• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’effarante chasse aux sorcières protectionnistes du Monde

L’effarante chasse aux sorcières protectionnistes du Monde

L’annonce de mesures protectionnistes très limitées, pour ne pas dire cosmétiques, de Trump, a provoqué un déluge de critiques absolument hallucinant de la majorité des médias, comme le Monde. L’occasion de voir à nouveau que les pseudos-ouverts sont d’abord les moines-soldats d’une idéologie coupée des faits, dogmatique et profondément intolérante à l’égard de toute contestation.

 

L’inquisition du 21ème siècle ?
 
Même si cela fait plus de 25 ans que je n’attends plus rien du Monde sur les sujets économiques et européens, la bêtise crasse de cet éditorial a presque réussi à me surprendre. Tous les clichés les plus éculés sont utilisés. D’abord, le titre, « le protectionnisme de Trump s’appuie sur une vision dépassée de l’économie » : dépassé par quoi ? Comme le soutient Benjamin Masse-Stamberger dans le FigaroVox, au contraire, tous les pays asiatiques qui se sont développés depuis quarante ans, Japon, Corée, puis Chine, se sont appuyés sur un protectionnisme féroce. Pékin barricade largement ses marché agricole, automobile, et même numérique. Ce n’est pas pour rien que Google se dit Baidu, et Amazon Alibaba dans l’Empire du milieu, tout en produisant l’immense majorité des téléphones…
 
La caricature se poursuit : « à peine investi, Donald Trump a mis en œuvre ses promesses et décidé de placer le protectionnisme au cœur (pas en périphérie) de sa politique économique  ». Pourtant, après quelques tweets superficiels, plus rien, et pas grand chose n’a changé… Puis le Monde poursuit : dans les années 1980, « il fallait réduire ses importations et maximiser ses exportations pour s’enrichir. La mondialisation des entreprises a rendu cette analyse caduque. Les économistes raisonnent en chaine de valeur : chaque pays doit apporter le maximum de valeur ajoutée dans la création d’un produit complexe. Ainsi il n’est pas grave d’importer des IPhone ‘assemblés en Chine’  ».
 
Toujours le même exemple… D’abord, on se demande pourquoi ce qui aurait été vrai dans les années 1980 ne le serait plus aujourd’hui. Bien sûr les chaines de valeur se sont complexifiées, mais pourquoi le solde commercial n’aurait plus d’importance ? La production de l’IPhone aux Etats-Unis, avec plus de composants étasuniens créerait des emplois, et donc une richesse qui profiterait à tous. Le shéma actuel ne profite qu’aux actionnaires de l’entreprise, qui maximisent le profit qu’ils en tirent, dans des shémas comptables qui permettent en outre souvent d’échapper à l’impôt ou de le minimiser. 99% de la population des Etats-Unis ne profite nullement de cette conception californienne.
 
Sur France Inter samedi matin débattaient deux nuances de libre-échangistes, la journaliste étant contrainte d’essayer un peu de contradiction, avec grand mal. Ce serait pourtant le rôle du service public d’inviter de vrais contradicteurs, qui ne manquent pas : Jacques Sapir, Emmanuel Todd, Benjamin Masse-Stamberger ou Franck Dedieu. Plus le temps passe, plus je me dis que les tenants de la ligne oligo-eurolibérale se comportent comme des croisés à mi-chemin entre Pravda et inquisitions, paradoxalement plus fermés que ne le sont les dirigeants du Front National sur bien des sujets. Comme dans 1984, les mots ont été retournés : les pseudo-ouverts sont en réalité les plus fermés.
 
 
Car le débat sur le protectionnisme n’est pas un débat en noir et blanc. Ce que l’Asie nous montre depuis des décennies, c’est un jeu sur les nuances de gris, un vrai protectionnisme sur des secteurs clés, tout en s’ouvrant au monde, avec un objectif : la défense des emplois et des citoyens. Quel dommage de ne pas pouvoir un débat apaisé et factuel sur ce sujet dans notre pays.

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Parrhesia Parrhesia 17 mars 09:39
    Très bon article !

    Il est à craindre, toutefois, qu’un débat apaisé sur le sujet ne soit plus désormais qu’un rêve !

    A-t-on déjà vu les pitbulls lâcher leur os ?
    Bonne journée à vous.

    • Paul Leleu 17 mars 14:09

      @Parrhesia


      seule une révolution populaire bien salée saura leur faire lacher prise... 

      « il faut apprendre aux prolétaires qui fabriquent les armes à s’en servir » (Trotsky) 

    • Chris 17 mars 10:09

      Quelques textes sur ce thème de la réciprocité du protectionnisme :

      Et le meilleur pour la fin :


      • Gabriel Gabriel 17 mars 10:10

        La partie est terminée cher maître, l’Europe est une vaste arnaque commerciale, un supermarché sans protection ouvert à tout les vents ou les escrocs déjà milliardaires viennent se servir gratuitement avec la complicité des élus de chaque pays. L’Europe est la prostitué des US et nos dirigeants ses maquereaux. Mais pourquoi s’en plaindre, n’est ce pas le peuple qui a élus ces gens là en tout état de cause ? Quant à attendre un débat honnête de la part des médias, sachant que 95% des journalistes sont des collabos du système financier, autant rêver.


        • pallas 17 mars 10:26
          Laurent Herblay

          Salut

          Peut importe l’Élite médiatique, politique, économique.

          La France est rejeté par les USA, détesté par La Russie, de plus il faut rajouter l’animosité des pays du Maghreb, une chair fraiche pour La Chine.

          La France n’a pas un seul allié, notre nation qui était un « Etat Fantoche » des Usa, tel une vieille prostituée devenu inutile, a été mise à la rue et n’a pas un seul soutiens.

          La situation est catastrophique, il suffit voir la ville de Paris une vrai décharge public et inçalubre.

          D’espoir n’existe pas.

          La France est terminée, toute mesure de protectionnisme serait inutile, étant droguée à l’importation massive d’absolument tout smiley.

          Salut


          • zygzornifle zygzornifle 17 mars 10:38

            En France pour l’instant on chasse les chômeurs, les travailleurs du privé , les retraités , les cheminots , la suite est en marche .....


            • Tom France Tom France 17 mars 13:40

              Disons que dans notre pays à défaut d’avoir un minimum de culture en s’informant correctement et en lisant, l’émotion débile et les images l’emportent sur la réflexion ce qui hystérise et empêche tout débat, voilà pourquoi on est coincé et qu’il faudrait je crois faire passer ce genre de programme par la force !


              • Saphilae 17 mars 22:53

                Les USA ont toujours été protectionniste pour eux même, et chantre de l’ultralibéralisme à l’étranger pour l’épanouissement de la conquête de nouveaux marchés par leurs sociétés.

                Cette pseudo vague de critique sert surtout à ce que l’exemple de Trump ne fasse pas d’émule. Car le protectionnisme c’est bien surtout quand on est le seul à le faire et que l’on peut profiter de certaines largesses chez les autres. Le libéralisme à l’américaine est une idéologie de conquête de marché, un vernis commode pour réserver le marché intérieur US aux US. Par contre si vous essayez d’en faire de même, vous n’êtes qu’un odieux crypto-communiste.

                • Dudule 18 mars 04:58

                  Ben, c’est pourtant simple : l’industrie, ça rapporte pas beaucoup (enfin, c’est relatif...), à moins de jouer sur le différentiel de coût de la main d’œuvre, c’est à dire faire fabriquer dans les pays pauvres et vendre dans les pays riches (et là c’est le jackpot !).

                  Depuis qu’on a décidé que c’était super bien de lever les barrières douanières, les industries disparaissent des pays où les gens étaient pas trop mal payé, et les bénefs des oligarques explosent.. Et les oligarques possèdent, entre autres, « Le Monde ». Je doit surement être théoricien du complot, j’y vois un rapport de cause à effet...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès