défaut le mieux partagé...
        Ou alors, c’est la conséquence des écrans, qui fabriquent des crétins digitaux !


      • generation désenchantée 19 octobre 17:17

        on appelle le « réchauffement climatique » , « dérèglement climatique » , dans les années 60 , 70 on parler de refroidissement , la terre a eue des périodes chaudes , des périodes glacières , et l’ homme n’était pas encore apparu mais depuis des siècles on prédit la fin du monde

        je pense que les « écolos » n’ont pas imaginer les conséquences des solutions que « Greta » et ses adeptes , soutiens et le GIEC promeuvent

        http://blog.marcelsel.com/2019/10/05/le-probleme-avec-greta-acte-2-un-message-simpliste-des-exigences-dangereuses/

        90% de chômeurs , j’espère que les écologistes se sont préparer a ce genre de désastre économique , social , avec explosion de violence

        Je suis pas certain que la population leur sera reconnaissante , je pense que Greta , le GIEC , ses adeptes , soutiens , et groupes gravitant autour de son idéologie n’imagine même pas les conséquences de leurs solutions

        Imaginons qu’ils appliquent leurs solutions

        c’est cette partie qui commence a faire peur , bien venu dans la dystopie que va créer "Greta , le GIEC , ses adeptes , soutiens et groupes gravitant autour d’eux

        C’est le monde où vous souhaitez vivre ?

        au bout d’un certain temps il n’y auras même plus d’internet , ni d’ordinateur , ni portables ou smartphone , plus de communication cela va être bien pour appeler les secours quand tu va en avoir besoin , surtout avec les fermetures d’hôpitaux en grand nombre si on applique le programme de Greta et du GIEC

        citation de l’article en dessous

        "Voyons ce que ça donne concrètement. Accrochez-vous : en quatre ans seulement, nous devrons pratiquement supprimer tout loisir (-92%), tout achat de biens (-93%), nous passer presque totalement de restaurants et de vacances (-75%), ne plus du tout prendre l’avion (-83%), sauf pour des raisons économiques ou scientifiques, baisser notre consommation d’électricité (-27%) et le chauffage de (-54%) — essayez déjà de réduire d’un quart, vous allez rire… jaune —, émettre six fois moins de GES dans nos déplacements (-83%), et cesser tout achat de matériel de communication ou d’informatique (-93%), non sans réduire drastiquement leur utilisation. Quant aux services publics, ils devront tout de même baisser de 35%. Imaginez simplement le nombre d’hôpitaux qui devront fermer…

        Un rapide calcul théorique laisse augurer un chômage de 90% en 2028…

        Après ces quatre ans, nous devrons encore réduire au même rythme, pendant cinq autres années. Avec un peu de chances, l’isolation des logements aura apporté un peu de réserve. Mais cela ne concernera que ceux qui en auront eu les moyens. Pour la majorité des gens, il faudra sabrer dans le vital, jusqu’à vivre d’amour et d’eau fraîche ! Quoique l’eau ne parviendra plus à nos robinets, faute de services publics, qu’il faudra également sacrifier. Il restera… l’amour. Un autre rapide calcul théorique grossier et très schématique à partir d’une telle décroissance laisse augurer une perte d’emplois similaire, soit un quart de travailleurs en moins, chaque année. Jusqu’à arriver à, mettons, 90% de chômeurs en 2028.

        Là, je vous laisse imaginer les mouvements sociaux, la misère, et une guerre permanente pour la survie dans la rue. Un bon scénario pour un VRAI film d’épouvante post-apocalypse ! Et là, en effet, les enfants pourront porter plainte pour avoir été plongés dans une misère absolue."


        • troletbuse troletbuse 19 octobre 21:38

          Greta parle du climat, un mot creux, afin de ne pas parler de la pollution qui est bien réelle.


          • JC_Lavau JC_Lavau 19 octobre 22:00

            « source d’émissions massive de CO2 et surtout de méthane ( environ 20 fois plus noccif que le CO2 à concentration égale) », « à cause du réchauffement climatique », « le dégagement de méthane par les rots de milliards de ruminants d’élevage (en particulier les bovins) a une grande part dans l’effet de serre », « conséquences néfastes du réchauffement climatique induit principalement par les ccombustions des charbons et des hydrocarbures liquides et gazeux », "émissions de CO2 : « l’idée commune qui consiste à réduire nos émissions de moitié en dix ans ne nous donne que 50% de chance de rester en-dessous des 1,5°C de réchauffement »  », «  « la science est parfaitement claire » ce sont les émissions de CO2 et autres gaz à effet de serre (oxydes d’azotes, méthane, pollutions atmosphériques...) qui sont à la base du réchauffement climatique », « centaines de milliards de tonnes de CO2 ! »  ...

            Les banksters et fortunes pétrolières qui ont mis en vedette les escrocs aux ordres, physiciens du dimanche et climatologues d’opérette auxquels Hugo Botopo ajoute foi, ont fait un pari : que l’enseignement des sciences est dans un tel état de ruine, que le grand public gobera n’importe quelle carabistouille, n’importe quelle escroquerie, du moment que leur propagande le serine jour et nuit, 365 jours par an, depuis les années octante.

            De fait, le grand public, dont Hugo Botopo est un exemplaire, n’a jamais travaillé la physique de l’atmosphère, n’a jamais travaillé en spectrographie des gaz, n’a pas la plus petite notion de physiologie végétale, n’a pas la plus petite notion en énergétique et électrotechnique, n’a jamais travaillé l’agriculture ni la foresterie, ni l’agronomie, ni la pédologie, ni l’océanographie, ni la géochimie... On peut leur refiler n’importe quoi, ils goberont tout.


            • JC_Lavau JC_Lavau 19 octobre 22:06

              Leur coup des « gaz à effet de serre » est une des plus grosses escroqueries du demi-siècle, qui est pourtant fertile.

              Une partie de la démonstration est à
              http://www.science-climat-energie.be/2018/08/06/le-co2-et-le-climat-avec-et-sans-effet-de-serre/

              Je prépare la suite du démontage, car cet auteur n’a pas vu toutes les entourloupes préparées par ces escrocs.

              Il serait facile à ces escrocs de prouver expérimentalement leur affirmation de réémission vers la Terre depuis les molécules dites « à effet de serre »  : il suffirait de donner le spectrogramme du rayonnement thermique reçu par la Terre depuis un ciel clair, sans nuages et avec le moins possible d’aérosols. Or c’est un spectrogramme que vous ne trouverez nulle par. Certes il demeure possible que telle ou telle équipe l’aient réalisé, mais que jamais ces éventuels réalisateurs n’ont pu publier ce résultat : c’est un résultat négatif - au bruit de fond près par les aérosols - qui ne sont le plus souvent pas publiés, d’autre part ce résultat négatif dérange la mythologie régnante. Il serait intéressant aussi de mesurer l’énergie photonique reçue par ciel nocturne idéalement clair. Si c’est fait, ce n’est surtout pas publié.


              A ces basses températures, ces raies de résonance demeurent des raies sombres, d’absorption. Autrement dit, un CO₂  ou un HO qui absorbent se contentent de bientôt céder leur énergie de vibration à la translation : ce gaz est un poil plus chaud, et rien ne peut l’obliger à rayonner.
              Le seul effet est que le gradient thermique atmosphérique n’est pas 100 % adiabatique, autrement dit que les nuages et la troposphère sont un poil plus élevés. La belle affaire !
              Et cela pas seulement de nuit par temps clair, mais de jour aussi : Ces « gaz à effet de serre » interceptent le rayonnement solaire à leurs fréquences de résonance ; autant d’énergie qui n’atteindra jamais le sol. Et ce barrage diurne intercepte bien davantage que le barrage nocturne par temps clair.


            • hugo BOTOPO 24 octobre 16:11

              @JC_Lavau
              Vous avez très mal lu mon article : tout ce que vous citez en italique sont les termes que je cite également en italique sans prétendre les faire miennes ! Limiter les dérèglements climatiques à la seule évolution de la concentration en CO2 de l’atmosphère est trop simpliste, tout comme prétendre que l’Amazonie est le « poumon de la planète » (ce que je conteste dans un article précédent).


              Vous me jugez -sur mes supposées ignorances- d’une façon péremptoire, celle que vous utilisez face aux « physiciens du dimanche » et aux « climatologues d’opérette ».

              Par contre je vous suis au sujet des « banksters et fortunes pétrolières » qui s’accommodent fort bien de la campagne médiatique de Greta.

              Pour l’avenir de la planète et de l’humanité,  j’oppose et je dénonce tous les oublis objets de la seconde partie de l’article.


            • Djam Djam 19 octobre 23:52

              Vive le réchauffement, ou le refroidissement ?, on ne sait plus dans tout ce bordel ambiant smiley !!!

              L’humain a cela de particulier c’est qu’il a besoin régulièrement de son délire catastrophiste, apocalyptique, millénariste, fin-du-mondiste, etc... Ça le réveille ponctuellement de son grand sommeil de conscience. Mais il a peur le bougre, il tremble de tous ses membres, il sent l’odeur de la fin qui rôde et il n’a plus ni le courage, ni la transcendance pour tenir debout...

              Alors, cet homoncule violent, régressif et sans verticalité, se fabrique des nouvelles statuts à adorer. Il s’est fabriqué se nouvelle religion, celle de Gaïa, comme le rappelle un commentateur avisé. Elle repeint en vert tout le quotidien de l’homoncule tremblant, elle propose un monde d’homoncules broutant les prés, ne pétant jamais pour ne pas produire davantage de C02.

              Sa nouvelle religion a sa madonne : Greta, l’autiste que l’on montre au monde comme un animal de foire devant lequel il faudrait s’incliner et se morfondre de culpabilité.

              Et bien qu’ils aillent tous brouter les prés et faire du vélo pour aller bosser, les autres, les vivants quoi, auront enfin la paix !


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 octobre 10:13

                @Djam
                c’est qu’il a besoin régulièrement de son délire catastrophiste, apocalyptique, millénariste, fin-du-mondiste, etc..

                C’est surtout une mine de profits sans fin pour les médias.
                Les bonnes nouvelles ne rapportent rien, par contre le public aime les catastrophes, ce qui permet aux médias de fourguer des tunnels publicitaires en veux-tu, en voilà !


              • JC_Lavau JC_Lavau 20 octobre 10:34

                @Djam. Raymond Devos aussi, il est au dessus de tout cela, naturellement.


              • Old Dan Old Dan 20 octobre 07:40

                (Rires étonnés)

                Bîn alors quoi, le 3eme âge ?...

                N y’a-t-il plus de climatoseptiques, ni thermo-anthropophobes sur AGV ?...

                .

                [... et non, ils sont occupés avec un bout de tissu sur la tête des femmes... ]


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 octobre 10:25

                  @Old Dan
                  et non, ils sont occupés avec un bout de tissu sur la tête des femmes... ]


                  Ceux qui ont le nez sur le Coran, au ras des pâquerettes, se soucient fort peu des questions scientifiques... . Cela demande de bosser, de chercher, de réfléchir, de croiser les informations, une horreur !

                  Pas plus qu’ils ne se soucient de géopolitique, c’est trop compliqué pour eux, ce sont des gens qui aiment les choses simples.

                  Sinon, à Gauche, il n’y a pas de scientifiques non plus, si je comprends bien.
                  Ils prient tous Ste Gréta aux côtés de Ste Europe, mélangent allègrement climat et pollutions, et adorent le capitalisme repeint en vert ??

                  On n’est pas sortis des ronces...


                • JC_Lavau JC_Lavau 20 octobre 10:30

                  @Old Dan. Anyway, tu concluras de même : « C’est moi que je suis l’élite des citoyens conscients ! »


                • HELIOS HELIOS 21 octobre 09:54

                  @JC_Lavau & Old Dan...

                  ... Non, ils cuisent...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

hugo BOTOPO


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès