• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Pour en finir avec la vision archaïque du patronat : renforçons les droits (...)

Pour en finir avec la vision archaïque du patronat : renforçons les droits des actifs au lieu de les diminuer

   Depuis trois ans, le Medef est devenu extrêmement offensif pour remettre en cause le modèle social français, pour réclamer des baisses d’impôts et de cotisations sociales, pour exiger la remise en cause du droit du travail. S’appuyant sur son vaste réseau de médias et d’économistes, il prétend cogérer l’État en imposant la réduction de la protection sociale, le report de l’âge de la retraite, la baisse des dépenses publiques. Oubliant leur responsabilité dans la crise financière (avoir laissé les marchés financiers imposer des rentabilités excessives aux entreprises, avoir laissé les banques spéculer sur les marchés au lieu de développer le crédit aux entreprises, ne pas avoir réagi face à la globalisation financière qui plonge les économies dans l’instabilité, avoir organisé la délocalisation de l’industrie, avoir accepté le démantèlement de la politique industrielle française, etc.), le patronat et la technocratie ont trouvé des coupables : les salaires excessifs des salariés (en particulier des salariés à bas salaires) et le droit du travail. Ainsi, le Medef s’est lancé dans une campagne agressive : seuls les chefs d’entreprises seraient productifs et innovants ; ils doivent être les seuls maîtres à bord. Ils ne créeront des emplois que si leurs exigences sont satisfaites.

Ayant renoncé à impulser un nouvel élan productif, à engager une rupture écologique et sociale, le gouvernement cède à cette campagne : baisse de 40 milliards des impôts et cotisations des entreprises, financée par une baisse des dépenses publiques, aujourd’hui remise en cause profonde du droit du travail.

Mais, on le voit depuis deux ans, cette stratégie est illusoire ; le chômage n’a pas reculé. Les politiques d’austérité brident la demande de sorte que l’emploi ne repart guère ; les réformes déjà actées du droit du travail n’ont fait que multiplier le nombre d’emplois précaires. Du point de vue même du patronat, leurs projets sont sans issue : le profit des entreprises ne peut se redresser dans une économie en dépression ; un système qui encourage les emplois précaires et mal payés ne permet pas la montée en gamme ; l’instabilité et la rapacité de la finance jouent contre la production. Comment mobiliser les salariés dans les entreprises en réclamant le droit de les licencier sans justification ? Faut-il évoquer la crainte du coût du licenciement pour expliquer que les entreprises se refusent à embaucher et même à se développer, alors que cette crainte n’a guère joué entre1998 et 2002 où l’emploi en France a augmenté de 10 % ?

Aujourd’hui, un nouveau pas est franchi, par le projet de réforme du droit du travail, ce projet accepte les points forts de la campagne du patronat : c’est la lourdeur du Code du travail qui serait responsable du chômage ; il faudrait sécuriser les licenciements (c’est-à-dire les faciliter) ; il faudrait permettre à chaque entreprise de faire son propre droit. Dans chaque entreprise, le patronat pourra essayer de faire passer son droit, avec ses règles en matière de temps de travail, de licenciements, de représentation des salariés, de remise en cause des salaires, etc. Les entreprises seront incitées à se concurrencer par le bas (en dégradant la situation des salariés), cela à l’intérieur même de chaque branche. Simplification, non, car, en cas de conflit, les tribunaux devront juger selon des accords spécifiques à chaque entreprise, dont ils devront évaluer la légalité.

Il s’agit bien d’une rupture majeure. La stratégie est claire : sous prétexte de lutter contre le chômage, il s’agit d’imposer aux salariés (globalement ou individuellement) de fortes baisses de salaire, des hausses de la durée du travail et la dégradation de leurs conditions de travail et de leur statut.

L’inspiration du projet de loi est purement néolibérale : il s’agit de détruire le modèle social sous prétexte d’améliorer le fonctionnement économique. Il s’inscrit dans la droite ligne de la voie suivie en France depuis trois décennies et qui n’a conduit qu’à la montée de la précarité, sans empêcher le gonflement des chiffres du chômage. Il repose sur le credo, sans fondement empirique, selon lequel l’affaiblissement du droit des salariés conduit mécaniquement à des hausses du nombre d’emplois. Il tourne le dos à l’intervention des salariés dans la gestion des entreprises, qui est pourtant un élément essentiel du « modèle allemand » tant vanté. Il part du postulat que la seule compétitivité qui vaille est la compétitivité-prix et que cette dernière ne peut être obtenue que par la flexibilité des salaires et des emplois. Il propose comme seul horizon économique la concurrence par le bas. Ce texte de loi cède à toutes les revendications du patronat en espérant qu’il aura la bonté d’investir en France, comme si le déterminant unique de l’investissement était le coût et la flexibilité du travail, comme si la qualité des infrastructures et l’état du carnet de commandes ne jouaient aucun rôle.

En créant une forte incertitude sur la stabilité des emplois, en faisant pression sur le niveau des salaires, ce texte est de nature à aggraver encore le problème d’insuffisance de la demande, que la crise financière puis les politiques d’austérité ont creusé en France et en Europe.

Qu’il s’agisse de leurs droits individuels (tels que stipulés dans les contrats de travail) ou de leurs droits collectifs (tels que ceux des comités d’entreprise), les droits des salariés doivent aujourd’hui être améliorés. Des entreprises dynamiques, économes en ressources matérielles, innovantes et tournées vers une production d’utilité sociale ne sont guère envisageables si les salariés, individuellement comme collectivement, ne sont pas confortés dans leur place, si une réelle autonomie ne leur est pas donnée, et si leur initiative n’est pas véritablement libérée ni comptée comme un facteur de dynamisme. Le contrat à durée indéterminée à temps complet doit redevenir une norme partagée. C’est le symbole de l’investissement nécessaire des entreprises dans leurs salariés, comme des salariés dans leur entreprise. Il favorise l’inscription des salariés dans les collectifs de travail, et celle des collectifs dans la durée. Il contribue à soutenir la consommation et l’investissement. Les emplois doivent être sécurisés, en limitant l’usage des emplois atypiques à des situations exceptionnelles bien définies et collectivement négociées. Ce n’est pas avec des salariés précaires et jetables que les entreprises peuvent développer de bonnes pratiques et être compétitives. De même, il faudrait limiter très fortement le recours à la sous-traitance, qui fragmente le salariat et fait travailler certains salariés dans des conditions indignes en termes de statut, de carrière, d’horaires et parfois même de sécurité.

Les entreprises doivent avoir le souci de la promotion de l’ensemble de leurs salariés. Il leur revient en particulier de limiter les emplois pénibles et de mettre en place des évolutions de carrière assurant qu’un travailleur n’occupe de tels emplois que pendant un nombre limité d’années. La santé au travail, comme l’adaptation des salariés au changement technique, doivent devenir une préoccupation cruciale des entreprises. Les syndicats doivent imposer ces sujets dans les accords d’entreprise. Que les entreprises se préoccupent de maintenir et de développer les qualifications de leurs salariés, plutôt que de les exploiter au maximum, quitte à les envoyer au chômage quand ils deviennent moins efficaces, est un élément de la compétitivité globale de la nation.

Tous les actifs doivent être protégés par une véritable « sécurité professionnelle » qui assure que leurs droits sociaux soient maintenus quand ils changent d’entreprise ou quand ils connaissent une période de chômage.

L’érosion du salariat par l’ubérisation ou par le statut d’auto-entrepreneur conçu comme report des risques sur le prestataire de services, en lieu et place des garanties apportées par les conventions collectives, doit être combattue. Il convient d’intégrer ces nouvelles formes de travail dans les protections du droit du travail, de socialiser la protection de ces travailleurs qui sont en réalité de faux indépendants. Quant aux formes flexibles et intermittentes d’activité, comme elles existent déjà notamment dans le monde de la culture et du spectacle, elles doivent être mieux organisées socialement. Il faut, à travers les parcours individuels, sécuriser l’accès aux prestations sociales (maladie, retraite, chômage…) et pour cela définir des formes appropriées de cotisation et de fiscalisation des personnes et des institutions concernées.

Au lieu du catalogue de mesures nostalgiques d’un temps où le travail n’était pas ou peu protégé, une telle ambition aurait pu et dû constituer une dimension importante d’un code réformé pour faire face aux besoins d’aujourd’hui. En choisissant de se concentrer sur des attaques du droit existant, au lieu d’affronter les défis qui se posent aujourd’hui, le projet de loi révèle ce qu’il est : un ensemble de mesures régressives et passéistes.

Transmit par JMD, voir ses articles ici

Voir d'autres articles de l'auteur sur ce blog

« Il n’est pas de punition plus terrible que le travail inutile et sans espoir »…A CAMUS

Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

108 réactions à cet article    


  • aimable 14 mars 2016 18:45

    pour le patronat les baisses de charges et autres , n’ont pas pour but de faire baisser le chômage , ça c’est le cadet de leurs soucis , mais bien d ’agrandir leurs coffres en Suisse , s’ils partaient avec ce qu’ils ont déjà , mais ils leur en faut encore plus , tant que cela marche ils essayent et vu les gogos qu’ils ont en face d’eux ils ne sont près de partir 
    quant au droit du travail , ils voudraient l’abolir , ils aimeraient que l’ouvrier se transforme en serf corvéable a merci .


    • Pere Plexe Pere Plexe 14 mars 2016 20:10

      @aimable
      Pire un chômage bas rendrait automatiquement le rapport de force employeur/ employé moins favorable au premier.Les risques revendicatifs augmenteraient et le degré d’acceptation du salarié régresserait.

      Un chômage élevé est indispensable à rendre le travailleur docile et à lui faire abandonner tout espoir de vie meilleure.

    • tf1Groupie 14 mars 2016 21:22

      @Pere Plexe

      Argument classiquement maladroit de quelqu’un qui ne s’intéresse pas à l’économie.

      Si le chômage est très bas ça veut dire que l’économie tourne, et quand l’economie tourne tout le monde est content même même les patrons.

      Est-ce qu’en Chine le chomage bas est un problème ?
      Alors vos « theories » à la mors-moi-le-noeud sont une caricature de réflexion.
      Mais sur un article de Robert Gil peut-on s’attendre à autre chose ?


    • tf1Groupie 15 mars 2016 14:45

      @tf1Groupie

      Sans surprise : une pluie de votes moins, pour zero arguments.

      Tout un symbole de cette France qui se lève tard pour aller manifester.

      Si votez négativement empêchait la pluie de tomber alors on trouverait beaucoup de main d’oeuvre sur Agoravox pour cliquer sur les petites étoiles jaunes.
      Car Robert Gil vous le dira : la pluie est une dérive capitaliste ...

      On se demande qui est archaïque.


    • ecophilopat 15 mars 2016 15:28

      @tf1Groupie

      Ok, baissons le SMIC à 200€, à ce tarif les patrons ne vont plus hésiter à embaucher, donc plus de chômeurs et selon votre logique, tout le monde sera content.

      Perso, je suis pas contre, à condition que mon loyer soit de 20€, l’essence à 3 centimes, les soins gratuits, etc...



    • tf1Groupie 15 mars 2016 15:46

      @ecophilopat

      Et oui les travailleurs chinois sont heureux car ils vont récolter le fruit de leur travail : augmentation de salaires, amélioration du droit du travail , etc ... Ils vivent leurs 30 glorieuses.
      Et cela passera par des conflits sociaux, comme dans tous les pays non-communistes.

      Eh oui la France n’est pas l’inventeur de la lutte et du droit de grève, ça fait chier hein.

      Par contre, niveau pessimisme et protestation la France est championne du monde, on le sait.
      Normal, dans un pays ayant le meilleur droit du travail au monde, la meilleure santé du monde et l’espérance de vie la plus élevée du monde il y a de quoi se plaindre !
      Question chômage on truste les premières places derrière l’Espagne, mais ça fait des décennies, même l’Europe n’a pas changé la hierarchie du chômage.

      Les chinois croient en leur avenir, peut-être parce qu’ils se sortent les doigts du cul.

      Quand ici à longueur de Vox on nous chante que les profits ne montent pas jusqu’au ciel, on n’a aucune gêne à demander que les droits sociaux montent au ciel.


    • ecophilopat 15 mars 2016 19:00

      @tf1Groupie

      J’ai du mal à vous suivre, vous vous réjouissez pour le travailleur chinois qui se bat pour acquérir des droits et vous fustigez le travailleur français qui se bat pour les conserver.

      Quand aux 30 glorieuses en Chine il va plutôt falloir parler des 15 même pas glorieuses, les entreprises délocalisent déjà et les ouvriers vont être remplacés par des robots, comme quoi même à 200€ par mois un ouvrier est encore trop cher.

      Et ca veut dire quoi se sortir les doigts du cul, ca veut dire accepter n’importe qu’elle conditions de travail pour être jeté lorsque les profits diminue, bel avenir effectivement.

      Le system a fait son temps, il est urgent d’en inventer un nouveau.


    • Pere Plexe Pere Plexe 16 mars 2016 19:19

      @tf1Groupie
      Allez donc voir ce qu’est la notion économique de NAIRU. 


    • rocla+ rocla+ 14 mars 2016 20:21

      Les patrons étant des salauds veuillez démissionner de vos emplois

      bande de larbins exploités .

      Comment pouvez vous rester dans des entreprises qui vous exploitent ?

      N’ avez vous aucun sens de l’ honneur ?



      • Gillesdd Gillesdd 15 mars 2016 14:06
        @rocla+
        ne pas oublier que sauf chez les artisans, un patron sans salarié n’est rien et que son entreprise ne vaux rien.

      • rocla+ rocla+ 14 mars 2016 20:24

        Soyez ubérisés  , devenez votre propre patron . 


        Tentez une expérience intéressante au lieu  de rester  larbins exploités .

        Bombez le torse , soyez des hommes , pas des lavettes .

        • Spartacus Spartacus 14 mars 2016 20:38

          @rocla+


          C’est dingue ces gens qui ont peur de leur ombre. 

          Ils se plaignent d’être exploités quand ils sont salariés et de l’autre veulent être absolument liés à l’employeur comme des moules au rocher......

          Ça doit porter au cerveau de haïr son patron et de l’autre vouloir absolument être lié et vivre avec.
          Du Freudien.

        • rocla+ rocla+ 14 mars 2016 20:43

          @Spartacus


          C ’est bien ce que je comprends pas chez ces ahuris du cerveau .

          Ils passent leur temps à vomir les salauds de patrons , et tous les matins
          ils se lèvent pourquoi ? pour en reprendre une tranche pour finir 
          la semaine qui elle même va finir le mois . 

          Cela fait qu’ ils restent des années à se faire exploiter , humilier , piétiner 
          et la seule chose qu’ ils veulent c’ est que cela continue .

          Je pense qu’ ils sont pas bien terminés au niveau du cerveau de la tête .

        • foufouille foufouille 14 mars 2016 21:08

          @rocla+
          vive les années 1900, avant la retraite et les congés payés !


        • Trelawney Trelawney 15 mars 2016 07:34

          @Spartacus

          Ça doit porter au cerveau de haïr son patron et de l’autre vouloir absolument être lié et vivre avec.
          Du Freudien.

          On appelle cela l’amour vache



        • Spartacus Spartacus 15 mars 2016 09:46

          @Trelawney

          En fait c’est de l’absence de courage personnel de prendre sa vie en main....
          Encouragé par la culture socialiste qu’on on inflige.

        • L'enfoiré L’enfoiré 15 mars 2016 14:40

          @Spartacus,


           Il y a au moins deux sortes de patrons.
           La chanson « Merci patron » est tellement obsolète.
           Ceux qui mènent leur propre entreprise et ceux qui sont mandatés pour gérer l’entreprise.
           Le reste c’est du flan... 

        • rocla+ rocla+ 14 mars 2016 20:47

          Il y a même un ramolli du bulbe du nom de Robert Gil qui dénonce les

          milliards que reçoit ce patronat , on pourrait le traduire en justice pour complicité 
          puisqu’ il collabore dans ces entreprises  où le patronat etc ....

          Pendant la guerre si on collaborait on avait de fortes sanctions , là ...rien .

          Dans quel monde vit on ?

          • Pierre 14 mars 2016 22:44

               Dans ce pays, on manque d’employeurs ou d’employés et chômeurs ? Déverrrouillez votre cerveau franchouillardo-marxiste, puis répondez à cette question et vous aurez toutes les réponses qui s’imposent.


            • kalachnikov lermontov 14 mars 2016 23:03

              @ Pierre

              Dans ce pays, on manque d’investissement dans la recherche, l’innovation. Le génie français s’est évanoui. Plutôt que prospecter, ouvrir des horizons - ça a toujours été l’apanage des Français, dans quantité de domaines -, on distribue de l’argent à la pelle aux employeurs, aux chômeurs, etc. Pour un résultat proche du zéro.

              Ce faisant, renouant avec elle-même, la France ré-orienterait le cours de l’Histoire.


            • Pierre 14 mars 2016 23:10

              @lermontov
              Sauf que investir c’est aussi embaucher et là...


            • kalachnikov lermontov 14 mars 2016 23:33

              @ Pierre

              Là, quoi ? Je croyais que c’était héroïque d’être entrepreneur, de prendre des risques, etc. On n’a rien sans rien, quand même.


            • Pierre 14 mars 2016 23:38

              @lermontov
              Risques, oui, suicide, faut voir...


            • kalachnikov lermontov 14 mars 2016 23:53

              @ Pierre

              ’Oser, c’est le secret principal de la victoire, en littérature comme en révolution’ [Heine]

              La jeunesse, en particulier, devrait méditer cette maxime.


            • Pierre 15 mars 2016 00:03

              @lermontov
              avec la plume et surtout le blablabla, spécialité bien de chez nous, oui, mais avec un compte d’exploitation (expression chinoise pour les gugus qui défilent et pétitionnent) en mains...D’autant plus ici, puisque la réforme devrait être massivement approuvée par la jeunesse !


            • Pere Plexe Pere Plexe 18 mars 2016 19:59

              @Pierre
              Comme le monde est facile...

              Ben oui c’est clair la solution au chômage c’est d’avoir plus de patrons....
              CQFD

              Bon si on commence à pinailler sur le fait que pour vivre une entreprise doit avoir des clients.
              On complique inutilement.
              Et si en plus on fait remarquer que pour qu’il y ait des clients il faut que ceux ci aient des revenus suffisant on risque d’embrouiller le quidam.
              Et parler des revenus risque d’amener à parler du partage des richesses...on voit l’embrouille qui se profil.

              Restons simple.
              Genre les simplets parlent aux simplets

            • Homme de Boutx Homme de Boutx 14 mars 2016 22:57

              A mon avis, il n’y a pas un seul emploi à créer grâce à cette loi mais surtout la facilitation de la poursuite des délocalisations !

              Regardez simplement la réforme des retraites qui aurait dû créer des emplois et qui se contente d’augmenter le nombre de RMIstes au détriment des retraités (c’est moins cher !) et lorsqu’on pourra licencier les salariés en CDI sans indemnité, avec des droits au chômage réduit, ils finiront aussi au RMI !
              et le savoir faire en chine...(peut-être ça le péril jaune !)


              • Pierre 14 mars 2016 23:14

                @Homme de Boutx
                Vrai avec le texte modifié, car que vont faire désormais les employeurs, du moins les PME ? délocaliser au moyen de la sous-traitance, ce que sont incapables de comprendre les veaux franchouillards.


              • Pere Plexe Pere Plexe 18 mars 2016 20:07

                @Pierre
                ...j’avais pas trop remarqué que nos gentils patrons étaient sur la retenue question délocalisations. 


                Heureusement que votre acuité éclaire les veaux...ces cons qui pensent que loi ou pas loi les délocalisations continuerons.

              • Enabomber Enabomber 15 mars 2016 06:44

                Depuis trois ans, le Medef est devenu extrêmement offensif pour remettre en cause le modèle social français
                Pas plus que d’habitude ; par contre, je trouve qu’il est devenu extrêmement écouté.


                • Trelawney Trelawney 15 mars 2016 07:38

                  La vision archaïque du patronat, c’est quand un employé a toujours besoin d’un patron pour avoir un salaire alors que dans le même temps, ce même patron n’a pas toujours besoin de l’employé pour faire fonctionner son entreprise.

                  Ca crée forcément des tensions


                  • Etbendidon 15 mars 2016 10:39

                    @Trelawney
                     smiley
                    TRAVAILLEURS, GIL et compagnie libérez vous des patrons, brisez vos chaines
                    Créez votre propre entreprise


                  • tonimarus45 15 mars 2016 12:52

                    @Trelawney— il n’y a rien de moins vrai dans ce que vous dites.Une entreprise(de maçonnerie par ex) ne serait ce que de 10 ouvriers peut fonctionner sans patron par contre sans ouvriers elle ne pourras pas fonctionner

                    Le patron au sens stric du terme ne cree par de la richesse a la limite il l’a fait creer et encore pas tout le temps car il y a des entreprises qui fonctionnent sans patron

                  • Pierre 15 mars 2016 13:02

                    @tonimarus45
                    sauf que, tout groupe, sans un chef ou un patron, ne fonctionne pas...ou alors dans les rêves de ceux qui n’ont jamais été confrontés à cette réalité !


                  • Spartacus Spartacus 15 mars 2016 13:48

                    @tonimarus45

                    Hélas non.
                    L’ouvrier est une variable interchangeable. Pas le patron.

                    Mettez vous à votre compte vous verrez ;

                    Ha non vous hésitez ? La peur du vide ? Du risque ? De son ombre ? De l’incertitude ? 

                    Quelle vie gâchée de ne jamais avoir rien tenté, ne rien avoir créé et avoir vécu en soumission des autres chaque matin.

                  • rocla+ rocla+ 15 mars 2016 13:58

                    @Spartacus


                    Ils ne se mettent pas à leur compte .

                    Ce sont des poules mouillées , des sans couilles .

                    L’ inconnu les rebute . Ils ont besoin d’ un cadre strict pour s’ exprimer .

                    la liberté ils connaissent pas . le plaisir de se réaliser pleinement non plus .


                    Ce sont des handicapés de la vie ces gugussses là .

                  • julius 1ER 15 mars 2016 15:30
                    sauf que, tout groupe, sans un chef ou un patron, ne fonctionne pas...ou alors dans les rêves de ceux qui n’ont jamais été confrontés à cette réalité !
                    @Pierre

                    à mon avis tu es un sacré nullard en Histoire !!!


                  • tonimarus45 15 mars 2016 15:38

                    @Pierre—2200 coops fonctionnent sans patron


                  • tonimarus45 15 mars 2016 15:39

                    @julius 1ER— 2200 coops fonctionnent sans patrons


                  • tonimarus45 15 mars 2016 15:40

                    @julius 1ER- ah et j’ai oublie « VOUS »-merci-


                  • tonimarus45 15 mars 2016 16:14

                    @Super Aldo—
                    «  »« Mouais avec force subventions et magouilles de l ’ Etat gauchiste , c est bien connu ! »«  » dites vous

                    Pas plus que nos chers patrons qui viennent d’empocher des dizaines de milliards contre un million d’emplois(promesse de «  »grataz«  ») le pognon est dans leurs fouilles par contre le million d’emplois on les attends toujours( et cela ne vous pose pas probleme ?????)
                    Ceci dit avec ou sans subventions ces scoops fonctionnent sans patrons au sens stric du terme et merci de ne pas avoir dit que cela etait faux

                  • Etbendidon 15 mars 2016 10:42

                    TRAVAILLEURS GIL et compagnie
                    Créez votre propre boite, devenez patrons
                    Vous ne vous ennuierez plus, vous travaillerez 6 jours sur 7, 12 heures par jour
                    vous serez emmerdés tous les jours avec des réglements comme le Code du travial de 3500 pages à savoir par coeur
                    Vous serez à la fois patron, directeur commercial, directeur des resources humaines, directeur financier, directeur juridique, directeur technique ...
                    le PANARD


                    • tonimarus45 15 mars 2016 13:11

                      @Etbendidon— un clone parfait des rocla, spartacus ,ect,,,,,.Les patrons travaillent les ouvriers se « branlent »« .Et oui le patron des qu’il part de chez lui avec sa voiture de fonction(au frais de l’entreprise donc) ,travaille ,quand il pisse, il travaille quand il boit son cafe , il travaille quand il va dejeuner en invitant un client au frais de l’entreprise, il travaille, quand il »culbute « sa secretaire il travaille((si, si)) et jusqu’a ce qu’il revienne chez lui il travaille a condition qu’il n’invite pas a souper un quelconque client ou alors il travaille encore.Vont ils a megeve l’hiver ou l’ete a saint trop ils travaillent toujours ??????

                      Franchement avec des ouvriers parmi les plus »« performants » d’europe on se demande comment meme avec ce code du travail qui les «  »eeeetraaaangleeeessss«  », en travaillant ainsi il n’y arrivent pas 
                      Ma belle fille qui n’est pas patronne mais seulement cadre,, part de la maison a 6h30 et ne revient a pas moins de 20h (le vendredi a plus) et pourtant elle n’est pas patronne ???(son patron est par contre bien moins present dans la boite qu’elle)
                      Et que dire des banlieusards dans les grandes metropoles comme paris de combien est leur amplitude depuis le matin jusqu’au soir ????

                    • rocla+ rocla+ 15 mars 2016 13:21

                      @tonimarus45


                      Vous le savez très bien les patrons sont des salauds .

                      Etes vous parti de chez ces salauds de patrons ?

                      Non , comme le branleur que vous êtes vous êtes resté toute votre minable 
                      carrière chez ces salauds d’ exploiteurs . 

                      Où , à quel endroit se trouve votre orgueil d’ homme ?

                      Vous avez été une carpette au service de ceux que vous critiquez .

                      Vous , Tonimarius ,êtes un lâche , un minable , se cachant dans un syndicat 
                      de corrompus .

                      Une sous-merde traitant vos interlocuteurs de déchets . 

                      Ça me fait la rigolation.

                    • Etbendidon 15 mars 2016 15:18

                      @tonimarus45
                      Et ben toni puisque c’est si bien que ça d’être PATRON qu’est-ce que vous attendez pour le devenir ?????
                       smiley
                      Moi j’ai été salarié puis entrepreneur et pi c’était tellement chiant (journées à rallonge, paperasseries à n’en plus finir, responsabiltés sur tous les plans etc.) que j’ai tout fermé et je suis redevenu salarié et je ne m’en plains pas
                       smiley
                      Dans les années 80 je suis parti avec un pote aux USA comme routard (d’est en ouest pendant 4 semaines pour amortir le voyage)
                      un soir dans un bar à New Orleans un ricain en vacances (5jours) nous a demandé combien de jours de vacances on avait pris
                      Quand je lui ai répondu qu’on avait pris QUATRE SEMAINES de congés, vous savez ce qu’il m’a répondu : SI vous pouvez vous absenter de votre entreprise si longtemps, c’est que vous ne devez pas servir à grand chose dedans !
                       smiley


                    • tonimarus45 15 mars 2016 15:28

                      @rocla+— et le dechets dhumanite — enflure de chez enflure-menteur compulsif qui vous dit que j’ai ete au cul d’un patron quelconque ?????? vous qui en etes a frabiquer des chichis dans un camping de palavas pour s’attirer la sympathie de gens qui vous meprisent cordialement qui avez pris la retraite a 58 ans mais qui pronez pour les autres la retraite a 65 ans, vous qui j’ai mis sa tronche dans ces mensonges ;;MAis qu"elle ordure etes vous donc

                      Allez continuez a patauger dans votre bauge a cochon
                      Je vous fait remarquer que j’avais evite de repondre a vos elucubrations alors que me veut cette subite sollicitude

                    • tonimarus45 15 mars 2016 16:01

                      @Etbendidon--- ou avez vous lu que j’ai deja dit que «  »TOUT LES PATRONS ETAIENT DES SALAUDS«  ».Pourquoi quand vous n’avez rien a dire « trollez »vous en me faisant dire « ce que je n’ai jamais dit ?????quand aux etats unis avec pres de 50 millions de pauvres et des millions de travailleur pauvres je ne pense pas que ce soit un exemple ;ma belle soeur a travailer a l’ambassade a »washington" en tant que militaire puis a titre prive et donc je sais autant que vous si ce n’est plus ce qu’il s’y passe.ceci dit au sujet des 4 semaines de conge vous pourrez bientot ne pas les prendre et je n’ai aucun doute que pour aider votre patron vous le fassiez ??????


                    • rocla+ rocla+ 15 mars 2016 17:03

                      @tonimarus45


                      Pour moi qui suis un salaud de droite la décheterie humaine consiste à
                      vendre des billets de train et ensuite ne pas honorer le contrat qu lie 
                      l’ acte de vente à sa réalisation . 

                      On a par conséquent une bande de voyous organisée en mafia  se faisant 
                      embaucher par un établissement de transports dont la seule intention est 
                      de nuire , nuire à son patron qui a bien voulu l’ embaucher , nuire à son client 
                      qui a acheté un billet et qui ensuite bloque tout le système en affichant un mot 
                      d’ ordre de grève , laissant sur le quai par temps froid et brouillard la maman 
                      avec son bébé dans les bras , le handicapé avec son fauteuil roulant , et tout 
                      simplement le travailleur honnête , je veux dire celui qui remplit son contrat de travail 
                      en se rendant au taf . 

                      Alors certains enculés , de vraies tafioles osent parler d’ humanité .

                      Dans l’ oeil de mon chien il y en a bien plus d’ humanité que dans la queue 
                      d’ un syndicaliste salopard , qui demain pour un autre pet de travers continuera 
                       à emmerder des millions de gens . 

                      On devrait en fusiller quelques uns pour l’ exemple . On analyserait leur 
                      cerveau pourri  aux sentiments  biaisés de la turlutte finale .

                    • rocla+ rocla+ 15 mars 2016 17:43

                      @rmusic



                      Mais c’ est quand même absolument  cela .

                      Le type qui travaille dans une boite et qui n’ est pas content , pour
                       différentes raisons que tout le monde peut comprendre , par exemple 
                      l’ ambiance de travail est détestable , ou le travail fourni n’ est pas assez payé 
                      ou mille autres raisons , eh bien ce type en question s’ il obtient pas satisfaction 
                      suite à ses demandes répétées , il soumet sa démission .

                      Alors il cherche une autre boite ou bien , tenez vous bien , accrochez vous
                      à la rampe , Achtung les bicyclettes , il va lui-même ouvrir une entreprise 
                      même tout petite , il va créer son monde à lui , sa boite comme il l’ entend , 
                      il va enfin devenir ce qu’ il aurait jamais du cesser d’ être  : tout simplement 
                      un homme en accord avec ses idées . 

                      Il pourra recevoir l’ Inspecteur du Travail qui va lui indiquer le chemin à suivre , 
                      L’ Inspecteur du Fisc qui lui indiquera les les impôts à payer ,l’ Inspecteur de 
                       l’ URSSAF qui viendra guetter si il emploie du personnel au black , et toutes 
                      sortes d’ autres parasites qui sont éminemment là pour épanouir votre cadre 
                      du travail , vous qui êtes  la plus honnête personne que le monde a jamais vu 
                      naitre .

                      Et à la télé , le soir après le travail , il verra défiler dans les rues de jeunes 
                      personnes n’ ayant encore jamais travaillé , revendiquer ceci cela et autre chose .

                      Et vous vous rendrez compte du monde dans lequel vous vivez .

                      Un monde de cons , ou quelques cons immobilisent les trains 
                      pour empêcher d’ autres cons désirant aller au taf ,chez des cons de patrons 
                      qui emploient toute une bande de cons pas heureux dans leur vie dont quelques 
                      exemplaires de cons comme Gil et d’ autres cons comme Tonimarius viennent 
                      décrire leur vie de cons . 

                      Mais ces derniers , au contraire des autres sont encore bien plus cons que 
                      les premiers .

                      Vous le savez bien , les cons , ça ose tout les cons .



                    • franc tireur 15 mars 2016 13:53

                      C’est tout le contraire qu’il faut faire : cesser de surprotéger les actifs (salariés) , pour briser le fossé entre insiders et outsiders .

                      gilberto vous avez les vieilles lectures de notre classe politique paléomarxiste. comme eux vous avez grand besoin de voyager, voir d autres facons de faire.

                      • rocla+ rocla+ 15 mars 2016 13:59

                        La liberté leur fait peur aux marxistes .


                        Il faudrait qu’ ils inventent leur vie .

                        Impossible avec leur structure mentale .

                        • aimable 15 mars 2016 14:13

                          @rocla+
                          tous vos clients ont été des patrons , parce-que vendre a des marxiste vous y auriez perdu votre honneur et vous vous seriez fait hara- kiri


                        • ZenZoe ZenZoe 15 mars 2016 14:17

                          @rocla+
                          Vous m’avez bien fait rigoler avec tous vos commentaires, vous avez 1000 fois raison en plus.
                          « Ils » ne vont pas vous pardonner de sitôt smiley


                        • ZenZoe ZenZoe 15 mars 2016 14:18

                          @aimable
                          Ne mélangez pas tout. Rocla ne traite pas ses clients d’exploiteurs capitalistes (enfin, j’imagine).


                        • aimable 15 mars 2016 14:28

                          ZenZoe

                          avec Rocla allez savoir , il est si imprévisible  smiley


                        • tonimarus45 15 mars 2016 15:33

                          @ZenZoe— qui se rassemble s’assemble,ne dit t’on pas ??????Rocla voue une haine feroce aux sdf, aux chomeurs ,aux ouvriers, et pourtant il en fut un, aux fonctionnaires, aux syndicalistes et pourtant ,bon nombre de ces personnes ont participe a la « pelote » qu’il dit s’etre faite,NON ????


                        • ZenZoe ZenZoe 15 mars 2016 17:02

                          @tonimarus45
                          Je ne sais pas qui Rocla aime ou déteste. Je ne sais pas non plus s’il a été un sdf chomeur ou ouvrier comme vous dites.
                          Je sais par contre qu’il a raison quand il dit que si un salairé déteste tellement se faire exploiter par un patron, rien ne l’empêche de partir et de se mettre à son compte.


                        • rocla+ rocla+ 15 mars 2016 17:07

                          @ZenZoe


                          Vous êtes trop dur de leur dire la vérité à ces cons . 

                          «   si un salairé déteste tellement se faire exploiter par un patron, rien ne l’empêche de partir et de se mettre à son compte.  »

                          Il faudrait ensuite , au minimum qu’ il mouillent leur chemise 
                          pour manger à la fin du mois .


                        • Gillesdd Gillesdd 15 mars 2016 14:19
                          @Pierre

                          Avez vous entendu parler des scops ? il y en a plus de 2200 en France soit environ 44000 salaries.
                          Et elle ne pleurnichent pas comme le medef, elles.
                          Et celui qui est à la tête est élu, il n’est pas de droit divin et les décisions sont prises en comité, pas par un « decideur » seul.
                          Le plus difficile est de faire prendre conscience aux salariés que la coopération ça marche, et q’il n’y a pas besoin de quelqu’un ayant la science infuse pour mener une société, que les outils de production leurs appartiennent car c’est leur travail qui les a payés.
                          Et des scops il y en a de taille internationale comme Mondragon en Espagne, Acome en France pour ne citer que les plus grosses.

                          • Yohan Yohan 15 mars 2016 15:35

                            @Gillesdd


                            le MEDEF est l’allié objectif de la gauche marxiste avec laquelle il copine en sous main. Les petits patrons détestent d’ailleurs le MEDEF

                          • ecophilopat 15 mars 2016 14:46

                            Bien sur que non tous les patrons ne sont pas salops, j’ai travaillé pour des patrons sympa et compréhensifs.

                            Par contre, sur ce fil, avec leurs rhétorique « ferme ta gueule ou met toi à ton compte » on a un bon exemple de ce que peuvent êtres des gros c... de patrons (en supposant qu’ils le soient vraiment ou qu’ils l’est été).


                            • ecophilopat 15 mars 2016 15:16

                              @ecophilopat
                               « qu’ils l’aient », c’est mieux.


                            • tonimarus45 15 mars 2016 16:29

                              @ecophilopat— tout a fait ils ne montrent pas le bon exemple de ce que un patron« sympat, » serait


                            • Yohan Yohan 15 mars 2016 15:01

                              Si on célébrait les patrons plutôt que de leur chier dessus à longueur de temps, on aurait probablement un million de chômeurs de moins. 


                              • julius 1ER 15 mars 2016 15:43
                                Si on célébrait les patrons plutôt que de leur chier dessus à longueur de temps, on aurait probablement un million de chômeurs de moins.

                                @Yohan
                                 si on célébrait les patrons .... ah bon mais ce n’est pas ce que font Valls et consorts !!!

                                et si on célébrait les patrons ....les millions ne seraient pas chômeurs mais sur des comptes aux îles Caïmans !!!!


                              • tonimarus45 15 mars 2016 16:27

                                @julius 1ER— surtout que la pluspart des patrons ,je ne dis pas tous, sont des humanistes hi hi hi qui n’attendent que on les considerent mieux pour embaucher re hi hi hi

                                Bien sur tous ne sont pas pareils mais bon ?????

                              • tf1Groupie 15 mars 2016 16:34

                                @tonimarus45

                                Quand on pense que la mission d’un patron est d’être un humaniste on peut retourner jouer aux billes plutôt que de commenter la politique.

                                Les humanistes qui gardent les mains dans les poches ont toujours la langue bien pendue ... mais ça ne crée pas grand chose.


                              • tonimarus45 15 mars 2016 16:55

                                @tf1Groupie--- J’ai l’impression que vous avez la comprenette bouchee,,, hihihhi voulait dire que je ne pensais pas un instant cela ,en fait je repondais a yohan qu ’i’ disait qu’il fallait arreter de chier surr les patrons et quils embaucheraient par milliers et je sussurrais en me moquant de lui que cela etait surement parce que ils etaient humanistesHIHIHIHIHIHI

                                De plus c’est bienque vous defendiez « yohan » peut etre faite vous un seul et meme « troll » sinon cessez de torcher le c ?? des autres yohan est capable de le faire lui meme, LUI QUI A COMPRIS 
                                JE terminerais en trouvant curieux que vous n’ayez pas reagi au poste de «  »yohan«  » il y a vait de quoi lui qui dit sans rire«  »« cessez de chier sur les patrons et ils embaucheront par milliers »

                              • tonimarus45 15 mars 2016 17:04

                                @tonimarus45—«  »Les humanistes qui gardent les mains dans les poches ont toujours la langue bien pendue ... mais ça ne crée pas grand chose.«  »dites vous

                                Evitez de grace d’extrapoller sur quelqu’un deja bien age qui a connu cette periode sombre de notre histoire et qui sait autant que vous si ce n’est plus ce que sait de travailler ??????Quand aux humanistes c’est bien qu’ils soient deja des humanistes au contraire des « dechets d’humanite » nantis qui viennent faire la leçon aux autres
                                Je prefere un pauvre here qui partage son crouton de pain avec un autre pauvre here et qui donc fait preuve d’une certaine humanite, qu’un nanti repus qui lattera un pauvre mendiant qui fera la manche aux marches d’une eglise
                                Allez ,forcez vous(je sais cela sera dur) et dites que vous etes d’accord au moins pour mes trois derniere lignes


                              • tf1Groupie 15 mars 2016 17:14

                                @tonimarus45

                                Déjà quelqu’un qui insulte son interlocuteur (« dechets d’humanite ») n’est certainement pas un humaniste !!!

                                Mais il y a ici des tas de gens aux mollets bien enflés qui s’auto-décernent le titre d’humaniste ; en résumé : « c’est moi le gentil et ce postulat n’est pas négociable ».

                                Travailler tout le monde sait faire : pas besoin de charisme, ni d’imagination, ni de créativité ; il suffit d’avoir deux mains, et encore.
                                Donc donner des leçons de travailleur c’est pas dur ; traiter les patrons de tous les noms c’est plus crédible quand on en a l’étoffe.


                              • tonimarus45 15 mars 2016 16:07

                                nimarus45— a l’auteur— et je continue


                                -Il faut bien se mettre dans l’idee que du fait de la mecanisation, de l’automatisation, de l’intelligence artificielle au sujet de la quelle une etude venant « d’oxfor » dit qu’elle va suprimer 47% des emplois, le chomage de masse ne baissera pas et meme augmentera( et ce n’est pas en faisant travailler plus ceux qui ont deja un emploi que cela ceera des emplois pour ceux qui n’en ont pas) emploi
                                Et alors, et des economistes le disent ( ’bien sur pas celui qui a pondu cette « bouse »’)
                                —SOIT on partage le travail qui reste
                                —Soit on donne de quoi vivre decemment a ceux qui n’ont pas de travail
                                Soit comme je disais a certain « tartufe » on euthanasie tous les ouvriers des qu’ils perdent leur emplois et on en fait du « »soleil vert« ( pour ceux qui ont une certaine culture cinematographique)
                                Je suis sur que cette derniere solution, plairait.au representant du « merdef » ainsi qu’a bien d’autres qui hante ce medias et qui n’ont aucun argument a opposer , si ce n’est m’insulter(verite je le leur rend bien)

                                • tonimarus45 15 mars 2016 16:17

                                  bonjour Penser d’abord à ceux qui n’ont pas d’emploi. dit la ministre, et le « merdef » .Voyons cela

                                  « »« »Croyez vous un instant que c’est en faisant travailler les apprentis 10 heures par jour ce la va creer des emplois ?????
                                  Croyez vous un seul instant que c’est en faisant travailler plus ceux qui ont deja un travail(c’est en fait ce que propose la loi »komri) que cela va crer des emplois ou bien des chomeurs ????
                                  Coyez vous un seul instant que c’est en repoussant sans cesse le depart a la retraite que cela va liberer des emplois ????
                                  Croyez vous un seul instant que c’est en permettant de cumuler emploi retraite sans plafonnement (on peur comprendre pour des petites retraites) que cela leberera des emplois pour ceux qui en cherchent ????
                                  Je voudrais ajouter que ce n’est pas parce que les entreprises pourront debaucher plus facilement que cela permettra de le resorber ne serait ce qu’un peu mais tout simplement quand leur carnet de commande ne serat plus desesperemment vide ;Quelques entrepreneurs plus sinceres le disent et ils ont mille fois raison et j’ajouterais que j’espere que vous savez pourquoi les carnets de commande surtout des artisans et commerçants sont vides (puisque l’on dit que la resorbation du chomage pourrait venir d’eux).« ».


                                  • soi même 15 mars 2016 16:18

                                    A bravo, (renforçons les droits des actifs au lieu de les diminuer ) quel pensé généreuse, quand l’on se dit socialiste et communiste par conformisme, c’est la preuve que l’on ne là jamais été social, mais plus tôt à défaut d’être humain un bon prétendent à la bourgeoisie conformiste que vous envie en faîte.

                                     


                                    • tonimarus45 15 mars 2016 17:19

                                      @soi même— Contre argumentez point par point et dites si ce que je dis est inexact , au lieu de betement «  »troller«  »« surtout en evitant de dire a qui vous vous adressez

                                      Ou avez vous vu que je disais qu’il fallait renforcer les droits des actifs,ou,ou ??? ;Je disais simplement que cette loi »« khomri » ne ferait absolument pas baisser le chomage(spartacus lui meme reconnait cela« il aura un faible impact sur le chomage ») et j’argumente en ce sens alors contre argumentez au lieu de taper en touche
                                      Dans mon autre post je porte a la connaissance des «  »agaravoxiens«  » une etude venant «  »d’oxfor«  » connu pour ces idees gauchistes hihi) et la aussi j’argument sur ce qui devra a mon avis ce passer, mais vous avez le droit de ne pas etre d’accord alors la aussi argumentez ????

                                    • soi même 15 mars 2016 17:56

                                      @tonimarus45, d’après vous où j’ai pêcher cette profonde réflexion, pas chez vous mais bien dans le webpapier, deuxième réflexions pensez vous que vous avez tous compris de se qui est en train de s’opérer maintenant ?

                                      Car se qui est mit en place ne concerne pas les actifs, mais bien tous ceux qui vont être considérer à tord où à raison inactif , d’avoir un arsenal juridique pour leurs éradication.

                                      Cela commence par le rehaussement du départ à la retraite, la sélection de ceux qui seront élues pour avoir une activité salariale le la troisième mesure la disparition pure est simple de toute prestation social pour tous ceux qui vont être considérer comme des parias.

                                      C’es signes , cela fait longtemps qu’ils ont été mit en place, et si vous lisez la préface de Triste Tropique de Claude Levis Strauss , en 1939 , il voyait déjà poindre en Occident, le régime des castres de l’Inde .

                                      Et aujourd’hui l’on en est rendue, il suffit de lire le titre du se torchon de convention de bon sentiment pour s’en rendre compte, car à par se dire j’ai mal au cul , se cher Gil qu’a t’il a proposé comme réflexion que de se plaindre comme un un enfant gâte, car les actifs à ma connaissance cela exclut beaucoup de monde vous trouvez pas ?


                                    • marmor 15 mars 2016 16:51

                                      En l’état actuel, le CDD est impératif, hélas, car il permet de ne pas être renouvelé si l’employeur s’est trompé dans le choix du salarié. Signer un CDI à un inconnu, même si son CV est alléchant, c’est s’aliéner avec un employé, et se creer de gros problèmes de licenciement, prud’hommes, indemnités et perte de temps, car le code du travail est trop rigide, et surtout dépassé et archaïque. En effet, il ne faut pas prendre les employeurs pour des demeurés. Pourquoi se défaire d’un employé s’il donne entière satisfaction ? Ce n’est pas le but ! Le but, c’est de trouver la perle rare, et lui signer un CDI, vite, pour qu’il n’aille pas voir ailleurs. Mais actuellement, c’est aller vers de gros ennuis si on n’est pas certain de la qualité du futur collaborateur, sauf à le connaître depuis quelques années, et être sûr de l’investissement qu’on fait en l’embauchant, car c’est un véritable investissement, tant dans la valeur humaine, que dans son coût, car dans notre belle France, n’oublions pas que l’employeur paye l’état pour donner du travail, à hauteur de plus de 80% du salaire, que le salarié paye aussi à hauteur de 25 à 30 % de son salaire pour avoir le droit de travailler et surtout payer le « modèle social » que le monde entier nous envie, mais qui coûte très cher, surtout à ceux qui travaillent, employés et employeurs. A méditer, avant de lever le poing, car souvent, ceux qui lèvent le poing, sont les premiers profiteurs de ce modèle social.


                                      • rocla+ rocla+ 15 mars 2016 17:11

                                        La grande différence dans tout ce système merdique c ’est , lisez bien :


                                         Un employé , mécontent de son patron , peut , sans aucun problème quitter 
                                        la boite dans laquelle il n’ est pas satisfait .

                                        Un employeur , mécontent de son employé  , ne peut pas renvoyer son 
                                        employé qui ne donne pas satisfaction . 

                                        En deux phrase  c’ est dit .



                                        • tonimarus45 15 mars 2016 17:24

                                          @rocla+— Si il peut le renvoyer et d’ailleurs bon nombre de patrons le font et je vais meme vous dire je connais des cheminots qui ce sont fait vider de la sncf et il n’y a pas tres longtemps un employe des impots,etonnant NON ????


                                        • marmor 15 mars 2016 17:45

                                          @rocla+
                                          Oui, j’ai essayé d’assigner un employé qui m’a quitté pour aller à la concurrence, les prud’hommes m’ont répondu que cela ne fonctionnait que dans un sens !!!! ( ceci est bien entendu faux ) mais il n’en demeure pourtant que c’est la réalité !


                                        • foufouille foufouille 15 mars 2016 18:15

                                          @rocla+
                                          « 

                                          Un employé , mécontent de son patron , peut , sans aucun problème quitter 
                                          la boite dans laquelle il n’ est pas satisfait . »
                                          tu es sûr gros débile ?


                                        • rocla+ rocla+ 15 mars 2016 18:18

                                          @foufouille


                                          Bonjour Foufoulle Crétin . 

                                          Comment allez vous aujourd’hui ? 

                                          Au plaisir Foufouille Crétin .

                                        • JL JL 15 mars 2016 18:42

                                          @rocla+, 

                                           

                                           C’est ben vrai ça ! 

                                          S’il est prêt à aller pointer à Pole-emploi.


                                        • foufouille foufouille 15 mars 2016 19:52

                                          @rocla+
                                          tu veut pas répondre ?
                                          ou trop débile ?


                                        • rocla+ rocla+ 15 mars 2016 17:12

                                          Et le salaud , dans cette histoire ne sera jamais l’ employé . 


                                          Le salaud ce sera toujours le patron . 



                                          • tf1Groupie 15 mars 2016 17:18

                                            @rocla+

                                            C’est beaucoup plus simple comme cela : y a pas besoin de réfléchir.
                                            Moi qui croyait qu’à la retraite on avait le temps de réfléchir.


                                          • tonimarus45 15 mars 2016 17:28

                                            @rocla+- non pas toujours- mais quand un patron dit a l’employe ou tu accepte le plan conventionnel de licenciement ou je te pourrierais la vie jusqu’a ce que tu partes alors oui ce n’est pas un type bien.J’ai vecu cela de pres et si cela vous interresse au lieu de troller questionnez


                                          • tf1Groupie 15 mars 2016 22:11

                                            @tonimarus45

                                            J’ai aussi vu des employés pourrir la vie de leur patron pour pouvoir continuer à se la couler douce à ne rien foutre dans leur bureau, et parfois au détriment d’autres salariés.

                                            Donc oui tous les salariés ne sont pas des humanistes, y a même des salauds chez les responsables syndicaux !

                                            C’est vachement intéressant comme conversation : le monde n’est pas binaire.
                                            Ah bah alors on va pouvoir aller se coucher plus intelligents.


                                          • Pere Plexe Pere Plexe 19 mars 2016 12:35

                                            @tf1Groupie
                                            Vous avez raison.

                                            Michel Audiard - 1920-1985 - Le Président - 1961


                                          • rocla+ rocla+ 15 mars 2016 18:49

                                            Ah je peux vous questionner  ? 


                                            Vous avez fait comment pour devenir ce que vous êtes ?

                                            • foufouille foufouille 15 mars 2016 19:55

                                              @rocla+
                                              toi on sait comment tu as fais : héritage ou suçage de bites.
                                               


                                            • kalagan75 15 mars 2016 20:45

                                              @foufouille je crois qu’il a juste bossé ...


                                            • rocla+ rocla+ 15 mars 2016 20:52
                                              Publié le 28.09.2010 à 22:07:47 - Répondre à Limousin 

                                              Les grévistes de la SNCF sont des gangters preneurs d’otages.
                                              Leurs revendications n’ont rien à voir avec leurs motifs déclarés, car en réalité ce qu’ils demandent c’est toujours de l’augmentation de salaire,et,encore plus de privilèges. 

                                              cynthiaa dit :
                                              Publié le 24.09.2010 à 01:09:46 - Répondre à cynthia 

                                              tout à fait d’accord avec Camille ! Je suis dans une situation similaire où j’ai besoin de faire mes preuves, or avec ces grèves à répétition je suis dans l’impossibilité de le faire malgré ma bonne volonté !!
                                              Je suis sûre qu’ils s’en foutent de gâcher, oui gâcher des vies ou des carrières en agissante de la sorte !
                                              Honte à vous ! 

                                              Camillea dit :
                                              Publié le 23.09.2010 à 21:07:17 - Répondre à Camille 

                                              je n’en peux plus de ces greves, je comprends qu’ils revendiquent des droits et des opinions, et je suis tout a fait d’accord, mais le fait est que l’on remarque tous que l’état s’en fiche totalement et ne donne aucune suite a toutes ces journées perdues. 
                                              Je suis en période d’essai dans un travail qui me plait énormément, mais avec ces deux grèves en un mois, mon employeur commence a douter sur mes engagements, alors je suis pris la corde au cou a cause de leur conneries de ne mettre aucun train de remplacement je trouve quand meme cela tout a fait désolant.
                                              Voila, j’en ai marre et je tiens a le dire et a le redire, et je complèterais le message de Jean en disant que les augmentations aussi ne sont jamais en retard à la SNCF ... 

                                              pierrea dit :
                                              Publié le 16.09.2010 à 15:58:17 - Répondre à pierre 

                                              il faudrait qu’on manifeste sous leur nez pour qu’ils comprennent comment c’est chiant pour nous !!! 

                                              juliettea dit :
                                              Publié le 05.09.2010 à 16:48:20 - Répondre à juliette 

                                              J’en peux plus des ces p**** de grèves !!! Je vais faire la grève du porte monnaie pour mon prochain prélèvement SNCF !!!


                                              Pour Tonimarius et ses copains ...


                                              • Pere Plexe Pere Plexe 18 mars 2016 20:18

                                                @rocla+
                                                Vous blâmez les employés qui restent attachés à un patron qu’ils n’aiment pas 

                                                Mais plaignez les usagés du train qui geignent mais restent client...

                                                Aucune loi n’oblige à prendre le train ou le RER.
                                                Changer de mode de transport serait plus compliqué que de changer d’emploi ?

                                              • rocla+ rocla+ 18 mars 2016 20:27

                                                @Pere Plexe


                                                Vous êtes je trouve assez gonflé Monsieur Père Plexe .

                                                La SNCF  depuis le temps que l’ Etat met du pognon dans cette usine à gaz 
                                                appartient à tous les Français un peu .

                                                Que quelques  salopards confisquent cet outil de travail à leur unique usage
                                                de grévistes professionnels  est un déni à la démocratie . 

                                                Trois connards se permettant de bloquer la circulation ...

                                                Ils se prennent pour qui ces gugusses ?

                                              • Pere Plexe Pere Plexe 19 mars 2016 12:27

                                                @rocla+
                                                « La SNCF .../...appartient à tous les Français »

                                                Pour une fois je suis d’accord.
                                                Mais alors pourquoi 70% du territoire n’est pas desservi ? 
                                                Chiffre en constante augmentation.
                                                La il n’est pas question de gréve mais de gares fermée, de train supprimés.
                                                365 jour par an.
                                                vous ne criez pas au scandale ?

                                              • rocla+ rocla+ 15 mars 2016 20:53

                                                Gil et Tonimarius allez lire l’ avis des usagers au lieu de raconter 

                                                vos craques ici 

                                                • Pere Plexe Pere Plexe 19 mars 2016 12:30

                                                  @rocla+
                                                  Votre vocabulaire est daté.

                                                  La SNCF comme nombre d’ancien service publique ne connait plus que des clients.
                                                  Client libre de choisir un autre mode de transport si ça lui chante.

                                                • rocla+ rocla+ 19 mars 2016 12:55

                                                  @Pere Plexe


                                                  ce qui veut dire que des enflures dans votre genre sont là pour enfreindre 
                                                  la liberté de circuler , stipulée en toutes lettres dans la Constitution Française  ?

                                                  Vous et les vôtres êtes des hors la loi . 

                                                • kalachnikov lermontov 19 mars 2016 13:00

                                                  @ rocla+

                                                  Mauvaise pioche. Le droit de grève est un droit à valeur constitutionnelle.

                                                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_de_gr%C3%A8ve_en_France


                                                • kalagan75 15 mars 2016 20:58

                                                  pour robert : smiley

                                                  Nancy : la CGT employait une cuisinière avec 184 CDD d’affilée
                                                  http://loractu.fr/nancy/12664-nancy-la-cgt-employait-une-cuisiniere-avec-184-cdd-d-affilee.html



                                                  • rocla+ rocla+ 16 mars 2016 08:36

                                                    @kalagan75




                                                    Qu’en pense le Robert ? 

                                                    Nancy : la CGT employait une cuisinière avec 184 CDD d’affilée
                                                    http://loractu.fr/nancy/12664-nancy-la-cgt-employait-une-cuisiniere-avec-184-cdd-d-affilee.html



                                                    Et le Tonimarius ?


                                                  • Pere Plexe Pere Plexe 19 mars 2016 12:38

                                                    @kalagan75
                                                    A trop côtoyer leurs homologues du Medef et de la CGPME ils ont prit de vilaines habitudes...


                                                  • tf1Groupie 16 mars 2016 14:21

                                                    @sampiero

                                                    C’est juste que moi je ne traite pas les autres de connards pour me donner raison.

                                                    Quand à se situer on a compris que TOI était toujours le plus bon et le plus généreux, détestant les plus riches que TOI et « oubliant » la multitude de connards qui sont plus pauvres que TOI.

                                                    Alors merci pour tes leçons de mépris, tu es un grand professionnel de la spécialité.


                                                  • zygzornifle zygzornifle 16 mars 2016 09:23

                                                    Bangladesh MEDEF sont 2 noms qui vont bien ensemble..........Le MEDEF rêve des conditions de travail et de salaire du Bangladesh pendant que ce dernier rêve des salaires des patrons Français.....


                                                    • Pere Plexe Pere Plexe 18 mars 2016 20:12

                                                      En fait ils te prouveront que le problème du Bangladesh c’est qu’ils n’ont pas assez de patrons...

                                                      Sans quoi tout irait bien pour eux.

                                                    • rocla+ rocla+ 19 mars 2016 15:30

                                                      Un TER, reliant Nice à Menton est resté bloqué cinquante minutes en gare de Cap d’Ail après une altercation entre des passagers et une contrôleuse surprise en train de fumer dans son compartiment.

                                                      Selon Nice-Matin, « Un passager a fait remarquer à la contrôleuse qu’elle devait arrêter de fumer.

                                                      Elle a alors rétorqué que ce wagon était son bureau de travail et qu’elle y faisait ce qu’elle voulait ».

                                                      Selon un porte-parole de la compagnie ferroviaire, « le conducteur a déclenché la procédure d’alerte utilisée quand un contrôleur ne se sent plus en sécurité », immobilisant le train régional.



                                                      On dirait  que le train est la propriété de ceux qui y sont employés .


                                                      Ils sont niqués de la tête  les Sneufeu .


                                                      • tonimarus45 21 mars 2016 10:23

                                                        @rocla+—@raclure—

                                                        -—Et voila en copie colle la preuve de votre mensonge par omission-LISEZ A PARTIR DE LA QUATRIEME LIGNE AVANT LA FIN---« » l’agent fumait dans la cabine arriere de conduite« »"et rien n’interdit cela

                                                        —DU MEDIA 20MINUTES

                                                        « »Contrôler ou fumer, il faut choisir. C’est en substance le message qu’ont voulu faire passer vendredi soir des passagers d’un TER reliant Nice à Menton à une contrôleuse de la SNCF. Cette dernière s’est fait surprendre en train de fumer dans son compartiment.
                                                        SelonNice-Matin qui a révélé l’affaire, « Un passager a fait remarquer à la contrôleuse qu’elle devait arrêter de fumer. Elle a alors rétorqué que ce wagon était son bureau de travail et qu’elle y faisait ce qu’elle voulait ».Une procédure d’alerte déclenchée

                                                        Selon un porte-parole de la compagnie ferroviaire, « Le conducteur a déclenché la procédure d’alerte utilisée quand un contrôleur ne se sent plus en sécurité et refuse de repartir », immobilisant le train régional après « une altercation verbale entre des clients et la contrôleuse ».

                                                        L’agent SNCF « aurait profité de l’inoccupation de la cabine arrière de conduite pour y fumer », a-t-il précisé, ajoutant que les choses ont pu rentrer dans l’ordre « au bout d’une heure de palabres » et « l’intervention des gendarmes ».......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès