• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Quelques Remarques sur le protectionnisme en général…

Quelques Remarques sur le protectionnisme en général…

...

f) Quant au contribuable français, son rôle dans cette affaire a été réduit par le système à compenser par ses impôts à la fois l’augmentation de la dette, le déficit de la balance des paiements et l’augmentation des allocations de chômage versées aux travailleurs français désormais au chômage. En outre, il a, à son corps défendant bien sûr, renforcé la situation économiques de nos concurrents anglo-saxons et celle du Comecom !!!

...

A) À tout seigneur, tout honneur, commençons par le protectionnisme d’inspiration soviétique.

Simple dans son principe, il était pratiquement total et consistait à interdire formellement toute importation qui n’ait pas été spécifiquement autorisée par un plan, quinquennal ou autre, ou par une décision spécifique dans un contexte économique donné. Il englobait en outre la protection de la monnaie nationale et de la balance des paiements dans la mesure où, à de rares exceptions près, le produit importé ne devait faire l’objet d’aucun paiement en devises, quelle qu’elle soit. Le règlement de l’achat ne pouvait en principe se faire que par les systèmes de compensation ou de troc.

Exemple : je veux bien importer de chez vous tel ou tel produit dont j’ai besoin, et que je suis dans l’incapacité de produire moi-même, sous condition que vous importiez tel ou tel autre produit dont je dispose, et ceci jusqu’à due concurrence !

Les devises pouvaient finalement être utilisées mais à condition d’être elles-mêmes obtenues par un échange par une vente de produit à l’exportation.

Ne nous y trompons pas. En dépit de la lourdeur administrative extrême du système communiste la diversité des besoins et des pays intéressés permettait des échanges bilatéraux, triangulaires, parfois quadrangulaires, très fructueux et garantissait une protection économique totale.

Exemple : Pour éviter toute sortie de devises, la couverture financière requise par une certaine organisation soviétique implantée en Afrique de l’Ouest (Zone CFA) était finalement assurée par le produit de la vente de sucre cubain vendu par Cuba à certaines nations africaines. J’ai d’ailleurs toujours ignoré où et comment les contre-valeurs Pesos/sucre cubain-Roubles étaient compensées, mais… cela marchait et globalement, la croissance était au rendez-vous, puisqu’à l’époque de la perestroïka, cette croissance avoisinait encore les 3%. Ce chiffre est évidemment à rapprocher à rapprocher des 1et des plumes mensongères % de notre actuelle croissance en économie libérale, croissance que je soupçonne d’être plutôt une décroissance de fait !!!

 

Autre exemple encore plus lumineux basé sur une expérience tout-à-fait réelle :

Considérons une société « européenne » X and C°, dont le coffre-fort, et naturellement son tour de table, étaient anglo-saxons. Elle disposait en outre de divers filiales en Europe de l’Ouest dont une en France.

Disons qu’elle proposait des produits de qualité à un prix compétitif.

Elle souhaitait, bien sûr, vendre ces produits à une certaine République du bloc de l’Est et il se trouve que cette république était précisément demandeuse ne pouvait plus satisfaire elle-même ses besoins. Tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes, sauf que… cette république refusait de payer les produits de X and C° en dollars ou toute autre devise convertible et X and que X and C° refusait évidemment d’être payée en rouble…

La République du bloc de l’Est et la X and C° tombèrent donc d’accord pour utiliser le système du troc.

Mais alors, nouvelle complication ! La X and C° n’avait aucun besoin des produits proposés en compensation par la république socialiste acheteuse !!! D’autre part la politique économique du pays auquel appartenait la X and C° n’était évidemment pas favorable au développement du chômage sur son territoire par l’importation de produits qu’elle fabriquait très bien elle-même !

Que croyez-vous qu’il advint ? L’actuelle contre-europe alors encore en gestation ayant d’ores-et-déjà abaissé ses barrières douanières, la société X and C° donna ordre à sa filiale française d’acheter désormais à un membre du Comecom certains matériels qui étaient jusque-là fabriqués en France. Et ces achats français au Comecom devaient être évidemment payés en bons Francs Français bien lourds de l’époque !!!

Résultats finaux :

a) Le protectionnisme socialiste lui a permis d’acquérir de nécessaires biens étrangers sans sortir de devises ; protégeant ainsi à la fois sa monnaie et sa balance des paiements !!!

b) Le protectionnisme Soviétique a engrangé, par le truchement du Comecom, les bonnes devises convertible correspondant aux achats inutiles par la France de produits qu’elle fabriquait elle-même jusqu’alors !

c) La main-d’œuvre française fabriquant les produits alors achetés au Comecom, c’est retrouvée, au mieux en sous-emploi, au pire au chômage !

d) La balance commerciale (et donc, la balance des paiements) française a commencé à faire de plus en plus grise mine !

e) Le protectionnisme anglo-saxon, au contraire et en partenariat avec le protectionnisme socialiste, a dans cette affaire grossi son chiffre à l’export avec tous les avantages économiques que cela comporte. Il a donné du travail à sa main-d’œuvre en exportant son chômage en France !

f) Quant au contribuable français, son rôle dans cette affaire a été réduit par le système à compenser par ses impôts à la fois l’augmentation de la dette, le déficit de la balance des paiements et l’augmentation des allocations de chômage versées aux travailleurs français désormais au chômage. En outre, il a, à son corps défendant bien sûr, renforcé la situation économiques de nos concurrents anglo-saxons et celle du Comecom !!!

Après cela, braves et honnêtes gens de France, prêtez je vous en prie une oreille plus attentive à ceux qui vous crient en vain depuis des années qu’il faut changer d’Europe et surtout changer ceux qui affectent de la gérer pour elle-même alors qu’ils ne font que la gérer dans l’intérêt mondialiste !!!

 

Si ces modestes réflexions ont l’heur d’intéresser quelques internautes sur Agora Vox, je me ferai un plaisir de les compléter (en B et peut-être et en C) par quelques remarques complémentaires tant sur le protectionnisme US et mondialiste que sur l’impérieuse nécessité de repenser un protectionnisme actualisé français, à défaut d’un protectionnisme franco-européen encore bien utopique.

 

Bien à vous !


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Choucas Choucas 29 novembre 16:35

    https://www.youtube.com/watch?v=1ytCRl02a9k
     
    Claude Rochet, l’état stratège, le libre-échange n’est intéressant que pour les forts
    L’Angleterre a fait du protectionnisme jusqu’en 1850 env, malgré son avance technique
    La Corée du Sud, le Japon, les US à leurs débuts, etc.
     
    BOOBALAND EST EN RÉALITÉ LA 9EME PUISSANCE MONDIALE
     
    En mesurant la puissance d’exportation (ancienne méthode), en enlevant la bétonnisation (aux frais du contribuable), la consommation dette, le trafic de drogue et la prostitution (que l’UE veut comptabiliser)
     
    Un pays 1/3 africain, 1/3 bobo, 1/3 islamiste doit vite instaurer le protectionnisme pour protéger ses restes hérités.


    • Parrhesia Parrhesia 29 novembre 16:49
      Bonjour Choucas,
      Très vrai en ce qui concerne le libre-échange surtout intéressant pour les forts.
      Par contre la technicité de l’Angleterre lui a toujours permis à la fois de jouer avec le protectionnisme des autres et de trouver les moyens de continuer à se protéger elle-même bien après 1850.
      Mais, merci d’être passé !

      • Choucas Choucas 29 novembre 17:17

        Pour l’Occident dominant la planète, le libre échange était une arme absolue. Il en a fait un dieu, ei il le vénère toujours malgré le pivot asiatique...
         
        L’Occident a oublié que le libre échange était juste un Dieu alibi.
         
        Colbert avait compris que toutes les activités ne se valaient pas. L’Angleterre voulait une France agricole (le pinard bordelais) en l’écrasant par le libre-échange et son avance, et Colbert comprit que le commerce maritime faisait de la « synergie ». C’était une activité qui faisait boule de neige économique. Au contraire de la pensée physiocrate, pour laquelle le dernier champs de blé exploité est moins rentable que le premier, le principe de Malthus. La rente agricole = immobilisme. Le commerce = progrès technique
        Suivant ce principe FMI de distribution mondiale de la production,
         
        LA SUISSE DEVRAIT GARDER QUE SES STATIONS DE SKI !
         
        Mais les suisses sont pas cons ; ils protège leur agriculture notamment


      • Parrhesia Parrhesia 29 novembre 17:40
        @Choucas
        Très vrai !!!
        En fait, le libre échange et la dérégulation comme règles absolues ne sont finalement que des moyens de coercition !
        Bonne soirée.

        @ tous,
        Quelqu’un pourrait-il me dire ce que représente cet onglet grisé demandant de bloquer le commentateur ?
        Bloquer un commentateur, quel qu’il soit, n’est pas un comportement en faveur de la « parrhesia » telle qu’elle était perçue sur l’Agora !!!
        Merci d’avance.

      • JL JL 29 novembre 18:22

        @Parrhesia
         
        ’Il y a parrhèsia quand un dire-vrai ouvre pour celui qui l’énonce un espace de risque.’’ Wikitionnaire.
         
        Ce bouton a deux fonctions :
         
        Il sert aux bons auteurs pour virer les trolls qui ne respectent pas les règles du débat ;
         
        Et il sert aux mauvais auteurs qui ne respectent pas les règles du débat pour virer leurs contradicteurs qui eux, tiennent des discours sans réserve, sans dissimulation, sans ambiguïté ou circonlocution.
         
        Je parle là par expérience.
         
         smiley
         


      • Parrhesia Parrhesia 29 novembre 18:35
        @JL
        Merci pour l’info, mais je n’ai toujours pas trouvé le bouton en question !
        Je suppose qu’il s’agit de « signaler un abus » mais je n’ose faire l’expérience par peur de contribuer à une censure évidemment que je ne souhaite évidemment pas.
        Merci encore.

      • JL JL 29 novembre 19:30

        @Parrhesia
         
         ce bouton qui se trouve juste sous e nom du commentateur, c’est la bombe !
         
         Autant le bouton« signaler un abus » est justifié par le fait qu’il doit être circonstancié et que le posteur a la possibilité de répondre, autant l’autre est inadmissible puisqu’il est à la totale discrétion de l’abuseur, qu’il est sans appel et définitif.
         
        Personnellement j’ai été bloqué par un auteur qui n’avait même pas réussi à faire retirer un seul de mes commentaires il n’y en avait aucun hors des clous ! Le pire, ce même auteur est venu sous un autre article me chercher des noises. Heureusement, depuis que je le lui ai fait remarquer, il n’ose plus me répondre quand par hasard je m’adresse à lui pour contester ses commentaires : en quelque sorte, il s’est définitivement cloué le bec tout seul !
         
         smiley


      • jef88 jef88 29 novembre 17:43

        Le protectionnisme n’est utile, comme le libre-échange, que s’il est bien cadré !
        Chaque pays a des intérêts différents et un bloc comme l’Europe est une source de tensions et de complications....
        MAIS ce sont les politiques, souvent nuls en économie d’entreprise qui dirigent ! ! !
        ALORS Il favorisent les copains ! ! ! ! ! C’est à dire la GRRROOOSSE finance ......


        • Le421 Le421 29 novembre 17:53

          Dans toute chose, ce qui est mauvais, c’est l’excès.
          Le libre échange et le protectionnisme en sont de magnifiques exemples.

          Nous vivons dans un système de libre échange débridé qui ne profite que très peu à notre pays.
          Pire, les bénéfices commerciaux partent dans les paradis fiscaux et ne profitent absolument pas à ceux qui produisent ici...

          Contrairement à l’idée répandue, la France est un véritable paradis pour les truands de haut vol en col blanc.
          Malgré leurs larmes de crocodiles.


          • Parrhesia Parrhesia 29 novembre 18:00
            @Le421
            Très, très juste, Le421 !
            Mais avant de revenir à l’équilibre pour parvenir à l’harmonie économique, de l’eau va passer sous les ponts... ce qui ne devrait pas déplaire aux crocodiles !!!
            Bonne soirée à vous !

          • Le421 Le421 30 novembre 08:49

            @Parrhesia
            C’est tellement exact que certains mettent « 1 étoiles » !!  smiley
            Les abrutis qui notent « au pseudo »...
            Mieux vaut en rire d’ailleurs.


          • Parrhesia Parrhesia 29 novembre 17:55
            Salut jef88,
            Ce que vous dites est si juste que ceux qui l’oublient arrivent fatalement un jour ou l’autre à la situation de notre actuelle contre-europe : c’est-à-dire ein GROOOSSSEU Plouffeu !!!!

            Et même l’Allemagne de madame Merkel n’y échappera pas à terme.
            Bonne soirée.

            • Parrhesia Parrhesia 29 novembre 18:03
              @Parrhesia
              Pardonnez-moi, jeff88, mais je me suis égaré dans mes onglets « répondre » !

            • zygzornifle zygzornifle 30 novembre 09:07

              Macron est l’image même du protectionnisme des riches envers les pauvres .....


              • Parrhesia Parrhesia 30 novembre 09:29
                @zygzornifle

                Salut zygzornifle !
                Ça ! Nous ne le répéterons jamais assez !!!
                Mais encore faudrait-il que les pauvres se mettent à réfléchir sérieusement sur les techniques utilisées afin de les appauvrir et sur ceux, les vrais, qui mettent au point ces techniques et qui les utilisent !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Parrhesia

Parrhesia
Voir ses articles







Palmarès



Partenaires