• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Moins de maisons pour plus de mobilité

Moins de maisons pour plus de mobilité

Le marché de la maison individuelle est en perte totale sur le début d'année 2018. Les mesures gouvernementales en sont directement la cause. La propriété vous enracine.

Un marché en pleine déconfiture

Le début d'année est plus que difficile pour le marché de la maison individuelle. De janvier à mars, les ventes ont reculé de 17% par rapport au premier trimestre 2017.

En forme un an plus tôt, le marché de la maison individuelle a souffert début 2018 en raison de mauvaises conditions météo mais aussi selon les professionnels, d'une réduction des aides publiques à l'accession à la propriété. De janvier à mars, les ventes ont reculé de 17% par rapport au premier trimestre 2017, selon l'indicateur Markemétron publié par Caron Marketing et les Constructeurs et aménageurs de la Fédération française du Bâtiment (LCA-FFB).

L'Etat stoppe l'accession à la propriété des plus modestes

Pour Patrick Vandromme, président de LCA-FFB, une base de comparaison défavorable - les ventes étaient élevées fin 2016 et début 2017 - et les conditions climatiques "désastreuses de début d'année (...) ne peuvent à elles seules expliquer ces mauvais chiffres".

Dans un communiqué, il y voit l'ébauche d'une "tendance lourde", les ménages candidats à l'accession à la propriété, "surtout les plus modestes", ayant été "touchés de plein fouet" par la suppression "totale et brutale" de l'APL accession et la réduction du Prêt à taux zéro (PTZ) en zones B2 et C.

Ces zones rurales et villes moyennes sont les "terres d'élection" de la maison individuelle neuve, rappelle fréquemment LCA-FFB.

Un phénomène qui concerne toute la France

Après trois années de croissance, "tous les territoires sont concernés" par le recul des ventes au premier trimestre, "supérieures à 20%" en Auvergne-Rhône-Alpes, Centre Val de Loire, dans les Hauts-de-France, en Normandie, en Occitanie et dans les Pays de la Loire.

En mars, cinquième mois de baisse d'affilée, la commercialisation des maisons individuelles neuves en secteur diffus (hors lotissement) est même en recul de 18,7% comparé au même mois un an plus tôt. Sur les 12 mois écoulés, le repli s'établit à 6,4%. "Ce constat est d'autant plus inquiétant que les conditions économiques globales sont plutôt favorables" estime Patrick Vandromme, pour qui ce recul "confirme la forte sensibilité aux aides publiques et à leur bon calibrage", des ménages souhaitant accéder à la propriété.

D'ordinaire favorable aux décisions d'achat de maisons individuelles, le deuxième trimestre "constituera un Test décisif" estime LCA-FFB, qui craint de voir le secteur connaître une "récession durable". L'organisation, qui table déjà sur un recul des ventes de 8 à 10% cette année, rappelle que "la reconfiguration défavorable du prêt à taux zéro" avait provoqué un "effondrement du marché de 2011 à 2014", amenant "le gouvernement suivant à réagir".

Les raisons pour lesquelles l'Etat agit ainsi

Nous le savons tous, la propriété immobilière et en particulier la propriété d'une maison individuelle, a tendance a "stabiliser" les Français.

Or, nous le savons aussi, l'Etat macronien ne veut pas que vous soyez stables. Au contraire, vous devez être "mobiles", vous ne devez avoir aucun "fil à la patte" susceptible de vous empêcher de vous déplacer au gré des besoins économiques. D'où les différentes mesures fiscales qui tendent vers l'individualisation (vous serez encore moins tentés de vous marier, il n'y aura bientôt plus aucun avantage fiscal), d'où les différentes mesures qui rendent plus difficile l'accession à la propriété. Si vous êtes locataires de tout (votre logement, votre véhicule, vos meubles...) vous serez plus "réactifs", plus "agiles", plus "souples", bref, vous vous adapterez mieux à l'évolution économique et sociale que le pouvoir politique vous prépare.

C'est tout cela dont nous parle, mine de rien, ce chiffre à la baisse du marché de la maison individuelle...

Article paru sur MaVieMonArgent


Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • ElRojo 7 mai 2018 14:46

    De toute façon, bientôt nous auront tous une tente Queshua 2" sur le dos smiley


    • Alren Alren 7 mai 2018 19:49

      @ElRojo

      L’idéal de Macron, plus que l’Allemagne, ce sont les États-Unis d’Amérique.

      Là bas, un volant important de travailleurs pauvres vit en caravane ou mobil-home toute l’année. Après licenciement, au lieu de manifester et remettre en cause un système économique aberrant qui sacrifie bonheur et santé du grand nombre à l’accroissement de fortune de quelques parasites sociaux, ils vont docilement chercher un petit boulot ailleurs.


    • Pere Plexe Pere Plexe 7 mai 2018 20:03

      @ElRojo
      Tous SDF pour un avenir radieux...

      Sans déconner ?

    • Eric F Eric F 8 mai 2018 14:00

      @Alren
      Il y a eu une période où aux USA le système poussait les gens à s’endetter pour acheter, ce qui a donné la crise des « subprimes », qui s’est propagée au reste du monde par l’artifice de la « titrisation » des dettes, alors surcotées par les organismes de notation.


    • foufouille foufouille 7 mai 2018 15:39

      "Si vous êtes locataires de tout (votre logement, votre véhicule, vos meubles...) vous serez plus « réactifs », plus « agiles », plus « souples », bref, vous vous adapterez mieux à l’évolution économique et sociale que le pouvoir politique vous prépare."
      un logement est vachement facile à louer dans une autre ville ............


      • zygzornifle zygzornifle 8 mai 2018 10:15

        @foufouille


        un logement est vachement facile à louer dans une autre ville

        Faut pas rêver , quand tu es député ou sénateur ok mais quand tu es nouvel arrivant smicard qui démarre un nouvel emploi en plus après une période de chômage personne ne te louera un appart , les HLM te donneront un délais de 2 ans voire plus et finalement tu pieuteras dans ta bagnole si tu en as une et si c’est un diesel tu ne pourras bientôt meme plus rentre en ville avec , faut pas rêver quand tu est au bas de l’échelle tu es cuit et ar-chi cuit loin de ta famille les seuls a pouvoir t’aider , la rue t’attend camarade qui rêvait d’un eldorado a 1150€ par mois .....


      • gaijin gaijin 9 mai 2018 12:44

        @foufouille
        comment vous faites pour être a coté de la plaque sur tous les sujets ? y a des études pour ça ou vous regardez bfm ?


      • Attila Attila 7 mai 2018 18:08

        Article éclairant.

        Les personnes aux revenus modestes qui veulent acquérir un logement auront intérêt à se regrouper.
        Pour les maisons individuelles, il existe l’association des Castors qui regroupe des autoconstructeurs.


        • Jean Roque Jean Roque 7 mai 2018 18:21

           
          SANS TRAITE NÉGRIÈRE, IMMOBILIER 3 FOIS MOINS CHER
           
          En 15 ans 1985 2000 :
          Immobilier en Allemagne -24%
          Immobilier au Japon -22%
           
          1990-2015 Boobaland : x 2,5 ...
           
          Surface bétonnée, +19% 2000-2010, atteignant 22%.
           
           
          26 M2 DE BÉTONNAGE COLONIAL EN TERRA BOOBA À LA SECONDE
           
          En 40 ans +18 millions de « colons dans le béton écologique » dus à l’immigration ...
           
          1973, 53 millions de français, fécondité passe sous les 2.05


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 mai 2018 21:01

            Le nomadisme comme avenir ...


            • zygzornifle zygzornifle 8 mai 2018 10:07

              @Aita Pea Pea


               et après la migration , on partira dans les pays de l’est pour être payé 400 balles par mois ......

            • lloreen 8 mai 2018 10:44

              @zygzornifle
              Si vous considérez l’histoire du monde, vous voyez qu’elle a toujours eu pour toile de fond la migration des populations selon une logique de captation des ressources et des territoires au détriment de l’intérêt général des populations.


            • Parrhesia Parrhesia 8 mai 2018 11:05
              @Aita Pea Pea

              Bonjour, Aita Pea Pea, et bien vu !!!

              Si les 2 % de prédateurs que nous laissons désormais, allégrement et par bêtise, se foutre de nous d’une façon éhontée, avaient le pouvoir de ramener le vulgum pecus (98%) à l’économie de chasseurs-cueilleurs d’il y a douze mille ans, ils le feraient sans l’ombre et sans une seconde d’ hésitation !!!
              Ne serait-ce que pour se confirmer à eux-mêmes qu’ils sont bien devenus les êtres supérieurs pour lesquels ils rêvent d’être enfin reconnus !!!
              En tout cas, il n’y a qu’à observer les sourires suffisants ostensiblement affichés par certains représentants du capitalisme exclusivement financier dans les media main stream pour comprendre qu’il s’agit bien là de la mentalité directrice de leur comportement !!!
              Une telle situation me rappelle immanquablement ces images de la savane où l’on voit une poignée de carnassiers attaquer un troupeau de plusieurs centaines de buffles jusqu’à ce qu’il aient réussis à y faire le nombre de victimes qu’ils souhaitent !
              Et pourtant... une dizaine de secondes suffirait aux buffles pour réduire les prédateurs en pâtée, s’ils montraient l’intelligence de se donner enfin les chefs qu’il leur faut... et de garder les dits chefs lorsqu’ils ont la chance de les avoir !!!

              Bonne journée à vous Aita Pea Pea, bien que les vraies bonnes journées soient de plus en plus rares de nos jours !!!

            • Eric F Eric F 8 mai 2018 14:04

              @Parrhesia
              Ces 2%de nantis ont cependant besoin de consommateurs pour fourguer leur production, les sociétés les plus prospères sont celles où la « masse » accède à la consommation.


            • Parrhesia Parrhesia 8 mai 2018 16:02
              @Eric F,

              C’est, je crois, une évidence pour tout le plus grand nombre !

              Encore faudrait-il que les 2% aient une conception suffisamment vaste et morale de cet échange que vous imaginez gagnant/gagnant pour rester humaine...

              Car l’ennui est précisément que ce sont ces seuls 2% qui acquièrent maintenant le pouvoir de décision à la fois sur la nature de ce qu’ils entendent refourguer, sur la quantité, sur la qualité et sur les prix !!!
              Et comme si cela ne suffisait pas, j’ajouterai sans risque d’erreur aucune, qu’ils sont même en train d’obtenir le pouvoir de décider à qui fourguer ou ne pas fourguer quoi que ce soit parce qu’il n’y a plus de code du commerce judicieux en application nulle part !!!

              Ce qui implique, in fine, que ces deux pour cent seront pratiquement en mesure, si ce n’est déjà le cas, de décider du nombre, de la qualité requise, du genre, de l’âge et de la durée de ceux qui seront admis, par faveur spéciale et ponctuellement en fonction de la conjoncture, à cirer leurs bottes pour (peut-être ) ne pas mourir de faim en consommant tout juste ce que l’on voudra bien les autoriser à consommer. Et ceci non plus en fonction de l’intérêt général, mais du seul intérêt bien compris des seuls 2 % !!!

              Mais j’admets très bien que l’on puisse ne pas s’apercevoir des dangers d’une telle situation ! 
              Ou bien s’en apercevoir mais ne pas la comprendre !
               Ou bien encore la voir, la comprendre... et l’admettre car l’on s’imagine pouvoir accéder à la tranche des 2%...
              Ou à défaut à une tranche intermédiaire de je ne sais qui ou de je ne sais quoi, mais qui ne seront (ou qui ne sont ?) déjà plus des consommateurs au sens classique socio-économique du terme !




            • juan 8 mai 2018 05:54

              C’est citoyen de discriminer un groupe humain ? La maison individuelle, c’est l’accession à la propriété, et, ça attire la convoitise de ceux qui, où n’ont pas eu la possibilité, ou ceux qui n’ont pas eu l’audace de se lancer. Alors, un pourri de l’ancienne équipe, avait émi l’idée de faire payer un « loyer » aux propriétaires ! Je suppose que la suppression irresponsable de la taxe d’habitation est la 1ere phase fumeuse de ce stratagème de haineux jaloux. la 2ème phase, sera d’augmenter la taxe foncière, sous un prétexte fallacieux quelconque... Alors, il faut rétablir la taxe d’habitation, chaque résident d’un lieu doit s’aquitter de ça afin de faire vivre sa collectivité, encore faudrait-il que tout le monde la paie. C’est abberant, ce sont ceux qui coûtent le plus aux collectivités qui passent au travers, alors que la majorité des propriétaires de pavillon payaient pour eux ! Sinon, Macron terminé !


              • Eric F Eric F 8 mai 2018 14:11

                @juan
                La taxe foncière est dores et déjà cet impôt sur les non-locataires que certains experts en ingénierie fiscale voulaient instituer sans connaitre son existence.
                Concernant la suppression de la taxe d’habitation (improvisée dans le fourre tout du programme macronnien), une piste pourrait être qu’il y ait dans la « taxe foncière » une partie « propriétaire » et une partie « occupants », exactement comme pour les charges de copropriété -déjà la taxe d’enlèvement des ordures ménagères est récupérable, mais une partie concernant la voirie et les équipements collectifs pourrait le devenir-.
                Cela ferait partie de la relance du parc locatif, qui devient dramatiquement insuffisant pour répondre à la demande, mais les banquiers qui nous gouvernent veulent que tout placement aille vers le secteur financier, et déserte la pierre.


              • aimable 8 mai 2018 07:10

                au lieu d’acheter ou de louer un appartement ou de faire construire une maison individuelle, si chacun ou chaque famille qui travaille achetait une grosse caravane du genre américaine et un gros 4x4 et quelle s’installe sur un terrain réservé et payant dans un camp protégé par des murs d’enceinte , vous devenez mobile et chaque fois que vous devez partir ailleurs vous n’avez plus rien qui vous attache , pour les enfants l’éducation nationale viendrait donner l’éducation scolaire spéciale dans chaque camp .
                 la classe ouvrière devenue SDF , est ainsi malléable, mobile et libre d’aller là ou il y a du travail obligatoire , pour la plus grande joie de la société esclavagiste dans laquelle elle vit


                • zygzornifle zygzornifle 8 mai 2018 10:05

                  Encore un marché qui va crever doucement grâce a Macron , Macron est un thermite qui ronge la France , a la fin de son mandat il ne restera plus que des copeaux .....


                  • lloreen 8 mai 2018 10:37

                    C’est une « bonne » mesure dans le sens où elle fait prendre de plus en plus conscience aux citoyens la nature viscéralement maléfique de ces pontes qui s’érigent en législateurs.
                    Cette excellente et éclairante citation de Lysander Spooner concernant la « loi » permet de mettre le doigt sur l’un de problèmes majeur, le premier étant celui de la privatisation de la monnaie.

                    « Tous les grands gouvernements du monde - ceux d’aujourd’hui et ceux d’hier - n’ont été que des bandes de voleurs associés afin de piller, de conquérir et de réduire leurs frères humains en esclavage . Et leurs lois, comme ils les appellent, ne représentent que les ententes qu’ils ont jugé nécessaire de conclure afin de maintenir leur organisation et d’agir de concert pour dépouiller les autres et les réduire en esclavage , et pour assurer à chacun sa part convenue du butin. Toutes ces lois n’imposent pas plus d’obligations que n’en créent les ententes que les brigands, les bandits et les pirates jugent utile de conclure entre eux . »

                    Pour asservir, il faut deux outils : la « loi »( fonctionnement psychopathique) et l« argent » qui n’existe pas autrement que sous forme de paperasses et de codes binaires sur des écrans et que les précédents doivent créer en guise d’étau pour transférer leur dérèglement cérébral à ceux qui en sont épargnés et en sont les « victimes consentantes ».

                    Pour sortir de ce piège infernal il faut supprimer les lois (règlementations commerciales servant à la captation et in fine la destruction) au profit de l’éthique (Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu’autrui te fasse étant la formule clé) et la monnaie comme outil d’asservissement.
                    La seule solution est l’échange des compétences car elle favorise la saine émulation et le partage des connaissances et elle est la seule source de la richesse véritable, celle des bâtisseurs.
                    Il faut cesser de se soumettre à un système échafaudé par des déséquilibrés mentaux et de quémander ses propres chaînes aux bourreaux respectifs affublés de déguisements divers mais oeuvrant toujours dans le même but, à savoir la captation du fruit des compétences.

                    Dans la mesure où ces déséquilibrés n’appliqueront jamais à eux-mêmes ce qu’ils imposent aux autres puisque c’est la conséquence de leur logique pathologique, il est évident que leurs victimes s’exemptent de leur dictat en vertu du principe de la loi naturelle -celle qui protège l’être humain- selon lequel « La loi me protège.Si elle ne me protège pas, elle ne me concerne pas. »
                     
                    Et de toutes façons, la « propriété » n’existe que pour ceux qui font les lois et arnaquent les autres avec leur fausse monnaie puisque ces deux outils qu’ils ont crée leur servent encore à racketter les autres par le biais de leur rage taxatrice et autres aberrations issues de leurs cerveaux malades.

                    Il est légitime que chacun puisse vivre là où bon lui semble selon un projet éthique conforme à l’intérêt public et non pas aux desiderata de mafieux et de déséquilibrés mentaux.


                    • Eric F Eric F 8 mai 2018 14:13

                      @lloreen
                      c’est beau l’utopie, mais il faudrait changer la nature humaine : vaste programme !


                    • lloreen 9 mai 2018 00:03

                      @Eric F
                      « c’est beau l’utopie, mais il faudrait changer la nature humaine : vaste programme ! »

                      Je ne comprends pas trop où se situerait l’utopie dans la mesure où il existe des alternatives partout...


                    • lloreen 8 mai 2018 10:47

                      pardon : l’un des problèmes majeurs
                       (...) ont crées
                      (...) en fonction des desiderata

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès