• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les retraites : une dette sociale intenable au XXIe siècle

Les retraites : une dette sociale intenable au XXIe siècle

Au delà des discussions et des polémiques sur la réforme des retraites, des ridicules manifestations des étudiants pour leur droit à la retraite, de la retraite par points ou par répartition (qui n'est pas supérieure à la capitalisation), le problème du paiement, pour les 40 prochaines années, des retraites reste énorme et impossible à résoudre dans le cadre d'une économie moderne, ouverte et libre (sous le communisme ça ne serait pas mieux évidemment).

Si Michel Rocard avait déclaré en 1992 que les problèmes des retraites pouvaient "faire sauter 4 ou 5 gouvernements", le problème pourrait s'être aggravé et capable de faire exploser une économie et un système social comme celui de la France entière.

Cinq faits ne peuvent être occultés et ne sont pas traités par les réformes à venir

  • Le vieillissement inéluctable de la population française et mondiale : l'humanité entière vieillit. Même si le phénomène est plus marqué en Europe (et en France avec désormais une baisse continue de la natalité), les nombreuses générations d'après-guerre sont encore souvent en vie et vont peser durant des années (décennies) sur les régimes sociaux. En 1981 quand la retraite à 60 ans fut installée par la Gauche les Français vivaient en moyenne 8 années de moins qu'en 2020. La retraite devrait logiquement aujourd'hui être repoussée à 68 ans (si l'on prend en compte l'espérance de vie les femmes devraient partir plus tard, tout comme les travailleurs "intellectuels" ou les cheminot -qui ne sont pas des mineurs de fond)
  • Le faible nombre de cotisants face aux retraités (12 millions, bientôt 15 millions de retraités) pour moins de 20 millions d'actifs c'est intenable. Après-guerre il y avait près de 6 travailleurs pour un retraité
  • La baisse d'attractivité et de volume du salariat dans un monde économique devenu incertain et flexible.  Le salariat va fortement régresser dans les prochaines années du fait d'un travail trop chargé (nous sommes les champions du monde du travail chargé et taxé) mais aussi de la conflictualité des relations de travail et de l'aspiration à devenir indépendant ou encore de l'impossibilité de nombreux jeunes à accéder à un emploi stable et durable
  • Les promesses intenables et accumulées depuis 40 ans  : pénibilité, retraites prématurées, Compte Epargne temps, avantage pour 3 enfants, pour carrières longues, temps libre...Aucun de ces droits sociaux n'étaient financés, ils ne coutaient rien à offrir sur le moment mais ce sont les générations à venir qui sont censées payer (et qui refuseront sans doute de le faire)
  • L'absence de provisionnement des retraites des fonctionnaires (ce qui double potentiellement la dette du pays bien au-delà des 200 % du PIB). L'Etat est supposé être son propre assureur (ce qui était possible dans le cadre d'une souveraineté monétaire des Etats) il ne provisionne aucune dépense de retraite de ses propres personnels. Ces retraites sont donc ponctionnées sur le budget de l'Etat (plus de 50 milliards aujourd'hui soit équivalent du budget de l'Education nationale), ces sommes seront croissantes et de moins en moins accessibles (les innombrables embauches de la Gauche après 81 qu'il faut bien assumer pendant 80 ans, 40 ans de "carrière" et 40 ans de pension)

Depuis l'adoption (heureuse) de l'Euro la France n'est plus maîtresse de sa monnaie

En cas de dépression financière importante (supérieure à celle de 2008) les Etats ne pourront plus emprunter pour amortir la crise, ni même dévaluer leur monnaie (via la planche à billet) pour à la fois retrouver de la compétitivité, limiter les importations (nous importons plus de 50 % de notre consommation) et rémunérer les habitants en monnaie de singe (une monnaie dévaluée mais qui permet toujours de se maintenir dans les frontières).

Si les milieux financiers internationaux cessaient de nous prêter 200 milliards chaque année

Notre "modèle" social est largement organisé à crédit (depuis les années 70), si on arrête de nous prêter 1 milliard tous les 2 jours les retraites (tout comme les salaires des fonctionnaires) ne peuvent plus être payées, nous ne pourrions plus subventionner la santé (déficitaire elle aussi), le chômage (qui irait croissant) et évidemment les retraites (structurellement déficitaires si on inclut les retraites des fonctionnaires).

En cas de dépression économique nous n'aurions de solution que de quitter l'Euro (et sans doute l'Europe)

Si nous reprenions le Franc français comme monnaie (ce que de nombreux démagogues réclament encore) non seulement notre monnaie ne vaudrait rapidement plus rien, mais nos dettes libellées en euros exploseraient (à hauteur de la dévaluation de notre monnaie nationale) et nous ne pourrions plus emprunter nulle part (qui nous prêterait pour être remboursé en monnaie de singe ?) et à ce instant là on peut estimer que tout l'équilibre de notre "modèle" social exploserait en quelques semaines (avec peut-être une guerre civile sociale). 

Les retraites seraient réduites pour tous à un minimum vital (en deçà du minimum vieillesse actuel) avec sans doute des bons pour payer son alimentation (non importée), ses transports ou son logement. Le chômage ne pourrait plus être indemnisé (d'autant moins qu'il exploserait), la santé serait limitée aux strictes urgences (sans importation massive de médicaments ou de matériel médical), bref nous retournerions à une société pauvre et très inégalitaire comme celle d'après la grande crise de 1929. 

La seule différence entre les années 30 et les années 2020 serait que notre pays serait seul (sans l'Europe) et deviendrait sans doute un fétu de paille dans le concert des Nations encore puissantes (Russie, USA, Chine).

Les retraites sont un dossier miné et impossible, sans solution à court ou moyen terme

Les retraites minent notre économie et notre avenir commun car elles reposent sur des promesses intenables comme chacun le sent (et le sait) bien. Le slogan "faire payer les riches" serait évidemment totalement impraticable tant notre dette sociale est immense dans notre pays (qui ne travaille plus assez depuis 40 ans) et c'est en travaillant plus longtemps (68 ans) et mieux que nous pourrons nous en sortir.


Moyenne des avis sur cet article :  1.48/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 février 11:18

    Puisque vous utilisez le mot « pantouflage » à contre-sens, il n’est pas étonnant que vous inversiez aussi les données sur ce dossier.

    Pourquoi n’allez-vous pas au bout de votre sophisme en présentant le véritable projet qui est de passer d’une retraite par répartition à une retraite pat capitalisation en asphyxiant les ressources et en détournant les flux, coomme cela a été fait pour la sécu et les mutuelles ?


    • oncle archibald 6 février 12:32

      @Séraphin Lampion :

      Axiome fondamental des syndicats et des manifestants : il ne faut absolument pas modifier le système actuel qui célèbre la beauté de la solidarité intergénérationnelle et veut que les actifs d’aujourd’hui paient des cotisations prélevées sur la rémunération de leur travail pour être distribuées sous forme de pensions aux retraités d’aujourd’hui.

      Constater que c’était plus facile « avant », quand il y avait un retraité pour six actifs, et que l’espérance de vie était bien moindre qu’aujourd’hui me parait difficilement contestable.

      Dans ces conditions et si on ne veut absolument pas modifier ce système si « fraternel » reste comme solutions :

      1/ augmenter les prélèvements sur la rémunération du travail, alors qu’il est déjà très taxé.
      2/ augmenter la durée du travail, alors que l’on a déjà fait hurler à la mort en repassant l’age légal de la retraite de 60 à 62 ans.
      3/ diminuer le montant des pensions de retraite, ce qui au moins pour les « petites » retraites ne parait pas possible.

      Et donc c’est bien nécessairement dans changement de système que l’on trouvera, peut être, une solution.

      Observation n°1 : les mêmes qui la main sur cœur vantent la solidarité intergénérationnelle n’hésitent pas une seconde à envoyer leurs vieux parents croupir dans un mouroir parce que ce serait bien trop pénible de s’en occuper en les aidant à vivre à leur domicile. Bon je dis ça je dis rien, mais l’hypocrisie, là comme ailleurs, règne en maitre !

      Observation n°1 : l’age légal de la retraite a été instauré par François Mitterand et sa copine Démagogie mais à part les fonctionnaires hyper favorisés et ceux hyper défavorisés qui avaient commencé à travailler à 14 ans personne n’a jamais pu partir à cette age avec une pension de retraite convenable. Bon je dis ça je dis rien, mais l’hypocrisie, etc etc ...


    • tashrin 6 février 15:11

      @oncle archibald
      il ne faut absolument pas modifier le système actuel qui célèbre la beauté de la solidarité intergénérationnelle
      Sincerement, même si ca fait plus joli quand on passe à la télé, je pense que la symbolique transgenerationnelle n’est pas indepassable. La plupart des gens ne sait même pas qu’ils ne cotisent pas pour eux mais pour ceux d’avant... Ce que veut la quasi totalité des gens, c’est être rassuré sur son niveau de vie à la retraite. Qu’on paye pour soi ou qu’on paye pour ceux d’avant n’a finalement pas réellement d’importance. Ce qui en a en revanche, c’est est ce qu’on peut payer et combien on va percevoir compte tenu du niveau de vie actuel et de savoir si vous aurez les moyens après avoir travaillé toute votre vie d’accéder à un revenu correct. 

      Constater que c’était plus facile « avant », quand il y avait un retraité pour six actifs, et que l’espérance de vie était bien moindre qu’aujourd’hui me parait difficilement contestable

      Personne ne le nie, et pour faire partie de ceux qui sont ponctionnés, certainement pas moi. Je l’ai d’ailleurs déjà écrit sous d’autres topics de discussion. Un truc m’etonne cependant. Le probleme est d’ordre demographique, la generation du baby boom causant une distorsion de la pyramide des ages source d’equilibre du systeme, soit... Mais la situation est temporaire, les gens concernés vont bien finir par mourir... Donc le probleme est temporaire aussi... Pourquoi modifier un systeme pour les 50 ans à venir alors que finalement le ’trou’ sera naturellement résorbé bien avant ? Sauf à ce qu’en réalité, le but ne soit pas uniquement de regler le probleme babyboom, mais de remettre en question des acquis, y compris pour les generations suivantes... 

      en revanche, Et donc c’est bien nécessairement dans changement de système que l’on trouvera, peut être, une solution. 
      Ca je suis d’accord. Grave même !
      Mais ça suppose de le faire vraiment, et donc d’evoquer la question du role du travail dans la société, de son evolution probable, de l’emploi des personnes entre 50 et 65 ans, de la contribution des plus hauts revenus, de l’assise des cotisations sur une assiette non limitée aux salaires, ... On ne peut pas parler d’age de depart à la retraite sans parler espérance de vie en bonne santé, revenu moyen en fin de carrière, etc... C’est prendre les gens pr des imbeciles, ce qui a tendance à generer des reactions de ... colere bien normales

      Là il s’agit juste d’une escroquerie intellectuelle qui consiste à binariser la question : soit vous êtes pour la reforme MACRON, soit vous êtes pour l’immobilisme et donc un danger pour le pays... Sauf que la reforme macron est une enième modification des parametres comptables d’un systeme qui n’evolue pas, que les problematiques de fond ne sont pas mises sur la table, et qu’on peut tout à fait être pour une reforme du systeme mais qui ne consiste pas uniquement dans le fait de diviser les pensions par deux sans autre forme de reflexion et avec comme seule optique de créer un nouveau marché juteux pour les potos au detriment de la population dont on a la charge. Personne ne doit accepter ça


    • oncle archibald 6 février 17:42

      @tashrin : « Qu’on paye pour soi ou qu’on paye pour ceux d’avant n’a finalement pas réellement d’importance. »

      Allez donc expliquer cela aux avocats, qui sont contre toute attente en première ligne de la contestation ! Eux avaient le sentiment de cotiser pour eux avec leur caisse à eux bien rodée, et leur système marchait très bien. La solidarité intergénérationnelle et les beaux discours d’égalité Ils ne veulent absolument pas en entendre parler !


    • oncle archibald 6 février 18:48

      @tashrin : « Pourquoi modifier un système pour les 50 ans à venir alors que finalement le ’trou’ (résultant du baby boom) sera naturellement résorbé bien avant ? »

      Mais juste parce que le baby boom n’est qu’une toute petite partie du problème, que l’allongement de la durée de la vie et le raccourcissement des temps de travail par évolution des techniques sont incontournables et ne feront que s’aggraver .... Et puis le système avec « age pivot » modifiable permet précisément de s’adapter à toutes les situations démographiques pour les 50 ans à venir.

      A les croire les mecs dans la rue font un grosse colère juste parce que les jeunes qui ont 18 ans aujourd’hui ne savent pas quel sera le montant de leur retraite ni à quel age ils auront enfin (ouf) le droit de ne plus travailler ....

      Ben moi à 18 ans mon souci était de savoir à quel age je pourrai enfin travailler, devenir financièrement autonome et faire des projets d’avenir .... Je devais être particulièrement con non ?


    • oncle archibald 6 février 19:03

      @tashrin : « de l’assise des cotisations sur une assiette non limitée aux salaires »

      Rwwwoooo !! Sacrilège !! Il veut financiariser les retraites, faire de la magnifique solidarité intergénérationnelle entre beaux et bons « travailleurs » une vulgaire solidarité tout court entre « citoyens » avec des cotisations sociales devenant un impôt !

      Bravo, magnifique, mais vous arrivez un peu tard ! La CSG date de 1990 et la CRDS de 1996 !

      Finalement ce sont les syndicats qui refusent le plus vivement un prélèvement unique du type ISRPP (que je souhaite personnellement) parce que s’il n’y a plus de prélèvements sur les salaires ils vont perdre leurs financements.

      Sur que s’ils devaient se contenter des cotisations de leurs adhérents ils n’iraient pas bien loin puisque seulement 11% des salariés sont syndiqués .... et si on sépare les syndiqués de la fonction publique qui sont environ 20%, il reste à peine 5 ou 6 % de syndiqués dans le secteur privé.


    • Ouallonsnous ? 6 février 21:36

      @Perceval

      De quoi tu parles, le sais tu seulement ?


    • Ouallonsnous ? 6 février 21:44

      @tashrin

      "La plupart des gens ne sait même pas qu’ils ne cotisent pas pour eux mais pour ceux d’avant... Ce que veut la quasi totalité des gens, c’est être rassuré

      "

      C’est probable mais n’excuse pas leur inculture, nous sommes devant les suites des carences voulues par les gouvernements successifs depuis le général De Gaulle, de l’éducation nationale qui n’a formé que des consommateurs au lieu de citoyens instruits !


    • Aimable 6 février 22:26

      @oncle archibald
      Pour les avocats l’argent n’a pas d’odeur , mais ils ne veulent pas incommoder les les autres avec le leur , au cas ou .


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 6 février 22:26

      @Ouallonsnous ?
       
      Poutre paille oeil...
       
      Et alors venant de toi, c’est tout au plus risible...
       


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 6 février 22:32

      @Ouallonsnous ?
       
      Oh la vache...
      Donc tu gobes le postulat de l’autre...
      Et tu as retenu un nouveau mot, que tu as inclus dans ton vocabulaire...
      L’inculture.
      Il te reste à regarder les conférences gesticulées, ça va te prendre quelques soirées...

      L’éducation nationale n’a jamais « formé » qui que ce soit.
      L’éducation nationale a... éduqué...
       
      Autrement dit forcé à admettre un paradigme composé de postulats.
      Quant aux contenus, si tu avais la moindre idée de l’évolution culturelle générale depuis « de gaulle »...
      Si tu avais la moindre idée de la progression des compétences depuis nos grands-pères.
       
      L’éducation nationale qui n’aurait ’ formé ’ que des ’ consommateurs ’...
      Tellement de concepts que tu mélanges en t’imaginant avoir écrit quelque chose de cohérent.
       
      Tiens, retourne donc devant ta télé, c’est elle, qui a fait de toi ce que tu es aujourd’hui.
       


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 février 05:55

      @Séraphin Lampion

      Excellent article bien mal accueilli ; la vaste majorité des internautes ne veulent PAS voir les vrais problèmes, seulement pourfendre les solutions qu’ils rejettent.... Je ne perdrai donc pas mon temps a proposer des solutions... Il est clair qu’on attendra qu’un fait exogène vienne modifier la problematique. Je souhaite ardemment que ce soit l’arrivée des Martiens ou la deuxieme venue du Christ, car autrement j’ai bien peur qu’on retourne à la solution classique : un guerre qui brouille toutes les cartes et finit par rendre toutes les solutions acceptables quand rien sauf la guerre n’a plus la moindre importance.

      PJCA 


    • Aff le loup 7 février 11:30

      @Ouallonsnous ?

      Non mais un prof ça parle le mieux de lui-même et des cadences infernales de sa vocation qui seule respecte les élèves dont ces abrutis de parents ne savent rien !


    • Ouallonsnous ? 9 février 23:54

      @Seul le contenu compte

      Dis donc, l’aliéné futur, qu’as tu fait de mes derniers posts à toi adressé ?


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 10 février 11:31

      @Ouallonsnous ?
       
      Lol...

      Aliéné est un état défini par les postulats de la science psychiatrique.
       
      Le plus pitoyable te concernant reste que tu ne peux pas réaliser que c’est justement ce que tu revendiques...
      Ou plus exactement, tu revendiques un mental totalement incapable de s’extraire du présent.
       
      L’évidence de l’affection dont tu souffres réside à la fois dans ta propension à inverser les places des mots, et dans ta propension à ’ imaginer ’ que je pourrais avoir quelque pouvoir que ce soit sur les inepties que tu postes sur ce forum...
        
      Tu es sûr de me les avoir ’ adressé ’ ?
      Bon après, il faut peut-être que tu t’interroges à propos de ta santé mentale, mais ça, avec le niveau intellectuel que tu étales ici, c’est pas gagné.
       


    • tashrin 10 février 12:10

      @oncle archibald
      Mais juste parce que le baby boom n’est qu’une toute petite partie du problème, que l’allongement de la durée de la vie et le raccourcissement des temps de travail par évolution des techniques sont incontournables et ne feront que s’aggraver

      Donc on est bien d’accord : cette reforme est debile tant qu’on a pas abordé les points que vous venez d’évoquer... Ce qui n’est absolument pas le cas. Et ce qui nous amene directement à...

      Et puis le système avec « age pivot » modifiable permet précisément de s’adapter à toutes les situations démographiques pour les 50 ans à venir.

      Voiiiiilà !
      Les retraites et les retraités seront donc la variable d’ajustement du systeme dont tout le monde sait pertinemment qu’il va évoluer défavorablement... Vous pouvez ajuster ce que vous voulez, à partir du moment où le gateau est fixé à un pourcentage du PIB, le match est joué.
      Cette reforme n’est donc qu’un pis aller, qui ne résout aucun probleme, mais a pour but de diviser les pensions pour en amoindrir le poids sur les finances publiques, tout en ménageant la possibilité de le reduire encore dans le futur si jamais ca se passe moins bien que prévu (et vu les hypothèses extremement favorables retenues par le gouvernement, c’est une certitude)
      Alors j’ai bien conscience que pour la generation actuelle de retraités, c’est une reforme très interessante (puisqu’elle ne touche en rien à leur situation, reportant l’integralité des efforts sur les autres).
      Mais pour ceux qui bossent, c’est juste inacceptable. 


    • JL JL 6 février 11:35

      Pas de système de retraites ? Vous voulez détruire l’individualisme libéral forcené ? Bonne idée !

       

      Le contraire du socialisme c’est l’individualisme et réciproquement. Et l’individualisme c’est, ou le totalitarisme ou l’anarchie. Si l’anarchie n’est ni de droite ni de gauche, en revanche il existe bel et bien des totalitarismes de droite et des totalitarismes de gauche.


      • Aff le loup 6 février 12:08

        @JL Vous aussi vous êtes ex fonctionnaire et professeur qui a quitté le pantouflage de la fonction publique pour le grand large de l’entreprise et du monde réel. ?

        Parce que pour nous sortir des définitions en isme, faut le profil !

        PS : p’tit loupé pour anarchisme ! Fallait placer gauchisme et droitisme...et surtout sur Avox macronisme, anti-macronisme...voire post-macronisme sans redouter l’anachronisme, ni le fascisme !

        Bref l’humorisme...


      • tashrin 6 février 11:39

        énième petite crotte poujado-liberale néo-esclavagiste de Perceval

        Ca manquait...


        • oncle archibald 6 février 12:10

          @tashrin :

          Et si, au lieu de déposer votre petite crotte-commentaire perso sans aucune argumentation, vous essayez de nous expliquer pourquoi le constat de « Perceval » dans son article vous parait si faux et si mauvais.

          Les chiffres sont difficiles à contester et vos fanfaronnades insuffisantes pour convaincre .... A moins que tenter de convaincre en argumentant votre position ne vous paraisse tout simplement impossible.


        • tashrin 6 février 12:36

          @oncle archibald
          Bah allez lire les xxxx articles déjà postés par ce monsieur dont celui ci n’est qu’une ressucée sans consistance supplémentaire, puis les yyyyy commentaires qui repondent à votre besoin d’argumentation étayée et pourtant demeurés sans réponse... Ca sert à quoi ? 
          à ce qu’un illuminé supplémentaire vienne gloser à propos des arabes en étant completement hors sujet ? Suivi d’un autre illuminé qui vient vous parler de Jesus ? 
          Avant qu’un dernier vous assène des trucs enormes sans jamais lire ce qu’on lui répond ? 
          Passons


        • oncle archibald 6 février 12:50

          @tashrin :

          Vous confirmez tout à fait ce que je ressens depuis longtemps et qui me choque.

          Il y a beaucoup de monde dans la rue pour protester contre une réforme qui leur parait mauvaise, mais en sachant bien qu’il faut réformer, et sans faire de contre propositions alternatives sur lesquelles on pourrait réfléchir.


        • tashrin 6 février 14:28

          Ravi pour vous 


        • Buzzcocks 6 février 14:39

          @oncle archibald
          Comme l’ont chanté les Dead Kennedys : « Kill the poor ». Voilà la solution libéralement la plus optimale, tuons les emmerdeurs : vieux, précaires, assistés, fonctionnaires, handicapés.


        • Xenozoid Xenozoid 6 février 14:42

          @Buzzcocks

          on peut opposer un « eat the rich » de motorhead


        • Xenozoid Xenozoid 6 février 14:49

          @Xenozoid

          lui opposer


        • Hugo Drax Hugo Drax 6 février 15:41

          @Xenozoid

          on peut opposer un « eat the rich » de motorhead

          Ça vous fera péter gras deux trois jours… Mais avec 1% de la population, la curée de va pas être de longue durée.

        • Xenozoid Xenozoid 6 février 15:47

          @Hugo Drax

          on changera de président... smiley


        • Xenozoid Xenozoid 6 février 15:50

          @Xenozoid

          et de colonels


        • Xenozoid Xenozoid 6 février 17:12

          @Hugo Drax

          lut shaw shaw



        • mmbbb 6 février 20:06

          @oncle archibald vous êtes de la generation a avoir profité du système de repartition et de la secu . A l instar de Giscard , un liberal mais qui coute une blinde aux contribuables . il a beneficie comme vous de ces acquis Ce discours est connu, le bourgeois du XIX XX siècle avait de réelle angoisse quant au cout des avancées sociales . Une ecolo femme aux Pays Bas , se proposait de ne plus soigner les vieux a partir d un certain age . Quant a cet auteur, je lui proposerais d aller encore plus loin, pourquoi soigner aussi les acollos , les fumeurs les drogues Ne sont ce pas des improductifs ? . Pourquoi prendre en charge les accidentes, les cancereux surtout un gamin qui ose etre soigne sans avoir apporte un euro de richesse ! ect . Il n y aurait plus de probleme d equilibre des comptes Cet auteur devrait plutot nous donner un cours sur l eugenisme , idée tres en vogue jadis . PS l Europe blanche est en décroissance démographique ; Allemagne Italie Espagne ; quel paradoxe ! Le Japon pays industriel et avance , c est pire ! la demographie dégringole  Quant au sauvetage des banque en 2008 , des milliards ont ete débloqués ! Cet argument est connu , mais il y a eu des liquidites débloquées .


        • Jason Jason 6 février 11:41
          Bonjour,

          « Le faible nombre de cotisants face aux retraités (12 millions, bientôt 15 millions de retraités) pour moins de 20 millions d’actifs c’est intenable. Après-guerre il y avait près de 6 travailleurs pour un retraité ».

          Petit rappel. En 1960 la france comptait environ 40 millions d’habitants. En 2010 elle en comptait environ 63 millions, soit une augmentation de 50%. Aujourd’hui le chômage et la pauvreté atteignent des chiffres insoutenables.

          Qu’a-t-on fait pendant tout ce temps-là ? Ah oui, j’oubliais, gouverner c’est prévoir... L’économie, vous dis-je, ce monstre ingérable. Alors, c’est de la faute à personne. Sauf, que c’est la population qui paie cette incurie.

          • robert 6 février 11:44

            @Jason
            Bonjour, sans compter les milliers d’auto-entrepreneurs et les huber ( ou semblables) qui ne cotisent presque pas


          • JulietFox 6 février 18:49

            @Jason
            Eh oui, c’est con, quand les machines remplacent les hommes ; Et, elles, ne cotisent pas.


          • Gasty Gasty 6 février 13:01

            @ l’auteur

            « des ridicules manifestations des étudiants pour leur droit à la retraite »

            Mais c’est aussi une interrogation de Jean Paul Gaultier sur les jeunes qui se soucient de leurs retraites...

            C’est comme si un navigateur ne prévoyait pas sa traversée de bout en bout, c’est à dire l’arrivée à bon port.

            C’est ridicule ????


            • Hugo Drax Hugo Drax 6 février 13:57

              @Gasty

              bout en bout

              … De sa vie ?


            • Aff le loup 6 février 20:35

              @Gasty « C’est comme si un navigateur ne prévoyait pas sa traversée de bout en bout, c’est à dire l’arrivée à bon port. » Ridicule comme comparaison...Jusqu’à un certain âge et à partir d’un autre certain âge, vous êtes embarqué dans le rafiot et vous n’avez pas idée du cap suivi ! C’est bien la première fois qu’à l’occasion de cette réforme, j’entends la jeunesse se soucier de sa retraite...Déjà que les actifs ne connaissent pas les critères de calcul actuels ! Sur quelles bases objectives et chiffrées tout ce qui est en cours est-il fondé ? On ne le sait pas ! Parceque le CGT s’en branle, tout ce qui compte pour elle c’est foutre le bordel... Oui, il y a des générations qui sont vieilles avant d’avoir vécu et cela devrait vous interpeler une telle sclérose de l’élan vital ! Bref c’est l’assistanat dès le premier souffle et jusqu’au dernier... Une longue errance entre fumette et pastaga à faire chier les autres !


            • Buzzcocks 6 février 14:35

              Si les milieux financiers internationaux cessaient de nous prêter 200 milliards chaque année

              Vous parlez de nos banques comme la Deutsche Bank qui est sous perfusion depuis 1 an et qui tient avec du scotch et la fameuse planche à billets ? Bon, c’est aussi la banque qui a distribué le plus de salaire > 1 million.... la banque est coulée mais certains sont assez lucides pour se payer sur la bête morte.

              Sinon, vous proposez quoi exactement ? liquider les vieux ? Economiquement, c’est la solution la plus optimale puisque vous aimez l’efficacité


              • Hugo Drax Hugo Drax 6 février 15:18

                @Buzzcocks

                liquider les vieux ? 

                Économiquement OUI ! Le système a fait une bulle de capital chez les sucreurs de fraises. C’est de l’argent mort ! D’où l’ISF sur l’immobilier…

                Entre les vieux et les migrants… Au moins les migrants, peut-être un jour, ils vont produire quelque chose !



              • Hugo Drax Hugo Drax 6 février 15:21

                @Hugo Drax
                Pour s’en convaincre, il suffit de comprendre la solution numéro 2, qui en comporte trois, dans le plan européen de recapitalisation des banques.


              • Samson Samson 6 février 16:00

                @Buzzcocks
                "Sinon, vous proposez quoi exactement ? liquider les vieux ? Economiquement, c’est la solution la plus optimale puisque vous aimez l’efficacité « 

                Mise en parallèle avec la paupérisation massive des retraités, la liquidation en cours de l’hôpital public devrait à terme participer à résoudre cette part de l’équation.
                Et l’actuelle pandémie de coronavirus offre à la start-up »France" et ses Marcheurs une magnifique opportunité d’accélérer le mouvement. smiley


              • Traroth Traroth 6 février 15:35

                Cet article part d’un certain nombre de présupposés, qui ne sont malheureusement pas clairement exposés.

                • Le premier et le plus important, c’est que c’est aux salariés d’assurer le financement des retraites, alors que le travail a commencé à définitivement disparaître. Avec une logique comme celle-là, si le travail disparaît totalement, il sera donc normal que 99% de la population se retrouve sans aucun revenu. Exposé aussi clairement, on voit immédiatement l’ineptie d’un tel bug de la pensée.
                • Le second, c’est que faire travailler plus longtemps les salariés pourrait ne pas augmenter mécaniquement le chômage.
                • La France deviendrait de plus en plus pauvre, alors que le PIB de la France n’a jamais été aussi élevé de toute son histoire.

                Une fois le problème posé clairement, il devient évident qu’il faut prendre l’argent là où il est, et qu’il faut arrêter de penser que les capitalistes auraient le droit de conserver toute la valeur ajoutée pour eux. Ces oisifs ne sont rien et ne servent à rien.


                • Hugo Drax Hugo Drax 6 février 15:48

                  @Traroth

                  La France deviendrait de plus en plus pauvre, alors que le PIB de la France n’a jamais été aussi élevé de toute son histoire.

                  Voir ce qu’écrit notre avocat retraité d’H.É.C. à ce propos. Mais pas que cet article, c’est même son violon d’Ingres.

                • julius 1ER 6 février 16:22

                  @Traroth
                  c’est sûr que si un jour les cotisations salariales disparaissent, il faudra faire reposer l’assiette sur les machines ou la consommation .... peut-être ne parlerons-nous plus de retraite mais d’un revenu citoyen pour les gens sans emploi, il y a différentes formulations possibles mais l’auteur a une vision de l’économie totalement figée avec des schémas caricaturaux mais ultra-libéraux (c’est la Voix de son maître) avec des antiennes maintes et maintes fois répétées !!!
                  et il oublie que si l’on distribue du revenu aux gens c’est mieux à même de faire tourner l’économie parceque la même somme donnée à un riche et c’est la spéculation qui est amplifiée comme on peut le voir sur le Théma d’Arte cette semaine avec la spéculation immobilière 800 000 logements vides à Londres et des milliers de gens à la rue ou mal logés et le tableau est le même partout dans les grandes métropoles, NY, Toronto, Stockholm, etc ....
                  les chiffres sont hallucinants et montrent que de l’argent il y en a, mais il alimente des « bulles » financières aussi nous n’échapperons pas à une immense correction de l’économie !!!!
                  à ce jour je n’ai toujours pas entendu sur les médias mainstream... l « appel des 1000 millionnaires et milliardaires appelant à payer plus d’impôts pour corriger les déficits publics ... pour une fois qu’ils demandent à ruisseler ????
                  c’est à croire que ce n’est pas dans l’orthodoxie de nos penseurs ultra-libéraux finalement plus »royalistes que le roi lui-même " !!!!!!!!!!!


                • Hugo Drax Hugo Drax 6 février 17:10

                  @Hugo Drax
                  C’est vrai que nous ranger un thermomètre gradué en Fahrenheit pour nous mettre la fièvre pendant des heures est carrément génial !


                • Arogavox 7 février 11:32

                  @julius 1ER
                  Bonne synthèse ! L’essentiel est dit.
                   Pour se forger une idée de comment s’y prendre pour réaliser « l’immense correction de l’économie », rappelons juste qu’il suffit d’appliquer enfin honnêtement ce qui est officiellement prétendu : la progressivité de l’impôt ! cf : http://okidor.free.fr/reflects/news.php?lng=fr&pg=32992


                • Traroth Traroth 10 février 11:22

                  @julius 1ER
                  Pourquoi attendre que le travail ait totalement disparu ? Le chômage de masse grève déjà largement les comptes sociaux !


                • Samson Samson 6 février 15:45

                  En Marche vers nulle part - Consigne aux adeptes

                  A pieusement réciter durant chaque repas ( !!!sans allonger le temps de pause !!! ) :

                  « Notre giton de Rothschild qui êtes à l’Élysée
                  Que votre nom nous terrorise
                  Que votre régime pille et mutile
                  Que la volonté des actionnaires s’impose dans la start-up »France« comme en €urocratie
                  Facturez-nous aujourd’hui notre LBD quotidien
                  Crachez sur notre dignité
                  Comme nous méprisons aussi les gens qui ne sont rien
                  Et asservissez-nous à la finance
                  En nous délivrant de toute humanité.

                  Penser Printemps !  »

                  Puis retournez produire, après vous être signé en prononçant la formule rituelle :

                  « Au nom de Mutilator 1er, de la start-up « France » et de la Sainte Croissance,
                  Penser Printemps !  »

                  Checked & certified « dogma fully conform » & « fake-news free » by Decodex


                  • julius 1ER 6 février 15:56

                    article qui repose sur plein de clichés et approximations ..... de même quel pessimisme et vision apocalyptique de l’avenir comme si demain tout va s’effondrer ????????????????

                    si l’économie entre en dépression en France elle le sera partout en Europe aussi on ne sera pas les seuls concernés et l’on continuera à donner du crédit à la France qui est un pays riche en Capital, et en infrastructures de même qu’en liquidités l’Assurance-Vie en France c’est 1700 milliards d’encours aussi on peut adosser un emprunt pour compléter les retraites en situation d’urgence !!!

                    le vrai problème c’est la répartition des richesses pas l’avenir des retraites !!!


                    • Xenozoid Xenozoid 6 février 16:08

                      @julius 1ER

                      si on gagnait 1 euro par seconde

                      en 11.574074 jours on devient millionnaire

                      et en 31.688739 années  on est milliardaire


                    • Trelawney Trelawney 6 février 16:24

                      Ca y est le LREM et son « pognon de dingue » nous fait un cours d’économie façon bar tabac d’en face.

                      Donc les retraites ça coûte de l’argent et ça va en coûter de plus en plus car les vieux sont de plus en plus vieux et qu’en plus avant d’être vieux ils n’ont même pas travaillé. Ca c’est pour vous épargner les phrases alambiquer avec incertain, flexible, conflictualité, pénibilité, retraites prématurées, Compte Epargne temps dedans.


                      Donc si on vous écoute monsieur Perceval, la politique se résume à une gestion comptable et financière de nos vie en passant outre la question essentielle : Que devons nous faire dans notre pays la France pour avoir une meilleure vie ? A cette question la LERM et Perceval en tête vous répond : « Tu te démerdes, ce n’est pas mon problème et celui de la France ! »


                      Parce qu’au rayon des bonne idées (selon le LERM) je peux vous en donner d’autres du genre :

                      L’éducation nationale coûte cher et bien chaque année on fait une tombola avec les petits enfants et 1 enfant sur 2 aura le droit d’aller à l’école (un peu comme le service militaire d’antan). Et hop le budget de l’éducation nationale divisé par deux.

                      La santé nous coûte un bras. Et bien on plafonne le budget santé du français à disons 20000 euros tout compris. Une personne cancéreuse doit se fournir en médicaments qui coûte le prix d’un aller retour sur la lune et bien elle en aura pour 20000 euros et pas plus. Scanner tout ça et ben elle attendra l’année prochaine. Eh hop on diminue le budget santé et on désencombre les urgences par la même occasion.


                      Parce que réduire le train de vie des vieux pour faire des économies est une idée aussi stupide que celles plus haut

                       


                      • Spartacus Spartacus 7 février 00:47

                        @Trelawney
                        « la politique se résume à une gestion comptable et financière. »
                        Ce n’est pas de la politique, c’est de l’assurance......
                        L’assurance fonctionne avec des recettes, dépenses et une balance....
                        Et c’est justement parce que c’est trop politique que cela fonctionne mal.....

                        Que devons nous faire dans notre pays la France pour avoir une meilleure vie ?
                        Etre assuré correctement et contractuellement pour la retraite qu’attendre des décisions politiques vous donnerait une vie moins angoissée donc un peu meilleure...


                      • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 7 février 13:42

                        @Spartacus
                         
                        Va dire ça aux étasuniens dont la ’ retraite ’ a diminué de 25% lors de la dernière grande escroquerie de ceux chargés « d’assurer » ce qu’ils avaient pourtant vendu...
                         
                        Mais c’est à cela que l’on vous reconnaît.
                         
                        Libéralisme

                        La ’ liberté ’ de se faire enfler par des fumiers.

                        La ’ liberté ’ de ne pas pouvoir engager des ’ class-actions ’ comme au pays-phare du libéralisme...
                         
                        « être assuré correctement »....
                         
                        Encore merci pour tes commentaires, qui démontrent TOUS quelle enflure tu es...
                         
                        Et inutile de ’ censurer ’, c’est au chaud pour republication, au cas ou...


                      • Marcus Hadock 7 février 13:50

                        Bien vu « seul le contenu compte » !

                        Spartacus, le cadre « sup d’Arkéa » « anti-mutaliste » et « pro Blackrock » se réveille.



                      • Trelawney Trelawney 7 février 14:26

                        @Spartacus
                        La protection sociale doit être une affaire d’état, car cela regarde la collectivité et dans un seul but de justice sociale. Ce ne doit jamais être une simple assurance gérée par le privé, sinon on oublie l’égalité entre les personnes.


                      • Spartacus Spartacus 7 février 17:34

                        @Trelawney
                        Pourquoi devrait elle être une affaire d’état à part le cliché.

                        La retraite ne regarde en rien la collectivité mais l’individu ad personnae.

                        La justice sociale ? Vous m’expliquez la justice sociale des droits différenciés des castes de l’état, pour sourire de l’argument.
                        Un fond de pension ne fait pas de discrimination entre un fonctionnaire et un salarié ou un cultivateur. 


                      • Spartacus Spartacus 7 février 17:44

                        @Seul le contenu compte

                        Va dire ça aux étasuniens dont la ’ retraite ’ a diminué de 25% lors de la dernière grande escroquerie de ceux chargés « d’assurer » ce qu’ils avaient pourtant vendu..

                        Sait tu seulement comment fonctionne un fond de pension au lieu de sortir ces niaiseries de clichés de branlette a gauchistes ?

                        1-Déja aux USA la retraite est en premier pilier par répartition, ce qui rend l’exemple con. 
                        2-80% des pensions distribuées sont un 2eme pillier et à cotisation variable et prestations définies.

                        Une « diminution » soi disant de 25% de prestation définie......Explique donc ça  smiley


                      • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 7 février 18:07

                        @Spartacus
                         
                        5400 milliards de moins-valu en 2009

                        Et tu peux ergoter et ’ sourire ’
                        Tout le monde sait que ton sourire est le même que celui du roitschild...
                        Celui du requin qui fera tout son possible pour ’ réformer ’ tout acquit et bien social au ’ profit ’ du privé...
                         
                        Bah oui, il ne faut pas plus de 2 neurones et un seul synapse pour comprendre qu’en passant pas un intermédiaire, il faut que cet ’ intermédiaire ’ soit rémunéré...

                        Et quant à la ’ fable ’ du privé moins cher plus efficace, tu demanderas à n’importe quel Français qui n’est pas comme toi, perché trèèèèès haut, si l’électricité , le gaz, l’eau, le loyer, bref toute la vrai vie, n’ont pas augmenté bien plus que leurs revenus.
                         
                        Toutes ’ libéralisations ’ ( alias privatisations ) n’ont mené qu’à une envolée générale des prix.
                        Au profit de fumiers dans ton genre...
                         
                        Et toujours pareil, inutile de censure, tout ça...


                      • Steph87 7 février 18:47

                        @Spartacus
                        N’importe quoi comme d’habitude !
                        Le système des retraites aux États-Unis

                         :
                        1-ce que tu nommes « pilier » par répartition fournit une pension moyenne qui dépasse à peine le tiers du salaire moyen !!! La gueule du pilier !!!
                        2-Ton super 2ème « pililer »

                        couvre moins du quart des salariés du privé ! La gueule du pilier !!!
                        Avec de telles piliers, c’est génial là-bas, vas-y et restes-y.
                        Ce n’est pas tout : 20% des plus de 65 ans touchent 4000 euros...par an ! Quand 20% touchent plus de 48000 euros !
                        Tes libéraux crachent sur l’état (celui des prélèvements obligatoires) tout en s’y agrippant (lorsqu’ils réclament des exonérations fiscales).
                        C’est magnifique, de toute façon les Etats-unis ne sont pas un pays, c’est une entreprise, les états-uniens se sont fait depuis bien longtemps voler leur nation par des requins sans aucun scrupule. Mais c’est sûrement la faute des bolcheviks, communistes et autres zombies frustrés qui errent autour du château magique de Spartacus...


                      • Aff le loup 7 février 20:57

                        @Seul le contenu compte

                        « Bah oui, il ne faut pas plus de 2 neurones et un seul synapse pour comprendre qu’en passant pas un intermédiaire, il faut que cet ’ intermédiaire ’ soit rémunéré... »

                        Sorti des insultes somme toutes inutiles sauf à démontrer au monde ébahi son manque de politesse et d’arguments symptômes d’une intelligence limitée, on peut tout à fait considérer quand on a pas plus de 2 neurones et un seul synapse que par analogie, l’argent se comporte tel un ruisseau alimentant un moulin, où il y rentre par le bief la même quantité d’eau qu’il en sort mais avec l’avantage d’avoir utilisé son potentiel énergétique, pourra produire un résultat, tel faire tourner une roue puis une meule pour moudre ou un arbre moteur relié à des machines a tisser par exemple...De ce travail de l’argent comme de l’eau, une part monnayée peut être utilisée pour payer le prêt de l’eau et une autre part pour payer le meunier ou le tisserand ! Quand on ne touche pas une bille en économie, on n’explique pas aux mouches à chier au plafond !


                      • Trelawney Trelawney 8 février 08:27

                        @Spartacus
                        En France, une personne qui a un cancer sera pris à 100% et ne paiera aucun frais de soin. Cela veut dire qu’un Bernard Arnault aura droit au même système de soin que n’importe quel français.
                        Ce système de soin est financé par les cotisations sociales (employés, employeurs, états) et est cautionné par l’état qui met au pot s’il manque de l’argent.
                        Ce système est garant d’une justice sociale qui permet à tout les français d’être des citoyens égaux. C’est pour cela que ça n’a rien à voir avec une assurance quelconque.
                        Si vous touchez à ce système pour le rendre moins équitable, vous vous trouvez avec plusieurs catégories de français et des conflits sociaux qui vont avec.
                        Donc les frais induits ou implicites d’un système non égalitaire sont les manifestations gilets jaunes et leurs conséquences et les grèves retraites et leurs conséquences.
                        Vous connaissez maintenant le coût d’un système non équitable.


                      • Spartacus Spartacus 8 février 10:57

                        @Steph87

                        1-ce que tu nommes « pilier » par répartition fournit une pension moyenne qui dépasse à peine le tiers du salaire moyen !!! La gueule du pilier !!

                        Propagande de n’importe quoi et chiffres clichés de n’importe quoi.

                        1-Le taux de remplacement est de 68% pour 420 mois de cotisation à partir de 62 ans. Mieux que les 55% Français du régime général.

                        2-Le 2eme pillier est obligatoire au delà des revenus supérieurs à 19000$....
                        C’est donc logique que cela touche moins de monde...

                        Et aux USA, il n’y a pas de discrimination entre privé et public, ce concept de la mentalité du gauchiste statutaire que tu représente, qui adore vivre « plus » aux dépens des autres....


                      • Spartacus Spartacus 8 février 11:00

                        @Seul le contenu compte
                        Et quant à la ’ fable ’ du privé moins cher plus efficace, tu demanderas à n’importe quel Français qui n’est pas comme toi, perché trèèèèès haut, si l’électricité , le gaz, l’eau, le loyer, bref toute la vrai vie, n’ont pas augmenté bien plus que leurs revenus.

                        Rigolo comme argument, des prix fixés par l’état de monopoles sans concurrence et accuser le privé....
                        C’est ubuesque   smiley


                      • Spartacus Spartacus 8 février 11:27

                        @Trelawney

                        Le gros problème dans ce genre de dialogue en France, c’est la confusion et l’absence de clarté et transparence. Les gens mélangent tout et confondent assurance et social, santé et retraite et les clichés sont plus véhiculés que les faits...

                        Tu parles de retraite, les uns te parlent des USA et leurs clichés.
                        D’autre confondent santé et retraite, d’autres n’assimilent pas que la sécu n’est rien d’autre qu’une assurance qui n’a rien de social sauf le nom mais s’y accrochent par mimétisme des clichés.

                        Le cancer c’est une autre assurance, celle de la santé. Ce qui détourne le débat.

                        En France comme ailleurs les gens sont soignés et pris à 100% pour les actes graves comme un cancer.
                        La Suisse est l’exemple réel à notre porte. La santé est 100% privée et l’espérance de vie est une des meilleure au monde.
                        C’est bien la démonstration par l’exemple que cela fonctionne mieux. Il n’y a pas de taxe CSG ou CRDS pour compenser la mauvaise gestion etatiste.

                        En France, contrairement a ce que tu penses, tu ne cotises pas tu n’a pas droit à la sécu. Il n’y a aucune différence entre la sécu et une assurance privée.
                        Il existe même plusieurs sécu (CPAM, MSA, RSI ou LMDE pour étudiants).
                        Elle n’est en aucun cas égalitaire, puisque les cotisations sont différenciées entre professions.
                        C’est même un non sens qu’elle ne soient pas en concurrence. T’a pas la sécu d’un sénateur.

                        Les gens sans sécu, ne sont pas financés par les cotisations, mais par l’impôt. 
                        Le fait que l’état demande le service à la CPAM de gérer les prestations, ne fait pas de cette dernière un organisme plus social que les autres. Elle se fait payer. 

                        La fable c’est la peur, c’est comme privatiser « france telecom » ou ADP, on t’explique que si c’est plus l’état se sera le déluge.

                        La retraite comme la santé doivent être privatisés. Nous gagnerions tous. Actuellement l’ignorance et les clichés gagnent et les procès d’intention en diabolisation....
                        Et les gens sont dans la rue, et le secteur privé n’y est pour rien...
                        Pas de contrat, pas de clarté, que de l’ambiguïté...
                        Ils ne sont pas dans la rue en Suisse...


                      • Steph87 8 février 11:47

                        @Spartacus
                        Tu racontes encore des balivernes, lit des livres, lit ’Les retraites aux Etat-Unis, sécurité sociale et fonds de pension’ de Lucy Roberts, ça te fera du bien de tourner des pages au lieu de raconter des conneries et de râler dès qu’on te met les chiffres devant ton nez. Cela t’évitera de mettre comme un gamin :"Propagande de n’importe quoi et chiffres clichés de n’importe quoi.

                        "
                        Heureux de te savoir d’accord pour le deuxième pilier comme quoi tu avoues toi même que tu raconter pour une unième fois n’importe quoi auparavant. C’est con hein ?
                        Comme d’habitude ta paranoïa ressurgi à chacune de tes phrases. Tu aurait un soupçon de bon sens, tu adopterai une autre stratégie pour faire adhérer à tes idées.



                      • Steph87 8 février 12:06

                        @Spartacus
                        "La retraite comme la santé doivent être privatisés.

                        « 
                        Ah oui, si tu as le cancer, tu es d’accord pour vendre tes biens pour payer tes soins une fois que tes assurances auront trouver par le biais de leurs ’chasseurs’ une faille qui leur permette de ne plus te rembourser ces soins ? Tu nommes comment cette superbe pratique »made in usa" ? Je suppose que si un tel racket vient d’instances privées ça te convient toi qui hurlerait si cela venait de l’Etat.


                      • Spartacus Spartacus 8 février 17:52

                        @Steph87

                        Dénier les faits par des farces...   smiley
                        Mince alors, ton livre n’existe même pas sur Amazon...  smiley

                        Par contre tous les détails point par point, chiffré, avec les moyennes, ligne par ligne existe online...

                        Y’a qu’a les lire au lieu d’essayer de nier ses clichés....
                         https://www.justfacts.com/socialsecurity.template.asp


                      • Steph87 8 février 18:51

                        @Spartacus
                        TU ES ENORME !!! Tu cherches un livre sur Amazon ! Et si il n’y est pas c’est qu’il n’existe pas !!! Là tu bas tous les records, tu t’enterres tout seul...
                        Tu es dénué de bon sens à ce point ???
                        Et ton lien mort a fini de te clouer sur place. Tu es tellement inepte...rien ne sert que tu sois verbeux.


                      • Spartacus Spartacus 9 février 11:05

                        @Steph87
                        Si un lien ne fonctionne plus, utilise le cache de google...


                      • Steph87 9 février 11:50

                        @Spartacus
                        Ah merde, je le cherchais sur Amazon...
                        Mais décidément tu aimes t’enfoncer, ton lien n’explique en rien la retraite aux états-unis. Tu confirmes, tu es un gros clown. J’ai jamais vu quelqu’un sortir autant d’ânerie à chacune de ses interventions, tu as le record. Mais le plus beau c’est ton coup d’Amazon, j’en ris encore !!!


                      • Raymond75 6 février 18:27

                        Pourtant la solution est simple, et elle a été révélée par le grand intellectuel français Jacques Attali : il faut promouvoir et généraliser l’euthanasie.


                        • Esprit Critique 6 février 18:37

                          Excellent rappel d’évidences !

                          Aucun politicien Du NPA au RN , n’a les couilles, et n’est capable, de venir expliquer ça pendant deux heures a la télé, et surtout, revenir trois jour après pour répéter calmement la même chose, apres que les pourritures de tous les partis soit venues dire que ce tout ça serait des mensonges et que l’on va continuer de raser gratis !


                          • jjwaDal jjwaDal 6 février 18:51

                            Vous alignez un joli chapelet d’âneries si souvent répétées qu’on finirait par les croire aussi intangibles que les constantes de la physique. Il y a assurément un « problème des retraites », mais il a été totalement construit et peut être tout aussi bien déconstruit.
                            Le vieillissement inéluctable de la population française est juste une hypothèse de trajectoire démographique. On peut lui opposer selon toute probabilité une migration massive de l’afrique vers l’europe de jeunes qui ne seront pas nés ici mais qui y vivront et y travailleront. Le résultat au final risque d’être assez éloigné d’une implosion de la population française. Allez voir la tête des jeunes français en 2020 dans les collèges et vous verrez que notre avenir démographique est tout sauf acquis.
                            Le faible nombre de cotisants... Il faut avoir renoncé à ses facultés de raisonnement pour ne pas comprendre que l’accroissement de la productivité par personne depuis 1945 a été très important, de même que la captation d’une partie significative de ces gains par des parasites divers au système qui n’existaient pas auparavant. Il faut laisser crever nos vieux pour que les actionnaires se gobergent ? Certains pensent que non.
                            Par ailleurs sachant que les biens et services sont surtout rendus en 2020 par une armée gigantesque de machines (100 à 200 fois plus nombreuses que nous), par rapport à l’après guerre, évacuer l’idée de faire payer les machines non pas en lieu et place des humains, mais en plus, devrait être l’objet de discussions et de mises en oeuvre.
                            On a mis en oeuvre un système économique qui nous interdit beaucoup de marges de manoeuvre. Il y a eu un avant au néolibéralisme, au libre échangisme financier, au casino planétaire qui brasse plus de 90% des échanges financiers à seul but spéculatif. Il ne tient qu’à nous qu’il y ait un après.
                            Vous semblez à l’aise avec un monde où des entreprises peuvent faire des chiffres d’affaires gigantesque, des profits pléthoriques sans payer d’impôts .Encore une fois, il y a eu un avant à ce cauchemar économique, où une minorité devient hyperriche et nous devrions abdiquer face à une situation que nous avons créée pour laisser crever nos vieux ? Pour info, faire travailler nos seniors jusqu’à 70 ans va non seulement faire mourir de plus en plus de gens sur les lieux de travail, mais aussi en casser un grand nombre. Vous suggérer quoi s’ils ne peuvent prétendre à une retraite décente ?L’euthanasie ?
                            Par ailleurs, vu l’essor de cette population, comprimer ses revenus impactera très sévèrement la croissance économique qui déjà va tendanciellement vers zéro. Personne ne sait gérer la décroissance économique. La planifier sans modèle pour la gérer relève du suicide collectif.
                            Il y aurait beaucoup à dire et je manque de temps pour le faire.
                            En désaccord majeur avec votre billet. Evidemment, comme dirait Lordon, que « dans le cadre des structures économiques apparues très récemment et que nous avons mises en place » , il n’y a aucune solution autre que la fuite en avant vers Blackrock et consorts. On peut soupçonner qu’elles furent mises en place pour aboutir à des résultats de ce type.
                            C’est un métier...


                            • Désintox Désintox 6 février 19:17

                              L’auteur a raison ! Travail jusqu’à 70 ans, puis euthanasie !


                              • exocet exocet 7 février 19:43

                                @Désintox
                                C’est déja en route l’euthanasie des plus de 70 ans, du moins c’est dans la tête de certains :
                                .
                                le député LREM Dominique Da Silva

                                « Si l’espérance de vie s’allonge, croyez-moi que votre projet de prendre sa retraite à taux plein à 60 ans, personne n’y croit. […] Je ne pense pas que les Français puissent croire un seul instant qu’avec un allongement, ou alors il faudrait espérer un coronavirus qui viendrait atteindre les plus de 70 ans », a lancé l’élu du Val-d’Oise.

                                https://fr.sputniknews.com/france/202001271042966355-esperer-un-coronavirus-qui-toucherait-les-plus-de-70-ans-un-depute-lrem-derape—video/
                                .
                                En plus, les dernieres informations sur le coronavirus actuel indiquent qu’il touche et tue de préférence les gens âgés...
                                .
                                Les LREM devraient être aux anges...


                              • INsoMnia INsoMnia 6 février 21:41

                                @Perceval

                                Je vous cite : « Le slogan »faire payer les riches" serait évidemment totalement impraticable tant notre dette sociale est immense dans notre pays (qui ne travaille plus assez depuis 40 ans) et c’est en travaillant plus longtemps (68 ans) et mieux que nous pourrons nous en sortir."

                                De quelle dette sociale parlez-vous ?

                                Bien entendu, travaillons dès notre berceau à notre cercueil pour le plus grand bien de ceux qui n’en foutent pas UNE et, qui surtout nous concoctent un avenir des plus sombre.

                                Lisez 1984 de G.Orwell, Le meilleur des mondes de A.Huxley, La stratégie du Choc de Noami Klein entre autres...


                                • Arogavox 7 février 11:54

                                  @INsoMnia
                                   Ce qui est par contre évident c’est la fausseté, factuelle, de cette idée reçue que ’faire payer les riches’ soit ’impraticable’ et que ’travailler’ ait un sens consensuel et, notamment, que ’travail’ ait la même signification pour la ’plèbe’ que pour l’argent des riches (80% des revenus déclarés de riches étant le fruit du travail de leurs avoirs finaciers ! cf liens reportés dans cet article : http://okidor.free.fr/reflects/news.php?lng=fr&pg=32992 )
                                   
                                  Alors : mauvaise foi ? fake news ? ruse manipulatoire ? ou seulement incapacité à s’informer et/ou à comprendre de la part d’un pédagogiseur qui ignore son ignorance et la faiblesse de son entendement ?


                                • Arogavox 7 février 12:06

                                  ... à la réflexion, le lien précédent risque d’être encore trop difficile à pour l’auteur ; 

                                  mais peut-être arriverait-il quand-même à comprendre un unique graphique ? :

                                   https://img.over-blog-kiwi.com/1/45/53/20/20180419/ob_96a798_garbinti-goupille-lebret-piketty-comp.png


                                • sylvie 7 février 17:50

                                  @INsoMnia
                                  et guenther anders


                                • BA 6 février 23:19

                                  Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, les grands gagnants des réformes sont les 5 % les plus riches.


                                  Les 5 % les plus riches ont gagné 2905 euros par an.


                                  Les 5 % les plus pauvres ont perdu 240 euros par an.


                                  Source : Observatoire Français des Conjonctures Economiques (OFCE)


                                  https://www.humanite.fr/sites/default/files/images/72559.HR.jpg


                                  • Chaosphere 7 février 08:31

                                    « Depuis l’adoption (heureuse) de l’Euro »

                                    C’est du second degré ? Rassurez moi...


                                    • zygzornifle zygzornifle 7 février 09:22

                                      Les retraites des pauvres et de la classe moyenne , c’est intenable , par contre celle des nantis et des des politiques qui cumulent c’est un véritable nectar au gout de « pognon de dingue » si cher a l’énarque ....


                                      • Hugo Drax Hugo Drax 7 février 09:41

                                        @zygzornifle
                                        À force de regarder en tordant le cou dans le champs d’à côté toujours plus vert, je me demande comment vos vertèbres à nues supportent encore votre tête de mort.


                                      • Ayez au moins la bonté de nous expliquer la porte de sortie sans douleur. En Belgique, des médecins ont été poursuivis pour euthanasie liée à des problèmes psychiques. De toutes façons, la machines va remplacer l’homme. Reste plus qu’à dégager,..AH oui, le responsable de cet état de fait est bien le système libéral qui vit des entreprises pharmaceutiques maintenant les personnes âgées en vie (l’argent des retraites étant directement ré-introduit dans le circuit). Quant aux machines,... Assumez au moins vos conneries ;


                                        • Le Comtois 7 février 11:10

                                          Les milliards ils sont là, il suffit de les prendre ou ils sont... Et surtout d’arrêter de gaspiller sans compter notre argent !


                                          • Vous êtes en retard dans vos réflexions. demandez-vous déjà comment les machines du futur paieront des milliards d’assistés ?


                                            • picpic 8 février 07:50

                                              Votez pour ce poste, histoire qu’il remonte sous l’article,

                                              c’est la vidéo de frank lepage qui explique toute cette arnaque du soi disant problème des retraites.

                                              https://www.youtube.com/watch?v=7Tm_TXSMRqY


                                              • uleskiserge uleskiserge 9 février 16:38

                                                Casse de l’hôpital, casse des APL, casse de l’assurance chômage, casse du droit du travail, casse des retraites, cadeaux fiscaux faites aux plus riches et aux entreprises du CAC 40... 

                                                Macron qui n’a pas et ne souhaite pas d’avenir politique dans l’hexagone après 2027 soigne son CV à l’international d’autant plus qu’il n’a pas été choisi par « le système » puis « élu » contre MLP au second tour de l’élection présidentielle ( autant dire qu’il a été élu avec son score du premier tour), pour que les pauvres soient un peu moins pauvres et moins nombreux et les riches un peu moins riches, mais bien plutôt ... le contraire ! Rappelons ceci pour ne pas l’oublier : tout comme Shröder, Blair et Merkel, Macron, à son départ, devra laisser derrière lui plus de pauvres qu’en arrivant ; seule condition à l’obtention d’un poste prestigieux et hyper-rémunérateur à l’ international (cela vaut pour tout locataire de l’Elysée ou de Matignon).

                                                 

                                                Gerhard Shröder (sous son règne, l’Allemagne est passée de 11 à 19% de pauvres). Il est aujourd’hui « directeur indépendant » chez Rosneft, société d’État russe spécialisée dans l’extraction, la transformation et la distribution de pétrole.

                                                 

                                                Tony Blair qui a poursuivi l’œuvre de M. Thatcher avec des mini-jobs payés 1£ de l’heure, conseille les sociétés JP Morgan et Zurich Financial

                                                Reste toutefois à comprendre pourquoi tous les salariés et non-salariés ont compris que cette réforme a pour unique préoccupation la baisse des retraites, excepté tous les « journalistes » et les éditorialistes des médias dominants dégoulinant de partis-pris : ceux de leurs propriétaires qui signent les chèques en fin de mois ?

                                                 


                                                • uleskiserge uleskiserge 9 février 16:43

                                                  Véritable communication de propagande ce texte ! Qui a bien pu valider ça sur Agoravox ? ............. tous les gens de bonne foi savent qu’il n’y a pas de problème de financement des retraites à moyen et long termes surtout depuis que les médias se sont résolus à donner la parole aux économistes indépendants spécialistes des retraites après de mois de propagande gouvernementale ; notez que les infos qui sortent de Matignon, c’est de la com ; lorsque ces infos sont reprises par les médias, sans aucune critique quant à la véracité des ces infos, ça devient de la propagande. 


                                                  • titi 10 février 01:10

                                                    @uleskiserge

                                                    « Véritable communication de propagande ce texte ! Qui a bien pu valider ça sur Agoravox ?  »

                                                    Oui c’est sûr qu’avec les 10 articles par jour qui ressortent les mêmes âneries entre « nous sommes en dictature » ou « faut prendre l’argent au riche », le fait qu’il y ait un seul article qui dise du contraire, ca doit carrément heurter les héritiers de Pol Pot et Staline.

                                                    «  tous les gens de bonne foi savent qu’il n’y a pas de problème de financement des retraites à moyen et long »
                                                    Fallait me dire que c’était une sujet humoristique.
                                                    Vous m’avez pris au dépourvu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès