• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Nous votons tous pour notre déclin et notre asservissement

Nous votons tous pour notre déclin et notre asservissement

La plupart des gens pensent qu'ils ont la possiblilté de donner leur avis uniquement quand ils déposent leur bulletin dans l'urne. En réalité, ils votent tous les jours.

La loi inéluctable de la concentration

Le progrès des sciences et des techniques vont généralement dans le sens de la complexité. Il y a deux cent ans, un agriculteur pouvait réparer facilement ses outils, alors qu'aujourd'hui c'est hors de question. Comme nous tous, il est donc entièrement dépendant de la disponibilité et du prix des machines dont il a besoin pour travailler.

Ce n'est pas un problème lorsque les échanges sont équitables et que chacun y retrouve son compte, les acteurs économiques sont tour à tour producteurs et consommateurs, c'est la base même du commerce. Mais la recherche de la productivité et du profit ne s'arrête jamais et conduisent inéluctablement à des concentrations d'unités de production et de capitaux de plus en plus grands, en déséquilibrant complètement les échanges.

En théorie, des lois existent permettant de lutter contre les monopoles, mais en réalité elles ne sont pas appliquées, parce que les nations n'ont plus les moyens de faire plier des multinationales qui gèrent des budgets souvent plus grands que la plupart des états, et d'aure part, ils risqueraient de mécontenter leurs électeurs qui sont drogués à la course de produits à bas prix.

C'est ainsi que l'on maintient un semblant de concurrence entre deux avionneurs, Boeing et Airbus, qui se partagent l'essentiel du marché mondial. Dans le domaine de l'éléctronique grand public, il y a peut-être une vingtaine de fabricants de premier plan, et dans celui de l'informatique, c'est le règne presque sans partage de Windows.

Le vote consumériste

L'immense majorité du public achète et utilise ces produits fabriqués en masse, parce qu'ils sont bon marché et faciles à obtenir en grande surface ou en ligne. Je ne jette la pierre à personne, j'utilise aussi Windows, parce que la standardisation permet d'installer un très grand choix de logiciels sans trop de problème de compatibilité, par exemple. Mais je constate que ces choix confortent la position dominante de ces méga entreprises et tuent toute concurrence.

L'omniprésence de la publicité permet d'atteindre des cibles vulnérables, comme les enfants et les adolescents. C'est souvent d'eux que vient la pression la plus grande car peu de parents ou de grand-parents peuvent résister à l'envie de leurs rejetons d'avoir le dernier smartphone ou la dernière tablette à la mode.

Tous ces achats sont des votes en faveur d'un système consumériste qui devient chaque jour de plus en plus puissants, qui nous impose ses volontés et se joue de nous en proposant des soldes ou des rabais où l'on voit des foules se battre sauvagement pour les obtenir. Nul doute que les organisateurs rient sous cape en comtemplant le spectacle.

Pour vendre toujours davantage, la durée de vie des articles est de plus en plus courte, ce qui lie encore plus l'acheteur à son fournisseur, tel réfrigérateur ou telle machine à laver qui durait vingt ans est hors d'usage au bout de dix ans. Changer rapidement de modèle est un autre procédé courant, on vous annonce avec le sourire que l'article n'existe plus, c'est tout juste si l'on ne vous traite pas de dinausore. Et en désepoir de cause, vous vous résignez à acheter le nouveau modèle. Et vous avez encore voté.

Cela m'amuse toujours d'entendre les gens dire qu'ils sont contre le capitalisme et l'oligarchie financière, alors que par leurs actes même, ils confortent ce système.

Le retour éternel des empires

L'humanité est programmée génétiquement pour essayer de dominer, c'est dans sa nature et nous n'y pouvons rien. Les formes ont cependant changé à travers le temps la force brute de domination par les armes existe toujours, mais progressivement la domination économique est venue au devant de la scène, et est maintenant prépondérante.

Depuis la fin de la dernière grande guerre, les USA se sont imposés comme le maître du jeu. Leur puissance économique et militaire leur ont permis d'imposer leur monnaie dans les transactions internationales, ils ont attirés les meilleurs chercheurs dans leurs universités et entreprises, qui en retour assuraient la prééminence de la technologie américaine dans tous les domaines.

Ce règne sans partage touche cependant à sa fin, la Chine se pose de plus en plus en rival sérieux, car le standing américain est incompatible avec la productivité exigeante qui est maintenant standard. Avec l'aide de millions de travailleurs très pauvres, l'empire chinois taille des croupières au géant américain. Ses usines inondent le monde entier d'articles de qualité variée et ses centres de recherche n'ont plus grand-chose à envier à ceux du MIT ou d'Harvard. Elle se paye le luxe d'attirer les savants étranger en leur donnant de bonnes conditions de travail, et en les laissant tranquilles.

Le fait que son système soit étatique ne change rien, car ses dirigeants ont compris que la puissance économique était d'abord due à la concentration des capitaux, c'est-à-dire en clair au capitalisme !

La chute de la maison France

Dans ce gigantesque jeu d'échecs, quel peut être le destin de notre pays, et même celui de l'Europe ?

Nous n'avons pas les capacités financières suffisantes pour atteindre la taille mondiale des grands groupes industriels, le ticket d'entrée est trop élevé. Je doute même fortement que l'Europe elle-même puisse y parvenir.

Et même si nous avions ces ressources, le différentiel de niveau de vie avec les travailleurs asiatiques nous interdiraient d'être compétitifs. L'automatisation ou la robotisation n'arrangeraient rien non plus, car des milliers d'emplois seraient quand même perdus de cette manière. Nous devons donc nous attendre à un déclin irrémédiable de notre industrie, et nous sommes obligatoirement parmi les perdants de la mondialisation. Ce n'est pas l'intérêt des gagnants de ne laisser aucun espoir aux autres, il va donc nous rester quelques commandes à honorer, mais ce sera vraiment le minimum.

Tout cela, nos élus le savent parfaitement, ils sont conscients que rien ne peut vraiment améliorer notre situation économique. Comme ils sont réalistes, ils vont donc d'abord profiter de leur situation pour mettre du beurre dans leurs épinards, puis accessoirement essayer de retarder le plus possible la déchéance.

Ils vont donc se raccrocher à l'Europe comme un noyé à sa planche, car c'est la BCE qui permet de vivre à crédit et de financer toutes les promesses, ils sont dont obligatoirement européistes. C'est une situation précaire qui finira évidemment par la ruine des épargnants et l'appauvrissement de tous. Pour les élections européennes le critère économique est le moins pertinent puisque tous proposeront plus ou moins la même chose. C'est évidemment sur les sujets Voldemort, ceux "dont il ne faut pas parler où la différence est nette. Mais cela est une autre histoire.


Moyenne des avis sur cet article :  2.47/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

142 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 6 avril 09:55

    Plutôt d’accord avec la première partie, en revanche la conclusion est du genre pessimiste, on serait condamné à subir ou à crever.

    Il est bien évident que d’autres alternatives sont possibles, elles deviendront prégnantes lorsque les limites du système capitaliste seront atteintes.

    Notre « choix » de société n’est juste pas viable et les thermomètres et autres pluviomètres ne vont pas tarder à mettre cette évidence au premier plan.

    Mauvaise nouvelle les gars, le fric ne se mange pas, c’est la fin de la récré.

    Je me suis pas mal baladé autour de chez moi ces derniers temps, les forêts commencent à ressembler au Mordor, ça va très vite, elles ne se sauveront pas.

    « les forets précèdent les hommes, les déserts les suivent » !

    Les hors-sol des villes nous conduisent à la catastrophe.


    • Paul Leleu 6 avril 22:25

      @Clocel

      moi aussi d’accord avec le constat de l’auteur... le « RIC » est pratiqué au quotidien par les empires du consummérisme... mais les gens ne veulent rien entrendre... allez essayer causer de transcendance à ce peuple de français de souche shiteux et rockeux... un ramassis qui va crever comme il a vécu... l’immense finitude des EHPAD sera le Requiem miteux de la génération du baby-boom...

      quant aux jeunes et aux mi-âge, ils cherchent juste à prolonger l’expérience consummériste, mais en low-cost, éventuellement à la campagne en se donnant des postures anarchistes... bref... du consummérisme en low-cost... c’est vraiment « la merde et l’argent de la merde » ! Tout un état d’esprit...

      et après, ils accusent les zimigrés... mais c’est pas de la faute des zimigrés si on est des dégénérés et qu’on fait plus d’enfants !


    • Alex Alex 7 avril 13:05

      @Paul Leleu

      Quel concentré de haine envers ce peuple que vous détestez !
      Bien évidemment, vous n’en faites pas partie...
      Au moins, on ne peut pas vous reprocher de varier dans vos jugements, mais je plains les gens qui vivent dans votre entourage.
      Seul point positif : vous êtes parmi les premiers commentateurs atteints de troubles graves.


    • Paul Leleu 7 avril 14:36

      @Alex

      la haine pour le moment, c’est le peuple qui a élu Macron et qui maintenant le déteste (personnellement, je n’ai jamais voté pour lui, à aucun des deux tours)... Mais c’est interdit de dire des évidences... je sais, vous allez me dire que le peuple est innocent... le peuple c’est comme les anges, il n’a pas de sexe...

      quant aux gens de mon entourage, ils vont très bien, ainsi que moi-même... ils ont justement choisis d’être dans mon entourage parce-que je les respecte... je ne leur impose pas la fausse égalité, qui consiste à considérer la médiocrité à l’égal du talent et la lâcheté à l’égal du courage... c’est une des choses qu’ils/elles apprécient justement chez moi...


    • Alex Alex 7 avril 16:12

      @Paul Leleu
      Vous n’êtes pas haineux (mais la grande majorité de vos commentaires le sont), vous êtes talentueux, courageux, et tout le monde vous aime. smiley
      Je n’attendais pas d’autre réponse.
      Quels que soient les défauts du peuple – je reconnais qu’il en a –, je préfère les commentateurs qui essaient de l’éclairer et l’instruire à ceux qui le dénigrent.
      Mais je dois être un « rockeux-shiteux »...


    • Paul Leleu 7 avril 19:24

      @Alex

      si vous essayez d’éclairer et d’instruire le peuple, vous n’êtes pas un rockeux shiteux... le rock et le shit partent du principe que le peuple ne doit pas être « éclairé » ni « instruit » par personne, car ce serait du paternalisme... et que c’est le peuple par lui-même qui est la lumière et l’instruction des « intellectuels hors-sols » et des « bourgeois déformés par leur vaine éducation »...

      comment voulez-vous donc vous en prendre à une religion sans vous en prendre à ses dogmes ?

      de deux choses l’une : soit le rock et le shit sont (plutôt) une erreur, et dans ce cas il faut le dire, et dénoncer leurs conséquences (la fin de la démocratie)... soit le rock et le shit ne sont (plutôt) pas des erreurs, et dans ce cas remballez votre lumière et votre instruction, car le peuple n’a pas besoin de vous.

      quant à ma pauvre personne, elle importe peu... et si vous me trouvez haineux, à combien plus forte raison vous devez trouver haineux les vendeurs et consommateurs de rock et de shit... car il s’agit bien de haine sous les dehors du quant-à-soi médiocrate... (une haine qui a tout moisi, et dont les peuples commencent à payer la facture dans cette période troublée)


    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 9 avril 14:43

      @Clocel aux Gilets jaunes, au peuple Français et à tout le monde...

      L’esclavagisme de masse et l’asservissement massif est ce que j’ai expliqué depuis le depuis des années 2000. 

      La démocratie est morte, il ne reste que le leurre démocratique qui permettra justement l’avènement de Métroplis : Un Empire dominé par le pouvoir de l’argent et des tas de millions d’individus déshumanisés !

      On n’est pas pessimiste et le Géant allemand qui avait prévenu dans les années 1960 contre la transformation de humains en estomacs béants n’était pas pessimiste et ne s’était pas trompé ! 

      Retenez bien cette conclusion que j’avais énoncée des centaines de fois  : 

      « Sachant que les systèmes (de tous les pays) en place contrôlent 90 pour cent des populations et bénéficient du soutien des intellectuels et des scientifiques mais aussi des catégories aisées, affairistes, corrompues ; jamais, au grand jamais la solution ne sortira des bidons des urnes ! Tant que les élections de la trahison auront lieu, tant que les bipèdes rempliront les bidons des urnes ; les résultats déjà conçus et préfabriqués par la désinformation, par la manipulation et par les Sondages sataniques des journalistes et des médias, donneront toujours gagnant un serviteur-épouvantail du régime en place et si par miracle, un candidat honnête accède au pouvoir politique, il sera rapidement encadré, enrôlé et exploité par les sorciers bossus qui le mettront à leur service ou sera éjecté... »

      C’est suite à cette profonde conviction que j’ai appelé les Gilets jaunes à changer de stratégie : Ils doivent faire du porte-à-porte pour convaincre le peuple français à REFUSER LA TENUE DES ELECTIONS, d’abord ces « Européennes de Métropolis-Bruxellois » mais aussi toutes les autres et à tous les niveaux jusqu’à ce que les règles de l’Organisation sociale et politique soient revues et rendues conformes à l’intérêt général dans chaque pays et dans tous les pays : C’est à ce prix que la Mondialitude de merde pourra respirer mais seulement respirer avant qu’elle ne s’efface au profit de l’existence et de la souveraineté des NATIONS ! 

      Les « partis nationalistes » européens qui disent vouloir l’intérêt national mais participent quand-même aux élections européennes, sont plus dangereux et plus hypocrites que les partis au pouvoir ! « L’Italien » a déjà trahi en appelant « à voter pour une Europe qui protège » et le Rassemblement National est juste au seuil de la trahison : Ou bien il appelle au refus de l’asservissement du peuple par un pouvoir extra-national, ou bien il rejoint les Sorciers de l’Elysée !

      Je ne suis pas pessimiste, ceux qui ne disent pas ce que je dis ou le réfutent par orgueil ou par ignorance sont désespérés !


    • Clocel Clocel 6 avril 09:57

      Ou allons-nous ?


      Par cette route où nous marchons depuis des temps si longtemps

      sans demander à personne où elle mène ?


      Tel va pour tenter la fortune, tel pour chasser le souci,

      en quête de savoir, tel pour rentrer chez soi.


      Nous allons faire toutes ces choses à la fois :

      Nous allons retourner à l’évidence.


      Ne proteste pas contre ce que tu désapprouves. Passe-t’en.

      Passe-toi de toutes les organisations industrielles, commerciales, officielles.

      Si tu désapprouves le mensonge, quitte la ville.

      Si tu désapprouves la banalité, ne lis pas le journal,

      si tu désapprouves la laideur du siècle,

      jette loin de toi ce qui vient d’une usine.


      Si tu désapprouves la boucherie, cesse de manger de la viande.

      Si tu désapprouves le bordel, regarde toute femme comme ta mère.

      Si tu désapprouves le guerre, ne serre jamais les poings.


      Si tu désapprouves les contraintes de la misère, dépouille-toi librement,

      mais approuve pleinement ce qui te reste et l’apprécie.


      Fuis la ville si c’est l’être et la substance que tu cherches.

      Crains de te frotter à ceux qui ne cherchent qu’à se fuir.


      Nous avons été trompés comme des nègres :

      Pour des jouets d’un sou, pour des bijoux de verre,

      nous avons troqué notre or.


      Que font-elles de nécessaire les villes ?

      Font-elles le blé du pain qu’elles mangent ?

      Font-elles la laine du drap qu’elles portent ?

      Font-elles du lait ? Font-elles un œuf ? Font-elles le fruit ?


      Elles font la boite. Elle font l’étiquette.

      Elles font le prix. Elles font la politique.

      Elles font la réclame. Elles font du bruit.


      Elles nous ont ôté l’or de l’évidence, et l’ont perdu.


      Extrait de « principes et préceptes du retour à l’évidence », Lanza Del Vasto

      disciple de Gandhi


      • zzz'z zzz’z 6 avril 11:02

        @Clocel
        Merci pour l’extrait.

        Il faut voter avec son porte-monnaie.

        La frugalité volontaire habitue à ces temps de merde que tout nous promet, si tout le monde continue à foncer dans le mur, debout sur l’accélérateur et le klaxon.


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 6 avril 11:48

        @Clocel
        Très beau texte que je ne connaissais pas. Je doute cependant que cette philosophie soit en phase avec nos mœurs contemporaines, elle serait plutôt à contre-courant et minoritaire.
        Et vous le savez bien, c’est la majorité qui l’emporte toujours.


      • Clocel Clocel 6 avril 11:55

        @Gilles Mérivac

        Viennent les temps où les majorités fourvoyées sont heureuses de retrouver les minorités qui n’ont pas perdu le contact avec l’essentiel.

        C’est avant tout du manque de transcendance que nous crevons.


      • Paul Leleu 6 avril 22:20

        @Clocel

        « C’est avant tout du manque de transcendance que nous crevons. » ... tout à fait d’accord... et d’ailleurs, pas de société sans transcendance...

        reste à savoir si vraiment les majorités fourvoyées vont se tourner vers les minorités qui n’ont pas perdu le contact... le verrrouillage intime des égos narcissiques occidentaux est extrêment puissant... verrouillé dans le shit et le rock n’ roll... des vies d’égoïsme, de bêtise et d’arrogance qu’il n’est pas facile de réviser...

        beaucoup vont mourrir comme ils ont vécu... la crise des EHPAD ne fait que commencer, dans une ambiance glauque... les baby-boomers vont s’amuser sur la fin !

        quant aux gilets-jaunes, aux jeunes, aux zadistes, ils ne cherchent pas à se rapprocher de la vérité... ils cherchent à continuer le shit et rock, mais en low-cost à la campagne... l’argent disparait, mais l’arrogance demeure... pas brillant...


      • jmdest62 jmdest62 7 avril 08:44

        @Clocel
        "C’est avant tout du manque de transcendance

        que nous crevons"
        et c’est le manque de descendance qui nous achèvera
        @+


      • jmdest62 jmdest62 7 avril 09:17

        @zzz’z
        Salut
        La frugalité volontaire habitue à ces temps de merde que tout nous promet,


        La frugalité ..trop la vivent déjà involontairement
        La solution pourrait être de se faire battre les requins entre eux en poussant la logique de leur stratégie monopolistique à l’extrême .....
        Ex :
        tout le monde décide de se fournir en bouffe chez « carrefour » d’après vous la « tronche » et la réaction de Mulliez(Auchan) , Leclerc et les autres ?
        tout le monde décide de s’abonner chez orange d’après vous ...la « tronche » de drahi bouygues et niel. ?
        etc etc........Vous trouverez plein d’autres exemples
        °
        On provoque de cette manière une pagaille monstre dans les flux logistiques et financiers qui obligera à un ’reset’ du système dont on aura ainsi démontré l’absurdité et la nuisance.
        °
        C’est une solution radicale , A-politique , entièrement non-violente et qui ne nécessite aucune grève.
        @+


      • Attilax Attilax 7 avril 11:06

        @Gilles Mérivac

        « Et vous le savez bien, c’est la majorité qui l’emporte toujours. »

        Ah, là, je ne suis pas d’accord. La majorité suit, elle ne décide de rien. Exemple : la révolution russe, à 90% Menchevique, à été « piratée » par les bolcheviques et la majorité n’a rien eu à dire. C’est toujours une toute petite minorité active et décidée qui prend le pouvoir, jamais le peuple.
        Voir « technique du coup d’état » de Malaparte qui explique ça très bien...


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 7 avril 12:02

        @Attilax
        Vous parlez du point de vue récupération politique, et vous avez raison. Mais je faisais allusion à quelque chose de plus profond, les choix de société et la manière de vivre, qui eux sont imposés par la masse.
        Par exemple, le choix du laxisme dans l’éducation n’a rien à voir avec les coups d’états politique, de même que le nombre de divorces ou la tendance à passer ses vacances à l’étranger, etc.


      • Attilax Attilax 7 avril 14:06

        Je ne suis pas si sûr qu’il s’agisse plus d’un choix conscient que d’une simple acceptation de ce que les « élites » décrètent bien ou pas pour le peuple.


      • zzz'z zzz’z 8 avril 08:54

        @jmdest62
        Salut,
        j’entends bien que l’oignon fait la soupe…

        C’est la problématique de l’article, l’œuf et la poule…

        Nous le voyons avec Jill & John, les gens adhèrent avec leurs cortèges de raisons instillées par un personnel politique, raisons qui, analysées, sont comme d’hab ÉLECTORALISTES ; la frugalité, en cette période de carême, avec toutes les vertus que l’on reconnaît au jeûne, est une façon de séparer le bon grain de l’ivraie.

        Votre problème est d’assimiler l’électoralisme à la politique, et de ce fait de chercher des solutions apolitiques à vos problèmes : L’homme est un animal politique disait le philosophe, la poudre aux yeux que sont ces partis nous a écarté du fait politique qui est selon F. LEPAGE est le classement des valeurs et surtout la désignation de l’ennemi.

        Dans l’environnement actuel, les réseaux sociaux propriétaires plébiscités par les consommateurs, je ne vois pas l’émergence d’une solution comme vous le proposez possible.


      • placide21 8 avril 09:07

        @Clocel
        98% des Français ont la télé et regardent le monde à travers l’oeilleton du maton, plutôt que de regarder autour d’eux (mais cette opération est peut-être trop douloureuse) , que faire contre cette addiction  ?


      • Chantecler sintomadakin 6 avril 10:45

        « Cela m’amuse toujours d’entendre les gens dire qu’ils sont contre le capitalisme et l’oligarchie financière, alors que par leurs actes même, ils confortent ce système.  »

        C’est cela, oui...

        Ils devraient faire la grève de la faim et cesser de consommer pour que vous quittiez cette posture méprisante ?

        Au moins, dans cette situation de suicide collectif, votre rictus misanthrope serait balayé par la même mort que celle de ceux qui vous amusent !

        Ils n’ont pas plus le choix que les oies que l’on gave pour vous fournir du foie gras es nuits de réveillons !


        • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 6 avril 12:09

          @sintomadakin
          Il n’y a pas de posture méprisante dans la phrase que vous citez, chacun de nous (moi y compris) fait souvent la même chose en agissant involontairement contre ses propres principes.
          Comme disait Bossuet : Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.


        • Paul Leleu 6 avril 22:31

          @sintomadakin

          regardez les stars de la télé et de la chanson que les français plébiscitent... regardez pour quels politiciens démagogiques ils votent... ça vous donnera une petite idée...

          savez-vous combien dépense un fumeur chaque année pour son vice ? (sans compter le shit, l’alcool et les jeux) ... et après il vient chialer parce-qu’il ne peut pas se payer autre chose que des barquettes findus ?

          essayez de voir ce que sont devenus les politiciens intègres, les artistes honnêtes, les intellectuels courageux, les journalistes sérieux... ça vous donnera une idée sur les « choix » du peuple...


        • Waspasien 7 avril 23:16

          @sintomadakin

          troll ON
          Syntol et mon Dakin
          L’un efface la douleur et l’autre tue les microbes...
          troll OFF


        • L'Astronome L’Astronome 6 avril 10:50

           

          « la standardisation permet d’installer un très grand choix de logiciels sans trop de problème de compatibilité  »

           

          Désolé de vous décevoir, mais Windows par exemple est un système dont les programmes ne sont plus compatibles avec Windows après un certain temps. D’où nécessité d’acheter une nouvelle version. Comment s’appelle cette forme de malhonnêteté ?

           


          • Chantecler sintomadakin 6 avril 10:58

            @L’Astronome

            réponse : « obsolescence programmée » : ça s’enseigne au niveau BTS

            sinon, y aussi android !
            il suffit de jeter son smartphone à 150 E pour le remplacer par un iPhone à 300E pour être heureux

            donc vous avez lz choix entre windows et android, quuand même !
            vous êtes vraiment de mauvaise foi !


          • foufouille foufouille 6 avril 11:21

            @sintomadakin
            la compatibilité descendante n’est pas toujours possible même sous linux. faute de programmeurs.
            c’est pareil pour android.


          • L'Astronome L’Astronome 6 avril 12:09

             
            @sintomadakin : « donc vous avez le choix entre windows et android »
             
            En somme, on a le choix entre la peste et le choléra.
             


          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 6 avril 15:31

            @L’Astronome
            « Windows par exemple est un système dont les programmes ne sont plus compatibles avec Windows après un certain temps »
            Ce n’est pas seulement Windows, ce sont tous les programmes. Il y a vingt ans, un excellent programmeur pouvait créer un langage de programmation à lui seul, c’est pratiquement exclus aujourd’hui, le problème s’appelle « backwards compatibility ».
            Il faut toute une équipe pour faire évoluer un système informatique en gardant une certaine compatibilité avec les anciennes versions, et seules les grandes compagnies ont les reins assez solides pour se le permettre.
            Et les changements sont de plus en plus rapide, par exemple Oracle qui a acquis le langage java, lance une nouvelle version tous les six mois. Il est évident qu’au bout d’un temps assez court, la compatibilité totale ne peut plus être assurée sous peine d’alourdir considérablement le logiciel, le rendant inutilisable.
            (J’imagine la pagaille que ces mises à jour doivent mettre dans les établissements scolaires quand il n’y a qu’une personne qui administre le réseau).


          • mmbbb 6 avril 18:32

            @Gilles Mérivac Vous prenez exemple Microsoft et Google . Deux exemples de la reussite a l americaine . En France Bill Gates n aurait pas eu le soutien et il aurait ete certainement moque , Quant a Google en 1990 , c etait un moteur de recherche parmi d autres . Nous on a cree QWANT moteur de recherche francais cree en 2013 .. Il arrive trop tard . Google a une excellence base de donnes et son moteur de recherche et puissant , Goople Map est un auxiliaire utile . L administration fiscale s en sert pour les petits malins qui n auraient pas declare leur piscine . Nous nous avons mis de cote l INTERNET alors que Louis Pouzin un des premier a a avoir envoye une information par paquet ( principe d Internet ) au profit a l epoque du Minitel . Ce n est pas etonnant que les politiques d alors aient choisi le MINITEL puisque son architecture est deconcentrée a l instar d une grande administration. Je ne dénigre pas les amerloques mais plutot notre incapacite a anticiper . De Gaulle voulait un plan calcul pour l Europe naissante . il ne fut pas ecoute . Quant au Francais ils s interessent peu a leur economie . Faites un test parlez de Safran Dassault etc . Dassault sera dénigré . Et pourtant , cette entreprise a une belle dynamique notamment dans les avions d affaire 


          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 6 avril 18:57

            @mmbbb
            Nous n’avions pas la puissance économique suffisante pour imposer des standards, le SECAM qui était un bon système a dû s’effacer au profit de PAL allemand. Le MINITEL était un cul-de-sac technologique, son échec était prévisible. Les grands plans quinquennaux de l’époque gaullienne étaient bien trop rigides pour l’informatique qui était en pleine évolution, ils se sont donc tous plantés. La souplesse des entreprises privées (et aussi un peu de chance) est le meilleur atout dans cette branche, parce que si une compagnie fait un mauvais choix (et il y en a beaucoup !), il y en a aussitôt une autre qui prend le relais.

            Nos grands atouts étaient et restent encore l’aéronautique et le nucléaire que malheureusement nous avons laissé décliner. Notre expérience en aviation est incomparable, mais pour combien de temps ?


          • mmbbb 6 avril 20:59

            @Gilles Mérivac la force de Bill Gates est d avoir su imposer un standard de fait alors que son systeme d exploitation n etait pas le meilleur Par ailleurs au début un partie du MS DOS n a pas ete ecrit par Microsoft il me semble qu il a rachete des droits . Windows Vista etait potable Window 7 aussi , tous les autres langages d exploitation sont de mauvaise qualites . .Quant a Internet, ce n est que la declinaison des travaux lances par APARNET americain . Ce fut au depart une initiative d etat comme l a ete INTEL lors du programme Apollo 


          • foufouille foufouille 7 avril 08:15

            @mmbbb
            la seule version potable de windows est xp sp3. tous les autres OS avec GUI sont mieux. microsoft a juste fait de la vente lié pour imposer son système pourri.


          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 7 avril 09:01

            @mmbbb
            Non, c’est Bill Gates qui a écrit la majeure partie du code MSDOS. Il a été soutenu par IBM, ce qui lui a permis de l’imposer. Apple n’a pas pu le contrer, parce que ses produits étaient encore très chers et sa force de vente insuffisante.
            (Windows 7 est plus que potable, je l’utilise sans problème depuis une dizaine d’années).


          • pingveno 7 avril 09:13

            @sintomadakin
            « donc vous avez lz choix entre windows et android, quuand même ! »

            T’as déjà réussi à écrire un rapport technique sur un Smartphone Android ? Ou à y installer un environnement de développement ?

            La bonne blague. Android, c’est juste pour consommer, pas pour produire, il n’y a guère qu’un message comme celui-ci que je pourrais produire sur un Smartphone, et encore.

            @foufouille
            la compatibilité descendante n’est pas toujours possible même sous linux. faute de programmeurs.

            Fournis donc un exemple concret stp, pour voir...


          • foufouille foufouille 7 avril 09:35

            @pingveno
            android existe aussi pour certains ordinateurs portables.
            le plugin battery monitor xfce4 a un bug depuis la dernière version de ubuntu.
            mon imprimante n’a pas de vrai drivers sous linux, xsane ne reconnait pas mon scanner. je ne te parle pas des tablettes tactiles avec stylet de marque pas cher ou des trucs trop vieux, etc qui ne sont plus utilisable.


          • foufouille foufouille 7 avril 09:40

            @Gilles Mérivac
            c’est faux, billou n’a rien écrit du tout.


          • pingveno 7 avril 09:57

            @foufouille
            Les seuls portables que j’ai vus sous Android étaient plutôt des netbooks très bas de gamme, dès qu’on passe à un milieu de gamme c’est soit linux (fréquent en 2009, rare aujourd’hui) soit Windows 10.
            Et ces portables Android n’avaient ni suite bureautique ni la possibilité d’installer un environnement de développement, ce qui pour moi en limite l’utilisabilité à la consultation de pages web et de ses mails, avec éventuellement la possibilité d’écrire des messages longs puisqu’il y a au moins unclivier.
            Sinon je ne vois pas le rapport entre tes exemples et la compatibilité descendante : à moins que ton imprimante ait des drivers sur d’anciennes versions de linux seulement (et là j’aimerais bien voir un exemple concret) tu ne peux pas dire que tu perds ce qui ne fonctionnait pas avant. Et un bug ça se corrige, mais comme les contributeurs linux ne font pas ça à la fois gratuitement et rapidement, tu ne peux pas attendre le même niveau de service par rapport à un système que tu paies 150 euros à chaque nouveau PC (à moins que tu l’aies piraté bien sûr)


          • foufouille foufouille 7 avril 10:01

            @pingveno
            si il est possible d’installer même sur un smartphone, une suite bureautique.
            windows est pire et payant mais sans compatibilité.


          • foufouille foufouille 7 avril 13:46

            @pingveno
            mon ordinateur est aussi trop vieux pour fonctionner avec unity avec la nouvelle version ou ce sont les logiciels qui le sont et ne supportent pas les nouvelles versions des lib.


          • Eric F Eric F 7 avril 15:09

            @Gilles Mérivac
            « Notre expérience en aviation est incomparable, mais pour combien de temps ? »
            10 ans, c’est le temps qu’il a fallu à la Chine pour « aspirer » la prépondérance télécom,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès