• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La France face au cauchemar du chômage

La France face au cauchemar du chômage

 

Dernièrement ont été publiés par le ministère du Travail les chiffres du chômage pour le dernier mois de 2015. Sans surprise, le taux de chômage a encore augmenté selon les données officielles. Le gouvernement martèle (depuis trois ans déjà) que le chômage baissera dans les mois à venir et l’opposition pointe du doigt la médiocrité de celui-ci. En réalité, les principaux leviers de manœuvre du gouvernement pour faire baisser le chômage ne lui appartiennent plus. Ils ont été transférés aux institutions européennes.

 

Dans une interview chez Jean-Jacques Bourdin, le Président de la République en exercice, François Hollande, avait laissé supposer que si la courbe du chômage ne s’inversait pas, il ne se représenterait pas en 2017.

Manuel Valls, sur BFM TV, avait quant à lui lancé sur un ton confiant que le taux de chômage baisserait. De même pour la nouvelle ministre du Travail, la franco-marocaine Myriam El Khomri.

Cependant, DARES vient de publier les chiffres du chômage pour le mois de décembre. Le nombre de chômeurs de catégorie A a augmenté de 0,4% (+15 800) sur un mois, ce qui fait une croissance de 2,6% sur toute l’année. Pour justifier ces chiffres mirobolants, la locataire du ministère du Travail invoque les attentats sanglants de novembre qui auraient « eu pour conséquence une baisse d’activité dans les secteurs du tourisme et de l’hôtellerie » notamment.

Un tel argument est mis en défaut par la tendance haussière du taux de chômage depuis plusieurs années maintenant.

On ne saurait imputer cette tendance aux seuls attentats tragiques survenus en 2015 en France. Cela est causé par des facteurs à la fois structurels et conjoncturels.

 

Les chiffres du chômage sont-ils représentatifs ?

La méthode de calcul adoptée, entre autres, par l’Insee est celle du Bureau international du travail (BIT). Celui-ci définit le taux de chômage comme étant le rapport entre la proportion de chômeurs et la population active. Le BIT définit un chômeur comme étant une personne en âge de travailler (c’est-à-dire âgée de 15 et plus) qui répond aux critères suivants :

  • ne pas avoir travaillé au moins une heure durant une semaine de référence ;
  • être disponible pour occuper un emploi dans les 15 jours ;
  • avoir cherché activement un emploi durant le mois précédent.

À sa lecture, on constate immédiatement que de facto, plusieurs dizaines de milliers d’individus sont exclus hors du champ de la définition. Ceci est particulièrement vrai pour les personnes qui occupent un emploi précaire de quelques heures à peine par semaine ou de ceux qui se sont découragés à chercher activement un emploi (donc qui ne se rendent plus à Pôle emploi).

L’Insee cache donc sous le tapis toutes ces personnes qui si elles étaient prises en compte ne feraient qu’accroître les chiffres encore plus. Il faut donc avoir à l’esprit que lorsque le gouvernement annonce une baisse du nombre de chômeurs et s’en félicite (comme ce fût le cas en novembre dernier), en réalité cette baisse résulte plus probablement d’un traitement statistique que d’une baisse réelle.

 

Les politiques de lutte contre le chômage

Plusieurs théories économiques ont été élaborées pour résoudre le problème du chômage. Mises à l’épreuve, certaines ont fonctionnées, d’autres non. Cependant, trois vecteurs de lutte contre le chômage sont à souligner parmi d’autres.

Dévaluation compétitive : on dit d’une monnaie qu’elle est dévaluée lorsque les autorités monétaires décident d’abaisser son taux de change par rapport à une monnaie de référence (généralement le dollar américain). La monnaie nationale perd ainsi de la valeur sur le marché de change. Ceci fait augmenter inévitablement les prix-valeurs des importations, les matières importées deviennent donc plus chères et cela dégrade la balance commerciale. Cependant, le prix des exportations diminue ce qui crée un « effet volume », et permet au pays en question d’augmenter ses exportations à l’étranger, gagnant de fait en compétitivité. Le prix des importations incitera à les diminuer et à favoriser une production locale sauf pour les éléments impossibles à diminuer comme les matières premières stratégiques. Stimulant son activité, ce pays peut augmenter sa production et donc une main d’œuvre qui était au chômage sera désormais occupée.

Baisse des taux d’intérêt : la Banque centrale peut ajuster ses taux d’intérêt directeurs comme bon lui semble, permettant de réguler l’activité économique au jour le jour. Une baisse des taux directeurs entraîne de ce fait une baisse des taux d’intérêt qu’appliquent les banques commerciales à leurs clients. En effet, les banques commerciales peuvent emprunter à la Banque centrale en cas de besoin, moyennant un taux d’intérêt fixé par cette dernière via le taux directeur. Cette décision augmente la demande de monnaie puisque celle-ci devient « moins chère ». Le résultat est que les entreprises accroissent leurs investissements en empruntant plus et les ménages font de même pour consommer. L’économie ainsi stimulée permet encore une fois d’embaucher de la main-d’œuvre pour produire les quantités projetées.

Politique budgétaire : troisième option, l’État peut envisager d’injecter de l’argent public dans certains secteurs via des subventions pour inciter les entreprises à produire davantage et donc embaucher plus de personnes. Certains secteurs stratégiques et créateurs d’emplois sont dans ce cas-là privilégiés. Les sommes injectées sont alors restituées par les taxes sur la consommation et les impôts perçus sur les revenus des ménages.

 

La France n’a plus les moyens d’agir

Les politiques énoncées au-dessus supposent par essence que le pays en question soit souverain. Or la France, en étant membre de l’Union européenne, n’est plus souveraine sur ces questions.

Le traité de Rome signé en mars 1957 institue la Commission européenne comme étant l’organe « exécutif » de la C.E.E (future U.E). Celle-ci possède un monopole (ou quasi-monopole) sur le droit d’initiative en matière de décision, notamment sur les questions douanières ou le marché intérieur. De ce fait, les compétences budgétaires qui appartenaient jadis aux gouvernements des États membres de l’U.E ont été directement transférées à la Commission. Au-delà du simple avis, elle peut sanctionner un État qui ne répond pas à ses exigences en lui infligeant une amende.

Depuis l’introduction de l’euro en 2002, les pouvoirs monétaires ont été transférés quant à eux à la Banque centrale européenne siégeant à Francfort. La fixation des taux d’intérêt directeurs et le change de la monnaie commune relèvent de la compétence exclusive de cette institution. On constate donc qu’un euro fort n’avantage pas tous les membres de l’euro-zone, puisqu’il détruit à petit feu l’économie française tandis qu’il avantage l’économie allemande par exemple. Ceci met également en lumière le fait qu’il y a des écarts de compétitivité soutenus dans l’union monétaire, remettant ainsi directement en cause une telle union.

La classe politique ne peut pas se contenter d’expliquer un chômage massif en invoquant seulement des problèmes ponctuels alors que le pays s’enfonce durablement dans la crise. Trouver une solution durable suppose de dresser le bilan de la construction européenne et d’expliquer les causes de son échec. Le premier point est étalé à longueur de journée sur les médias de l’Hexagone, le second ne l’est pas du tout. En attendant la situation ne fait que se dégrader au détriment des travailleurs.

 

PDF - 587.5 ko
[DARES] Demandeurs d’emplois inscrits en décembre 2015

Moyenne des avis sur cet article :  4.32/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • Robert GIL Robert GIL 2 février 2016 08:37

    En ce qui concerne la baisse des chiffres du chômage, le gouvernement continue avec les vieilles recettes. Comme les années précédentes, il avance un plan de formation «  des demandeurs d’emploi  » vers «  les métiers de demain  » concernant 500 000 bénéficiaires. Il ne s’agit plus de cibler en priorité les proches de l’emploi via des formations complémentaires courtes, mais d’offrir des formations longues, de 400 à 500 heures, à des chômeurs de longue durée, en ciblant les «  métiers en tension  » et «  les secteurs d’avenir  ».Le coût serait de 1 milliard d’euros partagé entre l’État et les régions, puisant dans les budgets de la formation professionnelle. Le principal objectif de ce plan est de faire «  sortir  » des chiffres officiels du chômage ces chômeurs et chômeuses, basculant ainsi en catégorie D.

    .

    Dans le même temps, le plan gouvernemental ressort la carte des aides à l’embauche dans les PME, où, selon lui, «  l’emploi se crée  ». Elles viendraient compléter le «  small business act  » déjà présenté en juin, qui a créé une prime de 4 000 euros, jusqu’au 30 juin, pour une première embauche dans les entreprises sans salarié. La nouvelle mesure devrait prendre la forme d’une prime forfaitaire — de l’ordre de 1 000 à 2 000 euros — sur les nouvelles embauches en 2016 de salariés peu qualifiés (jusqu’à 1,3 SMIC) dans les PME...lire l’article complet


    • soi même 2 février 2016 14:14

      @Robert GIL, arrêtes ton char tu n’es plus à Prague ... !
       


    • mmbbb 7 février 2016 12:57

      @Robert GIL vous pouvez vous en prendre aux entrepreneurs francais mais desormais les produits manufactures sont produits par les camarades chinois c’’est incontournable Les ouvriers peuvent desormais chanter l internationale et remercier les grosses putes comme Con Bendit qui apres avoir brandit le livre rouge sont pour le libre echange les ouvriers peuvent remercier aussi la gauche dure qui sont pour une ouverture des frontieres ect ect Regardez dans les magasins hormis un certain luxe qu’est ce qui encore fabriquer en France l’alimentation quoique bientot les agriculteurs vont etre liquides.. Il n’’est plus possible de fabriquer quoi que ce soit dans ce pays meme la petite culotte francaise n’a pu etre sauvee Le Jaby pres de Lyon a du ferme apres un redressement judiciaire Dommage la petite pour la petite culotte Et que proposez vous hormis une economie collectiviste rien Les francais meritent un peu ce destin dans un pays il y a toujours quelque pour casser casser dans ce pays est le credo mais des qu il s’agit de construire d’avoir un avenir commun la c’est le desert
       


    • Le p’tit Charles 2 février 2016 10:31

      Pour baisser le chômage, seul les patrons (si ils ont des commandes) peuvent le faire...Pas la peine de tergiverser..ce sont les seuls maîtres à bord.. !


      • gaston gaston 2 février 2016 20:35

        @Le p’tit Charles
         effectivement y a que eux qui peuvent réduire le chomage , et pas le président Hollande comme le pense bon nombre de bourrins de France !
        Mais en ont t-ils la volonté ET l’intérêt ???
        Il est clair que NON !
        Ou alors que quelqu’un m’explique un seul avantage qu’auront les entreprises à voir le chômage baisser......par contre des avantages à le voir monter on peu en citer quelques uns , entre autre des cadeaux fiscaux en tout genre ,tout le monde à genoux devant les employeurs ,des syndicalistes peu ou pas du tout revendicateurs et la précarisation facile !
        Même avec les carnets de commandes plein à ras bord pour plus de 10 ans ils refusent d’embaucher , je travaille dans une de ces grandes entreprises qui entretiennent volontairement le chômage , alors Hollande ne pourra rien y faire !
        Surtout que ces fdp embauchent encore moins bien entendu sous un gouvernement de gauche puisque ils sont tous de droite !


      • Brice Bartneski bartneski 2 février 2016 11:02

        90 milliards d’aides diverse aux entreprises ont été versés en 5 ans pour créer de l’emploi. Résultat, 1 million de sans emplois supplémentaires...


        On continue comme ça ou on utilise les 90 prochains milliards pour créer de l’emploi ? Le privé ne remplit pas son rôle de créateurs d’emplois, alors c’est à l’état de remplir ce rôle.



        • Brice Bartneski bartneski 2 février 2016 11:04

          @bartneski

          A moins que l’état ne veuille détruire de l’emploi pour faire baisser les salaires par exemple

        • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 2 février 2016 11:03

          ça vient de « tomber » :

          « Le gouvernement demande un »effort« à »court terme« pour pérenniser l’assurance chômage »
          http://information.tv5monde.com/en-continu/exclusif-le-gouvernement-demande-un-effort-court-terme-pour-perenniser-l-assurance


          • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 2 février 2016 12:21

            @bouffon(s) du roi
            Rajoutons ceci :

            Sapin : « La dégressivité des allocations chômage est une piste » :
            http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/02/01/97002-20160201FILWWW00053-sapin-la-degressivite-des-allocations-chomage-est-une-piste.php#IT%C3%A9l%C3%A9


          • Spartacus Lequidam Spartacus 2 février 2016 12:08
            Hélas trois vecteurs de politique monétarismes ayant tous le même effet Placébo.
            3 vecteurs Keynésiens. 

            Le pyromane utilise des allumettes pour éteindre l’incendie

            1-Dévaluation compétitive. juste le temps de l’ajustement monétaire un placébo ponctuel de relance. 
            Sauf qu’après l’effet placebo la population de pays est devenue plus pauvre par rapport à ses partenaires et les entreprises achètent plus cher les matières premières ce qu’elle payaient moins cher avant et donc les prix de production instables créent encore plus de chômage à long terme. 
            Les grandes économies exportatrices sont aussi les pays à monnaie forte. Simplement parce que dans ces économies le patrimoine est préservé et les bénéfices ne compensent pas les dévaluations, mais l’investissement.

            2-Baisse des taux d’intérêt : le seul bénéficiaire est l’état, qui emprunte sans compter sur un retour sur investissement. Passé l’effet placebo la baisse entraîne un découragement de l’investissement basé sur le capital épargné, plus générateur de projets efficents créateurs d’emplois que de projets basés sur l’emprunt et la contrainte de remboursement rapide et de faillite rapide. L’emploi est détruit à long terme par les dettes encouragées et à rembourser.

            3-Politique budgétaire : le marché libre est assez malin pour trouver lui même les secteurs d’avenir et d’investissement. Pas l’état qui lui agit pour des raisons médiatique ou de groupes de pression. C’est toujours une catastrophe. Royal a investi l’argent du contribuable dans une boite de voiture électrique. Simplement parce que médiatiquement ça fait écolo, ca répond aux groupes de pression écolos mais in finé n’a creusé que la dette du contribuable.

            La meilleure politique monétaire, c’est encore de ne jamais en avoir.

            Mais aux écoles d’économie en France, les Keynésiens ne peuvent admettre que la richesse se crée, elle ne se manipule pas.

            L’UBERISATION de la monnaie devrait en finir avec ces analyses. Demain chacun pourra produire sa monnaie, et chacun choisira naturellement celle qui sera la moins aux mains des manipulateurs Keynésiens.




            • foufouille foufouille 2 février 2016 12:45

              @Spartacus
              Les grandes économies exportatrices sont aussi les pays à monnaie forte.  ???
              comme la chine ?


            • Spartacus Lequidam Spartacus 2 février 2016 12:57

              @foufouille
              Suisse Allemagne.

              Les chinois échangent en USD et leur monnaie n’est pas convertible.

            • foufouille foufouille 2 février 2016 13:44

              @Spartacus
              en allemagne l’emballage est allemand
              pareil en suisse pour monsieur tout le monde


            • foufouille foufouille 2 février 2016 13:46

              @Spartacus
              « Les chinois échangent en USD et leur monnaie n’est pas convertible. »
              mdr car il faudrait acheter en monnaie chinoise


            • tonimarus45 7 février 2016 10:42

              @Spartacus—bonjour— une emissionil y a quelque temps ,«  »mais cela a du vous echapper«  » ??montrait la façon dont les patrons des entreprises allemandes et françaises apprehendaient le marche chinois et la conclusion de cette enquete etait que nos patrons etaient nuls de chez nuls ????


            • elpepe elpepe 2 février 2016 12:55

              Ne vous fatiguez pas il y a des solutions mais surtout personnes n en veut, et il est vrai qu elles sont pas du tout sympa, car aujourd hui il faudrait reconstruire la maison avant de pouvoir profiter de son confort et eau chaude.
              La seule question que l on puisse se poser decemment, et pourquoi s attaquer tjrs a ceux qui sont deja a terre, parcequ il est toujours important d achever le plus faible, c est une morale socialiste.


              • zygzornifle zygzornifle 2 février 2016 13:08

                et si pour une fois on faisait le ménage chez les politiques et leurs avantages mamouthesques au lieu de s’en prendre aux précaires ? marre de voir les pauvres se faire racler leurs derniers centimes par cette classe politique défendant ses propres avantages au détriment de tous les « sans dents illettrés de la France du bas » ......


                • BA 2 février 2016 13:18

                  Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du référendum sur le traité de Maastricht ?

                  - « Quand on dit que l’Europe de Maastricht créera des emplois, ça reste vrai. Il se trouve que le traité de Maastricht n’est pas encore appliqué. Lorsqu’il le sera, il est évident qu’il y aura une très forte croissance qui en découlera, car nous aurons un grand espace économique avec une monnaie unique. » (Jacques Attali, sur France 2, débat télévisé « Polémiques » animé par Michèle Cotta)

                  - « Si le traité de Maastricht était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, 30 juillet 1992, RTL)

                  - « L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)

                  - « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France)

                  - « Les droits sociaux resteront les mêmes – on conservera la Sécurité sociale –, l’Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2)

                  - « Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)

                  - « C’est principalement peut-être sur l’Europe sociale qu’on entend un certain nombre de contrevérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de l’Europe sociale, notamment les ouvriers et les employés, sont peut-être les plus inquiets sur ces contrevérités. Comment peut-on dire que l’Europe sera moins sociale demain qu’aujourd’hui ? Alors que ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours à Béthune)

                  - « Si aujourd’hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d’intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix)


                  • cevennevive cevennevive 2 février 2016 14:47

                    @BA,


                    Hélas !

                    Mais il fallait aussi écouter Philippe Seguin et lire le rapport qu’il a écrit à cette époque...

                    Tout ce qu’il se passe aujourd’hui dans cette satanée Communauté Européenne y est. TOUT !

                    Comment autant de gens ont-ils pu croire à toutes ces promesses ? Mystère...



                  • Legestr glaz Ar zen 2 février 2016 18:19

                    @cevennevive

                    Cela s’appelle la manipulation des masses. Il suffit de connaître la psychologie des foules pour adapter son discours (mensonger) à celle ci. Puisque tous les « merdias » sont aux mains des oligarques, de milliardaires, alors l’information que l’on délivre aux masses est biaisée, tordue et partisane.

                    A longueur de journée, les merdias vous disent que l’UE c’est « super ». Alors, après un lavage de cerveaux pareil, les gens pensent : « l’UE c’est super ». Ils ne savent même plus pourquoi il fallait faire l’UE, mais l’UE, c’est super ! Quelles sont les réussites à mettre au compte de l’UE ? Les partisans de celles ci vous racontent alors la belle histoire d’Airbus et d’Arianne sans expliquer qu’il s’agissait de collaborations européennes et non de réussites de l’UE qui n’a absolument rien à voir dans ces celles-ci. Voilà comment on manipule l’opinion : en faisant croire à des réussites qui sont sans lien aucun avec l’UE. Cela marche de la même façon avec les « subventions européennes » qui semblent sortir de la poche de l’UE. Toutes les collectivités territoriales qui bénéficient de fonds européens ont l’obligation d’afficher, sur le lieu de réalisation des travaux, le panneau « projet financé grace aux fonds européens ». Or, ces fonds sont d’origine française puisque la France contribue annuellement au budget européen pour 22 milliards d’euros pour en recevoir, en retour, 14. Huit milliards disparaissent, comme par enchantement, mais les 14 qui reviennent sont estampillés Union Européenne ! Voilà encore une manière de manipuler les masses. Les journalistes plongent dans la combine. Grace à eux, les Françaises et les Français sont bernés. Ce n’est que de la propagande !


                  • tonimarus45 7 février 2016 10:48

                    @BA— et les promesses « d’europe sociale » ainsi que «  »de preference communautaire« qui faisait miroiter comme vous le dites 340millions de consommateurs ;a ce sujet je me souviens de la colere de »chirac«  » contre le gouvernement polonais qui sitot entres dans l’europe et empoches les subventions et autres aides europeennes avaient achete des avions americains ??


                  • tonimarus45 7 février 2016 10:51

                    @cevennevive— bonjour— cela va en agacer certains mais le premier parti a s’opposer a cette europe je dis bien cette europe, fut le parti communiste ??????


                  • tonimarus45 7 février 2016 10:53

                    @tonimarus45— je precise ,pour fermer le clapet , de certains, que je ne suis pas adherent a ce parti ni a aucun autre d’ailleurs


                  • foufouille foufouille 2 février 2016 13:49

                    il suffit de vivre en france avec 150€ sans jardin et en payant un loyer car R$$$$ prétend que c’est possible.


                    • franc tireur 2 février 2016 13:51

                      Pour créer de l’mploi il y a deux voies : l’une qui se base sur une politique de l’offre a l’allemande, dans ce cas il faut supprimer le smic et revoir la durée d’indemnisation chomage. Mais c’est bien beau d’avoir des pays vendeurs encore faut il des acheteurs .Surtout que si tous les pays européens s y mettaient on créerait un dumping salarial.

                      L’autre se base sur une politique de la demande , celle que l’on a privilégié depuis des décénnies en France , sans résultats car le libre échange a favorisé les produits etrangers,donc ce que l’on gagne en pouvoir d’achat on le perd en emplois .
                      Hollande s’est tourné vers l’offre sans trop y croire, et semble recemment vouloir remettre un peu de demande ,sans trop y croire . 
                      On vogue sans savoir ou l’on va, esperant un miracle conjoncturel mondial .

                      • ZenZoe ZenZoe 2 février 2016 14:26

                        @franc tireur
                        La politique de l’offre est LA piste à privilégier. En France, on a un boulevard, surtout avec certains secteurs comme l’agroalimentaire haut de gamme, le luxe, les technologies de pointe, la santé, l’artisanat d’art aussi, où nous sommes déjà bien placés car le savoir-faire français et la réputation du pays ne sont plus à faire.
                        Mais en France, on s’entête à vouloir rivaliser avec ceux qui font de la merde pour rien comme les Chinois, et on pleure quand notre porc et nos poulets 1er prix ne se vendent pas.
                        ***
                        Quant à la politique de la demande, il faudrait déjà envisager un peu de protectionnisme pour protéger les salariés français de la concurence étrangère à bas coût. avant de coupoer les vivres aux plus démunis. Ce gouvernement m’écoeure de plus en plus. J’ai de temps en temps envie de claquer la bouille de nunuche béate de Myriam el Khomri.


                      • julius 1ER 4 février 2016 09:37
                        Mais en France, on s’entête à vouloir rivaliser avec ceux qui font de la merde pour rien comme les Chinois, et on pleure quand notre porc et nos poulets 1er prix ne se vendent pas.

                        @ZenZoe
                        si les gens achètent chinois ou du premier prix c’est parceque le pouvoir d’achat n’est pas suffisant !!

                        si le pouvoir d’achat était suffisant, à objet constant et à qualité inégale, il n’y a aucun intérêt à acheter de la « merde » toute ta démonstration est fausse car lorsque l’on achète de mauvais produits c’est le plus souvent parceque l’on n’ a pas la possibilité de faire autrement !!!!

                      • tonimarus45 7 février 2016 11:00

                        @ZenZoe— les memes qui pestent contre les produits chinois a bas prix sont souvent les memes qui profitent de cette aubaine .Exemple«  » convertisseur numerique optique vers analogique rca«  » en chine 8€ avec cable optique... dans un grand magasin d’electromenager dont je tairais le nom 65€ avec le cable optique ???????


                      • babadjinew babadjinew 2 février 2016 14:17

                        Toujours ce défunt 20eim siècle..... Triste.......

                        Au 21 eim avec nos technologie le questionnement liée au Travail est autre !

                        Que fait on des centaines de millions de personnes sans travail, ce pour causes structurelles (informatisation, robotisation, productivité explosive avec toujours moins de besoin en main d’œuvre)

                        Rester dans le vieux paradigme de Moise en gros le plein emploi qui depuis 40 ans n’existe plus nous pousse de plus en plus vers toutes les formes de radicalisations qui à terme en guerres global nous mènerons.(La purge tant souhaitée du NWO)

                        Trouver d’autres articulations sociétales qui prennent en compte « l’exponentialité » des progrès technologiques......

                        S’adapter ou mourir en gros. Aux vues des commentaires nous avons déjà choisi de mourir...... Triste monde si riche de connaissance et de savoir et pourtant infoutu de sortir de sa caverne primitive.

                        Wake up 

                         


                        • foufouille foufouille 2 février 2016 18:34

                          @rocla+
                          tu rigoleras quand tu devras t’adapter à faire les poubelles.
                           smiley


                        • foufouille foufouille 2 février 2016 18:43

                          @rocla+
                          mais si, il faudra bien manger avec tes 50€.
                           smiley


                        • Buzzcocks 2 février 2016 14:18

                          45% des allemandes travaillent à temps partiel contre 30% pour les françaises (stats 2011), on a là une forme de partage du temps de travail où les femmes de manière libre ou imposée, travaillent moins que les hommes. On a donc 45% de la population active allemande qui ne travaille pas à temps plein et fait bien moins que 35 heures.

                          Au pays bas, c’est 85% des femmes, Angleterre 40%.

                          Mais bon, Macron a décrété que les 35 heures étaient une connerie, je ne vais pas contredire ce brillant normalien de lettres classiques.

                          On a aussi voulu repousser l’age de départ en retraite (je ne conteste pas, on ne sait pas comment financer le boxif) mais, on a mécaniquement produit du chômage chez les vieux. Avant, ils étaient retraités, maintenant, ils sont chômeurs. Là encore, on est dans une forme hypocrite de partage du travail, les jeunes bossent 40 heures, les vieux 0.


                          • Buzzcocks 2 février 2016 14:25

                            @Buzzcocks
                            Oups, à moi même... 45% de la population active féminine allemande qui ne travaille pas à temps plein. 85% au PB et 40% en angleterre, c’est également des stats pour les femmes.


                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 2 février 2016 14:36

                            Le cauchemar n’est pas seulement l’augmentation du chômage mais c’est aussi la pauvreté qui devient de plus en plus la « condition la plus partagée » des Français ! Mon explication à cela est la même que j’ai donné à l’article :

                             

                            Je suis désolé mais vous êtes tous au même niveau que les journalistes de la désinformation des paperasses écrites, de quoi ruiner les espoirs suscités par la capacité du Web à changer la condition humaine EN PRODUISANT L’INFORMATION UTILE !


                            Personne ne comprend alors que si le « chômage » remplace progressivement le « travail » c’est parce les comportements politiques leur veulent et le décident ! C’est la politique nationale française qui crée le chômage en France !!! 

                            Les sociétés acceptent la « nature » du développement (dans tous les domaines) proposé par leurs élus sans qu’elles se doutent et sans qu’elles ne comprennent que c’est cet investissement des richesses et des moyens humains « dans le vide » qui crée justement le chômage ! 

                            Au lieu de réformer le « code du travail » qui ne souffre d’aucune anomalie, il faut au contraire corriger les« mentalités et les comportements des élus et des fonctionnaires » qui gèrent le quotidien mais encore plus décident de l’avenir des peuples ! 

                            Si les peuples acceptent la gestion totalement informatisée et la production de tout et de rien par les robots, si ces peuples acceptent le gaspillage des budgets dans la surproduction du superflu et dans la production des armements inutiles et qui ne seront jamais utilisés, il ne faut pas s’étonner de voir de plus en plus de gens sans aucune activité ni aucun avenir. 

                            Si les sociétés acceptent les utopies des gouvernements et Etats fictifs en guise de coalition qui décident sur papier sans qu’ils aient un gramme de légitimité, il ne faut pas s’attendre à voir une amélioration des situations nationales ni sur le plan du travail, ni sur le plan de la sécurité ... Car les peuples du monde entier, ne l’oubliez jamais, sont TERRORISÉS JUSQU’AU FOND DES PORTEFEUILLES VIDES !

                            Il faut se demander pourquoi quelques centaines de milliardaires apatrides sur cet Terre possèdent à eux seuls toutes les richesses ET SURTOUT POURQUOI IL N Y A NI MÉCONTENTEMENT, NI RÉACTION DES SEPT MILLIARDS D’INDIVIDUS ! 

                            Il faut réformer ce monde, mais commencez d’abord par retrouver votre nation afin de reconstruire votre Etat qui comprendra alors que le chômage n’est que la conséquence des erreurs politiques accumulées depuis des décennies. 

                            • Parrhesia Parrhesia 2 février 2016 15:18

                              Quelle fatigue !!!

                              Et quand on pense que pour créer des emplois de fabricants de petites cuillères en France, il suffirait d’y faire revenir la fabrication des petites cuillères fabriquées en Chine et ailleurs !

                              Comment ?

                              En taxant l’importation des petites cuillères importées, de telle sorte que leur prix CAF port français ou franco-frontières françaises redevienne supérieur à leur prix départ usine France… Indépendamment de l’intérêt budgétaire que nous y trouverions, ceci serait aussi valable pour les petites cuillères, que pour les pinces à linges, pour les chemises de nuit et… et… et… pour les automobiles, pour ne citer qu’elles !

                              Mais là, nous entendons déjà les « experts » nous assener que c’est impossible car les pays fabricants de petites cuillères interdiraient l’importation de nos produits… Ce qui est probable, c’est du moins qu’ils essayeraient…

                              Je dis bien : « qu’ils essayeraient », car nous, les non-experts, savons tous que notre balance commerciale est de plus en plus déficitaire, le montant de nos importations étant de beaucoup supérieur à celui de nos exportations…

                              Il suffirait donc pour faire réfléchir les mauvais joueurs sur cet aspect de la question que nous retrouvions des « experts » suffisamment intelligents, compétents (et plus patriotes que des boutiquiers), capables de négocier des contingents import-export équilibrés en valeur avec les autres puissances commerciales.

                              Nous savons que cela marche, puisque cela marchait très bien avant la prise du pouvoir politique par les boutiquiers…


                              • ZenZoe ZenZoe 2 février 2016 15:35

                                @Parrhesia
                                Entièrement d’accord, c’est ce que je dis plus haut.
                                Il faut recommencer à produire chez nous et taxer les importations.
                                Quant au chantage commercial, faisons en sorte que nos produits à nous soient les meilleurs et les mieux cotés, et même les Chinois nous les achèteront.


                              • foufouille foufouille 2 février 2016 16:46

                                @ZenZoe
                                en cas de taxes trop grandes, tu auras un blocus économique.
                                un chinois peut fabriquer la qualité que tu veut.
                                la solution serait de dévaluer de 50% la monnaie française.


                              • Parrhesia Parrhesia 2 février 2016 18:20

                                @ZenZoe
                                C’est effectivement la ligne à suivre.

                                Bonne soirée à vous.


                              • julius 1ER 4 février 2016 09:14

                                @ZenZoe


                                tu n’as rien compris .... dans ta logique on augmentera la concurrence qui s’avèrera encore plus mortifère ... l’excès de concurrence est encore pire .... que l’absence de concurrence !!!

                              • robiocop21 2 février 2016 17:29

                                S’il suffisait de faire du protectionnisme, ou diminuer le salaire des députés pour régler le pb du chômage, même les plus nuls de nos hommes politiques l’auraient fait. 

                                Il parait évident qu’aujourd’hui, le coût du travail en France est bien trop élevé. Mais il est tout aussi évident que ce ne sont pas les salaires ou la productivité qui sont en cause mais les charges sociales de l’entreprise que l’on applique sur la masse salariale. Si l’on multiplie le salaire (perçu) par la productivité pour un travailleur français et un chinois, l’écart est sérieusement rétréci.
                                 
                                Il y a 2 façons de faire baisser les charges sociales, soit on diminue les prestations (globalement la solution de Gattaz), soit on trouve de l’argent ailleurs pour les maintenir à leur niveau. 

                                C’est là ou la gauche a le plus failli par rapport à ses promesses, il n’y a eu ni réforme fiscale, ni TVA « sociale », ni suppression des niches ou des évasions fiscales. Il y a pourtant des pays, ou la protection sociale est entièrement financée par l’impôt sur le revenu (Danemark) sans que cela pose problème. Mais en France, l’électeur ne voudra jamais voter pour quelqu’un qui augmente les impôts sur le revenu, on préfère être au chômage ! 

                                Moyennant quoi parler de relance des investissements ou de la consommation est totalement absurde, en l’état actuel des structures, les investissements sont obligatoirement dirigés pour « produire » avec un maximum de capital et un minimum de travail. Typiquement, les entreprises françaises deviennent des boites commerciales qui sous-traitent la fabrication à l’étranger. Et un artisan préférera optimiser son propre travail en investissant dans des outils difficiles à rentabiliser que d’embaucher un ouvrier impossible à rentabiliser. 

                                Et relancer la consommation, c’est favoriser directement le travail en Chine.

                                L’impôt sur le revenu est l’impôt le plus juste. On peut même imaginer que la compétitivité et donc les bénéfices des entreprises étant restaurés, ceux qui verraient leur impôt réellement augmenter ne seraient que faiblement touché dans leur niveau de revenu net. Et puis, à l’heure ou l’on parle de déchéance de nationalité, pourrait-on envisager de l’appliquer aux « terroristes fiscaux » qui partent en direction de la Syrie mais s’arrêtent en Suisse !

                                • julius 1ER 4 février 2016 09:27

                                  @robiocop21


                                  ta vision n’est pas juste ..tous les phénomènes économiques sont tellement impliqués que bouger un aspect sans toucher les autres ne fonctionne pas .... pour faire court et si l’on voulait focaliser la vision sur l’économie marchande, la seule façon pour sortir de la crise et du chômage par le haut serait de mettre en place un revenu universel progressif afin de pouvoir mieux utiliser le variable d’ajustement qu’est la « masse salariale » dans les entreprises puisque maintenant celui-ci est le plus utilisé !!!

                                  le Revenu Universel servirait d’amortisseur dans une économie ultra-concurrentielle plutôt que fermer des boîtes que l’on reverra jamais !!!

                                • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 2 février 2016 18:10

                                  Qui oserait dire que ces nouveaux chômeurs sont dus à la « crise » :

                                  Deux-Sèvres : une arnaque gigantesque met au chômage 41 personneshttp://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/deux-sevres-une-arnaque-gigantesque-met-au-chomage-41-personnes_1291179.html

                                  Jamais il n’y avait eu autant de fraudes, détournements, vols, ... au sein du pays, très souvent commis par des personnes vraiment très très éloignées de la misère, malgré ce que certaines personnes veulent faire croire.

                                  Les « boites » coulées par des secrétaires-comptables véreuses ne se comptent plus ; leurs raisons affichées à chaque fois au tribunal : vivre dans le luxe total : bijoux, voyages, autos haut-de-gamme, restaurants, .... Avoir un train de vie phénoménal.

                                  Le luxe ne progresse que grâce à l’argent sale. 
                                   
                                  Et les peines infligées aux « détourneurs » sont dérisoires.


                                  • Legestr glaz Ar zen 2 février 2016 18:23

                                    @ben_voyons_ !

                                    Une hirondelle n’a jamais fait le printemps !


                                  • fatallah 2 février 2016 18:41

                                    Et les données brutes ne sont plus disponibles !
                                    Magouilles et encore magouilles ....
                                    http://insolentiae.com/2016/02/01/chiffres-du-chomage-la-decouverte-dun-lecteur-la-disparition-des-donnees-brutes/


                                    • izarn izarn 2 février 2016 21:00

                                      « ...Taux directeurs entraîne de ce fait une baisse des taux d’intérêt qu’appliquent les banques commerciales à leurs clients. »
                                      Mais le taux d’interet est le prix du risque encouru. Dans ce cas la, la banque centrale peut faire ce qu’elle veut, cela ne résout rien...
                                      Si la banque vous refile du 5% de risque, passer de 0,5% à 0,75% au niveau de la Banque centrale c’est de la foutaise...
                                      Mieux encore, de récents scandales ont montré que le taux réel interbancaire ETAIT LARGEMENT SUPERIEUR !
                                      Bref on nage dans la foutaise théatrale.
                                      Le fric du QE ne sert qu’à la spéculaion, car 50% du capital des grosses entreprises(SA) est financier !
                                      Cela fait 15 ans que les boites sont saturées de capital financier au prorata exact leurs dettes.
                                      Le PIB le croissance est tirée par la pyramide de Ponzi ! Le serpent se mord la queue..
                                      La capital produit du capital : C’est totalement crétin !
                                      Cela aboutira à la destruction de ce meme capital financier basé sur du vent et le crétinisme des couillons.
                                      Notre capital occidental réel, doit etre divisé par deux !
                                      Cela fait longtemps que la Chine nous a dépassé au niveau du réel...
                                      Nous vivons dans nos fantasmes de vieux riches pourris, boboisés et épicuriens nomades style Attali, dans notre crétinisme rentier, notre débilité ultra-libérale
                                      La main invisible d’Adam Smith est parkinsonienne...
                                      ...Euthanasier les rentiers : John Meynard Keynes
                                      The Wall...Comfortably numb !


                                      • HELIOS HELIOS 2 février 2016 23:42

                                        ... et si on commençait a avoir du bon sens ?... et que l’etat, plutot la representation nationale et le gouvernement veuillent VRAIMENT faire baisser le chomage ?


                                        Voyons, on pourrait commencer par une solution simple... en mettant en place les conditions pour... que les entreprises embauchent !

                                        En fait pourquoi n’embauchent-elle pas ? parce qu’elle veulent maximiser la marge !
                                        Maximiser la marge c’est vendre au plus cher et produire au moindre coût... moindre coût c’est entre autre moins de salariés et ceux dont on ne peut se passer les payer le moins cher possible.

                                        Allons plus loin, pourquoi veulent elles maximiser les marges ? parce que ceux qui recuperent ces marges en veulent de plus en plus. 

                                        OK, on a compris, commençons par la fin.
                                        - que ceux qui recuperent ces marges n’en demandent pas plus... agissons sur ceux là... et si ce n’est pas possible, alors faisons en sorte que ceux qui recuperent la richesse (de ces marges) ce soit NOUS !

                                        Alors voila.....
                                        Creons une nouvelle forme juridique de société (avec variantes) et appelons les NSA, NSARL etc... le N c’est pour Nouvelle.... et ne changeons -presque- rien juste deux petits details :
                                        - Ces nouvelles societes devront avoir, comme associés ou porteurs, que des personnes physiques résidentes pour un taux de 80% (taux a analyser) dans le but de limiter les pertes de richesses... les 20% restant pouvant etre, comme maintenant n’importe quoi.
                                        - un taux d’imposition plafonné, comme en Irlande par exemple a 12%... un taux relativement faible puisque l’argent non recupéré le sera par le biais de l’imposition sur le revenu des associes et porteurs.

                                        Parallelement on devrait diminuer les possibilités d’optimisation fiscale des societes ayant les formes juridiques anciennes, c’est peut etre un peu plus compliqué, mais tres faisable et le resultat sera un basculement sensible des sociétés vers la Nouvelle forme juridique.

                                        Que va-t-il se passer ?
                                        D’abord, une plus grande part de la richesse produite va rester en France, avec pour consequence d’augmenter le pouvoir d’achat, donc l’activité avec ses consequences augmentation de la tva, des impots etc tout benef pour l’etat et la vie quotidienne.

                                        les entreprises vont embaucher de nouveau et devront le faire sur place, car tres vite leur quota sera atteint mais surtout, elles auront interet a le faire car justement les membres de ces entreprises devront « caser » familles, amis, tout le monde en fait car elles auront du mal a expliquer que leur décision vient d’ailleurs ou que leur compétitivité est mauvaise... d’autant plus que l’enrichissement des uns se verra et que les autres pratiqueront beaucoup plus facilement la preference citoyenne sur les produits.

                                        Alors l’Europe dans tout cela ? 
                                        Elle n’a heureusement pas grand chose a dire puisque les règles générales ne sont pas boulversées et que les entrepreneurs pourront choisir le formes juridiques et qu’il ne s’agit qu’un dosage dans les taux....

                                        Allez, Macron, si tu veux, on peut se rencontrer, LOL, on va faire baisser le chomage et couper les revenus des banquiers de Londres ou Francfort... sans toucher ni a l’Euro ni aux douanes.


                                        • foufouille foufouille 2 février 2016 23:53

                                          @HELIOS
                                          marchera pas : blocus économique


                                        • joletaxi 3 février 2016 00:02

                                          @HELIOS

                                          y a comme un défaut non ?

                                          http://www.lalibre.be/economie/actualite/zone-euro-nouveau-recul-du-chomage-en-decembre-au-plus-bas-depuis-septembre-2011-56b081f83570b1fc10df9ca4

                                          petet quand instaurant les 32 heures, et la retraite à 47 ans cela ira mieux ?

                                          ou en engageant 5 millions de fonctionnaires de plus ?

                                          on va tout de même pas remettre en question un modèle qui marche hein ?


                                        • ENZOLIGARK 3 février 2016 04:31

                                          La versaillerie extremiste gOloise s ’ en contre fout du chomage ... , ... sauf pour les (« )anglais( »)  : L ’ UE met ses propositions sur la table pour eviter un « Brexit » ( corsematin . kom du 02/02/2016 ) ... , ... et c ’ est tout  ! . ... A ФRANCIA ФORA , ИСС per Corsica * ... 


                                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 3 février 2016 09:40

                                            Bonjour,
                                            .
                                            On peut aussi écrire :
                                            La France, face aux conséquences des traitées ultralibérales, le TUE et le TFUE, de la construction européenne !
                                            .
                                            Par intermédiaire traitées ultralibéraux, le TUE et le TFUE, la commission européenne nous à enlevé :
                                            .
                                            - notre souveraineté politique c’est la commission européenne qui nous dicte ses lois (celles qui sont dans l’intérêt de l’oligarchie financière) le fameux GOPE
                                            .
                                            Il est donc du plus haut intérêt d’analyser quelles sont ces recommandations que les membres non élus de la Commission européenne – et dont 96,4% ne sont pas Français (27 commissaires sur 28) – ont décidées pour la France. Puisque ces « recommandations » vont constituer la politique économique de la République française mise sous tutelle, il est assurément beaucoup plus important d’en prendre connaissance que de s’enquérir des résultats de telle ou telle de nos élections pour rire.
                                            http://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon
                                            .
                                            - notre souveraineté monétaire : C’est la BCE, qui ne doit rendre compte à personne qui nous dicte la politique monétaire.
                                            .
                                            - notre souveraineté de décider comment on emploi l’argent qui nous à été retourné par la commission européenne, qui nous dicte comment ont doit dépenser notre argent, celui des contribuables !
                                            La France y contribuera pour plus de 21 milliards et reçoit 14 milliards en retour. Sur la route la France perd donc 7 milliards d’euros et en bonus la commission européenne nous dicte comment dépenser les 14 milliards !!! C’est une politique de dingue !!!
                                            http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/subventions-europeennes-le-palmares-des-gagnants-et-des-perdants-850298.html.
                                            .
                                            En matière d’emploi se sont les traitées européens qui mettant les divers pays européens en concurrence féroce, ses traitées favorisent les délocalisations.
                                            Voici une petite liste des articles du TUE et du TFUE et leur impact sur notre vie :
                                            http://www.upr.fr/wp-content/uploads/2010/11/UE-escroquerie-web.pdf


                                            • lloreen 3 février 2016 10:44

                                              Tous les commentaires sont extrêmement intéressants parce qu’ ils sont représentatifs et que personne n’ a totalement tort ou totalement raison.

                                              Personne ne deviendra jamais riche en travaillant pour la bonne raison que « l’ argent » n’ existe plus depuis la fin de la parité avec l’ or et que même dans ce cas, il y a toujours eu plus de billets en circulation que d’ or en réserve. Cette escroquerie a déjà commencé au temps des orfèvres...

                                              Tous ceux qui détiennent des billets et des pièces entre les mains s’échangent de la dette.Ce n’ est donc pas étonnant que les états soient de plus endettés car s’ ils ne l’ étaient pas , il n’ y aurait plus d’ état et que s’ il n’ y avait plus de dette il n’ y aurait plus d’ argent...

                                              Or, la dette n’ existe pas. C’ est une escroquerie gigantesque et la meilleure preuve que c’ en est une, est l’ état délétère du monde. Cet « argent » (dette) ne sert qu’ à une chose : à déposséder la masse laborieuse du fruit de son travail.

                                              Il faut comprendre que dans ce système capitaliste, qui est un système esclavagiste, c ’est chaque être humain qui sert de nantissement (garantie) à ces républiques (sociétés commerciales privées à but lucratif). Il faut donc d’ urgence reconnaître le vrai problème car c ’est uniquement en acceptant de voir la réalité et cesser de se laisser bercer par des illusionnistes qu’ il sera possible d’ entrevoir les solutions.

                                              Chaque être humain a des besoins vitaux ;or il est visible que de moins en moins ceci sont assurés pour le grand nombre des populations. Il n’ y a nul besoin d’ argent ; il suffit d’ avoir du bon sens et de reconnaître quel le seul problème actuel à l’ origine de tous les autres qui n’ en sont que les effets, est celui de la dette.

                                              Lorsque l’ on sait qu’ elle est une escroquerie, il faut faire en sorte de s’ attaquer à la racine du problème et cesser de tourner en rond à en chercher la cause chez chaque corporation qui n’ est pas celle à laquelle on appartient. Bon nombre de personnes cherchent la cause du problème chez les fonctionnaires , accusés de tous les torts pour la mauvaise raison qu’ ils ont la garantie de l’ emploi.

                                              Aucune garantie n’ existe dans un système esclavagiste ! Un fonctionnaire malade perd son emploi comme n’ importe quel autre (invalidité). Il est quand même dans la logique des choses que si un système veut fonctionner à partir du travail de ses membres, il doit y avoir un emploi à la clé ! Et ce n’ est pas le cas, c’ est la preuve que le système est vicié !

                                              Un système esclavagiste basé sur la dette se contente du chômage parce que non seulement il imprime les billets comme d’ autres achètent leur pain quotidien, mais qu’ en plus il rafle tout ce que ces salariés ont acquis par leur travail quand leur revenu baisse et qu’ ils ne sont plus en mesure d’ « honorer » leur (pseudo) dette : leurs biens sont saisis. Les imposteurs sont « gagnants » sur toute la ligne.

                                              La solution pour s’ extirper de ce cercle vicieux existe.Encore faut-il le vouloir et agir personnellement. Elle est expliquée en détail en lien.

                                              Avis de saisie des entreprises du monde entier par l’OPPT : BANQUES ET « GOUVERNEMENTS » SAISIS PARTOUT DANS LE MONDE Source : http://bibicabaya.com/2014/12/09/banques-et-gouvernements-forclos/


                                              • Raymond SAMUEL Raymond SAMUEL 3 février 2016 16:13

                                                Bonjour,
                                                Ne pensez-vous pas qu’il serait utile, pour y voir plus clair, de chiffrer la perte de moyens qui découle du nombre de personnes en âge de travailler mais handicapés, victimes de leur éducation, en grande difficulté d’apprentissage, incapables de stabilité et d’autonomie, souffrant toute leur vie cahoteuse, mobilisant les services publics et les fonds publics ?
                                                Ne pensez-vous pas, aussi, que l’industrie française ne pourra plus jamais concurrencer l’industrie chinoise et celle de tous les pays dits émergeant, et de ceux qui émergeront à la suite, c’est à dire tous.
                                                Moralité, il faut réduire le nombre de personnes qui ont le statut de salarié. Une économie qui dure provient, il me semble, d’une bonne répartition, disons 50 x 50, mais ça peut bouger, entre les urbains en quasi totalité salariés et les ruraux produisant leur nourriture, leur chauffage, leur logement, et surtout, élevant des enfants en bonne santé mentale et affective.
                                                Plus tôt on s’apercevra que le développement n’est pas durable, mieux ça vaudra.


                                                • Musardin Musardin 3 février 2016 18:47

                                                  Rocla boulanger au Drouot...

                                                   Hé bé, si j’avais su j’aurais fais faire nos achats ailleurs à l’époque où je dirigeais la MJC du quartier !


                                                  • Musardin Musardin 3 février 2016 19:04

                                                    Hé non justement, l’un des rares points d’accord entre nous c’est que j’ai toujours favorisé le commerce de proximité, personnellement et professionnellement. Ceci dit je comprends mieux ta personnalité : ça rends schizo d’avoir fait son beurre grâce à une population composée essentiellement de chômeurs, de maghrébins et de tziganes quand on a tes positions !


                                                    • Legestr glaz Ar zen 3 février 2016 21:35

                                                      @rocla+

                                                      Est-ce que tu aimes ça, toute la question est là ?


                                                    • Musardin Musardin 3 février 2016 19:52

                                                      Tu étais déjà inélégant à l’époque mais tu la ramenais moins face aux jeunes du quartier : babbelfutz (grande gueule) mais bettladbrunzer (pisseux) !

                                                      PS : Je te rappelle que becker (boulanger) est une insulte en Alsacien, maintenant je sais pourquoi !


                                                      • foufouille foufouille 3 février 2016 20:32

                                                        @rocla+
                                                        trouillard et mytho.


                                                      • Musardin Musardin 3 février 2016 20:13

                                                        Bonne soirée duehledeckel !

                                                         


                                                        • foufouille foufouille 3 février 2016 20:34

                                                          @Musardin
                                                          faut nous en dire plus sur robert le « boulanger ». ce serait sympa.
                                                          il se tapait des beurettes ?


                                                        • foufouille foufouille 3 février 2016 20:43

                                                          @rocla+
                                                          fais gaffe avec le viagra chinois. pas bon pour ta santé. déjà queue t’as plus de prostate et queue tu sent plus rien.
                                                           smiley


                                                        • foufouille foufouille 3 février 2016 20:52

                                                          @rocla+
                                                          c’est toi le vieux débris alcoolique. trop de goutte à 70° rend impuissant.
                                                          tu t’es fait poser une pompe ?


                                                        • foufouille foufouille 3 février 2016 21:14

                                                          @rocla+
                                                          c’est ton nez qui en forme de robert avec une grosse verrue. avec ton bide tu as besoin d’une glace pour la trouver et d’un microscope pour viser.


                                                        • Musardin Musardin 3 février 2016 21:25

                                                          @foufouille
                                                          Je n’ai pas eu de signalement à l’époque...


                                                        • Musardin Musardin 3 février 2016 20:49

                                                          Oh si j’y ai été à mon compte. Et encore maintenant (je n’ai pas réactualisé mon profil agoravox depuis 3 ans).

                                                          Ceci dit je dois rectifier un peu : ton pain n’était pas si mauvais que ça. Si seulement tu t’étais contenté d’être becker au sens propre.

                                                          Et c’est vrai que le quartier n’était pas facile...


                                                          • Musardin Musardin 3 février 2016 21:06

                                                            Je n’avais pas lu un de tes commentaires. Quelle rue ? C’était dans le vieux Drouot ou rue des Flandres ? J’avoue que après 20 ans ...Pour ce qui est d’être jeunet je ne suis pas un perdreau de l’année ! En tous cas ton pain tu le vendais aux chômeurs que tu méprise. Ils ont peut être raison d’aller eu super marché après tout !

                                                            En tout cas tu as trouvé de quoi occuper ta retraite : troll sur agoravox.


                                                            • Musardin Musardin 3 février 2016 21:09

                                                              Un tout petit boulanger avec une toute petite bite : eh oui c’est l’éternelle histoire.


                                                              • Musardin Musardin 3 février 2016 21:27

                                                                Allez bonsoir à tous j’ai encore une vie sexuelle avec madame et je ne peut passer mon temps sur Agoravox comme les ex beckers du Drouot moi !


                                                                • Ruut Ruut 4 février 2016 09:58

                                                                  Comme si la politique actuelle de ces 30 dernières années de délocalisation massive et de concurrence déloyale au sein même de l’Europe sans protectionnisme National, ni régulation législative allait comme par magie faire l’inverse du constat actuel .....

                                                                  Sans production National, JAMAIS le chômage ne baissera, sauf statistiquement en ayant sorti tous les Chômeurs des chiffres officiels, mais c’est juste ne pas regarder la réalité en face.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité