• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le GEAB et les prophètes de l’apocalypse économique

Le GEAB et les prophètes de l’apocalypse économique

Le GEAB s’est fait un nom en 2008-2009 pour avoir alerté quelques années auparavant sur les risques d’une crise systémique, mais depuis début 2009, il annonce tous les six mois une grave accélération de la crise pour les mois à venir, sans jamais se remettre en question.

Le krach de l’économie, c’est maintenant !
 
Fin août, le GEAB annonce  : « les historiens considéreront certainement la crise de 2008 comme une forme d’avertissement de celle de 2013. Toutes les régions du monde ne seront pas affectées de la même manière, mais toutes vont souffrir. Selon LEAP/E2020, les étapes de cette seconde crise peuvent être résumées de la sorte : fin 2013, impact financier : effondrement des marchés financiers, notamment au Japon et aux Etats-Unis. Les banques ne peuvent plus être sauvées par les Etats et des plans de soutien sont mis en place ; fin 2013-2014, extension à l’économie réelle : l’impasse financière cause une récession mondiale majeure et une baisse du commerce international…  ».
 
Tout le problème est que le GEAB fait tout le temps la même prévision depuis plus de quatre ans, à savoir une nouvelle étape de la crise dont les racines viendraient forcément des pays anglo-saxons. Mi 2009, ils prévoyaient, ni plus ni moins, une faillite des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne dans les semaines à venir. On attend toujours… Ils ont en revanche l’honnêteté de laisser leur communiqué en ligne. Début 2011, c’était sûr et certain, le prochain cataclysme serait pour cette année, comme le montre ce communiqué qui parlait alors « d’une année impitoyable  ». Bien sûr, leur constat est souvent en partie juste, mais leurs analyses présentent en général un biais extrêmement fort.
 
Le refus de regarder la réalité en face

Cette livrée, qui nous annonce tout de même une crise plus forte que celle de 2008-2009 dans quelques mois, est assez courte en arguments par rapport aux longs développement du passé. Un seul graphique, celui de l’évolution du Nikkei, qui après une après une progression himalayesque en six mois (passé de 9 000 à 15 000 points), avait connu une sérieuse correction en quelques semaines. Mais depuis mi-juin, la bourse japonaise s’est un peu reprise et surtout stabilisée. Néanmoins, il faut noter que certaines critiques du GEAB sur les politiques suivies depuis 2008 sont justes.

Mais alors qu’ils évoquaient la poursuite de la récession dans la zone euro et la détérioration de la situation aux Etats-Unis, les récentes statistiques contredisent totalement cela puisque la zone euro est sortie de la récession au 2ème trimestre et que la croissance étasunienne est plus élevée que prévue. Bref, encore une fois, le GEAB ruine sa crédibilité avec des prévisions fumeuses. Bien sûr, un jour, il est probable que nous connaîtrons une nouvelle grave crise financière et le GEAB pourra alors pointer à sa prévision des mois précédents, mais quel crédit donner à quelqu’un qui crie tous les jours au loup, si ce loup se présente bien longtemps après. Bizarre qu’ils ne s’en rendent pas compte.
 
Si je parle du GEAB, c’est pour souligner qu’il est important de ne pas tenir un discours trop pessimiste, qui risque de miner notre crédibilité. Bien sûr, la reprise actuelle est très limitée, elle est complètement inégale et sera temporaire, mais tout ceci nous fait suffisamment de critiques à porter.

Moyenne des avis sur cet article :  2.8/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • kergen 7 septembre 2013 12:11

    Tout à fait d’accord avec Laurent Pinsole.

    J’ai été abonné un an au GEAB.
    C’est du grand n’importe quoi.
    Effectivement, je me rappelle, je crois que c’était en 2010, à l’hiver 2010, ils affirmaient que le mois de juillet verrait « la bataille de la banque d’Angleterre » avec faillite totale du pays et enfer pour le système monnétaire international.
    Je ne sais combien de fois depuis 3 ans, ils prédisent que les QE des USA vont, dans le semestre, entrainer un cataclysme financier. On attend.
    Les deux pires « prédictions » , selon moi sont :
    -il y a un an et demi ils prédisaient un cataclysme aux USA qui allaient démontrer à quel point les USA étaient finis. Bien sûr, ça devait se passer dans le semestre. Il ne s’est rien passé de cataclysmique aux USA durant cette période, donc c’est avec beaucoup d’impatience que j’attendais le bulletin d’après l’échéance. Mea culpa ??? Pas du tout, bulletin triomphal, « oui le GEAB l »avait bien prédit« (mais quoi nom de nom ?) . En fait , l’évènement cataclysmique supposé mettre à genou les USA était....La tempête qui a frappé NY et qui fut tellement forte que plus personne n’en connait le nom. Du grand n’importe quoi.

    Mais il y a pire. Car là, ça touche aux investisseurs qui se payent l’abonnement pour les aider à bâtir une stratégie patrimoniale. Raison d’être principale du GEAB quand même.
    Quand le Napoleon 20ff était à 270€ en moyenne, le GEAB trompettait qu’il n’y avait aucune raison que l’or baisse, au contraire. L’or chuta de 10 à 15%. Le GEAB trompetta qu’il fallait »profiter des soldes« . Puis l’or chuta de 30% par rapport à ses plus haut. Pas gêné pour deux ronds(c’est pas leur argent) le GEAB titre »découplage entre l’or papier et l’or physique. Sous entendu, c’est l’or papier qui chute, l’or physique lui, reste haut. MENSONGE. L’or physique a connu exactement la même décote de près de 30% entre son plus haut et son plus bas.
    D’ailleurs, le GEAB, habituellement friand de tableaux, diagrammes et courbes ne présente pas un seul graphique(il aurai bien du mal)illustrant la différence de progression entre l’or papier et l’or physique.

    PAR CONTRE. Il faut mettre à leur crédit qu’en 2010, quand plus personne ne mettait un kopek sur l’euro et prédisait la fin de l’euro, voire de l’UE(n’est pas Laurent ?) pour dans deux mois, un trimestre, un an au plus tard, le GEAB était seul à annoncer la vérité, à savoir qu’au contraire, on assistait à un « coup d’état » de l’euroland sur l’UE. Et qu’on verrait l’euroland aller, à marche forcée pour dominer l’UE et marginaliser les Anglais. Sur ce point, ils étaient les SEULS à avoir raison.


    • Graffias Graffias 7 septembre 2013 12:17

      Il est possible qu’il y ait plus de détails dans la version payante. Sur le blog de Pierre Jovanovic on retrouve aussi cette tendance depuis plusieurs années maintenant mais Pierre indique que l’apocalypse financière n’a pas encore eu lieu car ils changent constamment les règles à leur avantage. GEAB utilisait une phrase qu il n’emploie plus : l’histoire a toujours le dernier mot et jamais celui auquel on pense.



      • tinga 7 septembre 2013 13:00

        Partiellement d’accord avec vous, je pense qu’il faut cependant nuancer, bien des aspects dévastateurs de cette crise globale sont masqués par divers artifices, voire tout simplement de trucages, et si il est vrai que lancer ce type d’alerte, un peu à la Larouche leur fait perdre pas mal de crédibilité, leurs analyses n’en deumeurent pas moins pertinentes, de toute façon le temps des gurus, des prophètes et des experts est terminé.


        • ottomatic 7 septembre 2013 13:08

          Mon avis est un peu différent du votre : ce que dit le GEAB est globalement sérieux. Si l’explosion n’a pas encore eu lieu, c’est que le système économique est tenue artificiellement vivant avant d’attendre le moment opportun pour le laisser s’effondrer... par exemple au moment de la guerre en Syrie...


          • marco1960 7 septembre 2013 17:18

            Effectivement, ça tient debout !!!


          • Pyrathome Pyrathome 7 septembre 2013 14:42

            Mouais, un quart d’heure avant sa mort, il était encore en vie.....

            Tous les chiffres et statistiques sont bidonnés, gonflé par les QE compulsifs des banksters centraux, bien malin celui qui peut s’y retrouver dans cette symphonie de mensonges et de manipulations...
             
            Beaucoup ont sous-estimé la capacité de nuisance et de résistance du système, mais une bête blessée peut s’avérer très dangereuse jusqu’à ce qu’on lui porte le coup de grâce....Mais l’issue est d’ors et déjà inscrite dans le livre des morts, seule la date et l’heure n’est pas encore connue....

            Soyez patient, tout vient à point à qui sait attendre....


            • tinga 7 septembre 2013 14:54

              A mon avis on on ne va pas droit dans le mur, on l’a déjà traversé, mais c’est un peu comme l’avion magique du 911 dont le nez ressort intact de l’autre coté de la tour, après avoir défoncé acier et béton, le système est mort, simplement on n’a encore un peu de mal à y croire.

               Mais il peut encore nous exploser la tronche, le cadavre est radioactif.

            • Tall 7 septembre 2013 16:35

              Les jehovah annoncent la fin du monde tous les 2 ans depuis 1914 ...

              Et dans la section de Fairvoir ( les Jehovah de Fairvoir donc ) il y avait le papy à Pyra qui disait aux gens de faire leurs valoches pour partir avec les martiens.

            • Pyrathome Pyrathome 7 septembre 2013 23:38

              Les jehovah annoncent la fin du monde tous les 2 ans depuis 1914 ...
              .
              Comme ça, ils ont une chance sur deux de tomber juste..... smiley
              .
              Mon Tallbichon, on parle bien de la fin d’un système, pas de la fin du monde qui a déjà eu lieu le 21 décembre 2012....
              Tu sembles confondre eschatologie et scatologie, je te suggères de relire l’apocalypse selon St Jean et les anales de Jacob Delafond... smiley smiley


            • Tall 8 septembre 2013 11:33

              Ce que tu appelles « le système », c’est une minorité d’égoïstes un peu cons sur les bords qui manipulent à leur guise une majorité de complètement cons sur les bords et au milieu.

              Et tu crois que ça va changer, ça ?

              Au vu de ce que je vois tous les jours sur Agoravox, à mon avis, non ....
              C’est même tellement sûr que je vais bientôt investir tiens ... smiley

            • Pyrathome Pyrathome 8 septembre 2013 20:29

              C’est même tellement sûr que je vais bientôt investir tiens..
              .
              T’as raison, ils cherchent des pigeons......


            • Tall 9 septembre 2013 04:25

              Ah bon ? ..... moi qui pensais soutenir Agoravox ... 


            • Al West 7 septembre 2013 14:57

              Je ne connais le GEAB que de nom, je me garderai bien de commenter leurs prévisions.

              En revanche, il est certain qu’il n’y aura plus jamais de reprise économique et ce pour une raison très simple, c’est qu’on a atteint la fin du jeu. Dans la configuration actuelle des systèmes monétaire et financier, l’activité économique est calquée sur la croissance du PIB, qui dépend elle-même de l’énergie consommée.

              Même si on décidait de continuer avec l’ancien modèle en s’endettant toujours plus, on n’aurait pas d’énergie suffisante pour faire tourner le modèle. De toute façon, les marchés financiers et leurs subalternes politiques ont décidé qu’on ne continuait pas avec ce modèle et qu’il fallait rembourser la dette (soulignons que c’est une décision parfaitement arbitraire, rien ne nous empêche d’avoir 4000 milliards d’euros de dette plutôt que 2000...) Et la politique d’austérité qui est imposée aux pays occidentaux n’est pas plus compatible avec une reprise économique.

              En bref, aujourd’hui, la croissance, c’est un peu le père Noël de l’économie.


              • Gollum Gollum 7 septembre 2013 15:21

                Pas faux ce texte. Malheureusement le GEAB a eu en effet une fâcheuse tendance à annoncer l’Apocalypse tous les 6 mois. Il n’en reste pas moins que s’ils ont eu tord sur le timing ils ont globalement raison sur le fond. Ils disent que nous sommes à la fin d’un cycle, celui de la suprématie américaine depuis 1945, c’est vrai. Ils disent même que nous sommes à la fin du cycle de l’Occident né au XVIème siècle avec les premiers migrants en Amérique. Vrai aussi. Que le système financier est mort. Plus que probable..


                Quant à leurs opinions sur l’or, tout le monde s’attendait à une attaque massive sur le métal jaune, on ne savait pas quand, ni l’ampleur.. Mais sur le fond là aussi l’or, à long terme, demeure haussier.. Et il y aura fatalement dé-corrélation entre or papier et or physique tôt ou tard..

                Cela n’excuse en rien cette fâcheuse tendance à annoncer le pire régulièrement ce qui en effet a grandement entamé leur crédibilité. Il est clair qu’ils ont intérêt à réfléchir sérieusement là-dessus...

                • reveil reveil 7 septembre 2013 16:05

                  Je crois que le GEAB, Jovanovic, Delamarche et Béchade commettent une toute petite erreur d’appréciation. Tout d’abord je les respecte et apprécie leurs interventions cependant, dans leurs prophéties ils omettent ou sous estiment deux choses.
                  Primo, le gouvernement américain refourgue l’intégralité de sa dette dans le monde par le biais de sa filiale goldman sachs. La photocopieuse à dollars sert à acquérir l’intégralité de l’industrie et du patrimoine immobilier étranger.
                  Secundo, le facteur peuple n’est pas pris en compte. Le peuple américain même roulé dans la farine va repartir de zéro avec cet esprit pionnier et unitaire quand il s’agit de son drapeau.
                  En France, nous avons abandonné toute ambition, notre identité, nos révolutions. Notre industrie part au tapis, dans le même temps on contribuera à revendiquer plus de charges, plus de salaires, plus d’avantages, plus de social. On continuera à voter pour des politiciens fades et à se regarder le nombril. Nous laissons nos élites partir chez les voisins faute de budget recherche et de partenariat entre les universités et l’industrie
                  Alors effectivement, les américains sont en faillite totale, mais ils sont capable de rebondir en même pas un an en utilisant tous les moyens à leur disposition, en faisant preuve d’imagination, décomplexés et totalement dénués de scrupules.
                  Que peut on leur opposer en dehors de nos jérémiades.


                  • marco1960 7 septembre 2013 17:15

                    @reveil

                    Je ne caractériserais pas les propos des gens que vous citez de ’’prophéties’’, la prophétie ne tient qu’à travers les dates ou périodes auxquelles ils associent l’événement, car ce dernier, l’effondrement lui n’est pas une prophétie, nous le boufferons un jour, nous le prendrons en pleine gueule, certainement peu de temps après que notre ’’MOU DU GLAND NATIONAL’’ nous ait rassuré d’ailleurs, expliquant que la crise est derrière nous !!!
                    Allez tiens une bonne guerre et les compteurs seront remis à zéro...


                  • lagabe 8 septembre 2013 10:14

                    @reveil , il est temps de te réveiller
                    quelques chiffres sur les US
                    http://fortune.fdesouche.com/271631-50-chiffres-incroyables-sur-leconomie-des-etats-unis-en-2011#more-271631
                    . Il y a aujourd’hui moins d’emplois salariés aux USA qu’en 2000, alors que la population a augmenté de 30 millions de personnes.

                    7. Depuis Décembre 2007, le revenu médian aux USA a diminué de 6,8% compte tenu de l’inflation

                    11. En 1980, moins de 30% des emplois aux USA étaient à bas salaires. Aujourd’hui, plus de 40% des emplois sont à bas salaires.

                    12. En 1969, 95% des hommes entre 25 et 54 ans avaient un emploi. En Juillet 2011, seulement 81.2% des hommes de cette tranche d’âge avaient un emploi.

                    de plus le taux de suicide aux US se trouve entre la France et la Gréce






                  • reveil reveil 8 septembre 2013 16:31

                    @lagabe
                    Je ne conteste pas tes chiffres, tous les pays actuellement se sont enfoncés dans une dette abbyssale. Simplement ceux qui s’en sortiront seront ceux qui ont une unité nationale et la première victime à terme sera la France avec son rétropédaleur qui n’avance éventuellement que dans une direction, la mauvaise.


                  • mac 7 septembre 2013 17:59

                    Que les gens qui croient en un redressement miraculeux m’expliquent comment les pays vont pouvoir rembourser une dette qui dépasse parfois 200% de leur PIB. Pour l’instant le système tient par la fuite en avant dans la dette ainsi que la planche à billets et je pense que GEAB et les autres ont sous-estimé la capacité de fuite en avant du système pour survivre le plus longtemps possible.

                    Pour rembourser une telle dette, il n’y a guère plus de deux solutions, l’hyperinflation ou la guerre et il semble peut-être que ce soit la seconde qui ait été choisie...



                    • reveil reveil 7 septembre 2013 18:13

                      Les comportements sont basiques en cas de crise.
                      La méthode américaine c’est le pillage, le Japon quand à lui va se faire Hara Kiri, la France va collaborer...


                    • Michèle 8 septembre 2013 12:25

                      @ reveil : « ... la France va collaborer »

                      Elle collabore déjà à donf !!!

                      Couille Molle 1ère n’a-t-elle pas pris le chemin de la guerre en bon chienchien à son maimaitre ?

                      L’est obéissant ce toutout là, gentil le chien...


                    • damynoo 7 septembre 2013 19:59

                      La dette des états ne montera jamais jusqu’au ciel !


                      • Hervé Hum Hervé Hum 7 septembre 2013 21:40

                        Si le dollar était soumis aux règles strictes de l’offre et de la demande et plus particulièrement de la solvabilité de l’émetteur, soit les USA, le dollar se serait effectivement effondré depuis longtemps et on serait en pleine crise telle que le dit apparemment ce GEAB.

                        Seulement il y aux astuces connues comme celle de nourrir la demande de dollar par la hausse du prix du pétrole, il y en a une autre, moins évoqué mais plus cruciale encore, c’est que la plupart des dollars sont la possession des épargnants. Or, que ce soit un milliardaire, un gouvernement créditeur ou un petit épargnant Brésilien, aucun d’entre eux n’a envie de voir son épargne fondre comme neige au soleil. Paradoxalement donc, ce ne sont pas seulement les USA qui défendent la prédominance de leur monnaie, mais tous ceux qui ont trop misé sur le dollar ; Alors, plutôt que de se libérer de ces dollars et précipiter la chute, ils préfèrent les garder plutôt que de devoir se résoudre à avoir travaillé gratuitement pour l’oncle Sam !

                        Quoiqu’il en soit, il est clair que les USA ne sont pas disposés à vendre leur pays et donc eux même, pour maintenir leur monnaie.C’est à dire, qu’à un moment donné ils déclarerons leur monnaie en faillite et les autres avec. Mais rassurez vous, ce sera pour essayer de vendre un nouveau système monétaire mondialisé, sous peine du feu nucléaire généralisé !

                        Bref, pour l’instant on est dans une sorte de statut quo monétaire où seule une crise politique majeure entraînera la chute annoncé et inévitable du dollar pour en faire renaître un autre tout neuf tout beau, mais avec toujours les mêmes aux pouvoirs. Enfin, c’est ce qu’ils complotent !!!

                        La méga crise internationale qui menace sous couvert de la Syrie n’est pas loin de sonner l’hallali monétaire.


                        • Hervé Hum Hervé Hum 7 septembre 2013 21:46

                          Ah, petit détail, l’idée est de solder le dollar en le déclarant en faillite pour faire advenir une nouvelle monnaie mondiale.

                          Chose qu’il faut souhaiter d’ailleurs !!!


                        • Hervé Hum Hervé Hum 7 septembre 2013 21:48

                          Merci Aladeen, je vais visionner la vidéo.


                        • Hervé Hum Hervé Hum 7 septembre 2013 22:34

                          Aladeen, je viens de visionner la vidéo et là où pour moi l’auteur se trompe c’est que la chute du dollar est programmé car inévitable Ce qui compte pour la ploutocratie, c’est de maintenir sa position dominante sur l’économie mondiale.

                          Comme vous le dites, la Chine est le plus gros créancier des USA et donc à le cul assis entre deux chaises. Soit perdre sa créance, soit perdre un gros fournisseur de pétrole lui assurant l’indépendance énergétique.

                           Mais c’est pas cela qu’il faut voir,ceci est un leurre, si les USA ont tant favorisé la Chine économiquement s’était pour leur vendre leur dollar et acheter les dirigeants chinois. Faire émerger une classe ploutocratique ayant donc les mêmes intérêts de classes que les ploutocrates occidentaux. Mais le nationalisme chinois et russe est encore bien fort. Bref, le pari des dirigeants occidentaux est sur la corde raide, soit, faire passer la classe sociale au dessus des nationalismes et contre les peuples et la démocratie.

                          Donc, on peut dire que les dirigeants occidentaux ont misé tout leur argent pour acheter les dirigeants des anciens pays socialistes, avec en vue la création de ce qu’on appelle le N.O.M. devant s’articuler autour d’une monnaie mondiale.

                          De toute façon, ils ont perdu d’avance, ou disons qu’ils ne peuvent pas gagner, car le sens de l’histoire est contre eux. Par contre, s’ils refusent de perdre ils ont encore le pouvoir de provoquer le chaos par une troisième guerre mondiale...

                          Pour finir Aladeen, l’or n’est pas plus de l’argent qu’un billet de monnaie. En fait, nous avons tout simplement oublié ou ignoré que l’argent ne représente pas la valeur d’un bien ou d’une matière, mais est « la mesure de la valeur du temps travaillé ». Car tout ce que contient la Terre est offerte, ce qui coûte c’est le travail nécessaire à son exploitation, sa transformation et son transport.

                          Bref, il ne s’agit pas de revenir à la parité or=monnaie, mais de considérer un système où l’argent est limité à sa stricte fonctionnalité, celle de mesure du temps travaillé, dans laquelle, l’argent ne travaille pas car il n’y à que les êtres vivants et ses machines qui ont la faculté de travailler !!!


                        • Wrong Orwell Wrong Orwell 8 septembre 2013 08:46

                          Il y a bien longtemps que la Chine n’achète plus de bons du trésor américain. Au contraire, elle s’en débarrasse ! Le seul acheteur, c’est la Fed, la banque fédérale américaine.
                          Comment maintiennent-ils le système ? En imprimant de la monnaie de singe, tout comme la BCE.
                          L’artifice qui fait croire que la reprise est en bonne, ce sont les spéculateurs, qui peuvent acheter au marché différé, des tonnes d’actions, à crédit pas cher du tout, grâce au maintien de taux d’intérêt quasi nuls.
                          Le gaz et l’huile de schiste aussi, fait croire aux Américains qu’ils vont avoir une indépendance énergétique et relancer leur croissance...En bousillant leur nappe phréatique ! Et en laissant s’échapper du méthane, le vrai responsable du dérèglement climatique, avec le pet des vaches ! Pas grave : ils achèteront nos eaux minérales (plus polluées que l’eau du robinet aux pesticides, au purin, gaucho, round up, etc...). Achetez Evian, Vittel et « Perrier, c’est fou » (groupes Nestlé, BSN ou un autre, je ne sais plus), çà va flamber au palais Brongniart (Bourse de Paris).
                          Car c’est le seul remède pour maintenir ce système moribond, qui ne doit son succès qu’au pétrole bon marché et à tous ses dérivés.
                          Pour paraphrase le p’tit : polluer plus pour gagner plus. On verra plus tard avec Veolia et Suez-Lyonnaise des eaux (achetez aussi...) pour dépolluer la flotte pleine de nitrates et autres saloperies, que les cultivateurs « bio » utilisent pour arroser leurs champs « bio », encore une arnaque.
                          Le GEAB est comme.Karl Marx, qui disait que le capitalisme et son fossoyeur, la finance, s’effondrerait de lui-même : le timing. Ils ne peuvent pas anticiper les décisions des patrons des banques centrales !


                        • Wrong Orwell Wrong Orwell 8 septembre 2013 08:55

                          Il nous faudrait un Tyler Durden (personnage de « Fight club » incarné par Brad Pitt, tiré du roman de Chuck Palachniuk) pour faire sauter les datacenters, dans lesquels sont stockés toutes les données bancaires.
                          Un RàZ (reset, remise à zéro) total, comme à la belote : fausse donne, redonne.


                        • Hervé Hum Hervé Hum 8 septembre 2013 11:33

                          Salut Wrong Orwell,

                          a priori, la Chine détient toujours 1/4 de la dette US et sans doute à elle du mal à s’en débarrasser.

                          Quand au rézet, il y à longtemps que je pense qu’il aura lieu, le tout est de savoir dans quelles conditions ???


                        • Hervé Hum Hervé Hum 8 septembre 2013 11:52

                          Salut Aladeen,

                          Je ne parlais pas des peuples mais des ploutocrates c’est à dire de l’élite dirigeante des pays. L’idée n’est pas vraiment de supprimer la nation dans l’esprit des peuples, bien au contraire, mais de supprimer cette idée dans l’esprit des élites.

                          Comprenez bien, pour qu’une minorité commande à une grande majorité il lui faut appliquer deux maximes interdépendante, soit, « l’union fais la force » et « diviser pour mieux régner ».

                          Cela se traduit par la division des peuples et l’union des élites, est ce qui garanti leur suprématie. Par contre, lorsque les peuples sont unis, ils menace la suprématie des élites car ils peuvent alors faire la révolution.

                          Bref, tant que vous n’avez pas compris cela, vous resterez prisonnier de ceux que vous prétendez combattre.

                          Enfin, il ne faut pas confondre nationalisme avec nationalité. La première se construit sur la haine, le rejet de l’autre parce que érigé en fin, la deuxième sur le partage et la coopération avec l’autre parce que érigé en moyen. Ce qui garanti le mieux votre propre liberté et sécurité chez vous, c’est que votre voisin dispose des mêmes possibilités d’assurer les moyens de sa propre existence chez lui. Mais si votre action ou celle de certains de vos soi disant concitoyens l’en prive, alors, celui ci aura tout intérêt à venir chez vous pour y retrouver ce que vous lui aurez pris chez lui... Et vous feriez la même chose à sa place. Enfin, pour le comprendre il faut être doué d’une qualité, l’empathie et d’une volonté, la justice !


                        • Hervé Hum Hervé Hum 8 septembre 2013 14:14

                          Hum, vous n’avez manifestement rien compris à mon commentaire et cela en raison de votre violence intérieure.

                          Relisez donc mon commentaire avec plus d’attention et surtout de calme, vous verrez qu’il ne contredit pas ce que vous écrivez.

                          Voici ce qu’il faut comprendre,

                          Les ressources de la planète sont suffisante pour nourrir tout le monde et assurer l’épanouissement de tous, mais pas la cupidité de tous.

                          Quand j’écris que les peuples doivent s’unir il ne s’agit pas de supprimer la culture de chacun mais tout au contraire de la défendre. L’union ici consiste à garantir à chacun, là où il vit et où il ne souhaite pas partir sinon contraint et forcé, les moyens de sa subsistance. Or, cette politique là ne peut venir que de la volonté des peuples et non de leur élite. Pourquoi cela ? Parce que les élites dirigeantes fondent leur pouvoir sur la peur de l’autre érigé en ennemi. Sur la division.. Autrement dit, la nécessité d’un chef n’est vrai que dans le seul cas de la guerre, que celle ci soit d’ordre militaire ou économique, en temps de paix le chef est l’ennemi.

                          Donc, je répète, celui qui menace votre francité n’est pas le pauvre bougre qui fuit la misère ou la guerre en venant en France, mais ceux qui nous gouvernes, que ce soit les politiciens ou les ploutocrates. Tout leur art étant de détourner l’attention des citoyens sur les vrais responsables qu’ils sont.


                        • Hervé Hum Hervé Hum 8 septembre 2013 16:55

                          Aladeen, encore et toujours, la plus grande richesse partagé de l’humanité est sa diversité culturelle. Donc oui, cela suffit de voir cette diversité menacé soit par calcul pour ceux qui nous dirigent, soit par force pour ceux qui subissent la violence.

                          Toutefois, défendre la culture des pays ne signifie pas combattre une culture mondiale car que nous soyons d’ici ou d’ailleurs, on habite tous la même planète et donc notre destin est lié, surtout à l’heure de la démographie galopante et des menaces diverses où nous sommes tous liés.

                          Alors il n’y a pas à choisir entre l’une ou l’autre, elles doivent toutes exister, chacune à sa place. La culture française c’est en France, la Bolivienne c’est en Bolivie, celle des USA c’est aux USA et celle de l’humanité c’est sur la Terre. Donc, il ne s’agit pas de détruire les cultures des pays pour faire la mondialisation, ni de détruire la mondialisation pour conserver les cultures des pays. Car aujourd’hui cela conduit à perdre et l’une et l’autre.

                           La culture se façonne comme la sédimentation géologique, il ne viendrait à personne l’idée de détruire les couches précédentes pour ne garder que la dernière, ou de placer celle ci dessous ! Les racines puisent dans les premières et remontent vers la dernière, non l’inverse.


                        • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 8 septembre 2013 21:11

                          @ Aladeen,

                          Vos vidéos censurées, mettez-les sur rutube. Il paraît que ça passe bien.
                          Un ami, récemment censuré sur Youtube, a dû opérer ainsi.
                          Et il n’y a pas eu de problème.

                          Cordialement.

                          Thierry Saladin

                        • Hervé Hum Hervé Hum 9 septembre 2013 09:47

                          @ Aladeen,

                          Kemi Séba dit des choses justes, sauf qu’il commence par dire une chose qui est en totale contradiction avec la suite de son propos. Car non, un français ou n’importe qui de n’importe où peut devenir africain ou prendre, adopter n’importe quelle culture si telle est sa véritable intention, nature d’être. De la même manière que la pomme de terre originaire de l’Amérique du sud s’est parfaitement adapté au climat européen.

                          De mon point de vue, c’est la culture qui est endémique à un environnement et non l’humain qui par sa nature même, naît très généralement sans « racine ». Ainsi, un enfant prend les us et coutumes de ses parents et de son environnement, le problème vient lorsque l’environnement ne correspond pas avec les us et coutumes des parents car il y a alors conflit. Nous sommes bien d’accord. Et on pourra aussi faire une comparaison avec le monde végétal.

                          Mais fondamentalement, aimer un pays s’est adapter sa culture, non l’adapter à sa propre culture, dans ce cas là, il faut rester dans son pays natal. Mais s’est l’humain qui doit circuler beaucoup et les marchandises le moins. Or, c’est exactement l’inverse qu’essayent de nous vendre ceux qui nous dirigent, cela pour maintenir la division entre les peuples pour mieux les dominer.

                          @ Mustapha Meunier,

                          si je ne saurai contredire les propos de Sarkozy, je doute par contre que nous ayons la même vision sur les moyens d’arriver à cette fin. Lui prétend que pour y arriver il faut s’appuyer sur une élite dirigeante, établi en une classe ou plutôt en une caste supérieure fonctionnant sur la propriété privé et l’héritage. Or, mettre tous "les biens communs de l’humanité doivent être placés sous la responsabilité de l’humanité toute entière« signifie de facto l’abolition de la propriété privé pour la remplacer par la responsabilité. Individuelle pour ce qui est de son lieu de vie physique et collective pour ce qui est de son pays, lieu de vie spirituel ou culturel.

                          Bref, soit Nicolas Sarkozy abandonne son parti politique actuel, soit il doit abandonner son appel solennel. Sinon, c’est ce qu’on appelle de la »langue de bois". Fais pour plaire, pas pour faire.


                        • Wrong Orwell Wrong Orwell 9 septembre 2013 09:52

                          Le trésor américain doit rembourser les emprunts au créancier. Il ne le revend pas à un potentiel acheteur mais à l’émetteur. S’en débarrasser est une question qui ne se pose pas...
                          Ils en gardent quand même un peu puisque les USA et l’Europe financent leur croissance. Mais la Chine compte sur la consommation intérieure, comme nous tous. D’où la décision récente d’augmenter les salaires de leurs ouvriers suicidaires et suicidés, et de leur famille, révoltée par les conditions de travail de leurs enfants, envoyés à la ville pour sortir de la misère de leur campagne.
                          Quant au reset total, seul un effondrement du système pourra le provoquer, comme les emprunts russes d’avant 1917...


                        • Hervé Hum Hervé Hum 9 septembre 2013 21:38

                          Wrong Orwel, il paraît que nombre de chinois ont été quelque peu « encouragé » par le gouvernement pour aller travailler en ville.


                        • Hervé Hum Hervé Hum 9 septembre 2013 23:54

                          Merci pour le compliment Mustapha Menier.

                          Je connais le titre du livre « le meilleur des mondes », mais je ne l’ai pas lu. Désolé pour mon ignorance. J’ai juste pris la peine d’en lire un résumé sur Wikipédia.

                          Cela dit, l’extrait que vous avez mis ici est sympa !

                          Cela me fait penser à un constat que j’ai fait et que vous avez dû lire dans un commentaire précédent.

                          Le besoin de chef nait de la guerre et se meurt par la paix.

                          En temps de guerre le chef est l’unificateur, en temps de paix il est le diviseur.

                          Quand aux héros, je suis d’accord avec ce qu’écrit Aldous Huxley, sauf que rien n’interdit de provoquer la situation, ce que le héros du livre fait en sortant du moule... Ainsi que tous les « sauvages » du livre. Bref, un héros se suffit à lui même, mais pas un chef, ce qui fait que le meilleur des mondes, tel que je l’imagine, s’accorde très bien avec la présence des héros, mais pas des chefs !

                          Ah pour finir, dans le livre, les gens sont devenus indifférents, mais le meilleur des mondes, celui que j’imagine, se battit sur le détachement....Et c’est tout l’opposé !!!


                        • SamAgora95 SamAgora95 7 septembre 2013 22:13

                          Il manque un soupçon de « conspirationnisme » à cette organisation, cette ingrédient que tout les biens pensant rejettent leur permettraient pourtant d’affiner leurs prédictions.


                          Les dés sont pipés comme les cours de bourse.


                          • Roberto 8 septembre 2013 02:15

                            Sur le timing général ils étaient un peu en avance, et pas si mal sur le fond, mais depuis le décès du directeur de recherche Franck Biancheri il y a eu du « désordre intellectuel ».

                            La technique d’anticipation politique est intéressante, ils ont un peu tendance à oublier de la pratiquer ces derniers temps, ce qui est un comble pour ce LEAP : labo européen d’anticipation politique, produisant ce GEAB (global european anticipation bulletin).

                            Qui plus est dans les derniers GEAB il n’y avait quelquefois qu’un ou 2 pays européen cités (et non pas « traités »), puisque de plus en plus ils considèrent l’Europe, à les lire, comme un seul bloc acté, ce qui est faux ; il y a 28 pays avec leurs problématiques. Le GEAB a un angle/biais idéologique, ce qui est gênant pour le travail de chercheurs.

                            Il serait temps qu’ils se ressaisissent car sinon pourquoi payer un abonnement s’il faut refaire le travail promis à leur place ?

                            A leur décharge, et c’est valable aussi pour P. Jovanovic, Béchade, Delamarche etc .. si en 1936, lorsque les français découvraient les congés payés et les joies de la baignade, quelqu’un leur avaient indiqué que 3 ans plus tard une guerre ferait 60 000 000 de morts qu’en auraient ils pensé ? Qu’auraient dit les politiques (dont certains sont tout de même très légèrement « équipés ») ?

                            Un département français moyen a une dette de 20 000 000 000€. Le chômage augmente (50 000 000 d’américains sont aux tickets alimentaires au passage .. la croissance reprend .. pour certains comptes bancaires ou pour le niveau de vie ? ) en France de plus de 1000 personnes chaque jour, que reste t’il de nos industries (sidérurgie, textile, automobile, électronique, télécom, .. Même Cochonou devient chinois ..) ? Les cours : AXA divisé par 2 en 7ans, Société Générale par 5 en 7 ans, CA, BNP, ..

                            Rappel : à l’époque de la bulle Internet, le cours d’Alcatel est passé de plus de 100€ à à peine plus d’un € en quelques jours et ne s’en est jamais remis.

                            Les 4 ou 5 principales élections se terminent (USA, France, Chine, Russie et bientôt la dernière en Allemagne - Donc les 2 piliers européens + Chine + USA + Russie), un nouveau cycle politique va démarrer.

                            Une méga bulle s’est formée et elle va éclater .. comme toutes les bulles. Et les volum€s sont énormes. Prévoir environ une baisse globale pour le monde occidental d’environ 30%. Les « effets de bords » ne passeront pas inaperçus.


                            • wesson wesson 8 septembre 2013 03:30

                              Bonjour l’auteur, 

                              je fut abonné au GEAB mais j’ai arrêté en 2009 je crois.

                              Bonne poire, ils continuent encore à ce jour à m’envoyer leur « lettre confidentielle », qui constitue en fait une bonne partie de leur lettre payante. ça fait aussi longtemps que je ne lit plus ces courriers qui partent direct dans la boite pourriel.

                              La principale raison de mon désamour étant l’auto-congratulation permanente. Ils passent les 2/3 de leurs articles à dire qu’ils ont eu raison sur telle ou telle prédiction.

                              Mais ils sont comme un journal de turf, il y a tellement de pronostics que au milieu de tout ça, il y en a forcément quelques uns qui s’avèrent exact. On sait pas lesquels, mais ils y sont. 

                              Bref, le GEAB est comme une pendule arrêté : il a raison 2 secondes par jour, et tort tout le reste du temps.

                              • yoananda 8 septembre 2013 10:38

                                Critiquer le GEAB soit ... mais pour proposer quoi à la place ?
                                L’article est beaucoup trop léger, autant dans l’analyse des biais idéologique du GEAB que pour proposer une alternative a leur démarche et leur conclusions.

                                Critiquer les anticipations détaillées et osées pour répondre par « la reprise est limitée et temporaire mais restons optimiste » ... c’est un peu du foutage du gueule quoi !

                                Le GEAB est eurobéat, anti US. L’article ne le dit même pas clairement, ni n’en explique les conséquences dans l’analyse, ni ne la corrige.

                                Ensuite, le GEAB se trompe-t-il seulement sur le timing ou sur le fond ? L’article ne le dit pas non plus.

                                Je réponds à tout cela sur mon blog ou, après avoir été fan, j’ai moi aussi critique le GEAB il y a bien longtemps.

                                Je proposes une analyse de la crise en 5 points pour l’expliquer et l’anticiper :

                                • pic pétrolier
                                • nouvel ordre mondial
                                • robolution
                                • décadence
                                • surpopulation

                                En un mot ? la croissance exponentielle a atteint ses limites en 2005 (mais l’économie s’effondre par palliers et les chiffres sont truqués donc ça ne se voit pas forcement sans analyse approfondie, chose que l’article ne proposes pas).

                                Ces 5 facteurs expliquent pourquoi la crise va s’approfondir, mais aussi quels sont les mécanismes stabilisateurs, les freins, au dela des péripéties de la géopolitique qui ne font que réagir a l’urgence.

                                Bref, article trop hatif, sujet non maîtrisé, qui arrive après la bataille.


                                • millesime 8 septembre 2013 11:18

                                  GEAB publie mensuellement un document élaboré par des experts dans plusieurs pays, le 15 de chaque mois... le dernier en date est du 15/06/2013 ( n° 76)... ! comment se fait-il que vous parlez et écrivez d’ une publication de ..« fin aoüt » ?
                                  s’agit-t-il d’un document de 2013 ou 2012 ?
                                  quant au contenu des écrits de GEAB eh bien tentez donc d’en faire autant.... son analyse est assez proche de la réalité de nos économies (avec parfois 6 mois de décalage), et de leurs évolutions, avec il est vrai un anti-américanisme non négligeable, pourtant je suis en accord avec eux dans ce domaine pour ma part.
                                  http://millesime.over-blog.com


                                  • Roche 9 septembre 2013 04:12

                                    tout à fait d’accord avec vous, l’auteur se base sur absolument aucune données ni analyse, mais fait une critique sur des textes divers de ce sites qu’il n’a même jamais pris le temps de lire parce que c’est payant de toutes manières (sauf quelques textes en ligne) mdrr


                                  • millesime 8 septembre 2013 11:49

                                    pour en revenir aux Etats-Unis, voilà un pays où
                                    - les dirigeants « politiques » mentent sans vergogne (ex : Collin Powell à la tribune de l’ ONU)
                                    - les dirigeants financiers trichent ( Goldman Sachs et autres JP Morgan)
                                     et nous devrions toujours dire amen. la crédibilité des Etats-Unis est mise en cause depuis de nombreuses années de sorte que leur leadership mondial n’est plus. Voilà la réalite et tant mieux si des publications comme GEAB existent avec un marge d’erreur certes compréhensible.
                                    http://millesime.over-blog.com


                                    • millesime 8 septembre 2013 11:51

                                      quant à leur approche du « nucléaire » elle date de 1945 et elle est complètement dépassée.


                                      • millesime 8 septembre 2013 11:54

                                        sans compter avec l’espionnage téléphonique du monde entier révélé par Snowden


                                        • yoananda 8 septembre 2013 12:15

                                          sans compter que soit :
                                          * on dit que c’est un pays du tiers monde tellement il s’en rapproche a cause des inégalités
                                          * on dit qu’il n’y a pas 1 mais 2 USA, avec une partie qui décroche et qui se retrouve au foodstamp et l’autre qui frime avec le wealth effect des QE ! Reprise mon oeil oui !!!

                                          Ensuite n’oublions pas que les USA ne doivent leur statut qu’au role du dollar qui leur assure : pétrole gratuit, impôt caché sur le reste du monde, transmission de leur problèmes monétaires au reste de la planète. Sans cela, leur puissance c’est du vent.
                                          Poutine a réitéré sa réforme du FMI ... qui est la clé de voute du dollar, avec le droit de véto des US dans cette institution qui empêche toute remise en cause du statut.
                                          Mais les accords hors dollar se multiplient.

                                          Bref, colosse au pied d’argiles. La dessus, le GEAB n’a pas tort et l’Europe les devance sur bien des domaines, notamment le renouvelable ou l’efficacité énergétique, ainsi que (mais c’est en train de capoter) sur la coopération entre nations.

                                          Donc cet article est beaucoup trop en surface.


                                        • jef88 jef88 8 septembre 2013 15:39

                                          quel est le principal moteur de la spéculation ?
                                          LA PEUR ! ! !


                                          • BA 8 septembre 2013 15:46

                                            Dettes publiques en Europe :

                                             

                                            Chiffres du premier trimestre 2013 (source : Eurostat) :

                                             

                                            1- Médaille d’or : Grèce. Dette publique de 305,291 milliards d’euros, soit 160,5 % du PIB.

                                             

                                            2- Médaille d’argent : Italie. Dette publique de 2034,763 milliards d’euros, soit 130,3 % du PIB.

                                             

                                            3- Médaille de bronze : Portugal. Dette publique de 208,284 milliards d’euros, soit 127,2 % du PIB.

                                             

                                            4- Irlande : dette publique de 204,054 milliards d’euros, soit 125,1 % du PIB.

                                             

                                            5- Belgique : dette publique de 394,220 milliards d’euros, soit 104,5 % du PIB.

                                             

                                            6- France : dette publique de 1870,294 milliards d’euros, soit 91,9 % du PIB.

                                             

                                            7- Espagne : dette publique de 922,828 milliards d’euros, soit 88,2 % du PIB.

                                             

                                            8- Royaume-Uni : dette publique de 1385,701 milliards de livres sterling, soit 88,2 % du PIB.

                                             

                                            9- Chypre : dette publique de 15,342 milliards d’euros, soit 86,9 % du PIB.

                                             

                                            Mais ça ne va pas pouvoir continuer comme ça.

                                             

                                            Les dettes publiques ne peuvent pas monter jusqu’au ciel.

                                             

                                            Nous savons tous comment ça se passe : les dettes publiques montent, montent, montent encore, montent encore plus, et à la fin, il arrive toujours un moment où ...

                                             

                                            ... SPLASH !


                                            http://www.citysmiley.com/smiley/sanglant/tropcaca.gif


                                            • Roche 9 septembre 2013 04:07

                                              vous trouvez que l’auteur est plus explicite dans son texte que ce Geap  ?? Je suis ce site depuis sa création.... Non mais j’hallucine ? qu’est ce que ce billet qui se contente de se référer à la presse qui n’a pas plus de données sérieuses d’ailleurs ? Ou avez vous lu l’auteur que la  récession était passée ??? Sur le monde ? tf.1 ? Et toutes les augmentations qui arrivent en 2014 alors que justement, cette année devait permettre un peu moins d’asphyxie pour la plupart des français ?? Je vous rappelle par ailleurs, qu’à moins d’être abonné, vous n’avez pas l’essentiel de toutes les prévisions, et les archives des numéro mis en ligne ne sont pas complètes... Je le sais pour la simple raison que j’y suis abonné... . Eh oui, ce site est non seulement très intéressant, mais encore suit de près la progression de la « catastrophe » qui est bien loin d’être terminée ! Positivisme quand tu nous tiens hein !!! 


                                              • jullien 9 septembre 2013 21:40

                                                Que l’on me pardonne l’auto-citation mais voici ce que j’écrivais le 14 février dernier
                                                Dans les prévisions du GEAB l’année 2012 sera celle du grand basculement géopolitique mondial. Après l’effondrement du Mur de Berlin en 1989, ils annoncent celui du « Mur Dollar » sur lequel est assise la puissance des États-Unis.
                                                Liste de prédictions faites par les Nostradamus du LEAP :
                                                1°) La prise de pouvoir par les extrême-droites européennes en 2009 pour constituer une nouvelle Rome impériale (je triche : la prédiction date de 1998. Pas tant que ça : elle a été reprise dans le premier numéro du GEAB)
                                                2°) les prix du pétrole fixés en Euros et non plus en dollar... "d’ici cinq ans« (c’est à dire 2011) ou »d’ici deux ans" (c’est à dire 2012)
                                                3°) Une monnaie commune des pétromonarchies sur le modèle de l’Euro
                                                4°) Une pépite : « L’Euroland constitue dans les mois à venir [prédiction faite en mars 2006] la seule zone monétaire capable de résister correctement à la crise du dollar »
                                                5°) la « dilution globale » de l’OTAN et le découplage stratégique UE/USA... en 2006 (Kadhafi doit s’en retourner dans sa tombe)
                                                6°) Le traité de Lisbonne n’aurait jamais dû voir le jour car « le projet de résurrection de la Constitution européenne [est] politiquement irréaliste »
                                                7°) Un partenariat stratégique entre l’UE et la Turquie
                                                8°) les candidatures de Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal « évanescentes »
                                                9°) la victoire à l’élection présidentielle US de 2008 de... John McCain (prédiction faite en septembre 2008 et comme hasard introuvable aujourd’hui sur leur site)
                                                10°) Une « prochaine » attaque américaine et/ou israélienne contre l’Iran (bon d’accord, ils finiront probablement par avoir raison un jour. Mais si j’ai bien compté ils l’ont annoncé onze fois au cours des six dernières années).
                                                11°) le premier porte-avions américain coulé depuis 1945... en 2007
                                                12°) l’adhésion de la Suède et du Danemark à l’Euro « d’ici deux ans » (c’est à dire d’ici 2009 pour l’annonce faite en 2007, d’ici 2010 pour l’annonce faite en 2008)
                                                13°) Un défaut de paiement américain en 2009
                                                14°) Un défaut de paiement britannique en 2009
                                                15°) L’Euro devenant une valeur-refuge « crédible »
                                                16°) L’effondrement du dollar en 2010 (très forte inflation ou hyper-inflation)
                                                17°) Un Euro était censé valoir 1,70$ en 2007, 1,75US$ en 2008, 2 US$ en 2010.
                                                18°) « Les responsables de la zone Euro savent depuis longtemps que le problème grec surviendrait un jour » (propos de décembre 2009)
                                                19°) Un défaut de paiement britannique en 2010
                                                20°) la coalition conservateurs-libéraux en Grande-Bretagne tiendra moins d’un an et aura de la chance si elle tient jusque la fin de l’année (2010)
                                                21°) « le problème grec aura disparu des radars médiatiques internationaux d’ici quelques semaines » (pour ne pas alourdir un commentaire déjà bien long, je me contente de la première fois où ils ont écrit une telle erreur : en janvier 2010)
                                                22°) l’Euro à 1,35US$, « ce n’est pas durable » (prévision faite à plusieurs reprises en 2010 et en 2011 pas entièrement fausse puisque il est en fait... descendu légèrement en dessous et non grimpé comme ils l’avaient annoncé [voir l’annonce n°17 ci-dessus])
                                                23°) la décomposition géopolitique mondiale... pour 2011 (troisième annonce : je considère la prédiction d’un basculement en 2012 comme étant la quatrième)
                                                Ce qui sauve le LEAP du ridicule est qu’ils ont correctement annoncé la crise des subprimes. Mais il n’est pas très difficile de constater que leur succès repose sur une apparence et qu’en réalité ils se contentent d’annoncer ce que leur public a envie d’entendre (ou eux-mêmes). L’auteur comprendra que je ne prends plus au sérieux le LEAP depuis un moment.

                                                Je n’ai pas le temps de me lancer ce soir dans une revue des bêtises écrites par le LEAP durant les années 2010 à 2012. Au programme cependant : les multiples fois où ils ont écrit que le problème grec était un faux problème qui allait disparaître « prochainement » ; un second tour François Hollande-Marine Le Pen en 2012 (+ exactement que le FN allait devancer l’UMP quoi qu’il arrive) et les Grünen passant devant le SDP aux législatives allemandes de 2013, la description de François Hollande comme un remarquable négociateur qui allait mettre fin aux politiques mortifères de « Merkozy » et remettre l’UE sur ses rails. Oh, et l’alliance entre le Tea Party et Occupy Wall Street pour faire exploser le système politique américain lors des élections de 2012.


                                                • jullien 9 septembre 2013 21:41

                                                  14 février dernier
                                                  Le 14 février 2012 en fait.


                                                • Le421 Le421 10 septembre 2013 08:33

                                                  La grande escroquerie de l’économie capitaliste mondialisée a été de faire croire que la croissance serait infinie et régulière. Personne n’a eu la clairvoyance de changer la donne à temps et de redevenir raisonnable. Alors, si tout se casse la gueule, ce qui était prévisible, c’est immanquablement la faute aux prêcheurs de l’économie libre à tout va et à tous ceux qui y ont cru.
                                                  Les quelques « allumés » qui avaient prédit cela sont passés pour des fous.

                                                  Ce qui est bien, en définitive, c’est que ceux qui ont réduit la voilure à temps et se contentent de peu souffrent moins. Les pauvres sont dans la merde, les très riches profitent de leur fric, au milieu, ceux qui y ont cru se font baiser...

                                                  Si haut que monte l’arbre, il n’atteindra jamais le ciel...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès