• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les céréales : l’arme stratégique de Poutine, au plaisir des (...)

Les céréales : l’arme stratégique de Poutine, au plaisir des spéculateurs

Sur les rayons des magasins alimentaires, tous les les produits alimentaires manufacturés, les huiles, mais aussi les produits frais, poisons, fruits de mer, viande, lait, beurre … sans oublier les fruits et les légumes, les prix ont très fortement augmenté. Comment en est-on arrivé là ? La guerre déclenchée par la Russie à Ukraine explique-t-elle seule cette situation ?

JPEG

Des prix qui « flambent » un peu partout dans le monde.

Un peu partout dans le monde, la France et les pays Européens n’y échappent pas, les prix des produits du quotidien sont en train de grimper en flèche et des aliments ordinaires deviennent à terme des produits de luxe. Au Moyen-Orient, qui dépend très largement, comme l’Afrique ou l’Egypte des importations de blé ukrainien et russe. Face à la flambée des prix des céréales, les autorités égyptiennes ont du lâcher du lest pour désamorcer la bombe sociale. Au Liban, la cherté du blé aggrave encore davantage l’hyperinflation. Une situation qui risque de plonger des millions de personnes dans la famine, avertissait déjà en mars 2022, « The Economist ». Certes, depuis ,un accord entre Russes et Ukrainiens, sous l’égide de la Turquie et des nations Unies, a permis le départ de plusieurs navires marchands chargés de blé Ukrainien et de céréales Russe.

Avec cet accord, c’est Vladimir Poutine tire le mieux « son épingle du jeu »

Cet accord, signé le 22 juillet à Istanbul entre des représentants de la Russie, de l’Ukraine, de la Turquie et des Nations unies, permet la reprise des exportations ukrainiennes sous supervision internationale. Un accord similaire signé simultanément garantit également à Moscou l’exportation de ses produits agricoles et engrais, malgré les sanctions occidentales. Par le « donnant - donnant » Wladimir Poutine qui tient un missile dans une main et un accord dans l’autre sort vraiment gagnant de l’opération.

Y a-t-il réellement une pénurie de blé et la vingtaine de millions de tonnes débloqués d’Ukraine, plus celles de Russie, va-t-elle enrayer la faim dans le monde et permettre de faire baisser les prix ?

La guerre, avec sa cohorte de victimes et de destruction que fait la Russie de Poutine à l’Ukraine, n’explique pas tout et, contrairement à certaines idées reçues et entretenues par les spéculateurs des marchés boursiers, via les médias, il n’y a pas de pénuries de blé. On comprend mieux la part d’irrationnel quand on sait que les exploitations des deux pays, sont certes importantes mais ne représentent finalement qu’un peu moins de 30 % de la production mondiale. A l’évidence, c’est Vladimir Poutine qui tire le mieux les ficelles avec l’accord qui lui permet d’exporter ses céréales grâce à l’accord signé avec l’Ukraine... Il est passé maître dans l’art de la propagande et, comme tous les manipulateurs, il sait qu’il suffit de gérer soigneusement les perceptions « pour qu’elles deviennent réalité ».

Il a suffi que, via les médias pour le plus grand plaisir des spéculateurs Occidentaux, le président russe menace de limiter les exportations de blé russe et bloque celles de l’Ukraine, pour affoler les marchés, encourager ainsi la spéculation et faire exploser les prix pour les « pauvres consommateurs » qui n’ont pas d’autres choix qui s’y plier ou « crever de faim » …

Il faut bien avoir à l’esprit que le blé est une denrée précieuse, à la fois symbole et aliment. Le pain est un indicateur de stabilité, ou d’instabilité. Et là, c’est bien ce qui en fait un outil de propagande particulièrement important. Le véritable danger n’est pas qu’il y ait une pénurie mondiale, mais que la peur crée un climat de panique qui fasse grimper les prix et prive de nourriture ceux qui ont faim, parmi les populations les plus pauvres de la planète. Ces populations n’ayant d’autres choix que de d’émigrer vers l’Europe et finir parfois tragiquement en Méditerranée

Entre guerre de la Russie à l’Ukraine et spéculation, quels impacts en France ?

Avant la guerre en Ukraine, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les prix avaient parfois augmenté à raison de 40 % À l’origine de cette pénurie du blé, les mauvaises conditions météorologiques, en France et dans le monde.

Les problèmes aggravants créés par la Covid-19, auxquels s’ajoutent, la guerre de la Russie à l’Ukraine, sans compter des conflits régionaux, les mauvaises récoltes liées au climat devraient encore aggraver les tendances mondiales en matière de la faim et de la malnutrition. Certaines régions, comme l’Afrique de l’Est et Madagascar, connaissaient déjà la sécheresse et la famine en raison des défaillances du système agricole et des changements climatiques. Les hausses de prix devraient aggraver la situation… Mais cela n’empêche pas les spéculateurs de faire « beaucoup de blé »...

Avec le phénomène aggravant de la guerre de la Russie à l’Ukraine, des produits alimentaires devraient voir leur coût augmenter en France. Pourquoi ? quels produits sont concernés ? Pour quelle augmentation ?

Pour la farine 

Selon Dominique Anract, président de la confédération des boulangers pâtissiers la France aussi est un gros producteur de blé et devrait être momentanément à l’abri. 

« À première vue, donc, cela ne devrait pas nous impacter puisque l’Hexagone produit son blé pour sa population et exporte à l’étranger, nous ne sommes donc pas dépendants de l’Ukraine pour faire notre farine et notre pain par exemple ». Mais le problème, c'est que le cours du blé est mondial, il est établi à Chicago. Ainsi, si l'Ukraine et la Russie, qui en envoient beaucoup à l'étranger, devaient encore bloquer leurs exportations en ce moment, les pays en mal de blé vont se ruer sur les autres pays producteurs. Il y aura de la spéculation et les prix vont grimper. 

« La tonne est montée à près de 400 euros ces derniers jours, c’est du jamais-vu ! Le cours du blé n’a jamais été aussi élevé », ajoute Dominique Anract. Un déséquilibre mondial engendrerait, sur le long-terme, une forte hausse du prix de la farine.

« Pour l’instant, nous n’avons pas constaté de réel impact sur le prix de la farine, car les meuniers sont couverts en blé sur les trois à six prochains mois. Ils ont déjà fait leurs réserves de blé, qu’ils ont acheté à un prix raisonnable. Or, si on reste à 400 euros la tonne sur le long-terme, on pourrait observer une augmentation de la farine de 30% environ ! », indique t-il. Et de préciser : « Les répercussions pourraient donc plutôt se faire sentir, pour le consommateur, « à l’été, ou à la rentrée. Mais pas d’inquiétude, pour l’instant, il n’y a pas de pénurie  ! »

Par rapport au prix du pain

Selon Dominique Anract, il était encore tôt pour analyser les réelles retombées sur les boulangers et le prix du pain. Mais si la hausse du blé se répercute sur la farine, le pain devrait donc, logiquement, être impacté aussi. « Si la farine prend 30% d’augmentation, la baguette, quant à elle, ne va pas augmenter du même pourcentage. Elle pourrait tout de même grimper de 5 ou 10 centimes, ce qui reste achetable pour le consommateur », poursuit Dominique Anract. 

Mais l’augmentation du blé et de la farine n’est pas le principal facteur qui fait augmenter la baguette, puisque la farine ne représente « que 5% du coût global du pain » : la majeure partie du prix de la production de cet aliment se trouve dans les charges fixes des boulangers.

Dominique Anract souligne également également : « Le prix de l’énergie a bondi (gaz, électricité…) depuis le début de la crise ukrainienne, et les boulangers ont de gros besoins en énergie, avec leurs fours à gaz ou électriques et leurs charges d’eau, de loyer, leurs salariés à payer… Tout ça représente environ 20% de leur bilan. S’ils ne bougent pas leurs prix, ça va être compliqué pour eux ».

A propos de la viande, par exemple, du porc 

Et le blé n’est pas seulement nécessaire pour fabriquer de la farine et du pain : il permet de nourrir les animaux dans les exploitations agricoles, tout comme le colza, le maïs et le soja… E t pour faire pousser leurs cultures, les agriculteurs dit de l’agriculture conventionnelle utilisent des engrais, qui eux viennent d’Ukraine. 

 Mais, par exemple, pour Cédric Henri, président de la FDSEA (Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles) en Ille-et-Vilaine qui est lui-même est responsable d’une exploitation de volailles et de vaches laitières : « c’est surtout le coût de l’énergie qui a des répercussions sur le prix de la viande : le gaz russe, ainsi que le carburant, permettent de faire tourner nos tracteurs, de chauffer nos bâtiments… »ont finir par mettre la clé sous la porte s'ils ne sont pas aidés . Ainsi, on pourrait « très bientôt » voir le prix du jambon et autres pièces de viandes issues du porc grimper en flèche, « peut-être même de 30%, à terme ! »

Ce responsable de la FDSEA semble oublier qu’il existe des agriculteurs qui n’utilisent pas des engrais d’Ukraine, font des élevages avec de l’alimentation la plus naturelle possible sans OGM et réduire sa consommation de viande, c’est très bon pour la santé...

Concernant la volaille et les œufs 

Dans les exploitations de volaille où l’on produit des œufs, même constat. Cédric Henri, Président de la FDSEA 35 et agriculteur, affirme : « On a besoin de blé, de colza, de maïs, de soja pour nourrir les volailles. Ce sont des cultures qui nécessitent de l'entretien, avec des machines agricoles dont les prix grimpent. Le fuel pour les faire rouler nous revient très cher ! Et les poussins, quand ils naissent, ont besoin d’être dans un bâtiment chauffé pendant une semaine pour assurer leur bien-être, comme l’explique l’agriculteur. De fait, avec toutes ces charges qui s’accumulent, les producteurs ont du mal à se faire des marges. Et le produit fini augmente en supermarché, aussi bien le poulet que les œufs ». 

Mais faudrait-il encore ne pas faire des élevages intensifs Par ailleurs tous les animaux sont des êtres vivants et non de simples produits de consommation…

Autres produits, avec le lait et le beurre 

Toujours avec Cédric Henri Président de la FDSEA 35 et agriculteur, selon lui le lait, la crème de lait sont quant à eux moins impactés par la crise en Ukraine pour nourrir leurs vaches : «  Elles mangent de l’herbe, donc comme il n’y a pas de marché pour l’herbe, les agriculteurs ne voient pas de grosse différence sur leurs charges ». Toutefois il indique encore, en revanche, ils ont toujours besoin de carburants pour leurs tracteurs, et d'énergie en général, donc finalement, cela a des conséquences sur le prix de leurs produits ».

Le dérèglement climatique plus impactant que la guerre

A l’évidence, les conditions climatiques ne peuvent qu’avoir un impact plus conséquent sur la nourriture des animaux que la guerre fait par la Russie à l’Ukraine. Au-delà des drames humains et des destructions, on peut à tout moment arrêter la guerre. Par contre il en va autrement pour le dérèglement climatique… Cela pose aussi le choix de certaines cultures de céréales, dont le maïs dans certaines zones sèches qui nécessitent un arrosage intensif, ce qui est inacceptable !

Pour conclure

Nul doute que la guerre déclenchée de façon ignoble par la Russie en Ukraine a un premier impact sur les marchés pour le plus grand plaisir « des spéculateurs de tous poils ». Une autre question concerne la nature des sanctions occidentales et leur efficacité. Avec l’accord signé par la Russie et sous l’égide de la Turquie et des Nations unies a fait la démonstration que le manipulateur Vladimir Poutine réussit à contourner légalement des sanctions occidentales grâce au missile qu’il tient dans une main et un accord dans l’autre… Ce qui pose le problème de la nature des sanctions à l'égard de la Russie...


Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • Lynwec 8 août 12:26

    Comment masquer l’effondrement inéluctable et se produisant de façon récurrente du système capitaliste, moyen idéal pour redistribuer toutes les richesses ( en spoliant cette fois-ci les classes intermédiaires qui feront faillite ) et les concentrer un peu plus chez les plus grosses fortunes, comment les masquer disais-je, derrière les paravents d’une « plandémie » et « d’une guerre d’agression » les deux ayant été totalement planifiées de longue date .

    Ne cherchez pas ailleurs, suivez toujours l’argent.

    Cerise sur le gâteau, on y ajoutera une réduction salutaire des gueux visant à ne garder que les plus dociles dûment pucés et programmés, pour le bon plaisir des maîtres...


    • Clark Kent Séraphin Lampion 8 août 13:39

      @Lynwec

      « une réduction salutaire des gueux visant à ne garder que les plus dociles dûment pucés et programmés »

      Comme pour les vaches normandes, les chihuahuas et les chats siamois ? Tu crois que c’est une sélection et que les caractères génétiques acquis se transmettront aux générations suivantes ?

      Il y a des précédents : lien.


    • GoldoBlack 10 août 19:09

      @Lynwec
      Parano.
      Tu pourrais nous sortir de vrais découvertes de puces ?
      Avec tous ces vaccinés prétendument pucés, ça devrait facile...


    • GoldoBlack 11 août 13:40

      @Lynwec

      Allez ! Puisque tu affirmes que des gens sont pucés montre-nous donc des examens de gens qui auraient découvert une puce dans leur bras !
      Avec les millions de vaccinés, cela devrait être très facile, très courant !


    • Cyrus lacerta 11 août 14:24

      @GoldoBlack

      cretin de civet , montre nous la radiographie d’ un esprit puisque des miliard de gens en ont un ...

      t’ est vraiment pas subtile meme pour un lapin a rolex .


    • ZXSpect ZXSpect 11 août 14:45

      @lacerta

      .

      « lacerta 11 août 14:24

      @GoldoBlack

      cretin de civet , montre nous la radiographie d’ un esprit puisque des miliard de gens en ont un ...

      t’ est vraiment pas subtile meme pour un lapin a rolex . »

      .

      Attention Cyrus : commentaire ne respectant pas la Charte. C’est Moderatus qui le dit et il va te taper sur les doigts si tu continues smiley

      .

      moderatus 10 août 21:23

      @GoldoBlack

      attaque ad hominem et HS 

      .

      « moderatus 10 août 21:26

      @GoldoBlack

      HS

      .

      moderatus 10 août 21:39

      @lacerta

      ceux qui ne respectent pas les règles agoravox , finissent mal 

      Agoravox les renvoie à leur bac à sable

      .


    • GoldoBlack 11 août 23:18

      @lacerta
      « montre nous la radiographie d’ un esprit puisque des miliard de gens en ont un ... »
      Toi, tu as vraiment le niveau intellectuel correspondant à ton orthographe.
      Tu es un crétin arrogant.
      Quand on est un crétin, on reste humble.
      Pour t’instruire un peu : comparaison n’est pas raison. Montrer de l’immatériel (tu comprends le mot ? le concept ?) n’est pas de la même nature et de la même facilité que montrer un élément matériel. Capici  ? Understood  ? Verstanden  ?
      Tu n’es pas un lapin. Tu es juste un crétin (as-tu saisi le trait ?) !


    • GoldoBlack 12 août 20:48

      @Lynwec
      Visiblement Lynwreck cherche encore les puces... puisqu’il n’apporte aucun élément que ses déclarations parano-péremptoires...
      Gratte mon ami, gratte (c’est normal que ça gratte, on parle de puces !) !


    • Clark Kent Séraphin Lampion 8 août 12:39

      La loi du 29 septembre 1793 a-t-elle été abrogée ?

      Parce que je ne sais pas si les spéculateurs avaient besoin plus besoin de Poutine que les accapareurs n’avaient besoin des sans-culotte pour provoquer la pénurie. La « terreur » leur servait de prétexte, comme la guerre en Ukraine aujourd’hui pour les gros malins.


      • Seth 9 août 13:33

        @Séraphin Lampion

        Les accapareurs actuels (sous la révolution menacés de la peine capitale) courant après le profit ont donné une arme à Poutine, ce qui faisait sans doute parti de son plan, puisque toutes les « armes » dont a pensé se doter l’Oxydant contre lui se sont retournées contre lui (parmi elles le gaz).
        Et c’est sans aucun doute ce que Poutine (qu’il ne faut pas prendre pour un con) avait prévu. Mal juger de son adversaire est un défaut majeur.

        En attendant les fameux bateaux quittant l’Ukraine à son de trompe sont chargés de... maïs pendant que le monde entier pleure sur un famine généralisée ; où est le blé ? Mystère...

        Comme disait un vieux pote : un jeu de b...e pour amuser les c..s.

        Dans cette europe de merde, il faudrait penser à raccourcir cette pintade brushée de von der leyen, catastrophe autrefois dans le gouvernement de son pays, boulet absolu maintenant à Bruxelle où elle est un pétard à retardement, cadeau de Mémère Kel qui ne savait pas quoi en faire chez elle.


      • voxa 8 août 13:20

        Réveillons-nous.

        Cela fait bien longtemps que chaque jour qui passe 25 000 personnes meurent de faim dans le monde.

        Il y a 6 mois, cela ne gênait absolument personne.

        .

        25 000 morts par jour depuis des lustres...

        .

        Cette année, on a trouvé le coupable, c’est la Russie.


        • Clark Kent Séraphin Lampion 8 août 13:32

          @voxa

          Et on découvre que c’était l’U8kraine qui nourrissait le monde entier.


        • Cyrus lacerta 8 août 17:46

          @Séraphin Lampion

          j’ ais toujours révé de voir les champ de cacahouette d’ ukraine smiley
          https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/02/20/au-senegal-les-chinois-accuses-de-rafler-la-production-de-cacahuetes_6030195_3212.html

          qu’ est ce qu’ il sont bronze nos cosaque ...


        • charlyposte charlyposte 8 août 18:02

          @Séraphin Lampion
          Avec une main-d’oeuvre payée au lance pierre les USA en redemande smiley


        • voxa 8 août 18:31

          @Séraphin Lampion

          « Et on découvre que c’était l’Ukraine qui nourrissait le monde entier. »

          L’Ukraine, dont une très très grande partie des meilleures terres agricoles, ont été rachetées....

          .... Par des sociétés américaines, genre marchand de poisons dont je n’ose dire le nom*...

          *(Ça commence Mon et ça finit par santos).


        • Seth 9 août 13:40

          @voxa

          De plus les fameux tchernoziums pour partie lessivés et épuisés par l’agro-industrie ne sont plus ce qu’ils étaient mais l’image soviétique est tenace.


        • Massada Massada 8 août 14:15

          Face aux tactiques de chantage alimentaire de Poutine, on peut :

           

           arrêter l’utilisation du blé comme matière première pour produire des biocarburants liquides. Environ un cinquième (20 %) des exportations totales de blé de l’Ukraine pourrait être remplacé par l’arrêt du détournement du blé européen vers l’éthanol pour les voitures et les camions.

            

           Manger moins de viande, si l’Européen moyen réduisait sa consommation de viande de moitié, 80 millions de tonnes de céréales seraient épargnées, soit bien plus que les 55 millions de tonnes de céréales exportées par l’Ukraine avant la guerre.

            

           Annuler le passage au bio, la nouvelle stratégie « de la ferme à la table » de l’UE prévoit que 25 % des terres agricoles européennes devraient être consacrées à l’agriculture biologique d’ici à 2030. 25 % de production biologique réduirait la production céréalière en Europe de 20 millions de tonnes.

           

          La mise en œuvre de toutes ces mesures pourrait facilement représenter une quantité de céréales supérieure aux exportations de l’Ukraine et de la Russie réunies. Si les États-Unis et le Brésil adoptaient également ces approches, le monde disposerait d’un excédent alimentaire massif.


          • Lynwec 8 août 14:45

            @Massada

            Si la spéculation sur les denrées alimentaires était punie de confiscation du patrimoine intégral sur sept générations (le régime impérial chinois ancien avait une méthode dissuasive du genre, assortie d’un raccourcissement qui n’est plus à la mode ni forcément une bonne chose...), le monde disposerait depuis bien longtemps (et sans chercher midi à quatorze heures) d’un excédent alimentaire massif...
            Et si on cessait de chercher (comme vous le faites aussi dans votre message) à faire porter aux 99% la responsabilité des décisions prises par les 1% en matière de
            méthodes de production
            délocalisations
            engrais et pesticides
            choix alimentaires offerts
            choix énergétiques
            etc...
            on cesserait dès lors de nous prendre pour des demeurés...ça nous ferait des vacances...


          • Cyrus lacerta 8 août 15:37

            @Massada

            israel se proononce pour le blocage des exportation russe au pretexte que les russe occupe un pays qui ne leur appartient pas ....

            mais chiale come un mome quand on blioque les exportation israelienne a cause de leur non respect des accord a deux etat + jerusalem zone internationale ...

            vive le BDS smiley


          • Lynwec 8 août 17:31

            @lacerta

            Discrètement glissée sous le tapis, la campagne mondiale d’interdiction d’appel au boycott vis-à-vis de la colonie d’occupation meurtrière au prétexte d’antisémitisme .

            A ce propos, la France occupée prend logiquement des décisions conformes, se foutant dans ce cas précis des décisions européennes...abondance de binationaux oblige :

            https://www.actu-juridique.fr/administratif/libertes-publiques-ddh/boycott-des-produits-israeliens-la-france-persiste-a-y-voir-un-delit-contre-la-decision-de-la-cedh/

            Il y a comme pour les guerres, le bon boycott et le mauvais boycott .

            Nous sommes lents à ne pas comprendre cette donnée essentielle ...


          • Cyrus lacerta 8 août 17:44

            @Lynwec

            cuba a subit des annee l’ embargo , pourtant elle n’ as envahit personne ...

            et rapellons nous , sous chirac que la france fut boycottéer sur nos vin et fromage par les americain , et tout le monde anglo saxon justement car nous nous refusions a envahir l’ irak .

            https://www.liberation.fr/evenement/2003/04/15/le-boycott-degaine-contre-la-france_461703/

            les gens ne comprenne pas les subtilité des boycott ni qui sont leur vrai partenaire commerciaux .

            Se couper de la russie , c’ est se rendre encore plus vulnerable au sanction americaine dans leur guerre judeo-wasp


          • voxa 8 août 18:32

            @Massada
            .
            .

            « Face aux tactiques de chantage alimentaire de Poutine, on peut : »

            Bombarder Gaza ???
            Comme vous faites en ce moment même ???

            .
            .


          • Massada Massada 8 août 18:54

            @voxa
             
            Puisque vous évoquez le sujet.
            L’opération Aube naissante est un succès total.
            La milice du Djihad Islamique Palestinien a perdu ses deux commandants suprêmes.
            Les autres buts de cette intervention consistant à prévenir une agression d’Israéliens que préparait cette milice, à la priver de ses fabriques d’armes et de munitions, de ses centres de commandement et de ses bases de lancement de roquettes. Ce, afin qu’elle cesse de constituer une menace pour les riverains de l’enclave palestinienne ainsi que pour les villes du centre d’Israël.
              
            96% des projectiles palestiniens qui se dirigeaient vers les zones habitées ont été détruits en vol. Les autres se sont écrasés en mer ou dans des zones désertiques, et sur le territoire de Gaza. 
            Le dôme de fer est tellement efficace que je n’ai même pas dû interrompre mes activités quotidiennes pour rejoindre les abris.
            De ce fait, on ne compte aucun blessé en Israël, ni aucun dégât matériel.
              
            Pour rappel, un tiers des roquettes tirées par le Jihad islamique depuis Gaza tombent sur la bande de Gaza et tuent des Palestiniens, y compris des enfants.
             
            J’en profite aussi pour Féliciter Dana, commandante d’une batterie de défense anti-missile Dôme de fer qui a intercepté toutes les roquettes au-dessus d’Ashkelon !
            (c’est la fille d’un ami smiley )


          • voxa 8 août 18:59

            @Massada

            C’est une pute ?


          • mmbbb 9 août 10:30

            @Massada Je ne sais si vous êtes con ou si vous le faites express

            Allez interroger un céréalier francais, il vend son blé en fonction du cours de ce dernier Certaine année il préfère le garder en stock
            Bien avant cette guerre , le blé entres autres est côté .

            En France les matériaux flambent , l Ukraine a bon dos .

            Il y a eu une enquête parlementaire concernant l inflation en France .

            il est aussi à noter que depuis que les occidentaux cherchent des poux dans la tête chauve de Poutine , ce dernier a su depuis dix ans moderniser son agriculture à grand pas .

            Résultat , le ble russe est désormais de la qualité du blé francais mais il coute deux fois moins cher De surcroît la Russie est devenu un acteur majeur, 3 eme producteur mondial .

            Quant à Poutine, il est assez intelligent pour ne pas affamer le monde L Egypte notamment recoit son blé .

            Hormis les occidentaux , les pays du monde restent neutre , et ils ne veulent pas rentrer dans le systeme des sanctions contre la Russie

            Quant à la viande, c est le systeme à l américaine qui prime , les hamburgers .

            A Lyon, il n y a que cela désormais ou presque

            le biocaburant une idee géniale des ecolos qui désormais s en défendent .

            Il faut arrêter de balancer n importe quoi , vous ne trompez pas le monde !


          • Seth 9 août 13:46

            @lacerta

            Il est bien évident que l’on doit boycotter tout produit israélien de toute nature, venant des colonies ou non, car il semblerait que ce soit bien la Kneset qui approuve et défend l’extension colonialiste des allumés.

            La question même de l’existence d’Israël reste à revoir, aucune raison n’étant réellement recevable.

            Et certainement pas la Shoah commercialisée depuis la chute du reich comme bonne raison de pratiquer le même politique sur un autre peuple.


          • ETTORE ETTORE 9 août 15:52

            @Massada
            Le dôme de fer est tellement efficace que je n’ai même pas dû interrompre mes activités quotidiennes pour rejoindre les abris.
            De ce fait, on ne compte aucun blessé en Israël, ni aucun dégât matériel.

            .........................
            Magnifique pays, ou les feux d’artifices sont tirés toutes les nuits, et dont le sang versé des enfants, n’as même pas empêché l’auto-didacte félicité, de se frotter les mains avec le même sang de ses co-sanguins.
            Massada, je ne sais pas ce qui pue le plus en vous !
            Si c’est votre gloriole à deux balles, ou votre haine, que vous bouffez à tous les repas, rallongé avec une sauce de con-fraternalisation amère !


          • voxa 9 août 18:03

            @Seth
            .
            Moi, je ne boycotte pas Israheil, parce que c’est interdit.
            Par contre, je fais bien attention à ne rien acheter qui vient de ce pays raciste...

            .


          • GoldoBlack 10 août 19:13

            @mmbbb
            En parlant de n’importe quoi, vous faites très fort !
            Le biocarburant défendu par les écoles ? N’importe quoi. C’est le contraire.
            La hausse des matériaux du fait de la guerre fasciste russe ? Qui de sérieux le prétend ?
            Les hamburgers...
            Poutine intelligent...
            « Il faut arrêter de balancer n importe quoi , vous ne trompez pas le monde ! »
            Effectivement. Cessez, par pitié de raconter n’importe quelle connerie lue sur des sites imbéciles et qu’en plus vous ne comprenez même pas.


          • roman_garev 8 août 15:22

            Les céréales : l’arme strategique de Poutine...

            La pétrole : l’arme strategique de Poutine...

            Le gaz : l’arme strategique de Poutine...

            Les engrais : l’arme strategique de Poutine...

            L’electricité : l’arme strategique de Poutine...

            L’hypersonique : l’arme strategique de Poutine...

            L’artillerie et les chars : l’arme strategique de Poutine...

            Le soutien du peuple : l’arme strategique de Poutine...

            Le soutien de la Chine : l’arme strategique de Poutine...

            Le rouble : l’arme strategique de Poutine...

            L’or : l’arme strategique de Poutine...

            Les ressources naturelles : l’arme strategique de Poutine...

            L’Arctique : l’arme strategique de Poutine...

            Victor Orban : l’arme strategique de Poutine...

            La logique et le bon sens : l’arme strategique de Poutine...

            Je me demande si quelqu’un possède l’arme quelconque contre Poutine.

            Personne ? Rien ? Circulez, pas besoin de pondre des nartics.


            • LOST on Earth Louis 8 août 15:28

              @roman_garev
              Je me demande si quelqu’un possède l’arme quelconque contre Poutine.
              OUI Jésus et son arme magique l’AMOUR du prochain
              LOL
              ok je sors
               smiley


            • Cyrus lacerta 8 août 15:34

              @Louis

              lache les comando LGBT beret rose , il prendrons l’ ennemi par derriere ...


            • Lynwec 8 août 17:43

              @Louis

              Votre remarque est moins stupide que vous ne le laissez supposer (par dérision).

              En revanche, je ne suis pas persuadé qu’on puisse parler d’AMOUR quand on défend (pas vous, mais les élites d’un des deux camps opposés, camp que vous identifierez sans peine) un certain nombre de doctrines que je n’ai pas le temps de lister ici .

              Il me suffira d’en évoquer une seule : la banalisation de la pédocriminalité qui va jusqu’à faire bannir de twitter un militant contre la sexualisation forcée des enfants, étape intermédiaire facilement compréhensible vers l’impunité des pervers...

              https://www.aubedigitale.com/twitter-bannit-lauteur-et-commentateur-culturel-james-lindsay/

              Je n’ai pas la prétention de l’affirmer mais il me semble que Jésus aurait probablement été banni lui aussi...ou alors, je n’ai rien compris à son propos...


            • charlyposte charlyposte 8 août 17:52

              @Louis
               Si j’ai bien compris, Jésus est un hippie rebelle !


            • charlyposte charlyposte 8 août 17:53

              @lacerta
              LOL smiley bien vu.


            • Cyrus lacerta 8 août 17:59

              @charlyposte

              on comprend mieux qui sont les azov a zelenski 
              https://www.unidivers.fr/gay-arianhomofascisme-homosexuel-nazi/

              et toute la faune qui les soutient en france smiley


            • LOST on Earth Louis 8 août 20:30

              @charlyposte
              ben wi jauni l’a meme chanté
               smiley


            • mmbbb 9 août 10:37

              @roman_garev un des secteurs ou la France prétendait avoir « son pétrole vert » , l agriculture et devait prévaloir à notre pays une dépendance est un mensonge .

              L agriculture comme le secteur de l industrie a été soigneusement démantelée
              Les agriculteurs l affirment

              Il n y pas plus d huile dans les rayons je me demande a quoi servent les champs de colza

              Le démantèlement d Alstom , il est vrai est à l initiative de Poutine ..


            • V_Parlier V_Parlier 9 août 18:12

              @lacerta
              Le contexte décrit dans l’article du lien (dégénérescence morale sous la rep. de Weimar) me fait encore plus penser à l’Europe aujourd’hui.


            • charlyposte charlyposte 8 août 17:57

              Poutine va faire une pause de 6 mois ! le temps qu’il faut pour prendre des vacances bien méritées smiley la question sera : ou va t’il partir en vacances ?



                • josy&jacq josy&jacq 8 août 22:48

                  Je ne discerne pas l’intérêt d’être aussi bête. Là quelque chose m’échappe.


                  • mmbbb 9 août 10:54

                    @josy&jacq la conclusion de l auteur  " Nul doute que la guerre déclenchée de façon ignoble par la Russie en Ukraine etc " il ne fait que reprendre les arguments bêtes et méchants de la pensée commune .

                    Et cet auteur si intelligent qu il soit , ne s aperçoit pas que cette guerre a été depuis 2014 , fomentée par les USA ,

                    Quant à Bernard 29 , un autre écolo , veut que nous nous engagions plus dans cette guerre en Ukraine, Lui il tombe dans la caricature .

                    Je te rejoins , LAVAU , ces éolos sont vraiment des tares.


                  • Lynwec 9 août 13:53

                    @mmbbb

                    Vous êtes généreux en pensant que ces auteurs « ne s’en aperçoivent pas... »

                    Je suis persuadé qu’ils savent pertinemment, mais pour diverses raisons, ils choisissent de l’ignorer et de dérouler la propagande officielle aussi caricaturale soit-elle...


                  • jjwaDal jjwaDal 9 août 04:19

                    Il y a eu une hausse des prix des céréales (blé en particulier) suite à l’invasion de l’Ukraine, qui a conduit à anticiper des pénuries et conduit par précaution certains pays à interdire les exportations. Par ailleurs, les importateurs se posaient la question de savoir si les céréales russes et ukrainiennes allaient pouvoir alimenter le marché mondial.
                    En conséquence, le marché a un peu joué au casino le prix des céréales par anticipation. Il se trouve que début août, le prix du blé est identique sur le marché de Chicago à celui observé avant l’invasion russe et selon l’USDA, la destruction de la demande par anticipation de l’inflation des prix va jouer son rôle.
                    Il ne semble pas y avoir de pénuries physiques à craindre pour cette année (il pourrait y en avoir d’origine humaine ceci dit, localement) et le marché ne semble pas anticiper une pénurie pour l’an prochain vu que les sanctions ne portent pas sur les engrais, même si le coût du gaz naturel devrait augmenter, le temps que les clients réajustent leur approvisionnement.
                    La hausse du prix du blé sur un an est homogène avec l’inflation générale des prix de beaucoup de matières premières.


                    • roman_garev 9 août 09:12

                      Le CNN a diffusé un reportage montrant des Ukrainiens allant depuis Zaporojyé aux régions et territoires contrôlés par la Russie prétendument afin d’en retirer leurs parents et grands-parents : vidéo.

                      Mais seulement voilà, ils y vont avec des chats, des enfants, des bagages aux toits des autos. On ne reprend pas ses parents comme ça. On y va pour y rester...


                      • roman_garev 9 août 09:18

                        @roman_garev

                        Même les journalistes de CNN eux-mêmes se demandent pourquoi ils vont chercher leurs parents avec des enfants, des animaux domestiques et toutes leurs affaires. Ils admettent qu’ils ne peuvent pas obtenir de réponse claire à cette question.

                        En outre, de nombreux minibus chargés de diverses marchandises qui sont censées être vendues ultérieurement sur le marché traversent la ligne de démarcation.

                        Ils notent également que le trafic s’effectue exclusivement vers Kherson et que, pour une raison inconnue, personne n’en revient.


                      • Lynwec 9 août 13:58

                        @roman_garev

                        Les documents vidéos doivent toujours être analysés longuement et précisément.

                        Dans la chute de la Cabale, Janet Ossebaard démonte ainsi les prétendus périples pédestres des candidats à l’immigration se pressant vers la frontière sud des USA, terribles migrations dont le but était de clouer Trump au pilori.

                        Problème : on y distingue très souvent des chaussures en état impeccable pour des marcheurs de longue distance, ou des sandales inadaptées à la marche sur terrains difficiles entre autres incohérences .
                        Conclusion évidente : un pur montage, des acteurs transportés sur place pour les tournages et surement pas des marcheurs sur longues distances...



                      • révolté révolté 9 août 11:18

                        Il a bon dos le Vlado, tout augmente depuis plus d’un an, surtout en matière de produits alimentaires.

                        Le beurre qui passe de 1.50 euro à 2.30 les 250g,à croire que nous n’avons pas de vache.

                        Les moules, vu hier à 4.80 le kg alors que je vis à 30km de Bouzigues, même les moules Espagnoles qui en cette saison sont dans les 3 euros ont passé la barre des 4.50, encore les Russes bien sur.

                        Les fruits et légumes ,n’en parlons pas , mais ce doit être à cause du carburant utilisé par les machines agricoles, pourtant le départ des GJ était pour beaucoup a cause de la hausse de l’essence, et les prix des matières 1ers n’avaient pas augmenté de même...

                        Bref, la guerre en Uk enrichie pas mal de monde, et le CAC 40 n’a jamais engrangé autant de bénéfices.


                        • sirocco sirocco 9 août 13:54

                          @révolté
                          « Le beurre qui passe de 1.50 euro à 2.30 les 250g,à croire que nous n’avons pas de vache. »

                          Selon l’INSEE, totalement indépendante bien sûr, le coût de la vie a augmenté en France de 5,.. % en un an !!

                          Même les plus neuneus des macronolâtres se sont pourtant aperçus que les prix de quasiment tous les produits de consommation courante ont augmenté de 30 à 100 % depuis le printemps...

                          Alors je me demande pourquoi on ne descend pas en masse dans la rue du côté des salariés quand le squatteur de l’Élysée fait voter une royale augmentation du SMIC de 2,1 %... des fonctionnaires (non essentiels au maintien du pouvoir en place) de 3,5 %... des retraites et allocations sociales de 4 %... Parce que se foutre de la gueule de tout le monde à ce point, c’est du jamais vu !!

                          Tous les gueux seraient-ils en train de ronger leur frein en attendant les manifs dégagistes massives du 03 septembre ?... On aimerait y croire.


                        • Lynwec 9 août 14:01

                          @révolté

                          Faut bien résorber la bulle financière qu’on n’a pas voulu traiter en 2008 et qui va forcément péter...
                          Alors un ou deux boucs émissaires pour détourner les responsabilités, et un jackpot de plus façon 1929 en ruinant les classes moyennes...


                        • ETTORE ETTORE 9 août 15:43

                          @révolté
                          Vous voulez engranger des bénéfices monstres....Quel que soit votre partie ?
                          Il faut commencer par annoncer une pénurie...
                          Créer la peur du manque....
                          La fabriquer, plus ou moins artificiellement....En limitant, ou en stockant les produits, relâchés au compte goute, avec une étiquette de prix X4.....
                          ( Cela va dans la direction prévisionniste du gouv, qui avait pris depuis longtemps la barre, de cette manipulation, avec ce fameux cris nazi-llard « nous sommes en guèèèèère »
                          Et le flouze, tombe comme pas permis.
                          C’est si simple.
                          Qu’on se demande pourquoi nos poches ne se remplissent pas, de cette montagne d’argent, né de nos peurs si productives.


                        • sirocco sirocco 9 août 19:20

                          @ETTORE
                          « Et le flouze, tombe comme pas permis. »

                          La plupart (pour ne pas dire la totalité) des politichiens ayant des actions chez les grands distributeurs et dans les entreprises agroalimentaires, faut pas compter sur eux pour faire quoi que ce soit qui limiterait l’inflation.


                        • I.A. 9 août 11:32

                          Tiens, un bof n’artik qui tourne en rond, qui se répète se pète et se repète...

                          Un moyen n’artik sur la catastrophissime catastrophe des catastrophes : la pénurie de TOUT.

                          À cause de Poutine, à cause du climat.

                          C’est dire s’il s’agit d’un diabolique ennemi fasciste-zé-agressif, Poutine... Z’avez vu comme il refuse d’obéir, même aux N’américains... incroyable.

                          Quant au climat, n’en parlons pas : se dérègle tout seul, comme ça, sans prévenir, malgré tous les climatiseurs installés tout partout pour le refroidir, dans les maisons les voitures les bureaux les magasins les gares les trains les avions les bateaux les rues les marchés les administrations...

                          Sans compter tous les ventilateurs petits-zé-gros posés ou vissés ici-zé-là pour faire du vent... Et toutes ces lampes allumées exprès pour éclairer les températures en tout lieu, de tout temps, de jour comme de nuit...

                          ...Toutes ces machines ne génèrent QUE du froid, tout le monde sait ça.

                          ... Vilain climat qui allume des incendies sans allumettes et qui empêche les gens de stocker de l’eau de pluie...



                          • Tolzan 9 août 12:28

                            J’odore vous lire parce que vous êtes totalement aveuglé par votre haine primaire de Poutine. Il fallait tout de même oser écrire, comme vous l’avez fait : « c’est Vladimir Poutine qui tire le mieux les ficelles ..... Il est passé maître dans l’art de la propagande et, comme tous les manipulateurs, il sait qu’il suffit de gérer soigneusement les perceptions pour qu’elles deviennent réalité ». Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais Zelenski est le SEUL correspondant de presse en Ukraine accrédité autorité auprès de tous nos grands médias (le fameux ministère de la vérité !!) qui retransmettent systématiquement toutes ses déclarations. On a même eu droit à Zelinski en direct sur les journaux de 20h de plusieurs chaînes françaises de télévision. On a aussi eu droit à Zelinski en direct adressant la bonne parole au Festival de Cannes devant des participants subjugués par cet immense comédien, Zelinski au G7, Zelenski devant le conseil de l’Europe, Zelenski devant le Bundestag, Zelenski devant l’ONU, etc., et vous venez nous parler de " Poutine maître dans l’art de la propagande ’ !!!! Trop marrant !


                            • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 9 août 13:32

                              @Tolzan
                              Je n’éprouve aucune haine contre quiconque et pas plus contre le président Russe en particulier. je m’en tiens simplement aux faits


                            • Seth 9 août 13:50

                              @Tolzan

                              Zelenski devrait changer de prénom. Greta lui irait mieux. Tout cela est une question de mode.


                            • Areole 9 août 13:58

                              @Daniel MARTIN
                              aux « faits » ou aux « fakes » ?
                              Quoi qu’il en soit, tiens toi bien Martin, ça va bientôt secouer très fort !


                            • ETTORE ETTORE 9 août 15:36

                              @Tolzan

                               On a aussi eu droit à Zelinski en direct adressant la bonne parole au Festival de Cannes devant des participants subjugués par cet immense comédien, Zelinski au G7, Zelenski devant le conseil de l’Europe, Zelenski devant le Bundestag, Zelenski devant l’ONU,

                              .......

                              Zèle and Sky, c’est le Martine de L’Otan.

                              C’est une lecture, rendue obligatoire, pour la mise à niveau des français, histoire de montrer l’énergie que peut déployer, un influenceur à polo vert, déjà copié, par notre You-tubeur National.

                              Un donne la main à l’autre, si ce n’est pas autre chose, pour se passer du piano à queue, pour un concert, dont, jusqu’à présent, le seul qui ait des tickets back stage VIP..... Est POUPOU.


                            • véronique 9 août 14:54

                              @ l’auteur

                              les agriculteurs dit de l’agriculture conventionnelle utilisent des engrais, qui eux viennent d’Ukraine…

                              Tous les agriculteurs utilisent des engrais. Sans engrais il est impossible de produire assez. Mais il est interdit d’utiliser des engrais de synthèse (chimiques) pour les parcelles exploitées en agriculture bio.

                              -----‐-------------------

                              …Ce responsable de la FDSEA semble oublier qu’il existe des agriculteurs qui n’utilisent pas des engrais d’Ukraine, font des élevages avec de l’alimentation la plus naturelle possible sans OGM et réduire sa consommation de viande, c’est très bon pour la santé...

                              Les engrais de synthèse ne sont pas principalement importés l’Ukraine. Pour ce qui concerne les engrais azotés, on en fabrique en France et ailleurs. Ce qui est importé c’est le gaz naturel qui sert à les fabriquer, et on importe le gaz de divers pays.


                              • microf 9 août 15:25

                                Ce que j´attends c´est l´hiver, lorsque les vannes de Gaz... nous allons bien rigoler, comme disent les Allemands « es wird Lustig »


                                • ETTORE ETTORE 9 août 15:29

                                  Bonjour Daniel MARTIN.

                                  En dehors de l’étiquette UKRAINIOS, posé sur tous les étals vides des magasins, il y a d’autres responsabilités à partager et à prendre en compte.

                                  Sans porter la critique au fer rouge, sur nos agriculteurs, force est de constater, que très peu, ont envisagé des changement de culture, ou au moins des changement d’habitudes, hors la concentration de plus en plus grande d’une monoculture expansive, gourmande en tout, pour un productivisme, purement financier.

                                  Mais a travers la FNSEA, ont ils le choix ( pour certains, entre la corde à pendre, et leur disparition pure et simple) ?

                                  Leur laisse t’on le choix ?

                                  Le deuxième co-responsable, et pas des moindres, est ce gouvernement, qui ne semble absolument pas prendre les devants en quoi que ce soit.

                                  Donnant même, la sinistre impression de gérer les crises, au coup le coup, avec une prépondérance, forte, à aggraver de façon significative, les pénuries, quelle qu’elles soient. Présentes ou à venir.

                                  Une incurie idéologique, qui semble suivre une courbe ascendante, confortée par d’innombrables excuses sans fondements, se limitant à la distribution de procès verbaux, comme seule décision, pouvant réparer l’absence de toute concertation, avec les utilisateurs de cette ressource capitale, qu’est l’eau.

                                  On constate, que, les problématiques sont découvertes, quand elles posent problème, à l’instant T.

                                  Jamais, une discussion préliminaire, rassemblant les divers acteurs économiques, n’as été ni envisagée, ni réalisée.

                                  Maintenant que nous avons le nez, sur la terre craquelée, on dresse une carte de France teintée de rouge, comme pour la Covid, et à ne pas douter, avec les mêmes résultats désastreux, puisque géré par la même équipe de bras cassés mono-dictatoriaux.


                                  • André 10 août 21:24

                                    Le titre lui-même est une connerie. Daniel, vous n’avez pas honte de vous ridiculiser ? Votre article sur Poutine est le délire d’un fou ivre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité