• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’incroyable rapport qui juge le SMIC trop élevé

L’incroyable rapport qui juge le SMIC trop élevé

Décidément, les oligo-libéraux n’ont peur de rien. Après tout, avec un président qui baisse les impôts des riches et des grandes entreprises alors même que les profits et les inégalités sont au plus haut, tout en déconstruisant le droit du travail, pourquoi s’embarrasser ? Maintenant, c’est le SMIC qui est en accusation : il serait trop cher et serait le coupable de notre niveau de chômage

 

L’horreur sociale, en marche
 
Voici ici réunies bien des horreurs des oligo-libéraux. D’abord, ils trouvent le moyen de dresser les chômeurs contre les smicards, la rémunération trop élevée des seconds étant la cause de la situation des premiers. Salauds de smicards qui défendraient l’avantage acquis d’un salaire un peu trop gras de 1480 euros brut par mois, au prix d’empêcher les gentils patrons d’embaucher de pauvres chômeurs ! Ensuite, on retrouve cette tendance à avancer derrière de pseudo-experts qui détiendraient la vérité. Pourtant, ce nouvel assaut contre le niveau du salaire minimum ne repose sur aucune étude sérieuse, les grands économistes pointant au contraire les dangers des inégalités, même au FMI !
 
D’ailleurs, seulement 13% des salariés sont au SMIC, ce qui ne semble pas indiquer un niveau trop élevé. Mais le pire reste tout de même de voir ces augures que l’on devine issus des beaux quartiers qui pérorent sur le niveau trop élevé du salaire minimum du haut de rémunérations probablement très supérieures. Même si la remarque pourra être critiquée comme « populiste », difficile de ne pas souhaiter les voir vivre avec un tel salaire pendant quelques mois… Et un SMIC plus bas, ce serait aussi moins de consommations, et donc de richesse et de croissance. En fait, l’instauration d’un salaire minimum inférieur ferait du mal à l’économie et n’aurait absolument aucun contre-coup positif.
 
Car il faut être bien naïf pour croire qu’un SMIC inférieur de 10% génèrerait des emplois dans un marché unique où les entreprises peuvent trouver des salaires inférieurs de plus de 80% en Roumanie ou Bulgarie… La seule conséquence serait une baisse immédiate de la consommation et donc du PIB. Bien sûr, on peut brandir le cas de l’Allemagne en contre-exemple. Mais d’abord, outre-Rhin, il y a plus de pauvres qu’en France et le niveau de l’emploi outre-Rhin doit plus à la monnaie unique et à une bonne spécialisation industrielle. Et les dernières élections montrent bien les Allemands ne sont guère satisfaits par leur sort, la coalition au pouvoir ayant perdu plus de 20% de voix en 4 ans.
 
Quelle tristesse de voir l’état du débat en France, alors que la question agite les Etats-Unis, plusieurs états ayant choisi de fortement revaloriser le salaire minimum. En 2016, la Californie a décidé une revalorisation de 50% d’ici à 2022, à tempérer par le fait qu’il partait de bien plus bas que chez nous. Même Donald Trump, qui avait d’abord déclaré en campagne que les 7,25 dollars par heure étaient trop élevés, avait fini par dire que « les gens doivent recevoir plus  ». Il est tout de même effarant que ce rapport n’ait pas été remis en perspective par l’évolution des Etats-Unis, ou même des récentes négotiations salariales en Allemagne où IG Metal réclame de fortes hausses de salaire.
 

 

Malheureusement, depuis des années, les ultralibéraux continuent à faire passer leur petite musique antisociale, The Economist évoquant en 2012 une baisse de 300 euros, alors que les patrons gagnent toujours plus. Encore une preuve du caractère profondément antisocial de ces pseudo-ouverts venus de la gauche qui ne sont que des oligarques fermés et dépourvus d’humanisme.

Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Chourave Jeussey de Sourcesûre 21 décembre 2017 11:26

    Ford considérait que ses ouvriers et ceux des autres industriels devaient être bien payés pour pouvoir acheter ses voitures et celles des autres industriels. Pourtant, ses idées politiques étaient nettement à droite. Mais il n’était pas « libéral ». Une recherche rapide sur internet permet à ceux qui l’ignoreraient de découvrir de quel côté étaient ancrées ses convictions.


    • Chourave Jeussey de Sourcesûre 21 décembre 2017 13:52

      @Jeussey de Sourcesûre

      PS : à l’heure de #balancetonporc, est-il bien raisonnable d’illustrer votre article par une photo représentant deux couples échangistes ?

    • Jeekes Jeekes 21 décembre 2017 14:32

      @Jeussey de Sourcesûre
       
      Voyez-vous, ch’sais pas trop.
       
      Moi sur cette photo, je vois :
      - une pédophile
      - un gros porc
      - une tafiole
      - une pouffiasse
       
      Mais pi’têt que j’me trumpe ?
      Tendance que j’ai à me laisser emporter par mon affection pour la morpho-psycho.
       
      Qui s’rait pas une science ’’exacte’’ au dire de tous ceux dont la gueule trahit les idées pourries qui leur traversent le crâne...
       
      Et le slip aussi !
       


    • Sparker Sparker 21 décembre 2017 11:36

      Bah tant qu’on laisse tout faire, y z’auraient tort de se gêner. Quand on veut se débarrasser de son chien...
      Comme dit Buffet, la classe des riches à gagné reste plus qu’à contrôler la « masse » des travailleurs qui portent les oligarques promotteur de l’avenir du monde, ceux-ci s’inquiétant de leur reproduction et de leur main mise.
      On dévalorise les salaires, on dévalorise le travail, on dévalorise l’humain qui bosse, un peu de pain et de johnny ça lui suffit bien, le pire est que ça marche, alors...


      • Le421 Le421 21 décembre 2017 18:09

        @Sparker
        Salut sparker !!
        Le grand méchant loup donne une petite leçon de prévoyance (gouverner, c’est prévoir !!) à l’Assemblée Nationale...
        https://www.facebook.com/JLMelenchon/videos/10156050068033750/


      • Le421 Le421 22 décembre 2017 08:44

        @Sparker
        Eh, Sparker !!
        Quand tu dis « Buffet », précise Warren, sinon, sur AV, ils vont penser à Marie-Georges, ma copine !!
        Ben oui. On peut être LFI et avoir des amis communistes...  smiley


      • Sparker Sparker 22 décembre 2017 14:40

        @Le421

        Arf tu as raison, de plus j’ai toujours bien aimé les MG...

        http://1.cdn.lesanciennes.com/cache/0/4/047e7a8c44be7be402aaa2d58072ac6f.jp g


      • Taverne Taverne 21 décembre 2017 11:53

        Et oui, ils ont osé ! Mais il y a la l’audace utile et il y a l’audace indécente. Du temps de l’esclavage, beaucoup de maîtres se plaignaient des nombreux défauts de leurs esclaves...Aujourd’hui, l’Etat fait des cadeaux extravagants aux riches actionnaires qui touchent des centaines de SMIC à ne rien faire.

        Il ne faut rien céder, comme pour le CPE, car une fois le doigt dans l’engrenage, les rouages se mettent à tourner et il n’y pas de bouton d’arrêt.


        • Claude Simon Claude Simon 21 décembre 2017 16:14

          @Taverne


          On ne les arrêtera plus. Sous toutes ses considérations intellectuelles, le système imposé n’est qu’un système de faveurs illégitime.Mais rien n’empêchera la disparition des souchiens du fait de ce mondialisme. 

          On ne peut objecter autre conséquence de cette volonté écrasante de dominer et mépriser régulièrement les masses.

          L’individu n’a qu’à se servir de façon anarchique.

        • samy Levrai samy Levrai 21 décembre 2017 13:04

          Tout est pourtant dans les GOPE ... comme la CSG, les lois « travail » , etc...

          Ceci aurait aussi eu lieu avec Melenchon ou Lepen de la même façon.

          • Tom France Tom France 21 décembre 2017 13:09

            La globalisation est comme un serpent qui se mord la queux ! On met tout et tout le monde en concurrence totale ce qui provoque inévitablement misère et chômage de masse. Pour régler ça, on baisse les salaires et ont augmentent les prix puis n’oublions pas les emprunts bancaires avec la fausse monnaie de la planche à billet ce qui augmentera encore la misère etc... Puis pour régler cette nouvelle misère, on ré-applique les mêmes « solutions » etc....


            • foufouille foufouille 21 décembre 2017 13:48

              c’est vrai d’un certain point de vue sauf que avec le smic a 600€, il faudrait dévaluer sinon effectivement, la consommation serait juste alimentaire.


              • flourens flourens 21 décembre 2017 14:06

                « la folie c’est de se comporter de la même manière et d’attendre des résultats différents » et aussi « un problème ne peut être résolu en réfléchissant de la même manière qu’il a été créé » A Einstein, mais il est vrai qu’il racontait n’importe quoi et puis il n’est pas bien Français, alors cherchons quelqu’un de sérieux, donc de Français, Bossuet par exemple « dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes », vous avez 4 heures, après je ramasse les copies


                • Pere Plexe Pere Plexe 21 décembre 2017 15:01

                  L’important est qu’ils n’aient pas évoqué les déplacements à 350.000 euros

                  Une carrière de smicard.
                  Mais je m’égare.

                  Il aura échappé à ces « experts » que le SMIC n’est pas qu’une donnée économique qui concerne les entreprises.
                  C’est aussi, c’est accessoire j’en conviens, le niveau de ressource minima pour survivre.
                  Et pour garder un peu de sens au mot « travail ».

                  Des choses anecdotiques il faut reconnaître.
                  Que le travail d’expertise, condamné à faire ressortir l’essentiel, a opportunément fait disparaître.

                  Chapeau les artistes !
                  Sans vous j’en serais encore à croire que l’important était que quelques millions de traîne misère puissent survivre, presque dignement, par leur travail.



                  • Taverne Taverne 21 décembre 2017 16:44

                    Mais pour certains emplois fictifs, il n’y a jamais trop. Voir ici  : un médecin de l’hôpital de Quimperlé pendant 30 années (très bien ) payé à ne rien foutre ! Par solidarité de la profession : à nos frais ! Coût total 5,5 millions d’euros.


                    • foufouille foufouille 21 décembre 2017 17:59

                      @Taverne
                      l’upr, c’est pire.


                    • Christian Labrune Christian Labrune 21 décembre 2017 18:06

                      à l’auteur

                      En période de chômage, ceux qui touchent le SMIC sont des salariés. Ils ont un travail et c’est déjà beaucoup. Cela devrait même être largement suffisant. Si en plus, il faut leur payer un salaire, où va-t-on ?

                      Pressé par son cireur, Macron consentait à le répéter naguère à l’Elysée : son mouvement - même si dans les escaliers il restait très lent -, a quelque chose de tout à fait nouveau et même de révolutionnaire.

                      Dans quinze ans, les progrès de l’intelligence artificielle font prévoir que la moitié au moins des emplois auront disparu. Il faut donc savoir faire face à cette épineuse réalité.

                      Disons-le clairement, et dès maintenant : les SDF, qui ne seront plus alors des salariés ni même des chômeurs, seront une vraie chance pour eux-mêmes et pour la France.

                      Allez, répétons-le en choeur pour être prêts quand le moment viendra :

                      Les SDF sont une chance pour la France !
                      Les SDF sont une chance pour la France !
                      Les SDF sont une chance pour la France !


                      • Le421 Le421 21 décembre 2017 18:11

                        @Christian Labrune
                        Ce serait juste bien que les paysans, au lieu d’utiliser le douze contre eux, les sortent dans les rues !!
                        Pour une fois, je serais avec eux...


                      • av88 av88 21 décembre 2017 21:40

                        Pourquoi cette stupeur !

                        Tout cela n’est que l’application de l’un des points demandés par la Commission Européenne dans le document nommé : Grandes Orientations des Politiques Économiques.

                        Voir paragraphe 5

                        https://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon


                        • darkjack 22 décembre 2017 09:28

                          Objectif : atteindre le niveau d’indignité allemand et faire travailler des gens pour un temps complet à 550€ par mois et donc, bien en dessous du seuil de pauvreté. Les coupables de notre malaise économique étant forcément ces salauds de smicards qui gagnent trop et et nuisent à notre compétitivité. A vomir.


                          • Christian Labrune Christian Labrune 22 décembre 2017 11:26

                            Les coupables de notre malaise économique étant forcément ces salauds de smicards qui gagnent trop et et nuisent à notre compétitivité
                            ...................................................................... ......................
                            @darkjack

                            Lorsque vous écrivez que c’est « à vomir », je comprends parfaitement votre indignation. C’est à cause de ces smicards qui, à la différence de tant de chômeurs, ont déjà un emploi et qui exigeraient par dessus le marché d’avoir un salaire, que nos députés de La République en Marche crèvent la dalle.

                            Votre intervention m’a rappelé une information entendue à la radio il y a quelques jours. J’ai été obligé de vérifier avant de vous répondre, parce que je me suis demandé, la chose étant tellement incroyable et scandaleuse, si je n’avais pas rêvé.

                            Eh bien oui, il y a des députés qui vivent dans la misère à cause de cette injustice sociale que vous dénoncez à très juste titre. En suivant le lien que je mets en bas de page, on trouvera cette confession déchirante d’une pauvre victime de ces injustices. Une député LREM dont je ne parviens cependant pas à trouver le nom. Elle avoue :

                            « Je vais moins souvent au restaurant, je mange pas mal de pâtes, j’ai ressorti des vêtements de la cave et je vais devoir déménager »

                            http://www.20minutes.fr/politique/2187515-20171213-indemnisee-5000-euros-mois-deputee-lrem-mange-mal-pates


                          • darkjack 22 décembre 2017 11:53

                            @Christian Labrune
                            Oui, vu.
                            Là aussi j’ai eu envie de vomir, sur ce monsieur, une assiette de pâte à l’eau de préférence.
                            Cela me choque que des élus se permettent ce type de réflexion alors qu’une bonne partie de la population vit sous le seuil de pauvreté. Cela prouve qu’ils sont complétement déconnectés de la réalité. Et que dans ce cas, ils ne sont pas aptes à prendre des décisions influençant la vie des français.


                          • Le421 Le421 22 décembre 2017 13:35

                            @darkjack
                            La France, c’est neuf millions de pauvres.
                            Recensés !!
                            Et ceux qui sont hors circuit...


                          • zygzornifle zygzornifle 22 décembre 2017 14:00

                            @darkjack


                             ils ne sont pas déconnectés ils le savent et s’en battent les c....s jusqu’au sang , si un jour éclate une vrai révolution j’espère pour eux qu’ils sauront courir aussi vite qu’ils piquent notre pognon.....

                          • zygzornifle zygzornifle 22 décembre 2017 13:57

                            C’est toujours ceux qui gagnent au minimum 10 SMIC mensuel qui vont grappiller sur le dos de ceux qui les nourrissent , ce sont les mêmes qui prendraient l’argent d’un SDF dans son gobelet pour mettre sur leur compte .....


                            La racaille en col blanc dirige ce pays moisi et toute la planète , par contre pour dépenser 350 000 € pour un voyage c’est normal CE N’EST PAS LEUR POGNON mais le notre .... De la vermine .....

                            • symbiosis symbiosis 23 décembre 2017 09:34

                              Il n’y a pas de hasard, le plan de la ploutocratie suit son court.

                              Acte un, celui en vigueur actuellement : épuiser, harasser les populations principalement par l’appauvrissement et la maladie engendrés par l’empoisonnement moral et physique.

                              L’empoisonnement des corps est maintenant avéré dans la contamination de l’air, de l’eau, de la nourriture, etc... etc... et dans le bouquet final, l’injection obligatoire de vaccins chargés de métaux lourds et de perturbateurs endocriniens.

                              L’empoisonnement des esprits est maintenant avéré dans la propagande médiatique et dans le fameux « tititainment » cher aux néocons qui nous gouvernent.

                              Acte deux : une fois les populations épuisées par l’empoisonnement de masse arrivera l’épuration des surnuméraires par leur élimination physique.

                              Cette phase deux n’arrivera que lorsque le cerveau lambda sera totalement sclérosé par l’infection massive qu’il subit depuis le berceau et par conséquent dans l’impossibilité de réagir. On voit les premiers effets de cette descente aux enfers dans la vulgarisation du viol, des guerres hybrides, de la violence institutionnelle, de la pédophilie, des traffics en tout genre en passant par celui des organes, de la zoophilie, de la coprophagie (voir ces expérimentations de steaks de merde au prétexte d’en récupérer les reliquats de protéines), et maintenant la vulgarisation de l’anthropophagie. La ploutocratie est prête à la destruction de tous les principes fondamentaux et codes moraux.

                              Le problème n’est pas la ploutocratie et ses plans machiavéliques.
                              Le problème réside dans les relais qu’utilise la ploutocratie au sein de la population pour arriver à mettre en œuvre sa solution finale. 

                              Sans ses relais, sans ses soutiers, la ploutocratie n’est rien et ne peut rien contre la multitude.


                              • zygzornifle zygzornifle 23 décembre 2017 11:01

                                En parlant de SMIC Macron en a bouffé un par jour pendant 3 ans pour éponger son compte en banque afin d’éviter la une du canard et autre journal du même acabit avant d’aller traîner ses guêtres dans le gouvernement de super neneu , pendant la campagne présidentielle silence total chez ses adversaires , même pas le hargneux Mélanchon ou la Lepen n’en a soufflé un mot .....Déja copains comme cochon ? ....



                                • zygzornifle zygzornifle 24 décembre 2017 11:29

                                  L’horreur sociale, en marche.....


                                  Macron c’est Panurge et tous les mougeons se sont précipités pour l’élire Syndicats en tète et bien maintenant qu’ils tombent dans son gouffre .......

                                  • zygzornifle zygzornifle 29 décembre 2017 12:46

                                    Que ceux qui trouvent que le SMIC est trop élevé échangent leur salaire avec un smicard pendant 1 an .....


                                    • eddofr eddofr 9 janvier 17:13

                                      Je confirme, le SMIC est trop élevé !!!


                                      Avec un SMIC à zéro euro de l’heure, une durée du travail à 12 heures par jour, et l’obligation d’accepter n’importe quelle offre de travail sans aucune restriction, on n’aurait plus un seul chômeur.

                                      C’est bien ce qu’on veut, non ? NON ?

                                      Ah bon ... pourtant il m’avait semblé ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès