• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’arnaque complète du marché de l’électricité

L’arnaque complète du marché de l’électricité

C’est une réforme qui représente bien ce qu’est l’UE, soutenue par le PS comme l’UMP, et dont les terribles résultats sont visibles aujourd’hui. Alors que 80 à 90% de notre production d’électricité a un coût largement fixe, les règles byzantines de ce « marché » auraient dû produire une hausse des prix de 70% en moins de 3 ans de ce service si essentiel, avant que le gouvernement ne mobilise 16 milliards d’euros pour en limiter la hausse à 4% au 1er février, soit 22% en moins de 3 ans…

 

L’échec patent de la fin du service public

Les tenants, socialistes ou UMP/LR, de la fin du service public de l’électricité, promettaient monts et merveilles, comme aujourd’hui avec « l’ouverture à la concurrence » du transport ferroviaire. Et au début en effet, des prix ont été baissés, mais avec des mécaniques généralement réversibles. Ensuite, les prix relativement bas des nouveaux concurrents d’EDF n’ont été permis qu’en rançonnant EDF en lui imposant de vendre à un prix extrêmement bas une partie de l’électricité produite par ses centrales nucléaires, comme le rappelle Eric Juillot dans un article très bien fait sur le nouveau site d’Olivier Berruyer, Elucid. La libéralisation n’en est pas une en réalité. Il s’agit plutôt d’un asservissement de l’ancien service public à de nouveaux acteurs privés, d’une concurrence totalement artificielle et ultra-réglementée, pour créer une pseudo-libéralisation dont les ressorts sont très largement bureaucratiques et réglementaires.

Bien sûr, en imposant une vente de sa production à bas coût à ses concurrents, qui ne produisent pas grand-chose, ils peuvent vendre dans un premier temps à des tarifs concurrentiels qui donnent l’illusion d’un bienfait de cette « libéralisation » et « ouverture à la concurrence ». Mais la période actuelle a démontré à tous les malheureux qui avaient quitté le tarif réglementé que cela les expose souvent au prix de marché, passé de 50 à 400 euros en 2021  ! Il faut rappeler ici que la majorité a voté un texte qui facilite le passage à des prix de marché pour les abonnés des opérateurs privés... Mais les abonnés sont désormais prévenus : leur facture pourrait être multipliée par 8 dans l’année, alors même, il faut le répéter, que le coût de production de 80 à 90% de notre électricité est largement fixe en France

Au moins, ces réformes ont le mérite de démontrer toute la nocivité des réformes de l’UE et du passage d’un service public à un « marché ». Le service public de l’électricité en France, jadis exemplaire dans le monde entier, c’était une électricité bon marché, décarbonée, même si le nucléaire n’est pas sans limites. Aujourd’hui, la soumission à la logique du marché fait que, malgré un coût de production largement stable en France, les prix peuvent s’envoler en très peu de temps pour des raisons totalement extérieures à notre pays. Quelle meilleure illustration des dangers de la soumission aux marchés internationaux ! Si nous avions gardé notre monopole public, les prix de l’électricité n’auraient quasiment pas bougé, alors qu’ils se seraient envolés dans une grande partie du reste de l’Europe, à notre grand profit…

Bref, le marché, pour de tels services publics, n’est en aucune manière plus efficace. Il provoque une envolée des prix, et une incertitude préjudiciable à tous les utilisateurs, sans parler de son incapacité à favoriser les énergies renouvelables si ce n’est par des subventions gargantuesques qui ressemblent à des rentes financées par l’Etat. L’incertitude des prix est un frein aux investissements, comme même The Economist le reconnaît. Et que dire du comportement du gouvernement qui continue de rançonner EDF en lui imposant de vendre une plus grande part de sa production à bas coûts à ses concurrents ! Ce faisant, la macronie détruit un des plus beaux actifs de la France, une entreprise qui faisait notre fierté dans le monde, tout cela pour tenter de sauver les apparences de ce marché européen de l’électricité, qui est une arnaque pour les citoyens, qui finiront, tôt ou tard, par payer, indirectement, les 16 milliards…

La seule solution aujourd’hui, ce serait de sortir du marché européen de l’énergie et revenir à un service public de l’énergie, assuré, comme avant, par EDF et Engie. Ainsi, nous ne serions pas soumis aux humeurs de ces marchés internationaux qui ne profitent presque jamais à la majorité, mais ne servent qu’une toute petite minorité. Et plus globalement, c’est une sortie de l’UE qui serait nécessaire.


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 12 février 11:22

    L’UE transforme en merde tout ce qu’elle touche, soyez économe de votre indignation, c’est un Pactole inversé...

    Votre mission : Allez expliquer ça aux veaux...


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 12 février 14:08

      @Clocel
      Exact que l’Europe actuelle fonctionne mal, avec des méthodes bizarres (concurrence interne par exemple, soumission aux forces externes via divers traités, etc.)
      et pourtant !
      Déléguer et traiter au niveau européen certains sujets/dossiers au niveau européen semble de bon sens pour beneficier d’economies d’échelle, et avoir une taille suffisante pour faire le poids vis a vis d’autres puissances..

      Conclusion proposée : ne condamnons pas le principe de l’Europe, mais luttons pour en changer le mode de fonctionnement : des elus directs, et le principe de délégation = chaque pays délégue à l’Europe les dossiers souhaités, mais seulement ceux la ! et independance pour le reste (et même principe entre nation, region, agglo communes)


    • Clocel Clocel 12 février 14:37

      @lecoindubonsens

      Et bien si, condamnons ! 

      Plus le pouvoir s’éloigne de celui qui y a consenti, plus il aura tendance à s’en affranchir, le problème est là, intrinsèquement là.

      Il n’est pas utile de réunir le conseil des voisins pour passer sa commande de fioul ou de gaz, par contre, il pourra être utile de commenter et de comparer les factures, que chacun soit assuré qu’il ne s’est pas fait emboîter à cette occasion.

      Les économies d’achats groupés sont bouffés par les frais de fonctionnement de la superstructure, les monstres finissent toujours par s’échapper et par s’émanciper.

      Nous en sommes là.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 12 février 16:45

      @Clocel
      « Et bien si, condamnons ! » (le principe de faire des choses au niveau européen).
      Constat de désaccord.
      Rappel de mon argumentation.

      1. oui l’Europe actuelle « déconne »
        par exemple en se mélant de sujet à regler a un niveau plus local (la fabrication du roquefort et la dimension des ouvertures de poulaillers ... pour reprendre toujours les mêmes exemples,

        en créant des règles stupides = concurrence interne au lieu d’unir les forces européennes

      2. mais oui, comme nous trouvons logique de ne plus tout faire dans le cercle familial (comme dans la prehistoire) et de déleguer a des niveaux plus large : la fabrication du pain au boulanger du village, celle de l’auto au niveau national ...

        logique et efficace de confier certains sujets au niveau européen pour gagner en efficacité. Airbus et ESA sont des exemples, mais la liste pourrait s’allonger = defense ? airbus du rail, composants electroniques, etc.


    • Pic de la Mirandole Pic de la Mirandole 12 février 22:18

      @lecoindubonsens

      Certains font du prosélytisme pour les Evangiles.

      Vous c’est pour les étoiles d’or.

      La belle religion du veau d’or européiste. Mourez aux paradis bruxellois !


    • Pierrot 13 février 07:55

      @lecoindubonsens
      Vous avez manifestement cédé à la propagande européiste qui consiste à attribuer à l’UE tous les succès des projets européens, alors qu’en pratique ses interventions tendent à les plomber.

      Parce que, non, l’Europe n’est pas l’UE.

      Et parce que, oui, l’UE « déconne », c’est même inscrit dans ses gênes.

      Il apparaît illogique et inefficace de confier à des instances politiques supranationales (qui plus est, s’agissant de l’UE) des sujets pour lesquelles elles sont incompétentes, et qui concernent en réalité les dirigeants de groupes et consortiums industriels européens.

      Peut-être faut-il vous rappeler, par exemple, dans quel état déplorable se trouvent actuellement l’europe de la défense et l’europe des composants électroniques (qui ont par ailleurs assez largement sabordé les projets nationaux) pour vous rendre compte de l’efficacité de l’UE dans ces domaines.


    • mmbbb 14 février 08:52

      @lecoindubonsens Airbus Ariane espace sont des projets initiés pas une volonté d industriels dont le but a été de vouloir creer de grandes entreprises . Et cela a marche puisque Bruxelles n a pas pondu des régléments à l infini
      Quant a l electricite l Allemagane a decide d abandonner le nucleaire et le remplacer par le thermique ( gaz entres autres ) et par le renouvelable .
      En France sous les coups de boutoir des ecolos les centrales doivent etre fermees au profit de la transistion energetique . mais c est de l arnaque puisque c est un marche verouille ou l electricite doit etre rachete a prix fixe . Et par exemple le consommateur paie le prix de raccordement au reseau .
      melenchon n est pas a une contradiction pres . il prone cette energie alors que ce marche est sous la férule des capiltalistes par exemple le parc off shore de St Brieux melenchon est un con .
      Quant a l armee encore eut il fallu avoir une politique commune 
      La crise Ukrainienne a demonre que l Europe politique n existe pas et macron a appris a ses dépens qu il a ete l estafette de l Otan 


    • CN46400 CN46400 12 février 12:18

      Ce matin 9h :

      -nucléaire = 65%

      -Gaz = 11%

      -Eolien = 5%

      -Importation = 2% (merci pour la fermeture de Fessenheim)


      • Gasty Gasty 12 février 12:42

        @CN46400
        Autre scénario : Ce matin 9h

        Explosion de la centrale de Fessenheim = catastrophe nucléaire de grande ampleur


      • CN46400 CN46400 12 février 12:54

        @Gasty
        Notez que cette centrale , avant d’être fermée, a été rénovée de A à Z et que des pièces, pourtant neuves, ont été détruites pour empêcher tout redémarrage...


      • CN46400 CN46400 12 février 13:18

        @Gasty
        Les réacteurs de Fessenheim sont des proches parents de TMI1 qui a explosé en 79 sans aucune conséquence mortelle puisque l’enceinte de confinement a résisté.
         Ensuite la présence, suite à Fukushima (2011), d’un système d’évacuation de l’oxygène, produit de la décomposition par surchauffe de l’eau de la cuve primaire, permet d’espérer qu’aucune explosion ne peut, désormais, avoir lieu dans un réacteur français.....


      • lecoindubonsens lecoindubonsens 12 février 14:00

        @Gasty
        Certes le risque zero n’existe pas, mais quand même dommage de ne pas réouvrir aussi vite que possible Fessenheim (il parait que c’est possible) = plus rapide que la construction annoncée des nouvelles centrales.
        Et tellement d’avantages ! energie moins chère, française et moins polluante ...
        Dommage que la tendance ecolo ait pollué le bon sens depuis qqs décennies.


      • CN46400 CN46400 12 février 14:09

        @CN46400
        « d’un système d’évacuation de l’oxygène, »
        Désolé mais c’est d’ hydrogène (qui peut exploser) qu’il est question....


      • titi titi 12 février 15:29

        @Gasty

        « Explosion de la centrale de Fessenheim »
        L’hystérie n’est pas un argument.
         


      • roby roby 13 février 10:29

        @Gasty
        Nouveau scénario , toutes les têtes nucléaires de nos sous marins , avions etc exploseront 


      • Gasty Gasty 13 février 11:00

        @titi

        Le domaine des possibles n’a rien d’hystérique.


      • roby roby 14 février 14:40

        @Gasty
        Dans ce domaine vous êtes un maître non ?


      • Lynwec 12 février 13:24

        1)L’Europe, c’est la paix.

        2)L’Europe, c’est le plein emploi.

        3)L’Europe, c’est la prospérité.

        4)L’Europe, c’est le progrès.

        Je suis à court mais il y en a surement d’autres qui ont servi dans les slogans publicitaires de l’époque.

        Sinon, laquelle de ces affirmations s’est traduite en faits réels ?

        1)La Yougoslavie est bien placée pour en parler

        2 et 3)Je vous laisse en juger.

        4) Indiscutablement, on peut maintenant euthanasier les anciens fragiles en les protégeant au Rivotril, on peut protéger les participants à des manifestations à l’aide de munitions « morales », on peut aussi autoriser en urgence des thérapies expérimentales inconnues et sans garanties sur l’ensemble de populations qu’on contraindra le plus possible à les demander, pour leur permettre de revenir à la vie normale (qu’on leur a précédemment interdite)...


        • titi titi 12 février 15:25

          @Lynwec

          Ah bon ? La Yougoslavie fait partie de l’Union Européenne ?
          Je savais pas.


        • Lynwec 12 février 16:04

          @titi
          Oh le beau. Des comme ça, il nous en faudrait plus souvent. Merci d’être velu...monsieur le troll.
          Europe=continent.
          Union européenne= association de malfaiteurs visant à détruire les nations d’Europe.
          Que je sache, la Yougoslavie n’est pas sur le continent nord américain ?
          Par ailleurs, les bombes morales lâchées sur la Bosnie venaient pour partie de membres de l’UE, non ?
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Bombardement_de_la_Bosnie-Herz%C3%A9govine_par_l%27Otan_en_1995
          Français et Britanniques, à l’époque,c’était bien l’UE ?


        • titi titi 12 février 16:07

          @Lynwec

          Turlututu.

          Quand vous invoquez « l’Europe c’est la paix », vous ne parlez pas du continent, mais de l’UE.


        • titi titi 12 février 16:18

          @Lynwec

          « L’Europe, c’est la paix. »
          Vous savez très bien à quels pays en particulier ce slogan faisait référence dans les années 50.

          Vous faites semblant de ne pas le reconnaitre en nous parlant de Bosnie.
          Dans ce conflit les bombardements de l’OTAN ont duré 4 mois et ont mis fin à une guerre qui durait depuis plus de 3 ans, et où l’ONU, et ses casques bleus ont été pris pour des cons par les Serbes. Quand on sème, on récolte.

          Moi je vois plein de défaut à la construction européenne, mais donnez nous de vrais arguments, et ne relayez pas des discussions de comptoir.


        • Lynwec 12 février 16:34

          @titi
          En effet, et d’ailleurs, je le confirme dans mon précédent commentaire où je terminais par :
          « Français et Britanniques, à l’époque,c’était bien l’UE ? » (Français pour l’aviation, Britanniques pour l’artillerie, des messages de paix parmi tant d’autres...)
          Mais vous avez voulu jouer au plus fin en insistant sur la signification du mot Europe.


        • titi titi 12 février 16:51

          @Lynwec

           
          « « Français et Britanniques, à l’époque,c’était bien l’UE ? » (Français pour l’aviation, Britanniques pour l’artillerie, des messages de paix parmi tant d’autres...) »

          Pendant 3 ans les Français et les Britanniques ont fourni des casques bleus dans ce conflit pour essayer de s’interposer entre les différentes communautés.

          Pendant 3 ans les serbes se sont foutu de leur gueule et les ont pris pour des paillassons.

          Les serbes ont eu ce qu’ils méritaient.


        • titi titi 12 février 16:53

          @Lynwec

          « ais vous avez voulu jouer au plus fin en insistant sur la signification du mot Europ »
          Donc vous avez sciemment mélanger EU et Europe.
          Vous ne faites pas que colporter les discussions de comptoir, vous fréquentez le comptoir.


        • simir simir 14 février 20:25

          @titi
          Albright avait fait à Milosevic une offre qu’aucun dirigeant national ne pouvait accepter : à moins qu’il ne consente à une occupation militaire de son pays par des forces étrangères, sans qu’il ait autorité sur elles, et qu’un marché libre de type néo-libéral ne soit imposé, la Serbie serait bombardée.
          Le Tribunal Pénal International pour l’ancienne Yougoslavie à La Haye a discrètement blanchi Slobodan Milosevic, dernier président serbe, des accusations de crimes de guerre commis pendant la guerre de Bosnie de 1992 à 1995, y compris du massacre de Srebrenica.IL A tenté de mettre un terme à la guerre qui a démembré la Yougoslavie.
          Le FBI n’a pu trouver un seul charnier . L’équipe espagnole de médecins légistes fit de même, son responsable dénonçant avec fureur « une pirouette sémantique des instruments de la propagande de guerre ».


        • suispersonne 12 février 13:56

          La concurrence libre et non faussée … mon œil !

          Les énergies renouvelables sont dans le collimateur de l’oligopole européen de l’électricité, qui a déjà presque réussi à tuer toute leur concurrence … indésirable.


          Après un boom dès 2009, avec le rachat obligatoire, à un tarif garanti, de l’électricité renouvelable, produite souvent par de multiples petites unités indépendantes (collectivités, coopératives, agriculteurs, particuliers, …),

          que les gros du secteur voyaient d’un très mauvais œil,

          parce que la consommation d’électricité a fini de croître,

          et que la tendance lourde est à la performance énergétique de la construction et de l’électro ménager,

          ceux ci ont organisé la riposte auprès de la commission européenne (bizarre : nous fait toujours penser à la grosse …).


          C’est le (pas assez fameux) groupe Magritte.

          RWE, E.ON, Engie, EDF, Electrabel, Endesa, ...


          21 mai 2013

          Réunion du groupe au musée Magritte (mécéné par Engie …) sous l’égide de gerard mestrallet, patron de Engie (qui emprunte sans vergogne pour verser des dividendes sans rapport avec le résultat / ex GDF que sarko avait juré ne jamais laisser privatiser …).

          Objectif : faire obstacle à la transposition de la directive de 2009 dans chaque pays européen.


          => Succès total en Espagne, pays bien connu pour son absence de potentiel d’électricité renouvelable.


          => Nuit de noces prolongée avec la très libérale dg de la concurrence (sic !!!) de la commission européenne.


          => barroso, pas avare de cadeaux pour certains, dilue l’objectif national de chaque pays de 27 % d’énergies renouvelables à 2020, à un objectif moyen européen … pour 2030 …


          => Directive de 2009 remplacée par un prix de marché (sic).


          Remarque : un prix de marché est toujours juste ! … pour celui qui peut en profiter … ou pas, pour celui qu’on oblige à renoncer ...


          Les cons qui pérorent dans les merdia sur la libéralisation insuffisante de l’économie ne sont pas encore coiffés d’un bonnet d’âne : merci à tous ceux qui peuvent leur en fournir à chacun.

          Source : Alternatives Économiques 14/6/17

          entretien avec Claude Turmes député européen vert


          • Decouz 12 février 14:46

            Et le scandale des transports routiers, dumping social, vies d’esclaves pour les chauffeurs, chauffeurs roumains ou d’Europe de l’Est sous-payés, maintenant chauffeurs philippins encore moins payés et vivant dans des conditions encore pires, grâce à des montages juridiques.

            https://lcp.fr/programmes/les-routes-de-la-discorde-95448


            • zygzornifle zygzornifle 12 février 14:49

              Les énergies c’est beaucoup de taxes donc plus les prix flambent plus l’état s’engraisse, il ne vas pas réguler ses profits quand même ....


              • Lynwec 12 février 15:08

                @javanais
                C’est juste une formulation discutable. L’état fait rentrer de l’argent par ce comportement, mais bien sur cet argent ne lui profite pas (et donc à nous non plus, par ricochet), mais va engraisser certains financiers apatrides chers à notre ex-scootériste.


              • chantecler chantecler 12 février 15:13

                @Lynwec
                Ben voyons !
                C’est de la faute de F. Hollande ?
                Farceur .


              • Lynwec 12 février 16:10

                @chantecler
                La phrase était compliquée, je comprends votre malaise. Respirez profondément. Tout va bien.
                Explication de texte :
                Notre scootériste, que vous avez parfaitement identifié a bien dit :« Mon ennemi,c’est la finance. » ce qui lui colle aux basques depuis.
                Depuis 1973 et la loi de financement de l’état par les banques privées (à intérêts et très intéressées du coup), la Dette, c’est bien aux banquiers apatrides (la fameuse finance ennemie du scootériste) qu’elle profite un max, non ?
                Donc depuis 1973, qui creuse la Dette engraisse la finance.
                Fin de la démonstration.


              • chantecler chantecler 13 février 06:15

                @Lynwec
                Démonstration tordue mais à l’UPR tacler « la gauche » sur n’importe que prétexte c’est votre habitude : rarement la droite .
                Donc je reprends : vous mettez bien en cause indirectement F. Hollande , « le scooteriste » comme vous dites , sur la base de sa déclaration « mon ennemi c’est la finance » .
                Et puis vous y incluez la loi Giscard Pompidou qui prive notre pays de battre monnaie et l’oblige à emprunter sur les marchés financiers ce qui a des conséquences très concrètes aux vues de notre endettement abyssal qui paralyse nos possibilités d’investissements sociaux entre autre .
                Loi Giscard / Pompidou post gaulliste , bine de droite j’espère que vous l’admettrez....

                Et vous êtes fier de vous , vous prétendez une fois de plus nous faire une leçon et une jolie démonstration .
                Et bien je ne partage pas votre enthousiasme et je me demande ce que des gens comme vous arrivés au pouvoir et si peu cohérents nous apporteraient fondamentalement .

                Là dessus bonne bourre !


              • titi titi 12 février 15:24

                @L’auteur

                Le marché de l’électricité est peut être ouvert, mais pas sa production.

                Vous ne pouvez pas parler de dérégulation quand l’Etat décide d’arrêter du jour au lendemain des unités de production, voire toute une filière (dans le cas de l’Allemagne) sans avoir d’alternative sérieuse. 


                • lecoindubonsens lecoindubonsens 12 février 16:56

                  @titi
                  « Le marché de l’électricité est peut être ouvert, mais pas sa production »
                  ni sa distribution !!! toujours centralisée chez ENEDIS (EDF)

                  bref création de concurrents qui ne font rien (ni production ni distribution) mais seulement la multiplication de circuits de vente, avec toute la pollution associée : pub, marketing, demarchage, voire arnaque par certains pour avoir une part de marché, multiplication des équipes, des services marketing, facturation, informatiques, bref un gros gachis de moyens pour ne pas faire plus globalement.

                  Et tout cela pour vendre un peu moins cher à quelques malins, au détriment du collectif puisque globalement, avec toutes ces actions doublonnées ou inutiles, le systeme d’energie coûte plus cher.

                  Et bien sur en « escroquant EDF » qui fait tout le boulot de production et distribution, mais obligé de vendre à bas prix a des concurrents totalement artificiels !

                  Est ce cela la bonne organisation sociale, l’egalité, la fraternité ?
                  Arrêtons de laisser les fous décider ce genre de stupidités


                • titi titi 12 février 18:12

                  @lecoindubonsens

                  Le système est donc le même que celui de la médecine de ville avec des médecins libéraux finalement payés par l’état, ou la justice avec des avocats qui n’ont aucun intérêt à ce que les jugements aboutissent.

                  Un système hybride ni socialiste, ni capitaliste : un système de merde.


                • lecoindubonsens lecoindubonsens 13 février 10:44

                  @titi
                  « un système de merde »
                  effectivement des choses bizarres contraires au bon sens =
                  - le cas EDF déjà exposé
                  -les médecins qui, payés à l’acte, ont intérêt a avoir de nombreux malades.
                  Des différences de salaires (medecins, infirmiers, personnel soignants) entre privés et publics pour des prestations similaires.
                  -les avocats, profession en pleine explosion (pourquoi avons nous besoin de plus en plus de conflits ?) qui refusent les prélévements de retraite standard parce que provisoirement peu de retraités dans cette profession par rapport au nombre de cotisants. Vision egoiste court terme.

                  Pour reconstruire sur des bases de bon sens, mon blog est une proposition.
                  Naturellement améliorable, mais base compléte et coherente.
                  Disponible pour continuer le débat ...Construire tous ensemble vers du meilleur.


                • Abolab 12 février 15:53

                  L’augmentation du prix de l’électricité va de pair avec l’annonce du relancement du nucléaire en Europe et en France. Ils ont besoin d’argent pour construire leurs réacteurs et s’approvisionner en combustibles.

                  Nucléaire = électricité plus chère.


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 12 février 16:06

                    @Abolab
                    C’est sur. Perso je me chauffe avec la cire de mes oreilles.


                  • Xenozoid Xenozoid 12 février 16:09

                    @Aita Pea Pea

                    tout de suite les grand mots,kevin le beauf de margerin aurait rêvé, d’etre un autre bidochon,plein de merde ou pas


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 12 février 16:18

                    @Xenozoid
                    Bah loulou , j’ai tiré des câbles qui font ton bras....C’était pas pour alimenter ton micro -ondes ...


                  • Xenozoid Xenozoid 12 février 16:28

                    @ aita pea pea

                     ouai, tu peux l’alimenter,merci


                  • Abolab 13 février 10:56

                    @Aita Pea Pea

                    Le confort de maisons et de bâtiments chauffés 24h/24h et 365j/365j fragilise l’humanité et son système immunitaire et cardio-vasculaire. A force de vouloir supprimer les saisons et de vivre dans un cocon, on perturbe notre biologie. Perso, je me réchauffe en prenant une douche froide. Vous devriez essayer.


                  • Eric F Eric F 13 février 11:09

                    @Abolab
                    « Nucléaire = électricité plus chère »
                    C’est plus compliqué :
                    -nucléaire classique = électricité moins chère 50€/kwh
                    -EPR= les surcouts grèvent le prix 110 ou 120€/kwh, mais à terme la cible est 60 à 70€/kwh
                    -concernant l’éolien terrestre, le cout donné par l’ADEME ne correspond pas à celui de la cour des comptes qui est de 82€/kwh


                  • Eric F Eric F 13 février 14:21

                    @Abolab
                    "le confort de maisons et de bâtiments chauffés 24h/24h et 365j/365j fragilise l’humanité et son système immunitaire et cardio-vasculaire"
                    Surtout lorsque les logements sont chauffés à 22° l’hiver et climatisés à 20° l’été. C’est donc surtout une question de mesure. Cet hiver, nous avons opté à la maison pour 17°5 dans le living et 14° dans la chambre, les petites laines ne dorment pas dans les placards. On verra pour améliorer l’isolation, non éligible à celle à un euro, il faudra un siècle pour l’amortir smiley


                  • Le421... Refuznik !! Le421... Refuznik !! 12 février 17:48

                    Et si il n’y avait que sur l’électricité...

                    On va finir avec des trous de balle en bouche de métro !!  smiley


                    • Aristide Aristide 13 février 14:21

                      @Le421... Refuznik !!

                      Vous n’avez pas dépassé le stade anal, c’est grave !


                    • GerFran 12 février 18:35

                      Viviane Reding, commissaire européen : "Il n’y a plus de politiques intérieures nationales« .  »La plupart des lois nationales des 28 États sont basées sur des directives européennes."

                      https://www.youtube.com/watch?v=EQZY05KA-bE

                      Ajoutée le 7 mars 2017 – durée = 3 minutes


                      • GerFran 12 février 18:36

                        L’euro est trop fort de 6,8% pour la France et trop faible de 18% pour l’Allemagne selon le FMI

                        Une même monnaie, mais des économies nationales fort différentes. Alors que la France a accusé un déficit extérieur de ses paiements courants de 19 milliards d’euros en 2016, l’Allemagne a enregistré la même année un excédent de 261 milliards d’euros. Pas besoin d’être grand clerc pour comprendre que la monnaie unique n’est adaptée ni à l’une ni à l’autre.

                        http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/07/28/20002-20170728ARTFIG00249-l-euro-est-trop-fort-de-68-pour-la-france-et-trop-faible-de-18-pour-l-allemagne-selon-le-fmi.php

                        Publié le 28/07/2017


                        • chantecler chantecler 13 février 06:24

                          @GerFran
                          Vous êtes trop bon de nous donner les chiffres anciens de notre déficit commercial 2016 , 19 milliards donc ,et ce avant E Macron .
                          ...
                          Aujourd’hui pour 2021 , Il s’agit de 87 milliards d’euros ...
                          https://www.lefigaro.fr/conjoncture/le-deficit-commercial-francais-a-atteint-un-record-absolu-en-2021-20220208
                          Une paille et je vous offre le lien du Figaro pour éviter toute contestation .


                        • GerFran 12 février 18:36

                          Étienne Chouard : "Il faut sortir de l’Union européenne, c’est une évidence"

                          https://www.youtube.com/watch?v=iGR1aeYY1Mc

                          Ajoutée le 7 janv. 2019 – durée = 3 minutes


                          • Lynwec 12 février 18:48

                            @GerFran
                            Oui, mais il ne croit pas aux chambres à air, pris en flag par Denis Robert, le Judas de service qui lui posa cette question cruciale dans le cadre d’une interview sur la « réforme des institutions »... Le rapport sujet/question peut paraitre lointain. Question d’objectifs...
                            On comprend la nécessité impérieuse dans ce cadre, une fois l’objectif réel compris, de faire préciser à Chouard son positionnement sur ce sujet essentiel. C’est donc l’excommunication directe entièrement méritée,sans passer par la case départ et ça permet de discréditer tout son discours.
                            https://www.nouvelobs.com/societe/20190611.OBS14231/etienne-chouard-sur-les-chambres-a-gaz-on-demande-aux-gens-d-avoir-une-certitude-sur-un-sujet-qu-ils-ne-connaissent-pas.html
                            On s’arrêtera un instant sur l’exceptionnelle qualité de choix de vocabulaire du journaliste avec un emploi parfait de l’adjectif qui fait mouche « nauséabond »...
                            Le professionnalisme, c’est une vocation.


                          • glenco01 12 février 21:38

                            Merci pour cet article, tout ce processus de démantèlement des services publics de l’énergie est commandité par l’Union européenne. Il s’effectue sous son contrôle direct et dans le mouvement qu’elle épouse de marchandisation croissante de la société.

                            Entre une chose et son contraire, il va falloir choisir : si l’on veut maintenir nos services publics, le Frexit, c’est à dire la dénonciation juridique des traités européens (T.U.E et T.F.U.E) est absolument nécessaire.

                            L’UPR l’explique et le propose depuis près de 15 ans : ne cibler à chaque fois que le gouvernement est un piège dont le but est l’enlisement de la situation. Bien sûr, le gouvernement a sa part de responsabilité en choisissant de n’être qu’un piètre exécutant et il doit être dénoncé. Mais si nous ne remontons pas au commanditaire, alors nous nous enfermerons dans un rôle similaire à celui de Sisyphe (condamné éternellement à faire dévaler une lourde pierre d’un versant à un autre) : chassant un gouvernement à cause de sa feuille de route découlant de l’Union européenne, pour en mettre un autre qui en fin de compte suivra la même feuille de route, celle des GOPÉ 


                            • CN46400 CN46400 13 février 10:40

                              @glenco01
                              Les anti-UE systématiques n’ont pas tout compris. L’UE ne traite que les pbs qui ont été avalisé à l’unanimité des 27 états, donc par le gouvernement français.
                              Renvoyer tout à Bruxelles, c’est le meilleur service que l’on peut rendre à Macron et consort....


                            • Lynwec 13 février 08:00

                              Une preuve supplémentaire que l’UE c’est bien la prospérité assurée (bon, il faut dire que les décisions stupides prises lors du quinquennat en cours de décrépitude n’ont pas vraiment aidé, mais le terrain défavorable était déjà là) :

                              https://www.lelibrepenseur.org/soldes-dhiver-un-bilan-tres-decevant-pour-les-commercants-qui-demandent-des-aides-de-letat/

                              Les commerçants ne sont pas contents... Ben, au lieu de hurler avec les chacals de la presstituée au temps des Gilets Jaunes parce que des antifas sorossiens, avec la bienveillante complicité étatique, cassaient tout dans la plus parfaite impunité, il aurait peut-être fallu les appuyer.

                              Et que ça vient pleurnicher pour des aides (la Dette vaut bien ça...) !

                              Vous hurliez, j’en suis fort aise, et bien,pleurez maintenant...


                              • roby roby 13 février 10:34

                                L’UE a été créée uniquement pour que les possédants s’enrichissent encore plus sur le dos des travailleurs


                                • Eric F Eric F 13 février 10:50

                                  La courbe qui figure au début de l’article est éclairante (c’est le cas de le dire concernant les énergies) :

                                  -le prix du gaz était nettement inférieur à celui du pétrole fin 2020

                                  -si on en croit cette courbe, en 2021, le prix du pétrole a augmenté de 30%, celui du gaz a augmenté de 600%

                                  -le prix de l’électricité est quasiment aligné sur celui du gaz

                                  Conclusions :

                                  paradoxe de l’UE qui défend la « liberté » des prix mais fixe un barème technocratique qui tire vers le haut artificiellement le prix de l’électricité (le but est en fait de rendre rentable l’éolien et le solaire)

                                  mieux vaut garder sa chaudière au fioul plutôt que de passer au gaz ou à l’électricité !

                                  on comprend pourquoi Macron a retourné sa veste et est devenu pro-nucléaire, mais en attendant la France a perdu la main, l’EPR est un fiasco humiliant, et on ne saurait même plus construire les centrales des années 70...


                                  • Eric F Eric F 13 février 10:52

                                    Autre conclusion : ne pas voter écolo


                                  • LeMerou 14 février 17:24

                                    @Laurent Herblay

                                    « Bien sûr, en imposant une vente de sa production à bas coût à ses concurrents, qui ne produisent pas grand-chose »

                                    Vente en dessous du tarif de réserve.

                                    En fait, ils ne produisent qu’une seule chose, du bénéfice pour leur actionnaires.

                                    Imaginez tout de même qu’EDF vend de l’électricité à TOTAL énergie, qui n’a absolument aucun site de production électrique.

                                    Tout comme le scandale de l’électricité « verte »

                                    Bref c’est l’Europe libéraliste, la concurrence absolue, quitte à faire absolument n’importe quoi, pour répondre à des législations loufoques ! Et ce Président menteur (1) à été ministre de l’économie..

                                    (1) Menteur, car devant un syndicaliste d’Alstom, il a même osé affirmer, qu’il n’était pour rien dans la vente.... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité