• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les marxistes ont tort depuis 150 ans....

Les marxistes ont tort depuis 150 ans....

Il suffit de lire les chiffres pour comprendre...

Ce graphique illustre une estimation de l’évolution de la distribution des revenus à l’échelle mondiale depuis 1970.
 
 
Les deux verticales rouges indiquent un revenu annuel de $312 (i.e. l’équivalent de $1 par jour en 2006) et de $554 (i.e. l’équivalent d’un dollar par jour aux prix de 1985). Comme vous l’avez sans doute compris, le premier enseignement que nous pouvons tirer de ces distributions, c’est que, depuis 1970, le taux de pauvreté s’est littéralement effondré. Avec un seuil de pauvreté de $1 par jour, cela ressemble à ceci :
 
 
Autre enseignement : cet enrichissement global s’est accompagné d’une spectaculaire réduction des inégalités. Les graphiques suivants illustrent (de haut en bas et de gauche à droite) le coefficient de Gini, les indices d’Atkinson (avec un coefficient de 0,5, de 0,75 et de 1 respectivement) et les ratios inter-percentiles (75%-25% et 90%-10% respectivement).
 
 
Ces graphiques sont extraits de Maxim Pinkovskiy, Xavier Sala-i-Martin, Parametric estimation of the world distribution of income(2009).
 
Ce préalable étant posé, vous pouvez retourner écouter votre éditorialiste préféré gloser à l’infini sur le torrent de misères qui s’est déversé sur notre pauvre humanité ces quarante dernières années ainsi que sur l’explosion des inégalités qui l’a accompagné.
 
Au royaume des aveugles…
 
Georges Kaplan
 
La démonstration de Guillaume Nicoulaud, alias Georges Kaplan, est édifiante. La ritournelle que certains s'évertuent à vous répéter sans cesse selon laquelle les riches s'enrichissent et les pauvres s’appauvrissent est fausse depuis toujours. Ne serait ce que parce que pour que les riches s'enrichissent, il faut que les pauvres consomment, donc qu'à leur tour ils s'enrichissent. Cette vérité basique que les adeptes de la religion fondée par le philosophe Karl Marx au XIX ième siècle continuent de nier au nom du dogme sacré est le moteur de toute avancée sociale et de tout progrès humain. Jamais les pauvres n'ont été aussi "riches" qu'aujourd'hui. Et à chaque fois que le système est tombé en panne, c'est lorsque l'Etat, d'une manière ou d'une autre (spoliation, monopole, interventionnisme, collectivisation...) a outrepassé ses fonctions de régulateur et de facilitateur pour entrer dans un rôle d'administrateur ou de gestionnaire.
 
L'erreur est de croire et de faire croire, comme, hélas, cela est trop souvent le cas, que les richesses sont constantes et que les échanges se font à somme nulle. C'est la grande théorie du marxisme, c'est sa grande erreur. Toute la mythologie marxiste repose sur ce présupposé. Mais il est faux. La richesse se produit, s’accroît et les quantités de richesses partagées à travers le monde sont chaque fois plus grandes qu'à la génération précédente. Dès lors, s'il reste des riches beaucoup plus riches qu'hier, le différentiel entre entre le haut et le bas de l'échelle est aujourd'hui moindre qu'hier. Cela est vrai dans le raisonnement micro économique (les différences de vie entre un chef d'entreprise d'aujourd'hui et le plus petit échelon de son entreprise sont moindres que ce qu'elles étaient il y a une ou deux génération, incomparables par rapport à ce qu'elles étaient il y a un siècle, totalement inexistantes pour des gens d'il y deux siècles qui nous regarderaient vivre...) mais aussi macro économique (si on fait abstraction des zones de conflit ou d'étatismes).
 
C'est cette vérité là, criante, flagrante, que les négationnistes marxistes nient sans pouvoir apporter le moindre chiffre ni la moindre démonstration. C'est cette vérité là qu'il serait bon d'enseigner dans nos établissements scolaires... Hélas, au vu des manuels scolaires d'économie, cela est encore loin d'être le cas. Et dire que le monde entier lit et apprend l'enseignement des économistes français dont les élèves de notre pays ignorent jusqu'au nom !
 

Article paru sur MaVieMonArgent.info


Moyenne des avis sur cet article :  1.71/5   (96 votes)




Réagissez à l'article

167 réactions à cet article    


  • chapoutier 19 juin 2013 08:36

    ça y vas fort la censure !!!
    article nul et non avenu


    • TDK1 TDK1 19 juin 2013 12:12

      Je n’ai pour ma part rien censuré, j’ai reçu votre premier message dans ma boîte mais il n’apparaît pas sur le forum. Pour ma part je regrette car je l’aurais laissé. Les insultes et la grossièreté sont à mes yeux la meilleure démonstration de la mentalité de l’émetteur. C’est aussi le cri de désespoir de celui qui se sait en difficulté et qui mis en face de ses contradiction n’a d’autre argument à avancer que la violence et la haine. 


    • amiaplacidus amiaplacidus 19 juin 2013 12:54

      Pas la peine de censurer (d’ailleurs je déteste la censure), l’article se charge lui-même de démolir son argumentation.
      Par exemple, lorsqu’on lit :
      « ....c’est que, depuis 1970, le taux de pauvreté s’est littéralement effondré.... »
      Les Français qui ont connu avant 1970 et l’époque actuelle constatent exactement le contraire. Il est inutile ensuite de continuer à lire l’article, tissu de calembredaines.

      Par ailleurs, le titre me fait penser que le « libéralistes » font beaucoup mieux que les marxistes.
      Cela fait plus de 237 ans qu’ils trompent le peuple (se trompent eux-même pour les plus naïfs). La « main invisible* » date de 1776, un bail !

      *in An Inquiry into the Nature and Causes of the Wealth of Nations, A. Smith 1776


    • TDK1 TDK1 19 juin 2013 13:04

      @ amiaplacidus


      Vous rendez vous compte de ce que vous dites ? Avant les années 70, il y avait de gigantesques bidonvilles à l’entrée des villes en France. Avant les années 70, la majorité de la population française n’avait pas le téléphone, la télévision était denrée rare et si le taux d’équipement en réfrigérateurs commençaient enfin à décoller, il n’y avait quasiment pas de congélateur.. Les équipements de la maison ? A mourir de rire, nous étions le pays d’Europe le moins équipé en salles de bains... 
      Contester que la pauvreté a considérablement reculé et que les pauvres d’aujourd’hui sont plus riches qu’ils n’ont jamais été est, outre les statistiques qui sont globales et ne reflètent qu’une tendance générale, mais c’est déjà beaucoup, relève de la simple observation. 
      SI vous viviez avant les années 70, essayez de vous rappeler. Et si vous ne viviez pas dans les années 70, demandez autour de vous...

    • amiaplacidus amiaplacidus 19 juin 2013 13:40

      TDK1 étiez-vous né en 1970 ? Moi, oui, j’’avais 30 ans ! Je suis parfaitement capable de comparer, en me souvenant et pas par des lectures plus ou moins biaisées..


    • Papat 19 juin 2013 14:00

      Ouaip, et avant 70, les gens n’avaient pas portables


    • gaijin gaijin 19 juin 2013 14:11

      c’est de la richesse un portable ?
      moi ça me coute plutôt mais j’ai pas le choix je suis obligé d’en avoir un pour bosser ........


    • Anaxandre Anaxandre 19 juin 2013 15:24

       C’est pour l’essentiel la technique qui permet depuis des décennies à l’homme un apparent « mieux vivre » matériel. La réalité c’est qu’avec une vie globalement et objectivement bien moins rude que celle de nos aînés (en occident et dans les pays émergents tout du moins), nous sommes au fond bien plus malheureux !

       Le « matérialisme », de tendance libérale ou marxiste ne fait pas tout ; l’homme ne peut se réduire, ni a un simple « travailleur », ni a un simple « consommateur ». Il faudra une société capable de dépasser ces concepts qui, on l’a vu, on le voit, poussés dans leur logique extrême, sont tout simplement déshumanisants.


    • Le printemps arrive Le printemps arrive 19 juin 2013 16:14

      Bravo TDK1 !

      bel article... pour tenir le troupeau des impulsifs dans un coin du parc !

      Vite, sauvez-vous des commentaires pour profiter de la vie !


    • politzer politzer 19 juin 2013 17:08

      complètement bidon désolé, vous surfez sur les apparences , celles des petis arrivistes nantis ou qui se croient tels ! en 70 les étudiants touchaient des bourses incroyablement élevées , les IPES s’étaient démultipliés au profit de dizaines de milliers d étudiants de condition modeste, des dizaines de milliers de postes de surveillants de lycée permettaient une meilleure surveillance des élèves et fournissaient aux étudiants une « bourse » d études d’une durée de HUIT ANS ! Il y avait le plein emploi depuis 1961 quand je suis rentré dans la production :changé de boite 3 fois en 2 ans ! Pas 9 millions de chômeurs et assimilés . On ne voyait pas 100000 jeunes gens à la rue ou invités à s expatrier par Attali et Raffarin, la sécurité sociale remboursait mieux mes médicaments , les soins hospitaliers mieux rendus, etc etc ! Voilà l exemple type des individus qui délibérément ou stupidement essaient d’intoxiquer l’opinion.Le « marxisme » est si faux que ses détracteurs ne cessent de tirer sur une ambulance ! si c était le cas , il serait enterré depuis belle lurette ! allez faire un tour au vietnam d où j écris et vous allez faire une crise de foie !lol vous y verrez ce qu est capable de réaliser une économie qui n est plus livrée àl anarchie de la concurrence à la loi du renard dans le poulaille ! Et cela à partir d’un pays dévasté par les bombardements de l’impérialisme amerloque .


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 19 juin 2013 18:46

      entre celtes

      je réponds : ce sont les libéraux capitalistes qui ont tort depuis 150 ans comme les religions CE

      SONT DES FAUTEURS DE TROUBLES...DES FROMENTEURS DE GUERRES

      DE LA DICTATURE DE L’ARGENT COMME L’AXE WALLSTREET-LA CITY FOURNISSEURS D ARMES

       ON EN ARRIVE :
       -a combler les dettes des BANKSTERS AVEC NOS IMPOTS
       - a faire travailler les salariés sous faux prétexte de vie plus longues....jusqu’a 70 ans
       - a transformer ceux qui sont sensés etre nos représentants LES ELUS EN LOBBYISTES DES GRANDS GROUPES MONDIAUX

       -a laisser crever de faim des petits africains alors que l’occident gache de la nourriture...nos retraités et chomeurs trouvent a manger dans les poubelles...soi disant que les hyper balancent a causes de fausses dates de péremption A VERIFIER

       AU MOINS AVEC LES MARXISTES CHACUN MANGE A SA FAIM SE SOIGNE ET EST SCOLARISE GRATUITEMENT

      exemple en FRANCE LES MUTUELLES SONT HYPER CHERES ET LES REMBOURSEMENTS OPTIQUES...DENTAIRES...AUDITIFS SONT TRES PEU REMBOURSES
      LA SANTE...........UNE MARCHANDISE.................

      LE NOUVEL ORDRE MONDIAL SERA MARXISTE OU TOUT FINIRA PAR LA REVOLTE DES JEUNES MAL PAYES ET PAYANT DES LOYERS SUREVALUES DE 50% (ex londres et paris.et autres grandes villes)

      MARXISME OU CHAOS MONDIAL ORGANISE PAR DES BILDERBERG AGCS AXE WALL STREET LA CITY


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 19 juin 2013 18:50

      TDK@

      DE PLUS VOS COURBES DE GAUSS ET CHIFFRES SONT FAUX...1 DOLLAR JOUR C EST LE REVE DE TOUS LES MEDEF DU MONDE


    • lsga lsga 20 juin 2013 01:04

      Renier que le Capitalisme a considérablement augmenté la force de production, c’est être réactionnaire.


      Croire que Marx reniait ce fait, c’est être un inculte ou un menteur. 

      Le Capitalisme a centuplé les richesses produites par l’humanité en quelques siècles à peine. Il s’agit presque du « premier constat historique » du marxisme, celui qui occupe les premiers paragraphes du manifeste du parti communiste que je vous invite tous à lire :

      ’Mais les marchés s’agrandissaient sans cesse : la demande croissait toujours. La manufacture, à son tour, devint insuffisante. Alors, la vapeur et la machine révolutionnèrent la production industrielle. La grande industrie moderne supplanta la manufacture ; la moyenne bourgeoisie industrielle céda la place aux millionnaires de l’industrie, aux chefs de véritables armées industrielles, aux bourgeois modernes.

      La grande industrie a créé le marché mondial, préparé par la découverte de l’Amérique. Le marché mondial accéléra prodigieusement le développement du commerce, de la navigation, des voies de communication. Ce développement réagit à son tour sur l’extension de l’industrie ; et, au fur et a mesure que l’industrie, le commerce, la navigation, les chemins de fer se développaient, la bourgeoisie grandissait, décuplant ses capitaux’

    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 20 juin 2013 13:35

      J OUBLIAIS LA TROP FORTE REMUNERATION DES ACTIONNAIRES ALORS QUE LES

      SALARIES SONT LA RICHESSE DE L ENTREPRISE


    • vieux grincheux 22 juin 2013 06:36

      Dans le cas de l’ auteur, on frise la CI-ROSE de MAUVAISE FOI.....


      VG

    • Robert GIL ROBERT GIL 19 juin 2013 08:42

      La propagande capitaliste a encore de beau jours devant elle, il est temps de se reveiller sinon on va tous dans le mur...

      voir : REVEILLONS NOUS !!!


      • Aldous Aldous 19 juin 2013 15:47
        les quantités de richesses partagées à travers le monde sont chaque fois plus grandes qu’à la génération précédente

        Tiens ? Encore un tenant de la croissance illimitée dans un monde limité.

        Mon pauvre ami, tout ce raisonnement est basé sur la confusion entre richesse et monnaie.

        La comparaison des revenus de diverses décennies qui ne tiens pas compte de la dépréciation de la valeur de la monnaie est un comparatif pour savoir quel violon fait le meilleur urinoir.

        Non le dollar gagné par un éthiopien aujourd’hui ne vaux pas celui que son grand père ne gagnait pas.

        C’et bien pourquoi les puissants, qui ne confondent pas richesse et monnaie de singe, se servent désormais des revenus annuels en millions de dollars juste pour continuer a gagner autant qu’avant.

        En fait vous le faites penser au méchant docteur Denfer d’Austin Powers, qui, après s’etre fait cryogéniser dans les années 70 reprend du service dans les années 2000.

        Et il menace de detruire la Terre si on ne lui donne pas un pauvre million de dollars, ce qui qui fait rigoler les Nations Unies.







      • T.REX T.REX 19 juin 2013 20:49

        Je ne me souviens pas qu’il y avait autant de SDF et de personnes qui vivaient des minima sociaux dans les années 70 !! Quelques clochards seulement !


      • gaijin gaijin 19 juin 2013 09:18

        a l’auteur
        vous n’avez donc aucune honte ?


        • TDK1 TDK1 19 juin 2013 12:07

          Il faut bien que vous entendiez de temps en temps autre chose que votre ronron idéologique, non ? Vous conviendrez que seule la confrontation des opinions fait avancer la réflexion, n’est ce pas ?

          SI n’êtes pas d’accord avec cela et que vous pensez que seule mérite d’être exprimée l’opinion de la bourgeoisie dominante, alors posez vous la question de qui vous êtes.. En tous cas pas un anarchiste comme vous semblez vouloir le faire croire avec petit drapeau...

        • TDK1 TDK1 19 juin 2013 13:11

          @cogno05


          Il y a un point avec lequel je suis suis d’accord avec vous. C’est si loin du ressenti des la majorité des gans (je cite de mémoire, votre message ne s’affiche pas en réponse).

          Oui, c’est vrai, cela ne correspond pas au ressenti des gens, même pas de moi, d’ailleurs. Mais il faut de temps en temps savoir se poser, regarder. Est ce qu’objectivement mes parents, mes grand parents avaient le même niveau de vie que moi ? Est ce que j’ai beaucoup grimpé dans l’échelle sociale par rapport à eux ? Et si oui, est ce qu’ils avaient le niveau de vie de ceux qui aujourd’hui font la même chose qu’eux ? Est cequ’ils avaient deux voitures ? Estce qu’ils avaient dix chaînes de télé ? Est ce qu’ils vaient la télé ? Estce qu’ils étaient propriétaires de leur maison ? etc.... Du concret !

        • gaijin gaijin 19 juin 2013 13:40

          Il faut bien que vous entendiez de temps en temps autre chose que votre ronron idéologique, non ? 

          et qu’elle idéologie je défend au juste vous pouvez m’éclairer ?

          Vous conviendrez que seule la confrontation des opinions fait avancer la réflexion, n’est ce pas ?

          non ! la confrontation n’a jamais rien fait avancer  ! la réflexion a partir des faits elle, parfois ( et en matière de fait je ne parle pas d’une poignée de tableaux a qui on fait dire ce qu’on veut )

          SI n’êtes pas d’accord avec cela
          non ! 

          et que vous pensez que seule mérite d’être exprimée l’opinion de la bourgeoisie dominante,

          vous parlez de qui ? qu’elle opinion dominante ? laissez tomber les éléments de langage soyez clair

          alors posez vous la question de qui vous êtes..

           c’est une bonne question mais merci je sais 

           En tous cas pas un anarchiste comme vous semblez vouloir le faire croire avec petit drapeau...

          merci de m’informer sans vous j’étais perdu ........


        • lsga lsga 20 juin 2013 01:10

          gaijin, médite là-dessus :


          et :

          les deux s’opposent à :

          Fait bien attention à ne pas te tromper de camps.

          Le monde est bien meilleur aujourd’hui qu’hier, et il sera encore meilleur demain. Je n’aurais pas aimé naître il y a 1000ans, comme j’aurais aimé naître dans 1000 ans. Il y a 1000 ans, l’humanité n’était pas Capitaliste. Dans 1000ans, elle ne le sera pas non plus.


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 20 juin 2013 13:40

          LAISSONS TDK A SES PHANTASMES DE RACE PURE OU BONNE ARYEN

          il vient de gagner un abonnement a vie au F ......... HAINE

          avait il un parent dans la beszenn perrot alliee aux ss pendant la derniere guerre possible montrez nous votre staviska


        • Gabriel Gabriel 19 juin 2013 09:50

          C’est les pauvres qui vont être content de savoir qu’ils couchent dehors et crèvent de faim dans des pays riches.


          • Jean-Louis CHARPAL 19 juin 2013 09:53

            Les marxistes ont tort et la terre est plate, c’est bien connu !

            Il y a 40 millions de pauvres aux USA, 12 millions en Allemagne, 8 millions en France.

            Mais tout va très bien Madame la Marquise !

             


            • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 19 juin 2013 13:30

              combien en % au Laos, Vietnam, Corée du Nord, Cambodge, Birmanie ?


            • Le printemps arrive Le printemps arrive 19 juin 2013 16:07

              @thatcher :

              et elle coûte combien la choucroute en Birmanie ?


            • politzer politzer 19 juin 2013 16:54

              50 millions aux USA vraiment pauvres et encore des dizaines de millions moins pauvres mais loin d’être seulement à l aise sans plus ! 


            • antyreac 19 juin 2013 10:01

              Enfin un article sensé qui décrit l’’imposture marxiste comme elle l’ est

              càd un ramassis de conneries qui ont fait mal aux gens qui ont cru en elle

              • antyreac 19 juin 2013 13:32

                Peut-être le marxisme est inapplicable tout simplement

                Encore une preuve de son inefficacité.. 

              • S2ndreal 19 juin 2013 10:48

                Une inflation annuelle supposée constante à 6.5 % ramène votre graphique à une ligne plate, i.e. la population n’a fait aucun gain en dollars constants. Quel que soit la réalité, votre premier graphique en apparaît moins mirobolant. Cette même observation permet de rendre compte votre effondrement de la limite à 1 $ par jour sans aucune diminution de la pauvreté. Il faudrait faire quelques calculs et disposer de statistiques mais votre argument ne tient pas la route sur ces deux graphiques.

                L’article de Wikipedia sur l’indice de Gini indique que l’inégalité des revenus n’est pas prise en compte. Votre affirmation saute.
                L’indice d’Atkinson exige l’emploi d’une courbe d’indifférence. Elle pose de sérieux problèmes si plus que deux produits sont pris en considération et si un être humain peut ne pas être comme un modèle mathématique le prévoit. Même si ces deux conditions irréalistes sont remplies, il faut encore calculer un paramètre de façon empirique et après coup, i.e. il faut adapter la réalité au modèle. Vu les conditions posées, c’est logique.

                Vous n’êtes pas bon ou vous avalez n’importe quelle bouillie.


                • Karol Karol 20 juin 2013 08:51

                  un autre aspect à ne pas oublier : l’exode rural et l’urbanisation d’une grande proportion de la population mondiale avec la monétisation obligatoire de toute activité humaine.
                  Un paysan qui nourrit sa famille sans recours à l’argent ( income =0 $ ) est-il plus pauvre que celui qui pour se nourrir fait la manche ou se prostitue dans les grands centres urbains ( income = x $ ) ? c’est la question.


                • foufouille foufouille 19 juin 2013 11:13

                  c’est sûr, la baguette de pain etait au même prix ..........
                  ma vie, mon argent ou j’ai hérité de papa ?


                  • COLRE COLRE 19 juin 2013 11:32

                    L’article n’a aucun rapport avec le « marxisme », mot jeté en titre par pure provocation et faire du buzz.

                    En outre, les chiffres sont manipulés, et le comble est d’oser en conclure que les « négationnistes (sic) marxistes » n’apportent pas le « moindre chiffre » ni la « moindre démonstration ».

                    C’est tellement grossier votre bouillie pseudo statistique que cela en devient comique. Le conseiller en gestion de patrimoine que vous vous targuez d’être nous gratifie de sa propagande. 

                    Je comprends pourquoi il manque 80 milliards de fraude fiscale dans les caisses de l’Etat.


                    • TDK1 TDK1 19 juin 2013 14:02

                      Un des axiomes du marxisme est que le système capitaliste engendre l’enrichissement des riches et l’appauvrissement des pauvres. C’est une bêtise que l’on entend proférée encore aujourd’hui par toute une bandes de lobotomisés qui n’ont pas pris le temps d’étudier et d’observer l’évolution du monde. 

                      Quelles qu’en soient les raisons, et elles sont souvent mercantiles, les capitalistes ont besoin d’un enrichissement des « classes laborieuses » (pour reprendre une terminologie marxiste) afin de consommer les produits dont la vente va leur permettre de s’enrichir. Logique économique qui avait totalement échapper à ce bon vieux Marxou qui était philosophe mais point économiste et qui croyait benoîtement que l’économie pouvait et devait être confisquée aux capitalistes pour être confiée au politique. 
                      Résultat des courses, dans les pays où ce précepte a été appliqué, outre l’aspect sociétal des choses, le niveau de vie de ces mêmes « classes laborieuses » avait, en quelques décennies, pris un retard considérable sur celui des mêmes classes de la zone dont l’économie était gérée selon le principe capitaliste.
                      Donc attaquer le marxisme en affirmant qu’il repose sur des présupposés faux n’est pas vouloir faire du buzz, mais affirmer une opinion étayée.

                    • pyjahman pyjahman 19 juin 2013 14:10

                      @ l’auteur

                      Logique économique qui avait totalement échapper à ce bon vieux Marxou qui était philosophe mais point économiste

                      Vous êtes d’un ridicule ...
                      Lisez ’Le Capital’ de Marx où justement il est clairement expliqué que le capitalisme à lui tout seul ne peut pas tenir plus d’une décennie car il ne considère pas les travailleurs comme des consommateurs. Il explique clairement que c’est le socialisme qui sauve le capitalisme en mettant en place un salaire minimum horaire et des avantages sociaux.

                      C’est terrible de parler des choses que l’on a pas lues, mais les lecteurs d’agoravox ne sont pas des bouteilles vides et vous remettent à votre place.


                    • TDK1 TDK1 19 juin 2013 15:13

                      @pyjahman


                      Les termes que vous employez pour parler d’une théorie, la théorie marxiste, trahissent une dévotion et une croyance. « démontre », « explique ». Que les 150 ans qui ont suivi ne correspondent en rien à ce que la théorie marxiste avait prédit n’ébranle pas votre foi.

                      Si on sortait un tantinet de l’onscurantisme et qu’on regarde concrètement les choses ?

                    • lsga lsga 20 juin 2013 01:37
                      @L’Auteur
                      Un des axiomes du marxisme est que le système capitaliste engendre l’enrichissement des riches et l’appauvrissement des pauvres.

                      cet énoncé est simplement FAUX.

                      Marx détaille ce point dans Le Capital que je vous invite à lire. Vous y rencontrerez un concept qui va vous passionner :


                      Concept marxiste par excellence :

                    • pyjahman pyjahman 20 juin 2013 20:42

                      @ l’auteur en réaction à sa réponse à mon post

                      Je ne dis pas que Marx avait raison (même si je le pense en partie),
                      je dis juste que Marx a écrit dans Le Capital ce que vous considérez comme quelque chose lui ayant échappée.


                    • antyreac 19 juin 2013 11:36

                      Le marxisme n’a pas prédit que finalement le capitalisme vainquera et que la totalité de la terre

                      l’adoptera 

                      • amiaplacidus amiaplacidus 19 juin 2013 13:09

                        C’est tout à fait juste ! Les concentrations économiques et la financiarisation de l’économie rendront le capitalisme omniprésent dans le monde*. Ensuite, ayant rempli son rôle historique** d’accumulation du capitale, il effondrera pour faire place à une autre organisation sociale.

                        * In « Le capital » de K. Marx, livre pratiquement jamais lu par ceux qui le démolissent et aussi par passablement de ceux qui l’encensent.

                        ** Tout comme l’esclavagisme, le féodalisme, le mercantilisme ont rempli leur rôle à leurs époques respectives..


                      • soi même 19 juin 2013 11:43

                        C’est vraiment fort comme démonstration, expliquer moi, qu’ avez vous à dire, quand une fortune privé dépasse le PIB des États Unis et la Suisse ?
                        Vous pouvez m’explique ce que veux dire actuellement, un salarié pauvre qui a besoin d’avoir recourt à une aide humanitaire pour se nourri et pour s’habiller où pour se loger, alors qui a un emploi ?

                        Il y a pas besoin d’être marxiste, pour voir la disparité des revenues et sa tendance à la baisse où dans le meilleurs des cas à une stagnation.

                        Ne vous étonnez pas si vous avez une cécité social, de rencontré tous où tard une réponse de tromblon.

                        Car il y a des limite à ne pas dépasser de la bien séance.


                        • TDK1 TDK1 19 juin 2013 14:28

                          Avec votre pseudo, on pourrait s’attendre à un petit peu plus d’affirmation du droit individuel. 


                          Il y a des riches ? Il y a des super riches ? Oui, est alors ? Personnellement, je m’en fous. Je m’en fous philosophiquement et économiquement. Le sujet de mon article, c’est qu’en est il de l’affirmation marxiste que certains politiques français continuent de bêler comme s’il s’agissait d’une vérité absolue selon laquelle les riches s’enrichissent et les pauvres s’appauvrissent. Car toute la doctrine idéologique des socialistes de filiation marxiste repose sur c postulat. SI l’Etat doit s’occuper d’économie, c’est à cause de cela, si l’Etat doit s’arroger la mission de redistribuer les richesses, c’est à cause de cela... Or, ce « cela » est faux. Dans les sociétés capitalistes, les pauvres sont de décennies en décennies (à part quelques accidents dus aux guerres, aux cataclysmes, aux spoliations ou à une crise d’étatisme) moins pauvres, tant en valeur absolue qu’en valeur relative. 

                          Vous parlez de stagnation voire de baisse de revenus. Les baisses de revenus sont concentrés sur une partie de l’Europe qui connait, c’est vrai, actuellement une baisse significative de niveau de vie. Mais par rapport à quoi ? Par rapport à il y a deux ou trois ans. C’est un épiphénomène comme il y en a toujours et gageons, souhaitons, que d’ici une dizaine d’années, nous aurons à nouveau progressé. L’évolution du niveau de vie d’une catégorie de population ne se mesure pas d’une année sur l’autre mais en termes de générations. Etes vous plus ou moins pauvres que vos parents (à place équivalente sur l’échelle sociale) ? Maintenant je me permettrais de vous faire remarquer que la france qui est certainement le pays qui souffre le plus de la régression sociale actuellement (masquée par l’emprunt à tire larigot car l’Etat emprunte un tiers de son budget sur les marchés tous les ans, la France est le plus gros emprunteur) est aussi celui dont l’économie est la plus collectivisée. Que le pays qui détenait ce sinistre record auparavant est la Suède qui a paré aux effets de la crise en.... dé-collectivisant son économie...
                          Je n’ai donc pas de cécité sociale. La cécité est plutôt chez ceux qui répètent des slogans qui leur font plaisir ou en lesquels il leur fait plaisir de croire plutôt que de réfléchir.

                        • soi même 19 juin 2013 20:33

                          @ TDK1, je n’es pas besoin d’argumenté, vous savez très bien la manipulation des chiffres sont tronqués, il y a que voir comment les différentes associations sont déborder et aux de plus en plus à secourir des travailleurs pauvres.


                        • lsga lsga 20 juin 2013 01:19

                          comme s’il s’agissait d’une vérité absolue selon laquelle les riches s’enrichissent et les pauvres s’appauvrissent. Car toute la doctrine idéologique des socialistes de filiation marxiste repose sur c postulat.


                          vous n’avez décidément rien compris au Marxisme, vous le confondez totalement avec le Christianisme.

                          Bourgeois / Prolétaire, cela n’a rien à voir avec riche ou pauvre. La plupart des bourgeois sont pauvres, et en extinction : les (petits) commerçants, les (petits) artisans, les (petits) agriculteurs... Ils s’appauvrissent beaucoup, et pourtant, ils ont le même intérêt que le reste des (grands) bourgeois : moins de taxes et moins d’impôts pour eux, moins de salaires et de vacances pour leurs salariés. 


                          Les prolétaires, eux, sont toujours de plus en plus nombreux, et de plus en plus à même de remporter des victoires contre les bourgeois. Voilà le postulat socialiste, le fondement idéologique. C’est grâce à lui qu’une classe moyenne existe, qu’elle a des vacances, et que le salaire médian est élevé tout en ayant un écart type faible. 

                          Aujourd’hui que dans le monde, la gauche et les syndicats sont plus faibles que jamais, la classe moyenne disparaît (augmentation de l’écart type autour du salaire médian). Les impôts et les taxes ont beau baisser, les petits bourgeois continuent de se faire bouffer par les gros et tendent à disparaître.

                        • amiaplacidus amiaplacidus 20 juin 2013 09:10

                          Petite nomenclature à l’usage des ignorants :

                          Bourgeois
                          Ils possèdent les moyens de productions et emploient des salariés. Ils ne participent pas au processus de production et vivent de la plus-value dégagée par les salariés. Ils sont totalement maitres de leur destin et de celui de leurs salariés. C’est là que l’on retrouve ce que l’on appelle les capitalistes.
                          Ils n’ont aucun souci financier et vivent fort bien, qu’il ait crise ou non.

                          Petits-bourgeois
                          Ils possèdent leurs propres moyens de production et participent directement au processus de production. Ils n’emploient pas de salariés ou très peu. Il sont en grande partie maitres de leur destin et, parfois, celui de leurs salariés. C’est là que l’on retrouve les médecins, architectes indépendant, artisans, petits commerçants, etc. Ils vivent assez souvent avec difficulté et pensent que leurs intérêts sont ceux de la bourgeoisie ce qui est faux, la bourgeoisie n’ayant de cesse que de les absorber pour en faire des prolétaires et dégager une plus-value sur leur travail.
                          Nombre de petits-bourgeois ont moins de moyens financiers que certains prolétaires.

                          Prolétariat
                          Ils ne possèdent pas les moyens de production qu’ils utilisent (ceux-ci sont entre les mains de la bourgeoisie). Ils ne sont absolument pas maitres de leur destin, celui-ci étant entièrement entre les mains de la bourgeoisie.
                          La majorité vit chichement et est relativement consciente de son appartenance classe. Une minorité, ingénieurs salariés, commerciaux, etc, a de bons salaires et de ce fait pense appartenir à la bourgeoisie, ce qui est, évidemment totalement faux, leur destin n’est absolument pas entre leurs mains, ils dépendent du caprice d’un bourgeois.
                          C’est de cette classe, et, en partie de la petite-bourgeoisie, que sortira la nouvelle organisation sociale.

                          Sous-prolétariat
                          Là, on retrouve tout ceux qui ont été largués par la bourgeoisie, sans formation, chômeurs, etc, ils sont utilisés par la bourgeoisie pour faire pression sur le prolétariat. Sans aucune perspective, il est à la dérive et prêt à toutes les manipulations.

                          Voilà, c’était une petite introduction au marxisme pour les nuls.
                          Je ne vois pas en quoi cette analyse est dépassée, en tout cas bien moins dépassée que le libéralisme qui a lui près de 240 ans d’âge.

                          Tiens, et pour ce rattacher au concret et à l’actuel, ce n’est certainement pas hasard que le gros bataillon des votes FN provient du sous-prolétariat.


                        • Dwaabala Dwaabala 19 juin 2013 11:50

                          Qu’est-ce que vient faire le marxisme dans ces balivernes sur les riches et les pauvres ?


                          • lsga lsga 20 juin 2013 01:19

                               + 9000


                          • libertus 19 juin 2013 12:11

                            Bravo pour cet article et pour avoir eu le courage de le passer sur agoravox.

                            Bien sur, beaucoup vont vous dire que la pauvreté s’accroit dans les pays riches « preuve » que le système ne fonctionne pas, mais ils oublieront de voir que la pauvreté recule à vitesse beaucoup plus importante dans les pays dynamiques, donc qu’au niveau mondial il y a bien une forte diminution de la pauvreté moyenne. Bien sur, ce n’est pas leur voisin (seule référence pour eux, les statistiques n’allant pas dans leur sens étant toujours « fausses »), devenu assisté et n’ayant plus le goût de l’effort qui peut s’enrichir, ce sont les millions d’asiatiques qui ont envie et maintenant la possibilité de se donner à fond qui vont pouvoir en profiter.

                            Quand on favorise l’assistanat, il ne faut pas s’étonner à ce qu’il y ai de plus en plus d’assistés (la France), quand on favorise la réussite, il ne faut pas s’étonner qu’il y ai de plus en plus de riches (la Suisse). A chacun de choisir son camp, moi j’ai choisi de combattre pour qu’il y ai de plus en plus de riches, car partout où cela est tenté, tout le monde en profite, alors que partout où le collectivisme est tenté, la majorité s’appauvrit.

                             


                            • soi même 19 juin 2013 12:38

                              « quand on favorise l’assistanat » t’es un vrais tyrannosaure , à oui, favorise l’assistanat, élitiste qui est né avec une cuillère en argent dans le bec.
                              j’éspere pour toi que ta vie future soit le reflet de ton manque de compassion, et qu’il t’arrive tous les accidents de la vie pour te faire comprendre ce que veux dire : ne fait pas au autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse !


                            • foufouille foufouille 19 juin 2013 12:58

                              libertus = libertyrannosaurus


                            • amiaplacidus amiaplacidus 19 juin 2013 13:16

                              Ah, Libertus, parce que les capitalistes ne sont pas assistés ?

                              Prenons par exemple Dassault, qu’a-t-il fait d’autre que d’être assisté ? D’abord par son père (qui lui, au moins, était un véritable industriel) ensuite par l’État français qui est le seul acheteur de ses avions. Avions totalement invendables dans le monde. Qu’ils soient modernes ou pas, là n’est pas la question (je ne suis d’ailleurs pas compétent pour en juger). Je constate qu’ils sont invendables en dehors de l’État français. ce qui fait que Dassault est un assisté de luxe, assisté par l’ensemble des contribuables français, bien plus pauvres que lui.


                            • TDK1 TDK1 19 juin 2013 14:43

                              @amiaplacidus


                              Vous devriez cesser d’intervenir sur des sujets que vous ne maîtrisez absolument pas, vous en devenez pitoyable ! 

                              1) le Dassault actuel n’est pas le fils à papa assisté que vous décrivez, il a créé une vraie filière, Dassault Système, à l’origine pas vraiment vraiment soutenu par sa famille, et qui aujourd’hui est une pépite mondiale dans sa spécialité et qui engrange des bénéfices.
                              2) La branche aviation de Dassault génère beaucoup de bénéfices grâce à ses avions civils. Les Falcon sont les avions privés les plus cotés au monde...
                              3)La branche militaire ne perd pas d’argent et ce malgré le fiasco du Rafale. Du moins pour l’instant. En effet, la gros de son activité consiste à moderniser et entretenir des appareils plus anciens qui volent toujours et pas que des Dassault, mais aussi des avions américains et russes.
                              Concernant le rafale, c’est l’Etat français qui impose d’avoir son mot à dire sur les pays à qui Dassault vend ses avions militaires. C’est l’Etat français qui impose (depuis Chirac) à Dassault de ne pas payer de pots de vins et de commissions à des intermédiaires décisionnaires alors que tous leurs concurrents le font. C’est l’ Etat français qui a décidé de prendre en main les négociations de vente d’avions militaires, directement de gouvernement à gouvernement. Cette décision date de de Gaulle et la contrepartie, c’est justement que l’Etat s’engage à payer les avions plus cher que le prix du marché pour indemniser ces contraintes.

                              Lorsque vous réclamez que l’Etat ne paie plus ses avions militaires plus cher que leur prix d marché, vous réclamez la libéralisation du marché. Et vous savez quoi ? Ben j’suis d’accord avec vous ! Soit le rafale est un avion qui trouve son marché sans l’intervention de l’Etat français et il a sa place et Dassault le vend à qui l’achète sans que l’Etat s’en mêle, soit il n’est pas viable, on ferme la ligne et Dassault continue de gagner du pognon avec ses falcon....

                            • libertus 19 juin 2013 14:48

                              « soit le reflet de ton manque de compassion »

                              -> aide celui qui ne peux pas, mais n’aide pas celui qui ne veux pas, ça, ça fonctionne comme système.

                              « libertus = libertyrannosaurus »

                              -> haaa, foufouille, comme j’aime vos interventions, toujours totalement inutiles, bravo.

                              « Prenons par exemple Dassault »

                              -> Vous préférez sans doute qu’on achète des avions de combat aux USA ? Si le Rafale ne s’est encore pas vendu à l’étranger, c’est pour des raisons de géopolitique, nullement à cause d’un doute sur la qualité de cet avion. Mais le rafale est loin d’être le seul produit fabriqué par Dassault, à coté de ça ils ont des succès commerciaux qui sont le reflet de la capacité qu’a eu le fils à continuer l’œuvre du père, donc l’exemple est mauvais, puisqu’il est un vrai chef d’entreprise qui mérite de « garder » sa fortune. Et ceci dit, arrêtez donc d’être jaloux en permanence des autres. Il a eu la chance de naître dans une famille riche, tant mieux pour lui, si vous aviez été à sa place vous n’auriez pas été donner votre fortune pour autant. Servez vous de votre hargne contre les riches pour devenir riche vous même en créant votre entreprise, ça sera beaucoup plus utile à la société.

                              Ceci dit, étant libéral, je suis contre toute forme de subvention (directe ou indirecte) de l’état aux entreprises.


                            • TDK1 TDK1 19 juin 2013 14:56

                              @ soi même


                              Tiens, ce un reportage A2, donc superficiel, tronqué et politiquement correct, néanmoins, tu sentiras ce que ceux qui ont connu vraiment la pauvreté et qui ont surpassé leur conditions pensent de l’assistanat.

                              Dis toi que l’assistanat n’a d’autre objectif que de maintenir la personne qui en bénéficie en situation dépendance vis à vis de celui qui octroie l’aide. Ce maintien est une volonté politique, un réservoir de voix. 

                            • foufouille foufouille 19 juin 2013 16:41

                              "Si le Rafale ne s’est encore pas vendu à l’étranger, c’est pour des raisons de géopolitique, nullement à cause d’un doute sur la qualité de cet avion."

                              il est trop cher, tout simplement
                              mais c’est pas grave car l’état est obliger de les lui acheter. comme de garantir les prêts des autoroutes privées


                            • johnford johnford 19 juin 2013 16:52

                              L’assistanat est un outil anti-révolte pour un système qui utilise le chômage comme variable d’ajustement. Donnez leur du pain et des jeux..
                              Mais pour comprendre il faut avoir gardé un pied dans le réel..


                            • soi même 19 juin 2013 20:00

                              @ libertus, je n’ai pas de hargne vis à vis des riches, si ils redonnent au social leurs substantiels bénéfices. Et non pas comme Bête en court qui arrose tous les partis.
                              Car si Oréal a réussie, elle le doit bien aux petite mains ?


                            • soi même 19 juin 2013 20:25

                              e@ TDK1, visiblement tu parles d’un sujet donc visiblement tu n’as pas le tour.
                              Exemple ; les personnes ne naissent pas égaux en faculté, donc si je suis votre raisonnement il y a pas de solidarité vis avis eux ?

                              Autre exemple ; les allocations familiales etc tous le tintouins, d’après vous pourquois jusqu’à présent c’était à la charge de l’État et bien , il n’a jamais eux la volonté politique de déranger l’exploitation humaine, car il est évidend ce que l’on a appeler état providence est un palliatif à l’égoïsme entrepreneuriales.

                              Étant donner que l’on est rentré de pleins pied dans une écomonie de prédation, et bien cela va finir comme l’état des océans, un désert et ce n’est pas vos richesse amasser qui va vous sortir la tête de l’eaux.

                              Vous devriez revoir le soleil vert

                              https://www.youtube.com/watch?v=Rd_QZCALNEU

                              Au cas où mon message n’est pas à assez explicite !


                            • JP94 19 juin 2013 20:42

                              Non un pur libéral veut simplement que les richesses produites aillent dans son escarcelle .


                              Vous avez déjà vu un pays capitaliste sans état ? Non sens !

                              Comment sont redistribuées les richesses ? 
                              Qui permet qu’on ferme les usines ?
                              Qui fait les commandes de guerre ?

                              A part ça cet article est n’importe quoi et veut juste faire du buzz comme on l’a dit plus haut .

                            • antyreac 19 juin 2013 12:16

                              Aujourd’hui subsistent une poignée de pays marxistes qui finalement optent pour les principes capitalistes

                              C’est là qu’on voit le Triumph du capitalisme qui n’impose rien à personnes mais qui s’impose à tout le monde tant il est évident de l’utiliser.

                              • amiaplacidus amiaplacidus 19 juin 2013 13:18

                                Je ne sais pas si c’est le triomphe du capitalisme, mais en tout cas, avec antyreac, ce n’est pas le triomphe de l’orthographe.


                              • lulupipistrelle 20 juin 2013 00:51

                                Antiréac est une autre victime de la méthode globale... qui s’est justement imposée dans les années 70... Au sein d’une même famille, l’orthographe donne le rang de naissance des enfants... 


                              • Cassiopée R 19 juin 2013 12:21

                                C’est un constat que de montrer qu’il n’y a plus d’alternive à la perte de l’emploi, avec des contrats précaire au mieux.

                                Après il y a tellement de manifestations pour changer les choses, libre à vous de désigner de toute façon il n’y a pas de modèle de developpement économique avec un travail de masse et la démographie de l’ Inde et de la Chine qui se sont formés sous tous les secteurs d’activités en réalité ne permettent pas de les concurrencer.

                                C’est l’idéologie de l’argent..

                                 

                                • antyreac 19 juin 2013 12:34

                                  Le capitalisme a sorti des nombreux pays pauvres Le Japon, La Corée du Sud, La Chine ,L’Inde etc...


                                • viva 19 juin 2013 12:33

                                  Cet article est d’une inculture totale. Les travaux de Marx ne sont contestés par aucun économiste sérieux, ils sont même utilisés pour trouver des solutions aux contradictions du système capitaliste néo libéral.


                                  De plus, la crise financière en cours et la croissance de la pauvreté sont la démonstration de la validité de ses théories.

                                  • antyreac 19 juin 2013 12:37

                                    Moi par exemple je ne conteste pas l’utilité du Capital de Marx

                                    Je l’ utilise tous les jours comme torche cul dans mes toilettes

                                  • antyreac 19 juin 2013 13:10

                                    Le classique de gauchistes

                                    à court d’arguments ils passe aux insultes

                                  • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 19 juin 2013 13:33

                                    non non, c’est le style de cogno5, demosthène, sampiero etc... des poètes


                                  • Goldored Goldored 19 juin 2013 14:25

                                    Peut-être que l’attardé qui utilise le Capital dan ses chiottes - c’est-à-dire au mieux de ses capacités intellectuelles - a ouvert les hostilités avec ses provocations scatologique aussi inutile que l’ensemble de ses messages...


                                  • antyreac 19 juin 2013 14:58

                                    C’est son destin à Marx 

                                    de terminer aux oubliettes de l’histoire càd aux chiottes et encore on est gentil

                                  • Goldored Goldored 19 juin 2013 17:17

                                    Vous avez besoin de compagnie ?


                                  • antyreac 19 juin 2013 17:33

                                    Vous avez besoin de compagnie ?

                                    .

                                  • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 19 juin 2013 12:47

                                    Marx s’est planté sévèrement sur les causes de l’accumulation initiale du capital... et vous en faites autant en comparant kilos de pommes et tonnes de tee-shirts !
                                    Cependant, cet article reste plaisant dans sa forme, car il est une démonstration de plus, s’il en était besoin, que l’on peut faire dire ce que l’on veut à un graphique, et le plus souvent n’importe quoi. 

                                    OUI, le revenu per capita augmente. C’est vrai, tout à fait vrai. Sauf que le Chinois qui ne gagnait qu’un dollar par jour il y a vingt ans et qui vivait dans une quasi autarcie dans sa campagne suffisait à ses propres besoins. Le reste de son travail n’était pas monétisé. Ses rapports économiques avec le reste du monde restaient complètement marginaux. Il échappait à votre vision idyllique d’un monde de bisounours.
                                    Son fils gagne cent fois plus ! Quelle merveille de le voir ainsi jaillir dans vos statistiques ! Il travaille soixante heures par semaine, donne quarante dollars par mois pour être logé dans un dortoir avec trois cent personnes et soixante pour bouffer de la merde. Il est devenu incapable de satisfaire par lui même aux nouveaux besoins qui lui sont imposés à moins de s’endetter ! Le voilà riche ?
                                    Ou plus pauvre encore ?


                                    • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 19 juin 2013 12:50

                                      Heu, pas cent fois, mais cinq fois plus.


                                    • antyreac 19 juin 2013 13:00

                                      N’empêche que les chinois qui ont gouté au capitalisme ne sont pas prêt de revenir à l’époque antérieur.


                                    • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 19 juin 2013 13:31

                                      @ antyreac : N’empêche que les chinois qui ont gouté au capitalisme ne sont pas prêt de revenir à l’époque antérieur.

                                      Vous parlez, bien sûr, des classes moyennes et supérieures. Là dessus, je vous plussoie. Pour les sous-prolo, je ne sais pas trop : on ne parle guère des causes des centaines de révoltes que connait la Chine chaque année. Ce doit être à cause du prix des Bentley.

                                      Quant au mec qui est au RSA en France parce que son boulot est parti en Chine, il se surprend parfois à se poser des questions sur la pertinence du système.


                                    • TDK1 TDK1 19 juin 2013 15:46

                                      Il y a dans votre commentaire plusieurs aspects. 

                                      Je tiens à vous rappeler, sur un plan strictement historique, que le Chinois de base a connu régulièrement des famines, jusque dans les années 70, avec la pire de toute en 58-61 qui a fait plus de 30millions de morts. Ca c’est la pauvreté absolue. Cela est il encore d’actualité aujourd’hui en Chine ? Non, plus du tout. Comment la Chine a-t-elle éradiqué la famine, par l’organisation marxiste de l’économie ? Non, justement pas. Faisant le constat que l’organisation marxiste de l’économie entraînait la pauvreté et la famine, les dirigeants du PCC ont procédé au grand virage et décidé sous l’impulsion de Deng Xiaoping de reprivatiser les terres et petit à petit toute l’économie.
                                      Lorsque vous demandez si le chinois qui vit en zone industrielle dans les conditions que vous décrivez est plus riche ou moins riche que lorsqu’il vivait en campagne, la première réponse qui vient à l’esprit est oui, il est plus riche car il ne meurt pas de faim. oui parce que dans son studio, il a un équipement électroménager qu’il n’avait pas. Oui, parcequ’il envoie tous les mois de l’argent à sa famille restée en campagne. Oui, parce qu’après quatre ou cinq années passées dans ces conditions il aura de quoi acheter une voiture, louer un appartement à lui. Il faut comprendre qu’actuellement le prolétariat chinois ne connait la situation de prolétariat (au sens économique du terme) que quelques années quand en occident il l’a connu plusieurs générations. l ne faut donc regarder la situation du prolétaire chinois actuel comme figée, mais comme une situation transitoire, comme elle a été chez nous, qui bouge à une vitesse folle. 
                                      N’oubliez pas que dans sa campagne, pour satisfaire, même pas toujours comme rappelé ci dessus, se besoins vitaux, il travaillait déjà soixante heures par semaine. Sans espoir d’amélioration de sa condition, si ce n’est par l’adhésion au Parti, seule voie d’ascension sociale possible. 
                                      On estime aujourd’hui qu’il reste à peu près 200millions de Chinois qui ne sont pas impactés directement (ils le sont indirectement) par l’accroissement de richesse de la Chine. Cela fait moins de 20% de la population. Ils ont inversé les proportions 20/80 à 80/20 en un petit plus de.... 30 ans !!! La Chine est aujourd’hui la seconde économie du monde (et encore, je pense que très rapidement ils passeront à la première place) alors qu’il y a 50 ans ils étaient incapables de nourrir l’intégralité de leur population ! Ils représentent le premier marché mondial en tout ! Ils inondent le monde de touristes. 
                                      Demandez donc aux touristes que vous rencontrez dans paris s’ils regrettent la vie à la campagne en autarcie (je ne parle même pas des famines) !

                                    • gaijin gaijin 19 juin 2013 16:57

                                      c’est sur les chinois s’éclatent !!!
                                      d’ailleurs c’est même pour ça que dans les immeubles pour ouvriers il y a des fillets anti suicides sur les façades
                                      c’est curieux il y a 10 ans ça n’existait que dans les prisons ......
                                      la réalité c’est qu’il sont payés une misère et que tout est fait pour qu’ils ne puissent pas s’en sortir ni protester .
                                      la chine progresse c’est vrai...... au prix du pressurage d’une partie de sa population.
                                      la génération suivante ça ira mieux et
                                      celle d’après découvrira les joies de la crise dans un monde totalement dévasté ( ils ont combien de rivières a sec ? je ne sais plus 30 ou 40 % ........)
                                      a moins que cela soit encore plus rapide vu que les multimilliardaires chinois ont déjà commencé a délocaliser pour « sauver » leurs bénéfices
                                      le marxisme n’ pas apporté le bonheur aux peuples ? c’est vrai mais le capitalisme non plus.
                                      alors si on lui foutait la paix au peuple il arriverait peut être a se démerder...


                                    • antyreac 19 juin 2013 17:36

                                      Le capitalisme ,certainement plus que le marxisme .


                                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 juin 2013 12:52

                                      Il y a quelques années j’avais vu une étude qui montrait que c’était dans les classes très aisées que le « Capital » de Marx était le plus vendu ...


                                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 juin 2013 18:39

                                        Me rappelle ,c’était dans un « Là bà si j’y suis » ,donc radio .
                                        Plus vendu et plus lu ...
                                        Voir les propos de Buffett .


                                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 juin 2013 13:01

                                        Oui, Marx s’est énormément trompé SUR UN POINT. Il pensait que le capitalisme s’effondrerait de lui-même quand il atteindrait son développement maximum, et que le rôle des prolétaires organisés était seulement de HÂTER cet effondrement.

                                        Il ne pouvait pas prévoir la puissance de l’impérialisme publicitaire dans les médias.

                                        Il ne pouvait pas prévoir l’importance de sa présence MÊME sur Agoravox.


                                        • antyreac 19 juin 2013 13:08
                                          Il ne pouvait pas prévoir la puissance de l’impérialisme publicitaire dans les médias.

                                          Il ne pouvait pas prévoir l’importance de sa présence MÊME sur Agoravox.

                                          Bref il se lourdement gouré sur toute la ligne

                                        • kitamissa kitamissa 19 juin 2013 13:26

                                          Marx né d’une famille bourgeoise est mort dans la misère ....alors ses théories .......... smiley


                                          • antyreac 19 juin 2013 13:43

                                            Marx le bourgeois a engrossé la bonne qui travaillait chez lui et l’a foutu de la maison quand elle était à terme

                                            A part ça c’était parait- il un grand défenseur de la classe laborieuse.

                                          • sophie 23 juin 2013 19:50

                                            kiluiamissa voulait sans doute dire famille juive, mais il n’a pas osé, c’est aussi cela le fhaine


                                          • viva 19 juin 2013 13:36

                                            Marx est toujours la référence en matière d’analyse du système capitaliste, c’est ainsi.


                                            Il y a visiblement confusion entre l’apport de ses théories dans la construction des modèles économiques et son interprétation politique.

                                            • antyreac 19 juin 2013 13:47

                                              Ses analyses sont tellement d’actualités qu’aucun économistes sérieux ne tient compte de ses analyses

                                              Ce qui est normal puisque ses analyses sont complètement depassées vu son ancienté

                                            • viva 19 juin 2013 14:06

                                              N’importe quoi, il n’y a rien de dépassé, l’être humain est toujours le mème, la preuve en est que ses analyses se vérifient toutes, je dis bien toutes .... c’en est même bluffant ...


                                              Mais bon encore faudrait il l’avoir lu et comprendre ses analyses ....attention je ne parle pas de wikipédia ....



                                            • antyreac 19 juin 2013 14:16

                                              La plupart des économistes prix Nobel sinon la totalité sont des économistes qui promouveuvent le marché libre pour résoudre les problèmes économiques(avec plus ou moins l’intervention de l’état )

                                              En tout cas il n’y aucun qui préconisent le marxisme comme solution

                                            • viva 19 juin 2013 14:26

                                              En disant cela vous ne faite que démontrer que vous ignorez tout de l’analyse de Marx, 


                                              Quelles solutions préconise t il par exemple ? 

                                            • Goldored Goldored 19 juin 2013 14:28

                                              Vous connaissez mal à la fois l’économie et la sociologie.
                                              Les plus grands labos d’études marxistes se trouvent aux... Etats-Unis...
                                              Où ils sont particulièrement actifs.
                                              Mais à quoi sert de vous répondre ?
                                              Vous semblez inculte et obtus. Vous n’avez donc aucune chance de progresser intellectuellement et votre seule utilisation d’un livre sera toujours de vous servir de torche-cul.


                                            • antyreac 19 juin 2013 14:32

                                              Des noms...


                                              Il y a des économistes de gauche aux E-U mais il n’ont obtenu le prix nobel

                                            • Goldored Goldored 19 juin 2013 17:18

                                              C’est bien connu. S’il n’ont pas ede Nobel, c’est qu’ils ne valent rien...
                                              Crétin.


                                            • antyreac 19 juin 2013 18:24

                                              Crétin....


                                            • tutti frutti tutti frutti 19 juin 2013 18:48

                                              promouveuvent  est un nouveau verbe venant de sortir 


                                              Un verbe luttant pour la promotion des veuves .

                                            • CN46400 CN46400 19 juin 2013 14:34

                                              Marx ne risque pas de tomber dans les poubelles de l’histoire tant que ses adversaires ne pourront produire que des « critiques » de cet acabit. Un conseil pour tous ceux qui veulent se lancer : Utilisez, pour critiquer Marx, la même méthode que celle qu’il a lui-même utilisée pour critiquer le capitalisme. Sur la page de gauche, les faits, les chiffres, les calculs et sur la page de droite les déductions objectives !

                                              Alors on commencera à vous prendre au sérieux...


                                              • antyreac 19 juin 2013 14:42

                                                Tous les pays qui ont prit le marxisme comme modèle se sont écroulés ou sont en train de s’écrouler et adoptent les principes d’une économie capitaliste



                                              • viva 19 juin 2013 14:53

                                                Quels pays ? 


                                                L’URSS est passé de la féodalité a un régime dit socialiste, en aucun cas il ne s’agit d’une expérience Marxiste, puisque Marx lui même affirmait ne pas être Marxiste 

                                              • antyreac 19 juin 2013 15:03

                                                Le marxisme est inapplicable à la réa lité quotidienne des gens 

                                                il ne supporte pas la démocratie donc c’est une dictature 
                                                Voilà pourquoi il est voué à l’échec dès qu’on l’applique.

                                              • viva 19 juin 2013 15:16

                                                Le Marxisme, n’a jamais pu être appliqué puisqu’il ne fait que que décrire partiellement une situation et ses conséquences.


                                                Pour que sa théorie puisse se réaliser, il faut tout d’abord que le système capitaliste s’effondre ... a ce que je sache cela n’à pas encore eut lieu, on est bien parti mais le compte n’y est pas encore ...

                                                Une fois que le système capitaliste est devenu invivables, les prolétaires prennent le pouvoir par la force et s’organisent de sorte qu’ils deviennent propriétaire de l’outil de production qu’ils gèrent eux même, le capitaliste devient alors lui aussi un prolétaire.

                                                Vous avez vu cela arriver quelque part ? Lol

                                              • antyreac 19 juin 2013 15:27

                                                Le capitalisme s’ effondrera quand les poules auront des dents càd jamais

                                                Le capitalisme est inhérent à la nature de l’homme, il l’a toujours pratiqué sans le savoir pendant des millénaires en faisant des échanges économiques puis au 18,19,20siècle les économistes l’ont amélioré et cela est maintenant le résultat de l’économie mondiale actuelle

                                              • TDK1 TDK1 19 juin 2013 16:07

                                                Le Marxisme, n’a jamais pu être appliqué puisqu’il ne fait que que décrire partiellement une situation et ses conséquences.


                                                Pour que sa théorie puisse se réaliser, il faut tout d’abord que le système capitaliste s’effondre ... a ce que je sache cela n’à pas encore eut lieu, on est bien parti mais le compte n’y est pas encore ...

                                                Oh lala non, on n’y est pas encore. On n’y est même pas du tout parce que tous les pays qui se développent aujourd’hui ont opté pour l’économie capitaliste. Inde, CHine, Brésil, et tous les autres. Il n’y pas un seul pays ayant choisi le système économique marxiste qui soit en train de se développer. D’ailleurs aucun n’a jamais réussi à se développer.
                                                Si vous évoquez l’Europe, ne vous méprenez pas. C’est la financiarisation du système capitaliste qui est à bout de souffle et qui va péter. Mais le système capitaliste par lui même n’en ressortira que renforcé parce qu’après la tempête il faudra reconstruire et que pour reconstruire, il faudra des capitaux....

                                                Une fois que le système capitaliste est devenu invivables, les prolétaires prennent le pouvoir par la force et s’organisent de sorte qu’ils deviennent propriétaire de l’outil de production qu’ils gèrent eux même, le capitaliste devient alors lui aussi un prolétaire.

                                                Non, vous avez mal lu. La lutte des classes, c’est la division artificielle de la société en « classes » sur des critères matérialistes et la théorie selon laquelle les rapports entre classes ne sont que des rapports de force. Dès lors, le devoir de la classe prolétarienne est de faire tomber le capitalisme, présenté comme source de tous les maux du prolétariat. Il n’a jamais été question d’attendre que le capitalisme s’effondre comme un fruit mur.

                                                Mais qu’importe, les prolétaires qui deviennent propriétaires de leur outils de production. Voilà une notion fort intéressante. Il n’ya que deux façons de réaliser cela. La façon marxiste avec l’outil de production propriété de l’Etat (déjà tenté un certain nombre de fois dans des pays très différents les uns des autres avec le même fiasco partout) et la façon proudhonienneavec la coopérative. Il se trouve que la coopérative est non seulement autorisée mais soutenue en France (régime fiscal favorable, même si cela a diminué), priorité sur certains marchés, organismes de soutien et d’aide au financement... Pourquoi restent elles archi minoritaires ? Pourquoi aucune n’a de taille dépassant la PME (sauf... ; en assurances et en banque, secteur financiers par excellence) ?

                                                Vous avez vu cela arriver quelque part ? Lol
                                                Non, et jamais....

                                              • lsga lsga 20 juin 2013 00:49

                                                tous les pays qui se développent aujourd’hui ont opté pour l’économie capitaliste. Inde, CHine, Brésil, et tous les autres.


                                                Disons plutôt qu’ils ne sont jamais sortis du système capitaliste. N’oubliez pas que vous autres libéraux n’avez pratiquement jamais eu le pouvoir non plus. Le Capitalisme d’État de l’URSS s’inscrit dans la continuité historique d’une gestion bureaucratique à la Bismarck. 

                                                Le plugin théorique que le soviétisme a apporté au Capitalisme, c’est la gestion concrète et matérielle de la production. Au lieu d’une finance de marché, l’URSS recourait à une planification faites par des ingénieurs bureaucrates :

                                                Ce plugin est aujourd’hui toujours largement utilisé par les pays que vous citez. En Chine, la finance est publique, et la planification de long terme reste un élément centrale de l’appareil économique. Tous leurs dirigeants ont des thèses en Marxisme, et on lu et compris la pensée marxiste. Ils ne la confondent pas avec le christianisme, contrairement à vous (voir mon commentaire plus bas). Leur compréhension et leur approche du fonctionnement de l’économie mondiale en est très influencée. 

                                                Les Chinois, en sachant s’appuyer sur la pensée Marxiste, deviennent des Capitalistes bien plus redoutables encore que les anglo-saxons. Les américains et les européens, eux, sont toujours perdu dans leurs théories éthiques et morales (le saint « libéralisme »), et croit encore pouvoir gérer l’appareil productif en manipulant des symboles presque mystiques.

                                                surprise  :

                                              • Yohan Yohan 19 juin 2013 14:36

                                                Pourtant, c’est bien ce gouvernement qui est en train de soviétiser notre économie, preuve que le lavage des cerveaux a été parfaitement conduit dans les années 70. 

                                                J’en ai été témoin dans mon propre lycée. Difficile d’échapper à ces mecs habillés en veste de velour côtelé et foulard de laine autour du cou. Des mecs qui ne vous lâchaient pas d’une semelle tant que vous n’aviez pas acheté leur canard, prêts à utiliser les nanas canon pour attirer les gogos dans leurs gros filets .
                                                Jospin comme ministre, Plenel comme patron de presse, et bien d’autres au PS ont été de ces gens là. Aujourd’hui, ils sont aux commandes et ils font fonctionner la cooptation. 


                                                • Yohan Yohan 19 juin 2013 14:48

                                                  Si, justement, c’est la même clique, ils s’entendent comme cochons en foire et se partagent le gâteau depuis 50 ans. D’ailleurs, leur opposition n’est que factice, c’est du théâtre. Chacun vit au crochet de l’autre pour acheter la paix sociale. Ces gens là se retrouvent dans les mêmes restaurants. Les grandes boites arrosent les syndicats qui arrêtent les grèves dès que le MEDEF siffle la fin de la récré et crache au bassinet. Voir le siège de FO, comment auraient-ils pu se payer ça avec seulement des adhésions. Qui paye l’ardoise in fine, ? les petits, ouvriers, employés, fonctionnaires en bas de l’échelle...Il suffit de constater, la droite a fait de la droite et même de la gauche. Qu’a fait la gauche sinon de la droite, derrière un discours de façade ?


                                                • viva 19 juin 2013 15:43

                                                  Bien voilà, finalement tout le monde est d’accord, 


                                                  Ceux qui pense que Marx à tout faux pensent que le système capitaliste va durer et continuer à produire des richesses, ceux là meuvent partir en vacances tranquille et placer leur argent en assurance vie.

                                                  Les autres les Marxistes, n’ont qu’à attendre tranquillement que le système capitaliste s’effondre, tout en veillant à ne laisser que le minimun de liquidité en banque.

                                                  C’était un non débat finalement, d’un coté les croyants et de l’autre les non croyants.

                                                  On ne devrait plus a avoir a attendre très longtemps, soit ça passe et l’économie repart, la pauvreté et le chomage diminuent, soit ça casse, reste à savoir jusqu’a quel point ...

                                                  Sur un point, croyant et non croyant feraient bien de s’entendre, parce que les crises systémiques finissent toujours en guerre,
                                                   tout le monde est d’accord pour dire non à la guerre ?

                                                  Si on pouvait éviter cette fois ce serait pas mal ....

                                                  • libertus 19 juin 2013 16:01

                                                    Il n’y a pas « un » capitalisme, il y a plusieurs formes de capitalisme qui ont été utilisées au fil du temps. La forme actuelle (basée entre autre sur la monnaie/dette) arrive à son terme, mais le capitalisme ne fera alors que s’adapter (inventera une nouvelle règle monétaire, de nouveaux mécanismes de partage pour que les exclus du travail suite à la mise en place de la robolution puissent continuer à vivre correctement, ...). Le capitalisme s’adapte à son environnement, c’est ce qui fait sa force, le marxisme veux que l’environnement s’adapte à lui, c’est ce qui le rend inapplicable (même après avoir essayé de massacrer les opposants à se mise en place).

                                                     


                                                  • antyreac 19 juin 2013 16:07

                                                    Le problème de capitalisme ce que c’est plutôt une branche de l’économie alors que le marxisme est une idéologie dictatoriale

                                                    Le capitalisme a existé avant le marxisme et est en train de l’enterrer et il est présent dans tout le pays du monde
                                                    Je ne vois pas franchement comment ( le capitalisme) peut disparaître alors qu’il a servit l’humanité si longtemps

                                                  • antyreac 19 juin 2013 16:14

                                                    @libertus

                                                    Précisément le capitalisme est tellement souple qui peut s’adapter à toutes les époques et à tous les régimes ce qui n’est pas le cas avec l’idéologie dictatoriale marxiste.

                                                  • viva 19 juin 2013 16:58

                                                    @libertus


                                                    Il y a plusieurs Capitalisme ? Lesquels ?

                                                    Vous pensez que le capitalisme se réforme de lui même, peut être nous verrons et c’est tant mieux si cela arrive. 

                                                    Il reste à espérer que le redémarrage économique ne se fera pas suite à un conflit majeur. Les trois dernières grandes guerres sont tout de même le résultat de la crise économique. 

                                                    Reste a espérer que cette fois ce sera différent ....

                                                    Sinon, c’est pour quand la réforme, ça commence à urger ?

                                                    Vous pensez que le capitalisme se maintiendra gràce à la main invisible, Marx pense qu’il est condamné ? 

                                                    Nus verrons !!! 

                                                  • antyreac 19 juin 2013 17:03

                                                    Pourtant ce n’est pas le système économique que constitue le capitalisme qui est condamné (pour instant il se porte comme un charme ) mais bien l’idéologie marxiste qui est moribonde


                                                  • libertus 19 juin 2013 19:00

                                                    « Il y a plusieurs Capitalisme ? Lesquels ? »

                                                    -> un simple petit tour sur wikipedia vous les donnera.

                                                    « Les trois dernières grandes guerres sont tout de même le résultat de la crise économique »

                                                    -> pour la 2ème guerre mondiale par exemple, ce n’est pas le résultat de la crise de 1929 en tant que tel, mais le fait que la crise à provoqué l’explosion du fascisme et du communisme. C’est le fait que les peuples ont écouté la mauvaise réponse (la populiste) a la crise qui a provoqué la guerre. C’est donc ce qu’il faut éviter actuellement, et refuser la montée du FN comme du Front de Gauche (heureusement, Mélenchon est en train de devenir has been à vitesse grand V, donc déjà, en ce qui concerne le communisme, il va retourner à ses 5%, c’est toujours un danger de moins).

                                                    « c’est pour quand la réforme »

                                                    -> La classe politique actuelle verrouille encore trop les commandes, et ne permet pas aux idées alternatives de pouvoir sortir de la confidentialité. C’est malheureusement souvent au fond de la piscine qu’il devient le plus facile de remonter. Mais intuitivement je dirais que ce n’est pas en Occident qu’elle sera inventée, mais bien par une puissance émergente, plus dynamique et ouverte que nos pays sclérosés.

                                                    « Vous pensez que le capitalisme se maintiendra gràce à la main invisible »

                                                    -> non, je pense simplement qu’il n’existe rien de mieux actuellement, donc il restera après la crise actuelle.

                                                    Mais a terme, il est effectivement condamné, mais pas pour être remplacé par le contrôle des outils de production par l’état ou le prolétariat, juste parce qu’il sera devenu inutile quand les robots fabriqueront tout ce dont on a besoin et fourniront tous les services dont nous avons besoin. Libérés du travail en tant que contrainte (pour « vivre ») nous n’aurons plus que des « occupations » (créatives, sportives, culturelles, ..). Si n’y a plus besoin de capital (« personne » à rémunérer pour la production d’un bien ou service), il n’y a plus de capitalisme.

                                                     


                                                  • antyreac 19 juin 2013 15:50

                                                    Tous les liens commerciaux et toutes les entreprises du passé n’auraient pas pu se développer sans l’application d’un minimum des principes capitalistes

                                                    Notre économie mondiale est l’aboutissement de son passé que l’homme a construit patiemment pendant des millénaires
                                                    Et finalement si on regarde de près le marxisme qu’on a appliqué à certains pays n’était rien d’autres qu’une parenthèse tragique ponctué des échecs retentissants 
                                                    Ces marxisatiants des économies ne se réproduirons jamais tant ses échecs étaient cuisants

                                                    • al.terre.natif 19 juin 2013 16:25

                                                      SPARTACUS où êtes vous ???

                                                      Un article purement de droite et on ne vous y vois pas ?

                                                       :-P


                                                      • antyreac 19 juin 2013 16:39

                                                        Simir alias Michel Maugis aurait pu aussi entendre sa voix

                                                         on aurait pu rire un coup

                                                      • gaijin gaijin 19 juin 2013 17:02

                                                        ben là il ne peut pas venir jouer les victimes sur le mode : « y a pas d’articles de droite .... »  smiley


                                                      • Cassiopée R 19 juin 2013 16:51

                                                        La surexploitation des ressources naturelles mets en danger l’écosystème terrestre et la seule alternative est de baisser le niveau de la consommation qui est en plus réparti inégalement.

                                                        Comme ce n’est plus possible de freiner la consommation actuelle, la seule alternative est l’auto-destruction de l’écosystème terrestre, qui peut se former sous plusieurs formes différentes.

                                                        La vie est méprisée ici, et la vie humaine n’a aucune valeur alors les autres espèces qui subissent n’existent même pas.


                                                        • antyreac 19 juin 2013 16:59

                                                          La protection de la nature fait parti de la préoccupation dans les pays avancés comme la France 

                                                          et donc forcément cette préoccupation est intégré dans son système économique qui est un système capitaliste 
                                                          Ce n’est peut-être le cas de tous les pays mais ça viendra

                                                        • tutti frutti tutti frutti 19 juin 2013 16:56

                                                          Marx  d’ après le Chikoungounia-Street-Journal aurait dit  : Je trouve que la télévision est très favorable à la culture. Chaque fois que quelqu’un l’allume chez moi, je vais dans la pièce à côté et je lis. » 


                                                          Groucho .

                                                          • antyreac 19 juin 2013 17:26

                                                            Le capitalisme peut se développer sous tout type de régime même celui qui entrave le plus son développement comme le marxisme 

                                                            Car finalement ceux qui oppose le capitalisme et le marxisme ne savent pas toujours que le capitalisme était le moteur de son économie appelé le capitalisme d’état.

                                                            • gaijin gaijin 19 juin 2013 17:31

                                                              « Le capitalisme peut se développer sous tout type de régime »
                                                              oui !
                                                              c’est le problème avec les parasites ....


                                                            • antyreac 19 juin 2013 17:42

                                                              Le parasitisme et la corruption dans les pays communistes étaient des fléau si important qu’ils ont mis à mal le fonctionnement de l’état comme urss


                                                            • gaijin gaijin 19 juin 2013 18:33

                                                              antyreac
                                                              oui tout a fait !
                                                              vous dites plus haut :«  je ne vois pas comment le capitalisme peut disparaitre »
                                                              et là encore oui !
                                                              si je reprend l’analogie du capitalisme comme parasite il peut arriver néanmoins que le parasite tue l’hôte qui le nourrit. dans le cas qui nous occupe on est en train d’ assister a ça
                                                              le capitalisme existera toujours mais plus la société que nous connaissons et a la vitesse ou ça va nous non plus .........
                                                              une société peut supporter un certain nombre de parasites ( comme tout organisme ) au delà d’un certain seuil elle est malade et soit elle est victime d’un concurrent soit elle s’ effondre sur elle même
                                                              actuellement il n’ y a plus de réel concurrent ( depuis 89 en simplifiant ) donc le système s’effondre.
                                                              la présence de l’ urss obligeait a une certaine modération, sa disparition a laissé le champ libre aux parasites pilleurs qui se comportent comme une bande d’adolescents bourrés .......
                                                              ( la même chose se serait produite si la donne avait été inversée )

                                                              ce qui serait souhaitable c’est le retour a un certain équilibre, ensuite la société évoluera vers un autre modèle mais c’est un changement de la même ampleur que le néolithique et ça va prendre des siècles ( le capitalisme existera toujours au même titre qu’il y a toujours des chasseurs cueilleurs )
                                                              sinon elle évoluera quand même, mais au passage il y aura plusieurs milliards de victimes


                                                            • antyreac 19 juin 2013 18:47

                                                              Un peu trop pessimiste le capitalisme lui obéit aux règles de l’état,il n’est pas tout puissant

                                                              il n’est ni un parasite ni un destructeur de l’humanité il fait simplement ce qu’on lui demande
                                                               

                                                            • gaijin gaijin 19 juin 2013 20:21

                                                              pessimiste ou réaliste ? seule l’histoire pourra répondre
                                                              «  le capitalisme lui obéit aux règles de l’état,il n’est pas tout puissant »
                                                              oui ça serait bien !
                                                               mais quand on autorise les lobbys a travailler ( cad corrompre ) pour faire voter les lois qui les arrangent il se passe quoi ?
                                                              vous aurait t’ il échappé que les capitalistes en théorie contre l’intervention de l’ état n’ont de cesse de faire voter des lois qui visent a réprimer toute forme de concurrence voire a nous obliger de consommer leurs produits ...... ?

                                                              la liberté d’entreprendre je suis pour !
                                                              la différence entre un anarchiste et un capitaliste c’est qu’il y en a un qui veut être libre et laisser les autres libres et un qui veut être libre ...... d’être le maitre du monde


                                                            • moussars 19 juin 2013 18:24

                                                              Quelle démonstration... libérale !!!
                                                              Encore un qui n’a pas lu Marx ou qui n’y a rien compris.
                                                              Sans parler des sophismes minables déployés ici.
                                                              J’ai perdu 4 minutes de mon temps.


                                                              • antyreac 19 juin 2013 18:29

                                                                Il n’est pas utile de lire Marx mais de voir ce que ses principes ont produit 

                                                                Autant dire que c’était un désastre...

                                                              • viva 19 juin 2013 18:25

                                                                Ce qui est fou, c’est que plus de 20 ans après la chute de l’URSS, il y a encore des personnes pour prétendre que c’est la théorie Marxiste qui a fait plonger ce pays.


                                                                Il y a eut un sacré lavage de cerveau, 

                                                                Je vais me répéter mais tant pis, tout d’abord Marx n’a jamais rien conclu sur ce que devait être le système économique parfait, ce qui fait dire que ses travaux ne sont ni aboutis ni figeables en l’état.

                                                                Lui même affirme qu’il n’est pas Marxiste, lors d’une controverse .....

                                                                Par contre, il décrit très bien les rapports entre les classes qui sont en lutte.

                                                                Il explique aussi les contradictions du capitalisme qui pour lui est condamné à l’échec, cela conduira obligatoirement un prolétariat désespéré et ruiné a s’emparer du pouvoir et des moyens de productions. Le capitaliste reconnu comme étant un parasite inutile, il disparaitra pour devenir un prolétaire lui aussi.

                                                                On peut ensuite discuter sur des solutions alternatives pour éviter que le système n’entraine une ruine généralisé.
                                                                 Il est a souligné que c’est exactement ce qui se passe en ce moment, avec l’interventionnisme étatique et de différents organismes internationaux et surtout l’intervention des banques centrales.

                                                                Pour l’instant les capitalistes mettent le paquet pour réaliser un immense marché dans l’espoir de tendre vers un développement infini.
                                                                 Un peu de bon sens et l’on voit que c’est impossible, à cause des ressources et surtout des surcapacités de production au niveau mondial, les usines ne tournent qu’à 70% de leur capacité sans espoir d’aller au delà. 

                                                                Si la mondialisation ne marche pas ce sera la guerre, là encore il y a du monde pour nous le dire, nous sommes prévenu.

                                                                Chacun doit voir midi à sa porte et fera les choix qu’il veux, mais nul ne pourra dire je ne savais pas. 



                                                                • antyreac 19 juin 2013 18:33

                                                                  Pour instant le prolétariat vote capitalisme UMPS et est contre le communisme 

                                                                  1.2%aux dernières élections

                                                                • Claudec Claudec 19 juin 2013 18:27

                                                                  Pauvreté, inégalités, pillage des ressources naturelles sont autant de maux contre lesquels les politiques économiques et sociales des États, comme des collectivités qui les composent, ne peuvent avoir de sens que si sont pris en compte les fondamentaux de la démographie mondiale et les problèmes de surpopulation qu’elle génère inexorablement au détriment premier d’une planète qui n’en peut plus.

                                                                  Au-delà des savants indices et graphiques qui nous sont assénés comme les piliers d’un dogme, la vanité et l’insuffisance des mesures prises depuis que l’homme existe pour se guérir de ces plaies demeurent, et leur cause première qu’est le nombre, est superbement ignorée des docteurs en tous genres qui les étudient et prétendent les guérir. Aucun d’entre eux ne semble en effet prendre en considération deux réalités pourtant aussi avérées que fondamentales :

                                                                  1° - À l’aube de notre ère, la Terre était peuplée d’environ 250 millions d’êtres humains. Elle en compte plus de 7 milliards aujourd’hui, dont 1 milliard à 1 milliard et demi vivent dans un état de pauvreté profonde. L’homme et le progrès dont il est porteur ont ainsi créé, en 20 siècles, de 4 à 5 fois plus de miséreux qu’il n’y avait d’individus de toutes conditions sur terre au début de leur entreprise.

                                                                  2° - La population n’a cessé d’augmenter, à un rythme atteignant de nos jours, quotidiennement, les 220 à 250 000 âmes, qui viennent dans leur grande majorité surpeupler, par une effet purement mécanique, la base d’une pyramide sociale dans laquelle le "descenseur social" prend le pas sur l’ascenseur du même nom – démontrant, s’il en était besoin, que la pauvreté – toujours relative – est plus facile à partager que la richesse.

                                                                  Voir attentivement à ce sujet

                                                                  http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com


                                                                  • hans 19 juin 2013 18:31

                                                                    Mr claudec, admettons le constat, 7 Mi d’être humains ne peuvent vivre comme des américains, ok, mais la solution elle est ou ? décroitre non ?


                                                                  • antyreac 19 juin 2013 18:40

                                                                    La solution à ces problèmes n’est surement pas le marxisme sinon se serait pire encore

                                                                    mais une économie raisonnable qui peut apporter une solution à long terme et donc sans nul doute une économie de type capitaliste sans doute la seule à pouvoir répondre à ces préocupations

                                                                  • armand 20 juin 2013 20:34

                                                                    dis donc camarade claudec de merde tu réponds à hans ??? ou tu te la joue fhaine, tu fais quoi ????? des miradores ?


                                                                  • viva 19 juin 2013 18:54

                                                                    Affligeant, j’abandonne,


                                                                    Des personnes viennent ici parler de Marx, sans même avoir la moindre notion de ce qu’il a dit et écrit et ils amalgames ses travaux à tout et n’importe quoi.

                                                                    Ça craint .... la culture générale made in TF1.

                                                                    Bye

                                                                    • antyreac 19 juin 2013 19:08

                                                                      Encore une fois 

                                                                      il est nul besoin de lire les inépties de Marx
                                                                      il suffit juste de constater les dégats chez ceux qui ont adopté ses écrits

                                                                    • antyreac 19 juin 2013 19:11

                                                                      De toute façon même chez les soviets

                                                                      peu était les personnes qui lisaient ces écrits

                                                                    • libertus 19 juin 2013 19:11

                                                                      J’aime beaucoup les commentaires du style « le marxisme n’a jamais été réellement appliqué, donc ça ne prouve pas qu’il ne fonctionne pas ». C’est le simple fait d’avoir « essayé » de l’appliquer qui a provoqué les catastrophes, cela me suffit pour dire qu’il ne fonctionne pas.

                                                                      Si vraiment vous voulez l’essayer encore, je vous propose d’aller faire ça dans un pays ou vous serez entre vous, et assumerez seuls les conséquences de vos tentatives. Peut être qu’à force d’essayer, vous trouverez une manière de le mettre en place, revenez donc nous voir quand vous aurez trouvé.


                                                                      • antyreac 19 juin 2013 19:23

                                                                        Les échecs du marxisme -communisme étaient si cuisants qu’il fallait trouver un coupable

                                                                        et le coupable selon c’était stalin selon d’autre la non application du marxisme
                                                                        Que ce soit l’un ou l’autre le marxisme provoque la dictature monstrueuse , détruit l’identité des peuples et ses principes sont inaplicables.

                                                                      • antyreac 19 juin 2013 22:34

                                                                        et le coupable selon les uns...


                                                                      • antyreac 19 juin 2013 19:31

                                                                        Il est intéressant de savoir que les mêmes individus qui prétendent que jamais le marxisme n’a été appliqué nul part

                                                                        défendent encore aujourd’hui la page sombre du communisme de stalin ,mao, pol pot etc...

                                                                        • Robert Biloute Robert Biloute 19 juin 2013 20:01

                                                                          antyreac, en gros vous postez toutes les 10 minutes depuis 11h ce matin.
                                                                          C’est pas sérieux, faut aller manger maintenant.
                                                                          Ménagez vous mon vieux, les méchants gauchos seront toujours là à votre retour (et oui je sais c’est dur la vie)


                                                                        • lcm1789 19 juin 2013 20:09

                                                                          Fichtre, je suis mathématicien et j’ai honte !


                                                                          Honte qu’encore une fois des arguments pseudo-mathématiques viennent justifier un tissu d’inepties.

                                                                          Il ne suffit pas de balancer quelques graphiques sans unités pour prouver quelque chose !

                                                                          Marx avait tort ! ah bon ? et sur quoi ?
                                                                          Ce merveilleux article n’arrive même pas à le dire clairement !

                                                                          Je pense que vous n’avez jamais lu le Capital, ni d’ailleurs un résumé en dix lignes du Capital.
                                                                          (Ou alors vous ne l’avez pas compris !)

                                                                          Je ne sais pas d’où vous prenez que le marxisme c’est croire que les richesses sont constantes, mais c’est un grossier contre-sens voire un mensonge hideux !

                                                                          Quelle prétention de réfuter Le marxisme en arguant qu’il faut bien que les pauvres consomment pour qu’il y ait des riches...C’est d’une pauvreté intellectuelle affligeante.

                                                                          Pour faire vite (je schématise, je ne suis pas économiste), Marx explique que l’accumulation de Capital se fait par le Travail et plus particulièrement par la plus-value ie la différence entre le paiement de la force de travail et ce que cette force de travail produit comme richesse. 
                                                                          Il ya donc bien production de richesses !

                                                                          Après le paiement de la force de travail est une question d’équilibre (la lutte des classe)
                                                                          La classe dominante qui achète le travail essaie de le payer le moins cher possible (ie juste assez pour que le travailleur puisse revenir bosser le lendemain), alors que la classe dominée tente de faire tendre le paiement à hauteur de ce qu’elle produit.

                                                                          Vos graphiques ridicules n’ont aucun lien avec cette théorie ; et pour cause ils ne montrent en aucun cas que l’accumulation de capital au détriment de la classe dominée n’a pas lieu.De plus ils confondent richesse et revenu, ce qui suffit à les disqualifier.

                                                                          Enfin, à en croire votre raisonnement, il suffit d’attendre patiemment pour que par translation divine de vos superbes graphiques les miséreux vivent comme des nabab !
                                                                          Les faits sont têtus, et les files d’attente au restos du coeur s’allongent chaque année, cela doit être la faute de l’Etat, à moins que le pauvre ne dilapide en alcool les merveilleuses richesses que le bon riche lui aura dispensé.







                                                                          • gaijin gaijin 19 juin 2013 20:37

                                                                            merci !
                                                                            on devrait avoir un mathématicien dans chaque salle de rédaction ( et dans chaque parti politique aussi )
                                                                            parce que non seulement ils se servent des maths pour faire croire que leurs idéologies sont rationnelles et enfument tout le monde
                                                                            mais en plus ils finissent par croire en leurs propres impostures ....


                                                                          • franc 19 juin 2013 20:57

                                                                            L’auteur fait des raccourcis allucinants ,jamais le marxisme ni Marx n’a pris comme dogme que la richesse est constante et que les échanges se font à somme nulle ;Les deux grands dogmes ou plutôt axiomes du marxisme c’est l’Histoire et le Progrès ,plus précisément que l’Histoire a un sens et d’autre part que ce sens va inéluctablement dans le sens du Progrès ;Les deux principes Histoire et Progrès ajouté à une forme de rejet de toute transcendance en dehors et au dessus d el’homme induit une absolutisation de l’Homme en mettant l’absolu dans l’homme et du coup divinisant l’homme .De ce fait l’Homme est un absolu et donc par cette propriété de l’absoluité l’Homme est plus que l’Homme,il est en devenir permanent vers un perfectionnement permanent tendant vers l’homme parfait déterminant anisi la nature et le sens de l’Histoire qui est produite et dirigée par la Raison ou l’Esprit d el’homme .

                                                                            la conséquence de ces dogmes axiomatiques est que la finalité de l’homme est le bonheur humain dans sa perfection car iln’ ya de bonheur que dans la perfection ou le parfait ,de là en découle le principe économique fondamental marxiste à savoir :-----------------à chacun selon ses besoins et à chacun selon sa vocation ,et les besoins sont en exu-m^mes le sraisons dernières de leur satisfaction ------------------

                                                                            car on ne peut être heureux si tous les besoins fondamentaux ne sont pas satisfaits et on n’a pas accompli sa vocation propre ,et il faut entendre le terme besoin sur tous les plans ,matériels ,intellectuels et spirituels .

                                                                             

                                                                            Est-ce que le capitalisme fournit à tous les hommes la satisfaction de tous les besoins fondamentaux et l’accomplissement de chaque vocation de chaque individu ,j’en doute et m^me je suis certain que non


                                                                            • yvesduc 19 juin 2013 21:28
                                                                              Ce que montre la courbe, c’est le résultat de l’exploitation des ressources naturelles et notamment de celle à l’origine de toutes les autres : l’énergie. Le capitalisme n’est qu’un moyen de distribuer les ressources naturelles et ce n’est certainement pas le le plus équitable, à en juger par l’installation d’un chômage massif, l’érosion sans fin des prestations sociales (santé, retraites, etc.) et à l’échelle planétaire par le phénomène des bidonvilles, paysans autrefois autosuffisants jetés dans la pauvreté urbaine par l’arrivée des produits occidentaux subventionnés.

                                                                              Votre démonstration ne compare pas les régions du monde plus socialistes à celles plus capitalistes : elle englobe tout.

                                                                              Par ailleurs, que signifie le « revenu » ? Inclut-il les golden parachutes, golden hellos, les revenus du capital et de l’autre côté, les prestations sociales ? Les populations touchant le chômage, le RMI, ou des bourses pour les enfants lycéens et étudiants, sont-ils comptabilisés dans votre étude ?

                                                                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 juin 2013 21:38

                                                                                Mais antyreac a forcément raison puisque, partout dans le monde, le système capitaliste fonctionne sans guerres, sans violence et même sans crises, sans asservissement aux banques, sans obligation des peuples de se serrer la ceinture, puisque la misère et le chômage ont totalement disparu, puisque tous les enfants mangent à leur faim, et puisque tous les humains, partout, ont le même niveau de vie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès