• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Pour amasser la fortune de Bernard Arnault, un smicard doit (...)

Pour amasser la fortune de Bernard Arnault, un smicard doit travailler… 2,6 millions d’années

Au PRCF, nous sommes sans doute d’affreux « jaloux », « fainéants », « cyniques » et « extrêmes », comme dirait Messire Macron, mais nous ne parvenons pas à trouver ce genre de nouvelle normal…

A bien méditer si par ex., à l’issue d’une vie de travail, vous peinez de plus en plus à payer tout ce qui n’arrête pas d’augmenter : gaz, eau, loyers… CSG, MAIS PAS LES SALAIRES ET PENSIONS !

 

Pour amasser la fortune de Bernard Arnault, un smicard doit travailler… 2,6 millions d’années

L’observatoire des inégalité a analysé les 10 plus grosses fortune de France. Et ces chiffres devraient vous scandaliser dans un pays la France qui compte 8 millions de pauvres, 14 millions de mal logés, 6,5 millions de chômeurs.

Le patrimoine professionnel de Bernard Arnault, l’homme le plus fortuné de France selon le classement 2017 du magazine Challenges [1], vaut 46,9 milliards d’euros. Il faudrait à un smicard 2,6 millions d’années pour gagner cette somme. Et encore, il ne s’agit que de son patrimoine professionnel. Tout ce qui relève du domaine privé ou qui ne repose pas sur un outil de travail n’est pas comptabilisé.

Pour accumuler le patrimoine professionnel de Bernard Arnauld, un smicard devrait travailler 2,6 millions d’années. Cela représente le travail de toute une vie de 65 000 employés ou ouvriers payés au smic !

Si on ajoute la fortune professionnelle des 500 personnes les plus riches de France cela représente 570 milliards d’euros. Et les dix premiers en possèdent l’essentiel, 241 milliards. Mais le dernier du classement est également ultra riche : Jean-Baptiste Rudelle (fondateur de la start-up Criteo) possède tout de même 120 millions d’euros de patrimoine professionnel.

L’année dernière tandis que les salaires stagnent ou baissent, le seuil d’entrée dans le top 500 des plus grandes fortunes professionnelles a bondi de 30 % en un an et il a été multiplié par neuf depuis 1996.

Faut-il ici rappeler que ces ultra privilégiés, ultra assistés du système capitaliste, vont particulièrement bénéficier de la réduction de l’impôt sur la fortune [2] et surtout de la baisse de l’impôt sur le revenu pour les revenus du patrimoine, mesures votées à la fin de l’année 2017.

Société Patrimoine professionnel
en milliards d’euros
En nombre d’années de Smic*
Bernard Arnault LVMH 46,9 2 639 214
Liliane Bettencourt L’Oréal 35,8 2 014 582
Axel Dumas Hermès international 30,9 1 738 843
Gérard Mulliez Groupe Auchan 30,0 1 688 197
Serge Dassault Groupe Marcel Dassault 21,6 1 215 502
Alain et Gérard Wertheimer Chanel 21,0 1 181 738
François Pinault Kering 19,0 1 069 191
Patrick Drahi Altice 14,7 827 216
Pierre Castel Castel Frères 11,5 647 142
Xavier Niel Iliad 9,4 528 968

Ces fortunes sont démesurées rapportées à ce que possèdent la plupart des ménages, dont la moitié d’entre eux détiennent moins de 114 000 euros. Au-delà d’un certain niveau, l’accumulation de biens prend un sens différent de celui du commun des mortels.

https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/amasser-fortune-de-bernard-arnault-smicard-travailler-26-millions-dannees/


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • joletaxi 14 février 13:48

    Au PRCF, nous sommes sans doute d’affreux « jaloux », « fainéants », « cyniques » et « extrêmes ..... mais toujours et sans aucun doute, aussi cons

    scusez mais j’ai pas pu m’en empêcher



    • lcm1789 14 février 16:32

      @joletaxi

      Si tu insultes ne t’excuses pas après ça fait tache.
      Assume, tu es violent et irrespectueux, ce faisant ton insulte disqualifie ton discours.

    • Le421 Le421 14 février 18:01

      @lcm1789
      Et dire qu’une simple petite branlette, ça soulage très bien...
      Mais bon.


    • totrob 14 février 14:07

      Bon moi je suis d’accord pour travailler 2,6 millions d’années au smic, mais faut me garantir que je puisses vivre se laps de temps avec un CDI en bonne et du forme.


      • Giordano Bruno 14 février 14:37

        Un smicard peut amasser 46,9 milliards d’euros en 2,6 millions d’années dites-vous ? J’en doute. Faisons le calcul : 46,9 milliards / 2,6 millions = 18 038. Je ne connais pas beaucoup de smicards capables d’amasser 18 000 euros par an. Le smic n’est plus ce qu’il était...


        • Armelle Armelle 14 février 14:59
          « Pour amasser la fortune de Bernard Arnault, un smicard doit travailler… 2,6 millions d’années »

          Ha bah ça, pour une nouvelle, c’est une nouvelle !!!

          Vous n’avez rien d’autre à foutre que de regarder indéfiniment dans la poche de ce type, et faire des calculs débiles ?

          C’est marrant d’ailleurs, jamais vous nous parlez des 82 millions de réserve que possède la CGT, et dont 41miilions font l’objet de positions boursières dans les grands groupes du CAC, dont celui de Sieur Bernard Arnaud ? et que les badabeux du pavé fustigent à longueur de défilé ?

          Vous prenez franchement les gens pour des cons !!! D’ailleurs votre papier ne faillit pas à votre règle ; un beau torchon de gauchiste frustré et jaloux, car si le but est d’encore évoquer la triste répartition des richesses en pensant à ceux qui crèvent la dalle dans notre pays, c’est encore plus malhonnête !!!


          • Armelle Armelle 14 février 15:05

            Pensez plutôt à crées des richesses vous même plutôt que d’attendre que le partage (improbable) vous tombe du ciel !!!
            Et ce n’est certainement pas en passant votre temps à ressasser vos éternelles conneries que ça vous laissera le temps en tout cas...


            • sls0 sls0 14 février 16:38

              @Armelle
              Ce don du ciel qu’est la malhonnêteté n’est pas donnée à tout le monde malheureusement.

              Marcher sur la tête des autres demande certaines dispositions.

              Non Armelle je ne suis pas un aigri, l’INSEE me plaçait dans la classe riche lorsque je bossais, à la retraite le suis passé dans la classe aisée.
              J’ai encore des relations avec des gens très friqués du nord de la France et du nord de l’Italie.
              Je vis dans un pays où le Smic est à 1€40, la vie de riche ne m’est pas inconnue. Mais cet écart astronomique est indécent.


            • blackh blackh 14 février 17:54

              @Armelle
              Richesses matérielles=destruction de l’environnement=non


            • Claudec Claudec 14 février 18:13

              @Armelle

              Tout à fait d’accord quant au ressassement de conneries sans nom, d’autant qu’à bout d’arguments, ce triste sire ne se prive pas de supprimer purement et simplement les commentaires qu’il craint le plus. 

            • JP94 14 février 23:04

              @Armelle


              Ce sont justement les smicards qui créent la richesse, y compris financent la sécu ,l’Education , la Santé ( prélèvement) ... sans compter les smicards qui bossent dans les services.

              Bernard Arnault, ne crée aucune richesse ( vous croyez franchement qu’il trime comme 2 600 000 smicards ? ah bon , ce type serait capable de produire autant, mettons de boulot qu’un million d’ingénieurs ( lesquels touchent heureusement plus que le SMIC mais sont sous-payés).

              Et que fait la parasité Bernard Arnault de ce fric volé à la Nation ? il le met dans la Santé, ? l’Education, l’Industrie nationale ? Mais non, justement, son fric vient de la casse de tous les services et de l’Industrie !
              Bernard Arnault ne crée pas de la richesse, il la détruit, ( le travail, puisque licencier ou ne pas embaucher détruit celui-ci), et c’est ce qui fait sa fortune.
              Si vous faites la somme du travail de 1000 travailleurs, vous avez 1000 fois plus de richesses créées, mille plus de cotisations pour les sur-salaires.
              Mais si vous mettez 10 Bernard Arnault en France, avec le même revenu, alors vous détruisez tout ce que les luttes sociales et la Résistance communiste et gaulliste ( le CNR) ont conquis face aux Nazis.

              Bernard Arnaut, comme les nazis, pille notre richesse nationale, mais sans n’a pas besoin de la Wehrmacht... et il ne risquait pas de combattre les nazis ;. c’est peu lucratif.

              Enfin tout cela est beaucoup trop subtil à comprendre pour un cerveau embrumé par l’adoration du Dieu argent et de ses évêques du MEDEF ...

            • Trelawney Trelawney 15 février 08:20

              @JP94
              Bernard Arnault est en train de créer des « ateliers du luxe » à Bordeaux, en Vendée et un peu partout en France.

              Ces ateliers sont composés de travailleurs qualifiés et de travailleurs en alternance qui apprendront en côtoyant les premiers. Le but est de rapatrier l’activité vers la France, car la France du luxe ça fait vendre. maintenant si vous pensez que ça n’est pas suffisant pour remettre la France au travail, je suis d’accord avec vous. mais c’est quand même un bon début.

              Sachez aussi qu’au moment du CNR (puisque vous êtes obstinément arrêté à cette époque révolue), il y avait des frontières, des droits de douanes et uniquement un marché intérieur. Mais que voulez vous des abrutis de politiques ont voulu instaurer à tout prix une paix mondiale pour ne plus subir des désastres comme 39-45. Ce qui a conduit au rapprochement des peuples et bien sur à la mondialisation. La mondialisation a mis en évidence la compétitivité. Et la compétitivité est un vilain mot, elle permet tout simplement au talent de s’exprimer.

              PS : Combien de chemises (que le smicard achêtera avec plaisir) faudra-t-il que le chinois fabrique pour gagner un SMIC ?

            • PRCF PRCF 15 février 11:09

              @Trelawney

              La mondialisation n’a pas commencé l’année dernière et les échanges économiques n’ont jamais empéché les guerres.

              Quant à votre discours idéologique, directement repris des médias de propagande des quelques oligarques détenant la quasi totalité de la presse, il se heurte à la réalité. Vous parlez de LVMH ? derrière la fortune colossale de l’oligarque il y a la précarité, les salaires de misère et l’exploitation des petites mains des ateliers et usines/ Ce sont eux seuls qui créent la fortune et la totalité des milliards de Arnault ont été gagné à la sueur de leur front. Si eux s’arrêtent de travailler il n’y a plus de LVMH.

              https://www.capital.fr/lifestyle/mode-derriere-la-facade-glamour-la-precarite-des-travailleurs-1268391

              https://www.monde-diplomatique.fr/2008/08/RUFFIN/16159


            • Trelawney Trelawney 15 février 13:51

              @PRCF
              Si eux s’arrêtent de travailler il n’y a plus de LVMH.

              Et bien qu’ils s’arrêtent de travailler !

            • lcm1789 14 février 16:48

              https://www.istravail.com/actualites-etudes/les-etudes-sociales-et-syndicales/10462-cgt-des-finances-encore-fragiles.html


              La CGT publie ses comptes elle... pas comme Lactalis par exemple.

              Sinon Armelle puisque tu es libertarienne, j’imagine que tu ne roules pas sur les routes que MES impôts te paient que tu n’utilises pas la sécu que MES cotisations te paient que tes enfants ne vont pas dans des écoles publiques ou privées sous contrats que tu n’utilisent pas le réseau Enedis (à ben si sinon tu poserait pas tes petits égotismes malsain ici)...

              Sinon en quoi cela te gène-t-il qu’un syndicat regroupant plusieurs millions de cotisants sur plus d’un siècle bénéficie de fonds propres ? (même si le chiffre que tu avances ne correspond en réalité à rien comparé aux comptes certifiés de la CGT)

              Calomniez il en restera toujours quelque chose : la vraie face des vérités alternatives.

              Arnault est un homme seul est-il juste qu’il accumule plus de richesses (sans naturellement travailler comme dirait Chirac) que des millions d’honnêtes travailleurs

              Un urgentiste c’est 55 000 euros par an en moyenne (salaire de base 2500 euros net par mois)

              Voilà Armelle si tu penses que les smicards l’ont bien mérité.

              Ah j’oubliai, le jour ou tu feras un infarctus, tu n’oublieras pas de mettre aux enchères tes soins et de tout payer de ta poche j’espère !!!

              • Armelle Armelle 15 février 10:22

                @lcm1789
                Dans la langue Française, figure le terme « naïf », en fait c’est une façon élégante et « propre » de dire à qqu’un qu’il est con !!!

                http://www.observatoiredesgaspillages.com/2012/12/enquete-sur-la-cgt-revelations/

                Vous mélangez décidément tout, MES impôts financent aussi nos routes et le reste !!! Qu’est-ce que vous me chantez là ?
                Je vous propose de vous documentez quant aux pensées d’Hayek, vous comprendrez mieux et surtout cesserez peut être de dire des conneries

                "Sinon en quoi cela te gène-t-il qu’un syndicat regroupant plusieurs millions de cotisants sur plus d’un siècle bénéficie de fonds propres ?« 
                ça me gêne surtout de voir que la populasse (les cégétistes) puisse devenir aussi con en donnant du crédit à une institution pourrie qui cherche à optimiser son capital à travers des placements boursiers dans les entreprises qu’elle dénigre elle-même, c’est du grand n’importe quoi !!! D’autant que vous avez le culot (ou la bêtise je ne sais pas) d’évoquer un siècle de cotisations alors que celle-ci ne représentent que 34% face aux subventions d’état qui elles représentent 54% !!!
                Soit vous êtes totalement inculte et parlez de choses que vous ne connaissez manifestement pas, soit vous êtes totalement idiot !!! Et ces 54% sont issus de la poche des contribuables cher Mossieur !!! Et moi personnellement je ne suis pas d’accord pour financer un »machin infâme" qui ne fait qu’emmerder le monde au travail pour obtenir... quoi au juste ? bah rien, rien que du bordel dans un pays où il serait temps de se réveiller. Le front populaire c’est fini mon gars !!! Faudrait peut être penser à se réveiller un jour et sortir de votre torpeur.

                http://www.contribuables.org/2014/12/syndicats-entre-22-et-81-de-subventions-publiques/


              • Claudec Claudec 14 février 16:57

                Article d’une stupidité démontrant que la richesse matérielle n’est pas la seule à être bien mal partage.
                Comparer l’avoir des plus riches au dénuement des plus pauvres, comme le font les champions d’une lutte des classes ayant pourtant fait depuis toujours et partout la démonstration de sa vaine obstination, c’est omettre que la richesse des uns est constituée d’actifs dont les autres tirent leurs revenus, aussi faibles soient-ils. Ce sont ces avoirs – ce fameux Capital – qui financent les outils de l’économie, le progrès, l’emploi et la rémunération de tous ceux qui participent à l’accroissement de la richesse globale de la société, ne serait-ce que par leur consommation, aussi faible soit-elle. Ramener ce mécanisme à une comparaison de richesses individuelles n’a aucun sens, sauf à réduire la légitime aspiration au bien être des plus démunis, en soif d’un égalitarisme sommaire et sans issue conduisant à l’exacerbation d’un sentiment de frustration mortifère.
                Richesse et pauvreté sont des conditions relatives, et en cela l’essence même de toute inégalité – non limitativement d’ordre matériel d’ailleurs. La pauvreté existe par la richesse et réciproquement, instrumentalisée par les uns, combattue par les autres ; compensée dans une mesure toujours insatisfaisante, que ce soit par la charité, par la solidarité ou par la loi. Avec ou sans capital, la pauvreté est une fatalité liée à la structure incontournablement pyramidale de notre société et à notre démographie. Par le sort qui le fait naître dans une condition plutôt que dans une autre, chacun est, de sa naissance à sa mort, le riche ou le pauvre de plus pauvre ou de plus riche que lui, quelle que soit l’évolution de sa condition au cours de son existence.
                Ce qui n’est pas une fatalité par contre est la misère profonde dans une société d’abondance, et le nombre toujours croissant de ceux qui en souffrent, laissés pour compte du progrès.
                À population constante, un tassement de la pyramide sociale, en réduisant l’écart entre son sommet et sa base entraîne un élargissement de cette dernière, (augmentation de la pauvreté), alors que l’accroissement de cet écart, tel qu’il résulte d’une étirement de la pyramide vers le haut (enrichissement général), a l’effet inverse. De même, quand la pyramide sociale se développe en volume, du fait de l’augmentation de sa population, le supplément d’activité de celle-ci accroît la richesse globale de la société, avec pour conséquence d’éloigner son sommet de sa base, et pour effet l’accroissement de l’écart entre richesse et pauvreté. Ces deux observations révèlent qu’à une augmentation de l’écart entre richesse et pauvreté correspond une réduction de la pauvreté et inversement, sans modifier les inégalités autrement que dans leur importance. En d’autre termes, l’augmentation de richesse collective réduit la pauvreté et sa diminution l’augmente. La Palice n’aurait pas dit mieux mais aurait pu ajouter que le partage des richesses est une tout autre affaire.
                Plutôt que de nous obstiner, à la manière de la mouche qui se heurte contre la vitre qu’elle ne voit pas, à la poursuite d’une utopique suppression des inégalités, nous devons donc être conscients que notre seule possibilité est de les réduire par une population moindre – régulation des taux de natalité à l’échelle planétaire, par l’éducation notamment – et un choix entre plus de riches et moins de pauvres, ou moins de riches mais davantage de pauvres.


                • Le421 Le421 14 février 18:05

                  @Claudec
                  omettre que la richesse des uns est constituée d’actifs dont les autres tirent leurs revenus, aussi faibles soient-ils

                  Ça se discute.
                  C’est le problème de la poule et de l’œuf.


                • Claudec Claudec 14 février 18:17

                  @Le421

                  Oh que non ! Ça se démontre et vous le savez très bien.
                  C’était d’ailleurs l’objet de l’un de mes commentaires, qui a curieusement été effacé il y a une heure à peine.
                  Probablement un bug !

                • zygzornifle zygzornifle 14 février 17:03

                  Dire que votre président ( ce n’est pas le mien) a bouffé un SMIC par jour pendant 3 ans pour éviter la une du Canard et autres avant d’aller faire des mouillettes dans le gouvernement d’Hollande ....


                  • blackh blackh 14 février 17:52

                    Symbolique mais il n’y a aucune raison valable d’avoir une telle « fortune » (et même bien moins). Cette comparaison n’est donc pas vraiment valable.


                    • Le421 Le421 14 février 18:08

                      @blackh
                      On pourrait calculer pendant combien de temps le personnage pourrait aller aux chiottes en se torchant avec des billets de 500€.
                      Sans oublier que le système est ainsi fait qu’il y a quasiment auto-régénération à l’infini.
                      Quand on a passé un certain stade, il y a une bande de loufiats bien disponibles pour assurer la pérennité de la fortune.


                    • malitourne malitourne 14 février 18:11

                      Si vous voulez faire cracher au bassinet ces parasites, la première étape c’est le Frexit. Vous ne le pourrez pas avant, c’est Bruxelles qui détermine la politique fiscale de la France.


                      • Claudec Claudec 14 février 18:25

                        @malitourne

                        Chacun est voué, par les hasards de son hérédité tant sociale que génétique, d’une part à occuper une place déterminée dans la pyramide sociale, avec d’infimes chances d’y échapper (les exceptions confirmant la règle), et d’autre part à être le pauvre ou le riche de plus riche ou de plus pauvre que lui. - Le volume de la pyramide étant admis comme représentatif de l’importance de la population qui l’habite, plus cette population augmente, plus les dimensions de la pyramide croissent et notamment sa hauteur, laquelle exprime l’écart séparant les plus riches des plus pauvres. Rapportée à l’échelle d’une richesse de la société n’ayant cessée de croître depuis que l’homme existe, la pyramide sociale indique par ailleurs que si l’enrichissement n’a pas d’autres limites que celles des ressources de notre environnement et l’appétit de ceux qui les convoitent, la pauvreté en a une qui est le niveau zéro de la richesse, au-dessous duquel nul ne peut descendre. Or, selon un calcul à la portée de tous, dont les résultats sont d’ailleurs confirmés par la loi de Paretto appliquée à la pyramide sociale, dans toute la relativité des notions de richesse et de pauvreté, moyennement 14 % des êtres humains naissent et meurent riches et 86 % pauvres. Si la partition de la société est effectuée en 3 catégories sociales (riches, classes moyennes et pauvres) ces pourcentages deviennent, 3,7 % de pauvres, pour 26,3 % de classes moyennes et 70 % de pauvres. Ceci signifie – toujours dans la relativité de la richesse et de la pauvreté – que les pauvres se multipliant au moins 6 fois plus vite que les pauvres, compter sur un meilleur partage de la richesse pour réduire les inégalités sociales est parfaitement illusoire, les cause du déséquilibre – exprimé cette fois en nombre – étant, avant tout autre considération, d’ordre démographique. Bien entendu, les grands esprits ne manqueront pas d’objecter – sans autre argument que leur compassion – que richesse et pauvreté ne sont en aucun cas des aléas inévitables, et encore moins gênant la bonne marche de la société ; allant jusqu’à des accusations comme vouloir exterminer les pauvres ou pour le moins leur interdire de faire des enfants. Plus paisiblement et raisonnablement, il s’agirait tout simplement de les aider (notamment par l’éducation et la dénatalité) à devenir moins nombreux ; ce qui épargnerait d’autant à leur descendance d’avoir à subir le même sort qu’eux-mêmes, consistant à augmenter sans cesse le nombre de ceux qui naissent pour enrichir plus riches qu’eux. Ceci dit, les pauvres profonds, étant parmi les pauvres ceux qui se positionnent à l’extrême base de la pyramide sociale, au niveau zéro de la richesse, posent une question d’un autre ordre, relevant de la simple charité ou de son substitut laïc qu’est la solidarité. Mais il y a lieu de considérer que ces vertus ne peuvent être que découragées par l’augmentation incessante de ceux qu’elles ont pour objet de secourir, la réglementation la plus autoritaire n’y pouvant rien changer et ne faisant qu’augmenter la résistance de ceux qui y sont soumis par l’impôt, tout en exacerbant la frustration de ceux qui souffrent d’une pauvreté moindre.


                      • malitourne malitourne 14 février 18:37

                        @Claudec
                        La pyramide sociale a la hauteur que lui confère une politique fiscale et sociale. Actuellement elle est déterminée par Bruxelles. 


                      • Claudec Claudec 14 février 19:14

                        @malitourne


                        Votre obsession anti-Europe vous fait dire n’importe quoi.
                        Bruxelles ne peut rien à une pyramide sociale incontournable, chaque jour plus mondialisée du seul fait du progrès, et qui influence, pour des raisons d’abord démographiques, la vie sociale et économique de toutes les nations.

                      • malitourne malitourne 14 février 19:20

                        @Claudec
                        Mais bien sûr. L’appauvrissement des masses par la concentration des richesses dans moins en moins de mains est une fatalité. 


                      • Trelawney Trelawney 14 février 19:29

                        @malitourne
                        L’appauvrissement des masses par la concentration des richesses dans moins en moins de mains est une fatalité. 

                        Si vous comparez votre niveau de vie (culture, loisir, communication, transport etc) est-ce qu’il est inférieur à celui de vos aieuls ? Est-ce qu’ils n’aimeraient pas vivre à notre époque ? Est-ce que vous voyagiez autant que vos enfants quand vous aviez leur age ?
                        Est-ce qu’aujourd’hui, la majorité des africains ou indiens se battent pour avoir de la nourriture comme c’était le cas dans les années 70 ?
                        Est-ce que pour votre santé vous avez accès aux hôpitaux modernes, à l’IRM, scanner et tout le fourbi et est-ce que vos parents y avaient accès ?

                        Il est où l’appauvrissement des masses ?


                      • malitourne malitourne 14 février 19:52

                        @Trelawney
                        Si pour vous tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, grand bien vous fasse. Les modèles grec, états-unien, voire haïtien, vous conviennent sans doute, moi non. 


                      • Claudec Claudec 14 février 20:36

                        @malitourne

                        Tout faux !
                        C’est dans un nombre de mains, non pas de moins en moins, mais de plus en plus élevé, du seul fait de la multiplication des riches et surtout des pauvres, 280 000 supplémentaires chaque jour, soit près de 100 millions par an, ou les populations de la Belgique, de la France et des Pays-Bas réunis, toutes conditions sociales confondues.

                      • malitourne malitourne 14 février 20:47

                        @Claudec

                        Pas compris...

                      • Claudec Claudec 15 février 04:23

                        @malitourne

                        Il n’est de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, ni de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, mais il est aussi celui qui ne comprend pas et qui voudrait sincèrement bien comprendre. Il lui suffit d’aller faire un tour sur le site de l’ONU, et d’y méditer les statistiques démographiques.
                        Voir aussi, le cas échéant : https://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.fr/ ou lire « Précis de pyramidologie sociale ».


                      • Alcyon 15 février 12:58

                        @Claudec sauf que tu ne réponds pas à la question. En fait, tu évites sciemment d’y répondre.


                        En plus tu balances des chiffres complètement faux, la population mondiale augmente de 90 millions par an (environ). Jouons à un petit jeu : on va regarder quand 1/3, 1/2, 2/3, 3/4, 9/10, 99/100 et toute la population sera pauvre (selon tes chiffres). On va considérer que les accroissements sont stables en pourcentage. Donc quand la population mondiale augmente de 9 individus, 10 deviennent pauvres. Ce sont les chiffres que tu présentes ! La population mondiale augmente de 1.18% par an, donc

                        Population(t) = 7.6*1.0118^x (en milliards).

                        Donc l’accroissement de la population depuis aujourd’hui est 

                        Accroissement(t) = Population(t) - 7.6 (en milliards).

                        Tu dis que le nombre de pauvres augmente plus vite que la population, au rythme de 10 pauvres pour 9 naissances, sachant qu’il y a aujourd’hui 2.2 milliards de pauvres (29% de la population) donc 

                        Pauvre(t) = 2.2 + Accroissement(t)*10/9 (en milliards).

                        Donc le pourcentage de pauvres dans la population est le ratio de nombre de pauvres par la population :

                        Pourcent(t) = Pauvre(t)/Population(t)

                        Ce ne sont que des maths simples. Donc on va trouver :
                        Dans 4 ans et 8 mois, 1/3 de la population sera pauvre. La population sera de 8 milliards.
                        Dans 25 ans et 3 mois, 1/2 de la population sera pauvre. La population sera de 10.2 milliards.
                        Dans 52 ans et 5 mois, 2/3 de la population sera pauvre. La population sera de 14 milliards.
                        Dans 70 ans et 1 mois, 3/4 de la population sera pauvre. La population sera de 17.3 milliards
                        Dans 115 ans et 10 mois, 9/10 de la population sera pauvre. La population sera de 29.6 milliards.
                        Dans 163 ans et 2 mois, 99/100 de la population sera pauvre. La population sera de 51.5 milliards.
                        Dans 170 ans et 7 mois, toute la population sera pauvre. La population sera de 56.2 milliards.

                        Et c’est sans compter que les projections ne tiennent pas compte du manque de ressources. Car bonne chance avec une population doublée dans environ 50 ans. Il y a un moment où il faut arrêter de donner des chiffres qui n’ont aucune autre source que « moi je l’ai dit donc c’est vrai ».






                      • Albert123 14 février 18:34
                        « Pour amasser la fortune de Bernard Arnault, un smicard doit travailler… 2,6 millions d’années »
                        c’est complètement débile comme constat, pour amasser la fortune de Bernard Arnaud, pour des individus avec une espérance de vie de 80 ans, il faut surtout ne pas être un smicard tout simplement.

                        Et ne pas être smicard, consiste avant tout à ne pas réclamer du travail auprès d’un tiers mais à se le créer soi même.

                        A part faire du pied aux amateurs de la morale du ressentiment, à qui s’adresse le PCRF et sa révolution (concept ultra bourgeois par ailleurs) ?



                        • Trelawney Trelawney 14 février 19:02

                          Il existe pourtant un jeune homme fils d’ingénieur et de mère institutrice, né en Afrique du Sud et ayant fait ses études au Canada tout en travaillant chez Wall Mart.

                          Il a inventé un compresseur de fichier (zip) et avec l’argent de la vente du brevet, il a crée sa société de transfert d’argent en ligne Paypal (qu’il a aussi revendu). Comme il est ingénieur, il a inventé la voiture électrique qui va vite (la Tesla), qu’il vient d’envoyer dans l’espace en direction de mars à l’aide d’une fusée qu’il s’est fabriqué lui même. Et figurez vous que cette fusée une fois le travail accomplit, revient sur la terre comme la fusée de Tintin.
                          Il a mis 20 ans pour faire tout ça et ne se repose pas sur ses lauriers. 
                          Pour essayer d’avoir l’équivalent de sa fortune, notre brave Bernard Arnault devra encore travailler pendant un petit siècle. Aussi jaloux et envieux, il ira se plaindre au PCRF, parce que ces écarts de fortune c’est vraiment indécent

                          • foufouille foufouille 14 février 19:06

                            @Trelawney
                            ce mec est un cas à part, les autres sont des escrocs comme bill gates.


                          • Claudec Claudec 14 février 19:17

                            @foufouille

                            Ben voyons !

                          • Trelawney Trelawney 14 février 19:21

                            @foufouille
                            En France, vous voulez que l’on parle de Ubisoft, de Capgemini, de OVH etc ?

                            Vous voulez que l’on parle des indiens et des chinois ?
                            Vous voulez que l’on parle de Facebook, Google, Apple, Oracle ?

                            Au départ de tout cela il n’y avait rien (même pas un rentier) et à l’arrivée ça révolutionne et améliore nos vies.

                          • foufouille foufouille 14 février 19:37

                            @Trelawney
                            je te donne l’exemple de steve jobs qui devrait être multi milliardaire si c’était un bill gates.
                            il a tout vu et inventé pourtant il était moins riche que billou ou le connard de fesssebouc.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès