• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Il n’y a pas de crise financière mondiale mais une crise systémique (...)

Il n’y a pas de crise financière mondiale mais une crise systémique mondiale irréversible et suicidaire !

"Tous ruinés dans 10 ans" J. ATTALI

Pourquoi cette constatation ?

Parce que votre argent est susceptible de servir au remboursement de la dette créée délibérément par le système pour pouvoir se ménager une rente à l’échelle mondiale.

Que faire donc ?

« ALLEZ A LA BANQUE ET SORTEZ VOTRE ARGENT AU PLUS VITE ! » et achetez de l’immobilier, de l’or en un mot des biens d’investissements dont la valeur marchande est et restera garantie.

Comment en sommes-nous arrivé là ?

Un montage à la Ponzi est organisé à l’échelle planétaire et fonctionne pour assurer le drainage des profits. C’est ce que l’on pourrait appeler « le capitalisme extrême » par opposition au capitalisme social, constructif. C’est un modèle frauduleux dans lequel la finance a pris une place qui ne lui correspond pas, qui est au-dessus de la véritable économie. En d’autres termes, le système financier et les institutions financières sont au-dessus de l’économie réelle alors que le système financier devrait toujours être dépendant de l’économie réelle afin de lui assurer les moyens de son développement pour produire des biens ou rendre des services pour la communauté. Force est de constater que aujourd’hui c’est exactement l’inverse. Nous assistons à un gigantesque combat de la finance contre l’économie ou plus exactement les économies nationale. Et c’est la finance qui a pris le dessus, ils ont gagnés et maintenant ils détruisent complétement le « corps économique » à l’image d’une tumeur maligne et ses métastases et cela va nous tuer.

Oui une pyramide de Ponzi a été mise en place dont voici le mécanisme articulé sur 4 piliers :

  1. Insuffisance monétaire planifiée de façon qu’il n’y ait jamais assez de monnaie réelle (créée par les banques centrales) pour les besoins de l’économie, des particuliers, des états.
  2. Puisqu’il n’y a pas suffisamment d’argent public (monnaie réelle) alors elle est substituée par une monnaie privée émise par le système bancaire privé qui exerce dès lors un contrôle sur les états et les banques centrales grâce à leur système de réserve fractionnaire[i] (prêts avec taux d’intérêt élevés). C’est de l’argent bancaire, l’argent de la dette qui croit de façon exponentielle. (ex : il y a 20 ans il n’y avait pas de marché des dérivé aujourd’hui il est estimé à plus de 500 trillions $ = 10 fois le PIB mondial, c’est ce rapport qui prouve que l’argent fictif a complétement englouti l’économie réelle)
  3. Faire en sorte que l’endettement devienne la règle afin que les consommateurs, entreprises, états soient toujours endettés. ET surtout faire en sorte que rien ne puisse arrêter ce phénomène dévastateur, ni plan de sauvetage FMI, G20 , Obama, Inst. Eur. car les montants mis en jeux sont simplement trop colossaux. La question clé est : à qui doit-on cet argent ? Pourquoi la planète entière est-elle endettée auprès de quelqu’un ?
  4. Privatiser le profit et socialiser les pertes et les dettes. Tout le système est organisé de façon à assurer la croissance afin que les flux d’argent des énormes profits générés par la croissance aillent vers les banquiers privés, actionnaires privés et autres privilégiés sélectionnés.

Une fois que le système s’effondre, comme ce fut le cas le 15 septembre 2008, alors toutes les pertes sont socialisées et comme tous les profits ont été privatisés ils ne sont plus disponibles pour réintégrer le système. Et c’est alors qu’intervienne :

  • Les plans de sauvetage qui sont mis en place afin que les états renflouent les banques avec l’argent des contribuables. L’effet pervers le plus évident de ce mécanisme est les paupérisations généralisées des individus aux U.S. et en Europe.
  • Les banques centrales, réserve fédérale qui émettent des trillions de monnaie pour combler les trous réalisé par l’argent fictif de la dette.

Malheureusement ce phénomène n’est pas nouveau, certains pays d’Amérique latine l’ont déjà vécu 3 fois en 50 ans. L’Europe et U.S. l’ont vécu en 1930, le Japon il y a 20 ans et les conséquences dévastatrices sont connues.

Il y a 3 plans possibles pour s’en sortir :

  1. Injections de milliards comme le fit Paulson et G. Bush pour Bernanke ou Obama et M. Geitner ou Dragi. Le problème est que cette action bouche des trous abyssaux créés pas de l’argent fictif avec de l’argent réel (émis par les banques centrales). Dans ce cas de figure un risque réel d’hyperinflation connu existe vouant à l’échec ce plan.
  2. Identique au précédent mais en liant l’émission du dollar (monnaie étalon internationale) à un équivalent « Or financier » dont la valeur ne sera pas nécessairement liée au cour de l’or physique accessible à tous. Dans ce cas de figure les U.S. pourront favoriser les pays amis utilisant l’étalon $ au détriment des autres favorisant de la sorte des parités d’échange à géométrie variable qui déplacerons les dettes et pertes vers des zones définies dans le monde : Amérique latine, Afrique, Moyen orient. Ce Plan a également peu de chance d’aboutir.
  3. Donner un coup de pied sur l’échiquier en déclenchant une guerre mondiale alimentée par les armes nucléaires dont personnes ne connait les effets dévastateurs portant à la puissance xx les effets subi à Nagaski ou Iroshima.

Pourquoi avoir étayé cette constatation ?

D’abord pour permettre au plus grand nombre de comprendre « simplement » la situation dans laquelle la plupart de nos contemporains sont inconsciemment entrainé par cette crise systémique programmée, ensuite pour suscité l’indignation afin de faire quelque chose, c’est-à-dire que chacun doit comprendre et faire comprendre les mécanismes derrière ceci et identifier les responsables afin de pouvoir faire en sorte d’arrêter ce suicide collectif.

Ceci n’est pas uniquement un état de fait Européen et U.S. , mais planétaire, il faut agir à ce niveau et vite.

(Si vous pensez que cette réflexion est utile : Ce texte est libre de publication / traduction. Faites le circuler, traduisez-le)

 

[i] Désigne le droit pour une banque commerciale de prêter, par des jeux d'écritures, de l'argent qu'elle n'a pas et sur lequel, outre le remboursement par le débiteur, elle touchera des intérêts, sachant toutefois qu'elle devra se refinancer en collectant des dépôts pour maintenir son équilibre de bilan.


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

122 réactions à cet article    


  • howahkan Hotah 26 décembre 2014 14:06

    pas de panique..l’argent n’a jamais, jamais jamais, ad libitum fabriqué un seul objet, un seul morceaux de nourriture, un seul vêtements, il n’a jamais rien produit, il ne se mange pas non plus...

    ah merde mais c’est bon dieu de bon sang ben vrai tout çà mon gaillard .....
    mais on sait t’ y quand on sait pas !!!

    tout cet argent peut disparaître et bien qu’il aille au diable...

    tout ce qui existe a été fait par des humains travaillant ENSEMBLE.......si nous avons fait cela de bon gré, il n’y aurait ni argent ni guerre, ni business, ni vol

    mais pour le moment on refuse de le faire de bon gré,alors comme le travail collectif est vital et incontounable on est obligé de le faire sous la contrainte ce qui permet a celui qui contraint les autres de piquer un max sur le dos du collectif divisé...

    c’est donc la division des humains qui a créé , crée et fait perdurer le voleur , les guerres ,le riche et le pauvre....

    vous savez donc ce qu’il reste à faire.....

    là je suis dans le superficiel ,disons dans la phase 2.....la phase 1 elle a tout à voir avec l’origine de la phase 2..........dans le fonctionnement ,enfin le dysfonctionnement meme de notre cerveau....

    on est alors très loin de la finance qui est en fait une arme pour voler encore plus efficace que les guerres et le vol direct avec violence...ce qui fait de nous tous des voleurs..élites et peuple meme combat....... ??????


    • izarn izarn 27 décembre 2014 02:24

      Vouais ! L’argent est échange et mesure de richesse. Je veux dire de bien utile à la survie ou au bien etre humain.
      Bon l’ennui c’est que s’il n’ya plus d’échange, le parigot meurt de faim dans le XVIieme...Embetant non ?
      Moi je m’en fous, j’ai une machine à pain, et un champ de blé et un moulin. Alors je vous emmerde !


    • howahkan Hotah 27 décembre 2014 10:18

      ceci ne change rien au fait que l’argent n’a jamais rien fabriqué....il est un moyen utile pour voler les autres....aujourd’hui il achète le cerveau des hommes qui se laissent tenter par le coté obscur non pas de la force mais d’eux meme..là ou régné la peur et donc le refus , de ne plus être
      ce qui est aussi un fait toujours possible a chaque instant..alors basant une vie sur du vent, sur des mythes...reste alors a accumuler, tel un drogué accumuler pour essayer de sécuriser le futur qui me fait peur ,que je refuse ce sera alors Le seul sens d’être en vie....la maladie mentale est en tian de tuer l’humain.....

      mais la névrose est telle que de toutes tacons l’effondrement ne peut plus être évité....je ne parle pas d’effondrement par la guerre mais mental...............

      ensuite qui vivra verra...
      A ce stade le désespoir est la seule forme d’intelligence qu’il nous reste....


    • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 28 décembre 2014 15:29

      @hotah

      lorsque vous introduisez votre commentaire faite vous allusion à :
      « N’ayez pas peur »(comme le disait le Pape Jean Paul ii à la veille de l’insurrection polonaise qui mena à la chute du mur de Berlin.
      Ou faites vous allusion à :
      « Fait confiance » à la manière du serpent ska s’adressant à mogli dans le livre de la jungle ?
      Je vous suis dans le premier cas évidemment.


    • howahkan Hotah 29 décembre 2014 11:03

      Salut luigi...

      en fait je veux dire que nous sommes totalement dans un monde conceptuel,sans le savoir, et dont les motifs profond sont ignorés de nous mêmes,sauf rares exceptions....en clair nous ne savons pas du tout pourquoi nous agissons ainsi réellement, mais bien sur la pensée qui est un outil conceptuel croit le savoir..la pensée ayant entre autre cette capacité de ne pas nécessiter le vrai pour y croire..peut tout a fait inventer n’importe quoi et son exact contraire.....

      se comprendre soi meme ,jamais par la pensée ou l’analyse, c’est comprendre le malheur ,les guerres, l’argent, et tous nos mirages faux.....pour vivre ainsi il a fallut évacuer le fait que vivre c’est mourir un jours physiquement certes mais aussi mentalement tout le temps.....long sujet...mais la finance, les guerres etc et moi meme dans mon cerveau tous ces sujets sont tous interdépendants....ce que nous ne savons pas...

      nous ne sommes donc que en superficie des choses......

      ceci aurait du être un des sujets profonds d’une vie or en fuyant la mort nous fuyons la vie.........
      Dans ce chemin, des fois ,comme Mère Nature le « veut » illumination il y a...ce mot veut juste dire voir le faux pour le faux, le vrai pour le vrai.....alors la clarté de vivre est là..sans souffrance,peur..........bref la vie aurait été profonde pour nous si !!!!!! illumination veut juste dire : éclairer là ou il y a la noirceur........

      reste cette quête impossible de ce qui n’existera jamais...une sécurité absolue et le bonheur parfait....ceci n’ayant pas d’existence on en devient dément...

      être illuminé c’est comprendre,voit ceci en profondeur..........mais comment parler du sujet d’une vie...

      quelques secondes avant la fin, on saura que notre chemin aura été LE mauvais chemin....trop tard smiley


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 janvier 2015 05:15

      Cette crise, totalement monetaire, peut etre reglée facilement , comme elle a été créée : par quelques jeux d’écriture, sans autre impact sur la rèalilé que que celui qu’on voudra lui donner. Mais on ne veut SURTOUT pas la régler ! Elle et exactement ce que veulent ceux qui en profitent et qui ont le pouvoir. Ce qu’on en dit est pure escroquerie intellectuelle.


      Pierre JC Allard






      • elpepe elpepe 1er janvier 2015 16:09

        merci pour ce reportage sur l’ile aux fleurs, c’est bien on se sent tout petit dans ses souliers apres
        Bonne année a tous


      • non667 26 décembre 2014 16:25

        à luigi
        Donner un coup de pied sur l’échiquier.......

        tout à fait
        plan 4 ....
        étape - 1 :
        les choses étant suffisamment claire pour qui sait lire sur A.V. il faut commencer par moinser les articles et commentaires et dire merde aux bisounours et autres trolls/ traitres/ valets du N.O.M sans argumenter ...... (c’est perdre son temps et leur accorder de la crédibilité !!!! )
        étape 0 : virer les suppôts du N.O.M. en 2015 et 2017 en mettant un anti N.O.M. plausible càd le f.n.
        -la parole ainsi libérée démasquer la propagande et magouilles/enfumages du N.O.M. 
        étape 1 : sortir de la zone dollars entrer dans la zone B.R .I.C.S.
        -embastiller les profiteurs du N.O.M. et guillotiner les maîtres du N.O.M. confisquer leurs biens ! 

        étape 2 : recommencer a l’étape 0 etc.......


        • Le421 Le421 26 décembre 2014 20:26

          Un anti N.O.M. comme le FN...
          Ben voyons !!
          Dire qu’il y a maintenant assez d’abrutis pour vous croire.
          Un peu comme chez les curés.
          Y’a ceux qui savent endormir les autres.
          Et les cerveaux lents pour écouter.
          Heureusement, à la fin, on finit toujours par vous coller une belle branlée.
          Par contre, en premier, y’en a un paquet qui morflent.
          Même dans les rangs des chemises noires.
          L’histoire est un éternel recommencement.


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2014 18:44

          Le 421,
          La majorité des électeurs du FN sont des gens désespérés d’avoir été abandonnés par la Gauche depuis 40 ans. Balayez un peu devant votre porte.


        • non667 27 décembre 2014 20:22

          à 421
          étape -1 :
          il faut commencer par moinser les articles et commentaires et dire merde aux bisounours et autres trolls/ traitres/ valets du N.O.M sans argumenter ...... (c’est perdre son temps et leur accorder de la crédibilité !!!! )
           smiley smiley smiley smiley


        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 26 décembre 2014 16:57

          Seuls Les États-Unis seraient susceptibles de maîtriser le monde financier devenu hystérique. Toutefois, celui-ci leur sert objectivement à dominer la planète entière et leur tendance impérialiste n’est plus à prouver. Au delà d’un jeu financier, il faut, je pense, y voir une conquête pour les USA et un renoncement politique, économique, industriel et même culturel pour les autres.


          • franc tireur 26 décembre 2014 17:30

            les usa ne controlent rien, ou pas grand chose

            eux aussi sont dépassés par la machine devenue si complexe et tentaculaire qu on ne peut en maitriser qu une branche tout au plus .
            ce pays ne s appartient plus et paie un lourd tribut , son peuple en particulier
            les usa ne sont pas en conquete, mais plutot en reaction de leur empire déclinant .


          • jacques 26 décembre 2014 17:23

            Donc vous me conseillez de sortir mes euros de la banque de de les confier aux investisseurs ? si possible chez vous non ?


            • Gnostic GNOSTIC 26 décembre 2014 17:34


              L’auteur pose plein de questions mais oublie de donner les réponses ????

               

              Parce que votre argent est susceptible de servir au remboursement de la dette créée délibérément par le système pour pouvoir se ménager une rente à l’échelle mondiale.

               

              Un montage à la Ponzi est organisé à l’échelle planétaire et fonctionne pour assurer le drainage des profits

               

              La question clé est : à qui doit-on cet argent ? Pourquoi la planète entière est-elle endettée auprès de quelqu’un ?

              Du courage Monsieur Chiavarini assumez votre article et donnez les noms

               Ou taisez-vous


               smiley


              • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 27 décembre 2014 07:03
                @gnostic 
                La réponse à la question Comment est construit le systéme à qui profite le systéme ?

                le système est schématiquement bâti comme suit :
                au 1er niveau de la pyramide
                la population = les untités de travail=les esclaves de la dette
                au 2 éme niv.
                Organisme de contrôle de la population= gouvernement, media, education, religions
                au 3éme niv.
                Organisme de contrôle des ressources= Nyse, soc. cartes de crédit, soc. pétrolière, soc notations, ..
                au 4éme niv.
                Organisme de contrôle financier = banque mondiale, banque centrale Centrale,Banque des réglements internationaux, revenu d’intérêt, revenu des taxes, fond monétaire international.
                au 5éme niveau
                Les groupes de réflections réunissant les famille les plus puissante de la planète= les tables ronde= comission trilatéral, le groupe de bilderburg, conseil des relations étrangères, club de rome, Inst. royale des affaires internationale, 
                au 6éme niveau
                le comités des 300= les 300 familles les plus puissante et riche du monde
                au 7éme niveau
                le conseil de la couronne= les 13 famille les plus riches

                chaque niveau est piloté par le niveau supérieur
                les niveaux 2 à 4 sont les groupes de contrôle
                les niveaux 5 à 7 sont les niveaux qui établissent la stratégie et exploitent le système
                entre le niveau 4 et niveau 5 il y a les soc. de franc maçonnerie, les loges.

                C’est donc sur assez « transparent » comme système.
                Je suppose que votre prochaine question est qui sont ces familles ?

                Voici les 13 : 

                Rothschild (Bauer or Bower) - Pindar
                Bruce
                Cavendish (Kennedy)
                De Medici
                Hanover
                Hapsburg
                Krupp
                Plantagenet
                Rockefeller
                Romanov
                Sinclair (St. Clair)
                Warburg (del Banco)
                Windsor (Saxe-Coburg-Gothe)


              • lloreen 27 décembre 2014 09:51

                Rothschild Pindar ???????
                Cela pourrait-il avoir un rapport avec ce Pindar dont parle Arizona Wilder et qui organise des rites pour sacrifier des enfants ?

                https://www.youtube.com/watch?v=yAKztSPZp4s


              • Gnostic GNOSTIC 27 décembre 2014 10:50

                BRAVO Mr Chiavarini

                 

                Exactement la réponse que j’attendais

                 smiley

                Mais pour que cette pyramide s’articule bien il faut du SECRET

                 

                Et ceci est obtenu avec le B’nai B’rith la société secrète la plus influente du monde

                 La loge des loges

                Note : j’ai fait un article là-dessus mais il a été refusé par la modération, ça vous étonne ?

                 

                 smiley


              • karibo karibo 27 décembre 2014 15:55

                @ LC merci infiniment pour ces précisions qui manquaient à votre très intéressant article , j’ ♡ .


              • karibo karibo 27 décembre 2014 15:56

                @ gnostic, vous confirmez le complot sioniste ...


              • non667 28 décembre 2014 18:22

                 à lloren
                pindar
                à rapprocher 20 étages en dessous (dans la hiérarchie ),. = dans l’horreur à :
                témoignage des enfants du juge pierre roche  :
                https://www.youtube.com/watch?v=4yW1tFUzFh0


              • lloreen 29 décembre 2014 10:49

                Merci de votre réaction.


              • Spartacus Spartacus 26 décembre 2014 18:21

                Mais non ! 

                L’explication est plus simple. 

                La vie courante à crédit.
                Un passé de vivre au présent sur le compte du futur.Sauf que le futur c’est maintenant. 

                C’est simplement le résultat d’acheter des ré-élections avec l’argent des générations futures.Simplement nous sommes arrivées aux générations futures, alors il faut payer la dette des gens partis trop tôt, qui n’ont pas ou peu cotisé, des subventions pour les copains, les coquins.

                -T’as acheté la retraite à 60 ans ? On t’avais pas dit que c’était pas provisionné ?

                -T’as acheté la sécu gratos ? On t« avais pas dit que ce ton sirop pour le rhume se sera tes enfants qui payeront ;

                -Tu prend ta retraite calculée sur les 6 derniers mois et tu crois qu’il y a que l’état a mis de l’argent pour toi de coté ?

                -Tu vois qu’il y de plus en plus de vieux et de jeunes de moins en moins nombreux et en CCD jusqu’a 30 ans et tu crois qu’ils auront les moyens de payer tes dettes ?

                -T’as pris les 35H ? On t’as pas dit que y’avait pas le pognon pour le payer.

                -Tu payes pas d’impôts ? Tu laisses la facture de ton état à tes enfants.

                Tu préfères être sécurisé en achetant du livret A subventionné ? Tu crois que c’est qui qui paye ?

                Arretez de trouvez des »boucs émissaires" les riches, le complot, les autres. 
                Vous êtes tous coupable. Vous êtes irresponsables

                L’argent de l’état que l’élite politique vous a donné hier, c’est l’argent en moins que vous aurez aujourd’hui....

                Frédéric Bastiat écrivait que « L’état, c’est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. ». La dette n’est que la résultante de la merde que vous avez devant les yeux.

                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 décembre 2014 20:00

                  Spartacus,
                  C’est bizarre que vous critiquiez constamment le rôle de l’ Etat dans sa redistribution de la richesse nationale, mais jamais, jamais, le Super Etat européen, élu par personne et ne rendant des comptes à personne.., tout en étant en déficit.
                  « La Cour des Comptes européenne s’alarme du trou faramineux du budget européen »


                  Pas plus que vous ne critiquez les myriades de fonctionnaires européens, qui vivent comme des nababs sur les impôts des européens, mais qui partent à la retraite au bout de 15 ans ??
                  « L’ Europe, c’est la PAIE ! »

                • Le421 Le421 26 décembre 2014 20:28

                  Spartacus, si tu lui enlève les fonctionnaires, il se suicide !!
                  Plus personne à critiquer.


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 décembre 2014 20:38

                  Le 421,
                  Non, je lui en rajoute un bonne dose, ça va l’occuper un temps...


                • rocla+ rocla+ 26 décembre 2014 20:43

                  Ben non , il reste les salariés EDF auxquels nous , tous les autres français 

                  payons leur facture d’ électricité .

                • Spartacus Spartacus 26 décembre 2014 23:41

                  @Fifi


                  Mais ou j’ai la critique de l’Europe. Mais n’en fait pas le bouc émissaire. 
                  Dans l’Europe le France est le pays le plus malade.

                  Politicien Français n’est certainement pas gage de meilleure clairvoyance que politicien Européen.
                  Le politicien Français n’a jamais travaillé dans une entreprise, ne sait pas lire un bilan, et c’est toujours la même gueule. 

                  Croire qu’une gestion Franco-Française serait meilleure, est un leurre. Compte tenu de la bêtise incommensurable de l’élite Française revenir à une gestion Française serait une faute lourde.

                  La liberté de mouvement des biens, des capitaux, des personnes et, à un moindre degré, des services est un bien qu’elle a amené.

                • julius 1ER 27 décembre 2014 09:29

                  c’est la première fois que je suis d’accord avec un écrit de Spartacus ....... j’y mettrai un bémol la France n’est pas plus malade que les autres, c’est le capitalisme ultra-libéral vecteur de grande maladie ....

                  alors 2015 sera une bonne année !!!!!!!!!!!!! 

                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2014 18:48

                  Spartacus,
                  En somme, les fonctionnaires européens sont de bons fonctionnaires, puisqu’ils scient la branche des fonctionnaires nationaux....
                  Ils peuvent donc partir à la retraite au bout de 15 ans à taux plein, ceux -là !


                • Spartacus Spartacus 28 décembre 2014 16:34

                  @Non 


                  En fait les avantages des fonctionnaires européens et nationaux sont tout aussi scandaleux.

                  Sauf que les fonctionnaires européens sont 50 000.
                  Les fonctionnaires nationaux sont 5 400 000

                  Sauf que les fonctionnaires européens, ils sont payés et répartis par 28 pays et se chiffrent en quelques millions ;
                  Les fonctionnaires nationaux sont à charge par le seul secteur marchand Franco-Français et se chiffrent en milliards.


                  Et arrêter de faire les larmes de crocodile, la masse salariale des fonctionnaires Français n’a jamais été aussi importante. 
                  Jamais aussi coûteuse. 
                  Jamais la gestion des services public n’a été aussi calamiteuse. 

                  Les Fonctionnaires européens n’ont coupés aucune Branche nationale. Ils sont tous issus de cette même branche.

                  L’argent qui sert à les payer trop généreusement est l’argent en moins pris sur le secteur marchand.Leur masse est trop importante.

                  Quand à l’europe et ses dépenses, je l’ai déja critiqué

                  Cet article date de 2012. 
                  A cette époque l’Angleterre avait le même taux de chômage que la France 10%. 
                  Aujourd’hui après le licenciement de 600 000 fonctionnaires l’Angleterre est passée à 6%, la France elle est montée à 11%.

                • Jean Keim Jean Keim 26 décembre 2014 18:40

                  Quand l’argent ne vaudra plus rien et bien il ne sera ... plus rien voilà tout et comme l’explique inlassablement notre ami Howahkan Hota : il y aura toujours des légumes dans les jardins, des fruits dans les arbres des vergers et des amis pour donner un coup de main et réciproquement. 

                  Et si au lieu de vouloir sauver notre argent monnaie en or, appartements et autres richesses ce qui est encore vouloir rester dans le système nous en profitions pour mettre en place une économie basée sur la solidarité : coopération, entraide, partage.

                  • howahkan Hotah 27 décembre 2014 12:25

                     smiley........................


                  • karibo karibo 28 décembre 2014 17:10

                    Le monde des bisounours quoi ...


                  • Le Poilu Le Poilu 1er janvier 2015 11:43

                    Ben voyons, le monde des bisounours... Tu vois mec, avec mes amis paysans, ben on est déjà en train de se séparer du monde pognon... L’entraide est vraie et le partage sincère. Tout le monde participe aux projets de tout le monde et cela commence à marcher fort. Ah oui, sûr que l’on ne peut couper le cordon fric de suite mais l’après Mammon, on y travaille grave ! Le jour ou tu seras autant dans le réel que nous, tu te sentiras, je crois, vivant... Arrêtes ton mépris et ta suffisance, a force ça gave. Essayes d’être constructif.
                    Notre plus grand plaisir, c’est de nous marrer en pensant comment on fonctionnait avant, en contemplant le monceau de conneries qui nous habitait... C’est pas pour autant que nous raillons ceux qui restent dans ce système. Pourquoi ??? Simplement parce que leur réveil sera terrible quand ce système s’effondrera. Et ne plus consacrer d’énergie à des dualités stériles, ça fait du bien... smiley

                    Bonne année et bonne journée à toi et à tout le monde sans mépris ni ironie...


                  • ralph 1er janvier 2015 17:05

                    Coopération, entraide, partage...Je suis bien d’accord !!!

                    Je pourrais rajouter : s’affranchir (dans notre tête) du gouvernement, de l’Europe, de toute cette organisation
                    criminelle et mafieuse qui n’est capable que de pondre des impôts, des taxes, qui nous pauperise un peu plus
                    chaque jour...depuis toujours...

                    Avec la coopération, l’entraide et le partage on peut s’affranchir des lois de l’argent qui nous rendent esclaves.


                  • Le Poilu Le Poilu 1er janvier 2015 19:26

                    Notre petite bande sera autonome et auto-suffisant d’ici 1 an... une vingtaine de compétences se complètent. Nous ne parlons jamais d’argent... P’tain que c’est bon. Nous prenons sur la nature ce qu’elle nous donne et sa générosité est énorme (sans chimie aucune et avec des chevaux pour les corvées et les petits transports...) Ce que possède chacun entre dans le bien commun...
                     Et les décisions sont prises collectivement avec le bon-sens de chacun... Si nous ne sommes pas sûr et bien on expérimente et on voit après.
                    On ne fait même pas de l’anti-système, même ça c’est fatiguant, inutile et prise de choux...

                    Une autre vie (voie ?) est possible...
                    Namasté et Bonne Année à toutes et tous ! smiley


                  • ralph 1er janvier 2015 22:49

                    Felicitations !!
                    Cela veut dire : court-circuiter le Système ! (...sans même faire des étincelles...)

                    Bon courage et bonne chance à votre petite bande, j’espère avoir la chance d’en trouver une moi aussi...


                  • Passante Passante 26 décembre 2014 19:27

                    « La question clé est : à qui doit-on cet argent ? Pourquoi la planète entière est-elle endettée auprès de quelqu’un ? »


                    la dette qui.

                    • Spartacus Spartacus 26 décembre 2014 23:56

                      Non la question est qu’a t-on fait de cet argent ?


                      En 8 ans Sarkozy et Hollande ont dépensé 800 milliards de plus.

                      Avec cet argent durant ces 8 dernières années avez vous vu 1000 nouveaux kms d’autoroute ? 
                      Une centaine de nouveaux hôpitaux ?
                      Une centaine de nouvelles université ? ou 1000 nouvelles écoles ?
                      Avez vous vu 700 nouveaux kilomètres de TGV ?
                      Avez vous vu 50 nouvelles prisons ? 
                      200 nouveaux palais de justice ?
                      500 commissariats ? 


                      800 Milliards ! *
                      Avec on a acheté vos votes !. 
                      De jolis exonérations pour les plus rouges ou pour les plus bleus. 
                      De jolis organismes pour les potes. 
                      De jolies loi vertes pour les verts.
                      De jolis emplois de gauchistes dans les conseils régionaux. Des RTT à gogo. Des retraites toujours plus tôt. Des mises en disponibilité de haut fonctionnaires de la cours des comptes qui ramènent des points retraite sans travailler.
                      Du social effet d’annonce.
                      Des guerres qui font remonter dans les sondages. Guerres de droite et de gauche.
                      Pas d’impôts pour la moitié des Français, même si leur rêve serait justement de pouvoir en payer. Niche fiscale pour les autres. Gabegie et gamelles aux régimes spéciaux.....

                      Et puis refiler l’addition à plus tard. Plus tard, plus tard.......Nous sommes plus tard ! 




                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2014 08:06

                      Spartacus,
                      Le budget de la France est de 280 milliards d’euros, les cadeaux aux entreprises : 230 milliards d’euros. A quoi ont servi ces 230 milliards d’euros ? A financer des partis politiques pour acheter des voix ?



                    • philippe913 27 décembre 2014 08:17

                      marrant, sur un document officiel j’ai un budget de 470 milliards... (budget général, annexe et compte d’affectation spéciale), sans compter les 120 milliards de compte de concours financiers et toute la sécurité sociale, autour de 500 milliards il me semble.

                      Du coup, les dépenses totales de l’état, c’est plus 1000 milliards que 280...


                    • lloreen 27 décembre 2014 10:08

                      Réponse à votre question.
                      On « doit » cet argent à ceux qui ont crée le système de l’ arnaque de l’ argent-dette, c ’est à dire de l’ argent crée ex nihilo. Ce n’ est que de la dette et des esclaves qui triment pour la rembourser.
                      Un système pyramidal à la Ponzi. Une gigantesque escroquerie qui profite à un syndicat du crime, aux innombrables opportunistes et qui est totalement en défaveur de la masse laborieuse. C ’est pour cette masse laborieuse une sorte de mirage, l’ illusion d’ une valeur qui en fait n’ existe pas.

                      L’ escroquerie de l’ argent dette équivaut à de la monnaie de singe donnée en échange de la seule réelle valeur qui soit : le fruit du travail des hommes . C ’est un jeu de dupes.
                      Cette monnaie de singe sert aux escrocs pour spolier tout le fruit du travail en échange de toujours plus de labeur et moins de « valeur ».

                      Voilà ce qu’ en disent ceux qui connaissent le mieux le système...

                      Citations célèbres des Rothschild
                      • « Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation,et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois. »Mayer Amshel Rothschild (1743-1812)
                      • « Traire la vache, mais pas jusqu’à la faire crier. » – James de Rothschild (1792 – 1868), Dossier de l’Argent, Émile Zola, édition d’Henri Mitterrand.
                      • « Messieurs, un certain M. John Sherman nous a écrit qu’il n’y a jamais eu autant de chance pour les capitalistes d’accumuler de la monnaie que par « un décret promulgué », selon le plan formulé par l’Association Britannique des Banquiers. Il donne presque tous pouvoirs à la banque nationale sur les finances de la nation. (…) si ce plan prenait force de loi, il en découlerait de grands profits pour la fraternité des banquiers dans le monde entier.(…) M.  Sherman dit que les quelques personnes qui comprennent ce système ou bien seront intéressées à ses profits, ou bien dépendront tellement de ses faveurs qu’il n’y aura pas d’opposition de la part de cette classe, alors que la grande masse du peuple, intellectuellement incapable de comprendre les formidables avantages que tire le capital du système, portera son fardeau sans complainte et peut-être sans s’imaginer que le système est contraire à ses intérêts. Vos serviteurs dévoués. Signé : Rothschild frères. »

                      Voici ce qu’ en disait Henry Ford, magnat industriel

                      "Si le Peuple avait la moindre idée de ce que nous avons fait, il nous traînerait dans la rue et nous ... "Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin." Henry Ford (1863-1947).

                      Donc on peut dire que 80% des gens ne comprennent pas le système et sont persuadés de s’ enrichir alors qu’ ils s ’appauvrissent tous les jours davantage...

                      Le cynisme absolu intrinsèque à cette escroquerie est que ce système fait des pauvres les créanciers des pauvres...

                      Le fait est que depuis sa création, le dollar a perdu 98% de sa valeur.

                      Dès 1971 il a perdu sa parité avec l’ autre (sous la présidence de Nixon).


                    • Enabomber Enabomber 27 décembre 2014 11:07

                      Est-ce que quelqu’un connaît un site qui donne les vrais chiffres de la croissance, débarrassés des produits financiers ? A mon avis vu l’importance de ceux-ci dans les bilans on risque de sacrées surprises. D’autant que vu la fiction qu’ils représentent, on doit parfois les compter plus d’une fois sans que personne ne bronche (ceux qui ont bossé dans le déclaratif bancaire auront sûrement des exemples en tête).


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2014 18:22

                      Philippe,
                      Vous avez raison, le budget est plutôt proche des 1200 milliards.
                      Ce qui n’enlève rien aux cadeaux fiscaux aux entreprises


                    • Spartacus Spartacus 28 décembre 2014 21:15

                      @fifi

                      Un cadeau c’est pas un moins à payer.

                      Te matraquer de 35% et te dire que maintenant c’est 32 ne font pas des cadeaux....

                      Par ailleurs, 90% des soi-disant cadeaux sont des remboursements de « cotisations sociales ».
                      Elles ne vont pas dans la poche de l’entreprise mais des assurances sociales contraintes et obligatoires. 
                      Les cadeaux ne vont que vers des assurances sociales dépassées. 

                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 26 décembre 2014 19:40

                      Bonjour Luigi,
                      .
                      En gros je partage votre analyse....
                      .
                      "Parce que votre argent est susceptible de servir au remboursement de la dette créée délibérément par le système pour pouvoir se ménager une rente à l’échelle mondiale.« 
                      .
                      Je pense que la plupart des lecteurs sur Agoravox sont bien au courent comme fonctionne le système de surendettement des états.
                      .
                      Il à la loi du 3 janvier 1973, la dite loi Rothschild, qui à contribué au surendettement de la France ... cette loi à été retranscrit dans le droit européen article 123 TFUE.
                      .
                      Aux États-Unis ce système à été mis en place bien plutôt que chez nous comme explique Étienne Chouard dans le vidéo suivante : http://www.dailymotion.com/video/xlgdzl_etienne-chouard-l-arnaque-de-l-impot-sur-le-revenu_news#from=embediframe
                      .
                      L’impôt sur nos revenues, 55 milliards d’euros / ans (pour la France), sert en réalité à rembourser les intérêts sur la dette publique....
                      .
                      Je me demande combien de temps cette MAFIA FINANCIÈRE, donc François Hollande est un fidèle serviteur, peut encore poursuivre cette escroquerie monumentale !
                      .
                      J’ai l’écrit au moins une dizaine de fois que cette crise en Europe nous est imposé par la TROÏKA (FMI, BCE et l’UE) par leur programme d’austérité. Les marchés financiers veulent nous faire croire qu’il y à une crise pour retarder écroulement de ce système de Ponzi.... c’est aussi un moyen pour accélérer le programme de la mondialisation (américanisation) du monde... le nouvel ordre mondial avec Jérusalem comme Capitale du monde. https://www.youtube.com/watch?v=HDd_omL-tmg
                      .
                      Voici la preuve qu’il n’existe pas de crise mais un énorme transfert d’argent des travailleurs vers l’oligarchie :
                      Les milliardaires sont toujours plus riches en cette période de » dite crise » !
                      Plus que jamais, le classement Forbes 2014 révèle une flambée du nombre de milliardaires à travers le monde.
                      .
                      Le nombre d’ultra-riches est en effet en hausse de 15,3% et ils sont désormais 1.645 à faire partie de ce classement, un record absolu depuis sa création il y a 27 ans. Pour l’anecdote, ils n’étaient plus que 793 en 2009 en pleine débâcle financière.
                      suite et source : http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140304trib00081 8152/ces-1.645-milliardaires-qui-possedent-deux-fois-le-pib-de-la-france.html
                      .


                      • Le421 Le421 26 décembre 2014 20:37

                        Et y’a des imbéciles, au Front de Gauche, qui jugent cette dette illégitime pour la plus grande partie et la dénoncent...
                        La solution ?? (J’imagine les bonds à Spartacul !!) Annuler purement et simplement cette dette.
                        Ce ne serait pas une première.
                        Par contre, il faut repartir sur un autre pied.
                        En l’état actuel des choses, il vaut mieux laisser pourrir pour que ça pète. Vraiment.
                        Par contre, ce qui serait bien, ce serait de pendre par les gesticules les vrais responsables et ne pas se foutre sur la gueule entre clampins, comme d’habitude...
                        Ne vous méprenez pas.
                        Si certains dirigeants politiques attisent les haines dans la population, c’est juste pour que les petits se mangent entre eux en évitant de taper sur les vrais responsables...
                        Si il y a du chômage, c’est de la faute des immigrés. Pas des voyous qui profitent du système et délocalisent pour mieux se remplir les poches. Les banquiers ?? Encore moins. De saints hommes...
                        Au poteau !! Tatatatatatatattaaa !!


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 décembre 2014 20:47

                        LE 421,
                        Tous les gens sensés savent que cette dette est illégitime.
                        C’est l’article 123 du TFUE qui impose aux Etats européens d’emprunter aux banques privées.


                        Mais pour pouvoir prendre des mesures, il fut disposer des manettes.
                        Donc retrouver d’abord la souveraineté.
                        Ce n’est pas en restant dans l’UE que vous pourrez faire comme les Islandais.

                        « Contre les fonds vautours, les Etats ont le droit de poser des actes souverains ».
                        « Alternatives à l’Impérialisme financier, Caracas Venezuela août 2014. »

                      • Spartacus Spartacus 27 décembre 2014 00:17

                        @421


                        T’as pas compris que t’étais caution ?
                        Que personne ne sera spolié.
                        Qu’on a signé en ton nom
                        Tu crois que le monde entier prête parce que c’est marqué « France » ? 

                        Les politiciens Keynésiens dépensent sans compter en ton nom. Avec la caution des réserves obligataires que tu possède avec ton livret A ou ton assurance vie dite « sans risque ».....

                        Un excellent article pour que tu comprennes. 

                        Pourquoi tu crois que le monde entier continue à prêter à la France ? 
                        A si faibles taux ? 
                        Sur des durées très courtes de 7 ans ?

                        Parce que les obligations se sont les Français qui les ont dans les assurances vies, le livret A. 
                        On réserve aux Français une ponction monumentale qui se décidera en 2 jours sur l’ensemble de l’épargne des Français. Comme cela a été fait pour Chypre.

                        On t’inventera de belle phrases ou on te dira « solidarité », « ponction sociale », « ponction solidaire », « ponction de providence » ou autre joli mot pour faire passer la pénétration du jour de la sodomie.

                        Que ceux qui ont des actions d’entreprises au lieu de parts d’obligations d’état (les plus riches) seront épargnés. Et que les pauvres mamies et jeunes qui mettaient de l’argent dans leur PEL pour acheter un logement seront les spoliés ?

                        Un conseil achète de l’immobilier ou des actions d’entreprises. Ton argent liquide pour l’état c’est comme un sandwich devant un cannibale.

                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2014 08:11

                        Spartacus,
                        On prête à n’importe quel Etat, puisque ce sont ensuite les peuples qui se serrent la ceinture pour les rembourser... Et plus les pays sont en difficulté, plus les taux montent.

                        « La dette sert à asservir les peuples. L’arme, ce sont les taux d’intérêts ». Entretien avec John Perkins.


                      • julius 1ER 27 décembre 2014 09:22

                        Voici la preuve qu’il n’existe pas de crise mais un énorme transfert d’argent des travailleurs vers l’oligarchie :
                        Les milliardaires sont toujours plus riches en cette période de » dite crise » !
                        Plus que jamais, le classement Forbes 2014 révèle une flambée du nombre de milliardaires à travers le monde.
                        .
                        Le nombre d’ultra-riches est en effet en hausse de 15,3% et ils sont désormais 1.645 à faire partie de ce classement, un record absolu depuis sa création il y a 27 ans.Pour l’anecdote, ils n’étaient plus que 793 en 2009 en pleine débâcle financière. 
                        suite et source : http://www.latribune.fr/actualites/...

                        @eau du robinet,
                        ceci est vraiment la clef de voûte de ce système, et malheureusement trop peu de gens font le lien entre leur« mal vie » et ce phénomène et ce n’est pas Spartacus qui prétendra le contraire....

                      • karibo karibo 27 décembre 2014 15:51

                        Impossible de voir le deuxième lien supprimé ...


                      • karibo karibo 27 décembre 2014 15:52

                        @ eau du robinet .


                      • lloreen 27 décembre 2014 16:23

                        « Qu’on a signé en ton nom. »

                        C ’est là que vous vous trompez.
                        PERSONNE ne signe pour un autre ( à moins d’ être sous tutelle). VOUS signez VOUS-même. Sinon ils ne pourraient pas exiger la moindre chose.
                        C ’est VOUS qui signez sous la déclaration d’ impôts, c ’est encore VOUS qui signez votre contrat d’ de travail, c’ est toujours VOUS qui donnez VOTRE voix à un quidam quand vous « élisez » (tout un symbole) celui qui sera le chef des esclaves.
                        C’ est encore VOUS qui signez pour l’ ouverture d’ un compte.
                        Si VOUS qui utilisez LEUR monnaie.
                        C ’est toujours encore VOUS qui apposez VOTRE signature sous LEURS documents, ce qui a pour effet simple et net que c’ est VOUS qui acceptez d’ être LEUR esclave.

                        Quel autre traitement que celui réservé à des esclaves attendez-vous donc de vos maîtres ?
                        Les maîtres qui ont besoin d’ esclaves en chef ou d’ idiots utiles pour cravacher les esclaves et faire tourner leur système.

                        C ’est la raison pour laquelle ils se contrefichent pendant 5 ans de l’ avis des esclaves. Ils leur ont donné procuration et bénédiction.


                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 27 décembre 2014 17:17

                        Bonjour karibo,
                        .
                        merci d’avoir signalé le dysfonctionnement...
                        .
                        il y à une « purge / censure » qui est effectue sur youtube par des pro-sionistes ses derniers temps ... d’abord c’est le reportage de France 2 sur l’AIPAC qui à disparu puis maintenant des vidéos de Jacques Attali...
                        .
                        J’ai fait une recherche sur dailymotion et j’ai vous poste de nouveau le lien sur le passage ou Jacques Attali exprime son « rêve » de faire de Jérusalem la capitale du monde d’un gouvernement mondial.... (le nouvel ordre mondial)

                        http://www.dailymotion.com/video/xepyyp_attali-l-enchanteur-veut-comme-capi_news&start=735


                      • karibo karibo 28 décembre 2014 16:24

                        Merci pour l’ AIPAC édifiant !


                      • karibo karibo 28 décembre 2014 16:32

                        Idem pour la video suivante, qui est bloquée.

                        En effet il y a bien une bande de filtres, qui suivent et chassent tout ce qui les dévoilent .
                        Cette conspiration Sioniste devient de plus en plus manifeste et leur combat pour le dissimuler aussi, tellement l’ éléphant au milieu de la figure fait tache !
                        Et de feindre la poule effarouchée, mieux courroucée de la montée de l’ antisémitisme ...
                        de condamner ces pôv « illuminés » qui vont rejoindre Daesh ou assimilé .
                        De l’ endoctrinement et manipulation totale : révoltant !

                      • lloreen 26 décembre 2014 22:40

                        L’ Islande annule une deuxième fois une partie de la dette des ménages islandais.

                        http://www.legrandsoir.info/l-islande-annule-encore-une-fois-une-partie-des-emprunts-immobiliers-des-menages.html


                        • o.man 27 décembre 2014 00:55

                          Un comique ce Luigi , le copain à Mario bros le plombier .

                          Son conseil génial , le bateau coule , sortez vos sous et achetez de l’or et de la pierre , comme ça vous finirez par le fond et vous y resterez .

                          Lorsque le Titanic à coulé , ils ont conseillé la même chose ?
                          Remplissez vous les poches d’or et d’objets encombrants , pour pourrez peut-être trouver un couillon qui voudra prendre le risque de se noyer à votre place pour avoir des choses inutiles et indispensables sur le moment .

                          Que tous ceux qui en ont trop profité et en ont trop dans leurs poches se noient , on aura tout le temps d’en profiter après , pas la peine de se foutre sur la gueule , il suffit d’être un peu patient .
                          Tout arrive à point à qui sais attendre .


                          • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 28 décembre 2014 15:05

                            Amusante votre analogie avec le Titanic , pour le reste laissez vos économies en banque, car il faut aussi des gens comme vous, et ne craignez rien il sauront quoi en faire le moment venu.


                          • izarn izarn 27 décembre 2014 02:14

                            Bof...La monnaie n’est pas fabriquée par les banques centrales, mais par les banques commerciales ex nihilo par le crédit (Voir Keynes et Allais sur le sujet)
                            Les QE issus des banques centrales,servent à rouler les dettes,c’est pour ça qu’on ne voit pas grand chose en masse monétaire. De plus c’est illégal face à leur propre statut.
                            Si les banques centrales roulent les dettes c’est parceque les autres banques ne peuvent plus le faire. CQFD.
                            En clair, le système est au bout du rouleau.
                            Que dire de plus ? Si ! Allez vous faire foutre !


                            • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 27 décembre 2014 07:13

                              La réponse à la question Comment est construit le système à qui profite le système ?

                              le système est schématiquement bâti comme suit :
                              au 1er niveau de la pyramide
                              la population = les unités de travail=les esclaves de la dette
                              au 2 éme niv.
                              Organisme de contrôle de la population= gouvernement, média, éducation, religions
                              au 3éme niv.
                              Organisme de contrôle des ressources= Nyse, soc. cartes de crédit, soc. pétrolière, soc notations, ..
                              au 4éme niv.
                              Organisme de contrôle financier = banque mondiale, banque centrale Centrale,Banque des réglements internationaux, revenu d’intérêt, revenu des taxes, fond monétaire international.
                              au 5éme niveau
                              Les groupes de réflections réunissant les famille les plus puissante de la planète= les tables ronde= comission trilatéral, le groupe de bilderburg, conseil des relations étrangères, club de rome, Inst. royale des affaires internationale, 
                              au 6éme niveau
                              le comités des 300= les 300 familles les plus puissante et riche du monde
                              au 7éme niveau
                              le conseil de la couronne= les 13 familles les plus riches

                              chaque niveau de la pyramide est piloté par le niveau supérieur qui l’exploite
                              les niveaux 2 à 4 sont les groupes de contrôle
                              les niveaux 5 à 7 sont les niveaux qui établissent la stratégie et exploitent le système
                              entre le niveau 4 et niveau 5 il y a les soc. de franc maçonnerie, les loges.

                              C’est donc c’est assez « transparent » comme système.
                              Je suppose que votre prochaine question est qui sont ces familles ?

                              Voici les 13 : 

                              Rothschild (Bauer or Bower) - Pindar
                              Bruce
                              Cavendish (Kennedy)
                              De Medici
                              Hanover
                              Hapsburg
                              Krupp
                              Plantagenet
                              Rockefeller
                              Romanov
                              Sinclair (St. Clair)
                              Warburg (del Banco)
                              Windsor (Saxe-Coburg-Gothe)

                              • eau-du-robinet eau-du-robinet 27 décembre 2014 23:29

                                Bonjour Luigi,
                                .
                                Belle description pyramidale.
                                .
                                Nous nous trouvons au bord de la guerre et de l’effondrement économique à cause d’une poignée de psychopathes .... possèdent des moyens financiers pour déclencher des guerres à leurs guises !
                                http://www.chaos-controle.com/archives/2014/12/20/31176256.html
                                .
                                Depuis le régime Clinton, Washington a agi contre les intérêts russes. Dans son livre à paraître, « Mondialisation de la guerre : la longue guerre de l’Amérique contre l’humanité », le professeur Michel Chossudovsky présente une évaluation réaliste du niveau de proximité jusque auquel Washington a amené le monde vers sa disparition dans une guerre nucléaire. Ce passage est tiré de la préface :
                                .
                                La « Mondialisation de la guerre » est un projet hégémonique. Des opérations militaires et de renseignement majeures et secrètes sont en cours simultanément au Moyen-Orient, en Europe de l’Est, en Afrique subsaharienne, en Asie centrale et dans l’Extrême-Orient. L’agenda militaire américain combine à la fois des théâtres d’opérations majeurs et des actions secrètes orientées vers les États souverains déstabilisateurs.
                                http://www.chaos-controle.com/archives/2014/12/20/31176256.html
                                .
                                Une nouvelle doctrine militaire qui cible l’Alliance atlantique à été signé hier en Russie.
                                Pour Poutine, l’Otan est la menace potentielle numéro 1

                                http://www.lefigaro.fr/international/2014/12/26/01003-20141226ARTFIG00262-pour-poutine-l-otan-est-lamenace-potentielle-numero-1.php
                                .
                                En vertu d’un agenda militaire mondial, les actions entreprises par l’Alliance militaire occidentale (US-OTAN-Israël) en Afghanistan, au Pakistan, en Palestine, en Ukraine, en Syrie et en Irak sont coordonnées aux plus hauts niveaux de la hiérarchie militaire. Nous ne fonctionnons pas en opérations militaires et de renseignement désordonnées. En Juillet-Août 2014 l’attaque sur Gaza par les forces israéliennes a été menée en étroite consultation avec les États-Unis et l’OTAN. À leur tour, les actions en Ukraine et leur calendrier coïncidaient avec le déferlement d’attaque sur Gaza.
                                .
                                Aussi les entreprises militaires sont étroitement coordonnées avec un processus de guerre économique qui consiste non seulement à imposer des sanctions sur les pays souverains mais aussi dans des actes délibérés de déstabilisation des marchés financiers et monétaires en vue de saper les économies nationales des ennemis.
                                suite et source à lire : http://www.chaos-controle.com/archives/2014/12/20/31176256.html
                                .


                              • rhea 1481971 2 janvier 2015 09:01

                                Si quelqu’un stoppe cette fuite en avant du système financier ces familles perdent leur fortune, tout craquera le jour ou une de ces famille sentant que la finance actuelle n’est qu’un château de cartes voudra prendre le dessus pour sauver ses biens.
                                Votre schéma décisionnel est une pyramide à 7 niveaux du type pyramide maya, il faut qu’une partie des décisions prises dans l’un des niveaux ne soient pas trans misent au niveau inférieur, ce sont les paliers horizontaux du monument.


                              • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 2 janvier 2015 09:33

                                Vous avez raison rhea, et il y a un 8 éme niveau celui de la famille qui couronne l’ensemble. 


                              • Jean Keim Jean Keim 27 décembre 2014 08:40

                                Il y a un autre « niveau » monsieur Chiavarini, il n’est pas un niveau proprement dit, c’est la possibilité de s’extraire de ce cirque, chaque niveau de votre classement du monde qui en comporte 7 comme les 7 principaux chakras du corps humain, est très semblable aux autres, la même folie mentale les anime avec des degrés différents mais au fond cela ne fait pas une grande différence.
                                Il faut mieux appartenir au niveau le plus inférieur, la populace, parmi elle ceux que la misère n’a pas brisés ou que la cupidité ou les loisirs n’ont pas trop infectés ont encore la possibilité de se réveiller, à partir du niveau 2, l’inféodation au autres niveaux est tellement forte que le réveil est très compromis.
                                Le niveau 7, les ’’supers 13’’ n’y échappe pas non plus, mais à un niveau infiniment plus fort et plus subtil car pour se sentir exister il a besoin de l’ensemble de la pyramide qu’il s’efforce de dominer.
                                J’ai écrit un article assez semblable au vôtre mais avec une approche différente, vouloir expliquer économiquement le monde fait partie de l’illusion du monde.



                                • howahkan Hotah 27 décembre 2014 10:26

                                  tout a fait cher jean.....expliquer le monde économiquement revient à le conforter, si on en reste juste à ce niveau....avec force d’illusion......

                                  si l’univers etait comme nous, nous aurions a le payer pour exister, pour respirer, pour marcher, pour la terre, pour les fruits , les légumes, la pluie , le soleil...et tout le reste....

                                  en clair
                                   avec une majorité
                                   comme les humains
                                   tels qu’ils sont devenus
                                  ..,d’ Univers il n’y aurait plus

                                  c’est ma soumission par ignorance qui fait qu’il y ait des maîtres. les deux sont liés dans la binarité....or L’Univers ,humains a part , est unitaire ,en clair tout est lié en coopération et non en conflit...

                                  darwin le fourbe n’a rien compris...............


                                • zygzornifle zygzornifle 27 décembre 2014 09:14

                                  votre argent ne vous appartient qu’en théorie quand tout va bien , tant que l’état n’en a pas besoin, c’est comme votre maison vous êtes propriétaire en théorie tant que vous pouvez encore payer la taxe foncière et d’habitation , le jour ou vous ne pouvez plus vous verrez que votre bien en réalité ne vous appartient pas ....... 


                                  • lloreen 27 décembre 2014 16:39

                                    C ’est tout à fait exact.

                                    Le fait est que RIEN ne peut appartenir à des « morts ».
                                    Si vous voulez comprendre pourquoi il en est ainsi, je vous invite à lire le lien suivant.

                                    Les individus étaient des entreprises privées : A la naissance, un acte de naissance est signé par vos parents, qui est utilisé ensuite par la Multinationale Gouvernementale pour alimenter un Trust en votre nom. Ce Trust permet de cautionner votre fond de garantie, et « un compte en fond de garantie  » est créé et financé sous votre propre nom. Vous êtes le bénéficiaire de ce Trust… mais personne ne vous signifie qu’il existe. Si vous ne faites pas un acte testamentaire à l’âge de 7 ans, la Multinationale Gouvernementale vous considère comme décédé – selon la loi maritime – et vous êtes officiellement considéré « comme disparu en mer » par le système. Sérieusement. C’est alors que la Multinationale Gouvernementale assure ensuite le contrôle financier de vos avoirs, en toute connaissance de cause. Elle sait que la plupart d’entre nous vivons de fait au-delà de l’âge de 7 ans, et continue à nous considérer comme des esclaves vivants. Les fonds de garanties générés par la monétisation de votre vie – vous utilisant comme cautionnement – vous sont prêtés lorsque vous avez recours aux prêts bancaires, prêts immobiliers, etc. Vous êtes alors forcé de travailler pour rembourser ces prêts en plus des intérêts – au système sur votre fond de garantie. Légalement, vous n’avez aucun droit sur ce fond, parce que vous êtes considéré comme «  décédé » à l’âge de 7 ans.

                                    Source :http://oppt-france.blogspot.be/2013/03/one-peoples-public-trust-oppt-saisit.html

                                    La bonne nouvelle est que ce système des entreprises gouvernementales est forclos depuis le 25.122012.
                                    Toutes les informations sont en lien.


                                  • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 27 décembre 2014 09:16

                                    @ Luigi Chiavarini,

                                    Bonjour,

                                    Votre exposé de la situation est tout bonnement angoissant et catastrophique. Cependant une question se pose, quelles sont les motivations réelles d’un Jacques Attali ? Que se cache-t-il réellement derrière ce cri d’alarme ? Pour ma part, je mettrai toujours en doute le bien-fondé des déclarations d’un intellectuel aussi systémique.

                                    Coridialement.


                                    • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 27 décembre 2014 09:55

                                      Madame, Mon but n’est certainement pas d’ajouter de la peur à la peur dont nous assomme déjà les médias qui s’évertuent à nous abêtir avec des sujets du premier degré insignifiants et angoissants (agression, guerre, assassinat , viol , crise , austérité , chômage , fermeture d’entreprise , et encore crise , austérité, chômage, ......) . 

                                      Je veux parler de l’essentiel , de ce qui nous conditionne afin de mieux nous en libérer , Je veux modestement partager mon intuition d’économiste humaniste en pointant clairement et précisément le pourquoi et comment du nivellement par le bas de notre société. 
                                      Pour réveiller nos contemporains il faut écrire et parler vrai et je penses sincèrement que Mr. ATTALI est un de ces rares érudit qui mérite l’écoute attentive . Je le crois vraiment altruiste et soucieux de partager ses convictions profonde et non orientée.
                                      De plus il a été ,vu ses responsabilités précédentes, en contact étroit avec les niveaux 4, 5 et 6 de la pyramide, ce qui le rend à mes yeux d’autant plus crédible. N’ayons pas peur soyons simplement conscient et indignés activement de ce qui nous conditionne malgré nous.

                                    • Peretz1 Peretz1 27 décembre 2014 10:08

                                      A l’auteur« Tout le système est organisé de façon à assurer la croissance » Faux

                                      A Spartacus « Les politiciens Keynésiens dépensent sans compter en ton nom ».Faux
                                      La dette ? Pchitt ! on peut l’effacer effectivement. Lire « Mythe et mythologie des dettes souveraines » dans mon bouquin (pas cher) chez Amazon : « Economie, comment renverser la table » Bon courage.

                                      • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 27 décembre 2014 10:40

                                        Votre réflexion semble intéressante pourriez vous résumer l’objet de celle ci ?

                                        pour ce qui me concerne :« A l’auteur« Tout le système est organisé de façon à assurer la croissance » Faux » 
                                        En fait vous avez raison j’ai mal libellé ma pensée « Tout le système doit être organisé de façon à assurer la croissance » Car sans croissance le système se meurt, c’est précisément pour cela que la décroissance (diminution de la production de dette) ne fait pas partie de leurs plans au contraire ils la bannissent . 

                                      • Peretz1 Peretz1 27 décembre 2014 11:42

                                        Dont acte. le remplacement par « doit » de « est » est primordial. Pour Spartacus, la dépense des keynésiens consisterait à ne pas s’occuper spécialement du déficit. Ce qui n’est évidement pas l’objectif de nos dirigeants actuels, hélàs !

                                        Quand à la dette souveraine, un simple jeu d’écriture et elle disparaîtrait. Impossible à cause de la BCE. Encore hélas !
                                        Quant à Attali, il faut en prendre et en laisser...

                                        • karibo karibo 27 décembre 2014 16:36

                                          Bonsoir .

                                          Attali fait partie de cette bande sioniste qui construit le nouvel ordre mondial, il est juge et partie, et ne mordra jamais la main qui le nourrit .
                                          Il change également de version selon l’ interlocuteur, et se cloitre dans le mutisme le plus assourdissant quant il est en porte à faux, ou empêche tout simplement son interlocuteur de répondre : Chouard/Zemmour 
                                          Nous nous retrouvons face à un monologue excluant toute forme constructive de dialogue .
                                          Attali-Bhl meme combat .

                                        • Spartacus Spartacus 27 décembre 2014 22:49

                                          @Perez


                                          Après avoir emprunté de l’argent appartenant à autrui, il convient de rembourser son créancier.

                                          Personne n’a obligé l’emprunteur Keynésien a prendre une dette.

                                          Déclaration universelle des droits de l’homme (art. 17) : « Toute personne, aussi bien seule qu’en collectivité, a droit à la propriété. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété. » 

                                          On ne peut donc pas refuser de rembourser la dette à un créancier et le spolier de son droit ; si le contrat n’est pas respecté, nous ne vivrons plus dans un État de droit. 
                                          Refuser de rembourser la dette. 
                                          On ne peut le faire qu’une seule fois, en créant des frustrations à tous les étages de la société.
                                          On perd la confiance et l’échange seul créateur de richesse n’existe plus. Personne n’achète ou ne vend à celui qui ne respecte pas le contrat. 
                                          La monnaie de celui qui ne respecte pas le contrat devient monnaie de singe.

                                          Le gauchiste fait croire que ce serait des « riches » « banques » et autres organismes immatériels qui seraient touché par un simple coup de crayon.

                                          C’est qui le préteur ?

                                          Les marchés financiers, ce ne sont les simples citoyens, qui épargnent de l’argent par le biais de l’assurance-vie ou du livret A. 

                                          Les marchés financiers, ce sont les retraités du monde entier qui n’ont pas le système de répartition mais investissent contractuellement une partie de leur salaire dans des fonds de pension. 

                                          Ce sont les autres États et leurs fonds souverains, les collectivités locales, les universités, les institutions, les particuliers fortunés ou modestes.

                                          Ce sont les banques, mais les banques ce ne sont pas que des entités immatérielles bouc émissaire des gauchistes. Ce sont des milliers de personnes, le capital indispensable de milliers de sociétés, le lieu d’échange qui transforme le bien produit en investissement.

                                          Lorsqu’une partie la dette grecque a été « restructurée » en 2012, la Société Générale a été contrainte de supprimer 1000 emplois. Les perdants ce sont les employés. La société générale est restée là.

                                          Quand une dette n’est pas remboursée, c’est toujours la masse qui paie l’addition.....
                                          Le crédit n’existe qu’aux gens de confiance. 
                                          Le non remboursement serait le retour à la préhistoire et la tutelle pour celui qui le fera.

                                          Les Keynésiens ont créés les problèmes. Ne comptez pas sur ceux qui ont créé les problèmes les solutions pour y remédier.
                                          Les Keynésiens sont des irresponsables.

                                        • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 27 décembre 2014 11:53

                                          Conseiller d’investir dans l’immobilier en ce moment est une bonne blague !

                                          Les espagnols ont investit pendant la période faste. Certains s’en mordent vraiment les doigts.

                                          Théorème : quelquesoit le type d’investissement, en cas d’hypercrise, rien n’assure sa pérénité.
                                          C’est le vrai sens du mot « fortune » : le hasard !

                                          Les plus fortunés sont les plus chanceux, sauf que cette chance couvre des générations, et que la chance de celles d’aujourd’hui est d’être né... dans une fortune !

                                          Quant aux pauvres, les 99 %, leur seule possibilité de survie, ce ne sont pas les placements, ni les investissements, mais la solidarité, et le rapport de force, la lutte aujourd’hui abandonnée par les salariés, abreuvés de la chimère consummériste et individuelle. Nous ne nous sauverons pas en investissant sur des illusions (elles ne rapporteront qu’á ceux qui contrôlent), mais sur notre intelligence collective, s’il en reste encore des traces, et notre capacité à lutter et à s’associer.

                                          L’investissement est du domaine du cerveau reptilien : se créer une carapace censée protéger. Sauf que le crabe se fait bouffer par le requin, malgré cette carapace. La solution humaine, utilisant toutes les sphères de la pensée, c’est de s’associer en intelligence, dans le respect de chacun. C’est l’inverse exact de la société capitaliste oú la majorité bosse pour un chef sans avoir rien à dire.

                                          La société capitaliste est de l’ordre de l’archaïsme socio-psychologique, dirigée par des psychopathes, et son effondrement serait une bonne nouvelle pour l’humanité.


                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2014 18:42

                                            Jean Paul Foscarvel,
                                            Rassurez-vous (si l’on peut dire !) la bulle immobilière espagnole n’a pas été perdue pour tout le monde. Prévoyant un crack monétaire, ce sont les banques qui rachètent tout :
                                            immeubles, maisons terrains, oeuvres d’art, mobilier, bref du tangible.

                                             « Quand les signes précurseurs de la crise de 1929 réapparaissent » .


                                          • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 27 décembre 2014 19:46

                                            @Jean Paul

                                            Pour être précis : lorsque je conseille d’investir en immobilier ses liquidités financière je ne dit pas qu’il faille s’endetter pour le faire mais uniquement ré allouer ses liquidités dans la mesure des possibilités.
                                            Les Espagnol sont dans la situation actuelle car ils ont été dupés par l’accès facile aux crédits qu’ils ont souscrits et qu’il ne savent plus rembourser et que leur bien ne couvre plus l’hypothéque car leur valeur de vente a diminué drastiquement.

                                          • christophe nicolas christophe nicolas 27 décembre 2014 13:19

                                            Oui, c’est une crise planétaire et c’est pour cela qu’il faut revenir à la nation, seule autorité à établir des règles cohérentes. La mondialisation est une absence de règles. Comme des nations peuvent choisir de mauvais chemin, il faut de nombreuses nations souveraines et éviter l’erreur d’une entité mondiale ou supra souveraine qui serait une tour de Babel pérennisant une pensée unique comme au temps de l’URSS.


                                            LA mondialisation est une sorte de culte de l’argent et pour éviter la dépendance du politique à l’argent, il n’existe pas d’autre système que la représentativité dans la royauté. En fait, l’esprit de vérité doit passer avant le culte de l’argent pour satisfaire la justice.

                                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2014 18:35

                                              christophe,
                                              Exactement, la mondialisation a consisté à déréguler à tout va toutes les protections des Nations européennes. Et à mettre en place des « gestionnaires - marionnettes » qui défendent les intérêts de l’ hyperclasse , et pas nos intérêts. « La mondialisation n’est pas inéluctable »


                                              C’est pour cela que les gens se tournent vers des pays, comme la Russie, où les dirigeants s’occupent des intérêts de leur pays.

                                            • julius 1ER 27 décembre 2014 15:13

                                              Ce qui est étrange avec la Dette et rarement mentionné c’est qu’on a déjà payé l’équivalent en intérêts ......cad 1800 milliards et la Dette est toujours là ; !!!!!!!!!!!!!!!!

                                              à croire que les intérêts ne sont pas suffisants pour rembourser le Capital ............. comme quoi les ministres des finances de la 5ie sont tous à jeter dans la fosse aux lions !!!!!!!!!!!!!

                                              • Hervé Hum Hervé Hum 27 décembre 2014 15:30

                                                @ l’auteur, vous dites vouloir éveiller les consciences ?

                                                Bien, que pensez vous de la propriété privé (pléonasme, car la propriété est toujours privé) des moyens de production ?


                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2014 18:37

                                                  Hrvé Hum,
                                                  Ce qui serait révolutionnaire, c’est que les salariés soit actionnaires, mais les seuls actionnaires que connaissent les marxistes sont les apparatchiks.


                                                • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 27 décembre 2014 19:40
                                                  @Herve
                                                  La propriété privée des moyens de production est la condition première de la pérennisation du capitalisme .
                                                  En effet le capital et plus spécifiquement le profit qu’il génère est créé par l’optimisation de la variable travail afin d’assurer la rentabilisation maximale de la variable moyens de productions pour les quels l’entrepreneur a souvent dut prendre un risque personnel en s’endettant pour en acquérir la propriété lors de son investissement . Le système financier (dépôt<>crédit) a été créé pour justement pouvoir permettre ce cas de figure , mais nous en sommes loin aujourd’hui ou plutôt ce n’est plus son objectif premier.
                                                  Evidemment d’autres systèmes non capitaliste prévoit la mutualisation des moyens de production souvent via l’état , mais les profits engendrés par leurs exploitation n’est pas distribués non plus et c’est la le problème de ces systèmes soit disant « marxiste ».


                                                • Hervé Hum Hervé Hum 27 décembre 2014 22:49

                                                  @ Luigi

                                                  Si je vous suis bien, la légitimité de la propriété repose sur le mérite de celui qui entreprend. Cela pose le problème de l’héritage, car le mérite du père n’est pas celui du fils et vice versa.

                                                  Le système capitaliste prouve que le risque peut être mutualisé et non individualisé. Les bulles spéculatives, qui voit des propriétaires parier sur des entrepreneurs comme sur des chevaux de courses. Ils peuvent perdre, mais s’ils gagnent plus qu’ils ne perdent, le jeu est rentable, profitable.

                                                  Alors dites moi, sur quoi repose le pouvoir de ces « mutualistes » ?

                                                  Sur la propriété privé des moyens de production et de leur financement.

                                                  Si vous dites que ce n’est pas normal, nous sommes du même avis. Si vous défendez l’idée que les plus méritants doivent êtres récompensés pour cela, nous sommes du même avis.

                                                  Mais nous avons un gros problème de méthode !!!

                                                  Par aileurs, vous faites référence au capitalisme d’état qui s’était mis en place en URSS et dans d’autres pays, où la propriété était détenu par les membres du parti unique au pouvoir. Il semble d’ailleurs que les oligarques actuels soient notamment les anciens apparatchiks.

                                                  Sauf qu’il y a bien d’autres solutions systémique, dont certaines ont été sciemment détruites par les occidentaux.

                                                  Voyez vous, il y a une seule chose qui soit supérieure à la propriété privé au sens moral, éthique et rationnel, c’est la responsabilité.

                                                  Tout le monde en parle, mais regardez combien en veulent vraiment et alors regardez ce qu’ils ont en commun...

                                                   


                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 décembre 2014 09:20

                                                  Gauche Normale,
                                                  Vous avez une fausse idée du rôle politique du FN....Il n’est pas chargé d’avoir un programme à appliquer, 80% des français n’en veulent pas à la tête de l’ Etat.


                                                  Mais de collectionner et de salir tous les sujets gênants sur lesquels le système refuse d’ouvrir un débat. Une fois sali par le FN, le sujet devient tabou, et quiconque veut l’aborder se fait traiter de facho. C’est une méthode de manipulation de l’opinion qui s’appelle « Psychologie inversée ».
                                                  On charge un groupe répulsif des sujets qui ne doivent pas émerger.

                                                  Relisez le programme du Conseil National de la Résistance, et dans la partie économique vous lirez :
                                                  « La participation des travailleurs à la direction de l’économie » .

                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 décembre 2014 09:33

                                                  Hervé Hum,
                                                  Justement pas.
                                                  « Les oligarques sont très impopulaires en Russie, et considérés comme les pillards du patrimoine commun industriel. Poutine avait promis aux Russes de les soumettre, ce qu’il a fait par une Loi de Juillet 2000 :


                                                  - Obligation pour les oligarques de payer des impôts
                                                  - D’investir en Russie
                                                  - De cesser l’évasion fiscale
                                                  - Et enfin, et surtout, de ne plus faire de politique.

                                                  Khodorkovsky a refusé de s’incliner considérant que ses soutiens américains le protègeraient.
                                                  Au moment de son arrestation, il était en négociation avancée avec Exxon, ce qui allait directement à l’encontre de la stratégie énergétique du Kremlin. Il souhaitait aussi avec son projet de pipeline avec la Chine priver l’ Etat russe du monopole du transport des hydrocarbures. »

                                                  Extraits du livre « La Nouvelle grande Russie » de Xavier Moreau.


                                                • Hervé Hum Hervé Hum 28 décembre 2014 10:28

                                                  Fifi, certes les oligarques sont impopulaires en Russie, certes Poutine les aurait mis au pas, mais à ce que je sache, ils restent officiellement propriétaires du patrimoine industriel.

                                                  Et pourquoi cela ? Parce que Poutine, dont je ne saurai dire à quelle hauteur il participe au festin et donc complice, ne peut pas nationaliser et restituer aux russes ce patrimoine sans risquer de se retrouver isolé sur la scène internationale. Bref, il est plus aisé de rattacher la Crimée à la Russie que la propriété de l’outil de production aux citoyens et pour cause, dans le premier cas le système n’est pas attaqué en lui même. Et du reste, aucun pays du BRICS ne remet en cause le système fondé sur la propriété privé des moyens de productions.

                                                  Tout cela est de la poudre aux yeux jetée devant les citoyens de cette planète et peu importe qu’il y ait ou non entente, le fait est là, la véritable lutte est là, mais l’actualité se charge de vous faire regarder le doigt plutôt que la Lune...


                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 décembre 2014 11:43

                                                  Hervé Hum,
                                                  Je ne vois pas bien la différence entre le capital géré par les capitalistes, et le capital géré par les apparatchiks du Parti ? Dans les deux cas, les salariés ne décident de rien et ne dirigent rien.

                                                   


                                                • Xenozoid 28 décembre 2014 12:03

                                                  et revenir au capital franco/francais,ne changera pas la donne,car les causes seront toujours là


                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 décembre 2014 12:10

                                                  Xenozoïd,
                                                  Voui, mais en retrouvant les droits régaliens, on peut prendre des décisions contre les mouvements de capitaux, contre les délocalisations, contre la dette, contre les lobbies, pour la démocratie, pour l’emploi, pour les investissements, pour préserver le modèle social etc.


                                                  Ce que vous ne pouvez pas faire dans l’ UE, où les gouvernements ne décident plus de rien.

                                                  Si vous ne comprenez pas la différence entre une colonie d’ Empire et la souveraineté, regardez la conférence de Raphaël Correa, il vous explique.

                                                • Hervé Hum Hervé Hum 28 décembre 2014 12:16

                                                  Nous sommes d’accord Fifi, dans les deux cas, les citoyens ne décident de rien. Maintenant, si vous dites qu’il faut juste donner un droit de regard des salariés je doute fort que vous changiez quoi que ce soit au système, parce que vos salariés auront tôt fait de jouer contre les salariés concurrents, incité en cela par leurs chefs.

                                                  Les humains ne se divisent pas en classes sociales, mais en natures d’être social, c’est à dire que vous avez un grande majorité de natures paisibles, aspirant à vivre en sécurité, les prédateurs, ne trouvant d’intérêt que dans la confrontation et les parasites. Aujourd’hui le système est fait pour les parasites, mais après tout, ne sommes nous pas à l’heure des grandes épidémies de virus !

                                                  Ce qu’à montré le modèle soviétique est cette constante, qui d’ailleurs fonctionne de la même manière dans la majorité des structures sociales animales. Les apparatchiks ne sont rien d’autres que des parasites du système ayant profité de l’inertie du modèle soviétique pour profiter du système. La différence d’avec le système capitaliste réside dans la place laissé aux prédateurs et qui explique la faillite du système soviétique. Bon, vous excuserez les gros traits et raccourcis !

                                                  A partir de là, vous pouvez imaginer un autre système basé sur cette réalité sociale et non sur celle opposant des classes qui en leur sein renferment ce même clivage de natures d’être social par le fait de l’héritage, conséquence première de la propriété.

                                                  La première conséquence d’un système basé sur la nature de l’être social et non sur sa classe sociale est l’abolition de la propriété privé...

                                                  Fifi, tant que vous défendez l’idée de concurrence économique et de la propriété privé, vous défendez le système actuel.


                                                • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 28 décembre 2014 14:04

                                                  La cause fondamentale de la crise est bien le système capitaliste lui-même, dans la transformation qui a eu lieu dans les années quatre-vingt.
                                                  C’est un système d’accaparement du travail humain par une oligarchie de plus en plus restreinte et de plus en plus fortuné.

                                                  Le capitalisme classique se contentait de’exploiter les salariés en leur payant juste ce qui les nourrisait lorsqu’ils produisaient beaucpup plus, la différence allait dans les dividendes, mais aussi dans les strcutures étatiques consées maintenir le consensus social. Ce capitalisme avait en général, sauf périodes de crises, besoin de main d’oeuvre en quantité, et le luttes, via les grèves, avaient permi un accroissement des conditions de vie des salariés (la classe ouvrière).

                                                  Aujourd’hui, le profit est bien plus importamnt et ne nécessite pas une abondante main d’oeuvre, grâce aux hautes technologies. À la limite, le système n’a plus besoin que d’une partie de l’humanité, pour faire des profits considérables. Le reste peut disparaître.

                                                  C’est le noeud de la crise, qui pour l’oligarchie n’en est pas une. Suraccumulation d’un côté, misère de l’autre, avec de surcroît abolission des États comme dernier rampart de la démocratie.

                                                  La seule solution pour en sortir est de contrer les Transnationales, de taxer les profits directement, notamment les entités créant des surprofits avec peu de salariés, de renationaliser les entrepreprises vitales (énergie, santé, réseaux, transports, etc.), mais avec contrôle démocratique, et de remettre en route la démocratie sociale, ainsi que la « gouvernance » des entreprises (démocratie interne, prise en compte du social, prise en coñpre des besoins réels de la population, etc.)

                                                  La lutte en cours se situe directement entre l’humanité et le capitalisme en mode turbo.


                                                • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 28 décembre 2014 15:02

                                                  @Herve

                                                  Je crains que vous ne confondiez la mutualisation des risques financiers (des pertes) issu de l’avidité du système bancaire , qui a pris garde de privatiser les profits issus de cette avidité, tel que la crise de 2008 en a vu les conséquences et la privatisation des profits tel q u’il est normal de le faire dans le cadre d’un entrepreneur dont le risque d’entreprise n’est supporté que par lui. 

                                                  Quant à la responsabilité , c’est souvent un leurre , elle est comparable à la promesse , toutes deux n’engagent que celui ou celle qui y croit. pas celui ou celle qui la donne ou est sensé l’assumer. Le système d’assurance et financier est basé sur ce principe , je m’explique :
                                                  La finance est sensée faire croître les économies que l’ont lui donne (c’est pour cela que l’on fait des dépôts en liquidités ou achat d’actions) ) , elle en fait la promesse. Mais si cela ne se passe pas ce sera la faute de l’environnement économique , fiscal , crise mondiale , crise du secteur , austérité , taux d’intérêt ,... bref ce ne sera pas leur faute mais vous avez cru dans leur promesse non engageante avec pour conséquence de gérer vos frustrations.
                                                  Avez vous vu beaucoup de responsables de banques ou institutions financières emprisonnés ou pénalisés lors de la crise de 2008 ? Ils étaient pourtant responsables , non ?

                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 décembre 2014 18:59

                                                  Hervé Hum,
                                                  C’est la mondialisation qui a mis en concurrence les salariés français contre tous les autres.
                                                  C’est à celui qui produira le moins cher. Vous avez raison, mais ce n’est pas tombé du ciel, ce sont des choix politiques.
                                                  Ce ne sont pas les salariés qui ont décidé de la mise en concurrence de chacun contre tous.


                                                  Avec la souveraineté, rien n’empêche de remettre des taxes aux frontières aux produits venant d’ailleurs. Vous décidez des taxes aux importations que vous voulez. C’est ce que font tous les pays du monde quand ils veulent protéger leur économie.

                                                  Cela existait avant Maastritch. Il y avait des taxes importantes sur les produits textiles venant d’ Asie, ce qui protégeait le textile français, de bien meilleure qualité d’ailleurs, dans des régions comme le Nord ou les Vosges, et l’emploi qui va avec. Mais ça, c’était avant...

                                                  C’est un Commissaire européen, qui a décidé que les taxes françaises sur le textile, c’était pas bien.
                                                  I
                                                  l les a supprimées, conséquence : mort de toute l’industrie textile en France.
                                                  Pareil pour les chantiers navals ou d’autres industries.

                                                  Il a été décidé que pour la France, ce serait le tourisme et les services.
                                                  Voilà le résultat de l’emploi industriel en France au bout de 40 ans de gestion européenne.

                                                • julius 1ER 29 décembre 2014 08:46

                                                  Voui, mais en retrouvant les droits régaliens, on peut prendre des décisions contre les mouvements de capitaux, contre les délocalisations, contre la dette, contre les lobbies, pour la démocratie, pour l’emploi, pour les investissements, pour préserver le modèle social etc.

                                                  @Fifi,
                                                  tu es très drôle Fifi, la France en tant que telle est en train de batailler contre la mise en place de la taxe Tobin, la France est en train de massacrer son modèle social ce n’est pas l’Europe qui décident de çà ...... ce sont nos députés élus !!!!!!!!!!!! chercher l’erreur................... avec des politiques qui raisonnent tous de la même manière en étant tous les laquais du système politico-mafieux, je ne vois pas ce que le retour au Franco-francisme apportera de mieux, je suis désolé Fifi mais tu te trompes de cibles parcequ’en plus la Dette monstrueuse est partout la même France, Allemagne et Italie alors mêmes causes mêmes effets !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                                                • Hervé Hum Hervé Hum 29 décembre 2014 11:44

                                                  Bonjour Luigi,

                                                  Je ne confond rien, je relève simplement que le principe de mutualisation des risques existe déjà dans le système financier avec ce qu’on appelle les capitaux risques. Cela veut dire que le principe de prise de risque de l’entrepreneur est un leurre, non une nécessité mais un attrape nigaud visant à justifier le système capitaliste. La notion de risque est fondamental pour légitimer le système sur la base de ce que vous dites et cela marche aussi pour les banquiers.

                                                  Sauf que comme l’a montrée la crise de 2008, ce risque n’est pas assumé réellement, il est mutualisé par toute la société. Dans ce cas là, que reste il de l’argument précédent pour justifier la privatisation des profits ? Rien, du vide qui n’est pas comblé, mais qui profite du conditionnement des cerveaux comme le votre. Un conditionnement bien préparé dans les universités.

                                                  Pour ce qui est de la responsabilité, nous n’avons peut être pas la même définition (répondre de ses droits et devoirs envers autrui, j’ai écris un article là dessus) et surtout, ce que vous dites montre tout simplement la faillite du système capitaliste qui n’admet pas le principe de responsabilité parce qu’il est incompatible avec lui. En effet, le modèle capitaliste repose sur l’absence de responsabilité sociale mais uniquement sur la capacité à faire du profit. Le capitalisme est un modèle expansionniste qui ne peut survivre dans un modèle gestionnaire. Or, la question posé par les risques écologiques et sociaux est celle de la gestion des ressources et des moyens, faisant appel à la responsabilité générationnelle, donc, collective mais aussi individuelle.

                                                  Bref, le système actuel de par son inertie propre, est antinomique du principe de responsabilité, qui lui, est nécessaire pour répondre aux défis posés par l’écologie et l’avenir des générations futures.


                                                • Xenozoid 30 décembre 2014 16:14

                                                  vouis Fifi je ne t’ais jamais vus exprimer tes idées,tous tes commentaires sont comme des citations,y’a pas de forme et que du mou,quand au fond , dis moi, toi......


                                                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 27 décembre 2014 16:19

                                                  Non il n’ y a pas de crise financière ni au sein de chaque pays ni dans le monde, il y a une crise humaine au sens humain du terme : Rien ne va plus, rien ne peut plus faire bouger les choses ! Toutes les richesses nationales sont détenues par une minorité des milliardaires mondialistes et les États deviennent de plus en plus inutiles ; tant qu’on n’admet pas ce constat, on ne pourra rien concrétiser !


                                                  • Hervé Hum Hervé Hum 27 décembre 2014 23:01

                                                    On ne peut que faire le même constat !

                                                    Le débat tourne autour de savoir qu’est qu’il faut faire, comment et surtout... A quelle vitesse !

                                                    Le capitalisme, c’est l’urgence, cela signifie qu’il n’est pas possible d’aller plus vite dans la course à la richesse, la preuve, s’il y a de plus en plus de prolétaires, il y a aussi de plus en plus de milliardaires !

                                                    Le problème, c’est les conséquences néfastes, négatives de cette urgence économique et sociale.
                                                    La solution ne peut venir que d’un ralentissement de la concurrence et finalement l’arrêt de celle ci.

                                                    Pour pouvoir passer à une économie basé sur la coopération et l’association, d’abord des peuples, puis à titre individuel.

                                                    Dans le sens d’équilibrer les éco-systèmes humains et des autres formes de vies, pour tirer un bénéfice commun de cette relation.

                                                    Créer une société « relationalisé ».


                                                  • Norbert 1er janvier 2015 20:50

                                                    Vos conclusions me semblent à peu près correctes mais le constat dont vous parlez est faux. Les Etats ne sont pas des victimes impuissantes, ce sont justement les instruments indispensables des bourgeoisies nationales. Bien sûr que l’Economie est mondiale, Rosa luxembourg expliquait déjà cela en 1912 et les économistes bourgeois en ricanaient mais les classes dominantes sont nationales et les contrats de TOTAL ne seraient que des bouts de papiers sans l’armée française derrière. On ne peut pas faire de sciences physiques sans les bases de la mécanique Newtonienne et de la Relativité et les analyses se fourvoient sans les bases de l’analyse marxiste. L’État est l’instrument de domination des classes dominantes même si sa main gauche peut quelquefois vouloir assurer la paix sociale. 


                                                  • cleroterion cleroterion 27 décembre 2014 22:33

                                                    Bonjour M Chiavarini

                                                    Je voudrais savoir ce qu’un économiste comme vous pense des propositions d’Etienne Chouard sur la vraie démocratie. Pensez-vous qu’un régime politique où le peuple serait réellement souverain pourrait rendre mortellement malade la ploutocratie et l’oligarchie financière ?

                                                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 28 décembre 2014 08:21

                                                      Étienne Chouard ne comprend rien à la « Vraie démocratie, il a depuis des années reçu mon courrier puis essayé d’en faire à sa tête : Il s’embrouille !

                                                      La Vraie démocratie comme je l’ai expliquée depuis 2003 n’a jamais existé, elle a été étouffée dans l’œuf comme le sont toujours les grandes idées qui portent les grandes révolutions ! La »résistance" a toujours réussi à faire triompher la contre-révolution !

                                                      Voilà pourquoi aujourd’hui je préconise une Nouvelle Organisation sociale, politique et humaine pour laisser une chance à l’émergence de la véritable démocratie ! Étienne Chouard n’a rien compris dès le début, c’est d’ailleurs le cas de tous les Français qui ramassent les idées des autres pour en faire des bouquins et espèrent gagner un peu de notoriété publique !


                                                    • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 28 décembre 2014 09:47

                                                      Mr. E. Chouard analyse la gouvernance politique occidentale de ces 200 dernières années avec une perspective ad contrario de la vulgate « politiquement correcte » . 

                                                      Il apporte une réponse à la question « a qui profite le systéme ? » et dans ce contexte répond : « La situation actuelle est parfaite pour les maîtres que l’on nous demande d’élire en utilisant un semblant de processus démocratique qui valide l’oligarchie de fait ». 
                                                      Dans ce sens j’adhère à la réflexion du Prof Chouard , si il faut changer les règles du jeux il faut que les électeurs se réapproprient le processus démocratique et plus précisément la constitution . 
                                                      Par contre, tout son raisonnement se déforce lorsqu’il essaye d’indiquer la façon dont sa conception de la démocratie doit être organisée : « par tirage au sort des contrôleurs ». 
                                                      La je ne peux le suivre car cette méthode ce rapproche du système que sa réflexion tente de réformer. 
                                                      Ce dont nous avons besoin en Europe c’est d’un homme ou femme capable de porter un projet qui met l’austérité au placard , balayant les proposition des pseudo institutions de contrôle sans aucunes légitimités démocratique tel-que le FMI, les agences de notations, les inst. Européenne , la BCE et autres BRI. L’Équateur est un laboratoire intéressant de la mise en oeuvre de ce modéle. 

                                                    • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 28 décembre 2014 09:59

                                                      complément à ma réaction précédente : 

                                                      la réponse à votre question centrale « Pensez-vous qu’un régime politique où le peuple serait réellement souverain pourrait rendre mortellement malade la ploutocratie et l’oligarchie financière ? » est mitigée car elle ne sera pas à même de le rendre mortellement malade car la faculté de résilience de l’oligarchie financière est redoutable , multiforme et destructeurs dès lors que leurs intérêts sont mis en danger.

                                                    • Hervé Hum Hervé Hum 28 décembre 2014 10:42

                                                      La démocratie repose sur un pilier fondamental qui prévaut sur tout les autres, la transparence du pouvoir.

                                                      Dès l’instant où vous mettez de l’opacité dans le processus décisionnel politique, vous sortez de fait de la démocratie. Quid des conseils des ministres à huis clos et autres conciliabules secrets.

                                                      Pour justifier l’opacité du processus décisionnel il est fait appel à la menace extérieure, sauf que dans un monde aujourd’hui fermé il n’y a pas d’extérieur qui tienne.

                                                      Réformer le système ne peut se faire que par l’exigence de la transparence à tout les niveaux économiques, sociaux et politiques, alors même que le système met en place l’inverse avec ce fameux traités internationaux.

                                                      On nous vend de la démocratie pour sanctuariser une dictature.

                                                      Alors finalement, le système d’élection de représentants gouvernementaux est accessoires, donc peu importe qu’il soit par tirage au sort ou par élection tant qu’il n’y a pas de transparence dans le processus décisionnel. Ce qui veut dire que sans cette transparence, les tirés aux sorts seront toujours corrompus et la réalité du pouvoir toujours dans les mêmes mains.

                                                      La transparence est le baromètre de la démocratie, plus elle est forte, plus la démocratie est vrai, plus elle est faible, plus la démocratie est fausse.

                                                      Dans une démocratie, la transparence est à double sens, dans une dictature elle est à sens unique.

                                                      Enfin, si la démocratie est la souveraineté des citoyens, alors, tout ce qui lui est caché viole sa souveraineté. Que ce soit par des représentants élus ou tirés au sort, la condition reste la transparence. 


                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 décembre 2014 11:48

                                                      Hervé Hum,
                                                      Mais c’est parfaitement transparent : 80% des lois sont d’origine européenne...
                                                      Les décisions essentielles sont prises à Bruxelles, à Francfort pour la BCE, et à Washington pour le FMI et l’ OTAN.


                                                      S’ils se réunissent à huit clos, ce n’est plus pour décider de choses essentielles, mais pour faire croire qu’ils dirigent la France, alors qu’ils ne font qu’appliquer des décisions prises ailleurs.

                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 décembre 2014 11:58

                                                      Luigi,
                                                      Je suis étonnée qu’un économiste comme vous, ait encore des illusions sur l’ Europe, et n’ait pas encore compris que le rôle de l’ UE et de l’euro n’était pas de promouvoir une zone économiquement puissante ...


                                                      Lisez ce qu’explique Robert Mundell, le créateur de l’euro :

                                                      « Le but de l’euro n’était pas de faire de l’ Europe une puissante unité économique.
                                                      Son but était approximativement le même que celui de Reagan et Tchatcher : une révolution conservatrice ».


                                                      « Quand la crise arrivera, le retrait du contrôle du gouvernement sur la monnaie empêchera alors l’utilisation de politiques monétaires et budgétaires keynésiennes par les vilains petits élus pour sortir une nation de la récession ».

                                                      « Quand la crise arrivera, les nations désarmées n’auront plus comme solution que d’envoyer les Etats providence aux égouts ».

                                                      L’Union européenne et la zone euro ne sont pas des décisions économiques, mais POLITIQUES.

                                                    • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 28 décembre 2014 15:12

                                                      Tout à fait d’accord avec vous , je ne vois d’ailleurs pas ce qui a pu vous faire croître le contraire.

                                                      Si c’est l’allusion a l’Europe en faisant référence à l’équateur comme modèle, je parlait des pays Européen et non pas institution (non démocratique ) européenne. 

                                                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 28 décembre 2014 16:04

                                                      @Luigi Chiavarini (---.---.---.52) 28 décembre 09:47

                                                      01) «  » Il apporte une réponse à la question « a qui profite le systéme ? » et dans ce contexte répond : « La situation actuelle est parfaite pour les maîtres que l’on nous demande d’élire en utilisant un semblant de processus démocratique qui valide l’oligarchie de fait »« .

                                                      C’est ce que j’ai toujours appelé  »Le Leurre démocratique« .

                                                      02) »"Dans ce sens j’adhère à la réflexion du Prof Chouard , si il faut changer les règles du jeux il faut que les électeurs se réapproprient le processus démocratique et plus précisément la constitution . «  »

                                                      C’est pourquoi je préconise depuis des années une révolution humaine : Changer l’organisation sociale politique et humaine pour la rendre conforme au siècle des nouvelles technologies : tout le reste n’est que bla bla !


                                                    • cleroterion cleroterion 28 décembre 2014 23:25

                                                      Luigi

                                                      Quand vous parler « d’un homme ou femme capable de porter un projet etc… » pourquoi pas. Mais comment arrivent-il au pouvoir cet homme providentiel ? S’il n’a pas le soutien des banques et des puissances d’argent, il ne sera jamais élu. L’élection est faite pour écarter du pouvoir ceux qui ne soutiennent pas le système. La « démocratie » c’est de la politique fondamentale hors parti ; c’est le seul concept, qui, à mes yeux est capable de rassembler tous les français en dehors de toute considération politique. Je pense que la démocratie est notre meilleure chance de réussir.
                                                      Je n’ai pas bien compris votre objection concernant le tirage au sort des contrôleurs, cela me semble un point de détail, il n’est pas dit que Chouard ait raison sur tout. Il faudra sans doute des décennies pour bâtir des institutions démocratiques qui fonctionnent bien et ce n’est pas parce que telle ou telle personne ont des réticences sur certains points qu’il faut y renoncer.

                                                    • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 3 janvier 2015 11:23

                                                      Chouard à raison lorsqu’il dit que la démocratie représentative est un oxymore dès lors que les représentant ne sont pas élu directement par les élécteurs 


                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 décembre 2014 12:04

                                                      Luigi,
                                                      L’Équateur est un pays indépendant et souverain, pas une colonie d’ Empire.
                                                      C’est ce qui permet à Raphaël Corréa de dire :
                                                      « Il faut faire exactement le contraire de ce que dit le FMI ».


                                                      Nos gouvernements européens, en acceptant de perdre leurs droits régaliens par les Traités européens, ne peuvent justement plus faire ce que fait Corréa. Ou les Islandais.

                                                      • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 28 décembre 2014 15:22
                                                        @FIFI
                                                        Vous avez effectivement raison mais combien de temps cela va pouvoir durer ? 
                                                        Le temps que le peuple souverain comprenne , la situation , soit complètement précarisé , soit fédéré et fasse entendre sa voix . 
                                                        Qui va pouvoir fédérer le peuple indigné et canaliser cette voix ? 
                                                        Probablement un humain qui n’est pas encore identifié, mais j’augure qu’il prenne l’apparence de Corréa.

                                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 28 décembre 2014 16:54

                                                        Plus qu’une crise économique, financière ou systémique, nous sommes devant un choix : soit le redressement, soit l’échec humain !


                                                        • lloreen 29 décembre 2014 10:54

                                                          Crise systémique il y a , c ’est indéniable. Mais la majorité de la population en connaît-elle les véritables raisons.
                                                          Comme il existerait un « devoir de mémoire », il existe a un devoir de vérité. Connaître la vérité est un droit fondamental. Voici les véritables raisons du triste état de nombreuses sociétés.
                                                          A vous de divulguez car il en va de votre vie et de celle de vos proches.

                                                          Je suppose donc, que vous aurez à coeur de prendre connaissance des informations capitales contenues dans le lien suivant et de les porter à la connaissance ce ceux que vous estimerez être intéressés.

                                                          http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2014/12/29/les-cowboys-du-renseignement-par-preston-james-de-veterans-t-5522073.html


                                                          • coinfinger 1er janvier 2015 17:34

                                                            C’est une crise systémique irréversible . Bon là çà va , çà me conforte , je me disais aussi que c’était tout qui se barrait en couille , pas seulement la finance .
                                                            Que ce ne soit pas aussi une crise financiére çà me déçoit , la derniére en 1929 ( on va dire ) elle les avait bien ratiboisé . Celle ci , la notre , elle me paraissait encore bien plus prometteuse .
                                                            Maintenant je ne suis pas préssé , j’ai encore quelques détails à régler sur mon cannot de sauvetage , si çà pouvais attendre encore un peu ...


                                                            • soi même 2 janvier 2015 02:33

                                                              Vous jouez abstraitement sur les concepts, car si ce n’était pas le cas il n’aurait jamais eux de guerre de 14-18 et toutes les avanies qui en découles !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès