• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Messieurs les banquiers, bravo et adieu

Messieurs les banquiers, bravo et adieu

Messieurs les banquiers, nos sincères félicitations : prendre ainsi le contrôle du monde n'était pas une mince affaire !

A l'époque où les premières démocraties ont été mises en place on n'aurait franchement pas imaginé qu'il puisse exister quelque chose au dessus de l'Etat, et que ce dernier s'y soumettrait docilement.

Même durant le dernier quart du XXème siècle, où vous avez pourtant commencé à frapper de plus en plus fort, la plupart des gouvernants - et même des économistes - ne vous voyaient toujours pas venir !

JPEG - 38.6 ko

Quand on pense que suite à la chute de l'Empire Romain, puis durant la majeure partie du Moyen-Âge, il était formellement interdit de gagner de l'argent avec de l'argent, le pêché étant condamné à l'excommunication et parfois même condamné à mort ! Vous avez réussi à faire accepter le procédé il y a environ 3 siècles, puis avez ensuite accompli une autre prouesse en rendant légal le fait de pouvoir prêter plusieurs fois plus que ce qu'on ne possède, rien à dire c'est du bien bel ouvrage.

Aujourd'hui la majorité des grandes puissances économiques mondiales croulent sous les dettes qu'elles ont contractées chez vous. Mais plus fort encore, et il s'agit peut-être là du point d'orgue de votre réussite, lorsque vous leur réclamez de l'argent parce que vous vous sentez un peu inconfortables, les gouvernements de ces grandes puissances n'ont aucun autre choix que vous verser des dizaines de milliards ! C'est la très grande classe.

Certains ont bien essayé de donner l'alerte, même il y a 2 siècles, par exemple :

"Celui qui contrôle l'argent de la nation contrôle la nation ".
Thomas Jefferson (1743-1826), 3ème Président des Etats-Unis

"Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu'une armée debout ". Thomas Jefferson

"Quand l'argent d'un gouvernement dépend des banques, ce sont elles et non les chefs du gouvernement qui contrôlent la situation ". Napoléon Bonaparte

"Si les gens de cette nation comprenaient notre système bancaire et monétaire, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin ".
Sr Henry Ford (1863-1947), fondateur de Ford

"Quand le pillage devient un moyen d'existence pour un groupe d'hommes qui vit au sein des élites de la société, ce groupe finit par créer pour lui-même tout un système juridique qui autorise le pillage, et un code moral qui le glorifie. "
Frédéric Bastiat (1801-1850), économiste politique

L'un de vos fondateurs l'avait même clairement spécifié :

"Donnez-moi le contrôle sur la monnaie d'une nation, et je n'aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois ". Mayer Amschel Rothschild (1744-1812), fondateur de la dynastie banquière des Rothschild

Une dernière :

"Le système bancaire moderne fabrique de l'argent à partir de rien. Ce processus est sans doute le tour de passe-passe le plus étonnant jamais inventé.

Les activités bancaires ont été conçues dans l'iniquité. Les banquiers possèdent la Terre. Prenez-leur, mais si vous leur laissez le pouvoir de créer de l'argent d'un petit trait de plume, ils vous la rachèteront...

Enlevez-leur ce grand pouvoir et alors toutes les grandes fortunes comme la mienne disparaîtront, comme elles devraient le faire, et alors nous aurons un monde meilleur où il ferait mieux vivre. Mais si vous voulez être les esclaves des banques et continuer de payer le coût de votre esclavage, laissez les banquiers continuer de créer l'argent et de contrôler le crédit.
"
Josiah Stamp, directeur de la Banque d'Angleterre de 1928 à 1941 (et 2ème plus grande fortune de Grand-Bretagne à l'époque).


Mais nous ne pouvons pas revenir en arrière et maintenant nous sommes bien obligés de gérer la situation actuelle.

Messieurs les banquiers privés, nous sommes confus (ou pas), mais nous allons devoir nous passer de vous. Les banques doivent devenir des organismes à but non lucratif si nous voulons sortir du système actuel qui arrive totalement à bout de souffle.

Le pire c'est que pour cela on va peut être encore devoir vous payer, vous vous en serez vraiment tirés comme des chefs jusqu'au bout... On espère tout de même secrètement attendre que la valeur de vos banques tombe à zéro pour que l'Etat les rachète zéro euro.


Où en sommes-nous ?

Nous en sommes au point où le remboursement de la dette est la 1ère dépense de l'Etat. La situation est intenable et ne peut continuer ainsi, comme le prouvent les exemples d'autres pays européens, à commencer bien sûr par la Grèce.

Après 2 ans et 7 plans d’austérité, la Grèce est en récession, sa dette est passée de 125% à 160% du PIB.

Petite vidéo qui nous vient de Grèce :



Deux vidéos d'animation (50 minutes et 1h30) qui expliquent de manière pédagogique comment a été créée la monnaie puis la dette, résument l'ensemble du système monétaire et envisagent quelques systèmes alternatifs.

Elles ont probablement quelques défauts, mais ont sûrement le grand mérite de pouvoir éclairer le peuple sur les rouages du système économique.

Documents joints à cet article

Messieurs les banquiers, bravo et adieu Messieurs les banquiers, bravo et adieu

Moyenne des avis sur cet article :  4.87/5   (149 votes)




Réagissez à l'article

144 réactions à cet article    


  • Pyrathome Pyrathome 9 novembre 2011 14:00

    Messieurs les banquiers, à partir de maintenant, il ne va pas faire bon le rester, car je n’envie pas votre sort prochain..... smiley


    • robin 9 novembre 2011 14:16

      Bof !! ...le temps que les moutons daignent se réveiller, ils ont encore une paire d’année pépère à nous tondre par laquais politiques interposés


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 9 novembre 2011 22:40

      Pour l’instant les moutons sont hypnotisés par les chaînes Foot+ et Canal+ Sport. Quand, dans quelques mois, ils devront choisir entre payer leur abonnement ou manger ils se réveilleront peut-être.


    • platon613 10 novembre 2011 10:28

      UNE BOMBE ! Ca vaut le détour...

      Explosion de la zone Euro : L’Allemagne et la France discutent de la création d’un Euro du Nord

      Document secret : l’Allemagne et la France discutent d’une réforme radicale de l’Union européenne. La zone euro devrait être réduite et limitée aux pays qui sont les mieux alignés. « Un ou plusieurs pays doivent quitter la zone euro. » ....

      http://www.news-26.com/econmie/1323-explosion-de-la-zone-euro-lallemagne-et-la-france-discutent-de-la-creation-dun-euro-du-nord.html

    • devphil30 devphil30 10 novembre 2011 11:25

      Abrutissement du peuple 

      Ce n’est plus les jeux du cirque mais le principe reste le même ....

      « Du pain et des jeux
      et le peuple sera content,
      il suivra aveuglément
      les lois des saigneurs dieux. »

      Philippe 


    • geo63 10 novembre 2011 12:56

      Bonjour, excellent article.

      Une simple question à laquelle je suis incapable de répondre :
      On parle des banques (ou des banquiers), mais en fait le pouvoir est détenu par une OLIGARCHIE FINANCIERE (réentendre la superbe émission 3D de dimanche dernier sur France Inter, vers midi). Y-a-t-il vraiment une totale coïncidence entre le MONDE DES BANQUES et l’OLIGARCHIE FINANCIERE, ou bien existe-t-il des structures infiniment plus toxiques (plus ou moins réservées aux initiés) et pas seulement les paradis fiscaux ?

    • KLL1954 10 novembre 2011 13:36

      Ils peuvent continuer à dormir tranquille pendant encore longtemps, nos amis les banquiers. La masse des indignés n’a pas encore atteint le seuil critique. Voyez ce qui se passe : on nous a menti pour envahir l’IRAK, on nous a encore menti pour détruire la Libye, aujourd’hui on est en train de nous conditionner pour attaquer l’Iran. Les peuples continuent à croire à ces messieurs bellicistes qui nous gouvernent ; c’est ce qui justifient le manque de réaction surtout que les médias censés éclairer les peuples sont plein régime pour la manipulation.


    • human right 10 novembre 2011 13:43

      de quels banquiers parles- tu ?? de ceux qui fabrique l’argent ou des autres ?? car ceux qui fabrique l’argent, ceux sont eux qui ont le pouvoir depuis des siecles et je vois pas comment l’on va pouvoir détruire ce monopole envers ces privées qui ne sont élus par personne.


    • Laulau Laulau 9 novembre 2011 14:00

      A propos des banquiers j’ai lu un article sur Atlantico, il faut se pincer pour vérifier qu’on ne rêve pas.
      Les banques américaines ou françaises mettent à leur crédit la dévaluation de leurs obligation pour « améliorer » leur bilan. Et ça n’est pas un détail !  Si la Grèce pouvait en faire autant, tout irait bien, enfin ... en apparence ! 

      C’est tout bête, la banque part en sucette, pas de problème on s’invente des avoirs fictif et tout baigne, envoyez bonus et dividendes !

      Allez y voir, ça vaut le détour !

      http://www.atlantico.fr/decryptage/...


      • platon613 9 novembre 2011 19:36

        Lisez ça également.... c’est l’Italie qui sortira de l’Euro !

        L’Italie enterrera-t-elle la zone Euro ?

        La situation budgétaire Italienne s’aggrave. La démission de Berlusconi ne change rien à la situation du pays et à son endettement faramineux. Les taux d’intérêt à 10 ans sont à plus de 7%. Les investisseurs ont perdu confiance. La fuite des capitaux continue. L’Italie est la quatrième victime de la crise de l’euro. La France sera-t-elle la suivante ? -

        Alerte : le système peut s’effondrer à tout moment...

        http://www.news-26.com/econmie/1317-litalie-enterrera-t-elle-la-zone-euro.html

      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 9 novembre 2011 22:42

        @ Laulau.

        Même si la dépêche d’Atlantico semble pertinente il ne faut surtout pas lire ce site fondé par l’UMP. Dans quelques mois ils appelleront à voter Sarkozy.



      • Aldous Aldous 10 novembre 2011 11:19

        Atlantico, comme son nom l’indique, est un organe de l’UMP tendance atlantiste.

        Il n’y a rien de surprenant à ce qu’ils s’en prennent à la crédibilité de la BNP qui est l’objet d’une campagne de déstabilisation depuis cet été avec des articles diffusant des rumeurs comme celui du Wall Street Journal

        http://www.lepoint.fr/economie/wall-street-journal-bnp-paribas-demande-l-ouverture-d-une-enquete-13-09-2011-1372924_28.php

        Cependant le fond de l’article est sidérant sur les pratiques financières.


      • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 9 novembre 2011 14:07

        L’Ennemi est identifié.


        • asterix asterix 9 novembre 2011 14:18

          Oui, mais pas encore renversé de son piédestal.


        • non667 9 novembre 2011 14:40

          à gaspard

          L’Ennemi est identifié.

          pas si sûr un ennemi peut en cacher un autre !


        • Hermes Hermes 9 novembre 2011 17:49

          N’oubliez pas que dans ce système, les vrais profiteurs restent invisibles.


        • logan 10 novembre 2011 03:31

          encore un qui fantasme sur les sociétés secrètes

          ça ne serait pas grave si cela ne vous conduisait pas à vous tromper d’ennemi, à vous perdre dans des délires paranoiaques, à réinterpréter dangereusement tout un tas de parties de l’histoire et à perdre de vue les vrais problèmes et les vraies solutions


        • Traroth Traroth 10 novembre 2011 10:41

          @logan : Et à part des lieux communs sans intérêt(s), vous avez un avis ?


        • Mich K Mich K 9 novembre 2011 14:23

          Tout y est, MERCI ! smiley

          - Nous révolter contre le hold up de la Finance sur les démocraties depuis 30 ans
          - Réfomre monétaire indispensable
          - Réinterroger notre modèle économique suicidaire de croissance « infinie »
          - Proposer et encourager les alternatives, les vulgariser et y faire réfléchir le peuple
          - Encourager l’avènement d’un nouveau projet de société à visage « humain »...

          Ceux que je cotoie tous les jours à l’usine rétorquent : UTOPIE«  !
          Mais avons-nous vraiment le choix finalement ???
          Continuer ainsi est-il souhaitable et même possible ??? smiley

          Bertrand Meheux explique dans »La politique de l’Oxymore" comment un système va forcément à l’extrème avant de sombrer... On y est ! smiley
          Qu’adviendra-t-il dans les mois à venir... Nul ne le sait !
          Mais une chose est sûr, les temps vont être agités... smiley


          • non667 9 novembre 2011 14:37

            à mich
            « les temps vont être agités...  »

            la preuve que non ! l’endormeur de 1° hollande = 37% d’opinion favorable ! smiley smiley smiley


          • anomail 10 novembre 2011 09:27

            >Ceux que je cotoie tous les jours à l’usine rétorquent : UTOPIE" !
            >Mais avons-nous vraiment le choix finalement ???
            >Continuer ainsi est-il souhaitable et même possible ???

            Ca ne bougera pas tant que les gens auront l’impression d’avoir encore quelque chose à perdre.

            Un peu de patience, on y vient.


          • colza 10 novembre 2011 13:21

            Effectivement, les temps prochains vont être agités. Je crains (ou j’espère, c’est selon) que nous n’arrivions même pas jusqu’aux présidentielles.

            A voir la vitesse à laquelle les défauts des états se précipitent, notre tour pourrait bien venir avant la fin de l’année !

          • human right 10 novembre 2011 13:29

            dites à vos collègues, que ce sont les Utopies d’aujourd’hui qui peuvent devenir la réalité de demain !! je suis etonné que dans cette periode transitoire sur la nouvelle repartition des pouvoirs dans le monde, que vos collègues ne soient pas convaincus qu’il faille un changement radical et qu’ils ne soient pas plus combatifs pour leur avenir !

            il est effectivement le temps de se réveillé et de comprendre le système pour le combattre. Pour moi la chose la plus simple à changer et qui est la SOURCE de tous nos problemes actuels, c’est effectivement la reforme monétaire. Tant que les etats seront « dependant », voir escalve du systeme de la création monetaire par les banques privées, nous ne pourrons jamais sortir de cette crise de civilisation.
            Comment peut on accepter qu’une oligarchie de banquier privée, fasses la pluie et le beau temps dans le monde, alors qu’ils ne sont pas des élus !? Alors qu’on nous parle de démocratie, mais elle est où ? Les politiques font voter des lois, en faveur des banquiers privée, sans prendre en compte l’Économie réelle (NOUS).

            Une chose est évidente, ce système est corrompu et la démocratie n’existe plus, et comme disait Napoléon :

            "Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit. [...] L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain."

            Napoléon Bonaparte
            (1769-1821), Empereur Français

            La solution est donc bien de retrouvé le droit de créer notre monnaie. Ce que la droite à détruite avec la loi de 1973. (merci Giscard et pompidou) C’est là que tout à commencer pour la dette public française, puisque nous empruntions au banque privée avec intérêt, sans ne plus pouvoir créer notre propre monnaie !!

            voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_n%C2%B073-7_du_3_janvier_1973_sur_la_Banque_de_France


          • Nina888 9 novembre 2011 14:29

            Sigh il existe une solution pour sortir du systeme banquaire ...
            Un systeme economique avec une monaie alternative qui est crée par le peuple avec des materiaux courant comme le fer ... et des organismes de stockage de cette monaie totalement altruiste et controlé par le peuple ... refuser l’argent actuel pour la remplacer par la monaie du peuple ... pour que finalement l’argents des banque n’aie plus de valeur ... et que celui que nous construisons soit le plus valable ... de plus il serait international et sans spéculation et frais de change ...


            • lambda 10 novembre 2011 00:36

              @ nina888

              point n’est besoin de métal pourt créer une monnaie alternative
              L’Argentine après la faillite de ses banques a crée une monnaie papier alternative qu’ils ont utilisée plus d’1 an qu’ils ont appelé « l’argentino »
              Cette monnaie alternative leur a permis les échanges biens et services à l’intérieur du pays
              http://www.rfi.fr/actufr/articles/024/article_12006.asp


            • Traroth Traroth 10 novembre 2011 10:43

              @Nina888 : On ne le répétera jamais assez, il faut cesser d’imaginer qu’on puisse construire une autre société à coté de la société existante. On ne vous laissera pas faire !


            • Nina888 10 novembre 2011 18:24

              Ha ! et pourquoi ?
              Le pouvoir en place est corrompu ...
              Si on montre qu’il y as une alternative de socitétée possible au monde , cela montrerait la possibilitée de révolte au peuple ...
              Donc faisont la nouvelle socitée avant que l’anciène se tranforme en dictat avéré et déstructeur ...


            • Traroth Traroth 13 novembre 2011 17:12

              Exactement, et c’est précisément pour ça qu’on ne vous laissera pas faire ! La situation actuelle où l’écrasante majorité est exploitée par une infime minorité n’est pas un accident, elle est voulue par cette minorité, qui utilisera tout son pouvoir pour vous empêcher de proposer une alternative. La révolte est la seule possibilité !


            • miha 9 novembre 2011 14:31

              Abrogation de la loi ,dite Rotschild, de 1973 et de l’article 123 du TUE que les Français ont refusé en 2005.

              Que cette Europe-là s’écroule et vite... que l’on passe enfin à la reconstruction.

              Mise en place d’une rélle démocratie dont le socle ne peut qu’être une nouvelle constitution par et pour le peuple.

               


              • logan 10 novembre 2011 03:37

                Cette loi n’est pas dite Rotschild, elle bénéficie à toutes les banques, à tous les financiers, à tous les riches et à tous les néo libéraux qui peuvent ainsi par prétexte de la dette justifier les mesures de régressions sociales et de privatisation des services publics qu’ils ont toujours prôné.

                En appelant cette loi loi Rotchild, le FN vise à renforcer son idéologie de complot sioniste.

                Ne laissons pas le FN et l’extrême droite récupérer et détourner ce débat pour alimenter ce genre de thèses nauséabondes.


              • miha 10 novembre 2011 10:29

                C’est la loi Pompidou-Giscard... surnommée Rotschild parce que Pompidou venait de la banque Rotschild... rien à voir avec le FN


              • miha 9 novembre 2011 14:33

                Ah ! ça ira, ça ira, ça ira

                Tous les financiers à la poubelle

                Ah ! ça ira, ça ira, ça ira

                Tous les financiers à Pôle-emploi


                • Robert GIL ROBERT GIL 9 novembre 2011 14:43

                  excellent article, a diffuser..........
                  Comme beaucoup, je chercher des mesures alternatives, et je m’etais essayé a imaginer une monaie alternative nationale, capable de cohabiter avec l’euro. Il existe deja dans de nombreuses regions de pays europeen ce genre de monnaie, a votre avis est-ce possible au moins dans un premier temps de le faire au niveau national ?

                  http://2ccr.unblog.fr/2011/03/13/une-monnaie-alternative-le-franc/


                  • Nicolas Z NicolasZ 9 novembre 2011 14:45

                    Il est temps de préparer l’après « argent » et de s’orienter vers une système réellement économique, c’est-à-dire visant à économiser nos ressources (contrairement au principe de consommation actuel).

                    Découvre le Modèle Economique Basé sur les Ressources


                    • Pierre PEYRARD 9 novembre 2011 14:56

                      Les banquiers ont compris qu’ils feraient plus de pognon dans une économie de guerre, plutôt que dans une économie de temps de paix. Donc, ils préparent la guerre. C’est simple.

                      Le contrôle des matières premières, de l’énergie et de l’industrie lourde sont en jeu.
                      Ceux qui contrôleront ces trois secteurs clés, pourront installer des régimes dictatoriaux en quête d’espaces vitaux alimentés par la xénophobie, elle même alimentée par la crise économique et sociale.
                      Une fois la guerre déclarée, une fois les infrastructures détruites, l’argent des mêmes banquiers basculera étrangement du côté des « Démocraties »...
                      Car après le chaos, il est plus bénéfiques de reconstruire avec des taux d’intérêts, que d’entretenir la guerre.

                      C’est un mouvement de balancier. C’est tout. 
                      Cynique, mais ne demandez pas à un banquer de faire autre chose que de faire du fric avec du fric. Ils n’ont pas d’idéaux. Ils sont apatrides. Sur la misère comme sur le progrès, leur seul intérêt est de faire du fric.




                      • BHL=MST 9 novembre 2011 16:29

                        (...)Ne demandez pas à un banquier de faire autre chose que de faire du fric avec du fric.(...) Si nous en étions là, ce serait un moindre mal. Sauf que, cher monsieur, cette définition de la banque est périmée depuis longtemps. La banque fait de nos jours du fric sans le fric précisément. Vous avez certainement entendu parler nos jargonneurs de la nécessité de recapitalisation des banques ? Eh bien il est question de relever leurs fonds propres à hauteur de 9%, contre 2 ou 3 % en moyenne actuellement. A titre d’exemple, la Deutsche Bank est engagée pour plus de 2200 milliards d’euros, mais n’en possède en fonds propres que 2.27 %. Et ouais. smiley


                      • devphil30 devphil30 10 novembre 2011 11:30

                        Les dernières guerres ont montré leur efficacité en terme de destruction.


                        Il n’est certainement pas souhaitable qu’il faille aller vers un conflit mondial car les banquiers n’y gagneraient rien car nous serions au bord du vrai gouffre pour l’humanité.

                        Des conflits locaux semblent bénéfique pour les banques , que voit ton dans le monde depuis 1945 , une multitude de conflits locaux soutenus ou abandonnés par tel puissance occidentale comment alors ne pas penser au ressenti et à la rancœur des populations dans le temps.

                        Philippe


                      • Rudolph 9 novembre 2011 15:02

                        Le monde n’est pas fini. L’humanité ne restera pas éternellement sur Terre. Nous devons nous étendre. l’article est très bon hormis cette absurdité : levez la tête, sommes-nous dans un bocal fini ?
                        Mais il est vrai, avec le pillage du travail d’aujourd’hui, nous n’irons jamais dans l’espace.

                        La Lune recèle énormément de ressources. Mais je préfère autant en débattre avec des gens qui comprennent que le monde n’est pas fini et que surtout, il nous est accessible (fait déjà avéré).


                        • PtitLudo PtitLudo 9 novembre 2011 16:58

                          Lol, il y en a qui ont trop regardé les films ricains !


                        • efarista efarista 10 novembre 2011 00:46

                          Oui pis y’a bruce willis la tronche ensanglantée qui sauve l’humanité a la fin, et les gentils hommes verts qui nous refilent des semences du géant vert qui est le roi de leur univers a eux pis a un moment y’a schtrouphette qui se pointent et qui claque la tête de gargamel ! Impec ! y’a pas de soucis a se faire////la vérité est ailleurs nul doute !


                        • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 10 novembre 2011 03:26

                          @PtitLudo
                          L’installation des humains sur la Lune ou sur Mars n’est pas une utopie mais est sérieusement envisagé par les agences spatiales de certains pays, sans compter tout les autres projets, qui si on vous les citait vous laisserait totalement incrédule.

                          Ils ne sont plus a se demander si c’est possible, mais quand vont ils le faire.


                        • logan 10 novembre 2011 03:41

                          De toute façon il serait beaucoup plus utile d’employer notre temps notre énergie notre sueur notre intelligence nos ressources naturelles et notre argent à ce genre de projets qui représentent notre avenir plutôt que dans la production de produits qui ne servent qu’à alimenter les pulsions ostentatoires d’une minorité de privilégiés.


                        • Traroth Traroth 10 novembre 2011 10:49

                          Des bases plus ou moins permanentes pour 5 ou 6 personnes et un déménagement de l’humanité sur la Lune, ce n’est pas la même chose. Quant à Mars, on n’y est même jamais allé, et vus les obstacles, ce n’est pas pour demain ! Même les sondes qu’on y envoie se crashent régulièrement !

                          On peut parler de choses sérieuses, maintenant ?


                        • colza 10 novembre 2011 13:30

                          @ logan

                          Il serait surtout plus utile d’employer notre énergie, notre sueur, etc... à réduire notre consommation de tout pour la rendre compatible avec ce que la terre peut nous apporter sans qu’elle périclite. Ca peut se faire tout de suite, Yaka changer les mentalités (et ça, ça sera encore plus utopique que d’aller vivre sur la Lune).

                        • Proudhon Proudhon 11 novembre 2011 19:04

                          @logan

                          Ah ouai !!
                          Tous ces pourris on asservit l’être humain depuis des millénaires, détruit la terre et vous voulez maintenant qu’ils aillent asservir et détruire les autres planètes.

                          Il faut vite les tuer avant qu’ils n’y parviennent.


                        • couecav68 9 novembre 2011 15:06

                          Relire « MON COMBAT » incroyablement d’actualité ! l’histoire bégaie ...

                          en pdf ici :
                           http://nsl-archiv.com/Buecher/Fremde-Sprachen/Hitler,%20Adolf%20-%20Mein%20Kampf%20-%20Mon%20Combat%20%28FR,%20354%20S.,%20Text%29.pdf

                          nous sommes en république de WEIMAR, mais a l’échelle mondial


                          • chantecler chantecler 10 novembre 2011 07:03

                            Relire Stalingrad d’ Anthony Beevor : un excellent remède contre Mein Kampf .
                            Et vous saurez ce qu’il vous en coûte de suivre des abrutis .


                          • El Nasl El Nasl 9 novembre 2011 15:19

                            Le problème est clairement identifié . ( source )

                             je résume
                             
                             - pour que le business de la finance et des banques soit prospère , il faut la croissance de l’économie réelle .
                             - Pour que l’économie réelle soit en croissance , il faut que le flux de matière première et d’energie consommée soient toujours en croissance .

                             si nous avons un problème sur l’energie alors nous avons un problème sur la croissance de l’économie réelle ,d’où un problème sur la finance et les banques ...et c’est précisement ce qui se passe actuelle

                            - Nous avons passé le pic pétrole conventionnel en 2006 , nous passons le pic pétrole tout liquide en 2015 ( en Europe les importations stagnent depuis 2005 source )

                            malgré le pic pétrole local au usa en 1970 , le choc pétrolier de 1973 (d’origine politique ) qui a permis une prise de conscience dans les pays de l’ocde , les politiques ont laissé l’économie réelle être mise sous tutelle de la finance et des banques , ce fut le tournant libéral , l’ère Tatcher , Reagan , et Mitterand avec pour conséquence une fuite en avant , produire et consommer toujours plus au profit d’une minorité , allant toujours plus vite dans le mur de la contrainte énergétique et environnementale . 

                             aujourd’hui , dans ce contexte de décroissance inévitable , l’oligarchie ploutocrate et leur valet les classes supérieures , tentent de maintenir son niveau de vie au détriment des classes populaires et des classes moyennes . Il ne s’agit pas de dire que si on met la finance et les banques « au pas » nous échapperions à la décroissance , à la récession , car il est impossible d’y échapper , mais il s’agit de dire que la décroissance qui commence doit être partagée et équitable , dans l’intérêt de tous et de la paix.

                             Une seule solution , redéfinir les priorités , se mettre à produire et consommer utile avec pour conséquence la mise à terre de ce système financier complètement fou qui exige toujours plus .  

                             


                            • Wierko 9 novembre 2011 15:39

                              Merci pour cet article intéressant.

                              Je me permets juste de faire 2 remarques :
                              - Révolte du peuple ? Cela parait fort improbable, même si le peuple le voulait et trouvait comment s’y prendre, le système est suffisamment verrouillé à une échelle inaccessible pour tout homme ou tout groupe d’hommes. Même si le président des USA le voulait individuellement, même si son parti politique le voulait en groupe, ils ne pourraient rien faire. L’alternative comme vous le dites c’est la chute du système que vous critiquez mais qui mènerait au chaos et/ou la guerre.
                              Il est d’ailleurs révélateur de voir des dirigeants expliquer une crise mondiale, avec des enjeux mondiaux, puis sanctionner des responsables locaux tel Berlusconi. Ça reviendrait à changer un directeur d’agence locale d’une banque pour espérer réformer le système bancaire. Il ne s’agit donc bien que de politiquette, de poudre aux yeux visant à faire croire le système économique vivant ou réactif. Cela rejoint le fait que nos politiciens nous disent au moins une vérité : le point central est la confiance des ménages, c’est la confiance dans le système politique qui rend possible ces agissements économiques. Cela leur demande des efforts et de nombreuses gesticulades, mais tant qu’ils le font, la confiance leur sera acquise. D’ailleurs enlevez ce cirque quotidien, supprimez les infos pendant un temps, laissez juste ce système économique seul suivre son cours sans ces disputailles politiciennes et autres annonces anxiogènes, et les ménages seraient perdus et perdraient confiance, diminuant leur consommation ( Etude INSEE 2009ISB14554).
                              - Au final, la solution la plus crédible, rien de très neuf, c’est le Temps et les progrès scientifiques qu’il nous apportera. Nouvelles ressources clés faisant tomber les frontières, autre humain aux nouveaux besoins, l’unité à l’échelle mondiale, ce sont les seuls éléments nouveaux qui pourraient changer les questions et les réponses. C’est davantage dans ce sujet que se joue le futur proche, à savoir l’avènement des nouvelles technologies et son acceptation par les hommes, avec les freins qui resurgissent d’une autre époque ( les religions par exemple... )

                              • devphil30 devphil30 10 novembre 2011 11:34

                                Ne croyez vous pas qu’en 1788 le système en France n’était pas verrouillé et pourtant la révolution Française à eu lieu 1 an après.


                                Vous savez le meilleur système ne peux pas tenir face à la révolte , regardez en Egypte , Tunisie , Libye ...je ne dis pas que le résultat est mieux mais la capacité de révolte d’un peuple est difficile à mesurer mais quand le processus s’enclenche il est difficile à arrêter.

                                Les progrès scientifiques ont été bénéfiques mais maintenant tous le monde comprend qu’ils engendrent du chômage par le remplacement de l’homme par la machine  

                                Philippe 

                              • André Martin 9 novembre 2011 16:00

                                Bravo pour cet article aussi pertinent qu’humoristique.

                                Nous sommes de plus en plus nombreux à mettre à la disposition des citoyens des documents de qualité  permettant aux citoyens de comprendre à quel point nous sommes abusés par l’oligarchie cupide, prétentieuse et incompétente qui nous dirige.

                                Voir par exemple les diaporamas, vidéos, liens vers des sites pertinents … publiés sur http://www.retraites-enjeux-debats.org/ ou sur http://www.les-crises.fr/ . Sans oublier « Les 100 meilleurs slogans des indignés » sur http://www.retraites-enjeux-debats.org/spip.php?article596 … car les « slogans – arguments » alliant pertinence et humour sont de puissants vecteurs de communication pour nos idées et nos exigences.


                                • El Nasl El Nasl 9 novembre 2011 16:48

                                  "Avant de faire des grands discours sur la monnaie, ce serait bien de comprendre que notre économie est de moins en moins basée sur des biens matériels.« 

                                   cette affirmation est naturellement fausse ! Voir le site de Jean marc Jancovici

                                   » Donc la limitation physique par les ressources n’est pas justifiée. « 
                                   
                                  sans energie abondante et bon marché pour alimenter les esclaves energétiques , la seule force de travail pour transformer votre environnement serait les animaux , vos bras et vos jambes et une peu de renouvellable . bref un bon en arrière de 3 siècles .

                                   » Vous voulez vous révoltez ? Coupez votre ordinateur dés maintenant. Chiche ! "

                                   niveau troll vous repasserez .
                                  - une lampe de 15 W utilisée pendant 4 heures = 60 wh
                                  - une ordi de 150 w utilisée pendant 4 heures = 600 wh
                                  -un voiture à 50 km/h utilisée pendant 4 heures = 200 km = 10 l consommé = 100 000 wh

                                   avant de penser à éteindre les ordi , commençons par utiliser les vélos ou transports en commun l’économie sera plus rapide !

                                   
                                   


                                • vincem13 9 novembre 2011 16:59

                                  Faux alchimie !

                                  Tout service, même immatériel et informatique nécessite des ressources.
                                  Un PC, des serveurs, de l’électricité pour les faire tourner. Les infrastructures d’un réseau de plus en plus étendu et performant.
                                  Sans être expert ni avoir de chiffres sur le sujet, je pense que le simple fait d’envoyer un email coute autant voire plus en énergie (et donc en ressources naturelles) que d’envoyer un bon vieux courrier. Si cette comparaison a déjà été faite, je suis curieux qu’on m’indique où la trouver :)

                                • BHL=MST 9 novembre 2011 18:35

                                  uh, ah, ok. Alors je le note. Dites, le xénon, pour ma pelouse, 95 ou 98 ? smiley


                                • nonpareil 9 novembre 2011 19:22

                                  @ alchimie :

                                  Quelle est la part des métiers qui sont des prestations intellectuelles ?

                                  Mais leur cas est intéressant : vous croyez qu’ils font quoi avec l’argent qu’ils gagnent nos amis les prestataires intellectuels ? Ils consommeraient pas par hasard ?
                                  (d’ailleurs en passant ils consomment aussi quantité de produits qu’on a importés, le high-tech par exemple, et c’est néfaste pour l’économie française)

                                  Autant arguer que la consommation matérielle est un mythe...

                                  Que voulez-vous dire par « rapporté à la vie humaine c’est pareil » ? Que les ressources naturelles de la planète peuvent être considérées comme infinies ? Vous vivez sur quelle planète ? Vous êtes au courant qu’il y a 7 milliards d’habitants ? Que les ressources de pétrole ne sont pas infinies ?

                                  Par contre là où je vous rejoins mais sans aller aussi loin c’est sur la réflexion que nous devons mener simultanément quant à nos modes de vie.
                                  Rassurez-vous même si on reste dans le système actuel, comme il s’écroulera bientôt dans tous les cas, nous devrons mener cette réflexion.


                                • nonpareil 10 novembre 2011 00:15

                                  Qui a dit qu’on ne parlait que des ressources consommées par les emplois ?

                                  Il faut tout prendre en compte, et surtout la situation mondiale.


                                • anomail 10 novembre 2011 09:32

                                  >Vous voulez vous révoltez ? Coupez votre ordinateur dés maintenant. Chiche !

                                  Ou comment se priver de la dernière source d’informations à peu près fiable.


                                • frédéric lyon 9 novembre 2011 16:58

                                  L’auteur n’a rien compris au mécanisme de la création monétaire et il n’est pas le seul sur ce forum !


                                  Il serait peut-être temps de vous expliquer, chers amis, que les banques ne créent pas de monnaie pour leur plaisir, ce sont leurs clients, (c’est à dire vous et moi), qui leur demandons de créer de la monnaie à chaque fois que nous leur demandons de nous accorder un crédit.

                                  A chaque fois que nous demandons à notre banquier un découvert, ou un crédit pour financer l’achat d’une automobile, nous lui demandons de mettre à notre disposition un argent qui n’existe pas encore, et celui-ci s’exécute (lorsqu’il nous accorde le crédit) en créant la quantité de monnaie correspondant au montant que nous lui avons demandé.

                                  Les banques créent donc de la monnaie pour répondre aux demandes de crédit, dans les limites et dans les conditions qui leur sont fixées par la banque centrale : 

                                  - en exigeant, par exemple, que les banques respectent un certain nombre de ratios financiers au niveau de leurs bilans comptables.

                                  - et en prêtant aux banques une partie du montant du crédit qu’elle nous accorderons.

                                  Le mécanisme de la création de la monnaie est donc déclenché par les particuliers ou par les entreprises, qui ont besoin de crédit pour financer leurs dépenses, et pour les banques ce n’est qu’un service qu’elles rendent à leurs clients !

                                  Pas de quoi fouetter un chat ! 

                                  • vincem13 9 novembre 2011 17:03

                                    frederic lyon


                                    Mettons que vous ayez raison. Les banques font de l’argent à la demande de leurs clients.

                                    Le problème reste le même : l’argent créé par les banque ne repose sur rien, il n’est créé que ar un jeu d’écritures comptables.

                                    Savoir qui est coupable n’est pas important. En revanche, sortir de ce système sans aucun bon sens l’est bien plus. 

                                  • Nina888 9 novembre 2011 17:13

                                    Donc pourquoi ne pas laisser au perticulier le soin de crée heu même la monaie ?
                                    ça reviendrait au même mis à part qu’il n’y aurait pas de risque de finir ruinés par la folie des banques car ce serait le peuple qui ferait sa monaie ...


                                  • frédéric lyon 9 novembre 2011 17:13

                                    C’est ça, mettons que j’ai raison.


                                    Vous dites que ce mécanisme ne repose sur rien. Et bien pourtant il repose bien sur quelque chose puisqu’il repose sur le besoin de crédit que vous aurez exprimé à votre banquier pour faire face à vos échéances !

                                    Vous êtes étonné que cette création monétaire soit réalisée par un jeu d’écritures comptables, et vous vous étonnez donc de bien peu de chose. 

                                    Savez vous que les billets de banques et les pièces de monnaie que vous avez dans votre porte-feuille ont été crées par un jeu d’écritures comptables par la banque centrale, qui a donné ensuite l’ordre à son imprimeur de fabriquer lesdits billets ???

                                  • frédéric lyon 9 novembre 2011 17:17

                                    Votre monnaie ne vaudra rien, car elle aura été fabriqué sans limite et sans contrôle.


                                    Donc personne ne lui accordera aucune valeur et personne n’en voudra.

                                    Vous venez de réinventer l’hyper inflation !!!

                                  • Nina888 9 novembre 2011 17:48

                                    Créer l’Hyper-Inflation ...
                                    C’est justement ce que fait les Banques mais elle le font pour la caste des riches en faisant plein pour les plus riche et peu voir pas du tout pour les pauvres ...
                                    Là ce serait bien plus équitable si on le fait nous même car tout le monde pourrait avoir de l’argent ...
                                    à moin que vous trouviez juste qu’il y ai des tres riches et des tres pauvres ...
                                    Je vous signale qu’il à existé un pays qui marchais facilement sans argent : l’empire Inca et que bizzarement , des taré d’impérialiste les ont forcé à etres des esclaves apres avoir pillé leur pays et démolis leur empire ...
                                    Je ne parle même pas du génocide indien , où les peuples faisait eux même leur monaie ou vivait sans monaie , ont été annéantie par des nation basé sur le capitalisme ...


                                  • nonpareil 9 novembre 2011 18:19

                                    Amusant, on dirait un enfant qui explique à ses parents qu’ils n’ont rien compris et que les choses sont en fait très simples !

                                    C’est quand même fou de faire porter le chapeau aux particuliers et aux petites entreprises alors que la situation actuelle est 100% le fruit de la Finance.
                                    Le capitalisme n’est-il pas un système qui impose les emprunts ? Si les gens cessent d’emprunter le système s’écroule immédiatement, il est impossible de le leur reprocher ! D’ailleurs que fait le gouvernement à longueur de temps ? Il rassure les ménages en espérant qu’ils continuent d’emprunter car ils savent que c’est vital. Sauf que petit à petit évidemment l’économie réelle n’est plus à la hauteur de l’économie virtuelle, et les gens empruntent de moins et moins, et la croissance diminue, les salaires baissent, etc. (voir détails dans l’article)

                                    Les « limites et conditions qui leur sont fixées par la banque centrale » sont totalement inacceptables mais vous savez pourquoi ? Les banques privées ont la main sur les banques centrales...

                                    Quand à votre « les banques ne créent pas de monnaie pour leur plaisir », il faudrait peut-être revenir sur Terre. Des bénéfices mirobolants sont réalisés par les banques privées depuis la nuit des temps et je vous assure qu’ils ne les reversent pas majoritairement au peuple ! Qui sont ceux qui pâtissent le moins de la crise économique ? Les banquiers et les actionnaires des banques, quelle surprise...

                                    Dans l’ensemble je n’ai fait que reprendre et comprendre ce qui est dit à peu près partout, y compris par de brillants économistes, mais peut-être tout le monde est-il dans l’erreur, sauf vous ?


                                  • Aldous Aldous 10 novembre 2011 11:42

                                    @frédéric lyon

                                    Vous dites que ce mécanisme ne repose sur rien. Et bien pourtant il repose bien sur quelque chose puisqu’il repose sur le besoin de crédit que vous aurez exprimé à votre banquier pour faire face à vos échéances !

                                    Et d’où vient donc ce besoin de crédit de la part des créateur de richesse réelle ?

                                    Puisque les entreprises et les travailleurs créent la richesse comment se fait-t-il qu’ils doivent aller quémander des crédits à la banque ?

                                    Tout simplement parce que la masse monétaire qui équivaut à la richesse crée n’est pas mise en circulation gratuitement.

                                    Imaginez que vous êtes bottier à Miniville qui compte 6 habitants, chacun riche de 1 Bifeton. Vous avez fabriqué 10 paires de bottes que vous un Bifton chacune.

                                    Or il n’y a que 6 Biftons en circulation. Vous allez avoir du mal à vendre votre stock.
                                    5 clients vont aller voir le banquier et vont lui dire : j’ai envie de bottes prêtez moi un Bifton.

                                    Le Banquier dit OK, mais je prends 1/5 en intérêts.

                                    Vos clients peuvent acheter vos bottes, vous avez gagné 10 Bifetons que vous pourrez dépenser à votre tour chez vos clients, le boulanger et les autres commerces de Miniville...

                                    Mais au total la population de Miniville doit 1 Bifton au banquier.

                                    Donc au final la richesse monnétaire de Miniville est passée de 10 à 9 alors que la richesse produite est croissante.

                                    Si le maire de Miniville avait décrété que la monnaie en circulation augmentait avec le PIB, le banquier n’aurait rien gagné et Miniville serait prospère.


                                  • Lyseann 9 novembre 2011 17:29

                                    JE SUIS SOCIETAIRE A LA NEF. ET VOUS ?

                                    Chez vous, une canalisation d’eau se rompt créant des dégâts.

                                    Votre réaction est :

                                    a) prendre la serpillière pour éponger

                                    b) couper l’arrivée d’eau

                                    SAVEZ-VOUS COMMENT VOTRE BANQUE UTILISE VOTRE ARGENT ?

                                    a) votre compte bancaire est dans une banque traditionnelle :

                                    qui soumet votre argent à la spéculation, à la Bourse, à travailler avec les lobbys oeuvrant contre l’humanité comme les OGM, l’armement, les gaz de schistes, le nucléaire, les énergies fossiles, les nanotechnologies insérées dans l’alimentation, les vêtements et bientôt dans l’homme comme la puce RFID, cautionnant et collaborant par là à la destruction de l’environnement et de l’homme.

                                    b) votre compte bancaire est dans une banque éthique :

                                    une banque qui est non-côtée à la Bourse, qui ne sert pas la spéculation, qui œuvre à des projets d’agriculture biologique, artisanaux, sociaux et culturels. Qui permet de réimplanter des sources d’alimentation saine et de proximité, de relocaliser des commerces, de relocaliser des emplois. Qui réinvestit en court-circuitant la spéculation tierce, son capital au service de la collectivité, aux services des citoyens. Qui remet l’argent au service de l’humain et non l’inverse.

                                    COHÉRENCE ET COHÉSION !

                                    Cohérence : car si vous manifestez, pétitionnez, oeuvrez contre les OGM, l’armement, le nucléaire, etc, mais que vous laissez votre argent travailler pour ces causes : vos actions restent inefficaces et contradictoires, en maintenant les causes de vos luttes et empoisonnements !

                                    ---> COUPER LE ROBINET A LA SOURCE !

                                    Cohésion : par nos actions, notre comportement, notre responsabilité envers nous, les autres, l’environnement ! Cohésion des consom’acteurs et citoyens que nous sommes !

                                    Une alternative possible  :

                                    LA NEF EST UNE « BANQUE ETHIQUE ».

                                    C’est une coopérative de finances solidaires. C’est-à-dire que je deviens « sociétaire ».

                                    Comment œuvrer pour une finance plus éthique et transparente  ?

                                    En souscrivant des parts sociales de la coopérative, ou en ouvrant un produit d’épargne, qui vous permet d’une part d’orienter celle-ci dans un secteur de l’économie solidaire que vous souhaitez privilégier, et d’autre part de bénéficier à posteriori de la liste intégrale des prêts que la Nef finance chaque année.

                                    On peut y ouvrir aussi un compte courant.

                                    - Pour toute information, consulter « la foire aux questions » sur le site de la Nef :

                                    http://www.lanef.com/quisommesnous/introduction.php

                                    - Consulter l’annuaire des projets éthiques réalisés grâce à la Nef (environ 200 par an) :

                                    http://www.lanef.com/emprunter/recherche_alpha.php

                                    - la Nef est partenaire de : la Foncière Terre de Liens, Biocoop, premier réseau en France de magasins d’alimentation biologique, Le mouvement d’agriculture biodynamique, La Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique, Les AMAP, et bien d’autres encore.

                                    REVOLUTION SILENCIEUSE !

                                    NOTRE PLUS GRAND IMPACT : LE BOYCOTT !

                                    ET IL COMMENCE PAR LES BANQUES TRADITIONNELLES !

                                    VOUS AVEZ DES OUTILS !

                                    QU’ATTENDEZ-VOUS ?

                                    REFAIT LE MONDE AVANT QU’IL NE TE REFASSE  ! 

                                    « SOIS TOI-MÊME LE CHANGEMENT QUE TU VEUX VOIR DANS LE MONDE ! »

                                    Gandhi -


                                    • jpm jpm 9 novembre 2011 17:33

                                      Bonjour et merci pour ce post. Je suis moi meme egalement societaire de la NEF depuis des annees et je trouve tres interessant que ce genre de projets bancaires alternatifs se developpent.


                                    • Nina888 9 novembre 2011 19:04

                                      Tres intéréssant ... La nef est le type de banque que je cherchait ...

                                      Que pense la nef du projet d’une monaie alternative , crée par le peuple pour le peuple ? (bien plus juste que de la monaie crée par l’elite )

                                      Il est intéréssant que les socitée égalitaire fonctionne quand l’argent n’est pas là ou controlé par le peuple (exemple : Inca, la fédération de star trek pour les sans argents ; certaine tribu indiène pour la création d’argent par le peuple ...)


                                    • jpm jpm 9 novembre 2011 19:16

                                      Attention Nina, La Nef c´est une banque alternative et ethique... mais elle gere uniquement des euros, monnaie officielle. Ce n´est donc pas de la science fiction... mais bien une autre facon de placer et faire fructifier son argent... loin de la speculation. Elle encourage les projets a caractere ecologique, social ou culturel. Mais surtout elle permet a des createurs d´entreprises de developper leur talent dans ces domaines... la ou les autres banques se montrent trop frileuses. 


                                    • bigglop bigglop 10 novembre 2011 19:43

                                      Bonjour,

                                      Un de mes précédents commentaires :
                                      Je ne veux pas la jouer à la « Cantona », mais il existe des options :
                                      Les Banques Solidaires comme la NEF, Crédit Coopératif (France), la Wir Bank, la Banque REKA, La Banque ALTERNATIVE Suisse, Banca Etica (Italie), Fiare (Espagne), CREDL (Belgique), etc...

                                      Vous aurez des services financiers, compte chèque, carte de crédit, compte sur livret , mais vous devrez renoncer au crédit.
                                      Cependant, vous pouvez utiliser le crédit solidaire auprès des Crédits Municipaux, de l’Epret, le crédit peer-to-peer

                                      http://www.passerelleco.info/articl...
                                      http://www.reka.ch/fr/pages/default.aspx
                                      http://www.wir.ch/index.cfm?BFE9B56635A311D6B9940001020761E5
                                      http://www.bas.ch/fr/
                                      http://www.epret.fr/accueil/blog.html
                                      http://droit-finances.commentcamarc...


                                    • Proudhon Proudhon 11 novembre 2011 19:17

                                      @lyseann

                                      Je suis aussi sociétaire à La Nef (plus compte Nef Crédit-Coopératif) depuis de longues années. Et oui, il faut prendre le problème à la source si vous voulez qu’il change. Ca me rappel une discussion avec un mec au boulot à propos de La Nef.
                                      La seule et première réaction a été de demander si les taux de crédit seraient intéressant pour lui.
                                      Tout pour ma gueule.
                                      Le mec il avait rien compris au film. J’ai même pas essayer de lui expliquer.

                                      Et des gens (de gauche et d’ailleurs) comme lui, la France en est pleine. En gros, votre idéologie elle est bien mais elle me rapporte quoi ?


                                    • Gavroche Gavroche 9 novembre 2011 17:37

                                      @ l’auteur

                                      Vous vous définissez comme un modeste écrivaillon, je vous trouve en effet modeste car votre article est excellent. Analyse lucide et synthèse ciselée au scalpel, le tout sur le ton de l’humour aigre-doux : chapeau et merci.

                                      Cette dictature qui nous enchaîne porte un nom : F……….

                                      Indignés ok mais ne tombons pas dans leur ultime piège : la violence, c’est ce qu’ils cherchent : la guerre.

                                      La guerre civile, la guerre ethnique, la guerre de classes, la guerre de religions………….

                                      Ne leur offrons pas le chaos dont ils ont besoin pour établir leur plan génocidaire.
                                       
                                      Désolidarisons nous de ce système. Par la désobéissance, Etat tu n’es plus mon père, par le refus de participer à toutes leurs guerres : on a rien, mais alors rien du tout, à y gagner.

                                      Sans soldats point de guerre et donc personne pour actionner leurs instruments de mort.

                                      Peace and Love

                                      Un seul point ou je diverge avec vous : « Nos dirigeants semblent totalement dépassés par les événements. » : Je ne pense pas : Tout cela est orchestré et voulu, même l’apparente débâcle.


                                      • nonpareil 9 novembre 2011 18:28

                                        Tout à fait d’accord, il existe de nombreux moyens non violents de faire bouger les choses.

                                        Je pensais à un truc amusant qui ne serait pas de la violence :
                                        dès que l’un d’entre nous va dans son agence bancaire il fait tomber tout ce qu’il y a sur les comptoirs, s’excuse de sa maladresse, laisse les employés ramasser et leur dit de bien remonter l’information à leur hiérarchie que les citoyens deviennent de plus en plus maladroits.

                                        Ils vont faire quoi ? Demander aux vigiles d’empêcher les gens de renverser ce qu’il y a sur les comptoirs ? C’est pas un job de vigile smiley Coller les trucs aux comptoirs ? smiley

                                        Que tout le monde déplace son argent dans les banques éthiques est une alternative mais je ne sais pas si ça fonctionnerait bien ?


                                      • human right 10 novembre 2011 13:55

                                        bien vu et bien dit Gavroche !!


                                      • human right 10 novembre 2011 13:58

                                        non ca ne fonctionnerai pas, tant que nous ne maitriseront pas la création monétaire !


                                      • eric 9 novembre 2011 17:54

                                        Même chose qu’aux autres et toujours pas de réponse. la suède a baissé ses prélèvements, le nombre de ses fonctionnaires, son chômage son endettement, ses déficits et à la meilleure éducation du monde. Pourtant ils ont les mêmes banquiers.

                                        La France de l’avis de tous les gaucho a vu la part des ménages dans le PIB diminuer de 11%, celle de l’État augmenter d’autant et nos services publics sont à peu prêt autant à la dérive que notre dette, notre balance ou notre emploi. La précarité s’accroit. Et nous avons les mêmes banquiers.

                                        D’où vient cette différence ?


                                        • Nina888 9 novembre 2011 18:26

                                          Allez savoir ....
                                          J’ai plusieurs hypothèses :
                                          -Les suedois n’ont pas assez d’impact sur le monde , économiquement pour etre touché, pour l’instant par la crise selon les puissances banquaires ...
                                          -Les suedois sont la source du problème ou les grandes puissance se sont réfugiée là bas ...
                                          -La différence des salaires patron/emploié doit etre équitable en suede ....


                                        • nonpareil 9 novembre 2011 18:30

                                          Intéressant.

                                          Quels sont les ratios d’emprunt par rapport au capital propre en Suède ?


                                        • BHL=MST 9 novembre 2011 19:07

                                          Ah oui, intéressant, ça éric. Peut-être parce que : 1. La Suède est une démocratie, gouvernée par des représentants du peuple, qui respectent les choix de ce dernier (par exemple, lorsque il refuse d’adopter l’euro et d’abandonner sa couronne) . Cela s’appelle la souveraineté monétaire. C’est accessoire ? 2. Du fait du point 1, la Suède peut adapter la valeur de sa devise aux réalités de son économie, par exemple procéder à des dévaluations compétitives. Anecdotique ?3. Je serais curieux de savoir qui a pouvoir de création monétaire dans ce beau pays. Peut-être pourrez-vous nous renseigner, éric ? Ne serait-ce pas la banque centrale Riksbank ?


                                        • eric 9 novembre 2011 20:57

                                          A bhl=mst ( avec un nom pareil ça donne pas vraiment envie mais bon)je crois pas trop, j’aurai pu prendre l’Allemagne ( banque centrale BCE, 1, 5 millions de fonctionnaires en moins toutes choses égales par ailleurs, balance excédentaire, salaires en moyenne 40% supérieurs au nôtres en moyene, impôts et dettes inférieurs, etc...Les pays bas, le Danemark,


                                        • BHL=MST 9 novembre 2011 22:32

                                          Eric, je suis déçu de votre réponse. D’où vient cet embarras soudain ? La comparaison avec la Suède que vous aviez amorcé promettait pourtant de riches enseignements. Qu’ils invalident vos théories ne serait-il pas à mettre en relation avec votre volonté de changer de sujet abruptement ? Quand même pas ? Si ? smiley


                                        • eric 10 novembre 2011 08:46

                                          A jean : vous dramatisez, vous globalisez et vous vous trompez de cible. C’est un problème français ( notre problème à tous), un problème institutionnel et politique (incapacité des élus à contrôler l’Etat), et ce ne sont pas les fonctionnaires en tant que tels qui sont en cause,mais bine notre organisation globale. Cela étant il y beaucoup de vrai dans vos affirmations :

                                          Pour ne reprendre que la première et en liaison avec votre lien, c’est bien l’État qui fixe le taux de réserve obligatoire des banques, et les députés votent sur la base de travaux réalisés par des fonctionnaires. Ce sont eux également qui sont en charge de l’application et du contrôle des normes. Et puisqu’on est sur la Suède, vous pourrez constater que quand l’organe de régulation des banques à des moyens humains il peut parvenir à des résultats, tout en étant pas nécessairement très couteux http://books.google.fr/books?id=lmYbGJ5WOWMC&pg=PA55&lpg=PA55&dq=politique+mon%C3%A9taire+de+la+su%C3%A8de&source=bl&ots=2nQyWWmIlo&sig=4J7-61WNrmQTuRvu-j41JAwsG7I&hl=fr&ei=flm7Toz9D8rG8gPzw423Bw&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=9&ved=0CFUQ6AEwCA#v=onepage&q=politique%20mon%C3%A9taire%20de%20la%20su%C3%A8de&f=false.
                                          A nouveau, en ces temps de mondialisation, les banques sont sensiblement les mêmes partout, ce sont les États qui différent les uns des autres.
                                          Vous non plus ne me répondez pas : 11 point PIB en moins pour les ménages 11 en plus pour l4etat, un pib multiplié par 4 : où est notre argent ?


                                        • eric 10 novembre 2011 08:51

                                          L’exemple Suédois confirme mes propos, qui ne sont pas une théorie mais un état de Fait : quand l’État voit passer par ses mains 56% du PIB, l’origine et la solution des principaux problèmes sociaux passe d’abord par une meilleur gestion du dit État parce que le même effort appliqué à lui même donne des sommes plus élevées qu’a n’importe quel autre acteur.
                                          Allemagne s’est lancée sur la même voie que la Suède avec une monnaie européenne, une banque centrale européenne, les mêmes banques et se trouve sur la même trajectoire.


                                        • eric 10 novembre 2011 09:26

                                          Bonne nouvelle, grâce à son intelligente gestion de la dépense publique, l’Allemagne va pouvoir réduire les impôts de sensiblement la même somme dont on va augmenter les nôtres 6 milliards ! ( alors qu’ils ont les même banques et des services publics pas pires) Comme nous sommes leur principal fournisseur, cela devrait augmenter un peu nos exportations.
                                          Cela devrait nous permettre de travailler un peu plus pour payer plus d’impôts !


                                        • BHL=MST 10 novembre 2011 11:26

                                          Eric, vous déviez. Au point de confondre l’embouchure et la source. La Suède a la couronne, l’Allemagne l’euro-mark, des devises adaptées à leur économie spécifique, contrairement à la France. Vous êtes soit mono-maniaque, soit idiot. Vous devez être umpiste. 


                                        • kot begemot kot begemot 10 novembre 2011 15:12

                                          La Suède controle son argent, ils n’ont pas d’euro !


                                        • Zangao Zangao 9 novembre 2011 18:53

                                          Merci Pompidou pour avoir donné aux banques le droit de prêter a l’état :)


                                          • manech42 manech42 9 novembre 2011 19:02

                                            Personnellement je commencerai quand les riches et les nantis feront comme moi, pas 2 poids et 2 mesures, je ne prend plus ma voiture, alors les riches non plus.


                                            • platon613 9 novembre 2011 19:36

                                              Lisez ça également.... c’est l’Italie qui sortira de l’Euro !

                                              L’Italie enterrera-t-elle la zone Euro ?

                                              La situation budgétaire Italienne s’aggrave. La démission de Berlusconi ne change rien à la situation du pays et à son endettement faramineux. Les taux d’intérêt à 10 ans sont à plus de 7%. Les investisseurs ont perdu confiance. La fuite des capitaux continue. L’Italie est la quatrième victime de la crise de l’euro. La France sera-t-elle la suivante ? -

                                              Alerte : le système peut s’effondrer à tout moment...

                                              http://www.news-26.com/econmie/1317-litalie-enterrera-t-elle-la-zone-euro.html

                                              • lloreen 9 novembre 2011 20:15

                                                Pour agir à son niveau et près de chez soi.Voici une initiative prévue pour le 20 novembre 2011 :
                                                la révolution sans manifestation...

                                                http://unricpouruneac.unblog.fr/

                                                non667
                                                37% de gens à informer !!!!

                                                Faites passer les liens, informez autour de vous !Les gens s’indignent de plus en plus et craignent le « chaos », ce qui est vraiment un mythe que nous vendent ces imposteurs pour ficher la trouille aux citoyens, qui s’imaginent à tort qu’ils ont tout à perdre...C’est exactement le contraire : nous avons tout à gagner !!!

                                                Le meilleur exemple est la Belgique, qui n’ a pas de gouvernement depuis 500 jours.
                                                Pensez-vous que ce pays soit à feu et à sang ? Pas du tout.Il y a un mouvement d’indignés comme partout autour de la planète.

                                                Pour qu’un pays fonctionne il n’ y a besoin ni de gouvernement, ni de « représentants » (qui ne représentent qu’eux-mêmes et l’oligarchie financière qui les rémunère grassement pour services rendus....sans compter l’état qui paie encore les salaires....), mais d’institutions qui fonctionnent.
                                                Et en France, nous en avons qui fonctionnaient très bien avant que ces usurpateurs les sabotent de l’intérieur.


                                                • kot begemot kot begemot 10 novembre 2011 15:16

                                                  bel initiative, mais elle reste entre les participants seulement, car les pouvoirs en place en s’en f


                                                • lloreen 9 novembre 2011 20:21

                                                  Il suffit de repenser l’arnaque de l’argent-dette à l’envers est la solution est toute trouvée !

                                                  C’est le revenu universel sans conditions et le plein emploi pour recoller tous les morceaux cassés....
                                                  Il est anormal qu’il y ait une France d’en haut et une d’en bas, selon la formule célèbre.Ce qu’il faut c’est une France du milieu où tout le monde soit bien...
                                                  Et c’est faisable pour tous les pays du monde, grâce aux technologies qui permettent à l’homme de s’affranchir des travaux rudes.
                                                  La nature est généreuse et procure gratuitement ses fruits en abondance lorsqu’on la traite avec respect.


                                                  • kot begemot kot begemot 10 novembre 2011 15:29

                                                    on a eu déjà cette pratique en URSS, quand la salaire était presque pareille pour tous, mais l’oligarchie de pouvoir (de la classe dirigents) avaient les avantages quandmême : c’est les agents du pouvoir (soutenus par l’armée) qui exploitaient la pays.


                                                  • André le Frizé 10 novembre 2011 17:55

                                                    L’idée est simple, mais par contre je vous souhaite bonne chance pour la réalisation. 
                                                    Sinon, le revenu universel ; trouvez qqn qui a vecu en URSS et a vu son application réel, puis demandez-lui ce qu’il en pense. Je vous garantis un effet sans pareille


                                                  • lloreen 9 novembre 2011 20:22

                                                    et la solution..pardon


                                                    • Le péripate Le péripate 9 novembre 2011 21:12

                                                      Pour limiter le pouvoir des banquiers (et des politiques) retour à l’étalon-or.


                                                      • Nina888 9 novembre 2011 21:29

                                                        Ce serait mal ...
                                                        L’etalon or entrainerait la hausse des prix des métaux ...
                                                        l’or est trop uttille téchnologiquement pour servir de monaie ....
                                                        Prenons des matériaux peu uttille et peu dangereux pour la santé pour la monaie mais présent sur toute la planette pour une équitée pour faire la monaie matérièlle ...
                                                        Limite le fer (même s’il est trés uttille) ...
                                                        à méditer ...


                                                      • joelim joelim 9 novembre 2011 22:03

                                                        L’excrément humain. 

                                                        Au moins tout le monde serait servi...

                                                      • wesson wesson 9 novembre 2011 23:34

                                                        Bonsoir Le péripate,

                                                        Limiter le pouvoir des banquiers, vous avez viré Bolchévik ou quoi ?

                                                        Pas de doute là, si même vous n’y croyez plus ....


                                                      • Le péripate Le péripate 9 novembre 2011 23:43

                                                        Le pouvoir est le mot qui cache la force, la violence, la coercition. Ce qui est le contraire de coopération, association, concurrence, émulation. Informez-vous.

                                                        Par exemple lisez un livre d’un auteur libéral, minarchiste, ou libertarien dans votre vie, vous direz moins de bêtises.


                                                      • BA 9 novembre 2011 21:41
                                                        Mercredi 9 novembre 2011 :

                                                        Comment les banques manipulent leurs résultats.

                                                        Les banques françaises publient en ce moment leurs résultats trimestriels, une certaine« opération vérité » se produit sur la dette grecque, dont la valeur est ramenée à son prix de marché. Ainsi BNP Paribas annonce une baisse de 71% de son bénéfice net sur le troisième trimestre, à 541 millions d’euros. Mais le groupe s’empresse aussitôt d’ajouter qu’en faisant abstraction de cet élément exceptionnel, le bénéfice se serait élevé à 1,952 milliards d’euros, en hausse de 2,4% sur le trimestre précédent. Voilà qui semble rassurant.

                                                        Mais lorsque l’on regarde les comptes plus en détail, on découvre un élément pour le moins étonnant, une « réévaluation de la dette propre » qui concourt aux résultats à hauteur de 786 millions d’euros. Ce mécanisme est couramment utilisé par les banques américaines et européennes, et il est d’une profonde perversité. Expliquons-en le fonctionnement.

                                                        Si vous voulez emprunter de l’argent, vous allez voir votre banquier. Vous empruntez 100, et vous remboursez au cours du temps 100 + les intérêts : logique. Mais une grande entreprise ou une banque peut s’y prendre autrement : elle émet des obligations. Elle émet 100 d’obligations sur le marché, elle empoche donc 100 en cash, et s’engage à verser un coupon (les intérêts) tous les ans et à rembourser les 100 à l’échéance.

                                                        Ces obligations sont cotées sur les marchés financiers (ce sont les « obligations corporates », d’entreprises), tout comme celles des Etats. Mais si les investisseurs doutent de la capacité de la banque à rembourser les obligations qu’elle a émises, leur prix va chuter. Et l’obligation, au lieu de valoir 100, ne vaut plus, mettons, que 60. Et là commence la stupéfiante entourloupe : la banque a donc émis, et empoché, 100. L’obligation ne vaut plus que 60, elle la rachète à ce prix, et réalise donc un bénéfice net de 40. C’est magique !

                                                        Mais en réalité ça ne se passe même pas comme cela. Si le prix de sa dette baisse autant, cela signifie que la banque connaît de graves difficultés, et c’est effectivement le cas depuis la crise de 2008. Les bilans sont remplis d’actifs toxiques et de créances douteuses, et c’est tellement vrai que les banques ne se prêtent plus d’argent entre elles (le marché interbancaire est quasiment bloqué) et se refinancent auprès de la BCE. Conséquence, la banque n’a même pas les moyens de sortir 60 en cash pour racheter sa dette. Pas grave, elle fait « comme si » et inscrit 40 en recettes dans son compte de résultat ! Enorme.

                                                        C’est comme si la Grèce, constatant que sa dette de 350 milliards d’euros ne cote plus que la moitié sur les marchés, décidait d’inscrire 175 milliards de recettes à son budget. Ca ferait rire tout le monde, et c’est pourtant ce que font les banques américaines et européennes depuis la crise de 2008 pour enjoliver leurs résultats, et accessoirement verser des bonus au passage. 

                                                        Avec ce mécanisme, plus la situation de la banque se détériore, plus elle peut augmenter ses recettes avec de l’argent virtuel. C’est le capitalisme inversé, plus tu perds, plus tu gagnes ! Cette véritable manipulation est bien sûr avalisée par les « normes comptables internationales », et l’on voit une fois de plus comment la collusion entre le big business, les normes étatiques et l’ingénierie financière détruisent le capitalisme de l’intérieur. 

                                                        Ce procédé devrait être interdit. En réalité, BNP Paribas n’aurait pas dû annoncer un bénéfice de 541 millions d’euros mais une perte de 245 millions d’euros (541 – 786). C’est moins joli bien sûr. Et cela interdit le versement de bonus aux dirigeants. Très embêtant effectivement. Cela veut surtout dire que la situation réelle des banques dans le monde est bien plus grave qu’elles ne le disent.


                                                        • joelim joelim 9 novembre 2011 22:00

                                                          Il faut élaborer un nouveau système monétaire et probablement aussi un nouveau concept de l’argent.

                                                          Oui. L’argent est l’huile du système social, il faut maintenant distinguer entre les activités collectivement nuisibles, celles qui sont positives, et celles qui sont inutiles ou peu utiles (à améliorer). L’argent doit servir à ça, et tout transfert devrait être rattaché à ces catégories (plusieurs types de monnaie selon l’utilité du process qu’elle engendre...).

                                                          Redonnons à l’argent son odeur, et quand ça schlingue il ne faut plus laisser passer ! Ainsi seulement éradiquerons-nous la misère et la faim !

                                                          • Mylène 9 novembre 2011 22:03

                                                            Et nous on a le droit de créer une banque pour se faire aider au fait ? 


                                                            • Nina888 9 novembre 2011 22:14

                                                              Je sais pas mais si on le fait on pourra imposer le systeme alter-monétaire ...


                                                            • human right 10 novembre 2011 13:35

                                                              pour créer une banque, il faut d’abord pouvoir maitriser la création de sa propre monnaie, sinon votre banque sera une parmi tant d’autre, qui fonctionnera dans le système actuel corrompu.


                                                            • Peter 9 novembre 2011 22:38

                                                              Je reviendrais juste sur les personnes qui pensent que tout peut se régler pacifiquement...
                                                              Je ne pense pas que cela sera possible. plus de 80% des personnes ignorent quelles sont les causes de cette crise, c’est pas de leur faute ils regardent le journal de Jean-Pierre Pernaud (l’antithèse de l’actualité...). Donc le jour ou ils vont se rendre compte que tout leur fric (compte courant, assurance vie, économies, plans de placement divers et variés) est parti en fumée et qu’ils ne pourront même plus s’acheter à bouffer, y’aura du sang sur les murs... c’est couru d’avance. nous ne pourrions d’ailleurs pas vraiment leur en vouloir. Alors je suis d’accord sur le fait que c’est ce que veulent les gouvernements, de la violence pour pouvoir riposter avec de la violence. Je suis désolé de mon pessimisme, mais je pense que nous allons vers une révolution pas pacifique du tout...
                                                              D’ici là, prenez soin de vous.


                                                              • escudo escudo 9 novembre 2011 23:39

                                                                Je suis entièrement d’accord avec cette remarque ! Et d’ailleurs je ne vois pas pourquoi il faudra épargne ceux qui sont les premiers responsables du chaos a venir ! 


                                                                Sinon, l’article est excellent ! A 

                                                              • wesson wesson 9 novembre 2011 23:56

                                                                Bonjour Peter,

                                                                "le jour ou ils vont se rendre compte que tout leur fric (compte courant, assurance vie, économies, plans de placement divers et variés) est parti en fumée et qu’ils ne pourront même plus s’acheter à bouffer, y’aura du sang sur les murs.."

                                                                le petit problème, c’est que ce jour là ton Jean-Pierre Pernaud va leur expliquer que c’est de la faute aux barbus, à la burka, voire au Grecs, aux Italiens et bientôt aux Espagnols. D’ailleurs, il a déjà commencé !

                                                                Ils ont déjà cru à ses conneries tellement de fois, c’est pas la prochaine qui va leur faire douter !


                                                              • Peter 10 novembre 2011 11:21

                                                                 Bonjour wesson,
                                                                Qu’est qu’on fait, on pend Jean-Pierre Pernaud... ?
                                                                A+


                                                              • Kuota Kuota 9 novembre 2011 23:10

                                                                Très bien cet article, une bonne synthèse, autre chose que la saucé médiatique des journaleux docile et bien dréssé....

                                                                Maintenant, les amis (es) il faut relayer ce message, qui recoit presque 100% de bonne appéciation.... nous parlons entre convaincue.... allons apporter ces informations, ces réflexions pour convaincre ceux qui ignorent cette mascarade....


                                                                • wesson wesson 9 novembre 2011 23:52

                                                                  Bonjour l’auteur,

                                                                  personnellement, je ne dirai pas au banquier « Adieu », mais juste « au revoir », parce que on va les revoir !

                                                                  A partir d’un certain point, il n’y aura que 2 solution possible :

                                                                  * Soit regarder les banques tomber les unes après les autres, les rentiers, les spéculateurs auront tout perdu et tout le monde crève

                                                                  * Soit nationaliser tout ça par saisies, les rentiers, les spéculateurs auront tout perdu, mais on pourra survivre après

                                                                  Dans tous les cas, mesdames et messieurs qui avez dans un plan d’épargne retraite des Sicav un peu opaques que vous avez prise sur la promesse d’un rendement garanti, il ne vous en restera rien, ou presque. Bref, assez de mécontents pour avoir envie de faire passer le goût du pain à tout ces banquiers ... et surtout ne pas oublier les politiques qui ont permis de modeler les loi rendant tout cela parfaitement légal !


                                                                  • Arafel Arafel 10 novembre 2011 02:38

                                                                    comment tout cela va se terminer ? dans la violence bien sur.


                                                                    • DAUDON DAUDON 10 novembre 2011 03:23

                                                                      Mesdames, Messieurs les exploités,

                                                                      Comme il est bien dit dans ce document fort bien construit, il nous faut un nouveau système pas bien difficile à comprendre et à mettre en place pour rétablir notre Economie, c’est à dire :  « Etymologiquement, l’art de bien administrer une maison, de gérer les biens d’une personne, puis par extension d’un pays. Plus généralement, l’économie est une science sociale qui étudie la production la répartition, la distribution et la consommation des richesses d’une société ».

                                                                      Ce système dont on parle dans lettre aux élus : http://daudon.free.fr/page402.html dit, en le résumant, que doit être contrôlée et évaluée la valeur de la production nationale, (tout bien, produit, consommables dans le respect des règles de la nature). 

                                                                      A cette valeur marchande facilement chiffrable, une émission monétaire gratuite par la Banque de France et distribution de cette monnaie entre tous les citoyens.

                                                                      Comme l’explique clairement Maurice Allais dans Marianne (5 au 11 décembre 2009), libéralisme et socialisme sont interdépendants. Restons rigoureux, pratiques et humains : si nous ne répartissons pas égalitairement la production (carotte au plus actifs) ceux qui n’ont pas suffisamment pour vivre décemment ruineront ceux qui veulent vendre.

                                                                      Les citoyens doivent comprendre l’Economie en lisant par exemple : 40 ans d’incurie monétaire d’Olivier Berruyer. Ils doivent s’unir dans cette même compréhension et obtenir leur souveraineté pour imposer une volonté citoyenne servant chacun.
                                                                       
                                                                      Quand le peuple mettra-t-il sur un pavois un homme, « roi des Francs » pendant 6 mois utiles à la préparation d’une nouvelle constitution ? Il faut savoir choisir au moment opportun ( union des hommes raisonnables) il est facile de reconnaître un berger momentanée pour conduire tous les citoyens vers une vie plus sereine, plus harmonieuse et le respect général. J.D


                                                                      • Nina888 10 novembre 2011 16:46

                                                                        Lol !!
                                                                        au moin mon idée à pour preuve de montrer la stupiditée des banque quand elle créer de l’argent à partir de rien ... à défaut de fonctionner ...
                                                                        Mais bon vus que tout le monde pourra faire de l’argent à partir de matière première courrante dans le monde ... ça sera pas fait de rien en tout cas (des pièces en verre ou en fer vus que les deux sont tres courrant dans le monde ...^^)


                                                                      • dup 10 novembre 2011 08:59

                                                                        ca passera inévitablement par une guerre civile . plus vite elle arrive , moins ça fera mal. pourtant je suis pacifiste ,mais une telle trahison des peuples s’est jamais vue


                                                                        • Martin D 10 novembre 2011 10:12

                                                                          ce que je vais dire ne va pas vous plaire, mais bon, tant pis smiley

                                                                          Il y a plusieurs millénaires et siècles, Dieu, par l’intermédiaire de ses prophètes, interdit le crédit !
                                                                          c’est-à-dire, qu’Il interdit à l’Homme de consommer plus que ne le peuvent ses moyens.
                                                                          tous les prophètes ont fait passer le message, mais à chaque fois l’Homme « oublia ».

                                                                          et voilà ou on en ait maintenant : on déclare la guerre à tout bout de champs pour pouvoir détruire et reconstruire et accaparer les ressources d’autrui afin de payer de l’argent à des banques qui n’ont strictement aucun droit sur cet argent car elles n’ont rien créé mais uniquement spéculer.

                                                                          si seulement on avait écouter la sagesse divine, on aurait vécu dans un meilleur monde.
                                                                          bcp de personnes pensent à tort que la consommation permet de bien vivre.
                                                                          or c’est faux, c’est un système basé sur l’entraide qui permettra de faire durer la paix sociale pour des générations.


                                                                          • dup 13 novembre 2011 17:30

                                                                            je voudrais simplement ajouter à ce message que l’interet est pas immoral. Il s’agit d’une consommation differée. je te prête mon velo dont j’ai pas pas besoin pour le moment. Je te demande un interet raisonnable pour le risque que je prends par le prêt. je te demande un interet parce que je me prive de mon droit de consommer immediatement mon bien. je te demande un interret parce que tu me fais subir les perte d’un inflaflation... rien d’immoral .interet n’est pas usure . grande confusion à ce sujet.


                                                                          • platon613 10 novembre 2011 10:27

                                                                            UNE BOMBE ! Ca vaut le détour...

                                                                            Explosion de la zone Euro : L’Allemagne et la France discutent de la création d’un Euro du Nord

                                                                            Document secret : l’Allemagne et la France discutent d’une réforme radicale de l’Union européenne. La zone euro devrait être réduite et limitée aux pays qui sont les mieux alignés. « Un ou plusieurs pays doivent quitter la zone euro. » ....

                                                                            http://www.news-26.com/econmie/1323-explosion-de-la-zone-euro-lallemagne-et-la-france-discutent-de-la-creation-dun-euro-du-nord.html

                                                                            • Nina888 10 novembre 2011 16:40

                                                                              Je me doutait que si on sort pas de l’euro pour la dévaluation car ça couterait cher , pourquoi on ne parle pas d’euro pour les pays ...
                                                                              Je veut dire euro français, euro italien , euro greque ...
                                                                              Qu’on dévalurait à sa guise ...
                                                                              il n’on même pas pensé à ce compromis et maintenant il parle d’un euro du nord , quel bande de con !!


                                                                            • lloreen 10 novembre 2011 11:09

                                                                              kuota

                                                                              Oui, plus l’information passera et plus les gens seront nombreux à ouvrir les yeux !
                                                                              Nous ne sommes jamais sortis des dictatures.Elles sont plus ou moins soft ou hard, selon l’orientation de l’intox médiatique.
                                                                              En Libye, l’intox fonctionnait sur le mode « hard », chez nous l’intox fonctionne sur le mode « soft ».

                                                                              En France, tout le monde sait , bien sûr, que nous vivons tous libres, égaux et que tous nos concitoyens sont nos frères...

                                                                              Nos gouvernements dirigent nos sociétés par la peur et tout baigne pour eux.

                                                                              On le vérifie plus encore en cette temps de « crise », qui n’est rien qu’un hameçon, comme tous les autres (chômage, décroissance, paupérisation) pour flatter les instincts les plus bas.
                                                                              Les solutions consistent à faire exactement l’inverse : sortir de la dictature de la culture lobbyiste, de la dictature du bi-partisme, de la dictature de l’arnaque de l’argent-dette, dictature du jeunisme outrageux, dictature de l’image, qui est la pire des perversions.
                                                                              En étudiant un peu la façon dont nous sommes programmés comme des robots et des ordinateurs par l’intermédiaire de nos « modes de fonctionnement », on ne peut qu’être horrifié, mais pas étonné par l’ampleur du désastre.

                                                                              Et des fois il m’arrive de me demander si toute cette hérésie programmée n’est pas le fruit d’esprits artificiels, tellement les modes de dysfonctionnement sont en décalage avec ce qui caractérise l’humanisme...


                                                                              • human right 10 novembre 2011 13:39

                                                                                non ce ne sont pas des esprits artificiels, mais corrompu, pervers, dégénérescent et ad dicte ! En gros des malades qui se foutent de l’humanité, dont il ne font plus partis !


                                                                              • révolQé révolté 10 novembre 2011 11:10

                                                                                « Espérons effectivement que cela pourra se faire sans violence, mais ce n’est pas garanti d’avance... »

                                                                                Ha ! ha ! ha !!!!

                                                                                Et comment faire cracher ses requins si ils ne voient pas leur mort en face... ???
                                                                                Pour quelle raison ces milliardaires imbu de leur personne décideraient d’arrêter de s’enrichir sur notre dos ?

                                                                                A qui donneriez vous votre porte-monnaie ,celui qui tend la main « sans violence » ou celui qui vous met sa lame sous la gorge ?
                                                                                Il en est de même avec les requins d’en haut,il n’y a que quant ils se sentent en danger qu’il aspirent à redescendre sur terre,mais trop tard..... smiley

                                                                                RÉVOOOOOOOOOOOLTE..... !!!!!!!!!


                                                                                • lloreen 10 novembre 2011 11:10

                                                                                  excusez:je voulais dire :pour la Libye !


                                                                                  • geo63 10 novembre 2011 11:59

                                                                                    Cet article est excellent. Les réactions également...enfin la plupart.


                                                                                    Une question technique que je me pose et à laquelle je suis incapable de répondre : en fait le pouvoir financier est entre les mains d’une OLIGARCHIE FINANCIERE MONDIALE, y-a-t-il coïncidence entre le MONDE DE LA BANQUE et cette OLIGARCHIE ou bien existe-t-il d’autres structures infiniment plus toxiques ?

                                                                                    • lisée 10 novembre 2011 12:06

                                                                                      La finance est bien défendue par « nos maîtres ». Un exemple : la NEF organisme coopératif solidaire et non spéculatif, n’a pas été autorisée à avoir le statut de banque, alors qu’elle remplit tous les critères imposés par la loi. On lui a répondu de « s’allier à un grand groupe financier ». Devinez pourquoi !
                                                                                      Pas un euro ne doit échapper à la spéculation !
                                                                                      Lisée.


                                                                                      • Sat is Fay 10 novembre 2011 14:11

                                                                                        Faut changer de monde, un revenu pour tous et chacun un travail à faire pendant une certaine période de l’année en contrepartie, disons 6 mois et ensuite vacances, comme ça ça permet de partager le travail équitablement, abandonner les OGM et les produits à obsolescence programmée, ne construire que des matériels indestructibles pour économiser les ressources, investir au maximum sur les énergies renouvelables et voilà, qu’est ce qu’il manque à part la volonté politique ? mettre un terme au gaspillage, plafonner les salaires en fonction des responsabilités, les financiers, les banquiers, tous les parasites vont hurler à la dictature, et bien qu’ils hurlent ! les guerres on en a eu assez, on va pas aller s’ faire saigner pour des porcs, que leur heure sonnent.


                                                                                        • Nina888 10 novembre 2011 17:21

                                                                                          C’est bien mais il faudrait faire en sorte que les mois réel dans une année soit respecté ...
                                                                                          Le systeme maya à 13 mois lunaire dans une année solaire et un jour de plus qui correspond à un jour hord temp comme le sabbat juif ...
                                                                                          Je tien à rappeller que le samedi est le vrais jour du sabbat chez les juif et que le faire placer le dimanche est infondé dans le catholisisme ...

                                                                                          (Le fameux jour hord temp est le 25 juillet ...)

                                                                                          donc pensont en année de 13 mois deja ...
                                                                                          (là on comprend la pernissivitée d’une année à 12 mois de 30 jours ... on est payé que 12 fois par ans au lieu de 13 ) on sais même plus si nos dates corespondent (le callendrier actuel est une invention romaine.)

                                                                                          L’interdiction de manger du porc chez les juif est aussi une gajure (la partie du porc nocif à la cacheroute n’est pas définie et je pense que la partie interdite à étée enlevée des écrit expret : il bon de rappeler que la grippe porcine au quel tous ceux qui mange pas de porc ne serait pas immunisé peut etre mortel dans certainne condition de vie ...)

                                                                                          Toute nos traditions ont étée falcifiée au nom de la classe actuelle dirigeante ...



                                                                                          • André le Frizé 10 novembre 2011 17:51
                                                                                            Monsieur, votre proposition « de rendre les banques d’utilité publique et de partager leur bénéfice » est une tautologie : c’est déjà le cas. Vous avez bien un livret A, une assurance vie, livret épargne ? Vous recevez des pourcents dessous, c’est votre part du gâteau.

                                                                                            Le problème n’est pas dans l’idée qui est derrière les institutions financiers, mais dans comment c’est réalisé. 
                                                                                            Le problème, ce sont des investissement « surs » dans des dérivés toxiques, tels que le crédit souverain Grec, car ces dérivés ont été longtemps noté AAA et non pas C, comme elles l’auraient dû.
                                                                                            Le problème, c’est aussi l’absence de responsabilité pour les décisions (par exemple l’acceptation de perdre de l’argent dans les investissement qui font faillite).
                                                                                            Un gros problème, c’est enfin l’absence de méconnaissance monétaire et sociale des gens qui sont vraiment utiles à la société et méconnaissance de ceux qui font le plus grand mal (cf. image des traders il y a 10 ans).

                                                                                            C’est pas un fruit de volonté ou de conspiration des banquiers, mais plutôt de la philosophie comme celle de Ana Rend, qui à son tour est une réponse à des grandes dictatures du XX siècle. C’est pas leur faute, ils pensaient faire du bien pour tous en poursuivant leur propre bénéfice. Hélas, à ce jour c’est révélé être faux et ils ont plus besoin de l’aide que d’écartélage en place publique.

                                                                                            Pour finir, je ne vois pas pourquoi le transfert de pouvoir des dirigeants de privé, vers les dirigeants de public pourrait résoudre quoi que ce soit. Les deux ont des responsabilités, mais ne sont pas tenus responsables de leurs fautes. Prenez l’exemple de Dexia. Elle a fait faillite cette automne. Et pourtant elle était nationalisé depuis 2008, car prêtait principalement à l’Etat Français et Allemand et sa faillite au stricte pourrait conduire à la férmeture et saisie de pas mal d’écoles PUBLICS en France à l’époque. 

                                                                                            Peut-être faudrait-il s’attaquer aux problèmes de non-responsabilité et de revenu qui ne correspond à la valeur ajouté pour le reste de la société plutôt que de se contenter couper des têtes, en espérant que cette-fois ci, ça va changer quoi que ce soit ?


                                                                                            • Nina888 10 novembre 2011 18:03

                                                                                              La solution radicale est que le citoyen, les vrais , uttillise les même armes que le pouvoir pro-Nouvel ordre mondial ...
                                                                                              Surveillance des instances incriminées
                                                                                              Traque des ordres falatieu type Illuminati
                                                                                              Propagande télévisuelle (faire une chaine alter-mondialiste , voir des chaines spécialisée pour un groupe d’individu ciblé pour les informer ... et faire des series, anime et autre programmes divertissant pronnant l’altermondialisme . même si cetain manga dénonce le systeme de manière méthaphorique : code gease ; one piece ,... mais la propagande montrerait la veritée)
                                                                                              Créer nous même de l’argent qui sera l’argent du peuple ...
                                                                                              et enfin qu’on arrete de faire une distinction nominale sur les intégriste, faschiste,nazi et cie : ce sont tous des faschistes , ces nomminations servent les groupuscule qui se disent mieu que les autres groupuscule du même genre ...


                                                                                              • platon613 10 novembre 2011 21:14

                                                                                                Ca vaut le détour !

                                                                                                S&P : La France dégradée « par erreur ». Précipitation ou manipulation ?

                                                                                                Mauvais signe pour les jours à venir ? Erreur, précipitation ou manipulation ? L’agence de notation Standard and Poor’s a annoncé « par erreur » ce jeudi que la France avait perdu son précieux « triple A ». Suite à une « erreur technique », un message a été automatiquement diffusé aux abonnés du portail de S&P. Mais comment peut on faire une telle « erreur » ? D’ailleurs, peut-on croire à une véritable erreur ?...

                                                                                                http://www.news-26.com/cosmopolite/1327-sap-la-france-degradee-qpar-erreurq.html


                                                                                                • Never Give Up Never Give Up 10 novembre 2011 23:04

                                                                                                  Dans le serie citation :

                                                                                                  « Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit. [...] L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain. » Napoléon Bonaparte



                                                                                                    • lloreen 13 novembre 2011 09:52

                                                                                                      karina
                                                                                                      C’est ce que j’avais dit dans un de mes commentaires.
                                                                                                      On comprend (encore toujours mieux) QUI veut faire la guerre à l’Iran et POURQUOI..
                                                                                                      Et si nous ne nous réveillons pas bientôt pour DENONCER cela par tous les moyens, il arrivera à l’Iran ce qui est arrivé à la Libye.
                                                                                                      En tous cas, ceux qui n’ont toujours rien compris sont sérieusement à plaindre.

                                                                                                      Heureusement qu’il y a l’internet pour la circulation de l’information.Il faut faire écho et diffuser massivement l’information autour de soi (tracts, donner des liens)...

                                                                                                      Le commentaire le plus nul que j’ai lu ici a été bien moinssé, preuve que personne n’est dupe.
                                                                                                      Je suppose qu’il est soit banquier soit trépané....


                                                                                                      • lloreen 13 novembre 2011 10:03

                                                                                                        lisée vous parlez de nos « maîtres », mais ce qui est encore plus cynique et révoltant, c’est lorsqu’ils se prétendent nos « représentants ».

                                                                                                        Il faut mettre fin à cette arnaque de l’argent-dette, déclarer illégitime la commission européenne qui est leur bras armé (ils ne sont pas votés), déclarer leur traité illégitime.En 2005, les français ont voté NON à 55%.. à l’adoption du traité de Lisbonne et nos « représentants » ont voté oui, simplement parce que le président dispose de l’outil anti-démocratique par excellence : l’article 49-3 de la constitution, qui lui permet de faire revoter le parlement si le vote des français leur déplaît..
                                                                                                        Nous n’avons pas besoin de plaindre les grecs, à qui leurs "représentants ont interdit le referendum (quelle aveu d’un pouvoir tyrannique dictaorial !), parce que nous ne sommes pas mieux lotis chez nous, sauf que c’est mieux dissimulé.

                                                                                                        Il est à souhaiter que le mouvement d’indignation grossisse, parce qu’on ne peut plus continuer à laisser une minorité de psychopathes et leurs valets cupides mettre la planète à feu et à sang, à affamer, violer, maltraiter les populations.
                                                                                                        Ces gens doivent se retrouver à l’asile d’aliénés (psychopathes) ou en prison (complices des criminels).


                                                                                                        • Dominique TONIN Dominique TONIN 13 novembre 2011 10:39

                                                                                                          Mr Modeste,

                                                                                                          Belle analyse qui ne fait que corroborer avec ce que dénonce et ce que défend le PF : www.lepf.fr et qui a son candidat pour 2012 !
                                                                                                          A vous.

                                                                                                          • ubotugy ubotugy 13 novembre 2011 17:43

                                                                                                            @ nonpareil (qui aime les citations) et @ Mich K (pour ses collègues à l’usine)  :

                                                                                                            « Il est difficile de faire comprendre quelque chose à un homme quand son salaire dépend du fait qu’il ne doit pas le comprendre. »

                                                                                                            Upton Sinclair

                                                                                                            (« It is difficult to get a man to understand something when his salary depends upon his not understanding it. »)

                                                                                                            Merci pour ce bon article smiley


                                                                                                            • Arafel Arafel 13 novembre 2011 19:40
                                                                                                              Sapir : « L’accord signé ne fait que prolonger l’agonie de l’euro »Alors pourquoi pas ça :

                                                                                                              Imaginons que le premier ministre ait eu en tête les intérêts de son pays et non pas ceux de la zone euro, ce qui après tout pourrait être normal pour un chef de gouvernement, et même constituer la moindre des choses. Il ne pouvait ignorer qu’il n’existe aucune procédure légale pour expulser un pays de la zone euro. Ceci a été dit et redit à de nombreuses reprises par les responsables du service juridique de la Commission de Bruxelles. Dès lors, Georges Papandréou aurait pu parfaitement prendre la décision de réquisitionner temporairement la Banque centrale de Grèce (pour une période d’un an) et lui faire émettre pour 360 milliards d’euros (le montant de la dette publique grecque) d’avances au Trésor public à un taux de 0,5%.

                                                                                                              Avec cet argent, il pouvait alors racheter la dette entre les mains des détenteurs grecs et non-résidents. Le fardeau des intérêts de cette dette – qui représente aujourd’hui environ 7,5% du PIB – aurait ainsi été ramené à 0,75%, contribuant à faire baisser de manière substantielle le déficit budgétaire. Des avances ultérieures auraient pu être consenties par la suite pour constituer une « cagnotte  » du Budget, dans laquelle le gouvernement aurait pu puiser pour faire face aux déficits qu’il faudrait cependant maintenir jusqu’en 2015 ou 2016. Dégagé du poids des dettes accumulées, le gouvernement aurait pu se consacrer aux réformes structurelles indispensables, mais sans chercher à revenir à tout prix et rapidement à l’équilibre budgétaire, ce qui aurait permis d’assouplir les mesures d’austérité meurtrières aujourd’hui imposées à la population.

                                                                                                              http://fortune.fdesouche.com/37827-comment-papandreou-aurait-pu-eviter-lukase-du-directoire-merkozie


                                                                                                              • BA 13 novembre 2011 20:27

                                                                                                                Lucas Papadémos est le nouveau Premier ministre grec.

                                                                                                                 

                                                                                                                « Lucas Papadémos est membre du groupe européen de la Commission Trilatérale depuis 1998 dont le président n’est autre que Mario Monti, que les politologues transalpins donnent comme le successeur le plus probable de Silvio Berlusconi. »

                                                                                                                 

                                                                                                                http://www.lesechos.fr/journal20111109/lec1_international/0201735236611-un-ex-banquier-central-pret-a-diriger-le-gouvernement-grec-246222.php

                                                                                                                 

                                                                                                                Mario Monti est le nouveau Premier ministre italien.

                                                                                                                 

                                                                                                                « Depuis 2010, Mario Monti est aussi Président de la section Europe à la Commission Trilatérale. Il est également membre du comité de direction du groupe Bilderberg. »

                                                                                                                 

                                                                                                                http://fr.wikipedia.org/wiki/Mario_Monti

                                                                                                                 

                                                                                                                Mario Draghi est le nouveau président de la Banque Centrale Européenne.

                                                                                                                 

                                                                                                                Mario Draghi a participé au Groupe de Bilderberg en 1994, 1995, 2001, 2002, 2003, 2004 :

                                                                                                                 

                                                                                                                http://www.bilderberg.org/1994.htm

                                                                                                                 

                                                                                                                http://www.bilderberg.org/cocktail.htm

                                                                                                                 

                                                                                                                http://www.bilderberg.org/2001.htm

                                                                                                                 

                                                                                                                http://www.bilderberg.org/2002.htm

                                                                                                                 

                                                                                                                http://www.bilderberg.org/2003.htm

                                                                                                                 

                                                                                                                http://www.bilderberg.org/2004.htm


                                                                                                                • Luxum Luxum 29 novembre 2011 21:13

                                                                                                                  Croyez moi les moutons vont se réveiller ! (Je n’aime pas le terme « mouton » j’en était un il n’y à pas si longtemps, n’oubliez pas qu’ils sont avant tout manipulés mais il suffit de les secouer un peu pour qu’il comprenne, je suis actuellement en train de le faire avec mes proches). 


                                                                                                                  Je remercie des sites comme le votre pour ses articles révélateurs ! 

                                                                                                                  Merci beaucoup !

                                                                                                                  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 3 janvier 2012 14:17

                                                                                                                    Bonjour,

                                                                                                                    Votre article montre que vous avez le souci d’oeuvrer à un monde meilleur en changeant fondamentalement le système.
                                                                                                                    Je vous invite donc à prendre connaissance d’un projet pour faire que la réforme 100% monnaie devienne la demande première et unique des Indignés,
                                                                                                                    car c’est probablement une des voies les plus sûres pour qu’ils soient rejoints par les 99%.
                                                                                                                    Peut-être voudrez-vous lui apporter votre soutien ?

                                                                                                                    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-reforme-100-monnaie-peut-reunir-107275
                                                                                                                    Luc-Laurent Salvador


                                                                                                                    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 3 janvier 2012 15:30

                                                                                                                      Bonjour,

                                                                                                                      Votre article montre que vous avez le souci d’oeuvrer à un monde meilleur en changeant fondamentalement le système.
                                                                                                                      Je vous invite donc à prendre connaissance d’un projet pour faire que la réforme 100% monnaie devienne la demande première et unique des Indignés,
                                                                                                                      car c’est probablement une des voies les plus sûres pour qu’ils soient rejoints par les 99%.
                                                                                                                      Peut-être voudrez-vous lui apporter votre soutien ?

                                                                                                                      http://www.agoravox.fr/tribune-libr...

                                                                                                                      Luc-Laurent Salvador


                                                                                                                      • nonpareil 20 septembre 2014 14:11

                                                                                                                        Voici le lien de la première vidéo (Grèce) qui a changé :
                                                                                                                        http://youtu.be/5bW4gDlzOI8

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès