• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les comptes de fées du FN

Les comptes de fées du FN

Le Front National est fier de proposer son programme économique, qui, pour une majorité d’experts ressemblerait plutôt à un conte de fée…

Écoutons-les.

La stratégie de Marine le Pen était claire : d’abord se débarrasser de l’image encombrante du père, qui faisait de son parti le fer de lance contre l’immigration et l’insécurité, et qui entretenait ouvertement des relations avec des mouvements peu fréquentables.

Même si probablement, elle partage toujours les mêmes convictions que son père, elle ne les étale plus, assurant avoir d’autres préoccupations, économiques, celles-là, et, d’après de nombreux experts, son projet ressemble beaucoup à un conte de fées.

Bien sur, les économistes ne sont pas infaillibles, et se trompent plus souvent qu’à leur tour, et pourtant…

Au cœur de son programme économique, on trouve évidemment « la sortie de l’euro ». lien

Selon Terra Nova, s’appuyant sur des projections, la sortie de l’euro couterait 50 milliards d’euros si on cumule les coûts de l’inflation, les intérêts de la dette et le retour de la récession.

Marine le Pen a beau se féliciter d’avoir fait appel à une vingtaine d’experts, et Thibault de la Tocnay, chargé de la question au FN, a beau lui emboiter le pas en déclarant : « personne n’a réalisé un travail aussi fouillé  », il n’en reste pas moins que l’analyse poussée du programme économique du Front National démontre qu’il ne pourra tenir ses promesses : « augmentation du pouvoir d’achat, augmentation des prestations sociales, défense du made in France, et renforcement des services publics… ».

Le plus surprenant est que Jean-Richard Sulzer, conseiller économique du FN, reconnait lui-même, dans un entretien donné à Médiapart, que le risque inflationniste existe, ce dont se défend la patronne du FN. lien

Certaines critiques de ce programme sont mesurées, telles celle de Philippe Simmonot.

Ce docteur en sciences économiques à Paris X, consulté par la présidente du FN, tout en se défendant d’être souverainiste, est pour une sortie de l’euro, mais pas pour un retour au franc. Cette sortie, aux couleurs de la souveraineté monétaire entrainerait l’inflation.

Il pense que « si l’euro n’est pas tenable, c’est à cause des disparités entre les pays qui le partagent (…) ce sont les problèmes de monnaie qui vicient la mondialisation ». lien

Jacques Sapir, l’économiste proche du Front de Gauche ne voit rien de scandaleux dans la feuille de route du FN, mais surtout « un grand sentiment d’amateurisme » ajoutant « qu’il ne constitue pas une véritable alternative  ».

Il évoque une approche idéologique, non pragmatique, comportant des touches de démagogie et d’incohérence. lien

Dans les rangs de ceux qui ne croient plus à l’euro, on trouve aussi Norman Palma, docteur en philosophie et en économie, maitre de conférences à la Sorbonne, qui est convaincu que : « on va vers la fin de l’euro et du système dollar  » ajoutant «  l’euro va mourir de ses contradictions internes », faisant un parallèle entre la situation qu’a connu l’Amérique latine, et donnant l’exemple du Brésil dont la dette énorme s’est retrouvée avec un excédent considérable, suite à l’effondrement du dollar au début des années 2000.

Evoquant le livre d’Alain Cotta (sortir de l’euro ou mourir à petit feu-éditions Plon-2010) et dans un long entretien donné chez « nationspresse.info », il assure que la sortie de l’euro implique automatiquement une sortie de l’Union Européenne. lien

Mais d’autres experts en économie vont plus loin.

S’il reconnait que « l’euro n’est pas viable » ajoutant « au départ on n’a pas fait le bon choix », et qu’une fédéralisation de la zone euro à 9 ou 10 serait la solution idéale, Christian de Saint Etienne, professeur d’économie au Conservatoire national des arts et métiers, membre du CAE (conseil d’analyse économique) déclare « sortir de l’Euro et de l’Europe, c’est aller vers une albanisation de la France. Quand à racheter la dette par une émission de monnaie, c’est préparer l’hyper inflation et la banqueroute  », ajoutant «  sortir de l’euro serait suicidaire, prétendre le contraire est d’une stupidité sans nom  ».  lien

En écho, Jean Luc Gréau, ancien expert au Medef ajoute : « sur le fond, un éclatement de la zone euro serait un désastre économique. Ces pays verraient leur dette publique massacrée (…) si le FN dit que, économiquement, l’Europe est une passoire, nous sommes d’accord : il faut des protections commerciales. Mais il n’est pas pertinent de s’en tenir à une protection aux frontières nationales. Il faudrait s’y mettre à 3 ou 4 pays européens ». lien

L’économiste Nicolas Bouzou, membre du CAS (conseil d’analyse de la société) directeur d’Asterès, enfonce le clou : « quand la majorité des économistes disent qu’il faut s’adapter, voire profiter des mutations, le FN propose le repli sur soi avec la sortie de l’euro et le plaidoyer en faveur de la fermeture des frontières (…) le FN ne veut pas s’adapter mais bien éviter les effets de la mondialisation (…) ces refus des facteurs de croissance que sont l’insertion dans le commerce mondial et la course à l’innovation, cette autarcie économique, sont les fondements d’un programme réactionnaire qui vise à ressouder le corps social, mais c’est au prix d’un appauvrissement généralisé ».

L’éditorialiste du journal « les Echos », Eric le Boucher ne dit pas autre chose dans une analyse fouillée.

Il remarque que Marine Le Pen a fait un copié collé du programme du front de gauche, expliquant la crise actuelle avec les mêmes arguments que cette dernière sur l’air de : « le peuple a été trahi au profit d’une petite classe mondialiste »…et les propositions qu’elle fait sont identiques à celle que fait la gauche : création d’une banque d’investissement afin de financer les PME, maintien de l’ISF, attaque des « rémunérations indécentes » des grands patrons, relèvement de la taxation des revenus du capital au même niveau que celle des revenus du travail, mais comme l’explique l’éditorialiste : « elle pousse le bouchon beaucoup plus loin, proposant que les 50 plus grands groupes mettent 15% de leurs résultat net en réserve pendant 5 ans pour alimenter un fond d’industrialisation stratégique, elle revient au contrôle des prix, réindexe les salaires sur l’inflation, crée une réserve légale des titres d’entreprises pour rendre les salariés propriétaires, revalorise les salaires de la fonction publique, remonte les pensions de réversion, taxe à 33% les délocalisation des services, et distribue 200 € à tous les salaires inférieurs à 1,4 smic »…

Au sujet de l’immigration, continue le journaliste, les études du FN tentant à démontrer que l’immigration coûte des milliards ne sont pas validées : en réalité les immigrés cotisent mais dépensent moins en santé et en retraite du fait de leur jeune âge moyen, ainsi que le prouve l’étude publiée le 1 juillet 2013 par Julian di Giovanni, Andréi Levchenko, et Francesc Ortega. lien

Revenant au cœur du programme économique du FN, Eric le Boucher reconnait que le projet dénonce bien sur l’austérité, mais sans expliquer pour autant comment il en sort, et il dénonce surtout « une solution magique qui permettrait de retrouver la souveraineté du pays, et la sortie du chômage » en sortant de l’euro et retournant aux politiques de dévaluation.

Pour l’éditorialiste, ce programme simpliste n’est pas crédible car la sortie de l’euro, même « préparée » ferait fuiter à grande vitesse (électronique) l’argent des entreprises et celui des ménages, direction par exemple la Deutsche Bank.

Il rappelle que c’est le marché commun qui a permis à la France de rattraper son retard, et que la croissance française d’alors venait de l’ouverture au marché mondial.

En fermant les portes aux frontières du pays, le Front National priverait la France des vrais moteurs de l’expansion que sont entre autres les marchés extérieurs des pays émergents. lien

Guy Millière, titulaire de 3 doctorats, professeur à l’Université Paris VIII, dans une longue contribution accordée à « Dreuz.info », assure que « la mondialisation est un fait, et non pas une option politique », trouvant « consternant que des gens puissent envisager un retour au protectionnisme » et il déclare : « le FN, en l’état actuel des choses, n’incarne pas une réponse aux difficultés graves que connait le pays (…) le programme du FN ne cesse de s’en prendre au libéralisme, et en le lisant, on voit qu’il s’en prend en fait à la liberté d’entreprendre »… Pour lui, le programme économique du FN est « un visa pour le naufrage  », et les choix économiques du FN sont « discutables, et potentiellement délétères ». lien

En abandonnant apparemment ses chevaux de bataille que sont « l’immigration, et l’insécurité », et en choisissant de privilégier le thème de l’économie, sur l’air de « la France aux français », Marine Le Pen, voulait apparemment se donner les couleurs de la respectabilité, mais, s’il faut en croire la majorité des économistes, son programme économique n’a pas leurs faveurs.

De toute façon, 2014 ne sera pas une année facile si on veut bien donner quelques crédits à cette courte vidéo : « les prévisions pour 2014  »

Comme dit mon vieil ami africain : « le monde appartient à ceux dont les ouvriers se lèvent tôt ».

L’image illustrant l’article vient de : « fn41.unblog.fr »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Ces français que l’on aime

Roms, unique objet de leur ressentiment

Marine le Pen amène le pire

Ségo et Marine sont dans un bateau

L’UMP, la fin d’un leurre ?

Marine en eaux troubles

Les gagas de la Marine

Marine lève le voile

Un nouveau parti : le FNUMP


Moyenne des avis sur cet article :  2.69/5   (90 votes)




Réagissez à l'article

191 réactions à cet article    


  • Buddha Hotah 6 février 2014 08:42

    Bonjours

    Pendant ce temps ou j’habite en Irlande, les banquiers responsables du désastre vont être jugés, durée prévue environ 6 mois....

    Au point on en est rendu la France...l’extrême étant au pouvoir pour moi..l’aventure FN pourrait etre tentée....si rien ne marche ça accelere l’éveil, de toute facons l’oligarchie ne va rien lâcher, sauf imprévu..et oui eu aussi on peur de la même chose smiley.....une solution à l’amiable semble impossible non....mais bon aucune certitude dans ce propos..

    Personnellement je ne vois que des partis oligarchiques en France, FDG inclut, eelv, qui comme le NPA des que ce genre de parti attirent trop de mécontents ils se sabordent électoralement exprès....pour ne plus quasiment exister je me demande juste encore pour Asselineau,.....

    rendu a ce stade franchement ,ne vaut il pas mieux accélérer la chute pour reconstruire ? je n’ai pas de réponse....la trouille étant à son comble....des deux cotés...

    salutations


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 08:51

      Buddha

      je ne crois pas que l’on n’aura à « accélérer la chute », elle s’en charge très bien toute seule...
      il serait surtout temps de donner au mot démocratie le sens qu’il mérite.


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 08:52

      oups

      « qu’elle mérite »...

    • Buddha Hotah 6 février 2014 09:52

      Je peux me tromper Olivier, mais pour moi la démocratie Grecque est en fait l’origine du néo conservatisme ou l’on fait croire que la somme des opinions de chacun , opinion purement basées sur l’égoïsme négatif et possessif de chacun allait créer un monde de paix et d’intelligence ...baser le vote sur les désirs sans limites et non pas besoins de chacun par rapport au groupe qui est incontournable pour survivre est une arnaque formidable, qui en insufflant que chacun est le centre du monde va définitivement créer un conflit permanent entre tout le monde, pendant que ceux qui comprennent cela on un coup voir plus d’avance ..soupoudrer de regionalisme, de natonalisme et de reigions, la poudriere ets allume pour permettre le vol sans problème du résultat du travail toujours collectif qui est INCONTOURNABLE...
      Les travailleurs de la démocratie étaient des esclaves , ne pas oublier ce détail....et le dieudonné de l’époque Socrate, fut assassiné par la démocratie.. après coup, ils ont dit comme colin powel et bush ,euh ! on aurait pas du on s’est trompé...

      la démocratie est le neo conservatisme, dont le travail principal est de faire que les esclaves ignorent que c’est le collectif de fabrication donc de partage qui prime, sans cela l’humain disparait..ainsi la démocratie des le départ est une arnaque totale dont se sont emparé les néo cons qui dans leur rangs contiennent un bon nombre de transfuges bolcheviques qui avaient pour mission de tuer définitivement l’idée de travail en commun pour résoudre tous les besoins vitaux ensemble.....donc partager....

      l’idée simple et la finalité est de voler le collectif , mais aussi que les moutons ne se rendent pas compte que c’est le berger qui a besoin du troupeau, le troupeau n’a absolument pas besoin de berger , et comme si ca ne suffisant pas on essaye de nous faire croire que la pyramide se construit par le haut....etc

      gauche et démocratie sont deux arnaques....merci dieudo et manu aussi....


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 10:00

      Buddha

      en tout cas je partage avec vous l’idée que la démocratie façon grecque à son origine n’est pas un modèle compatible avec celui que j’imagine pour demain.

    • Fergus Fergus 6 février 2014 10:08

      Bonjour, Olivier.

      D’accord avec toi, la démocratie sur le modèle de la Grèce antique relève de l’utopie ou du fantasme, eu égard à l’extrême densité des sociétés modernes en termes de textes législatifs et réglementaires, souvent d’une très grande technicité et d’une tout aussi grande complexité sur le plan des interactions entre le domaines de gouvernance.

      D’accord avec le contenu de ton article. Une « fée » bien peu crédible, cette Marine !


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 10:21

      Fergus

      ça me fait plaisir que nous ayons cette convergence...
      mais ce n’est pas une surprise pour moi.
       smiley
      merci

    • Buddha Hotah 6 février 2014 10:37

      oui mais les mots ont un sens et la vous êtes dans le refus du sens de ce mot..d’ailleurs gouverner avec un seul mot quitte à en changer radicalement le sens comme bon vous semble me semble étrange.., enfin deux mots suffisent aujourd’hui pour gouverner comme aujourd’hui, démocratie c’est bien et antisémite c’est pas bien alors que on ne sait pas qui est sémite bien sur....c’est un peu juste ...ça montre a quel point il n’y a rien derriere sauf de conserver à tout prix les privilèges d’une caste qui pour moi sont des voleurs du collectif ...on remarque le sionisme et les neo con,mais la diaspora-mafia qui gouverne est surement plus large que cela.....chaque humain ayant un prix d’achat pour coopérer avec cette mafia qui le jours ou le vrai travailleur se lève et dit c’est fini pour vous, se taira..
      d’où l’intérêt d’empêcher le réveil des foules et dieudonné participe a ce réveil...c’sst mon avis et je le partage


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 10:48

      Buddha

      je crois que nous devons avoir une vrai démocratie, avec une constitution écrite par le peuple, et appliquée par des élus sous controle, qui ne pourront faire leurs 4 volontés une fois en place...
      une structure non pyramidale, 
      le vote par hasard est une alternative originale qui aurait le mérite de ne donner à l’élu qu’une place symbolique...
      et puis, il y a trop... trop de députés, trop de sénateurs...les ministres devraient etre nommés sur leurs réelles compétences....ce qui n’est quasi jamais le cas...
      il y a vraiment un gros travail de dépoussiérage à faire.

    • Buddha Hotah 6 février 2014 11:22

      j’en convient ,cela dit quelle est la base de nos sociétés...tous en compétition les uns contre les autres, qui veut dire élimination de la majorité ...si on ne change pas cela ce qui implique avant tout le reste un changement radical de l’état de l’esprit de la plupart des humains qui est en gros et réalistement : si je peu je vais tout prendre et ne pas partager...et si ce qui travaillent réellement et produisent continuent à se laisser voler leur travail, on n’ira pas loin...la comprehension precede l’action, je pense que de comprehension il y en a trop peu, qui voit que la base de nos société compétition-élimination ,ne peut produire rien de meilleur ni de différent....le problème est avant tout cet humain, son mental.....un non sujet global ,alors que tout part d’abord d’un individu multiplié par 7 milliards tous en conflit volontairement amplifié et savamment entretenue par une caste de voleurs .....et le volé se laisse systématiquement faire..l’histoire même fausse montre cela, c’est le même jours qui se reproduit sans arrêt...le problème est l’espèce humaine elle même.....or je sais par expérience profonde qui ne sont pas du domaine du « moi je » que cette attitude barbare n’est pas notre nature profonde.....du tout..nous ne sommes pas du tout dement mar notre animalité ceci est faux, nous sommes déments car on a perdu l’usage d’une partie du cerveau pour ne garder que la partie dont le boulot est la survie, on a perdu la partie ou est la vie.....on ne vit pas, le sens nous échappe et vivre devient survivre et rien d autre.....d’où notre démence collective...quelqu’un qui est en contact avec le sens ne se laisse plus faire, quelque en soient les conséquences...il y a en chacun l’énergie « étrange » pour ne plus accepter le pire, à chacun de la trouver ,elle ne se transmet pas par les mots mais se découvre par un chemin personnel..mais pour cela il faut en avoir totalement marre de cette vie stupide , ce qui est déjà le réveil de l’intelligence toujours globale d’abord et surtout aujourd’hui perdue.....je sais comment cela parait mais ça n’est pas une théorie mais du vécu et je suis loin d’être le seul sur cette route.. le chemin est avant tout en chacun dans la découverte de notre nature mentale et extra-mentale liée à l’univers(fait vécu) et de nos capacités profonde cachées (fait vécu)dans le cerveau endormi , qui sont collectives et de partage naturel et spontané, ça s’appelle de la compassion dans le sens tragédie grecques de : passion d’être avec ..nous sommes le probleme et la solution n’est que dans la compréhension du problème, ce qui va court-circuiter ce « moi je veux tout », pour être naturellement remplacé sans effort sans le vouloir par la vision globale de la vie, je suis en paix avec ma vie et relié aux autres.....on passe a coté de quelque chose d’extra-ordinaire..j’en ai eu plus que des bribes, comme d’autre, on a tout faux à un point que seul le pire comme révélateur peut et encore pas sur, maintenant reveiller les aveugles volontaires ..cela dit le futur n’est pas et ne sera jamais écrit, le changement est dans le présent de suite, pas demain ...

      amicalement


    • Fergus Fergus 6 février 2014 11:29

      @ Olivier Cabanel.

      D’accord avec toi sur la démocratie souhaitable. Avec, pour compléter ce que tu as écrit : interdiction totale du cumul des mandats, limitation à 2 mandats successifs, radiation à vie de tout élu condamné pour abus de biens sociaux, prise illégale d’intérêts, trafic d’influence, corruption active ou passive, faux en écritures publiques.


    • donino30 donino30 6 février 2014 13:02

      Tiens, je ne m’attendais pas à lire des commentaires sensés et lucides ici, content de lire que l’endoctrinement oligarque est pas encore entièrement généralisé sur agvox.


      Félicitations Buddha !

    • mimi45140 6 février 2014 13:07

      @fergus

      Je ne suis pas d accord avec la fin de votre message , pas du fait des propos que vous y tenez , mais plutôt pour des raison techniques , si nous prenons vos critères nous allons perdre 80 % de nos élus , de plus en retrouver 80 % qui ne vont pas magouiller me parais tenir du miracle , n’oublier pas que le paradis est au ciel et non sur terre .

    • Hermes Hermes 6 février 2014 13:28

      Buddha Hota = Buddha Marcel ? Le discours ressemble.... mais a l’air un peu différent.

      L’image est la même , mais bon ça ne veut rien dire. Alors ? smiley


    • Buddha Hotah 6 février 2014 13:48

      salut ,j’ai changé de Marcel en hotah, hotah signifie blanc en sioux lakota...buddha c’est bouddha écrit en anglais...j’ai rencontré le personnage de mon avatar ,il s’ appelle archie fire lame deer..
      j’ai pris ce nom car mon histoire personnelle au travers d’une douleur de vivre immense , qui pour moi est une chance immense si on sait que faire avec ce que personne ne pourra faire pour vous même, correspond d’après le peu de lecture que j’ai pu faire du bouddhisme aux 4 nobles vérités sur dukkha qui est aussi souffrance mais plus large que ça.., en fait en gros je retrouve ce que je vis aussi dans krishnamurti et quelques vieux textes hindou pré bouddha, voir chinois...le bouddha n’ayant rien écrit lui même, méfiance méfiance quand même..mais buddha ou Krishnamurti n’étaient pas des gens exceptionnels, ils étaient des humains accomplis par la connaissance d’eux même et donc du fonctionnement de leur cerveau, auquel il nous manque un bout qui ne marche plus par contre nous et notre bétise galactique nous sommes bien exceptionnels ...


    • Hermes Hermes 6 février 2014 14:13

      Bon, je reconnais !

      J’apprécie beaucoup votre point de vue. Le cerveau fait ce qu’il peut, le pauvre, il est d’une telle lenteur ! Les émotions mènent par le bout du nez, mais la plupart du temps, celà n’est même pas conscient.

      Pour que le cerveau se mette à fonctionner correctement, il faut descendre voir ce qui se passe dans les étages en dessous (émotions, tensions, sensations), et effectivement, accepter la réalité de sa propre souffrance pour commencer à en aprecevoir les voies illusoires.

      Dans les grandes lignes on a l’air assez d’accord, et le changement ne se produira pas si les individus ne se transforment pas. Il est totalement inutile d’attendre le changement. Si on se change soi-même , on réalise des changements autour de soi. Pas besoin de déléguer celà, et ce n’est pas déléguable en réalité !

      Bonne heure...............minute, seconde.... présent !

       smiley


    • Buddha Hotah 6 février 2014 14:30

      salut et merci..

      je n’ai pas le temps la de suite d’aller plus loin mais je vois que un changement radical sera un effet secondaire d’autre chose, qui a bien sur un rapport étroit avec la connaissance de soi, qui nécessite un jours de ne pas aller bien dans cette vie et de rester avec, car je crois que le mal n’est pas moi(psychanalyse), alors que le mal et moi sommes la même chose(vision directe) .....là commence le chemin...long sujet de toute une vie....ce qui ne transparait pas ici c’est que il y a un au delà de la souffrance .....qui est déjà la fin momentanée de celle ci....je dis momentanée car on rentre dans un « monde » d’impermanence, ou apparemment les « choses » ne durent pas..la partie du cerveau qui nous manque sait vivre cela..c’est entre autre une de ses capacités , car il y en a d’autres..comme la vision directe, etc etc...et il y a par là cette rencontre étrange éventuelle qui est le fruit d’une sorte de hasard avec ce que j’appelle l’énergie étrange.....là après coup vient cette pensée, si cela est alors tout est possible !! pas possible tel que l’humain l’entends bien sur, ça n’a absolument aucun lien .....

      salutations


    • Buddha Hotah 6 février 2014 14:32

      @ donino30 un petit smiley


    • Fergus Fergus 6 février 2014 15:46

      Bonjour, Mimi.

      En fait, nous ne perdrions pas 80% de nos élus car la modernisation de nos institutions (surtout dans le cadre d’une VI e République) passerait par une diminution du nombre de postes à pourvoir : beaucoup moins de députés, éventuellement suppression du Sénat, fusion des conseillers régionaux et départementaux sur le modèle des conseillers territoriaux de Sarkozy (un bon point pour lui), suppression de 15 à 20 000 communes pour cause de trop faible population, etc.


    • Buddha Hotah 6 février 2014 16:13

      cela dit quand je parle de l’aventure fn qui pourrait être tentée, je veux dire par là que au point ou est ce pays, plus vite la débâcle arrive , plus vite éventuellement , se passera grâce à des personnes unies sur l’essentiel vital de survie par et pour tous sera possible..après tout comme ca ne me gène pas que untel ou unetelle ait son château ,et 10 voitures et ses vacances au soleil....pour faire construire un château par 500 personnes sur 10 ans ,payées avec de la nourriture pour ne jamais l’ utiliser c’est juste pas gagné.....

      dans ma famille nous avons une personne qui possède un château début 12eme puis amélioré par la suite, il y a 32 pièces la semaine il y a une personne et le weekend 4 ...


    • Fergus Fergus 6 février 2014 20:41

      Bonsoir, Tonimarus.

      Simple : jamais encarté nulle part, j’ai toujours eu à cœur de défendre les valeurs auxquelles je crois (la solidarité et la justice sociale, notamment), à la lumière de mes expériences personnelles, sans esprit partisan.


    • claude-michel claude-michel 6 février 2014 08:43

      Des experts (et non des moindres) sont d’accord avec le FN...faudrait savoir qui raconte des conneries.. ?


      • bourrico6 6 février 2014 10:09

        Tous.

        Il est temps de cesser de prendre l’économie pour une « science », pour la considérer pour ce qu’elle est, à savoir un écran fumée.
        Il est temps également de cesser de croire que le but de l’économie est d’améliorer la vie des gens.

        Lisez les interventions de haute volée de Spartacus, et vous aurez une idée du niveau de perception de ceux qui prétendent avoir la Solution, et de leur visées.


      • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 10:24

        bourricot

        pour avoir lu la prose de spartacus, ça ne m’emballe pas d’avance... j’ai lu le dernier article qu’il a proposé...assez navrant.
        enfin, ce n’est que mon modeste avis.

      • tesla_droid84 6 février 2014 14:13

        Il est tres drole cet article, 


        Déja un homme de gauche qui prend ses analyses chez Terra Nova, c’est un peu se moquer du monde.... Regardez qui sont les mecenes, bref européeiste convaincus il ne fallait pas s’attendre à quelque chose d’impartial.
        Ensuite vous embrouillez tout le monde avec le Brésil qui avait des dettes contracté en dollars, donc la conversion il la prennent dans la tronche ce qui ne sera pas notre cas.
        Il nous faut aussi une polique inflationiste (c’est ce qui marche en France, c’est en parti liée à notre natalité), mais arretez de faire peur avec votre hyperinflation genre 3eme Riech ou Zimbabwe vous perdez toute crédibilité. Nous il nous faut du 5/6% pour retrouver le plein emploi, et avec une echelle mobile des salaires cela se fait sans douleur (c’est un socialo qui l’a brisé en 83 !).
        Ensuite vous ne dite pas combien cela coute de rester dans l’euro, cela coute plus de 100Mds par ans dont 80Mds€ de balance commerciale. Convertissez ça en nombre d’emploi vous allez tout de suite voir comment l’impact d’un euro à 1.35$ nous coute (1 million d’emploi à 40000€/an et 40Mds€ de manque a gagné pour l’etat).
        Pour finir, il y a eu une centaine d’une union monétaire qui se sont terminés au 20eme siècle et aucune ne s’est mal passé. Voir l’exemple de la Tchécoslovaquie qui a voulu garder la meme monnaie en se séparant de la Slovénie, 6 semaines apres il ont du séparer les monnaies car l’ensemble n’était pas assez homogène (alors imaginez le gap entre la Grece et l’Allemagne). 
        Les sources que cite Mr Cabanel sont toutes partiales quand à la question européenne. Il n’y a pas un seul expert sérieux et indépendant qui soutienne cette monnaie et ceux qui l’avait fait se rétractent en ce moment ? 

        Christopher Pissarides, professeur à la prestigieuse London School of Economics. De manière intéressante, contrairement à Paul Krugman et Joseph Stiglitz, sceptiques de la première heure, l’économiste a affirmé que « à l’époque, l’euro semblait être une bonne idée. Mais cela s’est retourné (contre ses créateurs). Cela pénalise la croissance et la création d’emplois et divise l’Europe. La situation actuelle est intenable  ». Il a appelé à un démontage ordonné de la monnaie unique ou à des mesures destinées à promouvoir la croissance et l’emploi.

        L’économiste a dénoncé « une génération perdue de jeunes gens éduqués  » du fait de la monnaie unique. Il avait déjà soutenu en juin dernier que « si l’Espagne veut se sauver, elle doit revenir à la peseta  ». Dans Atlantico, Nicolas Goetzmann revient sur la prise de parole de Christopher Pissarides et souligne également que les années de crise éloignent de plus en plus les peuples de cette mauvaise européenne. Aujourd’hui, il n’y a plus que 45% des peuples européens qui sont favorables à l’Union Européenne (contre 60% en 2012), ce qui promet de très bons résultats pour les partis qui lui sont opposés.

        Le démontage de l’euro : la seule politique raisonnable

        Mais ce qui est encore plus intéressant ici, c’est de rappeler à quel point le débat est biaisé dans la plupart des médias. S’opposer à la monnaie unique est souvent caricaturé comme un réflexe nationaliste, d’arrière-garde, du passé, qui serait totalement déraisonnable. Les bataillons de moins en moins fournis de ses défenseurs promettent toutes sortes de malheurs qui ressemblent aux sept plaies d’Egypte, comme ils le faisaient en 2010 quand nous évoquions cette issue pour la Grèce. Mais le temps a parlé : c’est le fait de maintenir la monnaie unique qui provoque une catastrophe.



         

      • lowlow007 lowlow007 7 février 2014 08:47

        Moi, je voterais FN, c’est sûr, maintenant, plus rien à foutre ni à perdre...
        Pas pour leurs idées étroites et nulles, mais bien pour faire chier la « secte », point.
        Je ne suis qu’un pauvre con de français qui paie, qui paie qui paie.... smiley
         


      • olivier cabanel olivier cabanel 7 février 2014 09:01

        lowlow

        alors préparez vous à payer, payer, et payer encore plus... ou du moins autant.
         smiley

      • zygzornifle zygzornifle 6 février 2014 09:51

        « Le programme économique du Front National démontre qu’il ne pourra tenir ses promesses »

        Il me semble qu’on l’a vécu avec le programme de Sarkozy et ne parlons pas de celui d’Hollande qui est en quelque sorte un espèce de prolongement hasardeux ....A se demander si une solution n’est pas en dehors de l’Europe , de la politique et de ses partis....

        • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 09:58

          zygzornifle

          de là a dire que tous les programmes économiques de chaque parti sont bons à jeter à la poubelle, il y a un pas que je ne franchirais pas...
          mais c’est vrai que ceux que vous citez se sont bel et bien plantés.

        • bleck 6 février 2014 10:01

          @ Cabanel


          Vous savez en matière de comptes de Fées avec Hollande on a été servis et il continue d’en dire : pas la honte qui l’étouffe celui-là devant les résultats

          Il était une fois un Monsieur qui voulant être Président vint à la Télé et nous tint ce langage :

          « Moi président ; je serais un président dont vous ne pouvez même pas soupçonner le bon Président qu’il sera 

          Avec Moi le changement se fera maintenant , tout de suite ; à l’instant

          Avec Moi ce ne sera plus comme avant

          Je serais mignon tout plein ; vous ne pourrez que m’aimer

          Regardez comme je suis bonhomme ; j’incarne la confiance

          Je ferais tout et même plus pour que vous ne puissiez plus jamais vous passer de Moi

          Regardez- Moi et regardez celui qui ose se présenter contre moi

          Hou !!!...qu’il est vilain....Hou !!! qu’il est laid

          Vade retro Sarkonaze !!!! » 


           2 ans plus tard on voit le résultat : 

          Hollande la honte de la planète pécho aux zaurores sur un scooter revenant de tirer son coup avec une starlette laissant les clés de la baraque à Gattaz

          Et encore si il n’y avait que cela : mais c’est qu’il y a tout le reste : sa bande de Pieds Nickelés qui se donne du « Ministre » à tout va , n’ayant pour crédo : « Taxons- les bien à fond tous ces cons »

          Et Jean passe et des meilleurs ; que dans les Pays en démocratie ( USA , GB, Allemagne par exemple : il aurait été viré comme un malpropre qu’il est 

          Alors franchement Cabanel ; ayant cru aux comptes de Fées du Teinté pourquoi les français ne pourraient ne pas croire à ceux de Marine ?

          Que risquent-ils ?

          Dans l’état actuel des choses et ce vers quoi nous allons ?

          Rien de pire ; que du mieux


          • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 10:08

            bleck

            que ce soit sur sarko ou sur hollande, je crois avoir expliqué en détail ce que j’en pensais... pas plus tard que mardi dernier : « avec hollande, le changement c’est tout le temps »

          • Onecinikiou 6 février 2014 17:21

            Ce n’est pas mardi dernier qu’il fallait l’expliquer, c’est dans les douze mois qui précédaient les dernières présidentielles. 

            Il est toujours facile de critiquer au vue des effets d’une politique. Il aurait été beaucoup plus sage de déconstruire le discours mystificateur de la gauche socialiste AVANT que vous ne votiez pour elle.

            Car vous avez bien voté pour elle, hein, cher Cabanel ? Voilà de quoi déconstruire et démystifier à présent VOTRE discours de militant anti-front. Car c’est bien de cela dont il s’agit : vous n’avez que faire de mettre en évidence ou non, les insuffisances éventuelles du programme du Front national, du moment que vous l’attaquer tout est bon pour ce faire, quitte même à user des arguments mêmes de délégitimation de vos (prétendus) adversaires, tenants du Système capitaliste

            Votre article est un gloubi-boulga indigeste. L’essentiel des références que vous nous servez pour critiquer le programme socio-économique du Front national sont en réalité des agents issus de la superstructure bancaire et financière. Juge et parti donc.

            Prendre comme référence Terra Nova est le summum de la bouffonnerie quand on prétendrait défendre sérieusement les intérêts du salariat. Ce cercle de réflexion est une émanation directe et sous faux drapeau du lobby bancaire, et en parfaite droite ligne de l’idéologie néolibérale :


            Que notre gauchiste Cabanel se serve qui plus est comme argument d’autorité des analyses d’un Le Boucher, qui est sans doute en France (avec Pascal Salin tout de même, il ne faudrait pas abuser, lequel réfléchit à privatiser les trottoirs...) l’agent le plus fanatiquement et dogmatiquement néolibéral est au-delà du ridicule : il est la démonstration, s’il le fallait encore, que notre gauchiste est plus que jamais l’idiot utile du grand Capital, ce dernier se servant du discours légitimateur libéral pour générer justement des déséquilibres structurels (non pas contingents, mais planifiés et concertés), bouleverser les termes du rapport de force (en ce qui concerne notamment la répartition de la plus-value), et finalement accentuer son emprise sur l’économie globale. 

            Pitoyable.

          • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 17:54
            onecenikiou
            je cherchais le mot pour votre commentaire.je l’ai trouvé, il est à la fin. smiley

          • gruni gruni 6 février 2014 10:02

            Bonjour Olivier


            Ce qui est remarquable avec les économistes c’est leurs diversités d’opinions. Tout le monde y trouve son compte. Mais franchement Olivier, laisser entendre que le FN et le FDG ont le même programme, là votre popularité va en prendre un coup de marteau (dans le vide) smiley

            • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 10:06

              gruni...

              attention, ce n’est pas moi qui laisse entendre ça...
              ce sont les économistes cités... je ne fais que proposer leurs analyses... rien de plus.
               smiley
              perso, je ne crois pas qu’ils aient le même programme !!!

            • bleck 6 février 2014 10:14
              Ajout : 

              « Revenant de tirer son coup... »

              Ou allant

              Ce n’est pas moi qui pilotais le scooter

              C’était un fonctionnaire ; payé de nos sous gagnés à la sueur de nos fronts

              • Luc le Raz Luc le Raz 6 février 2014 14:14
                « Ce n’est pas moi qui pilotais le scooter
                C’était un fonctionnaire ; payé de nos sous gagnés à la sueur de nos fronts »
                Balkany a un scooter ? smiley

              • non667 6 février 2014 10:30

                Les comptes de fées de l’U.E.

                on voit ce que celà donne !

                marine le voudrait-elle qu’elle ne pourrait faire pire !

                alors on continue à marcher sur la tête ?

                 conclusion : pas une voix au ps ni ump pro-nazisraëliens pour les municipales ,1° et 2° tour et aux européennes !
                pas d’abstentions qui leur profitent
                n’ importe qui sauf eux !


                • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 10:33

                  non667

                  je crois surtout qu’il faudrait faire évoluer cette démocratie, mettre en place une sixième république, et que le peuple ait vraiment la parole...
                  un grand coup de balais devient nécessaire.

                • Sylvain62 6 février 2014 10:53

                  Bonne idée que cette VI République, mais pour cela il faut déjà redonner aux politiques les outils qu’ils ont transmis à Bruxelles, tout ce que l’on fait en interne n’est d’aucun intérêt si cela revient ensuite sur la table européenne, cas des farines animales.



                • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 10:57

                  Sylvain

                  tout à fait d’accord...
                  il faudrait aussi trouver le moyen d’empecher les lobbystes de faire la pluie et le beau temps au parlement européen.
                  ca devrait être juridiquement possible, tant les conflits d’intéret sont évidents...

                • philippe913 6 février 2014 11:05

                  compliqué d’agir « contre » les lobbystes.
                  comment se prendront les décisions si on empêche les professionnels de communiquer sur leur partie ? Vous croyez que les parlementaires connaissent tout sur tout ? Non, évidemment, ils sont obligés de se faire conseiller. et par qui peuvent ils se faire conseiller si ce n’est pas ceux qui sont de la partie ?
                  Après, les parlementaires ne sont normalement pas débiles et ne sont pas aux ordres des lobbyes.


                • Fergus Fergus 6 février 2014 11:36

                  Bonjour, Philippe.

                  Les parlementaires n’étant pas multi-compétents, même si certains d’entre eux ont une excellente connaissance de certains dossiers, il est évident qu’ils doivent s’appuyer sur les travaux des experts.

                  Que ces parlementaires ne soient aux ordres des lobbies, c’est sans doute assez largement exact, mais trop nombreux sont ceux qui leur prêtent une oreille complaisante, ou intéressée. D’où la nécessité, effectivement, d’aller encore plus loin que l’actuelle déclaration, pour déceler les potentiels conflits d’intérêts.


                • mimi45140 6 février 2014 13:21

                  @sylvain62


                  Monsieur Hollande nous a expliqué avoir une boite à outils , la seule chose qu’il a oublier de nous dire c’est qu il a oublié tous les outils qu’ elle contenait à bruxelle, chez vonfripouille et ce dernier ne veut pas lui rendre.

                • bleck 6 février 2014 13:26

                  @ Fergus


                  Tout à fait ; créons une Commission

                  C’est très tendance les Commissions en ce moment ; ça occupe le fonctionnaire oisif qui en plus en est que mieux rétribué

                  « Madame ou Monsieur la ou le Ministre » ou « Monsieur le Président »

                   Que comptez-vous faire pour résoudre ce problème ? (entre beaucoup d’autres)

                  - C’est simple ; nous allons créer une Commission composée de gens Cons pétants  ; dés que le résultat de leurs cogitations nous sera connu nous vous le feront parvenir 

                  - Quand ?

                  Cà... !!! cela ne dépend plus de moi " 

                  Circulez : il n’y a plus rien à voir

                  Tiens ? en parlant de commission je vais aller faire la mienne ; c’est l’heure

                • non667 6 février 2014 14:32

                  à olivier
                  il faudrait faire évoluer cette démocratie........

                  bien sur qu’il faut rêver ! mais ce n’est pas le sujet de fin mars 2014 !


                • Gugu Gugu 7 février 2014 08:56

                  "

                  je crois surtout qu’il faudrait faire évoluer cette démocratie, mettre en place une sixième république, et que le peuple ait vraiment la parole...
                  un grand coup de balais devient nécessaire.

                  @ L’auteur :
                  Vous dites ça et pour appuyer vos arguments anti fn, vous vous basez sur les analyses de gens qui s’acharnent à maintenir ce système en place...
                  L’humain n’est pas à un paradoxe prêt, hein ? smiley

                  Si vous voulez VRAIMENT un coup de balais, il faut que se mette en place une situation qui ne peut que déboucher sur un coup de balais, et pour ça, le FN est l’idiot utile qui peut servir à ce coup de balais.
                  Non, je ne crois pas que le FN soit une bonne alternative politique ou économique, mais je pense sincèrement qu’il peut créer une telle situation de tension sociale et économique, que le coup de balais que vous appelez de vos vœux devienne inévitable.
                  Vous critiquez l’UMPS, mais vous opposez à toute autre alternative sous prétexte de « bête immonde » ou « d’extremiste », comme si vous attendiez que ceux qui profitent le plus de ce système se décident à le transformer à leur désavantage, comme ça, par pur sursaut démocratique.
                  La dernière personne qui a dit qu’elle voulait instaurer une sixième république tout en étant en position d’être élue a été attaquée de toute part, et les attaques les plus virulentes qu’elle a subit venaient de son propre camps.

                  Et vous, vous attendez encore que le changement vienne de ces gens là !!! Franchement, n’est ce pas là faire preuve d’une certaine naïveté ?(loin de moi l’idée de vous insulter en utilisant ce mot).


                • olivier cabanel olivier cabanel 7 février 2014 11:44

                  gugu

                  naïf ? peut être... utopiste, oui, ça c’est sur, mais les utopies d’hier sont devenues des réalités aujourd’hui...
                  alors, oui, je crois que le peuple de France en a ras le bol, mais n’est pas pret fort heureusement à se jeter dans les bras du FN... il préfèrera d’une façon ou d’une autre faire vaciller cette république, quitte à la faire tomber, elle et tout l’appareil qui la soutient, afin de faire naitre une république citoyenne, en lui réécrivant une constitution réellement proche des attentes d’une majorité de français.


                • Gugu Gugu 7 février 2014 15:00
                  naïf ? peut être... utopiste, oui, ça c’est sur, mais les utopies d’hier sont devenues des réalités aujourd’hui...

                  Et bien, sacrées utopies que celles qui nous ont menées là où nous sommes aujourd’hui...
                  Cette génération du baby boom, pleine d’utopies, qui n’a eu de cesse de vendre ses enfants, en élisant des gens qui a répétition ont trahis les intérêts du peuple et de la république, cette génération qui a profité de tous les avantages sociaux obtenus par ses parents, et qui, par confort, court thermisme, et égoïsme a renoncé à la vigilance pour transmettre un monde plus juste à ses enfants.

                  alors, oui, je crois que le peuple de France en a ras le bol, mais n’est pas pret fort heureusement à se jeter dans les bras du FN... il préfèrera d’une façon ou d’une autre faire vaciller cette république, quitte à la faire tomber, elle et tout l’appareil qui la soutient, afin de faire naitre une république citoyenne, en lui réécrivant une constitution réellement proche des attentes d’une majorité de français.

                  Naïf, oui... malheureusement...
                  Oui, le peuple de France en a ras le bol et effectivement, le peuple de France n’est pas tourné vers un certain fascisme, mais NON, jamais il ne fera vaciller cette république, car l’individualisme forcené dans lequel nous baignons, les faits divers érigés en « information » quand ce ne sont pas des mensonges ou omissions flagrantes, font que tout est fait pour que chacun se concentre sur ses intérêts propres. Et à moins d’une très grosse crise sociétale et/ou économique, le « peuple de France » continuera à râler, à se plaindre, mais il courbera l’échine pour ne pas perdre le peu qui lui reste.

                  Alors oui, le FN peut avoir un rôle à jouer, un rôle de catalyseur, d’accélérateur de crise.
                  S’ils accèdent au pouvoir, ils feront comme les copains, avec leur particularités en plus, un pouvoir un peu plus autoritaire (quoique déjà, je trouve que Valls est assez bon dans ce domaine, question répression policière des opposants, Sarko est largement battu), quelques inégalités sociales supplémentaires, mais qui toucheront des gens qui seront prêts à se rebeller, car plus rien à perdre. Mais s’ils ont le malheur de ne pas défendre les intérêts des français, alors que c’est leur crédo principal, fondamental, ça va créer un rejet dans leur électorat qui sera beaucoup plus important au niveau des conséquences que le rejet des partis « traditionnels » (qui ne se traduit que dans des sondages et vote sanction). Et que restera t’il aux français ? ils auront alors tout testé, tout essayé parmi les offres « légales » (reste l’extrême gauche, me direz vous, mais je n’y crois pas).
                  Et qu’on ne vienne pas me dire que le FN ou l’extrème gauche se sera la dictature, car on la vit déjà, il n’est qu’à voir le traitement de l’affaire Dieudonné récemment, bien des dictatures doivent nous envier, on est arrivé au meme résultat sans le faire enlever ou disparaitre physiquement. Poutine se fait vilipender pour sa façon de faire taire ses opposants, chez nous, c’est beaucoup plus subtil, mais le résultat est le même. Les gens qui évoquent d’autres pistes sont exclus des médias (Asselineau, Chouard, opposants à l’aéroport de Nantes, économistes sortant du « dogme »...). Reste un certain de panel d’offres politiques et sociétales, qui s’inscrivent tous dans la continuité du système, et les extrêmes, en drainant les « anti systèmes », sont les pieds d’argiles de ce schémas.


                • Sylvain62 6 février 2014 10:50

                  Article intéressant car sourcé mais pessismiste et inerte sur le fond parce qu’une fois encore, on ricane on pointe du doigt mais on ne propose rien. Le FN vend du rêve parce qu’il sait que la sortie de l’euro sera douloureuse oui et alors ? Vous proposez quoi d’autre ? Pas l’UMPS dont on connait l’incompétence l’autisme et la fourberie europhile au moins ? Le FG, europhile jusqu’à la corde lui aussi ? C’est beau de vouloir désobéir aux traités mais c’est mieux de quitter l’institution par la grande porte et de ne plus avoir à les appliquer tout court. 


                   Contrairement aux sondages qui prétendent que seulement la moitié des français seraient pour une sortie de l’UE, je pense que tous les citoyens y sont préparés et savent pertinemment que les européistes nous entraînent dans un gouffre dont ils ne connaissent pas eux-mêmes la profondeur, n’ayant que des slogans et des formules toute faites en guise d’arguments avec des économistes qui jouent les prophètes de l’apocalypse pour dissuader les crédules de ne serait-ce qu’envisager de briser le joug, d’autant plus que d’autres tout aussi diplômés qu’eux envisagent le contraire.

                  Pour avoir une chance de fonctionner il fallait en rester à 6 Etats membres grand maximum. La réalité c’est que France ne tire pas les autres nations vers le haut mais celles-ci par contre, entraînent bien la France vers le bas et ce ne sont pas les arguments économiques qui manquent. 

                  Mieux vaut vivre dans un pays libre et indépendant, en difficulté financière un temps certes, mais avec de vraies perspectives d’avenir que dans un pays croulant dont on sait que les générations suivantes seront soumises encore et toujours à la même technocratie européenne qui décidera contre les peuples des orientations à donner aux politiques nationales. 

                  Pour autant est-ce que le FN sortira la France de l’euro ? J’en doute, je ne crois pas à « l’Europe des nations », formule qui ne veut rien dire quand on connait l’histoire de la construction européenne, je ne crois pas qu’un parti français au pouvoir ait la capacité de joindre tous les Etats-membres dans sa vision politique. Ce que je crois par contre c’est que sortir de l’UE est possible et vital (non envisagé par les deux extrêmes au passage, ce pourquoi ils bénéficient d’une large couverture médiatique), que l’euro finira bien par éclater à terme et que mieux vaudrait revenir au franc dans la douleur inflationniste mais temporaire que de devoir le faire une fois l’euro tout à fait mort et nos économies avec. 

                  Et ras le bol de devoir attendre 5 ans que le feu brûle la maison alors qu’on pourrait l’éteindre à l’instant. Vous voyez une fillette en train de se noyer dans le lac le plus proche vous attendriez 5 minutes pour intervenir ?

                  Les citoyens doivent aussi s’interroger sur cela : sommes nous les dignes héritiers(ères) des révolutionnaires qui aspiraient à la liberté à se rendre servilement dans un isoloir pour glisser humblement un papelard dans une urne en priant pour que l’élu ait l’élégance de tenir ses engagements ? Et l’abstention ? Les partis s’en foutent ! Même avec 30% des suffrages exprimés ils se prétendraient « élus démocratiquement » et donc légitimes ! Nous sommes descendus bien bas. Et maintenant il faudrait en plus prier ces messieurs de bien vouloir considérer que l’UE est une catastrophe, et quand ils auront finis de se réunir et de discuter (à nos frais au passage) il faudra se féliciter d’avoir été entendus pour qu’ils disent que finalement nous avions raison mais que rien ne changera ? Mais pas question. Même si les chaînes publiques et la presse alignée refusent d’en parler les citoyens seront informés et le débat sera remis sur la table, encore et encore.

                  On attend, on voit la maison brûler mais chacun patiente et à part manifester nul ne fait rien. Manifester contre l’Ancien Régime en 1789 n’aurait rien changé, manifester contre l’austérité en Europe c’est comme manifester contre la faim dans le monde, c’est comme « occupy wall street », protester contre le mauvais temps ou s’indigner d’avoir des vers dans la pomme politique, c’est bien gentil mais ça ne changera rien, du tout. 

                  Il faut débattre et proposer aux responsables une voie de sortie démocratique et pacifique tant qu’il est temps, c’est ce que se propose de faire l’UPR et c’est ce qu’il faut faire, il n’y a pas d’autres solutions sinon attendre que la situation dégénère et s’étonner des répercussions façon Marie Antoinette. 

                  • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 10:55

                    Sylvain

                    j’ai tenté de comprendre ce qu’il fallait penser de ce programme économique fn, et il m’a apparu important d’écouter les avis des économistes, ou du moins d’un grand nombre d’entre eux, afin que le lecteur puisse en tirer les conclusions qu’il voudra...
                    si j’ai pu aider tant soi peu à ça... tant mieux...
                    pour l’upr, par contre, je suis moins enthousiaste... j’ai lu la carrière du leader de cette formation, et ça ne m’a pas convaincu...
                    je crois surtout qu’il nous faut mettre en place une vrai démocratie...et faire du ménage !
                    merci de votre commentaire intéressant.

                  • Onecinikiou 6 février 2014 17:38

                    Mais monsieur Cabanel, ce n’est pas de compétences en économie dont vous avez besoin pour juger des raisons pour lesquelles des économistes plus ou moins hétérodoxes ne se rallient pas aux thèses du Front national ni ne s’engagent directement à ses côtés, c’est des compétences en socio-politique. 

                    Le Front national étant le parti le plus honni du Système de domination capitaliste de tout l’échiquier politique français - un peu d’acuité devrait vous pousser à vous demandez pourquoi - système auquel VOUS prétendez vous attaquer par ailleurs, les raisons du refus de leur engagement explicite est clair, comme de leur critique en filigrane : s’ils adhérent publiquement ou s’ils ne critiquent pas chacun dans leur domaine et c’est l’arrêt de mort professionnel et médiatique qui se profile, instantanément.

                    Que vous ne le compreniez pas n’est pas seulement sidérant, il explique la raison pour laquelle vous êtes prêt à toutes les contorsions intellectuelles pour bâtir une critique fusse-t-elle hautement risible du Front national et de son projet pour la France. Surtout quand on a voté des deux mains ces trente dernières années pour les partis dit de gouvernement, aux premier comme aux second tour. 

                    Vous êtes infiniment plus comptable, cher Cabanel, vous et vos semblables gauchistes, de la situation catastrophique de la France, que n’importe lequel des dirigeants du Front qui ont de tout temps refuser la mascarade du bipartisme mortifère que votre front ripouxblicain - un faux nez de l’oligarchie au pouvoir - a délibérément mis en oeuvre pour le conserver.

                    Pitoyable de nouveau. 

                  • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 18:15

                    tonimarus

                    j’ai essayé de faire le tour de la question, le plus complètement possible
                    mais si vous avez des avis d’experts qui défendent le programme éco du fn, n’hésitez pas à les proposer, avec leur lien.
                    ça permettrait de faire vivre un débat serein, 
                     smiley

                  • JL JL 6 février 2014 11:00

                    Bonjour Olivier Cabanel,

                    Le FN n’était pas, n’est pas ’’le fer de lance contre l’immigration et l’insécurité’’

                    il est le parti récupérateur pour le compte du Pouvoir bourgeois, des mécontents contre l’immigration et l’insécurité.’ Nuance.

                    Pour le reste, je suis d’accord avec vous.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 11:35

                      bonjour JL

                      pourtant, le fn a meme lancé une pétition contre le droit de vote des étrangers...
                      et jusqu’à présent, meme s’il n’est pas le seul parti dans ce cas là, il a toujours mis en avant les problèmes liés à l’immigration, et à l’insécurité...
                      non ?
                      qu’en pensez vous ?

                    • JL JL 6 février 2014 12:28

                      Olivier,

                      En quoi est-ce que cela contredit ce que j’ai écrit ?

                      Je ne crois pas que l’interdiction du droit de vote aux étrangers défriserait beaucoup le Pouvoir Bourgeois.

                      Qu’en pensez vous ?

                      Rappelez vous cette proposition stupide d’interdire les AF aux immigrés ! Toute personne sensée savait bien que ça ne pourrait pas se faire, mais que ça n’aurait pas défrisé le Pouvoir bourgeois.

                      Le Fn qui pratique la politique du bouc-émissaire, comme tout bon comédien se doit d’être crédible auprès de ses troupes. Et c’est ce qu’il fait très bien.


                    • JL JL 6 février 2014 19:00

                      ’’l’immigration est l’outil du patronat et fait partie du capitalisme’’

                      Tout à fait, et le FN en bon chien de garde qu’il est ne fait qu’aboyer contre les immigrés de la même manière que le gouvernement ne lutte pas contre la pauvreté mais contre les pauvres.

                      Et comble du comble, ils nous font croire que c’est la gauche qui ouvre les portes et ses allocations aux immigrés pour s’en faire des électeurs. Quelle mascarade !


                    • César Castique César Castique 6 février 2014 11:12

                      « ... s’il faut en croire la majorité des économistes, son programme économique n’a pas leurs faveurs. »


                      Forcément, la majorité des économistes est acquise à la disparition des nations et à la mondialisation néolibérale. Mais il suffit de considérer le taux d’échec de leurs prévisions pour apprécier leur pertinence à sa juste valeur.

                      Alors écoutons l’avis d’un « minoritaire », André Orléan, directeur de recherche au CNRS, qui s’exprime dans « Marianne » de cette semaine : « Sans l’euro, la France serait libre de mener des politiques économiques à la hauteur de ses difficultés. Mais quitter la monnaie unique n’aurait d’intérêt qu’en tournant le dos à la logique néolibérale. »

                      Ce qui tomberait à pic, puisque la logique néolibérale est un fiasco complet, lié à l’incapacité de ses acteurs principaux d’obéir aux règles élémentaires de la raison raisonnable, depuis que l’épée de Damoclès bolchevique n’est plus au-dessus de leurs têtes.

                      • julius 1ER 6 février 2014 11:40
                         : « Sans l’euro, la France serait libre de mener des politiques économiques à la hauteur de ses difficultés. Mais quitter la monnaie unique n’aurait d’intérêt qu’en tournant le dos à la logique néolibérale. »

                        Ce qui tomberait à pic, puisque la logique néolibérale est un fiasco complet, lié à l’incapacité de ses acteurs principaux d’obéir aux règles élémentaires de la raison raisonnable, depuis que l’épée de Damoclès bolchevique n’est plus au-dessus de leurs têtes
                        @césar (ce qui appartient à César)
                        on peut être d’accord avec toi et ce que dit cet économiste mais il faut nuancer quand même, certes le turbo capitalisme a permis d’accroître les échanges, mais comme tout système il a ses forces et ses faiblesses et les faiblesses on les vit actuellement ...... cad pas de planification, libre échange tous azimuts, plus de régulations (comme un moteur à explosion que l’on aurait débridé) plus de limites à la taille des entreprises alors que pendant un siècle et demi les américains votaient des lois antitrusts pour limiter la taille des entreprises, on est dans l’excès et ce sont ces excès tous azimuts qui nous envoient dans le mur en ce qui concerne le plus grand nombre d’entre nous bien sûr car les responsables de cette folie se sont déjà arrangés pour se soustraire à ce qu’on pressent et qui va arriver sous peu.... quand je dis se soustraire, c’est ce qu’ils croient car en cas de conflagration mondiale je pense qu’avec la technologie actuelle personne n’échappera au retour à l’âge de pierre..

                      • tesla_droid84 6 février 2014 15:01

                        Je vous conseille le dernier ouvrage d’Olivier Berruyer « les faits sont têtus » qui trace clairement la différence entre le capitalisme et le financiarisme qui s’est imposé depuis les années 80. Dérégulation complète des règles qui avait fait les 30 glorieuses, séparation des banques, restriction des mouvements de capitaux, taille de la spéculation beaucoup plus réduite alors qu’aujourd’hui elle domine le réel. Tout l’arsenal de la comptabilité est à revoir, aujourd’hui c’est le court terme qui l’a emporté sur le court terme, l’actionnaire virevoltant au grès du vent et ponctionnant sa part non mérité.


                      • Onecinikiou 6 février 2014 17:43

                        Il faut dire et redire QUI SONT LES RESPONSABLES en premier lieu de ses dérèglements, et ils ne sont pas au Front national voyez-vous. 

                        Ils sont en revanche beaucoup plus proches de ceux qui gouvernent actuellement la France, et que le sieur Mélenchon a dûment côtoyé pendant les décennies où il fut un apparatchik introduit du parti mitterrandien. 


                        Pour vous rafraîchir la mémoire :



                      • gaijin gaijin 6 février 2014 11:18

                        salut olivier
                         « les comptes de fées »
                        en fait de fée marine n’est pas tout a fait ce que j’ imaginerai smiley
                        cela dit pour ce qui est de l’euro il faut être lucide en sortir serait une catastrophe ....y rester une calamité
                        choisit ton camp camarade .......
                        l’euro ce n’est pas de l’économie ni de la démocratie ....c’est de la géopolitique
                        ce qui se passerait serait une redistribution des cartes ......et aucun expert n’est en mesure de prévoir clairement ce qui se passerait ( l’expérience est une lanterne qui n’ éclaire que le chemin déjà parcouru )

                        on peut toutefois se rappeler que la france va plutôt plus mal depuis l’euro que mieux .... ( je veux dire la france d’en bas )
                        mais on peut aussi se dire qu’on ne sortira pas de l’euro ( même si le fn a le pouvoir ) le mental humain est ainsi fait qu’il préfère n’importe qu’elle monstruosité prévisible a l’inconnu ........
                        et depuis quand un politique tiendrai ses promesses ?????


                        • Buddha Hotah 6 février 2014 11:36

                          salut gaijin.... oui..je trouve tout ça enfantin en fait.....dramatique pour beaucoup mais enfantin,,,,comme celui qui veut tous les jouets des autres, et je dis enfantin comme utilisant le mot juste..à la crèche c’est pareil, le plus violent même seul gagne....le collectif n’existe pas chez les enfants qui sont pourtant adulés pour moi pour ce qu’ils ne sont pas , et comme nous sommes pour moi resté enfants ce qui est une erreur fondamentale, les problèmes de la crèche deviennent les problèmes de la société ,car à la crèche celui qui pique les jouets domine, dans la société c’est pareil sauf si il y a un adulte intelligent dans le coin et qui observe et agit ..nos sociétés n’ont pas encore ces adultes intelligents, ça pourrait venir.....cela dit demain c’est trop tard urgence il y a non ?

                          salutations....

                          ps : je « vois » que jamais une telle ouverture n’a existé...


                        • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 11:40

                          salut gaijin

                          la question me parait bien posée...
                          il est probable que le fn, s’il avait le pouvoir, renierait sa parole, et resterait dans l’ue, garderait l’euro... on sait depuis un bout de temps qu’il y a peu de crédibilité a attendre des uns et des autres...
                          dans tout ce fatras démagogique, a mon avis, il faut d’abord changer de république, redonner au mot démocratie le sens qu’il mérite...
                          il s’agit de faire le ménage...
                           smiley
                          opération coup de balais.
                          genre « tous dehors »...
                           smiley

                        • gaijin gaijin 6 février 2014 12:18

                          buddha
                          « urgence il y a non ? »
                          trop tard il peut être et au stade des conséquences nous sommes .....
                          que la force soit avec toi

                          olivier
                          oui un coup de balai
                          et avec un long manche ......


                        • Sylvain62 6 février 2014 12:56

                          Tout à fait, mais tout cela signifie qu’il faut d’abord expliquer aux gens comment n est-on arriver là et ce que le mot « démocratie » veut dire car quoi qu’en disent les professionnels de la politique nous ne vivons plus en démocratie en France puisque l’on nous impose nos politiques au niveau européen. 


                        • Buddha Hotah 6 février 2014 12:58

                          Oui tout a fait..tiens puisque on est entre nous je te livre une sorte de vision qui etait là il y a peu..j’ai observé pour moi même que la douleur psychologique indique une « erreur » ce qui est un symptôme mais aussi un catalyseur..cette souffrance de la vie doit impérativement être laissée libre je le sais par multiples experiences à présent.. je ne dois pas la toucher de quelque facon que ce soit ..en gros parce que cette douleur de vivre et moi même sommes un..si je laisse cettesouffrance qui est moi en fait alors elle va parler d’ une manière très très étrange, c’est libérateur et ouvre des portes sur ce qui n’est pas connu.....

                          pour la société des hommes c’est pareil, la démence de la société c’est nous tous, si si...et comme pour la souffrance d’une personne il ne faut pas la nier , la changer , il faut la laisser libre d’être démente...la démence se montre alors pour ce qu’elle est, montre ses racines profondes , qui revoit en fait à chacun au fond de soi même ..nos société démentes sont ce que nous sommes elles sont nous même( en gros moi d’abord je veux tout car j’ai peur de demain maman ouin ouin.. )....c’est le symptôme....mais aussi le catalyseur..le pire arrive car on est dans l’erreur par rapport « aux plans intelligent Universels » et la souffrance ainsi créée n’est pas du tout un hasard pour moi, et doit être vécu pour être comprise et radicalement changée, mais ca ne sera plus moi qui va donner mon avis en opposition avec les autres, mais autre chose qui est relié à tout et qui n’est plus ce moi qui combat les autres..ce que l’on fait tous en ce moment c’est de se precipiter sur des solutions sans connaitre le probleme de fond, l’origine de la faute, de l’erreur ..évidemment ca ne va pas marcher....

                          le pire ne nous lâchera pas tant que l’on n’ira pas en nous même, et pour ce faire ce que je vois par rapport a un vécu qui se renouvelle très souvent, est que le pire qui fait mal qui est un symptome doit etre vécu pour ce qu’il est, sans y résister....le mimi, le rara , le miiiii..racle est par là....

                          buddha, krishnamurti et d’autres mais rares sont sur cette longueur d’onde, sont ils illuminés ou alors illuminés

                          satulation ... smiley

                          ça me fait rire,petit plaisir pas cher !
                          ps:pas relu..


                        • Trelawney Trelawney 6 février 2014 17:23

                          Bonjour,

                          Sortir de l’euro n’est pas la solution. Car l’euro n’est qu’un outil qui nous permet d’échanger.

                          Le gros problème avec l’euro est que les personnes qui en ont la responsabilité (BCE) veulent cout que cout que l’euro soit une monnaie dominante sur les places financières. Comme l’UE est un congloméra d’état qui ne s’entendent pas et qui se font concurrence économique, la seule solution qu’a la BCE pour crédibiliser cette monnaie est d’imposer de façon drastique une rigueur économique à toute la zone euro et cela au détriment des politiques des pays.

                          L’Espagne et le Portugal se voient contraint pour limiter leurs déficits budgétaires de stopper leurs investissements (augmentation du chomage et perte du pouvoir d’achat)

                          La France toujours pour maintenir son déficit budgétaire est obligée de réduire les dépenses de l’état et de diminuer sa protection sociale. (augmentation des inégalités). PS : Aujourd’hui il est quand même étonnant qu’avec des taux de prêt aussi bas nous devons limiter notre déficit.

                          l’Allemagne pour rester dans le top 5 des nations économique doit limiter les salaires pour rester compétitives. (l’Allemagne est riche mais l’allemand est pauvre)

                          Si nous quittons l’euro pour le franc (a parité égale 1euro = 1 franc). Il y aura une forte dévaluation du franc. et :

                          1 - notre dette sera réduite (mais comme on arrivera jamais à la rembourser ....)

                          2 - l’essence et tous les produits d’importation vont augmenter. Donc avec inflation sauf pour les salaires je vous laisse imaginer le désastre économique.

                          3 - les commerçants voudront être payer en euro plutôt qu’en franc qui ne fait que dévaluer. Donc ca changera rien pour les consommateurs (sauf l’inflation).

                          Si nous quittons l’euro pour une autre monnaie (franc suisse, livre, dollar). ca ne change rien pour notre économie mais nous avons plus de liberté pour notre déficit. Sauf si le pays de la monnaie nous impose des conditions économiques drastiques (comme les USA avec les différents pays d’amérique latine)

                          Si nous conservons l’euro et nous exigeons plus de libertés économiques pour les états. L’euro dévalue et les banques se font baiser pour le remboursement des dettes publiques. On en revient à qui a le pouvoir et qui est souverain ? le politique ou le banquier ? 


                        • Trelawney Trelawney 6 février 2014 18:22

                          Si je suis payé par Bruxelles faudra me dire où je dois aller chercher mon chèque parce que je ne suis pas au courant. Et franchement piquer du fric dans les caisses de l’UE ca doit être jouissif.

                          Que l’on se sépare de l’euro ca ne changera pas le problème pour les raisons que je viens de citer plus haut et franchement j’en n’ai rien à battre. Par contre que l’on quitte l’UE là c’est autre chose et là je suis plutôt pour. Et on peut quitter l’UE tout en conservant l’euro car nos amis de Bruxelles sont assès cons pour accepter ce genre de chose.

                          La ca nous permet de commercer sans règle avec tous les pays du monde et de se chopper tous les investissements possible si on est assès malin pour se transformer en zone franche.

                          Ensuite comme la dette est européenne et ben comme on n’est plus dedans nos amis iront s’assoir dessus. Un peu comme l’Islande.

                          Moralite : dans un monde déréglementé comme le notre c’est au plus malin à tirer son épingle du jeu


                        • Trelawney Trelawney 6 février 2014 18:46

                          Ce n’est pas la monnaie qui favorise les délocalisations, les importations et tout ca. qu’on paie en dollar en franc en bitcoin en euro ca ne change rien.

                          C’est notre système fiscal économique et productif qui favorisent les délocalisations, fuites de capitaux et importations.

                          On change l’euro pour le franc sans quitter l’UE, Est-ce qu’on pourra taxer les importations ou favoriser les investissement sans avoir un coup derrière la tête de la part de Bruxelles ?

                          On est en train de se polariser sur une monnaie et encore une fois on se fait berner par un débat « faut-il ou non l’euro » qui ne nous sortira pas du merdier où l’on est. La vrai question qu’aucun politique ne pose est : faut-il ou non sortir de l’UE. Aucun partie politique (même le FN) n’a la volonté de sortir de l’euro (ils veulent tous une Europe autrement)

                          Question : Est-ce que c’est l’euro qui nous a planté ? je repond non c’est d’abord l’UE (mais je n’ai pas la science infuse)


                        • gaijin gaijin 6 février 2014 19:48

                          buddha
                          ( n’importe lequel de la base de pilier a hotah ...)
                          je suis assez d’accord aucune révolution n’est possible si elle ne passe pas par une révolution en nous même
                          pour le reste c’est un point de vue très «  krishnamurtien » j’ y souscrit mais je ne pense pas qu’il soit a la portée de tout le monde et quand a son application a une société je ne vois pas bien......
                          ( a part une société d’illuminés mais ça ce n’est pas demain la veille smiley )

                          si tu veut faire la causette sur ce genre de sujet il y a un fil souterrain ou on échange entre déjantés .....
                          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-survie-humaine-au-risque-de-l-144228?debut_forums=1700#forum3944217
                          nulle doute que ta contribution y sera appréciée ........
                          ( on en est a 1700 post alors ne te sent pas obligé de tout lire smiley )


                        • Trelawney Trelawney 7 février 2014 08:33

                          normal la chine qui dévalue sans cesse sa monnaie avec le japon, c’est pour rien...

                          Le yuan chinois ne pouvait se négocier que par rapport au dollar. Autrement dit si vous voulez commercer avec la Chine depuis la France. Avec vos euro vous devez acheter du dollar et ensuite les convertir en Yuan Chinois. Nous avons doc un Yuan qui fluctue en fonction du dollar et inversement et avec un taux de fluctuation de plus ou moins 1%.

                          Je parle au passé, car depuis 2012 les Chinois et les Japonais sont tombé d’accord pour s’échanger directement leur monnaie. le but étant d’imposer la domination économique des 2 pays sur le reste de l’Asie. Nous avons donc un Yuan qui fluctue en fonction du yen et inversement et avec un taux de fluctuation de plus ou moins 3%.

                          C’est la capacité industriel des 2 pays qui fait leur domination économique et non pas la valeur de leur monnaie. De plus la Chine prête de l’argent aux USA, à l’Europe, au Japon. Elle n’a donc aucun intérêt à dévaluer sa monnaie.

                          Je le répète : la monnaie n’est qu’un outil, sauf peut être pour les européen qui s’évertue à faire de « la politique monétaire ». mais ca c’est du domaine de l’UE

                          Comme disent les américains : « le dollar peut toujours se déprécier ou s’apprécier ; il ne vaudra toujours qu’un dollar »

                          Pour ce qui est du Fn et de la sortie de l’UE. Ils commencent déjà avec des « si »


                        • olivier cabanel olivier cabanel 7 février 2014 08:41

                          Trewlaney

                          merci de cette intéressante mise au point, et comme vous le dites en fin, on commence à voir des « si » dans le discours lepéniste...
                           smiley

                        • olivier cabanel olivier cabanel 7 février 2014 08:42

                          excusez moi d’avoir mal orthographié votre nom...Trelawney...


                        • lowlow007 lowlow007 7 février 2014 08:55

                          @olivier cabanel
                          Vous paraissez bien sur de vous...
                          Il faut d’urgence sortir de ce rouleau compresseur mis en place depuis 1992.
                          Bruxelles, Maastricht, L’UE, L’Euro, nous ont fait plonger dans la misère.
                          En dix ans, j’ai et nous avons perdu 30 % de pouvoir d’achat, nos frais de vie, (nourriture, loyers, etc) n’ont fait qu’augmenter et continuent d’augmenter.
                          Chômage, taxes, impôts, licenciements, hauts fonctionnaires surpayés à rien faire, organismes d’état pléthoriques hors de prix...Etc...
                          L’Euro était censé nous protéger des caprices des banques US, oui, on a vu...
                          On a trop vu, même ! smiley


                        • julius 1ER 6 février 2014 11:20

                          « Dreuz.info », assure que « la mondialisation est un fait, et non pas une option politique », 

                          Ceci est très juste, car beaucoup de gens se gargarisent avec des mots , mais une fois énoncé ce fait,« Que faire », comme aurait dit Lénine...
                          S’adapter à la mondialisation car 3 milliards de chinois et d’indiens, cela veut dire que ce sont eux bientôt qui vont mener le bal, un seul exemple le cacao, par essence ce produit est plutôt rare car il faut des latitudes chaudes et humides pour qu’il se développe et ces zones ne sont pas si nombreuses sur la planète aussi pas de productions intensives ni extensives envisageables, qui plus est une demande chinoise qui s’accroît et qui va faire pression sur les volumes de productions, déjà en 2012 le prix du beurre de cacao a doublé, à ce rythme là il faudra être argenté dans les années à venir pour s’offrir ne serait-ce qu’une tablette de chocolat, cela va devenir un produit rare et cher et ce fait n’est pas seulement lié à la spéculation et à la présence des multinationales sur le marché tel Nestlé et Cadbury, non le problème majeur est la diminution de certaines ressources et l’ augmentation de la demande par la pression qu’est l’accroissement de la population mondiale... cet exemple est un parmi tant d’autres, aussi augmenter le niveau de conso individuel dans ce pays, n’est certainement pas « la solution » car tout le monde voulant le même produit au même moment et ce sera des guerres pour les matières premières, c’est le scénario vers lequel on se dirige à la vitesse grand V...
                           

                          • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 11:40

                            Julius

                            je partage.
                            ça me parait bien résumé.

                          • tesla_droid84 6 février 2014 14:32

                            Question pour Olivier.

                            Pourquoi rester dans l’UE en faisant le ménage comme vous dite puisque une grande partie de ce qui fait de la France un pays antidémocratique viens de la ?
                            - Ceux qui s’interessent à la monnaie n’ont plus aucun pouvoir et la c’est le plus gros levier économique agissant sur le chomage.
                            - Ceux qui s’interessent à l’ecologie, OGM en Force, Bouffe dégueux des USA et viande aux hormones et antibio (via traité transatlantique), gaz de shiste etc etc
                            - Ceux qui s’interessent à l’immigration (politique décidé à Brusselle)
                            - Ceux qui sont pour le social, pas de droit de douane envers les pays ayant des salaires misérable, voir des enfant aux travails le tout dans des conditions écologiques déplorables.
                            - Ceux qui s’interessent aux grand projet (grand plan energétique, nouvelles lignes de chemins de fer). L’etat n’a plus le droit de subventionner ses propres entreprise !
                            - Ceux qui s’interessent au rayonnement de la diplomatie Francaise (genre non intervention en Irak qui ne serait plus possible avec l’art42 du traité de Lisbonne qui nous subordonne à l’OTAN comme une companie de CRS)

                            Si c’est juste pour ne pas avoir à faire du change en partant à l’etranger, l’argument est mince, tres mince...

                            Je voudrait revoir les Allemand venir dépenser leur mark chez nous et en Espagne, à l’epoque ils avaient un pouvoir d’achat à l’etranger qui etait contributeur à la régulation des balances commerciales. Et à la fin il n’y a que cela qui compte pour ne pas se faire la guerre. On paît se qu’on doit aux gens qui fabrique pour nous !

                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 février 2014 11:41

                            Olivier Cabanel,
                            Bonjour,

                            *** Pour qu’il y ait démocratie, c’est à dire le pouvoir par le peuple et pour le peuple... il faut qu’il ya ait un « demos », un peuple.
                            Il n’y a pas de peuple européen, il ne peut donc y avoir de démocratie dans le cadre européen.

                            Au dire de ses constructeurs, il n’y a pas de démocratie en Europe, c’est du « despotisme éclairé ». Eclairé par quoi ? Sans doute par les milliers de lobbies qui grenouillent à Bruxelles..

                            Pas de « demos, pas de démocratie, c’est ce que rappelle cette spécialiste en Droit constitutionnel.

                            *** Pour qu’il y ait des politiques intérieures nationales, contre la finance et les multinationales, pour défendre l’intérêt général, il faut que le gouvernement dispose des moyens de mener des politiques intérieures nationales.

                            Dans l’ UE, c’est impossible. C’est ce qu’explique Viviane Reding :  » Il faut lentement comprendre qu’il n’y a plus désormais de politiques intérieures nationales, mais des politiques européennes."

                            *** Pour que la monnaie corresponde à la productivité de l’économie, comme dans tous les pays du monde, il faut que le gouvernement dispose des droits régaliens, dont le 1er est le droit de battre monnaie, et de dévaluer, plutôt que de baisser les salaires, choix fait actuellement.

                            C’est ce que propose l’UPR, avec un programme dont l’article1er est la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, le plus vite possible, unilatéralement et légalement par l’article 50

                            Et pas une renégociation des Traités à la St Glinglin, comme le FN, pour une Europe des Nations, qui revient à rester toujours dans l’ UE.


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 février 2014 19:23

                              Patriote,

                              Le FN ne demandera rien du tout à l’UE, parce que 80% des Français n’en veulent pas à la direction de la France.


                            • olivier cabanel olivier cabanel 7 février 2014 08:46

                              fifi

                              en êtes vous bien sure... ?
                              on peut contester, comme moi, l’Europe telle qu’elle est conçue aujourd’hui, mais de là a affirmer qu’elle n’est pas une « démocratie », c’est pousser le bouchon un peu loin, non ?
                              une fois de plus, le problème, c’est que cette europe n’est que celle des banques, et que les lobbys y entrent comme dans un moulin, faisant la pluie et le beau temps...ogm, schiste, nucléaire etc
                              c’est surtout là que le bat blesse.
                              ... à mon humble avis.

                            • Furax Furax 6 février 2014 11:50

                              « Ces pays verraient leur dette publique massacrée »
                              Il est grand temps de massacrer la dette publique.
                              Sur 1600 milliards d’euros de dette publique, 1300 milliards d’intérêts !
                              Combien d’argent emprunté a-t-il été investi réellement dans notre économie, hors intérêts, depuis 1074. Combien le contribuable français a-t-il remboursé depuis cette date ? Si on faisait ce calcul, on s’apercevrait que non seulement nous ne devons rien, mais qu’en plus nous pouvons nationaliser toutes les possessions des « prêteurs »sur notre sol.

                              Corréa, le Président de l’ Equateur, a encore été sympa. Il a réuni ses bailleurs de fonds et leur a dit en gros :
                              -C’est simple, il n’y a que deux solutions, ou je vous rembourse 30% de ce que je vous dois et on s’arrête là, ou je ne vous rembourse rien du tout.
                              La réaction des prêteurs a été unanime :
                              -Donnez les 30% !!!  smiley
                              Mais, de cela vos « EXPERTS » ne parlent jamais !


                              • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 13:14

                                furax

                                pas très correct...
                                d’abord ce ne sont pas « mes experts »
                                si vous en avez d’autres à me proposer, n’hésitez pas.
                                ensuite, dans l’article, il n’est pas question d’analyser la « dette publique », mais seulement le programme économique du fn.
                                il est probable que votre réaction soit liée au fait qu’on dérange une réalité que vous vous étiez forgé... libre à vous de la garder ou pas, mais ne sortez pas du sujet ...
                                merci d’avance.
                                 smiley

                              • Furax Furax 6 février 2014 14:13

                                Cabanel
                                « pas très correct... »
                                La citation que je donne provient de VOTRE article par un expert que VOUS citez !
                                Vous copiez-collez si vite que vous ignorez ce que vous publiez smiley
                                Ne vous amusez pas au « hors-sujet », ça ne prend pas !


                              • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 15:38

                                furax

                                je ne m’en amuse pas... ça me fait seulement sourire.
                                en tout cas, à voir votre réaction, j’ai touché juste.
                                 smiley

                              • Furax Furax 6 février 2014 15:47

                                Cabanel,
                                « j’ai touché juste » :—))
                                Tu parlez Charles !A 10 km comme d’hab !
                                Je cite ton article ou pas ?


                              • Furax Furax 6 février 2014 19:48

                                @Tonimarus
                                Bon, vous êtes bien gentil mais il vous faut une nounou ?
                                « En écho, Jean Luc Gréau, ancien expert au Medef ajoute : « sur le fond, un éclatement de la zone euro serait un désastre économique. Ces pays verraient leur dette publique massacrée »


                              • Furax Furax 6 février 2014 19:49

                                @Tonimarus
                                Bon, vous êtes bien gentil mais il vous faut une nounou ?
                                « En écho, Jean Luc Gréau, ancien expert au Medef ajoute : « sur le fond, un éclatement de la zone euro serait un désastre économique. Ces pays verraient leur dette publique massacrée »


                              • LE CHAT LE CHAT 6 février 2014 11:53

                                les contes de fées , vous y avez cru avec Moi Président !

                                maintenant , avec 19% de popularité et 51% des français qui ne lui font absolument pas confiance , on a un record , il n’y a plus que les socialos qui sont encore contents
                                de lui ( et encore de 1% )


                                • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 13:17

                                  au chat...

                                  cru ?
                                  espéré tout au moins, mais comme on voit, on n’est jamais à l’abri de surprises...
                                  j’ai pris en effet Hollande comme éventuelle solution au 2eme tour, et je ne le regrette pas.
                                  les dégats organisés par son prédécesseur (qui devrait rendre des comptes un jour ou l’autre) ne pouvaient être pire...
                                  on verra pour la suite.
                                   smiley

                                • lowlow007 lowlow007 7 février 2014 08:41

                                  Il le fait exprès, c’est très bien joué, c’est pour faire monter le FN et ainsi être sûr d’être réélu...Je peux vous assurer que FH est loin d’être un con, il est tordu et diablement retors, ça j’en suis convaincu , il est en dehors des réalités en revanche.
                                  Le PS a l’habitude, c’est comme cela qu’ils font depuis 30 ans...
                                  Mitterrand doit d’ailleurs sa réélection en 1988 à Jean Parie Le Pen, qu’il n’a jamais critiqué, rappelez-vous bien , avec bonne foi...Chirac aussi, en 2002...Réelu avec un score « africain », quasiment autoproclamé, tapis rouge et vaseline pour nous tous...
                                  Les français sont des veaux et des moutons de Panurge, doublés de pigeons qui se laissent plumer sans sourciller, alors pourquoi se gêneraient-ils ?
                                  Nous n’avons que les présidents que nous méritons, des losers ou des voyous...
                                  Des jean foutre, des égocentriques, des paranos, des faux culs influençables qui ne comprennent rien à la politique et pensent dur comme fer que d’élire untel ou untel changera leur avenir, ces ploucs...
                                  La France d’en bas...Finalement, j’adore ce terme, ils ont raison de nous baiser, on aime trop ça !!! La preuve, on en redemande !!! smiley


                                • olivier cabanel olivier cabanel 7 février 2014 08:48

                                  lowlow

                                  je partage globalement,
                                  sauf que jouant ce jeu dangereux FH est en train de précipiter les électeurs dans les bras du FN...


                                • lowlow007 lowlow007 7 février 2014 09:12

                                  Même pas peur... :->


                                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 6 février 2014 11:56

                                  Slu O,
                                  quand on voit les monstruosités que le pouvoir en place nous inflige pour casser la famille traditionnelle ( mariage pour tous ) et maintenant les enfants ( théorie du genre ) juste pour briser le moule de la procréation, sous prétexte que nous sommes trop nombreux sur terre. Quand on sait que tous le millions de français ayant arpenté avec leurs enfants les rues de toutes les villes de notre grand pays cet hiver, sont classé « extrême droite » par les organes médiatiques au service du pouvoir. Quand on sait que le sinistre de l’intérieur actuel est prêt à travailler avec des hackers ( pirates ) informatiques pour faire taire l’opposition légitime. Quand on se souvient comment le porte parole de la dernière candidate à la présidentielle l’a quitté entre les deux tours en 2OO7 pour finir derrière Sarkozy sinistre de l’industrie nucléaire, il n’y a pas à tergiverser...Marine le Pen est bien une chaloupe qui va tous nous précipiter à la baille.
                                  Sauf si elle démissionne sur le champs pour instaurer une démocratie numérique où chacun est invité à participer avec son légo personnel. Le numérique bancaire au service de l’oligarchie marche à merveille, pourquoi cet outil fantastique n’est il pas mis au profit de la politique ?
                                  Très bel échange du jour avec Lordon sur avtv.


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 13:19

                                    merci Lisa...

                                    je serais surpris que mlp organise la « démocratie numérique » que tu évoques, ce qui ne serait pas une mauvaise idée... j’ai le sentiment qu’elle n’est que, comme les autres, un individu qui cherche seulement le pouvoir... et promet... promet...
                                    gaou un fois, mais pas gaou tout le temps, disait mon vieil ami africain.
                                     smiley

                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 février 2014 12:03

                                     La campagne pour les élections européennes a commencé, et la « com » des européistes aussi.

                                    Moscovici a ouvert le feu en traitant Jacques Sapir d’économiste d’extrême-droite.

                                    Voici ce que vont être les « éléments de langage » qui vont être utilisés.
                                    C’est Colombani, ex patron du Monde, qui les donne le 3 février dans Direct Matin :

                                    France - rejet -immigré - Européen - Arabe - Juif - repli identitaire - refus de l’euro.

                                    La phrase complète : « Une France du rejet de l’autre - aussi bien immigré que l’ Européen, l’Arabe ou le Juif - est en train de s’affirmer. C’est la France du repli identitaire et du refus de l’euro. »

                                    Il est de première importance pour les européistes de bien lier ces thèmes, même s’ils n’ont pas de rapports réels entre eux.

                                    L’important, c’est que ceux qui veulent sortir de l’ UE et de l’euro, soient bien identifiés comme des racistes, des antisémites, des adeptes d’une France rance, moisie, isolée et surtout d’extrême- droite.

                                    Et qu’ils vont nous mener à l’ apocalypse.

                                    Pour l’UPR, l’apocalypse, c’est maintenant et ce qui nous attend, si nous y restons.
                                    Il suffit de voir l’état de la Grèce, de l’ Espagne, de l’ Irlande et du Portugal.

                                     Philippe Murer explique dans la table ronde sur l’euro organisée par l’ UPR, tous les avantages qu’il y a à sortir de l’UE et de l’euro.

                                    « Y-a-t-il une vie avec l’euro ? Et une vie après l’ euro ? »

                                    Philippe Murer : 2e intervenant vers 15 minutes.


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 13:20

                                      fifi

                                      je partage et remercie.
                                       smiley

                                    • soi même 6 février 2014 12:50

                                      Bonjour Olivier,
                                      Un peut facile d’utilisé des experts pour discrédité le FN, à lors qu’ils étaient les chantres de l’Euro ?

                                      Il y a d’autres informations plus pertinemment à utiliser en autre leurs anciens amis :
                                      .

                                      Philippe Ploncard d’Assac interviewé par E&R Aquitaine

                                      .http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/philippe-ploncard-d-assac-42218

                                      qui donne beaucoup de piste de réflexion.

                                      Il y aussi :

                                      « Petits secrets » de la SARL Le Pen par Asselineau
                                      .

                                      http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/petits-secrets-de-la-sarl-le-pen-41975

                                      Qui est plus dans votre sujet et il y a se liens qui éclaire réellement à quoi nous avons affaire, c’est à la moitié que tous deviens limpide.

                                      http://www.blog-runner.com/entretien-avec-nicolas-abauzit-par-mecanopolis-rediff,a3174752.htm

                                      .

                                      Car il est visible qu’il y a une question déontologie de la presse, car avec toute la somme d’information disponible pourquoi le FN est insubmersible et conne un phénix qui renée de ses cendres ?


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 13:22

                                        soi meme

                                        vous etes souvent dans l’incohérence... et c’est le cas une fois de plus.
                                        je ne suis pas économiste (seulement observateur) et n’est-il pas normal de mettre en avant les analyses de ceux qui le sont ?
                                        chacun fait ensuite son analyse, forge sa conviction.
                                        merci pour les liens proposés qui seront utiles aux lecteurs pour la peaufiner.

                                      • soi même 6 février 2014 14:05

                                        (vous etes souvent dans l’incohérence. ) pas tant que cela si vous écoutez bien cette vidéo.

                                        http://www.blog-runner.com/entretie...

                                        je vois des liens que vous ne voulez pas soulevé, il doit être sans doute douloureux pour vous de s’avoue que vous avez été roulé dans la farine, comme bien d’autre !

                                        De toute façon avec l’euro où sans nous serons très mal économiquement pendant des décennies !



                                      • matador matador 6 février 2014 20:42

                                        Utiliser pas utilisé....c’est gavant les pseudo-intello qui connaissent même pas l’orthographe...



                                      • donino30 donino30 6 février 2014 13:32

                                        Olivier, 


                                        Dans la situation actuelle il est vain et même plutôt déplacé de pointer du doigt le programme politique d’un parti quel qu’il soit, sachant que notre vénéré président « sa normalité François IV » a été élu sur du Mistral. Voici dans le discours du candidat Hollande ce qui peut le plus s’apparenter à un programme économique : 

                                        « J’inverserai la courbe du chômage d’ici 2014 et ramènerai le déficit public à 0 d’ici 2017 »

                                        Apparemment la qualité de ce programme approfondi a convaincu la majorité des concitoyens, et sur cet aspect il n’y a aucun parti pour rattraper l’autre. De ce fait je ne comprends pas franchement l’intérêt de l’article, si vous aviez souhaité soutenir la démocratie il aurait au moins fallu rappeler ce point en préambule ou en conclusion.

                                        Je regrette également le crédit donné aux différentes sources. Tous ces experts annoncent (sans doute à raison) des catastrophes en cas de sortie de l’euro et de protectionnisme exacerbé. Mais aucun n’ose évoquer, ni même imaginer ce qui arrivera en laissant le pays arriver tout seul en défaut de paiement, pourtant maintenant aussi inévitable que la terre tourne autour du soleil. 

                                        Nos champions politiques devraient tous garder cela à l’esprit : lorsque il surviendra, ce qui aurait pu n’être il y a 30 ans qu’un mignon mensonge clientéliste électoral va finir par s’apparenter, en fonction de la gravité des conséquences, à de la haute trahison.

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 13:37

                                          donino

                                          je sais tout ça, et ils sont nombreux à le savoir, mais au moment ou quelques uns font valoir le programme « génial » de mlp, il me parait important de tenter de les éclairer.
                                          non ?
                                           smiley

                                        • bourne 6 février 2014 13:47

                                          @l’auteur
                                          ’ Guy Millières ’ 3 doctorats j’ai arrêté là ! Connaissant ce gus , je me suis dit, Cabanel, il a encore trop forcé sur le chichon .  smiley . On peut discuter de la façon de sortir<de l’Euro, puisque de toute façon on en sera éjecté. Mais pas en prenant tous les économistes qui prônent sa sortie pour des ânes.
                                          Et le protectionnisme n’est pas une maladie, il est pratiqué par à peu prés tous nos concurrents et sera le pendant de notre nouvelle politique monétaire. Cessez donc de faire croire que les protectionnistes sont des imbéciles qui proposent de fermer les frontières. C’est juste de la malhonnêteté intellectuelle.


                                          • soi même 6 février 2014 14:25

                                            Le protectionnisme n’est pas une maladie, surtout que les États Unis ont vraiment le leader sheep dans ce domaine vis à vis des Européens.

                                            Il serait bien que tu parles un peux plus où tu te situes Olivier, car de plus en plus, je te trouves bien incohérents , flou, et perdue.

                                            Dit nous franchement sur qui tu tapes et surtout sur ceux à qui tu ne voudrais surtout pas tapé comme organisation politique.

                                            UMP , tu aimes pas

                                            PS n’est pas ta tasse de thé

                                            FN tu détestes

                                            N P A des amateurs

                                            PC F fourvoyé

                                            FDG avoir

                                            UPR caca boudin

                                             E E et Vert traite

                                            Et bien il serait temps que tu arrête de tourner au tour du pot et parler un peut plus à quoi tu veux en venir , car si c’est pour joue sur la corde et que tu nous joues ta partition, tu vas êtres bien reçus !


                                          • tesla_droid84 6 février 2014 14:47

                                            C’est à dire que tous les pays qui se sont redressé apres le passage du roulot compresseur économique version Chicago boys libre échangiste ont adoptés des mesures protectionnistes. Si a minima il y avait un protectionnisme européen, mais même pas et il ne peut pas s’agir d’un oubli, à ce niveau c’est une trahison pure et simple.

                                            Et comme il faut l’unanimité des 28 pays pour changer une ligne, on est cuit. Et donc votre intelligence devrait vous dire qu’il est temps de se barrer. 
                                            D’ailleur je fais le pari que se sont les Allemand qui feront exploser l’empire. C’est juste qu’il ne faut pas que ça ait l’air de venir d’eux. Personne n’a envi d’etre le dirigeant qui va se faire plus que sermonner par les neo-cons ricains pour avoir détruit leur glacis géopolitique OTANesque. Oui reveillez vous l’europe n’est que la face civile de l’OTAN, voir Clinton qui insiste pour que la Turquie rentre en force. Ainsi que tous les état corrompu de l’est, voir l’ukraine en ce moment ou la manipulation est terrible.


                                          • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 15:25

                                            bourne

                                            bien sur, le protectionnisme est pratiqué un peu partout, souvent de manière détournée, et nous même en faisons, sans qu’on en parle trop...
                                            mais ça ne résout rien...
                                            pas plus que de faire « la chasse à l’immigré »...qu’il soit plombier polonais, ou autre...
                                            les coupables, ce sont les grosses « boites » qui délocalisent à tout va, sans qu’on leur applique la moindre punition.
                                            hollande avait promis (refrain connu), ceux qui délocalisent devront rembourser les aides d’état...
                                            éclat de rire.
                                            on attend toujours.
                                            alors, non... vous cherchez les solutions là ou on agite le chiffon rouge...
                                            ils sont malins, et vous tombez dans le piège.
                                            la solution, c’est inscrit sur les frontons de votre mairie !
                                            égalité... on en est assez éloigné, lorsque des salaires sont 400 fois le smic (hollande avait promis (une fois de plus) un barème de 1 à 20...... on attend toujours...il préfère nous amuser avec « la lutte contre le cancer »...
                                             smiley
                                            la lutte ? ne me faites pas rigoler, j’ai les levres gercées...
                                            c’est la prévention qu’il faut appliquer : pesticides et autres saloperies... et vous croyez qu’ils vont faire quelque chose dans ce domaine ?
                                            fraternité : c’est partager, travailler moins pour donner du travail a l’autre, faire comme quelques milliardaires qui donnent dans l’humanitaire... il parait que l’un deux va engager sa fortune (ou du moins une partie) plus de 30 milliards pour lutter contre le paludisme...
                                            au lieu de ça, le français « moyen » s’en prend à ceux qui touchent des alloc...
                                            attention, mes lèvres sont toujours gercées...
                                            liberté : celle qui permet d’exercer une censure sur les amuseurs qui dérapent un peu...
                                            bon... j’arrête là...
                                            vous avez trois doctorat ? grand bien vous fasse, mais c’est de votre intelligence qu’il faudrait vous servir, parce que les doctorats, vous êtes assis dessus.
                                            comme sur le reste.
                                            le ciel vous tienne en joie.
                                             smiley


                                          • soi même 6 février 2014 15:52

                                            @ Olivier, tes propos que tu tiens à bourne sur la liberté,l’Égalité, la Fraternité montre bien que tu es resté scolaire et que tu es jamais posé de véritable question sur le sujet et comment surmonté la contradiction de ses trois termes.
                                            C’est là que l’on voit tous ton amateurisme, et ton infécondité de ta pensés.


                                          • legrind legrind 6 février 2014 14:06

                                            Selon Terra Nova, s’appuyant sur des projections, la sortie de l’euro couterait 50 milliards d’euros si on cumule les coûts de l’inflation, les intérêts de la dette et le retour de la récession.4

                                            Sérieux c’est tout ce que vous avez trouvé pour défendre l’€ ? Terra Nova ????? Mwouarrf il n’y a plus un économiste indépendant crédible pour défendre cette monnaie , je crois que 5 prix nobel d’économie la descendent , mais que nous a t’elle apporté de bien au fait ?
                                             Comme l’a écrit l’économiste Alain Cotta notre choix c’est 
                                            Sortir de l’euro ou mourir à petit feu

                                            • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 15:35

                                              legrind,

                                              si vous aviez lu attentivement l’article, vous auriez découvert que j’ai cité cotta, et même donné les références de son ouvrage sur la question.

                                            • psynom 6 février 2014 16:42

                                              Bonjour,
                                              Terra Nova qui se disait « think tank des idées de gauche... » il y a deux ans, et se dit maintenant « think tank progressiste indépendant... » est surtout un réservoir de membres pour le P.S. qui briguent des postes dans les ministères. Donc pro-Union Européenne. (Il y a 3 ou 4 ans il proposait carrément que la gauche abandonne les classes ouvrières.)
                                              Les chiffres trouvés dans ces « réflexions bidons » (think tank) ne sont pas objectifs.


                                            • CN46400 CN46400 6 février 2014 14:20
                                              Aujourd’hui la politique des 28 états européens est identique quant à ces effets, que ces états soient ou non dans l’euro-zone. Ce n’est pas l’euro qui fait la fortune de la bourgeoisie allemande, mais la possibilité, géographique, d’utiliser légalement et massivement une force de travail « à bas coût » venant de l’Est. Les travailleurs allemands payent plein pot cette politique, ce qui est la plupart du temps occulté.
                                              Ceux qui défendent l’euro seront les premiers à réclamer sa disparition lorsqu’il ne présentera plus d’intérêts pour les bourgeoisies européennes. C’est à dire lorsque les intérêts des prolos (99% de la population européenne), et non les intérêts de la finance capitaliste, domineront la BCE qui, alors, prètera directement aux états, en fonction des intérêts, aussi bien des populations du Sud, comme de celles du Nord.
                                              Dans cette éventualité, Le Pen et consort, reviendront à leur fondamentaux, à savoir l’ostracisation de tous les métèques issus d’en dessous du 45° parallèle



                                              • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 15:34

                                                CN

                                                je suis globalement d’accord.
                                                l’europe pourrait être une chance, a condition qu’elle soit autre chose qu’une europe du fric et des banquiers...
                                                et c’est pas gagné.
                                                 smiley

                                              • CN46400 CN46400 6 février 2014 20:04

                                                « L’oligarchie », c’est quoi l’oligarchie sinon la « ploutocratie » chère à Hitler et ses sbires. Même dans le vocabulaire appârait de drôles de parentés, comme s’il était quasiment impossible de camoufler totalement des penchants hautement civilisateurs du conservatisme pétainiste qui imbibe les parages du FN 


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 22:25

                                                slurp slurp

                                                méfiez vous, ça gène la compréhension d’abus de boissons fortes.
                                                 smiley

                                              • soi même 6 février 2014 14:38

                                                Un nouveau document sur le FN.

                                                http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/le-role-secret-du-fn-43315

                                                Surtout pas à voir hors sujet par rapport à ta questions et pourtant , si parle de l’Euro et du FN, tu ne peu pas tenir en lisère ses documents !

                                                Car on voit à l’évidence, le coup monté et comment complaisamment tu y prêtes !

                                                 


                                                • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 15:26

                                                  mon pauvre soi meme

                                                  le pire manipulé, c’est celui qui croit que c’est l’autre qui l’est.
                                                   smiley

                                                • soi même 6 février 2014 15:46

                                                  Olivier, c’est pas grave, je suis que je suis, probablement pas une lumière, c’est sans doute pour cela que j’attends de toi, un peut plus de clarté que de tes articles de bobo égocentrique !

                                                  Et pour l’instant ce que tu montres est beaucoup de complaisance de ta personnes et pas franchement une remise en causse, car cela se ferait nettement que tu te remets en question ?


                                                • matador matador 6 février 2014 20:46

                                                  A Cabanel

                                                  débile cette réflexion de gamin...


                                                • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 21:43

                                                  matador

                                                   ?
                                                  intelligente cette réaction « d’adulte »
                                                   smiley

                                                • christophe nicolas christophe nicolas 6 février 2014 14:47

                                                  Quand une voie va nulle part et l’Europe va nulle part, retarder son demi tour ne sert à rien. C’est un envahissement qui va vers l’asservissement.

                                                  Eviter la crise financière ne sert à rien, elle va venir. Il faut faire comme Napoléon, devancer pour ne pas subir mais il ne faut pas vouloir conquérir la Russie. Il faut faire comme Adolphe en utilisant la monnaie travail mais il ne faut pas partir dans des délires de domination. Quand le reste du monde nous tomberas dessus parce que c’est ce qu’ils vont faire, il ne faudra pas se confier par faiblesse à ceux qui veulent notre perte.

                                                  Ils vont faire comme les morbacks parce que ce sont des morbacks. Ce jour là, le plus beau métier du monde sera éditorialiste car il vont pouvoir se lâcher dans la vérité et la balancer direct à la tronche des agresseurs de l’extérieur. Il suffira de leur en donner l’indépendance. Matériellement ce sera plus dur, normal, il faut payer la dette mais pour l’esprit, cela va être jouissif, une véritable libération et ne vous en faites pas le reste du monde suivra, ils n’attendent que ça, tout le monde n’attend que ça... Et puis n’oubliez pas que le système est dévoreur de richesse alors la situation sera très vite rétablie. Pas de chichis, pas de salades, pas d’exploitation, pas de profiteurs, de vrai chef qui sont avec leurs troupes, de la vraie solidarité, le salaire est fait pour vivre et pas l’inverse, enfin une réorientation totale de la recherche vers l’antigravité.

                                                  De toute façon, d’ici 2017, il va se passer des choses...


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 15:32

                                                    christophe nicolas

                                                    la crise ? elle va venir ?
                                                    mais elle est là, depuis un bout de temps, et on est pas pret d’en sortir
                                                    il suffit d’ouvrir le lien proposé en fin d’article pour comprendre ou nous en sommes.
                                                    vous devriez le faire.
                                                    (prenez des tranquilisants avant...)
                                                     smiley
                                                    je plaisante.

                                                  • Gérard Luçon Gérard Luçon 6 février 2014 14:51

                                                    Chritian « de » Saint Etienne ... de fait Christian Saint Etienne ... est candidat ump sur la liste de NKM à Paris ... tête de liste pour le XIème arrondissement, c’est dire le sérieux du bonhomme .... et la confiance qu’on peut lui accorder ...


                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 15:31

                                                      tu me surprend gérard...

                                                      enlevons la particule a ce st étienne, mais ça ne change rien sur le fond,
                                                      qu’il soit candidat là, ou ailleurs, non plus...
                                                      c’est à l’économiste que j’ai donné la parole.
                                                      on peut la contester... mais lui faire ce proces d’etre sur une liste ump n’est pas très constructif.
                                                       smiley

                                                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 7 février 2014 12:33

                                                      Alors argumentons .. au lieu de dire « imbécilité » comme le fait St Etienne ;

                                                      1/-l’adoption de l’Euro a été un facteur d’inflation les deux 1ères années ensuite la paupérisation a augmenté dans un grand nombre de pays européens qui ont cette monnaie

                                                      2/-l’absence de contrôle sur les flux monétaires a fait que l’euro, artificiellement surévalué, a permis une gigantesque spéculation et des placements financiers dans des paradis fiscaux, de plus en plus florissants .. où sont les cotisations retraite ? ... Bahamas, Bermudes, etc .... Au lieu de spéculer dans l’intérêt des retraités la spéculation se fait dans l’intérêt des actionnaires

                                                      3/-cette surévaluation de l’euro profite au dollar et agit à notre détriment ; cela est renforcé par le fonctionnement systématique de la planche à billets aux USA .. Nous n’avons aucune arme en face puisque nous n’avons pas le droit de faire la même chose puisque la Grande Bretagne, qui n’a pas l’euro, a obtenu que les décisions financières se fassent à l’unanimité .. donc il suffit d’un récalcitrant et nous nous enfonçons dans la récession .. parce que agiter l’épouvantail de l’inflation est bien facile, quand on oublie volontairement de dire et reconnaitre que nous sommes entre déflation et récession, à cause de cette politique économique ubuesque !

                                                      4/-aucun économiste n’est en mesure de dire ce que couterait une sortie de l’euro car seuls les marchés font les lois, en lien avec les banques ... donc là aussi autant agiter l’épouvantail en criant « ne le faites pas, c’est suicidaire » mais en n’apportant aucune preuve si ce n’est que ce sont ces marchés que l’on laisse libres qui décident pour les pays

                                                      5/-les pays émergents ne sont pas une manne pour l’Europe, déjà la Chine a rattrapé certains pays d’Europe en matière de salaires ! Ensuite ils vont nus rattraper en matière de confort social .. sauf si nous continuons sur la pente inverse, c’est à dire que nous descendions à leur niveau, cela se passe déjà au sein de l’UE avec ces usines délocalisées en Bulgarie, Roumanie, pays n’ayant pas l’Euro et subissant une dévalorisation régulière de leur monnaie (je parle là spécifiquement de la Roumanie), nous y construisons des voitures en payant les ouvriers au niveau « roumain » et sans taxes .du fait de ce grand marché européen.. bref nos grandes sociétés aidées par l’Etat choisissent délibérément de flinguer les emplois chez nous

                                                      Donc puisque l’adoption de l’Euro et la règle de l’unanimité nuisent aux intérêts de notre pays, il faut ne plus respecter cette règle et défendre une vraie politique économique et sociale, rétablir les barrières douanières et interdire toute activité économique avec ou via les paradis fiscaux (combien nous coûte l’évasion fiscale vers ces pays et la spéculation hors tout contrôle et bien entendu hors toutes taxes). Cela signifie que la sortie de l’euro serait la seule solution sauf à décider de faire fonctionner notre planche à billet en Euro, et tant pis pour l’Allemagne qui sur ce dossier est loin d’être notre partenaire !


                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 7 février 2014 13:19

                                                      non Gérard !

                                                      il faut réfléchir en amont, 
                                                      lorsque nous avons par référendum refusé le projet européen, validé scandaleusement grace à l’appui du PS, nous avons été mis au pied du mur, devant un véritable déni de démocratie,
                                                      alors reprenons l’histoire là ou nous l’avons laissée, plutot que de jeter le bébé avec l’eau du bain.
                                                      nous avons besoin d’une europe solidaire et sociale, pas d’une europe qui mette en priorité le pouvoir des banques...
                                                      le reste n’est que bavardages.
                                                      amicalement

                                                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 7 février 2014 14:26

                                                      Pas d’accord Olivier ... d’une part parce que j’ai l’impression que tu as lu apparemment un peu vite ce que j’ai écrit, d’autre part parce que l’Europe sociale est déjà en cours, c’est celle du plus petit dénominateur commun .. on s’aligne sur les pays en retard et on efface l’ensemble de notre système de protection (pour la France), comme a été effacé celui des « pays de l’est » (par exemple plus de retraites par répartition, seulement par capitalisation ... seule la Slovénie a refusé ce système) ;

                                                      En 2005 j’avais voté oui pensant que l’Europe serait économique, politique et sociale ... elle est économique seulement au plan de la finance ; en politique c’est une gigantesque cacophonie et au plan social c’est une escroquerie


                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 7 février 2014 16:50

                                                      Gérard

                                                      l’europe sociale est en cours ? ah bon ?... tu veux dire « en projet »...voire en avant projet ?
                                                      parce que jusqu’à présent je n’ai rien vu dans cette europe quelque chose qui s’apparente au « social », à la solidarité...à la fraternité... c’est l’europe des banques, raison pour laquelle, j’ai voté NON en 2005...
                                                      il me paraissait difficile de dire oui...
                                                      c’est d’ailleurs ce que tu écris toi même en qualifiant son programme social « d’escroquerie »
                                                      ou alors j’ai mal lu ?
                                                       smiley

                                                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 7 février 2014 18:35

                                                      On a cru que l’Europe sociale était celle du bien être pour tous, elle est effectivement en cours, mais c’est celle du plus petit dénominateur commun, voilà l’escroquerie .... si nos dirigeants culpabilisent et stigmatisent en permanence les chômeurs, les fonctionnaires, c’est pour faire accepter pas à pas des diminutions des avantages sociaux, des salaires, et nous aligner sur le pays le plus en retard ! C’est cela la politique sociale de l’Europe, faire accepter en France les petits boulots existant en Allemagne et en Hollande (sans cotisations sociales ou retraite), et comme l’a dit dernièrement Moscovici le smic est 300 euros trop élevé en France.. le message est lancé ...

                                                      L’Europe sociale telle qu’on nous l’impose ce sont par exemple les allemands qui envoient leurs vieux en maison de retraite en Slovaquie faute de moyens pour payer les frais en Allemagne ... ce sont ces salariés français à qui on propose un reclassement en Roumanie au salaire « local » (smic 135 euros, salaire moyen 350 euros nets), ces sociétés d’intérim polonaises ou tchèques fonctionnant en écran entre la France et la Roumanie, envoyant des ouvriers roumains en France via leur siège, et donc aux conditions salariales du pays intermédiaire, etc ...


                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 7 février 2014 18:52

                                                      c’est bien ce que j’ai écris, Gérard, cette europe est tout sauf sociale, tout sauf fraternelle, tout sauf solidaire : c’est l’europe du fric dédiée aux puissants, et tant pis pour les autres...


                                                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 12 février 2014 10:53

                                                      depuis qqs jours je cherchais un article relatif à Terra Nova .. en fouillant mes archives le voici ... c’est pas le sujet que tu traites mais le rôle donné à cet organisme « socialiste » est intéressant ... http://blog.mondediplo.net/2012-06-08-Terra-Nova-l-American-Jewish-Committee-et-la 


                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2014 11:08

                                                      merci Gérard

                                                      effectivement, les positions de terra nova sur la question iranienne sont plus que contestables...étrange socialisme...

                                                    • Luc le Raz Luc le Raz 6 février 2014 15:24

                                                      « Les comptes de fées du FN » Mouai... Ne serait ce pas plutôt ceux de la fée Carabosse ? smiley

                                                      Tres bon article, merci Olivier !


                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 15:28

                                                        merci Luc

                                                        tu es, avec quelques autres, l’un de ceux qui a lu les analyses des économistes cités, et qui les a compris.
                                                        je me demande comment on ne peut comprendre ?
                                                        le problème vient surement de la « lecture en diagonale », pratiquée ici ou là, régulièrement.
                                                         smiley

                                                      • soi même 6 février 2014 19:17

                                                        Serais tu Olivier en difficulté pour répondre à Actias ?
                                                        Où comme d’habitude, tu juges hors propos , où que Actias est dans la confusion ?


                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 19:41

                                                        Actias

                                                        au contraire de vous, je n’ai aucune compétence en économie, 
                                                        j’ai seulement donné la parole à ceux qui en ont...afin que les uns et les autres puissent juger de leur analyse...
                                                        il n’y a rien dans mon article qui laisse supposer que je pense que les autres programmes sont meilleurs, ou moins bons...
                                                        il s’agit seulement d’analyser le programme économique du fn
                                                        rien de plus.

                                                      • tf1Groupie 6 février 2014 19:44

                                                        Ben le programme économique du PS il est en place, donc il n’est pas si farfelu que ça.

                                                        Par contre le FN n’étant jamais au pouvoir il est bien placé pour raconter n’importe quoi puisque ça ne l’engage à rien ...


                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 7 février 2014 08:02

                                                        actias

                                                        mais il ne s’agit pas de ça...
                                                        vous pointez du doigt l’origine politique droitière des experts cités.
                                                        si vous avez des experts dans l’autre camp qui défendent et justifient la sortie de l’euro, et de l’europe, en affirmant qu’il n’y aura aucun risque, n’hésitez pas à publier leurs dires.
                                                        c’est aussi ça un débat sincère.
                                                         smiley

                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 8 février 2014 07:16

                                                        actias

                                                        « aveuglé par votre haine du fn » !!!
                                                        vous plaisantez j’imagine ?
                                                        quelle haine ? quel aveuglement ?
                                                        je cite une jolie brochette d’économistes qui soit défendent mollement la sortie de l’euro, soit affirment que ce sera une catastrophe...
                                                        tous les avis sont donc publiés à charge égale.
                                                        les économistes que vous me citez, c’est bien beau... j’aurais préféré au lieu de noms, avoir leur déclaration en faveur de la sortie de l’euro...
                                                        dommage.

                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 8 février 2014 07:17

                                                        d’ailleurs l’un d’eux que vous citez (cotta) l’est aussi dans mon article...

                                                        mais ça a du vous échapper.
                                                         smiley

                                                      • francesca2 francesca2 6 février 2014 16:33

                                                        Les « experts » de Cabanel :


                                                        -Terranova qu’on ne présente plus.
                                                        -Christian de Saint Etienne, membre du CAE (conseil d’analyse économique) -instance gouvernemantale, Olivier Cabanel, qui conseille le Premier Ministre...
                                                        -Jean Luc Gréau, ancien expert au Medef
                                                        - Nicolas Bouzou, membre du CAS (conseil d’analyse de la société), tiens, une autre instance gouvernemantale...

                                                        Mais alors la cerise sur le gateau de la mauvaise foi :

                                                        Guy Millière, titulaire de 3 doctorats, professeur à l’Université Paris VIII,


                                                        Quelle profonde mauvaise foi monsieur Cabanel, pour votre combat idéologique vous êtes prêt à tout, y compris à une alliance avec ceux que vous prétendez combattre.
                                                        Les ennemis de vos ennemis sont vos amis ? Et bien, c’est pitoyable !

                                                        • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 19:44

                                                          francesca

                                                          n’hésitez pas à proposer d’autres analyses de ce programme économique du fn
                                                          rien de tel pour faire vivre le débat.
                                                          vous avez sélectionné dans les experts proposés dans l’article quelques noms...
                                                          il semble que vous en ayez oublié au bord de la route, non ?
                                                          la bonne foi c’est justement de n’oublier personne.
                                                           smiley
                                                          la mauvaise serait de faire croire que j’ai limité les citations a quelques experts proches du gouvernement.
                                                          et ce serait pitoyable....en effet.
                                                           smiley

                                                        • francesca2 francesca2 6 février 2014 21:35

                                                          Ah bon ? 

                                                          Qui ai-je oublié ? L’éditorialiste du journal « les Echos », pardon, sans doute un autre expert en expertises.

                                                          la mauvaise serait de faire croire que j’ai limité les citations a quelques experts proches du gouvernement.
                                                          et ce serait pitoyable....en effet.
                                                           
                                                          en effet :
                                                          Les autres noms que vous citez ne sont pas hostiles -certains même franchement enthousiastes- à une sortie de l’euro.

                                                          Comme quoi...vous l’avez lu votre article ?


                                                        • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2014 22:37

                                                          patriote

                                                          je me demande bien ce que vous comprenez.
                                                          et merci de ne pas vous vexer.
                                                           smiley

                                                        • francesca2 francesca2 6 février 2014 22:41

                                                          Ben oui, mais ils ont toujours la morale à la bouche. Toujours.



                                                        • olivier cabanel olivier cabanel 7 février 2014 08:05

                                                          francesca,

                                                          oui, je l’ai lu et pour cause,
                                                          par contre je ne suis pas sur que ce soit votre cas...
                                                          après avoir affirmé que l’article était partisan, a charge contre le fn, voila que vous prenez la position inverse en disant que certains experts cités applaudissent le choix du front national !
                                                          faudrait savoir ?
                                                           smiley
                                                          ceci dit, si, comme je vous l’ai déja écrit (mais l’avez vous lu ?) si vous avez des déclarations d’experts enthousiastes pour ce programme de sortie de l’euro et de l’europe, n’hésitez pas à nous les proposer.
                                                           smiley
                                                          à moins que vous ayez des difficultés en en trouver ?

                                                        • franc 6 février 2014 16:48

                                                          Et le repli sur soi des différenetes communautés c’est la guerre civiles ethniques


                                                          • oncle archibald 6 février 2014 16:52

                                                            La camelote debout sur quatre planches jetées entre deux tonneaux promet l’Amérique a qui veut bien l’entendre, comme le rappelle Olivier :

                                                            « augmentation du pouvoir d’achat, augmentation des prestations sociales, défense du made in France, et renforcement des services publics… »

                                                            Et ce n’est pas tout Mesdames et Messieurs .... J’ai gardé le meilleur pour la fin ...roulement de tambour ... « Oui, en plus de tout cela Mesdames et Messieurs, l’artiste va réaliser ce numéro exceptionnel sans augmenter les impôts » ....

                                                            Aaaahhhhh ! Crient les badauds ébahis pendant que les acolytes de la saltimbanque mêlés à la foule leur vident les poches de tout ce qui les encombre .. portefeuilles, montres de gousset, chaines, bijoux, cailloux, choux, genoux, hiboux, joujoux, poux ... et j’en oublie ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

FN


Palmarès