• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Petite mort à crédit

Petite mort à crédit

La survie à la carte …

Tout a commencé de manière insidieuse, sournoisement, sans que je voie rien venir. Je vivais chichement comme peuvent le faire les gens tels que moi qui ne disposent ni d'un gros salaire, ni de parents en mesure de les aider. Quand mes enfants sont nés, ma femme et moi, nous avons voulu le meilleur pour eux.

Bien sûr, nous avons eu recours aux vide-greniers pour acheter ce qui nous permettait d'accompagner leur arrivée. Jouets, chaise haute, siège- auto, vêtements : nous trouvions tout ce qu'il leur fallait à peu de frais. Nous avions l'impression d'être de bons parents, de leur acheter ce qui leur était nécessaire sans pour autant y mettre des sommes délirantes ou hors de notre budget.

Puis, les enfants ont grandi ; ils ont commencé à subir l'influence de leurs camarades, des réclames et des publicités. Ils s'indignaient des vêtements que nous leur achetions dans des solderies. Ils avaient honte ; ils réclamaient des « marques » : le symbole de la réussite dans une société du paraître.

Ce sont les chaussures qui entraînèrent notre chute ; maudites chaussures de sport pour des petit monstres qui n'en faisaient même pas. Qu'elles soient à virgule ou bien à bandes, elles coûtaient les yeux de la tête et cette fois, pas question de trouver chaussures à leurs pieds dans des marchés d'occasion. Il fallait le dernier modèle, la couleur à la mode, les lacets qui se voient dans la nuit …

Chaque achat provoquait un trou dans le budget familial. Pour compenser la dépense faramineuse, il fallait manger de la semelle et de la vache enragée toute l'année, se serrer la ceinture pour que nos enfants puissent marcher la tête haute. Trop influencés par des camarades dont les parents étaient plus aisés, ils exigeaient sans rien voir de la réalité de nos finances.

C'est ainsi que nous sommes tombés dans le piège des cartes de crédit, des achats à tempérament, différés, sans frais, sans dossier préalable. L'argent miraculeux en somme, tombant du ciel avant qu'il ne finisse par nous tomber sur la tête. Le pli était pris ; le geste si facile, la possibilité de s'adresser à plusieurs sociétés de crédit à la fois nous ont grisés.

Nous avons satisfait les demandes de nos enfants ; nous avons même devancé leur désir avec des achats de prestige, des téléphones multi-fonctions, des ordinateurs portables... Nous ne savions plus leur dire non : nous cédions et l'argent que nous n'avions pas nous brûlait les doigts. Les dettes s'accumulaient. Nous vivions à crédit désormais pour tous les achats de la vie quotidienne.

Tout a basculé lorsque j'ai perdu mon emploi. Les sourires de façade des vendeurs se sont soudainement figés. « Vous êtes sans emploi ? Ça change tout ! ». Non seulement je n'avais plus aucune facilité, mais il me fallait rembourser au plus vite ; la situation était devenue intenable pour ceux qui me poussaient au crime quelque temps plus tôt.

La première visite d'un huissier fut un coup pour toute la famille. Ce fut un viol, un crachat à la face devant tout l'immeuble, une injure devant des amis. Nous étions effondrés, incapables de dire franchement les choses à nos enfants. Eux, au lieu de nous soutenir, se mirent à réagir à leur manière contre ce qu'ils ressentaient comme une injustice. Ils nous fuyaient, se montraient désagréables, rentraient tard du collège.

Les résultats scolaires se firent de plus en plus mauvais. Il y eut des punitions, des sanctions, des demandes de rendez-vous par des professeurs de plus en plus en plus inquiets. Ces derniers nous faisaient les gros yeux, nous mettaient en cause comme si nous étions heureux de ce qui se déroulait devant nous. Nous ne pouvions plus payer la cantine, le logement. Partir en vacances était impossible.

Il a fallu ravaler notre orgueil, faire appel à des services sociaux, demander de l'aide au collège, réduire notre train de vie, faire comprendre aux enfants la réalité de nos finances. Nous étions une famille surendettée. La formule n'a aucun sens pour celui qui ne vit pas cette situation. Il faut changer de mode de vie, faire appel aux réseaux d'aide, découvrir les restaurants du cœur, les épiceries sociales, accepter de tendre la main, recevoir des aides en serrant les dents.

Les enfants furent les plus réfractaires à notre nouvelle situation. L'aîné bascula un temps dans la petite délinquance ; il trouva un refuge illusoire dans une bande de gamins laissés à l'abandon par des parents aussi désemparés que nous. Sa cadette perdit une année scolaire ; elle ne nous parlait plus, s'enfermait dans sa chambre, se réfugiant dans les réseaux sociaux.

J'allais bientôt perdre mes droits au chômage quand, avec ma femme, nous vîmes une annonce d'une petite commune rurale. Le maire cherchait un couple pour tenir une épicerie- bar-journaux afin de redonner vie à son village. C'était notre chance, l'occasion de reprendre tout à zéro. Nous disposions d'un logement et nous ne manquions pas de courage.

Cette fois encore, ce sont les enfants qui firent le plus de difficultés. La campagne, quelle horreur pour ces gamins élevés depuis toujours à la ville ! Les premiers mois furent un enfer à cause d'eux mais un bonheur dans notre nouveau commerce. Nous sûmes gagner la confiance des habitants ; bientôt le café devint un lieu de vie, de confidences, de loisir.

Puis le temps fit son œuvre ; le plus grand tomba amoureux d'une petite qui lui fit oublier ses folies ; elle lui apprit à aimer la campagne, lui fit partager sa passion des chevaux. Il se lança dans une formation de palefrenier. Sa sœur se découvrit la main verte ; elle fut initiée à l'art floral par une voisine, cliente de l'épicerie. Elle reprit sa marche en avant pour les études.

Dans quelques mois, notre dette sera apurée. Nous passons tellement de temps à notre travail que nous n'avons besoin de rien. Ma femme organise désormais des soirées avec des repas à thème. Nous sommes heureux, :nous avons retrouvé nos enfants et jamais plus nous n'achèterons quoi que ce soit avec des cartes de crédit.

Nous avons saisi une chance exceptionnelle. Nous avons osé la rupture. De cette aventure, reste une petite pancarte dans notre commerce : « La maison ne fait pas crédit ! ». Plus d'une fois j'ai raconté notre histoire à qui me demandait pourquoi cette annonce était placée de manière si visible. Ce fut le cas ce soir encore et c'est ainsi qu'une fois encore, je la racontai à un client plus curieux que les autres qui sortit son bloc-note.

 

Endettement vôtre.

Illustration originale de Nagy


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

108 réactions à cet article    


  • Sozenz 3 novembre 2015 13:32

    Merci pour ce témoignage très personnel, et pourtant si commun pour nombre de personnes .
    La grâce vous a souri. Préservez là .
     Vous avez vu un des pièges et ses effets ; Vous avez su relever le défit et voir les fruits qui ont été produits
    C est magnifique.


    • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 17:26

      @Sozenz

      Je ne suis qu’un truchement.
      Merci pour eux


    • Marc Chinal Marc Chinal 4 novembre 2015 11:53

      @C’est Nabum
      Lorsque vous vous serez libéré de l’utilisation de la monnaie, vous pourrez enfin vivre sans la peur du chômage, sans la peur liée au sang de vos enfants contaminé par des dizaines de produits toxics, etc.
      Mais il vous a fallu du temps pour vous débarrasser du « crédit », alors il vous faudra du temps encore pour ne serait-ce arrêter de mépriser la possibilité d’une civilisation de l’après monnaie.
      smiley


    • Intelle Intelle 3 novembre 2015 13:34

      Le crédit est un enfer pour bon nombre de gens, trop sollicités par la société qui nous entoure, nous séduit, nous oblige à répondre à des critères de mode, de conformité...Cela commence bien sûr avec nos enfants, sensibles aussi dès le plus jeune âge. Et c’est très difficile d’éviter l’engrenage du surendettement... 


      • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 17:27

        @Intelle

        Les stratégies des vendeurs de crédit devraient tomber sous le coup de la loi


      • Le421 Le421 3 novembre 2015 19:21

        @C’est Nabum
        Ben oui !!
        Le règne de la triche, je l’ai dénoncé dans mes articles et continue de façon incessante à le faire.

        Moment difficile et pourtant...
        Nos parents, du moins les miens, savaient dire « non ».

        Surtout, ils ne disaient pas pourquoi. Ils nous forçaient à le découvrir par nous-même.
        C’est ce qui fait l’apprentissage de la vie.

        Comme pour la planète ou la société actuelle.
        Le mal, ne cherchez pas, c’est nous qui le provoquons et l’invitons à table !!


      • Vipère Vipère 3 novembre 2015 13:41

        Belle leçon de vie !


        • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 17:27

          @Vipère

          Merci


        • Le p’tit Charles 3 novembre 2015 13:56

          Le crédit n’est en rien une obligation, sauf a vouloir paraitre (ou péter) plus haut que son nez...L’uniformité des masses décérébrées qui ne veulent pas réfléchir aux conséquences d’un crédit...On verra après..Après c’est trop tard.. !


          • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 17:29

            @Le p’tit Charles

            Il est facile de tenir raisonnement quand on a assez de distance pour échapper aux mécanismes évoqués ici.

            Je sais des situations ont des personnes pourtant raisonnables sont engluées dans ce piège affreux et la morale ne sert à rien pour les aider


          • Le421 Le421 3 novembre 2015 19:23

            @C’est Nabum
            Ne cherchez pas trop.
            Pour certains, un chômeur n’a pas de travail parce qu’il est feignant.
            Un type court vite parce qu’il est noir et ça lui sert pour voler les sacs à main.
            C’est simple, finalement !!  smiley


          • juluch juluch 3 novembre 2015 14:29

            C’est autobiographique Nabum ?


            Une histoire sur le paraître et la société de consommation à outrance.....

            Mes filles savent quand on peu ou pas et elles s’adaptent.

            les services sociaux on y a fait appel une fois.....plus jamais !

            Merci pour ce témoignage.

            • doctorix doctorix 3 novembre 2015 16:35

              @juluch

              Visiblement non, c’est la relation d’un témoignage.
              Tout crédit est un vol, puisqu’une banque prête de l’argent qu’elle n’a pas. Quand elle a un euro, elle peut en prêter 99, c’est juste un jeu d’écritures. Le Coran interdit l’usure, et certaines banques coraniques prêtent sans intérêt, ou bien font de la participation.
              Mais il y a une philosophie dans cette jolie histoire :
              Dans tout bien, il y a un mal, et dans tout mal il y a un bien.
              Les enfants de ce couple vont avoir une vie de rêve, loin des artifices de la modernité.
              Ce qui m’a rappelé des souvenirs, c’est que j’ai toujours acheté des chaussures à 50 euros, plutôt 30, et que pour mes enfants, c’était plutôt du 130...Des téléphones à 30 euros, eux à 2 ou 300...
              Souhaitons qu’ils survivent à leurs goûts dans le monde qui les attend, ou qu’ils en changent...



            • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 novembre 2015 16:38

              @juluch

              Je vais me faire incendier, mais ce n’est sans doute pas autobiographique.
              C’est juste le texte d’un prof, qui conchie les djeuns, alors que, les jeunes ne prennent que la société que les précédents leur laissent, et n’ont que les défauts que les adultes les laissent avoir.
              Ce serait trop facile si c’était aussi simple


            • juluch juluch 3 novembre 2015 17:16

              @Olivier Perriet
               il y a jeunes et....jeunes , ils ne sont pas tous pareil encore heureux...


            • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 17:30

              @juluch

              Le conteur s’autorise des libertés en abandonnant les rois, les princesses et les beaux chevaliers.

              La forme permet ainsi d’évoquer notre société et la vie me donne des fragments de réel pour construire mon récit


            • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 17:31

              @doctorix

              C’est une construction fictionnelle de vies réelles et assemblées

              Je suis conteur sans pour autant me dégager de mon époque


            • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 17:34

              @Olivier Perriet

              Je vous remercie de me mettre si bas ....

              Creusez encore un peu et je ne serai plus rien ! À moins que vous ne preniez la peine d’aller dans des établissements à forte population défavorisée et vous verrez les ravages de la dictature de la norme.

              Mais encore faut-il accepter de regarder


            • Croa Croa 3 novembre 2015 18:26

              À Olivier Perriet
              Je pense aussi qu’il s’agit d’un faux témoignage, d’un roman... Il manque un de ces détails qui signent le vécu.
              *
              Mais je peux me tromper et ce genre d’histoire arrivent vraiment, hélas !


            • 65beve 65beve 3 novembre 2015 18:36

              @juluch

              Bonsoir,
              Pour éviter d’être dans le rouge vous auriez dû rouler plutôt avec ça (sérieuses économies de carburant) ;
              http://futuremusic.com/2007/10/28/weekend-fun-funtrak-mini-paintball-tank/
              cdlt


            • juluch juluch 3 novembre 2015 19:34

              @65beve

               smiley
              Falait l’inventer en tout cas !!
              Différent du mien certes !

            • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 novembre 2015 09:10

              @C’est Nabum

              J’avoue que mes propos sont un peu caricaturaux.

              Mais le discours qui prétend que toutes les tares de la société sont le fait de minots de 16 ans, avouez que ça ne l’est pas moins.
              C’est un discours assez pervers de vieux qui fuit ses responsabilités


            • G. N’Doutpa 7 novembre 2015 12:58

              @olivier.perriet

              « C’est juste le texte d’un prof, qui conchie les djeuns »
              Traduction en français : « ce n’est que le texte d’un prof qui conchie les jeunes ».
              N’oubliez pas, monsieur, que si vous êtes parvenu un temps à un niveau honorable de réflexion nourri par vos études en histoire, vous le devez peut-être à des professeurs, en dépit bien sûr de votre immense talent naturel.
              On aurait pas une petite tendance au style « beauf » et la cuistrerie ?


            • jean-marc D jean-marc 3 novembre 2015 16:47

              @ l’auteur

              Bien en forme, n’est-ce pas en ces temps ?
              Bizarrement, cette histoire me rappelle la mienne, j’ai mis 5 ans a éponger l’équivalent aujourd’hui de 40.000 euros.
              Mais aussi bizarrement, j’ai moi aussi bénéficié d’un vent favorable : conclusion, il arrive il me semble toujours un événement qui à un moment nous fait changer de route, le tout est d’en prendre conscience et de saisir l’occasion.
              Bien à vous,

              • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 17:35

                @jean-marc

                On peut toujours croire au miracle, au destin, à la chance

                D’autres n’ont pas tous le vent favorable et vous attestez malgré tout que mon récit n’est pas fantaisie de ma part.
                Merci


              • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 4 novembre 2015 09:35

                @C’est Nabum

                dans un dossier de « conscience citoyenne »je parlais de pubs débiles pour les voitures (renault)

                mais j’oubliais de parler des« pubs subliminales » celles qui vous appellent a acheter ou voter

                celles des fournisseurs d « adresses ;; ’adresses mails et de numéros de téléphones  »

                vous cherchez « tondeuse » sur google pendant un certain temps vous recevez des pubs des vendeurs de tondeuses a moins 20 ;; ;; 40 ;; ; 60 %

                memes nos achats de couches culottes seniors sont tracés MERCI BIG BROTHER !!!!


              • gaijin gaijin 3 novembre 2015 17:50

                c’est l’histoire de tout le monde vu que pendant des années les banquiers nous ont expliqué qu’un pays ne pouvait pas être en faillite.
                sauf que .........

                crédit : moins tu peut payer plus tu paye ! 

                un grand merci général aux brillants économistes qui ont vendu la france aux banques en 73 ......

                ( y a des coups de fourches qui se perdent .....)


                • Croa Croa 3 novembre 2015 18:30

                  À gaijin,
                  Non ce n’est pas l’histoire de tout le monde ! (Mais bon au niveau des nations.... Peut-être ?)


                • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 18:34

                  @gaijin

                  La fourche me semble un supplice bien trop doux pour ces maudits bandits


                • gaijin gaijin 3 novembre 2015 18:46

                  @C’est Nabum
                  pourtant d’habitude pour le fumier c’est bien ça qu’on utilise ? smiley


                • gaijin gaijin 3 novembre 2015 18:48

                  @Croa
                  ben oui au niveau des nations ....dont nous faisons partie même si c’est a l’insu de notre plein gré
                  ( ils s’endettent et nous payons ....)
                  c’est que j’ai écrit je croa smiley


                • zygzornifle zygzornifle 3 novembre 2015 17:59

                  C’est au moment de payer ses impôts qu’on s’aperçoit qu’on n’a pas les moyens de s’offrir l’argent que l’on gagne.....Fréderic Dard


                  • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 18:35

                    @zygzornifle

                    La dérision lui va si bien


                  • Arnaud 3 novembre 2015 19:10

                    Cela dit, le crédit n’est pas forcément synonyme de dépenses idiotes, ou d’image...
                    Tout augmente sauf les salaires, même en vivant chichement, il arrive de ne plus pouvoir faire face...
                    Et je ne parle pas des mauvaises surprises faites par la Trésorerie Principale...Les hausses d’impôts locaux font quand même mal...


                    • Le421 Le421 3 novembre 2015 19:35

                      @Arnaud
                      Alors, réfléchissons...

                      Je veux me payer une nouvelle bagnole.
                      Deux solutions, je la paye cash* ou je prends un crédit.
                      Exemple vécu chez Sarlat Autos, garage Citroën en 1998.
                      Si je prenais un crédit, j’avais une remise sur le prix d’achat.
                      En payant cash, niet !!
                      J’ai partagé la poire en deux. Et puis, ça tombait bien, il y avait un crédit « à zéro pour cent » si on amenait un apport !!
                      Vous savez quoi ??
                      Au final, frais de dossier et frais divers, ils m’ont baisé 6.000 francs de l’époque.
                      Je peux vous dire que le directeur commercial, Pierre G., il s’est pris une « ronflée » devant tout le monde... Je lui en ai mit pour 6.000 balles.
                      Non mais !!

                      Alors, maintenant, je mets de coté un peu par-ci et par-là et j’achète quand j’ai le fric.
                      Et entre temps, le matos a évolué !!
                      Tout bénèf’

                      *J’avais les sous disponibles, je précise. Voiture d’occase récente, of course !!


                    • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 20:01

                      @Arnaud

                      Et ce n’est pas prêt de s’arrêter
                      Nous sommes les moutons à tondre tandis que les grosses fortunes et les grandes entreprises ne paient plus rien


                    • Croa Croa 3 novembre 2015 22:01

                      À Le421
                      L’intérêt d’une « nouvelle » bagnole ? (Sauf si t’as complètement cassé l’actuelle.)
                      Moi j’ai toujours la même bagnole (ou presque puisque j’ai tout de même cassé une 4L et maintenant en fait j’en ais deux : une AX et une 504.) ET JAMAIS EU AUCUN CRÉDIT SUR LE DOS smiley Je vis dans un environnement que certains trouverait désuet mais Heureux et, surtout : LIBRE !  smiley smiley smiley


                    • mimi45140 4 novembre 2015 09:48

                      @Croa

                      Je suis comme vous mes véhicules ont plus de dix ans et je ne vois pas en quoi leurs changements m’ apporterait un plus , mais cela n’ a pas été toujours le cas .

                       Je comprend fort bien les envies des jeunes générations , au vue des publicités , pression médiatique , modernité ( mot magique qui détruit toute objection ) la plus jeune de mes filles n’ a pas compris récemment la consommation sur route aux limitations de sa vielle ( pour le système ) saxo de 10 ans , 3,9 litres effectivement sa voiture est démuni de tout artifice , les pannes basiques sont réparables facilement ( 3 minute pour une ampoule de feu arrière ) les pièces d ’ occasion sont nombreuses , le coût d’ entretien dérisoire ,le filtre a huile de conception identique coûte 3 fois moins cher que sur une voiture récente, mais elle a hâte de se payer une voiture récente , chaque fois qu’elle me le dis je lui répond que plus tard elle regrettera les frais d’entretien de sa petite saxo. 

                      J’ai une voiture géniale mais pas dans l’air du temps économique, indestructible ( moteur 1,5 d PSA , chassis entièrement galvanisé, carrosserie plastique teinté dans la masse ) ultra modulable cabriolet , berline 4 places avec hayon , camionnette avec toit haut ( comme un kangoo ) et pour finir plateau , elle est française, à part cela ont a pas d’idées c’est une aixam méga monté essentiellement avec des piéces de 106 ou ax elle existe même en 4x4 pour la montagne.

                    • taketheeffinbus 3 novembre 2015 19:29

                      Moralité : faites, élevez et laissez grandir vos enfants loin de la ville, dans les campagnes.


                      • Le421 Le421 3 novembre 2015 19:38

                        @taketheeffinbus
                        Quoi ??
                        La campagne des « bouseux » ??
                        Y’a le WIFI au moins ??
                        Et la 4G, y’a la 4G, la fibre ??

                        Parce que ça, pour aller sur Facebook ou faire du streaming, c’est IN-DIS-PEN-SABLE !!
                        Vital, essentiel, etc...
                        Et un Mc DO, y’a un Mc DO au moins ??  smiley


                      • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 20:02

                        @taketheeffinbus

                        Si vous ajoutez à mes simplifications les vôtres, on va tout compliquer


                      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 4 novembre 2015 09:42

                        @Le421

                        surtout pour te faire entuber par wi fi internet c’ EST PLUS CLASSE  !!!

                        si tu dis « roulé par caisse sans épargne  » CA FAIT SANS DENTS NON ?????


                      • Le421 Le421 3 novembre 2015 19:42

                        Bonsoir C’est Nabum...

                        J’ai un vécu, c’est peut-être dur à avaler pour certains, métier à la con (militaire), reclassement difficile, divorce, etc, proche de ce que vous décrivez.
                        Je suis passé par la case SDF et je ne m’en cache pas.
                        Remonter est extrêmement difficile.
                        Mais possible.
                        Une question de choix.
                        A un certain âge, c’est plus facile.
                        Quand on a compris les voleurs qui nous entourent. Costard, cravate, chemise blanche.
                        Je les renifle à 100m maintenant.


                        • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 20:04

                          @Le421

                          Vous avez raison c’est la panoplie du brigand distingué mais redoutable et impitoyable

                          Mais je tire sur la cravate pour les étrangler .... C’est exactement ce qu’ils font, c’est donc de la légitime défense


                        • lloreen 3 novembre 2015 19:43

                          La dette n’ existe pas. C’ est la propagande quotidienne et l’ endoctrinement des foules qui font que les gens imaginent qu’ ils sont endettés envers quelqu’ un.
                          Ces escrocs créent l’ argent à partir de votre signature sur une demande de crédit.
                          Ils n’ offrent absolument rien en échange et c ’ est donc une escroquerie basique à laquelle les gens se soumettent.

                          Toutes les informations sont en lien. Diffusez-les autour de vous, elles éviteront peut-être à d’ autres de tomber dans l’ enfer de l’ endettement.

                          http://comprendre-oppt.blogspot.fr/

                          Il faut savoir que la nation française souveraine n’ existe plus depuis 1973, date à laquelle Giscard a fait voter la loi qui porte son nom et qui a offert la création et le contrôle de l’ argent de la nation française sur un plateau aux Rothschild et à leurs complices.

                          Le Canada a annulé la loi Rothschild (1973) le 26 janvier 2015 en la déclarant inconstitutionnelle.
                          http://www.alterinfo.net/La-loi-Rothschild-a-ete-annulee-au-Canada-le-26-janvier-2015—A-quand-la-France-video-3-57_a111672.html

                          Dès que le peuple de France décidera d’ ôter aux Rothschild et aux filiales sous leur contrôle leur mainmise sur la création de la monnaie à partir de la dette, la dette sera aussitôt suspendue.
                          Depuis le 18 juin 2015, des citoyens ont fondé le conseil national de transition sur le modèle de celui élaboré par monsieur Sarkozy pour créer un organe chargé de déstabiliser le colonel Kadhafi en Libye, rendant donc du même coup cet organe légitime...

                          Le CNT en France a été crée sous l’ impulsion de citoyens de France pour organiser une assemblée constituante et un referendum qui donnera une nouvelle constitution à la France.

                          http://www.conseilnational.fr/

                          Il faut savoir que la république française est une corporation privée inscrite auprès de la SEC américaine (security & exchange commission) soumise financièrement à Washington DC (District of Columbia) qui ne dispose d’ aucune souveraineté financière, celle-ci étant soumise au contrôle de la City de Londres sous le contrôle des Rothschild.

                          La preuve en lien.

                          UPIK® Record - L LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
                          Non-registered name or business unit
                          LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered address55 R DU FAUBOURG SAINT HONORE LPost code75008 LCityPARIS
                          CountryFrance WCountry code241
                          Post office box number

                          Post office box town

                          Telephone number

                          Fax number

                          Name primary executive
                          WActivity (SIC)9199

                          Il en est de même pour toutes les républiques européennes qui ne sont rien d’ autre que des corporations privées sous le contrôle de la City de Londres.
                          Les présidents à la tête des républiques sont des dirigeants de sociétés commerciales soumises au contrôle de la haute finance internationale.
                          OPPT a forclos toutes ces corporations privées agissant sous le couvert d’ états le 25.12.2012.

                          Bien qu’ aucune information n’ ait filtré , les hauts dirigeants connaissent cet état de fait et continuent à faire comme si de rien n’ était parce que les populations sont désinformées et laissées dans l’ ignorance à ce sujet.


                          • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 20:06

                            @lloreen

                            Y aura-il un délit de négationnisme pour la dette également.

                            Prenez garde bientôt vous serez accusé d’être un crypto-syndicaliste
                            Les temps sont délicats pour ceux qui pensent autrement


                          • lloreen 3 novembre 2015 20:16

                            @C’est Nabum
                            « 
                            Les temps sont délicats pour ceux qui pensent autrement »

                            Au contraire.
                            Ils sont très délicats pour les escrocs.


                          • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 20:23

                            @lloreen

                            Les escrocs se portent bien
                            Ils sont dans les allées du pouvoir


                          • lloreen 3 novembre 2015 20:56

                            @C’est Nabum

                            « 

                            Les escrocs se portent bien
                            Ils sont dans les allées du pouvoir »

                            C’ est ce qu’ ils font croire aux aveugles et aux comateux.
                            Quel pouvoir ?
                            Il n’ en ont aucun ; sur moi en tous cas.


                          • lloreen 3 novembre 2015 21:32

                            @lloreen
                            Il faut savoir que la nation française souveraine n’ existe plus depuis 1973.

                            En fait, je me suis exprimée de façon un peu inexacte.
                            La nation souveraine existe toujours bien. Les escrocs ont juste placé un écran de fumée (la dette) sur le territoire ; les habitants s’ imaginent qu’ ils sont dans le brouillard (endettés) et attendent (en vain) un chevalier vaillant pour les en sortir.

                            En fait il n’ y a rien d’ autre à faire que de dissiper le brouillard (démasquer les imposteurs qui n’ ont aucune légitimité en tant que dirigeants de sociétés commerciales.
                            C ’est ce que le conseil national de transition est en train de faire et que les islandais ont fait en 2009.

                            Pour information.
                            L’ Islande réécrit sa constitution.
                            http://www.wikistrike.com/article-revolution-loin-des-medias-l-islande-reecrit-entierement-sa-constitution-99142021.html

                            Depuis la révolution islandaise,une partie de la dette hypothécaire des ménages islandais a été annulée par deux fois.
                            http://www.express.be/business/fr/economy/lislande-annule-encore-une-fois-une-partie-des-emprunts-hypothecaires-des-menages/209361.htm

                            L’ Islande a laissé ses banques faire faillite et a jeté des banquiers en prison.

                            http://www.express.be/business/fr/economy/lislande-a-laisse-ses-banques-faire-faillite-et-jete-des-banquiers-en-prison-et-voici-ce-qui-sest-produit/214182.htm


                          • lloreen 3 novembre 2015 20:14

                            Il faut savoir que le système des corporations privées agissant sous l’ APPARENCE de la légitimité ne sont rien d’ autre que des sociétés commerciales privées.
                            Une fois que vous avez compris cela, vous comprenez l’ ampleur de la manipulation à laquelle sont soumis les peuples depuis des générations.

                            Les nations souveraines, qui disposent d’ un territoire national ont pour guide une constitution.
                            Cette constitution se situe au-dessus des pseudo-lois de corporations privées qui n’ ont aucun poids dans la mesure où elles ne sont rien de plus que des règlements internes ayant vocation à s’ appliquer au sein d’ entreprises privées.

                            Ces sociétés commerciales privées ont pris le titre de « républiques » au sens de res publica (chose publique).
                            Dans ces res publica, les êtres de chair et de sang (vous et moi) se sont vu revêtir de la personne juridique qui n’ est qu’ une fiction, un morceau de papier.
                            Vous n’ êtes donc jamais une personne, mais vous avez une personne (fiction)

                            C ’est cette fiction (personne) que ces capitalistes assimilent à leur chose et qu’ il gèrent en la soumettant à leur contrôle en levant les taxes, les impôts, les cotisations, etc... à partir du travail de la masse laborieuse.

                            Car il faut savoir aussi que le capital dont disposent ces capitalistes ne se mesure pas en argent mais en ressource : la masse laborieuse.
                            La notion capitaliste de « ressources humaines » n’ est donc ni un hasard ni anodine...

                            La seule et véritable valeur est l’ être humain.

                            Un paquet de papier coloré sur lequel des chiffres sont apposés n’ est rien d ’autre que du papier.
                            Placez un paquet de 100 euros au milieu d’ un champ, devant une mine, devant des ordinateurs, des machines ou des vergers, il ne se passera jamais rien.
                            Plantez ce paquet et attendez que les arbres fruitiers poussent : vous risqueriez de mourir de faim avant de récolter un pépin.

                            Arrêtez de vous prostituer contre de la monnaie de singe ; échangez vos savoir-faire et vos compétences et vous appauvrirez ipso facto les escrocs et les esclavagistes qui se goinfrent à partir d’ une escroquerie basique propagée, encouragée et huilée par des individus sans foi ni loi dont la seule raison de vivre est le massacre de millions d’ individus laissés dans l’ ignorance de leur véritable force : celle de l’ insoumission. 


                            • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 20:26

                              @lloreen

                              Je fais à ma modeste mesure

                              Mes textes sont libres de droit, je lutte ainsi à ma manière contre l’odieuse Sacem

                              J’ai pris une retraite anticipée pour laisser la place à un autre

                              Je refuse de me vendre pour de l’argent même si je réclame uniquement que ce qui me permet de vivre honorablement

                              Je lutte comme je peux sans faire de grande théorie


                            • lloreen 3 novembre 2015 21:02

                              « Je lutte comme je peux sans faire de grande théorie ».

                              C ’est l’ essentiel et vous avez bien raison.
                              Laissez la lutte à la SACEM...ceux qui luttent ont déjà perdu. Les vainqueurs n’ ont pas besoin de lutter.


                              • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 21:37

                                @lloreen

                                Je vais mon chemin sans plus jamais m’occuper d’eux


                              • lloreen 3 novembre 2015 21:50

                                @C’est Nabum

                                C’ est une très sage décision.


                              • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2015 12:10

                                @lloreen

                                La sagesse me gagne


                              • L'enfoiré L’enfoiré 3 novembre 2015 21:18

                                Bonsoir Nabum,

                                « Quand mes enfants sont nés, ma femme et moi, nous avons voulu le meilleur pour eux. »

                                Voilà toute l’histoire en une phrase.
                                Et une question : Pourquoi chercher à avoir des enfants ?
                                Pour faire comme tout le monde ?
                                Parce que c’est pour suivre l’éducation judéo-chrétienne ?
                                Pour avoir des successeurs ?
                                Etiez-vous à mène d’en avoir plusieurs pour leur donner la meilleure éducation ?

                                Si vous répondez à cela, vous aurez tout compris du risque que vous avez pris.
                                Ce sont des questions que je me suis posées.
                                Et j’y ai répondu...
                                 


                                • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 3 novembre 2015 21:32

                                  @L’enfoiré

                                  Croyez-vous que vos parents se les sont posées ?


                                • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2015 21:38

                                  @L’enfoiré

                                  Je ne pense pas que l’héritage judo-chrétien soit responsable de cet appel des générations, de cet appel de la nature à se reproduire

                                  C’est quelque chose de plus fort qui dépasse la culture


                                • lloreen 3 novembre 2015 22:08

                                  @L’enfoiré

                                  Avoir des enfants est la plus merveilleuse chose au monde à une condition. Celle des les soustraire dès le début à l’ emprise des marchands d’ illusion. C ’est le but de l’ éducation.
                                  C ’est extrêmement difficile et périlleux si on patauge dans les zones marécageuses mais c ’ est un pur bonheur si on marche sur la terre ferme avec des milliers d’ autres qui partagent la même vision. Rien ne peut nous ébranler.
                                  On marche, on court et on vole. De plus en plus loin et de plus en plus haut. Il n’ y a personne pour nous arrêter parce que nos voies sont parallèles.

                                  Quelques-uns l’ ont compris et s’ offrent même le luxe de partager la connaissance.

                                  L’ énergie gratuite et illimitée.
                                  https://www.youtube.com/watch?v=1AEMQGmy8vE
                                  https://www.youtube.com/watch?v=sK0H26NGxSc
                                  https://www.youtube.com/watch?v=4e7Tee2Z4Dg
                                  https://www.youtube.com/watch?v=TCSRu6ApO8s

                                  Ceci n’ est évidemment qu’ une infime partie de technologies disponibles, le reste étant mis sous le boisseau pour garder un troupeau ignorant taillable et corvéable à disposition pour les conflits d’ intérêts entre les uns et les autres.

                                  Pourquoi voudriez-vous qu ’on se prostitue pour de la monnaie de singe alors que tout est là, à portée des mains et des yeux ?

                                  Nos enfants ne seront jamais des singes savants courant après des morceaux de papiers colorés, autrement dit de la monnaie de singe.
                                  Ils ne se soumettront ni à des escrocs ni à des esclavagistes.Ni à des racketteurs ou des maitres-chanteurs.
                                  Ils n’ iront jamais se faire embrumer leur conscience sur les bancs d’ une école dévoyée par des larbins aux ordres de désaxés mentaux atteints de folie furieuse (créer des guerres et en vivre grassement) ou de folie des grandeurs (chercher un pouvoir hypothétique sur d’ autres encore trop subjugués par de fausses croyances).

                                  L’ ultime bonheur et l’ ultime honneur pour moi en tant que femme est mère est d’ avoir permis à deux vies de connaître la vie sur terre.
                                  Pas une vie d’ esclave mais celle d’ êtres souverains et libres.

                                   


                                • L'enfoiré L’enfoiré 5 novembre 2015 13:16

                                  @Parlez moi d’amour, bonjour,


                                   Amusant votre réponse.
                                   Cela ne vous est pas arrivé à l’esprit que les parents peuvent avoir des enfants non désirés ?
                                   J’ai été un accident de parcours. Si la pilule avait existé, peut-être ne serais-je pas là ? 

                                • L'enfoiré L’enfoiré 5 novembre 2015 13:25

                                  @lloreen bonjour,


                                   J’ai aimé votre réponse un peu mieux construite.
                                   Le problème n’est pas tout à fait là.
                                   Vous vivez en société, c’est à dire submergé par la pub.
                                   Vos enfants sont très malléables par cette voie.
                                   Quand j’étais jeune enfant puis ado, il n’existait rien de tout cela.
                                   Pas de voyages très loin avec l’école, pas de vacances de neige, pas de... GSM, même pas de télé...
                                   Je vous parle évidemment d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre comme le chante Aznavour.
                                   Le capitalisme a tout changé. Pour faire du bénef, il a produit la quantité pour remplacer la qualité.
                                   Je n’ai aucun problème si on devait supprimer la pub.
                                   Oui, tout est là à portée de main... en dehors des villes.
                                   Je connais très bien votre pensée très féminine. 
                                   Mais ne vous en faites pas ma vie n’est pas du tout un esclavage. 
                                   Elle ne dépend d’aucun enfant. 
                                   Etre souverain et libre, je n’ai pas attendu pour l’être.
                                   Vous avez mis deux vies sur terre.
                                   Bien, c’est une bonne arithmétique 1+1 = 2.
                                   Pensez à ce qui se passe quand cela devient 1+1=6.
                                   Dans combien de temps, y aura-t-il un trop plein qu’on ne pourra peut-être plus nourrir ? 


                                • L'enfoiré L’enfoiré 6 novembre 2015 17:39

                                  @C’est Nabum,



                                • L'enfoiré L’enfoiré 6 novembre 2015 17:41

                                  Je le reprends pour être sûr que vous pouvez la lire

                                  1/ L’humain a-t-il un instinct de reproduction ?

                                  En biologie, l’instinct correspond à un comportement d’origine génétique. Il n’existe certainement pas un gène qui détermine le désir d’enfant. Mais le désir d’une transmission génétique, d’avoir une descendance, est un fondement de l’évolution biologique. Sans reproduction, toute forme d’évolution est impossible. Maximiser son succès en matière de reproduction, c’est-à-dire produire des jeunes et assurer leur survie, est la raison d’être des organismes. Au cours des millions de générations, l’évolution biologique et l’évolution culturelle ont, ensemble, conduit à ce que les organismes optimisent leur succès reproductif. Cela est vrai pour tous les organismes : les plantes, les champignons, les levures, les bactéries, les animaux et les humains.

                                  2/ Pourquoi fait-on des enfants ?

                                  Pour un biologiste, la réponse est relativement évidente. Avoir des enfants permet de transmettre des copies de ses gènes au cours des générations. Sans transmission génétique, sans succès reproductif, l’individu disparaît et n’existe pas à l’échelle de l’évolution biologique. A cette vision de biologiste un peu “froide” s’ajoute une composante psychologique fondamentale : avoir des enfants correspond à créer une famille, à construire avec son partenaire… Autant de facteurs qui relèvent du partage et de l’amour.

                                  3/ Mais certains humains ne veulent pas d’enfants…

                                  L’Homme fait en effet figure d’exception à cet égard. La culture (éducation, expériences, convictions philosophiques…) et/ou des facteurs médicaux conduisent certains à ne pas souhaiter d’enfants. L’envie d’avoir des enfants requiert aussi une réceptivité physiologique. Par exemple, la maturation sexuelle s’accompagne de profondes modifications hormonales, comme la production cyclique d’hormones sexuelles (testostérone, œstrogènes, progestérone), ou encore la production d’hormones impliquées dans l’affiliation sociale (ocytocine, vasopressine). A ces fluctuations, s’ajoutent des variations directement associées au vécu. Par exemple, le sentiment “amoureux” modifie les concentrations de certaines hormones dans le sang. Notre environnement hormonal (intérieur) et social (extérieur) interagissent en permanence. L’environnement affecte directement l’expression de nos gènes, dont la synthèse d’hormones. Pour le désir d’enfants, la physiologie est très importante, les hormones sont fondamentales. Mais il faut aussi être disponible dans sa tête, il faut en avoir envie. En d’autres termes, il faut que l’épanouissement affectif et les expériences personnelles se traduisent par un terrain hormonal favorable.


                                • lloreen 8 novembre 2015 16:07

                                  @L’enfoiré
                                  « Dans combien de temps, y aura-t-il un trop plein qu’on ne pourra peut-être plus nourrir ? 

                                  Je vais me faire cynique bien que je ne le sois pas.
                                  La réponse est : jamais.
                                  D’ une part parce que les gouvernants ont instauré un système mortifère qui sait très bien se débarrasser du »trop plein« (crises, guerres, maladies,avortement,eugénisme).

                                  D ’autre part parce que la solution existe comme un exemple est démontré ici.
                                  Cela ne va pas dans le sens du système capitaliste donc cela n’ est pas porté à la connaissance générale. Mais cela existe bien.

                                  https://www.youtube.com/watch?v=eqwxKwG93Hg

                                  N’ hésitez pas à en parler autour de vous.

                                   » Le capitalisme a tout changé."

                                  Le capitalisme est basé sur une ruse et une arnaque intrinsèque et il a permis de prendre l’ ascendant sur l’ être humain parce qu’ il s’ identifie à la fiction (personne juridique) créée pour instaurer ce système maléfique.

                                  On est souverain lorsque l’ on ne s’ identifie pas à sa fiction juridique (notion de la personne) mais que l’ on vit sa vie en tant qu’ être.


                                • L'enfoiré L’enfoiré 8 novembre 2015 17:47

                                  @lloreen
                                  Bonjour,

                                  Ce n’est pas que le système capitaliste. Revoyez votre histoire. 
                                  Toute l’histoire du monde à cru trouver cette solution.
                                  Regardez les religions, combien de morts n’ont elles pas généré aux nom de...

                                • zygzornifle zygzornifle 3 novembre 2015 22:32

                                  avec ses 2200 milliards de dette l’exemple vient d’en haut ....


                                  • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2015 08:38

                                    @zygzornifle

                                    L’inflexion de la courbe n’est pas pour demain



                                    • gogoRat gogoRat 4 novembre 2015 01:24

                                      pas sûr de savoir à quelle sauce « petite mort » est ici censée être inter-prêtée  ?


                                      • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2015 08:42

                                        @gogoRat

                                        Osez la rélecture


                                      • Jeff84 4 novembre 2015 06:17

                                        J’ai écrasé une petite larme sur la fin, mais le début m’a fait grincer des dents.


                                        Vous ne prenez aucune responsabilité pour ce qu’il vous est arrivé.

                                        On ne vous a pas obligé, c’est vous qui avez signé ces emprunts. Et ce, simplement parce que vous n’avez pas eu le courage d’apprendre à vos enfants que le paraître, c’est de la connerie. Ou plus tard, de leur apprendre que l’honnêteté intellectuelle passe par la reconnaissance de ses erreurs, pas par la désignation d’un responsable, même partiel.

                                        • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2015 08:43

                                          @Jeff84

                                          Je ne suis qu’un truchement ...


                                        • Jeff84 4 novembre 2015 18:49

                                          @C’est Nabum
                                          Et que cela change-t-il ?


                                        • Eliott40000 4 novembre 2015 08:29

                                          Bravo à l’auteur pour l’écriture.
                                          Et bravo aux inspirateurs pour leur choix.


                                          • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2015 08:44

                                            @Eliott40000

                                            Merci mon ami

                                            Les compliments ici sont moins nombreux que les propos cyniques.
                                            Ce monde me semble bien malade


                                          • CHALOT CHALOT 4 novembre 2015 08:58

                                            Merci à Nabum pour ce texte et à Nagy pour ce dessin

                                            Nous organisons à Vaux le Pénil
                                             un colloque sur le surendettement le samedi 14 novembre

                                            http://www.familles-laiques-de-vaux-le-penil.fr/2015/10/faire-face-aux-situations-de-surendettement.html

                                            Il y aura des témoignages et des échanges

                                            Ce texte et ce dessin seront présentés, si nous avons l’accord des auteurs et nous aurons aussi l’intervention de la Ligue d’improvisation de Seine et Marne pour des mises en situation ludiques


                                            • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2015 10:39

                                              @CHALOT

                                              Mon accord est automatique et naturellement c’est une grande fierté

                                              Hélas, je suis retenu à Orléans par un spectacle.
                                              J’espère de tout cœur que ce n’est que partie remise


                                            • Karol Karol 4 novembre 2015 09:19

                                              Merci pour ce très beau texte qui décrit fort bien le mal de notre époque : le recours à l’endettement pour se plier à la dictature des marques et de l’obsolescence programmée. Endettement qui par le jeu des intérêts ne fait que concentrer encore plus la richesse entre quelques mains en appauvrissant encore plus celui qui a recours à cet argent « fictif »et nocif.


                                              • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2015 10:40

                                                @Karol

                                                Mais comment font les actionnaires, les publicitaires, les banquiers pour se regarder dans une glace ? Pauvres gens sans âme ni conscience


                                              • elmango elmango 4 novembre 2015 09:39

                                                C’est pitoyable cette excuse qu’ont les parents d’utiliser leurs enfants pour justifier de leur mauvaise gestion ( pas seulement financière ) . Si ces enfants sont déjà des tels monstres autoritaires et intolérants, ça promet quand ils auront atteint l’âge adulte .
                                                 Avec des mères qui crament leurs cigarettes devant les séries américaines et les pères qui passent leur temps libre à jouer aux jeux vidéo , forcément les gosses sont bien mal entourés .


                                                • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2015 10:42

                                                  @elmango

                                                  Les parents font souvent ce qu’ils peuvent et les profiteurs usent de moyens particulièrement sournois


                                                • shiatsulandes40 shiatsulandes40 4 novembre 2015 09:45

                                                  Bonjour à tous ....Vous avez sûrement tous raison à propos du piège qu’est le système du crédit ...mais nous pouvons aussi penser différemment ...En considérant le résultat heureux de cette « aventure humaine et financière » pourrait on qualifier le crédit dans ce cas comme « bonne chose » qui a participé en fin de compte à rendre une famille heureuse ? ....peut t’ont considérer ce qui nous arrive , autant en « bien » qu’en « mal » comme un outil que nous devons comprendre pour évoluer vers une analyse« des choses de la vie » un peu plus subtile qui nous échappe souvent ...un accident de la route que nous avons subi ? analysons ce qui s’est passé ensuite ....chacun a sûrement en tête un anecdote qui devrait permettre un certain recul vis a vis de la qualification donné aux choses de la vie ...Bon ? mauvais ? bien ? mal ?
                                                  Une altercation avec un mec ?un vol ? un incident ? je me demande toujours à quoi cela correspond dans ma vie et ce que je dois en comprendre à un niveau plus subtil ...et pour citer un de mes maîtres : «  »« Ou tu vas vers le subtil ou tu restes dans la mer-de. »«  »« ..depuis , j’ai compris la profondeur de cette façon de » voir " et je peux assurer que cela aide à voir la vie autrement ...Mais il faut bien avouer qu’il est plus facile de trouver du temps à écrire sur le net qu’a converser un peu en tête à tête avec soi même ....


                                                  • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2015 10:43

                                                    @shiatsulandes40

                                                    Chacun voit midi à sa porte

                                                    On peut lire ce conte de bien des manière


                                                  • shiatsulandes40 shiatsulandes40 4 novembre 2015 11:25

                                                    @C’est Nabum
                                                    oui , bien sur que cela peut se lire de différentes manières ..Ce sur quoi je voulais mettre le doigt , c’est que peut importe ou je lise et sur quelque sujet sociétal que se soit , le regard des commentateur est toujours du point de vue très ....comment dire ..humain ......Très peu de commentaires ou d’articles plus subtils , ne s’adressant pas aux partisans du pour ou contre , mais a ceux qui aimeraient appréhender la vie d’un autre point de vue .D’ou ces discussions interminables qui n’apportent que peu et qui ne font jamais changer les choses ...la preuve en est que depuis des milliers d’années que les hommes discutent et débattent , le résultat est éloquent : une humanité au bord du gouffre !!
                                                    Les études de médecine chinoise commences par une lecture du tao ( histoire de savoir comment l’univers marche et de pouvoir ainsi agir sur l’univers de l’humain )...écrits hautement subtils ....voici quelques minutes sur le sujet ou comment une façon subtile de voir les choses peuvent aider à vivre et à changer le monde ....https://youtu.be/Rnm78MkMves


                                                  • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2015 12:09

                                                    @shiatsulandes40

                                                    Merci

                                                    Je vais m’imprégner de philosophie orientale


                                                  • shiatsulandes40 shiatsulandes40 4 novembre 2015 13:14

                                                    @C’est Nabum
                                                    http://www.chineancienne.fr/ ..............pas mal de bouquins gratuits ici sur le sujet ...et articles divers des conseils de lecture su tu veux ...bonne lecture 


                                                  • L'enfoiré L’enfoiré 5 novembre 2015 13:37

                                                    @shiatsulandes40, 


                                                    « « Ou tu vas vers le subtil ou tu restes dans la mer-de. »« »« ..depuis , j’ai compris la profondeur de cette façon de » voir » et je peux assurer que cela aide à voir la vie autrement ...Mais il faut bien avouer qu’il est plus facile de trouver du temps à écrire sur le net qu’a converser un peu en tête à tête avec soi même ....« 

                                                    Tout à fait. Aujourd’hui, on ne converse plus. On éructe, on plagie, on se plaint en permanence.
                                                    On travaille à deux pour nouer les deux bouts.
                                                    Et on croit pouvoir encore éduquer les enfants en tant que parent entre 20:00 et 22:00.
                                                    Après les embouteillages et avoir fait les courses et préparer la nourriture....
                                                    Bien sûr qu’il faut d’abord se regarder dans un miroir.
                                                    Je n’ai pu le faire qu’une fois retraité et pourtant je n’ai pas d’enfant.
                                                    Les »Réflexions du Miroir" sont nés à ce moment-là.
                                                    Je n’aurais pas eu le temps pour cela avant.
                                                    Le net, je l’ai connu depuis ses débuts, puisque je suis un des utilisateurs du numérique depuis ses débuts.
                                                    Maintenant, j’écris un peu plus de romans.
                                                    Avant c’était plus des rapports qui n’avaient rien de poétiques.

                                                  • L'enfoiré L’enfoiré 5 novembre 2015 13:55

                                                    @shiatsulandes40,


                                                     J’ai regardé la vidéo du taoisme.
                                                     J’ai enregistré une de vos émissions en France qui parlait de l’allocation universelle.
                                                     En fait, cela tiendrait bien, ce serait très simple, si tout le monde était formé sur le même moule.
                                                     Or, c’est loin d’être le cas...

                                                  • C'est Nabum C’est Nabum 5 novembre 2015 14:11

                                                    @shiatsulandes40

                                                    Merci


                                                  • shiatsulandes40 shiatsulandes40 7 novembre 2015 11:58

                                                    @L’enfoiré
                                                    Bonjour ...
                                                    le revenu universel ? un sujet intéressant qui remet à sa place la notion de «  » travailler « pour vivre ....mais ne pas travailler,bien évidement, ne veut pas dire ne rien faire ...
                                                    Un point qui me pose question est : donner plus d’argent pour relancer la consommation est t’il une bonne chose ? pour ma part , je pense que toute action doit être précédé d’une large réflexion ...une plus grande consommation entraîne plus de déchets et de pollution ......je serais plus pour une décroissance globale afin de remettre déjà la planète dans un état acceptable qui ne compromettrais pas la vie future et saine de nos chers enfants ...
                                                    Ce genre de proposition comme le revenu universel est une partie d’une mise en place de mesures qui seraient bien nécessaires et urgentes comme une entente mondiale sur le désarmement , une réforme en profondeur de l’alimentation et de la santé publique , une mise en place d’une véritable politique écologique ... etc.. etc.. voila pour le terrestre !!

                                                    Pour le céleste , cherche sur le net Julien Stanislas tao ....Tu y trouveras un bouquin pdf de 350 pages consacré à la traduction des 81 petits versets du TAO TE KING et les analyses de textes et d’idées qui sont, je trouve, très intéressants pour qui veut aborder le sujet ...même si par définition le tao ne peut se »comprendre" mentalement , cela donne une bonne idée de la chose . belle journée ...
                                                    .


                                                  • elpepe elpepe 4 novembre 2015 10:43

                                                    bonjour
                                                    Vous avez eu la chance mais aussi l intelligence et le courage pour vous en sortir
                                                    Beaucoup n ont pas ce ressort, mais votre experience est multitude, et j ai bien peur qu elle n ait servi qu a vous meme et votre famille,
                                                    Nous sommes en general de grands enfants et exigeont la punition pour y croire, de tout maniere la tentation est bien trop grande.
                                                    La ou je vis, ce n est meme plus un pousse au crime, c est une incitation permanente, voir meme une provocation, car ceux qui ne font pas de credit avec leurs cartes du meme nom ne pourront pas imprunter pour acheter une maison par exemple.
                                                    Aussi les taux variables ne sont pas capes en majorite, et l hypotheque est renegociee tous les 5 ans, C est une totale aberration et danger de mort en cas de perte de travail, le chomage n existant casiment pas.
                                                    J explique cela a ma femme depuis nos 10 ans de mariage et elle a bien saisi la recette de la farce aux dindons, et reste une convaincue comme moi (je le suis depuis la naissance je suis tombe dedans qd j etais petit)
                                                    J achete jamais rien a credit, mais aussi laisse tres peu d argent a la banque, les pires voleurs et menteurs, apres l etat, biensur smiley
                                                    Bien a vous et votre famille


                                                    • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2015 10:45

                                                      @elpepe

                                                      Je n’ai fait que rapporter une histoire

                                                      Elle est symptomatique d’une époque


                                                    • Radix Radix 4 novembre 2015 11:32

                                                      Bonjour Nabum

                                                      Joli texte qui illustre bien la phrase de Coluche :« Quand le plancher des prix monte et que le plafond des salaires ne bouge pas, on se fait écraser ! »

                                                      Radix


                                                      • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2015 12:07

                                                        @Radix

                                                        Je crains même que le plancher soit devenu plafond et vice versa ...


                                                      • DantonQ oncle bin’s 4 novembre 2015 11:57

                                                        Méditez donc ces versets de la Bible...

                                                        « Venez a moi vous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos ! » (Mathieu 11:28)

                                                        Sur l’endettement :

                                                        « Ne soit pas parmi ceux qui prennent des engagements (de payer) parmi ceux qui cautionnent pour des dettes » ( Proverbes 22:26)


                                                        • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2015 12:08

                                                          @oncle bin’s

                                                          Si même la bible tire sur les banquiers !


                                                        • Mammon 4 novembre 2015 14:33

                                                          Ce conditionnement permanent touche toutes les couches de la société.
                                                          Pour les pauvres, on s’achète des signes extérieurs de richesse à crédit pour oublier et faire oublier aux autres qu’on est pauvre.
                                                          Pour les riches, c’est la course permanente pour savoir qui a la plus grosse.


                                                          • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2015 18:59

                                                            @Mammon

                                                            Pauvres gens

                                                            La richesse n’est qu’intérieur et ils l’ignorent


                                                          • lloreen 4 novembre 2015 18:46

                                                            Des informations cruciales à connaître dans ce monde dominé par des escrocs terrorisés à l’ idée d ’ être démasqués.

                                                            http://www.wikistrike.com/article-qui-dirige-l-entreprise-privee-appelee-etats-unis-d-amerique-121557976.html


                                                            • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2015 19:00

                                                              @lloreen

                                                              Merci

                                                              C’est effrayant


                                                            • captain beefheart 4 novembre 2015 21:46

                                                              Bravo Nabum !
                                                              J’aime votre façon de décrire du vécu personnel dans des termes applicables plus généralement sur beaucoup de gens dans le même pétrin.


                                                              • C'est Nabum C’est Nabum 5 novembre 2015 07:29

                                                                @captain beefheart

                                                                Le conte permet de donner une dimension universelle au récit tout en le simplifiant, naturellement.

                                                                On me le reproche tout en constatant que votre réaction tend à me donner raison

                                                                Merci


                                                              • L'enfoiré L’enfoiré 5 novembre 2015 13:41

                                                                @C’est Nabum,


                                                                 Bien sûr que vous avez raison.
                                                                 En fait, vous avez commencé un roman, sans même vous en rendre compte.
                                                                 Un roman dans lequel vous vous êtes octroyé une place et qui n’est pas forcément la vôtre dans le réel.
                                                                 Il n’y a plus qu’à ajouter quelques descriptions, quelques anecdotes et un peu de là,là,là. smiley

                                                              • C'est Nabum C’est Nabum 5 novembre 2015 13:50

                                                                @L’enfoiré

                                                                Je n’ai pas le talent du roman


                                                              • soi même 5 novembre 2015 19:27

                                                                 Votre témoignage est poignant de cet amour que l’on sublime pour ses enfants , cela est d’autant plus plus touchant que beaucoup peuvent se reconnaître dans votre témoignage.
                                                                 J’ai vécus en moins grave , la même épreuve, je que j’en retient , ce n’est pas l’erreur qui est la plus grave, c’est ne pas la reconnaître.


                                                                • C'est Nabum C’est Nabum 7 novembre 2015 12:56

                                                                  @soi même

                                                                  La tentation, le désir de donner le meilleur, la force de l’imitation, l’impossibilité de dire non ....
                                                                  Beaucoup de causes et toujours les mêmes effets

                                                                  Merci


                                                                • Sozenz 8 novembre 2015 10:17

                                                                  @soi même
                                                                  merci soi même pour ce commentaire.
                                                                  j avais cru ne voir qu’ un engouement pour cette histoire de « sous » sans voir l histoire humaine qu il y a derrière et qui pourtant aurait Dû passer au premier plan ; Celui de comment des relations d’ amour peuvent être détruites par des pièges de toutes sortes et qu en s extirpant de ces pièges les choses reviennent à la normal avec tous ses cadeaux .

                                                                  J ai pu voir que dès que l on parle Sous , une grande nuée de réactions . ceci montre bien comment bon nombre de personnes se laissent happer par cette monstrueuse Bête et que le cœur est oublié .

                                                                  sachez que je ne viens pas pour juger . mais pour demander à la plus grande vigilance quant aux pièges qui nous sont tendus .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès