• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les idées du Medef pour l’emploi des jeunes : Sets de tables et (...)

Les idées du Medef pour l’emploi des jeunes : Sets de tables et bénévolat ?

La posture du Medef sur l'emploi des jeunes est de plus en plus montrée du doigt. Celui-ci ne cesse pourtant d'expliquer son implication, pour améliorer leur recrutement. Mais du discours à la réalité de terrain ...

« Le chômage des moins de 25 ans a ainsi progressé de 1,4% en juin (...) parallèlement, les entrées en stages ont enregistré une forte hausse en juin (18%)  » écrit France Soir. Et même si le gouvernement va essayer de déployer une stratégie de nouveaux secteurs à l'apprentissage, comme : «  l'intérim, les emplois saisonniers ou le particulier employeur (...) » C'est à dire : apprentis précaires ou futurs personnels de maison. Il ne peut pas grand chose contre la frilosité en matière de recrutement de jeunes par les entreprises.

Frilosité qui avait été dénoncée par Laurence Parisot lors des : « Libres Échanges du lundi 31 janvier 2011 sur le thème : Emploi des jeunes : la balle dans le camp des entreprises ?, organisés par l'Institut Montaigne » Au cours desquelles elle déclarait

« (...) Toutes les idées sont les bienvenues, toutes les idées peuvent être mises sur la table sur cette question de l'emploi des jeunes (...) Développer l'emploi des jeunes, c'est développer l'emploi d'une manière générale (...) nous pourrons peut être améliorer un certain nombre de mécanismes : Supprimer les dysfonctionnements, optimiser telle ou telle modalité (...) »

avant de mettre en cause, comme d'habitude, l'organisation du marché du travail, qui privilégie ceux qui ont un emploi, et qui empêchent les jeunes d'en trouver un. Puis de fustiger (gentiment) le « formatage des DRH » (qui bien entendu sont autonomes par rapport aux employeurs !) la mauvaise habitude des entreprises de ne «  signer que des CDD au lieu de CDI » et d'affirmer que dans ce domaine, « il y a vraiment une évolution à encourager »

En termes de «  bonnes idées qui peuvent êtres mises sur la table » on peut signaler celle du Medef Sarthe qui vient de lancer, avec l'aide la mission locale mancelle : « (...) un projet original pour dix jeunes en recherche d'emploi  » nous expliquait Ouest France

En quoi consistait-il ?

« Pendant six semaines, dix jeunes volontaires ont donc bénéficié du dispositif « Un choix, une rencontre, un emploi  ». Au programme : atelier théâtre, mise en situation de recrutement, communication écrite. Le but de la manoeuvre : prendre confiance en soi et être préparé à un entretien d'embauche (...) »

Le « bouquet final  » comme l'écrit Ouest France étant, l'impression ... de set de tables CV !

En effet : « (...) 5 000 exemplaires de set de tables comportant le CV des jeunes volontaires ont été disposés dans 13 restaurants du Mans, afin d'attirer l'oeil des chefs d'entreprises (...) Ils ont dû démarcher les restaurateurs afin qu'ils acceptent une nouvelle décoration de leurs tables (...) » Et Ouest France de préciser, que dans l'un des restaurants : « (...) les chefs d'entreprise présents sont étonnamment surpris : « On ne s'imaginait pas un instant que l'on pourrait trouver un CV qui nous intéresse pendant notre pause-déjeuner ! »

Bilan de cet intérêt ? : Dans l'immédiat, la plus chanceuse des volontaires a obtenu ... un entretien et : « est désormais en attente de recrutement, dans le domaine de la petite enfance »

Mais on sait également faire preuve d'initiatives pour l'emploi des jeunes à la Réunion. En effet, la SR21 ( agence réunionnaise de développement durable et d’innovation ) vient de lancer un appel à candidature, pour fournir une équipe de participants capables de : « vanter les atouts économiques de la Réunion (...) » au Medef Réunion en vue de l'Université d'été du mouvement, du 31 août au 2 septembre.

A cette occasion : « (...) le MEDEF Réunion occupera un stand de 24 m² dédié à la valorisation économique de l’île de La Réunion et de son réseau d’entreprises (...) »

Quelle sera la mission de ces jeunes : « (...) dynamiques, sérieux et au fait des réalités économiques de La Réunion (...) ?

Et bien : « La valorisation du territoire réunionnais : environnement des affaires, expertises, position géostratégique… La valorisation des entreprises du MEDEF Réunion et la mise en relation »

Et quel sera le contrat qui leur sera proposé ? Aucun, puisque ces jeunes « (...) dynamiques, sérieux et au fait des réalités économiques de La Réunion (...) seront ... bénévoles.

Merci qui ?


Crédit et copyright photo
Ouest France

Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Gemini Gemini 30 juillet 2011 09:51

    Je n’en attendais pas moins du MEDEF. J’espère juste qu’ils ne trouveront aucun pigeon.

    Dans la même veine, de ce que je peux voir autour de moi, il est amusant de constater que dans mon emploi actuel, on nous demande explicitement de travailler plus, de faire des heures supplémentaires (pour tenir les délais bien sûr), et que lorsqu’on demande quelles sont les compensation pour cet effort supplémentaire, on nous répond qu’il n’est pas question de nous payer la moindre heure supplémentaire ; puis, il est ajouté avec un sourire malicieux que c’est bien entendu dans notre intérêt de travailler plus … vous avez bien entendu deviné le sous-entendu.
    C’est ça la mentalité des partons chez nous. Et après, d’aucuns s’étonnent que les français n’aiment pas leurs entreprises.



    • LA C’ EST FLAGRANT QUE MEDEF ET POLITIQUES SONT SUR LA MEME LONGUEUR D’
       
      ONDE....800000 ASSOS DE BENEVOLES EN FRANCE....LA MOITIE DU TRAVAIL DE
       
      COMMUNES EST FAITE PAR DES BENEVOLES.......ET ILS VEULENT PLUS DE LA CHAIR
       
      FRAICHE DE JEUNES....BENEVOLES...PUIS RETOUR AU SERVAGE............PUIS A L’
       
      ESCLAVAGE....NOS OLIGARQUES CYNIQUES NE RECULENT DEVANT RIEN..

      JOS AR PONTAR 25 ANS DE BENEVOLAT ET DE SYNDICAT.....


      • picpic 30 juillet 2011 12:19

        Je ne comprend pas l’interet de la chose, 5000 CV sur des sets de table ?
        La morale c’est quoi ?
        Si t’es jeune et que tu ne trouves pas de travail, c’est parce que tu ne payes pas 5000 CV en set de table pour « peut-être » trouver un emploi « peut-être » valable ? 

        Message aux jeunes donc :
        « Bête jeune sans emploi que tu es, tout est de ta faute, tu n’en fais pas assez, t’as qu’a avoir plein de pognon, parce que grâce au pognon tu peux être innovant et te faire remarquer... »


        • rosa luxemburg 30 juillet 2011 13:52

           LE MEDEF est complétement déconnecté de la réalitè ,mais plus grave ses intentions sont purement esclavagistes.Tout ce qu’il fait est consciemment pesé et ses dirigeants tout à fait dans la logique du nouvel ordre mondial.

          Ce n’est pas moi qui le dit c’est ERIC VERHAEGUE HAUT FONCTIONNAIRE DEMISSIONNAIRE DE SON POSTE DE CO-DIRIGEANT DU MEDEF DANS SON LIVRE « JUSQU’ICI TOUT VA BIEN » aux editions JACOB-DUVERNET

          Il nous apprend aussi ,entre autre qu’il ya 300 000 oligarches en France et tous très conscients de ce qu’ils veulent appliquer,cela fait 0,5% de la population c’est jouable pour les renverser avec seulement 10% de la population avec le crash financier en court la roue pourrait bien tourner dans l’autre sens après tout quand les ventres seront vides,même ceux des CRS, nous les sortirons de leurs bureaux et nous ferons le GLASS STEAGALL ET LE NOUVEAU BRETTON WOODS et il y a urgence car déjà dans nos pays occidentaux de nombreux enfants sont atteinds de malnutrition ! 


          • LE CHAT LE CHAT 30 juillet 2011 17:13

            Le Medef attend avec impatience les 300 000 jeunes esclaves que lui promet le PS avec une nouvelle formule d’emplois jeunes ........................  smiley


            •  C BARRATIER C BARRATIER 30 juillet 2011 17:57

              pour qu’il y ait des emplois pour les jeunes dit Madame PARISOT, il faut qu’ils ne soient pas pris par d’autres...Madame de LAPALISSE devrait préciser qu’avec la baisse des retraites et la loi SARKO qui permet aux retraités de cumuler retraite et job différent, - il ne reste plus rien ! Ilm ne resterait de toute façon pas grand chose.
              Avec la baisse du pouvoir d’achat des gens, le commerce, la restauration, le batiment, ne recrutent plus et même licencient.
              Un rigolo avait dit Travaillez plus pour gagner plus, il ne se fichait pas plus de la figure des gens que Laurence PARISOT.


              • zvince 31 juillet 2011 02:33

                Très bien cette vidéo de Parisot :

                « ... à quelques jours de l’ouverture d’une négociation sur l’emploi des jeunes, je voudrais dire avant tout que c’est un état d’esprit très ouvert »

                Forcément, des jeunes sur-qualifiés payés au lance-pierres, on est open.

                « Ce qui développe l’emploi, ce qui crée des jobs, c’est la croissance. ...bla bla .. mais, la 1ère des clés, c’est une politique économique qui permette la croissance. »

                Normal. Pas de création d’emplois sans une politique adaptée. Ce n’est pas la conjoncture qui crée des emplois, mais la politique (exonération de cotisations, réductions d’impôts ...)

                « Il faut bien comprendre qu’en France, nous avons ... sur le marché du travail un mécanisme qui est fabriqué d’une manière telle que vous avez des espèces de murailles de Chine qui empêchent ceux qui sont exclus temporairement du marché du travail, ou ceux qui n’ont jamais pu y entrer, de pénétrer sur ce marché du travail. »

                Effectivement. Cette muraille de Chine s’appelle chômage.

                « Il y a néanmoins plein d’outils qu’on peut redéfinir, ou mieux utiliser, ou que l’on peut créer, qui peuvent être des espèces de coups de pouce pour accélérer l’entrée des jeunes sur le marché du travail ... je pense que nous allons travailler sur tout ce qui concerne le logement, le transport ... »

                Il suffisait d’y penser : faire dormir les jeunes dans les entreprises. C’est pourtant simple ! Les chinois le font depuis longtemps !

                Après, il y a le couplet dur les drh qui se focalisent sur le diplôme (c’est vrai que c’est un peu bête comme critère de sélection quand on a seulement 50 candidatures pour 1 poste). Pourtant ça a évolué, à une certaine époque c’était la coupe de cheveux ...

                Enfin bref, baratin, comme d’habitude ...


                • BOBW BOBW 31 juillet 2011 07:52

                  Les gens du MEDEF aussi veulent maintenant être sucés et léchés mais par des bénévoles.

                  Qu’ils aillent se faire voir chez les GRECS !. ou à Sodome smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires