• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Ouverture du dimanche : la guerre est déclarée !

Ouverture du dimanche : la guerre est déclarée !

Les magasins de bricolage Leroy Merlin et Castorama se disent déterminées à maintenir l'ouverture ce dimanche de leurs magasins frappés d'une interdiction de travail dominical et ce, malgré la décision défavorable du tribunal de commerce.

Derrière cet épisode juridique se cache des enjeux forts pour ces deux chaînes auxquelles s’ajoute l’enseigne Bricorama : capter la clientèle des bricoleurs du dimanche et si possible celle des concurrents.

A 120 000 euros le dimanche par infraction constatée, la note risque d’être salée pour les chaînes et on peut se demander combien de temps cette « guerre » interne au secteur pourra durer.

Bien sûr, les libéraux de tous poils vont s’empresser de s’indigner des « mauvaises manières » faites à ces enseignes au motif qu’il faut « libérer les énergies, que c’est bon pour la croissance, que l’ouverture du dimanche est créatrice d’emploi et qu’en plus les salariés que l’on paye plus cher, sont d’accord ».

On peut être perplexe : le marché du bricolage, s’il conserve quelques marges de progression, est comme les autres. On pourrait ouvrir les magasins 24 H/24 et 7 jours sur 7 que cela n’y changerait pas grand-chose : le marché du secteur ne se dynamisera que lorsqu’une enseigne aura disparu. C’est bien ce qui se trame en coulisse et les salariés qui défendent leur bonus actuel se réveilleront un jour ou l’autre avec la gueule de bois. La vraie « guerre » est entre les enseignes, pas contre une décision judiciaire.

Bien évidemment, le travail du dimanche peut rester une possibilité pour ceux qui le souhaitent, bien qu’on puisse penser que ce souhait ne soit pas pérenne compte tenu de l’évolution dans le temps de leur situation pécuniaire ou familiale. On peut penser que les « volontaires » pour travailler le dimanche n’ont pas toujours le choix s’ils veulent conserver leur boulot mais qu’ils s’y retrouvent en raison des majorations de salaires consenties. On retrouve dans cette catégorie de « volontaires » les étudiants ou autres précaires qui sont prêt à tout accepter et bien sûr quelques uns qui regardent d’abord la fiche de paye avant de se poser d’autres questions et sont prêts à sacrifier leur vie sociale.

Car le problème est bien là : combien y aurait-il eu de « volontaires » en l’absence de majoration salariale ?

Supposons maintenant que le dimanche soit un jour travaillé comme les autres dans tous les secteurs : quid des majorations salariales ? Il y a fort à parier que ce bonus financier disparaîtrait et que ce jour serait payé comme les autres. La majoration salariale actuelle n’est donc qu’un miroir aux alouettes. Par ailleurs, considérer le dimanche comme un jour ordinaire dans tous les secteurs ferait se tarir la clientèle des magasins de bricolage qui sont en première ligne actuellement. Il s’agit donc d’un combat sectoriel par la recherche d’un privilège qu’il ne faudrait surtout pas accorder aux autres : c’est le seul moteur de cette « guerre ».

Perplexité sur les perspectives de croissance du marché du bricolage, perplexité sur le soutien des salariés à leurs employeurs, perplexité enfin sur le maintien des majorations salariales à long terme : on peut ajouter également questionnements importants s’agissant de l’impact sur le lien social et familial qu’engendrerait la banalisation du dimanche.

Bien entendu, nous n’en sommes plus à « sanctuariser » le dimanche pour des raisons religieuses, mais avouez tout de même que la partie de foot, le ramassage des coquillages, des champignons, des noisettes, le repas de famille, la balade au parc, la partie de pêche avec les enfants ou les amis, le ciné avec le copain ou la copine ou tout simplement la grasse mat’ accompagnée sous la couette conservent encore leur charme.

Et c’est cela qu’il faut préserver.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

145 réactions à cet article    


  • Rensk Rensk 29 septembre 2013 16:30

    Question bête et méchante... N’avez-vous pas en France l’interdiction de faire du bruit le dimanche ? Style tondre sa pelouse, percer avec un marteau piqueur dans du béton...

    Chez-nous c’est interdit le dimanche, la nuit dès 20°° (sauf dérogation) et même entre 12°° et 13 heure 30 (tondeuse)...


    • Jelena XCII 29 septembre 2013 18:13

      Les flics en France ne se déplacent plus pour du tapage nocturne, la seule solution c’est de se munir d’une batte de baseball et d’aller trouver l’énergumène.


    • Rensk Rensk 29 septembre 2013 18:23

      Je sais, mon frère a eu un accident de moto en France, la police n’a pas voulu se déplacer car il n’y avait pas de mort... Mon frère a posé sa moto en pleine rue pour arrêter le trafique après cette réponse de la police... et ils se sont déplacé quand-même...

      Sa femme a juste perdu un œil et se promène en « Moshe Dayan » depuis...


    • Fergus Fergus 29 septembre 2013 19:47

      Bonjour, Jelena.

      Ce que vous dites pour le tapage nocturne est peut-être vrai chez vous, mais à Rennes, où j’ai habité 5 ans, les flics se déplacent.


    • Rensk Rensk 29 septembre 2013 21:51

      Wouhaaa, il y a des flics qui font leurs travail en France... C’est bien dans le français qu’il y a autant d’exceptions pour confirmer la règle non ?


    • foufouille foufouille 29 septembre 2013 22:28

      chez moi, ils déplacent si il y a du sang


    • appoline appoline 30 septembre 2013 11:18

      Jelena a raison mais sincèrement je pense qu’il faut vraiment être motivé pour être flic, au bout d’un moment, au vu des politiques menées, ils doivent préférer prendre le café en potes. Donc, la batte de base-ball a toute son efficacité


    • foufouille foufouille 30 septembre 2013 11:25

      si tu sort ta batte, ils se déplacent car tu es un « forcené »
      le plus simple est la carabine a air comprimé avec silencieux


    • peace06 30 septembre 2013 13:36

      Je suis desolée de vous contredire, mais la police vient pour tapage nocturne..
      elle est venue chez moi, le jour de mes 50 ans , parce que je dinais dans mon jardin avec quelques amis (il etati 23h) et il m’ont demander de rentrer car dans le jardin ma conversation genait mes voisins !!!


    • foufouille foufouille 30 septembre 2013 15:45

      t’as bien de la chance


    • smilodon smilodon 29 septembre 2013 16:37

      Laissons les mecs qui veulent bosser le dimanche, bosser le dimanche !.. Et laissons les mecs qui veulent gagner plein de pognon en une seconde braquer les bijouteries !.... Défendons de la même manière les uns et les autres ..... !!... La vie est un choix !... Pareil pour la mort !... Y’a des choses simples et honnêtes, qui rapportent peu, certes, mais bon, c’est un choix !... Pas de syndicat pour défendre ce « droit » !... Et y’a un autre choix...Braquer les bijouteries !... C’est un « choix » aussi !... Différent !.. Bizarrement, y’a plein de monde pour défendre ceux qui n’auront même pas réussi !!..... Ca vaut vraiment le coup de se retrouver devant un tribunal, juste pour vouloir « bosser » !... Quand braquer une bijouterie, vous fait passer pour une victime !... De ceux qui veulent bosser, sûrement !..... J’y comprend plus rien à ce monde !... Quand j’étais « petit », c’est pas comme ça qu’on m’a dit que c’était...La vie !.... Bosse et tu seras récompensé !... C’est comme ça qu’on m’avait dit, à l’époque !..... Ca a changé ??... Merci de m’avoir prévenu !.....Adishatz !...


      • Rensk Rensk 29 septembre 2013 16:57

        Nous avons pleins de chauffeurs de camion qui viennent pour traverser le pays pendant la journée (car en Suisse il est interdit de rouler la nuit, idem pour les avions) et que constatent nos policiers ? Les chauffeurs dépassent les limites de 8 heures de conduite d’affilée car ils tiennent compte de notre interdiction pendant la semaine... (le dimanche ils contournent la Suisse)...

        Quel est le risque pour tous ? Pas seulement pour les conducteurs sur l’autoroute mais bel et bien pour tous !!!

        Selon les produits chimiques transportés... vous me direz ! (Ouf, votre femme, que vous n’avez jamais aimé, y est enfin passée sans que je passe par le meurtre...)

        Assurance accident pro = 63’073 pour le 1er trimestre
        Ass. non pro pour la même période = 133’564
        Et ne me dites pas que cela n’a aucune influence sur les primes


      • Edmon Edmon 29 septembre 2013 22:52

        Ah la la ... ! Putain d’camions hein ?
        Les mecs qui conduisent 8 heures d’affilé doivent représenter à la louche les 0, 2 % du trafic , car ils sont amendables plus de deux mois après pour un dépassement de trois minutes sur 4 heures 30 , de plus y’a des moyens légaux pour le faire rouler bien plus longtemps sans risquer une immobilisation et une amende carabinée payable de suite.18 heures de conduite avec 45 minutes de coupure en double équipage.Avec des chauffeurs des pays de l’est , c’est comme si vous n’en aviez qu’un à payer.
        Quand à circuler le dimanche , là aussi c’est extrêmement réglementé , ne roule pas qui veut .Et surtout pas des produits chimiques .
        Votre discours a juste vingt ans de retard au bas mot , même s’il n’est pas dans mon intention de minimiser les risques et l’inconscience de certains .Simplement il ne faut pas faire d’un cas particulier une règle.

        Pour ce qui est du reste , je suis bien d’accord avec vous et là encore , c’est de l’expérience personnelle.


      • appoline appoline 30 septembre 2013 11:24

        Si les employés veulent arrondir les fins de mois, que le gouvernement les laisse travailler, c’est quand même un comble.

        A ce moment là, si personne ne doit travailler le dimanche, laissez les infirmières chez elles le dimanche. Ah, là, ça gène, vous commencez à chier dans votre culotte, mais il faut aller au bout du raisonnement, ce qui est valable pour l’un, l’est aussi pour l’autre.

        D’ailleurs le gouvernement s’est réuni cd matin, que va t il en ressortir ? Ils ont compris, ces cons, qu’ils faisaient ENCORE une erreur, c’est tout le problème quand on blablate et qu’on ne raisonne pas.

        Quant aux braqueurs, tiens, il y en a un encore qui est tombé sur une balle, un branleur de 17 ans qui pensait se faire de la tune en braquant un buraliste.

      • Duke77 Duke77 30 septembre 2013 12:14

        Ca a rien à voir Appoline. Tu peux pas comparer les métiers d’urgence : hôpitaux, pompiers, police, dont l’ouverture le dimanche est un gage de sécurité publique avec l’ouverture de magasins de loisirs. Cet argument est débile. L’ouverture de castorama ou de décathlon le dimanche, c’est juste un moyen de permettre à de hauts dirigeants d’appliquer une stratégie pour éliminer la concurrence qui ne peut pas ouvrir ce jour-là et dont le chiffre d’affaire baissera, rendant leur situation encore plus précaire. Les PME sont déjà très mal en point depuis la mise en place du Rsi par Sarkozy. Elles sont en train de disparaître car elle paient de plus en plus d’impôts pendants que les grands groupes défiscalisent dans les paradis fiscaux.


        Tu compares une activité de santé avec un caractère d’urgence pour la survie de certains malades avec une stratégie de business de grosses structures pour éradiquer les PME du marché... qui mènera à un quasi-monopole : un lobby bien solidaire et qui morflera : les salariés et les clients. T’as visiblement rien compris ou tu es de mauvaise foi !

      • alinea Alinea 1er octobre 2013 00:09

        Sans compter les conditions qui sont faites aux travailleuses ; je parle des caissières de supermarchés ! jamais prévenue à l’avance, ( en tout cas chez Leclerc- qui prend soin de l’environnement(!) c’est le samedi qu’elles savent pour le lendemain) ; et c’est pas sur volontariat !!
        Il n’y a qu’échapper à un repas avec la belle-famille qui peut être apprécié !!


      • Gorkk 7 octobre 2013 21:18

        @Alinea : plutôt que d’utiliser cet argument pour vous opposer au travail du dimanche, il serait plus productif de vous battre pour imposer aux enseignes un minimum de délai pour le changement des horaires des employés, plus de contrôles sur le caractère « volontaire » ou non du travail le dimanche, un encadrement des changements d’horaires d’une semaine sur l’autre, etc.

        Vous ne croyez pas ?


      • Marc Chinal Marc Chinal 29 septembre 2013 16:40

        Dans un système de monnaie, de l’argent dépensé le samedi ne peut plus l’être le dimanche.
        .
        L’ouverture le dimanche ne peut donc en aucun cas augmenter « le chiffre d’affaire » au niveau global.
        .
        Par contre, une enseigne, en étant ouverte plus longtemps que d’autres, peut augmenter SON chiffre d’affaire (forcément au détriment des autres enseignes qui n’ouvriront pas autant).
        .
        Le but est donc clairement de « tuer la concurrence » (qui souvent, lorsqu’elle est trop « petite » ne peut se permettre d’être ouverte 7 jours sur 7.)
        Rien de bien neuf dans un monde monétiste.


        • Fergus Fergus 29 septembre 2013 19:53

          Bonjour, Marc.

          Bravo pour ce constat lucide.

          Précision supplémentaire : vous oubliez de souligner que les dépenses de personnel supplémentaires occasionnées par le doublement des salaires du dimanche est évidemment répercuté sur les prix des marchandises, une augmentation qui touche non seulement les acheteurs du dimanche mais aussi les clients de la semaine, en l’occurrence les dindons de cette farce.

          Encore que tout cela puisse changer à l’avenir : dès lors que, sur le mode anglo-saxon, le travail du dimanche se sera généralisé les salaires cesseront d’être majorés et le volontariat jet aux oubliettes. Voulons-nous d’un modèle américain ?


        • appoline appoline 30 septembre 2013 11:29

          Ben voyons, il est vrai que pour les fonctionnaires, qui déjà ont du mal à gratter en semaine, le problème est bien compliqué.


          Bien sûr que le magasin gagne du blé mais ce n’est pas cela dont il s’agit, il s’agit du personnel qui arrondi ses fins de mois avec ses heures du dimanche. 

          Il faudrait interdire au personnel médical aussi de bosser le dimanche. Ouinn, non les vies seraient en danger, moi je moi je, tant que vous n’êtes pas concerné, ça va tout de suite mieux

        • Duke77 Duke77 30 septembre 2013 12:15

          Ca a rien à voir Appoline. Tu peux pas comparer les métiers d’urgence : hôpitaux, pompiers, police, dont l’ouverture le dimanche est un gage de sécurité publique avec l’ouverture de magasins de loisirs. Cet argument est débile. L’ouverture de castorama ou de décathlon le dimanche, c’est juste un moyen de permettre à de hauts dirigeants d’appliquer une stratégie pour éliminer la concurrence qui ne peut pas ouvrir ce jour-là et dont le chiffre d’affaire baissera, rendant leur situation encore plus précaire. Les PME sont déjà très mal en point depuis la mise en place du Rsi par Sarkozy. Elles sont en train de disparaître car elle paient de plus en plus d’impôts pendants que les grands groupes défiscalisent dans les paradis fiscaux.


          Tu compares une activité de santé avec un caractère d’urgence pour la survie de certains malades avec une stratégie de business de grosses structures pour éradiquer les PME du marché... qui mènera à un quasi-monopole : un lobby bien solidaire et qui morflera : les salariés et les clients. T’as visiblement rien compris ou tu es de mauvaise foi !

        • rocla+ rocla+ 29 septembre 2013 16:41

          Est-ce que les magasins de bricolage vous empêchent d’ aller au foot 

          à la pêche ,ramasser des escargots ? 


          Qui êtes vous pour décider ce que doit faire votre voisin le dimanche ?

          • Fergus Fergus 29 septembre 2013 19:58

            Bonjour, Capitaine.

            Le problème n’est pas, et vous le savez bien, dans les magasins de bricolage ou les éventuelles jardineries ouverts le dimanche sans que cela soit aberrants, eu égard à la nature de l’activité. Le problème réside dans la tentation d’ouvrir toujours plus de magasin de toutes natures le dimanche, mais aussi en soirée ou la nuit. Le danger est là : dans un risque de dérive à l’anglo-saxonne qui ne fera que des perdants dans le prolétariat.


          • Le printemps arrive Le printemps arrive 29 septembre 2013 21:25

            @Fergus :
            les jardineries ont déjà résolu le problème du travail du Dimanche, puisqu’étant sous le système de la convention des fleuristes, elles ouvrent légalement depuis une éternité et que les salariés peuvent s’asseoir sur toute majoration de salaire.
            Les animaleries (qui vendent des plantes pour aquarium= fleurs) ont bien compris leur intérêt en appliquant la convention des fleuristes.

            Les magasins de bricolage sont jaloux !

            Cependant la nervosité sur ce thème du travail dominical peut s’expliquer par le chiffre d’affaire en berne de ces enseignes, qui croient au père noël en rallongeant le temps d’ouverture.
            Les retraités viennent de se faire piquer 70 €/mois, la tva va augmenter début 2014, jusqu’à preuve du contraire les licenciés en masse ne vont pas se lancer dans de grands travaux, l’allègement fiscal pour avoir des enfants au collège va disparaître, total en deux budgets : 35 milliards de moins dans l’action publique et 40 milliards de ponctions fiscales supplémentaires ...
            Ces enseignes sont des Don Quichotte.


          • rocla+ rocla+ 29 septembre 2013 21:58

            Bonsoir Fergus , 


            Dans ce genre de raisonnement le mieux serait de fermer tous 
            les magasins . 

          • foufouille foufouille 29 septembre 2013 22:34

            le prix n’est pas plus cher le dimanche mais il devrait


          • Fergus Fergus 29 septembre 2013 22:50

            Bonsoir, Capitaine.

            Les fermer tous, non, mais négocier sérieusement des conditions d’ouverture limitées et répondant à un véritable besoin des consommateurs. La loi Mallié a fichu un merdier sans nom ; il serait temps de remettre tout cela à plat dans une concertation sérieuse.


          • appoline appoline 30 septembre 2013 11:32

            Et fermer les hôpitaux, allez zou, tout le monde dehors, vous reviendrez lundi. Mais laissez donc les gens travailler s’ils le veulent au lieu de couper une merde en deux et en fin de compte, emmerder tout le monde


          • Duke77 Duke77 30 septembre 2013 12:15

            Ca a rien à voir Appoline. Tu peux pas comparer les métiers d’urgence : hôpitaux, pompiers, police, dont l’ouverture le dimanche est un gage de sécurité publique avec l’ouverture de magasins de loisirs. Cet argument est débile. L’ouverture de castorama ou de décathlon le dimanche, c’est juste un moyen de permettre à de hauts dirigeants d’appliquer une stratégie pour éliminer la concurrence qui ne peut pas ouvrir ce jour-là et dont le chiffre d’affaire baissera, rendant leur situation encore plus précaire. Les PME sont déjà très mal en point depuis la mise en place du Rsi par Sarkozy. Elles sont en train de disparaître car elle paient de plus en plus d’impôts pendants que les grands groupes défiscalisent dans les paradis fiscaux.


            Tu compares une activité de santé avec un caractère d’urgence pour la survie de certains malades avec une stratégie de business de grosses structures pour éradiquer les PME du marché... qui mènera à un quasi-monopole : un lobby bien solidaire et qui morflera : les salariés et les clients. T’as visiblement rien compris ou tu es de mauvaise foi !

          • alinea Alinea 1er octobre 2013 00:13

            Excellent triplet Duke !


          • Je Me Souviens Je Me Souviens 1er octobre 2013 00:15

            Le danger est là : dans un risque de dérive à l’anglo-saxonne qui ne fera que des perdants dans le prolétariat.

            Je ne comprends pas pourquoi.Dans mon village(- de 10 000 habitants) tous les commerces sont ouverts 7 jours sur 7,certains jusqu’à 23h00 et il y a 2 magasins ouverts 24 heures sur 24.Ces commerces sont les plus grands employeurs locaux de jeunes qui ont besoin de ces emplois pour financer leurs études.Le prolétariat en sort gagnant parce que ce ne sont pas les enfants de riches qui ont besoin de bosser pour payer leurs études.


          • 1871-paris 1871-paris 2 octobre 2013 17:06

            Tu as raison apres tout si une personne a envie d uriner quotidiennement dans l arret de bus que tu empreinte regulierement qui es tu toi pour lui interdire !!! 


            Resonnement absurde bien sur...

          • Buddha 29 septembre 2013 16:47

            le système est en total perdition,, il ne coule pas mais comptablement il a déjà coulé sur ses propres bases. n’importe quelle société ’normale« aurait déjà disparu sur ces mêmes bases..
            Alors il faut blâmer,biaisée,mentir trouver des boucs émissaires ,etc vous connaissez..

            les pays les plus »progressistes« hi hi hi !!! ont déjà depuis longtemps, très longtemps ,comme en Irlande ou je suis, appliqués l’ouverture le dimanche....il y avait meme des magasins comme Tesco en alimentaire qui dans les grandes villes etaient ouvert 24/ sur 24 ,tous les jours...pays montré en exemple pour tous.....et ma fois c’est vrai que à l’époque l’illusion était bonne, qui savait que le beau fruit était pourri, comme ailleurs...et puis arriva 2008 , vous savez le crache bankstere ....et malgré les self employed,équivalent de vos  »auto employés« ou je ne sais plus quel mot, malgré les magasins ouverts tout le temps et bien la chute fut très très rude, le pays fut endetté pour renflouer le fleuron du système, les banques ..
            inutile de vous dire que l’ouverture des magasins tout le temps ainsi que les »self employed" ne sont pas des sujets......du tout......le 24hsur 24 a tendance a disparaitre , de plus en plus de magasins ne sont plus ouvert le weekend ...et oui c’est cela la réalité c’est du pipeau total, intégral....mais comme en Irlande il y a moins de grand groupes genre Leclerc et compagnies ,l’emploi dans ce secteur est encore très correct car il a une foule de petits commerces locaux ...

            Ce sujet ce n’est même plus du sparadrap sur une jambe de bois..il s’agit juste de faire croire que nous devons encore faire plus, beaucoup plus, tout déréguler etc etc...détruire un max comme le fut la Russie sovietique troskiste leniniste est le but., pourquoi ? faut chercher...par qui me direz vous....cherchons bien ça commence par un z en anglais ..zorglub., zut, zanzibar ,.non,cherchez mieux...

            salutation et résistance à l’auteur


            • Rensk Rensk 29 septembre 2013 18:35

              J’ai aussi trouvé sacrément culotté l’intervention... je suis passé outre avant qu’il ne se retrouve dans les réactions les plus appréciés... Un vrai scandale du détournement des faits « non comparable entre pays »


            • Buddha 29 septembre 2013 18:47

              salut rensk tu dis : Un vrai scandale du détournement des faits « non comparable entre pays »..à mon propos..

              peut être, je ne eux te répondre ,ceci est trop bref.

              on a du mal se comprendre..je disais que malgré les ouvertures tout le temps des magasins bien avant septembre 2008 le crach mondial ,cela n’a strictement rien permis de résoudre à la crise ici même..j’ai rajouté que de + en + les ouvertures tout le temps etaient de moins nombreuses.....il n’est pas utile d’insulter, il est peut être préférable de garder cette énergie pour les vrais trolls qui manipulent agoravox vers le pire, vers la haine des autres , non ?

              salutations


            • Rensk Rensk 29 septembre 2013 19:22

              Ne crois pas que je ne t’ai pas relu et relu... c’est vrais que maintenant tu avance des trucs qui vont dans le sens de mes poils de pubis... mais moi je lis l’ensemble de ton intervention d’en haut...

              Bref, tu n’est pas loin de la « vérité » mais il y a des choses qui peuvent choquer autrui dans « ta vérité »...

              Sache que le peuple a voté pour l’ouverture des stations services avec magasins (24/24-7/7)... sur les autoroutes et « grands axes » de touristes... ce 22 du mois... Le 23 le patronat est déjà venu nous dire qu’ils demande PLUS (alors que ceux qui s’intéressent à la politiques savent déjà qu’avant le 22 (jour du vote) il y avait déjà 3 objets parlementaires prévu pour arnaquer les employés)... que le parlement (vu de droite) prendra plus vite en son sein que les initiatives du peuple...

              Sache que je ne t’en veux pas, j’ai vu ta réaction plus bas et t’ai proposer (en temps que vieux, 58 ans) la paix avec le lien en musique (de ma contrée d’anarchistes, le Jura = voir mon logo)


            • Buddha 29 septembre 2013 19:42

              rensk l’anarchie me va très bien..pas de problèmes, j’ai aussi 58 ans.....je verrais tes liens avec plaisir.....mon texte n’était pas clair, mais moi non plus smiley.......t’ayant lu avant je savais que il y avait un truc quelque part.....

              salutations

               


            • Rensk Rensk 29 septembre 2013 22:00

              Attention, je vous quitte car il y a trop de cencure ici... fait par Michel DROUET vu que les interventions visible d’avant ont déjà passé la censure.

              Ce gars ne veut pas savoir ce que nous pensons mais il veut nous diriger (comme si c’était mon Dieu)...

              Michel, tu n’est qu’un con de plus sur ce monde de connards de ta sorte !!! Heil (= soigne-toi)


            • alinea Alinea 1er octobre 2013 00:18

              Ça la fout un peu mal, non, de demander du fric d’entrée de jeu ! ça titille ma fibre anarchiste jurassienne !


            • soi même 29 septembre 2013 17:09

              La réponse ne peut pas être trancher simplement, autant que c’est justifier pour certain secteurs d’activités, autan pour d’autres cela est plus une contrainte inutile qu’une véritable solution.

              En autre le pure commerce de la grande distribution qui n’a pas de rapport avec l’oisiveté touristique !

              Car, il s’agit de tous autre chose agrandir sa part de marché et non pas de véritablement rendre un service utile.

              Le chômage de masse ne doit pas mon plus servir de prétexte pour faire sautés tous les verrous, et de crée en réalité des emplois temporaires low cost qui est lorsque l’on n’est plus rentable, de se voir mis aux rébus !

              Je ne suis pas non plus opposer à travailler le Dimanche du moment que cela fait partie d’astreinte de service où de cas exceptionnelle de nécessite dans l’entreprise.

              En dehors des astreintes de service et des emplois qui dépendante directement du tourisme, le fait de vouloir le généralisé est en réalité une régression déstructurante de la société qui a besoin de temps de pause régulière rythmé pour gardé un aspect sain et efficace.

              Une activité qui deviens permanente en continue qui provoque une arythmie de la société est un facteur de déstabilisation majeur de nos repères et provoquera à terme plus de maux que de bénéfice que l’on pense en tiré.

              Ceux qui n"ont pas vécus pas les 3 huits où les horaires dissocier ne peuvent pas comprendre pourquoi, il est impératif de gardé un cadre relativement strict de repos hebdomadaires.
              Car à termes cela ruine la santé, et nous décroches de la vie et des relations social qui sont vitaux pour notre épanouissement intérieur !

               

                

               


              • eau-du-robinet eau-du-robinet 29 septembre 2013 19:42

                Bonjour soi même,

                Ce que vous dites est juste.

                J’ai aussi travaille une époque chez Ford (Blanquefort) en 3 huit et les changements d’horaires ce sont opéré toutes le semaines ... c’est horriblement dur à supporter ... J’aurais, préféré travailler en permanence dans une de trois tranches d’horaires et à la limite dans plus dure de tranches, celle de 22.00 à 6.00 du matin.

                Par contre je trouve hallucinant comme les gens ce prennent la tête depuis des dizaines d’années avec le travail du dimanche pour certains secteurs d’activités ?

                J’ai moi même travaille dans le tourisme à une période de ma vie... je part en mission avec mes clients japonnais pendant 3 semaines dans le sud de la France pour faire une guide touristique japonnais ... J’étais le chauffeur ... j’ai travaille 7 sur 7 et le salaire été correct.

                Comme vous dites quand on travaille le dimanche ou la nuit l’employer doit y en tenir compte et le salaire doit être bien plus élevé ( en particulier pour ceux qui sont payé au smic).

                Imaginons ce qui se passe si on vous paye le double pour travailler le dimanche dans le secteur de la grande distribution, ce qui n’est malheureusement pas le cas (les syndicats corrompu y sont certainement pour quelque chose).

                Je travaillé également comme animateur sportif (Leo Lagrange) durant plusieurs années, période Juillet Août - sur la côte atlantique, pour enseigner la pratique du skateboard ... je travaille « de nouveau » 7 sur 7 donc aussi le dimanche.... je tiens à préciser que le skate est une de mes passions ... le salaire été correct en comparaison avec mes collèges de travail car j’avais des atouts sportives ( des bon résultats aux championnats sportives international ) que j’ai pu monnaie.

                Il existe des nombreux métiers ou personne rechigne quand les gens travaillent le dimanche ou la nuit :

                pompier
                police
                ambulance
                serrurier
                dépannage voiture
                urgences vétérinaires
                guides touristiques
                serveur restaurent
                animateur radio et télé
                personnel de l’aviation
                chauffeur taxi
                Boulanger
                agriculteurs (il faut bien nourrir ses bêtes le dimanche aussi)
                etc.

                et personne mais vraiment personne s’énerve !

                Mais quand il s’agit des grandes enseignes qui ouvrent le dimanche c’est le scandale surtout chez certains syndicalistes. OUI, c’est inconcevable pour moi que certains employeurs n’augmentent pas les salaires pour le travail du dimanche, et ceci est en partie du au syndicats qui sont tout simplement corrompu. 90% de leur revenues provient des employeurs ... je me fait comprendre !

                La ou je rejoint les syndicalistes est le fait que le travail du dimanche doit se faire sur la base du volontariat, hors dans ses grandes structures les abus du pouvoirs sont immenses, voire par exemple Carrefour enseigne qui na même pas payé leurs employées au SMIC ... pour faire plaisir à ses vautours d’actionnaires et ses patrons véreux.

                Ce qui est un scandale c’est le fait d’exploiter les travailleurs, pas le fait de travailler le dimanche.

                Je travaillerai toutes les dimanches, si le salaire est motivant ... par contre si c’est fait sur la contrainte voire un salaire de misère, je dit non car c’est pas le même son de cloche ! Il faut arrêter l’exploitation des travailleurs, augmenter leur salaires surtout celui des smicards, leur pouvoir d’achat, et éradiquer ce parasitages des actionnaires (cela concerne en particulier les grandes enseignes ....) !

                La France est le pays touristique le plus visité au monde ! Je pense qu’il est une aubaine pour notre marché d’emplois de pouvoir travailler le dimanche pour ceux qui le souhaitent et avec un salaire qui en tiens compte.

                Je vous le dit si vous doubles les salaires le dimanche dans les grandes surfaces, les employées vont se bousculer, oui se bousculer pour obtenir une session de travail le dimanche.

                Alors les patron, réfléchissez, pourquoi vous faites plaisir aux actionnaires et pourquoi vous méprisées vos employées ???

                Un simple employé.


              • Rensk Rensk 29 septembre 2013 22:20

                J’ai aussi fait les 3x8 et même si c’est régulier c’est dans les faits la fin des contactes sociaux...

                Comment aller a l’entrainement et aux matchs toutes les 3 semaines ? Comment faire du théâtre toute les 3 semaines alors qu’il y a 2 fois par semaines des entrainements ?

                Comment aller amener vos enfants a l’école a heures fixes alors que les vôtre ne le sont pas ?

                 Vous devez aller aux courses pour la famille pendant vos heure de « nuit », vous devez aller pour la famille chez les médecins aux heures de rendez-vous qui se trouvent toujours dans la journée, vous devez aller chez le dentiste pendant vos heures de « loisirs »...

                Et avec le temps vous avez droit aux employés d’État qui vous disent : vous ne vous occupez pas assez bien de vos enfants...

                Merci, je ne donne plus ! Et ce même si on me paye un « salaire » bous-té a l’adrélanine ! (= 0.25 CHF par heure de plus que la salaire normal)


              • appoline appoline 30 septembre 2013 11:36

                Rents,


                Mais vous faites ce que vous voulez, si vous n’êtes pas content de votre boulot, démissionnez mais laissez les gens travailler quand ils le veulent.
                Et puis, arrêtez de faire des lardons, c’est égoïste, dans la mesure où on les envoie au casse-pipe.

              • careless careless 2 octobre 2013 01:12

                Bonjour, 


                C’est quand même amusant de voir les réactions sur ce site.

                Lorsqu’on évoque le mariage gay, une déferlante s’ élève pour parler d’évolution sociale. Lorsqu’on parle du travail le dimanche, ce sont souvent les mêmes voix qui s’ emballent et qui voient en cette idée une menace pour nos petites habitudes conservatrices.

                Car, c’est vrai, le dimanche est le jour du seigneur. Amen.

                Ne doit-on pas voir dans ce refus du travail dominical un conservatisme catho masqué ?
                Un jour de repos... mais pourquoi donc le dimanche pour tous ? Après tout le dimanche est mieux payé. 
                Recueillons nous mes frères, et pensons à tous ces gens qui se font ch**r grave le dimanche devant Drucker. Pire ! À tout ceux qui préfèreraient aller à Casto pour gagner plus, au lieu de bouffer des cacahuètes devant Drucker.
                Car non, nous n’allons pas tous jouer au golf le dimanche, d’ailleurs le dimanche est, dans sa structure traditionnelle un jour de repos, et le sport est fatiguant. 

                Ayons pitié pour ceux qui subissent le fameux repas familial du dimanche, entassés dans une salle à manger trop petite. Ils garderont comme stigmate de leur souffrance le cul plat, témoignage saisissant de ces heures interminables.
                Heures où l’on parle de politique, comme pour se faire mal. Où l’on parle du travail du dominical histoire de se l’envoyer à la gueule, sachant qu’après l’apéro ça peut faire très très mal...

                Et le progrès, mes enfants ? Après le mariage pour tous, du travail pour tous ? N’exagérons pas... mais pour qui veut bien ce serait déjà sympa. C’est la crise, M***e !

                Mais, dites vous, si on commence à toucher à ce Saint Dimanche, où allons nous ? Quel sera la suite ? 

                Je vous le demande avec le plus grand sérieux, à vous qui êtes contre. Pouvez vous me dire où nous allons en gardant notre dimanche ? De quoi seront faits nos beaux dimanches quand nous n’aurons plus un rond à dépenser ? Plus d’argent pour recevoir, ni s’ acheter quatres paires de baskets pour faire du running en famille.
                Nos dimanches risquent d’être plus pourris que nos lundis parce qu’ils nous laisseront le temps de penser. Penser à ces heures perdues qui tuent parfois, à coup de « comment ? »...

                Je m’excuse par avance, mon idée n’est pas de vous plomber le moral, et d’ailleurs j’espère que ce post ne sera pas lu un dimanche.

                Pour faire avancer le débat... à quand un retour du poisson le vendredi ? Un peu cher, c’est vrai.

                Un grand merci à ceux qui travaillent déjà, depuis toujours le dimanche, et sans lesquels nous serions mal barrés.

              • soi même 2 octobre 2013 17:02

                @ careless , va faire pendant un certain temps les 3 huits, puisque visiblement tu n’as pas encore éprouver la dureté du travail !
                Poses toi aussi la question, avec un salaire de misère et un emplois précaire, c’est évident qu’il est des volontaires, la plus valus de cette journée visiblement ce ne sont pas les salariés volontaires qui en profite, et en primes ce n’est même pas prouvé qu’ils auraient une embauche massive.


              • careless careless 3 octobre 2013 11:23

                Comment pouvez vous savoir ce que j’ai connu, vécu, éprouvé de la dureté du travail ?
                Vous faites erreur en pensant que seules les personnes qui n’ont rien connu peuvent raisonner comme moi.
                Vous parlez de vos trois huit comme un vétéran du Vietnam. Certes, c’est difficile, mais j’ai moi aussi connu sur de très longues durées, des jours et heures de travail qui n’étaient pas conventionnels, et la fatigue.

                Mais nous fonctionnons aujourd’hui sur un type de structure qui ne marche pas. Pourquoi continuer à s’accrocher à un modèle social qui s’écroule, qu’on le veuille ou non ?
                Les pays sont économiquement interdépendants et nous ne sommes plus à la hauteur.

                De là à dire que le travail du dimanche créera de l’emploi, non.
                Mais laissons nous choisir ce que nous voulons faire de nos dimanches.
                Visiblement, les syndicats n’ont pas compris le message des salariés, et l’urgence sociale.


              • soi même 3 octobre 2013 21:05

                « visiblement, les syndicats n’ont pas compris le message des salariés, et l’urgence sociale.  »

                Et bien il y a justement une réponse ici qui confirme que c’est en réalité une bonne chose d’avoir stoppé cette dérive.

                 « Par CN46400 (---.---.65.206) 30 septembre 08:42

                Effectivement quand Leroy Merlin, ou Castorama, aura pris le dessus sur l’autre, tout rentrera dans l’ordre. La moitiè des postes de travail normal aura disparu, le dimanche les étudiants feront la manche à la sortie des églises et les clients goûteront, en semaine, les plaisirs lu commerce sans concurrence !


                Gageons que Hollande organisera une « table ronde » pour tancer le nouveau monopole du bricolage......

                Par roiubu77 (---.---.6.83) 30 septembre 21:27

                Foutaises ! Un magasin qui ouvre le dimanche, il a besoin de suffisamment de personnel pour ouvrir...que fais-t’on à ton avis quand il n’y a pas assez de « volontaires » ? La réponse est simple...on impose ! au minimum, les managers font d’amicales pressions pour contraindre les réfractaires à venir quand même bosser en leur faisant bien comprendre qu’ils jouent avec le feu en cas de refus...quid de la vie privée des salariés non-volontaires alors ???

                Il ne devrait y avoir que les services d’urgences d’ouverts le dimanche ( police, pompiers, samu, hopitaux et cliniques ) tout le reste doit rester fermer le jour du seigneur, point barre. »

                Et le plus percutant est celui si :

                « Hervépasgrav (---.---.6.88) 2 octobre 12:13

                Bonjour, c’est un mauvais combat ,vous l’expliquez très bien en disant que si cela se généralise, cela sera payé en heures normales, quand les gens travaillerons tous en week-end , ils n’y aura pas de clients supplémentaires.
                 Mais par je ne suis pas d’accord quand vous dites « le marché du secteur ne se dynamisera que lorsqu’une enseigne aura disparu. » ;Car s’il ne reste qu’une enseigne ,ou du moins les enseignes se restreignent , ils n’y à plus de concurrence ,d’où ,flambée des prix,monopole ?? »

                Il est évident qu’il y a la crise, ce n’est pas non plus une raison de tous cassés sous prétextes qu’il y a pas de solution.

                Il y a toujours une où des solutions, et pourquoi elle ne sont jamais mit en Avants ? 

                Posé vous la question au lieux de déshabillé Jacques pour babiller Paul !



              • careless careless 3 octobre 2013 22:22

                Ces pseudo « réponses » ne confirment rien, ce ne sont que des avis parmi d’autres, très discutables. De la social-politique fiction sans réel fondement.

                Pour les entreprises qui manquent de main d’œuvre le dimanche, il y a l’intérim, les étudiants qui ne se font pas prier. Entre travailler toute la semaine au Mac Do ou chez Décathlon, ou deux jours chez Casto, Ils n’hésitent généralement pas (en passant, tout le monde se fout de leur exploitation qui dure depuis des années). Et il y a les volontaires, tout simplement, qui n’ont rien à faire de leur dimanche. Le législateur est là pour éviter les dérives, c’est tout ce qu’on lui demande.

                Les étudiants faisant la manche à la sortie des églises, c’est le story board du prochain Spielberg ? Une prophétie du dimanche ?

                Je cite votre « témoignage » le plus percutant :

                « Il est évident qu’il y a la crise, ce n’est pas non plus une raison de tous cassés sous prétextes qu’il y a pas de solution.
                Il y a toujours une où des solutions, et pourquoi elle ne sont jamais mit en Avants ?
                 »

                Donc il n’y a pas de solution, mais il y en a certainement une... parce qu’il y en a toujours. Pourquoi la solution n’est elle pas mise en avant ? Parce la réponse ne vous plait pas.

                Si le travail du dimanche devait se généraliser, ce serait dans un contexte de nécessité élémentaire. Je crois que nous avons déjà franchi un cap dans cette évolution, que cela nous plaise ou non. Acheter massivement chinois est bien plus pervers pour l’économie. Au rythme de notre évolution, ils seront les riches de demain, et nous seront leur main d’œuvre.

                Qui tirera les plus grands bénéfices du travail le dimanche ? Peu importe. S’il en va de la croissance, de la compétitivité française vis à vis d’un monde qui nous écrase, et d’un peu plus de confort pour chacun.

                L’heure est au combat et le travail est une guerre.

                En passant, je vous adresse un petit merci au nom de ces personnes qui ont pour devoir de travailler le dimanche. Pour eux, pas de repos ? Pas de jour du Seigneur ? C’est beau la vocation...


              • soi même 4 octobre 2013 00:40

                @ careless , ce n’est pas parce qu’il y a un frétillement de volontaire qui veux travailler le dimanche que cela va règle quoi que soit.
                Je soupçonne que des raisons de cela, c’est que les marges de cette grande distribution n’est pas suffisante en semaine. Donc en ouvrant plus, il y regagne ce qui c’est éroder par rapport au seuil vitale qui leurs permets de poursuivre leurs activité.
                 Maintenant prenons le problème des consommateurs, pour ceux qui on les moyens , c’est une disponibilité pratique de plus d’avoir un jour ouvrable supplémentaire. Maintenant, es-que, il aura assez de clients pour que cette affaire soit rentable.
                 Et bien j’ai un doute pour une raison simple l’argent ne circule plus aussi facilement, et les gens sont plus âpre à la dépense.

                Et j’en ai pour preuve, ces enseignes diminuent la diversité de leurs produits et et dans leurs ensembles , il y a un stock moins important qu’avant. Donc il y on aussi un problème c’est en réalité, il vende moins qu’avant.

                Il faut être réaliste, ce n’est pas ses emplois du dimanche qui vont inverser la tendance du marché, et de la croissance en France, si par ailleurs , il y a de plus en plus de français qui n’arrive plus à bouclé leur fin de mois comme avant.

                Donc , c’est bien une fausse solution, car si je crois qu’il y a vraiment des gens qui soient près à travailler le Dimanche, il faut aussi qu’il est des Français qui dépense ?

                Eet bien ose une comparaison avec la pêches en haut mer.
                Dans les années cinquante, la mer regorgeait de poison, on inventa la pêche industrielle qui augmenta par x le tonnage de poison pêcher. Il y en avait tellement que l’on ne c’est jamais soucier de préserver les stocks.
                Qui fait actuellement on estime qui les espèces on chuter de 70% et sont actuellement plus dans la capacité à se régénérer.
                Qui fait à termes, il y aura plus de poison au environ de 2050.

                Ce qui veux dire, que si l’on ne change pas de gestion, on court tous simplement à la catastrophe, et bien, j’y vois avec le travail du Dimanche la même chose, la même démarche, c’est simple regardé d’où vient les produits, et vous verrez que pour la plus part, ce n’est même pas fabriqué en France.
                 Donc le fait d’acheté ne reconstruit pas le tissus social en France de la manufacture, de l’emploi industriel, les trois quarts des produits sont importés.

                Le fait que par exemple , ces ouverture se généralise à toute la France, on se rendra vite compte que c’est le même volume de clientèle qui aura trouvé un autre avantage pour ces achats, mais au niveau du volume de vente cela sur le fond, il y aura pas de changement majeur.

                Et l’on cours à un autre risque, c’est que les achats diminues comme cela semble se confirmer actuellement - 1% de croissance, où plus 1% de décroissance.

                Donc dans le pire moment ont choisies d’augmentés les ventes par un jour ouvrable supplémentairement, en définitif cela va tourné 7 jours sur 7 pour qui tous cela, pour quel résultats aux finals, pour qu’il est une plus grande masse de salaries ? où pour une plus grands flexibilités à détricoter une structure social qui a encore une certaine cohérence.

                Et si vous tenez à travailler le Dimanche, rien vous empêche de vous mettre à votre compte, cela n’est pas interdit et votre prospérité feront des emplois à la clé.

                 

                 

                 


              • soi même 4 octobre 2013 00:59

                 « Acheter massivement chinois est bien plus pervers pour l’économie. » Nous sommes actuellement en pleins dedans, car ne vous illusionnez pas si vous achetez un produit français, il n’est que de mon.

                Vous êtes en train de déployer un raisonnement suicidaire, car bien sur il existe une solution pour sortir de cette crise, et si elle n’a pas d’échos, c’est qu’elle serait bien contraignante pour tous ceux qui pense libéral.

                Cela s’ appel l’économie solidaire, et la libre concurrence ne pourait plus se faire car elle n’aurait plus de raison d’être, et les prétentions salarial serait à la baise pour tous le monde et en premier l’État et sont train de vie.

                Cela n’a aucun rapport avec l’économie planifier communiste de ce que je parle, car en aucuns, il est question de supprimé le capital.. Il est question que le capital reviens à sa foncon premiére l’entreprise.


              • careless careless 4 octobre 2013 17:49

                Qui peut prétendre que le travail du dimanche va tour régler ? Pas moi, personne je crois. D’ailleurs, bien malin serait celui qui trouverait la solution qui règlerait tout.

                Mais je constate comme tout le monde que de nombreuses enseignes ferment., dans des endroits pourtant très fréquentés comme les zones industrielles. Ils ferment parce que les PME coulent, elles étaient leurs clientes essentielles, c’est donc logique.

                Dans les centres commerciaux, même chose. Des enseignes qui paraissaient solides, indestructibles, disparaissent les unes après les autres, après avoir vécu 10, 15 ans ou plus.
                Les ménages étaient leurs clients essentiels, c’est encore logique.

                Certains secteurs semblent mieux s’en sortir, comme la restauration d’appoint (sandwicheries, brasseries...) Il y a aussi ces fameux magasins de bricolage qui ne désemplissent pas. Leur chiffre d’affaire est peut-être en baisse, je n’en sais rien. Mais j’ai toujours quelques difficultés à trouver une place de parking, même en semaine.

                Et ce n’est pas parce qu’il y a du monde le lundi, qu’il y en a moins le mardi. Il faut savoir que malgré les prix élevés des produits qu’on y trouve, les gens dépensent. Par nécessité, ou parce qu’ils apprécient de dépenser pour chez eux. Beaucoup de produits Chinois ? Oui. Il y en a autant en semaine que le week-end. Cela dit, il y a une plus grande méfiance sur la provenance des articles chinois depuis quelque temps, au vu de la maigre qualité et du manque de fiabilité de ce qu’ils proposent à la vente.

                A ce sujet, je vous conseille pour info, et pour raisons de sécurité, à vous abonner aux bulletins des rappels de produits non-conformes, dangereux parfois, que vous venez peut-être d’acheter, à cette adresse : www.rappelsproduits.fr
                Le nombre de rappels de produits chinois est consternant.

                Les stocks des magasins de bricolage sont moins importants, et fonctionnent sur commande. C’est un signe de prudence, c’est une sorte de gestion en flux tendu à la japonaise, adapté à la crise.

                Il y a donc certains secteurs qui s’en sortent mieux que d’autres, et qu’il faut conserver. Il ne faut pas oublier que les entreprises qui baissent licencient, et fonctionnent en effectif réduit. Le résultat ? Plus de chômage, moins de pouvoir d’achat.

                Pour dépenser, les gens ont quand même besoin de travailler !

                Votre comparaison avec la pêche industrielle me semble un peu tirée par les cheveux, je dois dire... donc je ne la commenterai pas, elle ne me semble pas appropriée.

                Je mets donc quiconque au défi de trouver une solution. Il est légitime dans le contexte actuel, de faire des tentatives. Et à part la réforme du rythme scolaire, que propose t’on ? Rien, nada.
                Allez, je propose une touche de protectionnisme. Après tout, ils ont besoin d’une Europe en bonne santé ces chinois ! Qui dit mieux ?

                Pour rappel, beaucoup de magasins ont eu une autorisation spéciale d’ouverture le dimanche, pour les achats de rentrée scolaire. Les consommateurs auraient pu acheter en semaine aussi, en fin de journée, fatigués, énervés. Ou entassés le samedi dans des rayons archi-pleins. Les acheteurs du dimanche ont peut être plus de temps, et d’envie. La situation économique est très mauvaise, et ne semble pas s’améliorer d’elle-même.

                Je sais que nous ne tomberons jamais d’accord, mais que risque t’on à essayer quelque chose.


              • Kern Kern 29 septembre 2013 17:15

                @ Cap’taine salut  smiley


                Sont trop forts les socialistes : 

                Ils créent tellement d’emplois qu’ils se sentent obligés d’en supprimer , car ne nous y trompons pas ; par cette idéologie passéiste , des emplois vont être supprimés


                Ca gêne qui que les magasins ouvrent le dimanche ?

                Evidemment quand le but des socialistes sera atteint, à savoir que plus personne ne bosse dans C’Pays : tout le monde pourra faire ses achats en semaine , ce dans la mesure de ses moyens (qui sont en chûte libre, ponctionnés qu’ils sont )

                Hier je lisais Fergus ; grand apologue de gauche s’il en est , qui expliquait que ce n’était pas les « syndicats » qui le demandaient

                Peut-être : mais qui touche les pénalités que paient les magasins qui le font ?


                D’un coté ; à Florange ils cirent les pompes à Hollande en remerciement du fait qu’il leur a menti, 

                D’un autre : ils passent à la caisse en remerciement de l’avoir fait

                La Conarchie est au pouvoir 

                • Buddha 29 septembre 2013 18:59

                  il n’est pas capitaine, c’est juste une image....NDLR.


                • Fergus Fergus 29 septembre 2013 20:08

                  Bonjour, Kern.

                  A toutes fins utiles, voici un copié-collé d’une partie de l’un de mes commentaires d’hier :

                  « Les Français sont les premiers à râler quand leur patron leur impose des horaires inadaptés à leur vie de famille et à la qualité de leur repos, mais ils réclament avec la même énergie que les autres bossent le soir ou le dimanche pour leur convenance personnelle. Allez comprendre !

                  Il est vrai que ces mêmes Français sont ceux qui pestent contre le chômage mais sont en train de jeter des milliers de salariés dans la rue en adoptant le « scan express » dans les hypermarchés. Ces gens-là ne mériteraient-ils pas de subir dans leur travail ce qu’ils font subir aux autres ? »

                  A méditer, non ?


                • rocla+ rocla+ 29 septembre 2013 20:13

                  Comment ça je suis pas capitaine , je m’ appelle Archibald de Haddoque 

                  capitaine au long cours et j’ habite actuellement dans mon château à 
                  Moulinsart . 

                  Nestor , un verre de vinaigre à ce malotru .

                • Buddha 29 septembre 2013 17:22

                  y en a qui ont encore le logiciel coincé en 1981..........le parti socialiste n’est pas socialiste du tout il est sioniste..il est la comme les autres pour détruire un pays qui marchait correctement tant que le grand Charles était là, sorte de compromis entre l’appât du gain et un état sensé jouer le rôle de Mr loyal pour tous, business qui finit toujours en guerre, et autres saloperies et oui messieurs la guerre est toujours du au business man..le business est donc criminel point barre.
                  donc le mot socialisme comme démocratie est un gros mot...sensé évidement amener l’opprobre sur les autres, c’est le syndrome du gamin prit la main dans le pot de confiture et qui dit, c’est pas moi c’est toi...
                  socialistes français = droite sioniste...l’ennemi n’est plus celui auquel on pense smiley


                  • Rensk Rensk 29 septembre 2013 18:38

                    Ce n’est pas toi qui plus haut disait le contraire ?


                  • Buddha 29 septembre 2013 18:50

                    après relecture de mon propos plus haut, je reconnais que l’interprétation puisse être double..d’où la méprise possible et donc la contradiction apparente voir réelle entre deux post.

                    salut.


                  • Rensk Rensk 29 septembre 2013 19:00

                    On s’emballe de temps en temps... On écris comme ont parle dans notre région et c’est incompréhensible dans d’autres régions...

                    Cela m’arrive tout le temps smiley


                  • Rensk Rensk 29 septembre 2013 19:06

                    Pour le plaisir du soir passe par Grrif


                  • smilodon smilodon 29 septembre 2013 17:27

                    Je connais au moins un mec qui glande tous les jours de la semaine.. Un vieux pote !.. Qui serait vachement heureux de bosser ne serait-ce que le dimanche !... Pour « gonfler » son « rsa » !... Mais à plus de 50 piges, en vivant au fi fond de la « province » !... Il a quoi comme « choix » ???!!..... Pas de bagnole, car pas de sous........Loin de tout, vieux, oublié, non-syndiqué, il a tout pour continuer à couler gentillement !.... Il crèvera seul dans son coin. ... Il le sait bien !... Et même moi qui bosse « non-stop » depuis mes 17 ans (en 1974), je cr7verai aussi tout seul !..Ja peux justifier de 39 ans de boulot au jour d’aujourd’hui !... Sans savoir ce qui m’attend à la retraite, dans 6 ans !.?... Jeunes, ne vous em.......ez pas avec çà !... Vous êtes morts et archi-morts de toute façon !... Jamais vous ne verrez le bout de votre « retraite » !... Impossible !..... Adishatz.


                    • Rensk Rensk 29 septembre 2013 17:55

                      Sacré jeunot... et autant « d’idées » dans sa tête...

                      t’est donc militaire ? Flic ?

                      Einstein a dit : il ne faut pas désespérer des imbéciles car ils deviendrons soit militaire soit policiers


                    • Armelle ARMELLE 29 septembre 2013 19:22

                      Bonjour Mr DEMOSTHENE,


                      Ma voisine, 22 ans finance ses études en travaillant le dimanche dans un magasin d’une grande enseigne, 
                      Ce serait sympa de nous laisser vos coordonnées, pour que cette demoiselle puisse vous joindre le jour où son patron dominical lui dira ’’désolé mademoiselle...’’ Vous semblez tant maîtriser le sujet !!!
                      Merci par avance

                      La nouvelle idéologie du socialisme d’aujourd’hui c’est le PARTAGE DE LA MISERE, mais le plus désolant c’est que le mou et son équipe de bulots sont en passe d’y arriver, c’est pathétique et terriblement inquiétant

                    • Rensk Rensk 29 septembre 2013 20:10

                      Tu te répète... Alzheimer guette comme pour Carla ?


                    • rocla+ rocla+ 29 septembre 2013 22:02

                      les acquis sont une arnaque au détriment de tous ceux qui conchient les syndicats .


                      Et les syndicats c ’est la mafia .

                    • Le printemps arrive Le printemps arrive 29 septembre 2013 22:07

                      Armelle : un étudiant NE DEVRAIT PAS PAYER POUR FAIRE DES ETUDES !!!
                      Les études sont un investissement de la société dans l’avenir !
                      Parce que le dimanche l’étudiante devrait pouvoir se reposer pour bien intégrer ce qu’elle apprend, elle devrait aller souffler et prendre du réconfort chez ses parents, elle devrait pouvoir préparer sa vie de famille.

                      Parce qu’avec votre remarque, vous ne prenez pas conscience que vous allez bientôt justifier le travail des enfants mineurs !


                    • rocla+ rocla+ 29 septembre 2013 22:19

                      Une vraie esclavagiste cette Armelle . 


                      T’ es bon pour le sychiatre bel dérangé .

                    • appoline appoline 30 septembre 2013 11:41

                      Rensk,


                      Priez pour le jour où il n’y aura plus de militaire ou flics. Mouahah, j’aimerais bien être là à vous entendre beugler au premier cambriolage. Idéaliste, va

                    • Duke77 Duke77 30 septembre 2013 12:28

                      Appoline, y a déjà plus de flics pour empêcher les cambriolages et depuis longtemps ! Je me suis fait piquer ma voiture avec mes clés dedans (car-jacking). J’ai été voir la gendarmerie de mon village pour leur indiquer que les braqueurs allaient peut-être passer me rendre viste cette nuit vu qu’ils ont les clés. Réponse : on peut faire des rondes jusqu’à 22H après ça dépend d’une autre gendarmerie située à 25 minutes et ils ne feront pas de ronde pour ça.

                      Si t’es pas au courant, aujourd’hui, il n’y a rien à faire contre un cambriolage : t’attends que ça arrive et si t’as beaucoup de pognon, tu sera bien couvert par ton contrat « premium » d’assurance. Si tu te défends, t’es dans la merde.

                      La plupart de nos forces de Police et Gendarmerie sont employées à racketter les automobilistes. Les seuls qui bénéficient d’une garde pour leur sécurité sont des types des hautes sphères sociales comme BHL : http://lelab.europe1.fr/t/bernard-henri-levy-protege-par-la-compagnie-de-garde-de-l-elysee-selon-charlie-hebdo-7493

                      Tu vis dans une grotte ou quoi ?

                    • Gorkk 7 octobre 2013 21:14

                      Votre idéologie est bien belle Démosthène, mais maintenant revenons-en à la réalité. Aujourd’hui, les études ne sont pas complètement gratuites, même publiques. Et quand bien même elles le seraient, il faut encore pouvoir se nourrir pendant que l’on fait ses études. Vous me répondrez qu’il y a pour cela des bourses : sauf qu’aujourd’hui elles sont très insuffisantes, et régressent chaque année.

                      Comptez également le fait qu’il s’agit de bourses qui sont déterminées sur des critères de mérite et de capacité financière : ; bien évidemment si on a un système de bourses, et il est indispensable d’y accoler un minimum de mérite, en particulier s’il s’agit de bourses qui doivent permettre de vivre à elles seules, autrement les abus seront immédiats avec une recrudescence d’« étudiants » qui n’en auront que le nom. Bref, il y a donc condition de mérite par nécessité : sauf qu’à ce moment là, vous interdisez à un étudiant d’origine modeste, mais qui aurait des difficultés dans ses études, à suivre ces études justement, là où aujourd’hui, il peut travailler à côté pour financer ses études, sans dépendre d’aides.

                      Aujourd’hui donc, la très grande majorité des étudiants ont besoin d’un afflux d’argent pour pouvoir suivre des études (et ça ne se limite pas aux étudiants fils de « prolétaires », mais aussi à des étudiants issus de la classe moyenne : même quand on est de classe moyenne, subvenir aux besoins de 3 enfants qui font des études supérieures à différents endroits de la France voire du monde, ce n’est en général pas possible si ces enfants ne travaillent pas à côté). Et pourtant, vous proposez de leur retirer un peu plus de leurs moyens au motif que votre idéologie est qu’ils ne devraient pas avoir à travailler. Au final, votre belle idéologie est 100% néfaste pour ces étudiants.

                      Et il n’y a d’ailleurs pas que les étudiants qui sont volontaires pour ce genre de travail, mais également des hommes et femmes en couple avec enfant, qui certes sacrifient un WE en famille, mais gagnent en retour la possibilité de vivre et de s’occuper correctement de leurs enfants. Quand les deux parents dans un couple travaillent, il faut bien pouvoir s’occuper des enfants la semaine ; à cet effet, il faut au minimum trouver à garder ses enfants dans une garderie, si tant est que l’on peut leur trouver une place (oui, aujourd’hui il y a un cruel manque d’infrastructures, et s’il serait idéal que les parents n’aient pas de problèmes de se côté là, avant de combattre le travail le dimanche, il faut encore donner à ces parents la possibilité de s’en passer, comme pour les étudiants). Mais déjà supposons que ces parents ont pu trouver une place pour leurs enfants : les horaires restent limités, et avec les temps de trajet pour se rendre au travail (en particulier en région parisienne), il est à peu près impossible à moins de travailler à temps partiel de pouvoir à la fois déposer les enfants le matin et les récupérer le soir ; ce n’est pas toujours possible non plus avec un des parents qui le pose le matin et l’autre qui le récupère le soir, même en supposant que les deux parents aient pu obtenir des horaires décalés auprès de leur employeur. Ainsi, en sus des coûts de garderie, il faut donc également trouver quelqu’un pour s’occuper des enfants en attendant que les parents rentrent du travail, avec là un coût supplémentaire. C’est au point où les diverses charges supplémentaires font que le 2e parent doit être notablement bien payé pour que le salaire supplémentaire rapporte plus que le coût pour garder les enfants. Enfin, en plus de tout ça, il faut prendre en compte le fait que les enfants sont en congés régulièrement pendant l’année (les parents ne pourront pas toujours prendre leurs congés pendant les vacances scolaires), mais surtout qu’ils sont en congés 2 mois pendant l’été : qui s’occupent deux pendant la semaine ?

                      Pour ces familles, les seules options sont donc : premièrement, d’avoir un des parents qui ne travaillent pas, et dans bien des cas ne pas arriver à boucler les fins de mois ; deuxièmement, d’avoir un des parents qui travaille le week-end (ou alternativement en soirée ou de nuit, mais c’est aussi quelque chose contre quoi vous luttez, mais en plus c’est aussi nettemtn plus difficile pour la famille qu’un travail le week-end), ce qui permet d’avoir toujours un parent pour s’occuper du gamin, et suffisamment d’argent pour boucler les fins de mois.

                      Quant aux différents arguments que j’ai pu lire comme quoi l’ouverture du dimanche n’augmentait pas la consommation et donc l’activité, mais que ça ne faisait que déporter la consommation sur le dimanche : c’est un bel argument vide issu d’une idéologie qui se veut d’extrême gauche (qui est à la base anti-cléricale) mais relève au final du plus pure traditionalisme catholique.

                      D’une part, la consommation n’est pas faite que de besoins indispensables (une partie non négligeable de la consommation est générée uniquement par des « opportunités », et supprimer l’opportunité supprime l’acte de consommation), et pour ces cas de figure, l’impossibilité de pouvoir assouvir ce besoin « optionnel » lorsque nous-mêmes ne travaillons pas conduit à l’abandon pur et simple de la résolution de ce besoin : on ne va pas prendre un jour de congé pour aller faire ces achats, ni même bien souvent faire sauter les activités extra-scolaires des enfants du samedi (mais dans le cas où les activités du samedi des enfants sont moins prioritaires que le besoin, votre idéologie du « dimanche sacré » aura ainsi nuit au bien-être de ces enfants qui auront vu leurs activités annulées pour permettre aux parents d’assouvir ce besoin optionnel). Ainsi donc, la réduction des opportunités en imposant la fermeture le dimanche conduit à une baisse de consommation, et donc d’activité.

                      D’autre part, il ne faut pas oublier que nous sommes à l’ère d’Internet. Aussi, des achats qui auraient été effectués dans un magasin en France avec l’ouverture du dimanche, seront alors effectués par correspondance, parce qu’on aura supprimé la possibilité pour de nombreux acheteurs de se déplacer en magasin lorsqu’il est disponible. Achat par correspondance oblige, à part pour des produits frais (et encore), une grosse partie se fera sur des sites étrangers ; et quand bien même il s’agirait de sites français, la vente par correspondance (et en particulier par Internet) nécessite moins de main d’œuvre que la vente en magasins. Dès lors, votre idéologie du « dimanche sacré », là encore, conduit à une baisse de la consommation auprès d’entreprises françaises, et pour la consommation française à une baisse de la main d’œuvre nécessaire, donc baisse de l’emploi.

                      J’ai vu cité à plusieurs reprises (certains sont d’ailleurs quelque peu des disques rayés à ce sujet) les « 3 8 » : quel est le rapport entre « travail le dimanche » et « 3 8 » ? Absolument aucun : les « 3 8 » peuvent se faire sans travail le dimanche (et c’est souvent le cas), et réciproquement le « travail le dimanche » se fait en général en horaires « normaux », donc sans « 3 8 » : au mieux il se fait avec deux équipes de 8h avec recoupement, et encore bien souvent du fait de la typologie de ceux qui travaillent le dimanche, avec une grosse journée de 12h.

                      J’ai vu également cité des entreprises qui imposent le travail le dimanche à leurs employés et les préviennent au dernier moment qu’ils vont bosser le dimanche, ou encore les conventions (fleuristes) ou les exceptions (zones touristiques) qui font que le dimanche est payé comme un autre jour, et ces faits pris comme justification pour interdire le travail le dimanche. À ceci je répondrais que vous devriez plutôt vous battre pour que ces situations cessent, à commencer vous battre pour que quelle qu’en soient la raison et le contexte, le travail le dimanche soit payé plus ; ensuite pour qu’il y ait plus de contrôle sur le caractère volontaire du travail le dimanche ; enfin pour que l’employeur soit obligé d’annoncer suffisamment longtemps à l’avance les horaires de travail effectifs. Et pour le cas de carrefour qui ne paierait pas ses employés au SMIC : il est où le rapport ? Il n’y en a aucun. Par contre au lieu d’utiliser ça en argument contre le travail du dimanche, battez-vous plutôt pour que Carrefour soit condamné pour cela, et fortement.

                      Un petit point avant de finir : pour ce qui est de l’ouverture du dimanche qui serait juste une guerre des enseignes entre Leroy Merlin et Catorama, qui mènerait à très court terme à la disparition d’un des deux si on autorisait le travail le dimanche : ces deux enseignes sont en pratique ouvertes le dimanche depuis plus de 10 ans (si ce n’est 20 pour Leroy Merlin), et aucune des deux ne s’en porte plus mal, bien au contraire, donc oubliez votre argument bidon qui ne se fonde sur absolument rien.

                      Donc maintenant on fait quoi : on supprime toutes les possibilités des étudiants et de nombreux ménages au motif d’une idéologie qui fait qu’ils ne devraient pas avoir à travailler le dimanche et on les fout dans la merde, ou on commence par travailler à faire en sorte qu’ils n’aient réellement pas besoin de travailler le dimanche, en les laissant le faire en attendant ?


                    • Denzo75018 29 septembre 2013 17:53

                      Et si au lieu de fermer les magasins le Dimanche, on fermait la France tous les Dimanche et puis de toute façon bientôt la France entière sera fermée du Lundi au Lundi !

                      A force de tuer tout esprit entrepreneurial la France sera en perpétuel congés !
                      Pour rappel d’une loi incontournable dans le commerce : ON OUVRE AUX HORAIRES DU CLIENT, PAS DU PATRON OU DES EMPLOYES !!!


                      • Rensk Rensk 29 septembre 2013 17:57

                        La société n’est pas « être client 24/24 et 7/7 »... voilà ton erreur d’appréciation


                      • Fergus Fergus 29 septembre 2013 20:10

                        Bravo, Rensk !


                      • Denzo75018 30 septembre 2013 09:07

                        @Rensk ! En+ de ne pas savoir lire tu es démago et sectaire !

                        JE n’ai JAMAIS écrit H24 7/7 !!!!

                        J’ai dit et je maintiens : A quoi sert d’ouvrir un commerce si cela ne correspond pas aux horaires des clients et qu’’il n’y a pas de client !!!


                      • appoline appoline 30 septembre 2013 11:44

                        Vive les hospitaux, commissariats, gendarmeries, gares et trains fermés le dimanche, ça en fera piailler plus d’un et verra vraiment l’égalité pour tous, alors les pseudos intellos ? Qu’en dîtes vous ?


                      • Armelle ARMELLE 30 septembre 2013 11:45

                        @Denzo75018,


                        Vous perdez votre temps, vous savez les communistes ne peuvent comprendre ce genre de propos, il faut les laisser avec leur délire de feuilleton à l’eau de rose. Rose qui semble décidément se faner gravement pour les moins ’’coco’’ !!! D’ailleurs il ne reste que les épines.


                      • Duke77 Duke77 30 septembre 2013 12:29

                        Ca a rien à voir Appoline. Tu peux pas comparer les métiers d’urgence : hôpitaux, pompiers, police, dont l’ouverture le dimanche est un gage de sécurité publique avec l’ouverture de magasins de loisirs. Cet argument est débile. L’ouverture de castorama ou de décathlon le dimanche, c’est juste un moyen de permettre à de hauts dirigeants d’appliquer une stratégie pour éliminer la concurrence qui ne peut pas ouvrir ce jour-là et dont le chiffre d’affaire baissera, rendant leur situation encore plus précaire. Les PME sont déjà très mal en point depuis la mise en place du Rsi par Sarkozy. Elles sont en train de disparaître car elle paient de plus en plus d’impôts pendants que les grands groupes défiscalisent dans les paradis fiscaux.


                        Tu compares une activité de santé avec un caractère d’urgence pour la survie de certains malades avec une stratégie de business de grosses structures pour éradiquer les PME du marché... qui mènera à un quasi-monopole : un lobby bien solidaire et qui morflera : les salariés et les clients. T’as visiblement rien compris ou tu es de mauvaise foi !

                      • appoline appoline 30 septembre 2013 18:07

                        Les nuls, les arguments sont faits sciemment. Ce qui est urgent pour vous, ne l’est pas forcément pour quelqu’un d’autre, laissez donc les gens bosser au lieu d’inonder les forums avec vos idées à la con.


                      • Claudius Claudius 29 septembre 2013 18:24

                        A tous


                        Vous trouvez pas que ce vieil avorton baveux de Démobscène il est pas un peu maso con ?

                        A provoquer et insulter tout le monde pour s’en prendre plein la gueule ?

                        Quand il sort de derrière son écran, il doit jaculer sous les ramponneaux qui lui démonte la tête cette raclure

                        Et bravo Rocla pour la mise au poing !


                        • Rensk Rensk 29 septembre 2013 18:49

                          Il est « comme il est »... et on doit bien faire avec vu qu’il élit des personnes de son choix (vous ne votez pas des lois ni la constitution en France)...

                          A nous de l’informer et le former « comment faire de la politique »... ses idées ont le droit de nous êtres lisible... (connais ton ennemi pour mieux le combattre).

                          Suis vraiment surpris que vous vouliez cacher le « politiquement incorrect » pareillement en France (même que seul les juges en France trouvent illégal Dieudonné alors que ce sont les mêmes (ONG - OGM) qui l’attaquent en Belgique et en Suisse où il est libéré)...

                          Vous êtes dans les faits plus petit que lui : Lui a osé dire quelque chose sur l’article et vous pas, vous vous contentez d’ouvrir un fil de causette pour critiquer l’intervenant sans aucune base ni d’argument


                        • Kern Kern 29 septembre 2013 19:14

                          @ Claudius


                          Règle numéro une : « Ne jamais répondre aux cons ; cela leur donne une importance qu’ils n’ont pas » 

                          Répondre à Démosthène ; c’est s’insulter soi-même

                        • Rensk Rensk 29 septembre 2013 19:33

                          Et donc... répondre a quelqu’un qui s’insulte soi-même... c’est s’insulter soi-même 7 fois ?

                          M. Kern... si vous voulez aller au fond des choses...

                          Noyau, Pépin, le cœur = le noyau dur...


                        • rocla+ rocla+ 29 septembre 2013 22:04

                          Salut Claudius , 


                          Apparrement  on aime l’ insulte sur ce site votre post parlant 
                          de ce .......... de Démosthaine est moinnssé à 6 .

                          Le site à insulte fonctionne à donf .

                        • Yohan Yohan 29 septembre 2013 18:48

                          Là, le GVT commence à se rendre compte que ce genre d’affaires joue contre lui. Car, pour une fois, ce sont les salariés qui montent au créneau contre les syndicats, c’est assez inédit.

                          Les salariés de Florange ont de quoi gamberger, eux qui se sont fait rouler dans la farine par leurs représentants syndicaux. J’en connais un qui a sûrement bétonné sa carrière au détriment de ses petits copains. 

                          • Rensk Rensk 29 septembre 2013 18:53

                            Heuu, sacrément prétentieux de votre part... Des esclaves qui défendent leurs esclavagisme au nom de l’expression « syndrome de Stockholm » qui a été inventée par le psychiatre Nils Bejerot en 1973. Ce comportement paradoxal des victimes de prise d’otage...


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 septembre 2013 19:10

                            Denis Kessler, idéologue en chef du MEDEF, du temps d’Antoine Sellière, a signé un édito paru dans Challenges du 4 octobre 2007.

                            « Adieu 1945, raccrochons notre pays au monde ! » En 2007, le 1er ministre, c’était Fillon.

                            Kessler proposait de liquider le modèle social construit au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale.

                            « Une contre révolution du Gouvernement Fillon, tendant à liquider le modèle social français initié par De Gaulle. »

                            « Kessler : » Le modèle social français est le pur produit du Conseil National de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie.« 

                             »Les réformes engagées par Fillon peuvent donner une impression de patchwork, statut de la fonction publique, retraites, refonte de la sécurité sociale etc . A y regarder de plus près, il y a une profonde unité.« 

                             »La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952. Il s’agit de sortir aujourd’hui de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil National de la Résistance.« 
                            L’UMP et le PS se sont partagé le boulot.

                            Ce qui convient parfaitement à Bruxelles et au FMI, qui estiment que » le coût du travail, le poids de l’impôt et la résistance aux réformes ont fait de la France le pays où les marges bénéficiaires des entreprises sont les plus faibles de la zone euro« dixit Olli Rehn, le Commissaire européen aux affaires économiques.

                            Fillon n’est pas venu à bout de sa tâche.

                            Ils espèrent que le PS qui a fait avaler toutes les couleuvres de l’ UE et de l’euro :
                            * les dérégulations financières,
                            * le Traité de Maastricht par Mitterrand, sans prévoir de clause de réserve pour l’euro, (qui oblige aujourd’hui pour sortir de l’euro, de sortir de l’ UE)
                            * les privatisations, (bien plus nombreuses que la Droite),

                            que le PS fera accepter les nouvelles couleuvres, en plus de l’ ANI, du TSCG , de la »flexisécurité« et de la réforme des retraites.

                            Bruxelles exige une réforme plus importante des retraites, des réformes du marché du travail et une plus grande libéralisation des services et des biens .
                             ( lemonde.fr 9 mai 2013 » France : les trois réformes exigées par Bruxelles)

                            En plus des impôts pour rembourser la dette illégitime à marche forcée vers les 3% du PIB...

                            Dont le FMI et les crânes d’œuf de Harvard ont avoué, le premier, que leur modèle était mauvais, et que l’austérité avait des conséquences bien plus importantes que prévues.

                            Et les seconds, qu’un étudiant a refait les calculs, et qu’ils se sont plantés dans une formule... 

                            Si vous faites la liste « des réformes » passées, présentes et futures, on se rapproche à grands pas de « la stratégie du chaos-le capitalisme du désastre » de Naomi Klein.

                            Les traités européens et l’euro sont le cheval de Troie du capitalisme du désastre. Sortons-en au plus vite !

                            Vidéos de François Asselineau : « Qui dirige la France ? » et « Les 10 raisons de sortir de l’ Europe ».
                            Et une autre analyse pour un résultat identique :
                             La vidéo d’ Etienne Chouard « les 10 raisons de sortir de l’ UE ».
                             


                            • Rensk Rensk 29 septembre 2013 19:39

                              Déjà lu ailleurs... Mais vous avez raison de poser la question... maintenant ma question est : pourquoi vous utilisez un parti politique pour vous poser cette question sur plusieurs articles d’AgoraVox ? N’avez-vous reçu aucune réponse où faite vous tout pour faire perdre des voix au parti ?


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 septembre 2013 07:27

                              Rensk
                              Je ne comprends pas votre question, pouvez-vous la reformuler ?


                            • Armelle ARMELLE 29 septembre 2013 19:25

                              Bonjour Mr DEMOSTHENE,


                              Ma voisine, 22 ans finance ses études en travaillant le dimanche dans un magasin d’une grande enseigne, 
                              Ce serait sympa de nous laisser vos coordonnées, pour que cette demoiselle puisse vous joindre le jour où son patron dominical lui dira ’’désolé mademoiselle...’’ Vous semblez tant maîtriser le sujet !!!
                              Merci par avance

                              La nouvelle idéologie du socialisme d’aujourd’hui c’est le PARTAGE DE LA MISERE, mais le plus désolant c’est que le mou et son équipe de bulots sont en passe d’y arriver, c’est pathétique et terriblement inquiétant

                              • Buddha 29 septembre 2013 19:37

                                vous confondez socialisme et sionisme............LE PS n’est pas socilaiste


                              • Rensk Rensk 29 septembre 2013 19:51

                                incroyable cette tentative d’arnaque... Que ce soit la gauche où la droite au pouvoir aucun ne maîtrise les banques/assureur (qui s’achètent mutuellement) ni les bourses (pas ceux des étudiants)...

                                Cette jeune qui n’a pas les seins qui tombent aux genou vous semble être votre favorite... n’empêche que c’est les parents qui doivent subvenir aux frais d’études jusqu’à leurs 25 ans... ces jeunots n’ont pas le droit d’êtres des briseurs d’acquis de plus de 70 ans... ne vous en déplaise. Les égoïstes ne doivent pas être autorisé de faire la loi aux autres qui sont en majorité.

                                Les vendus... allez vous plaindre de votre salaire a celui a qui vous avez permis de vous acheter, pas a nous qui ne se sommes pas vendus !


                              • rocla+ rocla+ 29 septembre 2013 20:40

                                Madame Armelle , 


                                Ne vous fiez aux dires de ce Démosthaine c ’est un esbrouffeur-gogolisant . 

                                Un genre d’ énarque de maternelle . 

                                De plus il ne vous répondra jamais , il a pas de couilles .

                              • Armelle ARMELLE 29 septembre 2013 23:21

                                Bonjour Buddha,

                                Je sais ce qu’est le socialisme, enfin celui de Blum et Jaurès, en revanche je serais ravie que vous puissiez m’écrire une définition claire, concise, et réaliste du sionisme , lequel est employé à toutes les sauces, et avec pour 99% des cas des origines erronées. ça en devient même parfois drôle !!!

                                Vous pourriez vous lancer ?



                              • Buddha 30 septembre 2013 08:40

                                pas de problèmes , et encore c’est tres superficiel
                                l’oligarchie et le sionisme


                              • Armelle ARMELLE 30 septembre 2013 13:09

                                C’est VOTRE définition que j’attendais cher monsieur, une définition correspondant au terme que vous utilisez, n’importe comment, visiblement.

                                Un peu trop facile votre réponse !!! jte balance le lien, lis et ferme ta gueule ! C’est cela ?



                              • Mowgli 1er octobre 2013 09:25

                                @ARMELLE qui demande une définition claire du sionisme. Le sionisme c’est quand on va taquiner le goujon le dimanche au bord de l’eau mais qu’on a oublié le c à la maison. Comme c’est dimanche les magasins sont fermés et il faut faire sans c. C’est ça le sionisme.


                              • tf1Goupie 29 septembre 2013 19:49

                                Mais tout le monde n’a peut-être pas envie de vivre la même vie que l’auteur.

                                Les syndicalistes ont cette vision de la démocratie : c’est la dictature de la majorité.

                                On en arrive à un truc génial : des salariés qui font la greve de la fermeture ! !-)


                                • Rensk Rensk 29 septembre 2013 19:58

                                  Tu n’aime donc pas la démocratie ? Mais tu t’en revendique au besoins de ton égoïsme ?

                                  Moi je perds au moins 80-85% des votes de lois en Suisse... j’accepte cela car je n’ai pas encore réussi a instruire les égoïste comme toi... demain sera une autre histoire !

                                  (Style minarets, abus de salaires (que les politiques rendent plus sévère que l’initiative une fois qu’ils se pose des questions sur ce problème), salaire minimum a 4’000.- que les plus décriés ont signés car Lidl est allemand et bien sûr esclavagiste)


                                • Rensk Rensk 29 septembre 2013 22:06

                                  Tien soleil, c’est la première fois où je dois constater que tu est « piqué au vif »... Salut collègue.


                                • Le printemps arrive Le printemps arrive 29 septembre 2013 22:22

                                  @soleil :

                                  il serait bienvenu que vous définissiez bien le mot patron qui désignent autant le petit que le très grand et ils sont complètement différents.
                                  Le terme « financier » serait mieux adapté, car beaucoup de petits patrons ne rentrent pas du tout dans la logique de votre intervention, ils sont esclaves des banques !


                                • Armelle ARMELLE 29 septembre 2013 23:53

                                  @soleil


                                  ’certes pas tous’’
                                  Ouf, j’ai franchement eu peur que vous ne finissiez pas votre commentaire sur ces mots !!!

                                  Ce qui d’ailleurs rend votre démonstration totalement plate et sans consistance. Vos impressions, car il ne s’agit bien sur que d’impressions, sont sans doute nés d’une expérience vécue, dommage pour vous mais ce n’est pas une raison pour stigmatiser, non ?

                                  Vous me semblez aigri mon garçon ? Si vous êtes si malheureux que cela ? Alors bougez vous, vous savez quand on est pas satisfait de son sort, et si l’on se respecte un minimum et bien on se donne les moyens de changer les choses, vous ne pensez pas que ce serait plus efficace que de critiquer contamment ???
                                  Et ne me rétorquez pas que vous vous faites porte parole des ’’autres’’ par compassion car ce serait preuve de davantage de médiocrité de votre part à travers une sorte de démagogie détestable.
                                  On peut à tous moments réussir sa vie (je n’ai pas dit ; réussir dans la vie), et vous verrez si vous atteignez cet objectif, vous verrez que vous trouverez vos propos débiles avec un peu de recul et d’objectivité.
                                  Pensez y 

                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 septembre 2013 07:37

                                  Le printemps arrive,
                                  Esclaves des banques... ? Castorama ? Leroy Merlin ? A supposer que ce soit le cas, ce sont les employés qui doivent en payer les conséquences ?

                                  Le travail du soir ou du dimanche font partie des conditions d’embauche dans les magasins qui ont l’autorisation d’ouvrir. Pas d’accord, pas de contrat d’embauche. Liberté ? mon oeil !

                                  Quand on demande aux clients s’ils sont d’accord pour que ces magasins soient ouverts le dimanche, ils sont pour.

                                  Quand on leur demande si eux, personnellement, ils sont d’accord pour travailler le dimanche, ils sont contre.

                                  On se demande si la consommation rend con ou schizophrène ?


                                • Armelle ARMELLE 30 septembre 2013 08:13
                                   ’’Mon sort est très enviable, c’est pourquoi je me bat pour n’être pas seul dans ce cas’’

                                  Mais si, il l’a fait le bougre !!!

                                  Ce que je pressentais se confirme bien ; le garçon vit indiscutablement une frustration terrible.
                                  Votre martingale est vielle comme le monde ’’c’est pourquoi je me bat pour n’être pas seul dans ce cas’’, vous ne vous foutez pas juste un peu du monde là non ?
                                  Vous vous battez ? et l’on peut savoir ce qu’est votre combat cher monsieur ?, car s’il se limite à brailler que les patrons sont des cons, vous pourriez alors ressembler à une grosse farce !!!
                                  Il y a franchement des gens rigolos sur ce truc
                                  Le soleil se la pète un peu mesdames messieurs !!! 
                                  Enfin j’attends que vous m’expliquiez ce que vous faites de CONCRET dans votre ’’COMBAT’’ car tout le monde peut l’affirmer, en revanche, oeuvrer concrètement est une tout autre affaire et je pense que beaucoup de lecteurs attendent avec impatience, car nous pourrions vous rejoindre dans votre action.......Impatiente de vous lire...


                                • Le printemps arrive Le printemps arrive 30 septembre 2013 08:17

                                  Fifi, vous avez mal interprété mon post, les grandes enseignes de bricolage ne font pas parties des petits entrepreneurs étranglés par les banques ! ils doivent même avoir des banquiers dans leurs actionnaires
                                  Je suis parfaitement contre le travail du dimanche, j’ai eu travaillé le dimanche (je sais ce que sais que d’être complètement décalé avec les rendez-vous familiaux et amicaux) et je me fait un honneur de ne jamais mettre les pieds dans un commerce ce jour-là et les boulangers ne me vois même pas puisque je ne consomme aucun produit à base de blé et de sucre raffiné (spécial pour rocla qui doit cuver en ce moment son whisky).

                                  Je faisait juste une mise au point auprès de soleil qui amalgamait un peu trop vite tout type d’entrepreneur : il y a des pourris partout et des bons aussi.


                                • Armelle ARMELLE 30 septembre 2013 09:28

                                  Oui effectivement @Soleil a visiblement un léger problème de ce côté. Il ne parvient pas à dissocier ce qu’il a vécu d’une réalité qui n"est évidemment pas celle qu’il évoque. Certesz il y a des patrons enfoirés, mais il y a AUSSI des salariés enfoirés...

                                  C’est assez terrible, je le plains ce garçon, il doit être mal, terriblement frustré, c’est moche !!!

                                • tf1Goupie 30 septembre 2013 18:28

                                  « des syndicalistes, c’est à dire ces gens qui sacrifient définitivement toute promotion et toute carrière dans leur entreprise » qu’il nous dit monsieur Soleil !!

                                  Et bien Soleil n’a pas du connaitre beaucoup d’entreprises...

                                  Parce qu’il existe des syndicalistes qui sont suffisamment respectés et crédibles pour qu’on les traite correctement et qu’ils puissent faire carrière.

                                  Inversement j’ai aussi rencontré des bons branlots qui utilisaient le statut de délégué du personnel pour les avantages qu’il procure ; entre autre c’est plus difficile à virer un représentant du personnel.
                                  Bref ce ne sont pas que des gens qui se sacrifient.

                                  Par exemple dans l’éducation nationale les syndicalistes ce sont d’abord des gens qui ont moins d’heures de cours...


                                • tf1Goupie 30 septembre 2013 18:36

                                  @Rensk,

                                  Tu n’as pas l’air d’e^tre au courant qu’en démocratie la majorité a la possibilité d’accorder des droits à la minorité.
                                  Par exemple c’est ce qui explique que les homos aient pu obtenir des droits même s’ils n’ont pas la majorité.

                                  De la même façon on pourrait accepter que ceux qui veulent travailler le dimanche aient ce droit.
                                  Mais ce n’est pas ainsi que fonctionnent les syndicats ni beaucoup de gens ici.

                                  Nombreux sont contre le travail du dimanche ceux qui le veulent, non pas par ce que ça leur coute quelque chose, mais juste par ideologie psychorigide..
                                  Par qu’ici on aime bien régenter la vie des autres.

                                  C’est ce qu’on appelle le « pouvoir de nuisance », pouvoir principal des syndicats.


                                • Yohan Yohan 30 septembre 2013 18:47

                                  Soleil, alias Pastori, Django est un fonctionnaire retraité qui vit en Corse. Forcément il est complètement décalé et vit reclus dans une bisounourserie en altitude. 


                                • alinea Alinea 1er octobre 2013 00:40

                                  égoïste ça c’est sûr ; le concept du client roi a oublié de spécifier qu’il y a des esclaves pour servir ce petit roi !!! mais le petit roi adore que des esclaves bossent pour lui, même s’il va faire, dès lundi, le serviteur pour un autre petit roi !


                                • Robert GIL ROBERT GIL 29 septembre 2013 20:01

                                  il faut surtout se" battre pour avoir des salaires decents et pas pour travailler le dimanche...

                                  voir : TRAVAIL DU DIMANCHE : BIENTOT OBLIGATOIRE ?


                                  • rocla+ rocla+ 29 septembre 2013 20:42

                                    Les syndicats c ’est un autre nom pour désigner une mafia .


                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 septembre 2013 07:45

                                      soleil,
                                      Les principaux syndicats français sont adhérents à la CES, Confédération européenne des syndicats. la CFTC, la CFDT, la CGT, FO, la FSU et l’ UNSA y sont affiliés.

                                      La CES est financée par Bruxelles.

                                      Sur son site on apprend qu’elle a soutenu le Traité de Lisbonne, qu’elle est contre l’austérité, mais favorable à « l’objectif d’assainissement des budgets », cherchez l’erreur !

                                      Quand on est intégré à l’usine à gaz européenne, on voit mal quel peut être le degré d’indépendance par rapport aux exigences de Bruxelles....
                                      Pour être efficaces, les syndicats doivent être indépendants.


                                    • rocla+ rocla+ 29 septembre 2013 22:09

                                      Si les salariés ne se syndiquent plus c ’est qu’ ils savent très bien que 

                                      les syndicats c ’est du bidon . 

                                      A part de faire  payer leurs droits acquis de fénéants ( SNCF EDF etc...)
                                      aux vrais travailleurs c ’est tout ce qu’ ils savent faire les syndicats . 

                                      En Amérique ils ont même le syndicat du crime . 

                                      on avance ...

                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 septembre 2013 07:49

                                        soleil,
                                        Vous confondez la base et le sommet... , c’est la base que craignent les patrons.
                                        Le sommet est totalement divisé.
                                        Cela ne vous pose pas un problème qu’il y ait 36 centrales syndicales qui se bouffent le nez entre elles ? Une ou deux suffiraient.


                                      • rocla+ rocla+ 29 septembre 2013 22:23

                                        M’ en fous des patrons , des syndicats des seuils fatidiques et çatout , 

                                        ce qui m’ intéresse c ’est ma liberté . 

                                        De penser , d’ agir , de créer , d’ imaginer . 

                                        Pas besoin de ces guignols pour le faire à ma place .

                                        • Hervé Hum Hervé Hum 30 septembre 2013 10:18

                                          Bah, oui, faut juste espérer que sa propre liberté ne rencontre pas celle d’un autre... Sinon, faut pas oublier les jurons et le tromblon, mille millions de sabord parce que bien sûr, votre liberté vous interdira d’aller chercher la police, fonctionnaire s’il en est !


                                        • chmoll chmoll 30 septembre 2013 07:36

                                          tant que c’est au volontariat , j’vois pas le blème


                                          • CN46400 CN46400 30 septembre 2013 08:42

                                            Effectivement quand Leroy Merlin, ou Castorama, aura pris le dessus sur l’autre, tout rentrera dans l’ordre. La moitiè des postes de travail normal aura disparu, le dimanche les étudiants feront la manche à la sortie des églises et les clients goûteront, en semaine, les plaisirs lu commerce sans concurrence !


                                            Gageons que Hollande organisera une « table ronde » pour tancer le nouveau monopole du bricolage......

                                          • chmoll chmoll 30 septembre 2013 17:39

                                            donc tous ceux qui bossent chez leroy et casto le dimanche , étudiants compris disent que ça améliore et de beaucoup leur quotidiens sont des menteurs

                                            et moi qui pensait que tu faisais la manche si t’avais rien tssss


                                          • Bubble Bubble 30 septembre 2013 09:10

                                            Bonjour,
                                            On parle ici de magasin, pas de producteurs. Si j’ai vraiment besoin d’un clou, j’irai l’acheter, que le magasin soit ou non ouvert le dimanche.
                                            L’ouverture le dimanche ne provoque pas une hausse du chiffre d’affaires, vu qu’à priori le nombre de personnes qui ont besoin de clous ne change pas dans les deux cas.
                                            A considérer que les clients achètent utile, cette histoire d’ouverture le dimanche, c’est juste une manière de piquer les clients trop désorganisés pour faire leurs courses le samedi au concurrent.


                                            • fcpgismo fcpgismo 30 septembre 2013 09:39

                                              Seul les individus dans la précarité souhaitent travailler le Dimanche.La droite Française dans son immense perversité défends la précarité et quelques esclaves modernes leur emboite le pas en oubliant qu’ ils se font emboiter. « Quels âmes de boue ils n’ ont qu’ une envie devenir esclave » De mémoire ( Victor Hugo )


                                              • rocla+ rocla+ 30 septembre 2013 10:14

                                                C ’est vrai ça , et Marcel Proust a dit : cachez ce magasin qu’ on ne saurait voir .


                                                • Roche 30 septembre 2013 10:44

                                                  personne n’a donc pris la peine d’aller sur le site public pour vérifier le code du travail ?? 

                                                  @Par soleil (---.---.---.147) 29 septembre 21:44

                                                  Il devrait y avoir demain 20 millions de travailleurs dans la rue pour exiger l’inscription obligatoire des salariés à un syndicat, comme en Allemagne.

                                                  vous savez d’ou ces idiots tiennent cette histoire de syndications obligatoire ??

                                                  çà date du nazisme et c’est explicitement écrit dans la bible de ce gueux d’Hitler !

                                                  il prétend qu’en se syndiquant, les ouvriers auraient une représentativité auprès des entreprises à qui çà permettraient de négocier sans avoir de manif dans les rues ... on a gardé ce qu’on voulait bien de ce taré !!


                                                  • Armelle ARMELLE 30 septembre 2013 15:52

                                                    Mais !!!?!?!????! SOLEIL comment pouvez vous affirmer que vous êtes à l’abri, à l’abri de quoi d’ailleurs ?

                                                    Vous n’êtes à l’abri de rien du tout
                                                    à moins que vous n’ayez déjà AU MOINS ;
                                                    1) Echanger vos économies fiduciiaires en matière OR
                                                    2) En votre possession un terrain cultivable
                                                    3) Une réserve de graines

                                                    Au delà de cela vous n’êtes à l’abri de rien, à moins que vous ne soyez comme DEMOSTHENE qui croit que ce qu’il possède est garantit par l’état !!! ha ha ha !!!

                                                     Voici venu le temps des rires et des chants, dans l’ile aux enfants, c’est tous les jours le printemps..........




                                                  • tf1Goupie 30 septembre 2013 18:40

                                                    « -20 millions de pauvres. » ??? tu es un peu léger Soleil, tu devrais dire 40 millions de pauvres tant que tu y es


                                                  • Loatse Loatse 30 septembre 2013 12:16


                                                    J’aimerais bien connaître le chiffre d’"affaire de ces enseignes qui n’hésitent pas à braver l’interdiction d’ouverture et donc s’apprêtent à payer des sommes de 120.000 euros pour une journée d’infraction...

                                                    ca devrait mettre la puce à l’oreille des salariés qui estiment nécessaire/vital ces 300 euros de plus chaque mois réalisés en sacrifiant leur repos dominical !

                                                    La solution passerait plutôt par l’ouverture en nocturne les vendredi et samedi (jusqu’à 22 heures)...

                                                    Personnellement,, le dimanche est le seul jour ou je ne subis pas le bruit d’un flot continu de voitures sur l’autoroute non loin de ma maison et donc ou j’ai vraiment l’impression de vivre à la campagne (je suis à la campagne !)..
                                                     
                                                    et donc si,comme je le sens venir on commence à généraliser l’ouverture des commerces ce jour là, il n’y aura plus cette atmosphère propre (au sens propre et figuré) aux dimanches ou la vie est comme au ralentit..

                                                    sans compter la pollution engendré par un surcroit de déplacements... il n’y a qu’à voir la foule de gens qui sont pris d’une fièvre d’achat compulsifs le dimanche à plan de campagne pour s’apercevoir qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans notre société...


                                                    • zapfool 30 septembre 2013 13:56

                                                      Une chose est certaine, le principe d’astreinte est inadapté dans ce genre de situation ou la société commerciale évalue le montant dans ces prévisions de chiffre d’affaire et n’est donc plus vraiment astreinte car il lui suffit de payer le montant et malgré tout réaliser du chiffre.

                                                      Cela serai plus efficace d’appliquer un système d’astreinte exponentielle, genre facteur 10 :

                                                      1er dimanche : 120.000€
                                                      2ème dimanche 1.200.000€
                                                      3ème dimanche 12.000.000€
                                                      .... Ca calmerait vite !


                                                      • bakerstreet bakerstreet 30 septembre 2013 15:05

                                                        Bon article


                                                        Qui peut être dupe,

                                                        Ces pauvres salariés epelant leur chapelet patronal,ressemblent à ces otages lisant une déclaration des terroristes, et priant l’état français de soutenir leur géoliers.

                                                        Comme vous dites, cette éffet d’aubaine ne joue qui s’il y a que quelques privilégiés....
                                                        Qui prennent sur la masse salariales des autres. 
                                                        Autre avantage : Dispariton de la concurence liée à l’effet d’opportunité d’ouverture d’un seul.....C’est un dumping qui ne dit pas son nom

                                                        Quand au niveau de l’éthique, désolé, nous n’avons pas cet article en magasin....Allez voir ailleurs......

                                                        Rappelons tout de même que cette fermeture du dimanche représe un droit historique, datant du plus haut moyen age...

                                                        Le comble est de transfomer sémantiquement un droit en limite intolérable, en empéchement de tourner en rond....Les gogos marchent à font, refusant de pousser la réflexion plus loin que leur chariot, y allant de leur petite analyse robotique sur le droit de disposer d’eux même, et de percer, raboter, quand ça leur chante.
                                                        Les médias, ravis de faire du télé trottoir, alimentent un débat formaté, et lancé par un contorsuim de capitalistes, ayant préparé l’offensive. 

                                                        La bible, nous dit que même le septième jour, dieu se reposa dans son hamac, et n’enmena pas sa sainte trinité dans un magasin de bricolage. 

                                                        L’absurde nous rattrape, et devient un objet de débat. 
                                                        C’est peut être le débat sur le débat qui’l faudrait faire ! 
                                                        Comment ose t’on polémiquer sur un sujet qui devrait être fermé, puisque non seulement la loi, mais l’usage, et l’histoire ont déterminé sa forclusion. 

                                                        Double, voir triple intéret :
                                                        - Faire croire aux couillons qu’on augmente leur pouvoir d’achat et leur liberté, en ouvrant davantage les portes des magasins, ( a priori l’un étant ressenti maintenant comme le corollaire de l’autre)
                                                        - Ejecter de l’écran des préocupations le sujets moins sensibles et moins conflictuels ( car même Claude Géant a besoin d’une perceuse pour accrocher ses tableaux de maitre....)
                                                        - En faire un nouveau champ d’expérimentation, dans le genre « loup trempant sa patte dans la farine »
                                                        - Montrer que l’état « ne peut pas tout » : ....Il vaut mieux se servir d’exemples pareils pour saisir l’imaginaire, en s’inclinant devant des enseignes commerciales, que de dire des paroles malhabiles, comme l’avait fait Jospin....

                                                        Car enfin, cette impuissance de l’état à se faire respecter inaugure on ne peut mieux le retour des seigneurs féodaux, jamais satisfaits de la part du gateau que le roi leur laisse.

                                                        « Pauvre ringard » vous disent ils, 
                                                        comme les nazis le faisaient, se servant eux aussi des magasins, ( voir la nuit de cristal) pour asseoir leur doctrine.

                                                        Le libéralisme ne reculera que le jour où les gens verront leur propre peau affiché en magasin, et diront " CA SUFFIT !
                                                        Espérons que ce ne soit pas alors trop tard !
                                                        Les ours se sont déjà fait avoir.

                                                        • alinea Alinea 1er octobre 2013 00:50

                                                          On joue à fond sur le « je ne peux pas attendre » ; alors « notre enseigne » vous satisfait !
                                                          Je bricole, je ne pense à rien ni n’anticipe ni ne prévoit rien ; maintenant les gens sont comme ça , ils ont bien le droit ! smiley
                                                          Zou, on prend la bagnole et on va chez bricotruc acheter les cinq clous qui nous manquaient ; en réalité on en achète cent, mais bon !
                                                          Voilà : bosser le dimanche c’est pouvoir satisfaire ses désirs ( qui ne sont que consommation !!) le dimanche aussi ; sinon, le jour du seigneur serait bien triste, non ?


                                                        • Yohan Yohan 30 septembre 2013 18:28

                                                          Je crois qu’on n’a pas bien compris que les trente glorieuses sont finies, bien finies. Il faut laisser la liberté à chacun d’ouvrir le dimanche et en même temps, le choix de ne pas travailler le dimanche si on ne le veut pas. Il y a quantité de gens qui ont besoin de gagner de l’argent et quantité de business qui ne demandent qu’à prospérer le dimanche. Tant que les gens ont le choix, je ne vois pas le problème. Perso, je hais les dimanche


                                                          • francesca2 francesca2 30 septembre 2013 18:45

                                                             Il faut laisser la liberté à chacun d’ouvrir le dimanche et en même temps, le choix de ne pas travailler le dimanche si on ne le veut pas. 


                                                            Là Yohan, du coup, je crois que c’est vous qui revez un peu ;
                                                            Vous croyez vraiment que, si on légifère sur le sujet, les gens auront le choix ? 

                                                          • jaja jaja 30 septembre 2013 18:56
                                                            Travail le dimanche : Non à l’instrumentalisation des salarié-ES ! Réduction du temps de travail et augmentation des salaires !

                                                            Samedi 28 septembre 2013

                                                            Le NPA dénonce la campagne médiatique lancée pour soutenir l’offensive patronale contre le Code du Travail. « Interdits de travail » titre le Parisien du 28 septembre relayant cette prétendue indignation contre les jugements des tribunaux qui ont condamné cette semaine Séphora, Castorama et Leroy Merlin à fermer leurs magasins après les soirs après 21 h ainsi que le dimanche ! Ces grandes enseignes de la distribution qui réalisent de juteux profits sur le dos des salariéEs, osent se poser en défenseurs des intérêts de ceux qui voudraient travailler la nuit et le dimanche. Elles annoncent même qu’elles ne respecteront pas la décision de justice.

                                                            Le NPA défend d’autres propositions pour répondre aux besoins des salariéEs : allocation d’études pour les étudiants afin qu’ils n’aient pas besoin de travailler, ni le dimanche ni le soir, pour financer leurs études, interdiction du temps partiel imposé (en particulier dans le commerce) mais réduction du temps de travail et augmentation des salaires, pas de salaire inférieur à 1 700 euros net par mois. On verrait alors qu’il n’y aurait pas grand monde comme candidatE au travail de nuit ou du dimanche !

                                                            Montreuil, le 28 septembre 2013

                                                            Philippe Poutou sur BFM contre le travail du dimanche

                                                            http://www.npa2009.org/npa-tv/all/all/38921


                                                            • DantonQ roiubu77 30 septembre 2013 21:17

                                                              Peut-être qu’en lieu et place des amendes, même « salées », il y’a avait des peines de prison pour les directeurs de magasins qui enfreignent délibérément la loi et des fermetures administratives des magasins dès qu’une infraction est constatée, ça en ferait réfléchir certains ! 

                                                              Évidemment, il faudrait assortir la fermeture administrative du magasin avec l’obligation de versement des salaires au taux majoré du dimanche et ce...pour tous les jours de la fermeture administrative ! Voilà qui materait vite fait ces patrons voyous qui sont prêt à sacrifier la vie personnelle de leurs salariés pour leur chiffre d’affaires !

                                                              Je constate une fois de plus que la justice est très partiale et laxiste en France dans certaines circonstances puisque de grandes enseignes peuvent se vanter de violer ses décisions en toute impunité quand il s’agit de la défense des droits des travailleurs, mais que cette même justice se montre très sèvère quand des syndicalistes de Continental bousculent des CRS qui veulent les empêcher d’accéder au siège de leur entreprise alors que leurs patrons-voyous mettent à sac la vie des familles des ouvriers en fermant la boîte pour faire augmenter leur cours de bourse ! Avouez qu’il y’a de quoi voir rouge et avoir envie de casser du cadre et du patron-voyou !

                                                              Après tout, les CRS n’avaient qu’à se pousser pour les laisser passer, et y’aurait pas eu de grabuge ni de blessés dans leurs rangs...


                                                              • DantonQ roiubu77 30 septembre 2013 21:27

                                                                Foutaises ! Un magasin qui ouvre le dimanche, il a besoin de suffisamment de personnel pour ouvrir...que fais-t’on à ton avis quand il n’y a pas assez de « volontaires » ? La réponse est simple...on impose ! au minimum, les managers font d’amicales pressions pour contraindre les réfractaires à venir quand même bosser en leur faisant bien comprendre qu’ils jouent avec le feu en cas de refus...quid de la vie privée des salariés non-volontaires alors ???

                                                                Il ne devrait y avoir que les services d’urgences d’ouverts le dimanche ( police, pompiers, samu, hopitaux et cliniques ) tout le reste doit rester fermer le jour du seigneur, point barre.


                                                                • viva 30 septembre 2013 22:15

                                                                  Travailler le dimanche pour vivre, c’est malheureux que des salariés doivent accépter cela. 


                                                                  Tout aussi grave est le manque de bon sens des patrons de ces magasins, les gens achètent ce dont ils ont besoin, ils n’achèteront pas plus parce que c’est ouvert le dimanche, par contre cela va mécaniquement faire monter les prix.
                                                                  Le seul point positif c’est que tout ceux qui viennent passer un moment au chaud dans les magasins en hivers , pourront aussi se réchauffer le dimanche.

                                                                  Les gens qui viennent se réchauffer dans les magasins en hivers n’est pas un phénomène nouveau 

                                                                  • mpag 1er octobre 2013 00:39

                                                                    Le choix, le choix et encore le choix

                                                                    Entre un syndicaliste qui est contre et un employé qui est pour 
                                                                    Les deux ont raisons et chacun doit voir son propre intérêt

                                                                    Remarque pour le syndicaliste, mise à part faire chier celui qui veut travailler et qui croit savoir ce qui est mieux pour les autres.......j’ai quelques doutes sur ces motivations........elles sont bien plus d’ordre politiques........que pour le bien être de son prochain ( Jésus se serait t’il réincarner parmi eux ?????)

                                                                    En clair on fait du bruit pour rien si les enseignes ouvrent le dimanche et des salariés sont prêts à y travailler le même jours, Pourquoi s’interposer et refuser ?????

                                                                    Oh non de quoi.......du bien être des salariés ??????...de notre passé religieux.. ?????
                                                                    ceci sont bien plus à leur avantages de voir ce qui les rends plus heureux que les autres. Non ???
                                                                    Je travaille le dimanche et Dieu n’est pas intervenu pour me foudroyer, je ne me sens pas plus mal, personne ne souffre le martyr dans ma famille et si je n’ai plus envie de le faire car JE NE TROUVE PLUS D’INTÉRÊT, j’arrête ou je change de boulot ou je ne signe pas le contrat 




                                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er octobre 2013 08:54

                                                                      mpag

                                                                      C’est l’exception à la loi qui génère les primes.

                                                                      Les primes sont versées pour le travail du dimanche comme compensation du sacrifice de sa vie familiale et sociale.

                                                                      Si cela devient la norme comme dans l’hôtellerie, ce sera « normal » de travailler le dimanche, pour un contrat de travail « normal »et un salaire « normal. »

                                                                      Il n’y aura plus aucune raison de verser les primes...

                                                                      Tous ceux qui se battent actuellement pour le travail du dimanche , en croyant défendre les salariés, l’auront dans le baba !

                                                                      Tout cela est un faux débat pour introduire de la division et de la confusion entre les salariés.

                                                                      La seule revendication qui vaille, c’est l’augmentation des salaires, mais avec une monnaie 30% plus élevée que le dollar, c’est pas gagné.
                                                                      Goldman Sachs préconisait l’an dernier une baisse des salaires français de 30%.

                                                                      Diviser pour mieux régner.


                                                                      • rocla+ rocla+ 1er octobre 2013 09:09

                                                                        Travailler le dimanche c ’est le stade Germinal . 



                                                                        Albert Zola .

                                                                        J’ accuse Leroy  et Casto de causer la mort de millions de pauvres gens . 

                                                                        J’ accuse que c ’est pas normal .




                                                                        • Denzo75018 1er octobre 2013 10:01

                                                                          Nos Syndicats qui pourtant ne représentent plus RIEN du monde du travail en France ont décidé de déclarer la guerre au travail et aux travailleurs !

                                                                          Un comble : des Syndicats qui sous prétexte de dogmatisme du repos du dimanche instauré il y a 40 ans, préfèrent ajouter du chômage en cette période de crise aiguë !!!!

                                                                          Auraient-ils oublié que nous ne sommes plus en 1945, que la société a évolué, elle s’est flexibilisé et les conditions de travail sont passé du productivisme à des services .....

                                                                          Quels syndicats rigides nous avons en France ! C’est pas sur eux qu’il nous faut compter pour progresser ou s’adapter !


                                                                          • mpag 1er octobre 2013 11:32

                                                                            Certaines entreprises n’ont aucun intérêt à ouvrir le Dimanche 

                                                                            Cela représente un coût non négligeable et la rentabilité n’est pas toujours au RDV 

                                                                            On se pose toujours en victime alors qu’il suffit d’un accord où les deux parties trouvent leur intérêts 
                                                                            Bien sur qu’il faut « proteger » le salarié (la loi du travail) mais de là à l’interdire
                                                                            Je ne vois pas de contremaître avec leur fouet derrière les manifestations pour l’ouverture le Dimanche
                                                                            Par contre je vois un certains dogmatisme de la part des syndicats qui préfèrent l’immobilisme face à la nécessité d’adaptation de la société aux libéralisme.

                                                                            Il n’y a plus de village Gaulois mais un village mondial
                                                                            IL FAUT ARRÊTER DE SE POSER EN VICTIME ET S’ADAPTER (et oui ça a réussi à plein de pays aussi......)


                                                                            • bart153 bart153 1er octobre 2013 18:29

                                                                              Le travail le dimanche ou la France, grand pays immobile et dépassé...

                                                                              J’étais l’autre jour à l’aéroport Charles de Gaulle où j’allais embarquer vers 23h. A ma grande surprise, la table du petit restaurant où nous étions assis nous a prié de chercher un autre endroit car l’heure venait de passer à 21h01. Quelle stupéfaction ! L’aéroport est plein à craquer de voyageurs qui ne demandent qu’une chose, pouvoir s’assoir et se ravitailler...mais en France, que nenni, il est 21h00, on ferme.

                                                                              alors qu’on n’aille pas dire qu’ouvrir un commerce le dimanche ne peut en aucun cas augmenter le chiffre d’affaires globale...


                                                                              • alinea Alinea 1er octobre 2013 23:25

                                                                                Au fond, l’épicier, le restaurant, l’artisan, le commerçant, le bistrot, le tabac, le boulanger, il fait bien ce qu’il veut - quoique je me demande s’il n’a pas obligation d’un jour de fermeture par semaine-, non, ce qui cloche, comme par hasard, c’est qu’il s’agit de chaînes de grande distribution, avec ce que cela induit d’anonymat, de contrainte, d’exploitation, de déshumanisation, d’obéissance et de servitude larvée, que l’on admet pas ouvertement, pour garder sa dignité, garder son libre choix d’accepter son sort à défaut de l’avoir choisi ; et puis l’on se délite sans s’en rendre compte, on est asservi(e) sans l’avoir vu venir, on est piégé(e)...
                                                                                pas question le samedi soir de veiller avec les potes, et le mardi matin en échange n’a pas la même fonction ; grasse matinée quand les gosses vont à l’école..c’est pas vraiment ça !!


                                                                                • Folacha Folacha 2 octobre 2013 08:20

                                                                                  Vous croyez que le problème du travail du Dimanche se résume aux étudiants de Castorama et d’Ikéa ?


                                                                                  Pourquoi les réunions de famille dominicales sont indispensables à tous sauf aux infirmières, gendarmes et autres pompiers ? Ce ne sont pas des humains comme les autres ?
                                                                                  Savez vous que pour la convention collective de l’hôtellerie-restauration seul le premier Mai est payé double s’il est travaillé ?
                                                                                  Ce gouvernement n’avait que le mot « égalité » à la bouche ces derniers mois, alors oui au travail le Dimanche payé double pour tous sans exception ! 
                                                                                   


                                                                                  • Michel DROUET Michel DROUET 2 octobre 2013 14:50

                                                                                    Bonjour Hervé

                                                                                    Pas faux : le marché se dynamisera pour l’enseigne restante mais pas pour les consommateurs soumis au monopole.


                                                                                  • Yohan Yohan 7 octobre 2013 21:30

                                                                                    Ce Dimanche, je suis allé, comme un gland de privilégié que je suis, faire un tour à l’abbaye de Royaumont avec mon frangin.

                                                                                    Sur ma route, j’ai croisé un guichetier de péage, deux flics, un chauffeur de taxi, une petite boulangère accorte, un caissier, trois employés de restaurant, une troupe de musiciens, un avion dans le ciel (sans pilote bien sûr) une animatrice patrimoine, un guide, un chauffeur de car, une vendeuse, une pharmacienne, une hôtesse de l’air, un ambulancier, un serveur de bar, un agent de sécurité... c’est vrai que le Dimanche, il n’y a que les cons qui travaillent dans ce pays smiley merci pour eux....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès