• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La suppression des indemnités chômage frappe 1,3 million de travailleurs, (...)
#91 des Tendances

La suppression des indemnités chômage frappe 1,3 million de travailleurs, sur ordre de l’UE

Ce 1er novembre, la réforme de l’assurance chômage entre en vigueur et elle va frapper des millions de chômeurs. Effet de la réforme, faire baisser de 3,4 milliards d’euros les indemnités chômages versés au 2,7 millions de chômeurs indemnisés actuellement soit en moyenne annuelle 1300€ d’indemnités chômage. Encore plus grave, 1,3 million de travailleurs privés d’emplois vont se voir brutalement privé d’indemnisation. Et ce alors que les indemnisation sont déjà très lacunaire puis avec 2,7 millions de travailleurs indemnisés c’est actuellement moins de la moité des 6,5 millions de chômeurs inscrit à Pôle Emplois qui sont indemnisés. Rappelons que le taux de pauvreté a de nouveau augmenté en 2018. Rappelons également que les indemnités chômages, ce n’est pas de “l’assistanat” comme voudraient le faire croire le grand patronat véritable assisté qui se gave de dizaines de milliards (CICE, suppression de l’ISF, flat tax, et cie…). L’indemnité chômage c’est du salaire, directement issue des cotisations sociales. C’est donc une vaste opération de vol des travailleurs de France qui commence ce 1er novembre. Une opération qui précède de peu, celle de même nature sur les retraites. Mais chaque samedi de ce mois de novembre et à partir du 5 décembre, tous ensemble, gageons que les travailleurs ne vont pas se laisser faire. Et se mettre debout, dans la rue, tous ensemble et en même temps pour faire respecter leurs droits.

JPEG

Les grandes lignes de la casse des indemnités chômage :

Pour sabrer dans les indemnisations, le régime Macron a décidé de faire plaisir au patronat et de durcir considérablement les règles d’accès à l’indemnisation. Il faudra désormais avoir travaillé en continue six mois ( 910 heures ou 130 jours) contre quatre auparavant et la période de référence pour le calcul des heures travaillées va diminuer de 28 à 24 mois. Tous ceux qui n’auront pas travaillé 6 mois sur les 24 derniers mois perdront tous droits à indemnisation.

Alors qu’il fallait jusqu’à maintenant avoir travaillé 1 jour sur 7 pour pouvoir bénéficier d’une indemnité, ce sera désormais 1 jour sur 4.

Qui plus est le plan Macron supprime de fait les droits rechargeables, celui permettant à un travailleur de ne pas voir ses droits supprimés lorsqu’il retrouve temporairement du travail. Ce point de la réforme va frapper 710 000 personnes entre novembre 2019 et octobre 2020 d’après les chiffres communiqués par l’UNEDIC. Actuellement, un chômeurs qui retravaillé plus de 150 heures (un mois de travail), voyait ses droits prolongé d’autant. Avec la réforme, il faudra retravailler au moins 900 heures soit six mois pour commencer à recharger ses droits.

Le niveau d’indemnisation aussi va baisser. Les indemnités sont jusqu’à ce jour calculée sur la base de la moyenne du salaire des 12 derniers mois. Et bien c’est à partir de ce 1er novembre sur la base de la moyenne mensuelle. Si cela ne devrait pas avoir de conséquence pour les travailleurs en CDI, cela va fortement frapper les travailleurs précaires, enchainant les CDD et périodes de chômage. Pour les salaires plus importants, au delà de 4500€ mensuel brut, l’indemnitée sera désormais diminuée de 30% après les 7e mois d’indemnisation, pour les travailleurs de moins de 57 ans.

D’après l’UNEDIC, organisme paritaire qui gère l’assurance-chômage d’avril 2020 à mars 2021,

  • 50% des 2,7 millions de Français percevant l’assurance-chômage verront leurs revenus diminuer.
  • Pour 850 000 personnes l’indemnité baissera de 22%, de 905 à 708 euros. en moyenne. Rappelons que c’est déjà en dessous du seuil de pauvreté
  • Pour 10% des chômeurs indemnisés, l’indemnité mensuelle va baisser de 25% (280 000 personnes) de 897 à 679 euros en moyenne.
  • 7 % des chômeurs parmi les plus précaires (190 000 personnes) perdront carrément la moitié de leurs droits. Avec pour (sur)vivre en moyenne moins de 431 euros par mois (au lieu de 868 euros actuellement)

Le régime Macron, c’est la misère !

Une réforme sur ordre de Bruxelles

En 2017, le PRCF alertait…

Alors que les syndicats de travailleurs étaient à 100% contre cette réforme, le régime Macron est passé en force. En piétinant salement la pourtant très collaboratrice CFDT de Berger prête à tout signer. Mais la violence est innommable, impossible pour la centrale jaune de soutenir cela sans perdre définitivement toute possibilité de pouvoir se présenter devant les travailleurs. Donc le régime Macron est passé en force. Violemment.

Mais pourquoi donc se précipiter, et ce alors que les comptes de l’UNEDIC, hors allégements de cotisation sociale, sont équilibrés ?
Tout simplement car cette réforme est le résultat direct des ordres données par le patronat à travers sa principale arme de gouvernance, l’Union Européenne.

Elle figure en effet en place prioritaire dans les ordres donnés à l’exécutant Macron que sont les recommandations par pays.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/la-suppression-des-indemnites-chomage-frappe-13-million-de-travailleurs-sur-ordre-de-lue/


Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Lugsama Lugsama 1er novembre 17:33

    Au lieu de taper sur l’UE il faudrait taper sur tous les profiteurs qui abusaient du système, ce sont eux les responsables du durcissement des règles.


    • un des P'tite Goutte un des P’tite Goutte 1er novembre 20:08

      @Lugsama
      Bonjour Lugsama,

      Erreur, selon la formule que j’apprécie ci-dessus : l’Europe est devenu une arme de gouvernance pour le patronat. Perso. je trouve réducteur le mot patronat, ainsi qu’un peu vieillot ; je le remplacerais par élites de pouvoir et d’argent. Comment expliquer autrement que les GOPE, grandes orientations de politique économiques européennes soient orientées en leur faveur, vers toujours plus de libéralisme, avec à la clé, création de rares ultra riches et de millions d’appauvrissements dans le restant de la population ?
      J’ai pensé plein de bonnes choses sur l’Europe. C’était le passé. J’ai sacrément déchanté, pensant que les bonnes intentions de départ existaient (ce que certains contestent, Cf. l’UPR), mais que peu à peu les institutions ont été phagocytées, investies, envahies par une sorte de vermine pas du tout démocratique, mais très habile, formée de technocrates corrompus et autres pseudo-politiques ayant prêté allégeance, contre rémunération, à de grandes puissances d’argent. 

      Cordialement.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er novembre 20:25

      @un des P’tite Goutte
      pensant que les bonnes intentions de départ existaient (ce que certains contestent, Cf. l’UPR),

      Si les créateurs de l’ UE avaient expliqué leurs objectifs, aucun Français n’aurait adhéré. Ils ont donc utilisé, en plus des mensonges, une technique futée, celle des petits pas et celle du cliquet.

      Chaque pas en avant était suivi d’une longue période où il ne se passait apparemment rien, les gens oublient et s’habituent.

      Suivi d’un autre pas en avant, sans jamais revenir en arrière, c’est la technique du cliquet. Cela s’est fait sur 70 ans, et les derniers Traités contiennent tous les textes précédents, comme des poupées russes.

      C’est la CIA qui a financé la construction européenne.


    • kimonovert 1er novembre 20:39

      @Lugsama

      Très bien analysé !


    • ASTERIX 8 novembre 10:07

      @Lugsama

      IL FAUT que les salariés cotisent a la meme CAISSE DE RETRAITE UNIQUE qu’on abolisse la caisse de retraites des ELUS ou QUE LEUR RETRAITE SOIT DIVISEE PAR 4 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • ASTERIX 9 novembre 10:03

      @Lugsama

      DEPUIS 3 ANS santé social retraites c’est le CAFOUILLAGE CHEZ MARCHARRIERE !!!!!!!!!!

      1 PAS EN AVANT 3 PAS EN ARRIERE les caisses de retraites doivent etre groupées et n’en faire qu UNE

      A VOIR AUSSI LE REGIME DE RETRAITE DES ELUS:une RETRAITE GAGNEE ET UNE BONNE POUR 3 MANDATS SOIT 15 ANS UNE GROSSE ARNAQUE !!!!!!!!!!!!!!!!


    • ASTERIX 9 novembre 10:06

      @Lugsama

      la retraite des elus : l’exemple type de MAGOUILLE  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Kapimo Kapimo 2 novembre 02:15

      L’UE travaille à la paupérisation des peuples rendue possible par les lois liberticides, et à l’enrichissement des puissants.

      Et l’UE est bien un organe vérolé depuis le départ par l’OTAN et les cercles atlantistes.

      Il suffit ainsi de voir Macron, et ses discours de « souveraineté européenne », quant il est confronté à la première véritable tentative allemande de s’émanciper de la tutelle américaine par la construction du pipeline Nordstream (pipeline dont la construction va pouvoir se finir bientôt suite à la très récente décision Danoise de le laisser passer dans ses eaux). La, Macron a vraiment montré de quoi il est capable pour soutenir la « souveraineté européenne » et les intérêts des pays de l’UE lorsque confronté aux US :

      https://www.lemonde.fr/international/article/2019/02/08/la-france-se-demarque-de-l-allemagne-sur-le-projet-gazier-nord-stream-2_5420954_3210.html

      https://www.breizh-info.com/2019/03/03/113320/ga-russie-allemagne-usa-macron

      Nous sommes avec Macron encore plus une colonie américaine que les allemands. Bravo l’artiste...


      • Buzzcocks 2 novembre 07:54

        L’UE a finalement la même ambition que le PRCF, dans tous les régimes communistes, on a l’émergence d’une élite qui se gave et un appauvrissement généralisé du reste de la population. Vous êtes en phase en fait ? Non ?


        • Buzzcocks 2 novembre 10:36

          Sous votre ami Pol Pot, ils étaient indemnisés combien les chômeurs ? (1 balle dans la tête, non ?), il vaut donc mieux toucher 700 euros que 10 grammes de plomb comme dans vos utopies communistes mortifères. 


          • Désintox Désintox 2 novembre 14:57

            @Buzzcocks
            Avec ce genre de raisonnement, vous pouvez mettre les chômeurs en prison en leur expliquant que ce serait bien pire sous Pol Pot...


          • Buzzcocks 3 novembre 09:18

            @Désintox
            Ce que je veux dire, c’est qu’aucun régime soutenu par les dingues du PRCF n’a jamais versé le moindre fifrelin d’indemnités chômages à sa population. Par contre, pour verses des larmes et du sang, ils ont tous faits forts.
             


          • Yaurrick Yaurrick 3 novembre 20:58

            @Buzzcocks
            Oui mais c’était une misère égalitaire, ce qui plait grandement aux socialos-communistes.


          • ASTERIX 9 novembre 10:09

            @Buzzcocks

            DINGUE VOUS MEME !!!!!


          • zygzornifle zygzornifle 2 novembre 13:52

            Les chômeurs qui ont veautés pour Mavron doivent être aux anges , j’espère qu’en 2022 ils feront leur sursaut républicain pour en reprendre pour 5 ans .....


            • totof totof 2 novembre 13:58

              Je suis pour cette réforme qui va jeter dans la misère des millions de personnes et les pousser à la révolte.

              Quand aux demeurés sur ce forum qui nous expliquent que c’est la faute aux pauvres si l’oligarchie les prive de leurs dernières droits, je n’ai qu’une chose à leur dire : vous êtes des fascistes. Toute l’information pour contredire votre position est disponible mais non, votre idéologie vous commande de tirer sur les victimes. A gerber...


              • ASTERIX 9 novembre 10:12

                @totof

                oui des FASCISTES  !!!!!!!


              • Désintox Désintox 2 novembre 14:54

                Cette réforme ignoble est l’application des théories libérales, qui rendent le chômeur responsable de son sort. Pour faire baisser le chômage, il suffirait donc de baisser les allocations chômage, pour pousser ces feignants à se mettre au boulot.

                C’est vrai qu’il suffit de traverser la rue !

                Imaginons un jeu de chaises musicales. Il n’y a que 9 chaises pour 10 joueurs. Évidemment, lorsque la musique s’arrête, un des joueurs se retrouve debout. Modifions les règles du jeu en instituant un coup de bâton pour le joueur qui restera debout. Les joueurs pourront-ils tous s’asseoir ? Évidemment non. Pourtant, telle est la l’incroyable théorie libérale en matière de chômage.

                Mais sans indemnisation, un certain nombre de chômeurs n’iront même plus s’inscrire à pôle-emploi. À quoi bon ? Ainsi, les statistiques du chômage baisseront-t-elles et nos libéraux s’écrieront « vous voyez bien que ça marche ».

                Dans un pays libéral, il n’y a plus de chômage. Il n’y a plus que des pauvres.


                • Cadoudal Cadoudal 2 novembre 15:06

                  @Désintox
                  Si les chômeurs indigènes allaient cramer régulièrement l’Assedic, ça bougerait peut-être, mais tant qu’ils ne ne se bougeront pas le cul et qu’ils compteront sur les syndicats collabos pour les défendre, ils l’auront dans le cul...lol...

                  La jeunesse française n’habite pas que dans les cités, 60% des jeunes français sont scolarisés dans la périphérie .
                  Eux ont eu 10 milliards les cités 90 milliards . !!!
                  Ils n’ont rien cramé et ne chantent pas « mort aux porcs, mort aux cops ».

                  https://twitter.com/Guillaume_Bigot/status/1190395164545732608?ref_src=twsrc%5Etfw


                • Sozenz 2 novembre 15:21

                  erreur sur l exemple de sarah /

                  385 passage à 0 ça ne fait pas 35 %

                  mais 100%


                  • redcap 2 novembre 23:32

                    comme d’hab on fait peu de cas des 3.7million (6.5 -2.7) de chomeurs non indemnisés


                    • cevennevive cevennevive 9 novembre 10:22

                      Bonjour à tous,

                      Je tiens à remercier vivement le gouvernement qui a augmenté ma retraite complémentaire de 2 euros par mois... Quel effort contre les pauvres gugus au-dessous du seuil de pauvreté !

                      Et, bien entendu, je pense aux pauvres chômeurs qui n’auront pas ces 2 euros par mois d’augmentation.

                      Nous vivons une époque formidable. Doit-on se procurer le pistolet tout de suite ou attendre encore un peu ? (Quoique avec nos pauvres revenus, comment pourrions- nous nous procurer ce genre d’outil...)

                      Courage à tous !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès