• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Krach ou chantage boursier ? Les dessous d’un 11-Septembre (...)

Krach ou chantage boursier ? Les dessous d’un 11-Septembre financier

Ce billet tente un point de vue décalé sur cette crise boursière déjà annoncée comme la plus grave depuis 1945 par un certain Georges Soros, mais en est-on certain ?

Vent de panique ce 21 janvier 2008, les rédactions affolées, Le Monde sur son site internet met une info majeure à 17 h 50, promettant des informations supplémentaires d’ici quelques minutes. Le Cac 40 perd près de 7 points, plus que lors du 11-Septembre 2001. Plus exactement 6,87 %. Il est assez étrange de se mettre dans la position du journaliste chargé de rédiger le papier où l’on est censé trouver des informations supplémentaires. Quel scoop, quelle révélation subite va nous proposer notre chroniqueur dans cette configuration des plus délicates, où il faut affoler un peu le lecteur, mais pas trop et trouver matière à écrire un commentaire, une analyse substantielle ou apporter des faits nouveaux. Hélas, la bourse a clôturé et le chiffre est définitif. C’est plus confortable quand il y a un attentat. Après l’annonce, on donne le nombre de victimes et puis, quelques heures plus tard, nouveau papier avec un bilan alourdi et quelques revendications sur les commanditaires de l’attentat et puis, le lendemain, des détails sur le déroulement des enquêtes, les indices, etc. Mais là, la bourse a chuté de 7 points et il n’y a aucune revendication. Mystère.

Pourtant, en filigrane, l’on suit les commentaires de DSK et de la presse, on apprend, d’un air distrait, que les marchés n’ont pas apprécié le plan de relance proposé par G. W. Bush. Sans porter un crédit particulier à cette conjonction de deux faits. Pourtant, un enquêteur scrupuleux mènera son investigation et se demandera par quel mécanisme cette chute s’est produite. Les analystes financiers sérieux y voient une sorte de purge effectuée dans le système, à l’instar d’un liquide de refroidissement qu’on purge de ses éléments gazeux pour qu’il retrouve son efficacité. Ainsi, des titres douteux auraient été balancés et bradés au bénéfice d’une moralisation financière. De plus, il est bien connu que les bourses se réajustent après des périodes euphoriques. C’est arrivé à plusieurs reprises, notamment en 1987 et, plus récemment, après la frénésie de la Net économie où des start-up avaient atteint des cotations déraisonnables eu égard à leur potentiel de profit. Justement, les institutions financières ont bien profité ces dernières années, avec des marges de profit démesurées si bien qu’un réajustement semblait nécessaire selon les analystes, comme au bon vieux temps de 1987 et une fois la bulle purgée, l’économie va repartir, lentement, mais sûrement, pour de nouveaux records d’ici cinq ou dix ans.

Cela n’empêche pas la presse d’évoquer une inquiétude des marchés et des investisseurs quant à une possible récession de l’économie américaine. Et, là, cette affaire vire au vaudeville économico-politique. C’est incroyable, aujourd’hui, toutes les places financières, tous les investisseurs ont découvert quelques menaces de récession américaine et se sont donné le mot ou, plutôt, le change. Les cours ont baissé. En vérité, les investisseurs attendaient de Bush une annonce miracle. 140 milliards de dollars a-t-il mis sur la table. Une paille. Pourtant, les banques centrales avaient déjà réagi pour la crise des subprimes, mais en vain. Pas de miracle. Quand le système est vérolé de l’intérieur, on ne peut pas traiter le mal. Mais c’est à se demander si ces financiers ne prennent pas les politiques pour des larbins. Faute de pouvoir dégager suffisamment de profits et de faire surchauffer l’économie pour des rendements substantiels, ces gens-là espéraient que Bush, en grand sorcier de la première puissance, fasse pleuvoir les dollars. C’est un peu se foutre du monde. Du coup, il n’y a pas eu de panique, mais sans doute une fronde, peut-être inconsciente. Tels des gamins capricieux qui n’ont pas eu les jouets qu’ils avaient commandés et qui ont chahuté toute une journée, les investisseurs auraient joué le jeu de la fronde et se seraient « employés » à faire baisser les cours pour signaler à G. W. Bush que celui-ci est leur larbin, à leur service, et qu’on ne se moque pas des gens qui ont l’argent du beurre et le beurre. Du coup, ils ont vendu leur stock de beurre ranci et voilà le fin mot de l’histoire.

La suite est connue. La bourse va se ressaisir et coller un peu plus à l’économie réelle. Cela prendra du temps mesurable comme la durée du fût du canon qui refroidit. Les interventions des Etats moduleront légèrement le processus. Et comment dire, ce krach tombe à pic pour expliquer les difficultés des ménages et toutes ces politiques qui rament. Quelque vent de crainte souffle sur les populations. Rien que de la propagande ordinaire. De quoi calmer les gens. Du reste bien préparés. On leur a prédit, ce krach de 1929. Alors ils sont prêts et ils y croient. Ainsi fonctionne ce doux système des affects et émotions médiatiquement propagés avec peu de recul critique.

Quels enseignements et conclusions à tirer de cet épisode. De deux choses l’une. Les marchés sont inquiets et ont réagi à la baisse. Les marchés sont insatisfaits et ont réagi à la baisse. Mais une chose est acquise, le dévoilement d’une connivence entre les Etats et la finance mondiale. Il se pourrait bien qu’un philosophe perçoive Dostoïevski dans les bourses, en Europe et en Asie, captant ce nihilisme financier qui, si on ose invoquer la présomption de chantage, aurait orchestré, sans complot ni organisation, sur un coup de tête synchronisé, ce 11-Septembre boursier où les indices s’effondrent à l’instar des tours jumelles. Ce qui dévoile quelques similitudes dans les structures mentales des gens concernés, le financier n’ayant, comme Ben Laden, aucun souci des populations. Mais gare à l’amalgame, le premier fait des affaires et la société en profite quand le deal est équilibré, alors que le second veut dominer l’Occident, voire l’anéantir parce qu’il ne convient pas à ses critères idéologiques. Le chantage est en usage. La puissance des financiers leur offre les moyens d’exercer quelque pression sur les Etats qui, eux, ont certainement les moyens de contrer cette voracité du profit (via une réelle politique monétaire), mais, hélas, ces Etats jouent perso (concurrence fiscale notamment) et, de ce fait, étant divisés, ils offrent aux investisseurs le levier pour lancer quelques nuages sur l’économie mondiale à l’occasion de ce krach du 21 janvier qui s’avère vain. Car l’économie a ses règles.

La presse aura beau dire que ce krach va avoir des incidences sur les économies et la vie des gens, ce n’est pas exact. Le krach n’est pas une cause en lui-même, mais un résultat, celui de l’inconséquence des marchés boursiers et financiers dont les pratiques douteuses et spéculatives remontent à des années et se sont accumulées. Ce sont donc ces opérations qui, dans le temps, obèrent l’économie mondiale et mettent en péril la possibilité d’un développement plus équitable des nations avec un système qui répartit de manière moins inégalitaire les biens.


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (68 votes)




Réagissez à l'article

108 réactions à cet article    


  • morice morice 22 janvier 2008 10:29

    Manque peut être un petit couplet sur la planche à billets américaine et ceux qui détiennent les stocks d’or actuellement dans le monde (Russie et Chine). Cela fait plus de 40 ans que les USA ont reconnu ne pas avoir la convertibilité de ce qu’ils impriment. Quarante ans de monnaie de singe, ça finit un jour par ne plus rien pouvoir acheter avec. A se demander si les attaques frontales contre certains (Irak, Iran) ne sont pas dues à ça essentiellement : Saddam Hussein était le premier à avoir évoqué la possibilité de faire régler son pétrole en euros. Disons qu’il n’en a pas eu beaucoup le temps. Les seconds à emboîter le pas c’est l’Iran... étranges coïncidences, non ?


    • C.Laborde 22 janvier 2008 23:31

      Il y a pire monnaie de singe que le dollar, ce sont les produits dérivés. On estime que 90% des flux financiers sont virtuels. C’est de là que provient la crise actuelle. Les "subprimes" n’ont été que le détonateur.

      Le problème est que plus personne ne sait quels sont les produits qui ont encore une valeur et laquelle. D’où les révisions déchirantes de bilans auxquelles on assiste. Contrairement à ce que dit cet article, ce n’est pas une bulle qui crève, c’est tout l’édifice de la finance mondiale qui vacille.

      Evidemment les sommes en jeu sont telles que personne ne peut renflouer ce Titanic. Seule la méthode Coué reste. C’est la raison de tous ces propos qui se veulent rassurant.

      Quant au fait que cette crise était imprévisible, lire : Une économie d’apprentis sorciers


    • Christoff_M Christoff_M 23 janvier 2008 15:16

       et j’emboiterais le pas à Morice, en disant que Saddam avait commandé une centrale aux français et qu’il voulait déja à une époque lointaine avec Khadafi, et des Sud américains se passer del’Opep qui n’est qu’une organisation de relai des américains comme de nombreux organismes mondiaux....

      se passer des américains ou de leur monnaie ou de leurs groupes qui pratiquent le lobbying est tout de suite sanctionné on l’a vu Saddam mort et Khadafi bombardé par des crooiseurs américains, il a perdu un de ses enfant et cela l’a converti par force à se ranger derrière "l’ordre établi" par les dirigeants de se monde....


    • Analyzer Analyzer 21 juin 2017 19:02

      @morice
      Effectivement, les deux grosses puissances mondiales accumulent encore et encore les réserves d’or. Après avoir rejoint le très sélectif World Gold Council, la Chine est en passe de devenir la première puissance mondiale a en détenir les denrées, voir le dernier article à propos de la découverte d’une très grande mine d’or dans le pays http://www.47carat.com/20597/importante-mine-dor-decouverte-chine/  smiley


    • ZEN ZEN 22 janvier 2008 10:30

      Un billet on ne peut plus d’actualité.

      Forest Ent nous avait prévenu. Tout cela était prévisible. L’hyperfinanciarisation, la Bourse-casino, le manque d’investissement des entreprises obligées de servir en priorité les actionnaires, le comportement coupable des grandes banques, la dette abyssales des USA...tout cela va se payer. Et qui va payer ? Devinez...

       

      « Un mélange de laisser- faire et d’incompétence »
      "...Parce que le capitalisme est aujourd’hui placé sous le règne de la valeur actionnariale, caractérisée par une répartition salariale très inégalitaire au profit d’une petite élite. Les salaires ne croissent pas aussi vite que la productivité. On augmente donc l’endettement des ménages pour maintenir la consommation. La très haute rentabilité à deux chiffres exigée aux entreprises interdit tout investissement substantiel. Elles délocalisent donc, s’endettent pour racheter des actions ou d’autres entreprises. Et tenir les niveaux de dividendes exigés par les actionnaires...
      ...Chauffée à blanc par les dogmes libéraux, la profession financière a récusé toute tentative de régulation, expliquant que le divin marché trouverait en lui-même les remèdes à ses déséquilibres. Or la seule médication qu’il a pu produire, comme dans toutes les crises spéculatives, c’est le krach. Nous y sommes. La chose serait supportable si elle ne touchait que le monde irrationnel de la finance, confronté à une sévère correction sous la forme de baisse des cours et de pertes en capital. Mais l’abstraction de l’argent réduira très concrètement l’activité et l’emploi..."
      Ceux par qui la crise est arrivée (génèse d’une crise)
      Une crise financière inquiétante


      • Forest Ent Forest Ent 22 janvier 2008 11:32

        Effectivement, le moins que je puisse dire est que je ne suis pas surpris. J’avais même joué l’air d’ouverture :

        http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=34406

        Précisons quand même pourquoi le krach a eu lieu ce jour-là et pas un autre.

        Il faut suite au plan de relance de Bush, qui n’a convaincu personne. Il consiste à diminuer les impôts, donc à remplacer l’endettement privé par de l’endettement public, mais ne change rien au fait qu’il y a déjà trop de dette, surtout de mauvaise dette, et que plus personne ne veut prêter. Ce que veulent les gens, c’est pouvoir continuer à emprunter comme avant.

        La raison de ce jour, c’est qu’il y a eu un plan fiscal et pas une baisse des taux de la Fed.

        Pourquoi n’y a-t-il pas eu une baisse des taux de la Fed ?

        Parce que cette société privée a compris qu’elle n’en avait pas les moyens, qu’elle ne pouvait pas couvrir un spread de 1% entre ses prêts et les interbancaires, et créer ainsi de la monnnaie à la vitesse vertigineuse à laquelle les établissements financiers la détruisaient : déjà quelques centaines de milliards USD.

        C’est une crise de solvabilité : les US sont surendettés et il n’y aura plus de prêteurs, juste des usuriers.

        Maintenant, au tour des européens. Voyons voir les anglais, irlandais et espagnols en premier.

        Ce n’est pas charitable, mais je n’ai pas fini de me marrer en relisant Thomas qui nous expliquait il y a 4 mois qu’un krach était impossible.

         


      • Fred 22 janvier 2008 15:18

        "Pourquoi n’y a-t-il pas eu une baisse des taux de la Fed ?"

         

        La Fed vient de baisser de 3/4 de points à 3.5% et les bourses sont en train de remonter.


      • Forest Ent Forest Ent 22 janvier 2008 16:13

        Remonter ?

        Dernière cartouche tirée.


      • morice morice 22 janvier 2008 10:38

        Faisons confiance à la GRANDE spécialiste : Christine Lagarde. La reine du traject direct dans le mur. "En France, le chômage baisse". Le mode de calcul aussi, et d’efficacité y semble. "Ce n’est pas parce que ça tangue un peu" dit-elle. Elle est trop jeune pour avoir connu 1929, il est vrai... et "les banques françaises sont solides", tellement qu’elles ont toutes plongé dans le piège des subprimes. Mais elle a la parade "En économie, il n’y a pas de miracle. Il faut travailler". Toujours la même depuis son apparition remarquée à l’Assemblée. Travailler dans le vide d’une économie ou plus rien ne vaudra grand chose, ça s’appelle comment ?? Y croire bêtement ? Selon elle, Bush doit "aller plus loin"... jusqu’en Iran, je parie....


        • nounoue david samadhi 22 janvier 2008 19:10
          travaillez plus pour detourner plus !

          En France, la corruption siphonne des dizaines de milliards d’euros chaque année, de quoi renflouer tout le système de protection sociale, caisses de retraite comprises. Cet ouvrage nous fait pénétrer dans les coulisses du pouvoir politique et économique pour nous révéler comment les corrupteurs manipulent les décideurs. Ces acteurs de l’ombre ne sont pas de simples " porteurs d’enveloppes " contrairement à une croyance commune. Ce sont de véritables corrupteurs professionnels. Dans cette enquête, Roger Lenglet nous dévoile leur activité quotidienne et leurs méthodes concrètes. Ces corrupteurs de métier interviennent partout : dans les mairies des grandes villes et des petites communes, dans les administrations et les entreprises privées, etc. Il dénonce aussi les conséquences insidieuses et souvent catastrophiques de ce phénomène, notamment dans des secteurs sensibles comme les soins médicaux et la sécurité sanitaire. C’est un appel pour que tous les citoyens exigent une loi sur la corruption à la hauteur des enjeux et des urgences.

           

          Roger Lenglet est philosophe et journaliste d’investigation. Spécialiste du lobbying et de la corruption, il est l’auteur de nombreux ouvrages et d’enquêtes retentissantes publiées dans Charlie Hebdo, Marianne, Politique Santé...

          Je vous laisse devinez comment sa ce passe en Chine, free tibet 2008, boycotte JO pekin !


        • Cascabel Cascabel 22 janvier 2008 10:55

           

          @ ZEN

          En effet, le crash nous y sommes. Depuis déjà un certain temps, et tout les jours on s’y enfonce un peu plus ; progressivement.

          Chacun chacun l’interprète à sa sauce. Les uns dénoncent la logique du marché, les autres l’hyper étatisme, d’autres encore y voient un appauvrissement voulu. Pour ma part je penche pour celle de l’hyper étatisme + conjoncture naturelle (surpopulation mondiale). Un cataclysme, franc permettrait de sortir de l’impasse, du moins pour les générations futures. Cela remettrait les pendules à l’heure. Cela donnerait un bon coup de balai et permettrait l’émergence de nouvelles idées, de nouvelles institutions, de nouvelles générations.

           


          • Black Ader 22 janvier 2008 11:50

            "Mais une chose est acquise, le dévoilement d’une connivence entre les Etats et la Finance mondiale."

             

            Je ne vois pas de "connivence". L’Etat emprunte auprés de la bourse, il a donc tout interet à ce qu’elle ce porte bien. L’économie vie de la bourse, elle à donc tout interet à ce qu’elle se porte bien. Bref, il n’y a pas "connivence", mais interet bien compris, surtout si l’Etat, donc l’electeur, veut qu’on lui préte de l’argent du fait de la nulité de sa gestion (surtout la France, pour la nulité). Bref, le fonctionnaire français vie de la bourse.

             

            Par ailleur, vous vous trompez. La bourse n’a pas baissé à cause du plan Bush, mais parce que certaine banque n’ont pas encore donné leur résultats, ce qui inquiéte à cause des subprime.

             

             

            " Le krach n’est pas une cause en lui-même mais un résultat, celui de l’inconséquence des marchés boursiers et financiers dont les pratiques douteuses et spéculatives remontent à des années et se sont accumulées."

             

            Affirmation gratuite. S’il y a krak, c’est surtout parce que l’économie mondial à explosé comme jamais depuis 1992. Forcément, les gens sont plus riche et il y a plus d’entreprises et de frics dans les tuyaux. Donc ca monte. Mais le ralentissement US, évidement, fait d’avance baisser la bourse. C’est assez normal et banal. C’est une simple correction, comme on en a connu tant et parfaitement normal.


            • Zalka Zalka 22 janvier 2008 13:53

              Comme la famine quoi... Tout allait bien, les gueux se sont reproduient comme des fennechs, et puis boum, une simple correction banal et normal. On peut aussi le faire avec une épidémie...

              Il y a donc un krach parce que tout va bien... Hum... Ca c’est puissant !


            • Cascabel Cascabel 22 janvier 2008 16:48

              @ Zalka

              Vous n’avez rien compris.

               Les famines arrivent quand on est trop et les krach quand tout va mal. Mais si le krash ne se produit pas, c’est encore pire car la situation morose s’éternise indéfiniment. On finit par s’y habituer et faire avec, sans jamais rien changer.

              Nous somes dans la situation de grenouilles que l’on cuit à petit feu, on s’y fait. Un bon coup d’eau bouillante, tuerait certes nombre de grenouilles, mais permettraient à d’autres de sortir instantanément du bain et de se refaire une vie, libre et heureuse.

              Pour aussi surprenant que cela puisse paraître nous avons besoin de catastrophes. Pour que les uns naissent, d’autres doivent mourrir. La vie est dynamique, pas statique.

               


            • Black Ader 23 janvier 2008 09:01

              "Il y a donc un krach parce que tout va bien... Hum... Ca c’est puissant !"

               

              Absolument. C’est le fonctionnement normal du capitalisme.

               

               


            • pallas 22 janvier 2008 12:16

              Bonjour,

              Comme toujours le citoyen lambda avec ces minimes connaissances parlent de krach, d’apocalipse sans rien savoir en le comparant a 1929, le jeudi noir. faisons cas de 1929 et comparons a aujourd’hui. A la sorti de la premiere guerre mondial, les pays européens dont l’allemagne, ruinés, emprunterent tous aux USA, donc les USA etaient les crediteurs et l’Europe etait l’emprunteur, de plus de sa, a l’epoque, la zone euro n’existait pas, chaques pays avait un taux de change different de ces voisins ce qui ne créeai pas d’harmonie financiere, c’etait le chacun pour soit. le jour de la crise en 1929, L’europe etait asphyxier par la crise boursiere aux usa, car celle ci etait dependante du flux financier des Etats Unis, car il fixait le taux de pret et a qu’elle montant. A cette epoque, ce jour J la, les usa n’etaient plus en moyens de preter son argent ce qui plongea les d’europes dans une crise gravissime, pas de moyens financier et un remboursement important a faire. c’est comme si vous aviez fait un pret a votre banque de 50 000 euros et que celle ci vous demandai de lui rembourser immediatement et que votre compte en banque auquel vous aviez pu mettre quelqques sous de coté fut bloqué. Aujourd’hui, les USA sont passé de la situation de banque mondial a celui d’emprunteur, les pays asiatiques pretes de l’argent pour permettre a la devise Dollars de ce maintenir a flot, pourtant, depuis quelques temps, l’Euro, est une monnaie forte et qui fonctionne bien et de plus en plus pays veulent passer de la devise Dollars a celui de l’Euro. La crise actuel, n’affecte que les USA, a l’heure j’ecris ce texte, la Zone euro est la premiere a etre sorti de la crise et la bourse repart vert les haut, car la situation financiere européenne est en excellente forme, les pays asiatiques, voyant les etats unis tombé, et le capital risque trop important, les pays emergents vont investir dans la monnaie de l’UE. Ce n’est pas un krach ou un chantage boursier, c’est un redressement des valeurs monetaires dont le seul perdant sont les USA qui des lundi, sont passé d’un statu de super etat economique a celui d’etat moyen, la super puissance vien de perdre son statut, dans se jeu, l’Europe a enormement a y gagner, ainsi que les pas asiatiques et ceux de la coalition des pays non aligné. Un nouvel Echiquer ce met en place, c’est ce que craignai le plus les USA et cela a deja commencer. Il ne faut pas s’inquieter de l’avenir en Europe, car la monnai Euro est en train d’y gagner en puissance et d’influence internationnal dans les echanges boursieres. J’ai terminé.


              • pallas 22 janvier 2008 12:20

                Je prefere le precisé a nouveau, la Bourse européenne est reparti a la hausse, la crise en Europe est passé, c’est extremement important a dire comme point de detail, l’article est maintenant deja obsolete. Dsl cher Auteur, il aurait fallu attendre un tout petit pour parler de Krach boursier ou de chantage.


              • Bernard Dugué Bernard Dugué 22 janvier 2008 12:31

                avant de parler de lambdattitude à mon égard, renseignez-vous, j’ai écrit deux articles pour dénoncer le faux spectre de 1929 avancé par un Attali ou un Rocard

                Quant à la remontée, elle était prévisible. Elle ne rend pas obsolète l’article, il y a eu un plongeon, si, c’est vrai


              • impertinent3 impertinent 22 janvier 2008 12:35

                @pallas, les bourses européennes se redressent ? Vous prenez vos désirs pour des réalités. Parce qu’en ce qui concerne la boures de Paris (le 22.1.2008 à 10h02) : le CAC lâche encore 2,61%, toutes les valeurs dans le rouge.

                 


              • Claude Simon Tzecoatl 22 janvier 2008 12:40

                @Pallas,

                Attendez de voir les bourses américaines ouvrir (comme elles étaient fermées hier), les voir plonger pour peut-être s’ajuster sur toutes les autres places, et voir ces autres places s’aligner à la baisse sur ce diapason, comme des moutons vont à l’abattoir.


              • Yves Rosenbaum Yves Rosenbaum 22 janvier 2008 12:26

                Bjr Bernard,

                Ta réflexion montre surtout qu’en économie, rien n’est tangible. En bourse et dans le monde de la finance, tout est affaire de psychologie de masse : le comportement moutonnier dans la formation d’une bulle spéculative, la même attitude lors de l’éclatement de ladite bulle, la " perte de confiance " des marchés, le plan Bush " qui n’a pas convaincu " (pour reprendre l’expression utilisée dans les médias)...

                Non, définitivement, les marchés n’ont pas besoin d’économistes qui se hasardent en prédictions plus fausses les une que les autres, mais plutôt d’une thérapie de groupe et de fins psychologues...


                • Bernard Dugué Bernard Dugué 22 janvier 2008 12:35

                  Bonjour Yves,

                  Effectivement, il est question de psycho. Une précision sur ce billet et l’allusion à Dostoïevski à Wall Street. Ceux qui se souviennent auront vu en filigrane une allusion à un bouquin de Glusksmann, le nouveau copain de Sarko, qui voyait le nihilisme de Ben Laden. D’où mon hypothèse d’un soubassement nihiliste aussi présent dans la finance. Je peux me tromper mais il me semble qu’il y a eu quelque chose de ce genre dans cette baisse subite de 7 points. Et donc, l’Occident n’est pas seulement menacé par l’intégrisme islamique mais aussi par les jeux nihilistes de la finance


                • grangeoisi grangeoisi 22 janvier 2008 12:36

                  12:36 ici, 20:36 à Tokyo. Les Bourses asiatiques sont fermées voici les résultats des 3 plus importantes :

                   

                  Tokyo : - 5,36%

                   

                  Hong Kong : - 8,65%

                   

                  Shanghai : -7,22%

                   

                  Plus près de nous :

                   

                  Dubai : -12% sur quelques jours

                   

                  Ryad : - 8% sur quelques jours.

                   

                  Attendons la suite du côté de Wall Street.

                   

                  Le krach est bien là. Quant à la correction et le retour à un niveau de marché plus sain, ceci est valable quand la principale référence monétaire demande juste un ajustement. Hélas, mille fois hélas le Dollar ne vaut plus rien.

                   

                  Le marché boursier va s’écrouler, espèrons que l’économie se sortira de ce guêpier. Beaucoup à craindre côté "stabilité" au moyen-orient, la krach boursier fait faire reculer les Etats-Unis dans leur politique internationale.

                   

                   

                   


                  • grangeoisi grangeoisi 22 janvier 2008 12:53

                    C’est bien la méthode Coué  !

                     


                  • pallas 22 janvier 2008 12:48

                    Mr Impertinent, je ne sais pas vous, mais moi je consulte le journal, j’attend pas les infos de TF1, Le cac 40 est reparti a la hausse, la crise boursiere ne touche pas la zone euro, vous voulez un krach ? c’est dommage, il n’y en aura pas, pas la peine de crier au loup quand celui ci n’est pas la. Il n’y a ques USA qui sont touchés, pour les bourses asiatiques, leurs cours sont en chute car ils ont preter de l’argent aux USA, maintenant l’europe est bel et bien sorti de la crise boursiere, d’un autre coté, les valeurs des matieres premieres en terme d’achat ont toutes baissé. Un exemple le prix du barril du petrole qui a touché les 100 dollars est passé de nouveau a 90 Dollars le barril, c’est un réequilibrage et non une crise. Les USA sont les grands perdant car leurs economies etaient fondé uniquement virtuellement car tous leurs secteurs economiques sont en piteux etats et immateriel, l’industrie européenne, tel EADS marche tres fort, que sa soit en vente d’avions ou dans l’aerospatial, l’industrie japonaise avec toyota qui est devenu le premier constructeur mondial, etc etc etc. C’est un réequilibrage et non un Krach boursier, les Etats Unis sont ruiné et les investisseurs quittent en masse pour aller acheter en Europe, les bourses asiatiques chutes, car les actifs americains sont mis a la sellette, le Dow Jones, chute, pendant que la CAC40 monte. Je ne ment pas, il suffit de regarder les cours boursier sur le journal Le Monde ou dans un autre site en ligne. L’europe n’est pas en Krach, dsl de vous contre dire, mais la Réalité me donne Raison contrairement a vos Speculations Fondée sur Le Neant Absolu.


                    • Redj Redj 22 janvier 2008 13:30

                      Alé Pallas, repète encore une fois : il n’y a pas de crise, il n’y a pas de crise, il n’y a pas de crise, il n’y a pas de crise...

                      Peut-être que tu arriveras à t’en persuader, mais ça ne changera pas la réalité. Il y a une crise financière, on verra bien jusqu’ou elle va nous mener...


                    • tvargentine.com lerma 22 janvier 2008 13:19

                      Comment un anarchiste comme vous,qui passez à détuire tout,pourrez t-il analyser une situation économique en rejetant l’économie dans laquelle nous vivons

                      Pour comprendre l’économie,il faut déjà l’accepter

                      Cette crise est avant tout spéculative car avec la crise boursières des années de la net-économie 2001,les milieux spéculatifs se sont déplacés du marché boursier au marché des matières premières et les banques ont recherchées de leur coté à écouler leur stock d’immobilisation qu’elles ne pouvaient plus écouler.

                      d’ou l’invention du crédit des pauvres ! et ce cycle qui se termine par ce qui était prévu depuis le début

                      LA FAILLITE ANNONCEE

                      D’ailleurs,la spéculation est identique en France et nous aurons le même résultat car qui peut aujourd’hui acheter sans crédit ?????

                      Qui peut accepter de payer 70% de son salaire dans des mensualités ?

                      Le résultat de la politique spéculative en France est le résultat de la politique des présidents de régions (à majorité socialistes) qui auront recherché à faire de l’argent plutot qu’à faire ce que les citoyens voulaient

                      TOUT SIMPLEMENT SE LOGER

                      Et ce process que nous amis "socialistes" qu’il convient d’appeler plutot social-libéral,il l’on mis en application dans d’autres domaines qui touche aussi bien le transport,les infrastructures payants.....

                       

                       

                       

                       

                       

                       


                      • Redj Redj 22 janvier 2008 13:35

                        N’importe quoi et hors sujet !!!

                        Tu passes ton temps à gueuler sur les TSS, mais tu ne vaux pas mieux et ton commentaire ici le prouve !!!

                        Je ne vois pas ce que les regions françaises ont à voir avec une crise financière dûe à l’éclatement de la bulle immobilière américaine. C’est totalement stupide !!!

                        D’autant plus qu’en France, l’immobilier à commencer son ascension bien avant les régionales. Après l’éclatement de la bulle internet, les investisseurs ont préféré revenir à la pierre...

                        Pitoyable !!!


                      • luklamainfroide 22 janvier 2008 15:02

                        MR lerma ce type n’a rien d’un anarchiste, auqu’un anarchiste digne de se non n’écrirai de pareille fadaise .Et ne vous déplaise MR lerma VIVE L’ANARCHIE !


                      • grangeoisi grangeoisi 22 janvier 2008 13:32

                        J’aime bien ce logiciel ! Ou du moins ce qui en tient lieu ! Si on regarde l’heure du postage on n’est pas dupe mais on peut se demander le bien fondé de ces déclassements horaires. N’importe quoi !


                        • pallas 22 janvier 2008 13:38

                          Et bien mr Lerma pour votre reponse, je n’aime guere m’amuser avec un jouet cassé, donc, je peut vous parraitre compliqué, je n’aime pas ce systeme, mais sa me fait passer le temps, il est encore un peut tot pour l’enterré, d’ailleurs vous ne savez meme pas comment il va etre cassé, en mille morceaux, en miette, sa sera tres beau a voir, un systeme planetaire planté totalement, d’un coup sec, laissant sur le carreaux tout le monde. Pour l’heure se n’est pas une crise, juste un reajustage, il faut etre patient, Mr Lerma, le systeme va perdurer et se renforcer, devenir encore plus puissant et grand, seulement les USA ne seront plus la mega puissance tenant le monde a la main mise, les acteurs nombreux, tel que l’europe, les pays asiatiques vont participer au jeu, ainsi que la Russie. Il est encore un peut tot pour crier au loup, donc non je ne veux pas la mort du systeme je suis pour qu’il devienne bien plus fort.


                          • pallas 22 janvier 2008 13:40

                            Redj ce n’est pas une crise, sinon, tu serai deja a la rue, les magasin fermer, le coup de toutes les matieres premieres auraient augmenté d’un coup sec, devenant hors de prix, hors, la c’est l’inverse, le coup du petrole et des matieres premieres baisses, donc c’est rentable financierement pour l’industrie, sauf aux usa, ou tout coute extremement cher meme l’essence a la pompe.


                          • Redj Redj 22 janvier 2008 15:47

                            Je n’ai pas dit qu’il y avait une crise économique mondiale, je mets juste l’accent sur la crise financière que les bourses mondiales traversent actuellement. Ce n’est pas pareil. Vous parlez de réajustage, c’est vrai ça en est un, mais il ne va pas s’arrêter là à mon avis...

                            Ensuite il faut attendre, ce n’est pas parce que la bourse de Paris rebondit que l’heure suivante elle ne va pas plonger...Surtout qu’ici on est plus ou moins protégé par rapport au marché asiatique.

                            Pour l’instant tout ce que je vois ne va pas dans votre sens, aucune bourse à l’heure actuelle ne sait sur quel pied danser. J’espère simplement me tromper et que vous ayez raison..

                             


                          • brieli67 22 janvier 2008 13:38

                            http://de.news.yahoo.com/ap/20080122/tbs-berg-und-talfahrt-am-deutschen-aktie-f8250da_1.html

                             

                            dans les bajoues

                             

                            nikkei moins 17 depuis début de l année hier 3,9 aujourd hui 5,9

                            australie du jamais vu 7,1 en un jour

                            a Bombay moins 9,1 à l’ouverture suspension de séance pendant une heure

                             

                            A


                            • brieli67 22 janvier 2008 20:13

                              la SEITA ou ce qu il reste des Gauloises des Gitanes des Royales.....

                              vendue aux ANGLAIS après une OPA contresignée par les états ESPAGNE et FRANCE

                               

                              Ils devront s’adresser où tous ceux qui ont commencé à fumer des GauloisesTROUPES au service militaire ?


                            • Asp Explorer Asp Explorer 22 janvier 2008 13:40

                              Ouais, bof. Ça monte, ça descend... ça se passe comme ça depuis la Rome antique, c’est la bourse. C’est aussi immuable que le cycle des saisons ou les marées d’équinoxe. Il est vain d’y chercher des enseignements philosophiques sur l’état de la société et les vilains financiers pas beaux qui veulent qu’à gagner de l’argent (ce qui est, il faut quand même le rappeler, ni plus ni moins que leur boulot). L’essentiel, c’est d’être liquide quand ça se casse la gueule et d’avoir les couilles d’acheter quand c’est le bon moment.

                              Et comment on sait que c’est le bon moment ?

                              Ben, quand on commence à lire des articles comme celui-ci...


                              • Forest Ent Forest Ent 22 janvier 2008 14:09

                                Tout à fait vrai. Mais là c’est encore trop tôt. "On ne ramasse pas le fer à repasser au moment où il tombe brûlant de la table. On attend qu’il soit par terre." (vieux proverbe boursier)


                              • Asp Explorer Asp Explorer 22 janvier 2008 15:41

                                Et les achats stop, c’est pour les chiens ?

                                On dit aussi "il ne faut jamais rattrapper un couteau qui tombe", ce à quoi je rajoute "sauf si on veut gagner de l’argent". J’ai bien retenu la leçon de septembre 2001 où j’ai presque gagné de l’argent à m’en faire péter les veines du portefeuille. Le "presque", c’est que j’avais la bonne analyse, la bonne anticipation, le timing, les couilles de le faire, tout... sauf les liquidités. On ne m’y prendra pas deux fois.


                              • donino30 donino30 22 janvier 2008 16:54

                                Vendre quand les autres achètent, acheter quand les autres vendent... Même si je suis globalement d’accord avec Asp explorer, attention il est très facile de presque gagner de l’argent à posteriori. En 2001, à chaque fois que les valeurs techno étaient divisées par deux tout le monde disait qu’il était impossible de descendre plus bas et les malheureux boursicoteurs rachetaient, et chaque semaine elles étaient encore divisées par deux etc... Tous ceux qui ont voulu attraper le couteau et moyenner à la baisse ont bouffé tout l’argent qu’ils ont pu, jusqu’à leur chemise, achat stop ou pas. Les professionnels, eux, étaient partis depuis belle lurette se réfugier sur le marché de l’or et des devises, en refilant sournoisement leurs titres aux particuliers déboussolés.

                                 

                                Le seul moyen de gagner sa vie en bourse sur le long terme, c’est d’être un professionnel et d’effectuer des centaines de transaction par semaine, pour que les probas prennent le dessus, avec une méthodologie et des outils béton. Sans quoi on s’en remet à son intuition que l’on croit toujours plus fine que celle des autres tant que la chance suit. C’est un peu comme le Texas Hold’em. Et à terme la sanction est là...


                              • Forest Ent Forest Ent 22 janvier 2008 18:52

                                Entre 2000 et 2003, le CAC40 est passé d’un peu plus de 6000 à un peu moins de 3000 en un peu moins de 3 ans. C’est très long. Et cette crise a des chances d’être plus durable.

                                Il y a parmi nous des gens avec plus de feeling, heureusement, mais très honnêtement, si je vous dis que j’ai toujours fait des bons placements, eh bien c’est ... euh ... presque vrai. smiley


                              • yoda yoda 23 janvier 2008 01:43

                                @ forest ent

                                Je vous croyais farouche et lucide pourfendeur du capitalisme financier et voila que j’apprends que vous spéculer... Ne seriez vous pas schizophrene ? 


                              • Forest Ent Forest Ent 23 janvier 2008 02:25

                                Je ne suis opposé ni au libéralisme, ni au capitalisme, ni à la finance. Tout est affaire de mesure. L’ingénierie financière est à mon avis un organe initialement utile devenu cancéreux.

                                Ce que cette histoire met en évidence est un défaut de régulation. Je vois bien que c’est un terme qui ne dit rien à personne sur AV. Il y en a qui confondent avec "règlementaire", d’autres qui croient que ça veut dire "interventionnisme", etc ...

                                La première banque créée en France a fait faillite. On a imaginé ensuite les ratios prudentiels qui évitaient un "surbooking" excessif. A chaque technique financière il faut une mesure prudentielle adaptée, qui est en général beaucoup plus compliquée à imaginer et s’apprend dans la douleur.

                                Le problème est qu’il y a trente ans que l’ingénierie financière s’échine à inventer des produits de plus en plus compliqués, de moins en moins contrôlables, pour lesquels personne ne sait plus dire en quoi consistent la mesure et la prudence.

                                Pour l’instant, avec les subprimes, le grand public vient de découvrir les ABS et les CDO. Seulement voilà il y a des milliers d’autres produits dérivés beaucoup plus compliqués, dont en fait la plupart des gens n’imaginent pas la complexité, qui vont péter aussi, et c’est pour cela que cette crise ne fait que commencer.

                                A mon avis, les débats pour ou contre le capitalisme, le libéralisme, l’interventionnisme, etc..., sont de faux débats. Quel que soit le système, il faut qu’il soit conduit par des gens compétents et honnêtes. L’honnêteté ne semble plus une vertu au goût du jour. Ca va se sentir.

                                A part ça, en 2007, j’ai conseillé sur AV de sortir de la pierre et des actions. A moins d’être un pro et de jouer très court comme dit ci-dessus, je maintiens le conseil pour le premier semestre 2008. Dans un credit crunch global, les gens qui ont des sous en poche trouveront toujours de bonnes affaires. Ca peut attendre un peu.


                              • yoda yoda 23 janvier 2008 05:12

                                Ok , vous etes pour un capitalisme davantage régulé. J’entends bien que la finance joue un role necessaire dans l’economie.

                                Mais j’ai du mal a voir en tant que citoyen lambda en quoi speculer joue un role positif et regulateur dans la société. Speculer c’est profiter (faire des profits) de sa position avantageuse en tant que detenteur d’un capital sur celle d’un tiers qui a "besoin" de ce capital (pour faire lui-meme des profits sur un autre tiers etc... ou juste survivre), bien sur sans bouger ses fesses.

                                La richesse n’etant pas créée ex-nihilo, spéculer revient selon moi, de maniere tres indirecte, diffuse et vicieuse, a exploiter - au bout de la chaine - le travail (et la misere) d’autrui, soit tout l’inverse de la solidarité.

                                Cordialement,

                                 

                                 

                                 


                              • Asp Explorer Asp Explorer 23 janvier 2008 07:29

                                Vendre quand les autres achètent, acheter quand les autres vendent... Même si je suis globalement d’accord avec Asp explorer, attention il est très facile de presque gagner de l’argent à posteriori. En 2001, à chaque fois que les valeurs techno étaient divisées par deux tout le monde disait qu’il était impossible de descendre plus bas et les malheureux boursicoteurs rachetaient, et chaque semaine elles étaient encore divisées par deux etc...

                                C’est vrai. D’où l’utilité de ne pas acheter n’importe quoi. Effectivement, les valeurs technologiques boursouflées se sont dégonflées, mais il suffisait de lire leurs PER pour s’en apercevoir (l’action canal + à 300...), en revanche on avait de bonnes chances de récupérer ses sous lorsqu’on avait investi dans air liquide ou renault.


                              • Forest Ent Forest Ent 23 janvier 2008 12:38

                                 

                                 

                                @ yoda

                                C’est presque un devoir de philo que vous me demandez là ! Je n’ai malheureusement pas le temps aujourd’hui. Juste quelques éléments de réponse en vrac.

                                Je ne vois pas pourquoi j’aurais dû acheter une maison très cher en 2007 alors qu’il suffisait d’attendre deux ou trois ans que ça redevienne abordable. Donc je spécule. Tout le monde spécule. D’ailleurs tout le monde est égoïste, au moins un peu.

                                Je ne fais pas partie des gens qui pensent que la politique peut créer la vertu. Je me rattache plus à des courants religieux ou philosophiques qui pensent que c’est la vertu qui améliore la politique et l’économie. On ne peut pas obliger les gens à être généreux, et s’ils ne le sont pas ils élisent Sarkozy et l’Etat n’est plus généreux non plus.

                                Les catholiques ont longtemps interdit le prêt à intérêt, mais ils s’adressaient à des banquiers juifs et lombards. Qu’est-ce que c’est faux-cul ! Les protestants ne se sont pas emmerdés et se sont dits que la richesse n’était pas impure. Massacrez vos concurrents, vous leur ferez l’aumône après.

                                Tout est sens de la mesure. Un peu d’égoïsme et de désirs ne nuisent pas, et sont même producteurs. Ce qui tue, c’est l’avidité, en morale comme en business. Comment réfrène-t-on ses excès de désirs ? Par la sagesse. D’où vient la sagesse ? A mon humble avis, on peut commencer en lisant Confucius, Socrate, les évangiles, etc ... plutôt que Smith et Marx. Ca devrait plaire aux nombreux profs de philo ici. Juste pour les emmerder, je me dois d’ajouter que ces lectures n’aident pas trop à comprendre les produits dérivés.


                              • yoda yoda 24 janvier 2008 00:51

                                "Je ne fais pas partie des gens qui pensent que la politique peut créer la vertu".

                                Certes, l’echec du communisme l’a bien montre.

                                "Je me rattache plus à des courants religieux ou philosophiques qui pensent que c’est la vertu qui améliore la politique et l’économie." 

                                Certes, et dans ce cas la vertu commencerait par tenter individuellement, dans la mesure du possible et sans hypocrisie comme vous le souligner, de se montrer moins egoiste (en ne speculant pas), et non par se dire "puisque tout le monde est egoiste, puisque tout le monde specule, c’est que ce doit etre la nature des choses, donc je le suis, je le fais, c’est normal, sinon je suis le benet de l’histoire."

                                Mais bon on pourrait discuter des heures sur ce sujet, merci pour votre echange.

                                 

                                 


                              • Forest Ent Forest Ent 24 janvier 2008 09:07

                                Si pour vous la sagesse consiste à ne rien posséder, j’appelle cela de la sainteté. Je suis tout sauf un saint.

                                Mais en économie il n’existe pas de richesse non spéculative : elle est à chaque instant en cash, actions, obligations ou matière.


                              • yoda yoda 25 janvier 2008 05:06

                                Vous jouez sur les mots. Speculer signifie pour moi profiter d’une richesse de depart pour faire de la plus-value (principalement par l’achat et la revente de richesses ou d’obligations). Les vetements, la nourriture, le mobilier que j’ai achete et que je possede, je n’ai pas l’intention de les revendre (au pire je donne) et encore moins de faire une plus value dessus. Faudra donc que vous m’expliquiez en quoi je specule parce que je possede quelques richesses (ephemeres) acquises par le travail ????


                              • Le péripate Le péripate 22 janvier 2008 14:03

                                Voilà, le marché s’autorégule..... S’autorégule ? De quoi est faite la main invisible ? Des Etats qui vont massivement qui nationaliser, qui financer avec l’argent des contribuables, des salariés qui seront licenciés, des prix qui augmenteront.

                                Bientôt la question des retraites reviendra sur le tapis. Aurez vous envie de faire confiance aux imcompétents, ou aux menteurs (vous avez le choix), pour choisir la capitalisation ?

                                L’Unedic titrise les cotisations. Et quand ça ne vaudra plus rien ?

                                Enfin, les spéculateurs inventeront de dériver les produits dérivés. Quelques uns se jeteront bien par les fenêtres (bien fait), mais les affaires reprendront. On nous dira "nous allons moraliser, il faut plus de transparence".

                                La finance, c’est le salaire de la peur. Un camion plein de nitro.


                                • herve33 22 janvier 2008 14:16

                                  Si je comprend bien cet article , c’est qu’il y aurait connivence entre le gouvernement Bush et les financiers . Disons plutot que c’est l’incompétence du gouvernement Bush qui est la cause de la crise économique qui est entrain de se profiler .

                                   Les dégats fait par les crédits pourris des Sub prime est entrain de s’étendre à l’économie entière des US . Bientôt on s’apercevra que ce ne sont pas uniquement les Sub primes , mais aussi les crédits à la consommation des particuliers qui sont aussi contaminés . Vu le taux d’endettement des ménages américains , rien n’empechera un krach peut-etre plus grave que 1929 , car il sera mondialisé .

                                  Or disons le franchement , Bush et son équipe ont carrément mené l’économie américaine dans le Mur , en autorisant des pratiques risquées à grande échelle .

                                  De toute manière , je suis certain que tous les grands financiers de la planète savent que nous sommes au bord du gouffre et ceux là ont déjà depuis quelques mois pris les devant . Ce sont comme d’habitude les petits porteurs , ( beaucoup sont asiatiques ) qui vont trinquer .

                                  Ce qui croient que c’est passager , voici un article de contreinfo qui pense que ce lundi Noir ne pourrait etre qu’un début . http://www.contreinfo.info/article.php3?id_article=1600

                                   

                                   

                                   

                                   

                                   

                                   

                                   


                                  • herve33 22 janvier 2008 15:21

                                    voir aussi cet article qui explique pourquoi cette crise est plus grave que les précédentes :

                                     

                                    http://www.contreinfo.info/article.php3?id_article=1576

                                     

                                     


                                    • moebius 22 janvier 2008 15:49

                                       @ l’auteur. J’ai apprécié votre article... Que les politiques courrent aprés la bourse et preferrent jouer au tiercé pour s’exonérer de leur responsabilité, ça semble maintenant une évidence absolue. La croissance ne se décréte pas elle se joue aux dés. Mais cette crise n’est pas une crise boursiére comme celle d’internet en 2000, c’est une crise du crédit et les responsabilités sont ici clairement délimité. Ce sont les banques, pas le libéralisme je ne dis pas que le libéralisme est innocent je ne veux parler ici que des banques et des banquiers et de leur systéme délirant de gestion du risque. Plus aucune régulation, plus aucun controle . Un boniment, effarant de bétises pour vendre n’importe quoi a des gens crédules et pauvres et faire un max de fric et ce en prenant plus aucun risque. Oui les banquiers sont des bonimenteurs et c’est ce seul boniment mondialisé relayé parfois par le boniment régional des politiques qui est responsable de cette crise. Les politiques, serviles dans cette affaire sont en comparaison des banquiers, des amateurs bénévoles et naifs dont la seule compétence est d’apporter un peu de crédit a cette formidable bonimenterie et boursouflure mondiale de la confiance. Le spectacle joué par les politiques, qu’ils soient américains ou européen restera comme un grand moment d’anthologie du comique politique. OUI le comique politique nous gouverne maintenant et vous le connaissez tous ! Ce grand momment qui voit sont avénement en ce moi de janvier 2008l restera gravé a jamais dans nos mémoire comme le fut, dans une genre plus tragique la chute des tours. Le boniment, le mensonge la veulerie organisé planétairement,avec le concours de politiciens naif e à peine corrompu, je ne vous dis que ça, le boniment.... Et dire que pendant le temps du mensonge le plus grossier certain esprits libres et racés comme a l’accoutumé faisaient de subtils distingos entre le systéme libéral et le systéme capitaliste comme pour donner plus de légitimité et de crédit a la politique..cette flatuence tragique."la régulation des marché,"" l’intervention de l’état "...mais c’est a mourir de rire ! c’est hallucinant de bétise


                                      • moebius 22 janvier 2008 16:00

                                        ..et pendant ce temps du mensonge certain la mine toute en déconfiture et le doigt pointé vers le ciel nous annonce de funestes chatiments..la crise serait à nul autre pareil....Hilarants suppots du pére du mensonge...


                                      • moebius 22 janvier 2008 16:12

                                        ..mais nous attentons maintenant la réaction de sa sainteté lui seul pourra restaurer notre foi. On attend quelque passe magique, un exorcisme peut etre. Belzebuth sort de ces valeurs trsisées ! et qu’en dit le chaman en transe préposé à l’économie et au commerce extérieur ? 


                                      • Pierre 22 janvier 2008 16:15

                                        La similitude avec le 11 septembre va peut etre meme plus loin....

                                        Ce qui me frappe c’est que cette chute soit arrivee un jour ou Wall Street est ferme. Pourtant l’annonce de Bush date de Vendredi, pourquoi n’y a-t-il pas eu de chute brusque Vendredi avant la fermeture de Wall Street.

                                        Et maintenant grace a la baisse de 0.75 point juste avant ouverture ils limitent les pertes en comparaison avec les autres bourses. Ceci ne serait-il pas tout organise par eux meme (similitude avec le 11 septembre ?).

                                        Autant je pense que les US ne sont plus l’unique moteur economique du monde. Autant je suis sur qu’il vont tout faire pour le rester. Et une des armes est la rumeur et l’exploitation de la peur et l’incertitude mondiale sur le role encore noyau ou non de leur economie pour la croissance mondiale.

                                        avec plaisir,

                                         

                                        Pierre

                                         

                                         


                                        • Pierre 22 janvier 2008 16:26

                                          C’est la methode coue.

                                          Si les investisseurs pensent que la recession US va entrainer une recession mondiale alors elle a 90% de chances d’arriver.

                                          A l’inverse s’ils sont persuade que l’US peut connaitre une recession sans que la croissance mondiale ne soit trop touchee alors la croissance restera positive (moindre mais positive).

                                          Nous sommes en periode de doute. D’ou l’interet des US d’exploiter cette peur, afin qu’ils ne perdent pas leur position de leader economique unique.

                                           

                                          Pierre


                                        • TSS 22 janvier 2008 16:28

                                          les filiales des banques françaises aux US sont impliquées dans les "subprimes" et le ressac va se faire sentir jusqu’aux sièges chez nous ! ET ce qui m’ennuie profondement ce n’est pas que les banques se casse la gueule c’est que l’etat va vraisemblablement trouver une combine pour leur sauver la mise !!!

                                          Combine à base de "fric" des contribuables com d’hab !!


                                          • Sz 22 janvier 2008 16:44

                                            Marasme en Irak + politique de baisse du dollar + Subprime = une belle crise boursière.

                                            Après, libre à chacun de fantasmer sur les racines plus profondes du mal et la fin du capitalisme.


                                            • Sz 22 janvier 2008 16:48

                                              par Pierre (IP:xxx.x28.29.93) le 22 janvier 2008 à 16H26

                                               

                                              C’est la methode coue.

                                              Si les investisseurs pensent que la recession US va entrainer une recession mondiale alors elle a 90% de chances d’arriver.

                                              -----

                                               

                                              La psychologie collective est un levier économique comme un autre.


                                            • pallas 22 janvier 2008 16:48

                                              Le cac40 est a +2,10 pendant que le dow jones est a -0,46, les bourses européennes sont dans le Vert ainsi que la bourse française, une haute prodigieuse, pendant que la bourse americaine s’effondre, les actifs changent de main en main, pendant ce temps, le barril de petrole vaut 88 dollars le barril, donc oui je l’affirme se n’est pas une crise et l’europe s’en sort grandit en influence economique de part le monde ce qui commence a serieusement a interesser les investisseurs du monde entier. Vous avez juger tous, qu j’avais tord, vous m’avez rie au nez, mis en negatif mes pronostics, force est de constaté que j’ai Eu Raison et vous Tous Tord. La realité confirme mes Dires, il n’y a que le resultat qui compte et donc je me passe de vos avies, vu que l’argument que j’expose c’est la realité de l’indice boursier, a bon entendeur, Salut.

                                               


                                              • donino30 donino30 22 janvier 2008 17:03

                                                Jugement un peu hatif cher pallas. Peut être qu’il n’y aura pas de crise, peut être que si. Certains, dans les hautes sphères, connaissent déjà la réponse à cette question. En 2001 il y a eu plusieurs petites hausses qui suivaient les fortes baisses : les professionnels refilaient leurs titres aux particuliers, braves moutons de panurge persuadés de faire une affaire en or. C’était d’ailleurs l’époque des soldes, comme en ce moment.

                                                 

                                                Je souhaite bon courage aux boursicoteurs qui n’ont encore jamais connu ce qu’est une vraie tendance baissière, sans même parler de krach, ils vont en avoir grand besoin.

                                                 

                                                 


                                              • Argo Argo 22 janvier 2008 17:03

                                                Idiot, il faut additionner les deux journées hier et aujourd’hui, puisque hier le Dow Jones n’a pas pu baisser pour la simple raison que... la bourse américaine était fermée.

                                                Ah bel intrépide, on en veut encore de vos fins pronostics


                                              • donino30 donino30 22 janvier 2008 17:23

                                                Article globalement intéressant mais qui m’a fait tiquer ici : 

                                                 

                                                "La presse aura beau dire que ce krach va avoir des incidences sur les économies et la vie des gens, ce n’est pas exact. Le krach n’est pas une cause en lui-même"

                                                 

                                                 

                                                Si Krach il y a, c’est une hypothèse très lourde de considérer qu’il n’aura pas d’incidence sur la vie des gens. C’est une opinion, je la respecte mais elle balaie d’un revers de main une situation dont la complexité échappe à mon avis à tout le monde sur cette planète. 

                                                 

                                                Pour ceux qui l’ignorent, la crise des subprimes, pourtant loin d’être un Krach a très sèrieusement ébranlé de grandes banques françaises (dont la plus grande), dont pourtant les "fondamentaux sont solides" pour reprendre une des formules préférée de nos économistes.

                                                 

                                                Un krach peut entrainer des organismes de crédit vers la banqueroute.

                                                 

                                                => Donc obliger les banques centrales à faire marcher la planche à billet à plein régime pour colmater les brèches

                                                 

                                                => Entraîne une inflation galopante, une frilosité générale des investissements, et une récession

                                                 

                                                => La France étant en déficit budgétaire de 20% par rapport à son budget en période de forte croissance mondiale, je vous laisse imaginer ce que cela serait en pèriode de récession : perte de confiance et de liquidité des états prêteurs, impossibilité de recourir à l’emprunt pour financer les déficits...

                                                 

                                                => Déficits grandissants, pas de recours à l’emprunt possible => Ménages sans revenus => Tsunami social

                                                 

                                                 

                                                Scénario catastrophe il est vrai, caricatural pas si sûr, mais y a t-il une seule personne au monde qui puisse se vanter de connaitre les conséquences d’un Krach en 2008, même dans les grandes mailles ? Pas moi. L’auteur si ?
                                                 


                                              • Aspiral Aspiral 22 janvier 2008 16:58

                                                Au début, le capitalisme était une discipline d’hommes courageux qui bien sûr espéraient des bénéfices de leurs investissements mais à dix ou vingt ans. Les moyens technologiques ont insensiblement raccourci les temps et les espaces... et les investisseurs ont été progressivement remplacés par des joueurs. Il est peu probable que le capitalisme survivent au trop grand nombre d’inconscients et d’inconséquents qu’elle a laissé entrer dans la bergerie bousière comme des loups en n’imposant pas à temps des structures et des délais de prise de bénéfice. On survivra mieux à l’écroulement de l’économie qu’à l’écroulement de la nature que celle-ci provoque.


                                                • Black Ader 23 janvier 2008 09:08

                                                  "qui bien sûr espéraient des bénéfices de leurs investissements mais à dix ou vingt ans."

                                                   

                                                  N’importe quoi.

                                                   

                                                  "Il est peu probable que le capitalisme survivent au trop grand nombre d’inconscients et d’inconséquents qu’elle a laissé entrer dans la bergerie bousière comme des loups en n’imposant pas à temps des structures et des délais de prise de bénéfice."

                                                   

                                                  Toujours n’importe quoi. Une correction boursiére est une chose banal et normal, tout comme la necessité pour une entreprise de licencier de temps à autre. C’est la destruction créatrice.


                                                • pallas 22 janvier 2008 17:13

                                                  Le taux est maintenant et c’est stabilisé aux environs de + 2,30 pour le cac40, toutes les pertes de la journée en fin de cloture ont ete largement renflouer pour devenir une journée positif, parcontre Wall Street est en negatif et n’emmerge pas, vous etes des idiots en jugeant mon avi forcement tord, comme si vous etiez les detenteurs du savoir, car la realité prouve que vous n’etes que des ignorants doublé de cretineries criant au loup alors qu’ils ne savent pas a quoi ressemble ce ledit animal, plus vous me jugerez mal plus vous me mettrez de mauvaises notations et plus votre honte vous fera face, car jusqu’au bout vous aurez poussé votre jugement insencé.

                                                   


                                                  • Claude Simon Tzecoatl 22 janvier 2008 17:25

                                                    Pallas,

                                                    Arrête. On n’est pas là pour poster des pronostics sur le jeu de pile ou face.

                                                    La baisse de 3/4 de points des taux par la FED a calmé les marchés. Est-ce que la combine marchera juste aujourd’hui ou pas ? On n’en sait rien.

                                                    Quoiqu’il en soit, les US sont dans une situation inconfortable. Complètement surendettés, il n’en demeure pas moins qu’ils sont le moteur de l’économie mondiale, de par leur consommation.

                                                    Soit, ils continuent leur fuite en avant, comme semble l’indiquer la baisse des taux de la FED de ce jour et le chéchèque de G Bush de 800$, soit ils arrêtent les frais et là c’est la récession noire.


                                                  • nick 23 janvier 2008 10:36

                                                    pour tout dire Pallas, je te moinsse non en fonction du contenu de tes commentaires mais purement pour leur forme...apprends à écrire et tu seras plus crédible....(de la à dire que le fond de tes commentaires est pertinent...il y a un pas que je ne franchirai pas)


                                                  • pallas 22 janvier 2008 17:22

                                                    Le taux maintenant est a + 2,75, le taux continu de monté et commence a retablir le negatig d’hier car celui d’aujourd’hui a ete largement renflouer, pendant ce temps la, Wall Street est toujours negatif, vous continuer de dire toujours que c’est un krach boursier planetaire ?. Les USA perdent tous leurs actifs, devenant un pays pauvre et abandonné de tous les investisseurs du monde entier. le nouvelle echiquier mondial est en place, les USA sont officiellement plus le pays maitre du monde economique.


                                                    • Gilles Gilles 22 janvier 2008 17:52

                                                      Mais comment faites vous pour faire publier un article en un jour ? Ou plutot autant d’articles si vite ? 

                                                      Les miens attendent depuis 12 jours....manquerait plus que l’on me dise que ce n’est plus d’actualité

                                                      Etrange que les rédacteurs à la chaine type la taverne, m Dugué, Morice aient jusqu’à 5 articles en même temps sur Avox et publiés si vite ??????? Quand au contenu ça va de l’intéressant au quasi plagiat de la presse du matin (ben oui un tel débit ne peut produire tout le temps de la qualité)

                                                      Avox joue une certaine transparence mais n’est ce pas que du pipeau ?

                                                      Bref, je trouve que ces délais injustifiés et cette discrimination ne pousse pas les rédacteurs potentiels à passer du temps à pondre un bel article.. ;décourageant plutôt ; A moins que l’objectif ne soit que d’avoir le même panel de rédacteurs attitrés avec de temps en temps un article d’intrus (qu’on refoule s’il plait pas en le faisant poireauter des lustres)

                                                      Franchement, je commence à me demander....

                                                      D’ailleurs ça me fait penser, que l’un des plus prolifique rédacteurs demandait récemment dans le fil d’un article concernant des idées d’enquêtes pour Avox quand les recettes publicitaires allaient être enfin partagées avec les rédacteurs......... envie de mettre du beurre dans les épinards ?


                                                      • grangeoisi grangeoisi 22 janvier 2008 18:15

                                                        @ Gilles

                                                         

                                                        Lol ! Fait longtemps que je ne pose plus la question concernant AV !

                                                        Agoravox est du genre à exploiter des nègres. Mais nègres à faire semblant d’être journalistes... quand on parle de bling bling et du faire paraître sinon du faire pareil ben je crois que l’on trouve ce qu’il faut ici. Omniscients les gus, donnez le sujet et ils vous en pondent une tartine pleine de confiture( de savoir).

                                                        Qui plus est pas très tolérants les lascars. Faites une réflexion mettant quelque peu leurs savoirs en balance... oser ironiser sur quelques mots , employés pour faire paillettes et montrer leur classe, ben vous n’êtes pas sorti de l’auberge à sarcasmes supérieures ! Bref des journal... j’hésite j’écris.. istes ou..eux !

                                                         

                                                        Mais avouons que pour le club du 3e âge que nous sommes, pour une plus grande partie, en tant que vieux du muppet show, au balcon on se marre pas mal !

                                                         

                                                         


                                                        • docdory docdory 22 janvier 2008 18:41

                                                           @ Bernard Dugué 

                                                          Depuis que je travaille , j’ai noté qu’il y avait eu plusieurs krachs boursiers ( les plus importants , outre le krach actuel , ayant été celui de 1987 et celui du 11/9/2001 ) . Aucun de ces krachs n’a eu la moindre incidence financière ou eu le moindre inconvénient en ce qui me concerne .

                                                          Seuls perdent de l’argent dans les krachs boursiers les spéculateurs qui ne font que perdre des milliards qu’ils ont malhonnêtement gagné en tondant la laine sur le dos des prolétaires , et les pauvres naïfs , impayables crétins qui imaginent pouvoir se constituer une retraite par capitalisation ! 

                                                          La bourse , c’est le tiercé du riche , ou le casino du gogo qui imagine que des sommes peuvent miraculeusement apparaître sur son compte en banque sans que personne n’ai perdu ou ne se soit fait voler lesdites sommes préalablement . Comme s’il pouvait y avoir des effets sans cause ! Et comme si cette loterie cupide ne pouvait pas se retourner contre lui !

                                                          Un défi pour l’intelligence du XXI ème siècle : inventer un monde sans bourse ni boursicoteurs : nul doute que ce monde fonctionnerait beaucoup mieux !


                                                          • geko 22 janvier 2008 19:54

                                                            Tout à fait d’accord avec Doctory ! Les krachs boursiers signifient la fin de la partie de poker ou quelques uns vont se faire tondre ! Le pire dans cette histoire c’est que les états s’invitent à la table !

                                                            et comme si de rien n’était, les grands medias nous disent que "les emprunteurs ne pourront pas respecter leur engagements", comprendre dans cette idéologie darwinienne, ces salops de pauvres se sont fait baisés avec les contrats à taux variables c’est de leur faute tout ce qui arrive !!

                                                            A quand la prochaine donne ?


                                                          • Marc Bruxman 22 janvier 2008 21:00

                                                            Personne ne s’est fait baisé par le contrat a taux variable !

                                                            C’est écrit dessus que c’est à taux variables et les taux étaient historiquement bas quand ils l’ont souscrit. Une simple recherche sur internet aurait du suffire à ces gens pour savoir qu’ils fesaient une connerie. Quand c’est au plus bas, il faut s’attendre que cela monte !

                                                            Ils ont joués et ils ont perdus voila tout. Les gens feraient bien d’arréter de geindre et d’assumer leur connerie. Parce que signer un taux variable en 2005, il fallait vraiment être le dernier des abrutis.

                                                            Lors de la fin des années 1990 personne ne s’est plaint que les banques perdent de grosses sommes avec les taux variables quand les taux d’intérêts baissaient. Pourtant certains avaient des taux variables et d’autres ont renégociés leurs prix. Dans ce cas c’est la banque qui a perdu du fric et aurait mieux fait de faire un taux fixe. Bref avec le taux variables on joue des fois on gagne d’autres on perd. Et il faut arréter de venir chouiner quand y’a eu bobo.

                                                            Bien sur certains vont encore vouloir que l’état fasse une aide d’urgence ce qui reviendrait a taxer des gens qui n’ont pas joués car ils avaient un cerveau pour payer des gens qui par leur abscence de cerveau ont fait des bétises ! ! ! STOP ! Le seule chose que devrait faire l’état c’est rappeler aux gens qu’il faut lire un putain de contrat avant de le signer.

                                                            PS : Cela ne serait pas pareil si les banques n’avaient proposées QUE du taux variable. Elles ne l’ont pas fait. Chacun était donc libre.

                                                             


                                                          • Bernard Dugué Bernard Dugué 22 janvier 2008 21:38

                                                            raisonnement un peu simpliste, Marc, dans tous les cas de ce type, il y a asymétrie d’information et le rôle de l’Etat est de protéger le faible contre la voracité du puissant, une fois les règles établies, il est légitime de dire que ceux qui sont dans la mouise sont responsables. Le jeu économique reste cependant impitoyable, à voir les accros de l’euromillion, et ainsi de suite...

                                                             

                                                            @Doc, un monde sans bourse n’existe pas, nous sommes dans cette civilisation de l’économie, alors il faut inventer au-delà de l’économie et que les peuples puisse jouer au delà de leurs possibilité, comme disait Miles Davis, puissions nous tous être des Miles Davis

                                                            Pour info, je me suis payé un 3 en philo et un 4 en français au bac, je livre cette info pour les abrutis qui vont ironiser et me lyncher, the shox must go and go and go


                                                          • geko 22 janvier 2008 21:44

                                                            C’est bien ce que je dis c’est de leur faute !

                                                            Ils ont joués et ils ont perdus voila tout Et oui les gens qui empruntent pour acquérir une maison doivent surement jouer. !!

                                                            Qu’est ce qu’ils sont cons de n’avoir pas lu la petite ligne glissée à la 53ème page en police 2 dans un langage juridique totalement obscure ! Quesqu’ils sont cons de ne pas avoir du pognon pour se payer du conseil !

                                                            si les banques n’avaient proposées QUE du taux variable Et bien personne ne ferait d’emprunt à long terme !


                                                          • Marc Bruxman 23 janvier 2008 00:37

                                                            "raisonnement un peu simpliste, Marc, dans tous les cas de ce type, il y a asymétrie d’information et le rôle de l’Etat est de protéger le faible contre la voracité du puissant,"

                                                            Ce raisonnement est dangereux car aujourd’hui l’état surprotége et les gens deviennent des légumes.

                                                            On a des pubs qui disent qu’il faut manger équilibrer "mangerbouger.fr tout ca". J’ai vu une pub qui disait de se laver les mains après être allé aux toilettes financée par la sécu et je passe les "attentifs ensemble" de la RATP. Bientot il y aura une loi qui obligera d’inscrire sur la porte des WC qu’il faut se "torcher le cul et ne pas oublier de tirer la chasse". On vous interdit aussi de fumer "pour votre bien". Le meilleur des mondes n’est pas loin.

                                                            A force de prendre les gens pour des merdes, ils deviennent des légumes. La banque serait condamnable si le "taux variable" n’était pas indiqué sur les documents contractuels remis. Or je l’ai toujours vu indiqué en bonne place. La personne concernée si elle ne comprend pas est alors censée recherches des informations. Sinon c’est un peu facile. Et sinon oui un contrat c’est chiant à lire mais c’est pareil pour tout le monde. (J’en lis en ce moment pour ne pas me faire rouler et croyez moi que cela m’enmerde).

                                                            J’ajouterai qu’en encourageant les gens à devenir des légumes assistés ils deviennent incapable de fonctionner sans assistance ce qui est analogue à la dépendence d’un toxicomane en pire. Car les gens finissent par ne même plus se poser la question d’ou vont leures taxes et de pourquoi il les payent tant que l’état leur donne cette illusion de protection. Ils se disent que l’état vole certe la moitié de ce qu’ils gagnent mais que c’est pour leur bien. Et bien je vais vous le dire, aucun dealer de shit ne m’a jamais pris la moitié de mes revenus ! ! ! Et même la scientologie n’ose pas le faire... Une fois que c’est fait y’a plus qu’a mettre les légumes sous serre devant TF1 et une certaine élite peut s’amuser tranquillement.

                                                            Alors il serait temps de sevrer les gens pour qu’ils reprennent le controle de leures vies. A voir les sondages et l’avis des français il semblerait que la drogue étatique ne rend pas plus heureux que la drogue normale lorsque l’on en abuse. D’ailleurs finalement la drogue en général ce n’est vraiment bon que la première fois.

                                                             


                                                          • geko 23 janvier 2008 08:22

                                                            @Marc Bruxman

                                                            Vous parlez d’assistanat à juste titre. Par contre en faire porter la responsabilité à l’état seulement c’est un peu fort là ! Les gens attendent trop de l’état, ok la dessus je suis d’accord. Mais dans cette drogue que vous décrivez vous citez la publicité et TF1 qui sont la manifestation d’entités économiques privées.

                                                            Maintenant le système a tendance verser dans la perversion et je ne pense pas que tout autoriser est sain dans la régulation des marchés. Si les gens sont trop assistés l’économie a aussi besoin d’un minimum de moralité parceque les actionnaires n’en ont apparemment pas beaucoup !

                                                            Cordialement bonne journée


                                                          • geko 23 janvier 2008 08:53

                                                            Pour conclure sur mon commentaire précédent, je pense que l’économie telle qu’elle est pratiquée ne tire pas l’humanité vers le haut.

                                                            Il est plus facile de vendre à des gens légumisés qui ne réfléchissent pas. En ce sens le marketing avant science de l’écoute est devenu une science de la manipulation et de la propagande.

                                                            Il n’y pas continuité entre social et entreprise. L’individu va travailler dans une entreprise pour participer à une guerre dont il se retrouve victime une fois sortie du cadre d’entreprise. Hors l’entreprise devrait être une continuité du social (j’entends partage de valeurs et intérêts collectifs) et le social une continuité de l’entreprise dans un système vertueux . Les seuls bénéficiaires dans cette histoire sont les possédants  : L’intérêt individuel passe bien devant l’intérêt collectif.


                                                          • Black Ader 23 janvier 2008 09:14

                                                            "Il est plus facile de vendre à des gens légumisés qui ne réfléchissent pas. En ce sens le marketing avant science de l’écoute est devenu une science de la manipulation et de la propagande."

                                                             

                                                            Ne prenez pas le cas de votre famille pour la régle. Les gens qui consome sont riches, et plus ils sont riches et dépense, plus ils sont intelligents, évidement. S’imaginez qu’on peut les "manipuler", c’est du délire..

                                                             

                                                             

                                                            "L’individu va travailler dans une entreprise pour participer à une guerre dont il se retrouve victime une fois sortie du cadre d’entreprise."

                                                             

                                                            Le salarié est payer pour ses services. Cette "guerre" lui permet donc de manger.

                                                             

                                                            "Hors l’entreprise devrait être une continuité du social (j’entends partage de valeurs et intérêts collectifs) et le social une continuité de l’entreprise dans un système vertueux ."

                                                             

                                                            Le "social", ca n’existe pas.

                                                             

                                                            "Les seuls bénéficiaires dans cette histoire sont les possédants : L’intérêt individuel passe bien devant l’intérêt collectif."

                                                            Le seul interet collectif est la protection des interets individuel. Il ne peut donc y avoir contradiction. Par ailleur, depuis 1789, tu es libre d’ouvrir ta boite, de devenir patron, et possédant. C’est uniquement une question de talent.


                                                          • geko 23 janvier 2008 10:33

                                                            @La vipère noire !

                                                            Les gens qui consome sont riches, et plus ils sont riches et dépense, plus ils sont intelligents, évidement.

                                                            Drole de défintion de l’intelligence : si je suis votre raisonnement on nait intelligent ou pas selon la richesse des parents, c’est peut être votre cas  ! Black Ader est nait intelligent ! La "richesse financière" ne donne que du pouvoir, effectivement cela peut être le pouvoir se vautrer dans la luxure !

                                                            Plus on dépense plus on est intelligent ? Avec de tels raisonnements je ne donne pas cher de la longévité de l’humanité !

                                                            Le seul interet collectif est la protection des interets individuels Ca se saurait depuis longtemps parcequ’il n’y aurait plus personne dans les tribunaux hors c’est l’inverse qui se produit. L’intérêt individuel empiète bien souvent sur l’intérêt individuel du voisin, et là encore c’est celui qui a le pognon est peut se payer un bon avocat qui l’emportera pour son propre intérêt. La liberté finit là ou commence celle des autres, et si je suis votre raisonnement moi seul libre et les autres esclave de ma liberté !

                                                            On doit vraiment s’épanouir dans votre entreprise !! si vous avez le talent de l’avoir monter de vos propres compétences !


                                                          • Dogen 22 janvier 2008 19:00

                                                            C’est effarant 

                                                            Que ce soit l’article ou les commentaires, 80% racompte absolument n’importe quoi. C’est une vrai reunion tupperware...

                                                            Franchement, pour certains d’entre vous, quand vous ne connaissez manifestement pas un sujet (au dela de ce que vous avez entendu au 20 heures), ce n’est pas la peine de laisser des commentaires et analyses.

                                                            On ne vous en voudra pas.


                                                            • nounoue david samadhi 22 janvier 2008 19:04

                                                              tout cela me donne envi de vomir, qu’elle belle poudre aux yeux ! pendant ce temps dans les paradis fiscaux !

                                                               

                                                              les ordinateurs comptent les milliards et les distribues sur des comptes cachés ...

                                                               

                                                              moi j’aimerais bien que l’on m’explique d’ou la bourse est un système égalitaire et qui respecte

                                                               

                                                              les droit de l’homme ?

                                                               

                                                              ex : je penses à ce producteur de banane en cote d’ivoire qui faute d’avoir son accès à internet vends une fois sur trois son stock quand les cours de la banane sont au plus bas !

                                                               

                                                               

                                                               


                                                              • Cascabel Cascabel 22 janvier 2008 20:18

                                                                Aujourd’hui mardi à 20heures un suicide.

                                                                J’entendais des bruits à l’extérieur, des cris, j’ai ouvert la fenêtre pour aller voir. Des gens s’agitaient en bas, on entendait quelqu’un hurler, d’un air désespéré et puis tout d’un coup j’ai vu un homme se jetter du 6ème étage, bang. Encore plus de bruits, des hurlements partout dans la rue.

                                                                Voilà. Je ne sais pas pouquoi je vous en parle, sûrement un rapport avec l’économie, peut-être pas, peu importe.

                                                                Dieu ait son âme.

                                                                 


                                                                • Marc P 22 janvier 2008 20:49

                                                                  Ce serait dommage de passer à côté de cette interview de Robert Reich proposée par Céline sur Avox... Les 10 dernières minutes suffisent...

                                                                  Il est américain, il n’est pas cynique, il est économiste, il est brillant, il est humaniste, il est de gauche... il est presque optimiste... il est clair, et il est humble... (en plus pour l’anecdote il doit faire moins d’1mètre 60)

                                                                  http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=19582

                                                                  Cordialement.

                                                                   

                                                                  Marc P

                                                                   

                                                                   

                                                                   


                                                                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 22 janvier 2008 20:58

                                                                    Merci pour le lien mais le titre, j’aurais envie d’inverser le titre et de dire que c’est la chute de la démocratie qui fait le lit de l’hyper capitalisme. Sous réserve d’une écoute de cet entretien


                                                                  • Marc P 22 janvier 2008 22:52

                                                                    Bonjour Bernard,

                                                                    Et j’ajouterais "et lycée d’Versailles" les 2 phénomènes s’alimentant réciproquement.

                                                                    Peut être avez vous écouté cette courte interview de Larouturou de mars 2007, c’est bluffant de prémonition...

                                                                    http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=19574

                                                                    Il avait tout bon ou il disait tout haut ce que d’autres "savaient tout bas"...

                                                                    L’émission de la radio Suisse méritait 1 heure d’entretien... C’était vraiment trop rapide mais c’était bien...

                                                                    Marc P

                                                                     

                                                                     

                                                                     


                                                                  • Marc Bruxman 22 janvier 2008 20:51

                                                                    Il est fort regrettable que certains confondent ici politique et économie... Parmi les perles !

                                                                    "moi j’aimerais bien que l’on m’explique d’ou la bourse est un système égalitaire et qui respecte les droit de l’homme ?"

                                                                    La bourse est en soi un système parfaitement égalitaire. Car elle garantit que les échanges de parts sont publics et que leur prix correspond à la loi de l’offre et de la demande. Si nos amis russes avaient appliqués cette règle quand Eltsin a fait les privatisations, l’état russes aurait touché le bon prix et les potes de Boris auraient été moins riches après. (Ah oui parce que le cours qui montent de 300% le soir de l’introduction c’est gros et ca se voit trop).

                                                                    La bourse permet de rendre "liquide" ce qui ne l’était pas à savoir les parts dans les sociétés. Sans la bourse pour se délester de ses parts il fallait recourir (selon les législations) à des notaires, des actes sous seing privées et autres barbareries juridiques. Et surtout il faut trouver un acheteur. Du coup, tu hésites avant d’investir. Car il ne faut jamais oublié que de temps en temps du capital est introduit en bourse et que lors de ces introductions il y a un apport de cash qui profite à l’entreprise. C’est le coté liquide de l’investissement qui permet aux introductions d’avoir un tel succès. Car tu peux du couo investir en te disant que si le placement est foireux tu revends.

                                                                     

                                                                    "La bourse , c’est le tiercé du riche , ou le casino du gogo qui imagine que des sommes peuvent miraculeusement apparaître sur son compte en banque sans que personne n’ai perdu ou ne se soit fait voler lesdites sommes préalablement . Comme s’il pouvait y avoir des effets sans cause ! Et comme si cette loterie cupide ne pouvait pas se retourner contre lui !""

                                                                    Non tu n’a pas compris. L’ignorant joue au tiercé quand il joue en bourse. Et c’est un jeu auquel l’ignorant se fait toujours plumé. Celui qui a une formation en finance ou peut se payer les services d’un financier ne joue pas au tiercé. Il prend des risques bien sur mais c’est des risque calculés et cela n’a rien d’un jeu de hazard. Même si de temps en temps l’on perd. (De même que de temps en temps un sportif de haut niveau se fait mal et ne peut plus jouer pendant quelques mois).

                                                                    Il est vital de se former si l’on veut jouer en bourse. Sans formation on est un peu comme un "navigateur" sur le pacifique qui n’a jamais pris de cours de voile. On va couler ! Ce qui n’empéchera pas le marin expérimenté de mourir si cela tangue trop ! Mais si tu ne sais pas lire un bilan, ne comprend pas les fondamentaux, les régles d’investissements et ne sais pas lire la fiche d’un produit dérivé, ne joue pas. Apprends et reviens plus tard !

                                                                    "Seuls perdent de l’argent dans les krachs boursiers les spéculateurs qui ne font que perdre des milliards qu’ils ont malhonnêtement gagné en tondant la laine sur le dos des prolétaires , et les pauvres naïfs , impayables crétins qui imaginent pouvoir se constituer une retraite par capitalisation ! "

                                                                    Tu n’a pas compris ce qu’est la spéculation ! La spéculation c’est "la loi du dernier imbécile". Pourquoi ? Parce que si j’achéte une action en étant convaincu qu’elle est au bon prix et qu’elle va monter par rapport aux fondamentaux de l’entreprise, je ne spécules pas, j’investis. Si je spécule c’est que je sais au fond de moi même que je suis un imbécile d’acheter cette action à ce prix mais je suis persuadé que je vais trouvé un mec encore plus bete qui va me la racheter plus chére ! Ca c’est pour le vrai spéculateur. Et un vrai spéculateur peut faire beaucoup de thune quand la bourse se casse franchement la geule. Pendant le krach internet mon boss de l’époque s’était ainsi blindé de "put warrants" (spécul à la baisse avec effet de levier) et il s’est littéralement goinfré. Ce genre de bidouille est à ne JAMAIS faire si vous n’êtes pas très calé en finance afin d’évaluer les risques et le bénéfice. Mais ce mec la a gagné de l’argent quand la bourse est monté puis il en a refait pendant toute la phase de chute... Il reconnaissait que la dernière année il avait gagné plus comme cela qu’avec son salaire fixe.

                                                                    D’autres sont justes payés comme "gérant de fond" afin de placer la thune des autres... Et cet autre indirectement cela peut être vous ou votre boite... Cela peut être pour votre retraite, pour de l’investissement futur. Il y a tout un tas de raison de chercher un bon fond pour y placer son argent.

                                                                    Quand à la retraite par capitalisation, cela marche très bien : 1000 € investis sur le CAC en Janvier 1987 vaudraient aujourd’hui 4842 € malgrés les crachs de 1987, 2000 et celui d’hier. Ce placement me parait pas si mal ! C’est à dire qu’en cotisant un mois à 1000 € tu financait quasiment cinq mois de retraite au même salaire en seulement 21 ans. Le cas Enron est l’arbre qui cache la forêt. Mais il ne doit pas faire oublier qu’il faut être le dernier des abrutis pour placer tout son capital sur la même action ! ! ! Les mêmes salariés auraient placés leur thune sur le dow jones et ils n’auraient pas eu de problème.

                                                                    "ex : je penses à ce producteur de banane en cote d’ivoire qui faute d’avoir son accès à internet vends une fois sur trois son stock quand les cours de la banane sont au plus bas !"

                                                                    Et bien si le problème est tel, il faut qu’il se prenne un accès ! Il y a moyen de choper des accès internet par satellite qui fonctionnent de n’importe ou en affrique. Le fait de vendre ses bananes plus cher lui payera certainement ses frais d’accès. Si ce n’est pas le cas, alors le problème n’a rien à voir avec l’abscence d’accès internet puisque l’on aurait fait la démonstration que dans son cas, cet outil n’a pas d’intérêt économique. Et cela vaudrait alors dire que le problème est juste que trop de monde produit des bananes. Et qu’il devrait donc peut être planter autre chose de plus rare sur son terrain.

                                                                    Quand a toi dans ce cas, la bourse te permet de choper des bannanes pas chéres au supermarché. Et rien ne t’empéche de faire un don à ce producteur si tu veux l’aider par exemple à s’acheter une parabole pour mettre une connexion internet et améliorer son business ! ! ! Ou plus simplement du monde, le micro-crédit répondrait certainement très bien aux besoins de ce paysan en lui permettant de financer sa parabole sans rien devoir à personne. Ca tombe bien, il y a plein d’assos humanitaire qui fond dans le micro crédit et les dons ne sont pas imposables.

                                                                     

                                                                     

                                                                     

                                                                     

                                                                     


                                                                    • docdory docdory 23 janvier 2008 13:34

                                                                       @ marc bruxman 

                                                                       

                                                                      " 1000 euros investis dans le CAC 40 en 1987 vaudraient 4000 et quelques aujourd’hui " , dites vous ?

                                                                      J’ai d’excellents souvenirs de la valeur de l’argent . En 1974 , une voiture de base valait 10 000 euros , le smic était environ à mille francs , le café était à un franc , la bière à deux francs et la baguette à un franc , le litre de super à un franc . Ces prix sont à peu de choses près ce qu’ils étaient en 2001 à l’introduction de l’euro ! Autrement dit : un franc 1974 est égale à un euro 2001 , 4000 Francs de 1974 valant 4000 euros actuels . Or , en 2007 , compte tenu de l’hyperinflation depuis l’euro , un euro qui valait 6.55957 francs , n’en vaut plus guère que cinq en francs constants , ce qui doit représenter , un peu plus de deux francs de 1987 ( le franc de 1987 valait 2 fois moins que celui de 1974 ) . Autrement dit , avec la dépréciation des deux monnaies successives , vous n’avez rien gagné du tout , et peut être même perdu de l’argent !


                                                                    • Marc Bruxman 23 janvier 2008 19:11

                                                                      J’avais donné mon exemple pour les années 1987-2008. Durant cette période l’inflation a été très contenue au niveau global. Tout simplement parce que pendant que certains prix (comme dans l’automobile) se sont envolés d’autres se sont effondrés (téléviseurs, chaines hifi, électroménager). Et pour l’automobile il est difficile de comparer tant une voiture de l’an 2008 n’a rien à voir avec une voiture des années 1980. Ah si justement si vous prenez le prix d’une Logan il n’y a pas eu tant d’inflation que cela depuis 1987 non ? Quand à l’arrivée de l’euro cela ne correspond pas du tout à ce que l’on appelle de l’hyperinflation. C’est juste un retour à la normale, l’inflation ayant été extrémement basse ces dernières années.

                                                                      Il est par contre vrai que dans les années 70 investir dans les actions était une mauvaise idée. Mais en bourse, il n’y a pas que les actions ! Il y a aussi les obligations, les matières premières, divers produits dérivés (cette dernière classe est plutot réservée aux spécialistes même si des particuliers s’y amusent à leurs risques et périls). Donc dans les années 70 justement un manager intelligent aurait utilisé la bourse, vendu tranquillement ses actions et acheté des matières premières ou des obligations. Et il aurait fait bcp d’argent ainsi.

                                                                      Et la encore avec l’énorme avantage que vos investissements en matières première sont liquides ! Vous pouvez acheter puis revendre de l’or dans la journée ! ! !

                                                                      Enfin si votre crainte concerne l’inflation, rien ne vous empéche de placer une partie de votre capital dans l’immobilier. Achetez une chambre de bonne et mettez un locataire dedans. C’est un très bon placement. Et si jamais il devait y avoir de l’inflation, votre prêt à taux fixe se retrouverait remboursé automatiquement. Même si en ce moment vu la situation de l’immobilier il faut être très prudent. (Il reste des affaires ca et la notamment à Paris mais les grandes villes de province j’éviterai)


                                                                    • tvargentine.com lerma 22 janvier 2008 21:24

                                                                      @ par Gilles

                                                                      Tu as fais le même constat,ce sont toujour les mêmes qui diffusent et qui déversent des articles complétement à coté et dont le seul lien c’est d’etre CONTRE et anti-sarkozy et anti-américain,bref qui va pas très loin

                                                                      Bref c’est tres facile et ça mene à rien,car il n’existe aucune réflexion

                                                                      Il faudrait une meilleure diffusion d’articles d’autres rédacteurs,même si les sujets sont difficiles ou généralistes et même si il y a des fautes d’orthographe,car lire tout les jours les mêmes "redacteurs" qui se touchent le nombril....

                                                                      Au secours,la radio suisse veut m’interviewer ,ça vire à la bouffonerie

                                                                       

                                                                       


                                                                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 22 janvier 2008 21:30

                                                                        C’est l’histoire d’un gamin qui avant la fin du mois, n’a plus d’argent de poche et demande à son père de lui avancer 50 euros en jouant avec une boîte d’allumettes, que fait le père ?

                                                                        C’était un peu ça, l’idée du chantage boursier. Est-ce avéré ou pas, toujours est-il que le feu sur la baisse a fait avancer d’une semaine la réunion de la Fed, et cette séance exceptionnelle a accouché d’une baisse exceptionnelle des taux directeurs, du jamais vu depuis plus de 15 ans. Comme quoi, ce billet avait bien anticipé le mécanisme, sans connaissances très pointues de l’auteur, juste un peu de flair


                                                                        • moebius 22 janvier 2008 21:38

                                                                           la bourse n’est pas le tiercé du riche en Chine on joue a la bourse et on y gagne beaucoup plus souvent qu’au tiercé et si on y joue c’est que c’est la la seule maniére de placer son argent vu la faible rentabilité de l’épargne et la quasi absence absence de systéme efficace de protection sociale ou de retraitre. En France nous sommes appartenons à une espece protégé et nous avons encore beaucoup de mal a admettre cette réalité...Il n’y a pas que des bourgeois adipeux coiffés d’un chapeau claque t qui fument d’énormes cigares en faisant de tré jolies ronds qui jouent a la bourse. La bourse dans le monde c’est considérablement démocratisé.... les banques elles aussi ont démocratisé leur offres de produits financiers hyper alléchants et super foireux..c’est la démocratisation de la phynances qui est responsable de l’hyper super méga hyper protéiforme capitalisme libéral ... Nous sommes passé ce mois de janvier d’une sociéte de consommation a une société de gavage systématique et il est normal que de temps en temps nous vomissions car nos estomacs ne sont pas encore parfaitement adapté aux nouvelles donnes du marché mis nous nous adapterons car nous sommes des etres libres de nous aliéner a toute cette hyper saloperie qui nous est si gracieusement offerte.


                                                                          • Bernard Dugué Bernard Dugué 22 janvier 2008 21:49

                                                                            Remarque pertinente, la Chine s’est éveillée, elle en est au stade de l’Amérique de 1929 mais le système est consolidé


                                                                          • grangeoisi grangeoisi 22 janvier 2008 22:45

                                                                            On avait la méthode Coué, on a maintenant l’autosatisfaction Dugué.

                                                                             

                                                                            D’ici que demain matin il nous mette un lien pour son pour son article dans la Tribune !


                                                                            • moebius 22 janvier 2008 23:03

                                                                               Une des raison pour laquelle sa situation se consolide est le fait que le cash qui peut etre gagner dans des transactions boursieres est investi systématiquement dans l’immobilier qui conserve ici toute sa valeur de valeur refuge... Ce qui reste somme toute économiquement trés peu "moderne" par rapport à la bonimenterie tapageuse et "démocratique" que nous connaissons nous.


                                                                              • moebius 22 janvier 2008 23:05

                                                                                ...et dont les plus pauvres font les frais, mais démocratiquement cela va sans dire.


                                                                                • Le péripate Le péripate 22 janvier 2008 23:06

                                                                                  Aléa moral.

                                                                                  Aléa moral, je crois que c’est le nom d’une chose curieuse en économie. Ca veut dire quelque chose comme : si je suis certain qu’il y aura quelqu’un pour rattrapper mes conneries, je risque fort d’agir de manière irresponsable.

                                                                                  Alea moral..... C’est une jolie expression, n’est-ce pas ?


                                                                                  • TSS 23 janvier 2008 09:27

                                                                                    chez Taddei,hier au soir,Charasse a precise que les "subprimes" etaient une enorme boulette des banques,mais qu’il n’avait jamais vu une banque rembourser quoique se soit et que comme d’habitude c’est les plus pauvres qui paieraient  !

                                                                                    on peut penser ce qu’on veut de Charasse mais il connait le système.. !


                                                                                    • Claude Simon Tzecoatl 23 janvier 2008 09:48

                                                                                      C’est pas une boulette, c’est clairement des connards, excusez-moi l’expression.

                                                                                       


                                                                                    • docdory docdory 23 janvier 2008 10:28

                                                                                       @ Tous 

                                                                                       

                                                                                      Tout ceci est la conséquence pure et simple de l’idéologie libérale : en résumé cette doctrine stipule que la " concurrence libre et non faussée " aboutit à une espèce de nirvana économique , en raison d’un phénomène que d’aucuns appellent " la main invisible du marché " . On laisse donc faire cette " main invisible du marché " , qui est censée diriger l’économie vers un monde optimal pour tous ! 

                                                                                      Imaginons qu’on tienne le même raisonnement dans la marine à voile : on laisserait " la main invisible des vents " guider le navire sans qu’aucune manoeuvre ne vienne la contrecarrer ! Inutile de dire que dans ces conditions , il n’y a guère de chances d’arriver à bon port , et que le risque est fort élevé de se retrouver dans les récifs ! Eh bien , les krachs boursiers sont les récifs d’une économie dont on refuse que l’Etat la dirige ...Un trois-mâts sans capitaine , en quelque sorte !


                                                                                      • Christoff_M Christoff_M 23 janvier 2008 15:17

                                                                                         J’’emboiterais le pas à Morice, en disant que Saddam avait commandé une centrale aux français et qu’il voulait déja à une époque lointaine avec Khadafi, et des Sud américains se passer del’Opep qui n’est qu’une organisation de relai des américains comme de nombreux organismes mondiaux....

                                                                                        se passer des américains ou de leur monnaie ou de leurs groupes qui pratiquent le lobbying est tout de suite sanctionné on l’a vu Saddam mort et Khadafi bombardé par des crooiseurs américains, il a perdu un de ses enfant et cela l’a converti par force à se ranger derrière "l’ordre établi" par les dirigeants de se monde....


                                                                                      • ebli 23 janvier 2008 22:30

                                                                                        Pourquoi se polariser sur la Bourse des valeurs (actions) ? Les matières premières , le marché de l’art, connaissent aussi des fluctuations importantes, sans rapport avec la marche de l’économie réelle, mais plutôt avec la spéculation - boursicotage ou panique.

                                                                                        Il faut garder la tête froide et relativiser en pensant à tous ceux qui ne peuvent se payer ces émotions, parce qu’ils ont déjà bien du mal à gagner de l’argent... pour vivre !


                                                                                        • Christoff_M Christoff_M 24 janvier 2008 01:08

                                                                                           si il y a un rapport c’est que les spéculateurs placent leurs billes partout et faussent complètement les prix...

                                                                                          on peut citer l’exemple des riads marocains qui sont devenu une mode entretenue à coup de pub dans les médias si bien que dans certaines villes les maisons ont quadruplé chassant la population locale au profit de touristes et de bobos nantis !! ce qui fait que dans la plupart des villes les pauvres sont rejetés de plus en plus loin et les tres riches s’emparent des centres villes et comme ils sont peu partageurs et ne se mélangent pas il font jouer a fond la spéculation pour faire le ménage !!

                                                                                          c’est cela aussi l’effet mondialisation et spéculation un déséquilibre urbain de plus en plus flagrant ne vous étonnez pas de l’augmentation des agressions entre zones riches et zones pauvres cela a aboutit déja à des émeutes chez nous ou aux états unis mais visiblement il faudra une guerre civile pour réveiller les esprits et arreter la provocation caractéristique de beaucoup de parvenus...


                                                                                        • TSS 24 janvier 2008 09:32

                                                                                          1er doigt dans l’engrenage ;la"societe generale" affiche un trou de 7 milliards d’euros-2 pour les subprimes et 5 par malversation de courtier(enfin !officiellement).

                                                                                          dormez braves gens,il n’y rien à craindre...... !!


                                                                                          • armand armand 24 janvier 2008 09:50

                                                                                            En effet, TOUT est devenu objet de spéculation à l’époque actuelle, actions, logements, matières premières, clubs de foot, etc (j’arrête là le catalogue à la Prévert...) Et le problème de cette spéculation c’est qu’elle prend la forme d’un infini de ’produits dérivés’ à important effet de levier. Le but étant, bien entendu, de décupler les gains des investisseurs (et les primes des traders) en limitant au maximum les risques d’échec. Un peu comme un casino dont les règles seraient de plus en plus manipulées pour que certaines catégories de joueurs ne puissent pratiquement jamais perdre. Le problème c’est quand ça foire (comme pour la SG) les pertes sont immenses. Et tout cela révélant, une fois de plus, l’importance exagérée de quelques traders dopés aux primes et à la coke.

                                                                                            Une réforme du système (qui ne viendra jamais, trop d’intérêts sont en jeu) serait tout simplement de rétablir le marché. Le vrai, celui où l’on achète un bien, un titre, un service avec de l’argent qu’on a (et non une option spéculative pariant soit sur une hausse, soit sur une baisse - imaginez si vous appliquiez cela à la baguette de votre boulanger...). Où on devient physiquement propriétaire de ce que l’on achète, et l’on paie comptant - et non sous forme de ’marges’ qu’il faut approvisionner si les cours tombent. Utopique, non ?


                                                                                            • zamzam 24 janvier 2008 13:58

                                                                                              Tout va très bien Madame La Marquise !

                                                                                              Nous avons un génial Général . Il sera un sublime et subliminal Maréchal . Il suffit de savoir se vendre .

                                                                                              Si l’exercice s’avère difficile , on peut toujours vendre son épouse , ou ses enfants si la génitrice n’est pas

                                                                                              de 1ère " fraicheur " . Suite à " l’incident " de 1929 et au Traité de Versailles , nos voisins et cousins

                                                                                              germains , très civilisés et cultivés , n’ont pas manqué d’imagination . Ne vous inquiétez pas  ! Une BONNE

                                                                                              GUERRE ........et çà repart . L’ ESCLAVAGE de l’Humanité est sur la bonne voie , après la société de

                                                                                              PROSTITUTION Généralisée qu’on nous élabore méticuleusement . Rassurez-vous : les classes

                                                                                              moyennes auront quelques aménagements , selon leur utilité et leur docilité .

                                                                                               

                                                                                              Il parait que le capitalisme est l’exploitation de l’Homme par l’Homme . Le socialisme c’est l’inverse .

                                                                                              Sociaux-démocrates et chrétiens-démocrates n’ont été que LA VASELINE du capitalisme sauvage , cupide,

                                                                                              avide , cynique , boulimique , féroce , impitoyable , SANS FOI NI LOI . Je ne vois aucune différence entre

                                                                                              Reagan , Thatcher , Delors , Pascal Lamy , Tony Blair , Leon Britain , Clinton , DSK , Barroso , Solana ,

                                                                                              Alain Minc , Madelin , Longuet , Guy Sorman , Rocard , Thierry Breton , Nicole Notat , Marc Blondel , Aznar ,

                                                                                              Angela Markel , Berlusconi , Boris Eltsine , Bernard Ochkrent , Jacques Ségala , W Bouche d’égout ................

                                                                                              Tout celà , c’est une petite subtilité de " PACKAGING " . C’est le même K. K. que notre NIKE OH LA LA .

                                                                                              Depuis quelques mois , j’ai persisté à écrire dans certains commentaires que " NOTRE SEUL ESPOIR

                                                                                              DE RENAISSANCE EST L’UNION DES MAQUERELLES , DES PREDATEURS ET DES SOPHISTES " .

                                                                                              " On achève bien les chevaux " . Pourquoi pas les mules du Poitou  ? Soyons humains et charitables .........

                                                                                              Naturellement , on peut ajouter à cette brève liste de très GRANDS CROCODILES , plus des 3/4 de ceux

                                                                                              qui GAGNENT LEUR VIE DANS LE P.A.F , les MEDIAS , le SHOW-BIZENESS , la domesticité , le conseil et

                                                                                              la sécurité de L’OLIGARCHIE MONDIALE . Bourdieu et d’autres nous ont bien prévenu : DEVANT

                                                                                              L’ABATTOIR , IL SERA TROP TARD .

                                                                                               

                                                                                              Excellente journée à toutes et à tous  ! Vive l’arrêt pudique  ! Vive la transe  !


                                                                                              • gnarf 26 janvier 2008 18:49

                                                                                                Marrant ca....la societe generale decouvre qu’un de ses traders a une position de 50 milliards d’euros cachee dans le week-end du 19-20 janvier. Le 21 elle ferme en urgence cette position avant que la nouvelle ne s’ebruite.

                                                                                                50 milliards d’euros de volume en quelques heures, peut-etre etales sur 2 jours. Voila de quoi faire de sacres remous, specialement dans une periode tendue.

                                                                                                Personne ne fait le rapprochement ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès