• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Réforme des Retraites, Equité et Justice = propagande certaine, mensonge (...)

Réforme des Retraites, Equité et Justice = propagande certaine, mensonge avéré

"Lors d’un discours clôturant à Paris la grand-messe de la CGPME baptisée "Planète PME", le chef de l’Etat a réaffirmé que le projet du gouvernement pour la réforme des retraites répondrait à des impératifs de "justice et d’équité". "

"Le gouvernement va donc proposer de relever l’âge légal de départ à la retraite, il est déterminé à le faire et à le faire de manière juste", a déclaré M. Sarkozy. (citation extraite du Figaro, vous pouvez faire confiance à ce média pour ne déformer aucun propos du Chef de l’Etat)

L’illustration ci-dessous pour rappeler que ces mots ’Justice et équité" ne sont pas de ce monde comme l’avaient déjà compris les Egyptiens.

texte.jpg

 

Voila pourquoi ces mots "justice et d’équité" ne recoupent aucune réalité :

Premier constat, déjà aujourd’hui, entre les différents régimes de retraite, que vous soyez riches, ou pauvres, fonctionnaires ou non, salarié d’une très grosse entreprise, salarié d’une TPE, petit commerçant ou artisan, il n’y a aucune justice ni aucune équité, les retraites accordées ne sont que le résultat d’un rapport de forces soit historique, soit de combat social, l’Etat ne joue en la matière qu’un rôle marginal et surtout pas celui de mettre en oeuvre de l’équité et de la justice, ce qui devrait être pourtant son rôle. Il ne fait que fixer des bornes parce qu’il en faut bien pour permettre le vivre ensemble d’une société.

Deuxième constat les termes de "justice et d’équité", de plus, ne s’appliquent pas aux mesures savamment dévoilées par l’UMP et le Gouvernement :

Précisions apportées par le blog Pume de Presse lui même citant l’excellent magazine Alternatives économiques :

Pour achever de tordre le cou à l’insupportable outrecuidance de l’UMP prétendant servir la justice, reportons-nous enfin à l’excellent magazine Alternatives économiques et un article titré Retraites : ça se précise, sous la plume de son rédacteur en chef adjoint, l’ami Guillaume Duval :

"Les mesures envisagées affectent surtout les plus faibles : ceux qui ont commencé à travailler tôt ou qui ont des carrières à trous". Frapper les plus faibles, est-ce juste ?

"Le relèvement de l’âge minimal est a priori la mesure la plus injuste
puisqu’elle consiste à demander aux salariés qui ont commencé à travailler à 16 ans de cotiser non plus 44 ans au minimum, mais 46 ans, alors qu’ils (elles) sont souvent ceux (celles) qui ont eu les conditions de travail les plus difficiles et qui ont l’espérance de vie la plus faible." Ils mourront avant les autres mais devront travailler plus longtemps : est-ce juste ?

"Le plus gros problème que pose cette réforme se situe au niveau de l’autre limite, aujourd’hui fixée à 65 ans. De quoi s’agit-il ? Actuel­lement à l’âge de 65 ans, il est possible de partir en retraite à taux plein, sans subir ce qu’on appelle une décote, même si on n’a pas travaillé les X années de cotisation nécessaires.

Il en a été peu question jusque-là, mais le gouvernement entend probablement porter cette limite à 67 ans.
Autrement dit, cette réforme obligera ceux et surtout ­celles (ce sont majoritairement des femmes) qui ont eu des carrières « à trous » soit à travailler jusqu’à l’âge de 67 ans, soit à se contenter de pensions au rabais s’ils partent avant.

La retraite à 67 ans, un grand progrès social… " Vive la "modernité" à la sauce UMPiste et vive la justice sociale !

A la question Comment Financer les Régimes de retraite au départ de cette Réforme

Réponse cinglante de Jean-Marie Harribey : "Une cotisation sur les dividendes versés n’affecte pas le coût de production ni l’investissement. Le rapport Cotis (Insee, 2009) indique : les revenus versés par les seules sociétés non financières aux propriétaires du capital et des terrains sont passés de 3% à 8% de leur valeur ajoutée brute de 1982 à 2007, pour atteindre aujourd’hui 76,6 milliards d’euros (auxquels s’ajoutent environ 3% de leur VAB sous forme d’intérêts nets versés).

Ce déplacement de 5 points représente sept à huit fois plus que le déficit de tous les régimes de retraite pour l’année 2008 servant de référence aux travaux du COR, et deux fois et demie plus que celui prévu pour 2010".

Où Sarkozy a-t-il vu que l’Etat garantissait justice et équité ?

Justice et équité : Une simple constatation démontrant que tout le monde se fout et se contre fou de ces termes là de la Droite à la Gauche, en passant par les patrons et bien sur les syndicats de salariés du privé et encore plus du public :

Personne ne peut ignorer en parlant retraites, que l’ Explosion du "Grand Age et de la dépendance" va générer des problématiques, aujourd’hui déjà insolubles (sinon sur fonds privés des familles qui le peuvent, et encore faut-il trouver des structures d’accueil) et bien il ne se trouve aucun homme politique aucune instance patronales ou syndicale pour proposer une cotisation retraite "pour ce Grand Age", permettant de financer collectivement et nationalement les structures d’accueil nécessaires, l’accueil des personnes dépendantes avec le surcoût engendré.

Cette constatation démontre que nous avons un personnel politique particulièrement nul, car si cette cotisation avait été intégrée dans le package Réforme de retraites, personne n’aurait contestée ni l’allongement de cotisations, ni le recul de l’age de la retraite et cela aurait été une preuve manifeste incontestée et incontestable de justice et d’équité.

Au lieu de tout cela la société va affronter dans les 5 à 10 ans le problème massif du "Grand Age et de la dépendance", qui va peser très lourdement sur les finances des familles, sur les finances des collectivités locales et celles de de l’Etat, car non prévu et qui sera géré dans l’urgence, car personne n’acceptera de voir ses parents agoniser sur les trottoirs ou dans les couloirs des urgences asphyxiées , ou encore se généraliser les suicides "actifs"

Cette réforme des retraites aurait pu être la grande occasion d’avoir un financement collectif solidaire national, qui aurait fait honneur à notre pays et à son personnel politique, voilà pourquoi j’affirme , Justice et équité : tout le monde se fout et se contre fou de ces termes là et en premier ceux qui les prononcent !

Alors que des solutions existent et qu’il devrait suffire, à notre personnel politique, d’avoir le courage de les prendre !


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 16 juin 2010 11:23

    "Cette réforme des retraites aurait pu être la grande occasion d’avoir un financement collectif solidaire national, qui aurait fait honneur à notre pays et à son personnel politique, voilà pourquoi j’affirme , Justice et équité : tout le monde se fout et se contre fou de ces termes là et en premier ceux qui les prononcent !
    Alors que des solutions existent et qu’il devrait suffire, à notre personnel politique, d’avoir le courage de les prendre !« 

    Il convient de cesser de considérer le concept de  »retraite par répartition" comme un horizon indépassable et de remplacer ce concept par celui de l’instauration d’une Allocation Universelle transitoire suivie de la génération d’un Dividende Universel permanent et évolutif, « fonds de pension national » solidairement et collectivement géré par une structure spécifique, indépendante de l’État et représentative des citoyens-électeurs-contribuables, qui transformera l’actuel capitalisme en un Capitalisme Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
    (cf.
    Mémoires présidentiels : 2012 - 2022)

    Bis repetita placent...
    La liberté d’expression permet aux « anti-capitalistes » et aux « anti fonds de pension », et cætera, de répéter inlassablement leurs mêmes antiennes rétrogrades, affirmations indémontrées et non étayées par des observations tangibles.
    Donc, n’en déplaise à beaucoup, la même liberté d’expression m’autorise également à répéter tout aussi inlassablement mes propres propositions progressistes.

    Un nanti capitaliste.


    • foufouille foufouille 16 juin 2010 11:28

      le parti des gueux et des sans cullotes propose :

      la creation du bon d’echage du tresor francais
      par contraction le franc
      le franc a la meme valeur que l’euro en franc
      il n’est pas titrisable ni cote en bourse
      le franc a une valeur physique (un franc = un titre)
      le franc a une date limite de 3 mois, il est ensuite perime et echangeable a 50% en euro
      il est interdit de de refuser des francs
      les objets vendus doivent avoir la meme valeur en euro et en franc
      le franc ne peut comporter des milliemes (0.001f)
      le franc n’a aucune valeur hors de france et dom-tom

      meme non perime, il ne peut etre echanger que a 50% de sa valeur contre une autre monnaie

      le franc est verse a tout citoyen francais ou etranger vivantsur le teritoire francais ( a definir, car il faut eviter les expats et fuite de capitaux) avec papier sous la forme d’une allocation sociale universelle mensuelle (6560f par adulte et 3280 par enfant de – de 14a, 4500 de 14 a 18)
      le franc peut aussi ouvrir a un credit en franc physique
      qui sera, bien sur preleve sur l’ASU, un intermediaire (banque ou conseiller financier) pourra bien sur etre remunere
      le franc favorise donc, une consommation locale
      il sera aussi constituer de petite coupure pour eviter la fausse monnaie


    • foufouille foufouille 16 juin 2010 11:52

      Bis repetita placent...
      La liberté d’expression permet aux « pro-capitalistes » et aux « faux libertarien », et cætera, de répéter inlassablement leurs mêmes antiennes rétrogrades, affirmations indémontrées et non étayées par des observations tangibles.
      Donc, n’en déplaise à beaucoup, la même liberté d’expression m’autorise également à répéter tout aussi inlassablement mes propres propositions progressistes.
      (tm JPL)
      Un sous-capitaliste.


    • foufouille foufouille 16 juin 2010 14:43

      « National et privé ? expliquez nous vite à quel sauce vous voulez vous baffrer... »
      il a deja expliquer dans son article


    • Jean 16 juin 2010 15:32

      Collectivement ? structure ? à terme on aura un crozemarie ou un tapie, ou corbet, ... ?

      Si l’ Etat est digne de ce nom et gère au nom du peuple pour le peuple et non pour les (vrais) nantis de la finance et la « banque », pas besoin de structure, l’ Etat (un vrai) est fait pour ça


    • herve33 16 juin 2010 15:54

      Effectivement cette réforme des retraites est plus idéologique qu’efficace pour financer le déficit des caisses de retraites . L’augmentation de l’age légal à 63 ans ne pourra financer que 27 % du déficit en 2030 . De plus , pour la plupart des moins de cinquante ans , la réforme fillon de 2003 fixant la durée de cotisation à 41 ( 2012 ) ou 42 ans ( 2020 ) , implique le départ à plus de 60 ans pour pouvoir bénéficier d’une retraite à taux plein . 

      Donc pour résumer , une réforme qui va pénaliser les plus précaires , ceux qui ont commencé à travailler tot , donc qui n’ont pas pu faire d’études , et qui occupent les postes les plus pénibles s’ils ont la chance de travailler .


      • Croa Croa 16 juin 2010 23:16

        Il faut examiner ces réformes successives dans leur ensemble. On constate ainsi que tous les travailleurs sont déjà touchés. Seuls les travailleurs stables du bas de l’échelle n’étaient pas encore touchés... Ils le seront désormais !

        Les précaires l’étaient depuis longtemps déjà et en même temps que ceux qui ont fait des études longues.


      • carnac carnac 16 juin 2010 16:02

        Maintenant que le projet est sur la table : la prochaine étape c’est d’être nombreux dans la rue le 24 JUIN pour dénoncer ce nouveau BOUCLIER FISCAL qui consiste à reculer l’âge légal de la retraite en espérant que les ouvriers exposés aux plus dures conditions de travail ne l’atteindront jamais . Plus cynique tu meurs !


        • foufouille foufouille 16 juin 2010 16:05

          ce qui servira a rien ou aryen
          le peuple doit se rassembler sur le net et former un groupe de pression


        • Croa Croa 16 juin 2010 23:22

          Vous avez tout faux !

           smiley Tous les deux smiley

          Dans la rue ou sur le net... ça les fait bien rigoler smiley

          Seule issue : Cesser tout travaux et tenir le coup !

          Moi j’attends...


        • foufouille foufouille 17 juin 2010 09:52

          @ croa
          sur le net tu peut ensuite designer un vrai representant


        • iris 16 juin 2010 16:10

          ou les interets se rejoignent -pte= PME=entreprises du cac 40-tous s’entendent


          • foufouille foufouille 16 juin 2010 16:14

            non
            les petits ont gobe la propagande


          • asterix asterix 16 juin 2010 19:09

            Qui est le mieux portant à 65 ans ? Le cadre moyen qui joue toujours au tennis ou le camionneur qui a tellement fait d’allers-retours d’ici la lune qu’il ne sait plus à combien il en est ?
            Quel est celui des deux qui bénéficiera d’une meilleure retraite ?
            Et surtout celui qui en profitera le plus longtemps ?
            Il faut beaucoup de cotisations de pauvres pour payer la retraite d’un riche. Il y a donc tout intérêt à ce qu’ils meurent plus vite. 


            • TSS 17 juin 2010 09:51

              45 milliards d’€ d’ici 2018. 

              4,5 milliards d’€ par les revenus du capital qui,rappelons le,fut renfloué par le contribuable , 40

              milliards par les salariés !!

              la justice et l’equité selon saint Nicolas... !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès