• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Pourquoi les salaires des patrons du CAC 40 sont justifiés

Pourquoi les salaires des patrons du CAC 40 sont justifiés

La récente étude signée Proxinvest indique que malgré la crise, les patrons du CAC 40 sont toujours aussi bien payés. En 2011, l’indice boursier a chuté de 17% alors que le salaire moyen des dirigeants a augmenté de 4% pour atteindre 4,2 millions d’euros. Comme toujours pour les riches, pour ceux qui réussissent et pour ceux qui ont du pouvoir, la majorité des lecteurs déverse son dégoût, son mépris, sa colère et sa haine envers ces patrons aux rémunérations annuelles à 7 chiffres.

Je fais partie des rares personnes qui défendent les salaires de ces patrons. Je tente aujourd’hui d’expliquer rationnellement cette conviction aux lecteurs.

Les salaires des patrons sont élevés par rapport à ceux de votre voisin ou de votre boucher.

S’il y a un point d’accord entre ma pensée et celle de la majorité des Français, c’est le fait que les rémunérations des patrons du CAC 40 sont élevées en comparaison avec celles de tout un chacun. Je suis bien conscient qu’un million d’euros annuels représentent plus de 75 SMIC annuels. Et, sachant compter, je sais que les 19,6 millions que Maurice Lévy a touchés en 2011 représentent 1500 SMIC ou 3500 annuels. Personne ne nie ces chiffres et personne ne nie qu’ils sont élevés par rapport à M. Tout-le-monde.

Pour autant, les patrons du CAC 40 sont-ils d’affreux profiteurs sans scrupules, voleurs d’argent et incompétents ? Leurs rémunérations sont-elles injustifiées ?

Pour répondre à cette question, je me permets de faire un mini-cours de gouvernance d’entreprise. Les gens ont souvent tendance à oublier ce qu’est une entreprise.

  • A qui appartient une entreprise ?

Les propriétaires d’une entreprise sont les personnes physiques ou morales qui ont apporté leurs capitaux propres à cette entreprise. Pour bien comprendre, ce sont eux qui investissent et qui apportent leur argent frais pour faire fonctionner l’entreprise. On les appelle aussi les actionnaires.

  • Quel est le but d’une entreprise ?

Distribuer de l’argent pour les beaux yeux des salariés ? Être la vache à lait de ses salariés ? Ni l’un, ni l’autre. Le but d’une entreprise est de créer de la valeur, autrement dit de rapporter le maximum de bénéfices à ses actionnaires.

  • Pourquoi le but d’une entreprise est-il de rapporter de l’argent aux actionnaires ?

L’actionnaire qui investit son propre argent dans une entreprise ne le fait évidemment pas pour le plaisir. Il cherche à en tirer des bénéfices, et c’est bien compréhensible. Lorsque vous prêtez votre briquet à un inconnu dans la rue, il est souhaitable qu’il vous le rende juste après. Malheureusement, les gens ont tendance à ne pas comprendre la logique de profit des entreprises.

Elle est pourtant légitime et simple à comprendre. Lorsque M. Tout-le-monde dépose 100 euros sur son livret A, ce n’est pas pour les beaux yeux du banquier. C’est pour retrouver ses 100 euros l’année d’après, les intérêts en plus. C’est le principe d’un investissement. Et qu’on ne me dise pas que cela n’a rien à voir avec les élites actionnaires : 60 millions de personnes en France détiennent un livret A. Ainsi, à tous niveaux de la société, chacun cherche à optimiser ses profits. C’est le propre de l’homme : on n’a jamais vu quelqu’un jeter un billet de 50 euros, pour rien, par la fenêtre. On n’a jamais vu quelqu’un préférer recevoir 30 euros à 100 euros. Cette assertion est tellement vraie que les pauvres (et ils sont nombreux : plus de 8 millions) sont les premiers à se plaindre de leur salaire et à vouloir plus.

  • Comment sont rémunérés les PDG ?

M. Tout-le-monde pense souvent que les patrons du CAC 40 sont des méchants qui se gavent sur le dos de l’entreprise en s’octroyant eux-mêmes leur propre rémunération. Malheureusement, M. Tout-le-monde n’a pas pris le temps de s’informer et de comprendre le fonctionnement de l’entreprise et ferait mieux de parler en connaissance de cause.

Les dirigeants du CAC 40 sont choisis par le conseil d’administration, dont les membres sont eux-mêmes élus par les actionnaires. La rémunération des PDG est votée par les actionnaires, donc les propriétaires, et la transparence en la matière est la règle depuis bien longtemps. Il suffit de lire les documents de référence annuels disponibles sur les sites internet des entreprises. Les PDG sont révocables à tout moment. Tout ce qui concerne les nominations, les révocations, les indemnités, les rémunérations, « les parachutes dorés » des dirigeants, tout cela est voté par les actionnaires lors des assemblées générales des actionnaires. Ce qui est bien normal : les actionnaires, propriétaires de l’entreprise, ont bien le droit de déléguer la gestion de leur entreprise à la personne de leur choix, et de le rémunérer comme bon leur semble.

Pour que M. Tout-le-monde comprenne bien : imaginez que vous achetez une nouvelle maison. Vous en êtes le propriétaire, tout comme l’actionnaire est propriétaire de l’entreprise. Vous décidez de rafraîchir la maison et faites donc appel à un menuisier. Pour commencer, vous ne faites pas appel à lui pour le plaisir mais parce qu’il doit vous apporter une valeur ajoutée : le rafraîchissement de votre maison. Mais malheureusement, le menuisier n’est pas très compétent et abîme plus la maison qu’il ne l’embellit. Que faites-vous ? Vous le gardez et continuez à le payer pour ses beaux yeux ? Non : vous le révoquez sans délai. Et, que je sache, vous vous moquez complètement de ce que deviendra le menuisier : « qu’il aille au diable ce mariole ». Et, que je sache, la femme de ménage n’a pas vraiment son mot à dire sur la révocation ou non du menuisier : c’est bien vous le propriétaire de la maison…

C’est exactement la même chose pour les entreprises du CAC 40 ! Si les actionnaires estiment que le PDG doit toucher 15 millions d’euros, même si la gestion n’est pas bonne, grand bien leur fasse ! Ils ont bien le droit de faire ce qu’ils veulent puisqu’ils sont les propriétaires de l’entreprise. Ce sont bien leurs capitaux propres et leurs futurs bénéfices qui sont en jeu : s’ils ont envie de donner plus ou moins à leur PDG, pourquoi pas. M. Tout-le-monde par exemple, lorsqu’il croise un mendiant dans la rue, s’il veut donner 10 centimes, il donne 10 centimes. Mais s’il veut donner 10 euros, il a bien le droit de donner 10 euros : c’est son argent à lui. Le PDG, lui, aurait bien tort d’en profiter. Et, aux dernières nouvelles, les rémunérations des PDG, ce n’est pas de l’argent volé. M. Tout-le-monde par exemple, lorsque son boss le félicite alors que son travail est mauvais, n’ira certainement pas le contredire et exiger un salaire inférieur parce que son travail est moyen. 

Enfin, on reproche souvent aux PDG que leur rémunération n’est pas corrélée à leur performance. Encore une fois, la rémunération est votée par les actionnaires, propriétaires de l’entreprise, et le processus est transparent. La caissière de la FNAC par exemple, est-ce qu’on réduit son salaire du mois parce que les ventes du mois de décembre ont fléchi ? Tout ce qui concerne la rémunération des PDG est clairement indiqué au public, et les termes du contrat sont clairement validés par les actionnaires. A partir de là, il n’y a pas de quoi être scandalisé, ou alors c’est qu’on aime râler et se poser en victime.

  • Mais les PDG du CAC 40, il n’ont rien investi, ce sont de méchants profiteurs avides d’argent !

Il est vrai que les PDG du CAC 40 ne sont généralement pas les fondateurs de l’entreprise. Mais qu’est-ce qu’un PDG du CAC 40 ? C’est une personne a sous sa responsabilité des centaines de milliers d’hommes. C’est une personne qui, à l’extérieur, représente ces milliers d’hommes. Autant dire que M. Tout-le-monde – qui aime se gratter le bide, qui allonge la pause-déjeuner du mieux qu’il peut, qui ne resterait au bureau pour rien au monde après 18 heures pour ne pas rater le Juste prix, qui ne maîtrise ni le subjonctif, ni les règles grammaticales du français, qui rechigne à parler anglais – n’est pas crédible face au monde extérieur et n’est pas assez compétent pour être à la place de son patron. Mais surtout, le PDG est la personne qui est responsable civilement et pénalement de l’entreprise. M. Tout-le-monde a déjà du mal à tenir ses enfants de 16 ans et à les aider dans leurs devoirs de niveau Terminale, imaginez-le manager et avoir la responsabilité de milliers d’hommes…

Pour résumer, être PDG du CAC 40 n’est pas à la portée de tout le monde. Les PDG du CAC 40 ont tous été choisis par les actionnaires : ils n’ont ni volé leur place, ni volé leur salaire. De la même façon, on ne peut pas vraiment dire que l’employée de maison de M. Tout-le-monde est une méchante profiteuse avide d’argent.

Et si M. Tout-le-monde pense le contraire, qu’il aille donc faire de longues études, qu’il aille prouver ses compétences en entreprise, qu’il aille démontrer aux actionnaires qu’il est capable de développer l’activité de l’entreprise et qu’il aille prouver sa capacité à manager des milliers d’hommes.

  • Et les salariés des entreprises du CAC 40 dans tout cela ?

Beaucoup de Français aiment s’indigner lorsqu’un PDG annonce un plan de licenciements et que, dans le même temps, sa rémunération augmente. Encore une fois, avant de s’exprimer, il faudrait connaître le sujet. Le PDG est la personne mandatée par les actionnaires, les propriétaires de l’entreprise, pour qu’elle développe l’activité au mieux et pour qu’elle rapporte le maximum de bénéfices. Si le PDG annonce un plan de licenciements et que les actionnaires approuvent en gardant ce PDG, il n’y a absolument aucun problème puisque les actionnaires consentent ! Les actionnaires n’investissent pas leur propre argent pour faire plaisir aux salariés mais pour en retirer le meilleur bénéfice. M. Tout-le-monde par exemple, il semble que cela ne le dérange pas lorsqu’il met fin au contrat de sa femme de ménage en raison d’une baisse de revenus. D’ailleurs, on n’embauche pas une femme de ménage pour le plaisir mais parce qu’elle apporte une prestation qu’on lui rémunère en échange. Au fond, tout le monde est content : le propriétaire qui a une maison toute propre, la femme de ménage qui a un salaire. 

Bien souvent, dans pareil cas, M. Tout-le-monde s’indigne et parle de manque de reconnaissance aux salariés. Où est le manque de reconnaissance ? La logique du travail est la suivante : vous réalisez une prestation sur une période donnée et votre patron vous rémunère en échange. Et quand il n’y a plus de travail à proposer, il n’y a plus de travail, point final. Les employeurs ne créent pas des postes pour le plaisir et pour faire baisser les chiffres du chômage, mais parce qu’ils répondent à un besoin pour l’entreprise. Si M. Tout-le-monde croit que son poste dans l’entreprise est un dû, que les actionnaires paient son salaire pour ses beaux yeux, il aurait plutôt dû devenir fonctionnaire. Il est d’ailleurs toujours amusant de voir que beaucoup de Français aiment se victimiser lorsqu’elles sont licenciées. Une personne qui est licenciée après 20 ans de service, au lieu de se lamenter sur son sort et de se scandaliser, ferait mieux de se tourner vers l’avenir, de chercher rapidement un travail ailleurs ou d’envisager une mobilité géographique. Le grand malheur de M. Tout-le-monde, c’est qu’il est incapable de s’adapter et de comprendre que le travail est un marché qui doit être cherché là où il se trouve.

Bien souvent aussi, les actionnaires en prennent pour leur grade avec des qualificatifs qui donneraient la larme à l’œil à un enfant de 5 ans : « requins, égoïstes, sans cœur, … ». Les actionnaires, qui investissent leur propre argent, ne méritent pas d’être traités ainsi. Est-ce qu’on reproche à un investisseur le fait d’investir pour gagner plus ? Non. Est-ce que M. Tout-le-monde s’autoflagelle lorsqu’il place 1000 euros sur son livret A ? Non plus. Il est donc incohérent de jeter l’opprobre sur les actionnaires, qui sont des investisseurs comme les autres qui agissent pour leur intérêt.

Pourquoi tant de haine ?

Il est bon de rappeler que les PDG et les actionnaires n’ont pas volé leur argent. Le PDG de Carrefour, s’il gagne autant, c’est parce qu’il a réussi à vous faire acheter vos yaourts chez lui. Si M. Tout-le-monde, qui aime s’indigner, reproche à Carrefour la rémunération du PDG, il n’a plus qu’à devenir éleveur de vaches pour produire ses propres yaourts.

Au fond, le problème est qu’en ces temps de crise, on n’accepte pas qu’une tête dépasse. Et surtout, on aime beaucoup s’indigner, râler et jalouser, sans jamais se remettre en question soi-même. Bien avant Stéphane Hessel, il était déjà très tendance de s’indigner.

Le défaut de M. Tout-le-monde, c’est qu’il ne vit que par le prisme de sa propre petite personne, sans aucune vision macroéconomique. Il aimerait que les marges de la grande distribution soient réduites mais s’émeut des plans de licenciement à Carrefour. Il aimerait qu’on lui propose un emploi sur un plateau d’argent mais refuse catégoriquement de changer de ville. Il est indigné par les privilèges, mais seulement ceux des autres. Il aimerait gagner plus, mais il ne comprend pas que les autres, eux, souhaitent aussi gagner plus. Il aime avoir un avis sur tout mais se rebiffe dès qu’il faut ouvrir un livre ou creuser le sujet. Il aime dire que les PDG sont incompétents mais peine à parler et écrire correctement et à éduquer ses ados. Il aime se poser en victime et ne resterait jamais au bureau après 18 heures mais aimerait occuper un poste prestigieux.

Avec de tels M. Tout-le-monde, qui nient la réalité du marché, qui ne savent que bouder, jalouser et s’indigner sans rien faire pour s’élever, les puissants auront toujours à essuyer les insultes du peuple mais avec des contradicteurs aussi pertinents, ils ont encore de beaux jours devant eux.


Moyenne des avis sur cet article :  1.25/5   (126 votes)




Réagissez à l'article

152 réactions à cet article    


  • Mycroft 14 décembre 2012 13:39

    "Distribuer de l’argent pour les beaux yeux des salariés ? Être la vache à lait de ses salariés ? Ni l’un, ni l’autre. Le but d’une entreprise est de créer de la valeur, autrement dit de rapporter le maximum de bénéfices à ses actionnaires.« 

    Perdu. Ça c’est le but de l’entreprise du point de vue des actionnaires. Qui ne sont pas légitime pour déterminer ce qu’est le but d’une société. Le fait de disposer d’un capital est un pouvoir. Ce pouvoir doit entrainer des devoir en contrepartie. Cette contrepartie, c’est le devoir d’utiliser ce capital pour le bien commun. Bien sur, ça a peu de chance d’être le choix des investisseur. D’où la nécessité de leur forcer la main via l’état.

    Néanmoins, le but d’une entreprise n’est en effet pas de faire plaisir au salarié, mais de rendre un service à la collectivité en assurant sa pérennité.

     »C’est exactement la même chose pour les entreprises du CAC 40 ! Si les actionnaires estiment que le PDG doit toucher 15 millions d’euros, même si la gestion n’est pas bonne, grand bien leur fasse !"

    A échelle différente, problématique différente. Tout d’abord parce que évaluer la qualité du travail d’un pdg est infaisable, alors qu’évaluer la qualité du travail d’un menuisier est assez simple. Ensuite, parce que l’impacte du travail du pdg sur la société est considérable, y compris en dehors de l’entreprise, alors que l’impacte du travail du menuisier est restreint. L’impacte est considérable, mais ça ne signifie pas que le menuisier a moins de responsabilité, car la responsabilité, c’est quand on assume les conséquences de ses erreurs, ce que les pdg des grands groupe ne font pas.

    Enfin, un pdg incompétent gardé pour ses beaux yeux, c’est devenue la norme. Les assemblées générales sont complètement vérolée, au même titre que la noblesse d’ancien régime. Le copinage y est la norme, et c’est l’un des plus gros problème. Pour reprendre votre métaphore, non seulement il laisse le menuisier abimer la maison, mais il le font payer à la femme de ménage. Tout en récupérant des bouts de la maison pour en construire une nouvelle.

    Et encore, là où l’exemple n’est pas probant, c’est que justement la femme de ménage, dans une maison, ne participe pas à la production de la maison, ce qui n’est pas le cas de l’employé.

    Quand à votre délire sur le PDG si supérieure à monsieur tout le monde, vous êtes complètement à coté de la plaque. Pour connaitre effectivement le métier de dirigeant (certains de mes condisciple d’école, travail avec des pdg, et me raconte des anecdotes assez révélatrice de l’incompétence technique de ces gens là), je peux sans aucun doute affirmer qu’un pdg n’est pas un surhomme. Bien moins qu’un scientifique bossant dans un labo publique ou privé, qui n’est pas payé une fortune, lui. Malgré le fait qu’il est souvent à l’origine du succès d’une entreprise.


    • Hermes Hermes 14 décembre 2012 14:43

      Bien vu Mycroft, merci pour cette réaction salutaire, cet article est une énorme justification de l’injustifiable.

       Les entreprises (surtout les plus grosses), ne sont que le résultat des dérives progressives des métiers (forgeron, paysan, batisseur, menuisier boulanger, crémier, etc.), qui à l’origine permettaient la répartiton efficace des tâches dans un objectif de survie collective, et ces dérives sont devnue smonstrueuses. Selon les périodes et les endroits, des pouvoirs plus ou moins vampiriques se sont servis sur le bien commun en échange d’une « protection » plus ou moins menaçante qui s’est au fur et à mesure du temps cristallisée dans les états nations. Mais travailler c’est avant tout participer à la vie collective. Que le profit des actionnaires soit devenu une fin en soi est le résultat d’une longue régression du rôle positif et participatif de chacun à la vue sociale, ce que tente de gommer à force de répétition la propagande interne des grosses « boites ».

      De même l’idéalisation du PDG est un procédé nécessaire pour faire accepter cet état de choses, et l’auteur nourrit ce mythe de la façon dévouée qu’il convient smiley . Celui qui est attiré par le pouvoir, le fait seulement par compensation de ses difficultés psychologiques. Observez, c’est tellement transparent. Il suffit d’écouter ses projections (ce qu’il dit des autres) et de prendre le négatif de l’image qu’il vend de lui-même pour connaître l’opinion qu’il a de même : elle est tellement négative qu’il lui est indispensable de marcher sur les autres pour se sentir supérieur.

      En réalité cet homme souffre autant que les autres et il est là parcequ’il ne peut pas faire autrement, mais celà ne l’excuse pas non plus et ne le dispense pas d’essayer de sortir de cet état, d’autant moins que de son comportement fait souffrir les autres.

      Nous sommes tous responsables de nous-même, et c’est bien le problème de ces sociétés où les rôles sont éclatés et concentrés dans des entités sans âme et qui ont perdu le lien avec la survie collective, de nous faire croire que les causes sont à l’extérieur de nous (la crise !). Les conséquences de la reprise en main de nos vies individuelles peuvent être radicales (je ne parle pas de protestation ou d’indignation), c’est pour celà que tout est fait pour que les vrais débats soient écartés par des montagnes d’a-priori et de préjugés. Celà se fait avec l’assentiment général... Suprenant ? C’est juste que personne n’a réellement envie de se voir en face, chaque personnalité est un tissus d’erreurs finement travaillé et chéri !

      Celà doit-il justifier quoi que ce soit ? Entrouvrez la porte de vos certitudes, partez à la découverte de vous-même, et vous saurez que non. Les justifications masquent seulement l’ignorance et la peur.

      Bon WE


    • Mycroft 14 décembre 2012 13:42

      Au passage, venter la mobilité, qui peut donc détruire des couples et des familles, réduisant encore le tissu social de notre monde, c’est la preuve de votre incapacité à voir sur le long terme.

      L’égoïsme des actionnaires est une réalité, à la loi de s’y opposer.


      • foufouille foufouille 14 décembre 2012 14:05

        60 millions de personnes en France détiennent un livret A

        non, il ya 60 millions de livret A
        c’est differend

        pour etre PDg, il suffit de s’appeler sarkozy
        pas besoin de diplome

        le petit jeune rigolera moins en bouffant des pates une grande partie de sa vie


        • The jester 14 décembre 2012 14:15

          La loi précise qu’une personne ne peut détenir qu’un Livret A.
          Certes il y a surement quelques petits malins, mais il doivent être à la marge.


        • devphil30 devphil30 14 décembre 2012 14:33

          Que veux tu , il est jeune , il est dans une école de commerce .....


          Matraquage intellectuel pour lui dire qu’il est le meilleur , que la vie est belle et qu’un super poste l’attend 

          Effectivement , les pommes de terre l’attendent car les supers postes ne s’obtiennent qu’après plusieurs années , avec l’aide des connaissances un vrai monde de l’égalité et entre temps il aura eu le temps de se faire presser comme un citron .....

          Laisse le il comprendra mais trop tard .....

          Philippe 
           

        • foufouille foufouille 14 décembre 2012 15:16

          La loi précise qu’une personne ne peut détenir qu’un Livret A.

          en theorie
          en pratique rien n’est verifier
          et tu peut avoir 10€ dessus


        • Aiane Aiane 15 décembre 2012 11:00

          non, il ya 60 millions de livret A
          c’est differend

          C’est exact, mais certaines personnes ont de la peine. Alors, un petit exemple : une famille de classe moyenne supérieure avec 2 enfants disposera de 4 livrets A.l Ce qui fait que trois autres familles à revenus modestes n’en aura pas.

          CQFD


        • tdelache 15 décembre 2012 11:43

          Il y aurait donc des M. Tout-le-monde qui trichent et personne ne s’en émeut ?

          Encore une fois, je ne juge pas la moralité ou l’immoralité du système actuel. Je pointe du doigt deux choses :
          - le jugement à deux vitesses : M. Tout-le-monde qui a deux livrets A alors qu’il ne devrait en avoir qu’un ne choque personne. Le PDG qui licencie alors qu’il n’est pas dans l’illégalité se fait insulter.
          - le comportement de M. Tout-le-monde : ce n’est pas en se lamentant et en s’indignant à longueur de temps qu’il changera quelque chose au système. Si le système en est arrivé jusqu’ici, croyez-moi que c’est avant tout par la bêtise des M. Tout-de-monde. C’est à eux de faire bouger les choses s’ils le souhaitent. Les puissants, qui sont en position de force, donc, n’iraient certainement pas aller contre leurs intérêts : c’est donc bien aux petit peuple de se soulever et non aux puissants de se rabaisser. De la même façon, dans une course, lorsque vous êtes en avance sur votre concurrent, vous ne faites pas exprès de ralentir...

          Il y a 8 millions de pauvres en France. Il y a 90% de M. Tout-le-monde actifs, qui touchent moins de 3200 euros net par mois (9ème décile selon l’INSEE), soit très loin derrière les salaires des seuls 40 PDG du CAC 40. Et tant de M. Tout-le-monde sont incapables de faire changer les choses.

          C’est bien ce que me prouvent les statistiques : à l’heure où j’écris, seuls 7% approuvent mon message. Incapables de se remettre en question, prompts à se insulter, critiquer et se lamenter sans proposer quelque chose d’autre.


        • pierrarnard 14 décembre 2012 14:14

          Golfeurs, patrons, footeux, traders, banquiers ou avocats d’affaires, comment justifiez vous de toucher en un mois le revenu de plusieurs centaines de foyers français ????

           

           

           

          Dites moi en quoi taper dans une baballe ou manipuler le pognon des autres est plus méritoire que d’aller a l’usine ? ? ?

          Cest parce que vous faites gagner de l’argent entend- je souvent...

          Si l’on paye les gens en fonction du profit généré il faut d’entrée éliminer tout ce qui est service public qui ne génère que des pertes.

          Ensuite il faut systematiquement delocaliser la production physique dans les pays a bas cout de main d’oeuvre pour maximiser les marges et donc récompenser fortement les patrons héros qui pratiquent ainsi a coup de primes et de stock options.

          Après on privilégie le financier qui fabrique de l’argent sur aucune base réelle puisque le travail ne vaut plus rien.

          Et l’on se retrouve avec des dirigeants qui s’etonnent que les ouvriers n’achètent plus de voitures et que les petits actionnaires réalisent leur portefeuilles.

          Pour mémoire une twingo c’est un an de salaire pour celui qui la fabrique alors qu’un trader type sera dépité de n’avoir comme prime que de quoi se payer une paire de ferrari...

          Remettez les pieds sur terre messieurs les maitres du monde, avant que le système ne vous pète réellement à la figure....

          Ce n’est pas une crise financière mais une crise de la demande causée par l’apétit irraisonné des financiers qui ont apauvri le pays pour générer plus de marge et mieux jouer avec l’argent des autres....

          Dites moi comment un grand patron ou un footballeur peut justifier que son travail aie plus de valeur que celui de 10000 ouvriers, surtout s’il a coulé la boite ou manqué un but....et j’admettrai alors sans sourciller qu’un trader puisse hurler si on lui plafonne sa prime de mérite au niveau d’un an de salaire de 100 personnes.....

           

          Je pousse a l’extrème :

          Si un homme est payé comme 10000 hommes cela veut dire qu’il fournit le travail ou la valeur ajoutée de ces 10000 hommes ou alors c’est qu’il est trop payé, c’est imparable

          Je remplace dont les 130 000 salariés actuels de Renault par 13 de ces surhommes et j’obtiens donc autant de voitures en sortie de chaine et de surcroit au meme prix.

          Il y a bien quelque chose qui ne va pas dans ce système, non ? ? ? et cela n’a rien a voir avec une quelconque morale....

          Parce que pour faire tourner mon usine dans ces conditions j’ai du bien evidemment la délocaliser dans un pays ou le cout de la main d’oeuvre est proche de zéro.

          Et licencier mes ouvriers initiaux qui sont bien trop chers pour permettre de payer mes 13 zozos....

          Les dits ouvriers reviennent a la charge de la collectivité, augmentant encore le cout du travail chez moi....

          et n’achètent plus mes voitures parce qu’il sont assujettis sociaux sans pouvoir d’achat.......

          Pas plus d’ailleurs que mes esclaves d’outre monde puisqu’ils n’ont eux non plus aucun pouvoir d’achat.

          Ma théorie est qu’en fait il existe dans les entreprises une taille critique qui permet d’atteindre ce que j’appelle la vitesse de libération, c’est a dire le moment ou la richesse produite par le travail dégage suffisament de volume pour que les gains financiers dépassent ceux de la seule valeur ajoutée.

          A ce stade ce sont donc les financiers qui prennent la main et l’entreprise est condamnée a s’autodétruire comme vu ci dessus....


          Par ce que pour alimenter mes doux ogres financiers dans leurs onéreux jeux privés je dois sous leur gouverne détruire ma main d’oeuvre et du meme cout mes clients, sous peine de me voir oter mes credits ou d’etre debarqué de ma propre entreprise....

          Et nos pauvres traders qui sont la pour que la vitesse de libération soit la plus basse possible inventent des combines a longueur d’année.

          Quel beau metier que de faire que l’entreprise ne vive plus de son travail...

          Foutaises me direz vous ? ? ?

          Prenons la grande distribution ou la démonstration est simple :

          .Je dispose d’un beau magasin vide
          J’y place un produit qui se vend pour un euro en trois jours.
          Je paye a 90 jours mon fournisseur, j’ai donc un euro a placer pendant trois mois.
          Si un financier rusé me le place pendant ce temps la cela me raporte 10 cent.
          Lorsque je paye mon fournisseur j’ai gagné 10 cent et je n’ai rien produit

          Si je veux gagner plus je peux :
          supprimer mes caissières en les remplaçant par des bornes
          Chercher des placements plus risqués
          Augmenter le nombre des mes produits
          Augmenter mon prix de vente
          Baisser mon prix d’achat
          Augmenter mes délais de paiement

          Mais en aucun cas je n’investirai dans le travail, cela me fera forcément perdre de l’argent car cela diminuera ma marge initiale.

          Parce que peu importe le produit que je fabrique ou que je vend, j’ai atteint ma vitesse de libération et je ne vis plus que de l’argent placé....

          La seule chose qui m’importe c’est de dégager de la marge pour placer plus.

          Et je paie alors tres cher tout individu qui m’aidera dans cette tache, pourquoi pas autant que 10000 ouvriers.....si c’est rentable financièrement.

          Mais cela ne marchera que tant qu’il restera des gens pour acheter un euro mon produit......

          La solution a cette situation est darwinienne.

          Quand plus personne ne pourra nourrir ce systeme, un autre se mettra en place tout seul...


          • oncle archibald 14 décembre 2012 14:17

            Article absolument hallucinant, à se demander si c’est du second degré et s’il n’a pas été mis en ligne par la direction d’AV juste pour faire « de l’audimat » pour les annonceurs ....

            Le problème me parait autrement plus complexe que la présentation qu’en fait l’auteur .... Sans les actionnaires pas d’entreprise ?? quoi que ... Il y a bien les scops ou les employés sont en même temps les actionnaires ... 

            Mais revenons au cas général ...Bien sûr le salarié est content d’avoir du boulot et un salaire, mais le revenu de l’actionnaire n’est possible que s’il y a une production qui laisse un bénéfice .. pour créer ce bénéfice il faut le travail du salarié ... Donc l’un ne peut rien sans l’autre .... quoi que ... voir plus haut les scops ...... 

            Sinon, si le travail des salariés ne crée pas de richesse, que l’actionnaire aille placer son capital sur le livret A à 2% ... Si l’actionnaire préfère une rémunération de son capital plus élevée, il doit accepter que cette rémunération élevée ne soit possible que par les fruits du travail des salariés ... Dès lors on peut s’interroger sur le partage équitable des fruits conjoints du travail et du capital ... que je crois très favorable à ceux qui engagent le capital au détriment des salariés ...

            Mais sans doute l’auteur, s’il ne faisait pas du « second degré », considère-t-il le salarié comme une simple machine outil dont il n’a que faire .... Si elle tombe en panne on en fait venir une autre et hop .. L’affaire est faite .. Un Mars et ça repart ... Etonnant non ?

            • spartacus spartacus 14 décembre 2012 15:27

              Pas de capital, pas d’entreprise. C’est un fait.


              Le partage équitable c’est aussi partager les pertes. 

              Si tu prends une ménagère pour faire ton repassage, 
              Tu es investisseur actionnaire propriétaire de la table à repasser, du fer, et des chemises,
              En repassant elle te permet le bénéfice d’être beau et bien habillé.
              Tu lui donne un salaire car tu as eu un bénéfice d’image. 
              Comme salariée, çà ne lui donne pas le droit de prendre en partant ta table a repasser.

              L’emploi fait partie d’un marché, le « marché du travail ». 
              - En période de plein emploi, le salarié peut se permettre de passer d’employeur a employeur en laissant dans la difficulté son ancien employeur. Les choses sont plus complexes qu’on ne le croit.

            • samuel 14 décembre 2012 15:49

              Par définition le rapport salariale n’est pas un rapport équitable.

              Il y a des propriétaires qui si tout va mal partent avec la caisse et il y a des salariés qui eux repartent la queue entre les jambes. Et le salarié lui, il a besoin de manger tous les jours, il n’a un capital qui pourrait lui permettre d’attendre.


            • Le péripate Le péripate 14 décembre 2012 15:54

              C’est pour cette raison que Bastiat plaidait pour le droit syndical, interdit par les Jacobins (loi Le Chapelier). Il disait que les patrons peuvent très bien se rencontrer pour s’entendre au coin d’une table de restaurant et qu’il fallait un équilibre par l’association syndicale.

              Bien sûr dans son esprit un syndicat n’était une organisation politique subventionnée et sans représentativité.

            • oncle archibald 14 décembre 2012 16:15

              Spartacus : très mauvais exemple .. La repasseuse elle a un emploi de service .. elle ne crée aucune richesse, elle rend un service et tu aurais pu repasser ta liquette si tu n’avais pas la flemme de le faire, ou bien la porter au pressing si tu n’avais pas le temps de le faire ... 

              Le salarié d’une usine de production, par définition il produit, que ce soient des automobiles, des mixer ou des marinières ... et comme c’est ce qu’il a produit que vend celui qui détient le capital et qui a investi pour construire l’usine ou l’atelier, pour acheter les machines etc ...ce salarié là est indispensable dans la chaine de production ... et donc il n’est pas illégitime de s’interroger sur la répartition du bénéfice qui a été produit en commun ...

            • Robert GIL ROBERT GIL 14 décembre 2012 19:21

              si les premiers hommes avaient attendu des investisseurs avant de creer quoi que ce soit...ils seraient tous morts et on ne serait pas la !


            • julius 1ER 15 décembre 2012 13:47

              @Spartacus

              et non ,spartacus , tu es vraiment un couillon de néo- libéral et parfaitement dans l’idéologie de ce système !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
              lorsque tu dis « pas de Capital, pas d’entreprise » et bien non voila tout le mensonge de ce système !
               il faut dire « pas d’entreprise , pas de Capital » parceque le Capital c’est du travail accumulé, bien avant d’être financier Le Capital n’existe que par le travail au départ !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
              le meilleur exemple, c’est le vin, car au départ c’est la vigne qu’il faut travailler et c’est dur, avant d’arriver au vin qui deviendra un capital sous forme de bouteilles sonnantes et trébuchantes !!!
              comme quoi vous vous la pétez « neo-libéral » mais en plus vous ne connaissez pas même vos classiques et l’ accumulation fait partie du « procès » économique. Qu’on se le dise !!!!!!!!!!!!


            • tdelache 15 décembre 2012 14:11

              @ julius 1ER : le nombre de points d’exclamation n’est pas proportionnel à la véracité de vos propos. Encore une fois, M. Tout-le-monde aime crier au loup, se lamenter, ajouter «  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! » à chacune de ses phrases, écrire en majuscules.


            • Luxum Luxum 15 décembre 2012 15:18

              @Spartacus

              Personnellement je fait mon repassage moi-même. Je n’ai pas les moyens de payer une ménagère.


            • Entiendey Entiendey 14 décembre 2012 14:19

              "Il est bon de rappeler que les PDG et les actionnaires n’ont pas volé leur argent. Le PDG de Carrefour, s’il gagne autant, c’est parce qu’il a réussi à vous faire acheter vos yaourts chez lui. « 

              Bravo, il est intensément utile à la communauté et la publicité est quelque chose de bénéfique quand elle fait consommer... le marketing est une »science« importante pour la société et le bonheur des individus...

              L’argent fait le bonheur, c’est bien connu. Vendre, cela fait de l’argent. La publicité vend du bonheur qu’on peut acquérir via l’argent la boucle est bouclé. Consommateur, Travailleur et dirigeants...tout ce beau monde qui doit travailler pour consommer et continuer à consommer pour travailler encore, à un monde moins propre, croulant sous le béton.

              TOUS les PDG sans exception font de l’argent en utilisant les salariés qu’ils ont sous leurs ordres grâce à l’organisation d’une entreprise, ces même salariés sont bien trop souvent obligé de travailler pour survivre, pour payer les fruits du travail d’autres salariés obligé de travailler pour se payer le fruit du travail d’autre salariés ect...

              M. tout le monde n’a aucune vision macroéconomique ?

              => La macro est une vaste fumisterie de formule censé refléter les corrélations entres les différents facteurs de l’économie. Ces différents facteurs sont tous basés sur des séquences monétaires et sur leurs réactions entres elles. Impact de ci ou de ça suivant les modèles considéré comme sacro-saint. Depuis quand le bien-être est une valeur économique ? une obèse qui peut tout se payer est-il heureux de sa situation en fonction de sa situation économique ? Que dire de la dépression et des maladies qui font augmenter le PIB par ventes de médicaments ? c’est une indicateur de bien-être ?

              Les sciences économiques ne sont qu’un ramassis d’auto-justification...

              Définir un équilibre en partant de celui-ci, hum, c’est arbitraire... et les sciences économiques c’est juste la recherche du bien fondé de cette affirmation d’équilibre. De plus, toutes les modélisation partent du principe que la maximisation du profit individuel au détriment de tout les autres est le fonctionnement de base optimale de chaque être humain...

              L’économie c’est une religion, bâtie sur des failles logiques érigée en dogme et justifiant l’envie hypocrite de possessions égoïste par ceux qui ont envie de vouer leur vie à l’argent.

              D’ailleurs un présuposé apperement oublié est que pour que le système monétaire fonctionne : »l’argent ne doit jamais être considéré comme un bien ou comme une fin en soi, c’est un moyen d’échange« 

              L’argent a aussi fait voler en éclat les premiers concepts de propriétés privées qui stipulaient clairement que la propriété privé existe selon certains conditions que ne sont plus respecté dés lors qu’on introduit de l’argent qui peut tout acheter (travail, biens...)

              M’enfin quand même, selon adam Smith, sa »main invisible" est divine... elle égalise par la grace du saint esprit l’offre et la demande, créant la situation d’équilibre optimale... HUM c’est un peu gros.


              • samuel 14 décembre 2012 14:22

                C’est juste l’enfance de l’art idéologique que de comparer le smicard qui au bout de 6 mois aura réussi à thésauriser 1000 € (qui lui serviront à avancer l’achat de sa voiture d’occasion dans les 2ans) avec l’actionnaire dont seuls les intérêts constituent ses revenus.

                Celui là n’aura pas à subir la pression du travail et du restant à vivre une fois acquitté son loyer, ses factures etc... Dans ces conditions, il est bien plus simple d’apprendre le subjonctif entre 2 cours de tennis à Rolland Garros.

                Bravo pour cette belle tranche de mépris social.


                • devphil30 devphil30 14 décembre 2012 14:26

                  Vous êtes sérieux dans vos écrits ???

                  Vous êtes mandatés par le MEDEF ???

                  Allez monsieur l’étudiant en école de commerce vous avez bien appris votre leçon de capitalisme mais il faudrait que vous alliez voir ce que les salaires totalement indécents de patron induisent pour les salariés.

                  Avant que vous soyez totalement perverti par l’argent , ce qui est peut être trop tard ...pensez vous qu’une personne mérite et puissent justifier ce salaire ? 

                  Sur quel argument économique Mr Ghosn perçoit il 13 Millions ?

                  Comment peut il expliquer qu’il faille délocaliser en Roumanie ou en turquie pour gagner 1.000 par clio à la vente , combien de personne vont elle être mise au chomage en FRance à cause de ces stratégies financière uniquement pour satisfaire les actionnaires , si les salariés étaient payés plus , ils pourraient être actionnaires et les parasites d’actionnaires qui veulent toujours toucher plus au mépris des gens qui se retrouvent en difficulté.

                  Votre article est puant de mépris , vous ne savez rien , vous ne connaissez rien mais vous pensez justifier des salaires de plusieurs millions pour des patrons qui ne font que s’échanger des places en conseil d’administration pour toucher leur jeton et qui refusent la moindre augmentation à leur salarié pour satisfaire ces actionnaires puants , ces parasites capitalistes dont la seule chose qu’ils sachent est d’avoir plus d’argent que les autres MAIS qui construit les voitures ??

                  Ces parasites n’hésiteront pas à quitter la bête une fois qu’elle sera saigné pour aller se repaître sur une autre bête , ou ils n’hésiteront pas à pronostiquer à la baisse ou à la hausse une action pour gagner plus et encore plus.
                  Sortez de vos cours et prenez le temps de lire la crise de 1929 de John Kenneth

                  Quand vous dites que Mr tout le monde est pressé de rentrer chez lui pour regarder le juste prix , nous n’évoquerons pas le contenu télévisuel actuel qui tiens plus du lavage de cerveau que de culture.

                  Mr Tout le monde sera t’il gratifié de bonus ou autre avantage si il en fait plus ??? non 

                  Mr Tout le monde sera par contre remercie en cas de difficulté dans l’entreprise du fait des mauvais choix du patron qui lui bénéficiera d’une prime de sortie , négocié à l’entrée sur le poste ......et Mr tout le monde sera remercié en justifiant la conjoncture actuel et le COUT de son salaire alors qu’un salaire est un échange pour un service productif et non un COUT comme l’entend souvent , pareil de cout du travail alors qu’il s’agit de COTISATIONS.

                  Le Medef et consorts ont su ancrés depuis 25 ans dans la tête des gens des mots qui sonnent comme une sanction : Cout du travail , Rentabilité , Flexibilité etc .....

                  Vous êtes un pur produit de ce matraquage et surtout de cette volonté de détruire un système social qui nous ramera directement à la fin du 19 ièeme siècle , une destruction des acquis sociaux issus de lutte sociale pour avoir des congés payes , une retraite , un régime de protection sociale , renseignez vous sur les acquis du Conseil Nationale de la Résistance, regardez ce que cela à apporter et ensuite regardez les politiques mises en oeuvre depuis 10 ans pour détruire ces acquis.
                  Si nous ne sommes pas vigilant , les acquis partiront vite et ils devront être reconquis par la force.

                  Je passerais sur vos exemples de pdg de carrefour , allez travailler chez carrefour , vous verrez la situation précaire des caissières avec des horaires abérants mais à coté de cela la famille Fournier s’en met plein les poches grâce à leur dividende , les employés sont mal payés , sont sous pression alors oui Mr tout le monde que vous semblez peu apprécié est content de rentrer chez lui pour se reposer et voir sa famille pour un salaire de 1600 par mois.

                  Philippe
                   



                  • sam turlupine sam turlupine 14 décembre 2012 14:27

                    Si ce n’est pas du 2ème degré, une lettre de motivation pour se faire engager dans une entreprise, ou de la provoc pure, on se demande comment le torchon de ce lèche-cul du capitalisme pur et dur a pu passer la modération ?

                    Tirons la chasse.


                    • Hermes Hermes 14 décembre 2012 14:51

                      Nonnnnnn ! Sauvez le ! cet article génère des commentaires salutaires et rafraichissants, ainsi que d’excellentes analyses et des constats éclairants : je le plusse rien que pour ça.

                      Que toute personne qui a apprécié l’article lise attentivement les commentaires, celà lui ouvrira sûrement les yeux !


                    • devphil30 devphil30 14 décembre 2012 15:44

                      C’est certain que cela fait réagir mais , la valeur de l’article n’implique pas de lui mettre un plus car c’est conforté l’auteur dans le fait que des personnes pensent comme lui.


                      Philippe

                    • tdelache 16 décembre 2012 22:37

                      @ devphil30 : belle notion de la liberté de penser. On n’aurait pas le droit de penser comme je pense ? Je ne fais qu’écrire ce que pense la majorité des puissants de ce pays et les M. Tout-le-monde qui ont assez de discernement et de recul pour comprendre mes propos.

                      Toujours la liberté à deux vitesses pour la plèbe.


                    • samuel 14 décembre 2012 14:28

                      Ah oui, tant qu’on y est.

                      Que l’entreprise soit faite pour générer du bénéfice, soit. Ce n’est pas un fait contesté.Maintenant, il faudrait comparer l’évolution de ces bénéfices durant l’histoire récente du capitalisme ainsi que de leur distribution pour se rendre compte qu’effectivement, les actionnaires dans un contexte mondialisé ont pris le pouvoir.

                      La libéralisation de la circulation des capitaux est une cause de cette prise de pouvoir de l’actionnariat sur le salariat dans des proportions encore jamais vues. Moi, je comprends tout à fait que l’on crache sur les patrons du CAC40. Mais il faut faire le travail jusqu’au bout et comprendre le pourquoi de l’avenement d’une telle classe de dirigeants.


                      • Luc le Raz Luc le Raz 14 décembre 2012 15:25

                        Je suis d’accord. L’auteur une vingtaine d’années est sans doute un étudiant inscrit à l’École de Chicago. smiley
                        Comme je l’ai souvent dit et écrit, nous sommes pris en otages par la mafia, je ne vois pas d’autre terme, du capitalisme financier.
                        Plus glauque, c’est à nous qu’on fait appel pour payer la rançon !


                      • tdelache 15 décembre 2012 02:05

                        Je suis totalement d’accord avec vous sur votre 1er paragraphe, sur la finalité d’une entreprise. Il est vrai que les actionnaires ont pris le pouvoir, ce n’est nullement contesté dans ma réflexion. Ce pouvoir a été pris de manière démocratique est leur légitimité est incontestable : ils apportent leurs capitaux donc possèdent l’entreprise, et à ce titre, ils ont légitimement le choix de la gestion de l’entreprise.

                        Dans cet article, je dis simplement que ce n’est pas en se lamentant et en s’indignant que M. Tout-le-monde pourra y changer quelque chose.
                        Il existe des élections pour faire entendre votre voix. Vous me direz, droite ou gauche, ce sont les mêmes pourris issus des mêmes écoles, au service des puissants. Mais qui vous empêche de vous présenter à des élections ? Vous êtes pourtant nombreux, à en lire vos réactions à cet article ! Et pourquoi 25% des ouvriers votent Hollande au 1er tour de la présidentielle, Hollande qui a fait HEC (et HEC n’est pas vraiment connue pour être anti-libérale) ? Et pourquoi ne pas avoir voté pour des gens comme Poutou ou Arthaud qui semble avoir l’idéologie la plus proche de la vôtre ? Lors des élections politiques, que vous soyez pauvre ou riche, votre voix a la même valeur, la même pondération.

                        Mon analyse est que M. Tout-le-monde n’aime pas réfléchir. Il ne fait rien pour changer les choses, mais il aime tellement râler, se lamenter, critiquer, se plaindre de tout, des riches et des puissants. Attitude pathétique face aux puissants qui ne font que se frotter les mains face à l’inculture du peuple. La majorité des commentaires étaye bien ce que je dis : beaucoup ne font qu’émettre des sarcasmes non justifiés, des insultes. Personne ne répond sur le fond du sujet, sur la comparaison entre l’égoisme des patrons et l’égoisme de M. Tout-le-monde. Au fond, personne ne se remet en question : beaucoup légitiment l’égoisme de Mme Michu mais pas l’égoisme des PDG, beaucoup disent « il faut changer, faire le ménage » mais continuent à se laisser gouverner par ces mêmes puissants alors que les élections sont ouvertes à tous.

                        En somme, j’essaie d’ouvrir les yeux de M. Tout-le-monde, qui n’arrive pas à voir plus loin que le bout de son nez. Je suis de droite, j’ai voté Sarkozy en 2012, mais je souligne simplement l’incohérence des gens qui se plaignent des grands patrons et des prétendues injustices, mais qui dans le même temps votent Hollande, Sarkozy, Le Pen. Cette attitude ne leur permettra jamais de faire bouger les choses, mais simplement de continuer à se lamenter et à jouer les victimes. Les puissants ont, comme je l’ai dit, encore de beaux jours devant eux face à M. Tout-le-monde, qui est incapable d’agir dans son intérêt.


                      • LEELOO Shawford34 15 décembre 2012 02:18

                        Tiens, tdelache, toi qui est accroché au manche des puissants, mais qui se targue de réfléchir, prends 17’48’’ pour visionner ce qui fera peut être qu’un de ces quatre, les messieurs Tout-le-monde, devant tant de morgue, viendront te torcher le cul, toi et ton, tes maîtres à penser smiley


                      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 15 décembre 2012 12:09

                        « Ce pouvoir a été pris de manière démocratique est leur légitimité est incontestable. »

                        Ben voyons...

                        C’est exactement ce que ne cesse de répéter « l’honnête » Jean-François Copé depuis trois semaines. Tout comme le prétendent les heureux membres du comité de direction de Goldman Sachs, « démocratiquement » nommés par leurs actionnaires, quand ils truquent les comptes des Etats avant de leur faire les poches. Et je ne parle même pas du célèbre moustachu allemand élu chancelier en janvier 1933.

                        Le problème, mon gars, c’est qu’une prise du pouvoir par des moyens apparemment légaux mais de nature immorale (propagande, populisme, manipulation, lobbying, entrisme, etc) conduit fatalement à un exercice du pouvoir intéressé, inique et pernicieux.

                        Mais vu le pedigree de l’auteur, à travers sa formation de cancre dans une « école » de marchands de soupe, je me doute que la morale est un luxe inutile dont il convient de se passer.


                      • Luc le Raz Luc le Raz 14 décembre 2012 14:30

                        Bel éloge du capitalisme financier ! Licenciements boursiers, optimisation fiscale, délocalisations, etc... Tout ça pour satisfaire « l’actionnaire » ? Et pour commencer qui est cet actionnaire dans ce genre d’entreprise ? Une personne physique ? Le plus souvent, non. Mais une autre structure avec un CEO et des actionnaires et ainsi de suite. Avec ce genre de raisonnement, vous allez dans le mur.
                        Imaginez à terme, vous faites fabriquer qq chose que le personnel de l’entreprise, faute de salaires décents, ne peut pas se payer, pour des gens qui ne peuvent plus se le payer. Comme j’ai l’habitude de le dire « pour qu’il y ait consommation, il faut des consommateurs ».
                        Vos actionnaires seront ils assez nombreux pour faire tourner la machine ? J’ai comme un doute smiley


                        • Pyrathome Pyrathome 14 décembre 2012 14:31

                          Vous fatiguez pas mon vieux.......essayez de reboucher le trou dans votre cerveau, ils vous ont fait du mal dans votre école du café du commerce ? hein ?
                          Respirez un bon coup, ouvrez grand les yeux et regardez dans quel monde vous vivez, ce n’est pas celui que l’on vous a inculqué, on vous a trompé, vous aussi ??
                          Demandez à votre intelligence et votre conscience de reprendre la main, sinon vous êtes foutu....


                          • tdelache 15 décembre 2012 02:08

                            Où sont vos arguments ? Vous ne faites que dire que j’ai un trou dans mon cerveau, que j’ai tort et vous exigez à mon intelligence de « reprendre la main ». Si elle n’est pas étayée, votre injonction n’a aucun fondement et aucune légitimité.


                          • jef88 jef88 14 décembre 2012 14:39

                            la majorité des lecteurs déverse son dégoût, son mépris, sa colère et sa haine
                            la colère et la haine pas certain .... le dégout ? AHHHH oui !

                            pour que les ouvriers deviennent et restent productifs et surtout pour qu’ils fassent progresser l’entreprise, il faut
                            - que les directions respectent leurs subordonnés
                            - que la politique salariale soit gagnant-gagnant
                            - que les subordonnés puissent prendre des initiatives

                            mais malheureusement les subordonnés sont actuellement prisonniers de procédures, protocoles, et règlements tous plus restrictifs les uns que les autres !


                            • tdelache 16 décembre 2012 22:42

                              "les subordonnés sont actuellement prisonniers de procédures, protocoles, et règlements tous plus restrictifs les uns que les autres".

                              Oui, mais qui décide des procédures et des réglements tous plus restrictifs les uns que les autres ? Le gouvernement. Qui choisit le gouvernement ? Vous, les Français, M. Tout-le-monde.

                              Je n’arriverai jamais à comprendre comment un ancien HEC et énarque a pu se faire élire par 18 millions de Français, dont une grande majorité qui vomissent les élites. La plèbe et la banlieue sont vraiment des entités, disons-le, bêtes et ignares. Il suffit d’un joli clip d’un ancien HEC (c’est d’ailleurs son métier de designer le packaging des yaourts et des aspirateurs pour que vous les achetiez) pour que la plèbe se déplace avec ferveur au bureau de vote (avec les frais d’essence, le temps perdu, etc.) et vote Hollande... 
                              Et je dis cela alors même que je suis à HEC...


                            • devphil30 devphil30 14 décembre 2012 14:42

                              Vous avez vu les commentaires mais il y a eu 4 % de vote positif à 14:30 pour cet article méprisant envers ceux qui sont à la merci tout les jours des vautours financiers.


                              Ces pdg qui sont augmentés quand ils mettent des gens dehors pour augmenter les dividendes des actionnaires.

                              Mr l’auteur de cet article sous un pseudo qui reflète votre manque de courage , allez chercher du travail avec votre ecole de commerce , mac do ou petit boulot vous attendent avant de trouver plus stable et vous repenserez au mépris du contenu de cet article.

                              Car quoique vous en pensiez , vous êtes dans la tranche de ceux qui se font saigner mais en plus vous en redemandez comme lèche cul en cautionnant les actionnaires effectivement avec ces « qualités » vous réussirez surement à devenir comme eux mais au mépris d’humanité et de respect des autres.

                              Je ne vous demande pas pour qui vous votez , votre idole à perdu en 2012 en laissant la France dans une bien triste situation mais c’est surement encore de la faute des smicards......

                              Philippe 

                              • LEELOO Shawford34 14 décembre 2012 14:47

                                Les étudiants envahissent AV en ce moment où j’aurais loupé quelques épisodes alors que je m’étais absenté quelques années ?

                                Au moins la sociologue d’hier répondait à ses contradicteurs, le futur yuppie brille par son absence. Et vous allez voir qu’il va nous sortir qu’il a autre chose à faire lui, rêver à s’en foutre plein les fouilles sans doute smiley smiley


                                • devphil30 devphil30 14 décembre 2012 14:59

                                  Grace à ton article , je t’ai trouvé du travail 



                                  Stagiaire Bac +5 anglais courant pour 436 €/mois mais au moins ton patron pourra continuer à toucher plusieurs millions , c’est bien mon petit gars tu es un bon soldat prêt à te sacrifier pour les actionnaires.

                                  Tu es prêt à les défendre au mépris de ta vie , c’est bien ....

                                  C’est pareil et temps de guerre , ce sont les plus humbles qui partent se faire tuer pour les patrons fabricants d’arme, de chaussures , de vêtements

                                  Philippe

                                   



                                  • stepht 14 décembre 2012 15:02

                                    Que de biais ! Que d’omissions ! Que de comparaisons spécieuses !

                                    Qu’il est beau, ce conseil d’administration idéal. Mais dans la vraie vie, le patron ici est administrateur là-bas. Ils se cooptent entre eux, et se jugent et se rémunèrent les uns les autres : 737 acteurs possèdent 80% de la valeur des entreprises mondiales (http://www.bastamag.net/article1719.html). Et dans ces conditions, le jeu est salement faussé ! En clair, le conseil d’administration fixe la rémunération du patron en toute conscience ? La belle affaire : le patron en question participe à la fixation de la rémunération de la plupart des administrateurs... Ils ont bien compris qu’ils ont tout intérêt à être indulgents avec... eux-même !

                                    Effectivement, la raison d’être d’une entreprise est de faire du profit, et rien d’autre. Et c’est pour cette raison qu’elle est inhumaine, et qu’elle ne devrait pas avoir son mot à dire dans une quelconque décision pouvant influencer la société.

                                    Alors la comparaison avec un propriétaire et sa maison... ça fait pschitt ! Le propriétaire de la maison ne l’a pas achetée pour faire du profit, mais pour y habiter. Cela n’a pas grand chose à voir.
                                    Quant à comparer les salariés à des mendiants... comme disait un colleur de mathématique : « l’indécence a des limites, mais je vois que pour votre usage personnel, vous les avez repoussées ! »
                                    Cerise sur le gâteau : encore heureux que la caissière ne soit rendue responsable de la baisse du CA, avec répercussion sur le salaire à la clef !

                                    Un mot sur le passage suivant : la caricature scandaleusement généralisatrice de « M. Tout-le-monde », paresseux, stupide et sale... Merci ! Vous voulez une caricature de patron ? empestant le cigare, en train de faire des putts dans son bureau quand son agenda partagé indique « réunion », qui ne connait ni le prix de la baguette de pain ni celui du ticket de métro, ne sait pas faire une règle de 3 (ok, ça, je l’ai pris sur un ministre de l’éducation nationale), mais donnera de l’avancement à sa gentille assistante (si elle est vraiment gentille) ?

                                    Et dernière arnaque (oui !) : comparer l’achat d’actions à un placement sur livret A. Et vous prétendez détenir le savoir (en tout cas suffisamment pour « vous permettre de faire un mini-cours » —Môôssieur est trop bon). L’actionnaire a un levier de pression sur sa propriété, via le conseil d’administration, pour exiger des rendements toujours plus himalayens. Alors que le pauvre bougre n’a aucune prise sur son misérable livret A. Donc, oui, on peut le dire : déposer quelques sous sur un livret A « n’a rien à voir avec les élites actionnaires. »


                                    • chourave 14 décembre 2012 15:03

                                      Si les patrons sont aussi bien payés, c’est tout simplement pour qu’ils ne piquent pas dans la caisse.


                                      • epicure 14 décembre 2012 18:09

                                        Tu vas me dire la différence entre un gars qui gagne environ 10 000 € par mois et chourre dans la caisse, et le PDG qui est payé des millions alors qu’il fait couler la boite et serta remercié avec de généreux cadeaux de départ, sur le fond ?

                                        Au final ils piochent dans les poches de l’entreprise un argenty qu’ils ne méritent pas.

                                         


                                      • chourave 17 décembre 2012 16:42

                                        C’est bien simple, un salarié, même à 10 000 Euros aura toujours un garde chiourme au dessus de lui pour le ramener à la raison alors qu’un patron peut tout se permettre. Alors mieux vaut le payer grassement un peu comme la matrone au restau qui tient la caisse. On appelle ca un personne de confiance mais la confiance à ses limites.


                                      • Lcat 14 décembre 2012 15:08

                                        Désolée par avance pour toutes les fautes de tout style. Je suis novice, j’essaie de m’instruire et a l’heure qu’il est j’ouvre enfin les yeux sur notre société.


                                        Et je pense que, ce que reproche les salariés et citoyens aux riches hommes d’affaires, c’est plus un manque de considérations des employés et des consommateur plus que leurs enrichissement personnel.

                                        Je m’explique les patrons font du bénéfice se mettent de l’argent dans les poches et pour en avoir de plus en plus remplacent des produits de toutes sortes (alimentaire, textile et autres ) par d’autre plus toxique pour les employés et consommateurs. C’est vraiment nous prendre pour des vaches à lait car nous le savons bien, la majorité des personnes n’imagine pas que d’autre attiré par l’appât du gain puissent faire de tel choses pour s’enrichire. Donc aveuglément nous continuons à consommer en fesant confiance en l’être humain hors eux ne le sont probablement plus pour agir de la sorte.
                                        Nous savons maintenant qu’il est possible de consommer différemment mais cela rapporterais moins d’argent. Donc pas intéressant pour eux.
                                        Ils exploitent leur employé en ne prenant aucune considération de leur vie de famille et oui y’a encore des gens qui font passer leurs proches avant le travail ou du moins essaie de jongler avec tous ça. En les menassent de les mettrent à la rue, de les mutter à l’autre bout du pays sous prétexte que le chômage est en hausse.

                                        Alors que si les patrons font du bénéfice se mettent de l’argent dans les pochent cherche à améliorer la qualité des produits en respectant l’humain et la nature nous le féliciterons avec plaisir. Nous savons que nous ne pouvons pas tous devenir cadre et dirigeant alors pourquoi continuer à supprimer des postes (comme les caissières et autre petites mains bien contente d’avoir un boulot honnête) pour toujours plus de profit ?





                                        • devphil30 devphil30 14 décembre 2012 15:59

                                          Les patrons ne font pas de bénéfice , ils sont là à titre personnel pour leur bénéfice personnel.


                                          On voit bien que l’entreprise fonctionne ou ne fonctionne pas leur salaire est assuré , leur parachute de départ est négocié.

                                          A défaut d’avoir des actions bénéfiques pour l’entreprise , que fait un patron , il fait au plus simple il réduit les coûts fixes c’est à dire qu’il réduit les salaires.
                                          La méthode est impitoyable car cela met en compétition les salariés et génère du stress qui sera viré ? 

                                          Ceux qui restent s’estiment heureux , le couperet est passé à coté mais on leur fait bien comprendre qu’il faut être plus compétitif , travailler plus comme cela la charge de travail est absorbé par les salariés restant.

                                          Le résultat comptable de l’entreprise présente une amélioration donc la bourse « salue » la bonne gestion et le cours des actions augmentent , cela attire des capitaux , les dividendes versés sont augmentés pour attirer encore des actionnaires , cela fait monter les cours..
                                          Valorisation artificielle de l’entreprise .... !
                                          Que fait alors le patron gavé de stock option , il commence à vendre car les cours lui sont favorables , il sait très bien que les mesures prises ne sont pas viables dans le temps car la force d’une entreprise , c’est ses compétences et son savoir faire.

                                          Le patron prépare son départ en argumentant la bonne santé de l’entreprise grâce à son action , bien sûr il touchera sa prime de départ et les reste .....
                                          Une fois parti , l’entreprise produit moins par manque de connaissance et elle finit par être en difficulté ....bien entendu dans ce monde parfait la faute revient aux salariés qui n’ont encore fois pas su faire les efforts ......

                                          Certaine entreprise emprunte même pour continuer à verser des dividendes , est-ce cela de la bonne gestion ?????

                                          Je viens encore de relire cet article , j’en reviens pas de son contenu .. !

                                          C’est la pensée du medef qui est mise en avant par un pseudo jeune étudiant ... !

                                          C’est quand même pas possible de penser comme cela à 20 ans .. !

                                          Philippe 



                                        • Laurent C. 14 décembre 2012 15:11

                                          @l’auteur
                                          Bon maintenant que vous connaissez la théorie, venez donc travailler un peu pour passer à la pratique.
                                          Je suis sûr que vous n’aurez pas ce discours bien longtemps.


                                          • aimable 14 décembre 2012 15:50

                                            oui mais avant il faudra les débriefer , sinon gare aux dégâts, l’entreprise risque de ne pas s’en remettre et on connais la suite pôle emploi pour salariés !


                                          • Cassiopée R 14 décembre 2012 15:54

                                            La production locale est pour la consommation intérieure prioritairement, ce qui permets à ceux qui ont travaillé sur les produits de pouvoir les utiliser. Ce qui n’est pas le cas du capitalisme qui fabrique des masses de produits dans le but de faire un maximum d’argent même si la production locale ne se distribue pas sur la région de production, vers la consommation intérieure de cette région.

                                            Le capitalisme n’a pas pour but de développer une dynamique de consommation générale, son but est de faire des profits encore et toujours plus de profits. Ce productivisme ne s’accompagne pas de facto d’une consommation intérieure, la Chine qui est considéré comme l’usine du monde n’a pas enclenché de dynamique de consommation intérieure, dans le pays le plus peuplé au monde ( 1,3 milliards d’habitants). Ce sont les pays étrangers importateurs qui sont les lieux de consommation de la production chinoise via des multinationales étrangères.

                                            Il n’est pas normal que les pays producteurs à population pauvre n’ont pas eu accès rapidemment aux produits de consommation qu’ils ont fabriqué. L’exemple de Ford avec l’automobile et sa hausse des salaires pour acheter ses voitures en est la preuve de ce rapide accès. Seulement faire des profits est prioritaire pour les multinationales et les banques qui n’ont pas besoin d’exprimer cet aspect social et sociétal, et de parler du capitalisme pour faire du fric.

                                            L’influence des capitaux des investisseurs à gros porte-feuilles (nationaux comme étrangers en fin de compte) relaie l’efficacité de la production locale à un indicateur purement financier. Ainsi la consommation forte n’est liée qu’aux taux de rentabilité, et les locaux qui produisent et fabriquent n’auront pas accès aux différents produits que leur secteur de vie géographique devrait offrir.

                                            Les financiers, les hyper-riches par leurs mouvements de capitaux et la manipulation des taux d’intérêts et de change peuvent détruire des productions de masse locale et les délocaliser tout en maintenant les produits de consommation sur les rayons. Ce qui mets en danger à la fois des pays importateurs qui ne peuvent plus fabriquer et avoir un accès rapide de consommation, et les pays exportateurs qui dépendent des pays importateurs et qui n’arrivent pas développer une consommation intérieure, dans les deux cas c’est uniquement pour faire plus de profits, alors qu’il y a de nombreux risques de société à la clé.

                                            On retrouve ceci dans les prêts, les capitalistes cessent d’emprunter s’ils n’y trouvent pas leurs intérêts. La question du risque de la cessation de paiement d’un pays (qui peut faire effet boule de neige sur une région) à cause de la dépendance aux capitaux des hyper-riches, ne réprésente qu’un business, le business des dettes. Les gouvernements n’auront qu’à parler de la « nécéssité » de ses emprunts et de la recherche de financement,ect...avec des taux d’intérêts très élevés qui coûte chaque année très cher au contribuable, l’un des plus rentables poste de dépense des Etats, le business des dettes.

                                            La production au niveau local doit avant tout se distribuer pour la population locale, vers l’auto-suffisance. Sinon elle devient une affaire de gros sous sans considération pour les travailleurs locaux et chercher à se goinfrer d’argent. La consommation intérieure passe par une capacité locale de distribuer ses produits pour la population proche.


                                            • devphil30 devphil30 14 décembre 2012 16:04

                                              Mise en concurrence mondiale ....

                                              Nivellement des salaires par le bas ....

                                              Paupérisation des populations 
                                              Stérilisation des populations trop pauvres 
                                              Augmentation des moyens répressifs pour contenir les révoltes sociales 
                                              Collusion des gouvernants , des industriels , des médias contre le plus grand nombre 

                                              Si c’est pas de l’eugénisme mondiale 

                                              Vers quel monde ce capitalisme pourri nous mènent ? 
                                              Quelques films d’anticipation me donnent la chair de poule tant nous sommes proches de certains films.

                                              Philippe

                                            • Le péripate Le péripate 14 décembre 2012 15:56

                                              Il semble que le marché des très grands patrons soit international. Et donc les salaires qui ne sont que des prix sont au niveau international.

                                              Mais bien sûr on peut penser que les actionnaires et les conseils d’administration sont de parfaits idiots.
                                              Reste à le prouver. Par exemple en montant une petite affaire.


                                              • Mycroft 14 décembre 2012 17:29

                                                Ou alors en les éliminant et en faisant sans eux. comme on a fait avec la noblesse. Car monter une petite entreprise ne permet pas de s’affranchir de leur influence, juste de s’affranchir du droit du travail. Car montez une entreprise, le plus souvent, revient à être client d’une boite plus grande.


                                              • julius 1ER 15 décembre 2012 14:47
                                                Mais bien sûr on peut penser que les actionnaires et les conseils d’administration sont de parfaits idiots !
                                                @ peripate

                                                Parceque tu as encore des doutes la desssus ??? tout n’est qu’affaire de copinage et de cooptation
                                                 j’ai travaillé pour un milliardaire quelques années, (chairman d’un hedge fund, membre dans un autre, « des Jetons » dans pleins de conseils d’administration. !!!!! d’ailleurs les crises financières ne sont que l’illustration d’un parfait panurgisme. Sa métaphore préférée à ce Monsieur était la fable de la Grenouille et du Scorpion.......................Un jour un scorpion veut traverser une rivière, car lui est rétif à l’eau, aussi il avise une grenouille et lui demande sous promesse de l’aider à trouver quelques menus insectes, si celle-ci veut bien l’aider à traverser la dîte rivière, pas de problème lui répond elle, sitôt dit, sitôt fait, et le scorpion de s’embarquer sur le dos la grenouille afin de traverser ; ainsi au milieu du gué , le scorpion de piquer la grenouille et la grenouille dans un dernier sursaut de lui demander, « mais pourquoi » et lui de lui répondre « mais parceque c’est ma nature.....................
                                                pas besoin d »épiloguer !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                                              • LE CHAT LE CHAT 14 décembre 2012 16:24

                                                les grands patrons sont tous membres du conseil d’administration d’autres sociétés , sont comme une mafia et se votent réciproquement augmentations de salaire mirobolantes et golden parachutes ! ce sont des parasites et des prédateurs financiers ! leur voracité n’a aucune limite ! ils ont reçu leur poste par copinage dans le sérail et n’ont aucun mérite pour cela , seuls les créateurs façon Steeve Jobs sont de vrais entrepreneurs !


                                                • tdelache 15 décembre 2012 02:23

                                                  Et ces grands patrons qui « ont reçu leur poste par copinage », ils l’ont volé leur place dans les conseils d’administration ? Encore une fois, ce sont les actionnaires (propriétaires) qui choisissent les membres du CA. La place des PDG est totalement légitime.

                                                  Pour que vous compreniez bien : vous et votre femme avez hérité de la maison familiale. Vous en êtes le propriétaire. Vous avez une femme de ménage. Vous hébergez 3 ou 4 connaissances. Qui décide s’il est possible d’héberger l’oncle Henri pendant 1 mois ? Vous et votre femme, et eux seuls uniquement. Il serait malvenu que la femme de ménage et les connaissances que vous hébergez (qui ne sont PAS propriétaires de la maison) puissent exiger quoi que ce soit... Et l’Etat n’a pas non plus son mot à dire sur cette affaire PRIVÉE.

                                                  Le parallèle est ici : la maison représente l’entreprise, dont vous avez hérité par vos parents (donc aucun mérite à cela). Vous et votre femme, vous êtes les actionnaires. L’oncle Henri représente l’administrateur coopté. La femme de ménage représente les salariés. Les 3 ou 4 personnes que vous hébergez représentent les administrateurs.

                                                  Ce qui me pose problème, c’est que tout le monde est d’accord avec l’histoire de l’oncle Henri, mais que dès qu’il s’agit des PDG millionnaires, c’est un scandale. Alors que le principe est exactement le même.


                                                • Dwaabala Dwaabala 14 décembre 2012 16:24

                                                  Hilarant.
                                                  Un bel exercice de second degré.
                                                  Pourquoi n’est-il pas dans la rubrique « Parodie » ?


                                                  • oncle archibald 14 décembre 2012 16:30

                                                    Le capitalisme financier j’en ai pris conscience le jour ou par les hasards de la vie une copine de ma femme s’est trouvée devoir vendre dans les supermarchés des éponges et des gratounettes fabriqués par une obscure petite boite ...

                                                    Ses produits étaient en concurrence directe avec des colosses du marché tels que Spontex, ils étaient moins bien qualitativement qu’eux et plus cher !! A priori invendable direz vous .. Pas du tout .. 

                                                    La seule chose qui préoccupait l’acquéreur supermarché était le délai de paiement .. S’il pouvait payer trois ou quatre ou même six mois après avoir vendu, c’est à dire fait fructifier en banque pendant longtemps le produit de la vente avant d’en reverser le prix au fournisseur c’était OK ... Etonnant non ? 

                                                    Des objections ? Comment les acheteurs sont-ils assez cons pour payer une éponge plus chère et moins performante que celle qu’ils avaient l’habitude d’acheter auparavant ? Simplement parce qu’on leur colle le produit à vendre sous le nez à hauteur d’oeil en tête de gondole et que l’autre il faut le chercher partout, on ne le voit pas, il est quasiment invisible sur l’étagère la plus basse et il faut se foutre à quatre pattes pour aller le trouver ... Etonnant non ?



                                                    • Robert GIL ROBERT GIL 14 décembre 2012 16:35

                                                      rarement vu un tel tissu de conneries et de propagande ....ce qui est sur c’est qu’il vivent sur le dos de leurs salariés , qu’ils perpetuent et soutiennent le systeme et que LES CAISSES DU PATRONAT SONT PLEINES POUR …


                                                      • tdelache 15 décembre 2012 02:25

                                                        Merci pour votre commentaire éclairé, fort bien étayé. Il n’y a que de la haine et/ou de l’animalité dans votre réaction. C’est à dire tout ce qu’on reproche à M. Tout-le-monde.


                                                      • Aldous Aldous 14 décembre 2012 17:18

                                                        C’était vachement plus simple avant la revolution.


                                                        Inutile de longs articles putrides pour nous expliquer pourquoi les nobles gagaient des sommes que le serf moyen ne pouvait meme pas exprimer : Dieu l’a voulu ainsi.



                                                        • SALAIRES NON MERITES...LE RECORD UN GROS BANQUIER A 600000 EUROS/MOIS TOUT

                                                           COMPRIS :SURSALAIRE....RETRAITE CHAPEAU

                                                          SANCTIONS QUAND CA PETERA  :

                                                          ceux la seront pendus a la grande vergue...les autres ET NOS MINISTRES...SENATEURS ET DEPUTES LOBBYISTES ...EN GALERES RAMERONT JUSQU AU BAGNE DE CAYENNE..


                                                          • petitprince petitprince 14 décembre 2012 21:54

                                                            et vogue la galère ...


                                                          • lebreton 14 décembre 2012 18:08

                                                            encore un branleur de sup co !!!!!!!!!!!!!!!!


                                                            • PiXels PiXels 14 décembre 2012 19:33

                                                              ou un « connard de HEC » ???

                                                              Tous ces connards de HEC

                                                            • tdelache 16 décembre 2012 22:49

                                                              « un connard de HEC » dites-vous ?

                                                              Pour petit rappel : 10 millions et 18 millions de Français ont fait l’effort de se déplacer au bureau de vote pour mettre le bulletin Hollande respectivement au 1er et 2ème tour.

                                                              Sauf que Hollande est justement un ancien de HEC (et de l’ENA d’ailleurs) ! Ces millions de Français ont donc volontairement élu « un connard de HEC » ? Que la plèbe est bonne d’élire un connard de HEC !

                                                              Merci à la plèbe de nous enrichir !


                                                            • velosolex velosolex 14 décembre 2012 19:05

                                                              « Patron, vous pourriez tout de même prendre une part de gateau un peu plus grande. Celle que vous avez coupé ne fait pas pas plus de 5% de la galette ! »
                                                              « Attendez, mon bon, vous n’y êtes pas... La part que je me suis découpé, c’est justement ce qu’il y a autour ! »


                                                              • julius 1ER 14 décembre 2012 19:36

                                                                @tedelache !


                                                                D’ou sors-tu pour venir nous réciter ton catéchisme ultra-libéral ! tu as oublié le couplet sur le marché qui sait tout qui ne se trompe pas mais qui vient appeler le contribuable à l’aide pour essuyer ses pertes, Privatisation des profits et socialisation des pertes telle est la réalité et ton CAC 40 ressemble plus à la famille tuyaux de poêle qu’à une assemblée de gens vertueux !

                                                                Vous qui la jouez cynique et au dessus de tout, je vous dirai que l’économie est un tout, prétendre que les salaires des dirigeants du Cac 40 ne sont pas grand-chose en regard de la dette par exemple,

                                                                Faire un ratio avec ces données voila un argument choc, mais qui ne tient pas la route et qui plus est

                                                                Totalement mensonger !

                                                                Pour revenir à l’économie et pour paraphraser Clinton lorsqu’il disait « That’s the economy, silly »A ceux qui disent l’état nous coûte cher, oui l’état nous coûte cher , mais le pays aussi , car un pays ce sont des routes , des ports , des infrastructures, des écoles une police mais aussi une armée, tiens une armée, mais pourquoi faire une armée d’ailleurs personne ne remet l’armée en question surtout que c’est un coût énorme l’armée 57 milliards et plus si l’on en juge par les derniers rapports chez nous le double de ce qu’elle coûte à nos amis allemands, mais alors pourquoi de telles dépenses militaires, surtout si l’on juge les dépenses à l’aune du Rafale, eh bien des periquelquechose,des jesusun homme et autres vont arriver pour me dire c’est pour défendre les intérêts du pays bien sûr !!!!

                                                                Mais quels intérêts, ceux du CAC40 qui réalisent l’essentiel de leur CA à l’étranger( voir Carrefour plus de 60% du CA à l’étranger) et qui alimentent les paradis fiscaux, ah les paradis fiscaux quelques

                                                                Centaines de milliers d’habitants pour quelques 24 000 milliards de dollars, voilà un ratio intéressant à faire, de sacrés bosseurs les gens de ces pays……

                                                                On a vu des exemples de yachts attaqués par des pirates mais qui en appellent à la marine nationale

                                                                Pour les défendre c’est le comble de la duplicité !

                                                                Non ces riches ne payent pas leur quote –part, aucun doute là-dessus et les éléments de cet article de AGV sur Ghosn en sont l’illustration, car ce Mr est emblématique de cette problématique des hauts revenus et cela va bien au-delà de sa personne ; d’ailleurs cette problématique devrait être soumise aux classes de prépas et autres tellement nous sommes dans l’injustifiable dans un pays de

                                                                Cartésiens et de raisonneurs ; ce Mr Ghosn gagne 7 fois ce que gagne le No 1 de Toyota qui lui est à

                                                                La tête du groupe No1 mondial de l’automobile et qui réalise un CA double de celui de Renault-Nissan, voilà pour les données chiffrées mieux que le problème de batte et balle de baseball soumis

                                                                Aux étudiants de Harvard pour justifier de leur appartenance à une élite………………………




                                                                • julius 1ER 14 décembre 2012 20:40

                                                                  en plus je pense que l’on va devoir pousser le bouchon un peu plus loin, Carlos Ghosn qui touche 7 fois le salaire du No 1 de Toyota pour un CA deux fois moindre , alors que l’état français est actionnaire du groupe il y a un problème.................... ;

                                                                  il vaudrait mieux mettre un trio à la tête du groupe pour le prix du salaire du pdg de Toyota, ce serait bien plus judicieux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                                                                  • Jorge Atlan 14 décembre 2012 21:29

                                                                    Il faudrait que vous pensiez a changer de voix. Vous ne savez pas comptez. un millions annuel représente non pas 75 SMIC mais 701 et des brouettes.
                                                                    Un futur commercial fâché avec les chiffres ça la fout mal, et ca n’augure rien de bon pour la suite.
                                                                    Avant de rédiger un article on prend des informations, on les recoupe et on les revérifie.Sinon ca s’appelle de l’idéologie.


                                                                    • tdelache 15 décembre 2012 01:25

                                                                      Il faudrait que vous pensiez à bien lire ce qui est écrit.
                                                                      Le SMIC net annuel atteint environ 13400 €.
                                                                      NB : un an = 12 mois et SMIC net mensuel = 1118 € environ, donc SMIC net annuel = 12*1118.
                                                                       
                                                                      Donc sur ce point, j’avais raison : 1 million net annuel = environ 75 SMIC annuels. Il faut comparer ce qui est comparable : comparer un salaire annuel et un salaire mensuel n’a pas de sens.

                                                                      Avant de critiquer un calcul simple, on lit le contexte, on essaie de le comprendre et on calcule avec les moyens appropriés (une calculatrice de collégien faisait l’affaire). Sinon, cela s’appelle râler pour rien.


                                                                    • tdelache 15 décembre 2012 11:52

                                                                      Là, cela devient énorme. A l’heure où j’écris, le commentaire erroné de Jorge Atlan recueille « +4 » votes, le mien ne recueille que « -4 » votes.
                                                                      Ma démonstration est pourtant incontestable.

                                                                      Cela en dit long sur l’état de rationalité et d’intelligence du peuple. Qui ne sait pas réagir rationnellement, sans passion ni détestation mal placée.
                                                                      Encore une fois, cela me conforte dans l’idée que rien ne va changer et que les patrons ont de beaux jours devant eux. Tout ce que pourront faire les M. Tout-le-monde, c’est dire que tout va mal, que rien n’est bien, mais cela s’arrêtera là. Les puissants sont assez forts pour ignorer le seul mépris verbal de M. Tout-le-monde. Être insulté par plus bête que soi, ce n’est pas la chose la plus blessante qui puisse nous arriver.


                                                                    • spartacus spartacus 16 décembre 2012 09:37

                                                                      Sur agoravox, une majorité de cocos qui ont un rapport à l’argent de frustrés


                                                                      Un rapport à l’employeur d’ignorance, une majorité sont des obligés de l’état et en sont resté au monde de l’entreprise à Zola. Il ne connaissent aucun patron ni dirigeant. 

                                                                      Comme obligés de l’état, leurs revenus leurs libertés sont limités à leur prison statutaire. La peur de perdre leurs privilèges mesquins les bloque souvent dans des métiers dont ils ne peuvent sortir. 

                                                                      Le miroir de la liberté financière de ceux qui vivent de l’économie de marché, qu’ils ne comprennent pas les fruste. 

                                                                    • tdelache 16 décembre 2012 22:31

                                                                      @ spartacus : totalement d’accord avec vous. La plèbe est idiote, c’est pourquoi nous continuerons longtemps à être puissants. Tant mieux.


                                                                    • petitprince petitprince 14 décembre 2012 21:49

                                                                      @tedelache

                                                                      dis-moi que tu as écrit ce texte pour provoquer, tu ne le penses pas vraiment ?
                                                                      parce que si tu le penses, le réveil va être difficile pour toi, notamment quand tu auras terminé ton école de commerce et que tu vas commencer à bosser dans une des boites du cac40, dans laquelle tu seras exploité pour pouvoir payer le salaire indécent du pdg !
                                                                      quand j’étais plus jeune, je pensais un peu comme toi, je disais que celui qui gagne beaucoup le mérite sans doute, mais j’étais loin de la réalité ...
                                                                      je te conseille d’acheter quelques actions d’une entreprise du cac40 et d’aller à son assemblée annuelle des actionnaires pour donner ton avis ; là tu pourras te rendre compte de la différence entre la théorie et la réalité. En fait, l’actionnariat de ces entreprises est extrêmement émietté ce qui enlève tout réel pouvoir à l’assemblée ; le vrai pouvoir est entre les mains du conseil d’administration dans lequel les membres se cooptent entre « amis » et approuvent sans réserve les décisions du pdg qui est lui-même membre de plusieurs conseils d’administration d’entreprises dirigées par ces mêmes « amis ». le système est pourri jusqu’à l’os et est tout sauf démocratique, car le vrai pouvoir est aux mains d’une oligarchie qui nous méprise, nous les petits de la classe ouvrière ou même de la classe moyenne.
                                                                      Et non seulement, ils nous méprisent, mais en plus, ils doivent se tordre de rire à chaque fois qu’ils font voter (une mascarade) leurs rémunérations, alors qu’ils n’ont pris aucun risque, n’ont souvent pas investi 1 euro dans l’entreprise (à la différence des vrais entrepreneurs)
                                                                      Dans notre pays, par ignorance, on a trop longtemps mis dans le même sac tous les patrons ; il est temps que cela change ! Il faut chasser à coup de pompe dans le derrière toute cette racaille de grands patrons salariés (sans passer par la case départ ni toucher le pactole) et en même temps arrêter de faire chier les petits patrons qui créent de la richesse et de l’emploi.



                                                                      • alinea Alinea 14 décembre 2012 21:51

                                                                        Mme Tout-Le-Monde vous dit merde, parce que, en plus elle n’aime pas qu’on lui parle comme si elle était débile !


                                                                        • Romain Desbois 14 décembre 2012 22:02

                                                                          quand un patron est payé 10 000 fois le SMIC (cas d’école), il empêche son entreprise d’embaucher.

                                                                          Car il ne gagnerait « que » 1 000 fois le SMIC, son entreprise pourrait avec la même somme près de 9 000 personnes au SMIC !!!!

                                                                          Sans que cela ne coûte rien à l’entreprise !

                                                                          Si on instaurait un SMAC (salaire maximum), non seulement ca ne couterait rien aux entreprises mais en plus tout le monde y gagnerait.

                                                                          Ce sont des millions d’emplois qui seraient financés ainsi et on pourrait baisser les prélèvements sociaux (chômage, retraite , sécu).

                                                                          Car plus il y a de cotisants et moins ceux qui cotisent doivent cotiser ! (moins de prestations à servir)


                                                                          • tdelache 15 décembre 2012 02:30

                                                                            Encore une fois, qui décide que le patron est payé 1000 fois le SMIC au détriment des 9000 salariés ? Non pas le patron, mais les actionnaires.

                                                                            Les actionnaires qui, je le rappelle, sont les propriétaires de l’entreprise. De la même façon qu’un propriétaire de maison a le droit d’acheter plus de tableaux au détriment des meubles anciens.

                                                                            Croyez-vous qu’un actionnaire investit pour les beaux yeux des gens ? Il en attend un retour sur investissement, point final. De la même façon, lorsque M. Tout-le-monde souscrit à un PEL, ce n’est pas pour offrir la commission à son banquier, c’est pour son propre intérêt uniquement.

                                                                            Pour beaucoup d’entre vous, la recherche de l’intérêt personnel et l’égoïsme sont injustifiables pour les PDG, mais ils le sont pour M. Tout-le-monde. Toujours deux poids, deux mesures.


                                                                          • olfe olfe 15 décembre 2012 10:13

                                                                            Les actionnaires sont propriétaires de l’entreprise.... Mais pas des salariés qui travaillent dedans. S’il n’y a plus de salarié.... L’entreprise s’arrête immédiatement
                                                                            Si le patron s’en va... L’entreprise peut continuer à fonctionner grâce à la force de travail des salariés
                                                                            Si les actionnaires s’en vont... L’entreprise peut continuer à fonctionner grâce à la force de travail des salariés


                                                                          • tdelache 15 décembre 2012 11:31

                                                                            Je dirais plutôt que si les salariés s’en vont, d’autres personnes seront ravies de prendre leur place et l’entreprise continuera à fonctionner. Le travail est un marché, avec une offre et une demande. C’est moral ou immoral, peu importe, mais c’est la réalité.


                                                                          • julius 1ER 15 décembre 2012 15:15

                                                                            @tdelache 


                                                                            tu n’es pas fatigué d’asséner ta propagande libérale qui ne convaincra personne sur ce forum, hormis quelques laudateurs du système, tous tes arguments peuvent être retournés et démontés rien de ce que tu dis ne tiens la route, ce n’est qu’un resucé de catéchisme libéral à l’usage des sourds et des aveugles( 2ie degré bien sûr) personnellement j’ai monté deux boites ou j’avais de grosses responsabilités alors le mythe du capitalisme version Rockefeller qui a commencé par vendre une pomme , avec le fruit de la vente de celle-ci en a acheté deux et ainsi de suite çà , c’est ce qu’on appelle les mythes fondateurs mais la réalité elle est tout autre, l’histoire du self-made man c’est de l’ordre du 1%, pour les autres dans le meilleur des cas on gère une petite entreprise avec toutes les difficultés que l’on connait, dans le meilleur des cas, on en vit, dans le pire c’est le dépôt de bilan et le redressement judiciaire , et même là rien n’est perdu si l’affaire n’a pas été trop mal ficelé au départ, tout est encore possible !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
                                                                            alors tes leçons d’étudiant mal dégrossi, c’est vraiment un peu juste !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 
                                                                             

                                                                          • El Nasl El Nasl 14 décembre 2012 23:30


                                                                            Pourquoi la Fête est finie . 

                                                                              
                                                                            Colloque à l’assemblée nationale sur le pic pétrole :

                                                                             Yves Cochet :  http://www.dailymotion.com/video/xjix3n_6-y-cochet-colloque-assemblee-nationale-sur-le-pic-petrolier-janvier-2011_news
                                                                             Jean Marc Jancovici : http://www.dailymotion.com/video/xjiwqf_4-jm-jancovici-colloque-assemblee-nationale-sur-le-pic-petrolier-janvier-2011_news
                                                                             Bernard Durand : http://www.dailymotion.com/video/xjiry6_3-b-durand-colloque-assemblee-nationale-sur-le-pic-petrolier-janvier-2011_news

                                                                            Vidéo , intervention de Jean Marc Jancovici au senat sur le prix de l’energie :

                                                                             http://videos.senat.fr/video/videos/2012/video12508.html

                                                                            vidéo conférence sur la relation climat/energie/pic pétrole/population de Jean Marc Jancovici :

                                                                              http://www.voie-militante.com/politique/ecologie-politique-2/conference-jean-marc-jancovici-contrainte-carbone/

                                                                            notions d’esclaves energétiques  :
                                                                             http://www.manicore.com/documentation/esclaves.html

                                                                            Relations energie et population :

                                                                             http://www.courtfool.info/fr_Energie_et_population_mondiales.htm

                                                                            pour faire simple et rapide pour ceux qui n’ont pas envie de cliquer sur les liens .

                                                                            Dans nos pays riches , plus de 99 % de la richesse produite l’est par des esclaves energétiques cad couple energies +machines ( rapport 1 pour un humain , 100 à 200 pour les machines ) manipulés par des opérateurs qu’on appelle ouvrier , technicien, ingénieur ( agriculteur opérant sur un tracteur qui fournit l’essentiel du travail mécanique , ou ingénieur tapant sur la touche entrée de son clavier qui lance un algo calculant des milliards d’opérations élementaires ) . le determinant est l’energie et la richesse produite depend du volume d’energie mis à la disposition de l’espèce humaine . À l’intérieur de ce système les humains jouent des coudes pour récuperer un maximum de la richesse produites par les machines . Plus vous vous débrouillez bien , plus vous vous appropriez une grosse part de la richesse , plus vous consommez , plus vous êtes un assisté ... si si réfléchissez bien les mots ont un sens . 

                                                                             Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes . pas vraiment , car le système , comme prévu par le fameux rapport meadows ( et la finitude de la Terre ) vient d’atteindre en 2005/2006 une des deux contraintes fondamentales , la contrainte energétique , pic pétrole conventionnel ,( l’autre étant la contrainte environnementale ) ie ce qui pilote la richesse produite . 

                                                                            tout ça pour en venir à ceci . Les oiseaux mentionnez par l’auteur du billet appartiennent au milieu financier . Pour que le milieu financier se porte bien , il faut que l’économie réelle dont il dépend ( ie qu’il parasite ) soit toujours en croissance , et pour ceci il faut une consommation croissante d’energie . Avec le pic pétrole , la croissance de l’économie réelle tousse , et le milieu financier part en vrille . le merdier ne fait que commencer , la crise des subprimes aux USA et la crise de la dette en Europe étant une conséquence directe de ce pic ( tout comme les guerres us de ce début de siecle ) . 

                                                                             L’auteur du billet , plutôt que prendre la défense d’oiseaux en voie de disparition voire de baver sur leur exploit devrait commencer à apprendre à manier la bêche et planter des patates , cela pourrait lui être utile dans les décénnies à venir  smiley

                                                                            bien sûr on peut toujours rêver à une solution miracle sur l’energie qui permettrait à terme d’être tous des actionnaires /propriétaires ... de robots smiley

                                                                             

                                                                             

                                                                             

                                                                             


                                                                            • Asp Explorer Asp Explorer 15 décembre 2012 00:04

                                                                              Bravo ! Vous faites bien de rappeler ces quelques faits.

                                                                              Sur 2011, les salaires des patrons du CAC 40 ont représenté 0,2% des bénéfices de leurs entreprises, et 0,0133% du chiffre d’affaire. Ça ne me semble pas être des rémunérations absurdes.



                                                                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 15 décembre 2012 02:34

                                                                                  - début de citation -
                                                                                  Je fais partie des rares personnes qui défendent les salaires de ces patrons. Je tente aujourd’hui d’expliquer rationnellement cette conviction aux lecteurs.
                                                                                  - fin de citation -

                                                                                  On pourrait aussi dire :
                                                                                  Comment expliquer aux travailleurs pauvres que le ultra-libéralisme est un système qui protège leurs emplois, ce qui est faux, et qu’il est aussi bien qu’ils se sacrifient pour permettre aux patrons de vivre 1000 fois haut dessus de la moyenne !

                                                                                  Quel cynisme !!!

                                                                                  - début de la 2ème citation -

                                                                                  • A qui appartient une entreprise ?

                                                                                  Les propriétaires d’une entreprise sont les personnes physiques ou morales qui ont apporté leurs capitaux propres à cette entreprise. Pour bien comprendre, ce sont eux qui investissent et qui apportent leur argent frais pour faire fonctionner l’entreprise. On les appelle aussi les actionnaires.

                                                                                  - fin de la deuxième citation -

                                                                                  La plupart des richesses (des hommes riches) ont été emmagasiné par des gens sans scrupules en spoliant les ressources terrestre qui sont en réalité « un bien en commun de l’humanité » comme par exemple l’eau potable, les forêts, les semences naturelles, etc. ! Toutes ses bien ont été confisque par une minorité des gens qui veulent nous faire croire, que rien est gratuit et de ce fait tout leur appartient.

                                                                                  Rappelez vous comme les Cowboys ont procédé...
                                                                                  Il-s ont chassé les indiens (d’Amérique du nord) il-s ont place des clôtures et déclare ses terres leur bien ... Hors aujourd’hui ses méthodes n’ont pas trop change ! Cette politique se poursuit en Argentine, au Paraguay, au Brésil, dans des nombreux pays africains, etc.

                                                                                  Vous-êtes déjà pose les questions suivantes ?

                                                                                  1. Comment certains patrons ont obtenu leur capitaux ?
                                                                                   Croyez vous que c’est en travaillent une vie entière dans un resto comme laveur des plats ?
                                                                                   La majorité des gens riches ont emmagasiné des fortune voire l’argent en trichant ou magouillant. (Notre système capitaliste ultralibéral le permet)

                                                                                  2. Certains emmagasinent des fortunes avec l’armement ?
                                                                                   A quel prix ? ... des guerres à ne jamais à finir ...

                                                                                  3. Puis toutes ses multinationales qui déboisent nos forêts mondiales (patrimoine de humanité entière) . Trouvez vous normal que des sociétés privées s’appropriant le patrimoine mondial tout en corrompent des hommes politiques qui rendent ses agissements criminels légales à travers des lois ! Trouvez vous cela juste ?

                                                                                   4. ... Ou des sociétés qui nous vendent leur merde de pesticides et qui font des lobbying 24/24 auprès de gouvernements, pour nous imposer leur produits toxiques, puis des hommes politiques qui cèdent « de nouveau » pour laisser agir ses CRIMINELLES ! Ses multinationales emmagasinent chaque année de milliards de dollars .... hors c’est nous qui payent le surplus. Un exemple le surplus pour dépolluer l’eau, due seulement aux pesticides, des 25% des nappes phréatiques polluées en France ! Le montant de la dépollution de l’eau potable, seulement pour la France, à dépasse un milliards d’Euro par ans.

                                                                                  5. Les grosses entreprises sont souvent présent en bourse ou les actionnaires avalent une partie des bénéfices des entreprises. Les actionnaires gagnent leur argent en dorment (pour moi c’est une forme de parasitage de économie réelle) !

                                                                                  Réveillez vous avant que ce soit trop tard.


                                                                                  • L’immigré 15 décembre 2012 07:14

                                                                                    @eau-du-robinet :
                                                                                    Toujours aussi prompt à réagir et avec panache ! Quelle verve ! Contrôlez-vous, mon vieux. Il est jeune comme nous tous.
                                                                                    Son « cynisme » est effectivement mal placé.
                                                                                    En effet, sa démonstration technique du fonctionnement de l’entreprise version « actionnaire » était assez rationnelle, voire (trop ?) mathématique. Ainsi, l’image (des dirigeants) qu’il tente de présenter manque ‒comment dire ?‒... d’humanité. La faille est là : énorme. Où est ce management à visage humain dont les mérites paraissent tant vantés ?
                                                                                    Pour résumer, dans une entreprise donnée, un salarié heureux du comportement de son patron sera plus performant qu’un autre salarié, dans une autre entreprise, qui craint à tout moment le licenciement parce que son patron est trop à cheval sur la volonté de faire des profits. Cela est quasiment à l’opposé du comportement ultra-libéral indirectement défendu par le jeune.
                                                                                    D’ailleurs, ce jeune défend mal les patrons. Je saurais mieux le faire si j’étais lui. Je ne le démontrerai pas ici.

                                                                                    La possible révocation ad natum du PDG ne justifie pas qu’on le défende : il existe mille et une façons de révoquer un simple salarié de la même manière. Par exemple, on peut l’acculer à la démission sans en avoir l’air. Le salarié lésé peut difficilement prouver.

                                                                                    Vous avez raison : de nos jours, il est fort difficile de diriger une grande entreprise sans se salir les mains. Nous n’évoquerons pas les différents scandales liés à l’exploitation des personnes par les multinationales partout dans le monde.
                                                                                    La corruption et la guerre sont des instruments dont se servent les tenants de la cause du patronat. Ce ne sont que des variables d’ajustement dans un ensemble permettant une prise de décision. Le lobbying est un des exemples les plus célèbres mais aussi les plus sournois. L’être humain lambda ignore ce qui se passe et n’est pas toujours en mesure de débattre.

                                                                                    Beaucoup de dirigeants sont tellement pressés de réaliser des bénéfices qu’ils finissent par avoir une vision à court terme des problèmes : il est donc inutile d’attendre de telles personnes une attitude réellement responsable, à savoir, la prise en considération des effets de leur choix sur autrui.

                                                                                    Peut-être que le jeune nous dira qu’il a prévu le printemps arabe...

                                                                                    @l’auteur :
                                                                                    Juste quelques mots.
                                                                                    Avoir étudié à HEC n’implique pas inéluctablement devenir ultra-libéral, comme si le fait d’y avoir mis les pieds vous détermine intellectuellement. Raisonnement puéril. HEC est une école comme une autre où la seule chose qui doit interpeller un étudiant reste la qualité de l’enseignement (observation, méthodologie, expérimentation, etc.) au détriment de la vision politique de l’enseignant.
                                                                                    Éprouvons votre rationalité. Puisque vous estimiez que chacun est responsable de ses succès et de ses échecs, puisqu’il appartient à chacun de s’élever au-dessus du lot en se battant, relevez donc les défis suivants :
                                                                                    1‒ Obtenez un permis de travail dans un pays où vous n’êtes pas le bienvenu et où vous êtes constamment montré du doigt comme étant responsable des problèmes. Faites la queue devant la préfecture dudit pays sans jamais vous plaindre. Je vous rappelle que vous défendîtes la mobilité géographique avec une certaine insistance.
                                                                                    2‒ Il existe sur Terre des endroits où le sol est si dur, si aride et si infertile que la personne qui y vit ne peut en retirer le moindre fruit. Pourquoi reste-t-elle là, alors ? Parce qu’elle est stupide ? Non, monsieur. Parce que, si elle ne peut déjà se nourrir faute de moyens (l’irrigation, l’ensemencement, la récolte, etc.), elle ne peut se déplacer. Conséquence ? Trépas lié à la famine ou à la maladie, monsieur. Moi, devant ces personnes ‒oui, ce sont des êtres humains !‒, je reste humble et surtout, je me tais !
                                                                                    3‒ Je préfère de loin les vrais ingénieurs : mon copain est titulaire d’un Master of Science dans un domaine lié à la physique. Ce sont eux qui créent les produits dont nous nous servons, pas le futur commercial que vous êtes.

                                                                                    Ne parlons même pas des impacts socioculturels et de leurs effets en termes de géopolitique et géostratégique sur cette idée de défendre bêtement les PDG en occultant le désir des peuples : les scandales liés à l’exploitation des personnes au mépris de la vie humaine ne sont pas que de simples variables statistiques d’ajustement de coûts...
                                                                                    Peut-être qu’après une telle expérience ‒si vous y surviviez !‒ deviendriez-vous plus humain, plus adulte et moins imbue de votre personne...

                                                                                    Remarquez qu’à aucun moment je n’ai écrit la moindre critique sur l’indécence des salaires.

                                                                                    Ah, j’oubliais ! Concernant la méconnaissance des langues, bien que je ne me sente nullement visé par vos propos si audacieux, il me sied de vous taquiner. Moi pas comprendre toi. Moi immigré. Moi pas éduqué. Moi vouloir être humain. Toi méchant. Toi comprendre ?


                                                                                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 15 décembre 2012 10:18

                                                                                    Bonjour L’immigré,

                                                                                    Merci d’avoir évoque le coté humain, délibérément négligé dans mon précédent message, car j’ai suis souvent un peux long dans mes explications ...

                                                                                    Il met incompréhensible comment les gens peuvent mettre en permanence une « Oeillère » ( je ne suis pas sure que cela est le bon terme en français, en allemand c’est « Scheuklappe ») pour ne pas voire la misère, la pauvreté qui s’étend dans notre pays, lequel, comme l’Allemagne, est si riche).

                                                                                    C’est indécent, à mon point de vue, de ne pas luter contre la pauvreté et l’exclusion sociale ! Le cote Humain à quasiment disparue dans notre société.

                                                                                    Même si je suis un travailler modeste (Informaticien) j’arrivai à donner une pièce ici et la, à me faire prélever une partie de mon salaire (mensuellement) pour soutenir Greenpeace, et de soutenir ponctuellement tel ou tel action ... Mais tout cela ne suffit pas à soulager ma conscience et de détourner mon regard de la pauvreté. La saturation de beaucoup de gens fait qu’ils fonctionnent en mode « Off » et détournent leur regard des problèmes sociétaires.

                                                                                    C’est trop simple de dire si l’autre est pauvre, c’est de sa faute comme en font un certain nombre de personnes.

                                                                                    Le faussé entre pauvres et riches se creuse d’année en années. Les 10 derniers années environ 2 millions de personnes apparentent à de la classe moyenne en Allemagne sont glisse dans la pauvreté agrandissent ainsi la misère et l’injustice sociale.

                                                                                    J’ai l’impression que touts mes efforts ne servent pas à grand chose, je me sent impuissant, de faire face à cette misère grandissante. Non je ne suis pas pessimiste par nature mais réaliste.

                                                                                    Le déboisement se poursuit, des nombreuses Espèces animaliers sont en voix d’extensions ... Les braconniers ne respectent même plus les réserves naturelles, la surpêche dans les Océans à fait que 90% des poissons ont disparue.

                                                                                    Hors les hommes politiques, les médias, deux pouvoir importants dans notre société parmi les autres nous trahissent tout les jours (il n’y plus de réel démocratie). Il n’y plus de régulation et gestion de ressources voire des gardes fous pour garantir la redistribution des richesses.

                                                                                    Nous sommes accroché à un modèle économique de croissance permanente, sans fin dirait t-on, qui conduira l’humanité à sa perte. Notre modèle économique n’est pas durable et profondément injuste.


                                                                                  • L’immigré 16 décembre 2012 08:19

                                                                                    @eau-du-robinet :
                                                                                    Bonjour,
                                                                                    « Merci d’avoir évoque le côté humain, délibérément négligé dans mon précédent message, car je suis souvent un peu long dans mes explications »
                                                                                    Pour les explications laconiques, nous avons Twitter.
                                                                                    Pour les explications pathétiques ou émotives, nous avons Facebook.
                                                                                    Ici, les explications se doivent d’être rationnelles, même s’il fallait les rallonger pour ce faire. Bref, je préfère vos explications trop explicites à ceux de certains autres.

                                                                                    « pour ne pas voir la misère, la pauvreté qui s’étend dans notre pays, lequel, comme l’Allemagne, est si riche »
                                                                                    Ôtez de ma vue cette paupérisation que je ne saurais voir, dirait les cyniques.
                                                                                    La France est un pays riche qui oublie de s’occuper de ses pauvres. Chez les pauvres aussi des talents inexploités existent. Ils ne pensent pas tous à se plaindre et à profiter du système.

                                                                                    « lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale »
                                                                                    Grand défi ! Ce qui n’arrange rien avec la mondialisation.

                                                                                    « Même si je suis un travailleur modeste (Informaticien) j’arrivai à donner une pièce ici et là, à me faire prélever une partie de mon salaire (mensuellement) pour soutenir Greenpeace, et de soutenir ponctuellement telle ou telle action... Mais tout cela ne suffit pas à soulager ma conscience et de détourner mon regard de la pauvreté. La saturation de beaucoup de gens fait qu’ils fonctionnent en mode « Off » et détournent leur regard des problèmes sociétaires. »
                                                                                    Un informaticien modeste ? J’admire les gens dont la profession est dans le domaine des technologies de l’information. Je me suis mis à Linux où j’espère être un geek.
                                                                                    Touchant ! Vous, au moins, avez le courage ‒je dirais plutôt, la témérité‒ de regarder et d’affronter les problèmes en face. Vous ne passez pas votre temps à accuser les autres : vous participez comme vous pouvez au bien de l’humanité. Si tout le monde était comme vous...
                                                                                    Ne vous offusquez pas de votre conscience parce que beaucoup n’en ont pas et ne le cachent même pas comme si cela était humain. Méprisables.
                                                                                    Je respecte ces organisations qui ne craignent pas d’affronter les plus grands de ce monde.

                                                                                    « C’est trop simple de dire si l’autre est pauvre, c’est de sa faute comme en font un certain nombre de personnes. »
                                                                                    En effet : attitude puérile d’une personne qui veut cacher ses insuffisances.
                                                                                    Pour illustrer, voir mon point numéro 2 ci-dessus : « Il existe sur Terre des endroits où le sol est si dur, si aride et si infertile que la personne qui y vit ne peut en retirer le moindre fruit. [et la suite] »

                                                                                    « Le fossé […] agrandissent ainsi la misère et l’injustice sociale. »
                                                                                    Comment les Allemands réagissent-ils par rapport aux Français ? Risque-t-on de revenir dans les années trente (montée de l’extrémisme) ?

                                                                                    « J’ai l’impression que tous mes efforts ne servent pas à grand-chose, je me sens impuissant, de faire face à cette misère grandissante. Non je ne suis pas pessimiste par nature mais réaliste. »
                                                                                    Hein ? Quoi ? C’est totalement FAUX ! VOS EFFORTS, SI PETITS SOIENT-ILS, SERVENT VRAIMENT À QUELQUE CHOSE. Les petits ruisseaux font les grandes rivières. Désolé, mais, je ne puis être en accord avec vous sur ce point.

                                                                                    « Le déboisement […] Les braconniers ne respectent même plus les réserves naturelles [Quelle horreur !] […] ont disparu. »
                                                                                    J’adore la nature. J’ai eu la chance d’avoir vu des lieux naturels. Nous avons pourtant intérêt à la préserver pour la survie de notre espèce. Il nous faudrait un Kyoto 2.0 pour changer cela.

                                                                                    « les hommes politiques, les médias, deux pouvoirs importants dans notre société parmi les autres […] redistribution des richesses. »
                                                                                    Qu’entendez-vous pas « démocratie » dans le contexte de vos affirmations ?
                                                                                    La redistribution de la richesse ? La clef de la puissance économique d’un pays à long terme. La recherche et la formation, investissements à long terme et très risqués par excellence, ont un coût que seule une distribution efficace des richesses est en mesure de résorber. Le résultat qui en résulterait est la brevetabilité de la solution. Pas de formation, donc, peu de recherche. Peu de recherche, donc, peu de chance de déposer un brevet. Pas de brevet implique pas de revenu. Implacable. Je ne suis pas certain qu’à force de manger du pain au chocolat, on comprenne cela...
                                                                                    Après tout, mon avis, ça intéresse qui ?


                                                                                  • mortelune mortelune 15 décembre 2012 05:33

                                                                                    Etre un élève dans une école de commerce n’empêche pas d’être intelligent sauf dans certains cas où à force de conditionnement le cerveau devient une passoire et c’est le cas de notre rédacteur du jour.
                                                                                    Du reste je note qu’il va sans doute battre un record de sottises en même temps que celui des avis négatifs.
                                                                                    Je le plains de tout coeur car en ouvrant les yeux il va avoir la surprise de découvrir un monde qui n’est pas du tout comme il croyait et que le précipice qu’il a devant lui est à l’échelle du précipice ou des gens comme lui jettent, sans état d’ame, des millions de gens. 

                                                                                    @Tdelache retournez à vos études c’est le mieux que vous avez à faire, mais en chemin, prenez cinq minutes de votre temps pour réfléchir autrement qu’un robot. Vous me faites peur !

                                                                                    • Hiromi Hanzo 15 décembre 2012 07:34

                                                                                      « Il est bon de rappeler que les PDG et les actionnaires n’ont pas volé leur argent. »


                                                                                      Sous-payer des employés c’est du vol !

                                                                                      • olfe olfe 15 décembre 2012 09:59

                                                                                        "Distribuer de l’argent pour les beaux yeux des salariés ? Être la vache à lait de ses salariés ? Ni l’un, ni l’autre. Le but d’une entreprise est de créer de la valeur, autrement dit de rapporter le maximum de bénéfices à ses actionnaires."

                                                                                        C’est du grand n’importe quoi !!! Qui créé de la valeur ? Ou plutôt : qui créé des biens, de la richesse ? Qui fabrique, construit ?
                                                                                        Le patron ? ......En faisant fonctionner la machine-outils pour en faire une voiture ?
                                                                                        Les actionnaires ? ......En scellant des parpaings avec du ciment pour en faire une maison ?
                                                                                        Noooooonnnnnn !!! Mille fois non ! Ce sont les ouvriers, les employés qui font la richesse. Les patrons et les actionnaires ne font que prélever une partie de ces richesses et veulent que leur part soit toujours plus grosse. Il y a quelques dizaines d’année, le taux de rentabilité tournait autour de 5% et cela suffisait pour qu’une entreprise soit viable. Aujourd’hui, il faut un taux de rentabilité au moins égal à 15%. Il a bien fallu les trouver quelque part, ces 10% supplémentaires.
                                                                                        Et bien ces 10% ont été prélevés principalement dans la poche des salariés et celle des consommateurs, qui par ailleurs, sont les mêmes.
                                                                                        Si on va jusqu’au bout du raisonnement, lorsqu’on aura réduit les peuples à l’esclavage, qui donc achètera les biens sortant des entreprises ?
                                                                                        Hein ?
                                                                                        Dites-moi, Môssieur le petit professeur en économie friedmanienne ?


                                                                                        • Laulau Laulau 15 décembre 2012 11:00

                                                                                          Si on va jusqu’au bout du raisonnement, lorsqu’on aura réduit les peuples à l’esclavage, qui donc achètera les biens sortant des entreprises ?

                                                                                          Et oui, c’est une excellente question et c’est le fond du problème capitaliste. C’est la cause profonde de la crise actuelle. On a transféré l’essentiel des productions dans des pays quasi esclavagistes pour nous vendre des produits en faisant plus de profits. Mais comme cela crée du chômage et une baisse du pouvoir d’achat chez nous, on a dopé la consommation par le crédit i.e. par de la création monétaire. On connait la suite ... « subprimes », faillites bancaire, soutient des banques par les états. Comme précédemment dans l’histoire le capitalisme ne pourra s’en sortir que par la destruction des moyens de production, la guerre et la dévaluation des monnaies. Si l’on pouvait aller directement à la dévaluation, on évitera peut-être la guerre, qui sait.



                                                                                          • paul 15 décembre 2012 10:43

                                                                                            A ces bienfaiteurs qui donnent du boulot à la plèbe, et à ceux qui les encensent :

                                                                                             www.youtube.com/watch ?v=9ilur5iPojw


                                                                                            • JL JL 15 décembre 2012 10:51

                                                                                              Il est intéressant en ces temps de « gouvernance » de faire le parallèle ente les instances de décision d’une entreprises et celle de la nation.

                                                                                              Tout le pouvoir décisionnel de l’entreprise se trouve ente les mains des possédants. Or une entreprise c’est aussi des salariés, et une environnement.

                                                                                              Rapporté à la nation, c’est comme si le gouvernement était entre les seules mains des riches. Hum ... c’est un peu ce qui se fait en Libéralistan, non ?

                                                                                              Pour ce qui concerne le salaire des patrons : ce n’est pas une question cartésienne, c’est une question pragmatique ; Autrement dit, de choix. Il n’y a aucune raison que ce soit seulement les actionnaires qui en décident.

                                                                                              Pourquoi ? parce que le salaire du patron impacte les autres salaires autant que les bénéfices. En effet, si, du point de vue des actionnaires, l’entreprise n’est pas rentable, alors ils en retirent leurs billes. Qui veut noyer son chien ... il suffit d’augmenter le salaires du patron, et ipse facto, la rentabilité diminue.

                                                                                              Au contraire, quand une entreprise n’est pas rentable, alors, il faut commencer par diminuer les salaires les plus hauts. Et on verra ce qu’on verra.


                                                                                              • Hervé Hum Hervé Hum 15 décembre 2012 11:02

                                                                                                Cher auteure, j’ai pas souvenir d’avoir lu un article aussi affligeant de stupidité et pourtant j’ai pas lu jusqu’au bout !!!

                                                                                                Toutefois, je dois bien reconnaître que vous relevé bien la stupidité de Mr et Mme tout le monde et c’est bien cela qui pose problème à notre société !

                                                                                                Mais, la bêtise de Mr et Mme tout le monde ne saurai vous affranchir de votre propre stupidité.

                                                                                                En d’autres termes, au lieu de prendre de la hauteur vis à vis de Mr et Mme tout le monde, il semblerai que vous vous laissiez emporter et même sombrer par elle....


                                                                                                • Jean-Louis CHARPAL 15 décembre 2012 11:26

                                                                                                  Rien ne peut justifier les rémunérations délirantes des grands patrons.

                                                                                                  Aucun service rendu, jamais et nulle part, ne peut légitimer des écarts de revenus aussi indécents.

                                                                                                  Aux Etats-Unis, berceau bien connue du bolchévisme, dans les anées 60, l’écart entre l’ouvrier le moins payé et le patron était de 1 à 30.

                                                                                                  Les pratiques actuelles sont inacceptables aux plans économique, social, politique et moral.

                                                                                                  Si j’étais Ministre de l’ Education Nationale je prendrais un arrêté obligeant à inscrire en grosses lettres, dans toutes les salles de cours des Ecoles de commerce, des Ecoles d’Ingénieurs et des Fac de sciences économiques le phrase de Rabelais :

                                                                                                   «  SCIENCE SANS CONSCIENCE N’ EST QUE RUINE DE L’AME »


                                                                                                  • SEPH SEPH 15 décembre 2012 12:04

                                                                                                    @ l’auteur

                                                                                                    Que de conneries

                                                                                                    Il nous prend pour des cons !!!!


                                                                                                    • tdelache 15 décembre 2012 12:11

                                                                                                      @SEPH : merci pour votre commentaire fort bien étayé. Vu la teneur de vos arguments, je ne suis pas en mesure de vous répondre autre chose que « bonne journée, merci à vous et continuez à regarder TF1 et à enrichir ses actionnaires (groupe Bouygues à 43%) ».


                                                                                                    • Connolly 16 décembre 2012 17:40
                                                                                                      Un peu facile votre réplique !!

                                                                                                      Pourquoi, cher ami, ne répondez-vous pas aux messages développés et argumentés ?

                                                                                                      Auriez-vous peur ? Seriez-vous en panne d’arguments ?

                                                                                                    • foufouille foufouille 16 décembre 2012 18:06

                                                                                                      il a fait quelques commentaires puant de libertaryen
                                                                                                      faudra le pendre par les tripes, le moment venu


                                                                                                    • psain psain 15 décembre 2012 12:10

                                                                                                      @ l’auteur
                                                                                                      Article navrant de stupidité vous n’êtes que le laquais de ces puissants qui vous méprisent autant qu’ils méprisent le peuple

                                                                                                      Je tiens à vous rappeler que les patrons du CAC 40 ne pourraient vivre sans les ouvriers mais à l’inverse les travailleurs peuvent très biens vivre sans ces parasites .


                                                                                                      • oncle archibald 15 décembre 2012 12:13

                                                                                                        La rémunération du travail des hommes est une question majeure qui m’a toujours intriguée et à laquelle il est bien difficile de trouver une réponse unique, claire, indiscutable ...

                                                                                                        Quelques exemples pour illustrer mon propos :

                                                                                                        Combien vaut le geste du médecin ou du chirurgien qui vous a sauvé la vie ? La vie n’a pas de prix, ce service est donc « inestimable » stricto sensu .. C’est d’ailleurs pourquoi on donne au médecin un « honoraire » c’est à dire une somme qui ne représentera jamais le service rendu mais qui est un geste pour « honorer » celui qui vous l’a rendu ...

                                                                                                        Deuxième exemple tout différent : les commerçants se rémunèrent en appliquant un pourcentage sur le prix d’achat de la marchandise pour en faire le prix de vente. Dans beaucoup de commerces ce bénéfice est de 33% du prix de vente, ce qui veut dire que le marchand de chaussures qui a acheté des basquais bas de gamme 2O euros va rajouter la moitié de ce prix d’achat et les vendre 3O Euros. Quand un client entre dans sa boutique il doit lui présenter plusieurs modèles, les faire essayer, et finalement le client achète une paire de chaussures. 

                                                                                                        Quand il vend une paire de basquets à 30 Euros il gagne 10 euros .... Quand il vend une belle paire de chaussures à 180 euros il gagne 60 euros ... six fois plus pour exactement les mêmes gestes à faire, sortir les chaussures des boites, les faire essayer, encaisser, remettre en ordre les chaussures non vendues après le départ du client. pourquoi ?

                                                                                                        Troisième exemple : l’éboueur qui vit au milieu des ordures, qui travaille avec des horaires impossibles, ou encore le manoeuvre sur un chantier ou le manutentionnaire qui portent à longueur de journées des charges lourdes vendent 35 heures par semaine de leur vie par tous les temps à leur employeur contre le revenu minima obligatoire en France ... L’employée de bureau qui va rester au chaud et assisse toute la journée pour dire que le bureau de Monsieur Machin est au troisième étage ’eme porte à gauche sera payé la même chose alors que son travail est beaucoup moins pénible ... Pourquoi ?

                                                                                                        Et bien sûr, sur quel critères objectifs peut on considérer que le salaire de Monsieur LEVY dont parle l’auteur de ce billet « vaut » 1500 fois plus que celui de l’employé de bureau ou de l’éboueur précités ??? Pourquoi 1500 fois et pas 1200 ou 1800 ??? Réponse de l’auteur : parce que ceux qui l’emploient pensent qu’il « vaut » ce salaire et qu’il le lui donnent ... bien, admettons .. Mais alors sur quel critères objectifs alors donnent-ils 1500 fois moins à ceux qui ramassent les ordures ou qui trient le courrier et sont rémunérés au SMIC dans la même entreprise ? 

                                                                                                        Il n’y a rien d’objectif, il y a certes la rareté, Monsieur LEVY sera sans doute plus difficile à remplacer que la secrétaire qui est à l’entrée de l’usine, mais il y a aussi beaucoup de mépris pour ces « petites gens » indispensables pourtant mais tellement « jetables » qu’ils n’ont quasiment aucune valeur aux yeux des actionnaires ... Des espèces de kleenex vivants mais auxquels on ne donne même pas de quoi vivre ... d’ailleurs s’ils pouvaient les payer encore moins ils ne s’en priveraient pas ... Etonnant non ?

                                                                                                        Arlette avait-elle raison ?? Faudra-t-il à la prochaine révolution pendre le dernier bourgeois avec les tripes du dernier curé pour que quelque chose change ? Qui va être capable de mettre un peu d’ordre la dedans ?? L’état peut-il obliger à un partage plus juste et plus moral des richesses créées au sein des entreprises ?? Il le fait en partie par l’impôt les taxes les prélèvements obligatoires, etc etc .. mais ces mesures de protection sont de péréquation nationale, peut on envisager une péréquation obligatoire au sein de l’entreprise ? En plus ou à la place des autres ? 

                                                                                                        En voila des questions qu’elles sont bonnes ! et qui mériteraient bien plus que le mariage des homosexuels l’attention de nos députés, de nos ministres, des hauts fonctionnaires qui sont nos salariés à tous .... Le conseil d’administration de l’entreprise est exigeant avec les dirigeants qu’il se choisit, soyons exigeants aussi avec les représentants que nous nous choisissons et leurs administrations ...

                                                                                                        • jaja jaja 15 décembre 2012 12:26

                                                                                                          "Faudra-t-il à la prochaine révolution pendre le dernier bourgeois avec les tripes du dernier curé pour que quelque chose change ?"

                                                                                                          Évitons ces carnages inutiles et contentons nous d’exproprier méthodiquement les riches actionnaires et de socialiser les moyens de production et d’échange !
                                                                                                          Ensuite nous pourrons partager entre toutes et tous le temps de travail et les richesses produites et ce de façon égale !


                                                                                                        • julius 1ER 15 décembre 2012 14:13

                                                                                                          effectivement les questions que tu poses sont celles que tout homme(femme) sain d’esprit devrait poser à ces gouvernants !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                                                                                                          cela devrait constituer les enjeux majeurs de tout projet sociétal mais il y a encore loin de la coupe aux lèvres !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                                                                                                        • oncle archibald 15 décembre 2012 14:37

                                                                                                          Pas d’accord avec ce système Jaja .. Remplacer le « patron du cac 40 » par l’apparatchik du parti communiste qui est arrivé à la tête de l’usine parce qu’il milite avec zèle et application depuis qu’il a 12 ans ne me fait aucune envie .. Je crois beaucoup à l’initiative individuelle pour créer de la richesse ... 

                                                                                                          Et je ne crois pas au schéma simplificateur : pauvre = bon, riche = mauvais .. quand tout le monde est pauvre rien ne va mieux qu’avant. Ce que l’état doit organiser c’est que les riches le soient moins et que les pauvres le soient moins aussi parce que le fruit du travail des uns et des autres sera mieux partagé.

                                                                                                          A mon avis notre système n’est mauvais que parce qu’il n’est pas correctement régulé .. Ca n’est pas le système qui est mauvais, ce sont les dérives tolérées par l’état qui l’ont rendu mauvais.. Ce qu’il faut organiser c’est un partage équitable. Si les gens n’en sont pas capables par eux mêmes, et l’égoïsme commun fait que bien peu en sont capables par eux mêmes, il faut que l’état les y « incite fortement », fut-ce à coups de pied au cul.

                                                                                                        • jaja jaja 15 décembre 2012 14:45

                                                                                                          Oncle Archibald,

                                                                                                          J’ai parlé de socialisation qui sous-entend non pas le pouvoir des apparatchiks mais celui de l’Assemblée générale souveraine des travailleurs....bref l’application de la démocratie directe au sein de l’entreprise...qui n’a rien à voir avec la bureaucratie bien connue des anciens régimes de l’Est...

                                                                                                          La socialisation c’est l’appropriation collective de l’instrument de travail et non une simple nationalisation où le véritable pouvoir est exercé par l’État... qu’il soit capitalisme privé ou capitalisme d’État (comme en ex URSS) ne changeant rien à sa nature de classe.


                                                                                                        • oncle archibald 16 décembre 2012 08:45

                                                                                                          Ce dont vous parlez Jaja existe déjà, cela s’appelle des SCOPS ... Société Coopérative Ouvrière de Production .. Il y en a qui marchent fort bien dans le domaine du bâtiment que je connais particulièrement puisque c’était le mien ... 

                                                                                                          En général les ouvriers et les cadres de l’entreprise mal gérée qui est tombée en faillite décident de la racheter avec leurs indemnités de licenciement et font redémarrer la machine à leur seul profit ... Je me demande si ce système est possible avec de très grosses entreprises ... Dans les exemples que je connais il s’agit d’entreprises avec un effectif inférieur à 100 .. Tout le monde se connait, les cadres étaient déjà les cadres « avant » , bref .. ça marche facilement .. Vous imaginez Renault ou Arcelor fonctionnant en SCOOP ? 

                                                                                                        • jaja jaja 16 décembre 2012 13:31

                                                                                                          Oncle Archibald... J’imagine difficilement une scop de la taille de Renault. Un ilot de socialisme dans un océan de capitalisme ne peut survivre bien longtemps puisque soumis aux sacro-saintes lois de la concurrence capitaliste et donc à la moins disance sociale pratiquée partout ailleurs...

                                                                                                          La socialisation des entreprises et la démocratie directe en leur sein ne peut se pratiquer de façon durable que dans un cadre non concurrentiel, celui d’une société socialiste...


                                                                                                        • oncle archibald 16 décembre 2012 16:03

                                                                                                          Jaja a dit : « La socialisation des entreprises et la démocratie directe en leur sein ne peut se pratiquer de façon durable que dans un cadre non concurrentiel, celui d’une société socialiste... »

                                                                                                          Ah ben nous y revoilà ... On est libre d’entreprendre ou on n’est pas libre d’entreprendre ... Et donc d’après vous, sans l’apparatchik qui faite marcher tout le monde au pas de l’oie, pas de salut .. 

                                                                                                          Non merci ! Moi je veux une société de liberté avec un état qui a fixé des règles de redistribution qui s’imposent à tous sans altérer leur liberté d’entreprendre .. Seuls ou collectivement, peu importe s’ils l’ont choisi eux-mêmes ...

                                                                                                        • jaja jaja 16 décembre 2012 16:34

                                                                                                          « sans l’apparatchik qui faite marcher tout le monde au pas de l’oie, pas de salut ..  »

                                                                                                          En plus de 40 ans de travail des apparatchiks faisant marcher les ouvriers au pas de l’oie avec un seul droit celui de la fermer pour un salaire de merde j’en ai connu quelques uns dans ce système capitaliste. Je n’ai même connu que ça !  smiley

                                                                                                          Et je suis justement pour une véritable démocratie directe, y compris dans le monde de l’entreprise aujourd’hui exclusivement totalitaire...

                                                                                                          Cela passe par le pouvoir souverain des Assemblées générales ouvrières décisionnaires et non par celui des directions oligarchiques quelles qu’elles soient (capitalistes ou pseudo socialistes).... Le pouvoir doit appartenir à la base qui doit renverser l’inégalité au profit de toutes les élites qui justifieront toujours leurs privilèges et leurs revenus supérieurs par leurs supposés talents d’exception....


                                                                                                        • oncle archibald 16 décembre 2012 17:02

                                                                                                          Dans un cadre non concurrentiel on fait ce qu’on veut .. S’il n’y a qu’un boulanger au village et que son pain est mauvais, il ne craint pas pour autant la faillite. 

                                                                                                          S’ils sont deux, celui dont le pain est mauvais fermera boutique ou ne gagnera plus que quelques cacahouètes, et ce n’est pas parce que la boulangerie sera « autogérée » que cela ne sera pas .. Et c’est tant mieux parce que moi je préfère le bon pain ... Et que j’aime pouvoir choisir mon boulanger ... Dites bonsoir de ma part à Fidel Castro !

                                                                                                        • louphi 16 décembre 2012 17:52

                                                                                                          Jaja

                                                                                                          « J’ai parlé de socialisation qui sous-entend non pas le pouvoir des apparatchiks mais celui de l’Assemblée générale souveraine des travailleurs....bref l’application de la démocratie directe au sein de l’entreprise... »

                                                                                                          Parmi les nombreuses voix qui se sont élevées contre cet article réactionnaire et emblématique de l’idéologie du capitalisme le plus pourri ambiant, article écrit par tdelache, on pourrait classer la voix de jaja. En réalité, jaja se sent très bien réconforté par cet article réactionnaire. C’est tout le problème de la socialisation prônée par Jaja. Il faut aller visiter ses « Assemblées générales souveraines des travailleurs sans apparatchiks » supposées être « l’application de la démocratie directe dans l’entreprise » pour comprendre ce problème. En écoutant jaja, on se demande si jaja réalise le sens de ses phrases ronflantes. Jaja ne sait sans doute pas ce que c’est qu’une entreprise encore moins une Assemblée Générale. Les jolis mots « démocratie directe » et « souveraine » accolés respectivement à « entreprise » et à « assemblée Générale » ne sont destinés qu’à donner le change.

                                                                                                          Considérons une Assemblée Générale. Comment imaginer une Assemblée Générale souveraine sans « apparatchik » ? Même le nouveau venu dans la vie associative sait qu’une simple réunion de quelques personnes nécessite un minimum de préparation, d’organisation et de discipline. Et surtout, il faut entre autre un bureau de séance composé au moins d’un coordinateur et d’un secrétaire de séance, c’est-à-dire au moins deux « bureaucrates » ou « apparatchiks » selon la terminologie méprisante de l’anarcho-trotskiste jaja en supposant que les participants se soient rencontrés spontanément chacun par sa propre imagination « souveraine ». Chacun comprend qu’une telle « Assemblée Générale » soi-disant « souveraine » est purement fictive et, en tout cas, ne peut être qu’un foutoir sans autre suite que le désordre et l’impuissance à traiter et à régler le moindre problème posé.

                                                                                                          Il n’est pas besoin de raisonner plus loin pour comprendre la vanité et le crétinisme que recouvrent les anathèmes anarchistes et trotskistes à l’égard de la dictature du prolétariat accusée de « bureaucratie » et autres « apparatchiks » et « nomenklatura ». On mesure tout autant le vide du slogan anarcho-trotskiste « démocratie directe » qui, dans le cadre de l’entreprise, signifie l’anarchie dans l’activité productive de cette entreprise, les travailleurs étant incapables de tenir la moindre réunion sans « apparatchik » comme l’exige Jaja.

                                                                                                          « La socialisation c’est l’appropriation collective de l’instrument de travail et non une simple nationalisation où le véritable pouvoir est exercé par l’État... qu’il soit capitalisme privé ou capitalisme d’État (comme en ex URSS) ne changeant rien à sa nature de classe. »

                                                                                                          Le trotskiste jaja milite pour l’anarchisme. Ainsi, explique jaja, sa « socialisation », son « appropriation collective de l’instrument de travail » n’est est pas une simple nationalisation. Donc c’est quand même une nationalisation, mais une nationalisation qui exclut « le véritable pouvoir exercé par l’Etat, qu’il soit capitalisme privé ou capitalisme d’Etat comme en URSS ». En clair, jaja, comme tout bon anarchiste qui se respecte, rejette toute notion d’Etat dans le processus de « l’appropriation collective de l’instrument de travail ». Aucune forme d’Etat ne serait donc nécessaire pour exproprier les capitalistes, pour « l’appropriation collective de l’instrument de travail », pour la « socialisation ».

                                                                                                          On marche sur la tête avec ce galimatias anarchiste.  Déjà, parler de nationalisation en matière d’appropriation collective de l’outil de travail, c’est voguer dans les eaux troubles du nationalisme bourgeois. Ensuite, faire croire que les travailleurs vont pouvoir un jour engager une quelconque « socialisation », une quelconque « appropriation collective de l’instrument de travail » les mains nues, par le sourire, sans aucune forme d’appareil de coercition, sans un appareil despotique destiné à brutaliser et à écraser systématiquement les capitalistes, c’est vendre des chimères aux travailleurs, c’est les condamner pour toujours à l’exploitation et l’oppression capitaliste.

                                                                                                          L’anarchisme, quelles que soient ses formes, est une idéologie indulgente à l’égard de la bourgeoise, une idéologie de la démobilisation et du désarmement des masses laborieuses pour leur sacrifice sur l’autel de leur équarrissage par la bourgeoisie. Par exemple, face à oncle archibald qui se demande « Faudra-t-il à la prochaine révolution pendre le dernier bourgeois avec les tripes du dernier curé pour que quelque chose change ?", l’anarcho-trotskiste jaja, en bon curé sentant sa paroisse menacée, chuchote doucement à l’oreille d’oncle archibald « Évitons ces carnages inutiles et contentons nous d’exproprier méthodiquement les riches actionnaires et de socialiser les moyens de production et d’échange ! Ensuite nous pourrons partager entre toutes et tous le temps de travail et les richesses produites et ce de façon égale. ». Et jaja ne dit pas à oncle archibald par comment et par quel moyen on peut « se contenter d’exproprier méthodiquement les riches et les actionnaires » sans l’Etat, sans la révolution qu’invoque oncle archibald  Ce chuchotement de jaja à l’oreille d’oncle archibald est une belle illustration du rôle de Curé de la bourgeoisie que tient l’anarchisme.


                                                                                                        • jaja jaja 16 décembre 2012 18:05

                                                                                                          Alors Louphi, petite ordure stalinienne, on vient voir s’il ne serait pas possible de préserver ta future place de bon apparatchik exploiteur et assassin de la classe ouvrière comme tes fumiers d’ancêtres ?....

                                                                                                          La Révolution ça ne se fait pas avec des faisans bourgeois d’extrême droite comme toi l’ami de Frédéric Châtillon et de son site auquel tu oses faire de la pub sur Avox....


                                                                                                        • foufouille foufouille 16 décembre 2012 18:11

                                                                                                          « S’ils sont deux, celui dont le pain est mauvais fermera boutique ou ne gagnera plus que quelques cacahouètes, »

                                                                                                          non car le mauvais pain est moins cher
                                                                                                          les gens sont aussi habitues a la malbouffe depuis longtemps
                                                                                                          le mauvais boulanger perdra juste quelques clients
                                                                                                          le bon pain, tu le trouvais ailleurs avant


                                                                                                        • jaja jaja 16 décembre 2012 18:32

                                                                                                          Quand aux tiens Louphi, ceux dont tu te réclames, ces Apparatchiks staliniens, sans lesquels les travailleurs ne seraient rien selon toi, ils se sont depuis longtemps démarqués de leur discours jadis pseudo-socialiste pour léguer à leurs enfants et petits enfants les biens du peuple russe arrachés jadis à la bourgeoisie....

                                                                                                          Tout ce qu’ils ont inventé pour les ouvriers Russe c’est le système NOT qui n’est qu’une vilaine copie du Fordisme

                                                                                                          Leur « socialisme » était uniquement au service des privilégiés de la Nomenklatura pseudo soviétique. Ces dirigeants n’étaient pas moins rapaces que leurs prédécesseurs bourgeois....

                                                                                                          Quand aux Assemblées générales ouvrières je connais... J’ai commencé à travailler en 1966 et j’ai connu la grande grève de 1968 donc je sais de quoi je parle mon cher apprenti Nomenklaturiste petit-bourgeois....

                                                                                                          Mais pour toi c’est fini...Qui est stalinien aujourd’hui ? Qui ose porter le poids des crimes de cet homme ? Allez je t’écoute c’est quoi ton organisation révolutionnaire que je rigole ? Tu es tout seul bonhomme...

                                                                                                          Et ne me prend pas pour un bisounours non plus... Aussi bien avec tes frères ennemis de la Bourgeoisie qu’avec ceux comme toi qui se veulent nos nouveaux maîtres je saurais quoi faire.... ou plutôt nous saurons quoi faire


                                                                                                        • louphi 16 décembre 2012 20:01

                                                                                                          jaja

                                                                                                          « Alors Louphi, petite ordure stalinienne, on vient voir s’il ne serait pas possible de préserver ta future place de bon apparatchik exploiteur et assassin de la classe ouvrière comme tes fumiers d’ancêtres ?.... »

                                                                                                          La Révolution ça ne se fait pas avec des faisans bourgeois d’extrême droite comme toi l’ami de Frédéric Châtillon et de son site auquel tu oses faire de la pub sur Avox...."

                                                                                                          Quand on est un grand picoleur de jaja, on ne peut qu’écumer les vapeurs éthyliques sur les trottoirs et dans les caniveaux à longueur de temps. C’est le cas de jaja, curé de sa paroisse anarcho-trotskiste. Jaja, trotskisme, anarchisme, c’est le summum de la déliquescence idéologique, politique et morale.


                                                                                                        • jaja jaja 16 décembre 2012 20:09

                                                                                                          Bon aucun argument dans ce post qui t’aurai valu ma main dans la gueule en face à face.....


                                                                                                        • moussars 15 décembre 2012 12:18

                                                                                                          Affligeants sophismes bien digne d’un pauvre petit étudiant commercial qui plafonne au niveau de la 3ème (époque 2012 s’entend ) !
                                                                                                          Jamais le niveau culturel et de réflexions n’a été aussi bas dans les écoles de commerce et autres...
                                                                                                          Vous êtes incapable de penser par vous même et sortez des poncifs d’une pauvreté et ’une bêtise désespérante !
                                                                                                          Même des boîtes comme Sciences Po Paris ne valent plus grand chose depuis déjà plus de 15 ans.
                                                                                                          Et ce ne sont pas les derniers évènements révélés qui vont améliorer son image auprès de ceux qui ne se contentent pas des apparences et des racontars des journaleux.
                                                                                                          Je vous plains sincèrement. Mais ça aussi vous ne pouvez le comprendre.


                                                                                                          • jaja jaja 16 décembre 2012 17:07

                                                                                                            Je ne suis pas castriste et je n’aime pas le socialisme de caserne mais on ne se convaincra pas...
                                                                                                            Pour ce qui est du pain je me rappelle quand j’étais môme comme ça sentait bon en approchant d’une boulangerie.... Et comme on se régalait avec la croûte en revenant de l’école....Aujourd’hui quand ça ne pue pas le sûr dans la boutique c’est déja pas mal ! Et par chez moi en banlieue parisienne partout le pain est au mieux moyen....
                                                                                                            Donc la concurrence....


                                                                                                          • jaja jaja 16 décembre 2012 17:08

                                                                                                            Réponse à Oncle Archibald bien sûr...


                                                                                                          • alphapolaris alphapolaris 15 décembre 2012 12:31

                                                                                                            Humm... étudiant en école de commerce, qui n’a jamais foutu les pieds dans une entreprise, mais qui donne des leçons sur le fonctionnement de celles-ci car « les gens ont souvent tendance à oublier ce qu’est une entreprise »...

                                                                                                            Et tout les reste est à l’envie « avant de s’exprimer, il faudrait connaître le sujet », « les gens ont tendance à ne pas comprendre », « pour que M. Tout-le-monde comprenne bien »

                                                                                                            Parce que les gens, « allongent la pause-déjeuner », « ne parlent pas anglais », « aiment se poser en victime », et se « grattent le bide », ne « partent jamais après 18h »... Bref ce sont des incompétents, des parasites.

                                                                                                            Les gens qui se suicident de plus en plus à cause des conditions de travail, les licenciements par ce que la rentabilité n’atteint pas deux chiffres, les heures sup jamais comptées et donc jamais payées, l’excellence dans le travail qui est juste devenu le minimum normal exigé... ça n’existe pas ? notre étudiant a du sécher certains cours.

                                                                                                            A moins que ce soit ça qu’on apprend dans les écoles de commerce ? Dans tous les cas, c’est à gerber.


                                                                                                            • Morpheus Morpheus 15 décembre 2012 12:55

                                                                                                              Arrêtez vos études de commerce et apprenez un vrai métier. Ce sera bon pour vous comme pour le monde. Là, vous ne faites que débiter les âneries archaïques dont on vous bourre le crâne en classe. Je gage que vous valez mieux que cela.

                                                                                                              Cordialement,
                                                                                                              Morpheus


                                                                                                              • MARMOR 15 décembre 2012 13:29

                                                                                                                @ la tache : 99% des PDG ne sont pas embauchés pour leur compétence car ils n’ent ont pas§ Ce sont des lobbyistes politiciens issus de l’Ena, et on connaît la valeur de l’enseignement de ces grandes écoles, tu en es un exemple frappant. De la théorie rétrograde et du bla bla. Ils sont incapables ne serait-ce que de lire un bilan ! Quant aux actionnaires, qui sont souvent des fonds de pensions étrangers et qui détiennent la majorité des actions, ils imposent des retours sur investissements de plus de 25% en intérêts et dividendes, ce qui est considéré comme de l’usure. Tout ceci au détriment de la trésorerie de la boîte et des salaires des forces vives de l’entreprise. Et quand elle est exangue, on ferme, circulez y a rien à voir. En toute transparence, moi je vote que tu es un âne. Argumentation primaire et théories de base. Quand tu sortiras de ton HEC, les profs t’expliqueront que compte tenu de ce que tes études ont coûté, et de la science que tu détiens maintenant, il ne faudra pas accepter un emploi en dessous de 5000.00 € !! Bon courage !!


                                                                                                                • MARMOR 15 décembre 2012 13:43

                                                                                                                  Je rajoute que dans le panel d’enclumes postulant à la direction de ces machines à faire du fric, seul sera choisi celui qui appliquera le mot d’ordre : On veut 25 points de benef, demmerde toi, tu as carte blanche, fais ce qu’il faut, délocalises, degraisses, on s’en fout !! Moi, patron d’une de ces boites et siégeant au CA de la tienne, j’entérine ton salaire de 8 millions, en fait dans le chiffres d’affaires ce n’est pas grand chose, par contre, toi qui siège au CA de la mienne, t’as interêt à valider aussi le mien !! EX : Norbert Dantresangle, plus gros transporteur européen, 6.5 milliards de chiffre en 2011 et 650 millions de benefice, emploie des chauffeurs roumains, polonais, ou croates, en les payant au tarif de leur pays respectifs, au détriment des chauffeurs français qui eux arrivent à gagner 2000 € pour 210 heures de boulot ! Pour ce faire, comme c’est interdit en Ftance, il sous loue ses camions à des entreprises polonaises ou roumaines, pour employer les dits chauffeurs. Qu’importe le flacon ......


                                                                                                                  • MARMOR 15 décembre 2012 13:51

                                                                                                                    Je rajoute encore que les tickets de présence au conseil d’administration de grosses boites comme BNP ou PPR ou Luois vuitton etc sont rémunérés entre 50 et 100.000 € !!
                                                                                                                    Elle est bonne la soupe !!!


                                                                                                                    • tdelache 15 décembre 2012 14:14

                                                                                                                      Personne ne nie que les jetons de présence sont élevés. Mais pourquoi les administrateurs s’en priveraient si les actionnaires les nomment et les rémunèrent ainsi ?

                                                                                                                      Pour que vous compreniez bien : lorsque votre employeur décide, pour pourvoir un poste qui vous intéresse, de vous choisir vous au lieu d’un autre, vous refusez ? Et, lorsque vous acceptez, est-ce que vous vous dites à vous même « elle est bonne la soupe » ?
                                                                                                                      Lorsque vous êtes augmenté à la fin de l’année parce que vous avez été performant, êtes-vous un monstre sans coeur qui aime manger « dans la soupe » ?


                                                                                                                    • alphapolaris alphapolaris 17 décembre 2012 23:01

                                                                                                                      « Lorsque vous êtes augmenté à la fin de l’année parce que vous avez été performant »

                                                                                                                      lol... vous n’avez as tout compris là. La performance, c’est juste normal. Ça ne donne pas droit à une augmentation. Encore peut-on s’estimer heureux quand on reçoit une compensation de l’inflation. Mais en cas de non-performance, vous êtres viré. Certes, pas tout de suite, mais vous êtes le maillon faible. A la première occasion, bye bye.

                                                                                                                      Il n’y a que les patron du CAC40 qui se payent des augmentations, et même s’ils n’ont pas été performants.

                                                                                                                      Non, désolé, le coup de l’augmentation pour la performance, c’est juste un cas d’école. Dans la vraie vie, ça n’existe pas.


                                                                                                                    • Pyrathome Pyrathome 15 décembre 2012 14:35

                                                                                                                      Lorsque vous êtes augmenté à la fin de l’année parce que vous avez été performant, êtes-vous un monstre sans coeur qui aime manger « dans la soupe » ?

                                                                                                                      On ne parle pas de soupe là, on parle d’ ESCROQUERIE et de VOL CARACTÉRISÉ...

                                                                                                                      Les 10 premières rémunérations 2011

                                                                                                                      Maurice Lévy (Publicis) : 19,6 millions d’euros

                                                                                                                      Carlos Ghosn (Renault) : 13,3 millions d’euros

                                                                                                                      Bernard Charlès (Dassault Systèmes) : 10,6 millions d’euros

                                                                                                                      Bernard Arnault (LVMH) : 10,8 millions d’euros

                                                                                                                      Jean-Paul Agon (L’Oréal) : 7,7 millions d’euros

                                                                                                                      Chris Viehbacher (Sanofi) : 7,1 millions d’euros

                                                                                                                      Franck Riboud (Danone) : 6 millions d’euros

                                                                                                                      Gérard Mestrallet (GDF Suez) : 4,8 millions d’euros

                                                                                                                      Jean-Pascal Tricoire (Schneider Electric) : 4,7 millions d’euros

                                                                                                                      Thierry Pilenko (Technip) : 4,63 millions d’euros

                                                                                                                      Henri de Castries (Axa) : 4,58 millions d’euros

                                                                                                                      ....ETC...ETC...

                                                                                                                      Mais ces rémunérations ne prennent pas en compte les régimes de retraite supplémentaire, dont bénéficient certains dirigeants.....

                                                                                                                       PILLAGE organisé , IL N’Y A PAS D’AUTRE MOT.......

                                                                                                                      Et c’est bien ça que vous venez justifiez ici dans votre misérable article !!!

                                                                                                                      Vous aurez au moins réussi à faire l’unanimité contre vous, et sans appel !!

                                                                                                                      Vous pouvez ramassez vos billes et partir la queue en trompette, monsieur (l’étudiant) en café du commerce.......


                                                                                                                      • tdelache 15 décembre 2012 14:42

                                                                                                                        Comment vous faire comprendre que le salaire qu’ils touchent n’est pas du « vol » ? Pour la énième fois, ce sont les actionnaires, autrement dit les propriétaires, qui votent les rémunérations.

                                                                                                                        Vous dites que je fais l’unanimité contre moi, sans appel. Vous avez sans doute raison. C’est pourquoi 99% des M. Tout-le-monde qui s’indignent et aiment se victimiser sans rien faire ne changeront rien au système.

                                                                                                                        Ouvrez les yeux : vous êtes tellement nombreux à détester les patrons, à vomir sur le système, mais le système continue à se perpétuer... Les PDG du CAC 40 ne sont que 40 en France alors qu’il y a plus de 65 millions de M. Tout-le-monde... C’est bien la preuve que les 99% du peuple, qui sont des M. Tout-le-monde, ne savent pas y faire (pour ne pas dire qu’ils sont bêtes).


                                                                                                                      • tdelache 15 décembre 2012 14:49

                                                                                                                        - Les 8 millions de Français qui se complaisent devant Miss France sur TF1 (et qui enrichissent TF1 et ses annonceurs par la même occasion),
                                                                                                                        - Les 20 millions de Français qui posent leur derrière devant la finale de la Coupe du Monde (et qui enrichissent footballeurs, chaînes de télévision, Coca Cola, et autres annonceurs),
                                                                                                                        - Les 10 millions de Français qui ont mis le bulletin de M. Hollande lors du 1er tour de l’élection présidentielle,
                                                                                                                        - Les dizaines de millions de Français qui passent leur journée sur Facebook (et qui enrichissent Zuckerberg et Goldman Sachs en passant) :

                                                                                                                        ... vous croyez que ces millions de Français, ce sont les 40 PDG du CAC 40 et les puissants ? M. Tout-le-monde n’a qu’à s’en prendre qu’à lui-même. Faut-il avoir une intelligence supérieure pour comprendre cela ?


                                                                                                                      • tdelache 15 décembre 2012 15:01

                                                                                                                        On parle beaucoup de reproduction sociale, de la panne de l’ascenseur social et du fait que les apparatchiks égoïstes ont pris le pouvoir.

                                                                                                                        Mais qui sont les 18 millions de Français qui ont mis le bulletin Hollande lors du 2ème tour de la présidentielle ? Pour rappel, Hollande est un ancien HEC (comme moi) et a fait l’ENA. Je ne pense pas que les 18 millions qui ont voté pour lui sont des « salauds d’HEC capitalistes ».

                                                                                                                        Vous êtes tous là à me critiquer mais vous seriez bien capables de m’élire président si je me présentais.
                                                                                                                        Vous êtes tous là à me critiquer mais vous iriez courir acheter mes yaourts bio bon marché si j’en produisais.
                                                                                                                        Vous êtes tous là à me critiquer mais vous iriez volontiers contracter un prêt immobilier risqué et pourri (comme les subprimes) si la banque que je dirigerai peut-être vous le proposait.


                                                                                                                      • Pyrathome Pyrathome 15 décembre 2012 15:12

                                                                                                                        Ouvrez les yeux ....

                                                                                                                        On a les yeux grand ouvert, faites en donc autant au lieu de faire des amalgames foireux avec les lobotomisés de la tv......
                                                                                                                        Il n’y a strictement rien qui justifie des rémunérations aussi indécentes, et surtout pas de la compétence mais plutôt de la corruption, car il s’agit ni plus ni moins que cela....de la CORRUPTION...http://blogs.mediapart.fr/blog/giuliettalasubversive/111212/tour-de-passe-passe-entre-le-tresor-americain-et-la-city-la-b
                                                                                                                        On est au moins d’accord sur un point, si ces ordures peuvent se livrer à un tel pillage, c’est qu’on les a laissé faire en toute impunité.......enfumage médiatique, propagande, dictature de la pensée...etc
                                                                                                                        Politiques et médias sont responsables de la désinformation et de la propagande...
                                                                                                                        Mais voyez-vous, j’ai bien peur que tout cela finisse très très mal.....encore pire qu’en 1789 !!!
                                                                                                                        Quand la plupart des gens prendront conscience de la partie immergée de l’iceberg, il n’y aura rien qui pourra stopper la rage et le vengeance.....et ce jour se rapproche un peu plus !!
                                                                                                                        Faudra pas venir pleurer..........revisionner donc l’arrestation et l’exécution de Kadhafi pour voir les événement futurs qui se dérouleront en France, en Europe, aux états unis ( pays surarmé de surcroit....)  !!


                                                                                                                      • cevennevive cevennevive 15 décembre 2012 15:33

                                                                                                                        « C’est bien la preuve que les 99% du peuple, qui sont des M. Tout-le-monde, ne savent pas y faire (pour ne pas dire qu’ils sont bêtes). »

                                                                                                                         !!!!!!!!!!!!!!

                                                                                                                        Sur quels dos mangeraient-ils la laine les 99 % dont vous parlez, si, soudainement, ils « savaient y faire » ?

                                                                                                                        Plus aucune « volaille » à plumer...

                                                                                                                        A mon avis, vous êtes un type normal qui s’entraîne pour un poste de clown, il n’y a pas d’autre solution... Personne ne peut être aussi pervers, c’est impossible.


                                                                                                                      • tdelache 15 décembre 2012 15:35

                                                                                                                        @ Pyrathome : malheureusement pour vous, les 99% de M. Tout-le-monde qui peuplent la France n’auront jamais les yeux ouverts. Et le jour où « la plupart des gens prendront conscience de la partie immergée de l’iceberg » n’arrivera pas de sitôt.

                                                                                                                        Il y a encore beaucoup de banlieusards peu éduqués, qui regardent Secret Story / Miss France / Jean-Luc Reichmann, qui regardent ça au 1er degré, avec grande passion, en téléphonant pour voter pour le cheval ou la dinde de leur choix, ou pour gagner 1000 € en répondant à une question de CM2. Personne ne les force à dépenser leur crédit téléphonique pour enrichir TF1, et pourtant ils l’ont toujours fait, ils le font encore et ils continueront à le faire. Ces gens-là sont beaucoup plus nombreux que ce que vous croyez, croyez-en mon passage à HEC.
                                                                                                                         
                                                                                                                        Il y a encore beaucoup de Français de classe moyenne, la plus grande partie des Français, qui continuera à utiliser Facebook, à y mettre leurs joies et leurs peines, leurs photos et à enrichir la société Facebook et ses actionnaires Zuckerberg, Goldman Sachs (3,5% du capital), Microsoft et bien d’autres fonds d’investissement (qui ne sont pas dirigés par la Mme Michu du coin).

                                                                                                                        Il y a encore beaucoup de Français moyens qui continueront à élire une ferveur effrayante des présidents issus de HEC ou de l’ENA, qui défendent d’abord les intérêts des amis de l’oligarchie. Et pourtant, personne ne les force à voter pour ces personnes, mais ils continueront à le faire longtemps.

                                                                                                                        Il y a encore beaucoup de Français moyens qui continueront à critiquer leur boss et les grandes entreprises dans lesquelles ils travaillent parce qu’on leur demande trop de travail et parce qu’on ne les respecte pas. Mais ils continueront à rester coûte que coûte à leur poste. Et pourtant, s’ils souhaitent démissionner, personne ne les y empêche.

                                                                                                                        C’est ce genre de questions que vous devez-vous poser.

                                                                                                                        Croyez-moi le jour où, comme vous dites, la « rage et la vengeance explosera » n’est pas encore prêt d’arriver. M. Tout-le-monde est bien trop bête et trop égoïste pour cela.


                                                                                                                      • cevennevive cevennevive 15 décembre 2012 15:36

                                                                                                                        Bonjour à tous,

                                                                                                                        Je répondais à l’énormité de tdelache bien entendu, mais vous l’aurez compris...


                                                                                                                      • MARMOR 15 décembre 2012 14:45

                                                                                                                        Les membres des CA sont nommés dans la majorité des cas lors du dépôt des statuts de la SA. Pour completer le CA et le C de surveillance, il faut être actionnaire, et justifier d’un quantum ouvrant droit. Donc les conseils d’administration étant composés des principaux actionnaires, ils s’octroient eux mêmes des jetons bien conséquents, en effet, pourqoi se priveraient ils ?
                                                                                                                        Pour que vous comprenniez bien, comme vous dites avec la suffisance de quelqu’un qui distille sa science à l’ignare que je suis, si je suis choisi pour un poste c’est pour ma compétence, ce qui n’est pas du tout le cas des 9 dixième des enclumes à la tête des gdes entreprises, qui eux sont souvent entourés de gens compétents. Considérez vous A Lagardère compétent ? Considerez vous Tapie compétent, Hollande compétent ? Serge Dassault compétent ? Mme Bettencourt compétente ? Rachida Dati compétente ?D. Desseigne competent ? Henri Proglio compétent ? Ziad Takkiedine compétent ? JF Coppé compétent ?? Ils ont ou ont eu pourtant des postes clef et pourtant.... où sont leurs faits d’arme ? Vous êtes scolaire et incompétent, surtout à vouloir donner des leçons à mr tout le monde !


                                                                                                                        • tdelache 15 décembre 2012 15:07

                                                                                                                          Visiblement, vous faites l’unanimité contre moi, sans appel. Vous avez sans doute raison. C’est pourquoi 99% des M. Tout-le-monde qui s’indignent et aiment se victimiser sans rien faire ne changeront rien au système.

                                                                                                                          Ouvrez les yeux : vous êtes tellement nombreux à détester les patrons, à vomir sur le système, mais le système continue à se perpétuer... Les PDG du CAC 40 ne sont que 40 en France alors qu’il y a plus de 65 millions de M. Tout-le-monde... C’est bien la preuve que les 99% du peuple, qui sont des M. Tout-le-monde, ne savent pas y faire (pour ne pas dire qu’ils sont bêtes).

                                                                                                                           Les 8 millions de Français qui se complaisent devant Miss France sur TF1 (et qui enrichissent TF1 et ses annonceurs par la même occasion),
                                                                                                                          - Les 20 millions de Français qui posent leur derrière devant la finale de la Coupe du Monde (et qui enrichissent footballeurs, chaînes de télévision, Coca Cola, et autres annonceurs),
                                                                                                                          - Les 10 millions de Français qui ont mis le bulletin de M. Hollande, ancien d’HEC et de l’ENA, lors du 1er tour de l’élection présidentielle,
                                                                                                                          - Les dizaines de millions de Français qui passent leur journée sur Facebook (et qui enrichissent Zuckerberg et Goldman Sachs en passant) :

                                                                                                                          ... vous croyez que ces millions de Français, ce sont les 40 PDG du CAC 40 et les puissants ? M. Tout-le-monde n’a qu’à s’en prendre qu’à lui-même. Faut-il avoir une intelligence supérieure pour comprendre cela ?

                                                                                                                          On parle beaucoup de reproduction sociale, de la panne de l’ascenseur social et du fait que les apparatchiks égoïstes ont pris le pouvoir.

                                                                                                                          Mais qui sont les 18 millions de Français qui ont mis le bulletin Hollande lors du 2ème tour de la présidentielle ? Pour rappel, Hollande est un ancien HEC (comme moi) et a fait l’ENA. Je ne pense pas que les 18 millions qui ont voté pour lui sont des « salauds d’HEC capitalistes ». Les 18 millions qui ont voté Hollande, c’est 50% de vous tous, qui êtes aujourd’hui en train de me critiquer et de me mépriser.

                                                                                                                          Vous êtes tous là à me critiquer et à me mépriser mais :

                                                                                                                          - vous seriez bien capables de m’élire Président de la République si je me présentais.
                                                                                                                          - vous iriez courir acheter mes yaourts bio bon marché (parce que c’est cool de manger bio et c’est encore plus cool si c’est pas cher) si j’en produisais.
                                                                                                                          - vous iriez volontiers contracter un prêt immobilier risqué et pourri (comme les subprimes) si je dirigeais une banque qui vous le propose.


                                                                                                                          • Pyrathome Pyrathome 15 décembre 2012 15:31

                                                                                                                            Mais qui sont les 18 millions de Français qui ont mis le bulletin Hollande lors du 2ème tour de la présidentielle ?

                                                                                                                            Des gens qui pour la plupart voulait éjecter l’ineptie précédente......( le qui perd gagne..)

                                                                                                                            Un système électoral totalement verrouillé avec prédominance d’un parti unique ( un coup à droite, un coup à gauche....gauche droitière évidemment..) avec la bénédiction des éditorialistes médiatiques....

                                                                                                                            La fabrique du consentement, chère à Noam Chomsky, on est en plein dedans, voyez-vous ?

                                                                                                                            Tromperie, manipulation, propagande jusqu’à la nausée, bourrage de crâne et lavage de cerveau....le nouveau quatrième reich et sa novlangue, parce que même les mots sont galvaudés....organisations de crises, de complots, de guerres, sublimation du terrorisme et d’entourloupes en tout genre !

                                                                                                                            La pire des situations que l’homme aura subit sur cette planète, et ce à cause d’une infime poignée d’autres qui veulent se prendre pour les maitres du monde voire pour Dieu.....
                                                                                                                            Mais on finira par se débarrasser de cette minorité de chienlit, soyez en certain !!!
                                                                                                                            Le bon sens reprendra ses droits après un bon Nuremberg II....

                                                                                                                            Avec un diplôme HEC, comment comptez-vous vous recycler ? que savez-vous faire concrètement ? vos connaissances ne vous seront d’aucune utilité, apprenez le jardinage et le bricolage, pluto, si vous ne voulez pas mourir de faim....


                                                                                                                          • Romain Desbois 15 décembre 2012 15:43

                                                                                                                            tdelache

                                                                                                                            non je ne suis pas d’accord avec votre article mais par contre je suis d’accord avec votre commentaire. Et je ne vous méprise pas.

                                                                                                                            Si ces salaires s’expliquent ,ils ne se justifient pas pour autant. C’est peut-être là la nuance.


                                                                                                                          • MARMOR 15 décembre 2012 15:14

                                                                                                                            Pour vous donner un exemple de la justification des salaires de ces surhommes, mille fois plus compétents que nous, prenez la valeur du cac 40 il y a 5 ans et comparez avec aujourd’hui !
                                                                                                                            Alcatel lucent : le dirlo, ben verwayeen, percevait 1.2 millions d’euros de salaire fixe annuel plus 570000 € de stock options pendant que le titre passait en bourse de 2.85 € à 0.85 € aujourd’hui . Merci pour les petits porteurs et bravo pour la compétence, fort justifiée par un pactole de presque 2 millions annuels. C’est celà que tu veux nous faire admettre ducon ?Va sur le blog des échos, tes compétences seront mieux appréciées !!


                                                                                                                            • Romain Desbois 15 décembre 2012 15:47

                                                                                                                              Le problème est que lorsqu’un candidat propose le Salaire Maximum indexé sur le SMIC (le SMAC), les électeurs n’en veulent pas.

                                                                                                                              Ce que peuple veut, la démocratie le veut.


                                                                                                                            • Abdu Abdu 15 décembre 2012 16:44

                                                                                                                              "Le but d’une entreprise est de créer de la valeur, autrement dit de rapporter le maximum de bénéfices à ses actionnaires.« 
                                                                                                                              Il est urgent et important d’identifier les entreprises dont le but est de rapporter un maximum de bénéfice à ses actionnaires et de les fuir, que ce soit en tant qu’employé ou en tant qu client ou partenaire.
                                                                                                                              Car là, on atteint un sommet. Les actionnaires ont déjà tous les avantages sans les risques, mais il leur faut encore plus et se substituer à la raison d’être de l’entreprise !
                                                                                                                              Le grand malheur, tdelache, c’est que vous avec raison.ça se passe comme ça. En 10 ans, j’ai vu une entreprise se faire voler son âme. Je ne rigole même pas, car une entreprise peut être animée, dotée d’un esprit qui donne cohérence à son corps physique. Mais au fil des ans, le but est devenu ce que vous dites et formellement annoncé comme tel par le PDG qui avait remplacé le patron.
                                                                                                                              Il s’en est suivit une errance, une perte d’efficacité, de rentabilité, des années de merde avec plans sociaux sur plans sociaux. Rachat sur rachat. Un gâchis. Un crime devrait-on dire.

                                                                                                                              C’est sans doute cette doctrine qui est en train de tout tuer. Il faut la combattre et l’anéantir. Il n’est pas question de haine envers des »profiteurs", il est question de se débarrasser d’une maladie grave et dangereuse.

                                                                                                                              Le but d’une entreprise, c’est l’entrepreneur qui la fixe. Je peu entreprendre par exemple de devenir le leader mondial de la gomme à mâcher, parce que j’y crois, que je me sens meilleur que les autres et que j’ai envie de me battre pour ça. Voilà à quoi ça ressemble un but d’entreprise.
                                                                                                                              Pour ça, je risque d’avoir besoin de ces foutus actionnaires, et pour mon malheur et celui de mes employés, ils s’accapareront tout, jusqu’à mon but, pour ne me laisser rien, eux qui n’avaient que l’argent et n’ont jamais cru en rien et n’ont jamais été capables de rien.

                                                                                                                              Ce système sacrifie les hommes en détruisant avant tout leur raison d’être pour la remplacer par un but unique : faire de l’argent. Il est nocif. Il faut le repousser, le combattre.


                                                                                                                              • COVADONGA722 COVADONGA722 15 décembre 2012 19:22

                                                                                                                                « pour les plus défavorisés d’entre nous qui ne s’élèveront jamais en continuant à jouer les victimes, à se lamenter, à voter pour des gens qui ne les représentent pas, à consommer. »

                                                                                                                                yep lisez le monsieur qui est en situation de devenir ou esperes devenir un de ceux qui servent les banksters interloppes et les apparatchiks cooptés bruxellois ,sa phrase est limpide « un prolo sous chiens qui entre dans un bureau de vote c’est un crocodile se présentant dans une maroquinerie
                                                                                                                                 »Le monsieur est lucide un chouia cynique ce qui rend d’autant plus jouissif quelques nouvelles commes un liciencié us reglant son conflit du travail au shotgun ou quelques prolos indous découpant le representent des banques à la machette.
                                                                                                                                Le monsieur vous explique que la mondialisation concomitente avec la terreur economique est néfaste pour 95% d’entres nous et vous en etes encore à croire au théatre de la démocrasouille hé hé
                                                                                                                                Asinus : ne varietur


                                                                                                                                • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 16 décembre 2012 11:23

                                                                                                                                  Croyez-vous qu’un actionnaire investit pour les beaux yeux des gens ? Il en attend un retour sur investissement, point final.

                                                                                                                                  Zéro. Vous confondez retour sur investissement et valeur finale. Un investissement peut générer des résultats et néanmoins détruire de la valeur. Vous devriez déjà le savoir.

                                                                                                                                  Vos lecteurs ne vous désapprouvent pas à cause de leur ignorance du sujet. Ils vous désapprouvent parce que vous enfoncez - mal - des portes ouvertes. Vous avez la vigueur de ceux qui, fiers de leur savoir naissant, tentent de l’étaler aux yeux des auditeurs forcément ébahis. Vous vous contraignez de ce fait à considérer vos lecteurs comme des idiots afin de créer l’espace où vous pouvez vous exprimer.

                                                                                                                                  Cependant, vous ne maîtrisez pas encore grand chose du monde de la finance et vous ignorez tout de son milieu.

                                                                                                                                  La rémunération d’un patron de multinationale relève de contraintes bien plus complexes que celles que vous avez tenté d’exposer. Cela ne justifie pas pour autant leur salaire aux yeux de la plèbe. Lorsque vous aurez accru vos compétences, vous observerez que la plèbe est bien souvent un obstacle à la création de valeur. Il est même vivement recommandé de s’en débarrasser. Il est donc un tantinet ridicule de chercher à la convaincre de quoi que ce soit. Ontologiquement, votre article étale surtout une regrettable méconnaissance du sujet que vous abordez.


                                                                                                                                  • Hervé Hum Hervé Hum 16 décembre 2012 13:59

                                                                                                                                    La rémunération d’un patron de multinationale relève de contraintes bien plus complexes que celles que vous avez tenté d’exposer.

                                                                                                                                    Sans être expert en la matière, la plus grande contrainte pour un patron de multinationale est celle de renoncer à toute conviction éthique et morale pour ne défendre qu’un intérêt économique.

                                                                                                                                    L’autre raison qui ne rend pas si facile le remplacement de ces patrons, est le devoir de réserve, de silences sur tous les secrets d’entreprise et du délais de carence interdisant d’ aller vers la concurrence ou même pire que tout, empêcher un patron de trahir la ploutocratie en retrouvant son honneur et sa morale.

                                                                                                                                    Tout cela coûte fort cher....


                                                                                                                                  • Hervé Hum Hervé Hum 16 décembre 2012 11:49

                                                                                                                                    et ne pas le critiquer vainement comme M. Tout-le-monde puisqu’il s’agit d’une réalité immuable et à laquelle personne ne peut échapper, y compris l’homme le plus riche de la Terre.

                                                                                                                                    J’avais bien cerné ton article, tout autant que ta stupidité, qui elle reste bien entière.

                                                                                                                                    Rien n’est immuable, je crois surtout que le monde dans lequel tu souhaite vivre arrive à son épilogue. Pour utiliser un langage que tu semble affectionner, certes 95% des gens sont des herbivores, mais entre le prédateur et la charogne il y a les bergers. Et le nombre de ces derniers croît de jour en jour jusqu’à atteindre la masse critique suffisante.

                                                                                                                                    La conséquence directe sera la fin du système de gouvernance par les partis, courroies de transmission de l’élite à laquelle tu souhaite faire tant partie. Et s’il n’y a plus de politiciens, il n’y à plus de ploutocratie non plus.

                                                                                                                                    Car en dépit des apparences, la transformation sociale qui s’opère depuis quelques décennies est précisément l’émergence d’une catégories de gens non réductible à une classe sociale, mais à une conscience éthique dont l’axe principal est ce que l’on nomme le contrat social...

                                                                                                                                    Qui peut se résumer en une seule phrase :

                                                                                                                                    La liberté économique commence là où s’arrêtent les nécessités du contrat social.

                                                                                                                                    Car étant étudiant tu dois bien savoir ce que signifie le mot « contrat »... !


                                                                                                                                    • louphi 16 décembre 2012 17:57

                                                                                                                                      Jaja

                                                                                                                                      « J’ai parlé de socialisation qui sous-entend non pas le pouvoir des apparatchiks mais celui de l’Assemblée générale souveraine des travailleurs....bref l’application de la démocratie directe au sein de l’entreprise... »

                                                                                                                                      Parmi les nombreuses voix qui se sont élevées contre cet article réactionnaire et emblématique de l’idéologie du capitalisme le plus pourri ambiant, article écrit par tdelache, on pourrait classer la voix de jaja. En réalité, jaja se sent très bien réconforté par cet article réactionnaire. C’est tout le problème de la socialisation prônée par Jaja. Il faut aller visiter ses « Assemblées générales souveraines des travailleurs sans apparatchiks » supposées être « l’application de la démocratie directe dans l’entreprise » pour comprendre ce problème. En écoutant jaja, on se demande si jaja réalise le sens de ses phrases ronflantes. Jaja ne sait sans doute pas ce que c’est qu’une entreprise encore moins une Assemblée Générale. Les jolis mots « démocratie directe »et « souveraine » accolés respectivement à « entreprise » et à « assemblée Générale » ne sont destinés qu’à donner le change.

                                                                                                                                      Considérons une Assemblée Générale. Comment imaginer une Assemblée Générale souverainesans « apparatchik » ? Même le nouveau venu dans la vie associative sait qu’une simple réunion de quelques personnes nécessite un minimum de préparation, d’organisation et de discipline. Et surtout, il faut entre autre un bureau de séance composé au moins d’un coordinateur et d’un secrétaire de séance, c’est-à-dire au moins deux « bureaucrates » ou « apparatchiks »selon la terminologie méprisante de l’anarcho-trotskiste jaja en supposant que les participants se soient rencontrés spontanément chacun par sa propre imagination « souveraine ». Chacun comprend qu’une telle « Assemblée Générale » soi-disant « souveraine » est purement fictive et, en tout cas, ne peut être qu’un foutoir sans autre suite que le désordreet l’impuissance à traiter et à régler le moindre problème posé.

                                                                                                                                      Il n’est pas besoin de raisonner plus loin pour comprendre la vanitéet le crétinisme que recouvrent les anathèmes anarchistes et trotskistes à l’égard de la dictature du prolétariat accusée de « bureaucratie » et autres « apparatchiks »et « nomenklatura ». On mesure tout autant le vide du slogan anarcho-trotskiste « démocratie directe » qui, dans le cadre de l’entreprise, signifie l’anarchie dans l’activité productive de cette entreprise, les travailleurs étant incapables de tenir la moindre réunion sans « apparatchik » comme l’exige Jaja.

                                                                                                                                      « La socialisation c’est l’appropriation collective de l’instrument de travail et non une simple nationalisation où le véritable pouvoir est exercé par l’État... qu’il soit capitalisme privé ou capitalisme d’État (comme en ex URSS) ne changeant rien à sa nature de classe. »

                                                                                                                                      Le trotskiste jaja milite pour l’anarchisme. Ainsi, explique jaja, sa « socialisation », son « appropriation collective de l’instrument de travail » n’est est pas une simplenationalisation. Donc c’est quand même une nationalisation, mais une nationalisation qui exclut« le véritable pouvoir exercé par l’Etat, qu’il soit capitalisme privé ou capitalisme d’Etat comme en URSS ».En clair, jaja, comme tout bon anarchiste qui se respecte, rejette toute notion d’Etat dans le processus de « l’appropriation collective de l’instrument de travail ». Aucune forme d’Etat ne serait donc nécessaire pour exproprier les capitalistes, pour « l’appropriation collective de l’instrument de travail », pour la « socialisation ».

                                                                                                                                      On marche sur la tête avec ce galimatias anarchiste. Déjà, parler de nationalisation en matière d’appropriation collective de l’outil de travail, c’est voguer dans les eaux troubles du nationalisme bourgeois. Ensuite, faire croire que les travailleurs vont pouvoir un jour engager une quelconque « socialisation », une quelconque « appropriation collective de l’instrument de travail » les mains nues, par le sourire, sans aucune forme d’appareil de coercition, sans un appareil despotique destiné à brutaliser et à écraser systématiquement les capitalistes, c’est vendre des chimères aux travailleurs, c’est les condamner pour toujours à l’exploitation et l’oppression capitaliste.

                                                                                                                                      L’anarchisme, quelles que soient ses formes, est une idéologie indulgente à l’égard de la bourgeoise, une idéologie de la démobilisation et du désarmement des masses laborieuses pour leur sacrifice sur l’autel de leur équarrissage par la bourgeoisie. Par exemple, face à oncle archibald qui se demande « Faudra-t-il à la prochaine révolution pendre le dernier bourgeois avec les tripes du dernier curé pour que quelque chose change ?« , l’anarcho-trotskiste jaja, en bon curé sentant sa paroisse menacée, chuchote doucement à l’oreille d’oncle archibald « Évitons ces carnages inutiles et contentons nous d’exproprier méthodiquement les riches actionnaires et de socialiser les moyens de production et d’échange ! Ensuite nous pourrons partager entre toutes et tous le temps de travail et les richesses produites et ce de façon égale. ». Et jaja ne dit pas à oncle archibald par comment et par quel moyen on peut « se contenter d’exproprier méthodiquement les riches et les actionnaires » sans l’Etat, sans la révolution qu’invoque oncle archibald Ce chuchotement de jaja à l’oreille d’oncle archibald est une belle illustration du rôle de Curé de la bourgeoisie que tient l’anarchisme.


                                                                                                                                      • jaja jaja 16 décembre 2012 18:38

                                                                                                                                        Quand aux tiens Louphi, ceux dont tu te réclames, ces Apparatchiks staliniens, sans lesquels les travailleurs ne seraient rien selon toi, ils se sont depuis longtemps démarqués de leur discours jadis pseudo-socialiste pour léguer à leurs enfants et petits enfants les biens du peuple russe arrachés jadis à la bourgeoisie....

                                                                                                                                        Tout ce qu’ils ont inventé pour les ouvriers Russe c’est le système NOT qui n’est qu’une vilaine copie du Fordisme

                                                                                                                                        Leur « socialisme » était uniquement au service des privilégiés de la Nomenklatura pseudo soviétique. Ces dirigeants n’étaient pas moins rapaces que leurs prédécesseurs bourgeois....

                                                                                                                                        Quand aux Assemblées générales ouvrières je connais... J’ai commencé à travailler en 1966 et j’ai connu la grande grève de 1968 donc je sais de quoi je parle mon cher apprenti Nomenklaturiste petit-bourgeois....

                                                                                                                                        Mais pour toi c’est fini...Qui est stalinien aujourd’hui ? Qui ose porter le poids des crimes de cet homme ? Allez je t’écoute c’est quoi ton organisation révolutionnaire que je rigole ? Tu es tout seul bonhomme...

                                                                                                                                        Et ne me prend pas pour un bisounours non plus... Aussi bien avec tes frères ennemis de la Bourgeoisie qu’avec ceux comme toi qui se veulent nos nouveaux maîtres je saurais quoi faire.... ou plutôt nous saurons quoi faire


                                                                                                                                      • louphi 16 décembre 2012 20:11

                                                                                                                                        jaja

                                                                                                                                        « Alors Louphi, petite ordure stalinienne, on vient voir s’il ne serait pas possible de préserver ta future place de bon apparatchik exploiteur et assassin de la classe ouvrière comme tes fumiers d’ancêtres ?.... »

                                                                                                                                        La Révolution ça ne se fait pas avec des faisans bourgeois d’extrême droite comme toi l’ami de Frédéric Châtillon et de son site auquel tu oses faire de la pub sur Avox...."

                                                                                                                                        Quand on est un grand picoleur de jaja, on ne peut qu’écumer les vapeurs éthyliques sur les trottoirs et dans les caniveaux à longueur de temps. C’est le cas de jaja, curé de sa paroisse anarcho-trotskiste. Jaja, trotskisme, anarchisme, c’est le summum de la déliquescence idéologique, politique et morale.


                                                                                                                                        • Jacques Raffin Jacques Raffin 17 décembre 2012 09:35

                                                                                                                                          @tdelache
                                                                                                                                          Les salaires des patrons du CAC40 et les cachets de Depardieu sont mérités.
                                                                                                                                          Et à l’autre bout de la chaîne, la misère des pauvres est logiquement, aussi, méritée.

                                                                                                                                          Pas à dire. C’est beau de vivre dans le meilleur des mondes !


                                                                                                                                          • LEELOO Shawford34 17 décembre 2012 20:27

                                                                                                                                            Que c’est bon !!!

                                                                                                                                            On a donc un mec qui prétend pouvoir s’enrichir (car il est étudiant hein, ne nous méprenons pas, faut quand même qu’il fasse ses preuves avant de faire partie des maîtres du monde), mais sur lequel tu peux t’essuyer les pieds comme sur un paillasson parce qu’il prend bien garde de ne répondre qu’à une partie infime des commentaires.

                                                                                                                                            Surtout pas ceux où il faudrait vraiment argumenter hein, surtout pas, il ferait tout d’un coup moins le malin, il deviendrait très « Monsieur Tout-Le-Monde » !

                                                                                                                                            Ah c’est bon ça tdelache : paillasson et fier de l’être smiley

                                                                                                                                            Merci, vraiment merci en tout cas de me permettre de pouvoir me lâcher sur toi sans crainte de la moindre répartie sensée : ça fait du bien smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès