• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Propriétaires immobiliers : demain, tous tondus ?

Propriétaires immobiliers : demain, tous tondus ?

Le président de la République répète à l’envi qu’il n’y aura plus d’augmentation d’impôts jusqu’à la fin de son quinquennat. L’explosion des impôts locaux et les réformes en préparation semblent indiquer le contraire. Propriétaires d’aujourd’hui et de demain, à quelle sauce serez-vous mangés ?

Propriétaires immobiliers :demain, tous tondus ? {JPEG}

Les impôts locaux explosent

Petit tour d’horizon des faits qui contredisent la version présidentielle :

Comment s’expliquent ces hausses d’impôts ? Elles sont en grande partie dues aux transferts de charges de l’Etat sur les collectivités locales. Comme les sommes alloués aux collectivités par l’Etat ne suivent pas l’augmentation des dépenses, elles sont acculées à augmenter les impôts locaux pour boucler tant bien que mal leurs budgets. On en arrive à des situations extrêmes sur les impôts locaux de certains contribuables.

Ça ira mieux demain ?

Certainement pas ! Il suffit de prendre connaissance des « pistes » de travail étudiées à Bercy ou au Sénat pour comprendre que ça ira de mal en pis. Morceaux choisis de ce qui nous attend demain :

Cette dernière option fiscale revient souvent dans les débats, sans doute pour évaluer son degré d’acceptabilité dans la population. En 2013 déjà, le Conseil d’Analyse Economique avait remis un rapport au gouvernement Ayrault préconisant de taxer les propriétaires sur la base d’un loyer fictif.

Le propriétaire occupant disposerait, selon ces experts, d’un avantage fiscal à ne pas payer de loyer. Pour remédier à cette forme d’injustice, il faudrait le taxer… Vous pouvez retrouver cette proposition en page 12 du rapport, recommandation n°2.

Le vrai coup de massue, c’est pour 2018

Les augmentations d’impôts actuelles, même si certaines frisent la folie, ne sont pourtant qu’une petite mise en bouche avant la grande réforme, celle qui va faire beaucoup de victimes, plus connue sous le nom barbare de « révision de la valeur locative cadastrale (VLC) ».

Le gouvernement étudie la refonte totale de cette base qui n’a pas vraiment été actualisée depuis les années 70. Des augmentations brutales sont à prévoir pour certaines catégories de biens. Michel Sapin et Christian Eckert nous serinent que cette réforme se fera à fiscalité constante… Mouais… François Hollande répète également qu’il n’y aura pas d’augmentations d’impôts d’ici à la fin de son mandat alors que les faits démontrent le contraire. D’un point de vue général, on a rarement vu (jamais ?) une réforme fiscale profiter aux contribuables.

Cette réforme, dont le premier volet devait concerner les valeurs locatives des locaux commerciaux et initialement prévue au 1er janvier 2016, est repoussée à 2017 par Christian Eckert. Les hausses brutales d’impôts qui toucheraient certains commerces inquiètent l’exécutif qui étudie donc des aménagements à cette réforme.

Cette réforme est explosive pour le gouvernement en place, tout comme elle le sera pour celui qui sera aux commandes après les élections de 2017.

La fiscalité : une variable d’achat à ne surtout pas prendre à la légère

Le 29 octobre dernier, le président de la République, en déplacement en Lorraine, a annoncé un élargissement du PTZ pour donner un coup de pouce à certains ménages et ainsi leur permettre de devenir propriétaires.

L’intention est louable, mais les conséquences seront lourdes. Comment feront ces nouveaux propriétaires quand ils ne pourront plus acquitter des impôts locaux devenus himalayens ? D’autant plus s’ils ont acheté et rénové de l’ancien, pour pouvoir bénéficier du PTZ, et que la réforme des VLC les pénalisera fortement. Permettre à de nouveaux ménages de s’endetter pour accéder à la propriété avant de les tondre fiscalement dans un second temps ou de les expulser au profit des banques qui pourront faire main basse sur le parc immobilier ainsi bradé aux enchères. Machiavélique.

Quand vous achetez un logement, il est vivement conseillé d’en évaluer la valeur au prisme de toutes les variables composant ledit logement. La fiscalité en fait partie.

Considérant les sommets atteints par la fiscalité de certaines communes, il est aujourd’hui impensable de ne pas se pencher sérieusement sur ce point lors d’un achat. Les taxes locales constituent des frais annuels incompressibles. Vous devrez les acquitter quoiqu’il arrive et, si vous êtes serré financièrement, cela se fera au détriment d’autres postes budgétaires, comme par exemple vos loisirs, votre alimentation ou l’entretien de votre habitation. Dans le pire des cas, vous serez dépossédé de votre logement pour éponger votre ardoise fiscale…

C’est pourquoi la fiscalité est un point de négociation à avoir à l’esprit lors de votre achat, notamment sur les biens anciens pour lesquels les taxes risquent d’exploser dans les années à venir. Il doit y avoir une décote sur le prix de vente du bien. L’idée consistant à ne pas vous retrouver étranglé par un crédit trop lourd à porter d’un côté et une facture fiscale impossible à solder de l’autre, faute de marge de manœuvre.

Pensez-y avant de vous précipiter sur cette belle petite maison ancienne que vous prévoyez de rénover et qu’on vous vend à prix d’or car elle recèle aussi un très joli potentiel…d’impôts.


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

126 réactions à cet article    


  • Sarah 9 novembre 2015 18:36

    La France affiche un des plus faibles taux de propriétaires d’Europe. Pourquoi c’est grave ?

     

    France : 58%

     

    Des pays dont les Français se moquaient il y a peu, les prenant quasiment pour des pays du Tiers-Monde, sont devant :


     

    Chypre : 60 %

    Portugal : 73%

    Grèce : 73%


    • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 9 novembre 2015 22:23

      @Indigène
      Merci pour votre lecture et votre commentaire.

      La Suisse est effectivement un peu à part du fait de la durée des emprunts.

      Ce que j’essaye de mettre en avant dans l’article c’est que certains propriétaires risquent de se retrouver étranglés par les dettes à cause de l’imposition galopante.

      Le piège est en train d’être installé par nos politiques.

      On convertit le maximum de monde en propriétaires et demain on les fait tous passer à la caisse.

      Exactement ce qui est en train de se passer avec le diesel.


    • Sarah 9 novembre 2015 22:57

      @Laurent CRIADO

      « Le piège est en train d’être installé par nos politiques.  »

      La fiscalité exagérée est un moyen de contourner le Droit de Propriété inscrit dans la Constitution.

       

      Le respect de la propriété d’autrui est une mitzvah.


      « Que les biens de ton prochain soient aussi importants à tes yeux que ceux que tu possèdes » (Michna, Pirké Avot 2:12) (Rabbi Yossé).


      Vos gouvernants doivent considérer qu’ils n’ont pas à l’appliquer aux « gens d’en bas » ; ces derniers ne sont pas leurs prochains..


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 novembre 2015 05:55

      @Indigène
      Sauf ni nous sortons de l’ UE et que la France redevienne un pays démocratique et souverain.


    • chantecler chantecler 10 novembre 2015 07:35

      @Indigène
      Faux !
      Le scandale HLM est absolu : ce ne sont plus les impôts qui financent la construction HLM mais de plus en plus les locataires HLM eux mêmes , en place .
      De plus le parc HLM est de plus en plus privatisé , concessionné, et des grandes sociétés mères spécialisées dans le bâtiment ont mis la main dessus ,en créant des sociétés filles qui font la pluie et le beau temps .
      Alors renseignez vous au lieu de propager des inepties .


    • JL JL 10 novembre 2015 10:13

      @Sarah,


      votre remarque est fallacieuse : en effet, qua,d on parle de propriétaires immobiliers, comme dans le cas de cet article (*), on parle de possédants ; votre lien fait référence aux propriétaires de leurlogement, ce qui n’est pas du tout, mais pas du tout la même chose.

      (*) Même si Laurent CRIADO ne le dit pas, et s’en cache.


    • JL JL 10 novembre 2015 10:16

      @ tous sauf Sarah : C’est qui, indigène, auquel vous répondez ? Je ne vois ici que Sarah !


    • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 11:16

      @Fifi Brind_acier
      Toutes les solutions qui permettraient de redonner des marges de manœuvre sont à étudier.


    • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 11:40

      @chantecler
      Les HLM ne sont pas un scandale à la base. Ils servent à loger des gens.

      La rotation des locataires dans le parc social ne se fait plus et cela amène à construire de plus en plus de HLM. En effet, les prix de l’immobilier dans le parc privé poussent les gens à rester en logement social puisque le loyer est plus intéressant.
       


    • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 12:15

      @JL
      C’est très drôle de me dire que je me cache de quelque chose qui est faux !

      Vous pouvez regarder toutes mes publications, mon site, mon livre, où voyez-vous que je cautionnerai de près ou de loin la spéculation immobilière ?

      Je me fais régulièrement attaquer par ces spéculateurs.

      Donc non seulement je dis tout haut que je ne supporte pas la spéculation immobilière, je ne m’en cache pas et qu’au contraire je souhaite que l’immobilier rejoigne ce à quoi il est initialement destiné, loger les personnes tout simplement.

      Maintenant le sens de l’article c’est de prévenir les gens qui souhaitent s’engager dans un achat immobilier de bien le préparer pour ne pas se retrouver demain dans des situations impossibles car ils ne pourront par exemple pas acquitter leurs impôts.


    • smilodon smilodon 10 novembre 2015 21:55

      @chantecler : J’ai une collègue de boulot qui vit dans un appartement « HLM » !.. Ok, elle gagne 800 euros par mois, avec 2 mômes à charge. Moi, 35 heures, sans (officiellement) de « môme » à charge !... Ma fille vit encore chez moi. Ma collègue, 800 euros nets pour 25 heures hebdo.. Moi 1200 euros nets pour 35 heures hebdo... J’ai acheté mon F3 de 62 M2, dans une « résidence » !... 350 euros de charges 4 fois l’an. Rénovation de l’immeuble à ma charge.. Elle, locataire assistée, tant mieux pour elle, 80 M2 !.. Immeuble complétement refait... Appart aussi !.. 240 euros par mois de location.. Pas un sou de plus !.. Tant mieux pour elle !... Elle se plaint !... Dès fois j’ai envie de lui dire : « on échange nos apparts » ??!!... J’ose même pas !.. J’aurais honte !.. Elle me croit riche !.... Adishatz.....


    • smilodon smilodon 10 novembre 2015 22:00

      @smilodon : 500 euros de remboursement à ma banque chaque mois.. Jusqu’à mes 70 piges !....Dans moins de 2 ans je vends (si ça vous intéresse), et je vais vivre n’importe où ailleurs, loin, comme « locataire » !... Ca fait 2 fois que je suis « propriétaire » !... Y’en aura jamais une troisième !...Adishatz.


    • dobertou 10 novembre 2015 22:25

      @Sarah @Sarah - La France affiche un des plus faibles taux de propriétaires d’Europe.

      c’est normal, les français travaillent les 10 premiers mois de l’année pour enrichir l’état qui gaspille notre argent, pour payer les salaires des députés, des sénateurs, conseillers, ministres et hauts fonctionnaires, qui touchent en plus de leur salaire de base, des primes et indemnité en tout genre, sans parler des caisses noires des  ministères, de l’assemblée, et du sénat (1 milliard à lui tout seul).

      On comprend mieux pourquoi 40% des français au moins ne peuvent plus mettre d’argent de côté. En plus lors des successions, il reste quoi aux 3 enfants héritiers, quand ils ont payé tous les frais et taxes ? le bien immobilier est vendu et la somme est divisée en 3. Ces derniers quand ils ont un emploi, sont payés au smic et doivent se résigner à demander un HLM ou louer un appartement Ils vont en plus payer des charges élevées, qui les empêcheront de mettre de l’argent de côté. Ceux qui peuvent se payer des biens immobiliers, ce sont nos élus dont un certain nombre sont corrompus. Dès que vous avez 10 euros, l’état vous les extorque d’une façon ou dune autre.
      La dernière, des petits retraités qui touchait 300 euros se sont fait taxer de 50E. 
      Vive la France et les institutions qui se gavent sur notre dos.


    • dobertou 10 novembre 2015 23:11

      @Laurent CRIADO
      Oui mais vous oubliez un détail, chaque année ce sont des des milliers d’hectares de terre agricole qui disparaissent et qui servent à construire des HLM, des cités, des aéroports, des routes, avec 600 agriculteurs par an qui se suicident, ce qui n’est pas le cas de nos 577 députés, qui vivent eux sur le dos des français. Les élus ont une préférence pour les projets de résidence, car cela leur permet de toucher des pots de vins, cela permet d’avoir plus de familles dans un même immeuble, et de toucher plus d’impôts locaux.
      En plus, la France n’est plus auto-suffisante, nous sommes obligés d’importer de nombreux produits alimentaires, y compris de la farine.


    • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 11 novembre 2015 00:12

      @dobertou
      La disparition des terres agricoles est un grave problème.

      Redynamiser les territoires sans toucher à ces terres agricoles est possible grâce au « stock » de logement anciens existants.


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 13 novembre 2015 09:46

      @Sarah

      si on les tond et fusillons dans la foulée NOUS PERDRONS LA MOITIE DES DEPUTES BON DEBUT il restera seulement 40% A ENVOYER AU BAGNE DE CAYENNE si nous arrivons a trouver
      10% D ELUS PROPRES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      CA VA ETRE TRES DIFFICILE
       1OO% -( 50% + 40% ) = 90% A LIQUIDER / ON EN GARDE 1 SUR 10 CELA SUFFIT LARGEMENT


    • Sarah 9 novembre 2015 18:37

      Encore mieux, les anciens pays communistes, partis quasiment de zéro en 1990, en tête du classement :

       

      Slovénie : 80%

      Estonie : 83%

      Lettonie : 84%

      Hongrie : 87%

      Slovaquie : 89%

      Lituanie : 89%

      Roumanie : 96%, l’ex-pays de Ceauşescu, le plus bas d’Europe de l’Est, le plus collectiviste.


      • Garance 9 novembre 2015 18:53

        @Sarah


        Les mafias roumaines qui opèrent partout en Europe et surtout en France font beaucoup pour l’accession de leurs membres à l’accession à la propriété

        Quand la chienlit de la planète aura fini de nous vampiriser : il ne nous restera plus à notre tours qu’à embarquer sur des radeaux de fortunes pour trouver ailleurs d’autres cieux plus cléments

        La charia et la beyrouthisation achéveront les derniers restés sur le carreau

        Le socialismes et ses ordures auront assassiné C’Pays

      • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 9 novembre 2015 18:59

        @Sarah
        Merci pour votre lecture et votre commentaire.

        Merci pour ces chiffres, je pense qu’il s’agit de ceux d’une étude de l’Insee, que l’on peut retrouver ici.

        Malheureusement, étant donné les classements, on ne peut pas dire que le taux de propriétaires d’un pays conditionne le niveau de vie de sa population.


      • Vipère Vipère 9 novembre 2015 19:01

        @Garance

        On a les droits de l’homme, cocorico ! faudrait pas encore aider tous les français à se loger  ?


      • Sarah 9 novembre 2015 19:07

        @Laurent CRIADO

        « on ne peut pas dire que le taux de propriétaires d’un pays conditionne le niveau de vie de sa population. »

         

        Oui, mais être propriétaire de son logement est une sécurité.

         

        Aux USA, être propriétaire est la situation normale ; la location est considérée comme provisoire, en attendant d’avoir assez pour acheter.


      • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 9 novembre 2015 19:08

        @Garance
        Merci pour votre lecture et votre commentaire.

        Je ne pense pas que ceux qui nous coulent se cantonnent à un seul parti.

        Les professionnels de la politique c’est cela qui plombe le pays.

        Il n’y a qu’à voir l’interview de la Ministre du travail chez Bourdin pour s’en convaincre.

        Votez pour des candidats de la société civile, non rattaché aux gros partis, à toutes les élections c’est le meilleur moyen de passer à autre chose.

        Etant donné l’état du pays, le risque de faire pire est réduit à néant, en revanche l’opportunité de mieux faire est bien réel.


      • sls0 sls0 9 novembre 2015 19:14

        @Sarah
        Vu le prix de l’immobilier aux USA, le pourcentage de propriétaire diminue. En ce moment il y a une forte spéculation dans l’immobilier qui cache un peu, le propriétaire ne correspond pas trop à l’idée qu’on se fait habituellement.

        Il y a eu une période aux USA où la maison se comptait en mois de salaire, c’est fini.


      • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 9 novembre 2015 19:26


        @Sarah
        C’est vrai que le fait d’être propriétaire est souvent associé au sentiment de sécurité.

        Cela a d’ailleurs été très maladroitement évoqué par François Hollande lors de son déplacement en Lorraine le 29 octobre dernier.

        Les USA ne sont peut être pas le meilleur exemple pour illustrer cet état de fait étant donné le niveau de pauvreté de la population.

        http://www.inegalites.fr/spip.php?page=article&id_article=990


      • Sarah 9 novembre 2015 19:45

        @Laurent CRIADO

        « Les USA ne sont peut être pas le meilleur exemple pour illustrer cet état de fait étant donné le niveau de pauvreté de la population. »

        J’évoquais leur mentalité, pas la situation économique.


      • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 9 novembre 2015 20:03

        @Sarah
        Oui je comprends bien.

        Cela n’enlève rien au fait que la mentalité consistant à devenir propriétaire pour accéder à ce pseudo sentiment de sécurité n’est peut-être pas fondée.

        Qu’est-ce que la sécurité induite par ce statut ? Ne s’accompagne t-elle pas aussi d’une longue liste d’inconvénients ?

        Propriétaires ou locataires, le plus important est que tout le monde puisse se loger avec dignité.


      • sls0 sls0 9 novembre 2015 21:28

        @Laurent
        J’ai un furieux sentiment de sécurité et de liberté. Mes biens pèsent 27kg, si on me les volent ça ne me perturberait pas trop.

        Tout ce que j’avais j’ai donné, en même temps j’ai donné les problèmes qui vont avec le fait d’avoir, perdre ce que l’on a en autre.

        La seule chose que je thésaurise c’est les sourires et c’est pas prêt d’être imposable.

        J’ai des gouts simples et paraitre ne m’est pas trop nécessaire ça aide un peu.


      • Sarah 9 novembre 2015 21:30

        @Laurent CRIADO

        « la mentalité consistant à devenir propriétaire pour accéder à ce pseudo sentiment de sécurité n’est peut-être pas fondée. »

         

        Que devient le locataire le jour où il ne peut plus payer son loyer ?

        A surface égale d’appartement et dans le même immeuble, un loyer est généralement beaucoup plus élevé que les charges seules, même en incluant celles du propriétaire.

         

        De plus, un locataire verse des loyers à fonds perdus ; un acheteur qui rembourse devient propriétaire à la fin et dispose d’une monnaie d’échange en cas de nécessité ; au locataire il ne reste rien.


      • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 9 novembre 2015 21:46

        @sls0
        Le curseur de la sécurité dépend effectivement des attentes et des modes de vie de chaque individu.

        Ce qui est une sécurité pour l’un ne le sera pas pour un autre.


      • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 9 novembre 2015 22:08

        @Sarah

        Que devient le locataire le jour où il ne peut plus payer son loyer ?

        Très bonne question. Que devient le propriétaire le jour où il ne peut plus payer son crédit ?

        Dans les deux cas une situation dramatique s’amorce.

        Les experts ne sont pas tous d’accord sur le fait que le locataire jette son argent par les fenêtres. Comme pour toute situation qui consiste à comparer deux solutions, ici il faut décortiquer tous les frais pour savoir qui est gagnant.

        Les « économies » du propriétaire ne sont pas toujours évidente.

        Le loyer n’est pas à fonds perdus il correspond à un service. Un loyer contre un logement.

        Néanmoins je comprends très bien la sécurité que cela peut apporter à certains. Un peu comme le fait d’acheter sa voiture plutôt que la louer.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 novembre 2015 05:32

        @Laurent CRIADO
        Bonjour,
        Si l’ Etat doit faire des économies sur le dos des Collectivités locales, c’est sur ordre de la Commission européenne. C’est elle qui décide (article 121 du TFUE) des politiques économiques des 18 pays, ce qui explique qu’il n’y ait aucun changement quand les gouvernements changent.


        Ces directives s’appellent les GOPé, elles sont publiées tous les ans en Juin, voici la feuille de route de Matignon 2014/2015. La France doit impérativement faire des économies sur les dépenses publiques.

        La seule solution pour échapper au sort qui nous est promis, c’est de sortir de l’ UE le plus vite possible. C’est ce que propose l’ UPR, qui présente des candidats de la vie civile, dans 13 Régions et à la Réunion. Les impôts locaux, ça passe aussi par les Régions.

      • chantecler chantecler 10 novembre 2015 07:38

        @sls0
        Mais oui : on peut vivre d’amour et d’eau fraiche surtout à 20 ans .
        Mais marié avec des enfants et avec l’âge c’est plus pareil .
        Bien sûr que posséder un toit est théoriquement une sécurité de base .
        Parce que louer vous êtes à la merci des proprios .


      • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 10:50

        @Fifi Brind_acier
        Merci pour votre lecture et votre commentaire.

        Effectivement nos politiques, de tous bords, sont à l’écoute (forcée) des instances européennes.

        Des candidats de la vie civile semble une solution pour mettre dehors tous ces professionnels cumulards qui n’ont aucun autre métier à côté.

        Attention, je fais bien la nuance entre certains élus locaux qui s’investissent réellement pour le bien de tous et les « professionnels » où seule leur carrière compte.


      • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 11:45

        @chantecler
        Les situations familiales jouent beaucoup sur les libertés d’action.

        Le locataire est à la merci du propriétaire. Oui et non. Dans l’ensemble les relations se passent bien.

        Un locataire qui paye son loyer et qui reste de nombreuses années dans le logement du propriétaire, pourquoi voulez-vous que le propriétaire s’en sépare ? Si le loyer est correct, les deux y gagnent.

        Si le propriétaire est un rapace, là effectivement il est plus intéressant d’aller voir ailleurs.


      • mimi45140 10 novembre 2015 14:07

        @Laurent CRIADO
        Il ne faut surtout pas confondre être propriétaire et ne plus rien devoir à la banque et être propriétaire et avoir sur les épaule un crédit sur 30 ans .

         Mais comme je l’ai déjà évoqué je pense que l’on passera par une ponction sur l’épargne avant de s’occuper franchement de la tonte des moutons , l’avantage d’une ponction sur les comptes fera revenir un bon nombres de citoyen vers la pierre afin de mieux les tondre , un bien immobilier s’emporte difficilement sous le bras un gros avantage pour nos dirigeants.

      • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 14:41


        @mimi45140
        C’est parfaitement vrai. Tant que vous avez un crédit vous êtes locataire de la banque.

        Ponctionner les comptes pour ramener les gens vers la pierre et les tondre ensuite c’est effectivement une probabilité.

        C’est pourquoi acheter un bien immobilier demande beaucoup de rigueur et une grande analyse pour que l’opération vous libère le plus rapidement possible de votre engagement auprès de la banque.

        C’était le sens de mes articles précédents.

        Celui sur les smicards en Ile-de-France
        http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/smic-et-immobilier-la-169238
        où j’évoquais la piste pour ces personnes de réfléchir à une installation en Province pour mieux vivre. Et non pas comme on me l’avait dit à l’époque pour envoyer les pauvres ailleurs qu’à Paris.

        Celui sur les mensonges de l’immobilier
        http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/immobilier-mensonges-permanents-172886
        où j’exposais l’idée d’une baisse des prix et le cercle vertueux que cela pourrait entraîner.

        Il y a de formidables opportunités en province pour acquérir un logement. Ceux qui peuvent le faire aujourd’hui seront les rois du monde demain s’ils arrivent à accentuer leur indépendance. Financière, énergétique, alimentaire, etc..

        L’indépendance c’est ce qui coulerait les banques et le système.

        C’est clair que les politiques essayeraient de les ponctionner, mais en virant ces professionnels à toutes les élections et en votant pour des candidats indépendants et avec de vrais métiers, la révolte voulue ou attendue par certain passerait tranquillement par les urnes.

        Chacun serait alors libre de posséder son bien immobilier pour tout simplement y vivre et loger sa famille.


      • sls0 sls0 10 novembre 2015 15:29

        @chantecler
        J’ai 3 fois 20 ans.
        J’ai eu une maison comme tout le monde que je me suis payé en 7 ans, je l’ai vendu pour assurer le futur de mes filleuls qui ont fait de bonnes études et ont une bonne situation.
        Je préfère des personnes avec une bonne situation en étant jeunes que des personnes ayant le SMIC et pas loin de la retraite qui attendent un héritage.

        Hormis ma retraite j’ai plus rien, comme j’ai des gouts très simple je vis dans un pays pauvre où les gouts simples dérangent moins. Moins d’un RMI me suffit plus qu’assez pour vivre, comme ma retraite est bien supérieur au RMI, j’ai de quoi aider dans le coin, c’est surtout du scolaire, vu les couts locaux je peux me permettre 2 filleules scolaires à l’université et 7 dans des collèges sérieux. Un budget de 100-150€ mensuel en fourniture scolaire pour les autres que je suis moins.

        Je ne suis ni propriétaire ni locataire de mon lieu de résidence, je suis hébergé, je partage une grande maison avec 5 chambres et trois salles de bains avec 4 étudiantes dont une qui était une filleule scolaire. Bon ma présence améliore les conditions de vie et leur présence m’empêche de passer de con à vieux con.

        Une fois que l’on s’est aperçu que paraitre est assez entropique, on voit l’essentiel, les problèmes d’argent ont tendance à disparaitre.

        Il n’y a pas pire prison que celle où l’on s’enferme soi-même. Les murs sont nos concepts de la vie, notre habitus et c’est notre égo le geôlier.

        Je vois les problèmes des gens qui s’enferment, le sujet de l’article en est un. Comme c’est pas moi qui ai la clé, je suis de peu d’utilité à part dire que s’attacher à tout nourrit le geôlier.


      • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 15:58

        @sls0
        Je comprends votre point de vue et votre état d’esprit.

        Votre situation vous permet d’être libre et de vivre en phase avec votre mode de vie.

        Malheureusement tout le monde n’a pas la capacité ou l’opportunité de se rapprocher de son idéal de vie et certains sont donc obligés de faire des concessions.

        Comme vous le signalez, vous avez eu « comme tout le monde » votre maison et vous l’avez vendu pour vivre pleinement votre idéal.

        Vous pouvez voir les problèmes des gens qui s’enferment et le sujet de l’article en est un selon vous. Au contraire, à mon modeste niveau j’informe les gens pour faire en sorte qu’ils achètent leurs biens au prix le plus juste pour pouvoir accéder le plus rapidement possible à une indépendance tant au niveau financier, énergétique ou alimentaire.


      • sls0 sls0 10 novembre 2015 17:52

        @Laurent CRIADO
        C’est un peu le non-attachement qui me guide, dans ces conditions un attachement à un idéal est difficile.
        Chacun est libre de ses choix, chacun a son mieux ou meilleur.

        Un exemple de mieux local : suite à un cyclone et de la crue qui en a suivi, une maison à été emporté par la rivière. Les meubles étaient stockés chez moi, et il y avait de la place pour loger.

        Pour éviter que ça dure, je me suis impliqué dans la construction d’une autre maison aux normes antisismiques. La maison m’est revenue à 2300€ environ. Ils étaient enchantés de l’évolution du confort. Leur définition du mieux étaient différente de la notre, rien que de l’eau sous pression pour la cuisine et une douche c’était le bonheur.

        Ce cout de 2300€ peut paraitre léger, les matières premières, la main d’oeuvre sont moins chères, l’entraide et très forte et il n’y a personne pour l’interdire. Et surtout la demande est moins luxueuse.

        Aux USA dans les années 50-60 être propriétaire c’était très facile, ici c’est encore le cas.

        En France pour cette même période le cout a été multiplié par cinq, en connaitre les causes permettrait éventuellement d’en diminuer les effets, pour avoir connu l’époque, le maçon était aussi heureux que maintenant si ce n’est plus.


      • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 18:11

        @sls0
        L’entraide et le partage sont des valeurs très nobles.

        Bravo pour votre dévouement.

        Votre expérience me fait penser à celle de Michael Reynolds.

        Je ne sais pas si vous connaissez, c’est l’inventeur des Earthship, un concept absolument génial de maison autonome.

        Lors d’événements climatiques dévastateurs, en Asie si ma mémoire est bonne, il s’était rendu dans les pays touchés avec des bénévoles de son entourage pour construire des modules autonomes avec des matériaux récupérés sur la catastrophe.

        Le résultat est époustouflant pour la population locale.

        Ici en France, le concept se développe, il y a un rédacteur qui avait justement fait un article sur les Earthship le mois dernier.

        Il m’avait informé que les lignes commençaient à bouger et qu’un chantier était en cours, je ne saurai plus vous dire où mais on doit pouvoir le retrouver facilement.

        S’il passe par là, qu’il n’hésite pas à venir nous préciser toutes les dernières infos.

        En France, les prix ont été multiplié par 10 de 1975 à 2011.

        Je connais effectivement beaucoup d’entrepreneurs en bâtiment qui vivaient bien mieux dans les années 80 que maintenant.


      • dobertou 10 novembre 2015 22:49

        @mimi45140
        surtout quand des trentenaires s’endettent sur 20 ou 30 ans pour acquérir un bien immobilier, mais ce n’est pas un problème pour les fils de certains ministres, à qui le fisc ne demande absolument rien. Un français lambda qui ne pourrait justifier de l’origine de l’argent pour se payer un appartement de plusieurs millions d’euros se retrouverais lui en prison avec quelques perquisitions


      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 13 novembre 2015 09:56

        @Laurent CRIADO

        DITES CELA aux propriétaires parisiens qui louent des apparts insalubres et qui n’ont pas Baissé leurs loyers de 20 % COMME PREVOIT LA LOI ALUR !!!!!!!

        ils vont bien RIGOLER !!!!!!!!!!!!!!!!

        NOUS SOMMES DEMUNIS DEVANT DES GROUPES INTERNATIONAUX COMME P.............I.. P................Y = FINANCE INTERNATIONALE §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


      • HELIOS HELIOS 15 novembre 2015 15:51

        @sls0


        ... encore une fois, ce que vous ne possédez pas ET qui est indispensable pour vivre, un toit par exemple, il faut que les autres vous le fournissent. donc, soit vous le payez (avec un sourire, certes, tant que cette monnaie est acceptée), soit vous le volez.

        vous êtes honnête et respectueux, ok, je n’en doute pas, que ferez vous lorsque vous ne pourrez plus payer ? Vous serez a la charge de la société, c’est a dire que les autres paieront pour vous. Il semble que vous vivez là où il y a encore de l’espace libre, non attribué par les « bienes nacionales »... parfait. En Europe, cela n’existe plus, tout est occupé !

        Rappellez vous, un proprietaire est quelqu’un qui a soustrait de son revenu, la valeur de son bien. Comme la cigale et la fourmi, vous connaissez la fable, ne ressentez vous pas une sorte d’immoralité à se sentir libre de ne pas prévoir l’avenir ? de laisser votre avenir a la charge des autres ?

      • Vipère Vipère 9 novembre 2015 18:43

        Bonjour l’auteur

        « L’intention est louable, mais les conséquences seront lourdes. Comment feront ces nouveaux propriétaires quand ils ne pourront plus acquitter des impôts locaux devenus himalayens ? »

         l’Etat a les moyens de déloger qui il veut !

        Les propriétaires n’ont rien dit quand l’Etat a expulsé les locataires, puis un jour ce sera le tour des propriétaires...


        • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 9 novembre 2015 19:16

          @Vipère
          Merci pour votre lecture et votre commentaire.

          Effectivement l’Etat a les moyens de déloger qui bon lui semble.

          Les propriétaires de demain sont peut-être aujourd’hui des locataires.

          Dans l’ensemble les relations propriétaires / locataires se passent très bien. Bien sûr il y a des abus des deux côtés.

          Arriver à des expulsions des uns ou des autres n’est jamais une bonne nouvelle.

          Le logement c’est avant tout un besoin fondamental avec des hommes, des femmes et des enfants et pas seulement des statistiques.


        • Et hop ! Et hop ! 10 novembre 2015 10:44

          @Vipère

          Oui, et quand une famille qui ne peut plus rembourser son crédit parce que Monsieur ou Madame sont au chômage, se fait saisir et jeter à la rue avec ses enfants par sa banque, il n’y a aucune manifestation, aucun reportage de la TV, aucun article dans le journal, aucune protestation, aucune solidarité, aucune indignation, le associations militantes sont absentes ; 

          Droit au logement, le NPA, Droit devant !, les artistes et autres intellectuels pétitionnaires contre les expulsions, ne s’intéressent qu’aux familles d’étrangers.

        • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 13:56

          @Et hop !
          Les expulsions de locataires ou de propriétaires sont des traumatismes pour les deux.

          Le logement est un besoin fondamental, si l’humain ne peut plus se loger, que fait-il ?

          Les personnes que l’on encourage à acheter alors qu’elles ne sont pas solvables, c’est irresponsable et machiavélique.

          L’élargissement du PTZ, décidé par le Président pour le 1er janvier 2016, c’est justement sur ces « cadeaux » que l’attention des acheteurs doit être portée. Le cadeau n’existe pas, il est empoisonné.

          Quand on sait derrière tout ce qui se prépare pour les propriétaires, les petits, ceux qui achètent juste pour se loger, le piège est parfait.

          Un peu le même qui est en train de se refermer sur le diesel.
          Convertir la totalité des utilisateurs au diesel grâce à des « cadeaux » et une fiscalité qui l’avantage pour ensuite tondre tout le monde en les matraquant fiscalement.

          Ici nous sommes dans le même cas de figure.


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 13 novembre 2015 09:58

          @Vipère

          bravo BIEN ECRIT  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


        • sarcastelle 13 novembre 2015 11:44

          @Vipère

          Vous paraissez confondre propriétaires-loueurs et propriétaires occupants. 

        • Vipère Vipère 9 novembre 2015 18:56

          Le pays des « droits de l’homme » est dépassé par la Roumanie, où tous sont quasiment propriétaire, pitoyable !

          « Des Roumains quasiment tous propriétaires

          Dans ce domaine, le champion toute catégorie est, surprise, un nouvel entrant : la Roumanie. Près de 96,6% des Roumains détiennent en effet un appartement ou une maison. La Lituanie (92,3% de propriétaires) et la Croatie (92,1%) complètent le podium. De quoi faire rêver nos concitoyens. Du côté des grandes puissances du Vieux Continent, tous font mieux que la France. Que ce soit l’Italie (72,9% de la population détient son logement) ou le Royaume-Uni (67,9% de propriétaires immobiliers). Sans parler de la situation de l’autre côté des Pyrénées où 82,7% des Espagnols sont propriétaires. »


          • sls0 sls0 9 novembre 2015 19:08
            • 1) A partir des années 70 on a commencé à faire des cadeaux fiscaux au plus riches.
              L’argent dégagé a permis aux plus riches de prêter à l’état qui avait moins de rentrées fiscales.
              Pas idiot comme système du moins quand on fait parti des plus riches, une rente à vie sur le compte de ses concitoyens.
            • 2) La dette, c’est de l’argent au présent à rembourser plus tard.
              Cet argent, en restant basique à permis d’améliorer notre ordinaire sur le compte du futur.

            Si un état à quelques problèmes d’argent, à partir de 2016, il y a une directive européenne qui lui permettra de tondre tout ce qui dépasse 100.000€ sur nos comptes. Ca prendra une micro seconde.

            Comme ça ne concernera que 40% de la population, il y a peut être une bonne partie des 60% des gens qui ne trouveront pas cela injuste, politiquement c’est faisable.

            Surtout si on emploie la raison (2) dans le style ’’on ne peut pas laisser une telle dette aux générations futures, ces dettes ont fait une partie de votre richesse car les impôts que vous n’avez pas payé sont parti dans votre richesse’’

            Imparable, le premier qui râle on le traitera d’égoïste qui a bâti sa richesse sur le compte de ses enfants ou des enfants des autre. C’est assez basique comme raisonnement, il y aura des Sapir, Lordon,Berruyer, ect.. qui mettront en avance la raison (1) mais comme d’habitude la majorité écoutera le message des médias.

            L’immobilier dans tout cela. 57% de propriétaire, ça devient une majorité, on joue moins sur du velours mais il sont captifs. On peut taper dans les 40% qui dépassent un plancher sans problème et pour ceux qui râleront même système qu’au paragraphe précédent.

            Du captif, on ne coupe pas ce qui dépasse, on justifie les taxes par rapport à la dette pour les générations futures.

            Les plus riches dans cela, il ne faut pas s’inquiéter, on fera des lois ou des niches qui iront bien, depuis les années 70 on maitrise, on sait trouver les excuses ou raisons qui vont bien.

            La rente va être remplacée par un sacré cash vu l’appauvrissement dû à une moindre énergie disponible un cash permettra d’investir dans quelques choses qui correspondent mieux aux conditions à venir, le coup de la dette a quand même vécu plus de 50 ans, tout s’use.



            • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 9 novembre 2015 19:34

              @sls0
              Merci pour votre lecture et votre commentaire.

              Ce que vous décrivez là s’est passé à Chypre qui a servi de ballon d’essai.

              Sur l’opposition « pauvre » et « riche », c’est de toute façon ce que recherchent systématiquement les politiques, à savoir le clivage. Monter une partie de la population contre une autre, pendant ce temps là ils s’occupent de faire les poches de tout le monde en toute tranquillité.

              Malheureusement, beaucoup de propriétaires ne sont pas riches et le sont ou le seront uniquement grâce aux « aides » de l’Etat.

              Pour l’Etat plus de propriétaires c’est plus de rentrées fiscales à tous les niveaux et le meilleur moyen de rendre « docile » une population prise à la gorge pour rembourser ses dettes.


            • sls0 sls0 9 novembre 2015 21:14

              @Laurent CRIADO
              Sur l’opposition « pauvre » et « riche », c’est de toute façon ce que recherchent systématiquement les politiques, à savoir le clivage.

              Le pauvre est plus facile à définir que le riche.
              Le salaire médian de 1730€ peut aider, je le préfère au salaire moyen de 2200€. Il faut mettre un repère, je choisi arbitrairement le salaire médian qui à le mérite d’exister.
              En dessous de 1730€ on est moins à l’aise.
              Au dessus on est plus à l’aise, mais c’est pas pour cela qu’on est riche.

              Il y a le dernier centile le 1% les plus riches, plus de 9000€ de revenus par mois.

              Le riche pour le clivage c’est pas idiot de le mettre au niveau d’un chef, une ’’barrière’’ sociale ça aide, l’autre est plus facile à différencier.
               2500-3000€, ça le place un peu au dessus du salaire moyen ce qui fait une grosse minorité ’’différente’’. Il suffit de ne pas bouger le plancher pour grignoter vers le bas automatiquement en douceur.

              Le riche tel que je le conçois, ses revenus viennent de l’argent qu’il a. Il est dans l’impossibilité de dépenser ses gains, le ruissellement riches>pauvres comme disent certains. Liliane Bettencourt peut servir d’exemple, elle est dans l’incapacité de dépenser ses 4,5 millions d’euros de dividendes mensuelles à moins d’acheter 150—200 sacs Vuitton par jour. Par facilité, je ne prends en compte que les dividendes dans cet exemple.
              C’est la richesse automatiquement exponentielle sans rien faire qui ne sert de critère pour définir le riche non utile à la société. Celle qui donne accès à un robot de trading qui apportera 8-10% par an automatiquement.

              Les gestes fiscaux dont je parlais plus haut, ce n’est pas le bas du 1% à 9000€ qui en a le plus profité et en plus ils n’ont pas les moyens de s’acheter du politique ou des médias.


            • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 9 novembre 2015 21:41


              Le débat riche contre pauvre sera toujours éternel.

              La richesse est relative.

              Ce dont vous parlez concerne apparemment plus la rente que le fait de très bien gagner sa vie.


              • Arthaud Arthaud 9 novembre 2015 22:39

                Excellent papier, mais .. vous employez le futur, vous dites « demain »..


                C’est pas aujourd’hui qu’on est déjà tondu ? 

                L’état encaisse 300 milliards (je parle pas de collectivités territoriales ni de la SS), 300 000 Millions ! 

                ça fait combien en moyenne par contribuable ?

                Et l’état n’en a jamais assez, court à bout de souffle à la dette ..

                La seule proie encore un peu grasse pour l’état, c’est l’immobilier

                La France est le plus grand pays d’Europe (hors Russie) : une gigantesque ressource qui s’ajoute « au bâti » .. petite curiosité : les 400 000 Km2 de terres agricoles sont en ce moment les terres les moins chères d’Europe, voire du monde .. 

                L’état à son idée ..

                Terrible à constater, mais un de mes commentateurs disait qu’il avait préféré acheter en Allemagne .. 90 m2 à 90 000 Euros .. tout comme y faut. Centre ville, pratique pour lui.

                Terrible à constater. 

                Bah ! les Français ne retrouveront plus jamais la combativité qu’ils avaient en 1789

                • RICAURET 9 novembre 2015 22:49

                  @Arthaud
                  pas si sur le frigo se vide petit a petit


                • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 9 novembre 2015 22:55

                  @Arthaud
                  Merci pour votre lecture et pour votre commentaire.

                  Effectivement, la tonte est déjà en marche mais demain ce sera jusqu’au os !

                  L’immobilier c’est le monde de la grande illusion. Tout le monde a l’impression d’être riche mais personne ne l’est.

                  Il reste encore un peu d’argent à prendre grâce à l’immobilier, c’est vrai.

                  Sans partir aussi loin que les pays que vous évoquez, il est possible d’acheter des biens en France qui sont intéressants, à condition de les acquérir avec bon sens.

                  Définir son projet de vie, chercher ou pas à acquérir un bien qui y correspond, étudier le bien et son environnement, tout passer au scanner pour au final acheter à un prix juste et réaliste.

                  Depuis 1789 il y a sans doute eu un phénomène d’embourgeoisement !


                • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 9 novembre 2015 23:09

                  @RICAURET
                  Des gens qui n’ont plus rien, ne risquent plus rien.

                  Mais bon, les politiques sont forts pour cliver les gens et ainsi continuer à ruiner le pays en s’en mettant au passage dans les poches.


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 novembre 2015 05:36

                  @Arthaud
                  Les Allemands sont très peu propriétaires, ils préfèrent louer un grand appartement plutôt que vivre dans un petit.


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 novembre 2015 06:08

                  @RICAURET
                  Ah, quelle aubaine, vivement la misère pour espérer la révolution et le Grand soir !
                  J’ai déjà entendu cela par de nombreux militants de GÔOche.
                  En somme les politiques économiques menées par l’Union européenne vous conviennent très bien..., Vive la précarité, vive la pauvreté, vive la misère, vive le chômage et les hausses d’impôts !!


                  Et bien sûr, vive la guerre civile dont vous sortirez vivant et apparatchik...
                  C’est ballot que ces merveilleuses perspectives ne semblent pas enthousiasmer les Français... 

                  Je suis de Gauche, j’espère bien que l’ UPR arrivera à sortir la France de l’ UE et à éviter tous ces malheurs aux Français. Quand on voit en Grèce le résultat de la Gôôche, il vaudrait mieux éviter de se faire SYRISER encore une fois... !

                • chantecler chantecler 10 novembre 2015 07:43

                  @Laurent CRIADO
                  Si la mort accélérée .
                  Dehors par exemple .


                • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 10:54

                  @Fifi Brind_acier
                  Quand ce choix est possible pourquoi se priver.

                  Si au final, l’humain gagne à vivre ainsi c’est le principal.


                • Et hop ! Et hop ! 10 novembre 2015 11:32

                  @Fifi Brind_acier


                  «  Ah, quelle aubaine, vivement la misère pour espérer la révolution et le Grand soir ! 
                  J’ai déjà entendu cela par de nombreux militants de GÔOche.  »

                  Vous avez raison. Surtout que les révolutions ne sont jamais faites par les peuples misérables et opprimés, mais toujours par une classe bourgeoise pour renverser la classe dominante au pouvoir et prendre sa place.

                  Plus les gens sont pauvres, moins ils sont disponibles pour faire de la politique et se révolter. 

                  Contrairement ) ce qu’enseigne l’histoire républicaine, le peuple n’a joué aucun rôle dans la Révolution française, qui a été faite par la bourgeoisie triomphante, la bourgeoisie d’affaire et de finance, pour renverser le Clergé et la Noblesse et instaurer le régime libéral manufacturier anglais. Il n’y avait aucun représentat du peuple parmi les députés du Tiers État, que des bourgeois ou des nobles intéressés aux affaires, Philippe-Égalité, Marat, Danton, Saint-Just, Carnot, Robespierre, Le Chapellier, etc.

                  Le modèle était la Grande révolution anglaise qui était déjà la prise de pouvoir par la bourgeoisie marchande et financière. Les révolutionnaires sont toujours des bourgeois, le plus souvent des grands bourgeois comme Marx, Lénine, Trotsky, Chéguévara, etc.








                • RICAURET 9 novembre 2015 22:48

                  si on me taxe sur un revenu fixtif je demande le remboursement de mes impots car actuellement le pret n est pas retenu pour mes impots
                  je perd 800€ par mois soit 9600€ de moins sur mes revenus
                  je ne suis pas le seul dans ce cas mais cet argent je ne l ai pas, ne l ai jamais eu mais apres j aurai toujours les memes revenus ça ne changera rien car le impots locaux et taxe habitation ont quadruple
                  le tout represente plus de un trimestre par an ( sur marseille )

                   d ici qu ils hypothequent nos maison


                  • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 9 novembre 2015 23:05

                    @RICAURET
                    Merci pour votre lecture et votre commentaire.

                    Je comprends parfaitement votre désarroi. Cette mesure serait absurde.

                    Ces nouvelles réformes risquent de toucher un grand nombre de propriétaires qui ont déjà du mal à boucler leur fin de mois.

                    Que se passera t-il s’ils ne peuvent pas payer leurs impôts ?

                    Cela n’arrivera certainement pas parce qu’ils se seront privés de tout pour pouvoir payer. Ou pire prendront des crédits à la consommation pour les payer.

                    C’est pourquoi je conseille vivement de décortiquer toutes les composantes d’un logement lors d’un achat. L’imposition en est une.

                    Acheter sans analyser profondément un bien et son environnement c’est prendre le risque de tout perdre. Argent, santé, famille.


                  • HELIOS HELIOS 9 novembre 2015 23:57

                    @Laurent CRIADO



                    ... un pauvre n’a pas d’argent, l’état ne peut pas le tondre.

                    ... un riche se défend si bien que l’état ne peut pas lui prendre ce qu’il a.

                    ... la classe moyenne, par contre, celle qui est propriétaire et qui n’a en principe pas besoin d’aides de l’état... elle peut être tondue et retondue, elle cherche a bosser plus, a faire des économies a s’organiser... et tout cela pour qu’on puisse a nouveau la tondre.

                    et pour que cette classe moyenne ne puisse échapper a rien, le chômage la guette, la possession d’un compte a l’étranger surveillée, les placements de moins en moins rentables... bref, bref, bref...au secours.....................

                  • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 07:52

                    @HELIOS
                    Merci pour votre lecture et votre commentaire.

                    Vous oubliez aussi par exemple l’effacement progressif de l’argent physique avec l’abaissement à 1000 € pour les paiements en liquide.

                    Les politiques ne manqueront jamais d’imagination pour nous faire les poches.

                    Le seul moyen de les virer est de voter à toutes les élections pour des candidats qui ne sont pas des professionnels de la politique et donc forcément qui ne dépendent d’aucun gros parti.


                  • goc goc 10 novembre 2015 00:01

                    @ l’auteur
                    Merci pour cet article clair et précis
                    Comme disait Artaud, l’immobilier c’est le dernier endroit ou l’État peut encore pomper de l’argent.

                    Après avoir tondu les salariés, surtout les petits cadres, il ne leur reste plus qu’a pomper les petits propriétaires.

                    Ce n’est pas pour rien que les banques exigent de plus en plus d’apport aux futurs acquéreurs, c’est juste pour garantir que dans tous les cas, ces mêmes banques gagneront plus d’argent en saisissant le bien, plutôt qu’en attendant le remboursement complet du prêt (ne pas oublier qu’un propriétaire saisi devra continuer à payer même après la vente (à bas prix entre margoulins) du bien, et sans oublier aussi que les dommages et intérêts ne sont pas imposables (déjà que la banque prête l’argent qu’elle n’a pas, et en plus elle ne payera pas d’impôts dessus)

                    Comme je l’ai écrit ici à plusieurs reprises, la seule solution pour sortir de la crise actuelle, c’est de diviser le prix de l’immobilier par deux, aussi bien au niveau de sa valeur que des loyers et des remboursements de crédit (en échange d’une baisse des salaires de 10% pour nous rendre plus compétitifs- la baisse des charges découlant du retour au plein emploi)
                    et tant pis pour les banques. Ça permettra de les nationaliser a bas cout après leurs faillites et par la suite, ça permettra aussi d’installer l’impôt unique fixe pour tous, à la source (donc avant évasion fiscale)
                    Et bien sur on annule les intérêts de la dette et on suspend pour 5 ans le remboursement du capital.
                    Ensuite on propose aux paysans un moratoire sur leurs dettes en échange du passage au tout bio (donc sans produits chimiques ni usines a viandes hormonées) avec obligation des hypers, de vendre du bio (façon polie de faire du protectionnisme)


                    • Arthaud Arthaud 10 novembre 2015 01:04

                      @goc


                      « la seule solution pour sortir de la crise actuelle, c’est de diviser le prix de l’immobilier par deux, »

                      Oui. Mais c’est pas l’état qui vous suivra .. ni les notaires, ni les banquiers, ni les agents immobilier

                      C’est pourtant ce à quoi il faudrait arriver, comme d’ailleurs toute la suite que vous recommandez. 

                      Vous avez vu l’émission de Lenglet ? la coop du Coteau ?

                      Mais globalement, la situation semble bien bloquée .. jusqu’à l’éclatement

                      L’auteur a raison qui prodigue de judicieux conseils à usage quasi individuel .. heureusement, il existent quelques solutions qui permettent de pas se voir précipiter dans le vortex .. et surtout, refuser les PTZ, remèdes soignant les symptömes et pas du tout les causes.


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 novembre 2015 05:44

                      @goc
                      Et qui va appliquer votre super programme ?
                      L’UPR, qui a les pieds sur terre, propose en sortant de l’ UE de consacrer les 14 milliards que l’ UE nous coûte chaque année, à la construction de logements sociaux, pour augmenter le parc immobilier.


                      C’est la rareté qui fait monter les prix. Plus l’organisation administrative imposée par l’ Europe d’entasser les gens dans les mégalopoles, ( la banane bleue) , tout en désertifiant le reste du territoire.

                      Le retour à la souveraineté permettra une autre organisation du territoire, à commencer par la fin ds délocalisations d’entreprises, et la réindustrialisation du pays. 

                    • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 08:30

                      @goc
                      Merci pour votre lecture et votre commentaire.

                      Effectivement l’immobilier, au niveau de prix actuel, ruine toute l’économie du pays.

                      Une baisse significative des prix serait bénéfique pour toute l’économie, mais surtout au final, pour chaque individu.

                      La charge immobilière pour une entreprise est le deuxième poste de dépense derrière la masse salariale. Il ne serait pas nécessaire de baisser les salaires pour être très compétitifs, la seule baisse de l’immobilier serait une réelle bouffée d’oxygène.

                      C’est en achetant avec bon sens et au juste prix que l’on peut réguler un marché.


                    • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 10:09

                      @Arthaud
                      C’est clair que tout ce petit monde n’est pas forcément favorable à une baisse des prix et pourtant ils seraient loin d’être perdants.

                      Des prix plus justes apporteraient un surplus d’activités. On peut déjà le voir avec les micros baisses où tous les réseaux ont enregistré des pics de volumes par rapport à 2014.

                      Notaires, banquiers et agents immobiliers gagneraient donc moins sur chaque vente mais s’y retrouveraient grâce à des volumes de ventes annuelles plus conséquents.

                      Concernant l’Etat, les ménages injecteraient des milliards dans le circuit économique grâce à la part de leur budget qui ne seraient plus concentrée sur le seul poste immobilier. Consommation qui amèneraient TVA, embauche dans les entreprises pour faire face à l’activité, moins de chômeurs, des impôts sur les sociétés en plus, etc...

                      C’est un cercle vertueux.

                      Je n’ai pas vu l’émission d’hier soir je vais regarder en replay si c’est disponible.

                      Si les grands médias commencent à « taper » sur l’immobilier trop cher... Whaouuuhhhh... Quel changement !

                      Merci de signaler qu’il existe effectivement des solutions pour acheter, si c’est le projet que l’on se donne, sans se faire avoir.

                      Lors d’un achat immobilier tout doit être passé au crible. De la sorte on s’aperçoit qu’un grand nombre de biens ont des valeurs qui ne reposent sur rien d’autres que des sables mouvants.

                      Pour l’article c’était pour mettre en évidence l’importance d’étudier le poids de l’imposition dans le prix d’un bien.

                      L’élargissement du PTZ est la nouvelle illusion pour tenter de maintenir l’immobilier à flot mais il ne règle rien, bien au contraire.


                    • Et hop ! Et hop ! 10 novembre 2015 10:21

                      @Fifi Brind_acier

                      Je pense que la construction actuelle de logements sociaux est largement suffisante, le problème c’est que ces HLM sont systématiquement attribués à des familles d’immigrés étrangers, de préférence clandestins, qui sont prioritaires sur les Français.

                      La construction de nouveaux logements dans les grandes agglomérations coûte très cher, le terrain coûte cher, les transports coûtent cher. Mais il y a en province un grand nombre de logements désaffectés, des petites villes magnifiques qui sont devenues des villes fantômes, comme Sauveterre-de-Rouergue qui est passée de 6 000 habitants à 600. Il faut relocaliser l’activité économique, d’abord en France, ensuite en province.

                      Il faut rétablir la DATAR supprimée à la demande de la CEE et reprendre la planification territoriale.

                    • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 11:03

                      @Fifi Brind_acier
                      Il y a une opportunité formidable à saisir en répartissant mieux l’activité économique sur tout le territoire.

                      Cela supprimerait les zones tendues pour l’immobilier, entraînant une correction automatique des prix puisque les gens pourraient mieux choisir les territoires où ils souhaitent travailler.

                      Il n’y a pas forcément la nécessité de construire plus.

                      Tous les territoires en profiteraient et au final chaque citoyen.


                    • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 13:08

                      @Et hop !
                      La désertification joue un rôle important dans la construction massive de logements, sociaux ou pas, dans les zones dites tenduee.

                      Une redynamisation des territoires est possible et une chance à saisir pour donner une impulsion à l’économie française mais surtout redonner une qualité de vie, oubliée, aux Français.

                      Les attributions de logements ne sont pas toujours très transparentes. Des tensions et des incompréhensions naissent auprès de ceux qui attendent depuis des années.


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 novembre 2015 18:22

                      @Et hop !
                      Tout est lié, si la France retrouve la souveraineté et ses frontières, l’ UPR prévoit un référendum sur l’immigration, question qui divise, pour que la question soit enfin réglée. Les Français diront ce qu’ils souhaitent. L’aménagement du territoire comprend à la fois les relocalisations d’entreprises, le logement et les services publics. Sans emploi, personne n’ira habiter la France profonde et la désertification continuera...


                    • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 18:34

                      @Fifi Brind_acier
                      Pour certains salaires, et pas emplois, il est possible d’en trouver sur toute la France même dans les endroits les plus reculés.

                      C’était une réflexion d’un de mes articles précédents.

                      La population qui s’installe sur un territoire amène la vie. Elles ont besoin de consommer, de services et c’est un cercle vertueux qui s’engage.

                      Cela pourrait même ramener des services publics abandonnés.


                    • Sarah 11 novembre 2015 14:21

                      « Une redynamisation des territoires est possible et une chance à saisir pour donner une impulsion à l’économie française mais surtout redonner une qualité de vie, oubliée, aux Français ».

                      « La population qui s’installe sur un territoire amène la vie. Elles ont besoin de consommer, de services et c’est un cercle vertueux qui s’engage. »


                      Evident et peut être étendu à d’autres domaines mais il n’y pas de dynamique en France.

                      Y règne la logique comptable, autant dans les ministères, les administrations que dans beaucoup d’entreprises.


                      Ce que proposez n’est pourtant ni audacieux, ni risqué ; cela ne peut que marcher, mais une redynamisation et un cercle vertueux implique de leur faire renoncer à une de leurs vaches sacrées : le fameux équilibre des comptes.


                    • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 11 novembre 2015 17:06

                      @Sarah
                      La logique comptable...

                      Ce que beaucoup oublient c’est qu’avant de compter quoi que ce soit, il faut faire en sorte de pouvoir compter quelque chose...

                      La renonciation à l’équilibre des comptes, si on regarde bien, il semblerait qu’ils y ont renoncé depuis pas mal de temps déjà, non ?

                      L’audace est peut-être dans la simplicité.


                    • gerard5567 10 novembre 2015 00:37

                      Excellent article. Une « réforme audacieuse », dont nos gouvernants se gargarisent tant, serait de baisser, à terme, les prix de l’immobilier, les loyers et, surtout, les impôts locaux. Cela créerait du pouvoir d’achat. Question impôts locaux, en Allemagne, je paie en un an ce que je payais en un mois à Strasbourg, à superficie égale. L’Allemagne est l’un des pays d’Europe aux prix immobiliers les plus bas, exception faite de quelques grandes villes comme Munich et, depuis quelque temps, Berlin. Un bémol cependant : l’impôt sur le revenu est beaucoup plus élevé en Allemagne qu’en France.


                      • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 08:41

                        @gerard5567
                        Merci pour votre lecture et votre commentaire.

                        La réforme audacieuse serait très rapide et très simple à mettre en oeuvre.

                        Que l’Etat arrête d’intervenir tout le temps pour soutenir le marché immobilier.

                        Sans incitations fiscales, le marché se régulerait à la baisse.

                        L’exemple que vous donnez pour vos impôts locaux est hallucinant.

                        Dans mon article précédent j’avais pris l’exemple de l’Allemagne où justement les prix de l’immobilier de 1975 à 2011 ont été multiplié par un peu plus de 2 alors qu’en France ils l’ont été de 10 !


                      • elpepe elpepe 10 novembre 2015 02:05

                        Oui ca fait trois ans que je dis que les impots locaux vont depasser le toit de votre maison, ma foi beaucoup vont perdre le seul toit qu il avait sur la tete,
                        Malheuresement personne ne comprend que tout cela sert a payer les salaires des fonctionnaires et leurs retraites, donc la solution serait une diminution drastique du nombre de postes de fonctionnaires, de 30 a 40%, et le plafonnement de leurs retraites,
                        Ainsi que le plafonnement du chomage et des retraites du prive d ailleurs, mais cela obeit a une autre logique, celle de la competitivite et motivations des actifs, car il faut attirer les meilleurs pour survivre ...

                        L equation est simple, l economie reelle s effondre, les seniors qui avaient de bon salaire ont perdu leur job, les marges des entreprises sont quasi nulles, car elles ne sont plus competitives, depuis longtemps. Ca leur prendra 10 a 20 ans pour recouvrer leur competitivite, si les conditions devenaient favorables, par contre d autres entreprises etrangeres pourraient combler le gap, entre temps, a la condition de les attirer ...

                        La France doit vendre la maison pour continuer a maintenir son train de vie, et par la meme ils vendent biensur la votre, mais a qui ?

                        En effet il est tres probable que les prix de l immobilier s effondrent
                        Mais les petits malins qui pensent racheter a bas prix, devraient bien regarder leur arriere train car il est bien possible qu ils perdent leurs jobs et mises en banques avant meme de pouvoir y penser ...

                        Aussi l insecurite, les zones de non droit qui se comptent par milliers, les attentats islamiques, l immigration , fait que personne ne veut investir en France, a l exception si la Rolls est bradee au prix d une 2CV smiley


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 novembre 2015 05:53

                          @elpepe
                          Vos théories libertariennes n’ont aucune chance de prospérer en France, vous plaidez dans le désert.


                          Les impôts servent à construire des biens publics et des infrastructures qui ne rapportent rien : les routes, les équipements sportifs, les écoles, et à entretenir l’existant.

                          Et ils servent aussi à faire fonctionner le modèle social auquel les Français sont particulièrement attachés, car il redistribue 50 % de la richesse produite.

                          Les directives de Bruxelles étant les mêmes partout, c’est grâce à notre modèle social issu du CNR que nous ne sommes pas dans la même situation que les Grecs, mais nous en prenons le chemin si nous restons dans l’ UE.


                          Il n’y a que dans votre imagination que les fonctionnaires ne servent à rien.
                          Risque pas que les Français souhaitent le Bangladesh dont vous rêvez !

                        • Et hop ! Et hop ! 10 novembre 2015 10:09

                          @elpepe

                          Pourquoi vous proposez de réduire toutes les dépenses de l’État (salaire des infirmières, des instituteurs, des policiers, des gendarmes,..) sauf une.

                          Sauf les 50 milliards par an d’intérêts payés aux banques internationales au titre de la prétendue dette de l’État (soit la totalité des recettes de l’impôt sur le revenu) + encore au moins 50 milliards d’intérêts payés au titre de la dette des collectivités territoriales et des administrations centrales, parce que leurs investissements ne sont plus budgétisé.

                          Pourquoi la plus importante des dépenses de l’État et la plus inutile, vous ne proposez pas de la réduire ?

                        • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 10:25

                          @elpepe
                          Merci pour votre lecture et votre commentaire.

                          Avec une baisse généralisée, un cercle vertueux se créerait et la situation ne serait pas aussi noire que certains nous prédisent.

                          Bien penser son achat immobilier, étudier le projet avec rigueur, décortiquer le bien et son environnement c’est aujourd’hui à la portée de chaque acheteur.

                          C’est en achetant avec bon sens et au juste prix que le marché peut se retourner. Très peu de biens peuvent justifier, de par leurs qualités intrinsèques, les niveaux de prix auxquels ils ont proposés.

                          Les gens prennent de plus en plus conscience que surpayer aujourd’hui un bien c’est s’enchainer éternellement. Les mentalités sont en train de changer.


                        • elpepe elpepe 10 novembre 2015 10:40

                          @Fifi Brind_acier
                           Bonjour Fifi comment allez vous ?
                          Je ne plaide pas, ni ne preche, car je n ai ni la pretention et cretinerie de pouvoir influencer quiconque, et encore moins changer quoi que ce soit, ou fut

                          Personne n a envie de lacher son steack, et il serait dangeureux de vouloir le lui retirer.

                          En fait je joue au tierce, je fais un pronostique,
                          Je sais c est pas bien de jouer et j essaye de me corriger


                        • elpepe elpepe 10 novembre 2015 10:52

                          @Et hop !
                          Bonjour

                          100% avec vous, la premiere mesure que Hollande aurait du prendre etait de progressivemnt museler la finance, et regagner l independance de l etat, sachant que sa seule legitimite reside dans son pouvoir de nuire, donc de destruction et donc armee,
                          L etat ayant reduit considerablement le budget de cette derniere, une erreur tres grave, il faut une armee forte

                          Ma pensee est differente neanmoins, car pour se debarasser de la chienlit de la finance il faut s en donner les moyens, et donc depenser beaucoup moins
                          C est pour cela que l on voit Hollande faire tout le contraire, car en fait il defend vos interets immediats de rentiers, mais sacrifie les generations a venir d esclaves.
                          C est tout le probleme de l exception francaise, je la qualifie mois de contradiction francaise, et ceux quoi ont l argent donc le pouvoir, n ont pas du tout envie de la resoudre ... en informatique on parle d interlock


                        • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 11:13

                          @Fifi Brind_acier
                          Le service public est une valeur à laquelle les Français sont attachés.

                          Payer des impôts pour avoir en contrepartie un service public de qualité c’était la promesse de départ.

                          Aujourd’hui, les impôts sont de plus en plus élevés pour des services qui le sont moins.

                          Cela peut irriter certaine personne de ne pas avoir la contrepartie promise au départ. Ce qui paraît logique.

                          Sur le nombre de fonctionnaires, il y a sans doute des branches où ils ne sont pas assez (santé, sécurité par exemple) et d’autres où ils sont trop nombreux par rapport aux missions. Des ajustements sont sans doute à étudier.

                          Quand un service est de qualité personne ne trouvera qu’il le paye trop cher.


                        • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 12:06

                          @Et hop !
                          La question de la dette est effectivement à étudier.

                          Telle qu’elle existe, elle est perpétuelle et mécaniquement il ne sera jamais possible de la rembourser...

                          Aux profits des banques !


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 novembre 2015 18:28

                          @Laurent CRIADO
                          La privatisation des services publics est dans les tuyaux de la Commission européenne.
                          La technique utilisée est de laisser les services publics se dégrader pour justifier à un moment donné de les privatiser. C’est l’ OCDE qui l’explique depuis 1996 en ce qui concerne l’école, mais visiblement la méthode est appliquée partout.
                          Il faut défendre les services publics et les protéger de la privatisation.


                        • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 18:45

                          @Fifi Brind_acier
                          La privatisation amène des dérives.

                          Privatiser l’éducation... super...


                        • kalagan75 10 novembre 2015 07:38

                          800 € d’impôts pour une baraque de jardin qui n’a coûté que 500 € , et dans un patelin perdu de province ...


                          • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 11:46

                            @kalagan75
                            C’est toute l’absurdité de cet impôt...


                          • Sarah 11 novembre 2015 21:09

                            @kalagan75
                             

                            Cette taxe a été voté en 2010 donc sous LR (ex-UMP) de Sarkozy/Juppé etc.


                            Vous n’avez rien à attendre d’une éventuelle (fausse) alternance : jamais rien de ce qui a été instauré par LR n’a été supprimé par le PS et inversement ; ils continueront la même politique et la situation ne fera que s’aggraver pour vous.


                          • Et hop ! Et hop ! 10 novembre 2015 10:03

                            « ... ces hausses d’impôts ? Elles sont en grande partie dues aux transferts de charges de l’Etat sur les collectivités locales. »


                            ---
                            Et cet argent que l’État ne donne plus aux collectivités locales et aux administrations, qu’est-ce qu’il en fait ?

                            Il le donne aux banques internationales auxquelles il paie 50 milliards d’euros d’intérêts, soit la totalité des recettes de l’impôt sur le revenu.

                            50 milliards d’intérêts au titre de la dette de l’État, + 50 miliards d’intérêts au titre de la dette des collectivités locales et des Établissements publiques qui ne sont plus financés (hôpitaux, universités, pompiers, etc..).



                            • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 12:01

                              @Et hop !
                              Le sujet de la dette est un autre débat, même s’il est fortement lié à l’immobilier puisque tout est interdépendant.

                              Depuis 1973, la dette est créée par les banques pour les banques et il y a beaucoup de désinformation sur ce sujet également.

                              Voir des hôpitaux, tribunaux, préfectures, gendarmerie, casernes de pompiers, etc.. fermer chaque jour pour payer des dettes montées de toutes pièces par les banques... ça laisse un goût amer.


                            • robin 10 novembre 2015 10:33

                              Et l’explosion de l’imposition n’est encore rien par rapport à ce qui nous attend :

                              https://www.goldbroker.fr/actualites/alerte-directive-brrd-ponction-comptes-bancaires-desormais-legale-france-869

                              C’est à dire le vol pur et simple de nos comptes bancaires et avec lui la fin du droit à la propriété (puisque plus personne ne pourra mettre de l’argent de côté).


                              • robin 10 novembre 2015 10:36

                                et l’explosion des impôts n’est encore rien par rapport à ce qui nous attend : 

                                https://www.goldbroker.fr/actualites/alerte-directive-brrd-ponction-comptes-bancaires-desormais-legale-france-869

                                C’est à dire la légalisation du vol de tous les comptes bancaires, c’est à dire in fine la fin du droit d’accès à la propriété de quoi que ce soit d’important (puisqu’on ne pourra plus mettre d’argent dans les banques).


                                • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 13:13

                                  @robin
                                  Chypre avait fait office de test.

                                  Là cela va beaucoup plus loin et c’est l’organisation du système à grande échelle qui se met en place.


                                • Et hop ! Et hop ! 10 novembre 2015 10:36

                                  Il y a deux mesures faciles à prendre :


                                  - Pour faire baisser le prix de l’immobilier, revenir aux règles de crédit : prêts limités à 15 an, taux et remboursement fixe, endettement du ménage limité à 30 % de ses revenus nets d’impôts. Plus la solvabilité des ménages augmente, plus le prix du foncier monte. En cas de saisi par la banque du bien hypothéqué, purge complète de la dette comme aux USA (le débiteur ne doit plus rien).

                                  - Pour faire baisser les impôts locaux, il faut réduire l’endettement et la charge d’intérêts. Revenir au financement exclusif des collectivités locales par une filiale de la Caisse des dépôts et consignation, avec un taux réglementé et un contrôle administratif systématique des dossiers. Interdire le vote de budget en déséquilibre, l’endettement qui n’est pas destiné à des investissements, et fixer un plafond d’endettement (pourcentage des recettes fiscales de la commune).

                                  • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 13:41

                                    @Et hop !
                                    Des mesures de bon sens qui manquent à une grande part de la classe politique.

                                    Virer tous ces professionnels cumulards serait une bonne chose pour que des gens hors système prennent les commandes.


                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 novembre 2015 18:32

                                    @Et hop !
                                    La dette publique est issue de l’interdiction faite aux Etats européens d’emprunter à taux 0% à la Banque de France, par les Traités européens : article 104 de Maastritch, et 123 de Lisbonne.
                                    Sortir de l’ UE permet de redonner son rôle à la Banque de France.


                                  • cosmic 11 novembre 2015 07:43

                                    @Laurent CRIADO
                                    Certes, mais c’est pas pour autant que « les gens hors système » seront plus honnêtes et ne se feront pas acheter par les lobbies.


                                  • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 11 novembre 2015 10:38

                                    @cosmic
                                    Etant donné la médiocrité de ceux qui sont élus depuis 40 ans, on peut si nous souhaitons que les choses changent, tenter de voter pour ces candidats hors système pour essayer quelque chose de nouveau.

                                    Laissons-leur le bénéfice du doute. Laissons-leur une chance de bien faire.
                                    Que pourrait-il faire de plus mal que ceux en place ?

                                    Voter pour les mêmes engendrera les mêmes résultats, c’est-à-dire aucun ! Si catastrophique.

                                    PS : je fais bien la différence entre les politiques professionnels carriériste et ceux qui se dévouent vraiment par vocation au niveau local.

                                    Ceux que je qualifie de hors système ce n’est pas ceux qui comme les autres brassent beaucoup de vents, promettent beaucoup, se présentent à plusieurs élections pour cumuler, vivent sur la bête et ont quand même le cynisme de se qualifier de hors système.


                                  • njama njama 10 novembre 2015 11:59

                                    Le propriétaire occupant disposerait, selon ces experts, d’un avantage fiscal à ne pas payer de loyer. Pour remédier à cette forme d’injustice, il faudrait le taxer…
                                    avantage fiscal ? par rapport à qui ? au locataire ?
                                    ou avantage fiscal en considérant que le bien immobilier est un capital ?
                                    La taxe sur la propriété ça ne s’appelle pas la taxe foncière ?
                                    Entre particuliers bailleurs / locataires, impossible de l’imputer aux locataires, sauf taxes ordures ménagères. Mais pour les commerces et locaux professionnels c’est différent, le bail peut prévoir que la totalité des taxes foncières soit à charge du locataire. Augmenter les taxes sur la propriété reviendrait donc dans ce cas à alourdir davantage les charges du locataire, et affecter la rentabilité économique.


                                    • njama njama 10 novembre 2015 12:16

                                      @njama
                                      grosso modo, « côte mal taillée », la taxe d’habitation représente un mois de loyer (du temps où j’étais locataire c’était ainsi). C’est à peu près identique en montant pour les taxes foncières.
                                      Donc un locataire paye environ 1/12 du loyer annuel en impôts locaux, soit 8 à 9 %, et un propriétaire (ou accédant à la propriété par un crédit immobilier) en paye le double puisqu’il acquitte les deux.

                                      Où serait donc l’avantage fiscal du propriétaire puisqu’il rapporte le double aux collectivités locales dès le moment où il rentre dans le processus d’acquisition du bien immobilier ? et il paiera le double tant qu’il restera propriétaire.
                                      La rentabilité fiscale d’un propriétaire est le double de celle d’un locataire.


                                    • elpepe elpepe 10 novembre 2015 13:50

                                      @njama
                                      et qd le proprietaire fait faillite car il ne peut plus payer ses impots ou mieux encore il a perdu son job, alors c est encore plus cool pour l etat car il prend one shot les taxes sur les plus values, et la grosse part des 8 pourcents notarial a la vente. Un divorce aussi c est pas mal ca rapporte a l etat, en gros plus les francais vont mal plus ca rapporte a l etat,
                                      In fine, le malheur rapporte beaucoup, bon apres il y a la prostitution et la drogue, l etat devrait pas tarder a les legaliser pour pouvoir les taxer, les caisses sont vides depuis le 10 de ce mois ... EH smiley


                                    • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 14:15

                                      @njama
                                      Il semblerait qu’il considère le bien comme un capital et devrait donc être taxé comme tel.

                                      Vous savez en ce qui concerne les impôts ils sont toujours très imaginatifs pour en prendre toujours plus. Et ce n’est pas une histoire de partis, là-dessus ils sont tous d’accord.

                                      Voyez l’exemple de la redevance télé qui pourrait être étendue à tous les foyers, même sans télé. Il s’agit de sénateurs EELV et LR, comme quoi, l’imagination fiscale est sans frontière !

                                      Votre remarque sur l’augmentation des charges de loyers professionnels et tout à fait exacte. Comment rendre encore moins compétitive nos entreprises et les assassiner de charges...


                                    • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 14:19

                                      @njama
                                      Je ne comprends pas non plus très clairement le niveau de l’avantage présumé, eux apparemment oui !

                                      C’est pour cette raison que les futurs propriétaires doivent bien analyser leur projet et décortiquer tous les aspects d’un logement, y compris l’imposition, pour ne pas se retrouver étranglés à cause de charges qui augmentent.

                                      Aussi, le piège tendu par l’Etat pour transformer le maximum de foyers en propriétaires pour les tondre ensuite, c’est machiavélique.


                                    • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 14:22

                                      @elpepe
                                      L’Etat gagne toujours sur tous les points !


                                    • Sarah 11 novembre 2015 13:42

                                      @Laurent CRIADO

                                      « Voyez l’exemple de la redevance télé qui pourrait être étendue à tous les foyers, même sans télé. Il s’agit de sénateurs EELV et LR, comme quoi, l’imagination fiscale est sans frontière ! »


                                      A faire savoir !


                                      C’est pourquoi, les Français doivent impérativement chasser l’RPS (l’Herpès en ajoutant les voyelles) aux prochaines élections. Par l’RPS, j’entend non seulement LR et PS mais leurs satellites : EELV, PG, PRG, LNC, UDI, NPA...


                                    • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 11 novembre 2015 16:48

                                      @Sarah
                                      A faire savoir effectivement ! Il s’agit d’un rapport pour le moment mais bon...

                                      S’en souvenir lors des élections c’est le pouvoir que possède chaque personne.


                                    • Ruut Ruut 10 novembre 2015 15:55

                                      En France avec un CDI il faut choisir entre se loger et se nourrir.
                                      Merci le R-PS.


                                      • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 16:07

                                        @Ruut
                                        C’est vrai pour beaucoup de foyers.

                                        Les responsabilités sont multiples.

                                        Pour certains foyers, il est possible de déstabiliser le système, par exemple les smicards Parisiens.

                                        C’était le sens de ma réflexion dans un de mes articles précédents.


                                      • lephénix lephénix 10 novembre 2015 18:04

                                        merci pour ces piqures de rappel...

                                        l’illusion de la « propriété » vendue à prix d’or induit un illusoire « sentiment de sécurité » - mais pas la sécurité elle-même...

                                        quand une besoin vital (se loger) n’est plus considéré comme un droit humain fondamental mais instrumentalisé comme matière à rente et à spéculation, la moindre des cohérences serait de laisser fonctionner « le marché » qui fixerait un « juste prix » entre offre et demande...

                                        quand la demande ne peut être « solvabilisée » que par l’artifice de la « titrisation » on rend toute la planète inhabitable - le feu des subprimes brûle toujours sous la cendre de nos lendemains sans avenir...

                                        il faudrait un jour faire un papier sur cette transmutation alchimique réussie par la phynance : changer la pierre en or pour rentiers c’est-à-dire un logement en « produit » ou « actif immobilier »..

                                        c’est ce qui est toujours en train de dissoudre le monde réel - une dissolution qui sera accélérée au sens propre et sur le mode micro ondes par les compteurs dits « intelligents » qu’on nous impose à nos frais !!!! bientôt un papier sur linky gazpar et autres compteurs de destruction massive ?


                                        • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 10 novembre 2015 18:25

                                          @lephénix
                                          Merci pour votre lecture et votre commentaire.

                                          Vous résumez très bien l’illusion immobilière, l’âne vendu au prix d’une cheval de course.

                                          Pour le besoin vital concernant le logement c’est une idée que je partage, malheureusement comme vous le signalez également, l’immobilier est devenu un « actif », un « investissement ».

                                          Sauf que lorsque on investit il y a toujours une part de risque. On peut gagner mais on peut également perdre.

                                          Pour l’immobilier, il faut faire la banque (les impôts) pour le subventionner, et l’assurance (les impôts) pour compenser les pertes des investisseurs.

                                          Il me semble que sur tous les produits d’investissements, il y a une petite phrase qui dit ’Les performances passées ne préjugent pas des performances futures".

                                          Pour l’immobilier ça ne devrait que grimper sans jamais subir de correction, de purge, pour rester dans les termes financiers.

                                          Si certains investisseurs immobiliers considèrent l’immobilier comme un investissement il faut qu’ils acceptent le risque de perdre aussi beaucoup d’argent sans demander dans ce cas l’intervention de l’Etat.

                                          Un article sur les linky pourquoi pas mais là j’en ai d’autres en préparation. Je mets l’idée de côté, merci.


                                        • smilodon smilodon 10 novembre 2015 20:58

                                          Au bout, tout au bout du « système » actuel et de la « réflexion », autant financière que politique, il ne restera bientôt plus que 2 sortes de « citoyens ». Les « propriétaires », suffisamment « argentés » pour le rester, et les « assistés » !...... C’est-à-dire, les feignasses qui attendent tout de l’état, les pauvres cons qui se lèvent chaque matin pour gagner à la fin du mois guère plus que les premiers, les « réfugiés », « migrants », bref les nouveaux pauvres qu’il faudra bien loger, nourrir et blanchir (sans jeu de mots), les retraités à 1000 euros par mois, les jeunes diplômés sans boulot, trop jeunes pour le RSA, etc, etc, etc !....... Une société à 2 vitesses.... Comme celle de 2015, mais en pire !... Jusqu’au moment où tout ce château de cartes va s’écrouler, cul par-dessus tête !.... Et où le roi de coeur ou la dame de trèfle côtoieront le 8 de pic ou 6 de carreau......Sur le carreau, justement !.... !...Le « pognon » se tuera tout seul !..... Emportant avec lui les « puissants » comme les « misérables » !..... Le « pognon » s’en fout de mourir !... Il n’était qu’un « moyen » au départ !.... Pas un « but » !... Un outil, pas une philosophie !..... Son grand-père, le « troc » aura bien vécu, lui ! En fait, c’est pas le pognon qui nous tue. C’est l’importance qu’on lui a donné !..... Imaginez qu’un petit malin,demain, dépose un brevet sur l’air !.... Et demande à chaque humain de la planète qui respire de lui verser 1 centime d’euro à chaque respiration !!??..!!... Il fera un fric énorme !.... Enorme jusqu’à ce que le dernier « débiteur » meure !..... Faute de pognon !... Après quoi il sera immensément riche !... Et immensément SEUL !.....Il fera quoi de son pognon, tout seul ??... Nos « élites » pressent l’éponge de toutes leurs forces..... Quand la dernière goutte sera tombée, il ne restera entre leurs doigts qu’un petit morceau de mousse vide !..... Et sèche !.... Adishatz.


                                          • cosmic 11 novembre 2015 08:20

                                            On pourrait aussi taxer les locataires sur la taxe foncière et les travaux d’entretiens fictifs qu’ils n’ont pas à payer !

                                            - soit les propriétaires vont devoir revendre leur bien
                                            - soit pour les multi-propriétaires, augmenter les loyers, ce qui se répercutera sur les locataires et leur taxes d’habitations ( puisque celle ci sera calculer à partir de la valeur locative réelle)...
                                            - ça engendrera plus d’exil fiscal, et donc encore plus de taxes sur ce qui reste de classe moyennes propriétaires.


                                            • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 11 novembre 2015 10:48

                                              @cosmic
                                              Oui dans l’absurdité, l’idée est intéressante !

                                              Comme à chaque fois l’intervention de l’Etat dérègle le marché qui ne peut jamais s’ajuster naturellement.

                                              La meilleure chose que l’Etat puisse faire c’est justement arrêter de faire.

                                              Votre scénario voit loin, n’oubliez pas que nos gouvernants ne voient pas plus loin que les prochaines élections !


                                            • TSS 11 novembre 2015 10:42

                                              La Suisse va supprimer les billets de 500 et 1000 francs,l’Irlande supprime les pieces de 1 et 2 centimes ,la France va le faire ,le Gvt et les banques encouragent à payer avec le smartphone .
                                              La dematerielisation de l’argent c’est le debut de la prison bancaire.
                                              L’entraide et le troc va être assimilé à du travail au noir ,donc amendes.
                                              La CSG ,qui à l’origine n’etait que provisoire ,va être introduite dans l’IR donc perennisée .
                                              Personnellement ,si le GVT officialise le loyer fictif que je ne pourrai pas payer,il n’aura rien !
                                              je couperai mes arbres fruitiers et j’ecroulerai la maison, ils n’ auront q’ un tas de pierre

                                               


                                              • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 11 novembre 2015 11:05

                                                @TSS
                                                La dématérialisation de l’argent est voulue par les banques et c’est le meilleur moyen de tout contrôler.

                                                En France, le paiement en espèces a été abaissé à 1000 € pour le paiement chez un professionnel.

                                                Tout doucement, tout se met en place...

                                                Les pistes envisagées par le gouvernement sont révoltantes, je comprends votre colère et des milliers de gens se retrouveront dans votre cas. Ne pas pouvoir payer. Vous devrez vous saigner à côté et travailler comme un forcené pour acquitter vos impôts.

                                                Le peu de pouvoir que nous avons face à ces bons à rien se situe dans les urnes. J’en parle à chaque fois alors pour clarifier les choses, je ne fais allégeance à aucun parti, aucune organisation, rien de rien et je ne suis candidat à aucune élection.


                                              • Ruut Ruut 11 novembre 2015 15:10

                                                @Laurent CRIADO
                                                Quoi tu ne peut même plus t’acheter, en France, un sac a main Français (made in France) en cash (louis vuiton par exemple) ?


                                              • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 11 novembre 2015 17:09

                                                @Ruut
                                                Si, si... pour les personnes dont le domicile fiscal est à l’étranger le montant est porté à 15 000 €.


                                              • sarcastelle 11 novembre 2015 16:55

                                                Il faut lire le lien que donne l’auteur vers le projet consistant à imposer comme avantage en nature le loyer que le propriétaire économise ! J’en avais déjà lu un autre sur le même sujet il y a deux ans. 


                                                L’idée est évidemment grossièrement attentatoire au droit de propriété, et aurait pour effet de semer les plus beaux embarras financiers chez ceux qui joignent les deux bouts ou vivent mieux parce que, justement, ils se sont débarrassés du loyer. 

                                                Pour justifier cette idée, les arguments ne manquent pas : 
                                                - C’était déjà comme ça avant 1965 ! 
                                                On compare en valeur réelle un loyer de 1965 et un loyer de 2015 ? 
                                                Et quand c’était comme ça depuis des décennies, ben les acheteurs en tenaient compte ; moi qui ai acheté autour de 1980, ce qui n’est pas récent, jamais je n’en avais entendu parler ! J’ai tenu compte de la fiscalité de 1980, pas de celle de 35 ans dans l’avenir !!
                                                - C’est comme ça en Suisse
                                                On compare les niveaux de vie suisse et français ? 
                                                Et, pareil, les Suisses le savent depuis toujours et en tiennent compte. 
                                                - En ne taxant pas les propriétaires sur cet avantage en nature, l’état manque à son devoir de neutralité fiscale ! 
                                                Oui, figurez-vous que pour justifier l’invraisemblable, on a inventé la notion de devoir de neutralité fiscale de l’état. Ainsi, l’état manque à son devoir de neutralité lorsque en tolérant la propriété moins chère que la location, il vous oblige en quelque sorte à acheter contre votre gré ! Il violente donc votre liberté ! 
                                                Record du sophisme, catégorie poids lourds !

                                                En fait on devient propriétaire en partie pour échapper au versement à un tiers d’un grosse fraction de son salaire, pour la vie entière, à fonds perdus, remboursant sur la vie deux ou trois fois le logement. Or, chaque fois qu’on rend plus difficile l’accès à la propriété, alors en fait de neutralité de l’état, on favorise la rente de ceux qui ont les plus gros moyens et possèdent le patrimoine. Heu... c’est socialiste, non ? 

                                                En imposant le loyer fictif au motif que quelqu’un échappe au loyer, on sacralise le principe même du loyer, alors qu’évidemment pour le plus grand nombre le loyer est un fardeau sans autre justification que la rentabilité du capital du petit nombre. Il est plus que légitime de vouloir échapper au loyer ; c’est presque un devoir social. Faute de pouvoir acheter, auto-construisez plutôt ! 

                                                On peut profiter du sujet pour donner une définition de trois types de société : la société normale, la société communiste et la société socialiste. 

                                                Dans la société normale, les idéologues sont ignorés. L’état ne se soucie pas de créer un homme nouveau, mais d’arranger les citoyens dont il est le domestique et nullement le maître ou le pédagogue. Evidemment, vu l’impossibilité de payer de sa poche l’accès aux soins médicaux modernes, l’état fait en sorte qu’on ait une protection un peu meilleure qu’aux Etats-Unis. Voilà un état qui est à sa place. 

                                                Dans la société communiste, la fortune individuelle est interdite. Cela n’empêche pas les élites de vivre fort bien, mais on peut du jour au lendemain retomber de la datcha à l’appartement communautaire et du politbureau au balayage des ateliers. 
                                                Ubuesque, mais pas pervers ! 

                                                Dans la société socialiste, qui s’annonce démocratique, on ne saurait interdire la fortune. Elle est simplement plus frappée par le fisc. Cela importe peu à ceux qui après l’impôt disposent encore d’une fortune. Mais pour ceux qui n’étaient qu’aisés, ou un degré au-dessous encore ? Qui n’étaient pas complètement au plus bas ?
                                                Eh bien l’ascenseur social est verrouillé. Vous faites quelque chose pour vous sortir de la condition prolétarienne ? Oh, ce n’est pas interdit ! C’est seulement rendu le plus difficile possible. C’est mal vu, c’est puni par l’impôt, comme ici sur le loyer virtuel, paralysant pour le revenu modeste mais grosso modo indifférent au très gros revenu. Si on est en bas, on y reste (sauf pour une poignée de gagnants des grands concours). 
                                                Pas ubuesque, mais pervers ! 






                                                • sarcastelle 13 novembre 2015 11:51

                                                  @sarcastelle


                                                  Je suis la seule à qui Laurent Criado ne répond pas ! Sniff...

                                                • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 13 novembre 2015 17:59

                                                  @sarcastelle
                                                  Bonjour sarcastelle, merci pour votre lecture et votre commentaire.

                                                  Ne soyez pas triste je vous réponds !

                                                  Vous avez très bien exposé dans votre commentaire le cynisme de l’Etat et les différentes sociétés qui « s’offrent » à nous.

                                                  Le loyer fictif serait une mesure frisant la confiscation et trop lourde à porter pour les petits propriétaires occupants qui essayent justement de sortir de ce système de loyer.

                                                  Le but de mon article est de mettre en garde ceux qui souhaitent devenir propriétaire.

                                                  Il est impératif de tout passé au peigne fin concernant les caractéristiques du bien. L’imposition qui pèse sur un bien en est une et doit avoir des conséquences sur son prix de vente.

                                                  Encore merci de votre commentaire et de votre compréhension pour le petit décalage de réponse. Comme je ne suis pas homme politique, j’ai un vrai métier et je travaille vraiment à côté ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Laurent CRIADO

Laurent CRIADO
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès