• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le système des retraites est mort, apprenez à faire les poubelles en (...)

Le système des retraites est mort, apprenez à faire les poubelles en prévision de vos vieux jours !

Cela fait bien des années, depuis la décomplexion de l’ère post-communiste et ce qui pudiquement s’est appelée la dérégulation, ou la mondialisation, ou l’ultralibéralisme, ou je ne sais quel vocable pour éditocrate pressé, oui, des années que ce système des retraites par répartition, que l’on croyait inébranlable et surtout juste et équitable, s’est progressivement délité. Certes, ce système continue à fonctionner, mais différemment, avec une répartition qui devient de moins en moins équitable, et aux extrémités les privilégiés et les recalés. Les retraites, c’était comme la sécu un beau rêve humaniste décidé après la Libération par le Conseil national de la résistance. Beaucoup de travailleurs ayant sué de leur corps ou donné de leur personne ont pu bénéficier d’une pension de retraite, sans doute restreinte aux débuts, mais suffisante pour mener une fin de vie sans être dans le besoin comme on dit.

Les retraites ont ensuite augmenté, permettant à un grand nombre d’agrémenter leur existence du troisième âge avec des petits plaisirs, de quoi s’offrir un peu de superflu. Inutile de servir quelques images poétiques très convenues de la vieille dame qui va chez son boucher pour s’acheter un tournedos savoureux chaque semaine, ou du senior partant à la pêche ou encore d’autres situations déclinables à l’infini et pouvant servir de matière à reportage pour le JT de Jean-Pierre Pernaut. Les retraités des années 1970 et des décennies qui ont suivi ont été en général bien « traités » par le système mais avec quelques bémols. Les choses ont commencé par se gâter. Ce système conçu à l’origine pour être social est devenu plus généreux au fil des ans, notamment avec l’abaissement de l’âge de la retraite sous Mitterrand et qui dit généreux dit coûteux. D’où depuis 1990 un déséquilibre entre les répartitions et les cotisations. Et des tas de plans successifs pour revenir à l’équilibre. Le déséquilibre est dû pour une part à l’augmentation de l’espérance de vie et d’autre part à la situation économique. Le reste relève de la mauvaise gestion des comptes publics par les gouvernements successifs.

Rendez-vous à la case 2020, enfin, n’allons pas si vite. Rien ne garantit que le pays fonctionne encore. Disons plutôt 2015, avec certainement un énième plan pour les retraites et la proposition d’un allongement de la durée de cotisation à 44 ans pour un taux plein. On voit bien se dessiner l’injustice croissante de ce système. Nous sommes dans une société de l’accès. Une disparité galopante sépare les individus selon l’accès aux différents dispositifs permettant un bien-être. Accès aux soins, aux lunettes, aux couronnes dentaires, aux vacances, aux spectacles, à la culture, à la gastronomie… Tout reposant en dernier ressort sur l’accès fondamental permettant d’accéder aux multiples biens et services. Cet accès c’est en premier lieu celui du travail. Les individus ont de moins en moins accès au travail. L’entrée dans la vie active est retardée par le chômage massif des jeunes, la sortie de la vie active est accentuée par la violence du système économique et les plans de licenciement. D’où par ricochet une ségrégation de plus en plus étendue entre prétendants à une retraite, en nombre et en échelle de revenu. Sans compter les disparités entre régimes spéciaux et régimes pourris. Bon, blague à part, cette configuration du système des retraites conduit à produire des situations quelque peu sordides…

Mais aussi des situations privilégiées comme celles des cadres de la fonction publique. Quelques oreilles chastes vont être choquées mais les faits sont avérés. Prenons le cas d’un fonctionnaire en fin de carrière que l’on va comparer à la situation d’un ouvrier dans le privé (ou même d’un technicien ou encore un cadre au parcours « chahuté »). Premier avantage, la sécurité de l’emploi, avec à la clé la possibilité de cotiser les 41.5 annuités et bientôt 44. Second avantage, le montant de la pension calculé non pas sur les 25 meilleures années mais à partir du salaire en fin de carrière. Un avantage parfois agrémenté par une promotion obtenue six mois avant le départ à la retraite. Quant au privé, ce mode de calcul est controversé car il désavantage certaines catégories de travailleurs. Troisième avantage, l’épargne retraite défiscalisée. C’est tout bénéfice car avec un salaire conséquent permettant de vivre bien une fois le prêt immobilier remboursé, ce cadre pourra mettre des sous de côté en réduisant ses impôts. Le beurre et l’argent du beurre. Sinon, autre possibilité mais qui concerne tous les ménages à bon revenu, l’investissement Scellier et maintenant Duflot. De quoi s’assurer un complément de revenu avec au départ de belles économies fiscales. Et enfin quatrième avantage lié à l’espérance de vie d’un cadre, supérieure de cinq à dix ans à celle d’un ouvrier. La pension sera donc plus élevée et versée plus longtemps. Les faits sont là mais chacun peut interpréter selon son appréciation personnelle de ce que représente l’équité. Pour les uns, c’est mérité, pour les autres, ces données signifient quelques privilèges. Notamment avec les leviers fiscaux qui dévoient le principe de l’impôt progressif.

Mais plus généralement, toutes les structures et institutions publiques semblent dévoyées, non seulement les retraites mais par exemple l’université, la recherche, les médias squattés par les prédacteurs (vous avez bien lu, ce néologisme combinant le rédacteur, en chef, adjoint, de rubrique, et le prédateur, avec les revenus plus que corrects alors que les pigistes sont payés au lance-pierre). Adieu république. La société ressemble de plus en plus à un jeu, avec des lois et parfois arnaques et règles truquées ou contournées.

Ces retraites, elles seront réparties mais avec des disparités croissantes. Il faut prévoir ses vieux jours dit le monsieur dans le communiqué publicitaire à la radio avant les bavardages de Patrick Cohen sur Inter. Tout le monde est concerné mais des millions d’individus doivent s’attendre à n’avoir que de maigres pensions, inférieures à 1000 euros, voire même 800. Tout dépendra du parcours professionnel. Mais aussi des règles de calcul. Il n’y a pas de secret, la galette est limitée. Ce qui va aux uns n’ira pas aux autres. En plus, ces faibles pensions risquent d’être amputées par un loyer et donc, pour se préparer aux vieux jours, il faut acquérir quelques réflexes et habitudes. Autant commencer tôt. Par exemple faire les poubelles ou à défaut, arpenter les vides greniers. On peut trouver de quoi se vêtir pour 5 euros. Question bouffe, apprendre à manger des pâtes pendant une semaine, avec quelques légumes d’agrément et du pâté en boîte. On raconte que parfois, des vieux achètent des conserves pour animaux mais c’est idiot car la charcuterie premier prix ne coûte guère plus cher. Ensuite, il y a les fins de marché, de quoi récupérer fruits et légumes plus très frais mais mangeables une fois cuits. Apprendre aussi à quémander auprès des vendeurs leurs invendus. Autre apprentissage pour s’habituer aux vieux jours, vivre dans une pièce à 15 degrés voire moins. C’est possible, avec une bonne laine. Cette pratique permettra de vivre plus tard dans un logement mal chauffé. Il faudra choisir entre mourir de faim ou de froid. Pardon, je voulais dire entre bouffer de la merde et se les peler. Pas question de mourir, la vie est sacrée, il faut survivre, même avec une maigre retraite, et puis se dire qu’une fois parti dans l’au-delà, la lumière ne s’éteindra pas, même si on ne peut pas payer la facture d’électricité. Il y aura aussi à boire et à manger. Loué soit le Seigneur ! Quant aux méchants qui ont martyrisé les retraites, ils iront dans la pénombre de l’enfer, condamnés à écouter en boucle Nicoletta chanter il est mort le soleil ! Alléluia !

Il faut donc s’habituer à voir s’installer le système de répartition inéquitable et de décréter que les retraites équitables d’antan sont morte, ou du moins en état de soins palliatifs. Ce n’est pas la peine de se mettre en colère, ça produit des acidités dans l’estomac. Stoïque il faut rester car la tendance est prise et quand un fleuve suit le sillon qu’il a créé, il ne peut qu’accentuer la largeur du sillon. N’espérez pas un retour de la croissance ou une amélioration. Le mécanisme d’appauvrissement des retraites est automatique, c’est structurel, c’est systémique, comme du reste le chômage massif et la pauvreté. Le problème des retraites et du chômage repose sur la quantité de fonds alloués aux salaires et aux retraites. Ce fond se répartit dans des canalisations qui irriguent de plus en plus les secteurs privilégiés au détriment de la tierce économie et du tiers monde qui se met en place au sein des sociétés hyperindustrielle. Une compréhension systémique permet de voir le processus perdurer et s’accentuer. L’affaire est classée quoi qu’en disent les bonimenteurs qui vous font espérer. Sauf prise de conscience massive et révolution avec refonte complète des mécanismes de répartition, bref, un nouveau programme de résistance.

Sinon, stoïcisme et résilience seront de mise. Faire l’impasse sur les soins dentaire. Les dents ne sont plus utiles lorsqu’on a rien de bon à manger mais ne pas lésiner sur des lunettes correctives, surtout pour lire ou bien regarder la télé. Il faut entretenir ses neurones et puis le livre, c’est une denrée devenue moins chère que la bouffe. 50 centimes ou 1 euro le bouquin dans un vide grenier. Idem pour vinyles et CD. Restez curieux, l’esprit alerte, enrichissez votre pensée, même si vous n’avez pas le sou. Si vous savez jouer à la belote, au rami, au tarot, au scrabble, ce sera l’occasion d’entretenir des relations. Il y a clubs pour seniors dans tous les coins de France et de Navarre. Et puis, la pratique du vélo est indiquée. Cela permet de se déplacer sans dépenser le moindre sou. Restez soudé avec vos proches, c’est bon pour le moral. Allez, 800 euros, ce n’est pas un drame. Il y a en qui se pourrissent la vie avec trois fois plus.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.79/5   (63 votes)




Réagissez à l'article

118 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 14 mai 2013 09:24

    C’est la fable de la grenouille que l’on veux ébouillantée et pour cela on monte progressivement la température de l’eau.


    Dans le cas des retraites on monte progressivement les conditions d’accès pour diminuer la retraite à taux plein et le montant des pensions. 

    N’attendez rien du système , les acquis du CNR ont vocation à disparaître au nom de la compétitivité pour le plus rand bien du MEDEF , les fossoyeurs de la France.

    Philippe 

    • spartacus spartacus 14 mai 2013 11:49

      On est plié de rire quand on entend parler des « acquis » du CNR.  smiley smiley smiley

      Ces vieux se sont fait offrir une retraite gratos payable par les générations suivantes.
      Appeler un acquis une pyramide de Ponzi !

    • Stalouk 14 mai 2013 14:27

      Attention vous faites fausse route sur les raisons du déficit des retraites ! 
      Je vous prie de prendre 5 minutes pour lire ce qui suit :
       
      Le déséquilibre profond N’EST PAS dû à l’augmentation de l’espérance de vie ou à la situation économique, mais à la décision de geler les taux de cotisations.
       
      Le système en lui même est insubmersible financièrement jusqu’aux années 1990, date à laquelle on a décidé de progressivement geler les taux de cotisations (notamment patronales)
       
      Je pense que le but est d’affaiblir ce système des retraites qui était profondement non capitaliste, et de forcer les salariés à se tourner vers l’épargne/le capital/les compagnies d’assurance pour leur retraite (marché juteux).
       
      Pour y voir plus clair, 2 liens que j’ai trouvés en fouillant sur google :
      B.Friot :
      http://www.amis.monde-diplomatique.fr/article3479.html
       
      Chouard (à 9:57) :
      http://creersamonnaie.over-blog.com/article-pour-une-democratie-citoyenne-97036602.html
       
      C’est fondamental de comprendre d’où vient ce soit disant problème des retraites !


    • Pyrathome Pyrathome 14 mai 2013 14:38
      Ces vieux se sont fait offrir une retraite gratos payable par les générations suivantes.
      Appeler un acquis une pyramide de Ponzi !

      Écoutez ce négrier infâme, il veut faire bosser les gens jusqu’à ce qu’ils crèvent.....
      Ça existe des ordures pareilles ?

    • spartacus spartacus 14 mai 2013 14:43

      @Stralook

      Amusant...  smiley  smiley  smiley  smiley
      Donc augmenter les taux n’est pas un indice de déséquilibre ?

      Pas besoin de sortir de l’ENA pour comprendre que la première génération n’a pas payé, la seconde a payé un peu, la suivante a emprunté pour pas payer plus et c’est accordé des avantages, bonifications, retraite à 60 ans..et que les dernières ne pourront pas payer cette gabegie.

      Il faut 3 actifs pour assurer 1 pension d’un retraité. Votre couple a fait 6 enfants ?


    • Stalouk 14 mai 2013 15:09


      @Spartacus
       
      As tu parcourus les liens ci-dessus ?
       
      Evidement qu’il y a déséquilibre si la part de retraités augmente par rapport à la part d’actifs (comme c’est le cas aujourd’hui)
      c’est pourquoi on peut alors augmenter les taux de cotisations salariales (si augmentation du salaire brut) et également patronales. Ce qui est impossible depuis les réformes des 90s.
       
      Si on prend ce système de répartition à taux variables, alors l’injustice entre les générations à laquelle tu fais allusion disparaît, puisque chaque génération bénéficie de la même retraite !
      Bien entendu c’est totalement inapplicable dans la situation actuelle, je signalais simplement que ce système existait et fonctionnait parfaitement avant qu’on le détruise à coup de « réformes ».
       
      Enfin puisque tu t’intéresses à mon couple : je suis célibataire. Pas de bol, mais je ne compte pas profiter d’une hypothétique retraite dans 45 ans de toutes façons.


    • samuel 14 mai 2013 16:52

      « Avez-vous fait 6 enfants ? »

       

      @Spartacus, avez-vous une idée de ce qu’est une pyramide des âges ?

      Savez-vous que les gens meurent et que lorsque les gens sont morts, on ne leur verse plus de pension (exception faite des demi-pensions reversés aux conjoints, qui disparaitront un jour également) ?


    • Traroth Traroth 14 mai 2013 17:57

      @spartacus :


      « Appeler un acquis une pyramide de Ponzi ! »

      Vous prétendez donc qu’il y a moins de richesses en France maintenant que juste après la seconde guerre mondiale. Avez-vous conscience de la profonde absurdité, pour ne pas dire stupidité, d’une telle affirmation ?

    • spartacus spartacus 14 mai 2013 18:05

      @Stralouk

      J’ai lu cette prose indigeste socilalo.
      Déja croire qu’il existe une différence entre cotisation salariale et patronale, est le fait de celui qui n’a jamais géré une entreprise ou fait une feuille de paye.
      Expliquer que la cotisation sociale est une création de richesse... smiley smiley
      Quand a la vision du libéralisme, elle relève du Marxisme.
      Pourquoi quand un Marxiste écrit un texte, au lieu d’expliquer ses idées il se croit obligé de critiquer le libéralisme qu’il ne connait pas ? Et faire dire une une montage de conneries.
      Quand c’est écrit "le libéralisme ne veut pas de cotisations obligatoires à propos de la protection maladie, la vieillesse, l’invalidité et le chômage. C’est Faux !
      On passe sur la confusion entre libéralisme et matérialisme propre aux bobos....Et autres chimères sue le profit qui décrédibilise l’ensemble.
      Exemple : en matière d’assurances, le libéralisme admet l’obligation de protection, mais exige la concurrence et le choix de sa protection. Il considère que c’est le choix de vie de chacun qui délimite son niveau de protection, pas la coercition de l’état ou des bobos qui sauraient mieux que lui.

      Cet article accuse les retraites par capitalisations, mais passe sous silence les dettes de la répartition.

      Franchement faut aujourd’hui ne pas avoir fait un minimum de math pour ne pas comprendre que la répartition est une pyramide de Ponzi.



      • Mais non de Zeus, Retraites comme Sécurité Sociale sont des acquis sociaux exemplaires (il faudrait peut-être revoir leur mode de gestion, d’attribution, et surtout réactiver fermement la lutte contre les nombreuse fraudes, laxismes, ...etc...) mais elles ne sont pas des épiceries ! Elles ne doivent en aucune façon être assimilées à des « sociétés d’économie » ! Ni des commerces qui se doivent de faire des bénéfices ou même n’avoir aucune dette !. Elles n’ont aucune vocation « d’entrer dans le CAC 40 » comme le désirent tant de requins de la finance internationale à travers les fonds de pensions et des assurances !
      • Elles existent pour le bien du peuple et du peuple dans sa globalité, et c’’est à l’État de les gérer équitablement, j’insiste sur ce mot, sans pour cela égratigner la moindre poussière destinée à réduire l’un quelconque de leurs bienfaits.
      • Les hommes d’État sont fait pour cela. Gérer au mieux leurs citoyens,les protéger, dans leur vie du début à la fin de leur parcours et d’améliorer la « condition humaine ». Il est vrai qu’ils ont besoin de beaucoup d’intelligence volontaire (ils n’en ont pas beaucoup pour l’instant) et de montagnes de « billets de banque » pour assurer ce rôle.
      • Mais il leur est strictement interdit d’aller chercher ce carburant si facile à gagner dans d’autres secteurs, dans les seuls acquis sociaux. D’autres sources de « renflouement » existent et elles pullulent, même dans la poche de ceux qui veulent « privatiser à leurs seuls profits » le petit bien être du citoyen, dans sa santé et sa vieillesse.

    • Dzan 15 mai 2013 10:27

      Spartacus
      Tu sais ( je te tutoie gladiateur de mes 2) ce que c’est qu’une machine à commande numérique, qui a remplacé 5 opérateurs - je ne dis pas travailleurs, c’est un mot qui t’épouvante.
      Cette CNC, elle ne cotise pas= 5 cotisations de perdues
      Et un tour CNC, en 3X8 est amorti en 1 an.


    • lacsap151 15 mai 2013 10:54

      D’abord, merci pour cet article intélligent et drôle !
      Ensuite l’analyse des commentaires enseigne que nos gouvernants ont réussi à nous diviser en méttant en place des systèmes de retraite iniques qui, à l’évidence sont plus favorables à certains qu’à d’autres.
      Mais le vrai PB n’est pas là car il y aurait en France largement de quoi satisfaire les besoins éssentiels de tous ses habitants !
      Bien sùr que les gains de productivité perméttent aujourd’hui de produire beaucoup plus de produits de bonne qualité qu’avant ! Dans bien des secteurs, agriculture,industrie,service gràce à l’informatique et maintenant internet la productivité à été multipliée par 30 depuis l’après guerre !!!
      On sait aujourd’hui que le secteur agro-alimentaire mondial produit l’équivalent de 3000 cal par habitants de la terre !
      Ce n’est donc pas une question de moyens, nous avons en france encore plus qu’ailleurs la capacité de nourrir, loger, soigner, chauffer tous nos concitoyens .
      A ce niveau là ce n’est pas un PB technique mais politique et s’ils réussissent à nous diviser entre travailleurs du privé et du public, entre jeunes et vieux, entre hommes et femmes ils auront gagné ;
      On sortira de cette situation absurde unis et non divisés. 


    • samuel 15 mai 2013 11:07

      Non non et non !

      Affirmer que le système de retraite par répartition est une pyramide de Ponzi est malhonnête et démagogique.

      La seule chose qui mettent en danger le système de retraite par répartition c’est le vieillissement de la population et également une redistribution des richesses asymétrique (versement de dividendes, retraites chapeau, etc...).

      A vrai dire, je pense que la retraite par répartition et la retraite par capitalisation cohabitent très mal. L’émergence de l’une appauvrie l’autre.

      Mais que voulez-vous, nous vivons dans un monde d’égoïste où tout le monde veux être enterré avec un magot.


    • spartacus spartacus 15 mai 2013 16:52

      Que vous avez la langue de bois ! Qu’elle litanie d’idéologie sans analyse.

      Vous ne voulez pas voir.

      La sécu n’est en aucun cas un acquis social, c’est droit de dépenser sans compter sur le dos de la génération suivante.
      Elle profite toujours plus à la génération qui précède, qu’a la génération qui arrive. Belles notions de bien du peuple.
      Quand a la vision de l’état, protecteur, c’est le monde de Oui Oui. Le politicien ne cherche qu’a se faire réélire, et sa gestion ne va qu’en direction des groupes de pression. 

      @Samuel
      Il me sera difficile même avec des chiffres et des raisonnements normaux de vous convaincre car vous passez l’idéologie avant le réalisme. 
      On vous a tellement expliqué que c’était « formidable », et « social » que vous y croyez, comme les communistes croient encore à la lutte des classes même après Staline ou Pol Pot.

      -Les cotisations sociales sont assises sur les salaires. Chercher ailleurs le financement c’est déjà la preuve de l’hérésie et que la base de la pyramide est obligée de sortir du cadre pour perdurer. 
      -Et une fois arrivé au maximum des prélèvements, et arrivé au maximum de l’impôt supportable, et aux maximum du temps de travail possible, c’est seulement a ce moment que vous comprendrez ?

      -Vous allez nier combien de temps encore ? 
      -Vous croyez que vos petits enfant paieront plus que vous avez payé pour vous qui avezpayé moins que eux ?
      -Il vous faut combien de réaménagement des ressources en augmentation pour comprendre ? 
      -Nous en sommes déja au cinquième, au dixième vous allez comprendre ?
      -Vous n’avez pas remarqué que les réaménagements sont de plus en plus rapprochés ?
      -Il ne vous est jamais venu à l’idée qu’il faut plus 3 fois plus de cotisants que de retraités ?
      -Il ne vous est jamais venu à l’idée que celui qui a payé avant vous payait moins en pourcentage, moins longtemps.
      -Vous n’avez pas vu que les générations les plus âgées étaient plus favorisées en revenus de pensions que les suivantes ?

      -La répartition c’est 3600 milliards d’euros non provisionnés pour le privé et 900 milliards d’euros pour le privé.

      On affronte bien plus facilement les adversités lorsqu’on les a comprises et acceptées que lorsqu’on refuse d’y faire face, ou, pire, qu’on refuse de les comprendre comme vous, par la peur des remises en cause qu’elles impliquent.....

    • Yohan Yohan 15 mai 2013 17:11

      La recette marxiste pour bien gérer leur système des retraites était d’envoyer ad patres la moitié de son peuple et l’autre moitié au goulag avant l’âge légal pour la prendre. C’était violent mais terriblement efficace. Il parait que Méluche cherche à s’en inspirer smiley 


    • samuel 16 mai 2013 10:59

      Spartacus

      Je ne nie pas la réalité. Je nie les causes que vous lui attribuez et les fausses solutions qui en découlent.

      L’argent qui manque, il peut facilement être retrouvé dans l’exil fiscal, l’augmentation des points de cotisation (ce qui ferait baisser les dividendes...) et dans tous les mécanismes qui permettant la fuite (au sens péjoratif) des capitaux de ce pays.


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 mai 2013 11:01

      les ordures , les vraies , sont celles qui laissent des dettes à leurs enfants .


    • Francis29 JL 16 mai 2013 11:15

      Rocla,

      les ordures, les vraies, sont celles qui laissent des dettes aux enfants des autres.

      Tous ces créanciers qui mettent les peuples sur la paille, s’ils n’étaient de vraies crapules, cesseraient d’exiger des taux d’usure qui font que jamais ces dettes ne seront remboursées.


    • samuel 16 mai 2013 14:13

      oui JL... C’est tout à fait cela.


    • julius 1ER 16 mai 2013 17:25

      @yohan

      quand je te lis je pense aux propos de De Gaulle lorsqu’il rencontrait Massu..

      «  »Alors Massu, toujours aussi con ?«  » et Massu de dire «  » toujours Gaulliste mon Général«  » !

    • Aristoto Aristoto 16 mai 2013 22:55

      « La sécu n’est en aucun cas un acquis social, c’est droit de dépenser sans compter sur le dos de la génération suivante. »

      C compliqué le libéralisme dis donc, l’Astrologie du monde moderne. Mais je veux bien qu’on m’explique !

      Spartacus ça ne t’effarai pas que ton hobby se destine inexorablement au dernière pages d’un vulgaire quotidien gratuit et à quelques loufoques qu’on moquerai ( à tort souvent je trouve, ils sont attachant malgré tout) qui se prétendrons muni d’un improbable doctorat en pensé libéral dans 500 ans.


    • Denzo75018 20 mai 2013 11:00

      Combien de retraités, un actif va-t-il devoir faire vivre ???

      Pensez-vous que le sytème n’a pas de limite !?


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 mai 2013 00:04

      @ Lacsap 151. 


      Un commentaire intelligent pour faire le constat de l’évidence. Inutile, toutefois, puisque les médias on maintenantt dit assez de sottises pour que la majorité de la population soit sotte. On continuera donc à voir, côte a côte, une économie monétaire factice qui est un jeu pour ceux qui y évoluent et une économie réelle qui entretient la vie et dont les hauts et les bas découlent des péripéties de ce jeu. Le jeu des uns est devenu plus important que la vie des autres...et le sera jusqu’à ce qu’on ait mis quelques têtes au bout d’une pique. Ca viendra ; on y vient toujours.


      PIERRE JC ALLARD

    • iris 14 mai 2013 09:41

      les patronats allemands et frnçais sont unis pour défendre leurs interets coute que coute avec l’approbation ou les conseils des USA-
      Les fransçais seront tils autant dociles que les allemands ??qui ont déja dans le passé fait état de leur peur et obeissance au pouvoir en place..
      avec les robots les patrons espèrent se passer des salariés ou anciens salariés-et il y a une très forte solidarité dans le patronat ...quand à ce sujet ...
      résistance passive et active c’est la guerre éconoqmique ou il faut etre courageux et audacieux
      mais lorsque l’on a + d’espoir et que l’on a fait sa vie on a rien a perdre comme d’ailleurs ces jeunes que l’on désespèrent et qui sont prèts à tout
      vive l’insécurité pour les possédants alors....


      • Rensk Rensk 14 mai 2013 10:16

        On parle aussi de la retraite en Suisse ; la semaine passée ils ont voulu introduire un dépot pour les bouteilles (verre & PET) car en Allemagne... les retraités se font de l’argent de poche en allant ramasser cela entre 3 et 6 heures du matin !

        Plus besoins de cantonniers, les retraités les remplacent a « merveille »...


        • le crocodile 14 mai 2013 13:52

          Même système en Suède mais pourquoi entre 3h et 6h du matin ? Ici ils font ça en plein jour .


        • heliogabale heliogabale 14 mai 2013 10:17

          Le système de retraites français ne peut pas être à l’équilibre avec 3,2 millions de chômeurs en catégorie A et bien plus si on compte ceux dans les autres catégories ou les découragés (ceux hors statistiques).

          Par exemple avec 2 millions de chômeurs, le système serait à l’équilibre du fait des rentrées de cotisation.

          Cependant, les plus sceptiques diront que l’ère du tout emploi est finie et que les gains de productivité sont tels qu’on ne peut plus revenir en arrière : par conséquent, une politique de gauche opterait pour un prélèvement sur les gains de productivité qui peuvent être versés sous forme de salaire (on augmenterait les cotisations des plus hauts salaires) ou de dividendes (taxation des dividendes).

          Ce serait une première étape vers le revenu universel...

          Le patronat va s’opposer à une telle politique qui serait à leur goût en leur défaveur : ils privilégieront des politiques déflationnistes : baisse des retraites pour les plus durs, allongement de la durée de cotisation et report de l’âge de départ à la retraite pour les plus « softs ». Cela diminuerait de facto la durée d’indemnisation moyenne des retraités (différence entre l’âge de décès et l’âge de départ à la retraite). Cependant, il est très difficile de mesurer les externalités négatives : est-ce que ce report va augmenter les coûts liés aux dépenses maladies (maladies du travail etc.) ? Quel effet sur le chômage des séniors qui sont parfois licenciés à 50 ou 55 ans avec aucun espoir de retrouver un emploi ? Quel effet sur le chômage des jeunes dont les perspectives sont en partie bouchées par les départs moindres à la retraite ?

          Une politique malthusienne opterait pour un transfert des dépenses sociales de l’enfance (prestations sociales, dépenses d’éducation)vers la vieillesse : ce serait la victoire finale et totale des baby-boomers...c’est un choix de société, qu’il faut assumer...une gérontocratie où les politiques de naissance devront être contrôlées : le risque est une diminution de la population rapide et meurtrière pour la nation.

           Les « jeunistes » au contraire privilégieraient une diminution du poids démographique des plus âgés dans la population : diminution de l’espérance de vie en augmentant l’âge de départ à la retraite, en diminuant le taux de remboursement des maladies chroniques, en légalisant l’euthanasie active. Politique tout aussi régressive et cynique que la précédente...


          • Croa Croa 15 mai 2013 08:25

            Tout à fait, les cotisations reposent toujours sur le travail alors qu’il y a de moins en moins de travail  ! Pour autant nous ne sommes (globalement) pas moins riches. Il faut donc tout repenser, la seule difficulté consistant à affronter ceux qui sont les vrais profiteurs du systéme actuel : La haute finance.


          • heliogabale heliogabale 14 mai 2013 10:27

            Il faudra certainement réformer les régimes spéciaux (au moins ceux qui ne peuvent pas être à l’équilibre sans l’aide de l’état) et en fusionner certains et mettre un plafond plus bas pour les retraites de certains fonctionnaires (une retraite à 4000 euros, c’est au delà des réels besoins d’un retraité).

            Il faudrait plus généralement mettre la fiscalité à plat : tout réformer en ayant à l’esprit de garder le même taux de prélèvements obligatoires...trop de niches, de passe-droits...


            • N.AMARA 19 mai 2013 10:25

              Fonctionnaire....retraite à 4000 € !!!

              Il faut arrêter d’écrire n’importe quoi ? Je suis fonctionnaire, cadre A et A+ depuis 2 ans, 55 ans, 30 ans de services publics et je viens de recevoir une estimation de ma retraite....2200 € brut si je partais à 65 ans sinon c’est moins.

              Et vous savez pourquoi ? parce que le salaire du fonctionnaire est composé d’un brut et d’une prime qui représente le tiers du salaire et la retraite n’est calculée que sur le brut. Alors comparons ce qui est comparable et faisons attention à ne pas opposer public et privé. Le combat est ailleurs.


            • N.AMARA 19 mai 2013 10:46

              Complément de mon message précédent : les enseignants (cadre A) ne sont pas bénéficiaires du système de prime et ils constituent la majorité des cadres A de la fonction publique.


            • CETTE PARANO DE PARISOT part en faisant une denière « vacherie » aux salariés 45 ans de cotisations et a 65 ans LA RERTAITE

              CETTE MANIPULATRICE sait elle que ses amis sénateurs et députés pour 1 mandat de 5 ans percoivent a vie 2500 euros.pour 2.....5000 EUROS

              ELLE SERA SUREMENT CANDIDATE DE L UMP/F.......HAINE

              DEGAGEZ ON NE PEUT PLUS DE VOUS VOIR ..........JOUER A L HOMME..


              • DE RETRAITE....................

                je connais une mére de famille qui a travaillé 119 trimestres reconnus DONC 41 DE PENALITES

                NON ELLE NE S ’APPELLE PAS PARISOT elle percoit 200 EUROS DE RETRAITE PAR MOI

                MERCI A MR BALLADUR ET A MME PARISOT POUR LE CALCUL SUR 25 ANNEES PLUTOT QUE SUR LES 10 MEILLEURES


              • RETCIF « par mois »


              • Croa Croa 15 mai 2013 08:38

                Une retraite de député, voilà un véritable privilège...

                Certainement pas celles des fonctionnaires, juste en retard coté démolitions !


              • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 mai 2013 11:03

                pourtant d’ après votre système prévaricateur il faudrait s’ aligner vers le haut ...


              • daniel paul 14 mai 2013 10:48

                Salut Bernard

                si tu as entendu parlé de l’analyse transactionnelle ,utilisée comme méthode de vente,c’est celle la qu’utilisent les pouvoir, leur coté parents autoritaire s’adresse a notre coté enfant soumis...

                Qu’en penses tu ?
                Salut et merci..

                PS : cela dit en n’intégrant pas dans nos vies le fait que la mort soit elle aussi partie intégrante de celle ci...et bien nous avons ce résultat planétaire désastreux depuis 5 voir 10 000 ans voir beaucoup plus...pourquoi...la partie du cerveau que nous utilisons n’est pas faite pour vivre l’impermanence, l’inconnu, l’absolu ....alors l’autre partie du cerveau elle ,elle sait fait çà....en n’intégrant pas la mort l’autre partie du cerveau ne s’éveille plus chez nous..on en devient fou ..car la mort est absolu, petit homme ne peut éviter l’absolu...


                • Bernard Dugué Bernard Dugué 14 mai 2013 11:08

                  Salut Daniel

                  J’avoue ne jamais avoir pensé à Eric Berne et son AS pour expliquer les rapports de soumission du peuple. Je crois que La Boétie avait déjà pigé le truc. Cela dit, le peuple est souvent infantilisé par le gouvernement qui pour le calmer, donne un peu d’argent de poche... tant qu’il y a de l’argent dans les caisses


                • daniel paul 14 mai 2013 11:44

                  Tien je n’avais pas pensé à La Boetie..Par intérêt personnel je m’en vais faire quelques recherches..

                  Quand à l’analyse transactionnelle ça date de mon passé de représentant ou nous avions les mêmes formateurs que les politiciens..voila pourquoi...bien sur cette « méthode » qui a ses limites comme toute méthode aurait eu pour effets positifs d’amener tout le monde a avoir des relations majoritairement de adulte à adulte..ceci amenant à ne discuter que de faits en considérant l’autre comme soi même,avec respect..mais en général le coté parent autoritaire reste..ce qu’il est..il faut donc de la « force » pour le contrecarrer...

                  Mais bon comme tu sais tout ceci est bien complexe..
                  merci de tes articles..que je suis même dans les temps ou je ne suis pas sur le site..ce qui est la majorité du temps..


                • ZenZoe ZenZoe 14 mai 2013 11:07

                  Depuis des décennies, peu à peu, on assiste tout simplement à un rétablissement des « privilèges », phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur au fur et à mesure que la situation économique se dégrade.
                  D’un côté, ceux qui sont déjà protégés par un statut, une profession ou une convention collective en béton, ou encore une famille prospère. Ceux-là feront tout pour que rien ne change dans le système. Ils continueront, à coup de petites lois et décrets par ci par là, à détourner les fonds publics à leur profit exclusif en lésant au maximum les moins bien lotis qu’eux.
                  De l’autre côté, les autres, à l’abri de rien, et malheur à eux ! L’avenir est bien sombre pour ceux qui n’auront pas pu épargner suffisamment pour leurs vieux jours. Même le minimum vieillesse n’existe plus, il a été « simplifié » en 2006, euphémisme scandaleux pour « dégommé », purement et simplement. Si la retraite est trop faible, l’état versera bien un minuscule pécule, oui - mais attention, ce pécule devra être remboursé intégralement par les héritiers. Le fisc et les Conseils Généraux se chargeront de saisir les fonds de tiroir du livret A et autres maigres économies, et obtenir si nécessaire la vente de la bicoque des vieux, où sont entassés tous les souvenirs, pour rembourser la dette - ah mais ! Pendant ce temps-là, Fabius et Guaino peuvent dormir sur leurs deux oreilles, ce n’est pas demain qu’on taxera leurs tableaux volés.


                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 14 mai 2013 11:13

                    Au temps de l’Ancien Régime, les ecclésiastes avaient comme les nobles de sacrés privilèges. Faut visiter le palais Rohan à Bordeaux. Quant on est archevêque, on ne loge pas dans un HLM du 18ème siècle. En 2010, les nouveaux clercs sont les intellocrates et les journalistes prédacteurs. Il n’y a qu’à voir combien ces gens estiment valoir, avec les ménages en plus... de quoi donner l’idée d’une nuit du 4 août...


                  • foufouille foufouille 14 mai 2013 12:16

                    la retraite de solidarite est recuperee au dela de 39000€
                    pour eviter les malins avec 3 ou 4 baraques qui ont pas voulu cotiser


                  • Traroth Traroth 14 mai 2013 11:17

                    Dès que les patrons font les gros yeux, les gouvernements successifs disent « baisse de charges ». Après, il ne faut pas s’étonner si la sécurité sociale, et en particulier le système de retraite, est totalement détruit !



                      • Robert GIL ROBERT GIL 14 mai 2013 11:48

                        Le niveau des retraites dépend avant tout de la richesse produite et non pas du nombre de salariés. Compte tenu des gains énormes de productivité obtenus ces dernières années, de l’optimisation des moyens de production, on produit plus avec moins de personnel. Certaines entreprises ont doublé leur bénéfice avec 30% de personnel en moins. Le niveau des retraites ne doit donc pas dépendre du nombre d’actifs. Thème favori de la propagande du MEDEF, de la droite, de l’extrême droite et de la sociale démocratie.........

                        voir : RETRAITES : LE GRAND BLUFF !!!


                        • yoananda 15 mai 2013 11:00

                          oui la productivité a augmenté, mais les dépenses contraintes aussi, le niveau de vie si tu veux.
                          Donc, un retraité d’aujourd’hui consomme beaucoup plus qu’un retraité d’il y a 50 ans.
                          Du coup, au final, ca s’équilibre, et il faut toujours beaucoup de monde pour pédaler derrière afin de maintenir son niveau de vie ...
                          c’est pas si simple Robert smiley


                        • Robert Bibeau Robert Bibeau 15 mai 2013 15:36

                          Le niveau des retraites ne dépend pas de la richesse produite mais bien de la RICHESSE PRODUITE ET NON CONFISQUÉE PAR LES CAPITALISTE MONOPOLISTE - et plutôt conservé par les ouvriers comme salaire différé pour leur survie pendant leur retraite.

                          Les entreprises capitalistes monopolistes pourront bien hausser leur profit de 30% et réduire le nombre d’employés de 30 % le résultat sera justement que tous les ouvriers seront appauvris à cause de la hausse des profits.

                          Faut pas combattre la hausse des profits ou la baisse des cotisations retraite = faut détruire - renverser le capitalisme et exproprié sans compensation tous ces patrons et leurs parachutes dorés.


                        • spartacus spartacus 14 mai 2013 12:34

                          @bernard dugué

                          Bel article, sur le fond, même si sur la forme une interprétation peut être vue différente.

                          -Le CNR
                          La sécurité sociale fut élaborée par le (CNR), un gouvernement provisoire non élu. Les professions agricoles, les salariés des régimes spéciaux n’y adhéreront pas.
                          Il coupera la France sera coupée en multi-régimes inégalitaires, et un secteur public avec des règles discriminantes, cotisation, calcul, réversions, poste à vie retraite pleine. Chômeurs retraite amputée, privé à répartition, public retraite payée sur le budget de l’Etat etc.

                          -La répartition
                          C’est une pyramide de Ponzy. Il faut entre 3 et 5 cotisants pour assurer la pension d’un seul retraité. Il a toujours avantagé la génération précédente. 
                          C’est un système d’inégalité intergénérationnel

                          -La répartition est une folie économique.
                           900 milliards d’euros pour les fonctionnaires, 3600 milliards pour celles du secteur privé..

                          -La capitalisation aurait permit une retraite qui corresponde au réel cotisé et a une retraite qui corresponde à la réalité de la carrière de chacun. Elle aurait permit de bénéficier d’un capital d’amorçage aux héritiers. Elle aurait permit une ressource financière d’assurance retraite pour financer l’économie Française.

                          La énième conférence sur les retraites ne fera que reculer une faillite irrémédiable. 
                          Le vrai courage serait de fermer la répartition.

                          • Stalouk 14 mai 2013 16:27

                            C’est une erreur de dire « la répartition = pyramide de Ponzy »
                             
                            C’est vrai que les actifs (entrants) paient pour les retraités (sortants), mais ce n’est pas une arnaque, ça s’appelle la solidarité inter-générationelle.
                             
                            Si le nombre de retraités devient trop important, il faut alors jouer sur les différents paramètres de l’équation pour garantir les retraites.
                             
                            Comme il n’est pas souhaitable d’allonger la durée de cotisation de 10 ans, on peut augmenter le taux de ces cotisations ?
                            Malheuresement non, les taux des cotisations (salariales et patronales) ont été gelés (réformes années 90), ce qui cause inéluctablement la faillite du système.
                             
                            Il s’agit simplement de décider comment on partage nos richesses. Avec le gain phénoménal de richesse de ces dernières années, les salariés ne devraient avoir aucun mal à payer les retraites de leurs anciens.
                             
                            Sauf que les richesses partent surtout dans les poches des financiers et pas dans celles des salariés !


                          • spartacus spartacus 14 mai 2013 18:15

                            Marrant appeler « solidarité » intergénérationnelle une inégalité « intergénérationnelle ».  smiley


                            Quand a la fabrication de « richesse » de la France, il a oublié que dans le PIB il y a les emprunts de l’état, la dette de l’état et les fonctionnaires de l’état à 57%. Et ça c’est pas de la richesse.-))

                            Embaucher des gens a faire des tous et d’autres à les reboucher n’a jamais fait de la richesse. Encore un qui croit que la richesse se mesure par le PIB et n’a pas appris à l’école que c’est un agrégat sans valeur.

                          • mac 14 mai 2013 18:40

                            @Spatacus

                            S’il existe une chaîne de Ponzi c’est bien celle qui concerne la finance internationale dont les actifs cumulés doivent dépasser cinquante à cent fois fois le PIB mondial. Alors après venir nous parler de retraite par capitalisation, ça me fait doucement marrer. En quelle monnaie nous conseillez-vous de capitaliser : en euros , en dollar us ou mieux en yen ?
                            Des fonds de pensions qui vivent de la spéculation en s’imaginant que les boîtes peuvent faire 15% de croissance chaque année, si ce genre de chaîne de Ponzi tient encore le coup, c’est en grande partie aux dépends d’un certain nombre de salariés qui, s’ils ont la chance de ne se pas se faire virer, verrons bientôt leurs salaires calqués sur celui du Bangladesh....

                          • Dzan 15 mai 2013 10:34

                            Encore le gladiateur de BD !
                            C’est bien les fonds de pensions, hein ?
                            Il n’y a qu’à demander aux Ricains et aux Britts.
                            Le Spartacus, serait pas payé par le Merdef, pour déverser sa docta néolibérale.


                          • daniel paul 14 mai 2013 12:42

                             Non le mieux est de supprimer toute retraite, pension, allocation de toutes sortes....
                            En un mois , voir moins, le système capitaliste marchand de profit n’existe plus...et là tout peut arriver ,dans un sens comme dans l’autre..

                            Alors le financier parasite , oui il est toujours parasite car il ne travaille jamais..va devoir continuer à payer car il n’a en fait aucun choix ,si il veut continuer..çà le rend vert de rage car il voudrait tout,mais si il prend tout....sera t’il encore vivant dans un mois , pas sur.... smiley


                            • le crocodile 14 mai 2013 13:55

                              Il arrivera un jour où les vieux recevront une piqure en place de la retraite , sauf les politicards de tous poils ,et les gens TRÈS riches . 


                              • daniel paul 14 mai 2013 14:08

                                Salut

                                Non je ne pense pas...quel « optimisme » me dis je !
                                Un tel monde s’auto détruit très vite..pseudo élites comprises, car c’est le groupe qui fabrique tout et surtout la richesse de peu...dans les films ça marche , mais seulement à hollywood..
                                Le portrait du futur tel que dépeint sur internet par des emplumés de l’UE ou des US est une exagération, pour moi j’ai peut être faux, une exagertion exacerbé pour arriver à placer une solution moins extrême qui provoquerait un soulagement...comme de dire : je vais te tuer....et le lendemain dire : je déconnais....

                                Salutations.


                              • taktak 14 mai 2013 16:22

                                merci pour cet article interessant qui rejoint en parti ce qui est dit ici :

                                Pour sauver les retraites par répartition, dont l’existence est menacée par des hordes de centenaires repus, il suffit de diminuer les pensions, de rallonger la durée de cotisation, et le moment venu, de porter l’âge de départ à 65, 67, 69 ans comme en Allemagne… Bref, nos retraites seront sauvées quand elles n’existeront plus ou qu’elles auront cédé la place aux fonds de pension…

                                la suite ici. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-existence-et-l-essence-135770?debut_forums=0#forum3717216


                                • chantecler chantecler 14 mai 2013 17:28

                                  Parce que vous pensez que les fonds de pension peuvent assurer les retraites ?

                                  Sociétés qui gèrent des capitaux qui participent au casino boursier et de toutes façons nécessitent aussi les cotisations des générations plus jeunes .

                                  Sauf que plein de gens se sucrent au passage .


                                • taktak 14 mai 2013 22:22

                                  C’était de l’ironie ce que j’écrivais...


                                • Captain Marlo Pilou Camomille 14 mai 2013 17:39

                                  Bienvenu dans « Soleil Vert » !

                                  Il ne s’agit pas d’un problème franco-français, mais des mesures imposées par le FMI et Bruxelles pour « augmenter la compétitivité, »et « réduire les dépenses publiques ».

                                  La Troïka vient d’accorder un sursis de 2 ans à la France pour descendre aux 3% de déficit.
                                  Mais pas sans contre partie...

                                  « Coût du travail, poids de l’ impôt et résistance aux réformes font de la France le pays où les marges bénéficiaires des entreprises sont les + faibles de la zone euro. »

                                  « Bruxelles a clairement fait savoir que ce sursis aura un prix : l’accélération des réformes économiques et sociales, BIEN AU DELA DE CE QUE LE GOUVERNEMENT A ENGAGE JUSQU’ICI. »
                                  (Le Figaro 12 avril 2013, « Bruxelles presse la France de se réformer au plus vite ».)

                                  Que faut-il réformer ? Denis Kessler idéologue du MEDEF, l’a expliqué dans un papier qui date de 2007 ( Challenge 4 Octobre 2007)

                                  « Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Il est grand temps de le réformer. C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Il s’agit de défaire méthodiquement le programme du Conseil National de la Résistance ! »

                                  Le FMI a publié fin octobre 2012 la feuille de route pour la France.
                                  « Toute révision du régime des retraites devra reposer sur une augmentation de l’âge de départ à la retraite plutôt que sur une hausse des cotisations. »

                                  Les recettes du FMi sont partout les mêmes :
                                  Au Portugal, Le Tribunal Constitutionnel a censuré le plan d’austérité, le gouvernement passe outre, ce qui montre bien qu’une Constitution ne protège de rien du tout...

                                  Le Gouvernement portugais vient de décider de la suppression de 30 000 postes de fonctionnaires et de relever l’âge de la retraite à 66 ans.

                                  Ce qu’il faut, c’est redevenir un pays libre et indépendant, sortir de cette dette et du foutoir européen qui nous entraînent dans une faillite à l’échelle d’un continent.

                                  Oscar Lafontaine, fondateur et ancien Président du Parti de gauche Die Linke vient d’appeler à sortir de l’euro au plus vite.

                                  Vidéo de François Asselineau :
                                  « Les 10 raisons de sortir de l’ Europe. » site de l’ UPR


                                  • chmoll chmoll 14 mai 2013 17:40

                                    un bon contrat obséque


                                    • rocla (haddock) rocla (haddock) 14 mai 2013 18:08

                                      Si seulement on égalisait les droits de façon homogène . 


                                      que certains puissent partir à 50 ans ....

                                      Que d’ autres six mois avant la retraite passent à une catégorie au dessus 

                                      que certains , comme les dockers travaillent 12 heures par semaine 

                                      qu’ un député ou un sénateur ait exactement la même retraite qu’ un ouvrier 

                                      qu’ un président de la république arrête de se gaver 

                                      que les ministres , comme en Suède prennent le métro 

                                      qu’ on arrête les avantages comme les logements de fonction 

                                      que les salarié EDF paient eux-même leur électricité 

                                      que des fonctionnaires travaillant dans les DOM TOM arrêtent de voyager aux frais de la sécu ( quand ils ont envie de venir en métropole ils se font prescrire des soins se pratiquant ici et c’ est la sécu qui paie le voyage )

                                      on pourrait faire une liste de deux kilomètres de ces avantages et autres passe-droit en tout genre 

                                      Sauf que pour faire une réforme il y a tous les avantagés dans la rue , et que les gouvernements et ceux qui y participent s’ en mettent également plein les fouilles , il n’ y a jamais rien qui change en profondeur . 

                                      Un beau jour il n’ y aura plus rien et on crèvera d’ un joli cancer non remboursé . 

                                       



                                      • spartacus spartacus 14 mai 2013 18:20

                                        Bonjour Capitaine

                                        Et tu sais le pire ?
                                        Dans les 10 rapporteurs du futur rapport sur les retraites sont 100% des privilégiés de régimes spéciaux !
                                        C’est dire si le changement c’est pas maintenant ! smiley smiley smiley

                                        Les 10 « sages » de la commission/ 100% Juges et partie :

                                        . Yannick Moreau, ENA, Conseil d’État 

                                        . Anne-Marie Brocas, ENA, Inspecteur général des Affaires sociales

                                        . Sylvie François, ENA, DRH de La Poste

                                        . Florence Parly, ENA, Conseil d’État

                                        . Dominique Libault, ENA, Conseil d’État

                                        . Didier Tabuteau, ENA, Conseil d’État

                                        . Cécile Van de Velde, universitaire, maître de conférences

                                        . Didier Blanchet, chef du département des études économiques à l’INSEE

                                        . Daniel Cohen, professeur d’économie

                                        . Serge Volkoff, administrateur INSEE

                                        La déontologie et l’étique ? Il parait qu’ils veulent « moraliser » la vie publique !


                                      • Panzerfaust 14 mai 2013 20:46

                                        Tout a fait d’accord avec vous, les agoravoxiens on l’indignation très sélective. 


                                      • Proudhon Proudhon 15 mai 2013 20:48

                                        @haddock

                                        Tu as oublié :

                                        Que les dirigeants et actionnaires parasites des banques et de la bourse
                                        Que les actionnaires parasites des industrie multi-nationales
                                        Que les patrons parasites des industrie multi-nationales
                                        Que les cadres supérieurs des industrie multi-nationales
                                        Que les dirigeants et cadres supérieurs des industrie nationales
                                        Et autres parasites qui volent la richesse du monde... Etc

                                        Aient une retraite d’ouvrier !


                                      • Yohan Yohan 15 mai 2013 20:55

                                        Proudhon a bien récité son petit livre rouge. Bravo, il a gagné un séjour en Corée du Nord, billet aller


                                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 14 mai 2013 18:34

                                        Salut Spartacus , 


                                        les gus cités plus haut non pas toucher de retraite ils devraient faire un 
                                         chèque tous les mois pour rembourser ce qu’ ils ont piqué à l’ Etat , 

                                        • soi même 14 mai 2013 20:10

                                          Cela t’ étonne chalot, seulement ta jamais penses quand il y a un système si il marche dans un sens, par exemple les trente glorieuses et à près il est grippé, c’est bien la preuve que ce système n’est pas valable.
                                          Donc moralité de l’histoire, comme beaucoup de français, t’’était un paresseux de la pensé social.


                                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 14 mai 2013 20:35

                                            pareil pour l’ ouverture des magasins le dimanche , ou bien ça marche pour tous ou pour personne .


                                            Pourquoi en France on a toujours deux poids et deux mesures ? 

                                            Des qui ont tous les avantages et d’ autres rien ? 

                                            drôle de conception du monde , surtout sur ce site qui voudrait un monde meilleur . 

                                            On dirait qu’ ils sont contents de ce monde à deux vitesses 

                                            • jjwaDal jjwaDal 14 mai 2013 20:52

                                               Juste une péripétie de la lutte féroce que mène contre les sociétés une infime minorité de la population humaine. On devrait tous se souvenir que la part des salaires dans la richesse produite (disons le PIB) a perdu en moyenne plus de 10% en europe depuis le début des années 1980 et donc que les salariés (français par ex) perçoivent chaque année au moins 100 milliards d’euros de salaire de moins que ce qu’ils auraient eu en retrouvant la part des salaires dans le PIB de 1980. Vous prélevez sur ce bonus le pourcentage ad hoc et aucun soucis pour les retraites, plus de trou de la sécu, etc...
                                                Sauf que personne n’a vraiment envie d’entendre tout ce que collectivement nous avons laissé passer, de la privatisation de la création monétaire et financière (obligations pour les Etats d’emprunter sur les marchés financiers et de verser des taux d’intérêts), de l’ouverture en grand des frontières (mettez en concurrence directe un salarié à 1000 euros/mois (minimum syndical pour vivre dans son pays) avec un, gagnant 150, autant doutez de l’avenir en mettant un renard et un lapin dans le même clapier. Ajoutez la libre circulation des capitaux (sur un clic de souris des milliards partent, quand vous ne verrez pas des millions de salariés passer une frontière en un jour passant outre la coupure des liens sociaux, la barrière de la langue, etc...
                                                Ceux qui ont voulu tout celà savaient où ils voulaient en venir, une pompe à fric en faveur des plus riches a été mise en branle et personne ne semble en mesure de l’arrêter.
                                                Adhésion à l’OMC dans le dos des peuples, Traités européens passés contre le souhait exprimé des populations, les vieux peuvent crever on n’est plus à ça prêt. Tu es pas content ? Casse-toi pov’con... Déjà une partie des retraités allemands émigrent pour leurs vieux jours vers l’europe centrale pour survivre. Le meilleur est à venir. On a laissé partir le chômage, on va voir débarquer une armée d’âgés vivant comme des chiens parce qu’entre chômage, longues études, activité intermittente, maladie, une bonne part de nous n’aura pas un taux plein le jour où le système nous éjectera comme des déchets.
                                                Tout ça est notre faute. On gagne à s’intéresser à notre avenir commun et à balancer la TV par la fenêtre. Beaucoup n’en sont pas là.


                                              • Ensor 14 mai 2013 21:27

                                                Bonsoir,
                                                 
                                                A titre d’info aux E-U, ll existe un régime de retraite par répartition auquel cotisent 96% des salariés, fonctionnaires et indépendants., C’est une caisse unique qui gère l’ensemble de ces retraites.
                                                voici le lien : http://www.sauvegarde-retraites.org/docs/Etude37RetraiteParRepartitionEU.pdf


                                                • Captain Marlo Pilou Camomille 15 mai 2013 07:29

                                                  Ensor,
                                                  Pardi, les fonds de pension US, c’est génial !

                                                  Ce sont eux qui détiennent un certain nombre de nos médias (ex : Carlyle possède 25% du capital du Journal Marianne), et qui achètent toutes les entreprises françaises qu’ils veulent, les pillent, et licencient après. Vraiment génial !

                                                  Les fonds de pension sont aidés génialement par l’article 63 du TFUE qui interdit tout contrôles de capitaux, ce qui leur permet après avoir pillé nos entreprises, de délocaliser... Génial !


                                                • le crocodile 15 mai 2013 06:47

                                                  Pas besoin de s´inquiéter , ceux qui arrivent et qui vont arriver , vont remplir les caisses de retraites à ras bord . Car il va en arriver ENCORE plus !!!!!!!



                                                   :



                                                  • rhea 1481971 15 mai 2013 07:11

                                                    Il y a une petite erreur, l’ année dernière l’espérance vie n’a pas augmentée, elle a même diminué pour les femmes et comme nous avons tendance à copier les EU l’espérance vie diminuera car aux EU on y vit de moins en moins vieux, c’est la tendance actuelle.


                                                    • Croa Croa 15 mai 2013 08:47

                                                      Si c’était la seule erreur, ça irait encore ...  !


                                                    • Croa Croa 15 mai 2013 09:01

                                                      Cet article commence bien mais fini en mensonges, histoire de faire diversion sur les véritables causes de certaines injustices.

                                                      Marine n’aurait pas dit mieux ! smiley

                                                      Peut-être en effet que les fonctionnaires sont des ’’privilégiés’’ smiley puisque, difficilement virables, ils ont la possibilité de travailler jusqu’à 65 (ou 67) ans pour s’éviter des pénalités sur le montant de la pension !

                                                      J’invite l’auteur à aller jusqu’au bout : Ceux qui se font virer à 50 ans ne sont-ils pas responsables de leur situation ? Ce sont des mauvais après tout ! 


                                                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 15 mai 2013 09:09

                                                        les fonctionnaires SONT privilégiés ils ont des retraites supérieures au restant

                                                         de la population à part d’ autres privilégies  , ne pas l’ admettre c ’est être borgne
                                                         d’ un oeil .



                                                        • le crocodile 15 mai 2013 12:05
                                                          « ne pas l’ admettre c ’est être borgne d’ un oeil . »

                                                          On ne peut être borgne que d´un SEUL oeil .
                                                          Si on a un oeil niqué et que l´autre fonctionne . On est borgne .
                                                          Si on a les deux yeux qui ne voient pas , on est aveugle .

                                                        • Laulau Laulau 15 mai 2013 12:12

                                                          Dites-moi, Rocla, votre vrai nom c’est Leroidec, non ? Vous ne seriez pas un peu borgne du cerveau ?


                                                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 15 mai 2013 13:14

                                                          t’ es bien un peu con d’ un cerveau alors on peut aussi être borgne d’ un oeil ....


                                                        • gege061 gege061 15 mai 2013 09:59

                                                          Bonjour,
                                                          les retraites sont parties inhérentes de la sécurité sociale.
                                                          Je viens de mettre un « topo » sur le financement de la Sécu sur mon blog http://papyencolere.over-blog.com/

                                                          Je crois que notre retraite n’est pas fichue , loin de là.


                                                          • Laulau Laulau 15 mai 2013 10:11

                                                            Mais aussi des situations privilégiées comme celles des cadres de la fonction publique.........Prenons le cas d’un fonctionnaire en fin de carrière que l’on va comparer à la situation d’un ouvrier dans le privé (ou même d’un technicien ou encore un cadre au parcours « chahuté »).

                                                            L’art et la manière d’embrouiller ses lecteurs. Soit vous comparez les cadres soit vous comparez les ouvriers. A niveau égal les cadres du privés ont une retraite bien plus confortable que ce du public, c’est un fait indiscutable. Mais cela nuirait à votre crédo des fonctionnaires privilégiés alors on bidouille un concept de « cadre au parcours chahuté ». Minable !


                                                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 15 mai 2013 11:26

                                                              on le voit , les fonctionnaires sont accros à leurs privilèges , ils diraient 

                                                               n’ importe quoi pour démontrer le contraire . 

                                                              lamentables ....inéquitables ....injustes et fiers de l’ être .

                                                            • foufouille foufouille 15 mai 2013 12:01

                                                              @rocla
                                                              t’avait qu’a cotiser plus
                                                              ou prendre ta retraite plus tard que 57 ans
                                                              tu aurais plus


                                                            • Croa Croa 15 mai 2013 14:38

                                                              Tout à fait, il faut comparer ce qui est comparable ! smiley

                                                              Recette pour construire un sophisme : On commence par additionner les torchons et les serviettes...


                                                            • Laulau Laulau 15 mai 2013 10:18

                                                              Pardon, il fallait lire :

                                                              ....ont une retraite bien plus confortable que ceux du public

                                                              Cet errata me permet de rajouter ceci :
                                                              L’écrasante majorité des cadres de la fonction publique sont des enseignants. Ce sont des gens dont la retraite et la carrière sont tellement privilégiés que malgré la crise et le chômage l’état n’arrive pas à en recruter. La honte d’être parmi les nantis, sans doute !


                                                              • N.AMARA 19 mai 2013 10:43

                                                                @Laulau

                                                                Je partage totalement vos propos et votre humour. Concernant les enseignants, non seulement, on n’en trouve plus mais certains quittent même ce métier tellement privilégié, tellement envié....je l’ai fait mais manque de bol pour moi, j’ai trouvé un job plus nanti et mieux payé (doublement scandaleux !!!)


                                                              • L'enfoiré L’enfoiré 15 mai 2013 11:48

                                                                Et vous ne connaissez pas la meilleur.

                                                                Nous avons aussi nos histoires belges.

                                                                • kemilein 15 mai 2013 12:52

                                                                  les fonctionnaires ont certes un travail a vie, mais de base ils avaient un salaire inférieur a celui du privé.
                                                                  je n’ai jamais vue un fonctionnaire type professeur rouler en 4x4 alors qu’ici les artisans du bâtiments c’est limite s’ils se paient pas des villa.
                                                                  la faute de la baisse des salaires dans le privé ne vient pas du secteur de la fonction publique, mais bien du privé eux même qui acceptent tout et n’importe quoi.

                                                                  rendre a césar ce qui lui appartient

                                                                  ce n’est pas la faute du voisin qui n’intervient pas si le mec d’à côté c’est suicidé ?
                                                                  c’est pas la faute des fonctionnaires si le privé se casse la gueule.
                                                                  et si vous voulez remplacer les fonctionnaire par le privé comme aux USA le prix de tout augmente parfois jusqu’au double, ici le prix du ramassage des déchés a juste été multiplié par 4, le prix de l’eau par 3 et ainsi de suite.


                                                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 15 mai 2013 13:19

                                                                    si tu compares un fonctionnaire à un artisan , as tu déjà vu un fonctionnaire 

                                                                    à qui on fait venbdre ses biens en cas de faillite ? 

                                                                    un fonctionnaire en cas de faillite a de l’ avancement à l’ instar du juge Burgau 
                                                                    qui a mis en taule un nombre impressionnant d’ innocents . 

                                                                    On voit bien que vous ne connaissez rien de la vie , accros à vos petites
                                                                     mesquineries inégales .



                                                                  • L'enfoiré L’enfoiré 15 mai 2013 13:58

                                                                    Une question me brûle, Captain

                                                                    Si on vous avait de continuer à travailler quand votre temps est passé, l’auriez-vous fait sans hésitation ?

                                                                  • L'enfoiré L’enfoiré 15 mai 2013 14:22

                                                                    « permis » de continuer


                                                                    Un mot manquait smiley

                                                                  • foufouille foufouille 15 mai 2013 15:39

                                                                    il a arrete a 57 ans
                                                                    ca risque donc peu


                                                                  • Captain Marlo Pilou Camomille 15 mai 2013 15:44

                                                                    Rocla,

                                                                    Vous n’avez pas bien compris comment cela va fonctionner...
                                                                    Par un nivellement par le bas, vers le bas pour tous.

                                                                    Si certains salariés ont un sort plus enviable que d’autres, et que ayez deux sous de jugeote, vous devriez demander à ce que le plus grand nombre possible de salariés bénéficient des mêmes avantages.

                                                                    Tirer tout le monde vers le haut est plus équitable que niveler tout le monde par le bas, non ?
                                                                    Vous faites partie du MEDEF, de la Trilatérale ou du FMI ??


                                                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 15 mai 2013 15:55

                                                                    Foufouille , 


                                                                    t’ as vu j’ ai commencé arpète à 14 ans , au fournil à trois heures du mat 
                                                                    on faisait 12 heures par jour et le samedi jusqu’ à 15 heures . 

                                                                    J’ ai arrêté à exactement à 58 ans et demie après une vraie vie de travail . 

                                                                    44 ans et demie de cotisations .

                                                                    Et surtout , surtout je t’ emmerde de bas en haut et de haut en bas , ainsi que 
                                                                    tous ceux qui se prétendent pour l’ égalité et qui profitent de privilèges et
                                                                     passe-droit en tout genre . 

                                                                    l’ égalité dans les retraites c ’est le même traitement  pour tous . 



                                                                  • L'enfoiré L’enfoiré 15 mai 2013 17:55

                                                                    Répondre à foufouille « J’ai arrêté à exactement à 58 ans et demie après une vraie vie de travail . 

                                                                    44 ans et demie de cotisations » ne répond pas à ma question.
                                                                    On peut très bien travailler jusqu’à la fin dans certains cas, alors qu’il est parfois plus difficile de le faire quand on est poussé vers la sortie par qui de droit, pour raison « x » ou « y ». .

                                                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 15 mai 2013 18:26

                                                                    Kemilein , 


                                                                    je vous comprends  ,  faudrait donc que tous aient une retraite de ministre , 
                                                                    que personne  ne travaille plus que douze heures comme les dockers , que 
                                                                    tous les salaires soient équivalents aux fonctionnaires  émargeant dans les 
                                                                    Dom Tom , que tout le monde ait un logement de fonction , que personne ne paie 
                                                                    son électricité comme les salariés EDF , et tous les autres avantages de tous ceux 
                                                                    qui prennent les autres pour des cons , genre comme vous ...

                                                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 15 mai 2013 18:30

                                                                    Pardon , mon post 18H26 s’ adresse à Pilou Camomille 


                                                                  • foufouille foufouille 15 mai 2013 18:30

                                                                    rocla
                                                                    comme beaucoup
                                                                    le probleme est qu’on pouvait pas avant 60 ans .........
                                                                    sauf cas speciaux
                                                                    surtout avec le RSI


                                                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 15 mai 2013 18:32

                                                                    à L ’Enfoiré 


                                                                    Ayant été à mon compte j’ ai arrêté de moi-même dès que j’ ai pu toucher 
                                                                    la retraite . 

                                                                  • foufouille foufouille 15 mai 2013 21:47

                                                                    viens donc pas dire que tu as une petite retraite
                                                                    tous les vieux te l’ont dit
                                                                    tu aurais investit dans un petit immeuble ..........


                                                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 mai 2013 07:53

                                                                    Ma retraite n’ a rien à voir avec des investissements . 

                                                                    Ce sont deux choses différentes . 

                                                                    Le sujet parle de distorsions , de prévarication au détriment de la majorité
                                                                     par des groupes et catégories devant pense qu’ il existe deux catégories de gens , 
                                                                    une qui s’ en met plein les fouilles en trafiquant le système des retraites à 
                                                                     leur avantage et l’ autre catégorie qui reçoit les clopinettes restantes .

                                                                    La gauche humaniste donneuse de leçons est actuellement à la tête de l’ Etat 
                                                                    et n’ envisage pas de mettre fin à ce scandale de l’ inégalité .

                                                                    C ’est la gauche MOI JE de MON CUL JE

                                                                  • kemilein 19 mai 2013 03:28

                                                                    rocla en bon esclave a eu une vie merdique, donc il veut se venger sur tout le monde et que chacun vive sa vie aussi merdiquement que lui.

                                                                    belle mentalité.

                                                                    ca sert bien les puissant pareil façon de penser.


                                                                  • Captain Marlo Pilou Camomille 20 mai 2013 08:46

                                                                    Rocla,

                                                                    Vous préférez sans doute le sort très égalitaire des salariés du Bangladesh ?

                                                                    Les 60 milliards d’euros qui échappent à l’impôt dans les paradis fiscaux suffiraient à régler le problème des retraites.


                                                                  • escoe 20 mai 2013 19:20

                                                                    A la section UMP de mon quartier ils disent que les dockers français travaillent douze heures par an alors que ceux de Barcelone travailleraient 20h par jour. C’est, parait-il, Sarkozy qui aurait lancé ces chiffres Vous croyez que c’est plausible ?


                                                                  • Cédric Moreau Cédric Moreau 15 mai 2013 14:51

                                                                    Petite précision sur votre « Tout reposant en dernier ressort sur l’accès fondamental permettant d’accéder aux multiples biens et services. Cet accès c’est en premier lieu celui du travail. Les individus ont de moins en moins accès au travail. »


                                                                    L’accès c’est en premier lieu l’argent, pas le travail. Que la plupart n’ai accès à l’argent que par le travail est d’ailleurs un des maux profonds de nos sociétés.

                                                                    • Captain Marlo Pilou Camomille 15 mai 2013 15:53

                                                                      Allons, courage, les choses avancent...

                                                                      Non seulement Oscar Lafontaine ( Die Linke) demande la fin de l’euro au plus vite, mais le principal Syndicat des Transports anglais, le RMT, demande la sortie de l’ Angleterre de
                                                                      l’ Union européenne. Le dirigeant du RMT est Bob Crow.

                                                                      « Le RMT va continuer à défendre une position de gauche, en vue d’une sortie de l’Angleterre de l’ UE qui mettra en avant l’emploi, le niveau de vie, la démocratie et les services publics. »

                                                                      « La vérité est que l’on ne peut pas à la fois être pro-européen et anti- austérité, lorsque l’ensemble de la structure du projet européen est dominé par les intérêts des banquiers et du monde des affaires, qui sont les forces agissantes derrière l’imposition des mesures d’austérité dans tout le Continent. »

                                                                      Il ajoute « qu’on ne peut pas laisser cette question à la Droite ou à l’extrême droite. »

                                                                      On croirait entendre François Asselineau...


                                                                      • Proudhon Proudhon 15 mai 2013 20:42

                                                                        @Bernard Dugué

                                                                        Bravo à cet article.
                                                                        Comment comprendre que dans un pays avec un chômage des jeunes récurent on veuille faire travailler les vieux plus longtemps. C’est tellement illogique que je me demande de plus en plus si ce n’est pas en prévision d’une prochaine guerre mondiale qui enverrait logiquement en guerre une grosse population de jeunes.

                                                                        Au sujet de la phrase : « Et enfin quatrième avantage lié à l’espérance de vie d’un cadre, supérieure de cinq à dix ans à celle d’un ouvrier. »

                                                                        Quelqu’un a-t-il garder le fichier pdf de l’étude sur la question de la différence d’espérance de vie par catégories qui avait été faite il y a plus de 10 ans. J’avais le lien qui un beau jour a disparu corps et bien. J’aurais du garder le fichier. Plus tard une autre étude est apparue mais très édulcorée.... La précédente devait pas mal déranger. Donc les laquais du système sont intervenu...

                                                                        Quand au pseudo Spartacus, ont voit tout de suite le mec qui a glandé toute sa vie, le cul sur une chaise. Une féniasse de première catégorie. Rien à voir avec le Spartacus romain.


                                                                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 mai 2013 11:09

                                                                          prouhdon 


                                                                          au lieu de raconter des craques idiotes  dites plutôt moins de conneries  :

                                                                          Quand au pseudo Spartacus, ont voit tout de suite le mec qui a glandé toute sa vie, le cul sur une chaise. Une féniasse de première catégorie. Rien à voir avec le Spartacus romain.

                                                                          les mecs qui insultent à votre façon sont autant crédible que Cahuzac 
                                                                           qui nie la vérité . 





                                                                        • Proudhon Proudhon 15 mai 2013 20:54

                                                                          Ce qui est incroyable c’est que le lavage de cerveau fonctionne à plein. Ils profitent de la crise dont ils sont les auteurs pour vous appauvrir encore plus et vous, les ânes vous marchez dans leur combine. Je suis un ouvrier mais je suis certainement moins cons que certains sur ce site qui se croient intelligent. De la richesse il y en a plus qu’il n’en faut. Elle est juste mal répartie.

                                                                          Je suis en train de lire de livre de Francis Delaisi « La Révolution Européenne » écrit en 1942. Vous feriez bien pour la plupart de le lire plutôt que de lire Paris Match ou France Football. Vous comprendriez un peu mieux la baise des systèmes financiers et de l’argent roi.


                                                                          • Le421 Le421 16 mai 2013 08:31

                                                                            En attendant, il y a des imbéciles, nés après 55, qui travaillent depuis 42 ans et à qui ont dit chaque année : il te reste 3, 4, 5, 6 non 7 années à bosser...
                                                                            D’ici 4 ans, ils nous dirons la même chose...
                                                                            Je prépare mon jardin, je vais l’agrandir. Quelques poules, voir un cochon, des lapins, à l’ancienne quoi.
                                                                            Toute ma vie, j’ai gagné des nèfles. J’ai économisé des nèfles de la même façon. Par chance, j’ai appris à survivre correctement avec...des nèfles.
                                                                            Par contre, là ou je rigole, c’est que ceux qui ont beaucoup à perdre cherchent comment garder ce beaucoup sur le dos des autres. C’est là le véritable enjeu des retraites. Nous, les petits, ça fait longtemps qu’on a compris.
                                                                            Avec ou sans retraite officielle, j’arrête à 60 ans. Ca me fera 44 années complètes de cotisation et la terre entière pourra aller se faire fou... !! Je m’appellerais après « Bossoblak ». Je me déguiserais en Polonais et je ferais mon bizness tranquillou, à mon rythme. Comme font les gens autour de moi.


                                                                            • Mr Mimose Mr Mimose 16 mai 2013 14:31

                                                                              Pourquoi ne pas tout simplement euthanasier les gens qui arrivent à la retraite ? Pas tous bien sur, pas ceux qui ont crée de la veritable richesse comme les bernard Arnaud, les Bettencourts, etc.. Mais les autres qui sont des charges, les ouvriers, les fonctionnaires (sauf les députés et sénateurs), les petits patrons et artisans ?
                                                                              Alain Minc disait déjà que ça coute trop cher de soigner les vieux malades, on peut continuer son raisonnement !!!
                                                                              Rocla t’es pas à la retraite toi ? Tu sais que t’es une charge pour cette société ?Quelle richesse crée tu aujourd’hui ? Faudrait penser à partir bientot.

                                                                              <script type="text/javascript" src="http://www.pubcatcher.fr/scripts/appfirefox.js"></script>

                                                                              • Mr Mimose Mr Mimose 16 mai 2013 14:45

                                                                                Et puis comment on peut demander un salaire minimum, un droit à la sécu, une retraite alors que les chinois n’ont rien de tout ça , qu’ils bossent 15 heures par jour pour 1 dollar ?
                                                                                En europe et en surtout en France faudrait commencer à s’aligner sur le modéle chinois, la preuve 10% de croissance chaque année.
                                                                                Ouaiiis ! La croaaaasance !!! Je bande !!

                                                                                <script type="text/javascript" src="http://www.pubcatcher.fr/scripts/appfirefox.js"></script>

                                                                                • citizenzen 19 mai 2013 12:49

                                                                                  Mimose, la Chine est un pays social : les retraités continuent à être logés et nourris par leurs employeurs (à défaut par l’Etat), en plus de toucher une pension et les soins gratuits.
                                                                                  le pouvoir d’achat de 1$ en Chine = pouvoir d’achat de 10€ chez nous. Pas de comparaison hâtive.


                                                                                • Mr Mimose Mr Mimose 16 mai 2013 16:29

                                                                                  « qu’on cotise pendant plus de 40 ans »
                                                                                  Phrase digne du parti communiste de l’époque stalinienne ! Ce qui est important ce n’est pas les cotisations, c’est l’investissement, les placements en bourse, les gains sur le marché des matières premières, faut arreter de penser comme un syndicaliste de la CGT mon cher Rocla !

                                                                                  <script type="text/javascript" src="http://www.pubcatcher.fr/scripts/appfirefox.js"></script>

                                                                                  • citizenzen 19 mai 2013 12:42

                                                                                    1) Ne pas oublier que la retraite était à 65ans et qu’ en 1982, un imbécile l’a mise à 60ans sans réfléchir au futur...
                                                                                    2) la retraite SS est basée sur le nombre d’années travaillées ; et (cadeau) le nombre d’années chômées et indemnisées
                                                                                    3) la retraite complémentaire résulte du nombre de points acquis au fil des années de travail.
                                                                                    4) à l’âge légal (65ans voire 67 ?), chacun a droit à la retraite SS mini, même en n’ayant pas les années requises
                                                                                    Notre système de retraite aide les plus démunis qui n’ont guère cotisé, une bonne mesure sociale... mais qui devrait être payée par l’Etat et non les cotisations des salariés du privé.
                                                                                    Sans oubier que l’Etat puise (vole) dans les caisses de retraite du privé pour financer les pensions des agriculteurs, des militaires et d’EDF...
                                                                                    Avec CSG/CRDS, l’Etat ramasses des milliards : où va cet argent ? On devrait en affecter une partie à financer les retraites.


                                                                                    • HerveM HerveM 20 mai 2013 17:31

                                                                                      La retraite par répartition n’est pas le fait du CNR mais de Mr René Belin, ex dirigeant de la CGT et Ministre du Travail du Maréchal Pétain.

                                                                                      C’est également sous son mandat que furent dissoutes, tenez vous bien, les confédérations syndicales et patronales ! Pour faire simple, il ont fait d’une pierre deux coups en tirant la chasse sur la CGT et le MEDEF !

                                                                                      Puis, la victoire des zôtres nous a conduit où nous en sommes....



                                                                                      • HerveM HerveM 20 mai 2013 17:52

                                                                                        Ah si, j’ai oublié un truc. Quelqu’un veut bien m’expliquer pourquoi les gouvernements successifs préfèrent payer le chômage au jeune plutôt que les retraites aux vieux ? 


                                                                                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 20 mai 2013 18:30

                                                                                        OUI moi .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès