• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’immigration ne crée pas de chômage

L’immigration ne crée pas de chômage

Battons en brèche une idée reçue : l’immigration ne crée pas de chômage. Aucune étude à ce jour n’a démontré de corrélation positive entre le taux d’immigration et le taux de chômage.

L’expulsion, au mois d’octobre dernier, de vingt-sept afghans vers un pays ravagé par la violence est malheureusement un événement déjà si lointain dans nos esprits, tant les atteintes aux valeurs de notre république se succèdent mois après mois. Comment la France, qui se targue d’être « la patrie des droits de l’homme », où la promotion et la protection de tous ces droits sont une véritable antienne, peut-elle reconduire dans un territoire en guerre un être humain sans bafouer la plus élémentaire dignité humaine ? Il fallait s’en aucun doute un « grand débat sur l’identité nationale » pour rappeler à certains - notamment au plus haut de l’état - les valeurs fondamentales de notre république, la fraternité, pour ne prendre qu’un seul exemple.

Au-delà de la profonde émotion suscitée par ce « charter de la honte », je m’attarderai dans ce billet à dénoncer la thèse selon laquelle toute régularisation de sans-papiers est impossible faute d’emplois suffisants dans notre pays ; ils ne viendraient que faire grandir le nombre d’indigents de notre pays, entretenu, de surcroît, par nos impôts des années durant.

Battons en brèche cette idée reçue : l’immigration ne crée pas de chômage.

En effet, aucune étude à ce jour n’a démontré de corrélation positive entre le taux d’immigration et le taux de chômage. Bien au contraire, le rapport du ministère français de l’économie et des finances sur “l’immigration sélective et les besoins de l’économie française” affirme que « l’immigration accroît l’emploi et le niveau d’activité de l’économie » (1). L’arrivée d’immigrants s’assimile en fait à une relance par la demande : les familles nouvellement installées ont des besoins à satisfaire auxquels devront répondre les entreprises par une augmentation de leurs offres et donc de leurs besoins en travail. A titre d’exemple, on peut citer le retour des pieds-noirs en 1962 qui avait augmenté la population française de 1,6%, sans impact significatif sur le taux de chômage. De l’autre côté de l’Atlantique, l’arrivée massive de cubains augmenta la population de la ville de Miami de 7%, encore une fois sans effet sur l’emploi des autochtones.

Cet argument de “comptoir” sans fondement, présent des plus basses au plus hautes couches sociales, cache malheureusement un état d’esprit des plus malsains : démagogie, populisme et repli sur soi, exacerbé par la mondialisation et la crise qui nous touche. L’individualisme prend de plus en plus le pas sur le collectif.

(1) - « Immigration sélective et besoin de l’économie française » - page 15 - Février 2006 - La documentation française


Moyenne des avis sur cet article :  2.8/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • abdelkader17 16 décembre 2009 12:29

    « peut-elle reconduire dans un territoire en guerre un être humain sans bafouer la plus élémentaire dignité humaine ? »

    Après l’avoir renvoyer dans son pays ravagé par la guerre coloniale,on l’enverra surement au septième ciel un ticket en classe affair offert par « les braves soldats » de l’OTAN,nos bons démocrates ont une curieuse conception de la démocratie, ils parachutent celle -ci à l’aide de bombes à fragmentation.
    « La démocratie occidentale c’est la distribution de bonbons le matin et le napalm l’après midi. »


    • titi 16 décembre 2009 19:58

      Bah je comprends pas...

      Les méchants qui agressent les Afghans c’est l’OTAN et donc la France...
      Pourquoi les Afghans viennent en France plutot que le Pakistant terre de liberté.

      Eclairez moi !!


    • Le Clem 16 décembre 2009 21:47

      L’Afghanistan est un pays de 30 millions d’habitants. L’imaginer comme un espece de Stalingrad géant, bombarder en permanance par les méchants occidentaux, c’est ridicule. La plupart des gens y vivent leur vie, tout simplement, et ne risque pas de mourir a chaque coin de rue comme on aimerait nous le faire croire, en particulier a la TV.

      Ceci dit, ca me fait pas specialement plaisir qu’on paye pour envoyer des soldats la bas pour des interets privés, et surtout Americains, parce qu’il y a du gaz ou qu’ils veulent faire un pipe-line. Mais de la a laisser des Afghans aller et venir en France ! C’est pas 10 qu’il faut en virer, c’est 10 000 ! Parce que cerise sur le gateau, c’est des gens trés arriérés, et les Francais qui vivent a coté d’eux vivent l’enfer. Enfin, je suis sur qu’AbdelKader sera prés, dés maintenant, a envoyer sa femme se prommener dans un camps de clandestins Afghans. Elle aura toutes les chance de s’y faire trés vite un tas de nouveau amis intimes.


    • Duralex Duralex 16 décembre 2009 21:55

      « Pourquoi les Afghans viennent en France plutot que le Pakistant terre de liberté.

      Eclairez moi !! »
      -----------------------------

      Les afghans réfugiés au Pakistan sont environ cent fois plus nombreux que ceux qui sont réfugiés en France

      Ce sont toujours les pays les plus proches qui accueillent le plus grand nombre de réfugiés


    • armand armand 17 décembre 2009 16:17

      Abdel,

      Ah oui, la guerre coloniale menée par les Pachetounes assistés par des djihadistes venus de partout pour ré-asservir les Tadjiks, Hazaras et Ouzbeks.... Sans parler des menées des Pakistanais pour garder sous leur coupe le pays voisin.
      Ah, mais j’oubliais, les colonialistes sont toujours des juifs ou des chrétiens, jamais de pieux guerriers de l’Oumma.


    • frédéric lyon 16 décembre 2009 12:42

      Voilà un article qui ne manque pas de sel, puisque la population immigrée se plaint elle même du taux de chômage très élevé qui la frappe.


      Il se trouve que l’immigration non désirée et non contrôlée de populations sans éducation et sans formation professionnelle, revient à importer chez nous du chômage de manoeuvres sans qualification !

      Bref, encore un « article » inutile qui tente maladroitement de nier les faits les plus évident.

      • foufouille foufouille 16 décembre 2009 13:06

        normal les bourgeois de lyon veulent des salaries a 800€


      • Voris 16 décembre 2009 13:53

        Et la retraite à 50 ans ! Ils osent tout ! smiley


      • Kelson 16 décembre 2009 13:44

        "Seulement, ces « chances pour la France », dont l’utilité première a été de faire pression sur les salaires et de supprimer purement et simplement la négociation salariale, ne font pas d’enfants : ils font des cas sociaux, ce qui n’a rien à voir, lesquels coûtent aujourd’hui les yeux de la tête à la société si l’on compte la multiplicité récurrente des interventions en tous genres, assistanat social, police, pompiers, avec explosion des incarcérations etc. : le profit a été immédiat mais personne n’a eu de vision à long terme pour envisager la catastrophe sociétale que ça allait être."

        Tu te bases sur quels chiffres pour avancer cela ?


      • Kelson 16 décembre 2009 15:15

        ... ou comment trouver une excuse pour ne pas répondre tout en étant ordurier.


      • Nobody knows me Nobody knows me 17 décembre 2009 10:58

        Hey Abgeshiendenheit, on vous entend moins gueuler sur la relance des banques qui, elle aussi, a coûté les yeux de la tête... Et bien plus encore.
        On en est à combien de milliers de milliards là ?


      • Triodus Triodus 17 décembre 2009 16:30

        Il a raison : Pas de tutoyement ordurier ! Vouvoyer poubellement est plus élégant.


      • Pyo123 16 décembre 2009 13:36

        Whoua…
        C’est quand même très très osé que de comparer le retour des pieds-noirs pendant pendant les 30 glorieuses et l’immigration actuelle !
        La France recherchait de la main d’œuvre pour tout reconstruire, il n’y avait pas de chômage, pas de problème d’intégration, pas de problèmes religieux… (je vous laisse compléter la suite…)

        Vous devez faire parti des gens qui prônent le « multiculturalisme » mais pleurent que la culture des occidentaux pervertissent les tribus amazoniennes…


        • Nobody knows me Nobody knows me 17 décembre 2009 15:01

          Vous devez faire parti des gens qui prônent le « multiculturalisme » mais pleurent que la culture des occidentaux pervertissent les tribus amazoniennes…

          Mouais.... Les tribus amazoniennes, nous savons vous et moi qu’on n’y va pas pas pour un quelconque brassage, mais bien pour découper leurs forêts et planter des exploitations qui ravagent la flore, et par extension la faune de la forêt amazonienne.
          Je doute que le brassage des cultures soit le premier moteur des industriels présents dans cette région...
          Il doit y avoir de meilleurs exemples pour illustrer ce que vous voulez dire.

          Cdlmt


        • Kelson 16 décembre 2009 13:53

          Une étude d’une banque pour l’Espagne qui indique clairement que l’immigration joue une rôle moteur dans la croissance économique espagnole :

          http://www.jakouiller.com/2006/09/16/les-immigres-contribuent-fortement-a-la-croissance-economique-en-europe/

          L’Espagne étant l’un des pays d’Europe faisant face au plus grand taux d’immigration.


          • Kelson 16 décembre 2009 18:57

            En-effet... Il serait intéressant de savoir si cela vaut éventuellement le coup d’essayer de freiner la croissance par le biais d’une restriction des flux migratoires pour tenter de mitiger la crise suivante... J’y crois pas trop... mais c’est une question intéressante.


          • décurion 16 décembre 2009 14:14

            A ma connaissance, jamais personne n’a affirmé que les immigrés créent le chômage, mais plutot, qu’ils influent sur la masse d’emplois disponibles et sur le niveau des salaires, ce que personne ne peut contredire.
            Comparer les pieds noirs arrivés en France, en période de croissance, ayant des besoins à assouvir sur place, avec des immigrés arrivant en période de chomage, avec des besoins à pourvoir en partie à l’étranger, n’est pas trés raisonnables.
            Par contre, inventer des idées reçues à combattre, c’est pas con.


            • Kelson 16 décembre 2009 14:41

              "A ma connaissance, jamais personne n’a affirmé que les immigrés créent le chômage, mais plutot, qu’ils influent sur la masse d’emplois disponibles et sur le niveau des salaires, ce que personne ne peut contredire."

              Cela dépend qui on fréquente... mais pour préciser ce que tu dis : il n’est pas du tout évident que cela diminue le nombre d’emplois disponibles non plus... Pour le cas de la Suisse, par exemple, il a été montré que les immigrés en général étaient à la source d’emplois et de richesse.

              Ce qu’il faut combattre, c’est l’idée que l’immigration créé automatiquement du chômage et génère un coup supplémentaire pour la société accueillante : c’est dans de nombreux cas de figures tout simplement le contraire qui se produit.

              Admettre cela ne veut pas dire pour autant qu’il ne faut pas avoir de politique des gestions des flux migratoires.


            • décurion 16 décembre 2009 15:05

              Kelson,
              « A ma connaissance », ça veut dire ce qui est écrit. Si à votre connaissance, quelqu’ un a prétendu le contraire, il faut dire : qui , quand, ou ? Je ne me parles évidemment pas de votre voisin de palier, mais de quelqu’ un de raisonnablement connu.
              Et il ne faut quand même pas être sorcier, pour comprendre que le nombre de demandeurs d’emplois, contribue à fausser les rapports de force, et influe sur les salaires versées et les contraintes imposées.
              Quand à votre affirmation, sur ce qu’il faut combattre, il faut le servir à un autre que moi , car si j’écris que c’est une connerie, cela signifie que je lepense, et que je me conduis en accord avec ce que je pense.
              Je ne vois pas ce qui permet de croire, que votre prosélytisme d’opinions sans argument, soit à même de convaincre un autre que vous.


            • Kelson 16 décembre 2009 15:25

              "Et il ne faut quand même pas être sorcier, pour comprendre que le nombre de demandeurs d’emplois, contribue à fausser les rapports de force, et influe sur les salaires versées et les contraintes imposées.« 

              Justement, je pense que l’étude de l’impact économique de l’immigration est suffisamment complexe pour y regarder de plus près. Vous envisagez le marché de l’emploi comme quelque chose de fixe ou chacun peu aller à chaque poste... la réalité est tout autre. Occuper un poste peut en soit génère la création d’autres postes vacants. Les immigrés en consommant génèrent aussi de l’activité économique.... etc.

               »Je ne vois pas ce qui permet de croire, que votre prosélytisme d’opinions sans argument, soit à même de convaincre un autre que vous."

              J’ai citer le cas de la Suisse, n’est-ce pas un argument ? J’ai aussi cité le cas de l’Espagne, n’est pas un argument ? Pour soutenir vos propos, avez-vous des études sérieuses ?


            • décurion 16 décembre 2009 16:11

              Je n’ai pas besoin d’argument, pour la raison simple, que je ne cherche pas à convaincre qui que se soit. Je me contente de donner mon avis, basé sur ce que je sais, tel que précisé.
              En second lieu, l’article dénonce une idée reçue, dont je maintiens qu’elle n’éxiste que dans le cerveau de l’auteur. Comme vous le savez surement, il est souvent impossible de prouver l’inexistence d’un fait abstrait, et votre intervention, n’apporte aucun élément, dans le sens contraire.
              Ce point clos, la discussion, devrait l’être.
              Tout ce que vous pouvez ajouter, est donc hors sujet, et même en prouvant par A+B, que l’immigration c’est bien, l’appréciation de l’auteur sera erroné.
              Néammoins, pour vous répondre sur le reste, je peux vous affirmer que la réalité, n’est pas ce qui m’arrange moi, ou ce qui vous arrange vous. La réalité est un ensemble de faits que l’on ne peut occulter. Ni plus ni moins, et je vous trouve un brin présomptueux, de prétendre savoir comment j’envisage le marché de l’emploi.
              En prenant pour argent comptant, ce que vous dites sur l’apport des immigrés à l’économie, et compte tenu de l’égalité des hommes devant l’ouvrage, il semblerait qu’un français soit tout aussi capable de générer les mêmes conséquences, avec en plus, des salaires tirés vers le haut, et une majoration du volume de dépenses à l’intérieur de l’éxagone.
              Dans ce cas, l’osmose entre l’économie et la préférence nationale est concrète et réelle.
              L’osmose entre l’économie et le préférence migratoire, serait également possible si nous étions une colonie, ce n’est pas encore le cas.


            • Kelson 16 décembre 2009 18:02

              "Comme vous le savez surement, il est souvent impossible de prouver l’inexistence d’un fait abstrait, et votre intervention, n’apporte aucun élément, dans le sens contraire.« 

              Il n’y a rien d’abstrait ici, l’immigration, la richesse comme le chômage se mesurent, et si l’on accorde crédit aux deux études pré-citées, j’ai prouvé par contre exemple :
              * L’immigration ne créé par automatiquement une augmentation du taux de chômage
              * L’immigration n’est pas automatiquement à la source d’un taux de chômage accru parmi les nationaux (ou autrement dit : »Les étrangers ne mangent pas automatiquement le pain des Français« )

               »En prenant pour argent comptant, ce que vous dites sur l’apport des immigrés à l’économie, et compte tenu de l’égalité des hommes devant l’ouvrage, il semblerait qu’un français soit tout aussi capable de générer les mêmes conséquences, « 

              Non, les hommes ne sont pas égaux devant l’ouvrage et c’est exactement ce que je dis lorsque j’écris »Vous envisagez le marché de l’emploi comme quelque chose (...) ou chacun peu aller à chaque poste« ... probablement présompteux... mais tout de même c’est ce que vous écrivez. Ce n’est pas pour rien que en Suisse tant d’ingénieurs et de médecins sont étrangers... sans parler des prostituées (légal en Suisse) c’est bien parce que dans la population suisse il n’est pas possible de satisfaire ces postes. En France, il manque de la même manière des médecins ou encore des prêtres. Je donne ces exemples parce que je le sais, mais je suis sûr qu’il y a d’autres exemples dans d’autres groupes sociaux-professionnels.

               »avec en plus, des salaires tirés vers le haut"

              Avez-vous au moins des chiffres pour avancer que les étrangers sont de manière sensible bien moins payer ? Je rajouterai aussi que pour que cela puisse avoir un impact, il faudrait que leur nombre soit conséquent. De plus en tant qu’étranger il y a bien des désavantages pour travailler dans un pays étranger... pour l’employeur aussi (différents problèmes inhérents à la culture et à la langue). Bref... je suis interrogatif sur ce sujet des salaires.


            • décurion 16 décembre 2009 18:34

              Je trouves que Pénélope avait bien du mérite à reprendre jour aprés jour son ouvrage. Autant vous dire que je n’aurais pas sa constance.
              Donc, je reprends.
              Ce qui est abstrait, c’est la vision de l’auteur, qui crée des idées reçues la ou il n’y en a pas.
              Autre sujet : vos affirmations .
              Vous avez mauvaises graces, à prétendre que les hommes ne sont pas égaux devant le travail, alors que c’est le cheval de bataille des gens qui prêchent comme vous..
              Mais passons, et c’est avec tristesse que j’apprends que les français sont moins qualifiés que les immigrés, issus de pays qui font peines à voir.
              La Suisse, l’ Espagne, je m’en fous royalement, c’est en France que je vis, et c’est elle qui m’ interesse.
              En France, il y a des français parfaitement qualifiés qui sont au chomage, et d’autres qui s’expatrient pendant que l’on fait venir des étrangers.
              sans connaître les motifs qui poussent les individus à agir dans un sens ou dans l’autre, il n’est pas idiot de penser que le nerf de la guerre y soit pour quelque chose.
              Donc oui, l’immigration tire les salaires vers le bas, puisque involontairement, ils sont nos modernes jaunes, briseurs de greve dans l’oeuf.
              Et mon expérience se passe de chiffres. Mais vous dites, une demi vérité : « il faudrait que leur nombre soit conséquent »
              il vous reste à chiffrer ce nombre conséquent et à le comparer acvec ce qui est.


            • ASINUS 16 décembre 2009 15:21

              yep 28 ingenieur« l immigration ne crée pas le chomage » FOUTAISES !
              yep 55 ans ouvrier qualifié si mossieur et pour un truc tres simple je me suis fait remplacer au moins 3 fois dans ma vie par un gus sans papier ou fraichement debarqué acceptant un 80/100 de smic puisque faisant des heures sup gratos,vous mentez deliberement vous etes de ces éduqués qui invitent genereusement la misere du monde a venir partager mes jobs ma cité mon espace mes service vous etes les alliés des patrons vous les eduqués eux font venir la misere du monde pour gagner de la tune sur leur dos et vous avec votre ecoeurante bienpensance vous nous sommer de la fermer et d accepter silencieusement , le jour ou le peuple de ce pays decideras que le vote n est pas l ultime epée je souhaites que dans un bon 1793 nous vous fassions payer le prix
              fort cher amis eduqués des dernieres années de terreurs economiques qui sont notre lot pour garantir votre statut social car quelques soient vos denegations vous etes la petites noblesses confiscatrice de l ascenceur social et allié des mercantis qui nous gouvernent !

              asinus :ne varietur


              • Kelson 16 décembre 2009 19:07

                Votre commentaire n’apporte rien car :
                * Vous faites un procès d’intention et lancer des attaques personnelles.
                * Vous confondez immigration légale et illégale. Ici on parle de l’immigration légale, l’immigration illégale étant un problème en soit.
                * Vous écrivez sur votre cas particulier et faite une généralisation ensuite.
                * Vous ne citer aucun chiffre, aucune étude rien...

                bref.. dommage que tant de lecteurs considèrent Agoravox comme un psy gratuit où ils peuvent se défouler.


              • ASINUS 17 décembre 2009 10:03

                yep ça n est pas tant des malades se défoulant sur le net « et hop la psychiatrisation du contradicteur » qui vous gene je pense, mais plutot que les prolos au nom desquels la classe éduquée a pris l habitude de s ’exprimer ,c est notre irruption dans les beaux salons « ou l on cause entre soit » qui vous gene .Le roi est nu mon bon ,grace au net nous vous voyons tels que vous etes defendant votre bonne conscience votre bienpensance qui se fait sur notre dos . Bien sur que je n ai aucun chiffre ,ah si mais ridicule les dizaine de vantaux de ma zone ou ne sont plus les machines partient pour la roumanie ou ailleurs ,les gus defilant tous les jours dans ma boites quémandant un job comme le
                mien mais prets a accepter 30/40 pour cent de moins en paye ect... vous avez raison ça ne sont que des attaques personnelles voyez vous vous nous serinez que la lutte des classe ça n est plus le top ben rassurez vous amis eduqués pour ma part j en suis revenu a la haine mais de votre classe a vous.


              • Nobody knows me Nobody knows me 17 décembre 2009 11:07

                Bonjour Asinus, vous n’allez tout de même pas mettre aussi sur le dos des immigrés le fait que les patrons préfèrent embaucher jeune, qualifié juste comme il faut, et moins cher car moins expérimenté.
                Dans n’importe quel secteur, l’embauche après 50 ans est très mal considérée par les patrons, dans leur logique de marchandisation du travailleur.
                Pardonnez-moi l’expression mais une « marchandise » (comme dirait l’autre) fraîche et bon marché vaudra toujours plus, à leurs yeux de profiteurs, qu’une « marchandise » presque périmée et trop chère.
                Pourquoi ne pas tirer directement sur les jeunes tant qu’on y est, eux aussi après tout, par leur âge, vous « piquent » votre place...

                Il y a justement une contradiction dans l’allongement de la période de travail que veulent imposer nos chers politicards alors qu’après 50 ans, parfois 40 selon le secteur, personne ne vous embauche !

                Cdlmt


              • ASINUS 17 décembre 2009 11:56

                yo nkm , relisez plus haut mon post je ne met pas tout sur le dos de l immigration je dis seulement que l immigration non controlée plus la sauvage met en concurence difficile les travailleurs locaux y comprit ceux issus des migrations précedentes


              • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 16 décembre 2009 15:29

                « Battons en brèche cette idée reçue : l’immigration ne crée pas de chômage. »

                Passons sur l’ambigüité de la formulation : l’idée recue, c’est « l’immigration ne crée pas de chômage », ou bien sa négation ?

                Les sommes envoyées par les immigrés dans leurs pays d’origine sont considérables ; or c’est autant qui fait défaut à la consommation intérieure, et donc qui crée du chômage par réduction de la demande de biens ou de services.


                • abdelkader17 16 décembre 2009 16:33

                  l’intoxiqué
                  Le travail c’est la santé ne rien faire c’est la conserver hahaha


                • finael finael 16 décembre 2009 18:34

                  @ agora-intox

                  Qu’on m’amène un enfant de 5 ans !


                • finael finael 16 décembre 2009 16:29

                  L’immigration comme source de nos malheurs, ça ne date pas d’aujourd’hui.

                  Déjà en 1972 ...

                  http://www.dailymotion.com/video/x28x5i_fernand-reynaud-le-raciste-1972-fr_fun


                  • ASINUS 16 décembre 2009 18:53

                    bonjour finael
                    je ne suis intervenu que contre l affirmation pas de« corélation entre imigration est chomage » celui qui pretend que l arrivée d une main d oeuvre bon marché puisque
                    nombreuse et peu exigeante ne crée pas le chomage des locaux inclus les imigrations anterieures est au mieux un ignare au pire un menteur.


                  • Kelson 17 décembre 2009 13:00

                    @ASINUS

                    Vous vous prenez pour qui ? Incapable de faire part d’une pensée articulée, incapable de donner une seule référence pour soutenir son propos (probablement incapable de lire une étude)... mais par contre tellement sûr de soi pour qualifier ses contradicteurs de menteurs.... moi j’appelle cela de la bêtise !


                  • ASINUS 17 décembre 2009 14:18

                    ben oui incapable de tenir vos discours articulés mais tellement sur et certain que c est aux teneurs de discours tels que les votre que je dois mon sort pour bonne part.
                    On voit bien ce qui vous ennuie ici c est que meme nous les incapables les non diplomés les incapable de discours articulés nous vous voyont tels que vous etes bouffis de votre certitude de bienpensant confit dans votre generosité intellectuelle hein juste intellectuelle parce que votre generosité c est juste un concept l accueil a bras ouverts il se fait sur mon palier pas sur le votre . Et pour finir cher ami eduqué au discour articulé appuyé sur des chiffre je m exprime comme bon me semble sauf a ce qu agoravox me coupe le sifflet il vous faudras partager l espace avec les « incapables » si haut que vos concepts intellectuels semble vous placer vous n etes qu assis sur votre posterieur je suis tel.

                    asinus : ne varietur

                     


                  • Nobody knows me Nobody knows me 17 décembre 2009 14:29

                    Sauf votre respect Asinus, VOTRE palier il appartient à votre proprio et vous le partagez avec le locataire d’à côté ou d’en face. Je sais je chipote mais avec ces expressions, des abrutis vont penser qu’on vous a volé votre palier pour le donner à qqn d’autre.
                    Partager un palier peut-être désagréable avec un immigré comme ça peut l’être avec n’importe qui d’autre. Si vous étiez SDF à la limite, ça se comprendrait, mais je crois qu’il y a relativement peu de SDF sur Agoravox...

                    Cdlmt


                  • abdelkader17 16 décembre 2009 16:37

                    A tous nos chasseurs d’immigrés ,je leur dis qu’ils perdent leur temps et leur énergie en palabres inutiles,votre combat est anachronique, vous avez au moins 30 ans de retard ,la mondialisation voudrait la circulation des biens et des capitaux et pas des êtres humains,allons donc ressaisissez vous malheureux !


                    • Le Clem 16 décembre 2009 21:30

                      A tous nos chasseurs de sionistes ,je leur dis qu’ils perdent leur temps et leur énergie en palabres inutiles,votre combat est anachronique, vous avez au moins 60 ans de retard ,l’occident voulait la création de cet état, et vous pensez vraiment pouvoir y changer quoi que se soit, allons donc ressaisissez vous malheureux !


                    • décurion 16 décembre 2009 17:44

                      Et ne vous en déplaise, je peux témoigner du contraire, sous réserve, que vous mainteniez vos termes, à la virgule prés.


                    • ASINUS 16 décembre 2009 19:00

                      conséquent les employeurs sont contraints

                      vous avez absolument raison mes ex employeurs ayant beneficiés d aides en tous genre et de defiscalisation locale et regionales pendant 7 ans ont été contraint de demenager l usine en roumanie pour sextupler les benefices , mon actuel employeurs est containt d employé des comoriens et cap verdiens acceptant des depassement horaires de +12 H SEMAINES.
                      ne vous en deplaise je me contraint a la politesse en decrivant vos propos comme Figaresque ......bref presque grotesques


                    • Le Clem 16 décembre 2009 21:01

                      Faire venir des immigrés sans qualifications, les entasser dans des villes qui devienent merdiques et violentes et leur filer des allocations parce qu’ils sont au chomage, alors que la France a une dette abysal et un déficite commerical énorme, voila ce que l’auteur appel une relance par la demande.

                      A entendre ce genre de gauchistes, un pays peut vivre uniquement avec l’état qui donne éternellement a tout le monde de l’argent qu’il trouve on ne sait ou, sur les arbres peut-être. Et plus il y a de gens pour recevoir cet argent, plus le pays est riche, et donc il faut faire venir de plus en plus de gens.

                      Et epargnez nous par pitier l’arguement du « Les emplois que les Francais ne veulent plus faire » puisque c’est justement les immigrés qui sont le plus au chomage. Ben alors ? Dés qu’ils ont touché le sol Francais, ils deviennent aussi fénéant que nous ? Mais alors ? Ca sert a quoi de les faire venir exactement ? A oui j’oubliais ... A crée de la richesse en leur payant le chomage.

                      A ce niveau de délire, on ne sait même plus quoi dire ...


                      • Raphaël 16 décembre 2009 21:53

                        Le saviez-vous ? "Aux États-Unis, 25 % des sociétés créées au cours des 15 dernières années et cotées en bourse ont pour fondateur(s) un immigré. Un quart. C’est particulièrement vrai dans les secteurs de pointe, où ce taux s’élève à 40 %". Étonnant, non ?

                        Pourquoi ? Tout simplement par le fait que les immigrés ont une culture du risque, ils se battent pour réussir, beaucoup plus - de manière générale - qu’un autochtone.


                        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 16 décembre 2009 21:57

                          Et pourquoi ils doivent émigrer pour créer une société ?

                          Ils n’aiment pas leurs concitoyens ?


                        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 16 décembre 2009 21:58

                          ... ou bien c’est parce qu’ils sont trop taxés dans leur pays ?

                          Il faut diminuer les impôts pour créer de l’emploi ?


                        • Le Clem 16 décembre 2009 22:23

                          On touche le fond.

                          L’article que vous citez dit que sont sont majoritairement des Européens. Ils vont en Ameriques parce qu’ils pensent qu’il y a plus de tunes a se faire la bas, c’est tout.

                          Un informaticien en France a envie de fonder sa start-up, pof il va le faire en Amerique parce que c’est bien plus facile. Ca s’arrete la. Les USA captent les entrepreneurs du monde entier. Sinon, comment expliquer qu’en France, on ait pas ce phénomene ? Parce que des immigrés soit disant entreprenants, on en a des wagons nous autres ! Si si, la pour le moment ils sont en train de regarder la TV sur un divan en attendant le RMI, mais ils vont bientot se bouger et conquerir la Défense !

                          De la a penser que c’est la faute des zozos en Europe qui veulent faire des « relance par la demande » en payant avec des impots exorbitants des chomeurs étrangers a rien foutre ...


                        • abdelkader17 16 décembre 2009 22:51

                          @Clem
                          regarder la TV sur un divan en attendant le RMI,

                          vieille ordure et qui vide vos poubelle et s’use la vie dans les boulots ingrats ?


                        • cob 16 décembre 2009 22:59

                          Votre méthode pour vider les poubelles laisse quand même un peu à désirer :


                        • Big Mac 16 décembre 2009 23:13

                          Oui Raphaël mais vous oubliez sournoisement la suite :

                          Aux Etats-Unis, 25 % des sociétés créées au cours des 15 dernières années et cotées en bourse ont pour fondateur(s) un immigré. Un quart. C’est particulièrement vrai dans les secteurs de pointe, où ce taux s’élève à 40 %. Les Américains peuvent se féliciter d’avoir donné leur chance à ces immigrés – qui viennent souvent d’Europe, comme Pierre Omidyar, le fondateur d’eBay. Sur les 400 000 emplois générés en 2005 par ces sociétés créées, aux Etats-Unis, par des immigrés, 245 000 ont pour fondateur un Européen.

                          Alors comment vous expliquez que ces Européens fuient l’Europe alors que l’Europe est pleine de chances pour l’Europe ?


                        • no_move no_move 17 décembre 2009 00:33

                          La pensée populaire distillée qui se résume à « les étrangers nous volent nos emplois » est un piège très efficace pour renforcer et entretenir le racisme ambiant. Elle ne peut être gobée que par des esprits primaires et conditionnés. Elle flatte leur égo surdimensionné et leur donne un motif supplémentaire de pleurer sur leur sort, encore une fois sans rechercher la vraie cause du problème.

                          Bravo pour cet article et votre tentative (surement vaine mais c’est l’intention qui compte) de casser l’un des plus grand mythe de la société française.


                          • Le Clem 17 décembre 2009 01:18

                            « Elle ne peut être gobée que par des esprits primaires et conditionnés. »

                            C’est une blague ?! Conditionnés par qui ?! Les médias sont complétement immigrationistes depuis des 10aines d’années. 

                            Si vous n’arrivez pas a expliquer clairement et rationellement aux gens ici présent a quoi sert l’immigration quand on a déja des millions de chomeurs, et en particulier des immigrés, je vais devoir croire que c’est vous qui êtes conditionné.



                          • ASINUS 17 décembre 2009 06:51

                            Elle ne peut être gobée que par des esprits primaires et conditionnésElle flatte leur égo surdimensionné et leur donne un motif supplémentaire de pleurer sur leur sort, encore une fois sans rechercher la vraie cause du problème."


                            oui not’ monsieur l ’eduqué oui not’ bon maitre l intellectuel , expliquez moi donc que c est
                            mon inculture mon ignorance qui est source de mes maux et non vous qui vous etes alliés
                            objectivement au patronnat obtenant ainsi la perenité de votre statut d éduqué capteur de l ascenseur social a l usage de votre progéniture.

                            dites moi le savant si vous alliez dans le péloponese decouvrir les moeurs des bergers hellenes avant que vous ne finissiez tot ou tard a votre place dans les poubelles de l histoire


                            asinus : ouvrier qualifié pardon comme vous dites esprit primaire et conditionné








                          • armand armand 17 décembre 2009 10:50

                            Bonjour à tous,
                            C’est un peu simpliste que de dire l’immigration c’est ceci, l’immigration c’est cela. C’est un phénomène complexe qui ne se réduit pas à une seule équation.

                            Tout d’abord, ne pas confondre l’immigration individuelle et l’immigration collective. L’individu qui cherche une vie meilleur loin de chez lui est d’ordinaire un « battant » - surtout quand il vient de pays où il existe une tradition d’expatriation et une forte éthique du commerce.
                            Seulement, de par la perversion de notre législation, cette immigration-là est limitée en faveur de l’immigration collective notamment le regroupement familial, qui peut transformer de fond en comble des quartiers entiers par l’installation d’une population qui comporte, au départ, fort peu d’actifs mais beaucoup de dépendants.
                            Quant au travail, il est évident que les immigrés et les autochtones ne sont pas en compétition pour les mêmes boulots. Mais... à qui la faute ?
                            Peut-être faudrait-il cesser de considérer le travail manuel comme une disgrâce, d’imaginer que tout le monde pourra devenir informaticien ou manager, et mépriser le service aux personnes car on a toujours en tête les petites Bretonnes qui arrivaient à Paname et devenaient soit bonne, soit prostituée.
                             Y a-t-il une fatalité qui veut que toutes les nounous soient des immigrées, clandestines ou non, et tous les vigiles des Zaïrois costauds ?


                            • décurion 17 décembre 2009 10:57

                              @ Philibert du piston &

                              Effectivement, on peut dire que ce n’est pas la faute des immigrés, ce chômage. De la même façon, ce n’est pas la faute du désert, s’il est sec et stérile. Mais les immigrés sont le point d’appui de leviers qui tiennent lieu de « mains invisibles »

                              Vous vous leurrez, en croyant que nous nous trompons de cibles, nous savons bien qu’il y a des manœuvriers qui s’agitent, coté cour, et que les immigrés sont un prétexte, mais il y aussi, occulté le plus souvent, le bouclier de ces prétextes.

                              no_move

                              Toute cette frange d’individus à l’esprit primaire et conditionné, à l’égo surdimentionné, qui se prennent tout à la fois pour Dieu, le Fils et la vierge Marie. Ces dignes descendants des bourgeoises d’ Eugène Sue et Emile Zola, qui soulageaient « leurs » pauvres que leurs époux industriels créaient au rythme d’un paternel capitalisme. Ces demeurés se conduisent comme des insectes attirés par la lumière, encore une fois sans rechercher les vrais causes du problème.

                              Naïfs sans être pathétiques, bouffis de préjugés, incapable de comprendre, qu’un acte commis ne peut plus changer son profil, ni inverser l’effet des conséquences qu’il entraîne, ils se rendent complices « d’enculeries » envers leurs pairs, envers « leurs » protégés,renforcent un système qu’ils prétendent combattre, et s’endorment comme des ravis, l’inconscience tranquille.

                              Il n’y aucune erreur de cible, car les commentaires, s’ils concernent les immigrés, s’adressent aux complices des passeurs, des marchands de sommeil, des entreprises véreuses, des politiques corrompus, des magouilleurs et profiteurs, qui peuvent les remercier sincèrement.


                              • décurion 17 décembre 2009 12:36

                                Philibert du Piston,

                                A partir du jour du débarquement en Provence, l’Armée d’Afrique à été blanchie en incorporant les volontaires FFI. En premier lieu, les réserves d’Afrique du Nord furent renvoyés dans leur foyer. En france, dans la limite ou le terrain le permettait, il étaient retirés du combat et renvoyés chez eux. En tout, ce fut 300 000 FFI qui furent enrolés dans l’Armée Afrique participant ainsi à une vaste opération de « blanchiment » Si de Gaulle à tenté d’alléger la dette française vis à vis de l’ Afrique, c’est parce qu’il ne voulait pas de l’ Afrique en France, et il le démontra à plusieurs reprises . De gaulle n’ a pas fait venir d’immigrés, car à dose minime il était repus, et l’abandon de l’Algérie, et les conditions de cet abandon, sont révélateurs.

                                Cela écrit, il m’avait semblé avoir été relativement polis avec toi, et donc il y a un truc qui cloche dans ta réponse. Mais peut importe, je ne suis pas compliqué comme mec, et je peux me mettre à ta hauteur sans problème.

                                Personnellement, je pense que tu pourrais bien te faire bouillave, plusieurs fois, avant que je me na chave, et je garderais mes leçons pour qui entrave, là t’as raison, narvalo.


                              • Nobody knows me Nobody knows me 17 décembre 2009 13:30

                                Si de Gaulle à tenté d’alléger la dette française vis à vis de l’ Afrique, c’est parce qu’il ne voulait pas de l’ Afrique en France, et il le démontra à plusieurs reprises . De gaulle n’ a pas fait venir d’immigrés, car à dose minime il était repus, et l’abandon de l’Algérie, et les conditions de cet abandon, sont révélateurs.

                                C’est unilatéral à la puissance 10 ce que vous dîtes. Il y a pléthore d’entreprises françaises en Afrique, ces « fleurons de l’industrie française », catégories « qui se gave », « qui baise avec les dictateurs », « qui pollue », « qui déforeste ».

                                Cdlmt


                              • décurion 17 décembre 2009 13:56

                                Parce que selon toi, m’écrire en parodiant les manouches, les paysans, en me prenant pour un demeuré, c’est un compliment. Si tu étais polis, tu m’aurais répondu dans la langue en usage, et je te signales que demander à quelqu’un de s’essuyer les pieds, implique que l’on pense s’adresser à un grossier personnage. Plutôt que de feindre, de monter sur tes grands chevaux, tu ferais mieux d’assumer, et de prendre ta part de responsabilité, quand à la tournure des commentaires. Moi, je ne fermes ma gueule, que lorsque, je faute, et en l’occurence, ce n’est pas le cas.

                                Cela dit, je ne suis pas rancunier,mais c’est toi qui a lancé la balle, c’est à toi de la rattraper.

                                Et ras le bol, du refrain cent fois resservis, de l’africain et du magrhebin à qui, on ne verse pas la même pension.

                                Parce que la vérité nue c’est que cette pension versée suite à une mobilisation de 1943 à 1945 et plus, je n’ai jamais vu, un seul français de l’Armée d’Afrique, la percevoir. A peine, en a t on tenu compte dans le calcul de la retraite. Par contre, j’ai vu un retraité français, perdre le maigre avantage qu’il avait pour avoir servi dans le bataillon à la tête d’indien.

                                Et sur ce, dugland, je te laisses poursuivre, sans présupposer, que tu manges aux « quat’nations ».


                                Pour NKM,


                                De gaulle , c’était hier, et les pléthores d’industries c’est aujourd’hui, et vous, encore une fois hors sujet. Reprenez moi donc, sur ce que j’écris, d’autant plus que votre intervention ne contredit en rien, ce que j’affirme sur de Gaulle.



                              • Nobody knows me Nobody knows me 17 décembre 2009 14:16

                                De gaulle , c’était hier, et les pléthores d’industries c’est aujourd’hui, et vous, encore une fois hors sujet. Reprenez moi donc, sur ce que j’écris, d’autant plus que votre intervention ne contredit en rien, ce que j’affirme sur de Gaulle.

                                Je souligne juste la cruauté du point de vue du général, qui veut bien qu’on libère son pays mais après faut rentrer chez vous, M’sieurs-dames. Précisons que celui-ci n’avait pas la science infuse, qu’il était humain, et donc on n’est pas obligé de boire ses discours en le badant tel un zélote.
                                En revanche, LUI, resta plutôt cohérent dans sa vision d’une France souveraine par rapport à tous, américains comme africains. Mais ça a bien volé en éclat avec ses successeurs, notamment ses successeurs « socialistes ».

                                Moi je vous parle aussi de maintenant : beaucoup d’entreprises françaises ont un gros marché en Afrique, font énormément de bénéfices, emploient malgré tout de nombreux ingénieurs français, et nous profitons de tout ça (PIB, impôts, matières premières, énergie, ...). La situation n’est pas si différente en fait.

                                Concernant les primes, ça a dû être une invention d’un scénariste fantaisiste, c’est pour ça que les anciens combattants étrangers ont été payés seulement après la sortie d’Indigènes.

                                Cdlmt


                              • décurion 17 décembre 2009 14:37

                                Philibert du Piston,

                                Ce que tu crois de moi, m’importe peu au fond, si tu crois que j’ai de la haine, et que je suis enragé,cela nuit à ta capacité de jugement sans me causer aucun préjudice. Parler verlan, javanais, gitan ou manouche, ne pose aucun problème, mais adopter un langage spécifique pour un seul, alors que les interventions ultérieures sont conventionnelles, cela dénote bien une intention cachée.

                                Et comme ton dernier commentaire est revenu à la normale, notes, que j’en fais de même, malgré ma « haine » et ma « bave ».


                              • décurion 17 décembre 2009 15:14

                                NKM,

                                Lors de notre dernier échange, sur les républicains espagnoles, et certainement pour me clore le clapet, vous avez été chercher des réponses sur des sites web, et vous avez recoupé mes affirmations avec d’autres sources.

                                Qu’est ce qui vous empêche aujourd’hui, d’en faire autant, au lieu de vous laisser aller sur une pente qui part de l’opinion gratuite pour aboutir à l’affirmation grotesque.

                                Evidemment, si vous croyez que le film « indigènes » traduit fidèlement la vérité, c’est sur que vous avez un gros handicap. En fait, les pensions, n’ont pas été payées après le film, elles ont été revalorisées, ce n’est pas tout à fait la même chose. Et je rappelle que les militaires loués par le film « Indigènes » ne sont pas des militaires de carrière, ni des engagés (bien qu’il y en ait eut), mais des mobilisés, qui ont servis au maximum de 1943 à 1945.

                                De Gaulle, était bien plus un politique qu’un militaire, il a négocié l’aide des pays africains en proposant l’indépendance, et dès la constitution de 1946, il est proposé à ces pays de former une communauté française.

                                La cruauté de la politique gaullienne, est à mon sens, beaucoup plus visible, dans la mort des Oranais assassinés le 5 juillet 1962, sous la protection du drapeau français, que dans votre ressenti vis à vis de ces indépendances sous condition.

                                Et pourtant, ces « européens d’Algérie » ont eux aussi débarqués en Provence, et participé à libérer la France, sans condition, ni avantages particuliers.


                              • Nobody knows me Nobody knows me 17 décembre 2009 15:24

                                Oui, ils étaient payés mais beaucoup moins que ce qui était dû. Là, on chipote. Ça m’arrive aussi de pinailler, ma foi.
                                Si le gouvernement français a fait un « geste » et a payé ces soldats avec plusieurs décennies de retard en faisant le dos rond, c’est qu’il y avait bien une raison, qu’il a bien fallu dévoiler ce scandale sinon ces soldats n’auraient jamais touché ce qu’ils méritaient depuis tant de temps.

                                Cdlmt


                              • Nobody knows me Nobody knows me 17 décembre 2009 15:28

                                Après, concernant le terme « cruauté », j’ai fait vite et ne me suis pas formalisé sur la forme. Le terme était donc assez inapproprié.
                                Je parlerais plutôt de « cynisme », comme d’autres plus, portés sur le résultat quels que soient les moyens mis en jeu, appeleraient cela du « réalisme ».
                                Question de point de vue donc.

                                Cdlmt


                              • décurion 17 décembre 2009 16:33

                                NKM,

                                1-Les pensions étaient indexées sur le coût de la vie dans le pays de paiement.
                                2-Il n’ y a jamais eut des dizaines, ni même d’ années de retard, c’ est faux.
                                3-Le gouvernement n’a rien fait.Et c’est sur un coup de tête de Chirac que les pensions servies à l’étranger ont été indéxées sur les pensions servies en France.La seule raison, ce n’était pas le scandale d’ une situation mais le fait d’un président émotif en déclin.
                                Ce sont des faits vérifiables.
                                Pour le reste, vos sentîment vous appartiennent, et je n’ai rien à en dire. Je note cependant qu’à situation égale, pour la même période, pour les mêmes faits,le cynisme appliqué aux français, ne semble pas vous émouvoir le moins du monde.
                                Je ferais avec.


                              • Triodus Triodus 17 décembre 2009 16:43

                                @Philibert du Piston : Ils prennent tout au 1er degré car trop grande concentration de CoNs dans l’atmosphère de ce site..


                              • décurion 17 décembre 2009 18:13

                                Phillibert,

                                Je veux bien bien admettre, que je n’ai aucun sens de l’humour.
                                Je veux bien croire que tu es sincère.
                                Je m’ excuses pour mes propos.


                              • le-Joker le-joker 17 décembre 2009 10:58

                                Marrant cet article, l’auteur n’a jamais du passer devant un pôle emploi, quoi que on les voyait plus devant les assedic auparavant.

                                Et le remplissage des prisons c’est une forme de chômage ?
                                Parce que comme l’écrivait un journaliste les prisons françaises sont extrêmement calmes pendant le ramadan........
                                Bilan de l’immigration : Chômage, insécurité, violences et dégradations quotidiennes, incivisme, non respect des lois......
                                Quelle chance pour la France !
                                Comme me disait un jour un membre du gouvernement Tunisien, vous avez tous ceux qu’on ne veut pas chez nous.
                                Il savait de quoi il parlait cet homme.

                                • Nobody knows me Nobody knows me 17 décembre 2009 11:15

                                  @tous

                                  Un patron qui touche 500 fois votre smic (donc avec lequel on pourrait nourrir 499 smicards) vous paraît moins spoliateur qu’un immigré qui vous « vole » un emploi ?
                                  Ne me parlez pas d’heures supplémentaires, les immigrés qu’on fait bosser dans les usines se tapent des +12h supp., comme décrit plus haut dans le fil.

                                  Cdlmt


                                  • décurion 17 décembre 2009 11:42

                                    Bonjour NKM,

                                    Le sujet à débattre, c’est le rapport entre le chomage et l’immigration, et votre commentaire est ce que l’on nomme une diversion, qui n’a pas lieu d’ être . Il y a eut un article sur la tva sociale, ou votre remarque était pertinente. Y avez vous participé ?
                                    En plagiant votre question, je vous en pose une autre, hors sujet, également.
                                    « Pensez vous qu’un pédophile avec une petite biitte de 8 cm, soit moins dangereux qu’un violeur avec un membre de 15 cm ? »


                                  • Le Clem 17 décembre 2009 11:54

                                    Message typique de l’imbécile de gauche qui n’a pas compris que si un patron gagne 500 fois plus qu’un de ses employés, c’est justement parce qu’il peut les payer moins grace a l’immigration, au chomage et aux délocalisations.


                                  • Nobody knows me Nobody knows me 17 décembre 2009 13:02

                                    Clem, je suis pas gaucher, qu’est-ce que vous racontez ? Cessez donc de faire votre hystéro là.

                                    decurion, ma question est peut-être déplacée, il n’empêche qu’elle pointe du doigt une hypocrisie et une lâcheté flagrante qui date depuis des décennies.
                                    Les gens trouvent normal que le travail d’un type accapare 500 postes comme le leur. En gros, ce mec vaut 500 fois plus que ses ouvriers de merde. Ca ne choque pas.
                                    Les gens trouvent normal que leur salaire ait stagné, baissé ou grimpé de qqs dizièmes de pour cents, alors que les salaires des grands patrons ont explosé chaque année et continuent d’exploser même en pleine crise. Ils trouvent normal que l’écart se creuse toujours plus vite chaque année entre riches et pauvres.
                                    Par contre, un type qui cherche simplement à quitter une région où l’économie est encore en plus mauvais état qu’ici, ou une région en guerre, à fuir une dictature, ça scandalise.

                                    Ça, c’est parce que tout le monde (médias, politiques, salariés, ...) est corrompu et surtout n’a plus les couilles de changer les choses, abrutis par tous les moyens possibles qui ont été créés soit disant pour libérer les gens.
                                    On aurait dû savater plus d’une de ces raclures qui se barrent délocaliser ou ferment des entreprises après les avoir sucé jusqu’à la moelle. Non, à la place, on montre du doigt les salariés vandales, on s’indigne des prises en otage de patrons, des saccages de locaux, ... Et tout le monde acquiesce, tout le monde pourrit les grévistes que leur action soit légitime ou pas, ça devient machinal avec les marronniers sur les grèves des transports publics.
                                    Pour bien sûr, se rabattre sur la cible facile, qui n’a pas une chaîne de télévision à elle pour faire sa petite propagande : l’immigré.
                                    Alors bien sûr, les gentils nantis sont moins nombreux. Mais avec une prime de nanti, une rente, combien de personnes peuvent vivre pendant un mois ?? Parce que là, on parle pas du même train de vie. On parle de personnes qui ne mangent pas à la tour d’argent 2 soirs par semaine. Non, juste qqs boîtes de conserve, un légume par semaine.

                                    Cdlmt


                                  • Le Clem 17 décembre 2009 13:04

                                    Parce que c’est un fait, ils sont stupides, zombifiés, endoctrinés, illogiques, hypocrites, etc.

                                    Est-ce que les gens qui ont des doutes sur l’immigration ont eu une seul réponse argumentée sur le fond a une question toute bête du genre « Pourquoi faire venir encore des immigrés alors qu’on en a déja des milliers au chomage ici en France » ? Non.

                                    Et l’article en question, il est pas stupide peut-être ? Comment on peut être assez bête pour dire que payer du chomage a n’importe qui arrivant en France est une bonne chose car ils vont se mettrent a consommer, sans se demander d’ou vient l’argent qu’on leur donne ?

                                    Tout ca est comletement irrationel. Tout ca parce que Bouigues et compagnie ont décidé qu’ils voulaient des immigrés et des délocalisations. On a eu droit a 30 ans de folie gauchiste et liberal, qui ont donné 30 ans de favorisation du capital par rapport au travail, du chomage, de la dette, un merdier pas croyable, mais on a encore des crétins des Alpes pour se pointer la bouche en coeur et nous dire « Les frontiéres c’est la guerre » et « l’immigration est une richesse » parce que TF1 et Canal + le répete toute la journée. 


                                  • Le Clem 17 décembre 2009 13:32

                                    « Par contre, un type qui cherche simplement à quitter une région où l’économie est encore en plus mauvais état qu’ici, ou une région en guerre, à fuir une dictature, ça scandalise. »

                                    Je vais chialer je crois. Snif snif. C’est beau de vouloir partager la misére du monde comme ca. Vous suivez la doctrine de Boudah, de Jésus ? Et sinon, vous hébergez beaucoup de SFD Afghans chez vous ? Nan je dis ca parce que Bouigues a du boulot pour eux la, et comme il a pas envie d’engager des Francais parce qu’il veut continuer gagner 5000 fois plus qu’eux, voila quoi ... Et sinon, vous regardez beaucoup TF1 ? Quand Julie Lescaut aide des sans-papiers forcement adorables, vous trouvez que c’est une grande victoire sur le capital apatride ?


                                  • Nobody knows me Nobody knows me 17 décembre 2009 13:41

                                    Message typique de l’imbécile de droite. A bon entendeur.
                                    Essuyez-vous un peu, vous avez de l’écume sur le menton.

                                    Cdlmt


                                  • décurion 17 décembre 2009 16:04

                                    NKM,

                                    J’avais loupé la partie du commentaire qui m’était adressé.

                                    Votre question, pointe du doigt une réalité qui n’est pas abordé dans l’article, et donc, vous déviez le débat.

                                    Soit vous êtes capable de défendre vos convictions sur un sujet imposé, soit vous êtes obligé de recourrir à des subterfuges, qui passe par des arguments chocs sur des sujets parallèles, et dans ce cas vous devez en tirer des conclusions qui expliquent pourquoi. Si vous avez besoin de vous convaincre, avant de vous exprimer, il y a un malaise. Dans la vie, il y a plus qu’à son tour des problèmes à affronter, et la priorité ne se définie pas seulement en fonction de leur gravité, mais aussi, par leur proximité, et par notre capacité à résoudre ces problèmes.

                                    En pique-nique, je serais certainement beaucoup plus ennuyé par les fourmis qui s’invitent sur ma nappe, que par d’ autres faits pourtant plus important, mais plus lointain.

                                    Ce qui est sur, c’est que les salaires abusifs, réglés ou pas, ne résolvent pas les problèmes liés à l’immigration qui demeurent entiers.


                                  • Nobody knows me Nobody knows me 17 décembre 2009 16:50

                                    En pique-nique, je serais certainement beaucoup plus ennuyé par les fourmis qui s’invitent sur ma nappe, que par d’ autres faits pourtant plus important, mais plus lointain.

                                    Effet papillon. L’immigration ne se fait ni sans raison, ni sciemment, pour faire chier les vieux aigris du FN, pour piquer le travail des ouvriers français, pour piquer les allocations.
                                    Elle a toujours existé et existera toujours parce que d’autres faits importants, lointains, font que les gens viennent en France (catastrophes naturelles, guerres, épidémies, famines, dictatures, économie, ...).

                                    N’importe qui ferait cela. Vous, moi, si nous étions dans une région en guerre, ou avec des conditions de vie misérables, nous nous tirerions vite fait ailleurs à la première occasion.

                                    On peut toujours faire semblant de ne pas voir ces problèmes, les nier même, l’immigration existera toujours. A mon avis, le frein contre une immigration massive serait plutôt de faire en sorte que la situation soit meilleure à la source de cette immigration plutôt que de bêtement renvoyer les gens chez eux, à nos frais, souvent de manière violente et sans discernement, pour que les sans-papiers reviennent qqs mois plus tard.

                                    C’est multiplier les dépenses pour nous ET les risques pour les sans-papiers.
                                    Mais là, c’est encore une fois plutôt de l’incompétence de nos dirigeants qu’il s’agit, qui n’ont d’autres moyens que de nous faire raquer des taxes et de les dilapider. On attend toujours la coopération de Mr Sarkozy avec l’Afrique, la fameuse Union méditerranéenne, etc, ...

                                    J’ai cependant l’impression de dévier, cette fois-ci, sur un débat par rapport aux sans papiers alors qu’un immigré n’en est pas forcément un. La notion d’immigré est elle-aussi tellement personnelle qu’on pourrait ne pas se comprendre ou faire lapsus sur lapsus pendant des heures.

                                    J’espère avoir été plus clair et moins éloigné du problème.

                                    Cdlmt


                                  • décurion 17 décembre 2009 17:40

                                    NKM,

                                    Je connais très bien les causes de l’immigration, je pourrais même à la limite, et bien que vous soyez petit fils d’ Espagnol, vous en apprendre, que vous ignorez. J’ écris de l’immigration, et des situations, et je ne m’en prends pas aux immigrés.

                                    Je ne suis pas patriote au point de donner ma vie pour le CAC 40, mais si nous étions en guerre, je défendrais ma famille et ceux que je j’aime, et donc, je choisirais forcement un camp.

                                    Je constate, que sur ce dernier commentaire, nous sommes d’accord jusqu’ à un certain point, et à partir de ce point, vous devenez illogiques, en adoptant une position qui n’est pas conforme avec ce que vous devriez penser vraiment.

                                    "Le seul frein à l’immigration se trouve dans de meilleures structures dans les pays d’origines." Je ne penses pas différemment, et je vais jusqu’au bout de cette logique, et je suis globalement contre l’immigration, et pour l’expulsion des clandestins. Parce qu’en aidant les immigrés avant qu’ils le deviennent, j’y trouves mon compte et eux aussi.

                                    Ce qui est flagrant aujourd’hui, c’est que les problème s’accumulent, et que l’humanisme débridé n’apporte aucune solution, et nous conduit plutôt vers un point de non retour ingérable. Si on attend que tout le monde soit convaincus que l’immigration est un risque, il sera trop tard pour renverser la vapeur. Il ne faut pas se leurrer, tout ce que nous faisons pour « nos » émigrés, revient à remplir un tonneau des Danaïdes, pour un résultat globalement nul. Pour un immigré que nous accueillons, il y en a cent qui sonnent à la porte. Alors que peut être avec le coût d’un seul en France on pourrait en aider cent chez eux.

                                    Quand la France comptera 120 millions d’habitants, avec 50% de français (s’il en reste), elle crèvera sans pouvoir s’aider.


                                  • Nobody knows me Nobody knows me 18 décembre 2009 13:25

                                    vous devenez illogiques, en adoptant une position qui n’est pas conforme avec ce que vous devriez penser vraiment.

                                    Qu’est-ce qui est illogique ?
                                    Que devrais-je penser réellement ??


                                  • décurion 18 décembre 2009 14:30

                                    NKM,

                                    1-Vous savez que l’immigration, qu’elle soit choisie, subie, ou autre, se heurtera fatalement à un seuil au dela duquel, en fonction des critères de jugement d’aujourd’hui, nous deviendrons tous des racistes.
                                    2-Vous savez que la seule solution viable à long terme, c’est de miser à la source, dans les pays d’émigration
                                    1+2= 1- l’immigration est un double problème.
                                    re 1- elle ne freine pas le flux migratoire à la source
                                    re 2- elle se heurte à un rejet grandissant dans les pays d’accueil.
                                    Que pouvons nous, nous citoyens faire concretement ? Dans l’impossibilité d’avoir un pouvoir décisionnaire, nous ne pouvons que donner une opinion., en espérant qu’elle pèse dans la balance.
                                    Je ne peux en connaissance de cause, qu’ etre contre l’immigration, et espérer que les politiques, acculés au pied du mur soient obligés de se mettre à l’ouvrage.
                                    Ma position est celle qui pourrait profiter au plus grand nombre, elle est logique et conforme à mes principes et convictions. Ce n’est ni de l’amour, ni de la haine, juste de la raison.
                                    Je ne peux comprendre, qu’en ayant peu ou prou la même vision que moi, on ne pousse pas la réflexion jusqu’à son terme, pour en tirer les conclusions..
                                    Est ce un tabou ?
                                    Je constate, et je trouves déplorable, que la seule motivation de certains « humanistes » se résume à être dans le camp des « gentils ».
                                    L’humanisme, dans ce cas figure, est un iceberg. Il se nourrit des apparences, mais ne franchit pas le racisme personnalisé par le niveau de la mer, qui cache les 9/10 ème de la réalité.



                                    • Kelson 17 décembre 2009 12:39

                                      @dup

                                      Tu es optimiste (pas sûr que nombreux soient ceux qui verrontle rapport) :)


                                    • armand armand 17 décembre 2009 11:38

                                      NKM,

                                      Un immigré ne vole pas un emploi. Il fait ce qu’il a a faire. Un patron qui choisit d’engager au noir un clandestin, non seulement il enfreint la loi, mais il prive un Français d’un emploi. Tout comme celui qui délocalise.
                                      En revanche, les partisans des régularisations massives n’ont pas l’air de comprendre (ou bien ils le comprennent trop bien) que les milliers de régularisés toucheront des allocations, se verront attribuer des logements au détriment des Français qui gagnent un (tout) peu plus, et feront venir leurs familles. La situation actuelle, tant économique que... psychologique, ne le permet pas.


                                      • Nobody knows me Nobody knows me 17 décembre 2009 13:11

                                        La situation actuelle, tant économique que... psychologique, ne le permet pas.

                                        C’est bien ce qui me fait râler : de lire ça. La situation économique et psychologique permet tout de même de surpayer grassement une poignée de connards « parce qu’ils ont des responsabilités ».

                                        Je ne suis pas pour une régularisation massive d’ailleurs. Je préfèrerais que les pays développés cessent de piller les PVD afin de rétablir un fragile équilibre.
                                        Je préfèrerais largement que les gens puissent prospérer dans leurs pays au lieu de venir en France.

                                        Cdlmt


                                      • armand armand 17 décembre 2009 13:29

                                        NKM,

                                        La situation économique et psychologique ne milite pas vraiment en faveur des salaires surdimensionnés. Plutôt la consanguinité des comités de rémunération. Et la difficulté de légiférer, car la loi vaut pour un salaire normal comme pour un énorme, tout comme la loi sur la propriété privée protège le propriétaire individuel modeste ET l’enorme société anonyme qui s’offre tout un quartier d’une ville.
                                        Je suis le premier à déplorer cet état de fait, mais c’est dur de légiférer selon des critères de décence, d’équité et de juste milieu. Tout comme le bon goût, ce sont des notions qu’on a bannies de notre société qu’Attali décrit comme « exubérante ».

                                        Maintenant.... au risque de froisser votre esprit non-violent, je remarque qu’on a vraiment songé à limiter les abus en GB (si peu) quand les « fat cats » ont commencé à voir leurs façades vandalisées et leurs adresses publiées.
                                        Ceci dit, l’exubérance des rémunérations tient beaucoup à l’emprise du secteur financier, dont on a démontré la nocivité et l’inutilité. Il faudrait peut-être pousser jusqu’au bout cette constatation.


                                      • armand armand 17 décembre 2009 11:42

                                        Sur l’incident précis, visé par cet article, les analogies sont toujours hasardeuses, mais il ne me semble pas que les USA aient songé à renvoyer en France, ou en Angleterre, les Français qui fuyaient la guerre de 1940.
                                        Sans doute, s’agissant d’hommes jeunes, leur eût-on fait la morale. Mais personne n’est obligé d’être un héros - même si l’héroïsme est estimable.


                                        • Annie 17 décembre 2009 11:54

                                          Les chiffres montrant ou non une aggravation du chômage due à l’immigration ne veulent pas dire grand chose s’ils ne sont pas ventilés par type d’immigration. Lorsque la Pologne a accédé à l’UE, la GB attendait 20.000 Polonais. Il en est arrivé un demi million en un an, en plus de l’immigration « normale » (en fait au total un million de Polonais ont demandé un permis de travail). Cela a créé des problèmes au niveau des hôpitaux, des écoles, des logements mais il y avait du travail (c’était avant la crise) et les Polonais se sont fondus dans la population. Ils ont ouvert leurs magasins, ont consommé, ont créé leurs entreprises et ont participé à l’économie du pays. Avec la crise, la grande majorité a fait le chemin inverse, tandis que d’autres ont décidé de rester. Il n’y a pas eu de syndrome du « Plombier Polonais » et la GB ayant désormais un smic grâce au gouvernement travailliste n’a pas souffert d’une dévalorisation des salaires. Au contraire, cette main d’oeuvre jeune et mobile a permis de différer pendant un temps la dévalorisation des retraites. 


                                          • Big Mac 17 décembre 2009 11:55

                                            Quand même dingue tous ces gens qui veulent nous persuader qu’être la décharge démographique du tiers monde serait une chance pour la France.

                                            Si leur laïus était sincère il n’y aurait plus de SDF dans la rue, tous les SDF seraient devenus une chance pour les citoyens qui les logeraient chez eux.

                                            Mais hélas, les névrotiques champions de la charité lointaine font que les démunis proches de chez eux crèvent sans leur aide mais les démunis loin de chez eux sont l’objet de toute leur sollicitude. 

                                            Parce que, la meilleure charité c’est celle qu’ils font avec l’argent et le travail des autres. Cette économie substantielle vaut bien quelques larmes de crocodiles généreusement déversées devant la foule.


                                            • Kelson 17 décembre 2009 12:34

                                              « Si leur laïus était sincère »... le leur au moins est chiffré... cela peut sembler le minimum si on veut être pris au sérieux et éviter d’écrire contre-véritéa sur contre-véritéa.

                                              Enfin, cela ne semble pas effleurer quelques participants qui, l’esprit embué (par leur (res)sentiments), en arrivent à confondre Agoravox avec le bar du coin de la rue.


                                            • Big Mac 17 décembre 2009 13:30

                                              « Qu’ est -ce que tu fais toi concrètement »

                                              Si je m’en vantais je serais comme vous un hypocrite qui sonne de la trompette pour se glorifier. Un hypocrite comme vous qui se vante d’aimer l’étranger alors qu’il hait son voisin.

                                              D’ailleurs mon discours ne vous avait pas nommément désigné : comment avez vous fait pour vous reconnaitre ?


                                            • Freebird 17 décembre 2009 12:49

                                              Prenons le problème différemment et regardons la balance migratoire de la France :
                                               - d’un côté, vous avez 2 millions de français qui vivent à l’étranger, pour la plupart très diplômés et/ou entrepreneurs, avec d’excellentes situations dans leurs pays d’accueil. Pour rappel, 2 millions d’habitants, c’est à peu près la population de Paris intra muros, rien que ça.
                                               - de l’autre, vous avez environ 3 millions d’étranger en France, dont...2 millions proviennent d’Afrique (Maghreb inclus), avec des qualifications nettement moindres que les 2 millions de français qui ont préféré s’expatrier dans ces enfers capitalistes que sont les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni ou l’Australie plutôt que de rester profiter du petit paradis terrestre que nous a mitonné l’Etat social à la française.

                                              Maintenant supposons que par un coup de baguette magique, les deux millions d’expatriés français reviennent en France et que les 2 millions d’immigrés africains retournent dans leur pays. La population totale vivant en France serait la même, on ne changerait que sa composition. Selon vous :
                                              a. Le chômage baisserait et les salaires remonteraient simultanément
                                              b. La situation serait encore pire qu’actuellement
                                              c. Cela ne changerait rien vu que de toute façon l’immigration n’a aucun impact sur le chômage et les salaires.
                                              d. Obiwan Kenobi

                                              Qu’on arrête donc de dire que l’immigration n’a aucun impact sur le marché de l’emploi, c’est faux. L’immigration économique (ce que l’autre appelle l’immigration choisie) peut être bénéfique si elle gérée correctement (cf. le Canada, qui ne serait rien ou presque sans ses immigrés). Mais l’immigration non économique (ce que l’autre appelle l’immigration subie), fondée avant tout sur le regroupement familial comme c’est le cas actuellement en France, est un non-sens.


                                              • La Parole Argentée La Parole Argentée 17 décembre 2009 13:23

                                                Il y a beaucoup de clichés chez certains dans la vision de la population immigrée en France : l’éboueur, le chômeur, celui qui prend le pain des français et tutti quanti... alors qu’il y a bel et bien de nombreux diplômés dans leurs rangs (proportion quasiment similaire à la population de souche). Que faites vous des médecins d’origine étrangère (sous payés je précise) qui travaillent dans les hôpitaux (beaucoup dans la région parisienne) parce que nos « populations de souche » refusent de travailler dans les services d’urgence pour des salaires de misère ?
                                                Oui... il y a énormément de mépris dans la façon d’appréhender des populations qui finalement enrichissent la notre d’une certaine façon. Mais on ne prend que le côté ultra-négatif pour le monter en épingle, en faire un contre-exemple, et finalement jeter l’opprobre et stigmatiser cette population. Le procédé de propagande me semble bien huilé chez les « penseurs anti..... » (islamiques ???). Inquiétant en tout cas de voir que le cliché a encore de beaux jours devant lui. Cela dénote en mon sens d’un manque de recul, voire d’intelligence dans la pensée.


                                                • Le Clem 17 décembre 2009 13:45

                                                  « Que faites vous des médecins d’origine étrangère (sous payés je précise) qui travaillent dans les hôpitaux (beaucoup dans la région parisienne) parce que nos »populations de souche« refusent de travailler dans les services d’urgence pour des salaires de misère ? »

                                                  C’est ce qu’on est quelqu’uns a répéter. L’état veut faire des économies sur la santé ? Hop, médecins immigrés. Elle est ou la « chance » exactement ? On a un partie qui fait des économie, un partie qui abandonne son pays pour gagner plus ici, et au milieu de ca, le Francais qui se fait baiser.

                                                  « des populations qui finalement enrichissent la notre d’une certaine façon. »

                                                  De quel facon exactement ? Concretement.
                                                   


                                                • La Parole Argentée La Parole Argentée 17 décembre 2009 14:28

                                                  Merci Philibert : vous allez me faire rougir...

                                                  @ Le Clem : C’est ce qu’on est quelqu’uns a répéter. L’état veut faire des économies sur la santé ? Hop, médecins immigrés. Elle est ou la « chance » exactement ? On a un partie qui fait des économie, un partie qui abandonne son pays pour gagner plus ici, et au milieu de ca, le Francais qui se fait baiser.

                                                  « des populations qui finalement enrichissent la notre d’une certaine façon. »
                                                  De quel facon exactement ? Concretement.
                                                   
                                                  Et bien : regardez votre paragraphe juste au dessus, n’est-ce pas là déjà un bel exemple concret que vous avez trouvé tout seul comme un grand ?
                                                  Next : les mélanges culturelles, brassages d’idées, ont de tout temps été synonymes de progrès. Je n’invente rien : c’est historique. Le repli sur soi (ou nationalisme) implique un refus des idées extérieures, donc de la critique. En ce sens, si on est impérméable à d’autres idées, on n’évolue pas. Tout cela est philosophique, mais on pourrait creuser si vous le voulez bien. ;)
                                                  Exemple concret : les USA... pourtant que j’aurais envie de tarter bien souvent... mais qui montrent que le melting pot peut amener une impulsion.


                                                  • Triodus Triodus 17 décembre 2009 14:58

                                                    Bonjour Parole,

                                                    Je me permetterai d’ajouter à votre post que lorsqu’il s’agit de se bouger le c.. ensemble pour atteindre un but commun, on en a plus rien à foutre de la couleur, du sexe, de l’age ou de la religion.

                                                    Mais bon. On préfère nous laisser croire le contraire, juste au cas ou l’idée germerait dans la tête de Pierre, Ali et David qu’ensemble on pourrait nous-même aller faire le ménage en hauts lieu pour reprendre les commandes du navire et les clés de la maison.


                                                  • Le Clem 18 décembre 2009 02:26

                                                    Ha bon ? Engager des médecins Roumains a la place de Francais, c’est un plus ? Du délire ...

                                                    Et etre ouvert au monde exterieur n’a rien a voir avec organiser une société multi-ethnique.

                                                    L’occident a toujours était ouvert aux cultures et aux idées exterieurs. Personne n’a attendue les bonnes ames gauchistes, la république ou je ne sais quoi pour traduire Les Milles et une nuit en France.

                                                    Les sociétés multi-ethniques par contre, et ca, on l’a vu dans l’histoire, ont toutes les chance de finir en guerre civil. Bel enrichissement. 


                                                  • Le Clem 18 décembre 2009 09:40

                                                    En effet, c’est le moment ou le gauchiste quitte le réel.

                                                    Pour une ile de la réunion ( Ou c’est la France qui arrose. Ca incite peut-être a la coolitude ) combien de Yougoslavie, combien d’Irak, combien d’Israel, combien de Tchetchenie, combien d’Irlande du Nord, combien de pays Basque, de Darfour, combien de Somalie, de Liban, de Géorgie, etc, etc, etc, etc ?

                                                    Et on nous sort « Les sociétés mutli-ethnique marchent bien. » Vous êtes ridicule. 


                                                  • La Parole Argentée La Parole Argentée 18 décembre 2009 11:43

                                                    Curieusement, les pays que vous citez et où ça ne marche pas sont spécifiquement les pays où il y a eu une colonisation arbitraire et totalitaire. Parlons de l’Irlande du Nord : si les rosbeefs n’avaient pas foutu la zone en occupant et en prenant tous les postes corrects au détriment de la population locale, peut être que le mélange se serait fait dans des conditions plus « cools » comme vous dites. Je persiste et signe : le mélange qui enrichit, c’est possible, à la seule condition qu’il n’y ait pas une idéologie de « dominant-dominé » teintée de colonialisme.


                                                  • Annie 18 décembre 2009 11:58

                                                    La GB s’enorgueillit d’être un pays multiculturel et multiethnique. Cela ne plait pas à tout le monde, bien que le BNP soit relativement marginalisé, mais une chose que la population peut vérifier chaque jour est que le service de santé national ne fonctionnerait pas sans les médecins et chirurgiens indiens et pakistanais, sans le personnel ancillaire constitué majoritairement d’immigrés, sans les dentistes polonais, et l’éducation nationale s’effondrerait si elle devait uniquement fonctionner avec un corps enseignant britannique.

                                                    La visibilité des populations immigrées à des postes de responsabilité facilite la reconnaissance de leurs contributions. Cette visibilité permet également de fournir à son tour un modèle de rôle aux générations suivantes. Je ne dis pas que tout est parfait, mais il est possible d’avoir une perspective différente sur cette question.


                                                  • décurion 18 décembre 2009 13:03

                                                    En réalité, l’ île de la Réunion ne fait pas exception à la règle.
                                                    Entre les zoreilles, les zarabes, les malgaches, les indous, j’en oublis et les métis, ce n’est pas l’amour fou.
                                                    Pour avoir travaillé avec eux , j’ai constaté qu’ils ont exactement les mêmes préjugés communautaires que partout ailleurs. Je l’avais remarqué également avec les Yougoslaves, et avec les nords africains.
                                                    Un cousin à moi, marié à une réunionnaise, était parfaitement bien accepté en france. Chomage aidant et nostalgie de sa femme, il s’est installé sur l’ile. La dernière fois, qu’il a bu le rhum avec « ses » amis, au cul de la bouteille vide, les coupes-coupes ont été sortis ; Entretemps, il avait monté un petit élevage de lapins et poulets, et une barraque « à frites » pour écouler sa production, et ce peu de réussitte, n’a pas été accepté. Il est donc revenu, en France, avec ses deux gosses, sa femme ayant été happée par son milieu.
                                                    Egalement une nièce, s’est marié avec un réunionnais, Propriétaire de leur logement, ils ont vendus pour rejoindre la carte postale, et moins d’un an aprés, il sont revenus, mais je n’ai pas su pourquoi.
                                                    La France multi culturelle nous l’avons eut en Algérie. Communautés alsaciennes, andalouses, arabes, berbères, Catalanes, françaises, italiennes, juives, kabiles, mahonnaises, maltaises, valenciennes, avec des castes, fonctionnaires, militaires, propriétaires , caîds, bachagas, etc...
                                                    Une trés belle multiculturalité, payée avec des hectolitres de sang..
                                                    Nous avons un exemple réelle, à lire, à méditer. La BNF a numériser et mis en ligne un grand nombre d’ouvrages, et parmi eux des quotidiens qui racontent la vie jour après jour, en France, et en Algérie. De quoi se forger des opinions,sans s’embarrasser des légendes.


                                                  • Nobody knows me Nobody knows me 18 décembre 2009 13:32

                                                    Une trés belle multiculturalité, payée avec des hectolitres de sang..

                                                    Mettre la guerre d’Algérie sur le dos du multi-culturalisme...
                                                    Comme j’envie votre souplesse !!

                                                    Cdlmt


                                                  • Le Clem 18 décembre 2009 13:50

                                                    C’est n’importe quoi La Parole.

                                                    Le propre des sociétés multi-ethniques, c’est que y’en a toujours un qui se sent dominé, opressé, exploité, etc. Même en Belgique les Flamans en ont raz le bol des Wallons parce qu’ils ont l’impression de payer pour eux, etc. Et il suffit qu’un agent de la CIA passe par la pour que ca tourne au drame a la rwandaise.
                                                     
                                                    J’en connais un gros paquet qui vont se retrouver comme des connards quand un état étranger commencera a financer et a donner des armes a des mouvements de rebellion Islamistes ou autre en Europe. Vous pensez que ca n’arrive qu’aux autres ? Que la Russie par exemple, ne pourrait pas faire chez nous ce que les Americains sont en Tchétchenie ? L’Européen a quand même vachement tendance a planer. Je vois ca d’ici « Meuuuuuh heu heu, on avait 5 % de chance que ca se passe bien pourtant, snif, snif, a la Réunion ca marche ( pas tant que ca ? ) ... Moi qui trouvait ca cool l’exotisme, maintenant y’a des attentats partout, c’est trooooop injuuuuste ... snif snif  » 


                                                  • décurion 18 décembre 2009 14:37

                                                    NKM,

                                                    A des faits, on réponds par d’autres faits.
                                                    Votre réflexion, n’est ni un fait, ni un argument, ni même une opinion, tout un semblant de pique déplacé.
                                                    Je vous invite à me démontrer que je transforme l’histoire, ou à vous taire.


                                                  • décurion 19 décembre 2009 14:22

                                                    NKM

                                                    En l’absence de démonstration de votre part, et bien que ce fil soit déserté, je vais aller jusqu’au bout de ma pensée sur les faits, et aussi sur vous..

                                                    Donc, pour résumer cette échange ;


                                                    Je donnes mon avis, sur la Réunion, citée, (à mon avis) un peu trop rapidement, comme modèle d’intégration culturelle. Je conclus en donnant comme exemple à mes yeux, plus pertinent l’Algérie multiculturelle dont personne n’ignore ce que fut son histoire. Indiquant en plus la Bibliothèque Nationale, comme source de renseignement.

                                                    Là, vous vous précipitez, sans réfléchir, comme un insecte vers la lumière, et par un raccourci impressionnant, vous occultez la Réunion, la réalité de l’Algérie, et la fin de la période française, pour me servir la période de 1954 à 1962, en m’accusant de déformer l’histoire, passant outre les limites de vos connaissances comme une pécadille.

                                                    Vous êtes forcement un sot, pour me jugez moi, en fonction de vos limites, à vous.

                                                    « Mettre la guerre d’Algérie sur le dos du multi-culturalisme...  »

                                                    Et sur cette pitrerie, vous croyez, éclairer le monde !

                                                    Me croyez vous vraiment inconscient au point de vous donner un bâton pour me battre ? Je vous soumets matières à réflexion, et cela vous échappe complètement.

                                                    Vous êtes bien un arpète de la vie, je suis forcé de le constater, quel que soit votre âge, vous manquez d’expériences.

                                                    Evidemment, le multi-culturalisme, n’a pas déclenché la guerre d’ Algérie, mais le communautarisme a exacerbé les sentiments.

                                                    L’amalgame est ce qui permet de passer d’un fait à une conclusion prédéfinie, sans s’embarrasser de réfléxion, qui en deviennent inutiles.

                                                    L’amalgame, c’est ce qui a autorisé Phillibert du piston à croire que je suis client de chez Fauchon, c’est ce qui vous autorise vous à m’accuser de souplesse, de remettre en cause ma bonne foi, mon intégrité. Cela fait beaucoup. Ainsi l’amalgame conduit phillibert à une opinion erronée sans conséquence, et vous l’humaniste à une accusation forgée à défaut de preuve, sur votre ignorance d’une histoire commune.Et en Algérie, cette amalgame, a été d’autant plus efficace, que les communautés étaient distinctes les une des autres.

                                                    Pour revenir donc, sur cette tranche d’histoire, vous ne pouvez pas ignorer , que l’ Algérie était réellement peuplée de plusieurs communautés.

                                                    Pour le reste, si l’on arrête à 6 litres, la quantité de sang chez un adulte, après le cessez le feu de mars 1962, après le référendum du 3 juillet 1962 qui scelle le sort de l’ Algérie, ce sont bien des hectolitres de sang qui jaillirent des corps de civils assassinés en une après midi, le 5 juillet 1962 à Oran. Il n’y eut pas ce jour là, comme le 9 juillet 1860 à Damas, un Abd el Kader, pour racheter les chrétiens livrés sains et saufs.

                                                    Sur ces faits, au moins deux versions circulent, mais qu’elle que soit celle que l’on adopte, une chasse aux indésirables fut menée par une communauté, et subie par les autres.

                                                    132 ans d’ Histoire, d’expériences, de succès et d’erreurs, une source d’enseignements et de leçons, à portée de mains, qui ne servent à rien.

                                                    Et pourtant, elle tourne..................

                                                    l’Histoire qui nous revient comme un boomerang.



                                                  • Nobody knows me Nobody knows me 21 décembre 2009 10:45

                                                    La France multi culturelle nous l’avons eut en Algérie. Communautés alsaciennes, andalouses, arabes, berbères, Catalanes, françaises, italiennes, juives, kabiles, mahonnaises, maltaises, valenciennes, avec des castes, fonctionnaires, militaires, propriétaires , caîds, bachagas, etc...
                                                    Une trés belle multiculturalité, payée avec des hectolitres de sang..

                                                    Bonjour décurion, désolé d’avoir mal compris votre propos. Nous voyons là les limites du langage qui dépend aussi de l’interprétation de chacun...
                                                    Si vous parliez de ce multiculturalisme noyé dans le sang et non comme une cause du conflit, je vous prie d’accepter mes excuses.
                                                    Après, je pense être plutôt cohérent quand je dis ne pas porter dans mon cœur tous les nationalismes et patriotismes à la con, qu’ils soient français, algériens, ... Je vous invite à aller sur ce blog où l’on peut lire un article sur le nationalisme arabe.

                                                    Cdlmt


                                                  • décurion 21 décembre 2009 12:09

                                                    nkm,

                                                    merci d’etre revenu sur ce fil.
                                                    Je pense que nous aurons encore d’autres occasions d’approfondir ce sujet, et d’échanger des arguments.


                                                  • armand armand 17 décembre 2009 14:51

                                                    C’est un peu vague....
                                                    Les USA (comme le Canada, l’Australie) sont un pays d’immigrés. Malgré les poussées de xénophobie récurrentes. La France ne l’est pas fondamentalement. Le problème vient surtout de l’importation de populations et la création d’enclaves. De plus, les institutionsd’assimilation (le travail) manquent, ou sont débordées (l’école). Joignez à cela la tribalisation induite par la société de consommation, et vous avez les ingrédients d’un malaise.
                                                    De plus, la nation française ne veut pas dire la même chose à gauche ou à droite, si on fait abstraction des périodes d’union sacrée contre un ennemi commun.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès