• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Grèves et manifestations. Solution pour débloquer le pays : Un référendum (...)

Grèves et manifestations. Solution pour débloquer le pays : Un référendum sur une réforme SIMPLIFIÉE des retraites !

Cela fait 18 mois qu’on nous bassine avec une réforme des retraites "à points" dont on ne connait toujours pas les modalités définitives de calcul et la valeur présente, future et éloignée du point. Le flou et une présentation anxiogène ont mis en colère (et dans la rue) la majeur partie des 42 régimes particuliers, mais aussi la majorité des autres salariés. Exemple d’impréparation : une étude sérieuse du 26 Novembre 2019 de l’Institut de la protection sociale, la réforme des retraites initialement proposée par le Haut commissaire et Ministre Jean-Paul Delevoye conduisait à une baisse programmée des retraites pour toutes les mères ayant 2 ou 3 enfants ! Les enseignants estomaqués par le catastrophique résultat de leurs propres calculs de vérification ont massivement débrayé (malgré la judicieuse intervention improvisée de dernière heure du Ministre de l'Education Nationale Jean-Michel Blanquer pour atténuer l'incendie sociale). Etc.

JPEG

 

Face à un dossier aussi spectaculairement mal préparé au niveau des calculs prévisionnels et à une si mauvaise communication psychologique, on est en droit de se demander s’ils savent vraiment ce qu’ils font au Gouvernement.

 

Résultat, le pays se trouve coûteusement impacté par une grève massivement soutenue par la population.

 

En sus de la démission du Premier Ministre juppéiste Edouard Philippe (que le Think tank "En Marge" avait déjà demandé 6 mois avant les "Gilets Jaunes" pour non respect de l’engagement électoral de baisse des prélèvements obligatoires pris par Emmanuel Macron en 2017), la démission de Mr Jean-Paul Delevoye s’impose pour son manque évident de courage et de bon sens. Pourquoi ?

 

A) Le commissaire a gravement embrouillé et inquiété les français avec une histoire de points dont un future gouvernement (via coûteux organisme paritaire Théodule) pourra faire varier la valeur à la baisse en fonction (dixit) "de la situation économique future". En complète contradiction avec notre demande (acceptée) d’indexer tout simplement ce « point » sur les salaires !

 

B) n’a pas effectué le travail pédagogique de base :

1On ne peut baisser les retraites.

2On ne peut augmenter les cotisations.

3Par conséquent, la seule et unique variable résiduelle disponible logique mathématique n’est pas la valeur du « point » mais… la date de départ en retraite !

 

Comme à son habitude, le think tank "En Marge" ne se contente pas de critiquer mais propose de communiquer et de débattre avec le Parlement, la presse et les partis sur un texte de projet de loi court et compréhensible d’une dizaine de lignes.

 

1°) Ce texte rappellerait notre démographie en crise (à peine 1,7 actif cotisant par retraité au lieu de 4 autrefois) et la durée moyenne de vie allongée de 20 ans (63-68 ans en 1948 passée à 83-87 ans en 2019), avec une durée de vie en retraite doublée. Comment financer ce doublement d'inactivité dans l'importante troisième partie de vie ? Ces 20 années supplémentaires ne méritent elles deux années de plus de vie au travail, comme l’ont déjà fait la majorité des pays d’Europe et de l’OCDE ? (Retraite à 67 ans en Italie, Islande, Allemagne, Grèce, … 66 ans au Pays-Bas, Portugal, Irlande, …).

 

2°) Un allongement géré de façon décentralisée et équilibrée par les diverses caisses de retraites.

 

3°) Une réforme "lissée" sur une période allant jusqu’à une dizaine d’années.

 

4°) Une "retraite complémentaire de solidarité" gérée par la solidarité nationale comblerait automatiquement les retraites insuffisantes jusqu’à 70% de la valeur du SMIC (discussion sur ce pourcentage).

 

5°) Afin d’éviter les couteuses manifestations et grèves, afin d’éviter aussi un coûteux référendum isolé, une votation référendaire (de type Suisse) serait organisée sur ce texte court et compréhensible, en même temps qu’une élection (les municipales ?).

 

Qu’en pensez-vous ? Qu’en pense votre entourage ? 

 

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  2.1/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Raymond75 6 décembre 2019 13:11

    Une réforme simplifiée, là où il y a 43 régimes de retraite différents et incompatible entre eux (lorsque par le hasard de vos affectations, vous avez relevé de plusieurs régimes, vous êtes un grand perdant) : merci de nous faire un exposé détaillé, qui prend en compte tous les cas de figure.

    « pas de hausse des cotisations, mais une hausse de la solidarité nationale » !!! Vous êtes un bouffon.


    • REMY Ronald REMY Ronald 6 décembre 2019 13:59

      @Raymond75
      Bonjour.
      Simplifié, c’est à dire que chaque régime autogéré organise lui-même le décalage de 2 ans de l’âge de départ en retraite.
      .
      Pas d’organisme Théodule centralisé par Bercy (donc suspect) pour faire plus tard varier à la baisse la valeur du « point » lors d’un changement radical de gouvernement, d’une crise économique, d’une forte inflation, etc.
      .
      Il est suggéré un délai de « lissage », d’étalement progressif en douceur de cette réforme sur 10 ans.
      .
      L’annonce de l’organisation d’une votation référendaire lors des prochaines municipales éviterait le blocage du pays pendant plusieurs semaines (ou mois).
      .
      Deuxième sujet que vous évoquez :
      L’actuel système de solidarité nationale (dont le minimum vieillesse et les diverses allocations logement, énergie, transport, etc.) couvre de façon inégale, non automatique (et coûteuse) les retraites misérables (que les agriculteurs ne sont pas les seuls à connaitre).
      .
      Le coût de futur système proposé par « En Marge » devrait être identique.
      Une économie dans la gestion bureaucratique et paperassière compensera le coût de l’amélioration de l’actuel « rapiéçage » compliqué du filet social (générant des situations parfois honteuses).
      A+
      Cordialement.


    • Ouallonsnous ? 6 décembre 2019 19:27

      @REMY Ronald

      Votre article est digne des écolos de EELV, ce sont des idiots utiles de la macronie européiste et vous un des chefs de file !


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 décembre 2019 20:00

      @REMY Ronald
      Le danger du projet, c’est la retraite à points, un piège complet !

      Fillon : « Le système de la retraite par points, cela permet une chose qu’aucun homme politique n’avoue. Cela permet de diminuer chaque année la valeur des points et donc de diminuer les pensions. »

      .
      Il y a peu de chances que le texte proposé au référendum porte sur cette définition, donc, un referendum, ce serait faire porter aux Français la responsabilité d’un piège à cons. C’est non, non à la retraite à points et non au referendum.


    • devphil30 devphil30 6 décembre 2019 15:37

      La consultation a lieu actuellement dans la rue.

      Le résultat d’un référendum est connu d’avance et ne conviendrait pas à ces pseudos élus qui sont censés nous représenter mais oeuvre pour les classes dominantes et pour les intérêts


      • Buzzcocks 6 décembre 2019 15:40

        Dans un référendum, il faut une question et la réponse ne peut être que oui ou non. Donc il faut donner une réforme et faire voter... et si c’est non, on recommence jusque ce que ce soit oui ?


        • Emohtaryp Emohtaryp 6 décembre 2019 18:49

          Un référendum sur une réforme SIMPLIFIÉE des retraites !

          Pffff

          Un référendum sur le FREXIT pour ne pas oublier L’ACTE DE HAUTE TRAHISON par sarkon/hollandouille/macro de 2005 sur le TCE rejeté à 55 %.....mais imposé par totalitarisme quand-même à Lisbonne et jamais remis en cause par la suite ! Car cette pseudo « réforme » ou plutôt « destruction » est imposée par ce traité de Lisbonne et les GOPE de l’ue contre l’avis d’une majorité de Français !

          Quant aux retraites, on envie de dire à trouduc premier, ne touche plus à rien, casse toi et VITE avec ton engeance de malfrats schizophréniques !!

          On a assez vu sa sale gueule d’escroc psychopathe et son asile complet....et qu’ils n’oublient surtout pas qu’ils devront rendre des comptes à la justice...


          • touriste 6 décembre 2019 20:39

            Faire un référendum est probablement une bonne solution, encore faudrait il que le gouvernement accepte qu’on ait le droit de donner notre avis et que les médias acceptent de donner le même temps de parole aux pour et aux contre !

            Cela dit votre article affirme crânement : on ne peut plus augmenter les cotisations !

            Désolé mais on est nombreux à penser que le patronat doit augmenter les salaires, et donc la cotisation sociale qui en fait partie !
            La cotisation sociale est un salaire différé, si on la supprime ou la diminue alors le salarié devra payer de sa poche la sécurité sociale : santé, retraite ... 
            L’astuce du gouvernement et du patronat c’est d’opposer le salaire et la cotisation sociale, en disant voyez j’augmente votre salaire de 2% et je diminue ma cotisation sociale de 3% ...
            Mais en faisant cela le salarié a gagné 2%  3% soit -1% ! 
            Baisser la cotisation sociale c’est diminuer le salaire total. Bien joué les patrons.
            Et si la sécurité sociale est dans le rouge c’est parce que chaque année on a déduit de 20 à 100 milliards d’euros de cotisations sociales ! (sic)
            Rien que le CICE c’est 40 milliards en 2019 !
            Les projections du COR permettent de voir que si on remet ces dizaines de milliards la retraite est financée jusqu’à 2070, même avec plus de retraités ...
            Et pis dans 50 ans si vraiment il y a un problème ... si on faisait un petit prélèvement sur les grandes fortunes ?


            • machin 7 décembre 2019 05:29

              .

              Et si l’on allait chercher le fric là ou il est ?

              .



              • zygzornifle zygzornifle 7 décembre 2019 08:30
                Un référendum sur une réforme SIMPLIFIÉE des retraites !

                De 5000 pages ?


                • zygzornifle zygzornifle 7 décembre 2019 08:34
                  Un référendum

                  Hahahaha , réveillez vous on n’est pas en Suisse ici c’est la France , rappelez vous comme Sarko s’est torché le cul avec le référendum sur l’UE .


                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 décembre 2019 10:15

                    Bonjour,

                    .

                    Consulter les français ? 

                    .

                    Cela sert à quoi avec le régime politique actuel ?
                    .

                    La dernière fois que les français ont été consulté, en 2005, au sujet du Référendum français sur le traité établissant une constitution pour l’Europe, le « non » avait recueille 54,68 % des suffrages exprimés.

                    .

                    Trois ans après les traitées constitutionnelles ont été signé ignorent le résultat du référendum de 2005 !

                    .

                    Puis vous n’avez pas encore compris que la démocratie en France n’existe pas.

                    Il y à tout ce système qu’il faut changer, pour remplacer ce système ploutocratique par un système véritablement démocratique notamment avec le RIC qui doit être inscrit dans la constitution française ... ou le peuple ne figure même pas !

                    .

                    Macron c’est la dictature et la répression !

                    https://www.justice-victimes-gilets-jaunes.fr/

                    .


                    • egos 7 décembre 2019 11:14

                      B) 

                      4 Abaisser l’âge de départ au cimentierre.


                      • samy Levrai samy Levrai 7 décembre 2019 12:05

                        @egos
                        ou tuer les vieux a la naissance...


                      • REMY Ronald REMY Ronald 7 décembre 2019 13:31

                        @samy Levrai
                        « Tuer les vieux à la naissance ».
                        .
                        Par votre trait d’humour, vous avez mis le doigt sur le véritable gros problème vital de l’OCDE :
                        L’effondrement démographique
                        (aux causes multiples, dont certaines dues à la pollution, aux mutations génétiques, comportementales, idéologiques, etc.)
                        .
                        En 1950, il y avait 4 cotisants pour un retraité.
                        Aujourd’hui, il n’y a plus que 1,7 cotisant(s) en France avec orientation vers une baisse continuelle.
                        .
                        Situation encore plus dégradé dans nombre de pays européen.
                        .
                        « Couilles vides », ou « cerveau atrophié » par les drogues, les intoxications mentales, culturelles voire idéologique*
                        (*extrême gauche maoïste et disciples de René Dumont, prônant un « remplacement des enfants occidentaux trop polluants par des enfants du Tiers-Monde moins polluant », Science Po Aix-en-Provence, 1973).
                        .
                        Les Verts, la gauche et l’extrême gauche française proposent depuis longtemps de remplacer les cotisants « absents » par des cotisants immigrants.
                        C’est la solution ouvertement et brutalement mise en pratique, sans consultation démocratique du peuple allemand et sans consultation des autres Etats européens, par la conservatrice de droite allemande (démocrate chrétienne) Angela Merkel.
                        .
                        Je vous propose d’élever le niveau du web-débat.
                        C’est possible.
                        C’est une question de volonté.
                        .
                        Les « bouledogues de la Républiques » de tous partis (internes ou externes à « En Marge ») estiment qu’un plan de relance général (« sociétal ») de la natalité, du logement, des crèches, des formations qualifiantes, de la recherche, de la créativité à tous les niveaux, des investissements industriels, de la collaboration européenne, de l’emploi (source de cotisations retraite), est urgent.
                        Pour cela, il faut
                        .
                        1°) Faire cesser les coûteuses grèves et manifestations en mettant en place le débat national référendaire sur un texte de réforme « paramétrique » court, compréhensible par tous les citoyens et non par les seuls ENArques gouvernementaux qui bafouillent et se contredisent lamentablement sur leur réforme « systémique » mal ficelée à la télé).
                        .
                        2°) Mettre en place un gouvernement ayant des couilles et un cerveau en bon état (moins de tabac, moins de cocaïnes, moins d’aveuglements idéologiques toxiques, plus de bon sens et de volontarisme gaullien en matière industriel et de logement).
                        .
                        3°) Lancer une véritable baisse des prélèvements obligatoires (initialement prévue en 2017 par Emmanuel Macron. Engagement électoral solennel renié ensuite par un premier Ministre juppéïste Edouard Philippe ayant fait l’inverse, au point que la France en est devenue championne du Monde des prélèvements obligatoires), avec révolte des « Gilets jaunes » en résultat.
                        .
                        3°) Alimenter une énorme recette fiscale via une taxe ultra légère de 0,1% sur les flux financier spéculatif (taxe « sociétale », 1980*) sur l’énorme bulle spéculative (économiquement stérile et toxique) sur les produits « dérivés » (bulle dépassant largement le PIB de l’ensemble des pays développés réunis).
                        *taxe « sociétale », remplacée par la crétine taxe « Tobin » (les Verts pastèque & co ayant ensuite idiotement dévitalisé le projet en faisant disparaitre le mot « spéculatif ») .

                        .
                        Un débat serein, sérieux et constructif est-il possible à ce sujet sur Agoravox en attendant qu’il le devienne dans ce pays ?
                        A+
                        Cordialement


                      • egos 7 décembre 2019 13:38

                        @samy Levrai

                        Attali avait évoqué cette piste ds l’une de ses chroniques, lorsqu’il la tenait encore sur un hebdo généraliste sur les 3 ou 4 survivants.

                        Depuis, ils rejoint le club (Ferry, BHL, Minc, Hulot, Bruckner, Joffrin , DCB, Hollande...) ou l’on radote beaucoup quand personne n’écoute.

                        Après, ou en même temps, tout dépend du seuil auquel vous situez l’éclosion d’un vieux,

                        pour les entreprises ce serait aux alentours de 35 ans (l’obsession pyramidale des âges),

                        pour la fonction publique, on ne sait plus trop bien s’il s’agit des limites à l’embauche ou de fin d’activité,

                        vu du côté politique, à 75 ans on est toujours fringant, alerte, disponible aux cumuls (Delevoye, Juppé, Jospin ...) avec une capacité de nuisance intacte.


                      • REMY Ronald REMY Ronald 7 décembre 2019 13:40

                        .../...un plan de relance générale (« sociétal »).../...
                        .../...en matière industrielle.../...
                        4°) .../...énorme recette fiscale.../...
                        .../...Etc. .../... : Mea culpa pour ces fautes de frappe prix de la spontanéité du débat.


                      • egos 7 décembre 2019 13:50

                        @egos
                         correction : il a rejoint


                      • REMY Ronald REMY Ronald 16 décembre 2019 13:25

                        Voilà, c’est fait, la démission du Ministre Delevoye a été obtenue.

                        Je suppose que face au scandale découvert au niveau de son conflit d’intérêt avec le milieu des assurances et des fonds de pension, le gouvernement va prendre un peu plus de soin dans le choix d’un successeur compétent et connaissant bien le dossier.

                        Pour cette raison, le bon sens devrait inciter le gouvernement à « suspendre unilatéralement le processus de réforme des retraites », afin de relancer le dialogue social (voire l’organisation d’un référendum), ce qui devrait permettre aux syndicat, APRES l’indispensable grande manifestation de demain, d’accepter aussi de leur côté une « suspension des grèves pendant les fêtes »...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès