• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’argent par les fenêtres

L’argent par les fenêtres

Le gouvernement assure que pour réussir son pacte de compétitivité, il va faire des économies, et ils sont nombreux à craindre que les ménages soient mis une fois de plus à contribution, alors que d’autres pistes pourraient être exploitées.

Le gouvernement s’est donné comme mission de récupérer 50 petits milliards d’euros

Il faut savoir que les dépenses publiques augmentent régulièrement, et ceci depuis 1999, avoisinant aujourd’hui les 1200 milliards d’euros, or la loi des finances qui se flattait de lui infliger un régime minceur a modestement réduit leur niveau de 15 petits milliards. lien

Pour réaliser ces économies, l’état va-t-il s’en prendre aux caisses chômage, à celle de la sécurité sociale, donc aux ménages, ou va-t-il choisir d’autres pistes ?

La fraude fiscale, ce sont 100 milliards qui échappent à la France, or le gouvernement, à la suite des menaces qu’il a lancé aux fraudeurs, espère récupérer 1 modeste petit milliard (lien), alors que les mesures mises en place par Obama pour lutter contre l’évasion fiscale devraient lui rapporter 210 milliards de dollars.

On peut aussi s’interroger des raisons qui ont poussé Bercy à retirer de sa liste noire les iles Bermudes, et Jersey, paradis fiscaux notoires, et d’avoir considérablement amaigri la liste « Falciani  ». lien

Et quid de ceux qui sont coupables d’évasion fiscale, comme MC Do, qui devrait plus de 2 milliards à l’état ? (lien) ce qui n’est qu’une goutte d’eau sur les 600 milliards d’euros concernant la fraude fiscale qui échappent à la France. lien

Quant à la fraude aux cotisations sociales, dont sont coupables des grosses entreprises, elle se monterait à près de 30 milliards d’euros. lien

Au-delà de la fraude, il reste encore les niches fiscales, responsables d’un manque à gagner pour l’état de 160 milliards. lien

Quittons le domaine des finances pour aller dans celui de l’armée, par exemple…

Un militaire français gagne en moyenne quasi 3000 euros par mois, soit plus de 1000 euros de plus qu’un instituteur (lien) et les primes offertes aux militaires s’ajoutent pour plus du tiers à cette somme. lien

Les instituteurs, et autres professeurs, seraient donc moins utiles au pays que les militaires ?

Mais ce n’est pas tout.

On pouvait découvrir dans le numéro 2157 du 15 janvier 2014 de l’hebdo « Le Point », une information passée assez inaperçue : tout le monde a entendu parler du fameux Rafale, cet avion dont les ventes à l’étranger, annoncées systématiquement avec grand fracas, se sont finalement soldées chaque fois par des échecs…or, au moment ou les caisses sont désespérément vides, le gouvernement vient de faire à Dassault un joli cadeau d’un milliard d’euros pour « améliorer les performances de l’avion de chasse ». lien

Tout d’abord, on peut se poser la question de la pertinence de ce genre de dépenses, qui, en mettant un doute sur les qualités de l’avion, donne à fortiori raison aux états qui finalement ont porté leur choix sur d’autres avions…

Plus grave, c’est que l’on découvre que le budget de l’armée s’élevant à 46 milliards, a été « sanctuarisé », d’autant qu’il ne tient pas compte du prix des guerres menées actuellement, ni de celui de la recherche dans ce domaine, et de la « coopération militaire ». lien

Dans le domaine de la santé, au-delà des services qui tentent de découvrir les fraudeurs de la sécu, qui, même si les sommes sont conséquentes, (150 millions d’euros), on apprenait récemment sur l’antenne de BFM-TV, lors d’une interview menée tambour battant par Jean-Jacques Bourdin, le 15 janvier 2014, à 8h35, face à Marisol Touraine, que l’Algérie était redevable à la France d’un joli pactole, ceci étant en rapport entre autres avec l’hospitalisation du président algérien qui vient d’être de nouveau accueilli au Val de Grâce. lien

Malgré les questions insistantes de l’animateur journaliste, la ministre s’est contentée d’une réponse évasive, mais par d’autres sources bien informées, il s’agirait d’au moins 600 millions d’euros. vidéo

Dans le domaine énergétique, alors que la France agit, à Bruxelles, contre les énergies renouvelables (lien), l’argent est en train de partir vers le puits sans fond de la « rénovation » des vieilles centrales nucléaires.

Le programme annoncé à hauteur de 45 milliards d’euros serait en fin de compte plus que doublé, et devrait atteindre les 100 milliards d’euros. lien

De plus les pannes à répétition de ces centrales coutent 1 millions d’euros par jour d’arrêt, et on pouvait lire dans le journal « les échos » le 17 janvier 2014 que le taux de disponibilité des centrales était tombé pour 2013 à 78%. lien

Ajoutons l’énorme gâchis financier que représente l’EPR, dont le prix de départ de 3 milliards d’euros sera finalement multiplié par 3, alors même que cette centrale nucléaire qui se voulait exemplaire, souffre de nombreux défauts de conception. lien

Dans le domaine de l’administration, l’état regorge de structures diverses, dont l’intérêt reste à prouver, comme par exemple le CESE (conseil économique social et environnemental) qui coute à l’état bon an, mal an,  40 millions d’euros, sans compter les CESE installés en région qui coutent pour leur part 30 millions annuels. lien

En effet, notre pays croule sous les commissions, les groupes de travail, les comités consultatifs, ces instances offrant l’originalité de permettre des doubles emplois à foison, et qui couteraient en principe 30 millions d’euros annuels…mais peut-être beaucoup plus.

On y trouve les 680 « comités Théodule », et dont il est question, à chaque nouveau quinquennat, d’en réduire le nombre…sans beaucoup de résultat.

C’est d’ailleurs ce qu’à promis, après Nicolas SarköziFrançois Hollande, mais au vu d’autres promesses non tenues, il est raisonnable d’en douter.

Par exemple, « le comité de la prévention et de la précaution  » coute au pays 80 000 euros, largement dépassé par « le comité national de l’initiative française pour les récifs coralliens », dont les 38 membres se réunissent tous les deux ans, et qui coute annuellement au pays la bagatelle de 150 000 euros. lien

Il est difficile d’évaluer le nombre de ces commissions, car il y en a un peu partout, dans les conseils généraux, régionaux, mairies, qui devraient être de l’ordre de 10 000lien

Alors que Claude Bartolone, souhaitait supprimer un tiers de ces comités, leur reprochant de couter cher, pour des résultats discutables…à preuve un autre comité Théodule, le « conseil d’analyse de la société » qui bénéficie d’un budget de près de 3 millions d’euros (lien) François Hollande vient de décider d’en créer un nouveau : le « conseil stratégique la dépense publique », commission qui se réunira chaque mois.

Sur le chapitre des élus, puisque nous avons un président qui se veut « normal », ne pourrions-nous avoir aussi des députés et des sénateurs normaux, dont le nombre pourrait être considérablement réduit, à l’image de nombreux pays, ce qui provoquerait des économies bienvenues ?

N’est-il pas aussi choquant de voir accorder une voiture, un appartement de fonction, des collaborateurs, des agents de sécurité, aux ex-présidents, ce qui coute au pays chaque année, 5 millions d’euros. lien

Et quid des 6000 euros en moyenne offerts chaque mois aux élus de l’Assemblée nationale et du Sénat, destinés à couvrir leurs frais de fonctionnement, sans qu’il leur soit besoin de fournir le moindre justificatif, et qu’ils utilisent comme bon leur semble, ce qui représente pour les seuls députés près de 45 millions d’euros par an. lien

Au Danemark, ces frais ne sont remboursés que lorsqu’un justificatif est produit, et dans ce pays, ils utilisent leur propre voiture pour se déplacer, mangent à la cantine…lien

Qui sait que pour obtenir le statut de préfet, sans en exercer la fonction il suffit d’avoir des amis haut placés qui vous accordent ce titre, ce qui vous permet d’ajouter à vos revenus 4000 euros brut par mois en guise de retraite ?

A titre d’exemple Brice Hortefeux, ou Michel Delebarre font partie du nombre de ceux que l’on peut qualifier de « préfet bidon », et ils sont plusieurs dizaines dans ce cas… lien

Ils sont près de 5,5 millions en France à occuper un emploi de fonctionnaire (lien) et leur nombre continue de grandir (lien) et alors que nos voisins outre-Rhin en comptent 50 pour 1000 habitants, nous en avons quasi le double dans notre pays.

Il reste aux français la possibilité d’organiser, comme aux USA, un blocage budgétaire, qui, en mettant au chômage technique 20% des fonctionnaires ferait économiser 17,5 milliards d’euros. lien

En additionnant ces économies possibles, on dépasse largement les 400 milliards d’euros, sans pour autant pénaliser les ménages, et favoriser leur pouvoir d’achat n’est-il pas le moyen de relancer, par la consommation, la croissance du pays, comme l’affirment les experts en économie et les artistes de la chanson du dimanche ?  lien

Alors que le chômage poursuit sa progression, (lien) le « président normal » prendra-t-il enfin des décisions normales ? L’avenir nous le dira.

Comme dit mon vieil ami africain : « Les chameaux ne rient pas les uns des autres de leurs bosses ».

L’image illustrant l’article provient de « contribuables.org »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens sur le même sujet

Mollande, terre de mirages

Des sous et des déçus

En marche pour une 6ème

L’énergie en partage

Un président tétanisé

La taxe carbonisée

La retraite au flamby

Hollande, un pays au plus bas

La sauce hollandaise ne prend pas

L’improbable révolte des sans

Qu’est-ce qui cloche ?

Monsieur « Plan Plan »

J’aime pas les riches

Faire sauter la banque

Le discours du Bourget partie 1-partie 2

Blog de René Dosière


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

181 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 28 janvier 2014 09:09

    La nouvelle politique de notre « gôôôôche » étant aux cadeaux aux entreprises (sans contrepartie), il est très douteux que l’on s’attaque aux différentes niches fiscales , fraudes fiscale, délocalisations ... et autres, qui font le bonheur ... de leurs actionnaires.

    Nous sommes totalement dans un système libéral qui donne tout pouvoir aux entreprises. La théorie, jamais démontrée, étant une retombée en cascade, des profits des entreprises .... vers les salariés et la société. C’est la base de la doctrine libérale.

    Bienvenue dans un monde qui s’effondre.


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 09:13

      Alpo

      je partage...
      ils n’ont toujours pas compris qu’en prenant l’argent aux ménages, ils privent le pays d’une possible croissance...
      étonnant que ces énarques, malgré leurs longues études, aient si peu compris le mécanisme économique qui peut faire vivre un pays.
      résultat, le mur s’approche dangereusement.

    • Hermes Hermes 28 janvier 2014 10:57

      Olivier : LE sujet à remettre sur le devant de la scène : TAFTA



    • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 11:40

      Hermes

      le lien ne marche pas ?


    • Hermes Hermes 28 janvier 2014 13:29

      Merci      smiley


    • mpag 28 janvier 2014 14:15

      L’auteur parle de dépense publique et de la responsabilité des politiques et de leur incompétence et vous du prétendu auteur qui se résume au libéralisme
      - je crains fort que le simple mot « libéralisme » soit la cause du dogme qui vous ronge la vue au point de voir qu’un seul responsable

      -je vous assure que dans d’autres pays notamment la suisse profondément libéral, il est possible d’avoir un déficit de 35 - 40 % du PIB avec un chômage quasi inexistant, ......et dans d’autres pays bien moins....

      - ne confondez pas irresponsabilité et amateurisme, au pragmatisme et à l’intérêt général dont semble dépourvu nos politiques
      On peut très bien vivre correctement dans une société libéral


    • Cédric Moreau Cédric Moreau 28 janvier 2014 15:58

      « ils privent le pays d’une possible croissance... »

      Si tant est qu’une croissance soit désirable. Personnellement, je vois la croissance (du PIB) comme un ennemi à part entière. Mais dès lors, on entre dans la contradiction : déjà qu’on y arrive pas sans croissance, comment la décroissance peut-elle être une bonne chose ?

      Tout simplement car si on en arrive à des résultats contradictoires, c’est que nos postulats de départ sont fauxA savoir les liens entre travail, revenus et modes d’émission de la monnaie.

    • AlainV AlainV 28 janvier 2014 18:38

      à Mpag

      Pas de pauvres en Suisse ?
      Quand beaucoup de salariés vivent sous le seuil de pauvreté...

      On vient d’abaisser l’aide sociale, alors que la sécu, les loyers, les transports, la nourriture sont deux à trois fois plus élevés que chez nous.
      A votre avis, pourquoi tant de Suisses s’installent dans le sud de l’Alsace et en Franche-Comté ? Comparez les loyers de Montbéliard et de Deulémont !

      Personne ne serait jaloux des immigrés si les ultrariches n’avaient pas capté la richesse produite depuis 1980. Les salaires seraient trois fois plus élevés en France si les bénéfices des grosses entreprises avaient été versé en salaires et pas aux actionnaires en dividendes. Résoudre ce « problème » amènerait à faire disparaître presque toutes les difficultés que nous rencontrons, y compris le racisme et la xénophobie.
      Lisez Paul Krugman, il explique cela très bien.


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 19:02

      pour ce qui est de la Suisse, pour y avoir vécu une dizaine d’année, vous semblez en avoir une image d’épinal... eh oui, il y a aussi des pauvres en Suisse...et du chômage...


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 19:06

      cedric moreau

      personnellement, je suis pour la décroissance...
      elle est souvent mal comprise, il ne s’agit pas de se serrer la ceinture, mais de consommer différemment, de refuser l’obsolescence programmée... etc
      le vrai problème est le gouffre qui s’est crée entre les plus pauvres et les plus riches...
      le gaspillage de l’état, la mauvaise gestion et les mauvais choix énergétiques...
      enfin, la liste est longue.
      le discours du bourget était recevable, mais hélas, Hollande n’a manifestement pas l’intention de l’appliquer

    • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 2014 17:01

      gauche normale

      ne sois pas désolé, je partage cet avis...
      comme je l’ai dis dans un des commentaires, je suis pour la décroissance.
      si, à la fin de l’article j’évoque la croissance, c’est seulement pour être dans la logique du gouvernement qui pour faire baisser le chômage espère la croissance.
      rien de plus,
      voici le commentaire en question :

      cedric moreau

      personnellement, je suis pour la décroissance...
      elle est souvent mal comprise, il ne s’agit pas de se serrer la ceinture, mais de consommer différemment, de refuser l’obsolescence programmée... etc
      le vrai problème est le gouffre qui s’est crée entre les plus pauvres et les plus riches...
      le gaspillage de l’état, la mauvaise gestion et les mauvais choix énergétiques...
      enfin, la liste est longue.
      le discours du bourget était recevable, mais hélas, Hollande n’a manifestement pas l’intention de l’appliquer


    • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 2014 20:46

      gauche normale

      tout s’explique...
      faudra qu’on en parle un jour ou l’autre.
      j’ai déjà abordé le thème de la décroissance, je crois qu’il faudra que j’y revienne avec plus d’arguments.


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 janvier 2014 13:43

      effectivement la croissance n’est qu’une solution illusoire,

      la terre n’est pas extensible,
      la réponse passe par une réelle égalité, une fraternité, et la liberté par dessus tout.
      les richesses sont un gâteau mal partagé, 
      lorsqu’un gouvernement aura enfin compris qu’il faut faire en sorte que la richesse soit mieux partagée, on aura fait un pas intelligent nous amenant vers une société égalitaire, solidaire, et à mon humble avis, on n’a pas, en haut lieu, compris réellement cette necessité.
      merci de ton commentaire

    • lois-economiques lois-economiques 30 janvier 2014 13:46

      Olivier Cabanel a écrit :

      "J’ai déjà abordé le thème de la décroissance, je crois qu’il faudra que j’y revienne avec plus d’arguments."

      J’approuve  : 

      La décroissance EST une nécessité absolue allez sur mon site vous trouverez tout les arguments que vous souhaitez afin de promouvoir la décroissance.



    • bernard29 bernard29 28 janvier 2014 09:38

      Bravo pour votre travail . je vous le dis parce que justement je pensais à ce récapitulatif des économies possibles e dont on nous a bassiné un peu partout pendant l’année 2013.et qui restaient lettre morte..

      Qui se souvient des projets de révision de la liste d’agence et organismes consultatifs qui devait nous rapporter quelques milliards etc... Enfin vous parlez de tout et c’est très bien.

      Sauf peut être le nombre d’élus à l’assemblée nationale et au Sénat. On a plus du double de parlementaires qu’aux USA pour une population 6 fois moindre


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 10:54

        bernard

        merci...
        au fait, au sujet du nombre d’élus au sénat, et à l’assemblée, j’ai bel et bien suggéré une diminution des effectifs...j’aurais pu en chiffrer le résultat, mais je l’avais évoqué dans un article déjà ancien.
        cette mesure pourrait apparaitre populiste, mais je pense qu’elle est indispensable.
        en tout cas, merci de votre commentaire.

      • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 2014 15:21

        Groumpf

        belle piste à creuser en effet !
        merci de l’avoir suggérée
        à+

      • Ecométa Ecométa 28 janvier 2014 09:52

        Bonjour,

        On sait tout... le problème c’est que rien ne se fait !


        • claude-michel claude-michel 28 janvier 2014 09:55

          J’ai la tête qui tourne en voyant tous ces milliards qui s’envolent.. ?

          Bravo pour l’article qui va au fond...des milliards dépensés un peu n’importe comment...Vous démontrez l’incompétence de nos dirigeants actuels et passés..à gérer notre pays..mais le plus affligeant est que tous ces « FLAMBEURS » veulent continuer leur sordide machination mafieuse...A part le mot MAFIA je ne vois pas d’autre qualificatif qui leur conviendrait.. !
          Encore merci+++

          • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 10:56

            claude michel,

            c’est à se demander s’ils ont vraiment l’intention d’économiser intelligemment notre argent ? 
            il y a de quoi en douter.


          • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 28 janvier 2014 22:12

            D’accord avec Olivier.

            Moi aussi j’ai cru longtemps que les politiques souhaitaient par leur action améliorer la société mais un retour sur ces dernières décennies prouve exactement le contraire au moins au gouvernement. Que certains députés soient sincères, je n’en doute pas mais je n’en serais certaine que si ils renonçaient à leurs avantages et ne remplissaient cette fonction que par idéalisme ... on peut rêver ...


          • Fergus Fergus 28 janvier 2014 10:02

            Bonjour, Olivier.

            Excellent article. Et excellentes questions.

            Les gouvernements passent et les gabegies restent. Quant à la lutte contre l’évasion et la fraude fiscales, elle reste anecdotique, les mesures prises visant à enfumer l’opinion en lui faisant gober la réalité d’une action déterminée là où l’incurie règne en maître. La radiation des Bermudes et de Jersey de la liste noire des paradis fiscaux est, à cet égard, significative du fait que l’on prend les Français pour des idiots alors que cette mesure ne vise qu’à protéger les avoirs de « bons amis » de la nébuleuse industrielle et financière qu’il ne faut surtout pas froisser. Tout cela est à la fois scandaleux et pathétique !

            Quand nos compatriotes ouvriront-ils les yeux et descendront-ils dans la rue pour exiger la fin des privilèges exorbitants et des poursuites drastiques contre les parasites de la société qui se gavent en toute impunité ?

            Cordialement.


            • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 10:56

              merci Fergus

              je partage totalement ton indignation.
              cordialement aussi.
               smiley

            • bleck 28 janvier 2014 18:03

              @ Fergus


              Descendre dans la rue ?

              Vous n’y pensez pas ,

              Pour se faire traiter de fachos par vous et vos semblables tels Pelletier et autres Sydney ?

              Laissons faire les choses : la poire pourrie va tomber toute seule de l’arbre

              A l’odeur je dirais que c’est pour dans pas longtemps et
               même avant

              Le piétinement que ça va être dés qu’elle sera tombée

            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 janvier 2014 10:08


              Il ya bien un moyen de rééquilibrer les finances publiques, c’est de sortir de l’ UE et de l’euro pour relancer la croissance, exemple la Suède, en dehors de l’ UE, dont l’économie tourne à plein régime.

              Hollande, comme tous les Chefs d’Etat européens, ne peuvent plus mener de politiques intérieures nationales, c’est Viviane Reding qui est venue l’expliquer aux Députés., mais des politiques européennes.

              Et quelles politiques européennes ? De l’austérité à perte de vue... « Une zone euro à l’ image de l’Allemagne, austérité acte III  » avec des contrats contraignants etc.

              Une erreur ? Sûrement, mais si l’ Allemagne dit que l’austérité doit continuer....

              L’objectif serait plutôt de finir d’achever les services publics. (article 106 des Traités européens.)

              Le problème, c’est que derrière les budgets publics, il y a des milliers d’emplois, et en période de chômage ..., cela ne va pas arranger les statistiques de Pôle Emploi.


              • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 10:57

                fifi

                pas sur que la sortie de l’europe et de l’euro résolve grand chose...
                je vais publier sous peu un article la dessus, basé sur le choix du fn
                on en reparle ?

              • c’est pas grave 28 janvier 2014 12:16

                « pas sur que la sortie de l’europe et de l’euro résolve grand chose...je vais publier sous peu un article la dessus, basé sur le choix du fn  » O.Cabanel


                bon courage , Olivier
                car le FN ne propose ni la sortie de l’UE , ni la sortie de l’euro ( cette dernière étant de toutes façons impossible puisqu’aucun traité ne le permet )

              • Croa Croa 28 janvier 2014 12:34

                Olivier préfère un blocage budgétaire, qui, en mettant au chômage technique 20% des fonctionnaires comme aux USA... Sauf que ça ne dure qu’un temps et qu’il faut être un sacré salaud pour décider ça ! (Les américains l’on subit à cause d’un conflit politique.)

                Olivier oublie aussi que depuis qu’il y a moins d’agents publics les coûts s’envolent car faire faire le travail par des sous traitants c’est plus cher quand le travail n’est pas bâclé encore ! 

                La solution est effectivement dans des réformes de fond et retrouver notre indépendance est une bonne piste à suivre.


              • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 13:10

                cestpasgrave

                vous êtes sur de ça ?
                merci de m’en donner au moins une preuve...
                le fn a pu changer de programme, mais c’est la première fois que j’en entend parler...
                dans l’attente...
                 smiley

              • c’est pas grave 28 janvier 2014 15:02

                Olivier ,

                vous trouverez beaucoup de choses du côté des articles de fond du site de l’UPR consacrés à l’enfumage de la SARL Le Pen à propos du pseudo anti-européisme du Front National , mais dores et déjà ce petit amuse-gueule pour nourrir votre réflexion avant de publier votre article :

                http://www.dailymotion.com/video/x17mgzu_le-mensonge-permanent-du-front-national-non-le-fn-ne-propose-pas-de-sortir-de-l-ue-et-de-l-euro_news


              • c’est pas grave 28 janvier 2014 15:21

                Olivier ,

                pourquoi aller chercher bien loin ?...
                l’article a deux ans , mais rien, strictement rien , n’a changé depuis

                http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/non-le-fn-ne-veut-pas-sortir-de-l-106818


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 janvier 2014 15:37

                Olivier Cabanel,

                Comme le FN ne veut pas sortir de l’ UE, ni de l’euro, partir de ce raconte le FN est plutôt aléatoire. Mieux vaudrait regarder les vidéos de la table ronde de l’ UPR sur l’euro :

                "Y-a-t-il une vie avec l’ euro ? Et une vie après l’euro ?

                Le 1er exposé de Berruyer (site les crises) fait un état de la situation. L’euro devait rapprocher les économies, elles n’ont jamais été aussi divergentes.

                Le 2e exposé de Philippe Murer permet de comprendre ce qu’on peut faire en sortant de l’euro (et de l’UE car il n’existe aucun moyen de sortir de l’euro, il est irréversible.)


              • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 28 janvier 2014 16:36

                La Suède est sortie de l’UE ? Est-ce un scoop ?


              • c’est pas grave 28 janvier 2014 20:21

                non , la Suède n’est pas sortie de la démolition européenne , hélas pour elle , pas encore

                en revanche , elle n’a jamais adhéré à l’euro malgré le matraquage inouï de ses élites gouvernementales , médiatiques , syndicales et patronales lors du référendum de 2003 , et ce par 56% de « non »

                il faut croire que les Suédois sont plus inspirés par le bon sens que nous ne pouvons l’être  ; il s’en félicitent depuis lors chaque jour et se portent bien mieux que nous au plan économique , merci

                du reste , au dernier sondage du printemps 2013, plus de 80 % des Suédois se déclaraient hostiles à l’adoption de cette monnaie inique


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 janvier 2014 20:37

                Jean François Dedieu,
                Toutes mes excuses, la Suède est bien dans l’UE, mais a refusé d’entrer dans la zone euro, sa monnaie est la couronne suédoise.

                C’est l’ Islande qui vient de mettre fin aux négociations d’entrée dans l’ UE.

                L’Angleterre n’a pas l’euro non plus, le chômage est à 7%.


              • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 2014 09:18

                Patriote

                j’avoue ne pas avoir compris où vous vouliez en venir ?
                si vous pouviez éclairer ma lanterne ?
                jusqu’à présent, j’ai lu un peu partout que le FN voulait sortir de l’euro, et de l’europe...
                un commentateur prétend le contraire...
                et vous ? vous en pensez quoi ?

              • c’est pas grave 29 janvier 2014 12:52

                Olivier , voici le type même d’enfumage dont est coutumier le Front National : de la lecture du deuxième lien que vous propose Patriote , on lit ceci :

                «  Dans le cadre de l’article 50 du Traité de l’Union Européenne, il convient d’initier une renégociation des traités afin de rompre avec la construction européenne dogmatique en total échec »

                or , l’article 50 du T.U.E n’a JAMAIS servi à renégocier les traités , mais à sortir de l’U.E, ce qui n’est pas pareil du tout
                en effet , je vous rappelle que la renégociation des traités exige l’unanimité des 27 autres pays , (ce qui serait impossible en pratique ) , alors que la sortie de l’U.E ne nécessite qu’une décision unilatérale d’un des pays membres
                et pourtant , le FN ne parle jamais de sortir de l’U.E , seulement de renégocier les traités...

                vous saisissez l’enfumage ?
                 
                entre une sortie de l’U.E dont ils ne veulent pas et une sortie de l’euro qui est impossible , je vous laisse apprécier leur réel positionnement

                au final , toute la stratégie de ce mouvement consiste à adopter un discours flou voire mensonger autour de la question européenne et à laisser croire qu’il sont résolument hostiles à l’Europe ; il n’en est rien

                j’attends avec impatience votre papier , Olivier


              • c’est pas grave 29 janvier 2014 17:53

                Patriote ,

                je ne sais si votre démarche est intentionnelle , mais vous vous donnez beaucoup de mal pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes

                que dit l’article 50 du TUE en son paragraphe 2  ?

                L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait « 

                 

                et que dit le bulletin du Front National ?

                 »  Dans le cadre de l’article 50 du Traité de l’Union Européenne, il convient d’initier une renégociation des traités afin de rompre avec la construction européenne dogmatique en total échec. Il faut désormais jeter les bases d’une Europe respectueuse des souverainetés populaires, des identités nationales, des langues et des cultures, et qui soit réellement au service des peuples par des actions concrètes."

                .........

                dans le premier cas , il s’agit de négocier les modalités de retrait de l’Etat désireux de se quitter l’union , étant entendu qu’au bout de deux ans maximum le retrait est de toutes façons acté

                dans le deuxième cas (bulletin du FN ) , il s’agit de faire croire que l’article 50 est destiné à renégocier les traités existants , ce qui est impossible sauf à obtenir l’unanimité des 27 autres Etats

                vous saisissez la différence ?

                en d’autres termes , l’Union , on y reste ou on la quitte

                il n’y pas d’entre-deux


              • c’est pas grave 29 janvier 2014 19:39

                Patriote ,

                ce que veut l’UPR , c’est quitter l’union Européenne et donc , vous avez raison , les traités qui la régissent

                ce que veut le FN , c’est changer l’Union Européenne en modifiant les traités qui la régissent

                ou si vous préférez les images :

                l’UPR souhaite résilier son contrat d’assurance d’avec son assureur , alors que le FN veut réformer la compagnie d’assurance et demeurer en son sein

                le malaise vient de ce que pour réformer la-dite compagnie , le FN ambitionne d’ utiliser la clause de résiliation de son contrat , ce qui n’a aucun rapport

                 


              • c’est pas grave 29 janvier 2014 21:47

                Patriote ,

                très sincèrement , vous nous aideriez grandement à nous indiquer clairement ce que vous avez compris du programme du FN en matière européenne

                d’après vous , oui ou non , le FN est-il pour une sortie unilatérale de l’UE ?

                si oui , sur la base de quels textes ou de quelles déclarations du FN vous appuyez-vous  ?


              • c’est pas grave 30 janvier 2014 01:59

                Patriote ,

                je viens de découvrir votre réponse sous l’article de « Grain de sable » que vous donnez à lire en premier lien de votre message ci-dessus

                vous déclarez

                «  faut que soit clair pour certains sortir de l’ue légalement est IMPOSSIBLE IMPOSSIBLE »

                suivi de :

                "

                en gros vous devrez avoir l’accord de la majorité des pays euro au conseil en négociant avec eux pour sortir de l’ue, difficile d’avoir l’accord de la majorité des pays. c’est impossible de sortir légalement comme le dit asselineau et co qui en plus mentent en disant qu’ils négocieront rien du tout car c’est la condition de sortie de l’ue dans l’article 50 ! "

                désolé d’être aussi franc , mais ces déclarations prouvent que vous avez très mal compris le contenu de l’article 50 du TUE , lequel est précisément le seul qui permette à un Etat membre de sortir juridiquement de l’UE mais , surtout , qu’il n’est pas besoin de négocier quoi que ce soit avec les autres Etats membres , si ce n’est les modalités de sortie , le retrait de cet Etat de l’Union étant acté , de toutes façons , dans un délai maximum de deux ans à partir de la date de notification du retrait de l’Etat membre auprès du Conseil européen

                voici d’ailleurs l’ article 50 , dans ses trois paragraphes importants :


                1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.

                2. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union. Cet accord est négocié conformément à l’article 218, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Il est conclu au nom de l’Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen.

                3. Les traités cessent d’être applicables à l’État concerné à partir de la date d’entrée en vigueur de l’accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l’État membre concerné, décide à l’unanimité de proroger ce délai.

                 



                • Croa Croa 28 janvier 2014 17:47

                  Il faut remonter 50 ans en arrière pour s’instruire vraiment !

                  Il y a des mensonges dans ces pages : Exemple « le chômage connaît une croissance importante depuis la fin des années 1960 et s’approche chaque un peu plus du million de chômeurs. »
                  (Le chômage est resté étal et très bas jusqu’au début des années 70 où il s’est brutalement envolé. On note un petit accident en 62 à cause de l’arrivée des rapatriés d’Algérie très vite résorbé !) 


                • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 28 janvier 2014 22:25

                  Exact Croa

                  Je suis restée inscrite au chômage deux mois en 1972, il y avait moins de 400 000 chômeurs et nous trouvions déjà cela énorme.


                • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 2014 07:37

                  comme dit l’autre : « ah, c’était le bon temps ! »

                  enfin, il faut relativiser, De Gaulle avait une large tendance à prendre une posture peu démocratique...
                  d’ou 68...
                   smiley

                • 65beve 65beve 29 janvier 2014 17:42

                  Croa,
                  En 1974 Giscard et son UDF ont mis en marche le système du « licenciement économique ».
                  C’est simple ; pour raison économique on peut virer un salarié et ce dernier touche 90% de son salaire pendant 2 ans.
                  Résultat, dans la boite ou je bossais à l’époque on est passé de 300 à 200 employés en 6 mois.
                  J’y vois là le décollage du chômage de masse.

                  cdlt


                • Ruut Ruut 28 janvier 2014 10:33

                  C’est quand qu’une loi interdira a un élu de finir son mandat sur des dettes sous peine de prison pour détournement de fond publique ?


                  • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 10:58

                    Ruut

                    très bonne idée !
                    a mettre dans notre prochaine constitution.
                     smiley

                  • Fergus Fergus 28 janvier 2014 11:21

                    Bonjour, Ruut.

                    Faire de la dette n’est pas forcément un problème lorsque celle-ci a été ramenée à un niveau supportable pour les générations futures. La dette permet en effet, dans certaines circonstances, de ranimer la flamme économique en redonnant par exemple du pouvoir d’achat afin de booster l’activité.

                    Encore faut-il ne pas en abuser, bref ne pas faire ce qui a été fait jusque là par les différents gouvernements (de droite comme de gauche), la palme revenant à Sarkozy, champion de l’endettement à chaque fois qu’il a été aux manettes de la gestion de cette dette.


                  • Ruut Ruut 28 janvier 2014 12:22

                    Fergus, si dette il doit y avoir, c’est a ceux qui vont la payer de l’autoriser.

                    Et pour ça il devrais y avoir un référendum populaire direct qui imposerait a l’élu d’expliquer en détail son projet afin que les payeurs acceptent de le financer.

                    Sinon, c’est du détournement de fond.


                  • Croa Croa 28 janvier 2014 12:41

                    Et si nous redevenions indépendants financièrement ? (Dans les années 60 nous n’avions pas de dettes.)


                  • HELIOS HELIOS 28 janvier 2014 18:56

                    ... attendez, là, ne confondons pas tout : il y a dette et dette !

                    Une dette contractée pour un investissement est une dette qui rapporte, c’est une bonne dette, il n’y a pas de probelme et généralement elle se rembourse toute seule, soit par ses retomùbées economiques, soit par ses rentrées fiscales.

                    Une dette contractée pour payer du « consommable » ou des frais courants est une tres mauvaise dette, elle se paye au prix fort, et il faut alors de la croissance pour la rembourser (en fait lisez « croissance » et pensez « inflation ») !

                    Or nous n’avons, ni croissance, ni inflation et nous accumulons des dettes qui ne correspondent a aucun investissement... et pire, nous dé-investissons en vendant le patrimoine de l’etat, en privatisant de plus en plus de services publics et en tuant l’economie locale (par l’importation desordonnée et non maitrisée) de biens et services

                    Vous connaissez les consequences, helas !


                  • AlainV AlainV 28 janvier 2014 23:39

                    à HELIOS
                    « Or nous n’avons, ni croissance, ni inflation et nous accumulons des dettes qui ne correspondent a aucun investissement.. »
                    C’est une dette qui a servi à renflouer les banques qui avaient joué les subprimes et tout perdu. Et une bonne partie, ce sont des intérêts donnés aux banques (Société Générale, Crédit Agricole, LCL, etc.) , alors que nous les avions déjà renflouées !


                  • HELIOS HELIOS 29 janvier 2014 02:10

                    C’est bien ce que je dis, il y a dette et dette, celles dont vous parlez - peut etre les examiner de prés pour certains renflouements - sont de mauvaises dettes !
                    A eliminer d’immediatement


                  • asterix asterix 28 janvier 2014 10:47

                    Bonjour Olivier.

                    Il ne se passe pas un changement de cap politique sans que les nouveaux responsables ne mettent en avant leur volonté de s’attaquer aux paradis fiscaux.
                    Et ensuite ?
                    Rien, jamais rien.
                    Rien depuis De Gaulle qui a fait plier Monaco en trois semaines.
                    Je ne croirais aux voeux pieux que lorsque la communauté internationale empêchera par exemple tout accès aux îles Caïman ( et autres ) sous forme d’embargo. Facile, clair, évident, donc jamais mis en application.
                    Pourquoi ?
                    Parce que les plus grands tricheurs fiscaux sont ceux qui nous gouvernent.
                    Hollande a t’il un seul ouvrier, un seul syndiqué dans son gouvernement ?
                    Non : rien que des énarques, des Cahusac et autres..
                    Sarko, passe encore puisqu’il défendait ouvertement les riches. Mais la gauche !!!
                    Nous sommes gouvernés par l’illusion...


                    • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 11:02

                      Bonjour astérix

                      pas mieux !
                      je partage.

                    • Buddha Marcel. 28 janvier 2014 11:04

                      Salut ami chanteur

                      Tant que le monde reste pseudo compétitif, je dis pseudo car pour moi le mot est faux, car il désigne autre chose qui est élimination, et bien tant que ce verrou reste....les 10 000 derniers années seront les 10 000 prochaines....je sais ça en fou un sacré coup...

                      nous sommes conditionnés des tout petit a croire sans jamais savoir ( on est donc dans le religieux) que éliminer donc être en compétition est la seule issue....de ceci est sensé sortir le meilleur partout et tout le temps ,sur tous les sujets.

                      Ce qui fait que le monde des hommes depuis que histoire un peu connue même fausse il y a, nous decrit au moment ou cela se passait, obligatoirement la meilleure solution, le meilleur résultat du moment......ainsi tous les massacres des humains etaient au moment ou cela s’est produit ,nécessairement la meilleure option du moment........

                      le mythe de la compétition et du meilleur est tout simplement totalement faux...........il est écran de fumée par et au profit du voleur du collectif qui dirige avec violence cette planète.....on bosse pour eux

                      ce que je trouve dommage c’est que si éveil il y a, c’est parce que le voleur sera allé trop loin....mais bon faute de mieux....on fera avec.....

                      tout ceci pour le superficiel, quand à ce qui est profond...............

                      A la tienne..


                      • lois-economiques lois-economiques 28 janvier 2014 12:00

                        « le mythe de la compétition et du meilleur est tout simplement totalement faux. »

                        J’approuve et ce mythe basé en partie sur le Darwinisme social qui a donné naissance au fascisme, au nazisme et de nos jours à la « concurrence libre et non faussée comme optimale économique » est la source structurelle des dysfonctionnements économiques.
                        Le contre courant au Darwinisme social est emmené par Pierre Kropotkine (russe 1842 – 1921) qui au contraire prône l’entraide et la coopération dans son ouvrage « L’entraide, un facteur de l’évolution ».
                        Pour plus d’infos allez sur mon site.


                      • Buddha Marcel. 28 janvier 2014 12:13

                        merci , je vais aller voir

                        salutations


                      • JL JL 28 janvier 2014 13:22

                        @ lois-économiques Buddha Marcel,

                        On ne peut pas dire comme vous le faites que ’’le mythe de la compétition et du meilleur est tout simplement totalement faux’’, sans définir le contexte et ce que l’on entend par le meilleur, autrement dit, sur quels critères. 

                        Dans la compétition dont on parle, celui qui a les plus grandes capacités est sans conteste le mieux placé, pour l’emporter mais il faut savoir que la capacité de nuisance pour ne citer que celle-là, n’est pas le moindre des facteurs en cause.

                        Dire comme vous le faites que le darwinisme social est la cause de tous nos malheurs c’est comme affirmer que la loi de gravitation est responsable de l’écrasement au sol des avions en détresse.


                      • Buddha Marcel. 28 janvier 2014 13:54

                        On ne peut pas dire comme vous le faites que ’’le mythe de la compétition et du meilleur est tout simplement totalement faux’’, sans définir le contexte et ce que l’on entend par le meilleur, autrement dit, sur quels critères.

                        mais si tout a fait...là vous essayez de détourner l’attention sur un fait qui va commencer a se voir , se comprendre de plus en plus, il remets en cause très très profondément notre conditionnements par le mensonge et l’approximation. La partie trop limité désormais du cerveau qui nous reste refuse de voir la moindre de des croyances ,on est donc dans le religieux, remise en cause d’une manière aussi simple et vraie.....

                        il n’y a pas de meilleur ceci est faux, seul le groupe permets à l’humain de survivre ,avec chacun sa capacité x, qui prends alors tout son sens dans le groupe...

                        cette théorie du meilleur est là pour nous faire croire que c’est logique de se faire plumer....

                        seul hors du groupe, pas un seul talent intellectuel ne permets de survivre....mais pour voler il fallait des mensonges ,celui ci en est un parmi tant d’autres...


                      • JL JL 28 janvier 2014 14:15

                        Buddha Marcel

                        Ce n’est pas la théorie qui fait le larron, c’est le larron qui se justifie par la théorie. Revoyez M le maudit.

                        Connaissez vous René Barjavel ? Il disait entre autres choses très belles : « C’est la forme la plus exquise du comportement politicien, qui consiste à utiliser un fait vrai pour en faire un mensonge. »

                        En politicien, vous utilisez une théorie qui ne fait qu’énoncer une vérité pour en faire un mensonge, à savoir : cette théorie serait selon vous responsable des pires horreurs.

                        Outre que vous mélangez les genres - ce n’est pas la théorie qui est responsable de telle chose, mais le pouvoir agissant au nom de cette théorie - vous confondez agir au nom d’une théorie et justifier son action par ladite théorie.

                        Si Hitler, Staline et compagnie, et pourquoi pas le Pape - pourquoi serait-ce réservé aux malfrats ? - ont agit au nom du darwinisme social, alors tout le monde agit au nom du darwinisme social, autrement dit personne.


                      • lois-economiques lois-economiques 28 janvier 2014 14:25

                        Ce n’est pas le Darwinnisme social qui est responsable, une théorie n’est jamais responsable de quoi ce soit, c’est de croire en cette théorie. Or celle-ci est fausse, donc l’appliquer conduit aux dysfonctionnements.

                        Darwin lui même la considérait comme un dévoiement de sa propre théorie.
                         


                      • Buddha Marcel. 28 janvier 2014 14:37

                        merci « par loi économique » de cette précision vitale dans le sujet..


                      • JL JL 28 janvier 2014 14:52

                        Bah !

                        En tous cas, c’est le meilleur moyen de stigmatiser hélas, le darwinisme, celui de Darwin.


                      • JL JL 28 janvier 2014 14:59

                        @ Buddha,

                         ’’ce n’est pas la théorie qui est responsable de telle chose, mais le pouvoir agissant au nom de cette théorie’’ (JL, 13:22)

                        ’’Ce n’est pas le Darwinnisme social qui est responsable, une théorie n’est jamais responsable de quoi ce soit,’’ (lois-économiques, 14:25)


                      • Buddha Marcel. 28 janvier 2014 15:09

                        se baser sur une théorie et pas sur des faits , donc là on est dans le religieux, pour impliquer l’humanité entière dans des crimes de masses perpétuels, impunis, alors que un crime est sévèrement punis, montre que le darwinisme, darwin qui etait juste un plouc local, a été en fait l’œuvre des voleurs qui dirigent le monde comme les fausse religions, pour justifier ici et la leur conduite en tout point criminelle..il s’agissait de bloquer le cerveau pour lui éviter de voir que sans le collectif il n’y a jamais de personnel..........le collectif est au dessus du personnel et le plouc darwin a aider à retourner le vrai pour en faire : c’est la somme des individus forts qui fait le groupe.....ceci est guerre ,massacres, tortures ,pauvreté etc etc etc et au bout du compte une vie de merde qui contente tout l’occident sauf quelques uns de + en + nombreux....

                        la vérité est simple et elle fait peur au berger(pouvoir) : c’est le berger qui a ABSOLUMENT besoin d’un troupeau pour exister ; le troupeau lui n’a absolument pas besoin du berger, quand ceci sera vu, compris on pourra commencer à vivre.....

                        et savoir enfin ce que c’est....


                      • JL JL 28 janvier 2014 15:28

                        Buddha,

                        Nous y voilà,

                        je me doutais bien que vous finiriez par taper sur Darwin !

                        Car c ’est bien ce que vous faites, en écrivant : ’’Darwin ce plouc, (dont le travail) a été manipulé par des voleurs qui dirigent le monde’’ (J’espère ne pas avoir trahi votre pensée ?)


                      • Buddha Marcel. 28 janvier 2014 15:46

                        C’est là qu’apparaît la « tentation eugéniste »de Darwin.

                        « Quant à nous, hommes civilisés, nous faisons, au contraire, des lois pour venir en aide aux indigents ; nos médecins déploient toute leur science pour protéger ’la vie de chacun. Les membres débiles des sociétés civilisées peuvent donc se reproduire indéfiniment. Or quiconque s’est occupé de la reproduction des animaux domestiques sait, à n’en pas douter, combien cette perpétuation des êtres débiles doit être nuisible à la race humaine. On est tout surpris de voir combien le manque de soins, ou même des soins mal dirigés, mènent rapidement à la dégénérescence d’une race domestique, en conséquence à l’homme lui-même, personne n’est assez ignorant et assez maladroit pour permettre aux animaux débiles de se reproduire. » [9]

                        On reconnaît là l’influence de Malthus, qui propose dans son Essai sur la population : « Plutôt que de recommander la propreté aux pauvres, (...) nous devrions construire les nies plus étroites, loger plus de gens dans les maisons, et aider au retour de la peste ... »



                      • Buddha Marcel. 28 janvier 2014 15:49

                        Darwin, plus « libéral », ne va pas si loin. Il note que, pour des raisons de noblesse morale, on ne peut pas éliminer ces êtres inférieurs : « Nous devons donc subir, sans nous plaindre, des effets incontestablement mauvais qui résultent de la persistance et de la propagation des êtres débiles. »

                        Ce qui signifie en substance, « les races inférieures ont le droit d’exister » !

                        Darwin préconise de les isoler le plus possible.

                        Darwin est loin d’être le pur savant, détaché de tout a priori et de toute idéologie. Sous le vernis libéral anti-esclavagiste, on découvre un racisme qui se veut « tolérant ». Darwin voit en l’Angleterre le phare des nations civilisées, et attribue une supériorité remarquable aux Anglais comme colonisateurs. La personnalité de Darwin montre à quel point il faut situer ses travaux et son succès dans le contexte socio-économique de l’époque.


                      • Buddha Marcel. 28 janvier 2014 15:51
                        De Darwin à l’eugénisme

                        La théorie de Darwin n’a pas été utilisée que par les libéraux, elle fut aussi étudiée par les penseurs marxistes. C’est Engels qui, le premier, découvre Darwin. Dans une lettre à Marx, datée du 12 décembre 1859, il qualifie l’ouvrage de Darwin de « tout à fait sensationnel ! ». Engels y apprécie la tentative de montrer « qu’il y a un développement historique dans la nature » [10]. De plus, le matérialisme profond de Darwin ne peut que plaire aux pères du marxisme, et la vision transformiste de la nature est en parfaite harmonie avec le « transformisme social »marxiste. L’émergence, à travers la révolution, du socialisme à partir de la destruction du capitalisme est mise en parallèle avec l’apparition d’une espèce supérieure à partir d’une espèce inférieure ou, au mieux, un archétype. Comme Darwin, Marx voit dans la lutte et la hiérarchisation le moteur du changement. Darwin situe cette lutte au niveau des individus plus ou moins « aptes » (biologiquement). Marx la place entre classes différentes par leur niveau social, mais il s’agit malgré tout du même genre d’idéologie, l’explication de l’évolution du monde et de l’histoire par le rapport de force, l’écrasement du concurrent, et non par le co-développement et l’enrichissement mutuel des individus.


                      • Buddha Marcel. 28 janvier 2014 15:54

                        j’appelle ces gens des psychopathes..........


                      • Ecométa Ecométa 28 janvier 2014 11:48

                        Au titre 6 du budget de l’ETAT : dépenses d’intervention - Transferts aux entreprises :

                        LFI de 2012 : 75.141.324.009-€

                        PLF de 2013 : 85.306.183.047-€.

                        Si l’on divise ce chiffre de 85 Md€ par 20.000 €, un SMIC annuel avec ses charges, on obtient le chiffre de 4.265.000 personnes ; chiffre à rapprocher du nombre de chômeurs dans notre cher pays !


                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 28 janvier 2014 12:00

                          Bonjour Olivier,

                          Merci pour cet article. smiley

                          Selon cette source que j’ai trouvé sur internet le montant de la fraude aux allocations sociales varie entre 5 milliards d’euros et 20 milliards d’Euros selon le calcul.

                          ’’ Le triste bilan de la fraude aux allocations sociales est estimé à 5 milliards d’euros (1 % des montants versés) chaque année, selon Dominique Tian, l’auteur du rapport parlementaire consacré à ce sujet (lire interview page 22), et à 20 milliards si l’on inclut le coût du travail non déclaré. ’’ source


                          • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 13:18

                            eaudurobinet

                            j’ai ouvert ton lien, et il confirme ce que j’ai publié...
                            si effectivement l’auteur annonce des chiffres (sans en apporter la preuve) défiant toute logique, dans l’article proposé je retiens les déclarations des intéressés :
                            extrait de ton lien
                            « En 2010, la Caf avait pointé 90 millions d’allocations indûment versés, 110 millions en 2012. Quand on cherche, on trouve, mais les mailles du filet restent bien espacées. Et l’État est complice. »
                            c’est beaucoup, j’en conviens, mais si on compare avec l’imbroglio avec l’Algérie, (600 millions) on en est loin, ce qui n’est pas une raison pour ne pas le pointer du doigt.

                          • charles-edouard charles-edouard 28 janvier 2014 12:00

                            la derniere de Herve morin pour relancer la croissance , faire 39 heures payé 35
                            moi j’irais plus loin service STO et ticket de rationnement


                            • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 13:19

                              Charles-edouard...

                              oui, j’ai vu cette déclaration de Morin...
                              il pourrait commencer à balayer devant sa porte.
                               smiley

                            • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 28 janvier 2014 16:48

                              Si le Grand-Morin et le Petit-Morin sont des rivières... en politique, contrairement à la géographie, on n’a droit qu’au petit Morin... 


                            • Ruut Ruut 28 janvier 2014 12:28

                              Une simple loi limitant le salaire maximum dans une entreprise a 10 fois le salaire minimum (sous traitant inclus partout dans le monde) et hop fini le chômage et surtout la délocalisation.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 13:19

                                Ruut

                                oui, parfait !
                                merci.

                              • Croa Croa 28 janvier 2014 17:56

                                Il y a des patrons qui vont être obligé d’augmenter le salaire minimum  !

                                Chez Dassault ils étaient déjà bien... ça va être l’Eldorado ! smiley


                              • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 18:35

                                Croa

                                Hollande avait promis d’établir un bareme de 1 à 20...
                                ce serait un bon début...20 fois le smic...

                              • Croa Croa 29 janvier 2014 11:38

                                Les promesses de Hollande sont de niveau national (1 à 20) alors que la proposition de Ruut est à appliquer dans les entreprises : « le salaire maximum dans une entreprise a 10 fois le salaire minimum »

                                Pourquoi pas les deux par application de la meilleure suivant les cas ?


                              • Ruut Ruut 29 janvier 2014 12:17

                                Par Croa au niveau national aussi, salaire du président et de tous les élus plafonné a maximum 10 * le smig.
                                Je suis certain que le smig serait vite a un niveau raisonnable.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 2014 13:11

                                croa

                                qu’importe,
                                il semble que le nouveau prez n’ait pas réellement l’envie de tenir ses promesses les plus importantes.
                                qu’il ne soit pas surpris de la déception des français.
                                elle est à la hauteur des espoirs qu’il avait fait naitre.
                                et il est probable que ça va lui couter cher.

                              • eric 28 janvier 2014 12:45

                                Inextricable la baisse des dépenses publiques ? Peut être pas. Il existerait bien une solution. En apparence un peu grossière, mais en pratique assez efficace.
                                On ne remplace qu’un fonctionnaire sur deux partant a la retraite. 
                                C’est progressif, les administrations s’adaptent, gagnent en productivité, suppriment d’elles mêmes les commissions inutiles pour alléger le fardeau etc...
                                C’est une solution tellement simple et élégante qu’on s’étonne que personne n’y ait pense depuis 2 ans que la France est entre les mains de bons gestionnaires qui ont fermement affirme leur volonté de limiter le déficit, les dépenses publiques et de faire repartir l’économie.
                                Pourtant, il y a des précédents historiques...


                                • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 13:21

                                  eric

                                  c’est l’occasion de proposer cette vieille blague au sujet des fonctionnaires :
                                  « le premier qui bouge a perdu »
                                  je pense qu’un article sur le travail dans les administrations devrait être intéressant, avec l’aide de tous...
                                  témoignages y compris.
                                   smiley

                                • eric 28 janvier 2014 13:46

                                  Contrairement a une légende tenace, beaucoup de fonctionnaires travaillent beaucoup. Est c’est une grosse partie du problème. Comme ils sont trop nombreux, ils s’inventent des taches qui sont autant de contraintes, de freins, etc.. pour les entreprises et les citoyens. C’est particulièrement vrai de tous ce qui est administratif, contrôle, etc...
                                  Il ne saute pas aux yeux qu’il y ait par exemple trop de pompiers. Quiconque a eu affaire a eux a tendance a penser le contraire. Mais dans la salle de réunion du temple de Passy, il a fallu pour un demi étage installer un ascenseur pour handicape et une chambre hermétique ignifugée pour le cas ou non seulement l’ascenseur ne marche pas mais en plus personne ne pense a prendre dans ses bras la personne en question pour la sortir du feu. Du coup, faute d’argent, les travaux ne sont pas termines..quand a la salle, elle est amputée d’un bon quart.


                                • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 28 janvier 2014 15:15

                                  LA PLUS GROSSE BETISE DU SIECLE SUPPRIMER DES POSTES DANS LA FOCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE

                                  RAPPELONS CE « DICTON » : la sante n ’est pas une marchandise !!!!!!!!!!!!!

                                  le scandale des EHPAD MAISON DE RETRAITES ENCADREMENT INEXISTANT ou par procuration !!!! une directrice adjointe pour 3ehpad et 1 SOI DISANT DIRECTEUR QUI EST DEJA DIRECTEUR DE L HOPITAL LOCAL DONT LA GYNECO A ETE MUTEE ET BIENTOT CE SERA LA CHIRURGIE

                                  c’est cela la santé vue par les « barons socialiste »  ????ET LES ARS (privées

                                  RESULTATS

                                  - nos ancuiens sont mal lavés toilette sommaire de 18 H A 19 H HEURES aU SOUPER DES GROUPES DE 15 ANCIENS SONT LIVRES A EUX MEMES DANS 2 ETAGES LE PERSONNEL MINIMUM FAIT MANGER UNE PARTE DES ANCIENS (3 services)

                                  AGcs:CASSER LE PUBLIC POUR VENDRE AUX GROUPES MEDICAUX DONT LES TARIFS SONT DOUBLES DE CEUX DU PUBLIC .... MOUROIR ET FIN DE VIE A 2 VITESSES MERCI TOURNESOL TOURAINE !!!!!!!!!!!!!


                                • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 17:03

                                  tousensemble

                                  je partage totalement.
                                  il est grand temps de donner un sens à ce que l’on appelle le « service public »
                                  la poste, les hopitaux, les prisons, etc ne sont pas des entreprises.

                                • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 17:04

                                  eric

                                  je n’en doute pas un instant, 
                                  il ne faut pas généraliser, et il y a vraisemblablement des fonctionnaires qui travaillent, 
                                   smiley 

                                • Croa Croa 28 janvier 2014 18:01

                                  Sarkozy a déjà fait ça et ça continue...

                                  Résultat : Plus rien ne fonctionne et aucune économie !


                                • talley2008 28 janvier 2014 13:53

                                  L’objectif des gouvernements de gauche et de droite ultralibérale n’est pas de réduire les dépenses publiques, mais de justifier la casse du système social et de légitimer l’ordre social.

                                  Notre système financier et bancaire reposent sur l’argent/dette. Pour éviter que ce système s’effondre, il est indispensable d’augmenter toujours plus les dépenses des ménages et de l’État, et donc, la dette publique.

                                  Pour augmenter les dépenses, et donc, la dette publique, il est indispensable de gaspiller l’argent des contribuables et de « laisser faire » les évasions fiscales, tout en réduisant les dépenses sociales.

                                  La finalité de ce gaspillage d’argent public est de légitimer l’autorité hiérarchique de l’élite économique et de maintenir l’ordre sociale.

                                  http://www.mouvementpourundeveloppementhumain.fr/nos-fondements-theoriques/les-ideologies-legitimeraient-elles-lordre-social/

                                   


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 17:02

                                    talley

                                    pas mieux.
                                    merci.
                                     smiley

                                  • Croa Croa 28 janvier 2014 18:07

                                    Olivier « pas mieux. »

                                    Et pour cause ! (T’as rien compris.)


                                  • Buddha Marcel. 28 janvier 2014 14:10

                                    A ne pas vouloir d’un monde équitable, juste, nous aurons un monde royaliste........plus de règles sauf le droit divin..............................

                                    mais plus d’internet non plus...sauf family guy et nicolas bedos..

                                    l’humain refuse le partage, il veut plus, il y a des exceptions a ce mode suicide.......il refuse de comprendre que sans le groupe pas un d’entre nous ne survit...............vous imaginez un groupe d’atomes de carbone se dire nous on en a assez d’être comme les autres, on veut plus, autre chose............à ce moment même l’univers est fini....c’est exactement ce que nous faisons,parce que on refuse le sens de la vie pour en inventer un qui n’existera jamais, fait d’objet , de machines, de croyances mais jamais de faits, de mots et de mensonges..nous sommes en mode destruction lent..et fier d’y être(mensonge bien sur, posture )...sauf exceptions smiley

                                    alea jacta est...comme disait Jules....


                                    • joletaxi 28 janvier 2014 14:27

                                      Bonjour oh Mage Picsou
                                      salut les enclumes

                                      moi je propose de faire un casse chez Meme bettencourt ?

                                      Et pendant ce temps, combien on paie pour voire des demeurés taper dans un ballon ?
                                      combien on paie pour aller voire un vieux rocker jouer au d’jeune ?

                                      Je ne vous vois jamais être scandalisés de ce genre de « rapace » ?

                                      Qu’un Messi gagne plus qu’un grand patron, qu’un grand chirurgien, cela vous laisse froid.
                                      Bref vous êtes toujours dans vos schémas abscons de « solidarité » de partage, et autres concepts bien gentils mais qui sont parfaitement étrangers à l’âme humaine,à part quelques rares exceptions.

                                      Et réformer une organisation aussi complexe qu’une société moderne, je vous souhaite bonne chance.Si nous devons couler, nous irons au fond ensemble, sans que personne ne concède quoi que ce soit à son petit pré carré.
                                      Et arr^tez de parler d’unltra libéralisme en France, c’est vraiment se foutre du monde.


                                      • oncle archibald 28 janvier 2014 14:34

                                        Moi Monsieur le Taxi j’aimerai que vous me disiez ce qui ne vous convient pas dans l’idée de prélever l’impôt avec un barème par tranche à taux variable de façon à ce que à revenu égal chacun paie la même chose et que ceux qui ont des revenus plus confortables voire très confortables voire parfaitement inutiles pour une vie très confortable paie un peu plus d’impôts que les autres ? 

                                        Ce que je trouve honteux c’est qu’on demande à un malheureux à qui il manque tous les mois 19 sous pour en faire 20 de payer de la TVA sur son paquet de nouilles, impôt qui servira à réparer des routes dont il n’a que faire puisqu’il n’a pas de bagnole.

                                      • joletaxi 28 janvier 2014 15:16

                                        Tiens, je croyais que c’était déjà le cas non ?
                                        L’impôt direct n’est pas variable en fonction de tranches ?
                                        On a même un moment décidé de fixer un plafond fiscal.

                                        ceux qui ont des revenus plus confortables voire très confortables voire parfaitement inutiles pour une vie très confortable
                                        moi je propose que l’on mette sur pied une commission ,bien rémunérée, pour fixer la norme ,de ce qui est inutile ?
                                        Par la même occasion, je propose que les belles blondes paient une taxe pour financer la chirurgie esthétique des moches, vrai quoi, c’est intolérable cette inégalité.

                                        Mais vous même, vous me semblez « bien confortable » ?
                                        faudra que l’on examine votre cas.

                                        tant que ces schémas de pensée ne changeront pas, cela ne risque pas de faire le moindre progrès.
                                        Tiens sur le ruissellement , un article intéressant

                                        http://rogerpielkejr.blogspot.fr/2014/01/poverty-in-america-in-global-context.html
                                        bonne lecture


                                      • oncle archibald 28 janvier 2014 15:29

                                        @ JO : « Mais vous même, vous me semblez « bien confortable » ? faudra que l’on examine votre cas. »

                                        Mais mon cas peut être examiné en détail par tous les inspecteurs des services fiscaux qui voudraient connaitre mes moyens d’existence, je n’ai rien à cacher, et si je suis très satisfait d’être imposable dans la tranche à 10 ou 15 % suivant les années, je ne plaindrai pas bien au contraire de l’être dans la tranche à 45 %. Il fut un temps ou je n’étais pas imposable, ce furent, au point de vue financier, les pires années de ma vie. 

                                        Et si vous souhaitez supprimer « fraternité » de la devise de la République Française, montez une pétition ... Il parait qu’à partir d’un million de signatures pon peut exiger un référendum d’origine citoyenne.

                                      • joletaxi 28 janvier 2014 16:34

                                        on ne peut forcer les gens à être « fraternels »

                                        par contre , c’est à l’état de rendre la société plus solidaire.
                                        Et ce n’est certainement pas aux acteurs économiques de faire de la solidarité,mais bien de créer de la richesse qui est l’ingrédient premier pour faire cette solidarité.
                                        Que les entreprises fassent de l’ingeniérie fiscale, rien de plus normal,au même titre qu’elles s’efforcent de réduire tout ce qui vient grever la marge, l’électricité, le gaz, les salaires(oups non pas les salaires, on est sur avox) etc.
                                        C’est au législateur de fixer les règles, certainement pas aux entrepreneurs de jouer les abbés Pierre.
                                        Je pourrais vous raconter des tas de « réussites »(oups, le vilain mot ici) de gens qui ne doivent rien à personne, n’ont volé personne, et ont créé des tas d’emplois.


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 16:46

                                        mon petit jo

                                        si on peut bien sur continuer à défendre l’idée d’un barème des salaires qui soit plus égalitaire (20 fois le smic par exemple), ça n’empêche pas toutes les mesures proposées dans l’article destinées à faire rentrer 400 milliards et plus dans les caisses de l’état, au lieu de vider les poches des français...
                                        et votre chateau de sable, il avance ?

                                      • joletaxi 28 janvier 2014 17:04

                                        mais pourquoi diable voulez-vous imposer un barême des salaires ?

                                        Quand dans une société ,de l’argent public est investi, le représentant de l’état ,même s’il ne dispose pas de la majorité des droits de vote, peut s’opposer à une grille de répartition des revenus du conseil d’administration.Dernièrement, s’agissant de Dexia, personne n’a bougé, pourquoi ?
                                        Dans une société de capital à risque,c’est à l’assemblée générale d’approuver cette répartition.Que les actionnaires décident de payer très cher un dirigeant, car ils croient ,le plus souvent de façon tout à fait irréaliste,que ce sera le plus à même de protéger leur investissement, qu’avez-vous à reprocher à cela ?
                                        Encore une fois, pourquoi ne pas imposer que les footballeurs ne gagnent pas 20 fois plus que le jardinier du stade ?
                                        Que Johnny ne gagne pas plus de 20 fois le salaire de la préposée aux toilettes ?
                                        Même chose pour l’art, le cinéma,tiens, les avocats etc.
                                        Bref ,le communisme quoi.
                                        Comme cela n’a jamais marché nulle part, je trouve cela une très mauvaise idée,jetez un oeil à ce qui se passe au Vénézuela par exemple.

                                        Faire des économies.Evidemment.
                                        tiens, une bonne d’économie, garder nos centrales nucs 20 ans de plus, car quand on voit le résultat de la « transition » allemande, c’est pas 400 milliards d’économie, mais 1000 milliard(aux dernières estimations,mais ça risque encore d’exploser) pour un résultat « peau de zob »


                                      • oncle archibald 28 janvier 2014 20:09

                                        @ JO : « on ne peut forcer les gens à être « fraternels » »

                                        Mais si justement, par l’impôt sur le revenu prélevé par tranches à taux variable. C’est quand même mieux que d’attendre que ceux qui ont plus donnent, s’ils en ont envie, un peu d’argent à ce qui en manquent cruellement. C’est aléatoire et surtout déshonorant pour ceux qui reçoivent ces allocations. Dieu sait qu’on a assez reproché à ceux qui le faisaient spontanément et de bon coeur d’être « paternalistes ».

                                      • oncle archibald 28 janvier 2014 14:28

                                        Olivier, les chiffres que vous avancez me confortent dans l’idée qu’une belle société « à la Française » prenant en compte toutes nos valeurs et la fraternité qui permet que l’état en notre nom à tous aide les plus défavorisés, est parfaitement viable.

                                        Ce sont l’honnêteté et le courage politique qui font défaut, mais je suis persuadé qu’une remise à plat de tout le système économique à l’échelle de l’Europe est possible et que la France devrait en être le moteur.

                                        Pour l’instant nos politiques et François Normal, notre vaillant sans culotte casqué, comme les autres, donnent l’impression de vouloir changer le papier peint dans un immeuble dont les fondations ont lâché et qui a des murs tout fissurés.

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 16:47

                                          cher oncle

                                          je partage et remercie.
                                           smiley

                                        • lejules lejules 28 janvier 2014 14:33

                                          bon article. mais l’auteur raisonne comme si la France était souveraine et pouvait faire ce qu’elle voulait. par exemple les paradis fiscaux : l’article 63 du TFU interdit toute entraves aux mouvements de capitaux.la France quelque soit son gouvernement de droite ou de gauche se doit de respecter les traités. donc les politiciens qui tapent sur les paradis fiscaux le savent très bien. aucune lois ne pourra voir le jour, cela ne les empêche pas d’en proposer pour se faire mousser.

                                          idem pour le budget. la France ne dispose plus de la possibilité de faire des économies ou non c’est décidé par un fonctionnaire européen non élu qui a tout pouvoir sur les finances françaises.la seule solution raisonnement possible pour retrouver notre liberte de décision est de quitter l’Europe, puis l’euro pour en revenir a un franc compétitif pour relancer nos usines. 


                                          • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 17:00

                                            lejules

                                            je ne crois pas qu’en France il soit impossible de punir la fraude fiscale,
                                            mais si vous avez des infos ?
                                            quand aux économies proposées dans l’article, elles sont du niveau national, et l’Europe n’a rien à faire la-dedans.

                                          • Dominique TONIN Dominique TONIN 28 janvier 2014 14:43

                                            Bjr Mr CABANEL,

                                            A l’image d’Ariane Walter vos billets sont à la fois bien écrits et percutants de vérité. Sauf que vous ne militez pas pour JLM !
                                            Les chiffres que vous alignez donnent le tournis, même si je les connaissais pour la grande majorité.
                                            Hollande, à l’instar de SARKO n’ira pas gratter dans les paradis fiscaux puisque selon CONDAMIN-GERBIER il y aurait des ministres en exercice ou l’ayant été, ou des personnalités politiques.
                                            Mais globalement votre prose prouve qu’il y a du pognon, encore faut-il avoir le courage politique d’aller le chercher.
                                             De plus, il n’est nul besoin de faire, en plus, un cadeau de 30 milliards aux entreprises via GATAZ.
                                            C’est pourtant censé être de la « sociale démocratie », je crois !

                                            • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 16:49

                                              bonjour Dominique

                                              pour militer pour JLM, j’aurais besoin d’un peu plus d’éclaircissements...
                                              je n’ai pas à ce jour découvert qu’il militait contre les grands projets inutiles, et d’autres combats qui me tiennent à coeur...
                                              alors j’attends qu’il se prononce là-dessus.
                                              pour le reste, je partage, bien sur.

                                            • julius 1ER 28 janvier 2014 15:11

                                              C’est bien de rappeler ces vérités, mais une somme de vérités ne fera jamais un programme et de programme il n’y a pas.....alors çà blablate, çà discute et rien ne se passe, et déjà 3 ans se seront écoulés que bientôt ce sera Noël qu’on parlera d’inversion de courbe que le quinquennat sera à son terme, et que rien n’aura changé sinon toujours moins de droits, encore plus d’interdictions de radars de toutes sortes, mais sur ce forum on continuera à voir les gens s’écharper à propos du sexe des anges, c’est à croire qu’il y a une bonne partie des gens( même sur site) qui veulent que rien ne change, car il serait facile de mettre en place quelques lois( par sur la pénalisation des clients) mais déjà la mise en place de l’initiative référendaire, qui permettrait de mettre en place des consensus car il en faut n’en déplaise à certains, qui se la jouent travail, famille, patrie, mais qui ne veulent rien risquer et surtout pas perdre leurs acquis gagnés de haute lutte à la sueur du front des autres. Je trouve qu’il y a beaucoup de duplicité dans les commentaires et je pense que la plupart des intervenants manient bien mieux l’hypocrisie et la duplicité que l’altruisme et l’humanisme, beaucoup ne veulent rien perdre mais dans la vie il faut souvent perdre avant de gagner. en définitive avec les forces en présence telles qu’elles sont campées dans ce pays, cette crise pourra durer encore 30 ans...........


                                              • joletaxi 28 janvier 2014 15:18

                                                c’est exactement ma conclusion


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 16:58

                                                julius

                                                bien sur, 
                                                je suis d’accord avec vous.
                                                il faudra certainement trouver d’autres moyens permettant de faire vivre la démocratie, vu qu’au niveau du pouvoir en place, l’autisme, la manipulation, et le mensonge sont la règle.

                                              • Dominique TONIN Dominique TONIN 28 janvier 2014 19:03
                                                @Julius
                                                30 ans, ......ou bien moi, cela dépendra de nous, de vous !
                                                Lisez ceci et vous ne pourrez plus dire que personne ne se préoccupe des autres sur fond d’altruisme et d’humanisme.

                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 janvier 2014 16:00

                                                Julius et joletaxi,

                                                Et comment vous faites pour faire voter le referendum d’initiative populaire ?

                                                Faut arriver au pouvoir, et puis faut sortir de l’ UE, sinon on se prend des PV par millions d’euros de la Cour de Justice européenne pour violation du droit communautaire...

                                                « Souveraineté populaire et juges européens » qui rigolent pas du tout : Le Droit de l’Union est supérieur au droit des Etats.

                                                Et quelque chose me dit que le referendum d’initiative populaire ne doit pas se trouver dans la Constitution européenne...


                                                • joletaxi 28 janvier 2014 16:24

                                                  que ne peut-on reprocher à l’Europe ?

                                                  en Italie, le referendum est institutionnalisé depuis pas mal d’années.


                                                • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 16:54

                                                  Fifi

                                                  il existe une mesure intéressante au niveau européen,
                                                  l’initiative sur la base d’une pétition qui doit réunir je crois 1 million de signatures (pour 27 pays), ce qui n’est pas inatteignable...
                                                  une a été lancée pour demander le Revenu de Base, qui malheureusement n’emporte pas encore un très gros succès, alors que cette mesure est capitale.
                                                  par contre en France, faire aboutir un référendum est beaucoup plus complexe.

                                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 28 janvier 2014 21:58

                                                  Bonjour Olivier,

                                                  Même si une initiative citoyenne arriverait à réunir une pétition avec 1 millions de signatures voire plus il n’est pas du tout dit que celle ci serra débattu devant le parlement Européen !

                                                  Cette mesure qui permet aux citoyens européens d’adresser une demande (via une pétition) aux députés européens est fictive voire illusoire. Elle n’est rien d’autre qu’une attrape, la quelle permet d’entretenir l’illusion d’un fonctionnement démocratique de l’Europe.

                                                  N’oublions pas que l’Europe à été crée par l’oligarchie pour faire valoir les intérêts des oligarques placent ses intérêts au dessus l’intérêt général.

                                                  Absolument à lire :
                                                  Une pétition en ligne sur l’eau est la première à récolter 1 million de signatures

                                                  Franchement est-que parmi les lecteurs sur Agoravox il y à t-il quelqu’un si naïf à croire que l’Europe vas empêcher la privatisation des services publics ?


                                                • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 22:01

                                                  eau du robinet

                                                  bien sur, 
                                                  comme tu le dis, même si l’initiative arrivait à recueillir 1 millions de signatures, ça ne signifie pas pour autant qu’elle serait validée : mais contrairement à ce que tu dis, ça obligerait les députés à la voter, ou non...


                                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 28 janvier 2014 22:43

                                                  Olivier,

                                                  J’ai attendu à la télévision que le parlement européen à la possibilité de même pas présenter une pétition ( avec 1 million de signatures ) devant le parlement ... donc pas de présentation pas de vote !!!

                                                  Avez vous attendu dans les grands médias parler de cette pétition d’eau qui à réuni plus de millions de signatures ? pas moi.

                                                  Avez vous attendu parler que cette pétition à été débattu et voté devant le parlement européens ? pas moi !

                                                  Il est grand temps de vous interroger sur sur l’absence démocratique dans les instances Européennes !

                                                  Si quelqu’un pourrait y faire une enquête sur la suite de cette pétition d’eau...

                                                  Une recherche rapide ma amené à cette page ou il est marque :

                                                  L’articulation des articles 87 et 86.2 du TCE régissant le régime juridique du service public dans l’Union européenne a fait l’objet d’un contentieux auprès de la Cour de justice des Communautés européennes (CJCE). Avec l’arrêt Altmark de 2003, la CJCE précise dans quels cas une compensation de service public est considérée comme une aide d’Étatsource

                                                  Et comme tout le monde sait l’Europe en veut pas que l’état aide ... c’est à dire l’Europe ne veut pas de services publics ... il faut donc tout privatiser, enfin tout ce qui est rentable pour le secteur privées donc les multinationales... dans le cas de l’eau c’est certainement VEOLIA qui est implante dans plus de 70 pays du monde !

                                                  A lire aussi

                                                  La privatisation des services de l’eau, notamment en Grèce et au Portugal, est l’une des conditions imposées dans le cadre des plans de sauvetage. Cette privatisation est vivement encouragée par la Commission européenne. source

                                                  Olivier, j’apprécie la solidarité française envers la population Grecque ... lisez ceci ...

                                                  Quand François Hollande encourage la privatisation de l’eau en Grèce 

                                                  Voyez vous cette Europe n’est pas du tout démocratique et la France ne fait pas exemption.

                                                  Dans le programme de l’UPR nous proposons de restaurer les services publiques notamment l’eau.

                                                  Comment peut t-on défendre une Europe qui ne respecte pas la volonté de ses citoyens et qui ignore ses pétitions avec 1 millions de signatures ?


                                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 29 janvier 2014 06:27

                                                  De nouveau Bonjour Olivier,

                                                  J’ai fait une nouvelle recherche sur internet et je suis tombé sur cette information :

                                                  — début de citation —

                                                  L’Union Européenne (UE) est constituée de 28 pays membres, rassemblant environ 500 millions d’habitants. Pour rapprocher les institutions européennes de l’ensemble des citoyens de l’Union, elle a créé en 2012 un nouvel instrument de démocratie participative. Le nom officiel pour ce droit de pétition est « Initiative Citoyenne Européenne » (ICE).

                                                  Avec 1 million de signatures provenant d’au moins 7 pays, des citoyens européens peuvent mettre une question au programme politique de la Commission européenne. Celle-ci doit étudier la question posée et présenter l’action qu’elle propose en réponse à l’Initiative.

                                                  — fin de citation et source

                                                  Donc ce n’est pas le parlement européen ou sont examiné les initiatives citoyennes européennes, comme javait pensé mais à la commission européenne.

                                                  Je tiens à remarquer que au parlement Européen siègent des gens élus ce qui n’est pas le cas à la commission Européenne.

                                                  Le parlement est élu au suffrage universel, mais son pouvoir est limité... prochaine élection le 25 mai 2014.

                                                  Quant au gouvernement européen (la « Commission ») et son président, ils ne sont toujours pas élus par les citoyens européens.

                                                  Le président de la Commission est choisi par les dirigeants des états-membres, après des tractations opaques. source

                                                  Le projet de Constitution donne un peu plus de pouvoir au parlement, mais à dose homéopathique. La Commission continue de ne pas être responsable devant le parlement une fois nommée, et tous les domaines les plus importants continuent de relever du seul pouvoir de la Commission.

                                                  Contrairement à l’usage dans toutes les démocraties, le Parlement n’a pas le droit de proposer des lois (article I-26). source

                                                  La politique européenne est élaborée par la Commission en étroite collaboration avec l’European Round Table (ERT), un lobby qui rassemble les dirigeants des grandes multinationales européennes. L’European Round Table est associée à toutes les grandes décisions en matière économique, financière, sociale, ou environnementale. source

                                                  Depuis le départ, la construction européenne se limite à un espace marchand, à un grand bazar commerçant dans lequel les intérêts des grandes entreprises sont prioritaires. L’émergence d’une citoyenneté européenne, un fonctionnement plus démocratique des institutions, ou encore une convergence sociale et fiscale et sociale équivalente à la convergence financière et économique, toutes ces questions sont secondaires, voire indésirables du point de vue des entreprises. source

                                                  Depuis 20 ans, la construction européenne se fait toujours dans certains domaines (ceux qui favorisent les intérêts des grandes entreprises) et jamais dans d’autres domaines toujours remis à plus tard (ceux qui vont dans le sens de l’intérêt des citoyens-salariés-consommateurs). Ainsi, on a organisé une harmonisation financière et commerciale entre les pays, sans organiser une harmonisation équivalente de la fiscalité, des salaires, et des charges sociales. C’est ce qui permet à certains pays de pratiquer un « dumping » fiscal et social pour attirer les délocalisations. C’est le cas en particulier des pays d’Europe de l’Est, récemment intégrés dans l’Union afin d’offrir aux entreprises un réservoir de main d’oeuvre bon marché.

                                                  Donc une initiative citoyenne européenne qui veut restaurer une partie des services publics, comme celle de la gestion de l’eau, na aucune chance d’aboutir.


                                                • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 28 janvier 2014 16:27

                                                  Des fonctionnaires aux impôts pour mieux traire les petits tandis qu’on ménage les gros.
                                                  D’autres fonctionnaires certainement aussi efficaces puisqu’il leur faut six mois pour boucler un dossier de retraite !
                                                  Des fonctionnaires héritiers de ceux de la sous-préfecture de Narbonne qui, à 9 heures avaient tous déserté les guichets pour prendre le café ! 


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 16:51

                                                    jean françois,

                                                    j’envisage d’aborder la question du travail des fonctionnaires...
                                                    je suis preneur de toutes infos sérieuses...
                                                    merci d’avance à tous.

                                                  • joletaxi 28 janvier 2014 17:06

                                                    preneur de toutes infos, mais on est plus assez jeune pour inventorier toutes les « histoires » de fonctionnaires,soyez réaliste


                                                  • Ruut Ruut 30 janvier 2014 16:12

                                                    olivier cabanel, travaillant avec des fonctionnaires, le problème de la fonction publique n’est pas vraiment au niveau des petits grades, c’est qu’il y as trop de chefs et qu’ils se court-circuitent pour les promotions sur des objectifs statistiques sans rapports aux réalités du terrain.
                                                    C’est ces guerres politiques de chefs qui bloque les échanges d’informations utiles et le bon fonctionnement global.


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 30 janvier 2014 16:25

                                                    Ruut

                                                    merci de ce témoignage
                                                    je suis sur que vous allez pouvoir m’aider pour écrire l’article que j’envisage sur « les fonctionnaires »...
                                                    il faudrait donc que je m’intéresse surtout aux chefs... ? 

                                                  • Ruut Ruut 30 janvier 2014 18:20

                                                    olivier cabanel, oui surtout a la hiérarchie.
                                                    C’est d’après mon expérience le coeur du problème du public, l’empilement hyérarchique empirique qui se fait toujour au détriment des fonctionnaires utile pour le service a fournire.


                                                  • Buddha Marcel. 28 janvier 2014 17:15

                                                    je ne sais pas si on est dans le sujet mais regardez ceci

                                                    Noam Chomsky : « Les démocraties européennes sont parvenues à l’effondrement total »
                                                    Publié le 28 janvier 2014.

                                                    Selon le linguiste et militant Noam Chomsky, les démocraties européennes sont parvenues à un effondrement total, indépendamment de la couleur politique des gouvernements, parce que les décisions sont désormais prises à Bruxelles.

                                                    Selon lui, la destruction des démocraties en Europe conduit vers la dictature.

                                                    Il donne l’exemple de l’Italie, où la démocratie a cessé d’exister avec l’arrivée au pouvoir de l’ex commissaire européen Mario Monti en 2011, politique désigné par les bureaucrates de Bruxelles et non par les électeurs italiens.

                                                    Pour Chomsky, le phénomène existe au niveau mondial : « Même le Wall Street Journal a admis que les USA sont au bord de l’effondrement total puisque tous les gouvernements qu’ils soient de droite ou de gauche, poursuivent la même politique décidée par les banquiers et les bureaucrates »

                                                    Selon Chomsky, la politique ne sert qu’à enrichir les banquiers. Il a décrit le néolibéralisme comme une attaque de grande envergure contre les peuples du Monde, la plus grande depuis les 40 dernières années. »
                                                    Source : Rusia Today


                                                    • Buddha Marcel. 28 janvier 2014 17:17

                                                      A ce stade , je ne crois plus que des petits manques ici et là soient au niveau de l’enjeu terrible qui va se proposer à nous tous...


                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 17:46

                                                      Buddha marcel

                                                      c’est exactement le contenu d’un article que j’avais proposé la semaine derniere
                                                      pour ceux qui l’auraient raté, c’est sur ce lien

                                                    • Buddha Marcel. 28 janvier 2014 18:32

                                                      oui ....je viens de lire....c’est vrai que c’est dans le même sens..en très detaillé
                                                      cela dit dire merde a un banquier .... ceci n’est pas très dur, nous avons affaire à un colosse avec des pieds en beurre mou....et là la temperature va monter....ah quel optimise réaliste ce soir....il faut dire que ici en Irlande le printemps celtique sera là le 1er février....ça fleure bon smiley

                                                      ce qui est « drôle » c’est que à l’age de 12 ans j’ai eu une vision du monde a venir en sortant d’une visite d’un tribunal et tout s’est mis en place comme dans la vision, genre vison concentrée d’une seconde qui décrit un temps très long..là on est au bout de la vision, je n’ai pas vu le pire arriver......la situation n’a jamais été aussi ouverte je pense... smiley
                                                      merci.


                                                    • philippe913 30 janvier 2014 16:30

                                                      il est très fort ce chomsky, je cite :
                                                      « la destruction des démocraties ... conduit vers la dictature »
                                                      non mais ça, je ne m’en serais pas douté....


                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 30 janvier 2014 16:35

                                                      philippe

                                                       smiley


                                                    • Croa Croa 28 janvier 2014 18:15

                                                      Cet article enfonce des portes ouvertes mais n’ose aborder les vrais causes du déficit.... 93% de « pour » !

                                                       smiley Monsieur Cabanel est venu avec sa claque  smiley


                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 18:38

                                                        croa

                                                        le score est moins important que le contenu, et l’intérêt des commentaires.
                                                        non ?

                                                      • joletaxi 28 janvier 2014 19:16

                                                        pour une fois, je suis d’accord avec croa,dorénavant je parlerai de Mage portier


                                                      • Croa Croa 29 janvier 2014 11:58

                                                        Effectivement certains commentaires sont d’un grand intérêt !


                                                      • AlainV AlainV 28 janvier 2014 18:42

                                                        Super Olivier !

                                                        Mais n’oublions pas d’aller reprendre aux ultrariches ce qu’ils ont capté depuis 1980 et qui aurait dû être versé en salaires et introduits dans le cycle économique normal.


                                                        • joletaxi 28 janvier 2014 19:15

                                                          bonne idée
                                                          ,
                                                          tiens dans la même optique, pourquoi ne pas rembourser tout ce que les honnêtes « pères de famille » qui, à force de travail, d’économie, ont investi dans du capital à risque pour faire tourner l’économie et donc fournir des emplois, depuis le début de la crise ?
                                                          c’est pas une bonne idée ça
                                                          et ça « boosterait » drolement l’économie, bien plus que de braquer Meme bettencourt


                                                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 19:49

                                                          Alain V

                                                          parfois je me demande ce qu’ils peuvent bien faire de tout cet argent ?
                                                          un chien a beau avoir 4 pattes, il ne peut emprunter qu’un chemin à la fois, dixit mon vieil ami africain... et puis l’argent ne se mange pas.
                                                           smiley

                                                        • lowlow007 lowlow007 28 janvier 2014 19:33

                                                          Le modèle social par fonctionnariat français est mort , il coute beaucoup trop à la communauté...
                                                          ( 57% du PIB rien qu’en frais de fonctionnement) alors changeons tout ça si nous ne voulons pas devenir pire que la Grèce, un pays du tiers monde.
                                                          Surtout, commençons par virer toutes ces administrations qui ne servent plus à rien qu’à faire chier le monde, comme les préfectures, les mairies, le sénat, la chambre des députés, l’assemblée, pas mal de ministères, les ambassades, un bureau à Issy les Moulineaux suffit largement ! Virons aussi la moitié des ministres et la totalité des sénateurs, l’OCDE, l’ONU, L’UNESCO, les cabinets de consultation ministériels etc il y en a plein d’autres...


                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 19:53

                                                            lowlow

                                                            ça me semble un bon début pour une 6eme république
                                                             smiley

                                                          • Clojea Clojea 28 janvier 2014 19:45

                                                            Bien vu Olivier. Quid aussi sur le fait que l’armée ne cotise pas pour les retraites...quid aussi d’un bon nombre de généraux payés à rien faire...Quid aussi de Cahuzac qui touche sa retraite de Ministre alors que c’est un parjure de la pire espèce...Enfin pleins de quid
                                                            Pour les fonctionnaires deux liens :
                                                            http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/08/30/bercy-beaucoup-656-fonctionnaires-gagnent-plus-que-hollande-et-ayrault/

                                                            http://www.linternaute.com/actualite/interviews/07/yvan-stefanovitch/1-privileges-et-privilegies.shtml

                                                            Plus un témoignage perso d’un membre de ma famille si cela t’intéresse.
                                                            Dis moi


                                                            • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2014 19:52

                                                              merci Clojea

                                                              super... merci
                                                              pour le témoignage, je prends aussi...
                                                               smiley

                                                            • Croa Croa 29 janvier 2014 12:20

                                                              C’est normal que l’état ne cotise pas pour les retraites puisque les pensions de ses agents, fonctionnaires, militaires, etc... Sont payées en temps réel sur le budjet.

                                                              (Donc l’état paye bien pour les retraites ; Je trouve ce commentaire très fallacieux puisque ainsi rédigé on croirait qu’il ne paye pas !) 


                                                            • Clojea Clojea 30 janvier 2014 19:50

                                                              Salut Olivier,
                                                              Désolé pour la réponse tardive. En fait ce témoignage est dans un article que j’avais écris dans Agoravox : Voici le lien :

                                                              http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/retraites-sabotees-traitrises-138302
                                                              Bien à toi. Clojea


                                                            • Teddyboy 2 février 2014 16:43

                                                              mon bon clojea,

                                                              mettez vous à l’heure, les milis cotisent pour leur retraite (appelée pension). Sur mes fiches de solde, il y avait une ligne intitulée « retenue pension »


                                                            • soi même 28 janvier 2014 19:52

                                                              Qui a vue qu’une trottinette était un vélos de course ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès