• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Rachat d’Alstom : Le Centre Français de Recherche sur le (...)

Rachat d’Alstom : Le Centre Français de Recherche sur le renseignement publie un rapport qui conclut à un scandale d’état

Le CF2R publie un rapport sur Alstom qui conclut à un « scandale d’État » et qui dénonce le « racket américain », l’« amateurisme du gouvernement », la « trahison des élites » et la « démission d’État » qui règnent en France.

Fondé en 2000, le Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R) est un « think tank » indépendant, régi par loi de 1901, spécialisé sur l'étude du renseignement et de la sécurité internationale. Comme il se présente lui-même, le CF2R a pour objectifs :

  • le développement de la recherche académique et des publications consacrées au renseignement et à la sécurité internationale ,
  • l'apport d'expertise au profit des parties prenantes aux politiques publiques (décideurs, administration, parlementaires, médias, etc.),
  • la démystification du renseignement et l'explication de son rôle auprès du grand public.

Depuis sa création il y a 14 ans, le CF2R a réalisé un travail considérable pour une meilleure connaissance du renseignement en France et dans le monde francophone. Il a publié plus de 70 livres, 60 rapports de recherche, 300 articles, 350 notes d'analyse et 700 bulletins d'écoute radio. Le Centre a créé quatre revues ou lettres électroniques et a organisé 40 dîners-débats et une dizaine de colloques. Ses chercheurs ont donné plus de 150 conférences, animé de nombreux séminaires et ont accordé plus de 2 000 interviews dans les médias (TV, radio, presse écrite).

Le CF2R n’est cependant pas beaucoup médiatisé dans les très grands médias parce que certaines de ses analyses ne sont pas conformes à la pensée imposée par l’oligarchie euro-atlantiste.

En mars 2014, par exemple, son directeur Éric Denécé a publié une analyse sur la crise en Ukraine intitulée « UKRAINE : LE MONDE À L'ENVERS !  », qui dénonçait point par point la manipulation et l’attitude agressive des États-Unis et des pays de l’Union européenne à l’encontre de la Russie.
 

NOTA : Au cours de sa carrière, Éric Denécé a été Officier-analyste à la direction de l'Évaluation et de la Documentation stratégique du Secrétariat général de la défense nationale (SGDN), Ingénieur commercial export chez Matra Défense. Responsable de la communication de la société NAVFCO, filiale du groupe DCI (Défense Conseil International), Directeur des études du Centre d'études et de prospective stratégiques (CEPS), Fondateur et directeur général du cabinet d'intelligence économique ARGOS et Créateur et directeur du département d'intelligence économique du groupe GEOS. 

Un réquisitoire qui confirme les analyses de l’UPR

En ce mois de décembre 2014, le CF2R vient de récidiver sur une toute autre échelle en publiant un long rapport de 41 pages sur l’affaire de la vente des activités d’énergie d’Alstom à l’entreprise américaine General Electric.

Ce rapport, intitulé « RACKET AMÉRICAIN ET DÉMISSION D’ÉTAT : LE DESSOUS DES CARTES DU RACHAT D’ALSTOM PAR GENERAL ELECTRIC », est signé du directeur Éric Denécé et de Leslie Varenne. Non seulement tout le rapport vaut la lecture mais sa conclusion est un véritable réquisitoire qui conclut au « scandale d’État » et qui dénonce le « racket américain », l’ « amateurisme du gouvernement », la « trahison des élites » et la « démission d’État » qui règnent en France.

  • La responsabilité conjointe du gouvernement, des parlementaires, des hauts fonctionnaires, des syndicats et des médias dans ce « scandale d’État » de démission devant les États-Unis.

Cette conclusion confirme les analyses que fait l’UPR depuis sa création quant à cette haine de la France et son mépris des intérêts du peuple français qui se sont emparé des élites dirigeantes, - et le rapport du CF2R note que « de tels comportements ne s’observent nulle part ailleurs en Europe » - . On retrouve ainsi ce trait de caractère suicidaire des dirigeants indignes que l'on a toujours connu dans les pires moments de notre histoire nationale, et que Charles de Gaulle nommait « l’esprit d’abandon ».

Cette conclusion est à lire in extenso car elle souligne la responsabilité conjointe des membres du gouvernement, des parlementaires, des hauts fonctionnaires, des syndicats et des médias qui ont plié devant les États-Unis dont « nous ne sommes plus amis », et qui ont purement et simplement « abandonné notre indépendance et notre souveraineté nationales ».

  • Les raisons de l'hypermédiatisation du FN dans les grands médias euro-atlantistes

Un dernier point, qui n’est pas le moindre : le rapport du CF2R souligne aussi – et c'est exceptionnel dans un rapport d’un cabinet d’intelligence économique – que l’invocation du Front National est l’une des raisons essentielles avancées dans les sphères gouvernementales et de la haute administration pour ne pas défendre nos intérêts nationaux.

Là aussi, donc, le rapport du Centre français de recherche sur le renseignement rejoint les analyses que fait l’UPR depuis 7 ans : à savoir que le véritable rôle du FN dans la société française est d’avoir pestiféré toute idée de défense des intérêts nationaux. Car ce souci, ô combien essentiel et naturel, est désormais assimilé, dans la tête de 80% des Français, aux fameux « dérapages » continuels du mouvement d’extrême-droite.

Depuis un tiers de siècle, les Français ont été pris en otage conjointement par les médias "mainstream" et la famille Le Pen, qui leur font croire que défendre notre industrie, notre agriculture, notre diplomatie, nos intérêts nationaux, revient grosso modo à tenir des propos abjects sur la Deuxième Guerre mondiale, à faire la chasse aux immigrés, à fricoter avec des néo-nazis, ou à justifier la torture par la CIA, comme s’y est encore livrée Mme Le Pen voici moins d’un mois. C'est l'un des mérites du rapport du CF2R que de souligner, après l'UPR, cette manipulation capitale qui explique le blocage de la situation et la passivité des Français face à la guerre qui leur est livrée.

L’extravagante publicité qui est constamment donnée à la SARL Le Pen dans tous les grands médias euro-atlantistes trouve ici l’une de ses principales explications : si le FN n’existait pas pour pourrir toute idée de défense de nos intérêts nationaux dans l’esprit de 80% des Français, jamais les élites moutonnières qui président au naufrage actuel de la France n’accepteraient de laisser sans réagir le pillage de notre pays et jamais les 80% de Français en question ne les laisseraient faire.

Je laisse ici la place à cette conclusion du rapport sur l’affaire Alstom du Centre français de recherche sur le renseignement (rapport n°13 de décembre 2014)

François Asselineau

Site Internet : http://www.upr.fr
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau
Blog : http://www.francoisasselineau.fr

 

 ----------------- Extrait du Rapport n°13 de décembre 2014 du CF2R ------------------

Conclusion : la trahison des élites

Derrière un discours circonstancié sur l’inéluctabilité de la mondialisation, nos élites sont en train de vendre nos joyaux industriels à l’étranger, motivées par la satisfaction d’intérêts personnels ou la dissimulation d’erreurs stratégiques, n’hésitant pas à sacrifier notre indépendance militaire et nucléaire sous de faux prétextes.

Elles semblent ne plus croire à la nécessité d’une industrie française, et ne se considèrent plus comme solidaires avec leurs concitoyens. De tels comportements ne s’observent nulle part ailleurs en Europe.

Rappelons que dès l’arrivée des socialistes au pouvoir, en 2012, Patrick Kron avait commencé à préparer le déménagement du siège d’Alstom à Singapour afin de s’affranchir de la fiscalité française et de s’installer dans un pays n’ayant pas d’accord d’extradition avec la France. Par ailleurs, la campagne de communication lancée par GE en France au printemps 2014 pose la question des agences médias françaises y ayant collaboré à des fins mercantiles.

Ce phénomène se trouve amplifié par l’incompétence ou la compromission d’une partie des dirigeants politiques et des hauts fonctionnaires. Dans ce dossier, le gouvernement n’a pas été à la hauteur des enjeux. Rien n’a été fait.

Pire, certains, dans la haute administration ont torpillé dès le départ la solution d’un un rachat d’Alstom par la France. Cette option a donc à peine été étudiée. 139 hauts fonctionnaires de Bercy ont eu le culot – faute d’autres arguments valables - de justifier cette décision au nom de l'intégration silencieuse des discours du Front national dans la politique économique de la France. Affligeant. Défendre les intérêts nationaux, c’est aujourd’hui être du Front national !

De plus, il convient de signaler l’irresponsable passivité des parlementaires sur ce dossier, qui n’ont jamais mesuré l’ampleur des enjeux en cours et ont laissé le gouvernement cafouiller à sa guise. En particulier, pourquoi Jean-Pierre Chevènement, dans un premier temps fortement opposé au démantèlement d’Alstom, a-t-il aussi rapidement changé d’avis ? Serait-ce à cause de sa circonscription de Belfort où GE et Alstom sont les premiers employeurs ?

Enfin, il convient de ne pas oublier le silence assourdissant des syndicats, que l’on n’a pas entendus dans cette affaire. Comment la CGT, d’habitude plus réactive, a-t-elle pu rester aussi silencieuse sur ce dossier et pendant autant de temps ? En effet, rappelons que le 4 novembre 2014, au terme de la procédure d’information-consultation des instances représentatives du personnel, le conseil d’administration d’Alstom a autorisé, à l’unanimité, la signature d’un accord avec General Electric pour la cession des activités Énergie. Ainsi que l’a déclaré lui-même Patrick Kron, les partenaires sociaux ont émis un avis favorable, ce qui n'est pas très fréquent dans ce type d'opérations.

Ce sont là autant de signes inquiétants d’une démission collective. Entre la trahison des élites, l’amateurisme dont a fait preuve le gouvernement dans ce dossier, l’abandon par la France de son indépendance et sa souveraineté nationales et les multiples affaires, la cession des activités énergie d’Alstom est un véritable scandale d’État.

L’affaire Alstom révèle par ailleurs l’incompréhension de la compétition économique des dirigeants politiques français. Elle est à rapprocher d’autres offensives que les États-Unis ont déclenché contre nous, profitant de notre faiblesse politique du moment à cause d’un président impopulaire et passif : remise en cause par Washington de la vente de navires Mistral à la Russie et le racket dont a été victime BNP/Paribas.

C’est pourquoi il est temps de sortir de l’aveuglement dans lequel nous baignons : nous ne sommes plus amis avec les États-Unis, tout au plus alliés… La guerre économique est depuis longtemps déclarée et il est affligeant que nous ne rendions pas les coups ! »

Signé

Éric Denécé
Leslie Varenne
Centre français de recherche sur le renseignement sur l'affaire Alstom
(rapport n°13 de décembre 2014 ; source : http://www.cf2r.org/images/stories/RR/rr13.pdf )


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (112 votes)




Réagissez à l'article

186 réactions à cet article    


  • robert 29 décembre 2014 12:23

    Je suis très pressé de connaitre la suite, enfin de la voir se réaliser puisque tout est inéluctable. En Belgique, à partir du 1er Janvier, 38.000 personnes ne recevront pratiquement plus aucune aide, Grêce retour aux urnes, de grandes sociétés non médiatisées comme Alsthom, se font croquer par des « fonds de pensions », etc etc, j’ai le sentiment que tout se précipite, merci de cette information mais on assiste bien à l’application de tafta avant le vote.


    • Topaze Topaze 31 décembre 2014 19:06

      Derrière les trolls d’Internet, qui est vraiment l’UPR ?

      l’UPR est un parti en marge, une secte peuplée de "geeks des traités européens" et de gros trolls obéissant à une sorte de gourou du Web qui leur « prémâche » ce qu’ils doivent penser. 
Le mandarom Asselineau de l’Union Pasquaïenne Relookée... 
Enquête : Qui est vraiment l’UPR ?
      http://www.marianne.net/Qui-est-vraiment-l-UPR_a239725.html


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 décembre 2014 19:08

      Tiens voilà le troll de service, avec toujours ses mêmes salades.
      ça doit être trop compliqué de faire des analyses, alors il s’en prend aux personnes...


    • lsga lsga 31 décembre 2014 19:11

      Ah mince : je croyais que c’était moi le troll de service...

       
      Enfin, bientôt Asselineau « acceptera » un poste de ministre délégué aux questions européennes qui lui sera proposé par Sarkozy, et l’UPR appartiendra au passé....

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 décembre 2014 19:15

      Isga,
      Il doit donc y avoir plusieurs services qui payent des trolls contre l’UPR.
      Bizarre que vous ne disiez jamais rien aux adeptes du FN ?
      Ils sont nombreux sur Agoravox, et jurent que le FN veut sortir de l’ UE..., on nous aurait menti ?



    • lsga lsga 4 janvier 2015 19:37

      donc comme il est indiqué clairement dans les commentaires du lien de fifi, Asselineau est sur le point d’accepter l’offre de ministre délégué aux affaires européennes que Sarkozy vient de lui proposer. 


    • GrandGuignol GrandGuignol 5 janvier 2015 01:02

      Isga,

      pfff ! n’importe quoi !

      MDR !!!


    • jef88 jef88 29 décembre 2014 12:42

      « cette haine de la France et son mépris des intérêts du peuple français qui se sont emparé des élites dirigeantes »
      Haine ? je ne pense pas mais «  je m’en foutisme » c’est certain !
      ces braves gens trouvent leurs intérêts ailleurs ........
      Cherchez le fric !.


      • hgo04 hgo04 29 décembre 2014 13:53

        On peut dire aussi OIKOPHOBIE...


      • Le p’tit Charles 29 décembre 2014 12:50

        A ma connaissance..la France est vendue par petits bouts depuis le départ de De Gaulle.. ?



          • steph bigorneau steph bigorneau 29 décembre 2014 14:48

            Tout ceci est à prendre avec des pincettes, nous ne sommes pas dans le pays et avons du mal à avoir une vision d’ensemble. Il faut voir à quel point les frères musulmans ont été haïs par la population qui les avaient élus quelques années auparavant.
            Ce nouveau président n’est sans doute pas républicain comme nous l’entendons dans notre pays, il semble pourtant bien accueilli par la majorité de la population. Selon le témoignage d’une franco-egyptienne qui a vécu les trois régimes, je ne peux pas dire si elle était de parti pris ou pas.

            Il faut se renseigner sur la vue d’ensemble avant de reproduire un document qui semble favorable aux frères musulmans (ceux-ci n’étaient pas plus républicains).

            Le monde-diplo qui est une des sources de l’article est souvent assez impartial. Et ce site ne roule pas pour les néoconservateurs à voir les autres articles. Je ne peux ni infirmer ni confirmer ce parti pris du CF2R pour la situation égyptienne.

            Ce qui est sûr c’est que dans ce cas là le rapport prend parti pour la France et ne semble pas à priori orienté par un parti pris pro-israélien ou américain. Comme l’affirme le monde-diplo à propos du collaborateur de Dénecé pour l’autre rapport.


          • jalin 29 décembre 2014 16:19

            Ce monsieur annonce d’autres petites choses :

            Tour à tour Dénécé a expliqué à l’antenne de RTL que :

            – Les zadistes sont des drogués violents, comparables aux islamistes (même si, il le dit plus loin, ce ne sont pas encore des « terroristes »… ouf !) : « Très rapidement, viennent s’agréger à ces penseurs (…) des structures de plus en plus conspirationnistes, violentes ou usant largement de substances qui ne les amènent pas à réfléchir notamment et qui depuis quelques temps sont dans un phénomène de radicalisation extrêmement préoccupant, extrêmement violent et en tous points comparable au phénomène de radicalisation qu’on trouve dans l’islam. »2

            – Les écologistes sont prêts à faire sauter la planète pour défendre leur cause : « les écologistes radicaux dès les années 1970 avaient essayé de voler une bombe nucléaire et de la faire sauter dans une faille tectonique pour obliger les Etats-Unis à abandonner le nucléaire et à revenir à des conditions de vie beaucoup plus proches de ce que eux espéraient. »

            – La Zad de Notre-Dame-des-Landes servirait de terrain d’entraînement à des fascistes venus d’Ukraine : « C’est aussi une nébuleuse internationale parce que les hommes du groupe Pora noir, c’est-à-dire les milices d’extrême-droite qui sont à l’origine de la révolution Maïdan en Ukraine sont venus s’entraîner à Notre-Dame-des-Landes. »

            – Et malheureusement les femmes s’y mettent aussi : « Malheureusement, au sein de ces mêmes groupes, on voit des individus de tous âges, et de plus en plus des deux sexes, se radicaliser et rentrer dans des actions violentes extrêmement préoccupantes. »

            Évidemment, Eric Dénécé n’a pas cité ses sources, et Calvi ne les lui a pas demandées. Pourtant, on a beau chercher, aucune trace sur le web, y compris complotiste, de cette tentative de vol de bombe nucléaire ou de ce groupe ukrainien à Notre-Dame-des-Landes3.

            http://confusionnisme.info/2014/12/20/yves-calvi-eric-denece-et-les-fascistes-ukrainiens-de-notre-dame-des-landes/


          • steph bigorneau steph bigorneau 29 décembre 2014 16:46

            Pou ce site par contre confusionisme.info c’est sûr qu’il est affilié à d’autres sites qui sous couvert d’anti-fascisme discréditent tout ceux qui nuisent aux intérêts neoconservateurs.

            un article intéressant à ce sujet.

            En ce qui concerne ce qu’il dit à Yves Calvi à propos des zadistes, c’est inexcusable, mais ce n’est pas car il est anti-écolo que tout ce qu’il dit est faux ou malintentionné. Je ne veux ni l’excuser ni le soutenir à tout prix. Mais dans ce cas, il suffit de se renseigner pour trouver que cette vente est louche.

            Par exemple le fait que Kron touche 4 millions d’euros pour la vente d’une partie de son entreprise à des étrangers n’est sans doute pas étrangère à cette décision. Il y a un intérêt personnel partagé par les actionnaires (10 euros de prime par action).

            On voit donc que les conséquences d’une mauvaise gestion sont une prime d’un montant assez exorbitant, c’est toute la logique néolbérale qui est à revoir...


          • jalin 29 décembre 2014 17:54

            Ce qu’il dit n’est pas sourcé, c’est ça le problème.

            Si Kron avait vendu à un groupe français, qui vous dit qu’il n’aurait pas perçu la même somme d’argent. Dans ce milieu les rémunérations et primes mirobolantes sont fréquentes, dans tous les pays.

            "Pou ce site par contre confusionisme.info c’est sûr qu’il est affilié à d’autres sites qui sous couvert d’anti-fascisme discréditent tout ceux qui nuisent aux intérêts neoconservateurs."

            En quoi est il affilié ? Prouvez le.


          • jalin 29 décembre 2014 18:16

            Le néoconservatisme est à l’origine du complotisme et du confusionnisme dénoncé par Corcuff :

            http://confusionnisme.info/2014/12/27/philippe-corcuff-le-confusionnisme-neoconservateur-brouille-lespace-ideologique/


          • steph bigorneau steph bigorneau 29 décembre 2014 18:19

            J’ai donné une source qui n’est pas trop orienté dans un sens ou un autre, en tout cas pour cet article France info.
            Quand au site confusonisme il suffit de voir l’article sur michel Collon qui reprend sans les commenter les assertions de conspiracy watch et d’autre sources soit disant antifa
            Pour mieux comprendre ce site « conspiracy watch » et celui qui le tient Rudy Reichstadt


          • steph bigorneau steph bigorneau 29 décembre 2014 18:28

            Cet article est intéressant mais cet auteur reprend le terme « rouge-brun » qui est la meilleure manière d’associer des gens de gauches anti-impérialistes avec des racistes notoire.

            En tout cas l ne suffit pas de mettre ce genre d’article pour être un site honnête avec une vision non faussée par des intérêts cachés.

            Personnellement j’ai suivi Chouard et je vois comment ce site le diabolise, il ne m’en faut pas plus, il n’y a pas plus antiraciste et antifasciste que lui, même si je l’accorde il n’a pas toujours le mot juste pour désigner Soral et ses prises de position.


          • steph bigorneau steph bigorneau 29 décembre 2014 18:30

            Par contre il est vrai que si ils avaient vendu à d’autres intérêts Kron aurait eu la même prime, mais si il avait été repris au moins en partie par l’état je doute que ça aurait possible.


          • jalin 29 décembre 2014 19:22

            L’état aurait mieux fait de garder les autoroutes, monopole géographique par définition, que de vouloir gérer des entreprises du secteur concurrentiel en y parachutant des énarques comme Messier qui ne connaissent rien au domaine concerné et produisent des catastrophes.

            La plupart des entreprises US du haut de tableau ne relèvent plus des secteurs anciens comme la sidérurgie, presque toutes ont émergé dans le secteur numérique. En France, on préfère subventionner la survie d’entreprises de secteurs dépassés au détriment de celles qui pourraient émerger.


          • Simongladiateur 29 décembre 2014 21:37

            Avant de dire que M. Denécé ne cite pas ses sources, lisez le rapport original et pas la citation de M. Asselineau qui ne rapporte que la conclusion. Le lien à la fin de l’article.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 décembre 2014 06:57

            jalin
            Il a dû vous échapper que les industries qui ont quitté la France fonctionnent ailleurs où les salaires sont 10 ou 20 fois moins chers.
            Regardez donc autour de vous, quasiment tout est fabriqué ailleurs qu’en France.
            Ce ne sont donc pas des secteurs dépassés, mais déplacés.


          • jalin 30 décembre 2014 14:16

            Fétichisme industriel. Il y a peu, la plupart des emplois étaient agricole, avec l’arrivée des tracteurs et autres machines agricoles, les emplois agricoles ont fondu. La plus grande part de pertes d’emplois industriels vient de l’automatisation et d’autres progrès techniques, même la Chine automatise de plus en plus sa production. Les industries n’ont pas quitté la France, elles produisent plus qu’avant, mais avec des machines, c’est tout. De plus, le marché des biens industriels français est saturé, personne ne va acheter 2 machines à laver si une suffit. Ce sont les marchés émergents qui font principalement l’industrie car leur taux d’équipements n’est pas encore saturé.


          • jalin 30 décembre 2014 14:54

            Aucune étude ne prouve que la baisse du temps de travail contribue à baisser le chômage :

            http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0204029519603-desinformation-parlementaire-sur-les-35-heures-1077349.php?xtor=CS1-2


          • jalin 30 décembre 2014 22:23

            J’ai parlé de la baisse du temps de travail, pas du reste que vous évoquez. Donc ne me prêtez pas des propos que je ne tiens pas. Si vous souhaitez aborder un sujet, faites le, mais sans sous entendus foireux. A bon entendeur salut.


          • jalin 31 décembre 2014 15:27

            Vous mettez tout le monde dans le même sac, pensée binaire manichéiste.

            C’est pas parce que l’on se réclame de la gauche qu’on ne raconte pas d’âneries, et de même pour ceux qui se classent à droite, ou libéraux... Les phénomènes économiques se moquent des étiquettes idéologiques. Les libéraux disent parfois des vérités comme au sujet du marché immobilier, mais disent aussi beaucoup de conneries, au sujet des dépenses publiques par exemple.


          • Topaze Topaze 31 décembre 2014 19:07

            Derrière les trolls d’Internet, qui est vraiment l’UPR ?

            l’UPR est un parti en marge, une secte peuplée de "geeks des traités européens" et de gros trolls obéissant à une sorte de gourou du Web qui leur « prémâche » ce qu’ils doivent penser. 
Le mandarom Asselineau de l’Union Pasquaïenne Relookée... 
Enquête : Qui est vraiment l’UPR ?
            http://www.marianne.net/Qui-est-vraiment-l-UPR_a239725.html


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er janvier 2015 11:46

            Jalin,
            Vous devriez regarder du côté de la Suisse, ni dans l’ UE, ni dans l’ euro.

            Automatisée ou pas, c’est le pays du monde le plus industrialisé par tête d’habitant.
            Son chômage est à 3%, et la main d’oeuvre locale ne suffit plus.


            L’économie variée de la France ne convenait pas aux zélites zeuropéennes, chaque pays devait se spécialiser : la France est donc devenue un pays de musées, de tourisme et de restaurants.

          • asterix asterix 4 janvier 2015 14:36

            Je ne vois pas pourquoi Fifi se plaint des trolls anti-Asselineau, lui qui est le premier troll pro-Asselineau.
            En démocratie, et cela vaut pour beaucoup d’autres, on accepte l’expression d’une autre position que la sienne. Ce danger du monolythisme guette Agoravox également.
            Beaucoup d’auteurs n’ont plus voix au chapitre parce que des groupes organisés de modérateurs à sens unique s’arrangent pour ne plus leur octroyer le droit à la publication.
            Pire, quand certains désirent écrire un article sur un sujet brûlant mais qui déplait aux censeurs à la petite semaine, il passe systématiquement aux oubliettes.
            Le cas s’est encore produit la semaine dernière.
            Et la nouvelle tendance est d’employer des pseudos proches de ceux d’auteurs chevronnés, mais qui déplaisent à ceux qui voudraient en faire un catéchisme..
            Incompréhensible ! Les responsables du site ne réagissent même pas.
            Pourquoi ?


          • GrandGuignol GrandGuignol 4 janvier 2015 15:12

            Il y a troll et troll...
            Un troll qui reproduit plusieurs fois le même message pour interférer dans les fils de discussions afin de perturber les argumentations diverses et qui de surcroit intervient systématiquement sur des articles spécifiques n’est pas le même que le troll ou supposé tel qui intervient et argumente sans répétition lancinante.

            Sur cet article, Isga et Topaze sont des trolls incontestables de la première catégorie .


          • asterix asterix 4 janvier 2015 17:37

            Merci de cette précision ; mais j’en conclus que le Fifi est donc bien aussi un troll de première catégorie.
            Sans contester la pertinence de la votre, j’eus préféré, cher Grandguignol, que vous exprimiez votre point de vue sur la seconde partie de mon intervention.
            Mes salutations


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 janvier 2015 18:52

            astérix,
            Si je comprends bien ce que vous écrivez, c’est l’ UPR qui contrôle Agoravox ?
            Il y a 2 ou 3 adhérents UPR sur le site d’ Agoravox, s’ils constituent une majorité, on se demande bien comment ils peuvent vous censurer ?


          • GrandGuignol GrandGuignol 4 janvier 2015 18:59

            Je trouve pas que Fifi ne copie/colle pas le même message partout par contre il argumente souvent ses propos ...
            Après, toute expression informative contraire sur un sujet défini peut prêter à être un troll.

            Je ne connait pas assez agoravox et ne suis souvent que de passage pendant un temps,je n’ai rien publié et ne connait pas les arcanes de la censure qui pourrait être appliquée.
            J’en suis donc désolé, je ne vous auriez donné qu’un avis de simple lecteur/intervenant sans plus.


          • GrandGuignol GrandGuignol 4 janvier 2015 19:03

            Je trouve pas que Fifi ne copie/colle pas le même message partout par contre il argumente souvent ses propos ...

            il faut comprendre :

            Je ne trouve pas que Fifi copie/colle le même message partout par contre il argumente souvent ses propos ...

            M’emmêle encore les pinceaux là...


          • verdad 5 janvier 2015 18:20

            Depuis un tiers de siècle, les Français ont été pris en otage conjointement par les médias « mainstream » et la famille Le Pen, qui leur font croire que défendre notre industrie, notre agriculture, notre diplomatie, nos intérêts nationaux, revient grosso modo à tenir des propos abjects sur la Deuxième Guerre mondiale, à faire la chasse aux immigrés, à fricoter avec des néo-nazis, ou à justifier la torture par la CIA, comme s’y est encore livrée Mme Le Pen voici moins d’un mois. C’est l’un des mérites du rapport du CF2R que de souligner, après l’UPR, cette manipulation capitale qui explique le blocage de la situation et la passivité des Français face à la guerre qui leur est livrée.
            ****************************************************************************************************************
            Fricoter avec des néo Nazis ???????
            Vous êtes gonflé Camarade Citoyen.
            Qui a fricoté avec les Nazis d’après 1945, ce n’est pas moi car je les ai combattus
            en uniforme, en armes donc, SANS ME PLANQUER ! s.v.p. et ce, durant quelque cinq années !

            Qui a fricoté avec les >Nazis ? les Fils de Nazis ? les petits fils de Nazis ?
            Tous les Partis Politiques et leurs électeurs depuis 1946, ne vous déplaise  !
            La preuve ? vous les traitez comme vos cousins et, ils vous couillonnent avec
            délices à la tête de votre EUROPA, Merkels et Cie ;les chouchoux Dhimmis des U.S.A .

            Attaquer le FN de concert avec l’U.M.P.+.P.S et associés, vous place en tête des
            médisants Monsieur ASSELINEAU .

            Faire un Don ? Je ne donnerai jamais un sou à plus riche que moi  !

            verdad


          • GrandGuignol GrandGuignol 5 janvier 2015 19:26

            Fricoter avec des néo Nazis ???????

            Marine Lepen valse à Vienne avec des pangermaniques


            Entre autres...

            Pour être bref :Le PS et l’UMP se servent du FN depuis sa création (voir aussi son financement lors de sa création, ça vaut le coup) pour récupérer les mécontents et servir d’épouvantail à la majorité des français qui ne voterons jamais pour ce parti qui prône la division.

            Pour plus d’info :

            cet article explique clairement le rôle du FN et pourquoi l’UPR le dénonce.

            Le front National (FN), l’épouvantail consentant du système


          • MadMad MadMad 29 décembre 2014 13:32

            Rappelez vous des dernieres confessions de Mitterrand juste avant de mourir :

            « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique .
            Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde.
            C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. »


            • Diogène diogène 4 janvier 2015 14:28

              Cette guerre n’est ni inconnue ni sans morts ni sans nom !

              C’est la forme actuelle de la lutte des classes :
              les théoriciens de l’économie libérale (entendre « capitalistes ») eux-mêmes ont expliqué que le business était désormais globalisé, ce qu’on a traduit en Français par mondialisé...
              Peu importe le mot, il se trouve que la plus forte concentration de capitaux est ctuellement aux Etats-Unis.
              Mais c’est en train de changer.
              La Chine et les BRICS sont là pour modifier la géographie...
              Paspour mettre fin à cette guerre, hélas.

            • hgo04 hgo04 29 décembre 2014 13:52

              Donc, si je comprends bien, la France est ce qu’était la Russie sous ELTSINE. Pillée avec la complicité d’incompétents, ou ce qu’est l’Ukraine aujourd’hui : Pillée avec la complicité d’incompétents...

              Putain, DEGAULLE.. Putain, on est dans la merde crasse la !


              • GrandGuignol GrandGuignol 29 décembre 2014 14:34

                Sortir de l’UE, de l’euro et de l’OTAN est devenu un impératif !

                La France se dissout de plus en plus vite.

                Nos entreprises s’évadent ou sont rachetées en monnaie de singe (dollar = papier chiotte), notre patrimoine culturel est lui aussi bradé aux chinois ou au qataris, nos médias à vision unique sont devenus des outils de propagande puissants qui nous lobotomisent au lieu de nous informer, nos agriculteurs transformés en directeurs « d’usines de production intensive » se suicident, notre armée tous les jours amputée de ses effectifs ne pourra plus assurer notre défense, nos services sociaux se privatisent , notre droit du travail explose en miette, nos « libertés » ( d’expression, d’anonymat, ...) sont remises en questions, et la liste continue sans cesse comme le montant de la « dette française » qui nous asservit en esclavage.

                Il est temps de s’unir vers l’essentiel, au delà de nos clivage et appartenance politique, se fondre en une force commune et puissante et bouter hors des postes à responsabilité, les traitres au peuple et à la France.


                • Spartacus Spartacus 29 décembre 2014 15:04

                  Asselineau celui qui confond « état » et « société ».

                  Alsthom n’est pas l’état. 

                  Le scandale est surtout qu’un haut fonctionnaire dirige une multinationale privée. Qu’un dirigeant d’une entreprise privée soit nommé par l’état.

                  Les libéraux appellent cela le capitalisme de connivence. 

                  La collusion des hauts fonctionnaires avec les directions de société privées dont la France est le scandale. 

                  • steph bigorneau steph bigorneau 29 décembre 2014 15:13

                    Spartacus celui qui confond entreprise normale et entreprise stratégique, Alsthom ne fabrique pas des petits pains, c’est le secteur énergétique et militaire.

                    Deux secteurs qui à mon avis devrait être soutenu et orienté par un pays plutôt que vendu à des intérêts venant d’autres nations.


                  • jalin 29 décembre 2014 16:46

                    Quelles activités militaires d’Alsthom ?


                  • steph bigorneau steph bigorneau 29 décembre 2014 16:56

                    Dans sa filiale transport, Alsthom fournit les turbines des sous marins nucléaires français par exemple.
                    Dans la branche énergie qui est ainsi vendue aux américains se trouve aussi une activité de surveillance des satellites fournissant des données à l’armée française.
                    Ce n’est pas spécialisé dans le militaire comme Thalès mais plusieurs projets sont coordonnés avec l’armée.


                  • Spartacus Spartacus 29 décembre 2014 17:01
                    @bigorneau
                    L’Etat n’est pas actionnaire d’Alstom et n’a donc pas à se mêler de sa cession.
                    Et fabriquer des turbines à gaz n’est pas stratégique.

                    Le seul lien avec l’état est le capitalisme de connivence entre hauts fonctionnaires et les marchés publics ou le copinage consanguin entre hauts fonctionnaires est la norme.

                    Asselineau est un frustré qui est vexé de voir un de ses potes haut fonctionnaire profiter plus que lui du capitalisme de connivence Franco-Français.


                  • Spartacus Spartacus 29 décembre 2014 17:34

                    Bien votre lien ????


                    Il indique précisément que l’armée met en concurrence au niveau européen ses achats.
                    Pour les turbines de sous marins c’est la société « Thermodyn » filiale du groupe......GE.

                    Comme quoi les arguments « d’entreprise stratégique » c’est du pipo.

                  • steph bigorneau steph bigorneau 29 décembre 2014 17:56

                    Spartacus je ne savais que vous étiez socialiste.
                    Bien que Thomson ait été nationalisé par Mitterand, c’est Jospin qui l’a privatisé en 1998.
                    Thomson a été divisé en thalès et alsthom.
                    Vous êtes donc pour le fait que les états nations n’ait aucune influence sur leur sécurité intérieur et extérieur, intéressant comme point de vue, à ce niveau là c’est de l’internationalisme d’inspiration communiste.
                    Je précise bien sûr que c’est de l’humour, vu votre point de vue habituel vous êtes un internationaliste du capital prédateur sans frontière.


                  • jalin 29 décembre 2014 17:57

                    Ah et le fabricant des cuvettes de chiottes du sous marin c’est stratégique aussi ?


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 décembre 2014 18:06

                    steph bigorneau,
                    T’as tout compris, Spartucus se fiche des intérêts de la France, des Français et des salariés, autant que le reste de la classe politique. Ce qui n’est pas peu dire...


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 décembre 2014 18:09

                    jalin,
                    Dans les autres domaines de la défense aussi, les USA imposent leurs stratégie industrielle :
                    « Les F 35 »


                  • Spartacus Spartacus 29 décembre 2014 18:24

                    @bigorneau

                    Non pas socialiste, le socialisme c’est ça :

                    @fifi
                    L’intérêt de la France c’est pas une politique étatiste.

                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 décembre 2014 18:43

                    Spartacus,
                    Il va falloir vous y habituer, pour la majorité des Français, l’ Etat et la France, c’est pareil !
                    Je sais bien que vos tendances libertariennes s’en trouvent révulsées, mais c’est ainsi.
                    Les USA voudraient que tous les peuples du monde deviennent des Américains....
                    Pour les Français, c’est raté.


                    L ’Etat français est ancien, d’origine monarchique.
                    Dès qu’un problème se profile, les Français se tournent vers l’Etat et le Chef de l’ Etat.
                    Il en a toujours été ainsi.

                    C’est ce qui nous distingue d’ Etats récents, comme l’ Italie, l’ Allemagne ou les USA.
                    Affaiblir l’ Etat, c’est affaiblir la France.
                    C’est ce qui explique le mépris que portent les Français à leur classe politique.

                  • Jean 29 décembre 2014 19:37

                    C’est faux spartacus, l’état possédait 10% des parts ce qui constituait le blocage puisque actionnaire majoritaire, donc OUI si l’Etat avait voulu Alsthom serait toujours franco-francé


                  • Spartacus Spartacus 29 décembre 2014 22:33

                    @fifi

                    Ayant mon libre arbitre je n’ai pas la prétention de savoir ce que veulent la « majorité des Français ».

                    Si en plus votre cliché sur ce que pensent les gens de l’état, vite passons au vote pour savoir si l’ensemble des français acceptent les statuts ou préfèrent le droit commun pour tous. 
                    Vous risquez de tomber des nues !....

                    Ils veulent tellement l’état que les étatistes organisés votent des lois de contraintes pour ceux qui oseraient sortir du « super social ». 

                    Quand aux USA, vous vivez dans des clichés. Je vous conseille d’aller visiter une ville que je connais comme Milwaukee par exemple et d’y discuter avec les gens. 

                    Les gens sont gentils, proche d’autrui, et si vous les aviez un temps soit peu côtoyé vous verriez a quels point vos aprioris sont désuets.

                  • Doume65 29 décembre 2014 23:32

                    @ Spartacus

                    « Le scandale est surtout qu’un haut fonctionnaire dirige une multinationale privée. »

                    Pas de problème par contre si les dirigeants des multinationales dirigent l’État, comme aux States ?


                  • benjaminma 30 décembre 2014 04:48

                    Moi j’admire Spartacus qui a au moins le courage de venir en terrain UPR et challenger les visions du parti.


                    Jusqu’à présent par contre on reste dans de l’idéologie.

                    Afin de ne pas pourrir ce débat d’idéologies je tiens à preciser qu’à l’UPR on aime les Américains, mais pas leur gouvernement. Et il en est de même pour les Américains eux-mêmes. Ceux qui sont informés sont horrifiés de agressivité de leurs pays. J’ai eu l’occasion de rencontré un gradé en poste à Okinawa et même lui (qui appréciait d’être affecté au Japon) pensait qu’ils ne devraient pas être si loin de leurs frontières.

                    Sans un Etat fort, nous n’avons aucun poids car on peut tout acheter avec du dollar. D’un point de vue économique je suis certain qu’on aura des « sanctions » (ou guerre économique unilatérale selon de quel côté on est), mais plus on attend et plus on s’enlise dans ce système moralement abject qui ment et anti-démocratique.

                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 décembre 2014 07:17

                    Spartacus,
                    Les Américains sont gentils, mais ils sont aussi dans une panade noire, leur économie a été aussi « délocalisée ». Le rapport de l’organisme chargé de la faim et des sans -abri donne des chiffres accablants : Les USA, comme l’ UE s’enfoncent dans la pauvreté.


                  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 30 décembre 2014 10:05

                    Asselineau défend le FN. Lol.

                    « Ta Nation défendras, Marine et le Général vénèreras »

                    Que tous ces adeptes de diverses sectes s’improvisent descendants du Général n’est pas vraiment étonnant, leur Guru, en culotte courte au temps du Grand Charles, surfe sur la même vague que les Philippot, Vauquiez, Buisson, etc... Il y a gros magot, pensent-ils, sous roche, et il est vrai qu’il y a beaucoup entre le marché commun d’alors et l’UE d’aujourd’hui. Disons, environ 60 ans.

                    Qui votera par fidélité au Général ? Les partisans de la France-Libre (Asselineau, émule de Stéphane Hesel ?) ? Les nostalgiques du SAC ? Ou les détracteurs viscéraux de l’UE ? Les anti-Yankees-mais Putin-pas-trop ? Ah oui, et les amoureux de tant Yvonne. Quoi d’étonnant, nous savons tous que les Gurus ont besoin d’un mythe fondateur... Tant-pis pour le Général, et d’ailleurs, souvenez-vous, Sarkozy gouvernait bien au nom de Jaurès, on n’est plus à ça près.
                    Mais où va-t-il donc le Guru ? Quel place pensez-vous qu’il brigue, à lécher la raie de la Marine de cette façon et en public ? Pas l’Intérieur, j’espère.

                    Réalisez quand-même la perle qui m’a été donnée de lire...
                    « ...l’invocation du Front National est l’une des raisons essentielles (...de nos gouvernants) pour ne pas défendre nos intérêts nationaux... ».
                    Fallait l’oser.

                    Autrement-dit, t’attaques le FN, t’es un traître à ta nation. Finalement c’est pas compliqué la politique. Un tri avec 1 tas au début et 2 tas à la sortie. Je crois qu’il vaudra mieux garde le reçu si on vote FN. Si ça tourne mal, on dira que c’est Asselineau qui nous a forcés. Après, concilier le FN-Canal Historique- du Borgne avec la vénération du Général, ça je vous le laisse, je n’essaye pas, je vais virer cagué.

                    On vit une époque formidable, question de culot.
                    Chapeau !


                  • GrandGuignol GrandGuignol 30 décembre 2014 10:56

                    On voit des Gourous partout en ce moment...ils poussent comme des champignons !
                    Tiens y’en a un qui vient juste de rentrer dans ma chambre par la fenêtre et commence son laïus les bras tendus vers le ciel.

                    Dés qu’un homme est suivi pour ses idées, on en fait un Gourou, besoin spirituel ?

                    Si je cite plusieurs fois De Gaulle pour certaines de ses positions, suis je Gaulliste ? Merde alors je suis gouroutisé !

                    De plus les gourous ne sont pas tous des charlatans et certains transmettent une grande sagesse et profondeur d’être qui apportent une vision plus claire et objective, débarrassée du superflu...Chacun est aussi son propre gourou.

                    Le plus tragique c’est l’interprétation et la déformation des paroles du Gourou de service.
                    On lui prêtera des intentions suivant ses propres convictions issus elles aussi de gourous antérieurs que l’on n’avaient pas encore nommés ainsi.

                    « ...l’invocation du Front National est l’une des raisons essentielles (...de nos gouvernants) pour ne pas défendre nos intérêts nationaux... ».(...) ..Autrement-dit, t’attaques le FN, t’es un traître à ta nation."

                    Le FN est un paravent rabatteur pour les partis UMPS qui se sert du nationalisme pour le salir et ainsi diffuser l’idée que l’ UE seule est viable...Pas besoin d’un gourou pour le comprendre.

                    D’autres lèchent des culs étoilés sur fond bleu Marine et crient au gourou dés qu’une proposition nationale est évoquée.


                  • Spartacus Spartacus 30 décembre 2014 14:39

                    @Dourme65

                    Oui c’est bien largement mieux que des personnes de la société civile soient représentées dans un gouvernement que des formatés sortis de l’ENA en France qui n’ont comme réussite dans leur vie qu’un diplôme d’entrée, et une vie en servitude a lécher le cul des amis de la promotion pour avoir un max de passe droits dans la gamelle de l’état en circuit fermé.


                    Dans Alstom et les entreprises à la Française, c’est que les présidents de ces société privées et banques privées soient nommés par l’état.


                    Comment voulez vous d’un profiteur de la gamelle comme Asselineau remette en cause les « régimes spéciaux » ou « l’emploi à vie »........

                    Comme les autres votre idole Asselineau est un « détaché » cumulard de points de régime spécial à faire pâlir d’envie un ministre Américain sans avoir le poste pour se constituer une rente d’état non méritée. 


                    L’étique de ces gens se ressemble. Abjection ! Quand ils ont goutté aux privilèges ils ne peuvent plus s’en passer. C’est culturel.


                    Question à Asselineau

                    Ca fait quoi de cumuler des points de retraites sans avoir le poste ? 

                    Cultiver la rente de l’état sans la carrière correspondante ?


                  • GrandGuignol GrandGuignol 30 décembre 2014 14:49

                    Spartacus,

                    Et vous ça vous fait quoi d’être pour l’esclavagisme tous azimuts ?

                    ça vous fait quoi de prôner sans cesse le modèle américain dictatorial ?

                    Vous, vous n’êtes pas énarque mais vous sentez bien plus l’arnaque !  smiley 


                  • Spartacus Spartacus 30 décembre 2014 16:01

                    La question reste posée :

                    Question à Asselineau

                    Ca fait quoi de cumuler des points de retraites sans avoir le poste ? 

                    Cultiver la rente de l’état sans la carrière correspondante ?


                  • GrandGuignol GrandGuignol 30 décembre 2014 16:26

                    Que veut tu, les gens parfaits n’existent pas !
                    Et citez moi quelqu’un qui ne profite pas des avantages de sa profession...

                    Il a au moins le courage d’informer sur la situation gravissime de notre pays, ce que ne font pas les autres qui bénéficient des mêmes avantages et qui préfèrent le confort de leurs postes.

                    Depuis 7 ans, je crois, il dénonce ce système et donne à la France une autre vision que celle stéréotypée des médias et des politiques en place.
                    Et pour cette action seulement il mérite bien ce que vous lui reprochez.
                    D’autres jouissent de certains avantages, mais en silence.

                    Des hommes politiques qui prennent leurs responsabilité politiques en dénonçant clairement le système, à part Mr Asselineau, c’est le vide intersidéral.

                    Il remplit donc sa mission qui est d’informer objectivement le peuple.


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 décembre 2014 16:37

                    Emmanuel,
                    C’est sans doute l’ UPR qui fait l’analyse la plus aboutie de l’arnaque que représente le FN.
                    « Le FN, l’épouvantail consentant au service du système ».


                    La classe politique utilise le FN pour salir tous les sujets qui la dérange, la souveraineté, la sortie de l’ UE et de l’euro, la défense des intérêts français etc .
                    Cela lui permet d’éviter d’ouvrir des débats sur ces sujets.

                    Une fois que le FN s’est emparé de la question, l’a bien salie avec ses dérapages viennois, il devient impossible d’en parler sans se faire traiter de fachos, et sans se voir associé au FN.
                    Exactement ce que vous faites. Si on défend l’intérêt national, alors on défend le FN.
                    Cela s’appelle de la manipulation de l’opinion.

                    Le Gouvernement se sert du FN comme prétexte pour éviter de défendre les intérêts nationaux.
                    Mais c’est peut- être un peu compliqué pour vous ?

                  • Spartacus Spartacus 30 décembre 2014 17:40

                    @grand guignol


                    Justement tu te trompes.

                    Un type comme Bruno Le Maire a démissionné de sa fonction comme quoi il y a des politiciens qui ne sont pas des accapareurs sociaux comme votre Asselineau.
                    Comme quoi cela existe.

                    Personnellement comme dirigeant majoritaire, je peux abuser sans compter, mais j’arrive a gérer sans confondre l’entreprise et l’individu. 
                    J’invite ma femme au resto avec mon argent perso, et pourtant j’ai les CB de la société dans la poche, et c’est moi qui signe les autorisations de dépenses et le bilan.


                    Par ailleurs Asselineau est un Keynésien comme les autres. Il n’est que posture. 

                    Les fonctionnaires de tous les pays qui veulent se présenter doivent démissionner avant de se présenter. On ne pas se présenter plus propre que les autres sans montrer l’exemple.

                    *********

                    La question reste posée :

                    Question à Asselineau

                    Ca fait quoi de cumuler des points de retraites sans avoir le poste ? 

                    Cultiver la rente de l’état sans la carrière correspondante ?

                    Comment croire qu’on peut apprendre à nager aux autres si le premier réflexe du maître nageur est de ne pas apprendre à nager ?


                  • GrandGuignol GrandGuignol 30 décembre 2014 18:20

                    Spartacus,

                    « Un type comme Bruno Le Maire a démissionné de sa fonction... »

                    Il a démissionner pour un poste de Ministre !
                     
                    Actuellement député de l’Eure et en course avec Sarkosy pour la présidence de l’UMP, il se verrait bien pour les élections présidentielles de 2017...

                    Ben c’est quoi qu’il l’occupe le plus ? son rôle de député de l’Eure ou sa course à l’échalote ?
                    C’est quoi son discours au français ?..Continuer dans la même schéma mortifère de l’UE et être le vassal des USA ?



                  • Spartacus Spartacus 30 décembre 2014 19:07

                    Le Maire a démissionné avant les élections pour devenir député.
                    Il a montré un point de départ de l’éthique. Il a ringardisé les autres qui sont attachés à la gamelle de l’état comme des morpions avant toute autre considération.


                    Le Maire est surement aussi nul économiquement que Asselineau. 
                    Les 2 ont eu un endoctrinement Keynésien à l’ENA par des profs rouges.
                    Par contre, éthiquement il écrase personnelle que devrait avoir celui qui se présente.

                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 décembre 2014 10:12

                    Spartacus,
                    Asselineau n’est détaché de rien du tout. Il est salarié. Il est Inspecteur Général des Finances à Bercy. Il remplit, comme tous les Hauts fonctionnaires, les missions qu’on lui attribue, que le Ministre soit de Gauche ou de Droite.


                    Les fonctionnaires, à quelque niveau qu’ils soient, n’ont jamais choisi leurs Ministres qui sont désignés par le Chef de l’ Etat. Ils sont au service de l’ Etat. Comme votre facteur ou les enseignants de vos enfants.

                    Asselineau s’est fait blacklister par Sarkozy pour avoir rendu un rapport « mal pensant » sur le non - avenir de l’ UE et de l’ euro. Mécontent, Sarkozy l’a placardisé et a supprimé son service à Bercy.

                    Voilà comment les choses se passent pour les lanceurs d’alerte dans notre beau pays de France !
                    Il y a plein de hauts fonctionnaires ou de politiques, qui savent les mêmes choses qu’ Asselineau, qui préfèrent leur carrière et se taisent.... , mais ceux là, sont à l’abri de toute critique.
                    Etonnant, non ?

                  • colere48 colere48 31 décembre 2014 13:05

                    @ spartacus

                    Comme quoi les arguments « d’entreprise stratégique » c’est du pipo.

                    A lire les commentaires le seul pipo c’est spartcus !! 


                  • Topaze Topaze 31 décembre 2014 18:34

                    Mais qui est François Asselineau, le souverainiste sans page Wikipedia ?

                    Thèses, parcours, entourage, d’un obsédé du complot américain
                    Qui est-il ? Ancien proche de Charles Pasqua, l’énarque François Asselineau a créé en 2007 « l’Union Populaire Républicaine », un parti "ni de gauche ni de droite" qui revendique 5900 adhérents. Peu invité par les médias, Asselineau, qui préconise une sortie de la France de l’Otan, de l’euro, mais aussi de l’Union Européenne, était le week-end dernier l’invité politique principal de Laurent Ruquier dans « On n’est pas couché » sur France 2. Portrait, parcours et entourages d’un politique qui voit la main des États-Unis derrière des entités aussi diverses que l’UE, l’État islamique, ou même le Front National, puisque "Marine Le Pen est payée pour pourrir mon discours« .
                     »De nombreux téléspectateurs s’interrogent : qui c’est ? Pourquoi lui ?". C’est ainsi que Laurent Ruquier lance, samedi 20 septembre, son invité François Asselineau, président de l’UPR, Union Populaire Républicaine. "Ca fait à peu près un an que je reçois des tweets ou des messages sur Facebook : pourquoi vous n’invitez pas Asselineau ?", explique Ruquier pour justifier son invitation.
                    Dans l’émission, Asselineau expose ses thèmes centraux, la sortie de l’Otan, la sortie de l’Union européenne, ou encore son opposition à l’intervention en Irak contre l’organisation de l’Etat islamique.

                    http://www.dailymotion.com/video/kmyxa4bni5aTeO8V67o?start=4

                    Asselineau, est de fait, peu invité dans les médias. Contacté par @si, il dénonce une « anomalie ». "Aux Européennes, on a fait 76 000 voix, soit plus que le NPA qui a obtenu 74 000 voix . Or Poutou et Besancenot ont été invités dans Mots croisés, pas moi" : Il explique avoir dû saisir le CSA pendant la campagne des élections européennes, pour avoir accès aux médias. Il a finalement été interviewé par Bourdin sur RMC. On repère en 2012, un passage dans l’émission « Ce soir ou jamais » (Taddei signifie ici son étonnement d’avoir été souvent interpellé pour l’inviter). Asselineau, nous en avons parlé nous-même dans une émission consacrée à Wikipedia car il se plaignait précisément de n’avoir pas de page Wikipédia (étonnamment, il en a dans d’autres langues, mais pas en français, les « wikipédiens » ayant estimé que... ses références dans les médias traditionnels sont trop peu nombreuses).
                    Et dans Envoyé spécial qui consacrait une enquête à Wikipédia, il était interviewé pour s’en plaindre :

                    http://www.dailymotion.com/video/k6fkO0S8OunZHP8V6cd?start=2

                    sortie de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN
                    Qui est donc François Asselineau, l’homme sans page Wikipedia ? Pas de page, et pourtant, il s’exprime abondamment sur internet, par son site. Sur le plateau de Ruquier, il assure que le site s’est "hissé au tout premier rang des sites politiques français pendant les Européennes". On peut y prendre connaissance de ses positions dans de nombreuses vidéos, vues en moyenne entre 10 000 et 150 000 fois (un score pas extraordinaire au regard du succès que peuvent remporter certaines vidéos virales). Son programme est décliné en vidéo (5 heures au total). On trouve surtout toute une série de conférences en vidéo, toutes autour de la critique de l’Europe : « Qui gouverne la France en Europe ? », (150 000 vues), une autre où il décrit l’Union Européenne comme une dictature, on y reviendra. Son compte Twitter n’est pas particulièrement suivi, par rapport à d’autres politiques : 8200 followers

                    Son parcours est celui, classique, d’un énarque de droite, aux lisières de l’extrême-droite : il a occupé les fonctions de directeur de cabinet auprès de minis­tres du gou­ver­ne­ment Juppé (1995-1996), avant de rejoindre en 1999 le RPF de Philippe de Villiers et Charles Pasqua. Entre 2000 et 2004, il occupe des postes de conseiller aux côtés de Pasqua, alors pré­si­dent du Conseil géné­ral des Hauts-de-Seine. Toujours avec Pasqua, alors allié à Jean Tibéri il est élu sur une liste de droite dis­si­dente aux muni­ci­pa­les pari­sien­nes de 2001. Le 25 mars 2007, il crée son parti, l’UPR, après avoir milité quelques mois au RIF (Rassemblement pour l’indépendance de la France) de Paul-Marie Couteaux (aujourd’hui militant au Rassemblement Bleu marine). En 2012, il souhaite se présenter à l’élection présidentielle mais n’obtient pas les 500 signatures. En 2013, il se présente à la législative partielle de Villeneuve sur Lot, dans la circonscription de Jérôme Cahuzac, comme trois autres recalés de l’élection présidentielle. Il obtient 0,58% des voix. Et en 2014, aux élections européennes, il obtient 0,41% des suffrages.
                    Asselineau, ancien du RIF de Couteaux, est-il proche du FN  ? Interrogé sur ce sujet par Ruquier, il assure être "l’un des opposants les plus résolus au FN« . Il s’en démarque en assurant n’avoir  »rien à voir avec un mouvement de stigmatisation d’une partie de la population". Mais il s’en démarque aussi en allant encore plus loin sur la question de l’Europe. Il assure que le FN ne propose pas de sortir de l’UE, contrairement à son parti, et propose d’en sortir avec l’article 50 du Traité de l’Union européenne, qui prévoit une sortie officielle et juridique de l’Union Européenne. Il ajoute aussi : "Nous voulons également sortir de l’Otan". Otan qu’il considère comme le cheval de Troie des États-Unis. "Les Français élisent des marionnettes, tout est décidé par l’Otan, la BCE et la commission européenne", dénonce-t-il.
                     
                    Mc Cain a-t-il rencontré al Baghdadi ?
                    Une chose est sûre, pour lui, les États-Unis sont partout. Y compris derrière l’organisation de l’État islamique. Asselineau est d’ailleurs interrogé sur ce sujet dans « On n’est pas couché », comme on le voit dans l’extrait ci-dessus. Interrogé sur la notion de « guerre juste » et notamment contre le groupe de l’EI, il répond seulement : "Qui finance l’État islamique ?". Mais dans cet article, il va plus loin. Il cite des médias russes assurant que l’occident soutiendrait l’EI. Il en veut pour preuve une photo, diffusée sur les réseaux sociaux, du sénateur John Mac Cain rencontrant, en mai 2013, en Syrie, un homme qui ressemble à Al Baghdadi, le « calife » de l’EI. L’idée étant de montrer que l’EI serait une création des États-Unis. Même si l’authenticité de la photo semble improuvable, et fait l’objet de discussions passionnées et non conclusives sur Wikipedia, elle est reprise, sans surprise, sur de nombreux sites comme le réseau Voltaire.

                    http://www.arretsurimages.net/articles/2014-09-24/Mais-qui-est-Francois-Asselineau-le-souverainiste-sans-page-Wikipedia-id7078

                    Et l’Union Européenne elle-même, serait une création des États-Unis. Dans ce document, intitulé très explicitement "De Pétain à la CIA, la face cachée de Robert Schuman", Asselineau présente la construction européenne, dès ses origines, comme une création des Etats-Unis. Une thèse qu’il développe avec ce petit schéma :

                    http://www.arretsurimages.net/media/article/s71/id7078/original.74715.demi. jpg

                    Contacté par @si, il développe sa vision de l’Europe, assurant qu’elle comporte un « principe racialiste ». Il cite le discours de Victor Hugo sur les « États-Unis d’Europe », qui serait un appel à coloniser le reste du monde. "L’Europe est un apartheid qui entraîne le monde blanc à la guerre contre le monde arabo-musulman, contre la Russie et contre la Chine", assure-t-il. L’Europe veut atteindre la souveraineté nationale de la France : il en veut pour preuve la suppression du crime de "Haute trahison et de sureté contre l’Etat« supprimé en 1993. »Est-ce par hasard si c’est après l’adoption du traité de Maastricht", glisse-t-il. En réalité, l’article avait été réécrit comme l’explique la fiche Wikipedia, car trop flou.
                    « Marine le pen est payée pour pourrir mon discours »
                    Les États-Unis seraient donc derrière l’État Islamique, et derrière l’Europe. Mais pas seulement. Autre création américaine : le FN de Jean-Marie Le Pen. Une tribune du Plus du Nouvel obs a retrouvé cet extrait, édifiant :
                    "Les Américains ont acheté les élites du monde occidental. (...) Vous savez où est actuellement John Major, le premier ministre britannique, celui-là même qui a fait avaler le traité de Maastricht aux Britanniques (...) ? Et bien il est actuellement au Fond Carlyle, le fonds qui gère la fortune Bush, de Ben Laden, dirigé par l’ancien directeur adjoint de la CIA, le fond qui embauche le demi-frère de Sarkozy, le fond qui a comme représentant en France Yves de Chaisemartin qui possède 25% du magazine Marianne, magazine qui fait la promotion de Marine le Pen pour faire élire Monsieur Strauss-Kahn dans un an". (...) Le FN est l’élément clé pour maintenir le système en France. (...) Il a été inventé en 1983 par Monsieur Mitterrand et Attali qui ont donné ordre aux médias de le faire mousser. Qui a financé le FN entre 1985 et 1992 ? C’est Pierre Ceyrac, le bras financier de la secte Moon, Causa international, c’est la CIA et c’est la famille Bush qui est derrière".
                    Et d’ailleurs, vous ne le saviez pas, l’objectif de Marine le Pen elle-même est de nuire à François Asselineau. Celui-ci explique : "elle est chargée de polluer mon discours. Elle nous a envoyé des gens pour pomper ce que je dis, tout en le soupoudrant d’ordures sur les immigrés pour être bien sûre de pourrir mon discours. C’est ça, elle est payée pour ça« .

                    http://www.dailymotion.com/video/k50STUb3AvdvDF8VpJN?start=1

                    11 septembre : »on laisse les gens penser ce qu’ils veulent"
                    Dans les discours ou les écrits d’Asselineau, c’est donc le complot américain, multiforme mais permanent au moins depuis la Libération, qui est la clé principale, voire unique, d’explication du monde. A la différence d’autres figures intellectuellement proches de l’extrême-droite, cet anti-américanisme est exclusif de toute trace d’islamophobie, de racisme, ou d’antisémitisme. Mais il aurait été étonnant qu’il ne croise pas le chemin de quelques dieudonno-soraliens, et autres skinheads. Sur le plateau de Ruquier, lui est reprochée la tenue d’une conférence en 2010 dans le local du skinhead Serge Ayoub, leader du mouvement d’extrême-droite Troisième voie. Asselineau assure... qu’il n’avait pas d’autre local pour s’exprimer, et qu’il ne savait pas alors, qui était Ayoub. "J’ai fait 280 conférences, dont certaines devant les amis du Monde diplomatique et on ne me parle que de celle-ci" déplore-t-il.Soral ? Le polémiste antisémite lui a proposé de le rejoindre, (Soral l’explique dans cet article). Refus d’Asselineau : Soral ne respecte pas notre charte, explique-t-il. "Nous bannissons toute stigmatisation d’une partie de la population". Depuis son refus, Soral multiplie les vidéos pour insulter Asselineau.
                    Que penser de la galaxie qui l’entoure ? Patrick D’Hondt, qui se présente dans plusieurs vidéos comme porte-parole et délégué départemental en Seine-Saint-Denis de l’UPR, rappeur connu aussi sous le nom de Tepa, fondateur par ailleurs de la web TV Meta TV, qui se présente comme le "média public de la résistance« . Sous le pseudo de Tepa, il participe à un concert du  »bal des quenelles« , cérémonie lancée par Dieudonné »pour récompenser les personnalités, qui par leurs actions ou leurs paroles, ont dénoncé l’idéologie dominante ou apporté leur soutien à l’humoriste." (Le concert est visible ici, et la remise de prix par Dieudonné ici). On le voit aussi dans une manif pro-Dieudonné, interviewé par l’AFP. Mais Asselineau assure que Tepa « s’est baptisé lui-même porte-parole » et qu’il a quitté l’UPR il y a trois ans, en même temps qu’un autre militant proche de Dieudonné, Erick Mary, (décédé depuis). Un communiqué avait été publié pour expliquer le départ de Mary, à la suite d’une vidéo dans laquelle il avait incrusté des ananas, symbole faisant référence à Dieudonné.

                    Autre personnage controversé, invité d’une université d’été de l’UPR en 2012 à une table ronde "démocratie, souveraineté et résistance", Alain Benajam, co-fondateur du réseau Voltaire avec Thierry Meyssan, (pour lequel, rappelons le, aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone le 11 Septembre 2011). "Il n’a pas été question du 11 septembre dans le débat, répond Asselineau à @si. Nous l’avons invité car il a une vision anti-impérialiste du monde". Invités de la même table ronde : Etienne Chouard, (figure en 2005 du non à la constitution européenne, qui flirte maintenant avec le mouvement d’Alain Soral, nous l’évoquions ici) et Robert Ménard, ex-président de Reporters sans frontières, nouveau maire de Béziers, où il a été élu avec le soutien de Marine Le Pen (comme quoi Asselineau n’ostracise pas toujours les satellites du FN). 

                    http://www.arretsurimages.net/media/article/s71/id7078/original.74718.demi. jpg

                    Tout ceci nous amène à la question fatidique : quelle est la position de l’UPR sur le 11 septembre ? Asselineau entretient le doute : "Il y a des sujets que nous n’évoquons pas car trop clivants. Nous laissons les adhérents libres de penser ce qu’ils veulent« . Et, elliptique : »Nous ne sommes ni myopes ni presbytes". Et lui-même ? Il refuse catégoriquement de donner sa propre position sur le sujet. "Je ne vous le dirai pas. Aurait-on demandé à de Gaulle, en juin 40, quel est son point de vue personnel sur tel ou tel sujet ?" Sans réplique.

                    Par Laure Daussy le 24/09/2014 @si

                    http://www.arretsurimages.net/articles/2014-09-24/Mais-qui-est-Francois-Asselineau-le-souverainiste-sans-page-Wikipedia-id7078


                  • lsga lsga 31 décembre 2014 18:39

                    Sinon, en plus court, Asselineau c’est le mec qui passe son temps à brailler contre Sarkozy et le libéralisme, et qui pour un bon salaire a accepté un poste de responsable économique pour appliquer la politique libérale de Sarkozy... 


                  • pierre 31 décembre 2014 19:02

                    Jalin, votre commentaire sur les chiottes sont pitoyables, une turbine ne se fabrique pas comme cela, c’est un fleuron technologique et très peu de pays savent en faire, 4 ou 5 pays seulement. Combien de pays savent fabriquer des avion de chasse ?



                  • bluerider bluerider 29 décembre 2014 16:03

                    ce constat accablant ne prends pas en compte le marché du TGV SINO RUSSE qui s’éloigne à la vitesse... du TGV vers Pékin... soient des milliards de contrats auxquels ALSTHOM devait participer. ;; avec la branche affaiblie que GE n’a pas rachetée... là où SIEMENS proposait de la renforcer selon une synergie TGV (Alsthom) - HAUTE VITESSE PENDULAIRE ( Siemens) qui a été sous estimée dans les médias...

                    AUTREMENT DIT NOUS AVONS AFFAIRE A UN DESASTRE A FACETTES MUTIPLES...


                    • franc tireur 29 décembre 2014 16:41

                      Warf , vous prenez le verre a moitié vide et encore les cas les plus extremes. les défaites font toujours du bruit ,la ou les victoires passent inapercues.

                      La France est loin de donner sa part au chien , elle n a certes pas les moyens et l’autorité des USA mais elle fait ce qu’elle peut a son niveau .
                      Selon wikileaks les allemands ne font que se plaindre de la France, qui serait carrèment « le diable en matière d’espionnage industriel ».
                      Si cet article est censé prouver que le FN a un role néfaste et fait partie de la machine c est pitoyable de la part de l’UPR . 
                      A quoi ca rime monsieur Asselineau de diviser le pole souverainiste a des fins politiciennes ?
                      Ca prouve au moins que vous etes vraiment francais,comme j ai l habitude de dire « tu mets trois francais sur une ile déserte ils forment 3 groupes »
                      En plus vous etes énarque .(= parasite)
                      Maintenant s il sagit de dire que les élites francaises sont traditionnellement anti patriotiques je ne vous le fais pas dire . Et ce contrairement aux élites anglaises ou allemandes. Mais c’est de la légerté et non de la conspiration. Les élites francaises sont de tous de temps fascinés par les empires, elles projettent leur désir de grandeur pour la France vers ces nouveaux paradigmes. Aujourd hui c est l euroatlantisme leur nouvelle religion.

                      • steph bigorneau steph bigorneau 29 décembre 2014 17:12

                        Bonjour, les victoires passent peut être inaperçues dans ce cas j’aimerais que vous éclairiez notre lanternes, quelles sont-elles ?

                        Quelles est la référence de cet article de wikileaks, je ne le remet pas en doute mais je n’en ai jamais entendu parler.

                        Personnellement je ne me serais jamais intéressé aux idées FN, bien trop associées aux dérapages constant du père et de la fille. Par association j’ai donc rejeté les thèses souverainistes. C’est aussi pour ça que l’UPR refuse le thème souverainiste (trop connoté politiquement).

                        Il a fallu que je me rende compte qu’on ne pouvait rien faire d’un point de point de vue écologique ou politique (pour une démocratie qui n’usurpe pas trop ce nom) sans le retour à une souveraineté populaire.

                        A ce moment j’ai été heureux de trouver un parti compatible (même si celui-ci doit disparaître une fois l’objectif atteint) avec mes orientations personnelles.

                        Je suis d’accord avec la fin de votre billet, la nouvelle religion de nos dirigeants c’est l’euroatlantisme, par contre si certains ne comprennent pas la situation je ne pense pas que tous sois si aveugles et ils participent activement à cette vente de notre patrimoine commun.


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 décembre 2014 18:29

                        franc tireur,
                        Ce qui est pitoyable c’est qu’un Parti raciste et xénophobe serve d’excuses au Gouvernement pour la liquidation des intérêts français, au profit d’intérêts américains.


                        Comme par hasard, tout ce qui touche à la souveraineté est sali par le FN et interdit de débat et d’informations.

                        Au moins, il est clairement dit dans ce rapport que le FN est un épouvantail, qui sert aussi bien les européistes que les Américains.

                        Mitterrand a beau dire que les Américains sont des adversaires qui veulent notre peau, c’est lui qui a poussé le FN dans les médias et la vie politique, pour servir des intérêts qui sont euro-atlantistes.
                        Il ne vaut pas mieux que le reste de cette classe politique que les Français rejettent.


                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 30 décembre 2014 14:59

                        L’UPR est aussi pitoyable de faire du FN son adversaire 1er (et DLR aussi, malheureusement ).


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 décembre 2014 16:44

                        Olivier,
                        Pourquoi pitoyable ?
                        Le FN et Dupont Aignan veulent-ils sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, unilatéralement, par l’article 50 ?? NON, absolument pas.


                        Dupont Aignan veut renégocier les Traités et « Une Autre Europe », comme aussi « Nouvelle Donne ».
                        Quant au FN, il a au moins 14 versions différentes sur l’ UE et l’euro, et veut se servir de l’article 50 pour aussi renégocier les Traités.

                        Vous voyez bien qu’il n’y a rien de commun entre l’ UPR et ces vendeurs d’illusions.

                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 2 janvier 2015 00:35

                        C’est pitoyable car vous parlez sans voir les faits ; expliquez moi pourquoi même Mélenchon a été quasiment traité de xénophobe un moment en 2011, alors qu’il est difficile d’être moins national que lui.
                        Est-ce pour se faire pardonner que sa lutte contre la finance s’est terminée par une croisade grotesque contre Marine Le Pen dans le Pas de Calais ?
                        Votre théorie n’explique pas non plus pourquoi, comme dirait E Todd, Sarkozy, qui sait dire des horreurs pires que Le Pen, a toujours été adulé par les médias.
                        Vous rendez en quelque sorte l’agressé responsable de son agression, même si Le FN a bien quelques torts dans cette affaire.
                        Maintenant si votre seul but c’est de vous focaliser sur un adversaire secondaire comme le FN, qui fait le jeu « du système » ?


                      • GrandGuignol GrandGuignol 2 janvier 2015 12:34

                        L’UMPS n’étant plus crédible aux yeux de la majorité des français, seul, aux yeux des médias, le FN représente une certaine alternative et ils en jouent depuis fort longtemps déjà pour faire peur à la masse des 80% de français qui ne voteront jamais pour le FN.

                        C’est un épouvantail qui s’il parvenait au pouvoir serait aussi nationaliste que Mélenchon puisque celui là aussi veut « renégocier » les traités européens

                        Le FN se dit Nationaliste et pourtant il veut rester dans l’UE....Paradoxal non ?

                        C’est un parti diviseur qui joue bien son rôle et qui n’hésite pas à se servir des pires arguments pour arriver à ses fins, piquant de droite et de gauche les propositions de leurs adversaires politiques.

                        Quand on comprend le rôle de ce parti falsificateur, le devoir des gens honnêtes est de le dénoncer le plus vigoureusement possible.

                        Toutefois il suffit de faire un tour sur le site de l’UPR pour se rendre comte que le FN ne représente qu’une petite parti des vidéos, conférences, analyses et propositions de l’UPR.

                        Les « journalistes » aux ordres ne manquent jamais d’associer l’UPR au FN afin de décrédibiliser à la fois la sortie de l’UE et l’UPR au travers du prisme du FN.

                        L’UPR, même si celui ci à sorti plusieurs analyses très détaillées sur ce parti, ne se focalise donc pas sur le FN à l’inverse d’un Mélenchon...Ce sont les médias qui le pousse à en parler le plus souvent.


                      • christophe nicolas christophe nicolas 29 décembre 2014 22:40

                        Alstom....Ouais, et bien l’avantage de Google provient du fait qu’il vous donne les appareils et l’activité de votre compte à travers : 


                        https://security.google.com/settings/security/activity

                        Que de connections de Mulhouse ! Et Mulhouse, c’est la maison mère d’Alstom... Etant donné que mon ex entreprise, la Société Legrand à Couzon au Mont d’Or était dans les ententes organisées par Alstom pour les marchés de signalisation ferroviaire, j’en conclus que mes ex patrons m’ont « vendu » à Alstom pour qu’ils m’espionnent.

                        Ils ont bien fait de se vendre à GE pour éviter les emmerdes juridiques mais ça ne m’empêchera pas d’écrire à la maison blanche pour les dénoncer, même si GE finance sans doute les politiques. Ceci dit, j’ai fait mieux qu’Einstein, j’ai fait les voyages spatiaux ... or je ne vais tout de même pas copiner avec des tricheurs qui ont inventé la plus grand arnaque de ces deux derniers millénaires : le compteur électrique...

                        Savez vous qui est Félix Bloch ? Il devint le premier Directeur du Cern en 1954... c’est aussi lui qui donna son nom aux parois de Bloch qui sont les interfaces des domaines de Weiss dans les matériaux ferromagnétiques. Cela m’a permis de comprendre le superferromagnétisme dont je revendique la paternité en date du 30 octobre 2014... et le fonctionnement de l’hot-cat d’Andréa Rossi. Comme Alstom m’espionne, ils sont au courant et s’il y a des avocats dans la salle, ça doit les faire sourire sur les bonnes pratiques de l’industrie.... j’espère que la loi est encore faite pour la justice ?

                        Sinon, comment la plus grande pointure de la science, Nobelisé, premier Directeur du Cern peut-elle dire autant d’âneries, ça me sidère.... C’est ça l’antéchrist, une cirrhose du cœur par manque de foi... La précession de Larmor par Félix Bloch restera gravée pour l’éternité comme la naissance de l’antéchrist. J’aimerais voir la tête de Sandy Kidd devant cette explication... 

                        Heureusement que Felix BLoch est Suisse germanophone américain sinon on me traiterait d’antisémite... la physique sémite me sidérera toujours...

                        • christophe nicolas christophe nicolas 30 décembre 2014 20:44

                          Après vérification, il y a bien la « R & D méthodes d’inspection » d’Alstom Power à Mulhouse dont voici le chef de Département en Avril 2013, date où j’ai commencé à appréhender les problèmes environnementaux liés à l’interaction entre l’électromagnétisme, la gravité, les rotation mécanique et le champ magnétique terrestre...


                          J’imagine que mes travaux ont été lus dans ce genre de service, l’identité de la personne n’étant là que pour prouver la réalité de ce service.

                        • elpepe elpepe 30 décembre 2014 03:26

                          oui ca rejoint un sentiment que j’ ai depuis un mois a travers toutes mes lectures, tout courant confondu d’ ailleurs, sentiment que le gouvernement aujourd’hui trahit les intérêts de la France quasi systématiquement, voir mènerait t le pays a sa ruine volontairement.
                          Je dis tout courant car je n’appartiens a aucune chapelle, sauf celle qui est frappée du bon sens, intelligence et patriotisme.
                          Je ne suis pas nationaliste pour 2 sous mais j’aime la France et mon/notre devoir est donc de la défendre, de façon pacifique bien sur, et en utilisant tous les recours collectifs et démocratiques que notre constitution et loi autorise.


                          • benjaminma 30 décembre 2014 05:00

                            Comment regagner le contrôle de ce genre d’entreprises légalement ? C’est chose impossible désormais. Le coût serait trop élevé dès que les investisseurs auront vent d’un rachat. 


                            • sophie 30 décembre 2014 09:32

                              c’est impossible si nous utilisons les règles qu’ils ont créées , si on passe outre, tout est possible un état doit être souverain


                            • benjaminma 31 décembre 2014 12:53

                              @Sophie, c’est bien ce que je pensais.


                              Et cela va s’en dire qu’il y aura des fuites de capitaux dès le premier jour où l’UPR est au pouvoir. Ce qui est normal... Bref en ne respectant leurs règles on va avoir de gros soucis.

                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er janvier 2015 11:53

                              benjamina,
                              Pas si on rétablit le contrôle du mouvement des capitaux.
                              C’est bien ce que la Chine fait constamment, c’est aussi ce qu’a fait la Russie lors de la dernière attaque spéculative.


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 décembre 2014 07:37

                              A ceux qui croient que la sortie de l’ UE est superfétatoire, il n’est pas inutile de réécouter le discours de Viviane Reding aux Députés français.


                              « Il n’y a plus de politiques intérieures nationales, mais des politiques européennes ».

                              Et les politiques européennes, ce sont : l’austérité et les mesures structurelles pour en finir avec le modèle social français. 

                              • Jean Keim Jean Keim 30 décembre 2014 08:57

                                Comme le dit l’adage « A chaque chose malheur est bon ».

                                Dans notre pays les grosses entreprises sont démantelées ou déménagées, bon vent ! Les riches parasites n’ont qu’à les suivre.
                                Une grosse partie de l’activité nationale provient de (très) petites structures et là est peut être l’avenir.
                                La science et la technique montrent qu’à terme tout ce dont nous aurons besoin sera produit localement par des technologies comme les imprimantes 3D, rendant les mégas structures obsolètes.
                                Small is beautiful ... Wait and see ...


                                • Cauvin Cauvin 30 décembre 2014 09:54

                                  ROoL : un projet pour la France, dans le monde entier

                                  L’exception culturelle française doit être remplacée par un principe,
                                  le principe culturel français.
                                   
                                  Il est temps de reprendre le contrôle
                                   
                                  Le projet ROoL

                                  à découvrir ici :
                                  http://etherciel.over-blog.com/article-rool-un-projet-pour-la-france-dans-le-monde-entier-123582773.html

                                   

                                  • JMBerniolles 30 décembre 2014 13:39

                                    Une simple opération boursière et notre sidérurgie, Alstom énergie [de 3 à 5 milliards d’euros pour les actionnaires annonce-t-on], nous sont enlevées, volés..... Il y a eu aussi les Chantiers de l"Atlantique qui ont été vendus et revendus finalement aux coréens qui vont en trirer les technologies et partir un jour sans doute.. 


                                    Ainsi on voit que cette économie virtuelle d’accumulation de monnaie ou de création de monnaie par des QE non seulement n’est pas bénéfique pour l’économie réelle, mais que chez nous, elle fait des ravages.

                                    Du coup notre déficit commercial s’envole 100 milliards d’euros environ en 2014, et va définir insupportable.





                                    • redrock redrock 30 décembre 2014 16:21

                                      Le démantèlement d’Alstom remonte au virage des années fric en France en 1990 avec le rejet du centralisme colbertien et la destruction des deux CGE dans le vertige financier qui a saisi nos naïves et connes élites.
                                      Le mal français : cracher dans la soupe et vanter l’étranger à la mode du moment- US, GB,Allemand, espagnol ou italien à certain moment, mais si !- pour avoir l’air plus malin, moins con, plus universaliste que son voisin ; Le phénomène du balancier, aussi, passer d’un extrême à l’autre puis régler ses comptes sur le dos de l’économie.
                                      On peut lire cette histoire dans l’article http://environnement.geopolitique.over-blog.fr/2014/05/des-cge-a-alcatel-lucent-alstom-sfr-lfoundry-naufrage-de-l-industrie-francaise.html


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 décembre 2014 16:59

                                        Nico644,
                                        Si, si, tu peux, mais comme cela revient à défendre les intérêts nationaux, l’outil de travail et les emplois qui vont avec, tu vas te faire traiter de facho.
                                        C’est ainsi que survit notre classe politique...


                                        Pour Arcelor, c’est pareil. C’est à cause des Traités européens si Mitall a acheté, puis démantelé Arcelor, mais faut pas le répéter...

                                      • JMBerniolles 30 décembre 2014 19:17

                                        La question est plutôt est-il possible d’être encore de gauche quand on voit le PS s’en réclamer ? et dans quel entrée du catalogue que présente l’« autre gauche » peut-on se placer, si l’on est attaché aux valeurs de gauche et à son histoire ? :


                                        * gauche anti libérale
                                        * vraie gauche
                                        * gauche de la gauche
                                        * gauche révolutionnaire ??? 
                                        * gauche anti capitaliste 
                                        * Parti ouvriers, où l’on cherche vainement un ouvrier dans les organes dirigeants, très restreints de toute manière... 

                                        Si on prend le Front de gauche, il faut impérativement, sous peine d’être littéralement écartelé à chaque élection locale, choisir entre deux sous rubriques le PC où ce qu’il en reste et le PdG, plus exactement le parti de Mélenchon, tous les deux très « essoufflées » disons.

                                        C’est assez désespérant. 

                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 décembre 2014 08:17

                                        JMBerniolles,
                                        Provisoirement, à mon avis, il n’y a plus ni Droite ni Gauche.
                                        Il y a ceux qui veulent un retour à la souveraineté pour décider ce qui convient aux intérêts de l’économie française et aux Français.


                                        Et ceux qui veulent rester dans un système fédéral européen, où les décisions sont prises ailleurs, à la BCE, à Bruxelles et à Washington.

                                        Toute l’ambiguïté de « la Gauche européenne », c’est de faire croire qu’on peut être souverain dans un système fédéral. C’est ce que fait « le Parti de la Gauche européenne », qui rassemble le PCF, le FDG, Podémos et Siryza etc

                                        Jacques Sapir fait remarquer que le programme de Siryza est en contradiction avec les Traités européens. Mais Syriza ne veut pas du tout en sortir.
                                        Il est donc assis entre deux chaises, on verra bien s’ils vont gagner ou se casser la figure ?

                                      • zygzornifle zygzornifle 30 décembre 2014 16:58

                                        On ne le sait pas mais l’Amérique doit être propriétaire de l’Élisée....


                                        • GrandGuignol GrandGuignol 30 décembre 2014 17:18

                                          Si si on le sait...mais on fait semblant de ne rien voir par fierté nationale.


                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 décembre 2014 19:14

                                          Zygornifle ,

                                          Par contre, ce que le public ignore, c’est que le couple franco- allemand, c’est du pipeau.


                                          Un accord a été signé en 1963 entre les USA et l’ Allemagne :
                                          « Alliance germano- américaine pour le 21 e siècle », ce qui va sans dire, va encore mieux en le disant...

                                        • berry 30 décembre 2014 18:55

                                          A mon avis, le but de François Asselineau est de prendre des voix au FN et de faire élire Sarkozy en cas de second tour Sarkozy / Le Pen à la présidentielle.
                                           
                                          Les attaques incessantes et souvent injustes contre le FN trouvent ainsi une explication logique.
                                           
                                          Le parcours personnel d’Asselineau plaide également dans ce sens.
                                          Il a fait pratiquement toute sa carrière politique dans l’orbite de Charles Pasqua, le Monsieur « coups tordus » du RPR (créateur du SAC en particulier).
                                          Jusqu’à l’âge de 50 ans, en 2007, Asselineau soutenait le centre et la fausse droite.
                                          Il est coresponsable à ce titre du déclin actuel de la France, de sa décomposition.
                                           
                                          Je pose la question d’ailleurs.
                                          En cas de second tour Sarkozy / Le Pen, pour qui appelleriez-vous à voter, Mr Asselineau ?
                                           


                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 décembre 2014 19:25

                                            berry,
                                            Tiens, voilà les deux alliés objectifs, comme disent les marxistes....
                                            L’un protège l’ UE comme une espèce en voie de disparition, et l’autre salit tout ce qui touche à la souveraineté pour que personne ne s’y intéresse. Elle est pas belle, la vie ?


                                            C’est le FN qui fait du pied à l’ UMP :
                                            - JM le Pen favorable à des accords avec l’ UMP« 

                                            - Marion Maréchal le Pen , pareil !

                                            - C’est le candidat FN dans le Lot & Garonne, qui est financé par un proche de Copé et Bygmillions.

                                            Vous voulez savoir ce qu’ Asselineau pense de l’ UMP ? Que du bien !
                                             » L’UMP en décomposition avancée, la nécrose d’une association de type mafieux".

                                          • GrandGuignol GrandGuignol 30 décembre 2014 19:44

                                            berry

                                            « Les attaques incessantes et souvent injustes contre le FN trouvent ainsi une explication logique. »

                                            Mais oui c’est exactement cela, inverser bien le discours, c’est une habitude au FN de prendre les arguments des autres partis

                                            Encore un qui parle sans avoir visionner une seule des analyses de L’UPR concernant le FN et qui utilise les mêmes vielles ficelles usées qui consistent à mettre sur le dos des employés les malversations de leurs employeurs.


                                          • dithercarmar dithercarmar 31 décembre 2014 09:19

                                            Fifi Brind_acier @

                                            Asselineau

                                             » L’UMP en décomposition avancée, la nécrose d’une association de type mafieux« .

                                            Et il pratique depuis longtemps ce type d’association. Toutes vos sources ne viennent que de l’UPR et ne vallent que la valeur que l’on veut bien lui donner. Il aurait été préférable de conserver son ancien non le RPR. Avec toutes les merdes de droite qu’il a fréquenté et qu’il fréquente toujours.
                                            Le nom de pasqua nous fait vomir.
                                            La rétribution pour votre adhérence à ce »parti" est confortable, parce que le zèle que vous développez est Bluffant. Tous vos écrits, même votre mépris tournent autour de UPR.
                                            Il y a d’autres avis (heureusement) que le votre. Votre systéme élitiste est une merde monstrueuse à l’égale de ces personnages politiques (passé et présent).
                                            C’est de l’inertie dans l’immobilisme.


                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 décembre 2014 10:34

                                            dithercamar,
                                            Vous vous trompez parce que vous n’ouvrez pas les liens que je mets.
                                            Au moins la moitié ne viennent pas de l’ UPR.


                                            A ma connaissance, aucun RPR que vous citez n’est à l’UPR.
                                            Vous faites donc un faux procès.

                                            Asselineau est avant tout un Haut fonctionnaire. C’est de ce lieu d’observation qu’il a pu se rendre compte comment les Traités européens ont progressivement détruit l’économie française.

                                            Il a mis de côté sa carrière, a décidé d’expliquer ce qu’il savait aux Français et décidé de construire un Mouvement provisoire de rassemblement pour sortir du piège européen.
                                            Vous pourriez au moins lui en être reconnaissant.
                                            Combien d’autres savent les mêmes choses, et ont préféré leur carrière ou leurs mandats politiques ?

                                            A ceux qui se taisent ou qui ont activement détruit l’économie du pays, à toute cette classe politique européiste depuis Pompidou, qui a mis les mains dans les Traités européens jusqu’à l’imposture du referendum de 2005, à ceux là, vous ne dites rien ?

                                            Vous vous attaquez au seul qui dénonce ! Vous avez tous les neurones bien rangés ?


                                            L’UPR a son programme copié sur celui du Conseil National de la Résistance.
                                            Allez dire aux Communistes qui ont largement influé sur son contenu, qu’ils sont du RPR et vous allez prendre une volée de bois vert !

                                            Dernier détail, l’ UPR ne reçoit aucun soutien financier, ni public ni privé, elle ne fonctionne qu’avec l’argent des adhérents et tout le monde est bénévole.

                                          • dithercarmar dithercarmar 31 décembre 2014 15:03

                                            <<A ma connaissance, aucun RPR que vous citez n’est à l’UPR>>.
                                            Nous ne citons que ce « sac » à merde de pasqua.

                                            <<Vous pourriez au moins lui en être reconnaissant.>>
                                            Mais vous êtes une grande malade. Votre morale à la con, vous savez ou vous pouvez vous la mettre ?

                                            <<Combien d’autres savent les mêmes choses, et ont préféré leur carrière ou leurs mandats politiques ?>>
                                            Fonder un autre parti pour en vivre ça change quoi ?

                                            <<Vous avez tous les neurones bien rangés ? >>

                                            Et vous, votre cerveau vous sert à quelque chose d’autre que de vouloir tourner en rond ou faire du sur place ? Votre fonctionnaire recyclé dans le gouroutisme pour adepte fanatique de la hiérachie normative est et ne reste qu’un « dénonceur » ou un enfonceur de portes ouvertes.

                                            <<vous allez prendre une volée de bois vert !>>
                                            Et par qui ?

                                            <<L’UPR a son programme copié sur celui du Conseil National de la Résistance.
                                            Allez dire aux Communistes qui ont largement influé sur son contenu,>>

                                            Votre suffisance et à la mesure de vos mensonges : ÉNORME.
                                            De Gaulle commandait le CNR, mais de Londres ; pas fou. Arrêtez de faire parler les morts.


                                            La grandeur a besoin de mystère. On admire mal ce qu’on connaît bien. Charles de Gaulle

                                            <<Dernier détail, l’ UPR ne reçoit aucun soutien financier, ni public ni privé, elle ne fonctionne qu’avec l’argent des adhérents et tout le monde est bénévole.>>
                                            Vous prenez vraiment les gens pour des cons. Les notes de frais, le matériel etc... Vous êtes adhérent/e et bénévole mais vous ne rassemblez personne, par vos attaques vous instituez un autre climat et si vous ne comprenez pas, c’est que votre haute ou pauvre déduction est limitée par votre« intelligence » ou « éducation »à la française.


                                          • lsga lsga 31 décembre 2014 15:12

                                            tout à fait d’accord avec Berry. La création de micro-parti dans le but d’obtenir un poste de ministre est un très grand classique à Droite (même si c assez old school). Le fait que Asselineau est accepter un poste de responsable de l’intelligence économique sous Sarkozy montre bien son double jeu. 


                                          • GrandGuignol GrandGuignol 31 décembre 2014 15:20

                                            dithercarmar

                                            Avez vous des preuves de ce que vous avancer en insinuant que Mr Asselineau est complice direct de la création du SAC et des activités de Charles Pasqua et autres malfaisants du même type ?

                                            Sinon vous prêchez dans le vide et vos attaques puériles sur l’intégrité de Mr Asselineau ne sont que des suppositions infondées digne de la propagande médiatique ambiante.

                                            Pour ce qui est du financement de l’UPR je vous met au défi de trouver et d’exposer les financements autres que ceux des adhérents et sympathisants.


                                          • lsga lsga 31 décembre 2014 15:24

                                            oui, bien entendu : Asselineau n’a pas hésité à participer au plus haut niveau à la politique pseudo-libérale de Sarkozy après avoir vendu de l’anti-libéralisme à la pelle à ses militants, c’est bien la preuve qu’il a été capable de participer au premier plan à la politique France Africaine. 


                                          • GrandGuignol GrandGuignol 31 décembre 2014 15:33

                                            Isga,

                                            Mais bien sur mon cher Isga.....Mr Asselineau est même responsable des attentats du 9/11.  smiley

                                             et.......Vive la démocratie mondiale !

                                             smiley 


                                          • lsga lsga 31 décembre 2014 17:00

                                            ah bas Asselineau a accepté un poste à responsabilité économique sous Sarkozy, dont la politique économique était le strict inverse de celles défendues par Asselineau.... Donc, oui, à partir de là, le bonhomme est capable de n’importe quoi pour s’enrichir.

                                             
                                            Vive la démocratie mondiale !

                                          • dithercarmar dithercarmar 31 décembre 2014 17:36

                                            <<Après la dissolution de l’Assemblée Nationale en 1997, il rejoint l’Inspection des finances et se rapproche de Charles Pasqua lorsque celui-ci décide, en janvier 1999, de présenter une liste aux élections européennes de juin pour protester contre la ratification sans référendum du traité d’Amsterdam. Quelques mois plus tard, François Asselineau devient directeur chargé des affaires économiques et internationales au Conseil général des Hauts-de-Seine, présidé par Charles Pasqua, puis son directeur de cabinet de 2000 à 2004.>>

                                            Sur son site.
                                            Sur youtube :
                                            www.youtube.com/watch ?v=SgCFDqkJmko
                                            Sur le web :
                                            http://blogs.mediapart.fr/blog/upac/081113/non-lupr-et-asselineau&nbsp ; etc....


                                          • GrandGuignol GrandGuignol 31 décembre 2014 18:04

                                            Et alors ça prouve quoi ?

                                            .."se rapproche de Charles Pasqua lorsque celui-ci décide, en janvier 1999, de présenter une liste aux élections européennes de juin pour protester contre la ratification sans référendum du traité d’Amsterdam"

                                            Il le rejoint donc pour protester contre la ratification sans référendum du traité d’Amsterdam, par pour créer le SAC.

                                            je ne vois pas d’implication directe ou même éloignée au SAC, soyez plus précis et factuel avec des preuves réelles SVP, vous ne proposez encore que des suppositions et amalgames douteux qui seraient aussi valable pour n’importe quel employé au service de Pasqua.

                                            Pour le lien Médiapart permettez moi de mettre en doute les ragots bien orchestrés de certains journalistes aux ordres,..Médiapart = 30% de vérité et 70 % de propagande.


                                          • dithercarmar dithercarmar 31 décembre 2014 18:10

                                            voir aussi :

                                            http://gollnisch.com/2014/09/23/lupr-monsieur-asselineau-pris-en-flag-dun-gros-mensonge/

                                            www.youtube.com/watch ?v=SgCFDqkJmko

                                            http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/asselineau-l-ultra-droite-139443

                                            http://lahorde.samizdat.net/2013/04/17/le-nationaliste-asselineau-en-tournee-dans-louest-de-la-france/

                                            De même l’utilisation de l’article 50 , qui pourrait soumettre notre pays deux années de plus au pouvoir de la commission de Bruxelles dans le cadre de négociations, est impraticable, sauf à obtenir des accord équivalents à une adhésion à l’union européenne. L’UPR n’est donc qu’une roue de secours pour le grand capital, celui-là même qui est porteurs de tant de dangers et de maux pour la France que l’UPR refuse de combattre. Qui plus est rappelons qu’un appel pour un nouveau CNR a été rédigé, ensemble et dans la diversité par le PRCF, le M’PEP et les Clubs Penser la France. L’UPR n’a pas souhaité prendre par à cette initiative, préférant une trajectoire personnelle et partisane…

                                            La vraie question qui est vraiment derrière ce pseudo-parti ?


                                          • GrandGuignol GrandGuignol 31 décembre 2014 18:35

                                            dithercarmar

                                            Bon toujours pas de preuves sur la création du SAC avec la complicité de Mr Asselineau... Je m’en doutais un peu.

                                            Mr Asselineau applaudissant Pasqua et Devilliers comme des tas d’autres lors de ce congrès, tous sont donc complices et ont créés le SAC, belle déduction.

                                            Oui il faudra 2 ans pour sortir de l’UE, mais nous pourrons d’ors et déjà reconstruire la France.

                                            Je peut comprendre que l’UPR ne veuille pas s’associer avec le PCFR qui à comme référence le communisme..On est libre de vouloir une autre France.

                                            Vu les informations et les analyses très détaillées de l’UPR, ce parti ne joue pas le jeu du système et dévoile tous les jours un peu plus les rouges de celui ci.


                                          • GrandGuignol GrandGuignol 31 décembre 2014 18:37

                                            ..les rouages de celui ci..


                                          • Topaze Topaze 31 décembre 2014 18:40

                                            Mais qui est François Asselineau, le souverainiste sans page Wikipedia ?

                                            Thèses, parcours, entourage, d’un obsédé du complot américain
                                            Qui est-il ? Ancien proche de Charles Pasqua, l’énarque François Asselineau a créé en 2007 « l’Union Populaire Républicaine », un parti "ni de gauche ni de droite" qui revendique 5900 adhérents. Peu invité par les médias, Asselineau, qui préconise une sortie de la France de l’Otan, de l’euro, mais aussi de l’Union Européenne, était le week-end dernier l’invité politique principal de Laurent Ruquier dans « On n’est pas couché » sur France 2. Portrait, parcours et entourages d’un politique qui voit la main des États-Unis derrière des entités aussi diverses que l’UE, l’État islamique, ou même le Front National, puisque "Marine Le Pen est payée pour pourrir mon discours« .
                                             »De nombreux téléspectateurs s’interrogent : qui c’est ? Pourquoi lui ?". C’est ainsi que Laurent Ruquier lance, samedi 20 septembre, son invité François Asselineau, président de l’UPR, Union Populaire Républicaine. "Ca fait à peu près un an que je reçois des tweets ou des messages sur Facebook : pourquoi vous n’invitez pas Asselineau ?", explique Ruquier pour justifier son invitation.
                                            Dans l’émission, Asselineau expose ses thèmes centraux, la sortie de l’Otan, la sortie de l’Union européenne, ou encore son opposition à l’intervention en Irak contre l’organisation de l’Etat islamique.

                                            http://www.dailymotion.com/video/kmyxa4bni5aTeO8V67o?start=4

                                            Asselineau, est de fait, peu invité dans les médias. Contacté par @si, il dénonce une « anomalie ». "Aux Européennes, on a fait 76 000 voix, soit plus que le NPA qui a obtenu 74 000 voix . Or Poutou et Besancenot ont été invités dans Mots croisés, pas moi" : Il explique avoir dû saisir le CSA pendant la campagne des élections européennes, pour avoir accès aux médias. Il a finalement été interviewé par Bourdin sur RMC. On repère en 2012, un passage dans l’émission « Ce soir ou jamais » (Taddei signifie ici son étonnement d’avoir été souvent interpellé pour l’inviter). Asselineau, nous en avons parlé nous-même dans une émission consacrée à Wikipedia car il se plaignait précisément de n’avoir pas de page Wikipédia (étonnamment, il en a dans d’autres langues, mais pas en français, les « wikipédiens » ayant estimé que... ses références dans les médias traditionnels sont trop peu nombreuses).
                                            Et dans Envoyé spécial qui consacrait une enquête à Wikipédia, il était interviewé pour s’en plaindre :

                                            http://www.dailymotion.com/video/k6fkO0S8OunZHP8V6cd?start=2

                                            sortie de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN
                                            Qui est donc François Asselineau, l’homme sans page Wikipedia ? Pas de page, et pourtant, il s’exprime abondamment sur internet, par son site. Sur le plateau de Ruquier, il assure que le site s’est "hissé au tout premier rang des sites politiques français pendant les Européennes". On peut y prendre connaissance de ses positions dans de nombreuses vidéos, vues en moyenne entre 10 000 et 150 000 fois (un score pas extraordinaire au regard du succès que peuvent remporter certaines vidéos virales). Son programme est décliné en vidéo (5 heures au total). On trouve surtout toute une série de conférences en vidéo, toutes autour de la critique de l’Europe : « Qui gouverne la France en Europe ? », (150 000 vues), une autre où il décrit l’Union Européenne comme une dictature, on y reviendra. Son compte Twitter n’est pas particulièrement suivi, par rapport à d’autres politiques : 8200 followers

                                            Son parcours est celui, classique, d’un énarque de droite, aux lisières de l’extrême-droite : il a occupé les fonctions de directeur de cabinet auprès de minis­tres du gou­ver­ne­ment Juppé (1995-1996), avant de rejoindre en 1999 le RPF de Philippe de Villiers et Charles Pasqua. Entre 2000 et 2004, il occupe des postes de conseiller aux côtés de Pasqua, alors pré­si­dent du Conseil géné­ral des Hauts-de-Seine. Toujours avec Pasqua, alors allié à Jean Tibéri il est élu sur une liste de droite dis­si­dente aux muni­ci­pa­les pari­sien­nes de 2001. Le 25 mars 2007, il crée son parti, l’UPR, après avoir milité quelques mois au RIF (Rassemblement pour l’indépendance de la France) de Paul-Marie Couteaux (aujourd’hui militant au Rassemblement Bleu marine). En 2012, il souhaite se présenter à l’élection présidentielle mais n’obtient pas les 500 signatures. En 2013, il se présente à la législative partielle de Villeneuve sur Lot, dans la circonscription de Jérôme Cahuzac, comme trois autres recalés de l’élection présidentielle. Il obtient 0,58% des voix. Et en 2014, aux élections européennes, il obtient 0,41% des suffrages.
                                            Asselineau, ancien du RIF de Couteaux, est-il proche du FN  ? Interrogé sur ce sujet par Ruquier, il assure être "l’un des opposants les plus résolus au FN« . Il s’en démarque en assurant n’avoir  »rien à voir avec un mouvement de stigmatisation d’une partie de la population". Mais il s’en démarque aussi en allant encore plus loin sur la question de l’Europe. Il assure que le FN ne propose pas de sortir de l’UE, contrairement à son parti, et propose d’en sortir avec l’article 50 du Traité de l’Union européenne, qui prévoit une sortie officielle et juridique de l’Union Européenne. Il ajoute aussi : "Nous voulons également sortir de l’Otan". Otan qu’il considère comme le cheval de Troie des États-Unis. "Les Français élisent des marionnettes, tout est décidé par l’Otan, la BCE et la commission européenne", dénonce-t-il.
                                             
                                            Mc Cain a-t-il rencontré al Baghdadi ?
                                            Une chose est sûre, pour lui, les États-Unis sont partout. Y compris derrière l’organisation de l’État islamique. Asselineau est d’ailleurs interrogé sur ce sujet dans « On n’est pas couché », comme on le voit dans l’extrait ci-dessus. Interrogé sur la notion de « guerre juste » et notamment contre le groupe de l’EI, il répond seulement : "Qui finance l’État islamique ?". Mais dans cet article, il va plus loin. Il cite des médias russes assurant que l’occident soutiendrait l’EI. Il en veut pour preuve une photo, diffusée sur les réseaux sociaux, du sénateur John Mac Cain rencontrant, en mai 2013, en Syrie, un homme qui ressemble à Al Baghdadi, le « calife » de l’EI. L’idée étant de montrer que l’EI serait une création des États-Unis. Même si l’authenticité de la photo semble improuvable, et fait l’objet de discussions passionnées et non conclusives sur Wikipedia, elle est reprise, sans surprise, sur de nombreux sites comme le réseau Voltaire.

                                            http://www.arretsurimages.net/articles/2014-09-24/Mais-qui-est-Francois-Asselineau-le-souverainiste-sans-page-Wikipedia-id7078

                                            Et l’Union Européenne elle-même, serait une création des États-Unis. Dans ce document, intitulé très explicitement "De Pétain à la CIA, la face cachée de Robert Schuman", Asselineau présente la construction européenne, dès ses origines, comme une création des Etats-Unis. Une thèse qu’il développe avec ce petit schéma :

                                            http://www.arretsurimages.net/media/article/s71/id7078/original.74715.demi. jpg

                                            Contacté par @si, il développe sa vision de l’Europe, assurant qu’elle comporte un « principe racialiste ». Il cite le discours de Victor Hugo sur les « États-Unis d’Europe », qui serait un appel à coloniser le reste du monde. "L’Europe est un apartheid qui entraîne le monde blanc à la guerre contre le monde arabo-musulman, contre la Russie et contre la Chine", assure-t-il. L’Europe veut atteindre la souveraineté nationale de la France : il en veut pour preuve la suppression du crime de "Haute trahison et de sureté contre l’Etat« supprimé en 1993. »Est-ce par hasard si c’est après l’adoption du traité de Maastricht", glisse-t-il. En réalité, l’article avait été réécrit comme l’explique la fiche Wikipedia, car trop flou.
                                            « Marine le pen est payée pour pourrir mon discours »
                                            Les États-Unis seraient donc derrière l’État Islamique, et derrière l’Europe. Mais pas seulement. Autre création américaine : le FN de Jean-Marie Le Pen. Une tribune du Plus du Nouvel obs a retrouvé cet extrait, édifiant :
                                            "Les Américains ont acheté les élites du monde occidental. (...) Vous savez où est actuellement John Major, le premier ministre britannique, celui-là même qui a fait avaler le traité de Maastricht aux Britanniques (...) ? Et bien il est actuellement au Fond Carlyle, le fonds qui gère la fortune Bush, de Ben Laden, dirigé par l’ancien directeur adjoint de la CIA, le fond qui embauche le demi-frère de Sarkozy, le fond qui a comme représentant en France Yves de Chaisemartin qui possède 25% du magazine Marianne, magazine qui fait la promotion de Marine le Pen pour faire élire Monsieur Strauss-Kahn dans un an". (...) Le FN est l’élément clé pour maintenir le système en France. (...) Il a été inventé en 1983 par Monsieur Mitterrand et Attali qui ont donné ordre aux médias de le faire mousser. Qui a financé le FN entre 1985 et 1992 ? C’est Pierre Ceyrac, le bras financier de la secte Moon, Causa international, c’est la CIA et c’est la famille Bush qui est derrière".
                                            Et d’ailleurs, vous ne le saviez pas, l’objectif de Marine le Pen elle-même est de nuire à François Asselineau. Celui-ci explique : "elle est chargée de polluer mon discours. Elle nous a envoyé des gens pour pomper ce que je dis, tout en le soupoudrant d’ordures sur les immigrés pour être bien sûre de pourrir mon discours. C’est ça, elle est payée pour ça« .

                                            http://www.dailymotion.com/video/k50STUb3AvdvDF8VpJN?start=1

                                            11 septembre : »on laisse les gens penser ce qu’ils veulent"
                                            Dans les discours ou les écrits d’Asselineau, c’est donc le complot américain, multiforme mais permanent au moins depuis la Libération, qui est la clé principale, voire unique, d’explication du monde. A la différence d’autres figures intellectuellement proches de l’extrême-droite, cet anti-américanisme est exclusif de toute trace d’islamophobie, de racisme, ou d’antisémitisme. Mais il aurait été étonnant qu’il ne croise pas le chemin de quelques dieudonno-soraliens, et autres skinheads. Sur le plateau de Ruquier, lui est reprochée la tenue d’une conférence en 2010 dans le local du skinhead Serge Ayoub, leader du mouvement d’extrême-droite Troisième voie. Asselineau assure... qu’il n’avait pas d’autre local pour s’exprimer, et qu’il ne savait pas alors, qui était Ayoub. "J’ai fait 280 conférences, dont certaines devant les amis du Monde diplomatique et on ne me parle que de celle-ci" déplore-t-il.Soral ? Le polémiste antisémite lui a proposé de le rejoindre, (Soral l’explique dans cet article). Refus d’Asselineau : Soral ne respecte pas notre charte, explique-t-il. "Nous bannissons toute stigmatisation d’une partie de la population". Depuis son refus, Soral multiplie les vidéos pour insulter Asselineau.
                                            Que penser de la galaxie qui l’entoure ? Patrick D’Hondt, qui se présente dans plusieurs vidéos comme porte-parole et délégué départemental en Seine-Saint-Denis de l’UPR, rappeur connu aussi sous le nom de Tepa, fondateur par ailleurs de la web TV Meta TV, qui se présente comme le "média public de la résistance« . Sous le pseudo de Tepa, il participe à un concert du  »bal des quenelles« , cérémonie lancée par Dieudonné »pour récompenser les personnalités, qui par leurs actions ou leurs paroles, ont dénoncé l’idéologie dominante ou apporté leur soutien à l’humoriste." (Le concert est visible ici, et la remise de prix par Dieudonné ici). On le voit aussi dans une manif pro-Dieudonné, interviewé par l’AFP. Mais Asselineau assure que Tepa « s’est baptisé lui-même porte-parole » et qu’il a quitté l’UPR il y a trois ans, en même temps qu’un autre militant proche de Dieudonné, Erick Mary, (décédé depuis). Un communiqué avait été publié pour expliquer le départ de Mary, à la suite d’une vidéo dans laquelle il avait incrusté des ananas, symbole faisant référence à Dieudonné.

                                            Autre personnage controversé, invité d’une université d’été de l’UPR en 2012 à une table ronde "démocratie, souveraineté et résistance", Alain Benajam, co-fondateur du réseau Voltaire avec Thierry Meyssan, (pour lequel, rappelons le, aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone le 11 Septembre 2011). "Il n’a pas été question du 11 septembre dans le débat, répond Asselineau à @si. Nous l’avons invité car il a une vision anti-impérialiste du monde". Invités de la même table ronde : Etienne Chouard, (figure en 2005 du non à la constitution européenne, qui flirte maintenant avec le mouvement d’Alain Soral, nous l’évoquions ici) et Robert Ménard, ex-président de Reporters sans frontières, nouveau maire de Béziers, où il a été élu avec le soutien de Marine Le Pen (comme quoi Asselineau n’ostracise pas toujours les satellites du FN). 

                                            http://www.arretsurimages.net/media/article/s71/id7078/original.74718.demi. jpg

                                            Tout ceci nous amène à la question fatidique : quelle est la position de l’UPR sur le 11 septembre ? Asselineau entretient le doute : "Il y a des sujets que nous n’évoquons pas car trop clivants. Nous laissons les adhérents libres de penser ce qu’ils veulent« . Et, elliptique : »Nous ne sommes ni myopes ni presbytes". Et lui-même ? Il refuse catégoriquement de donner sa propre position sur le sujet. "Je ne vous le dirai pas. Aurait-on demandé à de Gaulle, en juin 40, quel est son point de vue personnel sur tel ou tel sujet ?" Sans réplique.

                                            Par Laure Daussy le 24/09/2014 @si

                                            http://www.arretsurimages.net/articles/2014-09-24/Mais-qui-est-Francois-Asselineau-le-souverainiste-sans-page-Wikipedia-id7078


                                          • lsga lsga 31 décembre 2014 18:42

                                            Sinon, en plus court, Asselineau c’est le mec qui passe son temps à brailler contre Sarkozy et le libéralisme, et qui pour un bon salaire a accepté un poste de responsable économique pour appliquer la politique libérale de Sarkozy... 

                                             
                                            C’est le mec qui suit la méthode classique à Droite : créer un micro parti ultra-réac pour briguer un poste de ministre. Asselineau : bientôt ministre aux affaires européennes de Nicolas Sarkozy.

                                          • Topaze Topaze 31 décembre 2014 18:47

                                            Mais qui est François Asselineau, le souverainiste sans page Wikipedia ?

                                            Thèses, parcours, entourage, d’un obsédé du complot américain
                                            Qui est-il ? Ancien proche de Charles Pasqua, l’énarque François Asselineau a créé en 2007 « l’Union Populaire Républicaine », un parti "ni de gauche ni de droite" qui revendique 5900 adhérents. Peu invité par les médias, Asselineau, qui préconise une sortie de la France de l’Otan, de l’euro, mais aussi de l’Union Européenne, était le week-end dernier l’invité politique principal de Laurent Ruquier dans « On n’est pas couché » sur France 2. Portrait, parcours et entourages d’un politique qui voit la main des États-Unis derrière des entités aussi diverses que l’UE, l’État islamique, ou même le Front National, puisque "Marine Le Pen est payée pour pourrir mon discours« .
                                             »De nombreux téléspectateurs s’interrogent : qui c’est ? Pourquoi lui ?". C’est ainsi que Laurent Ruquier lance, samedi 20 septembre, son invité François Asselineau, président de l’UPR, Union Populaire Républicaine. "Ca fait à peu près un an que je reçois des tweets ou des messages sur Facebook : pourquoi vous n’invitez pas Asselineau ?", explique Ruquier pour justifier son invitation.
                                            Dans l’émission, Asselineau expose ses thèmes centraux, la sortie de l’Otan, la sortie de l’Union européenne, ou encore son opposition à l’intervention en Irak contre l’organisation de l’Etat islamique.

                                            http://www.dailymotion.com/video/kmyxa4bni5aTeO8V67o?start=4

                                            Asselineau, est de fait, peu invité dans les médias. Contacté par @si, il dénonce une « anomalie ». "Aux Européennes, on a fait 76 000 voix, soit plus que le NPA qui a obtenu 74 000 voix . Or Poutou et Besancenot ont été invités dans Mots croisés, pas moi" : Il explique avoir dû saisir le CSA pendant la campagne des élections européennes, pour avoir accès aux médias. Il a finalement été interviewé par Bourdin sur RMC. On repère en 2012, un passage dans l’émission « Ce soir ou jamais » (Taddei signifie ici son étonnement d’avoir été souvent interpellé pour l’inviter). Asselineau, nous en avons parlé nous-même dans une émission consacrée à Wikipedia car il se plaignait précisément de n’avoir pas de page Wikipédia (étonnamment, il en a dans d’autres langues, mais pas en français, les « wikipédiens » ayant estimé que... ses références dans les médias traditionnels sont trop peu nombreuses).
                                            Et dans Envoyé spécial qui consacrait une enquête à Wikipédia, il était interviewé pour s’en plaindre :

                                            http://www.dailymotion.com/video/k6fkO0S8OunZHP8V6cd?start=2

                                            sortie de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN
                                            Qui est donc François Asselineau, l’homme sans page Wikipedia ? Pas de page, et pourtant, il s’exprime abondamment sur internet, par son site. Sur le plateau de Ruquier, il assure que le site s’est "hissé au tout premier rang des sites politiques français pendant les Européennes". On peut y prendre connaissance de ses positions dans de nombreuses vidéos, vues en moyenne entre 10 000 et 150 000 fois (un score pas extraordinaire au regard du succès que peuvent remporter certaines vidéos virales). Son programme est décliné en vidéo (5 heures au total). On trouve surtout toute une série de conférences en vidéo, toutes autour de la critique de l’Europe : « Qui gouverne la France en Europe ? », (150 000 vues), une autre où il décrit l’Union Européenne comme une dictature, on y reviendra. Son compte Twitter n’est pas particulièrement suivi, par rapport à d’autres politiques : 8200 followers

                                            Son parcours est celui, classique, d’un énarque de droite, aux lisières de l’extrême-droite : il a occupé les fonctions de directeur de cabinet auprès de minis­tres du gou­ver­ne­ment Juppé (1995-1996), avant de rejoindre en 1999 le RPF de Philippe de Villiers et Charles Pasqua. Entre 2000 et 2004, il occupe des postes de conseiller aux côtés de Pasqua, alors pré­si­dent du Conseil géné­ral des Hauts-de-Seine. Toujours avec Pasqua, alors allié à Jean Tibéri il est élu sur une liste de droite dis­si­dente aux muni­ci­pa­les pari­sien­nes de 2001. Le 25 mars 2007, il crée son parti, l’UPR, après avoir milité quelques mois au RIF (Rassemblement pour l’indépendance de la France) de Paul-Marie Couteaux (aujourd’hui militant au Rassemblement Bleu marine). En 2012, il souhaite se présenter à l’élection présidentielle mais n’obtient pas les 500 signatures. En 2013, il se présente à la législative partielle de Villeneuve sur Lot, dans la circonscription de Jérôme Cahuzac, comme trois autres recalés de l’élection présidentielle. Il obtient 0,58% des voix. Et en 2014, aux élections européennes, il obtient 0,41% des suffrages.
                                            Asselineau, ancien du RIF de Couteaux, est-il proche du FN  ? Interrogé sur ce sujet par Ruquier, il assure être "l’un des opposants les plus résolus au FN« . Il s’en démarque en assurant n’avoir  »rien à voir avec un mouvement de stigmatisation d’une partie de la population". Mais il s’en démarque aussi en allant encore plus loin sur la question de l’Europe. Il assure que le FN ne propose pas de sortir de l’UE, contrairement à son parti, et propose d’en sortir avec l’article 50 du Traité de l’Union européenne, qui prévoit une sortie officielle et juridique de l’Union Européenne. Il ajoute aussi : "Nous voulons également sortir de l’Otan". Otan qu’il considère comme le cheval de Troie des États-Unis. "Les Français élisent des marionnettes, tout est décidé par l’Otan, la BCE et la commission européenne", dénonce-t-il.
                                             
                                            Mc Cain a-t-il rencontré al Baghdadi ?
                                            Une chose est sûre, pour lui, les États-Unis sont partout. Y compris derrière l’organisation de l’État islamique. Asselineau est d’ailleurs interrogé sur ce sujet dans « On n’est pas couché », comme on le voit dans l’extrait ci-dessus. Interrogé sur la notion de « guerre juste » et notamment contre le groupe de l’EI, il répond seulement : "Qui finance l’État islamique ?". Mais dans cet article, il va plus loin. Il cite des médias russes assurant que l’occident soutiendrait l’EI. Il en veut pour preuve une photo, diffusée sur les réseaux sociaux, du sénateur John Mac Cain rencontrant, en mai 2013, en Syrie, un homme qui ressemble à Al Baghdadi, le « calife » de l’EI. L’idée étant de montrer que l’EI serait une création des États-Unis. Même si l’authenticité de la photo semble improuvable, et fait l’objet de discussions passionnées et non conclusives sur Wikipedia, elle est reprise, sans surprise, sur de nombreux sites comme le réseau Voltaire.

                                            http://www.arretsurimages.net/articles/2014-09-24/Mais-qui-est-Francois-Asselineau-le-souverainiste-sans-page-Wikipedia-id7078

                                            Et l’Union Européenne elle-même, serait une création des États-Unis. Dans ce document, intitulé très explicitement "De Pétain à la CIA, la face cachée de Robert Schuman", Asselineau présente la construction européenne, dès ses origines, comme une création des Etats-Unis. Une thèse qu’il développe avec ce petit schéma :

                                            http://www.arretsurimages.net/media/article/s71/id7078/original.74715.demi. jpg

                                            Contacté par @si, il développe sa vision de l’Europe, assurant qu’elle comporte un « principe racialiste ». Il cite le discours de Victor Hugo sur les « États-Unis d’Europe », qui serait un appel à coloniser le reste du monde. "L’Europe est un apartheid qui entraîne le monde blanc à la guerre contre le monde arabo-musulman, contre la Russie et contre la Chine", assure-t-il. L’Europe veut atteindre la souveraineté nationale de la France : il en veut pour preuve la suppression du crime de "Haute trahison et de sureté contre l’Etat« supprimé en 1993. »Est-ce par hasard si c’est après l’adoption du traité de Maastricht", glisse-t-il. En réalité, l’article avait été réécrit comme l’explique la fiche Wikipedia, car trop flou.
                                            « Marine le pen est payée pour pourrir mon discours »
                                            Les États-Unis seraient donc derrière l’État Islamique, et derrière l’Europe. Mais pas seulement. Autre création américaine : le FN de Jean-Marie Le Pen. Une tribune du Plus du Nouvel obs a retrouvé cet extrait, édifiant :
                                            "Les Américains ont acheté les élites du monde occidental. (...) Vous savez où est actuellement John Major, le premier ministre britannique, celui-là même qui a fait avaler le traité de Maastricht aux Britanniques (...) ? Et bien il est actuellement au Fond Carlyle, le fonds qui gère la fortune Bush, de Ben Laden, dirigé par l’ancien directeur adjoint de la CIA, le fond qui embauche le demi-frère de Sarkozy, le fond qui a comme représentant en France Yves de Chaisemartin qui possède 25% du magazine Marianne, magazine qui fait la promotion de Marine le Pen pour faire élire Monsieur Strauss-Kahn dans un an". (...) Le FN est l’élément clé pour maintenir le système en France. (...) Il a été inventé en 1983 par Monsieur Mitterrand et Attali qui ont donné ordre aux médias de le faire mousser. Qui a financé le FN entre 1985 et 1992 ? C’est Pierre Ceyrac, le bras financier de la secte Moon, Causa international, c’est la CIA et c’est la famille Bush qui est derrière".
                                            Et d’ailleurs, vous ne le saviez pas, l’objectif de Marine le Pen elle-même est de nuire à François Asselineau. Celui-ci explique : "elle est chargée de polluer mon discours. Elle nous a envoyé des gens pour pomper ce que je dis, tout en le soupoudrant d’ordures sur les immigrés pour être bien sûre de pourrir mon discours. C’est ça, elle est payée pour ça« .

                                            http://www.dailymotion.com/video/k50STUb3AvdvDF8VpJN?start=1

                                            11 septembre : »on laisse les gens penser ce qu’ils veulent"
                                            Dans les discours ou les écrits d’Asselineau, c’est donc le complot américain, multiforme mais permanent au moins depuis la Libération, qui est la clé principale, voire unique, d’explication du monde. A la différence d’autres figures intellectuellement proches de l’extrême-droite, cet anti-américanisme est exclusif de toute trace d’islamophobie, de racisme, ou d’antisémitisme. Mais il aurait été étonnant qu’il ne croise pas le chemin de quelques dieudonno-soraliens, et autres skinheads. Sur le plateau de Ruquier, lui est reprochée la tenue d’une conférence en 2010 dans le local du skinhead Serge Ayoub, leader du mouvement d’extrême-droite Troisième voie. Asselineau assure... qu’il n’avait pas d’autre local pour s’exprimer, et qu’il ne savait pas alors, qui était Ayoub. "J’ai fait 280 conférences, dont certaines devant les amis du Monde diplomatique et on ne me parle que de celle-ci" déplore-t-il.Soral ? Le polémiste antisémite lui a proposé de le rejoindre, (Soral l’explique dans cet article). Refus d’Asselineau : Soral ne respecte pas notre charte, explique-t-il. "Nous bannissons toute stigmatisation d’une partie de la population". Depuis son refus, Soral multiplie les vidéos pour insulter Asselineau.
                                            Que penser de la galaxie qui l’entoure ? Patrick D’Hondt, qui se présente dans plusieurs vidéos comme porte-parole et délégué départemental en Seine-Saint-Denis de l’UPR, rappeur connu aussi sous le nom de Tepa, fondateur par ailleurs de la web TV Meta TV, qui se présente comme le "média public de la résistance« . Sous le pseudo de Tepa, il participe à un concert du  »bal des quenelles« , cérémonie lancée par Dieudonné »pour récompenser les personnalités, qui par leurs actions ou leurs paroles, ont dénoncé l’idéologie dominante ou apporté leur soutien à l’humoriste." (Le concert est visible ici, et la remise de prix par Dieudonné ici). On le voit aussi dans une manif pro-Dieudonné, interviewé par l’AFP. Mais Asselineau assure que Tepa « s’est baptisé lui-même porte-parole » et qu’il a quitté l’UPR il y a trois ans, en même temps qu’un autre militant proche de Dieudonné, Erick Mary, (décédé depuis). Un communiqué avait été publié pour expliquer le départ de Mary, à la suite d’une vidéo dans laquelle il avait incrusté des ananas, symbole faisant référence à Dieudonné.

                                            Autre personnage controversé, invité d’une université d’été de l’UPR en 2012 à une table ronde "démocratie, souveraineté et résistance", Alain Benajam, co-fondateur du réseau Voltaire avec Thierry Meyssan, (pour lequel, rappelons le, aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone le 11 Septembre 2011). "Il n’a pas été question du 11 septembre dans le débat, répond Asselineau à @si. Nous l’avons invité car il a une vision anti-impérialiste du monde". Invités de la même table ronde : Etienne Chouard, (figure en 2005 du non à la constitution européenne, qui flirte maintenant avec le mouvement d’Alain Soral, nous l’évoquions ici) et Robert Ménard, ex-président de Reporters sans frontières, nouveau maire de Béziers, où il a été élu avec le soutien de Marine Le Pen (comme quoi Asselineau n’ostracise pas toujours les satellites du FN). 

                                            http://www.arretsurimages.net/media/article/s71/id7078/original.74718.demi. jpg

                                            Tout ceci nous amène à la question fatidique : quelle est la position de l’UPR sur le 11 septembre ? Asselineau entretient le doute : "Il y a des sujets que nous n’évoquons pas car trop clivants. Nous laissons les adhérents libres de penser ce qu’ils veulent« . Et, elliptique : »Nous ne sommes ni myopes ni presbytes". Et lui-même ? Il refuse catégoriquement de donner sa propre position sur le sujet. "Je ne vous le dirai pas. Aurait-on demandé à de Gaulle, en juin 40, quel est son point de vue personnel sur tel ou tel sujet ?" Sans réplique.

                                            Par Laure Daussy le 24/09/2014 @si

                                            http://www.arretsurimages.net/articles/2014-09-24/Mais-qui-est-Francois-Asselineau-le-souverainiste-sans-page-Wikipedia-id7078


                                          • lsga lsga 31 décembre 2014 18:52

                                            Sinon, en plus court, Asselineau c’est le mec qui passe son temps à brailler contre Sarkozy et le libéralisme, et qui pour un bon salaire a accepté un poste de responsable économique pour appliquer la politique libérale de Sarkozy... 

                                             
                                             
                                            C’est le mec qui suit la méthode classique à Droite : créer un micro parti ultra-réac pour briguer un poste de ministre. Asselineau : bientôt ministre aux affaires européennes de Nicolas Sarkozy.

                                          • GrandGuignol GrandGuignol 31 décembre 2014 18:54
                                            Topaze,

                                            Vous reprenez l’article nauséabond et calomnieux d’arrêt sur images...

                                            Voilà la réponse de l’UPR et de François Asselineau :

                                            Droit de réponse à Arrêt sur images – Calomnie, manipulation et amalgame : la réponse médiatique aux analyses de l’UPR …

                                            Pourquoi Mr Asselineau ne fait aucune référence au sionisme, franc maçons, etc...

                                            Car il à bien compris que le fait d’énoncer un avis sur la question risquerait de le diaboliser d’autant plus qu’il ne l’est déjà et laisse aux français le soin de débattre et de changer es choses si nécessaire par référendum d’initiative populaire.

                                            Pauvre Topaze qui se fait l’agent de la pire propagande médiatique au service de ses maîtres à penser.


                                          • dithercarmar dithercarmar 31 décembre 2014 18:55

                                            <<A ma connaissance, aucun RPR que vous citez n’est à l’UPR>>.
                                            Nous ne citons que ce « sac » à merde de pasqua.

                                            Ce message était destiné à fifi et contient un jeu de mots. Le reste est le fait de votre interprétation.....

                                            Mais le seul fait que ce personnage soit un proche de pasqua et ait eu ce parcours politico-fonctionnaire nous suffit pour comprendre ce qu’il est. Ce que vous faites d’ailleurs de façon systématique. Votre septicisme sur le rapprochement ou non du SAC avec lui ne nous importe vraiment pas : asselineau/pasqua nous voyons qui est le cul et où se trouve la chemise. De toute façon, ça sent la merde.
                                            Maintenant si vous adhérez...Il est vrai que l’emblême de la france est le coq chantant sur son tas de fumier.


                                          • GrandGuignol GrandGuignol 31 décembre 2014 18:58

                                            Je vous merde aussi dithecarmar  smiley

                                            Et vous proposez quoi vous ?


                                          • Topaze Topaze 31 décembre 2014 19:01

                                            Derrière les trolls d’Internet, qui est vraiment l’UPR ?

                                            l’UPR est un parti en marge, une secte peuplée de "geeks des traités européens" et de gros trolls obéissant à une sorte de gourou du Web qui leur « prémâche » ce qu’ils doivent penser. 
Le mandarom Asselineau de l’Union Pasquaïenne Relookée... 
Enquête : Qui est vraiment l’UPR ?
                                            http://www.marianne.net/Qui-est-vraiment-l-UPR_a239725.html


                                          • lsga lsga 31 décembre 2014 19:04

                                            «  »Les Américains ont acheté les élites du monde occidental. (...) Vous savez où est actuellement John Major, le premier ministre britannique, celui-là même qui a fait avaler le traité de Maastricht aux Britanniques (...) ? Et bien il est actuellement au Fond Carlyle, le fonds qui gère la fortune Bush, de Ben Laden, dirigé par l’ancien directeur adjoint de la CIA, le fond qui embauche le demi-frère de Sarkozy, le fond qui a comme représentant en France Yves de Chaisemartin qui possède 25% du magazine Marianne, magazine qui fait la promotion de Marine le Pen pour faire élire Monsieur Strauss-Kahn dans un an« .  »

                                             
                                            Lol : voilà pourquoi Asselineau ne fait que des vidéos pour illettrés. Si jamais il passait par écrit ses théories fumeuses, il serait trop facilement citable, et donc démontable. 
                                             
                                            Bravo Topaz : cet article d’ASI devrait être accessible gratuitement. 

                                          • GrandGuignol GrandGuignol 31 décembre 2014 19:10

                                            La bande à Marine se ramène en troupeaux de trolls !!! lol

                                            Plus le temps de revenir sur vos fadaises, toutes plus saugrenues les unes que les autres, mais c’est l’heure de l’apéro et l’apéro c’est Sacré !

                                            Bon allez bon réveillons à tous, quelque soit vos tendances politiques, et bonne année 2015.


                                          • Topaze Topaze 31 décembre 2014 19:14
                                            ONPC. En invitant François Asselineau, Laurent Ruquier cède à la pression des complotistes 

                                            Un programme fondé sur ses phobies

                                             

                                            Un grand adepte du complot 

                                            http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1242473-onpc-en-invitant-francois-asselineau-laurent-ruquier-cede-a-la-pression-des-complotistes.html


                                          • dithercarmar dithercarmar 31 décembre 2014 20:27

                                            Plus aucun leader, que la masse se révolte ! Déjà pour commencer.


                                          • GrandGuignol GrandGuignol 1er janvier 2015 01:53

                                            dithercarmar

                                            « Plus aucun leader, que la masse se révolte ! Déjà pour commencer. »

                                            Oui partons tous à l’assaut de l’Élisée, on les fout tous dehors et après on fait quoi ? on attend le « messie » pour nous guider ? Ah non pas de messie, j’avais oublié pas de leader... On met direct en place l’anarchie ? ou bien alors on appelle Étienne Chouard pour qu’il nous ponde en 5 minutes une démocratie sans dirigeants ?

                                            Moi je veux bien, mais alors va falloir s’armer parce que la guerre civile ne sera pas bien loin...

                                            La masse se révoltera surement, mais sans projet derrière c’est voué à l’échec et les mêmes qui nous gouvernent, mais avec d’autres têtes, reprendront le pouvoir.

                                            Des personnes parfaites j’en connais pas et si l’on ne fait plus confiance en personne on s’autodétruira car dans la majorité les gens sont égoïstes et loin d’être altruistes.

                                            De plus au sein de l’UE on est coincé quoique l’on fasse sauf si on sort de cette prison Européenne.

                                            L’UPR permet de sortir de la cage de l’UE, de l’euro et de l’OTAN et de retrouver ainsi notre autonomie...C’est déjà énorme, puis par des référendums d’initiative populaire remodeler la société en fonction des aspirations des français.


                                          • dithercarmar dithercarmar 1er janvier 2015 03:51

                                            Vous ètes trop institutionnalisé. Il vous faut votre maître et vous le réclamez. Essayez de penser seul sans dogme, sans stéréotype. C’est trés dur, ça vous change. Et bien, maintenant essayez une chose encore plus dur : il y a des personnes qui le font tous les jours et que vous obligez à vivre au travers des pensées, des dogmes que vous avez. Votre façon de vivre a un nom : la coolitude ou l’esclavage volontaire. Votre système hiérarchique est totalement stupide et conduit à une vie inepte d’esclave, mais le pire c’est que vous ne le reconnaîtrez jamais, ni pour vous, ni pour ceux que vous obligez à vivre comme vous. Vous parlez d’anarchie sans vraiment savoir de quoi vous parlez.


                                            L’anarchie (du grec ἀναρχία / anarkhia, composé de an, préfixe privatif : absence de, et arkhê, hiérarchie, commandement) désigne la situation d’une société où il n’existe pas de chef, pas d’autorité unique, autrement dit où chaque sujet ne peut prétendre à un pouvoir sur l’autre. Il peut exister une organisation, un pouvoir politique ou même plusieurs, mais pas de domination unique ayant un caractère coercitif. L’anarchie peut, étymologiquement, également être expliquée comme le refus de tout principe premier, de toute cause première, et comme revendication de la multiplicité face à l’unicité.

                                            Vous devriez cherchez

                                            http://utoplib.blogspot.fr/2013/01/carnets-dutopie-sur-france-2.html

                                            http://13h15-le-samedi.france2.fr/?page=accueil&rubrique=reportages&video=manuel_13h15_reportage_1_20130119_220_19012013141308_F2

                                            http://www.davidmanise.com/forum/index.php?topic=61754.0

                                            www.youtube.com/watch ?v=UkLbnLpHl-8

                                            ce qui serait un début . Nous ne sommes pas des anars, ni des gauchistes, ni des utopistes, ni de la droite etc...

                                            Comment nous cataloguer ? Vos croyances religieuses, politiques, sociales sont des entraves à la vie. 

                                            <<Les Sceptiques sont un caillou dans la chaussure de l’humanité en marche vers la crédulité.>>


                                          • GrandGuignol GrandGuignol 1er janvier 2015 11:52

                                            dithercarmar

                                            Mon ami je l’ai vécue en quelque sorte l’anarchie, révolté déjà par la société dans les années 80 ( j’avais 18 ans), j’ai bougé avec toutes sortes de groupes et associations plus ou moins anarchistes pendant plusieurs années, ni dieu ni maître, la vie sauvage aussi en montagne, mais voilà la vertu des autres était absente ou le manque de structure et d’organisation finissait souvent en conflit égoïste de la part des plus virulents.

                                            Je ne vis pas das des dogmes, bien au contraire et je rêve comme vous d’une société débarrassée d’élites ou chacun puisse s’épanouir au lieu d’’être un esclave.
                                            Si Vous pensez que j’ai pas fait le tour de la question vous vous trompez et je comprend bien votre refus d’adhérer à un parti politique quel qu’il soit.

                                            C’est la première fois de ma vie que j’adhère vraiment à un parti ! je ne votais jamais et laisser le soin aux autres de définir mon avenir.

                                            Aujourd’hui j’ai 2 enfants et pour réaliser mon rêve comme le votre d’ailleurs, qui est la sortie de l’esclavage consentant, je suis bien obligé de revenir à l’essentiel et de prendre part pour leur avenir.

                                            Je suis aussi un doux rêveur, mais la masse des gens n’est pas éveillée et sans une prise de conscience générale, l’anarchie vertueuse restera un rêve.

                                            A petite échelle des personnes arrivent à trouver une certaine indépendance, mais beaucoup refuseront de lâcher leur habitudes et leur train train de vie, de jeter leur télévisions et de sortir à l’air libre respirer à plein poumons prenant conscience du merveilleux qu’est le simple fait d’être.

                                            L’UPR est une voie, à moyen terme, d’organiser cette évolution de société qui ne se fera pas du jour au lendemain et impliquerait pour être vraiment viable une adhésion mondiale et oui mondiale, car comment une structure anarchique locale à un pays pourrait pourrait ne serais ce que défendre la France des autres pays au niveau militaire, au niveau économique, etc...

                                            Je pense qu’il faut donc procéder par étapes, en partant d’une base pas idéale certes,mais qui permet l’émancipation.


                                          • Hypatie 1er janvier 2015 11:53

                                            ça s’appelle du radotage là Topaze


                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er janvier 2015 11:58

                                            dithercamar,
                                            L’UPR se porte très bien, merci, 73% d’adhésions en plus depuis janvier 2014.
                                            Dont la moitié venant de toute la Gauche.

                                            Sinon, vous proposez quoi exactement, quand vous ne crachez pas sur l’ UPR ?


                                          • dithercarmar dithercarmar 1er janvier 2015 13:01

                                            Avec 6733 adhérents, il est vrai que c’est ÉNORME. Toujours en train de pavoiser... Votre suffisance n’est pas vendeur, au risque de nous répéter. Même l’autre saloperie d’Égalité et Réconciliation en font plus de 12 000. La route sera longue jusqu’en 2017.
                                            Sinon regardez une des solutions un peu plus haut (réponse à GrandGuignol). Mais bien d’autres solutions sont envisageable et viable. Mais à contrario de vous nous n’avons rien à vendre.
                                            Le français est trop en retard, il aime nourrir des parasites, des ixodes. Votre grand con l’avait trés bien conpris :

                                            Tout Français désire bénéficier d’un ou de plusieurs privilèges. C’est sa façon d’affirmer sa passion pour l’égalité.

                                            Charles de Gaulle


                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er janvier 2015 19:54

                                            dithercarmar
                                            Les Grecs ont déjà fait plus de 20 000 manifestations, ils sont toujours dans l’ UE et l’euro, et toujours un peu plus ruinés chaque année. Alors, vos théories....


                                          • dithercarmar dithercarmar 2 janvier 2015 13:51

                                            <<Alors, vos théories....>>
                                            Nos théories ? C’est vous qui avez des choses à brader. Et vous le faites Très mal (bis repetita).


                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 janvier 2015 19:10

                                            dithercarmar,
                                            Il y a deux étapes, que certains confondent.
                                            Pour sortir de l’ UE il faut une majorité de citoyens autour d’un programme qui fasse consensus.
                                            Puis après la sortie, il y aura des élections, tous les Partis feront leurs propositions.
                                            Les citoyens choisiront, décideront quelle politique et quels Députés ils veulent.


                                            L’UPR a choisi un programme qui fait consensus, ce qui n’est pas le cas du communisme, qui ne peut rassembler une majorité de Français. Mais rien n’empêche le PRCF ou le M’PEP de faire alliance avec l’ UPR, ce qu’ils refusent totalement.

                                          • GrandGuignol GrandGuignol 30 décembre 2014 20:54

                                            Sampiero,

                                            Quand on a pas d’arguments sur le fond essentiel du sujet, on se rabat sur la forme et l’on peut spéculer sur les relations professionnelles de tous les politiques sans exceptions, leur faire dire tout et n’importe quoi et les assimiler à des événements préjudiciables qui ne prouvent en rien leur culpabilité quand à leurs fonctions spécifiques au sein de divers gouvernement.

                                            Ainsi peut on spéculer sur un politique, haut fonctionnaire, qui au delà du parti élu à la présidence, se voit des responsabilités au travers de plusieurs gouvernements successifs ?

                                            Le cas Mélenchon ou Marine dans ce genre de débat sur la forme et les anciennes et actuelles relations, seraient une source intarissable de sujets à polémique et de décrédibilisation souvent gratuites...


                                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 décembre 2014 08:24

                                              sampiero,
                                              Et bien sûr, Snowden qui a bossé pour la NSA est un imposteur ?
                                              John Perkins qui a travaillé pour la CIA est un menteur ?
                                              Et Poutine qui a travaillé au KGB est un enfumeur ?
                                              Et Chavez, ancien militaire, ne peut être qu’un idiot ?


                                              Et vous, qui soutenez sans honte l’ Europe des banksters, vous vous permettez de juger ceux qui dénoncent et permettent aux Français de comprendre le dessous des cartes que vous leur cachez depuis 40 ans ?

                                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 décembre 2014 08:37

                                              Sampiero,
                                              Si le passé forge l’homme, on se demande bien comment vous pouvez soutenir Mélenchon, qui a mis 40 ans à découvrir que le PS était de Droite ?


                                              Sa myopie politique lui a même fait dire que le Traité de Maastritch était « un bon compromis de Gauche », alors qu’il introduisait l’ UE, l’euro et l’ OTAN.
                                              C’est à dire la fin de la souveraineté du pays, en matière économique, budgétaire, financière, militaire et de la politique étrangère.
                                              C’est ça « un bon compromis de Gauche » ?

                                              En quoi perdre sa souveraineté est un progrès pour un pays ?
                                              Et en quoi est-ce de Gauche ?

                                              Mais contrairement à Asselineau, Mélenchon continue sur sa lancée, et continue à soutenir l’Europe fédérale, il n’a donc pas changé d’avis.
                                              Et il se garde bien d’expliquer ce qu’il y a exactement dans les Traités européens, dont il ne cite jamais aucun article.
                                              Normal, puisqu’il fait croire qu’on peut être souverain dans un système fédéral.

                                              Il confond même, comme vous, un système taillé exprès pour la finance et les multinationales, avec de l’ Internationalisme. Le degré 0 de la pensée politique de Gauche !
                                              C’est dire si vous êtes mal placé pour faire des remarques pertinentes à qui que ce soit !!

                                            • GrandGuignol GrandGuignol 31 décembre 2014 12:36

                                              Sampiero,

                                              « En cas de second tour Sarkozy / Le Pen, pour qui appelleriez-vous à voter, Mr Asselineau ? »
                                              Complétée par « En cas de second tour Hollande / Le Pen, pour qui appelleriez-vous à voter, Mr Asselineau ? »

                                              Croyez vous sincèrement que vos questions sont pertinentes ?

                                              L’UPR et Mr Asselineau sont aux antipodes de leurs politiques respectives, d’autant que ceux que vous citez appliqueraient la même politique à des détails prés.

                                              Franchement c’est comme si vous lui demandiez de choisir entre la peste et le choléra et en complément le typhus....Y’ a rien à dire, c’est tout...

                                              Ça n’intéresse personne de conscient ce genre de projection médiatique que l’on nous diffuse en particulier dans les émissions politiques télévisées....C’est bon pour amener le chaland vers un chemin que l’on trace pour lui et qui le prépare au pire avec son assentiment.
                                              C’est le genre de questions que ces foutus collabos des médias utilisent pour manipuler l’opinion.

                                              Jeter votre TV Sampiero...  smiley


                                            • GrandGuignol GrandGuignol 31 décembre 2014 13:56

                                              Jetez votre TV Sampiero...désolé pour les fautes d’orthographes.


                                            • GrandGuignol GrandGuignol 31 décembre 2014 14:51

                                              « Je ne pourrai plus voir Votre candidat ! Dommage »

                                              Vu le temps d’antenne qu’on lui accorde vous ne perdez rien au change...  smiley


                                            • Topaze Topaze 31 décembre 2014 19:04

                                              Derrière les trolls d’Internet, qui est vraiment l’UPR ?

                                              l’UPR est un parti en marge, une secte peuplée de "geeks des traités européens" et de gros trolls obéissant à une sorte de gourou du Web qui leur « prémâche » ce qu’ils doivent penser. 
Le mandarom Asselineau de l’Union Pasquaïenne Relookée... 
Enquête : Qui est vraiment l’UPR ?
                                              http://www.marianne.net/Qui-est-vraiment-l-UPR_a239725.html



                                            • lsga lsga 4 janvier 2015 19:50

                                              0,01% de la population française est adhérente de l’UPR. c pas mal, quand on sait que 0,21% de la population est adhérente de l’UMP ; ou encore que les 0,35% de la population qui adhèrent au Parti Socialiste sont ceux qui ont choisi l’actuel président de la République.

                                               
                                              Enfin, avant que Asselineau ne fasse comme Lepen, et passe de 0,01% à 18% ; on aura écroulé la république représentative et la démocratie de partis d’ici là. 
                                               
                                              Une démocratie sans parti politique : vivement. 

                                            • GrandGuignol GrandGuignol 5 janvier 2015 01:32

                                              L’UPR te rend malade, sa progression inéluctable et rapide te files le tournis et tu cherches tous les prétextes, même les plus vides et les plus éculés, pour essayer de diffuser tout le négatif qui te caractérise en fait.

                                              Mais les lecteurs sont éveillés, maintenant il est trop tard pour la propagande vieillissante mondialiste, elle est mise à nue depuis bien longtemps et ses dérapages grotesques s’étalent aux yeux de tous chaque jours....

                                              les adhésions pleuvent sans cesse à l’UPR et l’on nous annonce un hiver orageux...

                                               smiley


                                            • JP94 30 décembre 2014 23:45

                                              Continuons la liste :


                                              - Le nouveau pdg d’Areva est Philipe Varin , le casseur de PSA .

                                              Encore le sacrifice organisé du secteur stratégique , à l’aube au TAFTA . 

                                              Mais le scénario est analogue à celui des privatisations : dénoncer un mauvais fonctionnement pour justifier la politique prévue d’avance . 

                                              - Le projet d’Anne Hidalgo contre le Diesel à Paris puis en première couronne est de la même eau : au nom de l’écologie - donc en organisant la casse de toute politique sociale progressiste - on prétend interdire le Diesel qui représente pourtant la plus grande part du parc automobile français roulant et aux normes les plus sévères ( il faudrait savoir) , un marché prépondérant pour les motoristes français , qui dominent en qualité et en quantité au niveau mondial même d’autres constructeurs sont de qualité bien sûr - nouveau sacrifice à l’aube du TAFTA avec casse de l’emploi et retard en recherche industrielle à la clef . 
                                              Et surtaxation au péage pour un véhicule taillé pour l’autoroute de façon à remplir au passage les caisses des nouveaux actionnaires .

                                              Pour moi , ça n’a rien à voir avec l’Etat colbertien mais avec la destruction programmée des acquis sociaux et du CNR .
                                              OK l’Etat centralisé remonte à loin en France , mais à mon avis c’est plutôt un objectif qui vise à organiser l’Etat pour minimiser le pouvoir du citoyen et maximiser à court et à moyen terme le profit , quitte à « collaborer » avec les USA : le Patronat français se précipite ... quand il pense en tirer profit pour lui .
                                              Il est antinational mais pas antinationaliste , au contraire : le chauvinisme permet de jouer contre la Nation . 

                                              • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 31 décembre 2014 12:22

                                                Suite aux commentaires de désinformation écrits par Spartacus et Sharpshooter, désormais un peu noyés au milieu des nombreuses réactions, je me permets d’ouvrir une petite parenthèse sur Thermodyn, le principal fournisseur de turbines pour les sous-marins Français, avec la branche énergie d’Altstom. A propos de la société Thermodyn filiale de GE... depuis 2000, j’ai découvert ceci :
                                                "
                                                Centre d’excellence mondial pour les compresseurs centrifuges de basse et moyenne pression ainsi que les turbines à vapeur, Thermodyn a plus d’un siècle d’expertise en turbomachines. Acquis par General Electric (GE) en 2000, le site issu de Schneider, Creusot-Loire puis Framatome, est le berceau de la première turbine à vapeur produite en… 1905.
                                                « 
                                                Cette information est bien précisée dans le document CF2R (en notes de bas de page, page 26), passage choisi :
                                                 »
                                                GE n’a fait que racheter cette entreprise sans modifier la technologie.
                                                "
                                                Il apparaît donc qu’en 2000 GE a pu gober tout cru cette entreprise Française à la fois stratégique pour notre secteur militaire, historique et leader dans son domaine ! En 2014 GE a pu continuer tranquillement en gobant carrément la filiale énérgie d’Alstom. Ah la la, on s’est encore faits avoir, comme c’est bizarre !

                                                En tout cas un grand merci à l’UPR, à François Asselineau et à CF2R pour nous avoir ouvert les yeux sur ce scandale d’état.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès