• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La future Pandémie apocalyptique, Numérique ou Biologique ?

La future Pandémie apocalyptique, Numérique ou Biologique ?

La pandémie actuelle du Covid-19 se révèle heureusement et finalement faible en nombre de victimes biologiques mais très forte en destructions économiques. Les croissances démographiques, les appauvrissements des milieux de vie et de la biodiversité et nos comportements sociétaux et économiques seront confrontés à des pandémies dévastatrices exponentielles issues des mondes du numérique et de la biologie. Les milliers de milliards de $ ou d'€ ne sont engagés qu'à titre de réparation des dégats afin de revenir au statu quo ante. La "démondialisation" de l'économie ne sera que symbolique ! Il faudra s'adapter aux réalités du monde d'après !

Le terme VIRUS est employé en biologie et en informatique numérique.

Les VIRUS en biologie

Ils ont été devinés, suspectés bien avant de pouvoir les isoler et les voir au microscope électronique. D'abord confondus avec la famille des microbes, puis des bactéries, ces dernières étant des organismes vivants "de plein excercice", les virus déclencheurs de pathologies ont été combattus avec des vaccins efficaces (comme celui contre la variole). Les vaccins étaient recherchés, au XIXième siècle, aussi bien contre les bactéries (comme l'anthrax ou charbon) que contre les virus (rage).

Progressivement la différentiation s'est faite entre les microbes détectables au microscope optique et les virus indétectables. Une grande découverte scientifique a eu lieu en 1918 avec, indépendamment, Félix d'Hérelle (franco-canadien) et Twort (écossais), la découverte de virus tueurs de bactéries, les bactériophages. C'étaient des antibiotiques naturels efficaces (ils le sont toujours sauf pour les big pharma assujetties à la recherche des profits). Mais dans la pensée dominante tout virus est un pathogène à éliminer, à combattre par des vaccins : il ne saurait être un bienfaiteur de la biodiversité.

Si de nos jours la découverte du microbiote, un "organe" essentiel du corps humain et de nombreuses espèces animales, constitué de bactéries, (chez l'homme de cent mille milliard d'individus,10 fois plus que de cellulles), est une révélation de l'interdépendance du monde vivant, par contre les virus que l'on subodore constituer un "virome ou virobiote" contenant peut-être 10 fois plus d'individus que le micobiote, ne sont pas encore perçus comme jouant un rôle positif dans les processus vitaux ! Probablement, comme pour les bactéries, certains sont sans influence et d'autres sont surement pathogènes.

Les recherches actuelles, dans le permafrost en cours de dégel et dans les océans, mettent en évidence une présence innombrable d'espèces de virus à découvrir, à étudier, et de myriades d'individus : leurs rôles dans l'expression de la vie, dans ses évolutions génétiques, sont considérables et grandement méconnus. Leur venue dans le monde actuel ne peut que produire des pandémies dont les virulences et les dates d'apparition sont inconnues.

La constitution et la composition des virus se résume, actuellement, à un amas d'ARN ou d'ADN, (constitué d'un assemblage des 4 acides aminés de base) avec une enveloppe /membrane hérissée de molécules organiques, des "clés" pour s'accrocher aux bactéries ou aux cellules et y pénétrer afin de s'y faire démultiplier, donc "être reproduits", par la machinerie complexe des bactéries ou des cellules vivantes. L'ARN et l'ADN (deux ARN conjugués assemblés en se faisant face) ne sont que des porteurs d'informations brutes, de constantes : on ignore si le regroupement d'un grand nombre de paires de base en gènes, contiennent des instructions, un logiciel à excécuter ou ne sont qu'un regroupement de constantes que des logiciels extérieurs vont se servir pour délimiter leurs actions. Actuellement lorsqu'un virus s'est introduit dans une bactérie ou une cellule, on admet que c'est le logiciel utilisé pour dédoubler la bactérie ou la cellule qui est en action pour dupliquer l'ARN ou ADN du virus.

Les mondes des virus et des bactéries sont des mondes à explorer, à découvrir, à qualifier par des unités de recherche nationales ou internationales, le monde privé s'excluant du fait de la non brevetabilité du vivant ; 

 

Les VIRUS en informatique numérique

Ces virus ne sont que des micrologiciels, introduits dans des logiciels de base ou dans des paquets de données et destinés à perturber (parfois à détruire) des logiciels ou leur excécution, ou même à détruire des données essentielles au fonctionnement de l'unité informatique ou des processus extérieurs qu'elle pilote. Le but est multiple tout en étant néfaste : la volonté de perturber un fonctionnement normal peut être motivé par la volonté de détruire, d'empêcher le fonctionnement normal, comme pour mettre hors état un concurrent ; mais il est assez souvent motivé par la recherche d'une "rançon" à payer pour retrouver un fonctionnement normal.

Les micrologiciels des virus numériques sont constitués d'arrangements de 0 et 1, reconnaissables par l'hôte infecté : il y a une forte analogie avec les virus biologiques. Une autre analogie étant entre la pathologie et les destructions/perturbations du virus numérique. Cependant, avec les logiciels dits "antivirus" il existe, en quelque sorte, des vaccins préventifs dans le numérique, mais ils ne peuvent empécher toutes les intrusions.

Extension du monde des virus numériques :

-1- Les dégats subis par les entreprises et les administrations par des intrusions de toute sorte, par des hackers, par des organismes d'espionnage relèvent de l'espionnage industriel ou diplomatique. Cet espionnage a toujours existé à travers les âges, c'est un moyen supplémentaire pour prélever des données, à distance avec des risques faibles d'être interpellé et écroué. Par contre, les dispositifs et actions pour s'en protéger sont les mêmes que ceux relatifs aux virus. La meilleure protection étant de s'isoler, de se confiner, coupé du monde extérieur. Les logiciels "antivirus" sont rarement efficaces devant les intrusions douces et insinueuses des espions.

-2- Une autre attaque, directe, quasi légale relève des techniques d'information, de diffusion de messages à caractère politique, religieux, économique et commercial afin de perturber le fonctionnement rationnel et les comportements des "cibles". Ce qui est admis dans le cadre simple de la publicité commerciale, avec des exagérations sur les performances et les bienfaits, ne l'est plus lorsque les informations diffusées sont biaisées et même fausses (fake news) tout en se donnant un air ou une garantie de sincérité et de vérité. Rien à voir avec des louanges de politesse, avec la galanterie.

-3- Une troisième attaque insidieuse, à l'insu des victimes ou avec leur consentement faiblement éclairé, relève du contrôle et de l'utilisation des informations véhiculées par les organisateurs, les routeurs des réseaux sociaux et des réseaux de télétransmissions numériques ( ADSL, réseaux 2, 3, 4 et 5G). La NSA (National Security Administration pour les USA ), la collusion et dépendance organiques des transmetteurs et fournisseurs d'informations en Chine, sont des "Big Brothers" permettant de tout contrôler chez les individus, entreprises, associations, administrations etc...

-4- Du contrôle à l'intervention directe sur ces réseaux par des coupures de fonctionnement, par des adjonctions de virus informatiques, il n'y a qu'un pas très vite franchi, permettant in fine de prendre le contrôle (ou de mettre hors service, de détruire) non seulement des cerveaux (électroniques ou humains) mais encore des installations vitales (centrales électriques, réseaux d'adduction d'eau, bases militaires...). Avec une 5G sous la férule de Huawei, bras armé "pacifique" du Gouvernement de la Chine, en plus de la captation courante des diverses informations politiques, militaires, économiques et sociétales, en cas de fort différent ou de refus de soumission aux positions du seul et unique grand empire mondial, les risques encourus par les minables européens ne seront plus de l'ordre de la fourniture très retardée des masques, mais de la mise hors service de nos installations vitales ou de leurs prises de conrôle !!! À ce stade, fort probable, on est dans une véritable "pandémie numérique" mondiale, car elle n'affectera pas que l'Europe, mais aussi les Amériques, l'Afrique et l'Asie.

-5- Si les attaques ci-dessus sont du ressort du comportement des humains, il existe une très grave probabilité de destruction des réseaux et installations numériques, informatiques et électriques, à savoir le bombardement massif par des rayons cosmiques en provenance du soleil émis lors de grandes tempêtes solaires. Des bombardements potentiellement destructeurs ont dû avoir lieu dans les temps passé, mais comme il n'y avait pas de technologies informatiques, électriques et électro-magnétiques, ils sont restés sans effet. Un tel bombardement destructeur nous ramenerait à la technologie du Moyen-âge, ou tout au plus à la prérévolution industrielle avant la découverte de l'électricité et de ses applications. Les destructions potentielles concernent les satellites, les réseaux de télécommunication, toute la panoplie (industrielle et privée) des objets connectés ou pilotés par des wi-fi, par des ondes. Ces destructions ont lieu une bonne dizaine d'heures après l'observation de la tempête solaire par les rayonnements visibles ; seulement les mesures de protection efficaces des satellites, des réseaux et des diverses installations pilotées par l'informatique n'existent pas ! Alors la destruction de la civilisation moderne serait inévitable.

 

Que faire ? Quelle résilience ? devant les menaces apocalyptiques de pandémies biologiques à virus ou numériques aussi à virus (ou assimilé) ?

Les deux familles de "pandémies" en dehors de forte mortalité directe (biologie) ou indirecte (économie dévastée, famines, massacres, soulèvements violents, tueries "pour survivre"...). Les confinements ou les survivalistes, ne pourront vivre sur leurs stocks accumulés, soit par épuisement, soit par des razzias de groupes n'ayant plus rien à perdre. Alors, dès maintenant, il faut enteprendre des transformations de notre façon de vivre, n'ayant rien à voir avec le stockage de masse de denrées alimentaires et d'énergie :

+1+ Il faut développer des moyens, des infrastructures, disséminés dans les territoires, avec un minimum d'interconnections informatiques. Chaque unité territoriale étant le mieux capable d'assurer et de contrôler sa survie. Les moyens "de secours" sans revenir à la traction animale, devront faire appel à des moyens totalement autonomes comme des moteurs diesel 2 temps d'autrefois ou des diesel 4 temps sans pilotage électrique ou électronique. Ces simples dispositifs peuvent assurer la distribution d'eau et des transports indispensables de denrées et de personnes. Et même de produire très localement de l'électicité, avec des pilotages électromécaniques. La production de biométhane, à pilotage simplifié permet l'alimentation des réseaux en gaz.... Naturellement l'agriculture locale, redevenue biologique, est impérative.

+2+ Il faut développer et mettre en oeuvre des moyens de protection contre les rayonnements électromagnétiques, les rayons cosmiques solaires pour préserver le fonctionnement des satellites (boucliers et coupures totales préventives (avec le rédémarrage par minuteries, la fonction réception d'ondes étant occultée)) et aussi et surtout pour tout équipement "au sol" servant de relais de réception et d'émission, et de stockage de données, "de data" des entreprises, administrations et particuliers.

+3+ Il faut informer et former toutes les populations, principalement celles (prises au piège) des villes. Pour cela il faut au minimum des équipes locales, de quartiers, de villages et de villes, pour prendre en charge la survie en cas de cataclysme biologique ou numérique, pour assurer les liaisons avec les campagnes.

 

La survie de l'humanité, déjà fortement compromise par la trop forte croissance de la démographie mondiale, par l'épuisement de nombreuses ressources, dont l'eau potable et la biodiversité, par les nombreuses pollutions de l'air, des eaux et du sol, par les catastrophes liées aux déréglements climatiques et par les volontés de destruction portées par des idéologies, des nationalismes, des impérialismes, des religions et des sectes, nécessite donc une révolution pacifique massive des comportements humains : en sommes-nous encore CAPABLES ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • eau-pression eau-pression 15 juin 2020 12:40

    Bonjour

    Pour commencer, on savait à ses débuts l’électronique fragile. Avez-vous une idée de la résistance des systèmes « durcis » développés pour les applications spatiales aux orages magnétiques ?

    Une autre simple remarque : que l’adjectif « virale » accolé à information soit plutôt positif, ça interpelle.


    • izarn izarn 15 juin 2020 19:02

      @eau-pression
      L’informatique n’est pas fragile, elle est programmée par des idiots.
      Ou des mafieux.


    • eau-pression eau-pression 16 juin 2020 14:03

      @izarn

      Il s’agit de la sensibilité des composants électroniques aux rayonnements électromagnétiques, qui constitue une menace à prendre en compte dans une société humaine dont la vie devient de plus en plus dépendante des automatismes électroniques.

      Ceci dit, il est vrai que ceux qui programment les bidules informatisés ou les utilisent mal ont usé et abusé des alibis « micro-coupure » et « parasite » pour cacher leur faute.

      A titre personnel, je ne sais ni expliquer ni justifier le manque de conscience professionnelle, de respect de l’utilisateur qui se manifestent à travers les divers bugs et défaut de protection. Mais force est de constater que c’est une façon d’être rentable, et de s’interroger sur la complicité des clients-victimes.


    • hugo BOTOPO 18 juin 2020 16:32

      @eau-pression
      « que l’adjectif < virale> accolé à l’information soit plutôt positif, ça interpelle »

      Je ne le considère, dans l’absolu, ni positif ni négatif.

      Les virus sont des paquets d’informations utiles (dans le génie génétique) ou néfastes dans le monde du vivant. Dans l’informatique, effectivement seul l’aspect néfaste est pris en compte.
      Pourtant infecter, par des virus informatiques, des programmes informatiques jugés dangereux ou néfastes pour la paix, la sécurité et utilisés pour réaliser des armes nucléaires, chimiques, biologiques, est souvent jugé comme utile ou positif !


    • eau-pression eau-pression 21 juin 2020 21:07

      @hugo BOTOPO

      L’évènement OMS-2019 aura eu le mérite de diriger notre regard sur le rôle des virus biologiques au sein du monde vivant.

      Si j’ai un peu compris, chaque fois qu’un de ces assemblages moléculaires nommés virus apparaît, il y a un avant et un après. Avant, le système immunitaire qui assure la pérennité des organismes d’une même espèce ne comportait pas de « serrure » dédiée à sa détection. Après, soit l’espèce a succombé à l’envahisseur, soit le virus a opéré une sélection dans l’espèce et le système immunitaire de l’espèce s’est enrichi de la « serrure » de détection du virus désormais éliminé quand il se présente, soit l’espèce a muté.

      Les virus informatiques ne sont pas des « objets informatiques » créés par des logiciels et modifiant l’« éco-système logiciel » d’un ordinateur. Ils sont créés par un programmeur et injectés dans un ordinateur avec pour résultat que l’utilisateur a désormais un outil différent à sa disposition, ou plus d’outil du tout.

      Le virus parfait, c’est celui qui détourne l’ordinateur au profit de son créateur. Exemple type : Windows. Sa propagation interroge sur la capacité de l’espèce humaine à accepter un maître. Je dis Windows, mais au fond c’est le concept de clickodrome qui rend l’humain dépendant du programmeur. En proposant un produit dont le client sera captif, Bilou est dans la lignée de ceux qui ont exploité la soumission de l’homme à la technique.


    • Agapit Agapit 15 juin 2020 13:05

      Il n’y a pas que les virus biologiques ou informatiques qui constituent le seul danger, il existe d’autres facteurs dont les dégâts peuvent être colossales, comme les astéroïdes et surtout les comètes. Les anciens qui observaient attentivement le ciel, ont remarqué que le passage de certaines comètes était accompagné de l’apparition de certaines maladies, dont bien sûr les pandémies. Depuis le siècle dernier, on remarque que les épidémies se déclenchaient avec l’apparition de nouvelles technologies. Il y a eu l’électricité, la radio, les radars, les satellites, la téléphonie mobiles et dernièrement le déploiement de la 5G sur et autours de la terre. Il faut se souvenir des premières victimes, les oiseaux, les insectes et les animaux. Il ne faut pas s’attendre à ce que ceux qui détruisent les humains et la nature avec leur technologie diabolique, soient les sauveurs attendus. Chaque humain a la responsabilité de sauver sa propre peau et celle de ses proches en changeant radicalement de comportement et de façon d’aborder la vie. Pour cela il faut rompre avec le système diabolique en procédant à des opérations de boycott incluant tout ce que le citoyen juge comme allant à l’encontre de ses aspirations, sa liberté et sa souveraineté.


      • izarn izarn 15 juin 2020 19:06

        @Agapit
        Le virus principal, c’est la connerie humaine...
        Comment empêcher sa propagation...
        Mort aux cons...
        Vaste programme... (De Gaulle)


      • pemile pemile 15 juin 2020 13:30

        @hugo BOTOPO « en sommes-nous encore CAPABLES ? »

        Certains en sont déjà capables, raison de plus pour les protéger !

        https://www.lemonde.fr/international/article/2019/07/23/au-bresil-une-tribu-isolee-et-menacee-filmee-dans-la-foret-amazonienne_5492418_3210.html


        •  Captain Jack  John 15 juin 2020 14:43

          Salut Pemile !

          Juste une petite parenthèse ... smiley ...

          Il y a quelques jours tu m’as répondu « Un vaccin j’y crois pas trop » ... Pourtant il semble bien que maintenant l’annonce soit officielle ... Tu vois, il semblerait Pemile que sur ce coup-là mon intuition du moment a été plus réaliste que la tienne ! Maintenant on ne parle plus d’y croire, c’est devenu du concret ! À suivre ...


        • nono le simplet nono le simplet 15 juin 2020 14:56

          @ John
          Pourtant il semble bien que maintenant l’annonce soit officielle ...

          salut John
          parmi les plus avancés, Modena n’envisage pas une commercialisation avant la fin de l’année ... et encore, si le vaccin marche ... 20% de réponses immunitaires dans les premiers tests sur l’homme ... pas encore terrible ...
          la France a acheté des « appartements » sur plan ... le chantier en est encore aux fondations ... les locataires ne vont pas aménager de suite ...
          fin 2021 serait un exploit sans précédent ...


        •  Captain Jack  John 15 juin 2020 15:02

          Salut Nono !

          Oui j’ai vu et entendu tout ceci ... je pense que les appartements encore à l’état de plan comme tu dis seront construits comme a été construit l’hopital par les chinois ... En résumé les appartements seront opérationnel avant la fin de l’année ... Et comme je l’ai dit à Pémile ... À suivre ... Et nous verrons bien !


        • pemile pemile 15 juin 2020 15:32

          @ John « Maintenant on ne parle plus d’y croire, c’est devenu du concret ! À suivre ... »

          Salut l’ami-qui-tient-a-être-salué smiley

          Oui, j’ai aussi entendu que l’on mettait en vente un produit pas encore créé smiley

          Pour les girolles je n’en ai trouvé qu’une poignée, mais c’est du concret, pour ces histoires de vaccins et de course à l’annonce et de recherches/tests dans la précipitation, j’attends de voir les résultats d’efficacité/nocivité.


        •  Captain Jack  John 15 juin 2020 15:45

          Pemile,

          Pour salut t’est pas obligé c’est pas que j’y tiens ... C’est juste que chez nous c’est sacré !

          Sinon, → « les résultats d’efficacité/nocivité. »

          Tu imagines le fiasco si l’Europe commende 300 millions de doses ils parlent même de 400 millions et que ce vaccin soit en fait inefficace et surtout nocif ? 


        • pemile pemile 15 juin 2020 15:50

          @ John « C’est juste que chez nous c’est sacré ! »

          C’est aussi la règle en Bretagne, tu rentres dans un bar tu serres la main à tout le monde, connu ou pas connu. « Sacré », c’est un terme qui me donne quelques allergies !

          "Tu imagines le fiasco si l’Europe commende 300 millions de doses ils parlent même de 400 millions et que ce vaccin soit en fait inefficace et surtout nocif"

          C’est pourtant un fait, pour l’instant il n’y à même aucune publication sur les résultats !!


        • nono le simplet nono le simplet 15 juin 2020 16:36

          @pemile @ John
          quand on se propose de vendre des milliards de doses à ses clients l’optimisme et l’enthousiasme sont de rigueur, surtout si les clients payent des acomptes ...
          le premier marchand de churros arrivé sur la plage est sûr de rafler le gros de la mise ... la pâte est entrain de se faire ... faut pas rater la cuisson et livrer le premier ... et que les churros soient bons ...


        • alinea alinea 15 juin 2020 16:44

          @ John
          Ça sera pas un fiasco pour tout le monde !! pour l’instant on en est à lutter pour que ce ne soit pas obligatoire ! Chacun est libre comme on dit, mais il faut aussi qu’on soit libre de ne pas se faire baiser !


        • nono le simplet nono le simplet 15 juin 2020 16:52

          @pemile
          ce matin @zak5 m’a parlé des hospitalisation de personnes jeunes pour séquelles de covid ...
          j’ai commencé la saisie par âge et par jour ... pour voir ... saloperie de site ... hyper compliqué de saisir ... dans quelques jours j’aurai un début de réponse ... si je persiste ... c’est hyper nul ...
          à vue de nez je ne vois pas grand chose sur 5 jours ... une baisse lente dans tous les âges


        • leypanou 15 juin 2020 16:54

          @pemile
          C’est pourtant un fait, pour l’instant il n’y à même aucune publication sur les résultats !! 

           : si, c’est efficace, la preuve ici.


        • pemile pemile 15 juin 2020 16:59

          @nono le simplet « ce matin @zak5 m’a parlé des hospitalisation de personnes jeunes pour séquelles de covid »

          Oui, il y aurait aussi des symptômes qui durent sur le long terme, des contaminés non vraiment guéris mais non hospitalisés, donc comptabilisés nulle part smiley


        • nono le simplet nono le simplet 15 juin 2020 17:19

          @pemile
          même si c’est pas énorme il y a quand même 66 malades hospitalisés de moins de 20 ans hier ... et 11 en réa


        • nono le simplet nono le simplet 15 juin 2020 17:23

          @leypanou
           : si, c’est efficace, la preuve ici.

          euh, c’est pas trop ce qui est dit dans l’article ...


        • leypanou 15 juin 2020 17:32

          @nono le simplet
          je plaisantais avec pemile smiley

          si j’arrive à retrouver l’article avec le mec après de la 1ère injection, je le posterai (grosso modo fièvre à plus de 39°, malade comme un chien, mais il était prêt à continuer pour la 2ème injection).


        •  Captain Jack  John 15 juin 2020 17:49

          Salut Alinea !

          En ce qui me concerne je ne me ferrais pas vacciner ...

          Comme Nono et Pemile le savent j’ai un avis différent au sujet de cette crise ... J’ai déjà du mal à avaler cette pilule qu’on a bien voulu nous faire prendre ou plutôt gober, alors qu’ils, les responsables politiques et les autres ne comptent pas sur moi pour leur servir de cobaye et en plus engraisser un de leurs groupuscules pharmaceutiques ... Ce sera niet de chez niet... Ou sinon faudra m’attacher avec des chaines ... Et surtout pas me détacher ! En fait je leur conseillerais deux vaccins ... Le premier pour m’anesthésier sévère et le deuxième pour le covid ! 

          De le rendre obligatoire c’est du délire là ... Chacun doit rester libre de vouloir ou ne pas vouloir ! Chacun doit être libre de son choix ! 

          Voilà !  


        • pemile pemile 16 juin 2020 21:48

          @ John « Chacun doit être libre de son choix ! »

          T’aimes pas les pigeons qui respectent les règles ? smiley


        •  Captain Jack  John 16 juin 2020 22:35

          Salut Pemile !

          On dirait plutôt une mouette ... smiley ...

          Je regardais Louise Michel sur france O ... Trop lent ça m’a gonflé ... Je me suis endormie dans le canaps et je me suis fait gronder par ma moitié ... Du coup je vais au lit ... Bonne nuit Pemile !  


        • izarn izarn 15 juin 2020 19:00

          Une informatique sensible aux virus est une informatique de merde construite pas des incompétents, des imbéciles ou des traitres, voire des espions :

          Il n’y a pratiquement aucune attaque virale contre Linux, ou extremement marginale.

          Il n’y a aucun anti-virus sous Ubuntu....C’est inutile. Sauf des truc pourris pour lire Youtube...Mais même....

          Alors ?

          Alors le Covid19 est un virus pourri pour vendre du médoc.

          Windows est pourri, comme Bill Gate.


          • pemile pemile 15 juin 2020 19:18

            @izarn « Il n’y a pratiquement aucune attaque virale contre Linux, ou extremement marginale. »

            Mais il y a quand même des failles de sécurités découvertes tous les mois pour le système et toutes les semaines pour différents composants logiciels.

            Pas d’anti-virus mais un système mis à jour et un administrateur qui n’installe pas n’importe quel package non signé !


          • xana 15 juin 2020 21:45

            La « pandémie » n’a rien à voir avec les destructions économiques. Elle a seulement servi de prétexte, grâce à une orchestration des médias pour faire paniquer le public.


            • Julot_Fr 16 juin 2020 10:39

              Les deux.. Contrôle numérique du statut de vaxxination géré en toute transparence par big tech (microsoft en France selon les développement en cours). Un système bien connu de Bill Gates qui permet l’insertion de virus malicieux pour justifier la prochaine mise à jour (de vaxxin)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

hugo BOTOPO


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité