• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La Chine : nouveau leader mondial

La Chine : nouveau leader mondial

Un peu d’hésitation à mettre un point d’interrogation à ce titre et puis finalement non car il est clair que la Chine est en train de prendre le contrôle économique, politique, culturel et militaire de la planète.

Les Etats-Unis auront beau se démener et se montrer tout à la fois agacer, menaçant ou donneur de leçons, ils n’empecheront pas la Chine de peu à peu grignoter leur pouvoir. Les jeux d’alliance vont désormais clairement jouer en faveur de la Chine car elle a beau se montrer intrusive, elle sait rester neutre et se garde de toute ingérence politique directe sauf dans ses pays satellites comme la Corée du Nord, le Vietnam ou Hong-Kong dont le statut lui pose d’ailleurs problème.

La Chine est devenue la première économie mondiale devant les Etats-Unis en 2014. Elle représentait à ce moment là 16,5% de l’économie mondiale contre 16,3% pour les Etats-Unis. Les Etats-Unis dominait l’économie mondiale depuis 1842 après aoir eux-mêmes surclassés le Royaume-Uni. Or le pouvoir politique, militaire et culturel repose sur le pouvoir économique. Ainsi, l’excédent commercial de la Chine s’établissait à quasiment 600 milliards de dollars en 2015 (510 en 2016 et 420 en 2017). Après des taux de croissance supérieur à 10% au début des années 2000, la croissance du PIB oscille autour de 6% à compter de 2017. Les réserves en devises de la chine sont estimées à 3.000 milliards de dollars.

Pour résumer, en Chine, d’un point de vue politique et social, le parti communiste contrôle tout et son organisation pyramidale en dehors de toutes règles démocratiques fait que le pouvoir est concentré entre quelques mains. Xi Jinping a d’ailleurs réussi à concentrer un maximum de pouvoir en étant à la fois Président, Secrétaire Général du parti et chef des armées. Depuis Mao, on n'avait pas vu autant de pouvoir entre les mains d’un seul homme. Un homme qui a réussi à changer les règles pour rester en place ad vitam eternam tel un monarque de droit divin. Car il faut le dire de manière très direct, le pouvoir politique en Chine est un pouvoir dictatorial. La Chine est clairement et sans objection possible une dictature. 

De manière assez amusante si l’on peut dire, le système étatique chinois est organisé comme celui d’un pays démocratique avec une assemblée populaire (système législatif), un système judiciaire (système juridique) et un conseil des affaires d’état (système exécutif). La ressemblance s’arrête là car à tous les niveaux de ce système, on trouve un contrôle du parti communiste. Le plus petit niveau est le conseil de quartier qui sous la férule d’un responsable du parti communiste chinois (PCC) organise la vie politique et également sociale du quartier.

 

Ainsi et pour essayer d’expliquer le système de fonctionnement politique chinois, voici de manière schématique les différents organes agissant au sein du parti communiste :

  • A la base se trouve le Conseil National du Peuple (CNP) d’environ 1500 membres dont les membres sont cooptés et désignés par les membres déjà en place. Tous les membres sont bien sûr membre du parti.

  • Ce conseil élit le comité central du parti d’environ 200 membres.

  • Qui lui-même élit le bureau politique du parti de 19 à 25 membres.

  • Qui lui-même désigne le comité permanent (7 membres) qui est en somme l’organe dirigeant.

  • Ce comité permanent désigne le secrétaire général du parti.

 

Il existe en dehors du PCC 8 partis minoritaires. Ce ne sont pas des partis d’opposition mais des partis dits ‘amis’. Ils sont en fait contrôlés par le PCC. Ils sont là pour donner l’illusion d’un pluralisme.

Il faut également citer l’Assemblée populaire nationale, constituée de 3000 membres. Cette assemblée désigne un comité permanent qui nomme le gouvernement, gouvernement qui a été proposé par le comité central du parti. Le Président de la République de Chine est nommé par le comité permanent et a un droit de contrôle sur la nomination du gouvernement. Quant au secrétaire national du parti, il donne son accord sur la nomination du gouvernement. En l’occurrence, à l’heure actuelle les deux postes de secrétaire national du parti et de président de la république sont occupés par la même personne.

Tout ce système donne la pseudo illusion d’un régime ouvert. Mais en fait tout est verrouillé par le parti communiste qui est le véritable décisionnaire et qui, faut-il le préciser, n’est pas élu.

Ainsi et pour bien comprendre le système chinois, il faut savoir que chaque poste à responsabilité (juge, chef d’entreprise, directeur d’hôpital, responsable local, …) est doublé d’un poste politique chargé de contrôler la personne en charge du poste sauf si le responsable occupe un niveau suffisant dans l’organisation du parti.

La Chine occupe actuellement la 177ème place sur 180 pour la liberté de la presse (Reporters sans frontière 2019). A ce titre, il convient de citer le “document n° 9” rédigé par Xi Jinping, document interne aux sphères dirigeantes du parti et qui aurait dû théoriquement rester secret, document qui indique qu’ ’”il est absolument interdit à des articles publiés de faire état de commentaires contredisant la ligne du PCC”. Depuis 2014, les journalistes chinois doivent également passer un examen idéologique.

 

Il n’existe pas à l’heure actuelle de forte demande démocratique de la population notamment des classes moyennes car :

  • il existe un déficit de culture démocratique

  • le système en place a réussi une modernisation accélérée du pays

  • il existe une forte répression et une surveillance intense des activistes

  • le sentiment nationaliste est fort avec une fierté de la puissance retrouvée

 

En somme le bien-être, le besoin de sécurité (des biens et des personnes), le besoin de stabilité, la crainte du chaos (mémoire existante de la révolution culturelle) permet au pouvoir en place de se perpétuer.

Xi Jinping est issu de la faction dite des princes rouges qui sont les fils de hauts responsables du PCC. Il s’agit d’un clan en réseau, les fils et les filles de ce clan se mariant entre eux. La Chine est peu à peu devenu la propriété du cercle des princes rouges dont la corruption atteint des niveaux peu égalés jusqu’à maintenant. Xi Jinping se sert d’ailleurs de ce combat contre la corruption pour éliminer de possibles concurrents à son poste. Les princes rouges qui forment donc une caste et même une forme d’aristocratie s’opposent à la ligue de la jeunesse communiste, dont les membres sont eux issus des milieux étudiants et universitaires. Il s’agit de jeunes idéalistes communiste qui souhaitent eux un renouvellement des élites. Il existe donc des tensions importantes au sein même des structures dirigeantes du parti, tensions qui ont d’ailleurs été à l’origine de l’éviction et du déclassement de certains dirigeants chinois.

Sur quel système se base la puissance de la Chine ? 

On peut délimiter les paramètres qui permettent à la Chine de maintenir son développement actuel :

  • une main d’oeuvre nombreuse, qualifiée, travailleuse, disciplinée et peu coûteuse

  • les zones économiques spéciales (ZES) où la fiscalité est attractive

  • présence de Hong-Kong en tant que place financière

  • stabilité de l’Etat et de la société via le PCC

  • intégration de l’OMC en 2001

  • développement des infrastructures : Shangai est le 1er port du monde et 6 autres ports chinois font partie des 10 premiers, développement des trains rapides, des infrastructures de télécommunications, création de méga barrages pour l’énergie, ....

  • une monnaie faible

  • le développement des entreprises privées à compter de la fin des années 80

 

Il s’agit donc d’un ensemble de paramètres disparates mais qui corrélés entre eux ont permis l’émergence d’un pouvoir économique. 

 

Comme l’ont fait d’abord les nations européennes et plus particulièrement le Royaume-Uni puis ensuite les Etats-Unis, la Chine pérennise sa croissance économique en renforçant des relations commerciales lui permettant de se projeter dans diverses régions du globe. Il s’agit de créer des liens avec l’Asie, l’Afrique et l’Europe via le développement des routes de la soie et d’isoler les Etats-Unis en les encerclant peu à peu. 

Il s’agit également via ce projet de s’accaparer, comme l’ont fait avant elle l’Europe et les Etats-unis, les ressources minières, énergétiques, alimentaires et naturelles (bois, coton, …) des pays du sud de la planète.

Donc trouver des débouchés pour ces produits et s’accaparer à moindre coût les ressources du monde sous couvert d’aide, aides qui sont en fait des prêts. Ces prêts s’ils ne sont pas remboursés par les pays emprunteurs permettront à la Chine de s’accaparer directement les terres et les ressources minières et énergétiques à moindre coût. On assiste là à une sorte de hold-up de la Chine sur la planète.

La Chine a également conclu un partenariat économique dit “16 +1” en 2012 avec 16 pays de l’Europe centrale et orientale (PECO). Elle finance des projets et rachète des entreprises de ces pays. Il est ainsi prévu la réalisation grâce à des financements chinois d’une ligne de train à grande vitesse entre Athènes et Belgrade. Le but de ces manoeuvres est bien sûr de déstabiliser l’Europe, les PECO devenant des porte-paroles de la Chine au sein de l’union européenne, un peu comme un cheval de Troie.

La Chine transforme donc sa puissance économique en force politique, celle-ci permettant de maintenir et développer celle-là.

 

La Chine est donc politiquement une dictature et économiquement un système capitaliste comme le fut le Chili à une autre époque à la différence que la Chine s’appuie sur un régime communiste, régime qui dans les faits n’existe plus que sur le papier. 

Et c’est certainement de cette contradiction que viendra sa perte sauf s’il advenait une transformation radicale du régime en lui-même.

 

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • rita rita 12 mars 16:37

    La Chine risque de na pas se relever après le coronavirus, tout dépendra du reste du monde en faillite pour ne pas avoir envisager ce cas de figure !

    Un petit virus et la planète tousse fort ?

    Les places boursières sont au bord de l’asphyxie !

    La France vient de perdre 30% en un clin d’oeil et ça risque de continuer !

     smiley)


    • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 12 mars 16:44

      @rita

      « La Chine risque de na pas se relever après le coronavirus »

      Vous rêvez tout haut.

      Tout au contraire, la Chine montre au monde que la dictature du peuple sous la direction de son parti communiste est bien plus efficace que la dictature de nos soi disant « démocraties ».


    • rita rita 12 mars 17:19

      @MAUGISMICHEL
      Tous les dictateurs se sont cassés la gueule !
      relisez l’histoire, le votre est en cavale !
       smiley


    • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 12 mars 18:32

      @rita

      « Tous les dictateurs se sont cassés la gueule !
      relisez l’histoire, le votre est en cavale ! »

      Vous ne comprenez absolument rien car vous êtes axé sur votre EGOISME
      de ramener tout à l’individu. Un dictateur ça n’existe pas, c’est une invention égoistico bourgeoise. Ça n’a pas de sens. Comment un mec tout seul pourrait il avoir des pouvoirs sans une CLASSE sociale qui le soutient ?

      Il ne s’agit pas de dictateurs mais de dictatures.

      La dictature de l’esclavagisme c’est cassé la gueule effectivement
      la dictature du royalisme c’est cassé la gueule effectivement
      la dictature du libéralisme est en train de se casser la gueule lentement mais surement.

      La dictature du marxisme progresse lentement mais surement.

      Au fait ? en quoi vous gêne t’elle la dictature du MARXISME, en Chine et en Russie en RPDC, a Cuba, au Vietnam, en Biélorussie et ailleurs ?

      Parce qu’elle remplacerait la dictature du libéralisme ?


    • mmbbb 12 mars 20:52

      @MAUGISMICHEL " Au fait ? en quoi vous gêne t’elle la dictature du MARXISME, en Chine et en Russie en RPDC, a Cuba, au Vietnam, en Biélorussie et ailleurs ? 
      En rien mais tu devrais aller vivre en Chine ,et d arrêter de nous casser les couilles 


    • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 12 mars 16:39

      @l’auteur

      OUi, la Chine est une dictature MARXISTE, comme le sont les autres pays capitalistes avec leurs dictatures LIBÉRALES, qui remettent aux calendes grecs l’égalité et la fraternité. pourtant inscrites aussi dans notre devise.

      Seulement la Chine c’est la dictature du PEUPLE c’est à dire de la majorité à travers le parti du peuple, le Parti Communiste.

      Les pays capitalistes sont des dictatures de la MINORITÉ POSSÉDANTE, à travers un simulacre d’élections dont l’issue est déterminée par la PRESSE dans leurs mains.

      Seulement, il paraît que la dictature MARXISTE, et non communiste , fonctionne, comme elle a toujours fonctionné du temps de l’URSS, au point d’avoir permis l’existence souveraine de la Chine, de Cuba, de la RPDC, du Vietnam, et bien d’autre pays libérés du fascisme raciste occidental frustré.

      Chaque chose en son temps. Après le marxisme léninisme, c’est l¡heure du marxisme gorbatchévisme et poutinisme.

      N’oubliez pas que les peuples, se foutent bel et bien de savoir s’ils sont dans une « démocratIe » ou non, s’ils peuvent s’exprimer, si les droits de l’homme sont respectés etc.. blablabla. Tout ça c’est du VENT !

      Ce qu’ils veulent c’est pouvoir manger, se loger, être en bonne santé, s’éduquer, et bien vieillir.

      Choses que nos dictatures bourgeoises remettent en question

      Ce que la CHINE sous la dictature MARXISTE accompli sans devoir envahir, tuer, génocider des peuples comme le firent nos soi disant « démocratie » occidentales.

      Ps : C’est Karl Marx qui a démontré que le libéralisme est une étape nécessaire qui devra être dépassé par l’instauration du socialisme quand la société sera suffisamment développée. C’est du MARXISME.

      Qu’est ce que je me marre !


      • CN46400 CN46400 12 mars 17:14

        @dimitrius
        La bourgeoisie française a décidé, contre l’avis de 60% des gens de baisser les retraites, si c’est pas de la dictature, c’est quoi ?


      • CN46400 CN46400 12 mars 17:55

        @dimitrius
        « C’est pas la bourgeoisie qui alimente les caisses »
        Exact, ce sont les prolos qui doivent travailler pour vivre qui alimentent les caisses avec les côtises sur les salaires bruts. Baisser les retraites des prolos, c’est un moyen d’engraisser l’infime minorité bourgeoise... C’est cela la dictature de la bourgeoisie !


      • leypanou 12 mars 21:43

        On assiste là à une sorte de hold-up de la Chine sur la planète 

         : hou la la, carrément un hold-up.

        Que l’auteur ait une certaine opinion de tout ce qui se passe en Chine, pourquoi pas, mais parler de hold-up, c’est tout simplement ridicule car la Chine, quoi qu’on en pense, ne s’accapare pas par force des richesses d’un autre pays : si les autres pays ont des dirigeants incompétents ou corrompus pour accepter le deal, ce n’est pas la faute de la Chine.

        Quant à ceci : « La Chine est donc politiquement une dictature », en quoi cela pose problème pour quelqu’un qui ne vit pas là-bas ? Est-il plus grave d’être une dictature et qui mène ses propres affaires ou être une « démocratie » et cherchant à affamer tout un pays en interdisant tout commerce avec lui ?

        Vous voulez lire autre chose sur la Chine : cet article vous en apprendra. J’ai été en RPC il y a quelques années, déjà à l’époque, c’était époustouflant le progrès en si peu de temps depuis 1949 ; maintenant, c’est encore plus impressionnant grâce à leur système, d’autres pays prétendûment démocratiques n’ont pas les mêmes succès.

        Bref, la Chine est un pays indépendant et fier et çà, les donneurs de leçon de démocratie de pacotille n’apprécient pas beaucoup.


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 12 mars 21:52

          @leypanou

          Continue tes délires... Ça fait rire jaune les taiwanais...


        • leypanou 12 mars 22:00

          @Aita Pea Pea

          Taiwan n’a toujours pas encaissé d’avoir été évincé de la place à l’ONU qu’il avait avant la réintroduction de la RPC.
          Lis autre chose que les délires des msm : c’est indigne d’un vrai fenuasien.


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 12 mars 22:25

          @leypanou

          Bof ...des chinois du Fenua j’en ai dans la famille...et ce qu’ils pensent de ta RPC ...je te laisse deviner.


        • CN46400 CN46400 13 mars 08:40

          @Aita Pea Pea
          En 49, l’île de Taïwan a été le refuge des troupes pro américaines de Tchan Kaï Chec, ceci explique cela. Les descendants des émigrés de Coblence (1789) sont souvent encore des monarchistes...


        • Parrhesia Parrhesia 13 mars 09:01

          @leypanou
          >>> car la Chine, quoi qu’on en pense, ne s’accapare pas par force des richesses d’un autre pays … <<<

          Exact ! La Chine n’accapare rien en France par la force. Elle accapare par l’intelligence et la subtilité !
          Ce n’est donc pas un hold up au sens habituel du terme.
          Il n’empêche que lorsqu’un médicament est fabriqué en Chine parce qu’un Laboratoire chinois a finement négocié des marges avantageuses avec un boutiquier français et lorsqu’un clampin français ne peut pas être traité parce le médicament venant de Chine est retardé par un incident de transport dû à un tout petit virus, cela ne change pas grand chose pour le clampin !!!


        • leypanou 13 mars 10:12

          @Parrhesia
          Cela ne change pas grand-chose pour le clampin, exact, mais la faute est au capitaliste qui pour augmenter sa marge a préféré fabriquer en Chine, pas à la Chine.
          Si la Chine a pu fabriquer des avions, c’est parce qu’avec le transfert de technologies, Airbus a vendu à la Chine des avions et la technologie avec ; pareil avec les voitures et Volvo ; pareil avec le vin avec les vignobles du Bordelais entre autres.
          Si la France est moins indépendante, ce n’est pas à cause de la Chine mais des capitalistes d’ici.


        • CN46400 CN46400 13 mars 10:31

          @leypanou
          Bien sûr, les chinois n’achètent que ce qui est à vendre...Qui a vendu Alstom à GE ?


        • Parrhesia Parrhesia 13 mars 10:42

          @leypanou
          Votre raisonnement n’est juste qu’à moitié.
          Comment imaginer qu’une puissance (quelle qu’elle soit à part la France désormais un peu neuneue et passablement corrompue) ne manigance pas pour favoriser ce qui (et ceux qui !) favorise ses intérêts ?
          Et ce n’est certainement la Chine qui va déroger à cette loi non écrite.


        • leypanou 13 mars 11:48

          @Parrhesia
          Non, non, non.
          Si la Chine a pu faire des progrès technologiques très rapidement, c’est que pour pouvoir vendre là-bas, les capitalistes occidentaux ont accepté de vendre à la Chine avec le transfert de technologies (ligne à grande vitesse, airbus, voiture, nucléaire, etc, etc). Pareil pour les médicaments.

          Il faut donc s’en prendre aux capitalistes d’ici, pas aux Chinois : le capitalisme c’est la recherche de profit maximum, incompatible avec une indépendance quelconque.


        • razoumikhine razoumikhine 14 mars 11:19

          @leypanou
          Je vous propose de transmettre votre message aux opposants chinois actuellement internés, emprisonnés et torturés et qui combattent ce régime communiste corrompu qui n’a pour finalité que de s’enrichir et d’accroître son pouvoir.
          Quant à appeler les démocraties occidentales, des démocraties de pacotille, je constate que vous pouvez vous exprimer librement sur ce site, dans des associations ou avec d’autres personnes.
          Je vous invite à aller vivre en République Populaire de Chine et à écrire sur des réseaux sociaux chinois que le régime communiste chinois est pourri de l’intérieur. Vous comprendrez alors cher Monsieur ce qu’est une démocratie....


        • leypanou 14 mars 12:20

          @razoumikhine
          détrompez-vous : je n’ai jamais écrit que tout ce qui se passe en Chine est très bien, loin de là.
          Et je n’ai jamais écrit que c’est bien fait pour les opposants chinois : c’est leur combat et ce sont eux qui subissent les conséquences.


        • CN46400 CN46400 14 mars 12:41

          @razoumikhine
          Ouais, et la Chine est en train de fournir 1000 respirateurs, et autres babioles, à l’Italie, qui n’en possède, actuellement, que 3000, pour traiter les cas graves du conoravirus. Ils sont où, l’UE, la GB, les USA ? C’est pas démocratique de soigner les malades ?


        • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 14 mars 16:38

          @razoumikhine

          Et alors ? Vous n’avez rien dit, absolument rien dit avec vos invitations.
          Quel est le mérite de votre « démocratie » alors qu’elle tue, assassine , génocide dans le seul but d’enrichir une classe sociale fasciste... et éventuellement payer votre retraite ?

          Vous êtes vous même corrompu, c’est à dire incapable de répondre autres choses que ce vous livre clé en mains l’Oligarchie fasciste qui VOUS gouverne l’esprit.

          Si en Chine. des gens radotent ce que les fascistes US et Fr racontent, alors c’est normal de les empêcher de nuire et d’appeler à tuer. Il faut les emprisonner.
          J’assume ! Vive la Chine !

          C’est la lutte des classes.
          Celle que vous menez sans le dire. Hypocrite !

          La révolution du libéralisme à fait mille fois pire, non seulement en France, mais aussi dans le monde. 

          Quant à la révolution. chrétienne, il faut mieux ne pas en parler.
          Elle n’est même pas capable d’assurer le SOCLE des droits de l’homme.
          La France n’est plus souveraine, et vous osez critiquer le parti communiste chinois... parce qu’il a rendu la Chine souveraine.

          La Chine depuis 1949, en 81 ans, a progresser PLUS QUE LA FRANCE , et sans envahir des pays, avec ses seules ressources humaines. et sans messes, sans dieu. Elle est capable de dire MERDE aux USA.

          « un parti communiste dont le seul but est de s’enrichir et d’accroitre son pouvoir »

          Quelle superbe connerie !! Il faut vraiment être frustré et complexé pour devoir défendre son idéologie aux centaines de millions de morts avec ce genre d’affirmation démentie dans les faits.

          Un parti communiste qui en 81 ans à transformé la société chinoise au point d’en faire la première économie mondiale, d’être en tête pour l’élimination de la pauvreté, pour l’extinction de la misère, et qui fout en tôle ceux qui voudraient DÉTRUIRE la Chine pour pouvoir s’enrichir et faire plaisir aux bouffeurs de « droit de l’homme » et la soi disant « liberté d’expression » et continuer surtout à TUER TUER TUER TUER

          Votre monde de misère agonise, et c’est ce qui vous rend triste.

          Je vous informe que le citoyen chinois est bien plus impliqué dans les politiques de la Chine que le français dans celles de la France.

          Vous osez dire que la France a bien fait de détruire la Libye, et d’essayer encore de détruire la Syrie. Car nous ne sommes pas en démocratie de pacotille n’est ce pas ? Vous osez comparer VOS MEURTRES avec l’emprisonnement de ceux en Chine qui oeuvrent pour défendre votre « démocratie » de misère intellectuelle.

          Quelle misère, Quel égoïste qui ne voit que ce qui l’intéresse, et peu importe les meurtres pour imposer son idéologie.


        • CN46400 CN46400 13 mars 08:20

          En 1980, Deng Xiao Ping a annoncé les reformes pour 50 ans, soit pour 2030. Nous sommes en 2020, force est de constater que les résultats sont déjà là. A l’époque, j’avoue que j’étais septique, il a fallu que je refréquente Marx et Lènine, dix ans plus tard, disparition de l’URSS aidant, pour comprendre la démarche, d’autant que Deng, et ses camarades, n’ont pas fournis beaucoup d’explications détaillées.

          En fait Deng a relu le tome 27 des OC de Lénine, où, en mai 1918 (6 mois après octobre 17), il explique que, pour la Russie, le chemin vers le socialisme passe par le « capitalisme d’état ».

           Pour Lénine, ce capitalisme a toute les caractéristiques du capitalisme classique sauf une : Il est écarté de la gestion étatique et doit se soumettre au contrôle de l’état que Lénine qualifie de « prolétarien » parce qu’il priorise toujours les intérêts de la classe des prolos, par rapport à la classe bourgeoise. C’est ce qu’on peut constater dans la gestion actuelle de la Chine.


          • L'Astronome L’Astronome 13 mars 09:43

             

            En tout cas, la Chine, après avoir inondé tous les autres pays de produits en général de médiocre qualité, voire nocifs ou dangereux, nous a envoyé son virus (le « péril jaune ») — elle a bien réussi à faire ch*er le monde entier.

             


            • CN46400 CN46400 13 mars 10:26

              @L’Astronome
              La qualité d’un produit dépend surtout des ordres donnés par les commanditaires qui, souvent, sont occidentaux. Pour fréquenter pas mal les magasins de bricolage, je constate que la qualité du « made in RPC » s’élève continuellement, les prix aussi...


            • L'Astronome L’Astronome 13 mars 11:01

               
              @CN46400 : « la qualité du « made in RPC s’élève continuellement » »
               
              Je me permets d’en douter. J’avais acheté une perceuse « m*rde in RPC ». Les contacts de la prise de courant était en plastique recouvert d’une pellicule métallique, et la perceuse a rendu l’âme au bout de quelques semaines. J’achète dorénavant B*sch ou Sk*ll ou Fac*m pour le matériel de bricolage — en souhaitant que ces articles ne soient pas fabriqués en Chine.
               


            • foufouille foufouille 13 mars 11:11

              @L’Astronome

              Tout est made in China a l’intérieur, c’est le client qui demande la qualité.


            • CN46400 CN46400 13 mars 13:01

              @L’Astronome
              Bien sûr, les chinois sont toujours capables de fournir du bas de gamme, mais la montée en qualité est aussi incontestable que la montée des prix. Tout dépend de la négociation avec l’importateur.
              La Chine soustraite aussi (Vietnam, Ethiopie etc..)


            • assouline assouline 13 mars 14:21

              La Chine est devenue la première économie mondiale devant les Etats-Unis en 2014. Elle représentait à ce moment là 16,5% de l’économie mondiale contre 16,3% pour les Etats-Unis

              .

              Intox...

              C’est faux, bien sûr...

              .

              En 2014, le PIB chinois n’atteint que 10534 milliards de dollars (https://countryeconomy.com/gdp/china) alors que le PIB américain atteint les 17527 milliards de dollars (https://countryeconomy.com/gdp/usa) !

              La même années, la zone euro atteint les 13449 milliards de dollars et se classe bon deuxième... devant la Chine qui n’est alors que la 3ème économie mondiale...

              .

              Les chiffres du même ordre sont vérifiables auprès de la Banque mondiale, du FMI et de l’OCDE...


              • razoumikhine razoumikhine 14 mars 11:04

                @assouline
                Oui ce que vous dites est exact.
                Mais si l’on prend comme indicateur le PIB exprimé en parité de pouvoir d’achat (PPA), un outil qui mesure le pouvoir d’achat des monnaies par rapport à un panier de produits, la Chine domine les Etats-Unis, avec un PIB de 23 301 milliards contre 19 391 milliards de dollars (chiffres de la Banque mondiale, exprimés en dollars internationaux courants). 
                Il me semble que cette mesure est plus pertinente que le PIB en lui-même.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

razoumikhine

razoumikhine
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès