• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les immigrés coûtent-ils à l’économie Française ?

Les immigrés coûtent-ils à l’économie Française ?

Parmi les nombreuses idées reçues qui ont la vie dure, le « poids économique » de l’immigration figure en tête de liste.

Depuis le milieu des années quatre-vingts, plusieurs travaux ont été menés afin d’évaluer l’impact financier de la présence d’une population immigrée sur notre sol. Nous pensions, le recul électoral du Front national aidant, que ce genre d’entreprise passerait de mode. Il n’en n’est rien. La tonitruante Association des Contribuables Associés vient de publier un opuscule intitulé “Le coût réel de l’immigration en France” rédigé par Jean Paul Gourevitch. Sa conclusion a la finesse des données comptables : “Le déficit (financier) dû à la population immigrée est équivalent à 1,4% du PIB (27 milliards d’euros). La croissance économique étant au moment de l’étude d’environ 2,1 % par an, l’immigration la réduit des deux tiers” (Bruno Odier Cenat de l’Herm)

Ce genre d’étude provoque instinctivement un malaise. S’agit-il d’un rideau de fumée censé faire oublier les 30 milliards d’euros de réductions fiscales qui ont été accordés par l’Etat aux contribuables depuis 2000 ? Le postulat selon lequel l’immigration représente forcément un coût est arbitraire et entretient le soupçon quant à la légitimité de la présence d’ immigrés sur notre sol alors que ceux-ci y vieillissent et élèvent leurs enfants. 

 Pour autant, il ne nous semble pas judicieux d’écarter par principe ce genre de réflexion puisque, d’une part, elle donne de la substance à la politique migratoire de l’actuel Gouvernement et, d’autre part, l’utilisation impressionniste de statistiques officielles a des effets préoccupants dans les secteurs mal informés de l’opinion publique. Enfin, calculer l’impact des flux migratoires est un questionnement qui se justifie en science économique.

Mr Gourevitch affiche son souci de ne pas stigmatiser les immigrés et d’éclairer le débat à l’aide d’arguments objectifs. Il n’est pas du tout certain que cet objectif soit atteint. Reprenons scrupuleusement les chiffres fournis par Monsieur Gourevitch, appliquons leur un traitement plus raisonné, et brossons un tableau plus correct de la situation des immigrés en France.

Mr Gourevitch commence par chiffrer sa “cible”. En incluant les descendants de parents immigrés, il estime que les immigrés représentent 10% de la population résidente en France. 
 
La même logique globalisante le conduit à amalgamer tous les flux financiers qui résultent de l’interaction entre les immigrés et les administrations publiques pour parvenir à un chiffre synthétique. Or il omet que notre système socio-fiscal repose sur deux piliers : la fiscalité d’un côté et les assurances sociales d’un autre. Commencons par le premier volet qui interesse directement le contribuables auxquels il semble s’adresser.


Les immigrés font d’excellents contribuables

La présence des immigrés implique en effet des dépenses spécifiques de l’Etat et des collectivités locales dont Mr Gourevitch fait un inventaire méticuleux (coûts éducatifs, dépenses du ministrère de l’identité nationale, sécurité…) . Elles s’élèvent, selon lui, à 21,3 milliards d’euros. Avant de noyer ces dépenses dans un ensemble plus vaste il conviendrait de les rapporter aux recettes fiscales (TVA, impôts sur les sociétés, sur le revenu…) que versent ces mêmes immigrés, afin de parvenir à un premier bilan pertinent. Comme ces recettes s’élèvent à 33,2 milliards d’euros, nous constatons deux choses : 

- Les immigrés apportent au budget national une contribution nette positive de 11,9 milliards d’euros.

- Ils payent taxes et autres impôts à hauteur de leur poids dans la population totale (ces recettes fiscales représenten 10% des recettes fiscales totales prélevées en France, comme le dit lui même Mr Gourevitch sans en retirer aucun enseignement) On remarquera qu’en raison de la faiblesse relative de leurs revenus, la fiscalité indirecte (TVA) est de très loin le premier impôt payé par les immigrés. Ceci aurait pu donner lieu à une réflexion sur la régressivité d’un tel prélèvement (la TVA frappe proportionnellement plus les ménages modestes qui consacrent une plus grande part de leur budget à la consommation)

Par un souci extrême d’exhaustivité, Mr Gourevitch ajoute les 4,2 milliards d’euros que la France verse au titre de l’aide publique au développement, arguant du fait que cette aide vise surtout à freiner l’immigration. Quel beau raisonnement ! A t-il estimé le nombre de personnes qui sont retenues de partir en raison de cette aide ? en a-t-il déduit les sommes que cette non immigration économiserait (dans sa logique) à la France ? Non point.

Les comptes de la protection sociale au risque de l’immigration ?

Ici nous sommes, que l’on nous pardonne l’expression, sur l’os de la psychose.

Les chiffres (que Mr Gourevitvh a puisé aux sources officielles) sont les suivants :

- Dépenses sociales en faveur des immigrés (prestations vieillesse, santé, logement, famille…)=-51,9 milliards d’euros

- Recettes en termes de cotisations sociales = +12,4 milliards d’euros. Ceci se traduit par déficit annuel important qui s’élève à 39,5 milliards d’euros.

Un tel chiffre a de quoi faire frémir mais avant de le commenter précisons que le contribuable n’est pas concerné par la protection sociale qui relève de la solidarité entre actifs et inactifs.

Contrairement à l’opinion courante on ne peut pas dire que les immigrés ont globalement plus de chance de bénéficier des prestations sociales puisqu’ils recoivent un dixième des 500 milliards attribués chaque années en France, ce qui correspond très exactement à leur poids démographique. C’est plutôt la modicité des flux de cotisations qu’ils versent aux assurances sociales qui explique le déficit mentionné plus haut . En effet, elles représentent à peine 25% des prestations qui leurs sont délivrées, contre 95% en moyenne nationale.

L’explication de ce phénomène réside dans la situation particulière des immigrés sur le marché du travail. Quatre éléments nous semblent contribuer à tarir le flux de cotisations sociales :


- Le travail clandestin (3,34 milliards de cotisations sociales en moins-chiffre Gourevitch) )


- Le surchômage des immigrés par rapport au reste de la population (8 milliards de cotisations sociales perdues, d’après les Comptes de la Sécurité Sociale 2004)


- La position subalterne des immigrés dans la hiérarchie salariale qui s’explique par la moindre dotation en qualification et le traitement discriminatoire dont ils sont encore victimes sur le marché du travail, y compris dans la fonction publique.


- Les exonérations de charges sur les bas salaires qui ont été consenties par les pouvoirs publics. Aujourd’hui, à force d’allègement, la part patronale des cotisations versées par les entreprises qui emploient des immigrés ne représentent plus que le tiers de la moyenne nationale (11% de l’ensemble des cotisations sociales contre 36%) L’association des contribuables associés, dont nous devinons les options libérales, voudrait elle réserver ces baisses de charges aux non immigrés ?


Un poids pour la croissance française ?

Le total des recettes socio-fiscales diminué des dépenses publiques et prestations sociales nous donne donc un solde négatif de 27 milliards d’euros. Ceci équivaut à 1,4 % du PIB (Produit intérieur brut=richesse produite sur l’année). Est-ce pour autant une charge pour la France ? Un lycéen en économie sait bien qu’un déficit budgétaire correspond à un supplément de ressource pour l’économie prise dans sa globalité et doit être porté à l’actif du PIB. L’argument se retourne aisément : si les immigrés reversaient exactement aux administrations publiques les sommes qu’ils en recoivent, cela équivaudrait à une perte de croissance de 1,4% …soit un choc d’une ampleur proche de la crise des subprimes.

Ces 27 milliards permettent des achats, des investissements, des créations d’emplois etc…

D’autre part, on ne peut se contenter d’estimer les dépenses éducatives destinées à ces jeunes sans en étudier le rendement. Il apparaît que la proportion des jeunes d’origine immigrée titulaire d’un diplôme du supérieur a doublé en 10 ans (INSEE 2007) . Ceci souligne le gaspillage que constitue l’effarante discrimination dont ils sont victimes sur le marché du travail (à diplôme supérieur égal, un immigré a trois fois plus de chance de se retrouver au chômage qu’un non immigré (J. L Richard, Partir ou rester, Destinées des jeunes issus de l’immigration, PUF)

Enfin, on ne voit pas pourquoi pas la production totale effectuée par le travail immigré, qui entre en positif dans le PIB, n’a pas été évaluée. Or ceci est indispendable pour prétendre mesurer l’impact global de l’immigration.

Estimer les flux économiques occasionnés par telle ou telle population n’est pas aberrant en soi. Ce qui l’est c’est d’utiliser ces chiffres pour suggérer que ces personnes sont surnuméraires alors que les données récoltées sont le reflet de leur position dans la hiérarchie socio-économique. Or l’étude de Mr Gourevitch, même si elle apporte certaines précisions, reste trop partielle et ne devrait guère contribuer à apaiser les tensions qui persistent dans notre société.
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (81 votes)




Réagissez à l'article

216 réactions à cet article    


  • Acturevue 20 mai 2009 11:15

    Très Bon article qui conforte l’article sur Election= Immigration


    • Le petit département éclairé 22 mai 2009 19:20

      Merci. Pas mal votre site d’info, j’y proposerai des articles de temps en temps.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 mai 2009 02:11

      5l est instructif de voir le coût économique de l’immigration. Il n fat pas, cependant, tomber dans le piège que là est le coeur de la question. Le coeur de la question, c’est le profil démographique qu’on veut pour la France et l’Europe dans 25 puis 50 ans. Personne ne vous demandera des comptes : vous vieillirez puis mourrez.. d’autre vivront avec l’effet de vos décisions d’aujourd’hui. Un problème pour votre seule conscience. 



      Pierre JC Allard



    • Bois-Guisbert 25 mai 2009 09:59

      Le coeur de la question, c’est le profil démographique qu’on veut pour la France et l’Europe dans 25 puis 50 ans.

      FAUX ! Le coeur de la question, c’est leur profil culturel dans 25 puis 50 ans. Et aussi, par voie de conséquence, leur profil économique, parce que devenir une succursale du tiers monde, c’est une régression garantie dans tous les domaines.

      Les Etats américains submergés par les Hispaniques le constatent tous les jours et ils ne sont encore qu’au début du processus.


    • Massaliote 20 mai 2009 11:18

      QUELLE CHANCE POUR LA FRANCE.

      TELLEMENT BEAU QU’ ON Y CROIT...


      • Traroth Traroth 20 mai 2009 14:11

        Je sens comme une ironie. Évidemment, si vous parlez de croyance, on ne peut pas grand-chose pour vous...


      • Emmanuel Aguéra LeManu 21 mai 2009 19:59

        On a les immigrés qu’on mérite (mon meilleur ami est immigré et j’ai de bons amis à l’étranger, mais j’en connais des très cons, comme quoi...).

        Les français ont les immigrés qu’ils méritent,

        La France a l’immigration qu’elle mérite.
        Ou plutôt, elle n’a pas celle qu’elle ne mérite plus.

        Bien à vous.


      • Annie 20 mai 2009 11:24

        Faire entrer l’aide au développement dans les calculs est une arnaque complète. A ce moment là il faudrait imputer aussi au bilan positif les produits des échanges commerciaux générés par cette aide.


        • LE CHAT LE CHAT 20 mai 2009 11:28

          Rien qu’en expulsant ceux qui encombrent nos prisons , on résoud le problème de surpopulation carcérale et le budget pour ceux qui restent devient suffisant !!!!


          • appoline appoline 20 mai 2009 11:54

            @ Le Chat,

            A un moment, il faut savoir regarder la réalité en face, tout ceci coûte cher à la France. Non seulement cela, certains quartiers deviennent des poudrières qui pèsent lourdement sur le budget de l’état et ils n’ont pas encore explosé. Ce qu’il s’est passé il y a quelques années est de la rigolade auprès de ce qui risque de nous tomber sur le coin du nez. A un moment ou un autre, il faudra choisir et il faudra que l’état assume ses responsabilités et surtout ses erreurs.


          • Traroth Traroth 20 mai 2009 14:14

            Effectivement, un jour, il faudra choisir. Soit offrir aux populations d’origine étrangère la possibilité de s’intégrer à la société française, en leur offrant les mêmes possibilités éducatives et les mêmes possibilités d’emploi, soit continuer l’exclusion, et affronter leur légitime révolte !


          • Le petit département éclairé 20 mai 2009 18:19

            Comme la délinquance serait agréable dans l’entre-soi.


          • Le petit département éclairé 20 mai 2009 18:20

            La délinquance serait donc plus supportable dans l’entre-soi


          • Traroth Traroth 20 mai 2009 21:40

            Non. Mais je n’argumente pas avec les mal-comprenants.


          • Nobody knows me Nobody knows me 25 mai 2009 11:12

            leur donner vos plus belles filles

            Vous donnez votre fille, vous ? Et combien vous en voulez ?


          • Jaki Chan Jaki Chan 20 mai 2009 11:29

            C’est un putain de bon article. Une speciale cascade pour toi. Quenelle power.



            • Antoine Diederick 20 mai 2009 11:38

              bonjour, sur cette même thématique un article intéressant « Monde Diplo », ICI.


              • Le petit département éclairé 20 mai 2009 18:22

                Je vous remercie pour cette référence.DG


              • posteriori 20 mai 2009 12:10

                Je propose qu’on vire les cons de france, comme ça plus de probleme d immigration.
                Vous riez, pourtant ce calcul est simple, FN à 0%, sarkozy a 15 %, et les vrais problèmes sur le devant de la scène.


                • debase 20 mai 2009 12:25

                  On ne peut pas adopter une logique purement comptable pour estimer l’intérêt d’accepter ou de favoriser l’implantation de millions d’immigrés sur notre sol.

                  Les conséquences majeures sont d’un tout autre ordre qu’économique et ne sont pas ’quantifiables’ : perte d’identité et de coherence de la société, insécurité, baisse du niveau scolaire, etc..., etc... 

                  Vous aurez beau démontrer tout ce que vous voulez, le fond du problème est que nos ’élites’ dirigeantes et/ou médiatiques veulent une France ’métissée’, multi-ethnique, multi-confessionnelle.

                  Non seulement elles ne se privent pas de le dire et de le répéter depuis des années mais elles agissent ***activement*** pour créer des situations irreversibles...

                  Les opérations très médiatisées de reconduite à la frontière ne sont que de la poudre aux yeux !


                  • Le petit département éclairé 20 mai 2009 18:24

                    Il me semble que la France reste un creuset et demeure bien plus homogène, culturèllement, que d’autres pays. D’où la sensibilité exacerbée de beaucoup aux plus minimes différences


                  • debase 20 mai 2009 22:52

                    « Diviser pour mieux régner, telle a toujours été leur tactique. »

                    En définitive, au bout du bout, peut-être est-ce bien là la motivation essentielle de la caste au pouvoir en France qui expliquerait la promotion du métissage ?

                    A noter que ’eux’ ne se mélangent guère et ont même une très forte tendance tendance à se marier entre eux...

                    Au passage, votre remarque concerne tout autant les grands acteurs économiques du CAC 40, dont l’intérêt commun, afin également d’accroître leur pouvoir, est bien aussi d’abrutir et de déculturer au maximum la population. La promotion du rap ou du foot au travers des médias arrange bien leurs affaires...

                    Les ’bien-pensants’ sincères ne sont que les ’idiots utiles’ du système... ils seront les dindons de la farce !


                  • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 13:45

                    Et vous allez sûrement nous démontrer que les incendiaires de ces 1147 bagnoles étaient fraîchement débarqués d’Alger et de Dakar, peut-être ?
                    Moi j’en concluerais à un plan de relance de l’industrie automobile par le gouvernement dans ce cas là...
                    xD


                  • Walden Walden 20 mai 2009 13:48

                    Voulez-vous dire que vous êtes un sous chien dont la voiture a cramé ? Comme c’est curieux... Aviez-vous une assurance canine pour votre automobile ?

                    Mais au fait, quel rapport avec le coût de l’immigration, je ne vois pas bien ?


                  • Relladyant icare 20 mai 2009 13:48

                    Et vous allez sûrement nous démontrer que les incendiaires de ces 1147 bagnoles étaient fraîchement débarqués d’Alger et de Dakar, peut-être ?

                    > Issus de « la diversité », oui. (maintenant le continent qui s’appelle Afrique a disparu, il faut le rayer et écrire plutôt « diversité », ça fait partie du novlangue).


                  • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 13:54

                    Ben dans ce cas, on est tous suspects alors !!
                    Vous vous croyez descendant direct de Charlemagne et Clovis ou quoi ??


                  • lossam 20 mai 2009 16:36

                    Apprenez à faire des multiplications


                  • adeline 20 mai 2009 17:06

                    Non non 100 ros c’est bien le prix moyen des voitures brulées, on parle de banlieues pas de neuilly.


                  • Le petit département éclairé 20 mai 2009 18:26

                    Vous comptez les abus liés au détournement de la prime à la casse ?


                  • Le petit département éclairé 20 mai 2009 18:30

                    Vous faîtes la promotion du vocable « sous chien » , pourquoi donc ?


                  • Arunah Arunah 20 mai 2009 18:32

                    @ Nobody Knows Me

                    "Vous vous croyez descendant direct de Charlemagne (....) ?

                    Un Français de souche sur douze est descendant du clan de Charlemagne.


                  • bobbygre bobbygre 20 mai 2009 20:12

                    Et alors, ça t’apporte quoi d’être un descendant de Charlemagne ? Moi aussi, j’apprécie l’Histoire de mon pays et c’est pour cette raison que je considère la nationalité française comme étant d’abord une histoire d’état d’esprit, c’est un pacte. Et que tu sois descendant de Charlemagne ou d’un clochard du Mali, j’en ai un peu rien à cirer. Maintenant que ces jeunes rejettent le pacte que leur propose la société française, ça semble évident mais les raisons me semblent tout aussi évidentes et comme ayant trés peu à voir avec leur couleur de peau.
                    Comme toute criminalité, elle a une origine sociale. Suffit de regarder la ghettoisation, l’état des écoles, des logements, suffit de voir leur pourcentage d’admission dans les grandes écoles, suffit de constater la discrimination à l’embauche maintes fois prouvée... C’est le taux de chomage, d’alphabetisation, de scolarisation... dans ces quartiers qui est la cause de la criminalité.
                    Et ces jeunes n’en sont pas responsables !!! Ils étaient enfants ou même pas nés lorsqu’ont été prises les décisions qui ont amené à la création de ces ghettos. Ils sont le produit de cet environnement, tout comme moi même, je suis le produit de mon environnement.
                    Il ne s’agit pas de les excuser encore une fois mais pour résoudre le problème, il faudrait déjà commencer par correctement en analyser les causes sinon on risque d’y apporter des solutions pires que le mal. C’est à mon avis ce qui se passe avec la conduite ouvertement raciste de notre police qui va conduire ces jeunes à une révolte pour le coup que d’un point de vue historique, on ne pourra considérer que comme étant légitime.

                    La plupart sont français, ils sont nés en France, parlent français, ont toujours vécu en France, nous sommes camarades et si un jour, la nation est en danger, ils seront nos frères de lutte, il le faudra. Et je ne doute pas que la grande majorité (81% au dernier sondage de 2002) pense comme moi.


                  • Deneb Deneb 21 mai 2009 08:56

                    Je conseille à tous les sous-chiens, dont je suis, d’utiliser les transport en commun et de privilegier des contacts virtuels (téléphone, mail, vidéophonie) quand possible. Posseder une voiture est un leurre, c’est la voiture qui vous possède.


                  • Emmanuel Aguéra LeManu 21 mai 2009 19:42

                    Cher mcm, Vos erreurs de calculs vous font dire n’importe quoi. c’est d’ailleurs une constante, moins on comprend, plus on a peur, plus on la ramène.
                    Ce fut un plaisir, mais je dois vous laisser, les faces-de-citron arrivent !


                  • Jack Nico 20 mai 2009 12:31

                    il faut virer les immigrés d’europe , imposer "si besoin par la force , leurs pays d’origine de faire des élections démocratique pour virer leurs dictateurs et divers salopards de profiteurs, imposer la taxation des transactions financière au niveau mondial pour financer l’installation et le développement des pays d’origine !


                    • Walden Walden 20 mai 2009 14:07

                      « imposer »si besoin par la force , leurs pays d’origine de faire des élections démocratique"

                      Des élections démocratiques imposées par la force, comme c’est amusant !
                      Pour ce faire, on pourrait, pourquoi pas, déclarer à ces pays une guerre pacifique (ou de pacification) ?

                      Alors, on dirait qu’on les envahirait généreusement, on les oppresserait libéralement, on leur offrirait les trésors de notre culture si vilisée en échange de leurs matières premières... on appellerait ça d’un nom charmant qui fait penser à des camps de vacances d’enfants : la colonisation. Quelle bonne idée, que n’y avait-on songé plus tôt ?


                    • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 14:12

                      Ne l’accablez pas non plus, il fait de son mieux. D’ailleurs je constate une amélioration, il ne propose plus simplement de « tous les balancer à la mer ».
                      On peut trouver des projets économiques et politiques finalement dans ce discours.
                       smiley


                    • Le petit département éclairé 20 mai 2009 18:28

                      je vous laisse le soin de relèver la petite herse du fortin de vos rêves. 


                    • Jack Nico 20 mai 2009 21:30


                      @ wallet : il va bien ton discourt de bobo , tu vilipende l’outrage a la démocratie et tu nous fait une overdose d’ethnomasochisme !

                      allez zou ......une grosse quenelle pour toi aussi !!

                      pauvre valet sioniste lobotomisé par des décennies d’endoctrinement


                    • Nobody knows me Nobody knows me 25 mai 2009 11:16

                      Je peux pas saquer la quenelle, vous auriez pas une bonne grosse saucisse de Toulouse plutôt ?


                    • Outsider Outsider 20 mai 2009 12:48

                      Comme étrangère je suis étonnée que le sujet de la migration soit une espèce de tabou en France, pas des enquêtes claires, pas des chiffres exacts,  beaucoup de manipulation sentimentale et idéologique, on nous parle que du bien de la migration et on cache les cotes moins bonnes (qu’ils existent aussi).


                      Mais aussi j’aimerai bien connaître ce qui pense le peuple français sur le sujet, comment la migration clandestine ou pas transforme ses vies, son quotidien et si sont d’accord ou pas.

                      Mis appart les effets économiques il y a aussi des effets sociaux !


                      • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 13:48

                        Déjà, n’écoutez pas Jack Nico, c’est un étranger. Donc il ne peux parler pour les français.
                        xD


                      • Jack Nico 21 mai 2009 11:25

                        tant que la corse n’est pas indépendante , je suis français, et de plus je parle tout le temps d’Europe !
                        j’en veux plus de vos immigres qui nous gangrènent et qui transforment notre Europe en un grand merdier ethnique !
                        qu’ils aillent libérer leurs pays des dictateurs et qu’ils fassent le travail nécessaire au développement de leurs nations !

                        les humanistes qui postent ici , la fraternités , sont en réalité des traîtres et je vous assure que bientôt ils seront juges et condamnés comme il ce doit !


                      • Nobody knows me Nobody knows me 25 mai 2009 11:19

                        qu’ils aillent libérer leurs pays des dictateurs et qu’ils fassent le travail nécessaire au développement de leurs nations !

                        Pfffa ! Les dictateurs en Afrique, c’est notre armée qui les protège...
                        Le niveau de développement tragiquement bas est directement dû aux pressions qu’exerce nos pays sur l’Afrique.
                        Cercle vicieux.


                      • Walden Walden 20 mai 2009 13:53

                        « l’homogénéité raciale, culturelle et religieuse de la France »

                        La France de quel siècle ?


                      • Le petit département éclairé 20 mai 2009 18:33

                        Si une dictature venait à régner elle traiterait tous les salariés immigrés comme tous les « autochotones » les plus modestes. Pensez -vous vraiment que les française ne comptent plus ?


                      • unandeja 20 mai 2009 13:00

                        TOUTES les études, dont certaines farfelues et d’autres extrêmement argumentées, concernant l’immigration et ont montré que les couts de l’immigration étaient supérieurs aux bénéfices...un simple article agoravox me semble léger pour enterrer toutes ces études.
                        De plus celle citée en objet nous donne un chiffre relativement bas par rapport aux études que nous voyons habituellement.


                        • Relladyant icare 20 mai 2009 13:46

                          Exact, voire celle de Yves-Marie Laulan qui arrive à 36 milliards d’euros pour 2003 (cf. mon post plus bas)


                        • Le petit département éclairé 20 mai 2009 18:36

                          Je ne fais que reprendre l’une de ses études y exercer mon exprit critique avec modération et prévénance. Pour certains c’est déja trop, tant pis.


                        • karg se 20 mai 2009 21:09

                          Va voir sur science Direct pour voir des vrais études qui montrent que c’est rentable, pas les délires de tel ou tel politiques.


                        • LE CHAT LE CHAT 20 mai 2009 13:12

                          @jacob

                           aujourd’hui je suis d’accord avec toi , ça s’arrose !


                        • Yohan Yohan 20 mai 2009 17:43

                          Il est clair que dans certains secteurs, les immigrés sont très appréciés. Là ou je travaille, le ravalement a été fait par des égyptiens, et les travaux de menuiserie par des portugais. Aucun des arpètes ne parlaient le français, sauf les chefs d’équipe et le patron.
                          Et nous quand nous avons des jeunes français intéressés par le BTP, on a un mal fou à les placer car ils ne sont pas assez formés, pas assez diplômés et les formations se font rares. Par ailleurs la FFB me semble jouer un rôle pervers en décourageant les jeunes et en pratiquant la sur-sélection. J’ai le sentiment d’un jeu de trompe couillon....


                        • adeline 20 mai 2009 18:34

                          non mais tu es un malade grave hubert, interdire le teritoire ? cela signifie partance pour mars ?


                        • Jack Nico 21 mai 2009 11:28

                          d’accord avec toi moi aussi, mais les acteurs qui exploitent, c’est tu que la grande majorités sont des sionistes ?? 

                          désolé pour cette quenelle, mais fallait que je dise la vérité !


                        • Jack Nico 21 mai 2009 12:15

                          lol il manque des mots , j’ai voulu écrire « c’est toujours les mêmes, sais tu que .......... »


                        • Jack Nico 21 mai 2009 19:24

                          ça alors vous devenez exterminationniste ?

                          moi pas , j’ai rien contre les hommes juste contre leurs idées, surtout les idées qui cachent des horreurs commise sous un monceau de fourberie et de mensonges !

                           à l’image des républicains exterminationniste des vendéens en 1795, les sionistes si ils avaient les coudées franche extermineraient les palestiniens sans vergogne !

                          alors vos leçons gardez les vous et prenez la belle quenelle que je ne manque pas de vous envoyer !!


                        • ronchonaire 20 mai 2009 13:12

                          Votre conclusion est lamentable. Vous affirmez sans sourciller qu’un "lycéen en économie sait bien qu’un déficit budgétaire correspond à un supplément de ressource pour l’économie prise dans sa globalité et doit être porté à l’actif du PIB« , ce qui amène deux remarques :
                           - par quelle logique tordue en arrivez-vous à considérer qu’un déficit puisse être un actif ? Si vous pensez vraiment ce que vous dites et que vous appliquez votre raisonnement à vos propres finances, je n’aimerais pas voir l’état de votre compte en banque ;
                           - vous avez »oublié« de mentionner qu’un lycéen en économie sait aussi qu’un déficit prolongé se traduit inévitablement par de l’endettement ; 27 milliards de »déficit« annuel, ça fait combien de milliards supplémentaires en intérêts de la dette ?

                          Dernier point, qui n’a, sauf erreur de ma part, été abordé ni par vous ni par l’auteur du rapport : pour que l’étude soit complète, il faut aussi prendre en compte ce que font les immigrés de l’argent qu’ils gagnent. Votre raisonnement à la mord-moi le noeud pourrait se tenir si les immigrés dépensaient effectivement ces fameux 27 milliards dans le pays, ce qui ferait de l’immigration un jeu à somme nulle pour la France ; or ce n’est pas le cas : une bonne partie est renvoyée par les immigrés dans leur pays d’origine, pour subvenir aux besoins de leur famille. Sur ces 27 milliards, combien »fuient" à l’étranger via Western Union ?

                          La moindre des choses lorsqu’on aborde un sujet aussi sensible, c’est d’être rigoureux.


                          • ronchonaire 20 mai 2009 16:04

                            Je viens de relire l’article, et notamment la conclusion. Mon premier diagnostic était en fait trop gentil : la conclusion n’est pas lamentable, elle est totalement stupide et remplie de contre sens. Comment peut-on par exemple affirmer que si les immigrés reversaient les 27 milliards en question, la croissance baisserait de 1,4% ? C’est tout simplement faux.

                            D’ailleurs, les auteurs du rapport ont eux aussi tout faux dans leur interprétation de ce chiffre : le fait que les 27 milliards représentent 1,4% du PIB ne signifie absolument pas que la croissance est amputée de 1,4%. La croissance, comme son nom l’indique, correspond à un taux de variation du PIB entre deux années ; le chiffre de 1,4% est quant à lui une simple division des 27 milliards par le PIB de l’année 2008.

                            L’auteur prétend être économiste ; soit. C’est franchement inquiétant de voir un économiste professionnel manquer de rigueur au point de ne même pas expliquer à ses lecteurs la différence entre un taux de variation et un simple ratio et de faire lui-même une erreur de lecture des chiffres aussi grossière. A ce niveau-là, ce n’est même plus de l’incompétence, c’est carrément de la malhonnêteté intellectuelle.

                            C’est d’autant plus dommage que la meilleure réponse à apporter à ce rapport, qui n’est manifestement pas rigoureux dans son interprétation des chiffres (sans parler des calculs eux-mêmes) aurait été de le démonter point par point en mettant en avant sa mauvaise foi manifeste ; ce n’était certainement pas de se mettre à son niveau et de pondre un article au moins aussi nul que le rapport lui-même.


                          • Le petit département éclairé 20 mai 2009 18:43

                            Tentons une réponse mesurée.
                            -Imaginez que demain l’Etat augmente ses impôts de sorte que le déficit s’annule et vous verrez assez concretement en quoi un déficit budgétaire alimentait la dépense interieure.
                            -Le débat concernant la dette est un peu plus élaboré puisque les immigrés possèdent des actifs (on s’en doute bien lorsqu’on remarque qu’ils fournissent dix pour cent de l’impôt sur les sociétés)
                            -En effet, il faudrait tenir compte des sommes reversées aux pays d’origine...dont maintes études ont montré qu’elles se traduisent souvent par des achats de produits occidentaux et bénéficient indirectement à nos exportations.


                          • Le petit département éclairé 20 mai 2009 19:34

                            Qu’il est agréable d’être relu.


                          • Relladyant icare 20 mai 2009 13:44

                            Une autre étude d’un économiste a conduit une étude similaire pour arriver à un chiffre similaire (cout de quelques milliards d’euros). Une simple observation de bon sens pour quiconque connait la banlieue, suffit à comprendre que la « chance pour la France », est surtout, avant d’être un beau slogan hypocrite de gauche, un trou dans le porte-monnaie... La preuve, il était question de donner une prime aux enseignants allant faire cours en ZEP, étonnant qu’un électorat plutôt affilié à gauche, demande des primes pour aller faire cours dans les endroits « formidables de richesse et de diversité ».

                            Il faudrait signaler à ces économistes avec leurs rapports, que quelques agoravoxiens sont plus doués qu’eux et démontrent que tous les calculs sont bidons...

                            Extrait de son CV :
                            Yves-Marie Laulan (1934 - ) est un économiste français.

                            Economiste, démographe, géopoliticien et banquier, directeur du Crédit Municipal de Paris, il a enseigné dans plusieurs universités, à l’Institut d’études politiques, à Sciences-Po, à l’Université Paris-Dauphine ou encore à l’École Polytechnique.

                            Yves-Marie Laulan a travaillé pour les cabinets ministeriels aux Finances puis aux Affaires étrangères avec Michel Debré, au FMI, à la banque mondiale puis comme chef du service des affaires économiques de l’OTAN, avant de fonder l’institut géopolitique des populations.

                            Il a notamment étudié l’immigration en France et ses conséquences sociales et économiques (qu’il estimait pour 2003 à un coût annuel de 36 milliards d’euros).


                            • Le petit département éclairé 20 mai 2009 18:50

                              La science repose sur la remise en cause permanente me semble -t-il. Ne gelons pas le débat.
                              Vous devriez citer entier le CV de Monsieur Yves-Marie Laulan qui semble briller au firmament de la tolérance.


                            • karg se 20 mai 2009 21:11

                              Yves-Marie Laulan c’est le crétin qui trouvait qu’Haïti c’était pas un défi a son niveau ? Vu la situation sur place, il a fait un travail remarquable. Dans le genre crétin profond qui n’a jamais prouvé sa valeur professionnel, on fait pas mieux.


                            • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 13:57

                              Ca pue les européennes à plein nez franchement...


                              • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 14:32

                                Je m’en branle de vos états d’âmes sur la gauche. Considérez-moi comme non votant, ça vous économisera du travail de propagande.
                                Bien à vous.


                              • Relladyant icare 20 mai 2009 15:52

                                C’est marrant, dès qu’on parle d’immigration, ou d’insécurité, il se trouve toute une armée de gens qui montent au créneau pour expliquer qu’on utilise ces sujets pour les élections (manque de pot l’auteur de l’article avait l’air de l’autre bord...).

                                Par contre quand on parle en permanence, la larme à l’oeil, de pères de familles qui perdent leurs emplois, d’ouvriers désabusés par leur licenciement, personne ne le fait. Il faudrait. « On voit qu’il y a les élection, on utilise les sujets populo pour faire peur dans les chaumière et faire voter aux extrêmes » (extrême gauche en l’occurrence).


                              • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 15:57

                                Oui c’est drôle hein ?!


                              • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 14:29

                                On nous dit pas d’ingérence, pas de néo-colionalisme...alors coopérons pour démocratiser...non pour soutenir un systéme inhumain.

                                Ben faudrait déjà éviter de faire les éloges de types comme Bouteflika ou Ben Ali... lors de visites officielles par exemple. Ainsi que de supporter leurs gouvernements juste parce que les ressources (matières premières et main d’oeuvre) y sont bon marché.
                                Le problème avec l’argumentation anti-immigrationiste, c’est qu’elle ne tient absolument pas compte des accointances entre les pouvoirs politiques et économiques.
                                On pourrait presque parler de « oui-ouisme »...


                              • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 14:36

                                En tout cas, je pense pouvoir dire sans me tromper que l’immigration clandestine coûte moins à la France que les banquiers...


                                • Relladyant icare 20 mai 2009 15:56

                                  Question très difficile à trancher, puisque certes, avant de se casser la gueule, le CAC 40 a pété les plafonds pendant bien plus longtemps, et au final, le gain est assez évident.


                                • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 16:01

                                  Le gain pour qui ? Le contribuable français peut-être ? Je me marre !!
                                  Les actionnaires du CAC40, ils font comme tous les autres, ils planquent leur pognon... hors de France... Tiens ? Comme les immigrés qui l’envoient à leur famille...


                                • Jack Nico 21 mai 2009 12:21

                                  bolchevic décadent , hirsute pitre des manifs anti systeme, tu participe au grand merdier , tu les fait vivre !

                                  demain c’est, les rouges, les roses, les gaulistes, les banquiers et les apatrides profiteurs, que nous remettrons a l’ordre !


                                • Pacalvotan Pacalvotan 20 mai 2009 14:38

                                  Cet article sent mauvais.
                                  Il me semble normal d’accueillir des gens qui fuient leur patrie pour l’espoir d’une vie meilleure. Surtout après avoir pillé leurs terres. Cela nous coûte cher ?! Laissez-moi rire ! Les profits que font nos « grandes firmes » dans les pays du Tiers-Monde sont de loin supérieurs au cout de de l’immigration.
                                  Le véritable problème n’est pas l’immigration mais l’intégration. Il normal que nos dirigeants soient à la rue en cette matière, eux qui sont les premiers à bafouer les valeurs républicaines. Mais tout ceci est voulu et planifié pour créer un climat de tensions afin de mieux nous priver de nos droits en votant des lois liberticides.
                                  De toute manière, notre société est foutue, et ce n’est pas l’immigration la responsable. 


                                  • tioneb 20 mai 2009 14:47

                                    Le problème de l’immigration est plus que financier.
                                    Les tibétains vivant leur substitution ethnique et vivant parfois dans une dictature militaire ou ils doivent baisser les yeux ne posent pas la question des chinois qu’en terme économique.
                                    Les français vivant leur substitution ethnique et vivant parfois dans une banlieue ou ils doivent baisser les yeux ne posent pas la question de l’immigration qu’en terme économique.

                                    Ou alors,
                                    Comment expliquer que les Algériens on virés des pied noir moins nombreux en proportion que ne le sont nos immigrés par la méthode la valise ou le cercueil alors que l’immense majorité de leurs infrastructures, écoles et hôpitaux et autres dispensaires actuels viennent de la colonisation. Cette dernière à ruiné la France.


                                    • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 15:11

                                      Notre société n’est pas foutue, il suffit de prendre des décisions politiques conforment à nos valeurs 

                                      D’accord, alors qu’on coupe les ponts (gouvernement et grandes entreprises) avec toutes les dictatures d’Afrique pour être conformes à nos valeurs.
                                      Vous savez très bien que les valeurs que vous nous ressassez sans cesse, les politiques et les puissants s’en battent la race comme de l’an 40.
                                      S’ils les appliquaient, ils n’en seraient pas là où ils sont.


                                    • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 15:18

                                      E. Besson... Fallait l’oser celle là...


                                    • Pacalvotan Pacalvotan 20 mai 2009 14:59

                                      Vous nous comparez aux tibétains ??? Que le Dalaï-lama vous pardonne.
                                       Tioneb, vous avez dit : « Comment expliquer que les Algériens on virés des pied noir moins nombreux en proportion que ne le sont nos immigrés... ».
                                      Vos comparaisons frisent le ridicule. Peut-être parce que c’était la guerre...une guerre d’indépendance il me semble.
                                      « Ruiné la France » ??? Je ne sais pas dans quel monde vous vivez si voyez la France ruinée.


                                      • Cascabel Cascabel 20 mai 2009 15:58

                                        Vous ne vous sentez pas un tantinet démago ?

                                        En tout cas je remarque une chose curieuse chez les immigrationistes. D’un côté ils considèrent légitime l’expultion et la spoliation des pieds noirs au nom d’une guerre d’indépendance, et de l’autre côté ils refusent aux Français le droit de vivre chez eux sans avoir a partager leurs richesses et leur territoire avec la terre entière.
                                        J’en conclue qu’il s’agit d’une détestation de la France et de sa culture. Ou d’idiotie, ou de démagogie.


                                      • tioneb 20 mai 2009 16:30

                                        1. Je ne nous compare pas tous au tibétain, mais seulement à ceux d’entre nous qui vivent en banlieue. C’est facile de faire des grands discours lorsque l’on habite pas en banlieue.

                                        2. Une guerre d’indépendance vis-a-vis d’un état justifie t-elle de virer des gens sur critères ethniques alors qu’ils étaient la depuis plus longtemps que ne le sont nos immigrés actuels ? Si oui j’aimerais en connaître la raison.
                                        Ce que je voulais dire c’est que les pieds noir on beaucoup construit, éradiqué des maladies, alphabétisé la population (1/8 du corps enseignant y a été envoyé), et même fertilisé des terres inexploitables avant. Et ce en respectant la culture de l’autre. Il y a beaucoup de moins d’églises construites à l’époque que de mosquée chez nous.
                                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Bilan_économique_de_la_colonisation_en_Afrique.

                                        3. Si vous vous êtes ruinés parce que vous avez acheté un objet, vous n’êtes pas pour autant ruiné. Il ne faut pas jouer avec les mots. Pour information le bilan financier de la colonisation est un déficit de 70 milliards de Francs Or (courant 1913) soit l’équivalent de trois fois le montant de l’aide Marshall pour la France.
                                        Mais je peux vous faire la même remarque : le système financier ne ruine pas la France puisqu’il me semble que nous vivons dans la même et que selon vous elle n’est pas ruinée.


                                      • Le petit département éclairé 20 mai 2009 18:53

                                        Les pieds noirs étant souvent eux mêmes des descendant d’ immigrés espagnols , italiens...ou allemands


                                      • Le petit département éclairé 20 mai 2009 19:22

                                        Mr Cascabel,
                                        Veillez s’il vous plaît à ne pas enrôler de force les pieds noirs et leurs descendants dans votre cause.


                                      • Cascabel Cascabel 20 mai 2009 20:11

                                        @ Auteur

                                        Pardon ?
                                        Me voila enrôlant de force les pieds noirs à « ma cause ». Et puis quoi encore ?

                                        Quand aux origines souvent espagnoles des pieds noirs, oui bien sûr. Vous oubliez seulement de dire qu’à une certaine époque l’immigration n’était pas aussi massive et aussi coûteuse qu’aujourd’hui.
                                        Je ne vous fais pas un procès de l’immigré en tant que tel, mais de la politique actuelle allant contre les intérêts des Français.
                                        Quand on a un chômage explosif et des problèmes d’intégration réels, on ne peut pas s’offrir le luxe de continuer à ouvrir grand les portes.


                                      • karg se 20 mai 2009 21:05

                                        30% de la population morte durant la « pacification » c’est sûr que la présence française en Algérie a laisser un bon souvenir.

                                        «  Qui veut la fin veut les moyens. Selon moi, toutes les populations [d’Algérie ] qui n’acceptent pas nos conditions doivent être rasées, tout doit être pris, saccagé, sans distinction d’âge ni de sexe ; l’herbe ne doit plus pousser où l’armée française a mis le pied. » L-F. de Montagnac ( 1843 ).

                                         «  J’ai souvent entendu en France des hommes que je respecte, mais que je n’approuve pas, trouver mauvais qu’on brûlât les moissons, qu’on vidât les silos et enfin qu’on s’emparât des hommes sans armes, des femmes et des enfants. Ce sont là, suivant moi, des nécessités fâcheuses, mais auxquelles tout peuple qui voudra faire la guerre aux Arabes sera obligé de se soumettre. » Et le même d’ajouter, après ces recommandations délicates : « Quoi qu’il en soit, on peut dire d’une manière générale que toutes les libertés politiques doivent être suspendues en Algérie.  »  Alexis de Tocqueville, 1841


                                      • Cascabel Cascabel 22 mai 2009 00:38

                                        C’est bien ce que je dis, une détestation de la France anime certains esprits. Tous les prétextes sont bons.

                                         La colonisation fait partie de la logique de l’histoire. La semaine dernière Rome a conquis les Gaules, hier ce fut la France qui fit de même avec ses voisins. Ni vous ni moi n’avons le pouvoir pour changer le passé.

                                        Autant prendre l’histoire du bon côté.

                                        Grâce à la colonisation romaine la France a pu voir le jour et donner cette langue et cette culture que tant de monde apprécie. L’ Algérie elle aussi aurait pu tirer profit de la colonisation française si des groupes de subvertion n’avaient pas pourri l"histoire. Ce sont les mêmes qui aujourd’hui s’évertuent a détruire les nations par une guerre non dite.


                                      • xa 20 mai 2009 15:13

                                        A propos de rigueur, outre le fait que vous ayez raison sur les failles de la démonstration de ce document (qui néglige énormément de faits), j’ai un peu de mal avec le :

                                        « La tonitruante Association des Contribuables Associés vient de publier un opuscule intitulé “Le coût réel de l’immigration en France” rédigé par Jean Paul Gourevitch. »

                                        Concernant un document qui commence par N°14 Mars 2008

                                        14 mois depuis la publication de ce « rapport ». Ca fait un peu long pour du « vient de sortir », non ?


                                        • Le petit département éclairé 23 mai 2009 11:26

                                          Oui, mais je viens de le découvrir. Il y en a bien d’autres depuis. Le savez -vous ? C’est devenu une mode. Nous vivons des temps merveilleux.


                                        • Pacalvotan Pacalvotan 20 mai 2009 15:13

                                          Homme de conviction républicaine qui passe de gauche à droite comme je change de chemise.
                                          Ce ministère ne fait pas son boulot. L’exemple de Calais en est la preuve. Notre valeur principal est : tous les hommes naissent libres et égaux en droit. L’UMPS l’a depuis longtemps oublié.
                                           


                                          • tioneb 20 mai 2009 16:43

                                            Les hommes sont-ils tous égaux devant l’injustice. Un immigré victime d’insécurité : plein d’associations payés avec nos impots demandant l’asile. Un Français victime d’insécurité : un fasciste qui l’a bien mérité.

                                            C’est marrant, lorsque l’on se fait piquer du fric par les privilégié de droite (actionnaires) c’est mal : il faut faire la révolution. Lorsque l’on se fait piquer du fric par les privilégié de gauche (les immigré) on nous fait un discours humaniste sur le don, la solidarité. Dans les deux cas : tout le monde paye, sauf que ça fait moins mal pour les riches que pour la classe moyenne.

                                            P.S vous confondez Réagir à l’article et Réagir au message. Lorsque vous répondez c’est Réagir à ce message pour éviter d’avoir les questions et les réponses éparpillées.


                                          • Mycroft 20 mai 2009 17:36

                                            Le problème des banlieues, il est surtout lié à la lâcheté des riverains, qui n’interviennent pas quand ils ne sont pas agressé.

                                            Non assistance à personne en danger, c’est un crime grave. C’est toutes les banlieues ou presque qu’il faudrait mettre en taule.

                                            Cessez donc de mettre sur le dos des immigrés les fruits de votre propre lâcheté.Allez donc aider vos voisins quand les choses vont mal, ensuite, vous viendrez donner des leçons.

                                            Elle est loin la France de Degaule...


                                          • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 15:26

                                            Une Europe ouverte à tous les vents, passoire ou une Europe pensée sur des critéres, des valeurs qui font, justement, l’Europe ?

                                            N’en dîtes pas plus, on a compris votre point de vue.
                                            Vous êtes écoeurant tellement vous pipeautez. Laissez moi deviner, vous travaillez dans la politique non ? La communication peut-être ?


                                          • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 15:51

                                            Les valeurs de l’Europe sont la paix, la liberté, la justice, le progrés...que tu soit blanc, femme, croyant, jeune...ou pas...peu importe

                                            Ohoohh ! Hub’, vous êtes trop fort. J’en chialerais presque !!
                                            LA valeur de l’Europe, c’est le pognon !


                                          • Pacalvotan Pacalvotan 20 mai 2009 15:31

                                            Nous subissons déjà les décisions des néo-libéralistes et néo-cons. Retour au sein de l’OTAN, Europe des technocrates...
                                            Tout s’accélère, on y arrive petit à petit, la fin d’un monde. Alors le débat sur l’argent que coûte l’immigration est tellement dérisoire que j’en rirais presque.
                                            La seule question qui m’obsède aujourd’hui est si nous allons d’ici peu appuyer sur le bouton « power » ou « reset ».

                                            Bien à vous


                                            • Antoine Diederick 20 mai 2009 20:03

                                              a Pacalvotan

                                              la fin d’un certain monde , en effet, une sorte d’accélération de l’histoire....que va-t-il se passer, que sortira de toute cette agitation..... ?

                                              « Power » ou « reset »....bonne question.....

                                              Toutefois, ne cultivons pas l’esprit de la catastrophe à venir, une nouvelle de vigilance s’impose, encore faudrait-il connaître les valeurs qui la nourriraient, cette vigilance....


                                            • Pacalvotan Pacalvotan 20 mai 2009 15:39

                                              Nobody knows me, vous m’ôtez les mots de la bouche. Vous avez tout mon soutien.


                                              • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 15:45

                                                Les chiffres (que Mr Gourevitvh a puisé aux sources officielles) sont les suivants : 
                                                Dépenses sociales en faveur des immigrés (prestations vieillesse, santé, logement, famille…)=-51,9 milliards d’euros
                                                Recettes en termes de cotisations sociales = +
                                                12,4 milliards d’euros.
                                                Ceci se traduit par déficit annuel important qui s’élève à
                                                39,5 milliards d’euros.
                                                Un tel chiffre a de quoi faire frémir mais avant de le commenter précisons que le contribuable n’est pas concerné par la protection sociale qui relève de la solidarité entre actifs et inactifs.


                                                Surtout avant d’utiliser ce nombre, il faudrait peut-être se demander quel est le rapport recettes-dépenses chez les « non-immigrés ». Un français coûte aussi cher qu’un immigré en terme de dépenses sociales.
                                                Que je sache, la sécurité sociale n’a jamais été connue pour ses taux de rente faramineux... On va pas non plus mettre tous les déficits sur la tête des immigrés non plus. Faut arrêter un peu là.
                                                Sinon, on peut direct rajouter le mauvais temps, on aura pas l’air beaucoup plus cons.


                                                • Relladyant icare 20 mai 2009 16:00

                                                  Pas besoin de couper les cheveux en 4 et d’enculer les mouches plus longtemps... A moins d’être vraiment demeuré, il ne faut pas longtemps, quand on voit un peu le taux de chomage de certaines zones de banlieue composée à plus de 50% de population immigrées parfois, pour très bien comprendre que la balance entre les impots payés (aucun quand on est au RMI), et les assistances sociales, sont largement déficitaires....

                                                  SI on rajoute les gymnase cramés à reconstruire, les bus brûlés à remplacer, les effectifs de police à augmenter, la justice et le tribunal pour enfant de Bobigny plein à craquer, on arrive dans des cas presque risibles, qui rendent le slogan « chance pour la France », assez caucasse.


                                                • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 16:06

                                                  Pas besoin de couper les cheveux en 4 et d’enculer les mouches plus longtemps...

                                                  C’est sûr qu’avec des raisonnements à l’emporte pièce du genre « toute voiture brûlée, toute vitrine cassée, en France est le fait d’un immigré », vous ne coupez pas les cheveux en 4 vous...
                                                  Heureusement, vous ne produisez pas d’étude statistique. Enfin j’espère ??


                                                • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 16:18

                                                  Et les marées mon bon m’sieur, c’est la faute à qui hein ?


                                                • Cascabel Cascabel 20 mai 2009 16:19

                                                  « Un français coûte aussi cher qu’un immigré en terme de dépenses sociales. »
                                                  En dehors du fait qu’une telle affirmation soit hautement contestable, la question n’est pas là. Les Français sont chez eux et devraient protéger en toute logique leurs intérêts comme c’est le cas dans pratiquement tous les pays.


                                                • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 16:27

                                                  Ben la question est là justement. Les immigrés dont le rapport fait état payent des charges sociales donc ils ont droit à la sécurité sociale. On parle d’immigrés en situation régulière il me semble vu qu’ils payent des charges sociales. Ils coûtent plsu ou moins ce que coûtent tous les autres travailleurs.
                                                  La sécurité sociale n’est pas sensée être rentable (sauf pour l’énervé des résultats).
                                                  Un français ne rapporte pas à la sécurité sociale à moins de n’être jamais malade, de ne oas vieillir (difficile vous en conviendrez), de ne pas avoir de logement ni de famille...

                                                  C’est ça oui, on défend nos intérêts chez nous... et aussi un ptit peu chez les autres je dirais.


                                                • Relladyant icare 20 mai 2009 16:30

                                                  Et heureusement, qu’il n’y en n’a pas d’études statistiques concernant les émeutes de banlieues, ça emmerderait bien la gauche. En attendant, ça n’empêche pas les contradictions du genre : « non non ce ne sont pas forcément des immigrés, ce sont pas forcément des ’issus de l’immigration’ », tout en disant juste aprés « si si, les émeutes c’est parce qu’ils sont victimes de discriminations ». Si donc ils sont victimes de discrimination, c’est donc bien qu’ils sont soit immigrés soit issus de la vague d’il y a 50 ans.

                                                  D’ailleurs à l’époque les RGs avaient mené une étude sur la consonnance des noms, et il ressortait que la quasi-totalité des mis en examens pendant les émeutes de 2005 avaient un nom à consonnance outre-Méditerrannée.


                                                • Relladyant icare 20 mai 2009 16:31

                                                  Et les marées mon bon m’sieur, c’est la faute à qui hein ?

                                                  >> Sarkozy ? Les banquiers ? smiley


                                                • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 16:43

                                                   - Si donc ils sont victimes de discrimination, c’est donc bien qu’ils sont soit immigrés soit issus de la vague d’il y a 50 ans.

                                                  Pour info, il n’y a pas que la discrimination raciale.

                                                   - D’ailleurs à l’époque les RGs avaient mené une étude sur la consonnance des noms, et il ressortait que la quasi-totalité des mis en examens pendant les émeutes de 2005 avaient un nom à consonnance outre-Méditerrannée.

                                                  Discrimination ? xD


                                                • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 16:51

                                                  Et les marées mon bon m’sieur, c’est la faute à qui hein ?
                                                  >> Sarkozy ? Les banquiers ? 

                                                  Oui ben en attendant, la crise on sait d’où elle vient. Et c’est pas le fait de faire venir des populations étrangères travailler sur le sol français.
                                                  Pas besoin de statistiques là, c’est du bon vieux flag des familles. Par contre, on est tout de suite moins vindicatif. Ou en tout cas, il faut « éviter les dérapages », « regretter les débordements ».
                                                  Mais je m’éloigne du sujet.


                                                • karg se 20 mai 2009 21:07

                                                  Icare, t’a vu les stats du RMI en Arriège ? Je propose de virer l’Arriège de la France. Zon qu’a se démerder ces branleurs. Et puis la Corse et le DOM TOM avec.


                                                • Benoit 17 21 mai 2009 10:03

                                                  Les statistiques ethniques sont interdites par les grands penseurs sociaux de votre genre qui ne veulent surtout pas qu’on décompte les origines ethniques des criminels
                                                  Il n’en reste cependant pas moins que 70 % des prisonniers en France sont musulmans.


                                                • Nobody knows me Nobody knows me 25 mai 2009 10:50

                                                  J’en ai rien à branler que 90% des prisonniers en France aient un sexe de longueur moyenne de 15 cm. Je n’en concluerai pas que les hommes ayant un sexe de 15 cm ont plus de chances d’être des criminels que les autres.
                                                  Idem avec les statistiques ethniques. Ca ne me fera pas conclure que telle couleur a plus de propension au crime qu’une autre.
                                                  Se baser sur ce seul paramètre est une imbécilité sans nom et un manque de rigueur absolu pour une étude statistique.


                                                • Pacalvotan Pacalvotan 20 mai 2009 15:47

                                                  « Les valeurs de l’Europe sont la paix, la liberté, la justice, le progrès »...
                                                  Mon cher Hubert, il serait temps de vous reconnecter avec la réalité. Vous avez oublié l’amour, la joie...tiens, un bisounours est en train de descendre de son arc-en-ciel en face de chez moi...
                                                  Essayez de vous extirper de votre condition de petit occidental libéral en vue d’avoir un point de vue objectif sur les autres pays et autres continents.


                                                  • Outsider Outsider 20 mai 2009 16:07

                                                    Moi je suis d’accord avec vous sur le fait qu’il faut voir plus loin, mais si on voit bien à mon avis l’un des meilleurs systèmes pour le vivre ensemble reste toujours la démocratie (invention occidental). je ne crois pas que tout ce qu’a fait occident soit mauvais, ni tout qui font les autres peuples est correct.

                                                    Je ne suis pas d’accord avec les français qui pratiquent la repentance soit par naïveté, soit parce que pensent qu’avec une telle attitude vont effacer les fait historiques, mais il faut voir chaque fait d’âpres son époque, la repentance contribue avec le néolibéralisme ! Tout comme les communautarises et la diversité.

                                                     A mon avis ce qui manque en ce moment plus qu’accueillir toute la misère du monde et ce qui va avec le plus sensé serait de faire pression pour que les payses aussi occidentaux que du tiers monde ou sous-développés ou comme vous voulez les appeler commencent pour changer ses politiques et la corruption qu’est un cancer, tandis que sa ne soit pas éradiqué quoiqu’il soit le place de victime ou de victimaire, la migration continuerait et ne sera pas très rigolo pour personne.


                                                  • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 16:13

                                                    Jacob, je vous placerai bien un miroir devant la gueule pour vous montrer que l’occidental libéral que vous êtes et des mecs dans votre genre, n’ont jamais été dérangés par le fait de fomenter des coups d’état contre des gouvernements élus démocratiquement, de soutenir des dictatures (Amérique latine), des exactions atroces (Timor) mais j’ai l’impression de parler à un mur.
                                                    Mais merci d’arrêter de jouer l’enfant de choeur horrifié par les atrrrrrocités du communisme, de l’islamisme et des partis uniques. Ca ne prend pas. Vraiment pas.


                                                  • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 16:16

                                                    pour que les payses aussi occidentaux que du tiers monde ou sous-développés ou comme vous voulez les appeler commencent pour changer ses politiques et la corruption qu’est un cancer, tandis que sa ne soit pas éradiqué quoiqu’il soit le place de victime ou de victimaire, la migration continuerait et ne sera pas très rigolo pour personne.

                                                    Hein ???!!! o_O


                                                  • Outsider Outsider 20 mai 2009 16:25

                                                    à Nobody knows me

                                                     

                                                    Désolée je suis étrangère et parfois je n’arrive pas a bien m’exprimer

                                                     Ce que je veux dire c’est que l’une des grands problèmes du tiers monde c’est la corruption, et que tant que sa ne s’arrête pas tout va se dégrader, la vie des gens qui la souffrent devient insupportable, les opportunités réduites, l’éducation, la sante se dégradent, etc, alors ne reste pas grand choix que quitter son pays,  en dépit du pays même voila..


                                                  • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 16:30

                                                    D’accord avec vous. Je ne pense pas que la personne qui sera réellement cohérente çet intègre face à la corruption est née...
                                                    Bien à vous


                                                  • décurion 20 mai 2009 16:23

                                                    L’ auteur,

                                                    Qu’une association de contribuables veuille déterminer le coût de l’immigration sur les finances publiques , n’est pas une démarche de nature à provoquer un malaise.

                                                    Qu’elle s’interesse prioritairement à ce qui sort de la poche du contribuable, et non a ce qui rentre dans les caisses de l’état me semble être conforme a son but.

                                                    Cette opuscule, que je ne lirais certainement jamais, je ne peux pas le juger. Est il faux ? Sciemment, par omission ? Est il juste, fondé ?

                                                    Je n’ai que votre appréciation, qui est que cet opuscule tend à remettre en cause la légitimé de la présence des immigrés sur notre sol.

                                                    Ensuite, j’ai vérifié votre présentation, pour comprendre pourquoi, les pieds à coté de la plaque et les doigts dans les yeux.

                                                    En premier lieu, vous vous lancez dans une contre expertise, forcement malhonnête, puisqu’elle tend ouvertement à démontrer que l’immigré ne coûte pas mais rapporte. Il est clair que vous ne solliciterez que les données confortant le résultat recherché.

                                                    Ce qu’a fait peut être cette association, mais elle, était fondée pas vous.

                                                    Economiquement, l’équation est simple, l’immigré répond à un besoin, il rapporte, dans le cas contraire, on le supporte.

                                                    Peu importe si un immigré coûte ou rapporte, ce qui importe, c’est sa légitimité. Ce que cette association remet en cause, et n’avez pas su défendre malgré votre posture.

                                                    J’ai lu qui ?, Pas l’homme de convictions .



                                                    • Outsider Outsider 20 mai 2009 16:32

                                                      Vu que vous êtes la, je vous posse une question : este-ce que la France et / ou les français doivent admettre touts les gens que souhaitent venir vivre ici ?

                                                       

                                                      Est-ce que il n’y a pas de l’intérêt commun, des lois républicaines, la souveraineté ?


                                                    • décurion 20 mai 2009 16:43

                                                      Je ne suis ni la France, ni les français, à la 1ère question, c’est non, je ne comprends pas la seconde question.


                                                    • Outsider Outsider 20 mai 2009 16:50

                                                      Je dis que si les pays n’ont pas le droit à choisir ouvrir ou à fermer ses frontières et a exercer sa souveraineté.


                                                    • décurion 20 mai 2009 17:18

                                                      La France actuelle, vassale de l’ Europe, sujette du Grand Empire Américain , n’en a pas le pouvoir, ni la volonté. Le peuple n’a que sa légitimité, une peau de chagrin.


                                                    • Le petit département éclairé 20 mai 2009 19:05

                                                      Pour ma part je ne cherche pas à apporter une caution scientifique à l’antiracisme, ce serait bien illusoire, comme la plupart des réactions le démontrent. Je dis quelque part dans mon billet que les immigrés qui depuis longtemps font souche en France, y veillissent ne peuvent pas se voir appliquer le soupcon de coûter au pays tant les interdépendances sont nombreuses.
                                                      Il n’est pas vrai que l’immigré « rapporte » ou soit « supporté » lorsque lui ou ses descendants subissent des discriminations...il est aussi « gaspillé ».
                                                      Je prétends que l’association des contribuables est fondée à parler en son nom mais qu’elle commet une grave erreur en prétendant que son intéret se confond pas avec celui du pays. 


                                                    • décurion 20 mai 2009 20:24

                                                      L’auteur,

                                                      Mon opinion personnelle est que je n’ai pas besoin des immigrés. Ni dans l’immédiat, ni pour après demain. Les colonnes débits et crédits ne m’interessent absolument pas. Je ne renie pas le droit d’asile, je l’accepte et je l’assume. Je suis contre le rétroactivité des lois, et je ne remets pas en cause le présence des étrangers en situation régulière. J’accepte que des étrangers puissent encore venir se constituer un pécule apte à leur permettre d’améliorer leur existence chez eux , mais je suis pour l’arrêt immédiat de l’immigration, parce que nous n’avons pas les moyens d’ assumer ce qui est devenu un tonneau des Danaïdes.

                                                      Toutefois, je veux bien réviser mes positions, si quelqu’un peut me démontrer par A + B que la France a besoin d’ immigrés, et surtout de chiffrer en nombre d’individus ce besoin.


                                                    • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2009 16:35

                                                      On dirait un sketch des inconnus... Ou du Bruel.


                                                    • Pacalvotan Pacalvotan 20 mai 2009 17:07

                                                      « la philosophie libérale est dans la réalité et répond aux valeurs humaines ... »
                                                      Mon pauvre Hubert, ce que tu dis est aussi extrémiste que le sont le communisme, le fascisme ou l’islamisme. Et le libéralisme à outrance c’est combien de millions de morts ????!!!! C’est le modèle que tu aimerais mondial ? Si le monde entier avait le même train de vie que la France par exemple, il faudrait 3 planètes Terre. Réalises-tu que l’on fonce droit dans le mur ? Car le système que tu défends est périmé, or ses leaders ont des œillets, ou alors ont d’autres projets pour l’humanité. Comme ramener la population mondiale à environ 600 millions d’habitants par exemple ! (dixit M.Attali). Nous vivons une période de transition qui finira forcément par un bain de sang à échelle mondiale. Alors fais nous part de tes propositions s’il-te-plait...en évitant bien sûr les clichés pour une fois.


                                                      • adeline 20 mai 2009 17:09

                                                        Ce qui nous coute c’est surtout :

                                                        -le budget de Frontex
                                                        -les expulsions qui parfois nécessitent un jet rien que pour une expulsion
                                                        Avec ce budget il y a largement de quoi créer les conditions pour rester au pays


                                                        • karg se 20 mai 2009 17:15

                                                          Et on en vient à parler du fameux Gourevitch

                                                          Ce livre est l’exemple parfait d’un travail d’un type plein de bonne volonté mais qui a des connaissances en économie de niveau collège. En effet l’économie, c’est n’est pas un jeux d’additions, mais des modèles complexes qui prennent en compte un grand nombre d’effets micro et macro économique, directs et indirects. Aborder cela a partir d’indicateurs basiques (revenus et impositions), en ajoutant des éléments très contestable et parfois franchement risible (comme le manque à gagner fiscal sur le proxénétisme ou la contrebande, comme si l’immigration été nécessaire a ces activités) est un erreur méthodologique impardonnable.

                                                          De cette erreur découle un oubli titanesque : il n’a pas pris en compte, a aucun moment, les entreprises créer par les immigrés. Elles génèrent des salaires, des bénéfices, des cotisations sociales. Hors ces populations sont parmi les plus entreprenantes (bien sûr surtout des TPE, de l’artisanat, des auto-entrepreneurs, mais pas que). Cet oubli n’est pas une simple erreur d’inventaire, c’est un choix manifeste pour fausser les résultats de son « étude ».


                                                          • Le petit département éclairé 20 mai 2009 19:07

                                                            Je n’ai fait qu’évoquer cet argument qui, comme vous le dîtes, est à lui seul fatal à l’étude que j’ai décortiquée.



                                                            • Yaka Yaka 20 mai 2009 17:33

                                                              Ayant déjà fait des tours dans les cités, je vois pas très bien ce qui coute cher là bas, les immeubles sont super mal entretenus. D’ailleurs tout est mal entretenu.

                                                              Les aides sociales sont pour la plupart réutilisé dans la consommation, donc reversées dans la TVA et dans les comptes des entreprises. Il faut toujours faire attention aux gros chiffres.
                                                              L’économie est un circuit ne l’oublions pas.

                                                              Bon après, que les cités coute à l’Etat c’est un fait, ce sont des gens qui doivent manger et qui produisent moins de richesses que les autres.

                                                              Après il faut préciser certains points :

                                                              1) Le niveau de vie là bas( contrairement à ce que veut nous faire croire l’UMP avec la mere de famille qui toucherait 5000 euros par mois seulement par des aides) est beaucoup moins élevé qu’ailleurs, la plupart des gens vivent dans la misère.

                                                              2) Ils produisent moins de richesse car il y a discrimination à l’embauche : vous avez un boulot et eux des aides ... si ca ne vous plait pas je pense qu’ils sont prêts à échanger tout de suite.

                                                              3) Les immigrés ont été invités chaleureusement en France après la seconde guerre mondiale, et entassés dans les bastions communistes car ct les seuls à les accepter (fallait pas choquer les vieilles villes de droites).
                                                              En gros, on avait besoin de mains d’oeuvres, mais on a tout entassé dans des cités pour pas géner les riches consommateurs. On a profité de leurs bras pour reconstruire la France, et maintenant qu’il n’y a plus assez de boulot pour tout le monde on les laisse au chômage et on dit qu’ils coutent cher ... Je commence à comprendre un peu pourquoi ils aiment pas la France.


                                                              • Bulgroz 20 mai 2009 18:10

                                                                Sur les 2,9 millions d’étrangers (en situation régulière) en age de travailler, à peine un tiers de femmes est en emploi et un peu plus d’un homme sur deux.

                                                                Plus globalement, parmi les chômeurs en France :Total France : 9,9

                                                                Français de naissance : 9,1 ; Européens (Europe des 15) en France : 7,4 ; Français par acquisition : 15,6 ; Autres étrangers : 26,2, dont :

                                                                Algériens : 28,9 ; Marocains : 26,4 ; Tunisiens : 27,6 ; Africains : 29 ; Turcs :29,5

                                                                Au total, sur 5 étrangers présents sur le territoire, seuls 2 ont un emploi.

                                                                Les Maghrébins représentent 30% des travailleurs étrangers, mais prés de la moitie des chômeurs de cette catégorie.

                                                                Les Asiatiques, dont les flux annuels d’immigration régulière ont triplé depuis le début des années 1990 pour dépasser 30000 (an), soit 3 fois moins que les 100 000 Africains du Nord et du Sud ont un taux de chômage égal à celui des Français.

                                                                Par contraste, les Portugais représentent 24% de la population active étrangère et seulement 7% de des chômeurs. Dommage que tous les Français ne soient pas d’origine portugaise !

                                                                Tout cela est très douloureux pour le mythe des africains qui viennent nous enrichir !!!


                                                                • karg se 20 mai 2009 18:32

                                                                  http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1212&page=graph

                                                                  Voyons voir de plus près :
                                                                  - le taux d’activité des femmes immigrés maghrébines est assez élevé (60%) chez les moins de 40 ans, il s’écroule ensuite mais c’est signe que l’immigration récente est plus active, plus européannisé (allez, rappelez vous, depuis quand les femmes ont le droit de travailler sans le consentement de leurs maris ?)
                                                                  - les immigrés occupent des emplois de très mauvaise qualité : nettoyage, construction, service à la personne. Ils sont donc plus facilement touché par le chômage, le temps partiel et les CDD. Des boulots que les fdc ne veulent pas. Petit exemple, sur Paris, les 2/3 des employés des entreprises de nettoyage sont des immigrés.
                                                                  - quand bien même ils ont un diplôme de l’enseignement supérieur (donc bosseur, un BTS ou une licence ça tombe pas du ciel) ils sont trois fois plus souvent au chômage. Racisme ? un peu, absence de réseau et de pistons surtout (étant fils de prolo et master 2, je sais de quoi je parle).

                                                                  Bon maintenant Jean Guy tu laisse tomber ton boulot dans le bureau à la Défense et tu va ballayer dans le métro.


                                                                • karg se 20 mai 2009 18:33

                                                                  Parce que tu crois qu’on peut « intervenir » en Afrique sans faire pire ? C’est à peine si nos politique arrivent à gérer les affaires courantes ici, alors là bas...


                                                                • karg se 20 mai 2009 18:33

                                                                  Parce que tu crois qu’on peut « intervenir » en Afrique sans faire pire ? C’est à peine si nos politique arrivent à gérer les affaires courantes ici, alors là bas... Quand on arrivera a faire quelques choses avec les Antilles et la Guyane, on pourra éventuellement leur donne des conseils.


                                                                • karg se 20 mai 2009 22:50

                                                                  Mayotte n’aurai jamais du rester française.


                                                                • MortytheReaper 20 mai 2009 19:00

                                                                   Pauvres gens fortunés qui vont perdre leur domestique, les employés pas déclarés, leurs locataires qui du coup paient plus cher (la clandestinité coûte !)

                                                                  Pauvres petits nationaux qui votn du coup s’apercevoir que le « local » peut être aussi voyou. que de joie dans cette uniformité médiocre la france « Martin -Dupont » bloqués au 35h que de fraîcheur :)
                                                                  Pauvres entrepreneurs furibards d’écrouler leur productivité et la souplesse des Rh des immigrés...
                                                                  Bref du grand délit de faciès et une décadence accélérée de cette France qui n’en finit pas d’avoir peur de l’Autre ?


                                                                  • MortytheReaper 20 mai 2009 19:09

                                                                    « Les antilles » bossent.
                                                                    Demander plutôt à vos députés comment ils ont voté 20, 30 ans auparavant à la création de la CEE puis de l’UE. Vous seriez étonné de découvrir l’ampleur des arrangement qui profitent seulement à quelques métroplitains. Qui tient l’économie tient les votes, mais c’est tellement plus facile de les traiter de tous les noms surtout de fainénants , les ultramarins....

                                                                    Petit rappel historique : Pourquoi la vague immigratoire en métropole dans les années 50 ? Pour avoir dans les administrations une population docile moins bien rémunérée que la métropolitaine (ca va rappelle rien ? et les autos elles furent construites par qui ? le BTP ? ) puisque les programmes scolaires et l’accès aux diplomes n’étaient pas du tout équivalents à ceux de la Métropole. ah le mythe du « nègre fainéant » l’argument qui tue du « beauf »  :((


                                                                    • Reinette Reinette 20 mai 2009 19:53


                                                                      L’immigration comme facteur de croissance démographique…

                                                                      La France est aujourd’hui le second pays d’immigration européen derrière l’Allemagne. Comme ses voisins, elle a tardé à se définir comme « terre d’immigration ». En 2030, le seul facteur de croissance démographique en France sera lié à l’immigration.

                                                                      la Cité nationale de l’histoire de l’immigration : http://questions-contemporaines.histoire-immigration.fr/sommaire/les-femmes/les-migrations-de-femmes-sont-elles-differentes-de-celles-des-hommes.html
                                                                      Sources : Haut Conseil à l’intégration, Rapport statistique 2005 de l’Observatoire statistique de l’immigration et de l’intégration, janvier 2007, www.hci.gouv.fr.


                                                                       


                                                                      • Suldhrun LOL 20 mai 2009 20:21

                                                                        Dans la pauvreté , ou la richesse , dans l expression ou le silence La France a du monde des leçons a donner , et non a recevoir .


                                                                        • Suldhrun LOL 20 mai 2009 20:23

                                                                          Et c est pas lol  !


                                                                        • Reinette Reinette 20 mai 2009 20:34

                                                                          L’immigration comme facteur de croissance démographique

                                                                          La France est aujourd’hui le second pays d’immigration européen derrière l’Allemagne. Comme ses voisins, elle a tardé à se définir comme « terre d’immigration ». En 2030, le seul facteur de croissance démographique en France sera lié à l’immigration.

                                                                          la Cité nationale de l’histoire de l’immigration : http://questions-contemporaines.histoire-immigration.fr/sommaire/les-femmes/les-migrations-de-femmes-sont-elles-differentes-de-celles-des-hommes.html
                                                                          Sources : Haut Conseil à l’intégration, Rapport statistique 2005 de l’Observatoire statistique de l’immigration et de l’intégration, janvier 2007, www.hci.gouv.fr.


                                                                          • karg se 20 mai 2009 21:19

                                                                            Gourevitch, dans son bouquin digne d’un collégien, il a mis dans le cout de l’immigration le manque a gagné sur le proxénétisme ou la contrebande, comme si ces activités avaient besoin de l’immigration.

                                                                            D’autre par il c’est permis un oubli pour le moins fâcheux : il a oublié que les immigrés créé souvent des entreprises (un peu plus que les locaux).

                                                                            Des éléments aberrants, des oublis titanesques, comment prendre une telle étude au sérieux ?

                                                                            Jacob Arfwedson, suédois, chercheur associé à l’Institut économique Molinari :
                                                                            « J’apprends ce jour que je suis non seulement un coût pour la société française, mais également un frein à la croissance !
                                                                            Comme j’ai fondé mon entreprise il y a bientôt six ans (après avoir été salarié/cotisant pendant maintenant plus de vingt ans), il faudrait donc que j’arrête et retourne dans mon pays d’origine ? »


                                                                            • Benoit 17 21 mai 2009 10:00

                                                                              Ayez le courage de comprendre que personne ne parle des suédois...
                                                                              Votre réflexion est ridicule, allez vivre dans les banlieux au milieu de populations à dominante musulmanes et vous me direz ce qu’elles rapportent à la France.
                                                                              Le pire étant que grace à nos politiques ils sont tous français.
                                                                              De plus s’il vous plait vérifiez vos accords de participes et de verbes avant de parler de la France.
                                                                              Etre français c’est parler et écrire correctement notre langue


                                                                            • karg se 21 mai 2009 10:54

                                                                              Et ? Le suède était un pays pauvre et arriéré au début du 19eime siècle, qui subissait une émigration importante. Pourtant ils sont maintenant tellement riche que l’invasion de Viking vous parez non seulement tolérable, mais même souhaitable. Quelques décennies plus tôt vous leur auriez mis des coups de pieds au cul pour les renvoyer dans leur misère.

                                                                              Au début du 20eime en France, les politiques faisaient des grands discours pour nous expliquer que les italiens et les polonais, trop catholique, ne pourrais jamais s’intégrer. On vois le résultat.

                                                                              Croyez vous que les immigrés arabo-musulman ne crée par d’entreprise ? Les Kebabs c’est des aryens qui les ouvrent ? Les entreprises du bâtiments ? Tarik Krim il existe pas ? Le gros Yazid Sabeg, c’est le RMI qui l’a engraissé où c’est pas plutôt sa réussite dans les affaires ?



                                                                              • yvesduc 20 mai 2009 21:19

                                                                                L’État étant un instrument de redistribution des riches vers les pauvres, il est normal que les pauvres soient une charge et que les riches soient des atouts de ce strict point de vue. Ce qui manque au calcul des Contribuables Associés, c’est évidemment la richesse privée produite par les entreprises grâce au travail des immigrés.


                                                                                • karg se 20 mai 2009 21:41

                                                                                  Évidement qu’il l’a pris en compte, comme le fait que les emplois de bas niveau libère des bras (où plutôt des cerveaux) qui peuvent ainsi travailler sur des emplois plus productif, mais qui dépendent quand même de l’exécution de certaines basses tâches. Son étude est très incomplète, comme je l’ai dit dans un post disparu ou supprimé (merci la censure) l’économie n’est pas une science d’addition, mais de modèle complexe qui ressemble plus à des réseaux d’actions/réactions. Enlever un élément du système, ici les immigrés, aurait des conséquences bien plus importante que réduire le déficit de l’état.


                                                                                • Suldhrun LOL 20 mai 2009 21:52

                                                                                  Oui et Non.........

                                                                                  L élitisme a pour vocation , saine , l octroi de ses qualités , l argent , certes mais pas seulement .

                                                                                  Le non , d arguments, je m en dispense


                                                                                • karg se 20 mai 2009 22:01

                                                                                  lire « qu’il ne l’a pas pris en compte... »


                                                                                • Le péripate Le péripate 20 mai 2009 21:57

                                                                                  Existe-t-il un objet que l’on puisse nommer « économie française » ? Ca me parait douteux, et artificiel. Disons simplement que chaque homme (ou femme) qui a un emploi ou une activité est à porter à l’actif, et chaque homme qui bénéficie d’une assistance, d’une aide, au passif. Et cette question n’est pas le privilège de l’immigration, mais une question générale.
                                                                                  Les questions d’immigration sont des questions « culturelles », c’est à dire comportementales, et l’économie n’a rien à voir là-dedans.


                                                                                  • maharadh maharadh رجل حر 20 mai 2009 22:18

                                                                                    Il me semble que pour faire un bilan il faut prendre en considération tous les paramètres et non uniquement ce qui arrange en somme il faut être objectif.
                                                                                    Donc prendre aussi en considération ce que nos grands groupes industriels ont pillés dans les sous-sols de nos colonies ou ex-colonies, les analystes économiques sérieux démontrent que le niveau de vie que nous avons eût pendant ces trois décénnies étaient dûes à ces pillages.
                                                                                    Et encore on ne parle que de choses matérielles , je ne par le pas de tous ces pauvres types qui venaient du fin fond de chaque colonie et dont notre pays s’est servi pour se défendre il suffit d’aller visiter quelques cimetières vous y verrez des carrés remplis de jeunes gens morts pour notre pays ayant souvent servi de chair à canon , c’est à dire que l’on a envoyé en première ligne !
                                                                                    Il faudrait aussi comptabiliser les pensions absolument ridicules que notre pays donne aux anciens combattants de nos ex-colonies, c’est une honte.
                                                                                    http://life-in-the-dead.over-blog.com/article-28316450.html


                                                                                    • PUCK 21 mai 2009 00:09

                                                                                      Je vois avec grand plaisir que le vent commence à tourner .
                                                                                      Il y a 2 ans ,la plupart des articles de ce jour qui nient que l’immigration soit une chance pour la France n’auraient pas pu paraitre .
                                                                                      Qui pourrait me dire à quoi cela est dù ? A un retour du réalisme ? au développement d’Internet ?
                                                                                      Quoiqu’il en soit ,cela me réjouit et je souhaiterai que la loi Taubira tombe dans les oubliettes .(Vous savez :les méfaits de la colonisation )

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Prospero


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès