• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le vrai problème de l’assurance maladie

Le vrai problème de l’assurance maladie

Où l’on s’aperçoit que ce n’est pas le principe de l’assurance maladie qui pose un réel problème de financement mais le fait que ses principaux consommateurs, les retraités ne participent pas à son financement...

Pourquoi le financement de l’assurance maladie ne devrait pas en principe être problématique ?
 
L’idée maîtresse que je vais défendre est fort simple : tout se passe comme si le financement des dépenses de santé était assuré de lui même.
 
Les soins représentent des coûts évidents, mais ils peuvent s’avérer beaucoup plus rentables que prévu : en effet, une personne soignée aura sa vie prolongée et sa capacité de travail renforcée plutôt que de rester non soignée. Ainsi les dépenses de santé peuvent elles être compensées par des recettes de cotisations ultérieures puisque la personne soignée sera vivante plus longtemps...
Bien sûr ce n’est qu’un principe général et le maintien en vie artificel de certaines personnes qui sont dans état de profond comas peuvent mettre en échec cet argument.
 
Finalement les coûts de santé immédiats peuvent être remboursés ultérieurement par le malade lui même.Dès lors, d’où peut provenir le problème de financement ?
 
90% des dépenses de santé d’un individu se font en fin de vie
 
Ce principe remet fortement en cause le précédent. Cependant même si les dépenses de santé augmentent, l’espérance de vie augmente également. Le vrai problème c’est que les retraités ne cotisent pas directement au régime d’assurance maladie puisqu’au fond ils bénéficient de revenus subventionnés par les actifs.
Cette fois ce sont les actifs qui paient les dépenses de santé des inactifs.
 
Conclusion :
 
Seul un régime de retraite par capitalisation -qui fera en sorte que les retraités vivent de leurs propres ressources ou dit autrement des richesses qu’ils auront eux même crées- permettra au régime d’assurance maladie de bénéficier comme il se doit des cotisations des retraités et donc des ressources vitales qui lui manquent...
 

Moyenne des avis sur cet article :  1.19/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

115 réactions à cet article    


  • Axior 31 juillet 2010 10:09

    Les handicapés non plus ne cotisent pas, et pour bonne part n’ont jamais cotisé. On fait quoi pour eux ? On les confie aux bons soins des dames patronnesses ?
    Je savais que les grands principes de notre république tombaient en désuétude, mais à ce point !


    • testarossa 31 juillet 2010 11:38

      On arrive plus ou moins à payer pour les handicapés car il s’agit d’une situation anormale et que ces gens sont incapables de payer...


    • Claude Hubert rony 31 juillet 2010 12:13

      « plus ou moins », c’est réaliste et scientifique ou je ne m’y connais pas...


    • zadig 31 juillet 2010 10:55

      Testarossa,

      Une seule explication à tant de bêtises :
      C’est une farce, une grosse farce, hi hi , je ris ... rions.

      Merci pour ce gag.


      • fano 31 juillet 2010 11:26

        Nous ne voyons pas d’autre explication...


      • testarossa 31 juillet 2010 11:29

        Je vous dis la même chose : c’est un gag ou quoi votre réponse ?


      • testarossa 31 juillet 2010 11:40

        C’est vous le gag : aucune argumentation, tout le mon,de peut en faire autant !


      • testarossa 31 juillet 2010 11:41

        C’est vous le gag : tout le monde peut en faire autant !


      • testarossa 31 juillet 2010 22:23

        La farce c’est effectivement le manque d’argumentation d’une réponse vide comme celle-ci : c’est parler pour ne rien dire : c’en est désarmant car beaucoup trop facile...


      • Pyrathome pyralene 1er août 2010 13:44

        Quel crétin cet auteur, il replie ses propres commentaires... smiley


      • jef88 jef88 31 juillet 2010 11:08

        Le problème fondamental de la France c’est le manichéisme, en ce qui concerne le financement des caisses sociales : maladie, retraites.
        - tout répartition
        - tout capitalisation

        Comme le terme capitalisation donne des boutons à certains ils sont violement contre.
        Pourtant comme pour la gestion des retraites la lecture de la courbe de la démographie aurait du donner des idées dés les années 80.

        Alors le raisonnable ne serait il pas un panachage ?


        • testarossa 31 juillet 2010 22:24

          Quand on dit ça on est pris pour un con ici, ça vous dit le niveau intellectuel...


        • robespierre55 robespierre55 31 juillet 2010 11:08

          Cet article a une grande qualité : il est bref.
          Mais c’est tout.


          • testarossa 31 juillet 2010 11:37

            A développer, merci !


          • gege061 gege061 31 juillet 2010 11:13

            Bonjour,
            soit vous êtes un actionnaire de Meredic la compagnie d’Assurance du frere de Mr Sarkozy, soit vous êtes ignorant de ce qui vient de se passer aux USA ou de nombreux citoyens ont vu leur retraite par capitalisation disparaitre avec la crise soit vous êtes un militant UMP.....
            Pour être clair :-
            - le déficit de la sécurité sociale est de 3% du budget total c’est peu même si en absolu c’est important.
            - le chiffre de 90 % est faut : ce sont les ages extremes de la vie qui coutent le plus
            - une étude médicale vient ( courant juin) de montrer que pour les personnes âgées il fallait revoir ces chiffres qui ne sont plus valables
            Plus philosophique vous ne me ferez pas croire que vivre plus vieux et de mieux en mieux est une catastrophe ou alors il faut changer votre vision des choses

            Enfin parler d’un déficit sans parler des recettes c’est être dogmatique.
            Renseignez vous et vous verrez que si vous ajoutez les dettes non payées par l’état à la sécurité et le bouclier fiscal non seulement il n’y a plus de déficit mais un excedent

            Aucun économiste, n’a pu annoncer la« crise » tout comme aucun économiste est capable de vous donner le % d’emploi dans 10 ans. Ce qui revient à dire qu’ils sont incapable de prévoir les recettes or dans votre argument vous ne dites pas quel sera le taux d’emploi en France dans 10 ans pourtant Mr Jospin a financé les 35 heures par la sécurité sociale du fait plein emploi.
            Le principe de solidarité de la sécurité sociale : a chacun selon ses moyens , a chacun selon ces besoins
            Bonne journée

            ps : vous pouvez avoir une idée de ce que serait la capitalisation en demandant à un de vos ami malade du cancer ou diabétique de demander un crédit


            • testarossa 31 juillet 2010 11:54

              Car la fin de vie ne fait pas partie de l’extrême d’une vie ?

              "Enfin parler d’un déficit sans parler des recettes c’est être dogmatique.
              Renseignez vous et vous verrez que si vous ajoutez les dettes non payées par l’état à la sécurité et le bouclier fiscal non seulement il n’y a plus de déficit mais un excedent« 

              C’est depuis Sarkozy qu’existe le »trou de la sécu", renseignez vous à ce sujet !!!


            • JL JL 31 juillet 2010 12:13

              « Qui veut noyer son chien, prétend qu’i la la rage »

              Le trou de la Sécu est fabriqué pour promouvoir les assurances privées et les fonds de pension.


            • voxagora voxagora 31 juillet 2010 15:17

              à l’auteur :

              je reprends une phrase de gege061 qui écrit :
              « ..soit vous êtes actionnaire de .. soit vous êtes ignorant de.. »
              et je dis :
              l’auteur est ignorant, tout court.
              Il ne reste qu’à espérer qu’il soit jeune, pour avoir le temps d’apprendre, 
              ainsi quand il sera vieux il nous fera des articles basés sur un peu plus
              de paramètres.
              Mais après tout pourquoi ne pas faire d’article juste avec ce que l’on sait ?
              En procédant ainsi, par essais et erreurs, on progresse dans la connaissance.


            • kisssky kisssky 31 juillet 2010 19:54

              et surtout n’oublions pas les 20-30 milliards d’euros de cotisations en tout genre que l’État doit aux différentes caisses depuis belles lurettes et que nos chers dirigeants illégitimes ne paierons jamais pour pouvoir casser plus facilement ce si beau système que nos ainés ont bati sur leur sang au titre de l’électorat de la droite élitiste...


            • testarossa 31 juillet 2010 21:37

              Oui, c’est sûr quand je serai vieux, le système de retraite Madoff plus communément appelé régime par repartition aura fait faillite depuis bien longtemps : effectivement j’aurai cotisé toute ma vie pour rien...


            • testarossa 31 juillet 2010 21:39

              Non, c’est du au complot mondialisé !


            • testarossa 31 juillet 2010 22:26

              Car mon enfant, quand ta retraite par répartition elle te paiera des clopinettes, tu seras content...


            • Lord WTF ! FFDLFS AKA PZYKOTIK MAMBA 31 juillet 2010 22:37


              bahhh...negro, si t’as peur pour ta retraite Papa Mamba, il a du taff pour toi...

              viens me voir à la cave 7, bâtiment 8, entrée D : tu demandes Pzyko (flippe pas pour les pitbulls : c’est juste pour la déco) ...on recrute H24 ! smiley


            • Claude Hubert rony 31 juillet 2010 11:23

              Un article stupide qui ne met en avant qu’un raisonnement totalement tronqué sur la réalité de ce qu’est le régime d’assurances sociales. Il faut vraiment n’en rien connaître pour avancer pareille théorie (mais on y trouve clairement la trace néolibérale...)


              • testarossa 31 juillet 2010 11:43

                Quelle alternative proposez vous à ce que vous appelez le « néolibéralisme » : dépenser sans compter jusqu’à la faillite ?


              • Claude Hubert rony 31 juillet 2010 11:48

                je disais bien, même votre question est stupide ! Que signifie-t-elle, au fond ? Que vous n’avez rien à répondre...


              • testarossa 31 juillet 2010 12:00

                Oui, j’ai bien peur qu’un régime social ne soit que purement démagogique :

                - le principe du genre : ce sont toujours les autres qui doivent financent nos dépenses en gros« faire payer les riches » : c’est drôlement social cela : ça un nom : du vol pur et simple !
                - sinon : on s’endette de plus en plus car financer ses dépenses par des impots, c’est impopulaire...

                Merci de faire preuve de réalisme...


              • Claude Hubert rony 31 juillet 2010 12:10

                Le réalisme serait simplement que tout le monde ait du travail correctement rémunéré, pour commencer, si vous voyez ce que je veux dire... là aussi se situe un certain réalisme, quant à l’endettement démesuré, à qui le doit-on, et qui a-t-il aidé ? Répondez avec réalisme si cela vous est possible.


              • testarossa 31 juillet 2010 21:34

                Vous semblez ignorer que l’endettement illimité dans lequel nous vivons est du à la fin de l’étalon or...


              • PhilVite PhilVite 31 juillet 2010 11:29

                J’ai rarement lu un article plus con.


                • testarossa 31 juillet 2010 11:36

                  C’est vous le con qui ne doites même pas pourquoi c’est con !


                • PhilVite PhilVite 31 juillet 2010 13:35

                  Veuillez tout d’abord noter que je dis que votre article est con, mais en aucun cas que vous êtes un con.
                  Je fais un constat sur une chose, vous pratiquez l’injure personnelle. Mauvais point.

                  A l’heure où j’écris ces lignes votre article récolte 100% d’avis négatifs, ce qui est très rare, et vous voudriez qu’on prenne le temps de vous expliquer pourquoi ??
                  Essayez de faire fonctionner vos méninges deux minutes et demandez le retrait de votre texte, ce sera mieux pour tout le monde, mais surtout pour vous.


                • testarossa 31 juillet 2010 21:03

                  Le plus con, c’est celui qui balance des idées sans aucun argument et qui s’en remet à sa foi quasi religieuse...


                • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 31 juillet 2010 21:10

                  Et là vous avez sorti cette phrase, sans exemple, et persistez dans l’injure personnelle. smiley


                • Salsabil 1er août 2010 01:25

                   smiley smiley smiley

                  « ...Sa foi quasi religieuse » !!!!!!!!!!!!!!!

                  MmmpppFfff ! ’scusez ! J’en connait un qui va être content, surtout a près qu’on lui ai dit qu’il ne doitait même pas.... !

                   smiley

                  D’accord avec vous, James, ce papier est l’exemple même de ce qu’il ne faudrait pas faire mais que l’on cherche à tout prix à nous vendre. Sans vaseline et avec le sourire, en prime ! Ben voyons !

                  @ l’auteur,

                  Réfléchissez-vous vraiment aux conséquences des idées que vous avancez ???

                  On les tue quand les vieux, tout de suite, ou après les avoir vidés de tous leurs maigres biens ?


                • Salsabil 1er août 2010 01:26

                  « ...connais... » Grrrrr !


                • PhilVite PhilVite 1er août 2010 11:56

                  Vous voyez, Salsabil, j’ai toujours su que ma foi quasi religieuse finirait par me poser des problèmes. Ben voilà, c’est fait ! smiley smiley


                • Salsabil 1er août 2010 12:36

                  Hello Phil,

                  Hop ! Je vous attrape au vol, j’arrive tout juste.

                  Je vous ai laissé un petit jeu de piste sous un de vos posts récents.


                • Catherine Segurane Catherine Segurane 31 juillet 2010 11:34

                  Ce genre d’article vise à dresser les Français les uns contre les autres.


                  La capitalisation ne marche pas ; dès qu’il y a chute de la bourse, les pseudo-assurés perdent tout leur petit capital.

                  Les retraités, qui coûtent cher en soins en fin de vie, ont payé tout au long des années précédentes ; ils ne doivent rien à personne.


                  • testarossa 31 juillet 2010 21:23

                    C’est vrai la caiptalisation a ses limites, d’où l’urgence de revenir à un système monétaire sain -l’étalon or- afin d’éviter de vivre avec une richesse que l’on ne crée plus puisque les états comme les particuliers vivent avec un crédit démesuré...


                  • testarossa 31 juillet 2010 11:35

                    Après les incnatations :

                    "raisonnement totalement tronqué sur la réalité de ce qu’est le régime d’assurances sociales. Il faut vraiment n’en rien connaître pour avancer pareille théorie (mais on y trouve clairement la trace néolibérale...)"

                    Merci pour l’argumentation : en tout cas, ce que tout le monde sait d’un système social est qu’il faut qu’il y ait d’un côté des cotisants pour que le système fonctionne, si vous appelez cela du néolibéralisme, c’est que c’est vous qui n’avez rien compris aux bases de l’économie : pour que les comptes soient équilibrés il faut d’un côté des recettes pour équilibrer les dépenses : c’est mathématique !!!


                    • Claude Hubert rony 31 juillet 2010 11:45

                      L’économie une science ? et vous la comparez aux mathématiques sous le prétexte que cette prétendue science (elle n’est pas et ne sera jamais exacte) utiliserait pour ses calculs, entre autres, le système des modélisations de population ? Vous voulez rire ? Voyez ce que donne vos mathématiques chez Enron, par exemple (mais il y en a beaucoup d’autres). C’est votre langage (plutôt que raisonnement) ) à la sauce « Chicago boys » qui démontre votre incapacité à argumenter sérieusement.


                    • piroliat 31 juillet 2010 11:45

                      les supports de la capitalisation
                      sont les actions et les obligations.
                      vous voulez qu’ on se retrouve en slip
                      comme les anglais les japonais et les américains  ?


                      • Bahia 31 juillet 2010 12:08

                        et l’immigration illégale, personne n’en parle ?? on ne les soigne pas ?? ils payent quand ??
                        sans parler de ceux qui viennent spécialement en France pour se faire soigner (surtout en cas de maladie lourde)et en famille, tant qu’a faire, pourquoi se gener !! et qui repartent sans payer quoi que ce soit ?? et ce n’est qu’un aspect de la situation .....
                        Ca ne vous interpelle pas ??
                        alors , haro sur les vieux, les handicapés . !!!! c’est très courageux


                        • testarossa 31 juillet 2010 21:25

                          C’est un sketch ou quoi : bien sûr que non qu’on soigne le moins possible les illégaux, qui, je le rappelle ne devraient pas être sur notre territoire...

                          Allez voir à l’étranger non d’un chien comment ça se passe !

                          Vous croyez aux bisounours ou quoi ?


                        • pekno13 31 juillet 2010 12:15

                          oui bien sure testarossa un grand pas en arrière et pour être vulgaire utilisons le système des américains chacun pour sa gueule,n’importe quoi....


                          • testarossa 31 juillet 2010 22:27

                            Et les américains ils en veulent du sytème français ?


                          • webrunner webrunner 31 juillet 2010 12:21

                            le vrai problème de l’assurance maladie, c’est l’inter-connection des différentes caisses entre elles.
                            Une caisse excédentaire, va combler le déficit d’une autre.(cf SNCF) sans parler des caisses de retraite qui puisent là où elles peuvent.
                            L’autre problème, ce sont les CAF qui distribuent allègrement un pognon qui n’est pas le leur...ça s’appelle faire du social.
                            Quand j’étais à mon compte,en France, je payais 4 fois plus de cotisation d’allocations familales URSSAF que de cotisations assurances maladie. Alors je suis parti, et les alloc que je versais aussi.


                            • JL JL 31 juillet 2010 12:38

                              « Alors je suis parti, et les alloc que je versais aussi » (webrunner)

                              Parti ? Avec le boulot ?

                              Non parce que, si vous êtes parti bosser ailleurs, il est probable que quelqu’un da’utre aura profité de l’opportunité de prendre votre place, ou vos parts de marché ! Et que celui-là paiera des allocations familiales permettant d’assurer le renouvellement de la classe laborieuse.

                              Aute hypothèse, soit vous êtes parti évadé fiscal, soit votre boulot ou votre production ne seravait pas à grand chose. Désolé !  smiley


                            • Proudhon Proudhon 31 juillet 2010 18:52

                              Surtout ne revient plus comme la plupart de ceux qui sont partis aux Us par exemple et sont revenus après des problèmes de santé. Et oui, ils n’avaient pas pris d’assurance privée assez chère et surtout n’avaient pas lu le nombre de maladies non prisent en charge par leur assurance privée.
                              C’est ballot ça !


                            • testarossa 31 juillet 2010 21:27

                              Mais vous êtes un dangereux Sarkozyste non d’un chien !
                              Le niveau très bas, sans prétention de beaucoup de commentateurs en dit long sur leur quasi foi religieuse en leur système social...


                            • webrunner webrunner 31 juillet 2010 21:40

                              je devais être moins indispensable que toi, c’est sûr !


                            • webrunner webrunner 1er août 2010 08:31

                              tu fais allusion à Yannick Noah ?


                            • patdu49 patdu49 31 juillet 2010 12:27

                              pour moi le vrai problême c’est qu’on rend des gens malades .. et de UNE

                              et de DEUX, des cons qui se sentent PU PISSER qui prennent du 22€ la consultation de 15 minutes, soit 88€ de l’heure, soit 10 FOIS LE SALAIRES D’UN OUVRIER...

                              et je parle pas du pharmacien, ... et autres ... qui sont dans le même panier ..

                              ou des gros riches, qui veulent pas payer d’impots, ni de charges pour peter + haut que leur cul, pour donc financer ce qui sert, du moins qui devrait servir, à vivre collectivement, dans un monde apaisé et peinard ... bref à faire évoluer l’humanité ..

                              consommer moins + intelligement, et travailler moins, se reposer + festoyer plus ... et partager mieux ..


                              • testarossa 31 juillet 2010 21:29

                                Ah au moins quelqu’un qui parles abus de nos cher système de santé, faites attention car les autres commentateurs vont vous excommunier !


                              • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 31 juillet 2010 21:34

                                Au contraire, t’as vu sa note ?


                              • webrunner webrunner 1er août 2010 08:21

                                comme si tu ne savais pas où passe le blé des alloc (entre autre)...c’est pas toi là,dans cette video ?
                                http://leweb2zero.tv/video/patdu49_6847f3c8076e1b9

                                Quant à des raccourcis à 2 balles du genre« des cons qui se sentent PU PISSER qui prennent du 22€ la consultation de 15 minutes, soit 88€ de l’heure » tu te les gardes STP. Parce que 88€ c’est malhonnête de dire ça.Tu crois qu’un généraliste s’empoche les 88€ ? Mais tu rêves mon pote ! s’il lui reste 50% après avoir payé les charges, c’est le bout du monde. Travailler 6 mois pour l’état, tu accepterais toi, si tu avais fait médecine et commencé à bosser à 30 ans ?Je me demande même si tu as déjà bossé dans ta vie.
                                Autre chose : je remarque que mon 1er com sur les charges sociales est « replié » car il ne respecte pas la « charte ».Ah bon ? j’ai relu la charte dans tous les sens, et je ne vois pas en quoi mon com entre en conflit avec elle.Par contre, le tien contient des insultes, mais n’est pas replié... zarbi non ?


                              • foufouille foufouille 1er août 2010 11:02

                                « Travailler 6 mois pour l’état, tu accepterais toi, si tu avais fait médecine et commencé à bosser à 30 ans ? »
                                donc c’est que pour le fric
                                tu doit vouloir edf gratuit auss, avec le gaz, l’essence, la voiture, etc, qui sont aussi des « charges »
                                 


                              • webrunner webrunner 1er août 2010 14:34

                                Dis donc « Foufouille » tu bosses pour la gloire ou quoi toi ? et pour bouffer tu fais comment ? tu suces des allumettes ou quoi mon pote ?


                              • HELIOS HELIOS 31 juillet 2010 12:31

                                Juste une petite intervention...

                                Mr Testarossa ne doit pas savoir ce que le mot « solidarité » veut dire.

                                Mr Testarossa doit etre en bonne santé ou suffisament a l’aise pour se payer ses propres consultations et medicaments. Ils devrait d’ailleurs ne pas se faire rembourser pour ne pas augmenter la charge de la Secu.

                                Mr Testarossa ne doit pas savoir que les mecanismes d’assurances, malgre les efforts produits pour les stabiliser (prevention, limitations etc) ne sont pas justement maitrisables. Donc, il est normal d’ajuster le financement solidaire (les cotisations) et le financement ponctuel destiné a couvrir les pointes de depenses en periodes difficiles. L’etat doit le faire, puisque c’est lui qui est en charge de tous les citoyens.

                                Mais nous sortons de ce systeme sain et comme pour la retraite on nous rejoue le coup de la durée de vie et de la SECURITE pour justifier une diminution de la solidarité, solidarité qui fait si mal aux raketeurs du peuple.

                                Mr Testarossa doit defendre les mesures de fermeture des petits hopitaux qui font moins de 1500 actes par an parcequ’ils coutent chers.... et sont dangereux au sens de ceux qui suivent ces mesures en oubliant un peu trop rapidement que les chirurgiens n’operent pas que dans ces hopitaux et qu’ils font donc beaucoup d’autres interventions, sur des plateaux techniques voisins et comparables.
                                Au fait, pourquoi cette mesure ne s’appliquerait-elle pas aussi aux petites cliniques appartenant a la Générale de Sante (par exemple) en les obligeant a fermer leur salle d’Op ?

                                Mr Testarossa fait partie de ces gens qui ne regardent que leur portefeuille et comptent leur monnaie. Il fait partie de ces egoistes qui pensent d’une part que tout peut s’acheter et surtout que tout le monde doit payer pour ce qu’il fait.

                                en clair,si Mr Testarossa n’avait pas eu des parents qui se soient « level le c.. » pour qu’il ait une education (gatuite) grace a la solidarité, s’il n’avait pas payé pour EDF (service public) pour que tout le monde ait au même prix le courant a sa porte, ce qui est aussi vrai pour l’eau, si Mr Testarossa peut se deplacer en voiture sur des routes que le pays a construit sans lui en faire payer l’usage aujourd’hui...
                                Mr Testarossa vivrait dans une caverne, ne saurait même pas faire du feu.

                                Donc Mr Testarossa fait partie de ces gens a qui ont devrait offrir ce a quoi ils ont droit... le zoo ! ......... Je plaisante, mais vous devriez vous regarder dans la gla, mr Testarossa, quand vous ecrivez de telle choses. Qu’ils soit necessaire d’ajuster les fondamentaux economique, c’est une realité quotidienne, mais il existe une notion « civilisation » qui est l’essence même du progres humain. Entre la civilisation et la jungle, mr Testarossa a choisi, qu’est-ce qu’on attend pour le laisser partir ?


                                • testarossa 31 juillet 2010 21:50

                                  Mais le progrès humain n’est-il pas le respect des uns des autres ?
                                  Faire payer par autrui ses propres dépenses, ca vous ne choque pas, car dans votre tête ce seront les autes qui payerons pour moi.

                                  Je reprends cette citation de Bastiat :

                                  « L’État, c’est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

                                  Tout cela pour dire que le principe de solidarité, il faut en user mais ne pas en abuser...


                                • webrunner webrunner 1er août 2010 14:40

                                  d’accord avec Helios mais aussi avec Testarossa !!! comment ? les deux ont raison ; il faut en effet un système social équitable mais en user sans en abuser.Le problème actuellement, c’est l’abus qui risque de mettre en péril un système social que tout le monde nous envie, à juste titre, car il serait parfait si tout le monde le respectait.


                                • Pyrathome pyralene 31 juillet 2010 12:34

                                  Lucilio a changé de nom ?....jamais vu un article aussi nul et mensonger smiley
                                  du pur cynisme.....


                                  • testarossa 31 juillet 2010 21:52

                                    Oui le comble du cynisme et de la malhonnêteté, c’est de faire payer par les autres mes propres dépenses, en pleine connaissance de cause...

                                    J’appelle cela de l’égoîsme à l’état pur...


                                  • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 31 juillet 2010 21:57

                                    Sans les autres, on a pas d’argent, donc l’argent on le gagne grâce aux autre. Maintenir les autres c’est se maintenir.

                                    Tu peux tester la vie en solitaire, tu demanderas à ce qu’on vienne te voir ...


                                  • testarossa 31 juillet 2010 22:31

                                    J’aime bien l’argument :

                                    « Sans les autres, on a pas d’argent, donc l’argent on le gagne grâce aux autre. »

                                    Trouvez vous normal que les autres vous payent sans rien fournir en retour ???


                                  • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 1er août 2010 19:45

                                    Pour l’argument l’argent vient des autres, ça veut dire que sans les autres, tu t’enrichis pas. Quand un chef d’entreprise vend son produit, il le vend à des gens, s’enrichit grâce à ses clients. Si maintenant on dit que le client est malade, il consomme moins (sauf les produits médicaux), donc le patron gagne moins. Donc maintenir sa clientèle en bonne santé c’est un investissement.

                                    Maintenant passons à une illustration.

                                    Prenons par exemple la révolution industrielle. La démographie suivait une pente très ascendante, et les conditions de travail étaient dures. Les gens mourraient car il n’y avait pas d’assurance maladie, mais le peuple qui vivait le chômage et l’exploitation était obligé de suivre cette façon de faire.

                                    Prenons maintenant le présent. La démographie est dans une pente douce. Si l’on établie le même schéma de société, les salariés meurent, mais ne sont pas remplacés du fait du faible accroissement naturel.

                                    Conclusion : Une assurance maladie est indispensable.


                                  • Claude Hubert rony 31 juillet 2010 13:34

                                    @ Musima

                                    vous citez Béatrice Majnoni d’Intignano, ex « conseillère » de Jospin, celle qui a commis le bouquin nauséabond « L’usine à chômeurs » ? Pouah !


                                  • testarossa 31 juillet 2010 22:36

                                    C’est encore la théorie du complot néo libéral qui est à l’origine du trou de la sécu...
                                    On touche le fond !

                                    C’est vrai Wikipedia, est financé par les méchants lobbyes libéraux.

                                    Renseignez vous !

                                    http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9ficit_de_la_S%C3%A9curit%C3%A9_sociale_en_France


                                  • foufouille foufouille 31 juillet 2010 15:00

                                    « en effet, une personne soignée aura sa vie prolongée et sa capacité de travail renforcée plutôt que de rester non soignée »

                                    hahaha !!!!!!

                                    encore un libertaryen


                                    • foufouille foufouille 31 juillet 2010 15:02

                                      il a une rollex avec la testarossa ?
                                      et 100 000 pour payer l’hopital ?


                                      • Servais-Jean 31 juillet 2010 15:45

                                        C’est quoi cette connerie, faudrait arrêter la fumette ou se faire soigner .... si c’est pas déjà trop tard.


                                        • jluc 31 juillet 2010 16:04

                                          À oui, d’accord... Sarkozi... et...Mederic , je ne savais pas...

                                          Savez vous que depuis 2008 un accord de branche a désigné Malakoff Médéric (URRPIMMEC) et IONIS pour gérer le régime de Frais de santé des salariés des cabinets d’architecte. Ils n’ont pas d’autre choix ! Si, si ! (Au détriment des salariés, d’ailleurs, parce que pour assurer toute leur familles ils doivent cotiser en plus, et même beaucoup plus, par rapports aux autres complémentaires)

                                          Et cela ne vous étonnera pas : les architectes n’arrivent pas à obtenir la publication de l’appel d’offres qui a permis au groupe MALAKOFF d’être attributaire.

                                          C’est peut-être çà le vrai problème de l’assurance maladie : c’est que des tas de profiteurs passent avant, et, décident à la place des assurés.



                                          • jluc 31 juillet 2010 16:07

                                            Le vrai problème de cet article c’est son titre : « Le vrai problème de l’assurance maladie »

                                            L’article n’est pas très clair ; mais j’ai l’impression que pour lui, le vrai problème de l’assurance maladie est celui d’exister.

                                            Le principe de l’assurance maladie est d’être solidaire avec les plus faibles. Alors, effectivement, il faut assumer ce choix de la société, et savoir le gérer.

                                            Cet article, lui, défend l’idée que chacun devrait assurer sa propre pomme. Le titre ne lui va pas du tout. Et, les arguments manquent.


                                            • testarossa 31 juillet 2010 22:00

                                              Non vous m’avez mal compris ou je n’ai pas été assez clair : je prone un système de solidarité... seulement pour l’assurance maladie. J’affirme seulement que les retraités représentent une charge considérable pour la société aussi bien en terme de retraite que de maladie et qu’il convient qu’ils se constituent un capital justement pour qu’ils coûtent moins à la société...


                                            • foufouille foufouille 1er août 2010 11:06

                                              ce sont les ALD qui coutent cher
                                              de meme que cancer ou accidents de la circulation


                                            • iris 3 août 2010 09:20

                                              avec 800 euros de retraite/ mois va donc faire de éconimies-et en travaillant 45ans !!commencé à 14ans !!
                                              à 67 faire de ménages ou la plonge pour se payer son essence ou sa voiture !!
                                              oui il faut se débrouiller et travailler + au risque de sa santé-d’ou arthrose et rhumatismes- et pas mal d’autre choses-et ne me dite pas qu’il avait qu’à faire autre chose !! y a vait pas internet il ya 20ans !! et tpour changer de branche faut etre épaulé financièrement et avoir la culture pour-
                                              pas de formations dans les usines de textiles et autres -par contre avec le sous on paie l’éléctricité et l’eau de la maison du patron-oui cela a existé- et existe encore-


                                            • testarossa 31 juillet 2010 21:10

                                              Quant vous vous apercevrez tous que vous êtes faits bernés par les retraites « Madoff » et que vous toucherez une pension de misère pour avoir travaillé comme una âne, alors oui je rigolerai bien...


                                            • Spip Spip 31 juillet 2010 16:23

                                              De toute façon, l’auteur prêche un credo que même les dirigeants de sa sensibilité politique ont abandonné !

                                              De la réforme des retraites actuellement menée au pas de charge, s’il y a une chose qui semble avoir disparu du catalogue néo-libéral habituel, c’est bien la solution par capitalisation.

                                              Je ne peux que lui conseiller de se tenir un peu au courant de ce qui se passe dans son propre camp, ça pourrait lui servir...


                                              • testarossa 31 juillet 2010 22:03

                                                Mais le camp de qui ? Des sociaux démocrates allemands... voir même en SUEDE...

                                                Mais il est vrai que les irréductibles gaulois sont plus forts que même les sociaux démocrates les plus durs de durs des pays « socialistes »...


                                              • Spip Spip 1er août 2010 14:04

                                                Le camp de qui ? Mais celui des vendeurs d’assurances et de placements fonds spéculatifs (les mêmes) que l’on trouve à foison dans les cercles du pouvoir.

                                                Quand à savoir si les US veulent de notre système de santé, OUI, ÇA COMMENCE, la presse en a parlé largement.

                                                Bien que leur individualisme fondamental s’y soit opposé jusqu’à maintenant, les cata genre Enron et les rapports sur leur système de santé pointant un coût exorbitant pour des résultats qui ne sont pas en rapport les font réfléchir.

                                                Ce sont des faits vérifiables, pas des croyances. Le problème avec les croyances c’est qu’elles se dispensent de prendre en compte tout ce qui contrarie leur doxa...


                                              • eugène wermelinger eugène wermelinger 31 juillet 2010 16:32

                                                Testarossa : un futur ministrable, tellement il est lèche-cul ! 

                                                Bon, cela ne lui donne pas bonne haleine ! 

                                                • Pyrathome pyralene 31 juillet 2010 17:50

                                                  Je confirme sa pire haleine smiley.....


                                                • testarossa 31 juillet 2010 22:04

                                                  Au nom du père, du fils et de la sainte sécu, amen !
                                                  Que dieu benisse la sécu contre les vilains capitalistes...


                                                • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 31 juillet 2010 22:09

                                                  Et contre les gens qui veulent la détruire sans arguments aucuns smiley


                                                • testarossa 31 juillet 2010 22:38

                                                  Sauf qu’elle se detruit elle même : quand elle aura fait faillite, vous serez content...


                                                • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 31 juillet 2010 22:43

                                                  Pourquoi en Norvège elle ne se détruit pas elle même, alors que c’est le même système ?


                                                • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 1er août 2010 19:14

                                                  Bizarrement, aucune réponse smiley


                                                • Le vénérable du sommet Le vénérable du sommet 31 juillet 2010 16:38

                                                  selon les boules de cristal de nos merveilleux économistes, les caisses retraites et maladies seront en faillite en 2050 et en 2030 respectivement. mouhahaha que c’est drôle !!
                                                  Bon, par contre,ce qui est moins drôle pour nous, c’est que ces économistes n’avaient pas encore reçus ces dites boules de perlimpinpin avant la crise. Mais bon ...
                                                  Comme le fait si bien remarquer un intervenant au - dessus, si l’état (qui n’est pas la France) payait ce qu’il doit, la sécu ne serait plus en faillite. J’ai même une meilleure idée : Et si les français étaient payés convenablement, les cotisations seraient à l’avenant.
                                                  On nous emmerde constamment avec la fameuse pyramide des ages en oubliant de rappeler que la productivité a explosé depuis 1945 grace à la reconstitution des infrastructures. ceux qui ont mis en place la sécu et les caisses de retraites avaient déjà tous ces paramètres en tête contrairement à ce que l’on essaie de nous faire croire. ils avaient juste oubliés un paramètres : les néo beaufs libéraux et leurs avidité maladive (pour compenser je ne sais quoi ...)


                                                  • testarossa 31 juillet 2010 22:08

                                                    Et bien on a vraiment été dirigé par des cons depuis l’après guerre, nous et le reste du monde, car c’est sur, c’est en ayant une espérance de vie considérablement allongée et des progrès médicaux considérables mais forts coûteux que l’on va financer tout ça à l’aise sans sans s’en rendre compte...


                                                  • letoff 31 juillet 2010 16:52

                                                    testarossa avec un pseudo pareil on devine que vous n’avez pas de problème pour mettre de l’argent de coté. mais allez demander de capitaliser aux smicars et autres travailleurs précaires.

                                                    Et enfin pour etre tout à fait honnete il aurait fallu parler aussi du rapport de la cours des comptes qui démontre que si la sécu est en déficit c’est surtout à cause de l’Etat qui ne reverse pas les milliards d’éxonération qu’il autorise à des sociétes comme l’ Oréal qui va planquer tout ses bénéfices dans les paradis fiscaux pour mieux subventinner les partis qui autorise cette manipulation. La boucle est bouclée et ce sont les travailleurs qui paient l’addition


                                                    • testarossa 31 juillet 2010 22:10

                                                      Votre argumentaire sur la cour des comptes est recevable, mais de là à combler tout le déficit de la sécu, j’ai un doute...


                                                    • mokhtar h 31 juillet 2010 18:13

                                                      J’invite tout le monde à lire un article datant du 30 octobre 2007, sur le mythe du déficit de la sécurité sociale publié à AV par Albert Ricchi. J’invite même l’auteur Testarossa au cas où...
                                                      Je ne sais pas mettre le lien ici, je donne donc le nom de l’auteur Albert Ricchi pour faciliter les recherches.
                                                      Ne sachant toujours pas recopierun lien ici à AV, je fais un copié-collé d’un autre papier que j’ai retrouvé dans un blog

                                                       Ce n’est pas un canular ……..

                                                       

                                                      La sécu n’est pas en déficit mais en excédent… 50 secondes pour comprendre pourquoi.
                                                      > > Depuis le temps qu’on bouche le trou de la sécu …..


                                                      > >  Il faut à Evelyne DUBIN, la signataire de ce document une bonne dose de courage pour avoir écrit ce texte en se nommant (voir la fin du texte).
                                                      > >  

                                                      A TRANSFERER AUTANT DE FOIS QUE VOUS POUVEZ   !!!!!!!
                                                      > >  
                                                      > >  
                                                      L’ASSURANCE MALADIE
                                                      > >  50 secondes de lecture à couper le souffle. Pour combler le déficit de la sécu, nos chers gouvernants ont trouvé que le mieux, c’était encore de nous faire payer…
                                                      > >   a - Dorénavant, sur une consultation médicale, nous versons 1 euro.
                                                      > >  b - Nous sommes restreints lors de nos arrêts maladie …
                                                      > >  c - Nous devons consulter un généraliste avant de voir un spécialiste …
                                                      > >  d - Pour tout traitement de plus de 91 euros, nous en sommes de 18 euros de notre poche.
                                                      > >  e - Taxe de 0,50c sur les boites.. 
                                                      > >  f - etc…….
                                                      > >  
                                                      > >
                                                       
                                                      > >  Toutes ces mesures sont destinées à combler le fameux trou qui est à ce jour de 11 milliards.
                                                      > > 
                                                      > >
                                                        Or, savez-vous que :
                                                      > >  

                                                      > > 1) Une partie des taxes sur le tabac destinée à la Sécu, n’est pas reversée : 7,8 milliards.
                                                      > >  2)
                                                       Une partie des taxes sur l’alcool, destinée à la Sécu, n’est pas reversée : 3,5 milliards.
                                                      > >
                                                       3) Une partie des primes d’assurances automobiles destinée à la Sécu, n’est pas reversée : 1,6 milliard.
                                                      > >  4)
                                                       La taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu, n’est pas reversée : 1,2 milliard.
                                                      > >  5)
                                                       La part de TVA destinée à la Sécu n’est pas reversée : 2 milliards.
                                                      > >  6)
                                                       Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés : 2,1 milliards.
                                                      > >  7)
                                                       Retard de paiement par les entreprises : 1,9 milliard.
                                                      > >  

                                                      > >
                                                       En faisant une bête addition, on arrive au chiffre de 20 milliards d’euros.
                                                      > >  Conclusion : si les responsables de la Sécu et nos gouvernants faisaient leur boulot efficacement et honnêtement, si chacune des institutions reversait ce qu’elle doit chaque année, les prétendus 11 milliards de trou seraient aujourd’hui 9 milliards d’excédent !!!! 
                                                      > >
                                                       
                                                      > >  

                                                      > >  Ces chiffres ne sont pas inventés ; vous pouvez les consulter sur le site de la sécu ; ils sont issus du rapport des comptes de la Sécu. Si les pouvoirs publics, qui nous harcèlent au quotidien de messages publicitaires afin de consommer des fruits et légumes, étaient vraiment convaincus qu’il nous faut consommer 5 fruits et légumes par jour pour sauver notre santé et donc l’assurance maladie, ils  supprimeraient la TVA sur ces produits !
                                                      > >
                                                       
                                                      > >  N’oubliez pas d’avoir une petite pensée sur l’achat, à la hâte, des 90 Millions de doses de Tamiflu par le ministère de la santé publique, quand on sait que la grippe A n’est pas plus mortelle et dangereuse pour vous et moi que la grippe saisonnière classique. Hélas on ne peut en dire autant des dommages collatéraux potentiels qui existent réellement dans les adjuvants que contiennent les vaccins !!! Quel sera le coût de cette opération, que la sécu va supporter une nouvelle fois, lorsque le gouvernement sera décidé à dédramatiser la situation  !!! 
                                                      > >  
                                                      > >
                                                      Cordialement. 
                                                      > >  
                                                      > >
                                                       Evelyne DUBIN Secrétaire Générale Adjointe au Directeur Général
                                                      > >
                                                        Institut National du Développement Local
                                                      > >  

                                                      > >  Avenue Michel Serres BP 32
                                                      > > 47901 AGEN Cedex 9
                                                      > > tél : 05.53.48.06. 74

                                                      > >  fax : 05.53.48.06. 71
                                                      > > mob : 06.72.19.53. 50
                                                      > > mail :
                                                       e.dubin@indl. fr 
                                                      > >  
                                                      > >
                                                       VOUS AUSSI, SOYEZ RESPONSABLES : TRANSFEREZ CE MESSAGE A TOUS VOS CONTACTS, ILS ONT LE DROIT DE SAVOIR !!! 
                                                      > > A force de tourner, il s’affichera peut-être un jour sur l’écran d’ordinateur d’une tête pensante, d’un député, d’un ministre  censé passer son temps à gérer l’argent des contribuables et à le dépenser de manière responsable, sans créer de déficit. Alors, avec courage, il pourra (pourquoi pas ne pas rêver…) dénoncer au parlement ces débordements connus, aujourd’hui, de toutes et tous !!!


                                                      • testarossa 31 juillet 2010 22:15

                                                        C’est pas faux mais si on était plus à cotiser réellement, ça couterait encore moins cher...


                                                      • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 31 juillet 2010 22:19

                                                        Et si les spécialistes demandaient pas 40€ par consultation parfois...


                                                      • testarossa 31 juillet 2010 22:21

                                                        Pas faux non plus !


                                                      • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 1er août 2010 16:15

                                                        Si un spécialiste à 40€ la consultation (ou la radio) de 5 mn bosse une heure, il se fait 480€ !!!

                                                        Vous pensez pas que c’est surtout là qu’il faut jouer ?

                                                        Donc arrêter de taper là où ya le moins de fric à prendre c’est disons, le début d’un raisonnement logique, mais comme vous connaissez pas...


                                                      • Gnagnagna 31 juillet 2010 18:13

                                                        Pendant 45 ans, j’ai payé pour cent fois plus de produits et de services médicaux que je n’en ai consommé .
                                                        Aujourd’hui, à 63 ans, je consomme un peu plus mais la balance est toujours en ma défaveur (c’est ma mutuelle qui le dit).
                                                        Je suis en bonne santé et j’en suis heureux. J’ai de la chance mais je fais aussi attention à mon hygiène de vie (ce que beaucoup ne font pas : nourriture, tabac, alcool, ... y compris parmi les donneurs de leçon bêtes, du genre de l’auteur).
                                                        Si on veut remettre en cause le principe de l’assurance, alors disons-le franchement. Mais ce genre d’article à la con à la mode Sarkozy-la-glandouille, vous pouvez vous le mettre... où vous voulez.
                                                        Encore un article de ce genre et Agoravox ne fera plus partie de mes favoris.


                                                        • testarossa 31 juillet 2010 22:19

                                                          Mais mon cher ami, vous n’avez que 63 ans. Vous renseignerez de savoir combien ca va coûter à la sécu si jamais on doit vous oigner d’un cancer...
                                                          On verra si vous jourrez toujours au malin de savoir si vous serez toujours déficitaire dans vos cotisations.

                                                          Evidemment, je ne vous souhaite pas d’avoir un cancer...


                                                        • foufouille foufouille 1er août 2010 11:12

                                                          les retraites, sauf sur les petites retraites, paient la csg et la rds
                                                          0 maladie a 63a, ca ferait un sacre « capital »
                                                          largement de quoi payer un gros cancer
                                                          pour info les medocs coutent rien a produire
                                                          genre 1€ vendu 7000


                                                        • piroliat 31 juillet 2010 18:30

                                                          mon vieux testa,
                                                          te voila habillé pour l’ hiver !
                                                          mais , bon , on n’ en veut pas de ta soupe.
                                                          on sait aussi que tu la resservira à qui veut veut bien l’ entendre.
                                                          tu aurais pu avoir ta chance avant l’ effondrement
                                                          de la finance : trop tard !
                                                          les français ont compris le business.
                                                          éventuellement un conseil ;
                                                          change de pays, va chez les britishs,
                                                          ils l’ont eux, la capitalisation.


                                                          • testarossa 31 juillet 2010 21:21

                                                            Encore, on ne t’en voudras pas quand la France sera en cessation de paiement et que tu pourras dire adieu à ta retraite and co...


                                                          • Proudhon Proudhon 31 juillet 2010 18:43

                                                            @l’auteur

                                                            C’est bizarre mais avec les laquais du système capitaliste de merde le fait de la justification et clarification de prix des produits ou services dans le domaine de la santé n’est jamais abordé. Où sont les études de prix réels des médicaments, des instruments chirurgicaux, des machines et matériels divers et variés qui foisonnent dans nos hopitaux. Tout cela représente un coût énorme et des bénéfices énormes pour les entreprises qui fabriquent ces produits. Ils profitent du fait que ce sont des produits pour la santé pour multiplier leur marge. Ce sont des profiteurs, voir des pourris.
                                                            D’ailleurs tout ce qui concerne le matériel de santé ne devrait pas être exécuté par des entreprises capitalistes mais par des coopératives de productions où le facteur social est présent et prioritaire.


                                                            • testarossa 31 juillet 2010 21:17

                                                              Enfin un message qui relève le niveau de beaucoup de commentateurs dont je n’hésite pas à dire que le niveau intellectuel est proche de zéro : il pose des questions intéressantes, car il se prend au moins la peine de raisonner en terme de coûts : les coûts de santé sont ils toujours justifiés ?
                                                              Voilà au moins une question intéressante. Bien sûr je ne partage pas la dernière phrase de l’auteur, mais au moins on avance...


                                                            • PtitLudo PtitLudo 31 juillet 2010 19:15

                                                              Si tout le monde avait du travail (un vrai travail hein, pas de l’esclavage), plus de problème de retraites, de sécurité sociale, etc ...

                                                              Mais ça on ne l’entends jamais, il faut bien sûr s’empresser de piller les quelques deniers qui restent aux citoyens de base au bénéfice de la mafia au pouvoir.


                                                              • testarossa 31 juillet 2010 21:20

                                                                C’est sûr, vous avez raison. Mais ce n’est pas si simple : si on ne s’occupe pas de gérer nos dépenses de la manière la plus économe possible, alors on ne dégagera pas les capitaux nécessaires pour accumuler des richesses afin de mieux payer les gens...


                                                              • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 31 juillet 2010 21:58

                                                                Mais en ne faisant qu’accumuler on ne paie pas mieux les gens non plus ...


                                                              • jaja jaja 31 juillet 2010 22:30

                                                                "Le système de Sécurité sociale dans son ensemble (retraites, maladie, allocations familiales, etc.) doit être financé en totalité par le salaire socialisé.

                                                                 Il y a 30 ans, la répartition des richesses entre les salaires et cotisations, d’une part, et les profits, d’autre part, était de 70-30. Aujourd’hui elle est de 60-40, soit une perte de 170 milliards d’euros en salaires/cotisations qui permettrait de financer la Sécurité sociale… et de combler son «  trou  ».

                                                                 L’État doit payer ses dettes à la Sécu (7, 8 milliards en 2009), supprimer les exonérations (32 milliards en 2009), augmenter les salaires, embaucher à hauteur des besoins, interdire les licenciements  : 1 million de chômeurs en moins, c’est 10 milliards de recettes en plus pour la Sécu  ; 1 % d’augmentation des salaires, c’est 3 milliards de plus pour les caisses de Sécu…"


                                                                • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 31 juillet 2010 22:45

                                                                  Et il faut augmenter le Numérus Clausus en fac de médecine, le papy boom va pas se remplacer comme ça ...


                                                                • testarossa 31 juillet 2010 22:45

                                                                  "Le système de Sécurité sociale dans son ensemble (retraites, maladie, allocations familiales, etc.) doit être financé en totalité par le salaire socialisé."

                                                                  Pourquoi en serait-il ainsi ?
                                                                  Je vous invite à visionner le lien suivant :

                                                                  http://www.ifrap.org/Retraite-par-capitalisation-Avantages-et-risques,11509.html


                                                                  • jaja jaja 31 juillet 2010 22:49

                                                                    Il doit en être ainsi parce que c’est la volonté de la majorité du peuple. Faites un Référendum sur la question et vos conneries de capitalisation retourneront dans les cartons de vos technocrates illuminés...


                                                                  • piroliat 1er août 2010 08:32

                                                                    faire confiance aux banques,
                                                                    faire confiance à la capitalisation donc aux marchés financiers,
                                                                    faire confiance au papier monnaie pour assurer les retraites
                                                                    c’ est vraiment de l’ inconscience .
                                                                    dans 20, 30, 40, ans tu ne récupérera rien.
                                                                    ils te feront marron.
                                                                    tu les prends pour des billes !


                                                                    • Spip Spip 1er août 2010 14:34

                                                                      Mon cher testarossa

                                                                      Vous aussi, un jour, vous aurez 63 ans et plus.

                                                                      A ce moment là, vous verrez si votre adhésion à un système basé sur le fric vous permettra d’être soigné correctement (je ne vous souhaite pas un cancer non plus)

                                                                      Pour y arriver, dans votre optique, il faudrait que vous aillez eu un parcours social sans faute. Pas ou peu de chômage, pas d’accidents de la vie, de divorce, des placements judicieux, à la fois rentables et à l’abri d’un nouveau crack (si vous connaissez ce genre d’oxymore, tout le monde est preneur...)

                                                                      Le tout complété par une descendance qui aura réussi le même parcours, car on lui demandera de participer, directement ou indirectement, à votre fin de vie, vie à laquelle vous vous accrocherez probablement d’une manière « déraisonnable » malgré son coût « exorbitant »...


                                                                      • conte ernest antoine du chais nabuchodonosor Charles fremon 1er août 2010 18:11

                                                                        Salauds de pauvre qui viennent voler notre argent gagné si honnêtement  smiley


                                                                        •  C BARRATIER C BARRATIER 2 août 2010 18:48

                                                                          Ce type d’intervention revient périodiquement, comme orchestré par ceux qui voudraient une capitalisation qu’ils gèreraient en se faisant payer fort cher puis en dilapidant le capital comme l’ont fait tant de fonds de pension.
                                                                          La répartition est un système qui fait qu’il n’y a pas de capital, pas de réserve à dilapider, et pas d’actionnaires : Notre Sécurité sociale est le gestionnaire le plus efficace du monde. Le modèle américain qui est sans cesse mis en avant est un vrai gachis : Il coûte 18 % du PIB américain et 45 millions d’Etatsuniens sont sans couverture ! Quant aux remboursements, ils sont très insuffisants avec un très mauvais rapport qualité prix des soins. Ce sont les Américains qui se font soigner chez nous qui s’émerveillent de l’efficacité de notre système de santé par rapport au leur...alors que le nôtre coûte moins de 12 % de notre PIB.
                                                                          Pourquoi la répartition et non la capitalisation ? A chaque instant ce sont les cotisations qui paient les dépenses, il n’y a pas d’immobilisation de capital, pas de frais assuranciels, pas de rétribution mirifique de PDG et d’actionnaires, pas de spéculation possible ! Une grande partie de notre vie active est consacrée à payer les soins de ceux qui en ont besoin, en particulier en fin de vie. Nous payons pour les autres en sachant que notre tour viendra d’en profiter, et si ce n’est pas le cas tant mieux pour nous, c’est que nous allons bien. Toute notre vie active nous payons dans un système qui nous garantit de nous rembourser autant qu’il sera nécessaire. Notre capitalisation est la meilleure : c’est la solidarité. Et nous éliminons les parasites prédateurs qui voudraient se mettre entre nous et la Caisse (qui est la nôtre pour le moment).
                                                                          Leur ambassadeur de ces parasites ment par dessus le marché, car les retraités cotisent à la Sécu, c’est leur employeur qui ne cotise plus la part patronale, puisqu’à la retraite il n’y a plus d’employeur !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

testarossa


Voir ses articles







Palmarès