• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > McKinsey & les Copains : le pillage organisé de l’Etat

McKinsey & les Copains : le pillage organisé de l’Etat

 

Le 20/03/2022, L’association Bon Sens et Le Collectif des Syndicats et Associations Professionnels Européens (CSAPE) avec pour avocat Me Martine BAHEUX ont déposé plainte devant le Pôle financier du Tribunal judiciaire de Paris. Les plaignants relèvent les liens entre le président du Conseil constitutionnel avec le cabinet de conseil McKinsey par son propre fils, ainsi que les liens entre ce même cabinet et l’Etat. Ces liens entachent aussi bien l’écriture de toutes les lois d’exception depuis le début de la crise Covid-19, que leur validation par le Conseil Constitutionnel. Enfin, la plainte concerne également une atteinte aux intérêts supérieurs de la Nation de par des actes d’intelligences de responsables publics avec une puissance étrangère, la société McKinsey France, elle-même filiale de McKinsey Inc., une société américaine. Cette plainte fait suite à la Commission d'enquête du Sénat sur l’influence croissante des cabinets de conseil privés sur les politiques publiques.

On y apprend que les sociétés de conseils, et en particulier Mc Kinsey, sont au centre du monde de l’industrie et de la finance américains. Tous leurs fameux conseils ont pour finalité d’enrichir ces entreprises américaines grâce aux impôts des français. Les « grands » médias Français, complices et bénéficiaires de la situation font semblant de croire que ces cabinets sont embauchés pour des raisons idéologiques. Les indices à notre disposition montrent plutôt un immense pillage en bande organisée dont les responsables étrangers comme Français sont clairement identifiés.

JPEG

Lien vers la vidéo : https://youtu.be/nHa1k5pVCSQ

L’escroquerie des activités de conseil

Le rapport du Sénat montre l’explosion des dépenses de cabinets de Conseil sous la Présidence d’Emmanuel Macron. Déjà en 2018, 379M€ ont été dépensés par l’Etat en “conseils” auprès de ces cabinets et la situation n’a fait qu’empirer pour atteindre 894M€ en 2021. Si on ajoute les dépenses des opérateurs de l’Etat, les cabinets ont reçu plus d’1Md€ en 2021.

Leurs “conseils” concernent toute la stratégie de l’Etat.

Il s’agit bien évidemment de ne pas oublier de mettre des guillemets à “conseils”. La plupart des cadres de la fonction publique ou de grosses entreprises ont déjà été confrontés à des prestataires venus vendre un peu de rêve. Le schéma classique étant le suivant : 

  • Le grand chef, Directeur, Président, a eu droit à une belle présentation powerpoint de la part d’une bande de costards-cravates venus lui vendre leurs services pour révolutionner le/la Management/Digitalisation/Customer-Relashionship/Rationalisation

  • Les équipes doivent alors subir les Entretiens/Audits/Produits d’autres costards-cravates qui ne connaissent absolument rien à l’entreprise, mais ont la solution miracle qui va résoudre tous les problèmes

  • La restitution prend alors la forme d’un nouveau powerpoint contenant des propositions fourre-tout et générales qui ne risquent pas de contrarier le commanditaire, de préférence différentes de celles de l’audit d’il y a 2 ans.

  • Bonus : si vraiment on est un pigeon, l’offre s’accompagne d’un nouvel outil informatique qui “répond parfaitement à la problématique” et “très facile à mettre en place”. Les équipes vont alors s’entre déchirer pour tenter de l’installer pendant 3 ans avant de laisser tomber parce que personne n’arrive à le faire fonctionner ni même n’en a besoin.

Cela tombe bien, l’Etat Français est friand de costards-cravates, de powerpoints et de “solutions” informatiques. Il en est tellement friand que finalement même si au bout de la commande il n’y a rien, absolument aucun livrable, cela ne semble déranger personne. On dira que l’important n’est pas le résultat, mais le chemin parcouru.

Dans le rapport du Sénat on trouve quelques pépites de prestations-conseils qui n’ont donné absolument aucune suite :

Il faut dire aussi qu’un cabinet de conseil assis à la table de l’Elysée ou du Conseil Constitutionnel, cela doit se voir aussi souvent pour discuter affaire que pour couper la dinde de Noël. On peut par exemple noter que :

  • Victor Fabius, directeur associé chez McKinsey & Company France est le fils de Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel

  • Marguerite Cazeneuve, ancienne Junior Associate de McKinsey & Company France, actuellement Directrice Déléguée de l’Assurance Maladie, est l’épouse de Aurélien Rousseau, membre du Conseil d’État, Directeur de la Monnaie de Paris et Directeur de l'ARS IDF et la fille de Béatrice Cazeneuve du comité de direction d’Eli Lilly (qui vend une molécule contre le SARS-COV2)

  • Amélie de Montchalin, Ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, est l’épouse de Guillaume de Montchalin ancien partner de The Boston Consulting Group

Pour plus d’informations, le compte Twitter de Philippe Duval propose des infographies très riches sur tous les liens entre nos politiques et ces cabinets.

 

En plus de ces liens familiaux, le rapport du Sénat dénonce le risque de “pantouflage” des élus, ministres ou hauts fonctionnaires dans ces cabinets. Le “pantouflage” consiste pour une entreprise à offrir un poste extrêmement bien rémunéré à un ancien responsable public, en remerciement de ses services pendant son activité. Les banques ont l’habitude d’offrir de nombreux postes aux anciens inspecteurs des finances. On comprend alors plus facilement pourquoi l’administration française est aussi aveugle au sujet de l’évasion fiscale. En plus d’être un moyen classique de corruption (chaque inspecteur, élu ou haut fonctionnaire sait qu’un très bon poste l’attend s’il est gentil toute sa carrière), il permet aux cabinets de conseil de disposer facilement des “carnets d’adresses” des pantouflards afin d’être reçus le plus efficacement possible au cœur de l’Etat. Le Sénat a dénombré presque une centaine de départs de la haute fonction publique ou des armées vers ces fameuses activités de conseils. Un nombre plus que suffisant pour ouvrir toutes les portes, ou du moins toutes les oreilles.

Enfin le rapport du Sénat dénonce le nombre de prestations “pro bono” c’est-à-dire “gratuites”. Il est évident que derrière ce philanthropisme des cabinets de Conseils se cachent aussi bien une mise en relation des membres avec des décideurs publics, que des “orientations” sur les travaux, profitant aux nombreux clients des gentils cabinets. C’est le sens de l’article de Mediapart sur ces prestations, dont la participation “gratuite” de Karim Tadjeddine, directeur associé de McKinsey au bureau de Paris, à la commission Attali, au think tank « En temps réel » (club financé par des entreprises du CAC 40) ou encore à la campagne d’Emmanuel Macron de 2017.

Ainsi, le Sénat fait bien le bilan de cette bande de copains qui a appris à se placer sous le robinet à fric de l’Etat. Seulement ce petit milliard d’euros annuel n’est que la partie émergée de l’Iceberg. Ces cabinets de Conseils coûtent une fortune, pour un rendu souvent invisible. Il serait illusoire de penser qu’ils ne font rien. Il est nécessaire de se pencher sur qui sont les vrais bénéficiaires des fameuses réformes et lois en provenance de ces chers conseillers.

Macron : le putsch de la finance et des cabinets

Un article de 2019 de Consultor révèle que le candidat Macron a bénéficié de très nombreuses aides de la part des cabinets de conseil. Aude Lancelin avait déjà montré dans son célèbre article Macron, le putsch du CAC 40 comment la haute finance française et leurs sous-fifres médiatiques ont propulsé Macron à la tête du pays. Depuis son arrivée au pouvoir pendant la Présidence de François Hollande, il a enchaîné les réformes néolibérales chères aux sociaux-démocrates, remettant au goût du jour un Tchatchérisme primaire que même les anglosaxons semblaient abandonner. Cette politique appauvrit les travailleurs tout en enrichissant les détenteurs du capital, financiers comme géants de l’industrie. Elle s’accompagne de fortes contestations immédiatement réprimées avec violence. La France n’y a pas fait exception avec la crise des gilets jaunes.

Le putsch de 2017 (qui n’est que l’aboutissement d’une longue décrépitude) a achevé ce qu’il restait du principe d’Etat de droit. Dans un Etat de droit, il existe normalement une séparation des 3 pouvoirs. Le pouvoir exécutif, c’est-à-dire le Président de la République, le Premier Ministre et le gouvernement, ne doit qu’exécuter les lois et les décisions de justice. Le pouvoir législatif détenu par le Sénat et l'Assemblée nationale écrit et vote la loi et a un pouvoir de censure et de contrôle sur le pouvoir exécutif. Le pouvoir judiciaire composé des juges et des magistrats doit contrôler l'application de la loi et sanctionne son non-respect. Précisons qu’en France, le pouvoir judiciaire n’est pas compétent pour juger des décisions des 2 autres pouvoirs. Ce rôle est donné au Tribunal Administratif. Enfin, au-dessus de ces 3 pouvoirs se trouve la Constitution dont le Conseil Constitutionnel est le garant.

PNG

Normalement, les pouvoirs législatifs et judiciaires sont des contre-pouvoirs qui empêchent le pouvoir exécutif de prendre le contrôle total du pays, c’est-à-dire de mettre en place une dictature. 

Au sein de cette belle théorie, les grandes banques et industries usent de leur pouvoir financier presque sans limite en payant des lobbyistes qui viennent murmurer à l’oreille de tout ce petit monde. La commission européenne Bruxelloise est championne olympique de cette discipline. Qui peut s’étonner que les grosses fortunes payent des agents pour influencer les décideurs et en tirer profit ? Chacun ses armes finalement, ce n’est pas équitable, mais c’est la dure loi du sport.

Depuis 2017 en France, les règles du jeu ont changé. Le nouveau système a décidé de ne plus s’embarrasser des intermédiaires. Depuis le début de la Présidence, les Français ont pris l’habitude de voir le gouvernement écrire toutes les lois et le parlement les voter sans discussion. Seul le Sénat réagit parfois à ces lois pour garder un semblant de débat. En effet, Emmanuel Macron a été très clair sur sa volonté d’avoir un pouvoir exécutif qui réforme le pays.

Les députés de la majorité se sont, bien entendu, portés volontaires pour assumer ce rôle de donner de la légitimité aux décisions prises sans analyse, ni débat. Ce n’est donc plus une instance où sont réfléchies écrites et votées les lois, mais juste une chambre d’enregistrement.

Le rapport du Sénat révèle que les lois ne sont en fait pas écrites par le gouvernement, mais directement par les cabinets de conseil. Les rôles se sont complètement inversés. Nous avions auparavant des politiques qui écrivaient des lois (certes en subissant l’influence des lobbyistes) et qui payaient des agences pour la communication et faire passer la pilule de leurs réformes, dorénavant les agences écrivent directement les lois et les politiques font juste la promotion de la réforme. Au-dessus de tout ça, le Conseil Constitutionnel directement en conflits d'intérêts avec ces mêmes agences valide l’ensemble.

L’idéal communiste du XIXe siècle rêve de la prise de pouvoir de l’Etat sur la finance et l’appareil productif. Finalement au XXIe siècle, la fusion existe, mais dans l’autre sens. La finance et les industries ont pris directement le contrôle de l’Etat.

La très chère numérisation publique

Les cabinets de conseil sont la pierre angulaire du nouveau régime installé en France organisant le plus gros racket d'argent public jamais mis en place. Au-delà de la facturation des prestations de conseil détaillées plus haut, le vrai racket s’effectue lors des commandes de l’Etat à la suite des nouvelles lois. Les plus simples à identifier concernent la “modernisation numérique” de l’Etat, puisque les cabinets de conseils bossent finalement pour eux-mêmes. Par exemple, les cabinets Accenture et Capgemini “conseillent” chaque jour à l’Etat de moderniser son action, tout en remportant les différents appels d’offres qui découlent des différentes lois de modernisation. Quelques exemples emblématiques ont coloré ces dernières années :

  • Le projet SCRIBE qui visait à dématérialiser les procédures de la police nationale, et notamment la rédaction des plaintes a été un raté total : 11,7 millions d’euros et 4 ans de développement investis

  • Le projet d’opérateur national de paie (ONP) a été un fiasco total. Il devait centraliser, en 2017, la paie des 2,5 millions de fonctionnaires et permettre la suppression de 3 800 emplois publics. Pour Solidaires, la facture globale pourrait aller jusqu’à 1 milliard d’euros.

  • La “modernisation” de pôle emploi par Capgemini pour laquelle Franc Serres, syndicaliste CGT, s’échine à détailler les conflits d’intérêts ou arrangements d’appels d’offres.

  • Le baromètre de l’action publique de l’Etat, grande opération de communication du gouvernement pour un coût de 3,12 M€.

Depuis le début de la crise sanitaire, ces conseillers-récupérateurs de projet ont allègrement profité de la générosité de l’Etat. Le rapport du Sénat montre comment Capgemini et d’autres, ont participé “gratuitement” à la création de l’application StopCovid, avant d’être finalement rémunéré par l’Etat pour son hébergement et sa maintenance, sans passer par aucun appel d’offre.

La société McKinsey & Company, contrairement à Accenture ou Capgemini n’est pas directement opérateur du numérique. En revanche, en conseillant, à la fois, le ministère des solidarités et de la santé et la société Microsoft, elle se trouve dans une position de conflits d’intérêts. C’est un intermédiaire rémunéré par les Etats pour se faire conseiller d’acheter les produits de ses clients. C’est ainsi que la plateforme HealthDataHub qui réunit l’ensemble des données de santé de toute la population soignée en France sous la forme de Big Data, afin d’en permettre l’exploitation à des fins de recherche, mais aussi de facto l’exploitation commerciale, est confiée à Microsoft. Ce, en dépit de vives critiques de la Représentation nationale et de promesses de retrait qui n’ont jamais été suivies.

C’est donc une société américaine qui détient les informations médicales des français. Les wikileaks ont pourtant montré que les agences américaines mettent énormément de moyens pour surveiller les populations au plus grand profit de leur gouvernement et de leurs firmes. On observe d’ailleurs que l’enjeu n’est pas uniquement civil, mais également militaire. En effet, la convention constitutive du GIP HealthDataHub compte parmi ses signataires, le ministère des armées, représenté par la direction centrale du Service de Santé des Armées (SSA). Il paraît alors utile de rappeler que depuis la réintégration de la France dans le commandement intégré de l’OTAN, l’armée française est devenue “accro à Microsoft”. Par de nombreux aspects on peut considérer que la prise de pouvoir évoquée ici avait déjà commencé pendant la Présidence de Nicolas Sarkozy. La destruction de notre souveraineté sur le plan militaire n’en est qu’un des aspects.

Big pharma à la manoeuvre

Les plus grands gagnants de la crise sanitaire restent indéniablement les laboratoires pharmaceutiques. Ces laboratoires sont des clients importants de McKinsey & Company qui annonce avoir activement participé à : « Huit des dix plus grosses opérations de fusion-acquisition du secteur (des médicaments sur ordonnance) ». Ces 2 mondes font d’ailleurs plus que se côtoyer et faire des affaires, ce sont tout simplement les mêmes personnes :

  • Stephen Hoge, Président de Moderna est un ancien associé Mc Kinsey

  • Ian E. L. Davis, Directeur non exécutif Johnson & Jonhson est un ancien Directeur Général Mc Kinsey

  • Aamir Malik, vice Président de Pfizer est un ancien Managing Partner Mc Kinsey

On ne s’étonne plus alors que la seule stratégie conseillée au gouvernement soit la vaccination de masse, avec les produits vendus par les copains. C’est McKinsey qui s’occupe de la campagne vaccinale entre novembre 2020 et le 4 février 2022, avec une interruption de trois mois à l’automne 2021.

Mc Kinsey est donc grassement payé par le gouvernement Français pour émettre des avis qui vont bénéficier aux vendeurs de vaccins clients du cabinet, puis pour mettre en place une stratégie qui va permettre de vendre un maximum de ces vaccins.

Les industriels de la vaccination sont également étroitement liés à l'industrie numérique par l’intermédiaire du milliardaire Bill Gates. Le fondateur de Microsoft (dont nous avons vu la mainmise croissante sur les données françaises de santé et les systèmes d’exploitations des matériels militaires) est également le fondateur de Gavi, l'Alliance du Vaccin qui récolte des fonds privés comme publics (la France est contributrice) pour vacciner la planète. Avec sa fondation Bill & Melinda Gates, le milliardaire est également le premier financeur de l’OMS, qui porte un soutien démesuré à la vaccination face à toutes les autres formes de soins. La fondation Gavi est également engagée dans le programme Trust Stamp d’identité numérique. Les géants de Big Pharma, tout comme les géants de l’armement ou de la finance, ont besoin des géants du numérique et de la donnée pour asseoir leur hégémonie.

L’arnaque totale de la grippe H1N1 de 2009 a été la première tentative du XXIe siècle de création d’une panique générale pour rafler la mise. Le Sénat avait écrit un rapport édifiant en 2010 montrant les conflits d’intérêts entre les laboratoires pharmaceutiques, les “experts scientifiques”, chercheurs, décideurs, mais également l’OMS. Cette arnaque a également eu lieu sous la Présidence de Nicolas Sarkozy. C’est Roselyne Bachelot, ancienne déléguée médicale au sein du laboratoire ICI Pharma (aujourd'hui Astrazeneca) de 1969 à 1976, puis chargée des relations publiques chez Soguipharm de 1984 à 1989 qui était alors Ministre de la Santé et a lancé les achats massifs de vaccins (94 millions de doses commandées) qui ont en écrasante majorité fini à la poubelle (6 millions de doses réellement utilisées). Le coût estimé de l’arnaque est de 660 millions d’euros.

Enfin, Pfizer a des liens avec le Président Macron. L’affaire Macron - Rothschild défraye la chronique en ce moment. En effet, en 2012, Emmanuel Macron a conseillé le rachat par Nestlé de la filiale de lait infantile de Pfizer, pour un montant de 12 milliards d’euros. On relèvera à ce stade le niveau moral du futur Président, intermédiaire de cette acquisition, alors que Nestlé s’enrichit depuis 50 ans grâce à la vente de lait en poudre dans les pays où l’eau n’est pas potable et donc responsable de la mort de nombreux enfants intoxiqués. Le Président Français, de mère médecin conseil à la Sécurité Sociale, et de père médecin et professeur de neurologie à l'université de Picardie, n’est donc pas qu’un allié de la finance comme on aime le dépeindre, mais également de Big Pharma. 

La finance, toujours la finance

Là où il y a de l’argent, il y a le monde de la finance. Les célèbres fonds d’investissements américains BlackRock, SSgA Funds Management, Wellington Management, Capital Research & Management, et The Vanguard sont les plus gros actionnaires de Pfizer, Moderna, Johnson&Johnson et AstraZeneca qui ont pu bénéficier de la panique mondiale pour engendrer des bénéfices records. Ces mêmes fonds d’investissements possèdent également Microsoft qui propose ses services de flicage total des individus.

Ce sont également les propriétaires de Meta (Facebook), Twitter, Google (Alphabet) et donc YouTube (via Google). Il est donc facile de comprendre l’empressement de tout ce petit monde à combattre les “fausses informations” concernant les vaccins anticovid qui sont les produits les plus rentables du groupe.

L’activité “mère” de ces fonds d’investissements reste toutefois les retraites. C’est là qu’entre en jeu Mc Kinsey qui conseille une fois de plus le gouvernement français et en particulier la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse pour finir de détruire la retraite par répartition. Leur dernière expertise a coûté près d’1 million d’euros pour finalement être abandonnée pour cause de crise Covid en 2020. Tout cela alors que BlackRock lorgne sur les retraites françaises et que des rencontres ont été organisées avec certains membres du gouvernement depuis 2017. On notera que la dernière grosse réforme des retraites a eu lieu en 2010, encore une fois pendant la Présidence de Nicolas Sarkozy.

Piller oui, mais pour le bien

Un système uniquement basé sur le profit finira toujours par être dénoncé. L’ensemble ne peut tenir qu’à condition de convaincre ses représentants de son bien fondé. Un des principes les plus connus permettant de recruter des agents (ou corrompre des individus) est donné par l’acronyme MICE :

  • Money : argent ;

  • Ideology : idéologie (convictions religieuses, politiques, etc.) ou Interest : intérêt (passe-droits, faveurs sexuelles) ;

  • Coercion, Compromise ou Constrain : coercition, compromission ou contrainte (chantage, menaces, kompromat, torture, etc.) ;

  • Ego : ego (vanité, désir de se mettre en avant).

L’argent est le nerf de la guerre que nous avons détaillé plus haut. Les autres aspects sont également au centre du système.

Le principe de coercition est par exemple au noeud de l’affaire Epstein, dont le “suicide” risque d’empêcher de découvrir qui, parmi tous les noms en relation avec ce personnage, profitait des faveurs de l’île, et qui profitait du chantage qui en découlait.

L’aspect idéologique est créé et entretenu au sein des différents groupes auxquels participent les différents protagonistes. Un des plus célèbre reste le World Economic Forum de Davos, organisé par Klaus Schwab et au sein duquel depuis 50 ans se rencontrent les plus grandes fortunes (et parfois dirigeants) de la planète. Il y est toujours question de savoir comment diriger un “meilleur monde”. Le célèbre ouvrage The Great Reset (d’une lecture aussi pénible qu’instructive sur la pensée de ces gens) n’annonce pas moins que la fusion du grand capital et des Etats pour enfin contrôler cette masse indisciplinée et nuisible pour sa mère Gaïa : l’humanité.

La corruption par l’égo est créée avant 40 ans chez tous nos dirigeants par les fameux recrutement des Young Leaders ou Young Global Leaders. Il est difficile de faire mieux qu’un titre honorifique ronflant pour s’assurer de la reconnaissance et de la fidélité de tous ces cadres qu’on retrouve aussi bien dans les banques, qu’au sein des gouvernements ou dans les cabinets.

Conclusion : les cabinets escrocs, mais pas seulement

Les cabinets de conseil facturent du Bullshit pour des sommes astronomiques. C’est ce qui ressort du rapport du Sénat. Il ne faut cependant pas limiter leur action à ce seul racket. Ils sont au cœur du pillage de l’Etat Français qui profite tout particulièrement aux géants des géants pharmaceutiques, numériques et finalement financiers américains. Un système dont la finalité n’est pas simplement de s’enrichir, mais bien de prendre le contrôle des institutions. Brzezinski, architecte de la politique étrangère américaine depuis les années 70, explique dans Le grand échiquier considérer les pays européens comme des vassaux américains : “un des piliers vitaux d'une grande structure de sécurité et de coopération, placée sous l'égide américaine”. Dans ce jeu, seuls les Français ont, un temps, fait exception en tentant de s’extraire de cette domination. A l’aube de l’élection Présidentielle Française, c’est maintenant l’heure du choix : doit-on se contenter de cette place de vassal en acceptant que les politiques économiques, militaires, culturelles, d’éducation ou de santé, françaises, soient au service d’intérêts privés américains, ou doit-on enfin retrouver notre indépendance et reprendre notre avenir en main ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.55/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Kaa 7 avril 08:41

    Endetter les états a toujours été la meilleure recette pour faire fructifier les fortunes privées : ils se chargent, via les impôts, de collecter les fonds pour rembourser le capital et les intérêts. Surtout les intérêts.

    Les Médicis le savaient déjà, mais depuis, leurs émules ont diversifié les filières. Les armes sont restées longtemps médailles d’or. Il semblerait que les laboratoires visent la première marche du podium.


    • chantecler chantecler 7 avril 09:02

      @Kaa
      C’est le principe simplissime du schéma de Ponzi .
      Tu paies avec les sous des emprunteurs .
      Et tu te démerdes pour que les gens soient fauchés .
      C’est fastoche la finance .


    • Séraphin Lampion Kaa 7 avril 10:15

      @chantecler

      Tu peux aussi emprunter à Toto à un taux de 9% et prêter à Lulu à un taux de 11%.

      Tu peux aussi accorder à un client fauché un prêt à 15% pour qu’il puisse te rembourser celeui qu’il avait déjà à un taux de 10%.

      Tu peux même hypothéquer la maison pour laquelle le gars avait contracté le premier pêt et la revndre une misère s’il ne peut plus payer après qu’il ait remboursé 90% des deux prêts.

      Mais tout ça, c’est du gagne-petit avec les particuliers, du travail de tâcheron qui fait vivoter les employés des banques de dépôt.

      La timbale, c’est avec les états. Tu persuades les dirigeants grecs qu’ils seront réélus s’ils organisent les JO et tu leur prêtes les fonds nécessaires. Les pauv’ cloches qui étaient aux abois ne sont quand même pas réélus, mais les contribuables grecs en ont pour plusieurs générations. Goldman-Sachs va bien, et l’UE lui garantit que les Grecs vont filer doux !


    • amiaplacidus amiaplacidus 7 avril 11:29

      @chantecler qui dit : « C’est fastoche la finance . ».

      Le plus dur, c’est le premier million, après, les autres millions viennent tout seul.

      Et lorsque je dis le plus dur, c’est simplement quasiment impossible si l’on n’est pas fils ou fille de ...


    • chantecler chantecler 7 avril 11:38

      @amiaplacidus
      Ben ça c’est normal !
      Tout le monde ne peut pas devenir milliardaire : où serait le mérite ?
      Pour être riche faut des pauvres en proportion : je dirais un riche pour un million de pauvres...
      Et puis il faudrait abattre des forêts pour fabriquer la monnaie ...
      PS : mon commentaire se voulait humoristique car il faut les codes et les relations pour entrer dans le cénacle .
      Etre élu en quelque sorte.
      J’avais pas mis de smiley c’est sans doute ça l’erreur .
      salut .


    • tashrin 7 avril 09:54

      et tout ce ruissellement inversé remonte tranquillement ensuite dans les poches de nos fonds de pension préférés... qui détiennent directement ou non tous les acteurs de ce petit monde...

      https://www.blackrock.com/fr

      https://www.fr.vanguard/professionnel


      • paulau 7 avril 10:20

        Merci à Décoder l’éco pour son texte.


        • baliste 7 avril 10:20

          Il faut achever la bête quand elle est a terre ... Enfin c’est pas moi que ça va dérangé . Poussez encore un peu et on a marine , et la guerre mondialiste nationaliste comme au usa , faut crever l’abcès et voir le résultat . Mais on va avoir h24 la propagande anti rn , ils sont bien entrainés nos journaleux après avoir soutenu volo ils n’auront aucunes pitiés a parlé du risque extrême droite ....
          Mais sinon dans les chiffres ou dans les faits macronne est une catastrophe jamais vue encore , un champion , oui ... mais de qui ??


          • Joséphine Joséphine 7 avril 10:38

            La France n’est plus qu’un « état Potemkine » dirigé par quelques sombres cabinets hors-sol, américains et israéliens . Que ce soient les retraites, les confinements , la vaccination de masse, la gestion des EHPAD, des banlieues, de l’immigration, des écoles, plus rien n’est entre les mains des français. Et je crains malheureusement que la France ne soit pas le seul pays européen en Europe. 

            Qu’en est-il en Italie ? 

            La vipère Draghi qui est à la tête de l’Italie dit qu’il est temps de choisir entre la guerre nucléaire de la paix et le chauffage. C’est pas une blague....


            Draghi, l’homme de Goldman Sachs à l’origine du putsch financier de la BCE, fait une nouvelle fois les volontés de ces sombres cabinets en appelant à un embargo contre la Russie.

            Dixit Mario Draghi : « Préférez-vous la paix ou l’air conditionné ? C’est la question que nous devrions nous poser ».

            Une question : les pays de la CEE sont-ils tous dirigés par des cabinets de l’ombre qui cherchent à nous détruire ?


            • charlyposte charlyposte 7 avril 14:29

              @Joséphine
              Bien vu smiley


            • Eric F Eric F 7 avril 10:39

              Merci pour cet article bien étayé. Le problème des cabinets de conseil dépasse de très loin la seule question de fraude fiscale (déjà sérieuse) dont parlent les média, c’est la collusion des gouvernants et hauts fonctionnaires avec ces cabinets qui influent sur la politique et recèlent des ’’retours de bons procédés’’.

              En 2017, Macron se présentait comme voulant rompre avec la ’’vieille politique’’ des compromissions, mais en fait il était déjà à l’époque plus que tout autre le représentant du ’’système’’ affairiste mondialisé à dominante anglo-saxonne, et moins que tout autre celui de l’intérêt national.

              Eh bien donnons lui dans l’urne l’opportunité de se décharger du fardeau de l’état pour ’’pantoufler’’ chez ses amis, il n’aura que l’embarras du choix.


              • Décoder l'éco Décoder l’éco 7 avril 11:29

                @Eric F
                Vous n’avez plus qu’à pousser le raisonnement jusqu’aux médicaments qu’on vous « offre » cher Eric.
                L’histoire d’Edward Bernays sur l’industrie de la cigarette et tous ses bienfaits aurait pourtant dû servir de leçon.
                Plus proche, le scandale de Purdue et des opioïdes devrait vous faire admettre qu’on peut buter presque 1/2 million de personnes en toute tranquillité. Pour leur bien.
                Encore plus proche, le poison Remdesivir qui n’a jamais servi à quoi que ce soit sauf à gagner du pognon et qui revient sur le devant de la scène tous les 2-3 ans.

                Faire croire à n’importe quoi pour que les gens acceptent les produits merdiques qui ne font que les rendre malade, voire les tuer, c’est tout le talent de l’ingénierie sociale.
                Avec un grand principe : plus c’est gros, plus ça passe.


              • leypanou 7 avril 11:46

                @Décoder l’éco
                Faire croire à n’importe quoi pour que les gens acceptent les produits merdiques qui ne font que les rendre malade, voire les tuer, c’est tout le talent de l’ingénierie sociale  : ce n’est pas seulement faire croire, c’est forcer sous peine de perdre leur poste comme pour le personnel soignant ou les militaires ou encore ne plus pouvoir voyager comme au Canada ou en Italie.
                Il s’agit là d’une mise en place d’un système totalitaire à l’échelle mondial, sous prétexte que l’intérêt individuel doit s’effacer devant l’intérêt collectif, l’intérêt collectif étant bien sûr défini par l’oligarchie.


              • Décoder l'éco Décoder l’éco 7 avril 12:01

                @leypanou
                Notez que Gates s’est senti déçu du manque de succès de la propagande pour inciter tout le monde à aller gentiment se faire piquer et surtout se faire enregistrer.
                Même Barroso et Schwab se sont émus de la façon dont les peuples subissaient le totalitarisme de leurs Etats. Ils sont probablement sincères.
                Ils aimeraient tous bien que tout le monde obéisse à leurs lubies de névrosés. Ils trouvent dommage que certains se sentent obligés d’utiliser des armes « faiblement létales » sur leur population. Bon, on fait pas d’omelette sans casser des œufs. Tout ça c’est pour le greater good.


              • Eric F Eric F 7 avril 13:39

                @Décoder l’éco
                Vous me faites rigoler, car si on est d’accord avec vous sur un point, vous faites comme un visiteur des Témoins de Jehovah qui pousse le pion pour vendre toute son idéologie.
                Je ne suis pas tombé de la dernière pluie, je sais évidemment qu’il y a eu de l’« influençage » sur la gestion de la crise sanitaire, l’affairisme a été effectivement à la manoeuvre,

                mais je n’’’achète’’ pas la thèse qu’il y aurait volonté de faire mourir ou laisser délibérément mourir des catégories de population. Les vaccins ont été un des facteurs de diminution de la gravité de l’épidémie lors des variants les plus nocifs, même si leur action s’est avérée plus partielle et temporaire qu’annoncé, et leur risque d’effets secondaires plus élevé.
                Pour autant, j’ai soutenu le protocole du Pr Raoult (sans le considérer comme infaillible), et me suis opposé à l’acharnement vaccinal envers les populations jeunes, à la multiplication des ’’rappels’’, tout comme aux ’’pass’’ successifs.
                De manière générale, les labos (grands et petits) et le lobby médical et hospitalier ont commis mains abus, par appétit de gains, de pouvoir et d’influence, il y a en France surconsommation de médicaments et soins, bienvenue dans notre société consumériste.


              • Décoder l'éco Décoder l’éco 7 avril 14:00

                @Eric F
                 Les vaccins ont été un des facteurs de diminution de la gravité de l’épidémie lors des variants les plus nocifs, même si leur action s’est avérée plus partielle et temporaire qu’annoncé, et leur risque d’effets secondaires plus élevé.

                Amen.
                Et c’est moi que vous traitez de témoin de Jehovah.


              • Eric F Eric F 7 avril 18:02

                @Décoder l’éco
                En l’occurence, je parlais de la méthode insitante des témoins de Jehovah, pas de leur crédo.
                Votre crédo sur la question vaccinale est résolument anti-nouveaux vaccin, celui de Véran est ardemment pro-nouveaux-vaccins, ma position est circonstanciée (du reste, vous m’avez convaincu concernant les jeunes).
                Ne refaisons pas ce débat (mais c’est vous qui avez tenté), revenons au sujet de l’article : nous verrons prochainement comment cette question des ’’connivences’’ avec les cabinets de conseil, sur laquelle le voile se lève, impactera le choix des électeurs.



                • raymond 7 avril 10:46

                  @Joséphine
                  Bonjour, vous soulignez une article mais y a t’il des conséquences ?


                • Joséphine Joséphine 7 avril 10:51

                  @raymond

                   Vous voulez dire, y’aura t’il une suite judiciaire à tout ceci ? Je ne le crois pas, l’hydre a tellement bien tissé sa toile qu’elle se sent protégée. Il suffit de voir le visage de Macron impassible, il se moque éperdument de toutes ces accusations, il les prend par-dessus la jambe. Il attend dimanche, sa réélection n’est visiblement qu’une formalité pour lui. 

                  C’est un peu comme l’affaire du sang contaminé, ils seront jugés responsables mais pas coupables, et ils continueront de gouverner comme si de rien n’était. Nous , peuples européens , sommes les otages d’une secte mondialiste qui ne dit pas son nom. Et je rappelle que c’est encore McKinsey qui a orchestré la politique migratoire en Allemagne, ouvrant grand les portes aux réfugiés de toute la galaxie. Si ce n’est pas pour détruire les peuples européens , qu’est ce que c’est ?


                • charlyposte charlyposte 7 avril 14:31

                  @Joséphine
                  Exactement.


                • Berthe 8 avril 02:00

                  @Joséphine
                  tout a été fait sous « conseil défense » on aura pas accès aux archives j’imagine. Encore qu’on est en droit de ses demander si c’était aussi un conseil de ce cabinet moribond... Et là ce serait le pompon rouge... la défense portant toute sa signification. Un vrai scandale d’Etat.


                • Léon 7 avril 11:04

                  C’est l’organisation du monde d’après promis par notre président et les élites mondiales. C’est la tâche conviée aux cabinets de conseil : démanteler les États pour permettre aux bandes de pillards (juste plus propres sur eux que les mafieux kosovars) de se remplir les poches en s’appropriant la Ss, les caisses de retraites, etc. Avec une touche de vernis raisonnable « pour le bien de tous »

                  Comme les oligarques russes qui se sont emparés des leviers de l’économie soviétique 


                  • njama njama 7 avril 11:34

                    Le patrimoine caché d’Emmanuel Macron
                    Réseau Voltaire | 6 avril 2022

                    L’équipe de Jean-Baptiste Rivoire (Off Investigation) vient de mettre en ligne un documentaire sur la manière dont Emmanuel Macron a caché ses revenus de la banque Rothschild dont il fut associé-gérant de 2010 à 20121.

                    Selon cette enquête, les associés-gérants de Rothschild ont le privilège d’être rémunérés pour un cinquième en France et pour quatre cinquième via des trusts domiciliés dans les îles anglo-normandes. Ces derniers revenus échappent légalement au fisc français.

                    Cependant lorsqu’il a été élu président de la République, Emmanuel Macron avait l’obligation de déclarer la totalité de son patrimoine afin que l’on puisse identifier d’éventuels conflits d’intérêts. Mais il n’a pas déclaré sa fortune à l’étranger.

                    Les journalistes ignorent le montant de cette fortune, mais elle devrait être considérable du fait de son rôle dans le rachat des activités de laits pour bébé de Pfizer par Nestlé. En 2014, après avoir quitté l’Élysée où il était secrétaire général adjoint du président Hollande, Emmanuel Macron avait tenté de s’installer à Londres. Il aurait pu ainsi jouir de sa fortune cachée sans avoir à la rapatrier en France.

                    Face aux incohérences des déclarations de Emmanuel Macron, l’association Anticor avait saisi la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Celle-ci, n’ayant presque aucun moyen d’investigation, n’avait rien pu établir. Anticor avait alors saisi la Justice. Mais le Procureur de la République de Paris avait considéré qu’il n’y avait pas lieu à enquêter… vu que la Haute Autorité n’avait rien décelé d’anormal.


                    • njama njama 7 avril 11:42

                      OFF INVESTIGATION
                      Ep.08 | Patrimoine de Macron, où sont passés les millions ?
                      29.03.2022
                      Jb. Rivoire | G. Mesnier

                       Vidéo...

                      Redressement suite à non paiement de l’impôt sur la fortune, non déclaration d’une créance de 350 000 euros sur son épouse Brigitte, « claquage » de près de 1,5 million d’euros en trois ans (un Smic par jour), déclaration peu crédible sur les honoraires perçus chez Rothschild and co lors d’un « deal » de 9 milliards d’euros conclu en 2012, depuis 2014, les déclarations de patrimoine et d’intérêt d’Emmanuel Macron suscitent beaucoup de questions. Etait-il réellement plus pauvre que Benoit Hamon et Nathalie Arthaud lors de la présidentielle de 2017 alors qu’il avait fait fortune au sein de la banque Rothschild and co ? A-t-il toujours dit la vérité sur son patrimoine ? Enquête…

                      Depuis qu’il est devenu ministre de l’économie, en aout 2014, les déclarations de patrimoine et d’intérêts d’Emmanuel Macron font polémique. Cette année là, il déclarait un modeste patrimoine de 156 000 euros, moins que Nathalie Arthaud ou Benoit Hamon ! Sans Philippe Poutou et ses 31 000 euros de patrimoine, Macron aurait été le plus pauvre des candidats à la présidentielle de 2017. Autre invraisemblance : bien que propriétaires d’un appartement à Paris acheté 890 000 euros en 2007 et d’une maison au Touquet qui sera évaluée à 1 453 000 euros en 2015, le couple Macron parvint à ne jamais payer l’impôt sur la fortune entre 2008 et 2014.
                      lire la suite :

                      https://www.off-investigation.fr/ep-08-patrimoine-de-macron-ou-sont-passes-les-millions/


                      • Eric F Eric F 7 avril 13:48

                        @njama
                        Par rapport à Macron, Fillon était donc un ’’petit joueur’’, comme Tapie qui avait omis d’établir son yacht sous pavillon de complaisance.
                        Je m’étonnais jusqu’ici qu’il soit passé au travers des mailles du filet des investigateurs. Je ne crois guère aux grands complots, mais beaucoup plus aux petits arrangements, encore que ’’petit’’ puisse se chiffrer en millions pour des particuliers, et milliards pour des sociétés.


                      • troletbuse troletbuse 7 avril 12:19

                        Le Poudré, c’est le MeC KI Ne SEY pas accroitre son patrimoine.

                        Mais champion de l’évasion fiscale.


                        • njama njama 7 avril 12:44

                          @troletbuse
                          Mais champion de l’évasion fiscale.

                          "Or selon la loi, “Ne pas déclarer, fournir une évaluation mensongère de son patrimoine ou omettre une partie substantielle de son patrimoine ou de ses intérêts est un délit puni de trois ans d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende . Une peine d’inéligibilité de 10 ans peut également être prononcée ainsi que l’interdiction d’exercer une fonction publique.”


                          Le fait que en tant que Président de la République il aurait sciemment fraudé serait une circonstance aggravante, impardonnable. Se souvenir de l’Affaire Cahuzac..

                          "... condamné en première instance à trois ans de prison ferme et cinq ans d’inéligibilité. Il décide alors d’interjeter appel de cette condamnation ce qui en suspend l’exécution. En mai 2018, Cahuzac est finalement condamné à deux ans de prison ferme, une peine aménageable, 300 000 € d’amende et 5 ans d’inéligibilité."
                           https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Cahuzac

                          Le poudré bientôt en taule ?


                        • zygzornifle zygzornifle 7 avril 13:50

                          @njama

                          Cahuzac mentait les yeux dans les yeux, Macron ment la bite dans le ....


                        • charlyposte charlyposte 7 avril 14:46

                          @zygzornifle
                          Quand je pense à sa trans qui joui avec l’argent du contribuable ! je comprend pourquoi on dit que l’amour n’a pas de prix !!! hum smiley


                        • zygzornifle zygzornifle 8 avril 08:23

                          @charlyposte

                           En fouinant un peu sur le net on tombe sur une interview d’une star de porno (un mec) qui raconte en 2013 sa soirée a 3 avec le Macron d’amour chéri adoré et qu’il était vraiment détestable hormis pendant le pouet pouet ....


                        • zygzornifle zygzornifle 7 avril 13:48

                          Macron a du toucher sa com au passage ....


                          • charlyposte charlyposte 7 avril 14:41

                            @zygzornifle
                            En graissant au passage les partisans de la première heure. ( les bouffons utiles et surtout avides des pourboires pour services rendus ) smiley pouah.


                          • charlyposte charlyposte 7 avril 14:36

                            Quand les veaux ont peurs de tout et de rien en même temps , c’est le meilleur moment pour blanchir tout ce qui fait tâche noire smiley hum.


                            • CATAPULTE CATAPULTE 7 avril 14:37

                              Ou comment nous faire oublier Bucha et Marioupol...

                              Maladroit...

                              Les articles sur la guerre en Ukraine s’amenuise au fur et à mesure que les révélations sur les horreurs en Ukraine s’accumulent...

                              Mais comment regarder ailleurs ?

                              L’énormité de la parade de la propagande pro-russe ayant atteint des sommets, des sommets qui dépassent ceux déjà atteints par la campagne pro-Trump, il devient difficile désormais pour nos propagandistes de mentir davantage, de convaincre et de tenir plus longtemps la position...

                              Une position intenable autant que sont insoutenables les images qui nous viennent de là-bas, toutes les mêmes mais de centaines d’objectifs différents...

                              La honte à choisi son camp...


                              • charlyposte charlyposte 7 avril 14:43

                                @CATAPULTE
                                N.T.M smiley


                              • Décoder l'éco Décoder l’éco 7 avril 14:47

                                @CATAPULTE
                                Oh Putain il l’a fait.
                                Mon article est donc un produit de la propagande de services secrets russes.
                                MON GRAND COMPLOT ENFIN DEVOILE ! дерьмо !


                              • njama njama 7 avril 15:17

                                @CATAPULTE
                                « Mais comment regarder ailleurs ?  »

                                facile, juste un p’tit coup d’œil dans le rétro... ce qui vous éviterait de vous prendre un mur d’incompréhensions en plein dans la tronche ou la cervelle

                                Nombre d’explosions enregistrées au Donbass (14 février 2022 — 22 février 2022)
                                source : OSCE SMM Daily Reports

                                alors QUI a commencé la guerre monsieur CATAPULTE ?... une guerre larvée qui ne dit pas son nom, depuis 2014 en Ukraine... 8 ans tout de même !
                                ah si vous aviez seulement lu l’immense travail de Christelle Néant... vous ne nous sortiriez pas vos imbécilités de crétin

                                puis, intervention russe de démilitarisation de l’Ukraine le 24 févier2022, mais sans rapport selon vous ?

                                Vous pouvez télécharger les rapports quotidiens des observateurs de l’OSCE à l’adresse : https://www.osce.org/ukraine-smm/reports


                              • charlyposte charlyposte 7 avril 15:45

                                @njama
                                CATAPULTE c’est comme le bouffon de sa mère catapulté pour nous la mettre 5 ans, y faut souffrir pour mériter celui d’être en France ( pas pour tout le monde ) et surtout sans vaseline c’est mieux, c’est Varan ( le charlatan ) qui là dit smiley


                              • CATAPULTE CATAPULTE 7 avril 16:45

                                @njama
                                .

                                alors QUI a commencé la guerre monsieur CATAPULTE ?...

                                .
                                Question idiote, réponse courte...
                                Ceux qui ont commencé la guerre sont ceux qui ont pris les armes en 2014 dans le Donbass pour en chassé les Ukrainien et faire sécession de l’Ukraine...
                                C’était pourtant simple...

                              • CATAPULTE CATAPULTE 7 avril 17:03

                                @Décoder l’éco
                                .

                                Mon article est donc un produit de la propagande de services secrets russes.


                                .
                                Pas tout à fait...
                                D’abord parce que ceux venant tout droit de Moscou sont généralement plus finement rédigés... plus faussement innocents... plus « tourneur autour du pôt »... avec les coutures moins visibles...
                                Mais surtout parce que c’est le silence inhabituel de la très habituelle petite foule de « réinformateurs » qui a permis à cet article d’exister... sans quoi il eût noyé parmi les diatribes anti-vacc, anti-occidentales et un peu anti-tout qui font le quotidien d’Agoravox... Vous savez, « la liberté d’expression »...
                                Enfin, notons que le militantisme propagandiste prend le plus souvent sa source dans les bas fonds populaciers...
                                On est donc bien loin ici de la Lubyanka...

                              • CATAPULTE CATAPULTE 7 avril 17:20

                                ... l’immense travail de Christelle Néant...


                                .
                                Il faut reconnaître que c’est du boulot !
                                Obligé de couper en deux le bilan hebdomadaire de l’OSCE chaque semaine, c’est du boulot !
                                Mais sans ça... on aurait été obligé de publier le bilan des victimes côté ukrainien... embêtant...
                                Prolixe, la Christelle !
                                Jamais en panne d’une idée !
                                Un plafond qui s’effondre à Donetsk et hop, un génocide en cours !
                                Marioupol aimerait bien aujourd’hui être en aussi bon état que Donetsk...
                                Surtout, les paisibles néo-nazi de Butcha, dont on a pu voir l’extrême dangerosité, auraient aimé s’en sortir aussi bien que les néo-staliniens de Donetsk...
                                A ce propos, saluons « l’immense travail de Néant » qui, sans même poser le moindre petit orteil en Ukraine « néo-nazie » a pu en apprendre plus que tout le monde sur Butcha, en observant tout ça très attentivement, de loin, avec ses jumelles...
                                Bravo l’artiste ! Chapeau le clown !
                                Tant qu’il y aura des enfants dans l’assistance...

                              • pemile pemile 7 avril 17:37

                                @CATAPULTE « a pu en apprendre plus que tout le monde sur Butcha, en observant tout ça très attentivement, de loin, avec ses jumelles... »

                                C’est bien à distance qu’elle déclare que les cadavres sont « frais du jour » et que leur « bonne odeur » prouve que les photos satellite sont donc truquées !


                              • Eric F Eric F 7 avril 18:18

                                @CATAPULTE
                                La guerre en Ukraine n’est pas le facteur le plus déterminant pour le choix de vote des citoyens dans trois jours, auriez-vous souhaité que soit passée sous silence la question du recours croissant aux cabinets de conseils par les actuels gouvernants ? Pensez-vous que le Sénat français qui a produit un rapport sur cette question sont inféodé à la propagande russe ?


                              • Décoder l'éco Décoder l’éco 8 avril 09:41

                                @CATAPULTE

                                Waaaaaah...
                                Je ne suis pas un vrai agent Russe, puisque dénoncer le scandale Mc Kinsey, c’est soutenir trop ouvertement les Russes...
                                Et donc les vrais agents Russes sur ce site sont ceux qui dénoncent les agissements des américains, de l’OTAN ou l’arnaque Covid, et ils ne se sont pas manifestés ici.

                                Vous m’avez ouvert les yeux.
                                J’AI DECOUVERT LE CERVEAU DU KGB SUR AGORAVOX ALEEEEERTE !!!! C’EST RAKOTOARISON !

                                Depuis que j’ai découvert agoravox, il passe son temps à écrire des articles plus ridicules les uns que les autres, juste pour décrédibiliser nos alliés américains, les Young Leaders, l’OTAN et tous les défenseurs du bien de Mitterrand à Chirac ! Cet infiltrés attire à chaque fois tous ses collègues du KGB qui se font alors un malin plaisir à défoncer ce vomi.

                                Mais j’y pense, vos commentaires stupides, finalement... C’est votre couverture !!!! Vous êtes machiavélique ! Vous avancez en sous-marin en vous faisant passer pour un abruti mainstream de façon à mieux faire passer vos idées nazis-communistes. Vous êtes un as de la psychologie inversée. Bravo, mais ça ne prend plus. Je vous signale dès aujourd’hui à la gendarmerie pour radicalisation.

                                ON VOUS AURA POURRITURE NAZI-COMMUNISTE !


                              • CATAPULTE CATAPULTE 8 avril 11:34

                                @Eric F
                                .

                                La guerre en Ukraine n’est pas le facteur le plus déterminant pour le choix de vote des citoyens dans trois jours ?


                                .
                                Parce que le recours aux services d’un cabinet de conseil, dont c’est le travail et la compétence, serait une faute déterminante du choix d’un futur président et de sa politique ?
                                Nous n’avons décidément pas les mêmes valeurs...
                                Les Gilets-jaunes eux-mêmes n’auraient pas songé à tirer si bas un débat pourtant pas si élevé... quoique la polémique, même pour des broutilles, fait toujours sont petit effet... tellement « populaire »...

                                Il semble qu’on s’ennuie beaucoup du côté de chez vous...


                              • CATAPULTE CATAPULTE 7 avril 14:46

                                Les suppôts de l’ignominie se sont réfugiés sans leur ultime forteresse afin de partager le dernier repas...

                                Un entre-soi quasi « cénique » où l’on rivalise d’invention, d’aberrantes conjectures et d’un cynisme tout sibérien...

                                Tous chez Néant, assurés de ne pas y être dérangés !

                                Les notables y ont leur place à table, les habituels débiles y passent les plats, les fous du tsar s’y défoulent en pirouettes grotesques...

                                Retranchement d’une fin des temps...


                                • charlyposte charlyposte 7 avril 14:47

                                  @CATAPULTE
                                  N.T.P smiley



                                  • njama njama 7 avril 15:45

                                    @paulau
                                    au moins quelques journalistes, derniers briscards de la République (?) ou pour le moins de la Liberté d’expression si Constitutionnelle, qui défendent l’honneur de la profession, ... ce qu’il en reste

                                    Apolline n’a pas sa langue dans sa poche, tant mieux... un petit espoir de ce côté là, j’espère...


                                  • charlyposte charlyposte 7 avril 15:47

                                    @paulau
                                    Imagine la suite si ce gamin hors sol est réélu ! smiley


                                  • roby roby 7 avril 17:30

                                    @charlyposte
                                    Si il est réélu ce pays est foutu.


                                  • eddofr eddofr 7 avril 17:06

                                    Je ne sais pas pour le domaine stratégique, mais dans le domaine du conseil informatique, j’ai tout vu :

                                    Des consultants qui se contentent de reprendre les conclusions d’une étude interne et qui apposent leur logo dessus.

                                    Des consultants qui préconisent une solution développée par une de leurs filiales.

                                    Des prestataires qui restent « à demeure » plusieurs années à faire exactement le même travail que les internes (la prestation est sensée ne pouvoir couvrir que des besoins ponctuels, exceptionnels).

                                    Des DSI dont tous les postes de direction sont squattés par des anciens employés du plus gros fournisseur de prestations et de conseils.

                                    Des internes à qui on ordonne d’apprendre leur métier aux prestataires qui vont les remplacer.

                                    Des directeurs issus des sociétés de conseil, dont les sous-directeurs et directeurs adjoints sont des internes, qui font « tout le boulot » pendant que monsieur le directeur fait de la communication pour préparer son futur poste, ailleurs (dans les 2 ou 3 ans maximum, ces gens là aiment évoluer « vite »).

                                    Des livrables commandés à une société de service, jamais livrés, développés en catastrophe par des internes et quand même payés.

                                    ...

                                    etc 

                                    ...

                                    Et, de temps en temps, un consultant « hyper-technique » qui vient régler en trois jours le problème technique sur lequel tout le monde butte depuis trois mois (mais c’est excessivement rare, en plus, ceux, sont souvent pas les plus chers).


                                    • Eric F Eric F 7 avril 18:24

                                      @eddofr
                                      ’’ un consultant « hyper-technique » qui vient régler en trois jours le problème technique sur lequel tout le monde butte depuis trois mois’’
                                      Il s’agit alors d’un expert pointu dans un domaine précis (par exemple sécurisation des données), et non un consultant polyvalent de cabinet de conseil.


                                    • eddofr eddofr 9 avril 17:55

                                      @Eric F
                                      Oui mais il est envoyé (en portage, c’est à dire qu’il est en fait salarié d’une autre société, qui elle, n’a pas de marché car trop spécialisée) par la même SSII qui fourgue ses consultants et ses « développeurs experts » (des débutants qui savent tout juste copier du code depuis Google).
                                      Je suis expert performance applicative et rien qu’en revue de code, je m’arrache les cheveux. Et je vous raconte pas en tests en charge. 



                                      • Eric F Eric F 7 avril 18:42

                                        @eau-du-robinet
                                        La vidéo est en accéléré, on gagne du temps d’écoute smiley
                                        NDA vise désormais le créneau électoral de la ’’dissidence’’, nous verrons si cela lui sera électoralement gratifiant.


                                      • BA 7 avril 19:22

                                        Jeudi 7 avril 2022 :

                                        Emmanuel Macron : 26,5 %

                                        Marine Le Pen : 24 %

                                        Jean-Luc Mélenchon : 17,5 %

                                        Valérie Pécresse : 9 %

                                        Eric Zemmour : 8,5 %

                                        Yannick Jadot : 4,5 %


                                        https://www.ifop.com/presidentielle-2022/



                                        • paulau 7 avril 19:42

                                          En 2019, le gouvernement avait confié une mission à 18 experts, menée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, afin d’améliorer la prise en charge de la petite enfance. En même temps, un cabinet de conseil a lui aussi été mandaté, pour un coût bien plus élevé, sans que les premiers soient au courant.

                                          https://connect.capital.fr/?redirectTo=https%3A%2F%2Fwww.capital.fr%2Feconomie-politique%2Fapres-mckinsey-une-autre-mission-de-conseil-embarrasse-le-gouvernement-1433204&signupservice=CAP_COMPTE-PMC_PARCOURS-PMC_PMC-DIRECT_NC

                                          • Répondre
                                          • J’aime
                                          Citer

                                          • kéké02360 7 avril 22:04

                                            bonjour , comme beaucoup je me pose la question : que faire pour tenter de sortir de ce merdier !!!!!???

                                            J’vais pas essayer de vous convaincre , chacun(e) assume en théorie ses choix .....

                                            Pour l’heure l’équation est simple ( il n’est pas question de femme ou d’homme ) il est juste à nous poser la question de savoir si nous souhaitons avoir un candidat de droite et de gauche face à face au deuxième tour pour refaire un premier petit pas vers la démocratie ........

                                            Si la réponse est OUI , alors même à contre cœur nous pouvons voter LFI ( mélenchon mis à part , il y a des choses intéressantes dans le programme et des militant(es) élu(es) courageux(ses) dans cette équipe )

                                            Et dans ce cas nous saurons au deuxième tour si les Français(es) veulent continuer à aller dans le mur  ? ( pas sûr que Macron soit au deuxième tour ! ) ..........

                                            Si la réponse est NON alors là chacun peut faire ce qu’il veut , y compris s’abstenir , puisque vous aurez choisi d’avoir de toute façon deux candidats de droite face face au deuxième tour !!!!!! ( même sans macron )

                                            Dans ce cas de figure vous saurez dès le soir du premier tour que nous allons tous nous écraser contre le mur ..........

                                            quoiqu’il arrive je voterai contre macron , il est urgent d’éliminer ce virus et de confiner définitivement son équipe d’escrocs !!!!!

                                            Que le moins pire gagne !!!!

                                             


                                            • troletbuse troletbuse 7 avril 22:38

                                              Vaxxination = euthanazié, stérilisation

                                              Les médecins sont complices du crime.

                                              Création d’un collectif

                                              https://crowdbunker.com/v/hRQHK5Du1m


                                              • eau-du-robinet eau-du-robinet 8 avril 06:05

                                                Bonjour troletbuse,
                                                .
                                                Merci pour ce lien !!!!!
                                                .
                                                Sachez que je suis adhérant à l’association l’AIMSIB (Association Internationale pour une Médecine Scientifique Indépendante et Bienveillante) qui mène plusieurs procès contre l’état français ainsi les autres responsables voire coresponsables de ce crime contre l’humanité. Cette association travaille entre autres avec mon avocate Me Virginie de Araujo-Rechia qui a eu récemment « le droit » à une descente de la DGSI et une garde à vue de 60 heures dans des conditions atroces et humiliantes.... Elle a été ensuite relaxe sans aucun chef d’accusation. Tout laisse à supposer que le réel but de cette opération musclé « gouvernementale » été de saisir tout son matériel informatique pour avoir un maximum d’informations sur le réseau international des avocats qui entourent l’avocat allemand Dr Reiner Fuellmich et de contrer / anticiper leurs initiatives judiciaires !
                                                .
                                                Chères lectrices et lecteurs, adhérez vous aussi à l’association AIMSIB pour qu’on traduit ses criminels devant la justice. Ils ont osé de nous priver des soins, des médicaments, ils ont exercée d’ignobles chantages sur les citoyens français pour qu’ils se laissent injecter un produit toxico-génique EXPÉRIMENTAL dont on sait que la protéine SPIKE est toxique. Ils ont osé de nous confiner, nous les gens en bonne santé, pendants des mois, ils ont assassinée un grand nombre de personnes dans les EHPAD’s, ils ont osé à nous imposer le QR-CODE ainsi un passe liberticide, dégradent des gens, comme moi, en sous citoyens (apartheid), nous qui sommes tous vaccinées contre une état de choses (avec des vrais vaccins) mais qui ont refusé les 3 injections EXPÉRIMENTALES d’un de ses 4 produits toxico géniques EXPÉRIMENTALES ARNm ! Ces voyous ont osé de confisquer la science, de pondre des fausses études pour discréditer des médicaments existants pourtant très efficaces et peu couteux et de nous priver ainsi du soin.
                                                .
                                                Les effets secondaires suite aux injections toxico géniques EXPÉRIMENTALES ARNm résultant en un très grand nombre de decès post « vaccinal » ... ses produits ARNm ne sont pas des vaccins et ne protègent même pas contre les formes graves !!! Ils nous ont menti tout à la longueur de la journée durant deux ans ses propagandistes merdiatiques coresponsables de ce crime contre l’humanité !


                                              • @troletbuse

                                                La légendaire bienveillance de Macron envers les femmes va être sacrifier sur l’ autel du pouvoir .

                                                La politique du gouvernement ,de la Ruine en Marche et de Macron renoue avec la pratique des sacrifices humain .

                                                Vous avez dit, psychopathe ??????...


                                              • @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                                                Au fait , on n"entend plus Jean Michel Brigitte , s’exprimer ou tout au moins soutenir son mari  !
                                                Curieux .......



                                                • 6russe2sioux CYRUS 8 avril 23:10

                                                  demander les dernier sondage .... exclusif ....

                                                  un petit sondage pour bien voter ? Sondage

                                                  (toute ressembalnce avec les sondage bidonné a macron serais tout a fait fortuite )


                                                  • https://www.youtube.com/watch?v=EnBMiXg-Auc

                                                    Contrôle des élections 2022

                                                    Les crevures sont comme les cons , ils osent tout c’est même à cela qu’on les reconnaît ,

                                                    N’est ce pas Sarkonnard !

                                                    Les manœuvres de #Macron avec #Sarkozy se heurtent à de nombreuses résistances, y compris au sein du groupe #LR à l’Assemblée. Car, « sur le terrain, note une élue, les parlementaires font face à des électeurs qui ne veulent surtout pas d’accord avec #Macron ». (Mediapart)


                                                    • I.A. 9 avril 09:03

                                                      Cela fait en réalité plusieurs décennies, que les américains noyautent les gouvernements étrangers de toutes les façons possibles et imaginables (lobbying, confréries du genre Young Leaders, cabinets-conseil, corruption par offres d’emplois surpayés, etc...)

                                                      Le socialisme leur donne des boutons, le communisme les rend apoplectiques. Dans leur esprit malade, ce qui ne peut s’acheter, se vendre ou se négocier est dangereux, si bien qu’ils sont disposés à détruire tout ce qui n’est pas libéral.

                                                      Attention, prochaines cibles de cette « croisade » américaine : les Services Publics et les administrations d’état. Les fonctionnaires étant les seuls qu’on ne peut menacer de chômage, leur existence rejette le discrédit sur les emplois précaires voulus par le grand patronat.

                                                      L’unique obstacle à l’ultra-flexibilité voulue par l’oligarchie américaine, c’est le fonctionnaire. Car l’employeur le plus increvable, dans chaque pays, c’est l’État — collectivités territoriales et hospitalières incluses. Cette fameuse Fonction Publique, qui est aussi la plus désintéressée vis-à-vis de ses clients, les usagers, ainsi que la plus tutélaire vis-à-vis de ses employés, les fonctionnaires. Ce qui en fait l’exacte antithèse du Privé. Voilà pourquoi elle doit disparaître. Et voilà pourquoi il faut aggraver le chômage et la précarité. Parce que chômeurs et précaires, transformés contre leur gré en antithèses du fonctionnaire, en deviennent d’instinct les ennemis naturels. 

                                                      Il leur fallait la jouer fine, avant que chaque gouvernement, de chaque pays, ne décide d’utiliser l’extraordinaire levier qu’il détient sur l’emploi, les salaires et le droit du travail. Avant que chaque Fonction Publique, de chaque nation, ne choisisse d’absorber ses chômeurs avec les milliards qu’elle donne annuellement aux entreprises…

                                                      D’où la pandémie Covid, accélérateur de désorientation, de chaos, et des antagonismes socio-professionnels et culturels au sein de chaque peuple européen.Trouver un virus commun dans notre sphère ORL, le rendre pathogène en en majorant la concentration inhalée grâce au port obligatoire du masque : la plus grosse mystification de tous les temps... !

                                                      « Le Sénat avait écrit un rapport édifiant en 2010 montrant les conflits d’intérêts entre les laboratoires pharmaceutiques, les “experts scientifiques”, chercheurs, décideurs, mais également l’OMS ».

                                                      De même qu’on peut se demander ce qu’il est advenu de la Démocratie Sanitaire, déjà rendue nécessaire à l’époque par l’hystérie liée au SIDA, et qui avait pour objectifs de :
                                                      • Favoriser le débat et la concertation ;
                                                      • Animer et de coordonner les instances de la démocratie sanitaire, à savoir la Conférence Régionale de Santé et de l’Autonomie (CRSA) et les 8 Conseils territoriaux de santé ;
                                                      • Développer et promouvoir les droits et l’information des usagers ;
                                                      • Veiller au respect des droits individuels des patients et des usagers ;
                                                      • Promouvoir le programme « Culture et Santé » en partenariat avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC).
                                                      • La direction du Pôle Démocratie sanitaire s’appuie sur un vaste réseau de partenaires associatifs et institutionnels.

                                                      Cadre législatif :
                                                      Loi du 2 janvier 2002 (version initiale), loi du 4 mars 2002 (version initiale), loi HPST du 21 juillet 2009 (version initiale).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité