• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Jacques Attali avoue : le lobby bancaire corrompt le congrès et enfonce les (...)

Jacques Attali avoue : le lobby bancaire corrompt le congrès et enfonce les Américains dans la crise

Ce n’est pas la première fois que Jacques Attali nous annonce le pire, mais cette fois c’est une véritable cassure avec l’idéologie qu’il nous a vendu pendant tant d’années.

 Jacques Attali ne sait plus comment faire pour être bien vu après la crise.

Après nous avoir vendu pendant des années ce modèle qui est en train de tous nous faire sombrer, cela fait maintenant plusieurs mois qu’il tire la sonnette d’alarme ; il avait été un des rares, surtout dans cette autocongratulation délirante, à dire que le sommet du G20 avait été une mascarade, ”organiser le G20 à Londres revient à organiser une réunion d’alcoolique dans un bar”, remarque cinglante d’un fin connaisseur, puisque participant !

Aujourd’hui, il revient à la charge, encore plus remonté, il dit tout haut, ce que les “conspirationnistes” crient chaque jour, on sait tous que la FED est un cartel constitué d’un pool de banques privées, et oui c’est un cartel de banques privées qui “vend” la monnaie à l’État. Ce sont eux qui empochent les taux d’intérêts.

Truc de dingue, quand même, quand y on pense vraiment c’est absolument incroyable.

Ce n’est pas pour rien que Henry Ford a dit : “Si les gens de cette nation comprenaient notre système bancaire et monétaire, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin”.

Voila donc le héraut (héros) du Nwo, qui nous a rabâché tant d’années que le marché libre était l’unique solution, venir nous annoncer la vérité sur ce système inique.

Morceaux choisis :

“De plus, Wall Street continue à disposer de considérables moyens d’influence. Des lobbys bancaires, fort bien dotés, arrosent le Congrès. Et les banquiers, devenus ministres ou superviseurs, réussissent à écarter toutes les législations qui pourraient gêner leurs ex et futurs employeurs.”

Arroser veut dire corrompre, et l’administration est noyautée par les intérêts du Privé. Ha bon Jacques, c’est vrai !

“En particulier, une seule banque tient tout, Goldman Sachs”. Il est bon cet Attali ! il a trouvé tout seul !

“Après avoir éliminé ses principaux concurrents, (dont Lehman), après avoir profité de ces faillites et reçu de l’Etat d’énormes prêts sans intérêt, cette institution plus que centenaire fait aujourd’hui fortune grâce à des décisions prises par GeithnerSummers et les autres, dont chacun sait qu’ils rejoindront un jour la firme, après avoir quitté leurs fonctions, comme le firent avant eux les ministres des précédents présidents, RubinPaulson, et autres…”

“Au total, les entreprises industrielles, qui créent les vraies richesses, financent les erreurs et les bonus des banquiers, avec la bénédiction des hommes politiques. Et en bout de chaîne, les salariés en sont les ultimes victimes : les banques américaines enfoncent dans la dépression ceux qu’elles ont déjà largement ruinés”. Attali-Besancenot le retour.

Et le meilleur pour la fin :

“Ces lobbies sont si puissants qu’on n’en sortira que par une révolution politique. Elle devrait conduire, au moins, à interdire aux responsables publics du secteur financier de travailler ensuite dans les établissement qu’ils contrôlent. Et au plus, à nationaliser ce secteur. Une révolution, vous dis-je."

Bon alors, si Attali appelle à la révolution c’est que cela va très très très mal.

Je vous signale que son article est une coupure nette avec le libéralisme tel qu’il nous a été vendu ces 20 dernières années, c’est absolument démentiel de voir Attali dire cela, personnellement je n’en reviens toujours pas. Je ne sais pas ce que signifie cet article, je comprends qu’il veuille se placer pour le monde d’après le Grand Krach, mais là, il y va très fort, il dit la vérité, il met le système à nu, parce qu’il est évident que cette analyse est la bonne, et cela bien bien avant la crise…..

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (89 votes)




Réagissez à l'article

151 réactions à cet article    


  • katalizeur 5 août 2009 11:39

    @ chantecler

    @ tous bonjour.....

    paul jorion merite d’etre lu, mais sur son blog....si vous permettez un peu de pub pour celui qui a desillé les yeux a un grand nombre...( parmis d’autres bien sur)

    http://www.pauljorion.com/blog/

    pour ceux qui aiment ses contributions, une petite aide sonnante et trebuchante par pay pal sera la bienvenue nous permettra a tous de continuer a etre informés par ce grand bonhomme.....
    merci pour lui...


  • Alcide 5 août 2009 12:56

    Il faut quand même signaler un petit problème avec le blog de Paul Jorion, quand on parle de Bilderberg groupe ou des invraisemblances du 11- 9, il y a censure du texte.
    Peut-être doit-il ménager la chèvre et le chou, mais ce n’est certes pas le comportement d’un leader.


  • Login Login 5 août 2009 14:50

     Prochaines décénies ???? prochaines années...

  • Nicole 5 août 2009 21:57

    Très bon article, cela étant. Un indicateur intéressant : Ron Paul qui a toujours dénoncé la création invraisemblable de la FED et se bat pour qu’elle soit auditionnée

    http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=23009

    a maintenant le soutien de 75% des américains. Pas précisément rien, même si ce n’estqu’un sondage :

    http://www.rasmussenreports.com/public_content/business/general_business/ju ly_2009/75_favor_auditing_the_fed


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 août 2009 22:13

    @ PR : tout ce que vous dites est vrai, mais imaginons que les choses aient changé. Le capital controle l’État depuis que la revolution industrielle a produit ses effets, la démocratie a été permise parce qu’elle permet la corruption et, depuis quelques décennies on ne fait de l’argent qu’avec l’État. MAIS....Imaginons que ceux qui ont le pouvoir politique aient compris que l’on n’a plus besoin d’argent pour obtenir le pouvoir. Avec la monétarisation et la virtualisation de la richesse, c’est celui qui a pouvoir qui CREEE L’ARGENT.


    Le capitaliste devient alors le bourdon inutile dans la ruche. Le pouvoir peut s’en débarrasser et gouverner par la simple manipulation et la force brute. Saline ne rendait pas de comptes au Gasbank.

    En donnant des milliards et des trilions de monnaie de singe aux banquiers, qui sait si un NOUVEAU POUVOIR en gestation n’est pas à préparer ce NWO qui ne reposera pas sur le capital ? Il ne faudrait que quelques documents et une armée loyale pour que le pouvoir bascule de Wall Street vers Washington. 

    Si on accepte cette hypothèse, l’attitude d’Attali devient parfaitement claire.




    Pierre JC Allard





  • Alpo47 Alpo47 5 août 2009 11:15

    Bon ... avant que l’on puisse commencer à avoir confiance en J.Attali, il va devoir encore ramer fort et à contre courant.
    Ce qu’il faut considérer, ce sont les solutions qu’il préconise . Jusqu’à présent (a t-il changé ?), il a été un des plus ardents défenseurs d’un « Gouvernement Mondial ». Le New World Order.
    Comme l’explique fort bien Naomi Klein : « ... provoquer une crise, pour arriver avec les solutions... voulues... ».
    Encore du chemin à faire, Attali ...


    • impertinent3 impertinent3 5 août 2009 11:21

      Bon ... avant que l’on puisse commencer à avoir confiance en J.Attali,...

      Pour aller dans ton sens, je mets ici la copie d’un message que j’ai mis dans une autre discussion de ce jour :

      Jacques Attali appelle à la révolution !

      Mais qui prend encore au sérieux ce polichinelle ?

      Heureusement qu’il existe des gens un peu plus solides et compétents qui, sans en appeler à la révolution*, veulent un changement profond et radical des rapports de production.

      Ce n’est pas simplement d’une reprise dans le cadre d’une économie capitaliste dont nous avons besoin, mais d’un profond bouleversement des rapports sociaux.

      * Révolution qui pourrait être très couteuse en terme de vies humaines. Il suffit d’imaginer l’état des parisiens (ou de tout habitant d’une grande ville) après, seulement, 3 jours de coupure d’eau, électricité et approvisionnement alimentaire.


    • Fergus fergus 5 août 2009 11:25

      Et si Attali avait réellement changé ?

      L’homme est intelligent et en l’occurrence peu suspect de chercher un intérêt personnel dans ces déclarations. Des déclarations qui, au contraire, l’éloignent des gouvernants et des puissants lobbies financiers. Quant à sa condamnation du G20 et la qualification de mascarade, elle sont bien réelles.

      Personnellement, je lui ferai plutôt crédit après avoir dénoncé très longtemps ses prises de position résolument et aveuglément libérales. 


    • katalizeur 5 août 2009 11:47

      @fergus

      salam

      merci pour pour la petite blague qui m’a beaucoup fait rire , j’en ris encore...

      «  » L’homme est intelligent et en l’occurrence peu suspect de chercher un intérêt personnel dans ces déclarations«  »"

      lol...c’est vrai qu’il est d’un altruisme sans faille...eugeniste par distraction seulement...


    • Walden Walden 5 août 2009 12:36

      Je crois surtout qu’on se trompe en croyant que monsieur Attali parle vraiment de révolution quand il écrit : « Ces lobbys sont si puissants qu’on n’en sortira que par une révolution politique. Elle devrait conduire, au moins, à interdire aux responsables publics du secteur financier de travailler ensuite dans les établissements qu’ils contrôlent. Et au plus, à nationaliser ce secteur. Une révolution, vous dis je. »

      Cela semble être en fait une figure de style ironique pour signifier que la mise en oeuvre de ce changement a minima pourtant nécessaire (= interdire aux responsables publics du secteur financier de travailler ensuite dans les établissements qu’ils contrôlent), voire indispensable dans la prétention de « moraliser le capitalisme » (le bel oxymore), apparaît tellement inenvisageable au regard des résistances qu’y opposerait le Système, que cela revient à envisager une révolution. 


    • Fergus fergus 5 août 2009 12:39

      Ravi de vous avoir amusé, Katalizeur.

      Je n’ai jamais prétendu qu’Attali était un altruiste. Il a même souvent tout fait pour bénéficier de sinécures juteuses (exemple : la BERD).

      Il n’en est pas moins vrai qu’actuellement, il gagnerait plus à brosser dans le sens du poil les gouvernants occidentaux et les grands groupes financiers internationaux pour décrocher un poste prestigieux et très rémunérateur.

      Il y a peut-être un lézard, mais il m’échappe... Peut-être avez-vous des informations dont je ne dispose pas ?


    • Walden Walden 5 août 2009 12:43

      N.B. : Donc en fait M. Attali continue de jouer son rôle habituel, consistant à relayer le discours dominant des élites - actuellement celui qui dit que la crise est produite par le capitalisme « financier » (pléonasme) qu’il s’agirait de « moraliser » (oxymore) - en se targuant d’y ajouter quelques conseils personnels sur la meilleure manière de procéder... comme d’habitude, quoi !


    • Lucien Denfer Lucien Denfer 5 août 2009 12:50

      ce que les « conspirationistes » proclament sur le net est ouvertement assumé par les hommes les plus puissants, il n’y a donc pas conspiration et les choses sont claires et établies..


      ces élites assurément intelligentes savent aussi qu’elles doivent occuper le terrain de la contestation et leurs déclarations ont un sens très spécifique..

    • oncle archibald 5 août 2009 12:51

      Monsieur l’impertinent n’hésite pas à écrire : "Mais qui prend encore au sérieux ce polichinelle ?Heureusement qu’il existe des gens un peu plus solides et compétents"

      Si on peut sans doute reprocher à Jacques ATTALI une certaine malhonnêteté, si on peut coller à son nom divers adjectifs peu flatteurs, il en est d’autres, comme « incompétent » qu’il est impossible d’utiliser... Quand vous aurez fait de études du niveau des siennes et que vous aurez une carrière aussi éclectique et bien remplie que lui, vous pourrez porter un jugement sur sa compétence .. 

      Marre des cons qui écrivent n’importe quoi !


    • PhilVite PhilVite 5 août 2009 13:25

      "...... Quand vous aurez fait de études du niveau des siennes et que vous aurez une carrière aussi éclectique et bien remplie que lui, vous pourrez porter un jugement sur sa compétence .. « 

      Alors ça, c’est puissant !

      Plus que »Marre des cons qui écrivent n’importe quoi !" !


    • impertinent3 impertinent3 5 août 2009 13:28

      Oncle Archibald, que savez-vous des études que j’ai faites ou pas faites ?

      Pour votre gouverne, j’ai à peu près le parcours d’Attali (ingénieur+économie). Sans la politique spectacle mais avec la politique de conviction. Et, surtout, sans l’enflure démesurée de l’égo. Et il faut aussi dire que j’ai été suffisamment occupé par ma vie professionnelle pour ne pas avoir eu le temps de commettre quelques opuscules aussi vite écrits qu’oubliés.

      Marre des gens impolis et grossiers qui écrivent sans savoir.


    • katalizeur 5 août 2009 13:41

      La garde Attalienne est en retard aujourd’hui....

      pour la competence , il peut repasser

      Lancé il y a deux mois pour examiner la gestion de la BERD (la Banque européenne de reconstruction et de développement spécialisée dans les prêts aux projets privés en direction des ex-pays socialistes), l’audit de la firme Coopers and Lybrand a, comme prévu, livré un rapport accablant pour le président de la BERD, Jacques Attali.

      .

      L’ANCIEN conseiller de François Mitterrand, démissionnaire de son poste depuis le 25 juin, a donc décidé de quitter immédiatement ses fonctions sans même attendre la nomination de son successeur prévue pour la fin du mois d’août ou début septembre

      lol, il est «  »con petant«  » et«  » cour a jeu«  » ce n’est qu’une partie de ses qualités/// 



    • katalizeur 5 août 2009 13:48

      @ fergus

      rien de mechant mon ami....mon hilarité était sincere, et dans mon commentaire rien a lire entre les lignes...je vous presente mes excuses si vous avez mal pris mon post.....

      sinceres saluts et bonne continuation sur ce fil.....pour d’autres echanges.


    • oncle archibald 5 août 2009 14:08

      @ Impertnent : Je suis allé pêcher sur Wikipedia les éléments suivants :

      « En 1966, Jacques Attali sort major de promotion de Polytechnique (X63). Docteur d’État en sciences économiques, Ingénieur de l’École des mines de Paris, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’École nationale d’administration dont il sort troisième de sa promotion en 1970 (promotion Robespierre avec Philippe Séguin et Louis Schweitzer).

      En 1968, il effectue son stage de l’École nationale d’administration dans la Nièvre, sous la férule du futur préfet de police de Paris Pierre Verbrugghe. Il rencontre à cette occasion pour la troisième fois François Mitterrand.

      En 1970, âgé de 27 ans, il devient auditeur au Conseil d’État. En 1972, il publie ses deux premiers livres en : Analyse économique de la vie politique et Modèles politiques pour lequel il obtient un prix de l’Académie des sciences.

      Professeur d’économie à l’Université Paris-Dauphine, à l’École polytechnique et à l’École des Ponts et Chaussées, il réunit autour de lui quelques jeunes chercheurs : Yves Stourdzé (inventeur du programme européen de recherche Eurêka) ou /fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89rik_Orsenna">Érik Orsenna (prix Goncourt en 1988 et conseiller spécial de Roland Dumas au ministère des Affaires étrangères). Il développe un réseau de personnalités dans des domaines très divers (journalisme, mathématiques, show business, analyse financière…).

      En 1979, il participe à la fondation de l’ONG internationale Action internationale contre la faim, aujourd’hui connue sous le nom d’Action contre la faim (ACF)3.

      Son étroite collaboration avec François Mitterrand commence en décembre 1973. En 1981, celui-ci, qui vient d’être élu président de la République, le nomme « conseiller spécial » lors de son arrivée au palais de l’Élysée, et l’installe dans l’ancien bureau des aides de camp qui jouxte le bureau présidentiel. Dès lors, Jacques Attali rédige, chaque soir, des notes à l’attention du président sur l’économie, la culture, la politique ou le dernier livre qu’il a lu ou parcouru. Le président lui confie également le rôle de « sherpa » (représentant personnel d’un chef d’État) pour les sommets du G7.

      Jacques Attali élargit ses relations à Raymond Barre, Jacques Delors, Philippe Séguin, Jean-Luc Lagardère, Antoine Riboud, Michel Serres, Coluche. Il conseille au président de faire venir à l’Élysée Jean-Louis Bianco, Alain Boublil et quelques jeunes énarques prometteurs, comme le couple François Hollande/Ségolène Royal. »

       

      Alignez votre CV que je puisse comparer ….


    • oncle archibald 5 août 2009 14:11

      @ l’impertnent : Je suis allé pêcher sur Wikipedia les éléments suivants :

      « En 1966, Jacques Attali sort major de promotion de Polytechnique (X63). Docteur d’État en sciences économiques, Ingénieur de l’École des mines de Paris, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’École nationale d’administration dont il sort troisième de sa promotion en 1970 (promotion Robespierre avec Philippe Séguin et Louis Schweitzer).

      En 1968, il effectue son stage de l’École nationale d’administration dans la Nièvre, sous la férule du futur préfet de police de Paris Pierre Verbrugghe. Il rencontre à cette occasion pour la troisième fois François Mitterrand.

      En 1970, âgé de 27 ans, il devient auditeur au Conseil d’État. En 1972, il publie ses deux premiers livres en : Analyse économique de la vie politique et Modèles politiques pour lequel il obtient un prix de l’Académie des sciences.

      Professeur d’économie à l’Université Paris-Dauphine, à l’École polytechnique et à l’École des Ponts et Chaussées, il réunit autour de lui quelques jeunes chercheurs : Yves Stourdzé (inventeur du programme européen de recherche Eurêka) ou /fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89rik_Orsenna">Érik Orsenna (prix Goncourt en 1988 et conseiller spécial de Roland Dumas au ministère des Affaires étrangères). Il développe un réseau de personnalités dans des domaines très divers (journalisme, mathématiques, show business, analyse financière…).

      En 1979, il participe à la fondation de l’ONG internationale Action internationale contre la faim, aujourd’hui connue sous le nom d’Action contre la faim (ACF)3.

      Son étroite collaboration avec François Mitterrand commence en décembre /fr.wikipedia.org/wiki/1973">1973. En 1981, celui-ci, qui vient d’être élu président de la République, le nomme « conseiller spécial » lors de son arrivée au palais de l’Élysée, et l’installe dans l’ancien bureau des aides de camp qui jouxte le bureau présidentiel. Dès lors, Jacques Attali rédige, chaque soir, des notes à l’attention du président sur l’économie, la culture, la /fr.wikipedia.org/wiki/Politique">politique ou le dernier livre qu’il a lu ou parcouru. Le président lui confie également le rôle de « sherpa » (représentant personnel d’un chef d’État) pour les sommets du G7.

      Jacques Attali élargit ses relations à Raymond Barre, /fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Delors">Jacques Delors, Philippe Séguin, Jean-Luc Lagardère, Antoine Riboud, /fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Serres">Michel Serres, Coluche. Il conseille au président de faire venir à l’Élysée Jean-Louis Bianco, Alain Boublil et quelques jeunes énarques prometteurs, comme le couple François Hollande/Ségolène Royal. »

      Alignez votre CV que je puisse comparer ….


    • impertinent3 impertinent3 5 août 2009 14:39

      Bon , katalizeur, l’affaire de la Berd date de 1993, le fan club d’Attali a dû oublié. Et peut-être s’est-il amélioré LOL, LOL.
      Effectivement, Attali a quitté son poste précipitament, comme un voleur, à la suite du rapport d’audit.

      Quelques extraits  :

      "L’affaire de la BERD est particulièrement délicate. Dans un premier temps, Jacques Attali est, si l’on peut dire, convaincu, sinon de malversations, du moins de procédés peu recommandables pour le président d’une institution multilatérale qui rassemble près de trente pays cotisants. Le coût de la construction du siège de la banque à Londres, par exemple, excède largement le plan de financement initial et s’élève au final à quelque 560 millions de francs, dont un hall d’entrée somptueux en marbre de Carrare. Il laisse rêveurs les chômeurs nouveaux des ex-pays socialistes bénéficiant des « conseils en capitalisme » éclairés de la BERD. Les détails cocasses ou sordides sont distillés jour après jour par la presse anglo-saxonne emmenée en l’occurrence par le « Financial Times ». Journal qui semble bénéficier de sources de haut niveau dans l’entourage même de Jacques Attali.« 

      ...

       »Les dépassements de budgets pour la construction du siège avec l’aide d’un architecte, ami personnel du président - supérieurs à la totalité des prêts consentis par la BERD aux pays de l’Est - ne sont pas les seuls faits reprochés à Jacques Attali. La Banque mondiale et le FMI dont les sièges à Washington ont été modernisés ont à cet égard très largement excédé les chiffres cités par le rapport sur la BERD. Mais on relève pêle-mêle plus de quarante voyages en jet privé du président de la BERD, des rémunérations - interdites par le règlement de la banque - pour des conférences prononcées ici ou là (et reversées, selon l’intéressé, à des organisations caritatives), des repas londoniens dans les restaurants « branchés » à hauteur de 170.OOO francs, des dépenses personnelles sur le compte de la BERD tardivement remboursées, etc."

      Comme on le voit, Attali, la compétence et l’intégrité personnifiée.


    • impertinent3 impertinent3 5 août 2009 14:42

      Oncle Archibald dit : « Alignez votre CV que je puisse comparer …. »

      Je ne vais certes pas m’amuser à jouer à qui a la plus grosse.

      Une seule chose peut-être, si l’on a parfois le même cursus (X), je n’ai pas fait l’ENA et ça, c’est une chose dont je suis plutôt fier.


    • Charlesmartel 5 août 2009 16:06

      Excellent et lucide commentaire : peut-on croire qu’un tel personnage va rompre du jour au lendemain avec toute l’oligarchie qui l’a porté au sommet du pouvoir ?


    • Crazy Rider mambo 5 août 2009 17:34

      Tout d’abord merci à l’auteur pour cet article. A part, je suis étonné que l’auteur n’en revient pas de changement de veste de Attali. En fait, cela ne m’a vraiment pas étonné puisqu’il est escroc comme les autres et il imagine des solutions pour s’en sortir au cas où ! Toujours la même musique avec ces manipulateurs.

      Pour Alpo47, certes je suis d’accord qu’« il va devoir encore ramer fort et à contre courant » mais face aux gents éveillés. Malheureusement, j’en doute fort : autrement il n’a pas besoin de ramer fort puisque l’expérience de la France montre que les français sont encore prêts à gober n’importe....


    • oncle archibald 5 août 2009 17:55

      @ impertinent / j’ai pris le temps de lire vos 125 derniers posts manière de me faire une idée sur votre immense culture, votre façon de vous exprimer, bref votre « personnalité » ... Excusez moi, cela m’a exténué et je n’ai pas pu aller plus loin …

      Il semble que nous soyons beaucoup plus proches des propos autour du zinc du café du commerce ou chacun refait le monde chaque matin et lève son index sentencieux pour condamner notre personnel politique que de l’opinion avisée d’un polytechnicien... Impertinent sait tout, à réponse à tout, bavouse sur à peu près tout mais au bout du compte on ne sait toujours pas ce qu’il a voulu dire, à part des lieux communs ...

      Impertinent prend tous les hommes politiques (et toutes les femmes, cf Mme Dati) pour des demeurés mentaux. Il n’a sans doute jamais approché un député de province ou un président de conseil régional, il aurait eu l’occasion de se rendre compte à quel point ces « petits élus » avec lesquels on a le droit de ne pas être d’accord, bien sûr, ne sont pas la par hasard mais par leur intelligence et leur travail. Ce ne sont jamais les minables et les incompétents que nous montre du doigt Monsieur l’Impertinent.

      Je n’ai rien à retirer à mes posts précédents constatant le peu de pertinence de vos propos. Votre pseudo devrait être plutôt in-pertinent que impertinent …

      Je vous souhaite une bonne soirée.  


    • paul 5 août 2009 19:19

      Attali change brusquement, à son âge, ça fait douter. Il faudrait au minimum lui laisser une
      longue convalescence pour observer si c’est pas une crise opportune. Bientôt on va apprendre la même chose de DSK , 2012 approche....


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 5 août 2009 20:10

      et de ceci, il en pense quoi à présent le sieur A. ?


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 août 2009 10:20

      @ Charles Martel : 


       Et si c’était toute l’oligarchie qui avait viré de bord et que Attali n’était la qu’en éclaireur pour le déminage ? La lumière vient en 6 ou 7 minutes du soleil, pourquoi s’étonner que le changement arrive des USA quelques mois après Obama ?


      Pierre JC Allard

    • Carambar Carambar 5 août 2009 11:20

      Il est curieux quand meme que quand un Etat emprunte au banque, c’est payant mais quand une banque emprunte à un Etat c’est gratuis... Pile je gagne, face tu perds


      • Alpo47 Alpo47 5 août 2009 11:28

        En fait, c’est cela , la « GRANDE ESCROQUERIE ».

        C’est à dire que les banques se sont substituées aux Etats qui avaient auparavant le droit Regalien à imprimer ou créer leur propre monnaie. Moyennant intérêts, évidemment.
        Ce qui fait donc, qu’au lieu d’imprimer sa monnaie, ou de la créer virtuellement en créant une ligne de compte, les Etats empruntent aux banques privées, entrant ainsi dans une spirale d’endettement, qui conduit inéluctablement à « se vendre » au système bancaire.

        Comment en sortir ? Je ne vois qu’une seule manière ... « Foutre le feu » aux banques (réellement ou symboliquement) et remettre ainsi le système à zéro.

        Les économistes ... j’ai bon, là ?


      • finael finael 5 août 2009 11:50

        @ Alpo47

        C’est exactement ça : Les banques - et les grandes institutions financières - se sont substituées à l’Etat, aux Etats pourrait-on même dire, et ce sont elles qui dictent les lois auxquelles nous sommes soumis.

        Comme la société de « la concurrence libre et non faussée » mène droit au monopole et que ce monopole se substitue à l’Etat nous arrivons au « Capitalisme monopolistique d’état » ... cela ne vous rappelle rien ?


      • Argonaute 5 août 2009 12:40

        Pour rappel, cette démarche d’une Europe des financiers, construite en tant que telle depuis 73 est ce que nous avons refusé par référendum et que l’on nous a imposée par la voix parlementaire.

        Peu de voix s’élèvent encore pour le dire...


      • sisyphe sisyphe 5 août 2009 13:28

        @ Alpo

        Pas mieux.

        C’est la plus grande arnaque du siècle (passé et à venir) que d’avoir abandonné tout étalon pour la monnaie, puis d’avoir fixé des « changes flottants », puis d’en avoir confié la création à des banques privées, que ne surveillent plus du tout, comme elles étaient censées le faire, les banques centrales, désormais simples représentants des banques commerciales.

        ". Aujourd’hui pour prêter, une banque n’a plus besoin de sommes préalablement déposées.

        La création monétaire aujourd’hui est une simple double écriture au bilan d’une banque commerciale« , ce qui a, évidemment, favorisé l’amoncellement de créances pourries, la spéculation, et l’endettement des états.

        La sonnette d’alarme est déjà tirée depuis des décennies, par une foultitude d’économistes, tel, entre autres, Maurice Allais (Prix Nobel d’économie), déjà en 1999 dans son livre » La Crise mondiale aujourd’hui " , où il considère comme « inappropriée » la structure de création monétaire actuelle[4]. Il considère le système actuel comme instable et risqué, les engagements et les créances n’étant pas nécessairement au même horizon et le risque d’un retrait massif de liquidités par les épargnants étant toujours possible.
         « L’économie mondiale tout entière repose aujourd’hui sur de gigantesques pyramides de dettes, prenant appui les unes sur les autres dans un équilibre fragile ». Il appelle de ses vœux un système où la création monétaire ne relève que de l’État, dans un cadre de régime de change fixe.

        James Robertson, lui,  et d’autres économistes, souhaitent ramener le processus de création monétaire sous le contrôle de l’État et jugent que le système actuel n’est pas aligné « sur des principes de justice économique et sur les réalités de l’ère de l’information, à tel point que la confiance dans la démocratie même en est sérieusement ébranlée »[5] Et d’ajouter : « Le fait que ces banques commerciales créent toujours ces fonds libellés en devises officielles et que cette création de monnaie génère des bénéfices revenant au privé constitue un anachronisme flagrant ». Il préconise également que les banques centrales soient seules créatrices de monnaie et que la monnaie créée soit affectée aux dépenses publiques. Les banques de second rang n’auraient plus la possibilité de créer de la monnaie par l’emprunt, le tout dans un système contrôlé par une banque centrale mondiale qui « devrait rendre compte aux gouvernements membres ».

        Alors, qu’Attali vienne jeter son pavé dans la mare, ma foi, tant mieux ; mais, plus que de critiquer les gouvernants qui passent ensuite dans les banques privées, ou l’inverse, c’est, évidemment, l’ensemble du système de création monétaire qui est entièrement à changer ; ce que se sont bien gardés d’’envisager ou même d’évoquer, les fantoches réunis dans la mascarade du G20 ; dont la seule leçon qu’ils auront tiré de la crise, est de........ renflouer les banques (qui l’ont provoquée), sans strictement rien changer aux règles du jeu, pour leur permettre de continuer leur petit poker menteur de dépeçage de la planète et de privatisation du vivant.

        Banques qui avaient tellement besoin d’être renflouées que, quelques semaines après, alors que la crise est encore loin d’atteindre son apogée, en sont à des bénéfices exponentiels et à redistribuer des bonus pharamineux à leurs traders et à leurs employés.

        Elle est pas belle, la vie des banquiers ?



      • sisyphe sisyphe 5 août 2009 16:23

        Votre précédent message semble surtout s’adresser à vous-même ; totalement hors sujet, mais voulant signifier que, contrairement à la - beurk - majorité, vous, grand esprit, n’êtes pas dupe...

        Et si vous donniez votre avis sur le sujet, plutôt que de vous pousser du coude au détriment des autres ?


      • Alpo47 Alpo47 5 août 2009 16:51

        « Popu »,

        Tout d’abord, merci de vos commentaires constructifs et édifiants . J’en tirerais profit

        Quelque soit mon travail par ailleurs, je viens ici pour y exprimer un point de vue. Les sujets se répétant, il est vrai que les commentaires manquent de nouveauté et se répètent également, mais croyez vous que la majorité des lecteurs, et ailleurs, soient informés de ces tragiques faits et réalités ?Les entendez vous souvent autour de vous ? Non, hélas .
         La répétition est une manière facile de se faire comprendre.

        Je « m’amuse », au quotidien, à décrypter la manipulation chez nos « communicateurs », politiques et autres, mais certainement pas pour l’utiliser à mon tour. C’est juste passionnant et édifiant.

        Et, en même temps, lorsqu’on veut transmettre un point de vue, ne convient il pas de le rendre lisible à tous ?

        Pour ce qui est d’Attali ... nous ne serons jamais du « même monde »...

        Bien cordialement,

        Alpo47


      • Jacky Jacky 5 août 2009 19:58

        que d’avoir abandonné tout étalon pour la monnaie

        L’or par exemple ?


      • appoline appoline 5 août 2009 20:15

        @ Alpo,

        En tout cas, merci de vos informations. Répéter certaines informations s’avère utile, elles préparent les uns et les autres.

        Nous savons qui détient les banques privées, nous sommes donc à la merci de leur bon vouloir. Du fait de leur mépris pour qui n’appartient pas à leur groupe, la destruction de ces infrastructures reste une des rares solutions potables à appliquer. Il faut savoir que, quand les hostilités auront réellement commencées, ils ne nous feront pas de cadeau, à nous de savoir leur rendre la pareille.


      • Gio 5 août 2009 21:19

        Ce que vous dites est faux.

        Je n’aime pas du tout les banquiers mais je ne dis pas de contre vérités : les banques payent des intérêts à l’ Etat .

        Soyez au moins honnête


      • Alpo47 Alpo47 5 août 2009 22:24

        Appoline,
        Merci de vos commentaires ... sur mes commentaires.
        Et pourtant, je soupçonne que vous m’ayez mal compris. La violence n’est pas LA réponse à l’actuelle et surtout future situation sociale.
        Les forces de l’ordre sont équipées, les moyens de surveillance installés, les provocateurs des RG et autres prêts ... tout est prévu pour y faire face.
        Non, il y a autre chose à faire ...


      • Alpo47 Alpo47 5 août 2009 22:28

        Popu,
        Ce que je fais pour nourrir ce « corps de rêve » dont la nature m’a doté n’a aucune importance.
        Seuls mes arguments devraient susciter la réflexion.
        N’est il pas ?


      • Micheld 6 août 2009 00:30

        Bonsoir,
        Oui, en effet c’est curieux mais c’est R. Barre « le meilleur économiste » de France qui a supprimé ce pouvoir régalien. Du coup l’Etat paye depuis des intérêts... aux banques ! Alors qu’avant ça ne coûtait que le papier et l’impression.

        « Un service public fondamental, celui de ’battre monnaie’, sous-traité au secteur privé.
        Redonner à la puissance publique le soin de ’battre monnaie’.

        L’Etat se tire une balle dans le pied : à qui profite le crime.
        - Mieux encore, si l’on peut dire. Par un décret de 1976, R. Barre, le ’meilleur économiste de France’ d’après le président de l’époque, V. Giscard d’Estaing, décide par ailleurs que l’Etat français remboursera ses emprunts au delà de leur seule valeur actualisée par l’inflation.

        - Dit autrement, cela signifie que R. Barre, qui cumulait les fonctions de premier ministre et de ministre de l’Economie et des Finances, prend la décision, jamais remise en question depuis, que l’Etat français, en plus de ne plus pouvoir battre monnaie, paiera un intérêt positif à ses créanciers. »

        Ce texte est ici : http://transversel.apinc.org/spip/article.php3?id_article=518 mais vous pouvez trouver d’autres sources qui vous donneront la même information.

        Cordialement,

        Michel


      • appoline appoline 6 août 2009 15:09

        @ Alpo,

        « Non, il y a autre chose à faire ... »

        Vous parliez de mettre le feu. J’avoue que c’est un peu radical. Mais l’être humain est ainsi fait si on ne lui met aucune barrière, il persévère dans son erreur. Voyez vous la société générale recommence à faire de gros bénéfices pour payer ses traders, d’après ce que j’ai compris ; apparemment Fillon veut s’assurer que l’aide de l’état de l’année passée va revenir dans les caisses. Il faudra donc que tôt ou tard, les banquiers comprennent que leurs peu de scrupules peut leur retomber sur le nez.

        Alors qu’est-ce donc le « autre chose à faire » ?


      • oncle archibald 6 août 2009 15:44

        Appoline vous vous êtes mal exprimée : la société générale relance ses traders pour faire faire de gros bénéfices spéculatifs, grace auxquels elle leur versera de grosses primes ...

        Ce qui est minable c’est que peu importe que la bourse monte ou dsecende pourvu qu’elle alterne les montées et les descentes qui permettent aux plus malins, aus spécialistes appelés traders, de faire des bénéfices...
        Ce qui est catastrophique c’est d’avoir justement cette possibilité de faire de l’argent sans aucun rapport avec la santé de l’entreprise qui est représentée par des actions ... Ce qui était exceptionnel est devenu la règle .. La capitalisation en bourse d’une entreprise ne veut plus rien dire, elle est manipulée .. Investir en bourse n’aide plus les industriels mais les banquiers .. C’est la cata et c’est bien cela qui va entrainer une grosse colère aux conséquences imprévisibles ...

      • Dudule 9 août 2009 04:20

        Le cas de R Barre est des plus intéressant...

        Il était membre actif de la Secte du Mont Pélerin, c’est à dire un admirateur inconditionnel de Hayek et Friedman.

        Sa politique économique pendant le 2ième choc pétrolier des années 70 est édifiante : compresser la masse monétaire (d’où la privatisation de l’émission monétaire sus-mentionnée... « l’Etat moins efficace que le marché » etc... toutes ces conneries...) pour endiguer une inflation due à l’augmentation du prix des matière première ! Du friedmanisme débile de 1ère bourre, exactement ce qui a été décrit comme ce qu’il ne fallait pas faire lors de la flambée des prix du pétrole l’année dernière, mais qui lui a valu à l’époque le titre de « meilleur économiste de France !

        L’explosion et la monté régulière du chômage en France sont dues aux politique barresques, poursuivies par ses successeurs : considérer la lutte contre l’inflation comme une priorité, envers et contre tout (la BCE ne fait pas autre chose aujourd’hui).

        Lorsque on avait une inflation de 10% par an en France (avec des salaires indexés), on avait entre 5 et 10% de croissance par an et le plein emploi. Depuis que l’on s’efforce de lutter contre l’inflation, le chômage monte régulièrement et la croissance est atone...

        Mais ce n’est pas la crise pour tout le monde, c’est vrai...

        La lecture du livre de N Klein »La stratégie du choc" m’a un peu laissé sur ma faim  : son propos est très pertinent, mais il manque un chapitre sur la façon dont on nous a imposé le libéralisme en France, et ce depuis les années 70.


      • Henri François 5 août 2009 11:37

        Une fois encore ce grand « penseur » qu’est devenu Jacques Attali, sans nul doute directeur influent d’une d’une société « littéraire » qui emploie une armée de nègres, une fois encore donc ce Grand Monsieur enfonce une porte largement ouverte. Celle-ci, alors entrebaillée voilà pusieurs mois avec la faillite-règlement de comptes de Lehman Brothers, l’a été en grand par Obama lui-même lorsdqu’il a dévoilé le nom de son « ministre des finances ».
        De surcroît, champion du libéralisme, notre « héraut » fait subitement marche arrière car il s’est vraisemblablement trouvé écarté des arcanes du pouvoir et qu’il règle ainsi ses comptes. Du moins le croit-il.
        Et dire hélas que notre Président toujours aussi naîf brûle toujours de faire de la France un énième état des Etats Unis. Mais qui donc lui ouvrira les yeux ?


        • Massaliote 5 août 2009 14:33

          « Il n’est pire aveugle que celui qui ne VEUT pas voir »


        • PhilVite PhilVite 5 août 2009 11:39

          Un type qui balance toutes les conneries qui lui passent par la tête depuis des années, a forcément, à un moment donné, dit une vérité. Ou alors, c’est vraiment pas de chance !


          • Hieronymus Hieronymus 5 août 2009 11:42

            Ce qu’il faudrait avant tout,
            c’est etre debarrasse une bonne fois pour toutes de type comme cet Attali
            pedant et suffisant, ca fait 30 ans qu’il nous bassine avec ses theories a la noix
            enoncant tout et son contraire d’un air docte et hautain, un numero d’enfumisterie


            • Massaliote 5 août 2009 14:38

              D’accord, de plus il arrive à l’âge où il préconisait de « suicider » les personnes qui cessaient leur activité au prétexte quelles coûtaient plus à la société et ne rapportaient plus rien ! Qu’il applique sa théorie !


            • Capone13000 Capone13000 5 août 2009 12:05

              étrange, je ne comprends pas pourquoi il retourne sa veste maintenant lui qui fait partie intégrante du système, a t’il peur de la guillotine sentant le vent tourner


              • katalizeur 5 août 2009 12:43

                @ capone

                @ fonzy

                le 1° etage de la fusée va exploser, l’economie , attali s’occupe du 2° etage la depopulation....depuis le temps qu’il en fait la promotion, pour lui c’est devenue une specialité...

                reprendre un peu de credibilité aupres de la populace en denonçant ce que tout le monde constate,donc rien de bien revolutionnaire, de cette maniere il vendra beaucoup mieux le meutre de masse que beaucoup de bestiaux a apparence humaine acceptent deja.....


              • fonzibrain fonzibrain 5 août 2009 12:16

                c’est le genre de question que je me pose capone,son revirement est tout de même spectaculaire,il dit EXACTEMENT LE CONTRAIRE de ce qu’il a toujours dit


                ça sent pas bon

                • appoline appoline 5 août 2009 20:26

                  @ Fonzi,

                  Il protège ses arrières tout en voulant garder les coudées franches. Attali est en homme très intelligent qui franchit pas à pas les échelons de la manipulation. C’est un stratège, nous l’oublions pas.

                  Il serait candide de croire qu’un tel homme puisse radicalement changer d’opinion. Nous ne savons pas exactement pour qui il navigue, ce type n’est vraiment pas franc du collier, tu as raison Fonzi, tout cela ne sent pas très bon.


                • Atlantis Atlantis 5 août 2009 21:16

                  Il lit le net, tout simplement. Et les analyses les plus poussées, disponibles sur le net, ne trouvent que deux portes de sorties à tout cela. Guerres civiles ou Guerres tout court. Le tout va dépendre d’une multitude de facteurs (énergétique, alimentaire, sociale etc). Mais la clé de voute, qui a grossit et pèse bien trop lourd pour l’édifice pyramidal qui menace de s’écrouler maintenant, c’est bel et bien la surpopulation.
                  Atali le sait. Mais il le tait encore, gardant des atouts en réserve, dans le jeu politique et médiatique présent. Reste à savoir quand il va juger opportun de porter l’estocade.

                  Au passage, @ l’auteur : se faire traiter de « conspirationiste » quand on ne fait que récupérer, assimiler, passer à la double moulinette intelligence-intuition les informations (bref : faire une démarche de réflexion intellectuelle digne de ce nom et non pas une digestion d’idées-fastfood), j’hésite à m’en délecter ou à le vomir ...




                  • nightflight nightflight 5 août 2009 12:35

                    @l’auteur, grand merci, ça fait du bien !

                    Bon, si nos élites commencent à être objectifs sur l’économie mondialisée, ça veut dire que l’on va dans le bon sens, au moins si les problèmes ne sont pas résolus, on a enfin les mêmes préoccupations.

                    Jacques Attali a enfin compris que :

                    - En l’espace de 2 années, la FED a fait passer les taux d’intérêts de 1 % à 5,5 % avec 3 millions de prêts à taux variables titrisés dans la nature : De toute façon, à moins d’être aveugle, on voyait le clash arriver.

                    - Qu’un prêt de 30 ans à 5.5 %, présente dans sa première année un rendement supérieur à 400%, lié à ventilation intérêts/capital des mensualités (On est très au dessus des 10% annuels des portefeuilles d’actions), d’où le formidable effet de levier des titres adossés.

                    - Que la spéculation sur les matières premières représente une marge amont sur tous les biens de consommation et d’investissement, et que le problème du pouvoir d’achat est intimement lié à cet aspect de l’économie.

                    - Que les états unis ont réussi, en rendant leur monnaie incontournable dans les échanges internationaux, à faire des autres pays leurs actionnaires, avec à la clef un rendement plus que douteux.

                    - Que les banques américaines gouvernent leur pays, en détenant les clefs de la FED et grace à un jeu de chaises tournantes des haut responsables.

                    ....

                    Je passe la main pour la suite (Crises alimentaires, instabilités politiques, guerres, etc.)

                    Reste tout de même un point important qu’il faudra bien un jour éclaircir : Comment le peuple Européen a-t-il réussi à se faire vendre un système politique ultra libéral, et à qui profite le crime.

                    Et je tiens à préciser que le paragraphe ci-dessus n’est nullement le fait d’une tendance nationaliste, extrémiste ou conspirationiste de ma part.


                    • kdb 5 août 2009 12:44

                      non il n’a pas changé !
                       il change simplement de tactique  : des révolutions mènent a la loi martiale ! et précipite la crise finale détruit définitivement le système« des monnaies » pour aboutir a une monnaie mondiale- unique de « type Améro »


                      • katalizeur 5 août 2009 13:23

                        @ kdb

                        chapeau l’ami, commentaire tres pertinent....

                        seulement , la revolution ne viendra pas.....malgres les provocations qui se muliplient....

                        le NOM est mort né.........vive le NON ( Nouvel Ordre Normal)


                      • Pyrathome pyralene 5 août 2009 19:04

                        Pas de révolution !!! surtout pas ! la seule arme dont ils aient peur à en chier dans leur slip ... : LA VÉRITÉ !!!! et l’arbre tombera tout seul sans faire trop de dégat.....


                      • pseudo 5 août 2009 13:18

                        Mitterand était un grand résistant qui a été au gouvernement vichy. Alors il est jamais trop tard pour retourner sa veste. Les banquiers se versent des centaines de milliards d’euro de bonus avant que le systéme sécroule.Ils nous prérarent de nouveau sale coup à l’encontre de la société civile.


                        • Massaliote 9 août 2009 12:41

                          Sur le résistant Mitterrand il faut lire le chapître « François » , dans le livre d’ Aussaresses « Je n’ai pas tout dit ». Curieusement, seules les révélations sur Barbie ont eu un écho dans nos merdias.


                        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 5 août 2009 13:20

                          “Ces lobbies sont si puissants qu’on n’en sortira que par une révolution politique. Elle devrait conduire, au moins, à interdire aux responsables publics du secteur financier de travailler ensuite dans les établissement qu’ils contrôlent. Et au plus, à nationaliser ce secteur. Une révolution, vous dis-je.« 

                          Projet et objectifs (pour les »pauvres"), modalités et calendrier de cette ré-vo-lu-tion, Monsieur Attali ?
                          Sans ces éléments, vos cris d’alarme se perdront dans l’éther...


                          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 5 août 2009 13:56

                            Aujourd’hui, il [Attali] revient à la charge, encore plus remonté, il dit tout haut, ce que les “conspirationnistes” crient chaque jour...etc...

                            Puisqu’on nous le dit, admettons donc qu’il existe réellement un complot mondial des méchants riches pour exploiter subrepticement les gentils pauvres.

                            Question : Ce mouvement est-il inéluctable, incontournable ?

                            Et si les gentils pauvres réfléchissaient à ce qui fait le succès des méchants riches ?
                            Et si les gentils pauvres adoptaient les recettes qui font le succès des méchants riches ?

                            Peut-être que les gentils pauvres parviendraient à des résultats identiques à ceux des méchants riches. Peut-être qu’à terme, la richesse des toujours gentils ex-pauvres dépasserait celle des toujours méchants ex-riches : ces derniers ne pourraient enfin plus exploiter les premiers.

                            Alors, il serait peut-être temps que les gentils pauvres fassent fonctionner leurs méninges et se retroussent les manches pour déjouer le complot des méchants riches ! ! !


                          • Alpo47 Alpo47 5 août 2009 16:07

                            Bon sang, mais c’est bien suuuurrr ... C’est cela, la solution :DEVENONS TOUS RICHES.
                            Mais pourquoi personne n’y avait pensé avant.
                            Monsieur, vous êtes un « VISIONNAIRE » ;


                          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 5 août 2009 16:42

                            à Alpo47 (xxx.xxx.xxx.158) 5 août 16:07 

                            Bon sang, mais c’est bien suuuurrr ... C’est cela, la solution :DEVENONS TOUS RICHES.
                            Mais pourquoi personne n’y avait pensé avant.
                            Monsieur, vous êtes un « VISIONNAIRE » ;

                            Mais oui ! Mais oui !
                            Le Parti Capitaliste Français (PCF) et l’Allocation Universelle
                            http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/le-parti-capitaliste-francais-pcf-51707


                          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 5 août 2009 16:51

                            à Alpo47 (xxx.xxx.xxx.158) 5 août 16:07

                            "Préférant une société qui s’attacherait à construire un bien-être collectif, plutôt que prônant l’individualisme, je dois pouvoir être considéré « de gauche »."

                            (sic)


                          • sisyphe sisyphe 5 août 2009 17:07

                            Par Jean-Pierre Llabrés (xxx.xxx.xxx.82) 5 août 13:56


                            « Et si les gentils pauvres réfléchissaient à ce qui fait le succès des méchants riches ?
                            Et si les gentils pauvres adoptaient les recettes qui font le succès des méchants riches ? »

                            Ah !

                            Monsieur Llabres ressort son aphorisme préféré !

                            Mais, monsieur Llabres, vous savez bien que les pauvres sont bien trop cons pour réfléchir ; c’est d’ailleurs pour ça qu’ils sont pauvres, non ?

                            Gentils , mais cons ; contrairement aux riches ; méchants, mais malins...

                            Non ?


                          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 5 août 2009 18:31

                            à sisyphe (xxx.xxx.xxx.64) 5 août 17:07 


                            Monsieur Llabres ressort son aphorisme préféré !

                            Mais, monsieur Llabres, vous savez bien que les pauvres sont bien trop cons pour réfléchir ; c’est d’ailleurs pour ça qu’ils sont pauvres, non ?


                            Et sisyphe est gravement frappé d’Alzheimer ! ! !
                            1)
                            Par sisyphe (xxx.xxx.xxx.144) 11 juillet 11:24
                            Ben voyons !
                            Les pauvres ne le sont que parce qu’ils sont plus cons que les riches, n’est-ce pas ?
                            Il leur suffirait donc de « réfléchir » , puis d’adopter les « recettes qui font le succès des riches », pour devenir riches à leur tour..

                            Une belle façon de justifier la domination d’une partie de l’humanité sur l’autre : plus qu’un tout petit pas, et on en arrive à l’apologie d’une race supérieure : monsieur Llabres aurait été un parfait théoricien de l’idéologie nazie ; il doit secrètement la regretter...

                            2)
                            à sisyphe (xxx.xxx.xxx.144) 11 juillet 11:24 

                            « Ben voyons !
                            Les pauvres ne le sont que parce qu’ils sont plus cons que les riches, n’est-ce pas ? »

                            J-P LL :

                            Dommage que vous ayez compris exactement le contraire de ce que je voulais dire, à savoir : si les méchants riches ont des recettes pour s’enrichir toujours plus, les gentils pauvres ne sont pas si stupides qu’ils ne sauraient découvrir ces recettes, se les approprier et s’enrichir à leur tour jusqu’à devenir compétitifs des méchants riches.

                            *************************************************************

                            "Il leur suffirait donc de « réfléchir » , puis d’adopter les « recettes qui font le succès des riches », pour devenir riches à leur tour.."

                            J-P LL :

                            Oui, ne vous en déplaise. En cherchant, on doit trouver la solution.

                            **************************************************************

                            Une belle façon de justifier la domination d’une partie de l’humanité sur l’autre : plus qu’un tout petit pas, et on en arrive à l’apologie d’une race supérieure : monsieur Llabrés aurait été un parfait théoricien de l’idéologie nazie ; il doit secrètement la regretter...

                            J-P LL :

                            M’insulter stupidement sur la base de votre incompréhention initiale (imbécillité ?) ne peut vous valoir qu’un point Godwin.

                            3)
                            Par sisyphe (xxx.xxx.xxx.144) 11 juillet 13:25 

                            Désolé si je suis passé à côté de la compréhension de ce que vous vouliez dire.

                            Peut-être ai-je été insensible au 2ème degré ; peut-être vous-même n’avez pas été suffisamment clair.

                            Mes excuses.

                            4)

                            à sisyphe

                            Excuses acceptées bien que, pour mon goût, vous ayez l’insulte beaucoup trop facile.

                            Il y avait du second degré dans la forme ; absolument pas dans le fond.

                            5)
                            sisyphe (xxx.xxx.xxx.144) 11 juillet 18:14 

                            Sur le coup, il n’y avait pas d’insulte ; juste un glissement de position qu’inspirait votre commentaire.

                            Maintenant, s’il n’y a pas de deuxième degré sur le fond, je dois avouer que votre position me laisse bien perplexe...

                            Je ne vois pas ce qui permettrait en se « retroussant les manches », ou en faisant « fonctionner leurs méninges » aux exploités de pouvoir inverser le cours des choses ?

                            Des « recettes » ??
                            Encore faut-il en avoir les ingrédients ; et, dans l’ordre actuel des choses, à part une situation proprement insurrectionnelle (ou de grève et de boycott généralisés au niveau mondial), on ne voit pas ce qui pourrait leur en donner les moyens ; occupés qu’ils sont à assurer les conditions de leur propre survie.

                            Bref, ce n’est pas une question de « reflexion », ni de volonté d’action, mais de rapport de forces.

                            C’est vrai que la très grande majorité des exploités ont, pour eux, la loi du nombre, mais pas accès aux manettes, ni la capacité de se rassembler à un niveau suffisant pour gripper le rouleau compresseur du libéralisme.

                            Sans doute faudra-t-il attendre l’explosion définitive du système ; mais, d’ici là, bien du sang et de la sueur seront encore versés.

                            Maintenant, si vous avez la recette du grain de sable, n’hésitez pas...

                            6)

                            Par Jean-Pierre Llabrés (xxx.xxx.xxx.82) 11 juillet 18:27 

                            à sisyphe

                            « Maintenant, si vous avez la recette du grain de sable, n’hésitez pas... »

                            Le Parti Capitaliste Français (PCF) et l’Allocation Universelle
                            http://www.agoravox.fr/actualites/e...

                            N.B. :
                            Je ne prétends pas que ce sera facile et rapide.



                          • sisyphe sisyphe 5 août 2009 19:33

                            Oui : je ne me souvenais pas de l’ensemble du dialogue ; mes excuses (re).

                            Néanmoins, je persiste à dire qu’il s’agit d’un rapport de forces ; et que votre solution ne me parait pas suffisamment efficiente, ni réaliste, pour être appliquée.

                            Donc, il me semble que ce n’est pas la peine de répéter des slogans qui résonnent dans le vide ; amha il me parait plus utile de dénoncer des choses que tout le monde peut comprendre, pour une éventuelle mobilisation afin de les faire changer.
                            Pas évident non plus, certes, mais plus réalisable à mon sens.


                          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 5 août 2009 19:40

                            à sisyphe (xxx.xxx.xxx.64) 5 août 19:33 

                            Oui : je ne me souvenais pas de l’ensemble du dialogue ; mes excuses (re).
                            Si votre réflexion est à l’image de votre mémoire, il y a lieu de désespérer.

                            Néanmoins, je persiste à dire qu’il s’agit d’un rapport de forces ; et que votre solution ne me parait pas suffisamment efficiente, ni réaliste, pour être appliquée.
                            N’hésitez surtout pas à en faire la démonstration.



                          • sisyphe sisyphe 5 août 2009 21:18

                            @ Jean Pierre Llabres

                            Oui ; enfin, bon, je veux bien reconnaître une défaillance mémorielle ; mais, pour votre part, vous n’avez pas légèrement l’impression d’un rabâchage ?

                            Et vous auriez des arguments, contre les liens et les références que j’ai proposé ?

                            Merci de votre réponse ..


                          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 5 août 2009 22:45

                            à sisyphe (xxx.xxx.xxx.64) 5 août 21:18 

                            Oui ; enfin, bon, je veux bien reconnaître une défaillance mémorielle ; mais, pour votre part, vous n’avez pas légèrement l’impression d’un rabâchage ?
                            Ce "rabâchage, comme vous dites, est une tentative d’enfoncer le clou chez les personnes peu familières du concept (ou souffrant de défaillance mémorielle).

                            Et vous auriez des arguments, contre les liens et les références que j’ai proposé ?
                            À ma connaissance, et sauf erreur de ma part (ou défaillance mémorielle), vous n’avez proposé aucun lien ni aucune référence. Lorsque vous me les aurez proposés, je serai en mesure de vous faire connaître mes arguments.


                          • Nicole 5 août 2009 22:46

                            Surtout quand notre « richesse » sera sous notre peau :

                            http://www.dailymotion.com/video/x7e16d_attali-sur-la-rfid-le-monde-sous-co_news

                            et alors, si on est trop dissident...


                          • Nicole 5 août 2009 22:48

                            Je répondais à Alpo 16h07 :

                            « Bon sang, mais c’est bien suuuurrr ... C’est cela, la solution :DEVENONS TOUS RICHES.
                            Mais pourquoi personne n’y avait pensé avant.
                            Monsieur, vous êtes un « VISIONNAIRE » ; »


                          • sisyphe sisyphe 5 août 2009 22:54

                            Par Jean-Pierre Llabrés (xxx.xxx.xxx.82) 5 août 22:45

                            à sisyphe (xxx.xxx.xxx.64) 5 août 21:18 

                            À ma connaissance, et sauf erreur de ma part (ou défaillance mémorielle), vous n’avez proposé aucun lien ni aucune référence. Lorsque vous me les aurez proposés, je serai en mesure de vous faire connaître mes arguments.

                            Ah !

                            Défaillance d’attention, mon vieux  !

                            Il faut aussi savoir lire ce que disent les autres...



                          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 5 août 2009 23:26

                            1)
                            à
                            sisyphe
                            (xxx.xxx.xxx.64) 5 août 22:54 


                            Ah ! Défaillance d’attention, mon vieux ! Il faut aussi savoir lire ce que disent les autres...

                            Il s’agit d’un de vos commentaires, à Alpo, qui ne constituait pas une réponse directement dirigée vers moi.
                            Dussiez-vous en souffrir, je ne lis pas tous les commentaires de sisyphe...


                            Dans mon esprit, ces liens et références devaient logiquement être une sorte de réponse directe à mon « rabâchage » :
                            Le Parti Capitaliste Français (PCF) et l’Allocation Universelle
                            http://www.agoravox.fr/actualites/e...


                            2)
                            à sisyphe
                            (xxx.xxx.xxx.64) 5 août 22:56
                            il y a ça aussi ! Bonne lecture !
                            Ce lien renvoie à :
                            sisyphe (xxx.xxx.xxx.64) 5 août 14:51
                            « La réforme monétaire - Bientôt une réalité » de James Robertson et John Bunzl en ligne

                            Rien de ceci ne constitue une réponse directe à mon « rabâchage » indiqué ci-dessus.
                            J’attends donc vos arguments directs contre ma solution (mon projet) que vous jugez pas suffisamment efficiente, ni réaliste, pour être appliquée.
                            À vous lire...


                          • sisyphe sisyphe 6 août 2009 00:13

                            @ JP Llabres

                            Bon ; on va terminer l’enculage de mouche et la langue de bois, hein..
                            .
                            1) J’ai relu votre invraisemblable proposition, et il y a une question que je me pose ; est-ce que vous y croyez sérieusement, ou est-ce que c’est du deuxième degré ?
                            Parce que l’histoire de 2107 ou je ne sais combien ; franchement, je n’ai jamais rien lu d’aussi ... disons ... risible, pour être gentil !

                            2) Vous êtes bien gentil, mais si vous ne vous intéressez qu’à ce que vous dites vous-même et aux réponses que l’on VOUS fait, ça limite singulièrement votre champ de perception, et votre faculté d’entretenir un dialogue

                            3) les liens que j’ai proposé, s’ils ne vous étaient pas directement destinés, contiennent néanmoins des propositions dont vous auriez tout intérêt à prendre connaissance, ne serait-ce que pour sortir de votre insistance obsessionnelle à vous enfermer dans votre rabâchage..(ou plantage de clou, si vous préférez..)

                            4) Je n’irai pas plus loin dans ce dialogue de sourd, tant que vous vous refuserez de répondre à autre chose que ce qui concerne votre fumeuse proposition de « parti capitaliste » abracadabrantesque...

                            Au plaisir...
                            .


                          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 6 août 2009 08:40

                            à sisyphe (xxx.xxx.xxx.64) 6 août 00:13

                            4) Je n’irai pas plus loin dans ce dialogue de sourd, tant que vous vous refuserez de répondre à autre chose que ce qui concerne votre fumeuse proposition de « parti capitaliste » abracadabrantesque...

                            « abracadabrantesque » ... mais que vous n’êtes pas en mesure d’infirmer. Donc, quand vous aurez des arguments pertinents, contre mon projet, n’hésitez pas à me les faire connaître.


                          • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 août 2009 09:49

                            L’idée d’un parti capitaliste Français est tout bonnement génial et comporte en elle la justification morale légitime du désir d’enrichissement propre à l’homme, ainsi qu’un mécanisme, le revenu d’existence, qui atténue le principal défaut du capitalisme sauvage, à savoir les personnes laissées sur le bord du chemin. En effet s’enrichir c’est bien mais voir nos frères et soeurs, voisins, connaissances ou même tout simplement des citoyens crever sur le bas coté, ça gache un peu la fête. 


                            Le seul bémol c’est qu’il est dans la nature humaine de vouloir pofiter, disposer ici et maintenant d’un avantage, pas dans 40 ou 100 ans. C’est trop abstrait et nous sommes conditionnés pour rester dans une vision individualiste et à court terme. Les seules projections économiques que nous sachions faire c’est assurer la subsistance à notre progéniture (que nous voyons grandir) et nous garantir un petit pécule pour nos vieux jours. 

                            Aussi, une telle société économique amenée à gérer les activités d’une nation (ces citoyens et ces entreprises) devrait idéalement bénéficier d’un énorme capital de démarrage (provenance ?), afin que chacun puisse y trouver son compte dès le départ, la capitalisation ne faisant qu’améliorer les conditions de participation année après année. 

                          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 6 août 2009 10:12

                            à Lucien Denfer (xxx.xxx.xxx.238) 6 août 09:49 


                            Le seul bémol c’est qu’il est dans la nature humaine de vouloir pofiter, disposer ici et maintenant d’un avantage, pas dans 40 ou 100 ans.
                            Nous partons de si bas que je n’ai pas trouvé le moyen d’obtenir des résultats à très court terme.

                            C’est trop abstrait et nous sommes conditionnés pour rester dans une vision individualiste et à court terme.
                            Toutefois, pour le très court terme, Jacques Marseille, préconise de mettre en oeuvre, immédiatement, l’Allocation Universelle mensuelle de 750 Euros per capita (au-dessus de 18 ans) pour un coût maximal additionnel de 11 milliards d’Euros durant la première année. Cela permettrait d’attendre les résultats à plus long terme du Dividende Universel.

                            Aussi, une telle société économique amenée à gérer les activités d’une nation (ces citoyens et ces entreprises) devrait idéalement bénéficier d’un énorme capital de démarrage (provenance ?), afin que chacun puisse y trouver son compte dès le départ, la capitalisation ne faisant qu’améliorer les conditions de participation année après année.
                            Dans la situation où nous sommes, il est illusoire d’espérer bénéficier d’un énorme capital de démarrage : la phase d’épargne est incontournable.
                            (Mais la proposition de Jacques Marseille pour le très court terme constitue une bonne solution)
                            Pour ce qui concerne la provenance des fonds, durant cette phase d’épargne, il n’est que de savoir que les Français sont de grands épargnants et que, par ailleurs, ils « placent » annuellement plus de vingt milliards dans les jeux de hasard et quelques autres dizaines de milliards dans le tabac et l’alcool.

                          • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 août 2009 10:46

                            Je suis très favorable à votre idée mais je ne représente que moi-même. Il serait intéressant de savoir ce qu’en pense des élus, des politiques, des économistes et des chefs d’entrerprises. 


                            Ce qui semble pragmatique dans votre idée c’est qu’elle peut s’insérer dans l’existant, sans tout détruire ni repartir de zéro.

                            Je ne connaissais pas la proposition de Jacques Marseille, je vais m’informer. 

                          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 6 août 2009 10:56

                            à Lucien Denfer (xxx.xxx.xxx.238) 6 août 10:46 

                            Il serait intéressant de savoir ce qu’en pense des élus, des politiques, des économistes et des chefs d’entrerprises.
                            Ou des journalistes... J’ai essayé. Extrêmement maigres résultats. Peut-être que mon projet n’est pas assez clair.

                            Ce qui semble pragmatique dans votre idée c’est qu’elle peut s’insérer dans l’existant, sans tout détruire ni repartir de zéro.
                            Oui. L’idée est de partir de ce qui existe et d’essayer de rendre compatibles la productivité et la solidarité.

                            Je ne connaissais pas la proposition de Jacques Marseille, je vais m’informer.
                            Il en parle (pas suffisamment, à mon goût) dans le dernier chapitre de son dernier livre « L’argent des Français », paru en janvier dernier.

                          • robin 5 août 2009 13:21

                            Un grand ponte et admirateur du nouvel ordre mondial (avec rond de serviette au Bilderberg) qui nous avoue que les financiers sont les fossoyeurs du monde, comme c’est vraisemblable....lol !


                            • toug toug 5 août 2009 13:33

                              Kdb tu as raison... C’est juste une nouvelle tactique... C’est la stratégie du choc de Naomi Klein... Attali en parle très ouvertement aussi d’ailleurs, tout ce qu’il intéresse c’est faire avancer le nouvelle ordre mondiale, il a déjà dit, il rêve d’une révolution à l’echelle mondiale, guerre civile ect ect... Ca fera avancer le nouvelle ordre mondial très vite, il parle aussi d’une grave épidémie serait un bon déclencheur de ce nouvelle ordre, la grippe A est juste un petit teste, virus innoffensif pour l’instant...( « ...... On devra, pour cela, mettre en place une police mondiale, un stockage mondial et donc une fiscalité mondiale. On en viendra alors, beaucoup plus vite que ne l’aurait permis la seule raison économique, à mettre en place les bases d’un véritable gouvernement mondial. » )

                              Bon mais moi je me demande serieusement , un gouvenement mondiale pourquoi pas ?

                              http://www.wat.tv/video/attali-nouvel-ordre-mondial-14zd3_ky2u_.html


                              • Frédéric Alexandroff Frédéric Alexandroff 5 août 2009 13:48

                                Bonjour.

                                Attali est un rigolo... je crois qu’il nous le prouve une fois de plus avec cette palinodie, cependant fort à propos.

                                Car en dépit du côté puant du personnage, l’analyse est juste, et dévoile enfin un pan de ces vérités premières après lesquelles les citoyens impliqués courent depuis si longtemps. Oui, la classe politique, financière et médiatique, constitue dans nos prétendues démocraties un syndicat d’intérêts -oserais-je dire une mafia ?- qui n’a que faire de cette masse grise, sans saveur et anémique qu’on nomme le peuple.

                                Et la première source de ces problèmes, que pointe plus ou moins directement Attali, c’est la promiscuité physique de ces individus : les mêmes écoles, les mêmes familles, les mêmes réseaux, les mêmes carrières. Au final, de cette promiscuité physique naît une promiscuité idéologique et des intérêts entrecroisés. La « révolution » préconisée par Attali passe au minimum par une rationalisation du système, avec l’établissement d’interdits stricts quant aux possibilités de changement de carrière de ces grands seigneurs du Nouvel Ordre Mondial. Et la nationalisation finira par s’imposer dans de nombreux cas.

                                Sans quoi on pourra craindre une vraie révolution, avec du sang... et du sang.

                                Frédéric Alexandroff


                                • Alcide 5 août 2009 13:56

                                  À l’auteur
                                  Article intéressant
                                  Il est évidemment quelque peu stupéfiant d’apprendre un tel revirement de la pensée de M. Jacques Attali.
                                  J’en reviens néanmoins toujours à la même hypothèse :
                                  Les apprentis sorciers de la Fed ont provoqué de désastre financier que l’on sait, comme annoncé et réclamé par le Bilderberg groupe : la nécessité d’une récession. Certaines banques ont été renflouées de milliers de milliards d’argents publics avec une utilité nulle pour l’économie réelle mais provoquant un enrichissement substantiel des dirigeants.
                                  Fait étonnant : Cette collusion d’intérêts, ce détournement de fonds publics est passé comme une lettre à la poste et aurait en d’autres temps provoqué la comparution immédiate des responsables politiques économiques impliqués pour haute trahison.
                                  Le problème actuel vient peut-être du fait qu’aux États-Unis l’endettement de l’État et de la population est important, les taux des banques centrales quasiment nul, la production monétaire immense et que le système devient incontrôlable. La Fed ne peut plus baisser les taux, et la planche à billets tourne déjà à plein régime. Le système est pris en tenaille sur fond de défiance généralisée.
                                  La créature a quitté le laboratoire, s’est émancipée et menace maintenant directement le dollar son maître. D’où une sainte panique qui saisit tout ce petit monde.Car le dollar disparaissant sans que les États-Unis aient la lucidité de discuter avec les autres acteurs internationaux possesseurs de montagnes de dollars et inquiets quant à leur devenir . Les pays des BRIC (Brésil Russie Inde Chine ), leurs alliés, le Japon de nombreux pays d’Extrême-Orient et d’Amérique du Sud, les producteurs de pétrole sont maintenant inquiets et réclament le paiement de leurs exportations en d’autres monnaies que le dollar
                                  Il n’est pas interdit de penser que certains analystes économiques aient saisi la panique qui s’est emparée de certains dirigeants US (voir la dernière vidéo de Ben Bernanque répondant à la demande de transparence du congrès, le pauvre homme en balbutiait...) , en tirent les conséquences que les États-Unis vont bientôt être sur le dos et qu’ il faut songer à monter dans le prochain train...
                                  Et reste bien sûr toujours dans les tuyaux la panique créée par un virus bénin et l’acharnement thérapeutique coûteux et mondial que cela déchaîne, y compris avec la militarisation clairement annoncée (aux US, voir vidéo CNN) des moyens de santé.

                                  http://globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14580
                                  http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14543

                                  Il est évident que si la confiance dans les US et le dollar chutait sans que des solutions négociées aient été prises pour assurer le remplacement de celui-ci, bien sûr en amont et à froid, ce qui ne semble n’avoir pas été le cas, il risqueraient de s’en suivre un général sauve-qui-peut monétaire, la dévaluation du dollar et peut-être une modification du classement Forbes des milliardaires en dollars...
                                  Ceci expliquerait peut-être cela...


                                  • bluelight 5 août 2009 14:06

                                    Il est intéressant de savoir pourquoi Attali défend de telles vues .

                                    Ce type de personnage extrêmement arrogant s’inquiète surtout de sa postérité, et perçoit un risque de révolution, il cherche ainsi à en être à l’avant garde, du reste sans identifier les questions essentielles, dont l’explosion démographique sans laquelle les oligarques ne pourraient détourner autant de richesses sur la croissance quantitative à court terme à un coût environnemental exorbitant et scandaleux éthiquement .

                                    C’est très dommage d’avoir été major de l’X, d’avoir eu une excellente note à une composition de mathématiques où tous les autres X oneu zéro ou presque, pour avoir si peu d’utilité sociale .




                                    • BA 5 août 2009 14:08

                                      «  En avril 2009, l’Etat français devient le premier actionnaire de BNP Paribas avec 17 % du capital.  »

                                      http://fr.wikipedia.org/wiki/BNP_Paribas

                                      En tant que premier actionnaire de la BNP, l’Etat va-t-il accepter que la BNP verse 1 milliard d’euros à ses traders  ?

                                      En tant que premier actionnaire de la BNP, l’Etat va-t-il accepter ce scandale insupportable  ?


                                      • fonzibrain fonzibrain 5 août 2009 14:21

                                        que nini

                                        l’état dira rien

                                        MAIS QUAND ALLONS NOUS NOUS RÉVOLTER

                                        COMBIEN DE TEMPS ALLONS NOUS SUPPORTER L’INSUPORTABLE ?

                                        nous devons etre profondément intoxiqué pour ne rien capter à ce point

                                        NOUS SOMMES HONTEUX


                                        • Jean-paul 5 août 2009 16:02

                                          Combien de temps allons nous supporter l’insupportable ???????
                                          On est au mois d’aout ,vive les vacances ,apero ,bronzage ,barbecue ,visites ,plages ,piscine etc....
                                          @Fonzibrain
                                          Fais toi une pancarte et descends dans la rue et tu verras combien te suivront .Les greves c’est en octobre pas en aout .


                                        • fonzibrain fonzibrain 5 août 2009 14:34

                                          bey WÉ,JE SAIS


                                          mais il faut le faire avant que le pire arrrive
                                          regarde les newfabriz,ils se sont baiser et n’ont rien dit,c’est très grave et très mauvais pour les autres qui lutte

                                          un article sympa

                                          Boris,s’il te plais reviens sur ton idée que l’xtermination n’est pas si mauvaise,je suis encore retourné de ton commentaire de ya deux jours,
                                          personne ne doit mourrir,c’est le système qu’il faut changer pas les gens qu’il faut tuer

                                          • ObjectifObjectif 5 août 2009 15:05

                                            Agoravox a une une rubrique Marketing de la peur : on est en plein dedans.

                                            Quand les humains ont peur, il ne réagissent plus, ils acceptent n’importe quelle situation, ils votent pour se protéger d’un danger inexistant, et pas pour changer la situation réelle...

                                            ...et accessoirement ils mangent et grossissent, car la « peur au ventre » est confondue avec la sensation de faim : réaction physiologique normale, clairement visible dans la population.

                                            Et même quand la situation réelle apparait derrière les écrans de fumée, quand certains en parlent, ils sont ridiculisés : même plus besoin de garder le secret, la peur empêche les humains d’accepter de voir la réalité !


                                            • frédéric lyon 5 août 2009 15:06

                                              Une bonne nouvelle, chers amis étrangers, la crise financière est en train de se terminer.


                                              Les banques ont fin de nettoyer leurs bilans en provisionnant les créances douteuses. Les traders recoivent à nouveau leurs primes de résultats, or avec la chute transitoire de l’ensemble des Bourses dans le Monde, il y a aujourd’hui beaucoup d’actions sous évaluées à ramasser pour faire de jolis profits et gagner de jolis primes de résultat.

                                              C’est un des aspects méconnus de cette crise passagère !

                                              Enfin, la baisse des taux de croissance est enrayée et nopus retourneront à la croissance dès la fin de cette année.

                                              On aura jamais vu une « crise de 1929 » aussi courte.

                                              Ca ne valait pas la peine d’écrire des centaines de nartiques sur Agoravox, pour nous annoncer la fin du « capitalisme », et l’effondrement de l’univers.

                                              • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 5 août 2009 16:20

                                                Mais nombreux parmi nous souhaiteraient par humanisme une fin de crise immédiate,sans dommages excessifs.Mais nombreux aussi on un tant soit peu de jugeote contrairement à vous,qui dans votre discours montrez la triste candeur d’un mouton de panurge.


                                              • Yannick Harrel Yannick Harrel 5 août 2009 15:13

                                                Bonjour,

                                                Il n’est jamais trop tard pour prendre conscience de l’ampleur des dégâts, et si Attali se rend désormais compte de l’ampleur des dégâts c’est un bon point car désormais toute bonne volonté pour empêcher le sinistre de s’étendre est bienvenue.

                                                Cette crise, et j’en suis désormais convaincu, va bouleverser nos sociétés occidentales : d’une part paupérisation aggravée d’une majeure partie de la population (avec déclassement d’une fraction de la classe moyenne) et d’autre part rebattage des cartes au niveau géopolitique (l’Occident est entraîné dans une réelle crise de civilisation dépassant le strict cadre économico-financier). Le pire c’est que la vieille antienne libérale ne sera pas infléchie : par dogmatisme, par inintelligence, par pression. Et l’on recommencera comme avant, sauf que... des millions d’êtres en auront payé le prix fort et que de nombreux entrepreneurs ne s’en relèveront pas.

                                                Les banques auront obtenu tout ce qu’elles désiraient, au prix d’une aggravation de la dette publique, et sans sérieuse concession de leur part les obligeant à soutenir l’économie réelle. Le « sauvetage des banques » aura été le pire marché de dupes de ces dernières années, et le tout à la barbe des contribuables.

                                                Cordialement


                                                • Login Login 5 août 2009 16:30


                                                   Lire l’article de la tribune sur le plan Paulson.... 


                                                • fonzibrain fonzibrain 5 août 2009 16:23

                                                  c’est pour ça qu’il vont nous exterminer,on va devenir une charge pour eux,c’est bien plus simple de liquider quasi tt le monde,la force de travail humaine va être remplacé par des robots,http://fonzibrain.wordpress.com/2009/08/04/robots-cuisinier-au-japonet-dire-que-les-gens-sont-contentils-ne-comprennent-pas-le-perilentre-un-robot-et-un-humainle-patron-aura-vite-choisinous-ne-servons-plus-a-rien/


                                                  c’est très sérieux comme histoire,ensuite avec une monnaie électronique les banque centrale controlleront totalement la monnaie et exempté de problème technique,on sera bien niqué

                                                  enfin bref,ça craint,c’est pire que la fin de l’union soviétique,c’est pire que la chute de rome,c’est apocalyptique,un nouveau monde va naitre.

                                                  je sais que cela fait un bon siècle que ces élites ont une idée bien fasciste du NWO,et ils ne vont reculer devant rien pour y arriver,j’espère que ça va foirer,mais vu la réactivité du peuple,je pense que c’est mort,attendre que l’on ai plus rien à bouffer pour se révolter est stupide,ce sera trop tard,on ne pensera qu’à manger et on acceptera n’importe quel système,c’est exactement leur projet d’ailleurs

                                                  • fonzibrain fonzibrain 5 août 2009 17:59

                                                    tu es bien naif,mais je te comprend,


                                                    un être humain n’accepte pas la mort,et cela jsqu’au dernier moment,ce que je dis est très logique,je te le garanti,c’est affreux,certe,mais c’est vrai,ils vont dépeupler,

                                                    les robots vont nous remplacer,et l’IA tout coordonner,histoire de se décharger psychologiquement,

                                                    « l’ordinateur a calculé qu’il fallait tuer tout le monde et lever les liberté,là ça marchera, »

                                                    c’est pas de la science fiction,pourquoi crois tu que les photos d’identités sont numérisées,avec le bon programme,et la puissance requise,on peut retrouver quelqu’un avec les caméra public,c’est réel.

                                                    enfin bref,on verra bien,je prie pour me tromper,mais c’est dans l’air du temps,renseigne toi,et fais des liens

                                                  • lavabo 5 août 2009 18:37

                                                    Ah bonjour Fonzibrain,

                                                    très bon article et très lucide, ca ressemble à un plan de science fiction...... et pourtant on est peut être en train de le vivre.
                                                    Une crise voulue ? oui certes, les moyens de s’en sortir existent et ne seront pas appliqués.
                                                    Dépopulation ? c’est terrible à dire, mais la civilisation à venir n’aura certainement pas besoin de milliards d’êtres humains.......
                                                    alors oui la crise va provoquer le chaos et il en résultera une dépopulation de masse quelles que soient la réaction des peuples........ une révolution entraînera un bain de sang, la guerre pareil, l’inertie n’aménera rien de mieux...
                                                    L’avenir ? bien sombre pendant quelques années, voire des dizaines d’années.... probablement sous un régime dictatorial.
                                                    Le but ? C’est simple, un changement radical de civilisation avec changement de technologies...passer vers un monde de technologie high-tech.
                                                    espérons que ce n’est que de la SF..
                                                    Bonne soirée à tous


                                                  • Pyrathome pyralene 5 août 2009 18:58

                                                    Energie libre.....................


                                                  • lavabo 5 août 2009 19:18

                                                    énergie libre........ pas encore, désolé
                                                    mais énergie solaire oui, batteries Lithium et piles à combustibles, éoliens....
                                                    le problème c’est que ca coûte extrêmement cher, et que ces technologies ne sont pas démocratiques dans le sens où toute la population ne pourra pas en profiter.
                                                    La même chose pour les techniques médicales de pointe, la robotique etc etc........
                                                    Donc pour passer à ce type de civilisation, il faut d’abord dégraisser (volontairement provoc).


                                                  • Cascabel Cascabel 6 août 2009 02:15

                                                    Fonzy

                                                     On ne doit pas craindre la mort mais l’esclavage car de toutes façons on va tous mourir un jour ou l’autre.


                                                  • Login Login 5 août 2009 16:37

                                                     1. Nous avons passé le point de non-retour.
                                                     2. Il y aura un « Après ».


                                                    • realchange 5 août 2009 17:14

                                                      Quelle est la source de cet article.
                                                      Je voudrais le lire dans son intégralité

                                                      merci


                                                      • fonzibrain fonzibrain 5 août 2009 17:17

                                                        tu es sur le cul,hein ?


                                                        clique sur son article écrit en rouge à la fin.


                                                        • baska 5 août 2009 17:32

                                                          « le lobby bancaire corrompt le congrès et enfonce les américains dans la crise »
                                                          Ce n’est pas une découverte, c’est la mafia de la finance internationale (la secte des adorateurs du veau d’or, rothschild and co) qui contrôle depuis 1913 le système d’argent aux USA, quand le président Wilson ratifia le federal reserve act. Cette mafia a depuis en charge la création de la monnaie américaine et c’est elle qui détient le véritable pouvoir, les politiques ne sont que les intendants ou agents de cette secte dominante.

                                                          « Je suis un homme des plus malheureux. J’ai inconsciemment ruiné mon pays. Une grande nation industrielle est contrôlée par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré dans le privé. La croissance de notre nation, en conséquence, ainsi que toutes nos activités, sont entre les mains de quelques hommes. Nous en sommes venus à être un des gouvernements les plus mal dirigés du monde civilisé un des plus contrôlés et dominés non pas par la conviction et le vote de la majorité, mais par l’opinion et la force d’un petit groupe d’hommes dominants ».
                                                          Woodrow Wilson, ancien président des USA.


                                                          • Internaute Internaute 5 août 2009 17:46

                                                            @L’oncle archibald

                                                            Le CV d’Attali est étonnant. Si j’étais chef du personnel (DD.RR.HH pour faire moderne) je me dirais qu’il s’agit d’un introverti qui a peur de rentrer dans la vie active. En effet, les meilleurs font l’X puis une école d’application mais quand on n’arrive pas à sortir de la recherche d’un diplôme supplémentire c’est qu’il y a un problème. Quel intérêt de faire Science-Po et l’ENA ? Pourquoi pas une année spéciale au MIT puis à Berkeley et enfn à Cambridge ?

                                                            Notre système ouvre les portes de la haute fonction publique et les postes politiques principalement à ceux qui sont doués, travailleurs, vifs d’esprit et trés intelligents. Certains font tâche comme Sarko qui n’est qu’avocat mais c’est l’exception qui confirme la règle.

                                                            Cependant ces qualités ne sont pas nécessaires pour faire un bon gestionnaire ou un bon président de la république. A mettre trop d’intelligence au service d’une mauvaise cause on nuit plus sûrement à son pays que lorsqu’on est con.


                                                            • oncle archibald 5 août 2009 18:41

                                                              Internaute : il y a des gens comme ça qui retardent le plus possible le moment de rentrer dans une activité autre que l’étude .. Jacques Attali est une intelligence exceptionnelle , cela ne fait aucun doute et François Mitterrand qui en était une autre ne s’y est pas trompé.

                                                              Cet homme n’a plus rien à prouver, son expérience est telle qu’il peut, dans l’âge, se permettre de changer de cap si cela lui paraît nécessaire. Et d’ailleurs qui peut prétendre savoir ce qu’il pensait quand il était proche de François Mitterrand ? A quel moment a-t-il changé de cap, si c’est le cas … Il aime le pouvoir, c’est certain, mais je crois en l’occurrence que ses propos faisant l’objet de cet article sont le fond de sa pensée… Il espérait sans doute une autre façon de sortir de la crise, avec un changement de société plus vertueux .. Il est peut être tout simplement écœuré par « la prime aux salauds » qui apparaît finalement comme le véritable résultat de cette crise. Il craint peut être une réaction violente et essaye d’en avertir les « princes qui nous gouvernent », du fond de leurs banques avec la bénédiction de l’ensemble de la classe politique.

                                                              La crise était l’occasion de remettre à plat les relations du capital et du travail, je n’aurais jamais cru que le résultat serait celui que l’on fait plus que discerner : grand nettoyage de printemps dans les entreprises, dégraissage et délocalisations à tout va, bénéfices des grands groupes augmentés au détriment des petites entreprises et des salariés, c’est reparti pour un tour.

                                                              Les ingrédients d’une révolte sont là, que va-t-il se passer ? le « monde nouveau » sera-t-il plus humain et plus fraternel que notre société d’hier ? Comme je suis un incorrigible optimiste lorsqu’il s’agit du sort de la collectivité, que le regard porté sur les deux siècles qui précèdent montre sans contestation possible un mouvement continu vers une amélioration de la situation du plus grand nombre, je pense qu’on ne se laissera pas faire et que « le corps électoral » va décider que la « société » doit continuer sa marche en avant. Reste à trouver une locomotive à mettre devant les wagons du « corps électoral » .. et la .. il y a si longtemps qu’ils ne font plus de politique avec un grand P que ça va être dur d’en trouver un qui s’y colle …


                                                            • Alcide 5 août 2009 20:50

                                                              +Au sujet du CV d’Attali on pourrait ajouter :
                                                              N’a jamais rien créé de lui-même, même pas une épicerie de quartier.
                                                              En quelque sorte n’a jamais fait ses preuves...
                                                              Comme beaucoup d’autres hommes politiques hélas. C’est certainement pour cela que la politique va si bien.


                                                            • nightflight nightflight 5 août 2009 21:58

                                                              @L’oncle Archibald,

                                                              Tout intelligent qu’il soit, Attali n’a guère taillé la route avec courage, pour essayer de dégager les grands enjeux du monde d’aujourd’hui et les porter à notre connaissance.

                                                              Il aura fallu une prise de conscience générale, pour qu’il daigne constater l’évidence, à savoir que les finances et plus particulièrement les banques dominent le monde.

                                                              On pourrait attribuer cela à un faible pour le confort, une acceptation du monde tel qu’il est, pour ne pas entrer en conflit avec les cercles du pouvoir, et faire ainsi carrière. Moi je prends choses pour l’apparence qu’elles ont, à savoir une absence de créativité.

                                                              Lui avez-vous entendu dire, par exemple, que l’accaparement des richesses par l’économie financière a oblitéré la juste distribution des avantages du modernisme.

                                                              Car il ne faut pas se leurrer : Si aujourd’hui notre monde peut générer autant de richesses, c’est encore et toujours à cause des progrès scientifiques et techniques, la finance ne venant ensuite se greffer que comme un vulgaire mécanisme parasitique.

                                                              Vous avez vu les campagnes de communication des banques ?

                                                              « Grace à nous, vous pouvez vous développer ! »
                                                              « Nous vous permettons de donner corps à vos rêves ! »
                                                              J’en passe …

                                                              Lorsque l’on compare l’ingénierie aéronautique, automobile ou informatique avec le monde des finances, mis à part quelques analyses mathématiques pointues (Et hélas locales aux mécanismes financiers), on ne peut pas dire que la finance ait inventé la poudre !

                                                              Tout le contraire, elle récolte habilement les marrons sortis du feu par d’autres, et quand je dis d’autres, il s’agit bien des générations laborieuses grâce auxquelles nous profitons de tout le confort qui existe aujourd’hui.

                                                              Jacques Attali a-t-il dénoncé tout cela ? A-t-il analysé les phénomènes financiers et leurs conséquences macro économiques pour indiquer aux décisionnaires du pays la marche à suivre ? A-t-il effectué le démontage complet des mécanismes économique dans leur réalité objective afin de nous éclairer de ses lumières ?

                                                              Que nenni !

                                                              Au moins, s’il l’a fait, il ne nous en a guère fait profiter.

                                                              Alors vous voyez, pour moi et dans une définition des choses que j’estime objective, la clairvoyance et l’honnêteté ne sont jamais totalement disjointes de la vraie intelligence.

                                                              Si M.Attali est un homme vraiment intelligent, j’attendrai donc impatiemment l’heure où il saura nous faire de vraies révélations issues de sa propre analyse.

                                                              Mon admiration et ma reconnaissance attendront au moins jusque là pour se manifester.


                                                            • bernard29 bernard29 5 août 2009 18:01

                                                              Etonant, !!

                                                              il y a encore des gens qui font référence à ce clown d’Attali. S’il avait été si compétent , depuis le temps qu’il est le conseilleur des « puissants », les affaires auraient du mieux aller, non ? De fait Attali , c’est comme alain Minc ; des parasites.

                                                              3 questions a Attali ?
                                                              - quelle est la proportion des sommes dévolues aux micro-crédit par rapport aux frais de de fonctionnement de la petite entreprise Planéte Finance ?

                                                              - Quelle est le montant des subventions à l’ONG « Planéte finance », et le montant des rémunérations des dirigeants de cette ONG ?

                                                              - Etant donné que le taux d’intérêt des micro crédits avoisinne le taux usuraire de 16 %, je voudrais savoir de quel montant est le taux d’intérêt perçu par « Planéte Finance »" ? 


                                                              • Pyrathome pyralene 5 août 2009 18:52

                                                                Comment en sortir ? Je ne vois qu’une seule manière ... « Foutre le feu » aux banques (réellement ou symboliquement) et remettre ainsi le système à zéro.

                                                                Les économistes ... j’ai bon, là ?

                                                                 Parfaitement bon, pas besoin d’économiste et de grands mots pour voir que ce système est une véritable « enculerie » immonde......il faut faire le grand ménage,la karchérisation , remettre tous les compteurs à zéro et abandonner cette ineptie sans nom......


                                                                • kdb 5 août 2009 20:18

                                                                  il cherche a faire avancer le clash final,
                                                                   
                                                                  seul moyen de remonter un pseudo système mondial a dominance totalitaire réduction de nombre d’habitants....etc etc ...vu que Madoff c’est un gros pipo qui cache bien + grave « LA grande crise qui va venir... la vrai !!!
                                                                  Madoff et autre kerviel sont des petits en appéritif
                                                                  La Réserve Fédéral a »égaré" 9000 milliard de $ !!
                                                                  9.000 milliards de dollars disparus et le silence étrange des médias.
                                                                  Pourtant il y avait eu plus de bruit pour l’affaire Kerviel =5 milliards , ou pour l’affaire

                                                                  Madoff =50 milliards
                                                                  voir video

                                                                  http://www.dailymotion.com/video/x9p3gz_la-reserve-federal-a-egare-9000-mil_news


                                                                  • nightflight nightflight 5 août 2009 22:02

                                                                    Attention !

                                                                    Cette vidéo a toutes les chances d’être un Hoax.

                                                                    Seuls des sites francophones ou italiens y font référence.

                                                                    Lorsque l’on fait une recherche sur le nom des personnes qui y sont présentées on ne trouve RIEN


                                                                  • kdb 5 août 2009 22:17

                                                                    Seuls des sites francophones ou italiens y font référence.
                                                                    justement ! le faite que personne en parle est bon signe ! !!(je doute qu’ils s’en vante !)ca enlèverais encore + la confiance de ce système !
                                                                     tu sais combien ca couterais de refaire un décors comme ca ....pour faire un faux ? impensable !


                                                                  • kdb 5 août 2009 20:23

                                                                    @Boris :« l’auteur de « notre dame de l’apocalypse Â » » j’ai entendu ce mec sur radio-ici et maintenant 95.2 il fait une émission le mercredi apm ca fou bien la trouille ci il a tout bon !!!


                                                                    • frédéric lyon 5 août 2009 21:10

                                                                      Et les gars, j’espère que vous avez tous remarqué qu’Attali est juif.


                                                                      Mais vous connaissant comme on vous connait, ce détail n’a surement pas échappé à aucun d’entre vous.

                                                                      Ici, sur ce fil, c’est un remake de « je suis partout » !!

                                                                      • nightflight nightflight 5 août 2009 22:08

                                                                        Si personne n’en parle, c’est parce que ce n’est pas du tout le sujet.


                                                                      • nightflight nightflight 5 août 2009 22:10

                                                                        Maintenant, si tu veux faire un article sur la culture Juive (Ou Arabe d’ailleurs), je serais le premier interressé.

                                                                        Enrichissons nous de nos différences !


                                                                      • fonzibrain fonzibrain 5 août 2009 21:15

                                                                        il a fallu que tu la ramènes lyon

                                                                        TU ESPÈRES L’ANTISÉMITISME,ET QUAND ON N’EN PARLE PAS C’EST TOI M^ME QUI VIENT PARLER DE çA

                                                                        COMME J’AI HONTE POUR TOI


                                                                        • frédéric lyon 5 août 2009 21:26

                                                                          Et toi, tu as la bonne tête de quelqu’un qui l’avait remarqué ;


                                                                          Pas vrai fiston ?

                                                                        • aye 5 août 2009 21:34

                                                                          Le grand espoir de ce début de siècle c’est qu’un système arrive à sa fin sans que quelqu’un ait proposé un autre.
                                                                          On se retrouve donc bien dans la même situation qu’il y a 220 ans.


                                                                          • frédéric lyon 5 août 2009 21:53

                                                                            Mes amis ressaisissez-vous !


                                                                            La crise se termine et vos prédictions catastrophistes, qui ne valaient pas un clou hier, ne valent pas mieux aujourd’hui.

                                                                            Nous savons bien que l’araignée qui s’agite dans vos plafonds ne se calmera pas pour autant, puisque vous refusez obstinément de consulter un spécialiste, toutefois avouez que cette nouvelle « crise de 1929 » qui devait, selon vous, emporter le « capitalisme », n’est qu’un pet de lapin foireux.

                                                                            Les Bourses remontent partout dans le monde, même le prix du pétrole n’est plus à la baisse, le chomage plafonne, l’activité redémarre. Que vouloir de plus ?

                                                                            Vous vous êtes fourré le doigt dans l’oeil, mais n’est ce pas votre habitude ?

                                                                            Vous en êtes quitte pour revenir nous faire chier dans trois ou quatre ans avec vos fantasmes de paranoïaques. 

                                                                            Car on ne sait jamais, il y aura peut-être un petit ralentissement économique quelque part dans le futur et vous pourrez emboucher à nouveau vos petites trompettes de Jéricho pour tenter de faire tomber les derniers remparts du libéralisme judéo-maçon américano-sioniste.

                                                                            Cent fois sur le métier, vous remettrez votre ouvrage, sans jamais vous lasser. J’espère qu’on vous paye pour faire ce que vous faites, car sinon vous êtes vraiment des cons !





                                                                            • nightflight nightflight 5 août 2009 22:13

                                                                              Frédéric Lyon,

                                                                              Vous n’avez décidément rien compris.

                                                                              La crise a donné l’occasion aux gens de se pencher sur la belle machine économique dont nous sommes pourvus.

                                                                              Ce faisant, quelques cadavres sont sortis des placards.

                                                                              Donc, nous examinons la chose, c’est tout.


                                                                            • Country Skinner 6 août 2009 17:07

                                                                              Ne focalisons pas sur quelques firmes de haut vol qui sont en train de vider la caisse avant de se barrer (« take the money and run ») comme Goldman... Quelques nouvelles du monde financier :

                                                                              Société Générale a fait état hier d’un bénéfice net en forte baisse (- 52%) au titre du 2ème trimestre. La SG a essuyé des pertes et décotes de 718 M d’euros sur les dérivés de crédit exotiques.
                                                                              La Commission européenne doute que la viabilité de Dexia soit assurée malgré son sauvetage par les pouvoirs publics. Bruxelles, qui s’interroge notamment sur « la capacité future de Dexia à trouver des sources de financement à long terme », prévient que le portefeuille d’actifs complexes de sa filiale FSA « pourrait encore peser à l’avenir ». (Les Echos, 06/08)
                                                                              Lloyds Banking Group affiche une perte de 4 Mds de livres sur le 1er semestre, contre une perte de 9,5 Mds de livres au semestre précédent.
                                                                              Allied Irish Bank a perdu 829 M d’euros au 1er semestre, contre un gain de 1 Md d’euros il y a un an. L’établissement irlandais fait les frais de l’explosion de ses créances douteuses, qui ont bondi de 137 M à 2,4 Mds d’euros en l’espace de douze mois. (Les Echos, 06/08)
                                                                              AXA affiche une forte baisse (- 38%) de son bénéfice au 1er semestre, à 1,3 Md d’euros, en raison notamment de la chute (- 60%) du bénéfice des activités vie, épargne et retraite.
                                                                              Swiss Re affiche une perte de 381 M de francs suissses (249,6 M d’euros) au 2ème trimestre. Le numéro deux mondial de la réassurance a déprécié des produits titrisés à hauteur de 600 M de francs

                                                                              Et n’oublions pas que chaque fois qu’une banque fait des pertes, d’autres banques (qui lui ont prêté) doivent provisionner le risque de défaillance, d’où des résultats en baisse... Je te tiens tu me tiens par la barbichette

                                                                              Bon je suis un peu pessimiste là, le secteur financier a toujours eu du ressort (et l’écoute attentive des politiciens). Mais si les politiciens sautent ?...


                                                                            • kdb 5 août 2009 22:06

                                                                              @frederic Lyon
                                                                              Les Bourses remontent partout dans le monde
                                                                              tu plaisante la ????? ils font remonter la bourse par un jeu d écriture vu que le fric est fabriqué a la pelle pour donner l’illusion
                                                                              et la pseudo confiance ca va jusqu’à la folie «  les USA rachètent leurs propre dettes pour leurrer »avec de la tune de monopolie
                                                                               
                                                                              vu que la chine traine les pieds


                                                                              • BA 5 août 2009 22:38

                                                                                Et en Corée du Sud ?

                                                                                La crise est finie, en Corée du Sud ?

                                                                                Grève en Corée du Sud : les forces anti-émeute assiègent l’usine Ssangyong de Pyeongtaek.

                                                                                Après 2 mois d’occupation, fin juillet, 3000 policiers, 30 véhicules, des hélicoptères ont été envoyés et ont investi l’usine pour déloger les grévistes qui ont une nouvelle fois violemment répliqué.

                                                                                Attaqués au gaz lacrymogène, aspergés de produits chimiques, certains ont abandonné le siège, mais environ 600 se sont retranchés dans un entrepôt de peinture contenant beaucoup de produits dangereux et/ou inflammables et ont répondu avec des cocktails Molotov et des pneus enflammés. Ils affirment « vouloir résister jusqu’à la mort ».

                                                                                Depuis, le début du conflit, 5 salariés sont morts et la femme d’un des meneurs viendrait de se suicider.

                                                                                Aujourd’hui, les dernières négociations n’ont pas abouti et le siège de l’usine par les forces de l’ordre s’est renforcé. La Confédération Syndicale Internationale (CSI) s’inquiète de cette escalade vers la violence :

                                                                                « Nous sommes profondément inquiets du blocus imposé sur l’approvisionnement en eau et en nourriture et l’accès aux traitements médicaux, ainsi que des tirs incessants au gaz lacrymogène et autres substances chimiques sur l’usine à partir d’hélicoptères. Ceux-ci représentent une atteinte criante à la dignité humaine la plus élémentaire. »

                                                                                La CSI a appelé le gouvernement coréen à amorcer immédiatement des négociations avec le Syndicat coréen des ouvriers du métal et à tenter de trouver la voie d’une résolution pacifique à travers le dialogue. Avant un drame encore plus grand.

                                                                                Voir des photos extraordinaires à cette adresse  :

                                                                                http://news.caradisiac.com/Greve-en-Coree-les-forces-anti-emeute-assiegent-l-usine-Ssangyong-de-Pyeongtaek-406

                                                                                 


                                                                                • tchoo 5 août 2009 22:46

                                                                                  Faut foutre le feu à BNP-PARIBAS : ils nous doivent 5 000 000 000 € et vont distribué 1 000 000 000€ de bonus à leur traders.
                                                                                  On va les laisser longtemps se foutrent de notre gueule !


                                                                                  • fonzibrain fonzibrain 5 août 2009 23:07

                                                                                    exactement,c’est la seule chose à faire,

                                                                                    on nous a fait croire que la violence ne mène à rien,c’est archi faux,à situation exeptionnelle réaction exeptionelle

                                                                                    c’est notre droit


                                                                                    vive les coréens et les chinois qui n’ont pas peur et sont courageux

                                                                                    • kdb 6 août 2009 00:13

                                                                                      la bonne solution rien laisser sur les comptes ! prendre tout !...au fur et a mesure et « quand possible » acheter des napoléons OR ca ca a une unité de valeur ! (contrairement a la monnaie papier et aux actions) ......et aussi pratiquer le troc et l’échange hors ces messieurs du système


                                                                                      • tchoo 6 août 2009 09:20

                                                                                        BNP PARIBAS appelle au secours l’Etat, il y a 6 mois de cela.
                                                                                        Résultat : 5 000 000 000 € prêté sans conditions

                                                                                        Aujourd’hui cette même banque annonce 1 600 000 000 € de bénef tout en ayant provisionné 1 000 000 000€ pour verser des bonus, soit au minimum un bénef de 2 600 000 000€.
                                                                                        Tout en nous devant toujours 5 000 000 000€, ce dont nous avons grandement plus besoin que la banque et sa traders.
                                                                                        Il faut qu’ils commencent à nous rembourser avant de piquer dans la caisse.

                                                                                        Et puis, comment a été constituer ce bénéfices incommensurable ?


                                                                                        • millesime 9 août 2009 15:14

                                                                                          qui plus est le ratio fonds propres sur engagements n’est pas du tout en accord avec les recommandations de Bâles II...


                                                                                        • pseudo 6 août 2009 09:21

                                                                                          Les banquiers ont leur pays cobaye sur lequel ils font leurs expériences.

                                                                                           Ce pays s’est l’argentine ? 
                                                                                          Donc l’avenir proche s’est le blocage des comptes bancaires des Français pour financer la dette de l’état, avec un mystérieux virus qui apparairent comme par magie la ou s’est nécessaire !

                                                                                          • pseudo 6 août 2009 09:42

                                                                                            Il est facile de faire un parallele entre le sur endettement des états et les primes verser par les banques. 


                                                                                            • marie 6 août 2009 10:07

                                                                                              et alors ? le CV d’attali ? je vous le donne contre 1 ptit couple d’oiseaux, à l’heure du grand passage, c’est çà qui apaise et non cette sécheresse intellectuelle égotiste et aveugle, source de beaucoup de maux sur cette pauvre planète ou les petits êtres vivants ont du mourron à se faire : les nouveaux nazis sont là, et on commencé leur travail d’extermination. ah, mais de nos jours c’est au nom de la science et de la techno science ! alors tais-toi pauvre pomme !

                                                                                              à quoi sert Attali ? (et les autres comme lui)apparemment à rien puisque malgré sa (leur)grande capacité il n’a (ont ) pu rien empêcher ...Il continuent cependant à l’ouvrir leur grande G.. je mets la médecine à part. elle soigne les gens elle.

                                                                                              Un tristesse quotidienne quand je pense à tout le mal fait à la nature là et ici. on va bientôt forcer le thon rouge à se reproduire même en captivité ! elle est pas belle la vie ? adieu libres vagues, et tempêtes ! soleil couchant et vaguelettes en prison le thon !


                                                                                              • wesson wesson 6 août 2009 11:34

                                                                                                Ce matin, nous avons eu le bonheur d’écouter Attali sur Inter, un chef d’oeuvre.

                                                                                                En fait, il y avait 2 invités : Attali qui était dans le studio, et Jorion qui était au téléphone. Bon, Jorion qui y voit plutôt clair servant de caution scientifique à M. Attali qui n’a rien vu à rien. Juste au passage une petite différence de traitement : Attali au studio, et Jorion au téléphone....

                                                                                                Bon sinon le reste c’est l’argumentaire standard : le marché est la meilleure chose et les problèmes sont la faute de quelques brebis galeuses. Sous-entendu si les brebis galeuses sont éliminées, alors le marché reprendra pour le bien de tous. C’est la théorie « moraliste » du marché, chère à M. Rocard ou à Mme Parisot.

                                                                                                Evidemment, après ça, on n’as même pas été étonné par la défense de la spéculation par Attalli, et là quand même Jorion n’a pas pu cautionner ça.

                                                                                                Bref, on a encore eu mine de rien une ode à la divine finance auto-régulatrice, un toilettage de la main invisible du marché, pour la rendre plus acceptable quoi !

                                                                                                Le problème de la main invisible du marché, c’est qu’elle a tendance à s’égarer maintenant dans la poche du contribuable dans un vieux modèle de privatisation des profits et de socialisation des pertes. Sauf que maintenant, la finance a tellement déconné et fait de dettes, et les contribuables ont tellement été affaibli par le biais des délocalisation et de la mondialisation que même lui n’a plus la capacité d’éponger les conneries du marché.

                                                                                                Le problème EST le marché, et pas sa supposé moralité.


                                                                                                • Country Skinner 6 août 2009 15:59

                                                                                                  Attali commencerait à prendre peur ?...

                                                                                                  C’était pendant l’horreur d’une profonde nuit.
                                                                                                  Le monde libéral devant moi s’est montré,
                                                                                                  Comme au jour de sa mort pompeusement paré.
                                                                                                  Ses malheurs n’avaient point abattu sa fierté ;
                                                                                                  Même il avait encor tous ces fonds empruntés
                                                                                                  Pour payer des bonus sans rougir son visage,
                                                                                                  Pour cacher de ses pertes l’irréparable outrage.
                                                                                                  « Tremble, m’a-t-il dit, fils indigne de moi.
                                                                                                  Le cruel capital l’emporte aussi sur toi.
                                                                                                  Je te plains de tomber dans ses mains redoutables,
                                                                                                  Mon fils » En achevant ces mots épouvantables,
                                                                                                  Son ombre vers mon lit a paru se baisser ;
                                                                                                  Et moi, je lui tendais les mains pour l’embrasser.
                                                                                                  Mais je n’ai plus trouvé qu’un horrible mélange
                                                                                                  D’os et de chairs meurtris et traînés dans la fange,
                                                                                                  Des lambeaux pleins de sang et des membres affreux
                                                                                                  Que des traders sans foi se disputaient entre eux.

                                                                                                  (Le songe d’Attali - Librement inspiré de Racine)


                                                                                                  • frédéric lyon 9 août 2009 07:35

                                                                                                    Chers amis « économistes »,


                                                                                                    Votre intérêt pour la chose économique vous honore, bien sûr, sauf que vous n’avez visiblement aucune connaissance sérieuse du sujet .

                                                                                                    Pourquoi venir nous asséner vos « solutions » à une « crise », à laquelle vous n’avez visiblement rien compris, au risque de faire crouler de rire un étudiant en première année ?



                                                                                                    • dup 9 août 2009 11:18

                                                                                                      c’est marrant comme on parle ici et sur le net des Biderberger et pas un seul mot das les journaux. j’attends avec impatience que la cloison entre medias et net pète. Pour moi c’est un evenement tellement proche et qui sera tellement fort que peut être les choses changeront dans le bon sens .



                                                                                                        • BA 9 août 2009 16:15

                                                                                                          La même semaine, deux informations concernant les banques françaises.

                                                                                                          1- Première information  :

                                                                                                          Surendettement : le nombre de dossiers explose en France.

                                                                                                          La crise continue de mettre les emprunteurs en difficulté. Les dernières statistiques publiées par l’ASF (Association française des Sociétés Financières) sont pour le moins alarmantes.

                                                                                                          Rien qu’au moins de juin 2009, 19.236 dossiers de surendettement ont été déposés par des emprunteurs ne parvenant plus à rembourser leurs crédits. Soit une hausse de 18,5 % par rapport au mois précédent et de 17,5 % sur un an.

                                                                                                          Parmi ces dossiers, 18.039 ont été jugés recevable, ce qui représente cette fois une augmentation d’un tiers par rapport au mois de mai, et de 21,4 % sur un an.

                                                                                                          http://www.latribune.fr/patrimoine/banque-assurance/20090806trib000407881/surendettement-le-nombre-de-dossiers-explose-en-france.html

                                                                                                          2- Deuxième information  :

                                                                                                          Un milliard d’euros de plus provisionné pour les traders de BNP Paribas en 2009.

                                                                                                          http://cordonsbourse.blogs.liberation.fr/cori/2009/08/un-milliard-deuros-provisionn%C3%A9-pour-les-traders-de-bnp-paribas.html


                                                                                                          • letuyauteur 9 août 2009 18:05
                                                                                                            Il devrait s’appliquer sa propre philosophie :
                                                                                                            ’’Parfois, il y a plus de grandeur à attendre que le flot vous emporte qu’à se débattre contre le courant.’’


                                                                                                            • kalon kalon 9 août 2009 20:41

                                                                                                              Une idée intérressante serait de creer trois pilliers monétaires distincts.
                                                                                                              L’euro rouge serait dédié à la spéculation
                                                                                                              Le jaune serait l’euro a destination sociale ( soins, pensions...etc)
                                                                                                              Le bleu étant l’argent circulant dans les cicuits économiques.
                                                                                                              Ainsi, chacun aurait trois comptes différents, le transfert entre ces comptes étant taxé différement suivant le cas.
                                                                                                              Il faut déconnecté l’argent spéculatif des autres destinations mais qui a le pouvoir et la volonté de le faire !
                                                                                                              Certainement pas ceux qui profitent du systéme actuel !



                                                                                                                • STALKER 10 août 2009 00:24

                                                                                                                  Il aurait fallu une très forte pression de l’opinion publique pour faire pression sur les pouvoirs politiques, pour que ces banques devenues insolvables passent du fait de leur faillite dans les mains de l’Etat.

                                                                                                                  Hélas, nous assistons à un processus de dépolitisation de l’économie depuis une trentaine d’années, alors que ceci n’est que de l’idéologie, absolument pas une donnée invariable et naturelle.


                                                                                                                  • cubitus cubitus 10 août 2009 01:25

                                                                                                                    Cet article de M. Attali est en effet assez surprenant. C’est le moins qu’on puisse dire.


                                                                                                                    Je n’aurais jamais cru pouvoir croire a ce que dit cette vidéo. Mais maintenant, je doute...


                                                                                                                    Faut-il en arriver à une révolution pour changer les choses ? 

                                                                                                                    Le passé, l’histoire, nous ont montré que la révolution n’est pas évolution, qu’elle ne change pas vraiment les choses mais rétablit seulement l’ordre tel qu’il était avant.

                                                                                                                    A moins que... Peut-être est-ce la façon dont l’oiseau, petit à petit, fait son nid.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès