• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La République aime-t-elle ses vieux ?

La République aime-t-elle ses vieux ?

C’est la première fois qu’un Président de la République ose réduire le pouvoir d’achat des retraités. Au-delà d’un problème financier et d’un problème de civilisation, c’est vraiment la loi de la compétence et de la morale qui risque de se payer très cher.

La République protège-t-elle encore ses aînés ?

Retirer, en 2018, près de 4% de pouvoir d’achat à 15 millions de retraités, c’est, de toute manière, retirer aussi 4% de recettes fiscales de TVA dans les caisses de l’Etat, soit, pour les retraités, 3 à 4 milliards de TVA en moins et probablement 10 millions de moins d’électeurs favorables. Ce n’est pas un très bon calcul.

Tromper ceux qui vous ont fait roi, reflète un gouvernement incapable de produire de l’argent sans contrepartie.

Michel Leclerc : "Une telle mesure, c’est 200.000 chômeurs réellement en plus. Je ne pense pas que ce soit l’objectif recherché. Au risque de me répéter, utiliser la CSG sans contrepartie, même en réduisant la taxe d’habitation (à laquelle beaucoup de retraités n’étaient déjà plus assujettis), le déficit de pouvoir d’achat sera flagrant compte tenu, en sus, des augmentations de multiples taxes –carburants, tabac, taxes d’inondation, augmentation de la taxe foncière, etc. Les retraités ne seront pas votre jouet. Votre méthode, vos discours, vos mensonges, vos tromperies vous condamnent dans un avenir très proche. On ne peut vivre dans le mensonge permanent."

Notre économie nous oblige à produire 2 milliards de plus d'activité par jour. Et même si Monsieur MACRON, notre Président, est un excellent VRP à l'étranger, seul il ne pourra rien, ni pour notre sécurité, ni pour le chômage, ni pour l’avenir des jeunes et encore moins des retraités.

On risque, dans les mois qui viennent, compte tenu de la dette qui s’accroît, de voir les possibilités des portes de crédit fermer. Espérons seulement qu’elles ne claqueront pas trop fort.

On ne pourra plus être optimiste quant à la balance : il y aura 5 millions de chômeurs, 9 millions de pauvres et désormais 15 millions de retraités dont un grand nombre sont au seuil de la pauvreté.

Michel Leclerc : "A vos discours et à vos leçons, il faudra d’abord se les appliquer à vous-même. Non, je ne suis pas pessimiste, mais réaliste et j’entends la voix silencieuse qui gronde et les nuages qui s'amoncellent."

Ce n’est pas ainsi que l’on protégera la CSG qui était, avant tout, un levier pour apporter un peu de souplesse à notre République.

Si vous êtes en accord avec le projet de transfert des cotisations sociales des salaires vers la consommation pour relancer la France, signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES de relance économique par la hausse du pouvoir d’achat des actifs et des seniors.


Moyenne des avis sur cet article :  3.63/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

90 réactions à cet article    


  • sls0 sls0 7 mai 2018 18:36

    On baise les retraités dont je fais partie, ils sont pas contents et ça ce voit avec les bulletin de vote.

    Si on baise ceux qui ne sont pas retraité, eux aucune réaction via le vote ?
    Comme argument le vote des baisés minoritaires il y a mieux.

    Maintenant la politique c’est tout pour le 1% les plus riches depuis quelques décennies. Comme on fonce dans le mur coté ressources donc production, donc PIB mondial, en ce moment ça change de braqué pour piquer un max à 99% de la population avant le ckack du millénaire.

    Pour ce préparer à l’avenir il est bon de lire du Zola, Hugo ou Dickens pour voir nos futures conditions de vie.
    C’est les conditions de vie normales depuis la fin du néolitique hors excédent d’énergie comme ça été le cas pendant un siècle. (42MJ d’énergie dans 1kg d’hydrocabure c’est magique)

    Je peux dire que retraité c’est un excellent boulot mais pas sûr que dans 30-50 années il existera encore pour beaucoup de monde.

    Un moment il y a eu un tel apport d’énergie que le 1% n’a pu fournir l’encadrement nécessaire d’ou l’utilité de la classe moyenne qui en même temps avalait la production.
    Une production à raz des paquerettes et plus de classe moyenne. 1% de riches et 99% de pauvres comme par le passé, adieu pétrole, adieu classe moyenne donc adieu retraités.

    • Fergus Fergus 7 mai 2018 21:35

      Bonsoir, sls0

      Je ne pense pas que vous ayez raison d’évoquer un avenir misérabiliste. Les puissants sont certes des gens cyniques et des rapaces, mais ils suffisamment lucides pour ne pas risquer de faire sauter la marmite.

      C’est pourquoi ils assureront toujours un minimum de confort aux classes populaires, juste assez pour qu’elles ne ressentent pas le besoin de se révolter ! Et c’est bien là qu’est le piège !


    • sls0 sls0 8 mai 2018 07:14

      @Fergus
      Le PIB mondial est parfaitement corrélé à la production de pétrole.

      Beaucoup d’énergie, beaucoup de production au point d’avoir besoin d’une classe moyenne pour fournir l’encadrement que ne peut plus fournir le 1% les plus riches.
      Cette classe moyenne consomme, absorbe la production pour le plus grand bien des actionnaires.
      Moins d’énergie et on se retrouve aux conditions antérieures, 1% de riches et 99% de pauvres. Depuis la fin du néolitique ça fait ses preuves.

      En Europe on a oublié ce qu’est le pauvre, il obéit, il a un très grand respect pour la caste supérieure. La littérature de l’époque même celle pour pauvre le démontre bien.
      Dans les années 60 les anciens parlaient de cette période.
      Où je réside la classe moyenne ça commence à peine, le pauvre sait où est sa caste.
      Je suis considéré comme riche, j’ai des voisins ça fait 6 ans que je les connais. Si les gosses qui ont l’habitude de venir manger, les parents la gêne d’être à la même table qu’un riche.
      Une pauvre qui se fait violer peu de chance que les flics se déplacent. Une amie se fait voler son smartphone, je l’accompagne chez les flics. Deux jours plus tard on me demande de passer, on me montre le voleur avec une tête au carré car il a trainé pour dire où était le smartphone.

      Désolé, le PIB ce n’est que de l’énergie disponible, il va se casser la gueule.
      Comme le 1% a encore plus qu’avant ce pic énergétique ça ne lui posera pas de problème. Comme on sait depuis quelques millénaires qu’il n’est pas partageur, pas de bol pour les 99% restant.

      Est-ce que le pauvre se révolte ? Bien sûr qu’il se révolte quand ses gosses crèvent de faim pendant que d’autres font bombance avec ostentation.
      Le pauvre chez moi se nourrit avec 1€/jour, on peut gratter sans problème avant qu’il se révolte.
      J’ai vu des révoltes, c’est violent. Comme en face c’est aussi violent voir mortel, avec quelques promesses ça rentre dans l’ordre. Il faut qu’il y ait des personnes qui aient envie d’être calife à la place du calife pour qu’une révolte se transforme en révolution.
      Un pauvre passe son temps a essayer de remplir sa gamelles, vous pensez qu’il a le temps de s’éduquer et de lire du Diderot ?

      Je sponsorise des études ou plutôt des changements de caste.
      Je me prive pas et le cout annuel du sponsoring c’est équivalent à 4 ans de salaire d’un flic de base.
      Le flic de base est dans la caste pauvre mais ça ne le dérange pas de taper sur du pauvre. Chez moi il y a 23 fois plus d’homicides par habitant, 30% c’est des flics qui ont descendu du pauvre. Non le riche est bien défendu et chez lui il a droit aussi à ses bavures.

    • Fergus Fergus 8 mai 2018 08:16

      Bonjour, sls0

      « En Europe on a oublié ce qu’est le pauvre, il obéit, il a un très grand respect pour la caste supérieure. »

      Vous parlez de pauvres non éduqués. Rien de tel chez nous, la majorité sont plus ou moins bien éduqués et beaucoup plus en mesure d’apprécier la situation qui découlerait d’un retour à la généralisation d’un mode de vie en très forte régression.


    • Michel Leclerc Michel Leclerc 8 mai 2018 10:48

      Bonjour @sls0
      Je comprends votre position de rapporter à l’énergie la croissance. L’humanité à toujours cherché et trouvé le moyen de développer sa croissance et réinventer ses énergies utilisées.
      Nous pouvons penser qu’il en hier de même dans l’avenir.
      La croissance n’est donc pas limité et la répartition des richesses n’est pas inéluctable 


    • Aristide Aristide 8 mai 2018 12:29

      @Fergus


      Vous répondez sérieusement à ce tissu de bêtises sur la pauvreté et les pauvres. Etonnant !!!

      la majorité sont plus ou moins bien éduqués

      Par contre j’espère que votre réponse n’est pas sérieuse, sur les pauvres éduqués. Parce que là, on atteint un sommet ...

    • sls0 sls0 8 mai 2018 17:20

      @Fergus

      Le pauvre éduqué :

      Au 19ème siècle le pauvre en travaillant 10 à 12h par jour et 6 jours par semaine produisait assez pour fournir 2,6 familles. On retire la location, la part du riche et il lui reste pas grand chose. Pour rappel la majorité des gens qui crèvent de faim sont des paysans sur leur terre.
      72h à biner ses patates ça fatigue et laisse peut de temps pour lire une encyclopédie qu’on a pas les moyens d’acheter.
      Ici il y a du pauvre et une école obligatoire, pas très éduqué le pauvre, je ne vois aucune personne avec un livre dans le milieu, il y a internet qui ne sert que pour facebook ou youtube.

      J’aide pour des études, je fais du changement de caste, je leur apprends la façon caste supérieure, lire, s’intéresser, être à l’aise.
      La semaine dernière Beva et Esmeralda étaient primées pour l’écriture d’un livre. Quelle galère pour avoir à minima leur mère lors de la réception. Les parents sont heureux pour leur enfants mais sont gênés de graviter dans le monde de leur fille.

      Les collèges qui marchent localement c’est du saint quelque chose ou surtout de l’évangéliste. C’est des usines à castes, les évangélistes c’est l’opium du pauvre et il ont leur collèges inaccessibles au pauvre pour l’encadrement.

      Je l’ai écrit plus haut, je vois notre passé coté relation riches/pauvres et éventuellement notre futur.
      Vous n’avez pas l’impression que depuis quelques décennies on saborde un peu l’éducation chez nous, c’est depuis les années 70 que nos dirigeants savent qu’on se dirige vers un apauvrissement très prononcé vers 2030-2050. Il n’est pas idiot de modifier l’instruction.
      Vous n’êtes pas sans remarquer qu’on met moins d’entrain pour lutter contre l’abrutissement des masses via la télé ou facebook que de supprimer des cours qui donnaient un savoir historique ou critique.
      Ah le QI baisse, mais c’est la moindre des choses si on veut être tranquille avec la masse.
      Chez moi le QI moyen est de 82 ou 84. Si avec un QI moyen de 100 il y a 2,3% de la population avec un QI inférieur à 70, chez moi c’est 20%. 
      On embauche chez les militaires et la police. Vous allez dire que pour une guerre c’est pas trop fameux, effectivement 2000 forces spéciales les renverraient de l’autre coté de la frontière. Par contre contre des civils c’est efficace et ça ne se pose pas de questions.

      Quand on sait qu’un problème chiant risque de se pointer, on fait en sorte d’en atténuer les effets.
      Si je me place du coté de ceux qui ont le fric donc le pouvoir, je cible ce qui peut atténuer.
      La maitrise des médias.
      Des lois liberticides.
      Une baisse de l’instruction.
      Un repli sur soi.
      L’autre c’est l’ennemi.
      Et plein d’autres indicateurs.
      Si un faisceau d’indicateurs vont dans le même sens, on peut se poser des questions.
      Si on y ajoute l’indicateur ressource, on se pose des questions.

      Dans une simple bouteille de plastique je transporte un kg d’hydrocabure qui me donne 42MJ d’énergie, c’est tout simplement magique.
      Un kg de flotte avec la gravité c’est 10J, un rapport de 4 millions entre les deux.
      Si vous avez la plus petite voiture du parc français, il faut une éolienne de 15m de diamètre et un vent de 36km/h pour remplacer son moteur.
      Sans compter le transport, sans pétrole c’est 40% de bouffe en moins sur terre.
      On discute, on papote. Internet si ça serait un pays il serait le troisième au monde coté consommation.
      On a connu un siècle magique qui a permi de surproduire, de surconsommer, d’avoir une classe moyenne. Tout a une fin.
      Nous les papy boomer on a fait fort pour tout liquider.
      On peut se donner bonne conscience en parlant de technologie qui prendra le relai. Ouais, ça résiste rarement à une simple règle de trois.

      Sinon chez moi j’ai 1000 fois plus de sourires et les gens sont assez facilement heureux. C’est aussi les tropiques ça aide.
      Calle Hermanas Mirabal c’est la fête en ce moment et ce pour plusieurs jours. J’ai ramené une piscine gonflable à 40€. Bonheur simple.
      Quand je retourne en Europe à peine dans l’aéroport j’ai envie de repartir. Que ça fait la gueule, pas d’entraide. Je vois autant de sourires en un mois qu’ici en 2h.
      Ne pas vivre dans une surconsommation a de bons cotés quand même.


    • capobianco 7 mai 2018 19:18

      Ce personnage au service des plus riches nous fait les poches et nous remercie... C’est comme un braquage avec les remerciements du braqueur. J’enrage de voir comment ce gus se fout de la gueule du monde avec un tel mépris.On en a connu des présidents pourris mais là .... 


      • Fergus Fergus 7 mai 2018 21:39

        Bonsoir, capobianco

        Il n’est pas plus « pourri » que ses prédécesseurs, il est plus déterminé (d’aucuns diraient qu’il a plus de couilles). Et cela ne marche pas trop mal si l’on en juge par le rejet moindre qu’il inspire aux Français relativement à Hollande et Sarkozy. C’est cela qui est très inquiétant !


      • capobianco 8 mai 2018 07:42

        @Fergus
        «  Il n’est pas plus « pourri » que ses prédécesseurs, »

        Pas sûr, quand on voit le mépris qu’il affiche fièrement pour « ceux qui ne sont rien ». Ses prédécesseurs sans doute plus bêtes faisaient attention. Le « rejet moindre » repose sur la propagande outrancière des médias et sur la crédibilité des sondages qui font eux mêmes parti de la propagande. 
        Toutes les infos, sur tous les sujets qui « dérangent » sont faites pour discréditer toute contestation et ceux qui dénoncent la réalité du personnage et de la politique suivie. 
        Oui, c’est inquiétant quand je vois avec quel acharnement certains sur Avox se font les relais de cette propagande.

      • Fergus Fergus 8 mai 2018 08:11

        Bonjour, capobianco

        « Le « rejet moindre » repose sur la propagande outrancière des médias et sur la crédibilité des sondages qui font eux mêmes parti de la propagande. » 

        Ce n’est pas ma lecture. Ce que je pense, c’est que la France étant majoritairement à droite, une grande proportion de nos compatriotes est globalement satisfaite des mesures prises par Macron.


      • taketheeffinbus 8 mai 2018 08:20

        @Fergus

        C’est votre opinion, sauf que Macron était connoté de gauche, ayant été dans un gouvernement socialiste, et que le précédent président, était aussi socialiste, dit, de gauche.
        Donc si on suit cette lecture, une grande proportion de nos compatriotes est majorité de gauche et globalement insatisfaite des mesures prises par Macron.
        Mais, le « rejet moindre » repose sur la propagande outrancière des médias et sur la crédibilité des sondages qui font eux mêmes parti de la propagande.

        Qu’est ce que certains ne feraient pas pour défendre leur point de vue, parce que comprenez, ils sont de droite, ou autre, et que pour faire croire à l’autre qu’ils ont raison, faut aller jusqu’à déformer la réalité pour laisser planer l’argument de la majorité, et donc, d’une légimité... Bah non. Ça c’était pour les « conscons » des générations précédentes qui n’avaient rien d’autre que la TV & les journaux pour s’informer et tiraient le débat vers le clash en mode « j’ai cassé » plus que le débat de fond. De grans ados quoi.


      • Legestr glaz Ar zen 8 mai 2018 09:23

        @capobianco

        Ce personnage, Macron, est juste un agent de Bruxelles. Il applique le contenu des traités, les règlements et les directives européennes.

        C’est quand même curieux que le système supranational auquel appartient la France échappe à l’analyse d’une grande majorité ? Après des transferts massifs de souveraineté, la France n’est plus en mesure d’appliquer « sa » politique". Elle applique, celle consignée dans les traités, celle de l’UE.

        Alors Macron ne nous fait pas les poches. Absolument pas. Et ce serait un autre à la tête de l’Etat, dans le contexte européen, nous aurions très exactement la même politique puisque celle-ci est décidée ailleurs qu’en France.

        La réforme de la SNCF n’est pas une lubie de Macron. C’est l’application d’une directive européenne, du 4ème volet de cette affaire. 

        Tant que vous aurez en tête que Macron, ou quiconque en France, peut décider de quelque chose d’important dans le contexte européen, vous ne serez pas en mesure de comprendre quoi que ce soit.

        Lisez la directive de la réforme ferroviaire, à mettre en oeuvre avant la fin de l’année 2018 et vous aurez compris comment Macron gouverne la France en prenant ses ordres à Bruxelles. Rien d’autre ! Et dans tous les domaines importants il en va de même.

        L’UE pratique la politique des petits pas, celle du cliquet, celle de la cuisson de la grenouille (cette expérience montre que, lorsqu’un changement s’effectue d’une manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart du temps aucune réaction, aucune opposition, aucune révolte ).

        A ne pas voir d’où viennent les attaques on se meure. 






      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 mai 2018 09:41

        @Fergus

        Bonjour. Le sentiment pour la plupart est que la démocratie est morte. Gauche ou droite qu’importe lorsque les décisions sont prises à Bruxelles, dans l’entre-soi .Voir les taux d’abstention dans les milieux populaires.


      • Michel Leclerc Michel Leclerc 8 mai 2018 10:51

        Bonjour à vous @capobianco
        L’important est dans les solutions. Le pouvoir devra se résoudre à relancer la création de richesses au profit du plus grand nombre.
        C’est en ce sens que vous pouvez lire par exemple http://www.tva-sociale.fr/solutionner-la-dette-publique-france/


      • capobianco 9 mai 2018 08:25

        @taketheeffinbus
        «  Bah non. Ça c’était pour les « conscons » des générations précédentes qui n’avaient rien d’autre que la TV & les journaux pour s’informer  » 

        Qu’est-ce que certains ne feraient pas pour faire croire à l’info facile et objective ! Vous vivez dans quelle sphère ? La télé et les journaux sont encore et toujours la principale source d’infos pour la grande majorité des gens. Sur le net, vous ouvrez google ou autre et on vous affiche une page « d’infos » en tous points semblable au figaro ou paris match, c’est anodin ? 
        «  Donc si on suit cette lecture, une grande proportion de nos compatriotes est majorité de gauche et globalement insatisfaite des mesures prises par Macron »
        Apprenez à lire, personne ne dit que les français sont à gauche par contre tout le monde sait qu’ils sont majoritairement mécontents de macron. Que cela ne vous convienne pas, désolé. 
        Quant à votre perception de la « gauche » , c’est bien la preuve que le net ne peut pas tout puisque vous continuez à voir de la gauche chez hollande ou macron... 

      • capobianco 9 mai 2018 08:36

        @Ar zen
        «  Alors Macron ne nous fait pas les poches. Absolument pas. Et ce serait un autre à la tête de l’Etat, dans le contexte européen, nous aurions très exactement la même politique puisque celle-ci est décidée ailleurs qu’en France. »

        Heureusement que vous êtes là, sinon personne n’aurait vu que cela dure depuis des décennies et déjà avec les précédants .....
        Je me suis arrêté là de la lecture de votre commentaire, puisque c’est toujours la même « leçon » que vous nous rabâchez avec vos autres compères. C’est l’ue, c’est lue, l’ue, l’ue.... Merci beaucoup !?!? 

      • Legestr glaz Ar zen 9 mai 2018 08:59

        @capobianco

        Vous ne voulez pas comprendre ce qu’est un système « supranational ». Cela vous échappe. Vous regardez le bout de vos chaussures. 

        Le traité de Rome c’’était en 1957, il y a plus de 60 ans. Le traité de Maastricht c’était en 1991, il y a plus de 26 ans. 

        Et oui capobianco, cela dure depuis longtemps ! Vous n’avez même pas remarqué que l’UE applique la politique des petits pas, celle du cliquet, et la tachnique de la cuisson de la grenouille ! « lorsqu’un changement s’effectue d’une manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart de temps aucune réaction, aucune opposition, aucune révolte ».


        En regardant le bout de vos chaussures vous faîtes la grenouille !

        Je vous donne juste un exemple, celui de la réforme ferroviaire. Elle ne date pas d’hier cette réforme qui voit aujourd’hui les cheminots dans la rue. L’UE européenne a appliqué la politique des petits pas. Cela c’est passé en 4 volets mais vous, capobianco, vous ne l’avez même pas remarqué. Vous restez accrochée à vos illusions et vous refusez même de prendre connaissance du contenu de dossiers qui pourrait vous amener à comprendre. Cela s’appelle de la pauvreté intellectuelle.




      • capobianco 9 mai 2018 09:00

        @Michel Leclerc
        «  L’important est dans les solutions »

        Cela parait évident... Mais il y a clairement différents regards. « La dette » a été créée pour remplir les poches des banquiers avec la loi de 1973. Nous, les contribuables, payons des milliards pour payer les intérêts de la dette sans jamais rembourser de capital. Une rente formidable et sans fin pour les promoteurs de cette arnaque.
        Les richesses sont déjà produites par les salariés mais les fruits leurs sont confisqués par les plus riches grâce aux politiciens menteurs et truqueurs en « étiquettes ». Non seulement c’est le peuple qui paie les frais de la dette mais il paie aussi les cadeaux fait aux plus riches. Et on peut aussi parler de la braderie des entreprises d’état que nous avons financées par l’impôt et que les mêmes récupèrent pour en avoir les bénéfices : autoroutes, edf, gdf, la poste, air france, les barrages, alstom entre autres et en attendant la sncf, les hôpitaux, la sécurité sociale, l’école et même cette « formidable » tirelire de la française des jeux.

      • papijef papijef 7 mai 2018 20:33

        en tant que vieillard retraité, je le dis bien fort, c’est un scandale. j’espère que ce président sera démissionné et remplacé par un autre, et j’attends que les jeunes se mettent au boulot pour le déboulonner.


        • papijef papijef 7 mai 2018 21:37

          @papijef
          je dirai même plus : c’est un scandale.


        • taketheeffinbus 8 mai 2018 08:25

          @papijef

          Le vrai scandale, c’est que la France ne s’occupe plus de ses jeunes ni de ses vieux, devenus des variables gênantes, tirants d’un côté le chômage vers le haut, et de l’autre, l’économie vers le bas.

          Et ça, c’est pas vendeur pour les gouvernements aux bottes du libre marché, dont les campagnes sont financées par ces derniers, le tout avec le soutien de l’UE...


        • Michel Leclerc Michel Leclerc 8 mai 2018 10:55

          Bonjour @papijef
          Il est un fait que la ponction sur la CSG non compensée par ailleurs et de manière importante, est une erreur politique, en plus de mettre les familles dans des situations difficiles

          l’alourdissement des impôts ne résout rien http://www.tva-sociale.fr/csg-contrepartie-devient-impot/

        • papijef papijef 8 mai 2018 07:10

          un véritable scandale.



          • Alain Astouric Alain Astouric 8 mai 2018 08:29

            Rendez-vous aux prochaines élections !

            http://astouric.icioula.org/


            • Michel Leclerc Michel Leclerc 8 mai 2018 10:58

              Bonjour @Alain Astouric
              Les mois seront long pour le pouvoir d’achat
              Pourtant le pouvoir en place connaissait la solution pour relancer la France http://www.tva-sociale.fr/france-libre/


            • zygzornifle zygzornifle 8 mai 2018 10:17

              Ceux qui ont encore du pognon a dépenser bien sur , pour les sans dentiers ils n’ont qu’a crever .....


              • Michel Leclerc Michel Leclerc 8 mai 2018 11:00

                Bonjour @zygzornifle
                Merci pour votre bon mot. Je ne souhaite pour ma part, qu’une vie heureuse à notre population


              • zygzornifle zygzornifle 8 mai 2018 10:23

                C’est nos anciens qui ont fait prospérer notre société a coup d’impôts de taxes de charges qui ont chassé l’envahisseur nazi qui se sont pour beaucoup serrés la ceinture pour tenter d’offrir un avenir plus radieux que le leur a leur descendance et voila la récompense , ils se font dépecer par une bande de coupe jarrets qui en plus vivent a leur crochet comme des sangsues , les Macrons et autres devraient être condamnés pour maltraitance sur personnes âgées et condamnés pour le restant de leur vie a travailler a 1000 balles par mois en ehpad a changer les couches des grabataires .....


                • Michel Leclerc Michel Leclerc 8 mai 2018 11:08

                  Bonjour @zygzornifle
                  Vous voulez dire que la population a pu augmenter son niveau de vie... Cela a été possible notamment grâce à des idées simples mises en application par le Général de Gaulle. Le pragmatisme était de mise.
                  Nous espérons avoir le même soin dans les propositions que nous formulons sur http://www.tva-sociale.fr/
                  Elles en sont bien évidemment inspirées avec une vision actualisée.
                  La jeune génération ne perçoit peut-être plus la capacité de notre pays à se relancer. Nous espérons pouvoir faire comprendre que des décisions simples. Ordonnées. Mais pas des demi-mesures, sont de nature à changer la situation pour améliorer la vie des français.
                  Les années de prospérité que nous avons connu sont le résultat de décisions politiques fortes et tournées sur le progrès de tous.
                  C’est important que nous puissions retrouver rapidement cette situation.


                • Spartacus Spartacus 8 mai 2018 10:34

                  La CSG est une dette des générations plus âgées.

                  Démographiquement, ces populations consomment plus de médicaments et de soins que les plus jeunes.
                  Les courbes démographiques et la dette indiquent que les personnes plus jeunes sont enfermées dans une prison sécurité sociale qui a profité aux anciens et eux moins nombreux et plus chargés auront moins tout en cotisant plus.

                  Que les personnes âgées payent plus que les autres est parfaitement moral.

                  La question devrait être inversée. Les vieux ont profité de l’argent amassé des 30 glorieuses, et vécu a crédit après ;
                  Les vieux aiment ils les jeunes et ne font ils que se regarder le nombril égoïstement ?
                  Sont ils incapables de comprendre la balance comptable de leur santé au non de leur individualisme ?
                   

                  • Michel Leclerc Michel Leclerc 8 mai 2018 11:16

                    Bonjour @Spartacus
                    La CSG en elle-même ne présente pas de difficultés. Pas plus que la TVA d’ailleurs.
                    C’est l’utilisation qui en est faite qui pose des difficultés.
                    Vous pouvez lire à ce propos l’article sur http://www.tva-sociale.fr/tva-csg-sociales-protection-sociale/
                    Il faut comprendre que l’appauvrissement d’une partie de la population ne peut être une solution.
                    Mettre en opposition les français contre certains d’eux même n’est pas plus une solution pour la paix sociale.
                    Ce qui importe le plus à mes yeux est l’enrichissement de tous. Cela m’importe plus que de résoudre les inégalités relatives.
                    Pour être plus direct. Je préfère que les pauvres soient plus riches, même s’il reste des plus riches encore.


                  • Michel Leclerc Michel Leclerc 8 mai 2018 11:20

                    Bonjour @arioul
                    C’est bien mon propos de résoudre les difficultés des français, de tous les français.
                    L’opposition n’est en effet pas une solution, un pays à besoin de tous pour se développer, en fonction des capacités de chacun.
                    C’est pourquoi même notre jeunesse doit être comprise.


                  • Spartacus Spartacus 8 mai 2018 12:10

                    @arioul

                    L’ordure c’est celui qui vit dans le déni. Pauvre tache inculte.

                    Quand aujourd’hui t’achète une boite de Doliprane remboursée, t’envoie la facture a tes enfants
                    Ça il faut ouvrir les yeux et l’admettre, même si la vérité te fait mal au cul et que tu vis dans ta bulle et ne sais pas ce qu’est une balance dans un bilan. 

                    Il n’y a aucune stigmatisation a dire la vérité. 

                    Les vieux actuels ont bénéficié d’une démographie favorable. 
                    Plus de cotisants que de pensionnés

                    Ils ont voté pour Mitterrand qui a donné pour se faire élire la retraite démagogique à 60 ans pour tous sans que les cotisations compensent le tout assis sur les générations suivantes.
                    Le « petit peuple » il a voté en parfaite connaissance de causes, en se disant qu’ils ne seront morts quand la facture sera insoutenable. Il est donc est coupable.
                    Les castes d’état se sont largement servi de la gamelle sur le compte de tous.
                    Les femmes fonctionnaires et entreprises publiques (exemple la maire de Paris « Hidalgo ») ont pu prendre une retraite en ne travaillant que 15 années franches dans leur vie....

                    A la SNCF ou EDF les retraites sont à charges de 2 pensionnés pour 1 cotisant dans une gabegie de régimes spéciaux ou aucun n’a réellement payé pour ce qu’il va induement recevoir a la retraite.

                    Aujourd’hui les jeunes subissent une démographie défavorable amplifiée par une dette laissée par les vieux...

                    Ce serait trop simple de jouer les victimes. Le misérabilisme est une culture.
                    Il est logique que ceux qui ont payé leur santé à crédit et pas assez cotisé durant leur carrière, participent plus que les autres à la renflouer.

                  • Zolko Zolko 8 mai 2018 12:22

                    @Michel Leclerc : « Ce qui importe le plus à mes yeux est l’enrichissement de tous »
                     
                    c’est débile de dire ça. Car moi, ce qui m’importe le plus, est la paix dans le monde, la santé et la richesse pour tous. Ce que vous faites est un odieux chantage moral.


                  • Spartacus Spartacus 8 mai 2018 12:37

                    @Michel Leclerc

                    C’est insupportable ces gens qui mettent le mot vaseline « social » a toutes les sauces.
                    Une TVA « sociale » ça n’existe pas. 

                    Jamais une coercition n’est sociale. Un impôt est un impôt. La TVA n’est pas sociale. Pas plus qu’elle n’est une assurance.
                    Et la TVA n’est pas neutre, avec le développement des achats transfrontalier, cela a une incidence anti-compétitive que vous passez sous silence. 

                    Vos idées d’imposition, de taxes, ou TVA sociale sont éculés et restent empoisonnées de collectivisme, d’étatisme, de directivisme et donc son ombre inséparable, la tragédie des communs.
                    Par ailleurs assez déresponsabilisant, puisque personne ne paye de sa poche son assurance.

                    Alors que certains pays les systèmes fonctionnent très bien (Pays Bas et Chili notamment), et son sciemment ignorés en France par idéologie absurde de temps dévolus .
                    1-Retraite de base minimale pour tous seule partie gérée par l’état. Fond de pension obligatoire cotisé, et assurance vie individuelle obligatoire à cotisation libre.
                    2-La santé privée fonctionne très bien en Suisse et Finlande.

                  • Aristide Aristide 8 mai 2018 13:00

                    @Spartacus

                    Quelques rectifications tout de même, le financement de la sécurité sociale et du risque maladie en particulier est du domaine de l’assurance. Ce sont des cotisations basées sur les salaires, retraites et depuis la création de la CSG sur l’ensemble des revenus. 

                    Sa caractéristique essentielle est la solidarité en place d’une simple analyse de risques. Les systèmes d’assurance privés sont tous basés sur le risque réel, fonction de l’age, de la santé, des antécédents, du mode de vie, ... et de la part nécessaire à la rétribution des actionnaires. Les cotisations sont liés à cette évaluation du risque. Il en est tout autrement dans notre système ou aucun lien n’existe entre le risque et le taux de cotisation, plus même puisque l’on cotise en fonction de ses revenus et que l’on perçoit selon ses besoins..

                    Une remarque tout de même, en terme de risque, les assurances privées excluent souvent les risques qu’ils ne peuvent évaluer, c’est le cas de ce que l’on nomme le gros risque, celles qui ont des conséquences financières élevées. On peut ignorer tout les inconvénients de ce système privé et ne voir que les avantages.

                    Pour ce qui est des retraités, sachez tout de même qu’un vieux a été jeune. Il a cotisé pendant 40 ans et plus pour payer la retraite des vieux de l’époque. Mais bon, encore une fois, vous allez ignorez la base de notre système de répartition pour sortir des inepties du genre de celles que vous débitez sur les retraités, ...

                  • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 8 mai 2018 13:46

                    @Spartacus

                    Quand aujourd’hui t’achète une boite de Doliprane remboursée, t’envoie la facture a tes enfants.

                    Et surtout tu enrichis Sanofi à nos frais ...


                  • Zolko Zolko 8 mai 2018 14:06

                    @Aristide : « un vieux a été jeune. Il a cotisé pendant 40 ans et plus pour payer la retraite des vieux de l’époque »
                     
                    le concept que vous n’évoquez pas s’appelle la pyramide des âges. A l’époque dont vous parlez, il y avait peu de vieux (pour cause de II-ième guerre mondiale) et beaucoup de jeunes (pour cause de baby-boom). De plus, les vieux étaient moins vieux, l’espérance de vie étant bien inférieure : ils avaient 10 ans de retraite pour 40 années de cotisations. Aujourd’hui, les vieux sont plus nombreux, vivent plus vieux, et ont fait peu d’enfants : la même répartition n’est tout simplement pas viable mathématiquement. Soit ils ont moins de retraite, soit ils travaillent plus longtemps.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès